Votre avis sur Castellane

Créer une discussion Gina - Dernière réponse le 15 févr. 2017 à 16:16 par lebluch
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/castellane/ville-04039

Gina- 28 juil. 2008 à 22:39
Bruyante l'été, glauque l'hiver : Un gros village qui ne vit que pour le tourisme. Le reste du temps, on s'y ennuie. Surtout, la vie y est chère. Pas de ciné, pas de cyber, pas de théâtre, pas d'offre culturelle, pas d'emplois. Rien. Juste une grande surface qui pratique des prix assez élevés au regard des moyens de la population, qui relèveraient plutôt du low-cost. Digne est très loin, trop loin pour aller y chercher tout ce dont on a besoin. Ce que j'aime à Castellane : Les promenades le long du Verdon, les petits villages alentours. Pour les visiter, surtout pas pour y vivre car c'est mortel. Ce que je n'aime pas à Castellane : Voir plus haut. Après, la Poste fermée à 16h y compris en été, le désert glauque de ce village à partir de novembre... Je l'ai quitté pour Digne où l'on vit très bien lorsqu'on n'a qu'une retraite modeste. Et à Digne, ça bouge.
Répondre
Jean-Pierre- 23 déc. 2008 à 07:52
Mort de chez mort : Castellane ne vit que les deux mois d'été. A part ça, rien à y faire. Joli décor, vestiges médiévaux, mais dès septembre c'est le désert de Gobi et ensuite... Le froid s'installe et ça fait mal. Ce que j'aime à Castellane : Ses vestiges médiévaux, nullement mis en valeur, on se demande pourquoi. Les promenades alentour. Ce que je n'aime pas à Castellane : Le vide hors-saison. La vraie tristesse de devoir y vivre quand on y a un poste à l'année. La pitoyable qualité des réseaux haut-débit et portable, travers malheureusement très répandu dans cette région où personne ne semble concerné par l'intérêt des nouvelles technologies. Des services publics qui laissent vraiment à désirer. Des prix très "côte d'azur" alors que la mer est loin.
Répondre
Guy- 30 janv. 2009 à 21:14
Triste et beau village : On sent qu'il y a eu une vie à Castellane et que quelque chose s'est brisé. Tristesse de ces rues commerçantes où les commerces ont mis la clé sous la porte (restent heureusement des boulangeries proposant de l'excellent pain et une supérette). Tristesse de ces places et ruelles où la plupart des bâtisses sont coquettement restaurées ( à l'exception de quelques-unes qui menacent ruine). Tristesse de l'apparente absence de vie sociale alors que les loyers pratiqués sont honnêtes pour qui souhaite s'installer là ou doit s'y installer pour raisons professionnelles. Mais il manque un dynamisme, une véritable énergie des élus comme de la population, et une politique culturelle qui donnerait vie tout au long de l'année à ce village au travers de son riche patrimoine médiéval. Pensez donc ! Les vestiges d'un très grand château au sommet de la colline, qui ne sont signalés nulle part, des restants de remparts non aménagés et presque inaccessibles, une église pré-chrétienne du Vème siècle qu'on ne peut pas visiter... Mais un énorme effort est fait pour le camping de masse, et là on plaint les gens qui vont passer l'été dans l'un des stalags aménagés autour du village, à bonne distance des restaurants et du libre-service, dans des mobil-homes serrés comme des sardines. Une douzaine de campings assez chers pour quelques animations tapageuses et du canyoning qui n'est pas à la portée de toutes les bourses, voilà qui laisse peu d'argent à dépenser pour le petit commerce local. En matière de vacances populaires, on imagine mieux. Ce que j'aime à Castellane : Sa richesse patrimoniale, la joliesse de ses bâtisses restaurées, son cadre époustouflant, les multiples possibilités de loisirs verts et extrêmes, sa proximité des légendaires gorges du Verdon et du magnifique pays dignois. La vue depuis son fameux rocher. Ce que je n'aime pas à Castellane : Cette tristesse, cette désertion, cette impression qu'il y a eu une vie dans ce village et qu'il n'est plus désormais qu'une usine à vacances l'été, et une simple étape-pipi sur la route des Grandes Alpes.
Répondre
Joséphine- 10 juin 2012 à 20:52
Heureux d\\'y être ! : Tout d'abord, comment peut-on donner un avis critique sur notre ville si.L'on n'y vit pas ? Contrairement à ce que j'ai lu, il y a une intense vie.Associative à castellane et je peux vous dire qu'une fois les touristes.Partis nous sommes très occupés à faire vivre notre ville. Alors si elle.Ne vous plait pas, de grâce restez chez vous et ne faites pas de.Commentaires imbéciles. Native de forcalquier moi-même, je peux vous dire.Que je sui plus heureuse ici qu'à forcalquier qui est devenue une ville de.Bobos sans intérêt et qui a perdu son âme à faire des ronds de jambes à.Tous les intellos et babas cool de france. Ce que j'aime à Castellane : La qualité de l'accueil de ses habitants, le cadre de vie, l'absence de.Délinquance, la richesse des relations entre ses habitants. Ce que je n'aime pas à Castellane : Rien.
Répondre
lebluch- 15 févr. 2017 à 16:16
Ville d'escrocs et de drogués qui passent leur temps à plumer les touristes qui finissent à ce jour de n'etre plus que de passage...toute les bonnes choses ont une fin.J'ai habité six ans à Castellane,j'y ai vu des parents laisser monter leurs enfants dans des rafts aux moniteurs tellement chargés de drogues en tout genre qu'ils aurraient pu parcourir le tour de France en dix minutes avec la benediction des municipaux et des gendarmes du cru,car sans le raft,plus de touristes à Castellane.Les commerçants?tous plus ou moins affilies à des réseaux politico_mafieux,qui tiennent la ville en coupe.L'été,il a des milliers de vacanciers,pas une seule animation digne de ce nom.bref de l'esbrouffe sur toute la ligne.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !