Malade en voyage : quelles assurances voyage ? Quelles précautions prendre ?

Septembre 2017

Si vous programmez des vacances à l'étranger, pour cet été par exemple, voici toutes les subtilités que vous devez connaître en cas d'accident ou de maladie. Votre prise en charge sur place va dépendre du pays dans lequel vous vous rendez.


Avant de partir

Carte européenne d'assurance maladie : l'obtenir

Dans le cadre de l'Europe, mais aussi en Suisse, en Norvège, en Islande et au Liechtenstein, vous pouvez présenter une carte européenne d'assurance maladie (CEAM). Cette carte est délivrée au minimum deux semaines avant votre départ par votre Caisse d'assurance maladie. Elle est valable un an. Chaque personne doit posséder la sienne : adultes et enfants.

Il vous suffit alors de présenter votre carte au médecin, au pharmacien ou à l'hôpital public où vous vous êtes rendus. Suivant le pays, vous n'aurez pas à avancer les frais médicaux ou bien vous êtes remboursé sur place. Si vous avez choisi un service privé, vous pouvez éventuellement vous faire rembourser à votre retour en France sur présentation de justificatifs.


Dans les autres pays, renseignez-vous préalablement auprès de votre Caisse d'assurance maladie pour savoir si vous avez choisi une destination qui a passé un accord avec la France pour le remboursement des frais médicaux. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez à votre retour en France envoyer votre dossier et vos justificatifs à votre Caisse d'assurance maladie pour qu'elle atteste qu'il s'agissait d'une situation d'urgence et débloque le remboursement. Les remboursements s'effectuent dans ce cas à hauteur d'un même parcours de soin effectué en France.

N'oubliez pas non plus votre carte de mutuelle, vous pourrez ainsi les appeler en cas de problème ou de question. Et surtout conservez toutes les notes de frais et le détail de votre parcours de soin.

Pour tout savoir sur la sécurité sociale à l'étranger, pays par pays

Assurances maladie : ce qu'il faut vérifier

Ce qu'il faut retenir avant de partir :
- contactez votre assureur afin de connaître toutes les subtilités de vos contrats et au besoin souscrivez à un contrat d'assistance ;
- contactez votre banque pour connaître les garanties liées au paiement de votre voyage par carte bancaire ;
- contactez l'agence de voyage pour connaître les assurances liées au voyage en question.

Souvenez-vous que votre assureur vous permettra de rembourser les dégâts matériels et qu'une assistance vous aidera à trouver une solution sur place. Une assistance coûte entre 15 et 200 euros pour une semaine suivant les options choisies, la destination et le nombre de personnes pris en charge.

Suivant le contrat d'assistance auquel vous avez souscrit, voici les remboursements possibles :

- le rapatriement ou l'évacuation sanitaire
- les frais médicaux
- la prolongation de séjour à l'hôtel suite à une hospitalisation (temps limité suivant les contrats)
- la location d'un véhicule suite à un accident (plafonné suivant les contrats)
- les recherches effectuées par les sauveteurs ou les secours
- l'assistance juridique
- etc.

Bien choisir son contrat d'assistance, tout ce qu'il faut savoir

Une fois sur place

En cas d'hospitalisation ?

Si l'état de santé de la personne malade ou accidentée le nécessite, rendez vous dans un service d'urgence local. Si la personne est intransportable (traumatisme crânien par exemple), appelez un service d'urgence. Si vous en avez la possibilité, appelez également votre assistance qui pourra vous conseiller et même vous fournir des adresses et les numéros de téléphone de spécialistes.

En principe, les autorités locales préviennent les services consulaires. Mais vous pouvez aussi faire appel à eux. En effet, tout comme votre service d'assistance, les Ambassades et les Consulats possèdent une liste de médecins agréés et de spécialistes pour vous aider.

Les Ambassades et les Consulats peuvent se charger de prévenir vos familles en cas d'accident grave et prendre des mesures pour une hospitalisation ou un rapatriement. En cas de difficultés financières, ils peuvent également vous aider à trouver une solution.

Liste des Ambassades et Consulats par pays

Rapatriement : quand et combien ça coûte ?

Le rapatriement n'est pas automatique en cas d'accident ou de maladie. Si le pays où vous vous situez possède des établissements de soin adaptés à votre situation, vous serez soignés sur place. En revanche, l'évacuation sanitaire est obligatoire pour certains pays dont les capacités sont trop faibles. Plusieurs possibilités peuvent être envisagées suivant la gravité de votre état, comme l'évacuation vers un pays voisin ou le rapatriement en France.

Le rapatriement et le parcours de soin sont généralement à votre charge d'où l'intérêt de souscrire à un contrat d'assistance avant le départ. Sous certaines conditions de ressources, l'Etat peut lui-même financer le rapatriement d'une personne vivant à l'étranger.

Pour information, un rapatriement peut coûter très cher suivant le niveau de vie du pays où vous vous trouvez, suivant les conditions médicales du rapatriement, la distance à parcourir pour rentrer et le mode de transport choisi. Certains rapatriements dépassent ainsi largement les 30 000 euros.

Accident de la route à l'étranger : que faire ?

En cas d'accident avec blessures, nous vous conseillons de suivre les indications sur les premiers réflexes à avoir en cas d'hospitalisation.

En cas d'accident uniquement matériel, vous devez absolument remplir un constat amiable en français. En Europe, les constats ont été uniformisés. Veillez également à prendre les coordonnées complètes des autres personnes accidentées et envoyer le tout à votre assureur dès que possible. Les services de police interviennent suivant les pays pour la constatation d'un accident.

Si vous ne pouvez pas remplir de constat amiable, vous devez rassembler le plus d'éléments possibles concernant l'accident (photocopie du rapport du procès-verbal par exemple, déclaration d'accident accompagnée d'un ou plusieurs témoignages...).

En cas de délit de fuite, vous devez déposer plainte et conserver tous les papiers concernant votre dépôt de plainte.

Dans tous les cas, vous pouvez prévenir votre assureur et lui demander conseil.

A voir également

Publié par Kalamazoo.
Ce document intitulé «  Malade en voyage : quelles assurances voyage ? Quelles précautions prendre ?  » issu de Voyage (voyage.linternaute.com) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.