Votre avis sur Pau

Créer une discussion Jean-Jacques - Dernière réponse le 23 avril 2017 à 07:34 par Mafalda
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/pau/ville-64445

Afficher la suite 
Ben- 17 déc. 2016 à 13:37
C'est les commentaires lus ici qui me poussent à répondre alors que je pense que Pau est une ville comme les autres avec ses bons et mauvais côtés, et que où que l'on aille il est toujours plus facile de rencontrer des gens souriants et accueillants.
Je vis ici depuis quelques années et ne suit ni béarnais, ni du sud ouest, et je n'ai jamais senti qu'on me le reprochait. Je me suis fait des amis, locaux ou non.

C'est surtout à l'idée qu'il existe des zones de non-droit, voire de coupe-gorge, que je veux répondre. Moi qui habite en plein milieu de ces coupe-gorge (cités plus bas, hédas, verdun, rue carnot, halles), qui sort régulièrement le soir et qui fais mon marché aux halles, je n'ai jamais constaté ni été témoin d'aucune agression physique. Bien sûr comme partout nous avons notre lots d'idiots agressifs, de bagares et de faits divers sordides, mais ni plus ni moins qu'ailleurs.
Peut-être que certains honêtes cioyens voient comme une menace grave le fait qu'un mendiant leur demande un peu de leur sous.
Je ne veut pas enjoliver les choses: les incivilités sont nombreuses, crottes de chiens partout (quand on voyage un peu on se rend compte que c'est une exclusivité française et on se rend compte que la France a une réputation de saleté terrible à cause de ça), vandalisme sur les voitures garées , irrespect du code de la route, impolitesse agressive des automobiliste... Mais il ne faut quand même pas exagérer.
Cette ville est calme et agréable à vivre en géneral, et doit faire face aux problèmes qu'on retrouve partout.
A ceux qui se demandent si elle vaut la peine qu'on vienne s'y installer je dis oui.
Répondre
Eric64230- 26 déc. 2016 à 21:05
Ville qui se meurt
Répondre
jules- 2 janv. 2017 à 21:59
cadre de vie agréable
Répondre
Jack-line- 17 févr. 2017 à 15:35
Bonjour,
Je ne suis paloise ni de souche, ni de naissance.
J'y suis arrivée dans les bagages de ma famille quelques mois avant la fin de la guerre d'Algérie.
J'ai grandi à Pau et passé mes vacances au pays basque (Hendaye plage).
J'ai fait mes études à Paris et vécu dans des grandes villes internationales avant de revenir à Pau.
J'ai du batailler ferme avant de me reconstituer un réseau et trouver un emploi "stable", comme partout ailleurs je suppose!
Je conserve de mon enfance en Béarn et Pays basque de très forts souvenirs d'une vie et d'une nature riches.
Les béarnais comme les basques peuvent être insupportables (on n'évoque pas pour rien "certain renard gascon", tout comme ils peuvent être d'une générosité et d'une richesse humaine exceptionnelles ; j'ai connu ces deux faces de la même pièce.
Le climat d'alors était plus marqué à chaque saison mais comme partout sur la planète on constate les effets du bouleversement climatique, du réchauffement.
La ville de Pau était moins "bourgeoise" même s'il y avait une population aisée, bourgeoisie d'affaires, de négoces mais une société moins ostentatoire et plus près du quotidien.
Les "étrangers" étaient mis sur la sellette, parfois raillés mais en patois.
Au fil du temps comme l'eau du gave ils se mêlaient et les différences paraissaient s'estomper ou ils devenaient plus "polis", tels les galets du gave. En ce temps il y avait du travail
et un hispanique, un lusitanien, un maghrébin, un subsaharien , un asiate (boat people)pouvait s'en sortir avec le travail et gagner le droit au respect pour, lui, elle, sa famille.
Puis comme le climat les repères se sont brouillés, perdus et les situations se tendent vers les extrêmes, nous devenons crispés dans des positions d'attentes, de suspicions, de conflits.
La ville de Pau s'est progressivement gentrifiée (figée dans ses alternatives bobïsantes), les fossés se creusent entre les "in" et les "off".
Ceux qui aiment la ville, l'agglomération, se battent pour elle, pour qu'elle reste attractive et ouverte.
Ceux qui profitent de la ville (Multinationales, consortiums...)se servent d'elles pour accroître le Kapital et rétribuer l' Actionariat des fonds de pension internationaux. Les mêmes n'hésitent pas à presser le citron et jeter l'écorce.
Répondre
Mafalda- 23 avril 2017 à 07:34
Pau est une belle endormie. Qui sera son Prince Charmant ? Passé glorieux, présent plus miteux. Grande gentillesse des gens. Un sourire, comme partout, vous ouvre toutes les portes...
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !