Allez vivre en Espagne [Résolu]

Utilisateur anonyme - 2 sept. 2010 à 10:46 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 28 oct. 2010 à 20:26
bonjour, je suis tomber amoureux de l'espagne voici bientot 14 ans ( mes premieres vacances la bas). je voudrais allez vivre la bas avec mon epouse et mes 2 filles (10 et 13 ans ). je suis conducteur routier international ( 17 pays traverser) quand a mon epouse elle travaille en creche. le mieus serait pour moi de trouver une entreprise qui fasse des trajet entre l'espagne et la france et pour mon epouse soit de garder des enfants soit des menages nous souhaiterions nous installer dans la region de valence ( gandia, oliva ). je pense que le logement n'est pas un probleme. pouvez vous m'aidez et me parler de vos experience. merci pascal

Afficher la suite 

7 réponses

Répondre au sujet
+10
Utile
Bonsoir,

Tout d'abord pensez à consulter cet article S'installer en Espagne

Cela fait une bonne dizaine d'années que nous étions à nous poser cette question : déménagement ou pas...
Finalement nous avons acheté l'année dernière un appartement en première ligne de plage, déjà visité voici 3 ans mais maintenant revendu moitié prix !
Nous y passons ainsi environ 6 mois dans l'année, enfin ma conjointe ne dispose que de 8 à 9 semaines de congés payés (elle est fonctionnaire)...
En gros, je partage ce qui a été dit, et en particulier le caractère excellent des soins (sauf le caractère dispensaire c'est vrai) par rapport à ce que nous connaissons en Basse Normandie (bon les lunettes c'est par Internet)... je précise que je suis atteint d'une maladie chronique et que cet aspect je l'ai testé par la force des choses... le cadre dispensaire, c'est d'une autre époque, mais le sérieux et la recherche pointue du diagnostic marquent une efficacité qui me manque cruellement dans l'hexagone, enfin en province en tout cas !
Côté éducation, je ne connais pas le système espagnol si ce n'est qu'il semble beaucoup mieux coller au rythme des gamins qu'en France et que les enfants semblent parfaitement épanouis !
Mais c'est aussi lié à la mentalité totalement différente !
Nous les gamins aujourd'hui adultes ont eu la chance d'effectuer leur cycle scolaire en Allemagne et sciemment pas en France... un choix qui a porté ses fruits !
A l'autre bout pour ceux qui sont plus âgés, l'ibérique ne se débarrasse pas de ses aïeux en maison de retraite une fois qu'il n'en a plus besoin ; les enfants s'occupent de leurs parents et le clivage inter-génération n'est pas aussi disons « sauvage » qu'en France !
En fait, si j'ajoute ici ce message, c'est que je suis étonné que personne n'ait parlé de l'aspect linguistique : le premier obstacle à franchir, c'est le langage qu'il est essentiel de maitriser ne serais-ce que pour effectuer les démarches auprès des administrations.
Pour les enfants aussi... et en prime ils devront éventuellement apprendre tout de suite 2 langues : l'Espagnol en "seconde langue" et la langue ou le dialecte local en première langue, le catalan dans le coin de Barcelone, le Valenciano plus au sud où nous avons trouvé notre espace de Vie !
Alors la langue c'est vraiment important, ne l'oubliez pas ; tant pour l'aspect social que vie de tous les jours !
De plus l'espagnol est très sensible au fait que l'étranger fasse un effort pour parler leur langue, ce qui est bien normal !
Vous en penseriez quoi vous, d'un immigré incapable d'aligner deux mots de français... eh n'oubliez pas que l'immigré ce sera vous et votre famille !
Nous avons la chance d'être dans un environnement fortement cosmopolite (essentiellement anglais et allemands), et avons tissé des liens d'amitié avec des familles de toutes origines, espagnoles et anglaises en majorité, mais pas seulement.
Ah oui, le comportement de certains touristes français malheureusement majoritaire n'est pas vraiment apprécié, il faut aussi le dire... nous ça ne nous gène guère puisque ça correspond à une certaine faune que l'on fuit volontiers !
Enfin bon, tout n'est que question d'éducation, et là aussi les espagnoles y sont sensibles comme partout dans le monde d'ailleurs !
Voilà, il y aurait beaucoup à dire encore... mais il y a encore d'autres lecteurs ;o)))
Un mot concernant le travail : le niveau salarial est nettement plus bas en Espagne qu'en France, l'idéal serait donc de rester employé en France avec une domiciliation chez un parent par exemple.
Facile si vous restez en Catalogne, mais moins crédible si vous descendez dans le Valenciana !
Et n'oubliez jamais que vous serez un étranger, et que selon votre facilité d'intégration vous resterez... un immigré, alors ça peut être lourd de sentir un certain regard peser sur vous ;o)))
Et pour terminer, les autorités commencent à mettre leur nez dans ces touristes qui habitent à demeure en Espagne... ils doivent être inscrits en mairie, et leur véhicule doit aussi être immatriculé en Espagne...
Rien de plus légitime en fait...
Bien cordialement et bonne chance
Roland
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 3 sept. 2010 à 22:03
+1
Utile
Bonsoir, Je suis française et réside en Espagne (sud de Madrid) depuis 11 ans. D’origine espagnole, j’ai vécu pratiquement toute ma vie en France et est décidé de faire le pas vers l’Espagne après une séparation et accompagnée de mes 2 enfants. Comme vous vous en doutez ce n’est pas le meilleur moment pour l’Espagne compte tenu du taux de chômage et du coup des salaires lamentables. En tant que chauffeur international, je vous conseille de trouver un contrat français chez un transporteur qui fasse cette route (il y a beaucoup d’entreprises de transport françaises également installées en Espagne), le salaire sera c’est sûr meilleur qu’en Espagne, les couvertures sociale meilleures et comme européen vous pouvez avoir un contrat français et vivre en Espagne. Pour votre épouse c’est plus difficile, le marché est très bouché, même pour des postes de femmes de ménage. Il y a eu beaucoup d’immigration ces dernières années, et ça n’est pas facile de trouver (et je ne parle pas des salaires encore). Si vous avez ce « rêve » sans doute c’est mieux de tenter et ne pas rester sur des regrets, je crois que c’est pire. Mais je vous conseille de bien voir tous les détails, surtout en ce qui concerne les couvertures/aides sociales auxquelles nous sommes plus habitués les français : ce serait trop long, mais en générale elles n’existent pas ou sont minimes. Le système scolaire est franchement déplorable, j’en ai fait les frais. Même si c’est vrai que la qualité de vie est meilleure, surtout suivant ou vous vivez en France, méfiez vous des clichés, cette qualité a un prix lorsqu’il s’agit de scolarité des enfants, remboursements médicaux, indemnités chômage, allocations diverses et j’en passe. Exemple : frais de lunettes et dentaires sans couverture sécurité sociale, indemnités de chômage 975 euros maxi quelque soit le salaire précédent et pendant 2 ans maximum… Loin de moi de vouloir vous décourager (au contraire pour l’instant j’y suis !) , mais il vaut mieux que ce soit transparent et que vous sachiez un peu à quoi vous attendre. Voilà, si vous avez des questions plus concrètes, n’hésitez pas. Et je vous souhaite bonne chance dans tous les cas.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 3 sept. 2010 à 23:38
0
Utile
bonsoir merci pour vos conseil je suis un peu demoraliser mais au moins ce franc ce clair qu'il ne faut pas rester sur un reve mais le tenter mais je ne veux pas non plu me casser la figure je serai seul avec mon epouse cela ne me ferai pas peur mais avec des enfants ce plus pareils enfin on verra ce que l'avenir nous reserve et merci encore adios pascal
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 6 sept. 2010 à 11:21
0
Utile
Je ne suis pas tout a fait d'accord avec Maria. pour le chomage ce n'est pas cette quantite car cela depend du salaire je connais des gens qui touchent plus de 15oo euros. La securite sociale fonctionne bien sauf en effet pour le dentiste et les lunettes. En effet en ce moment tres dur de trouver du travail car enormement de chomage et pour faire des menages j'ai tout les jours dans ma boite au lettres plus de 10 papiers de gens qui cherchet du boulot comme femme de menage, jardinier etc.. Je vis en espagne depuis plls de 45 ans. J'ai la nationalite espagnole et j'habite dans l'ouest de Madrid a Galapagar pour etre plus exact je suppose que Maria voit ou je veux dire sur la A6
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 7 sept. 2010 à 09:49
0
Utile
Bonjour, Mon opinion se base sur une expérience personnelle, je suppose que chacun tire les conséquences de ce qu’il vit. Mon arrivée en Espagne ne date que de 1999, en pleine croissance économique et avec 2 enfants pré-adolescents. Il est vrai que si les expatriés arrivent avec beaucoup d'argent, tout peut se payer et les barrières sont moindres. Je parle spécialement de l'enseignement scolaire car bien entendu c'est pour mes enfants que j'ai le plus galéré et sur ce sujet, et surtout celui-là je suis et resterai ferme sur mes propos, connaissant particulièrement bien les structures des systèmes français et espagnol. D’ailleurs les chiffres et résultats publiés sont là pour le démontrer. Quant à la sécurité sociale, il est vrai que la sécurité sociale couvre "presque tout" (ce n’est pas un problème de couverture mais de forme) sauf la vue et le dentaire 0%, et que le système sanitaire fonctionne très bien pour les urgences, mais l’attention et le « style » rappellent nos anciens « dispensaires » français. En cas de problèmes chroniques ou moindres mais nécessitant suivi, j'ai de nombreuses expériences autour de moi qui prouvent que c'est beaucoup moins facile. Je ne crois pas utile d'ouvrir des débats sur des opinions et expériences personnelles, mon but est juste de dire qu'il faut de la prudence avant de faire le pas, l’Espagne attire en Europe par sa qualité de vie (que je ne lui enlève pas, bien au contraire) vécue pendant des vacances et les clichés sont souvent faux , il faut bien se renseigner pour avoir le moins de surprises possibles. J'insiste encore que quand on nourrit un rêve, c'est important de le défendre et de le bâtir, c'est ce que j'ai fait et mon unique intention ici est que mon expérience des premières découvertes puisse être utile. Pour le reste, je vis toujours en Espagne, c’est tout dire. Bien cordialement, Maria.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 7 sept. 2010 à 09:50
0
Utile
Bonjour, Mon opinion se base sur une expérience personnelle, je suppose que chacun tire les conséquences de ce qu’il vit. Mon arrivée en Espagne ne date que de 1999, en pleine croissance économique et avec 2 enfants pré-adolescents. Il est vrai que si les expatriés arrivent avec beaucoup d'argent, tout peut se payer et les barrières sont moindres. Je parle spécialement de l'enseignement scolaire car bien entendu c'est pour mes enfants que j'ai le plus galéré et sur ce sujet, et surtout celui-là je suis et resterai ferme sur mes propos, connaissant particulièrement bien les structures des systèmes français et espagnol. D’ailleurs les chiffres et résultats publiés sont là pour le démontrer. Quant à la sécurité sociale, il est vrai que la sécurité sociale couvre "presque tout" (ce n’est pas un problème de couverture mais de forme) sauf la vue et le dentaire 0%, et que le système sanitaire fonctionne très bien pour les urgences, mais l’attention et le « style » rappellent nos anciens « dispensaires » français. En cas de problèmes chroniques ou moindres mais nécessitant suivi, j'ai de nombreuses expériences autour de moi qui prouvent que c'est beaucoup moins facile. Je ne crois pas utile d'ouvrir des débats sur des opinions et expériences personnelles, mon but est juste de dire qu'il faut de la prudence avant de faire le pas, l’Espagne attire en Europe par sa qualité de vie (que je ne lui enlève pas, bien au contraire) vécue pendant des vacances et les clichés sont souvent faux et il faut bien se renseigner pour avoir le moins de surprises possibles. J'insiste encore que quand on nourrit un rêve, c'est important de le défendre et de le bâtir, c'est ce que j'ai fait et mon unique intention ici est que mon expérience des premières découvertes puisse être utile. Pour le reste, je vis toujours en Espagne, c’est tout dire. Bien cordialement, Maria.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 oct. 2010 à 16:51
0
Utile
personellement je vi depuis 1992 a pamplona et je suis d´accord sur ce qui a ete di,ici il ya plusieur entreprises de transport internationaux,du fait de la proximite de la frontiere d´irun,mais la plupart des camions sont portugais!! ils cassent les prix!! donc renseigne toi bien avant de faire le pas et laisser un bon emploi en france!! bonne chance a tous les deux !!!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme