Prendre sa retraite en Australie : les démarches, les impôts, les avantages

Novembre 2017


Les démarches, les visas

Les démarches pour partir s'installer en Australie sont généralement complexes en raison d'une politique restrictive en matière d'accueil des étrangers. Les retraités doivent notamment obtenir un visa. Plusieurs types de visas peuvent être choisis. Les plus courants sont le spouse visa, le family reunion visa, l'investor visa, le sponsored visa, ou encore le retirement visa. Ce dernier visa est doté d'une durée de validité de 10 années. Si après quelque temps là-bas vous vous sentez bien, vous pourrez essayer de demander le statut de résident permanent. Certains visas le permettent, d'autres non.

Les avantages

L'Australie fait rêver bon nombre de citoyens français, à plus d'un titre. Sans surprise, les retraités ne font pas exception. Il faut dire que le pays a de nombreux atouts à faire valoir. Le dépaysement à tous les niveaux (culture, mode de vie, climat), un cadre de vie et un climat relativement agréable, mais aussi une nature omniprésente et extrêmement variée, ou encore un niveau de vie élevé. Enfin, dans l'imaginaire collectif, le pays est synonyme de liberté et de beauté paradisiaque.

Les inconvénients

Si l'Australie fait rêver, elle peut aussi faire déchanter du fait notamment de la complexité des procédures pour y immigrer. Les conditions d'accueil sont en effet très restrictives, aussi bien pour les actifs que pour les retraités. Par ailleurs, le coût du logement peut effrayer certains candidats, tout particulièrement dans les grandes villes comme Perth, Brisbane, Melbourne et surtout Sydney. Enfin, l'immensité du territoire fait qu'il est parfois difficile de voyager, et l'éloignement familial peut dans certains cas être pesant.

Impôts, fiscalité

Concernant l'impôt, il existe une convention entre la France et l'Australie destinée à éviter les cas de double imposition en matière d'impôt sur le revenu. La convention a été conclue le 20 juin 2006. Concrètement, les retraités français installés en Australie sont soumis au barème suivant s'ils sont résidents fiscaux australiens (les taux sont ceux en vigueur pour l'exercice 2014-2015) :
- 0 à 18 200 AU$ : pas d'impôt ;
- 18 201 à 37 000 AU$ : 19 cents par dollar perçu ;
- 37 001 à 80 000 AU$ : 3 572 AU$ fixe + 32,5 cents par dollar perçu à partir de 37 001 AU$ ;
- 80 001 et 180 000 AU$ : 17 547 AU$ fixe + 37 cents par dollar perçu à partir de 80 001 AU$ ;
- au-dessus de 180 000 AU$ : 54 547 AU$ fixe + 45 cents par dollar perçu au-delà de 180 000 AU$.
Si vous êtes résident fiscal français, voici le barème qui s'applique à vous :
- 0 à 80 000 AU$ : 32,5 cents par dollar perçu ;
- 80 001 à 180 000 AU$ : 26 000 AU$ fixe + 37 cents par dollar perçu à partir de 80 001 AU$ ;
- au-dessus de 180 000 AU$ : 63 000 AU$ fixe + 45 cents par dollar perçu à partir de 180 000 AU$.
Publié par Jeff.
Ce document intitulé «  Prendre sa retraite en Australie : les démarches, les impôts, les avantages  » issu de Voyage (voyage.linternaute.com) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.