Votre avis sur Le Pouliguen

Créer une discussion Annie - Dernière réponse le 23 mars 2017 à 06:38 par Tintin44
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/le-pouliguen/ville-44135

Afficher la suite 
Babette- 5 août 2007 à 02:28
Mon cher Le Pouliguen : Une ville paisible, presque fantôme en hiver et très animée l'été. Ce que j'aime au Pouliguen : J'aime ses niniches et ses gaufres, les activités de la Promenade, son marché du dimanche, ses commerces traditionnels, sa plage avec le club de la mouette, son phare et tout le reste qui rend le Pouliguen ce qu'il a été depuis que je me rappelle, 1978... Ce que je n'aime pas au Pouliguen : La façon dont des gens l'été salissent la ville et l'abus des prix des restaurateurs et autres lors des vacances... Une moule frite pour 20 euros...
Répondre
Baptiste- 19 août 2007 à 22:52
Une ville superbe : J'adore cette ville, ses alentours magnifiques notamment pour ses marais salants de Guérande, la baie de la Baule ou encore la Brière et ses chaumières. Ce que j'aime au Pouliguen : La plage très propre, la promenade du port et de la côte sauvage à vélo ou à pied bref j'aime tout au Pouliguen. Le climat est changeant mais le soleil est assez présent sur la côte d'amour : il y a des marais salants, ce n'est pas pour rien. Ce que je n'aime pas au Pouliguen : Des touristes envahissants surtout du 15 juillet au 15 août mais je n'ai rien contre eux pour autant.
Répondre
sophie anne- 28 juil. 2008 à 00:23
Endroit charmant qui doit rester préservé : C'est une ville que j'apprécie particulièrement puisque j'y ai vécu pendant mon enfance et mon adolescence entre les après midis au club mickey, les promenades en bateau jusqu'à l'île des Evens, la pointe de penchateau, etc. ! Ce que j'aime au Pouliguen : La cote sauvage et ses petites criques, le marché du dimanche matin si convivial et surtout l'hiver quand la ville est paisible ! Ce que je n'aime pas au Pouliguen : La période estivale qui certes est appréciable pour les commerçants mais qui est irrespirable entre les plages bondées, la circulation difficile et les prix qui flambent mais c'est le principe d'une station balnéaire ! N'est ce pas ?
Répondre
Jean-claude- 7 avril 2013 à 14:31
Le pouliguen L'ame et le coeur de ma ville : J'avais cinq mois et demi en 1946 lorsque j'ai fais mes premiers pas au pouliguen. Je l'ai connue avec ses nombreux bateaux de pêche dans( le port du pouliguen ) . J'ai été à l'âge de 10 ans membre de la mouette pouliguennaise section musique. Au cercle celtique, à la chorale des embruns, 26 ans sapeurs pompiers, jusqu'à ce jour conseiller municipal. J'ai connue les marais salants à la porte de la ville. Les belles villas sur le port et coté la baule. Nous nous connaissions tous. Ce que j'aime au Pouliguen : Tout ce qui me rappel mon enfance. Son port sa promenade, sa côte sauvage, son église, les marais salants, le centre ville. Ce que je n'aime pas au Pouliguen : La sur-densité de l'été, les nouveaux résidents qui possédaient des résidences secondaires et qui se prennent pour les princes du pouliguen. Nous ne connaissons plus personnes. Ceux qui ne défendent pas l' âme et l'histoire du pouliguen la baie du pouliguen le port du pouliguen véritable indentité de ces deux cites que la baule s' accapare son port qui est devenue un port à fric ou les pouliguennais sont obligés de payer une redevance pour mettre leur petit bateau à l'eau dans leur propre port. La désertion de cette chère ville par nos jeunes. Terrains trop chères et acquis par des fortunés qui vendent leurs maisons d'où ils viennent. Soixante pour cents de résidences secondaires à ce jours. Il n'y à pas une superficie assez grande au pouliguen pour favoriser les jeunes. Que la baule usurpe les noms ( baie du pouliguen et port du pouliguen ) les anciens ont toujours confirmé que la plage benoit se prénommait ( grande plage du pouliguen) que notre ville s'étalait jusqu'à l'hotel de l'hermitage. Il serait bon de foinner dans les archives et que des hommes de lois courageux dénoncent ces usurpations d'identités.
Répondre
Tintin44- 23 mars 2017 à 06:38
J'ai fait connaissance avec Le Pouliguen en Août 1946 à l'âge de 5 jours. Mes premiers pas l'année suivante ont foulé la rue du bois. La famille de mon grand père y résidait. Pendant des années ce fut LA destination vacances. Aujourd'hui après avoir eu le bonheur de vivre dans divers pays, de toucher les cinq continents, je reviens où tout a commencé.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !