Est ce que quelqu'un à un truc pour le mal d 'altitude ? Soit médicament ou astu

Signaler
-
 Headscorp -
Bonjour*
Je pars en Juin au Pérou et je sais que pas mal de personnes souffrent de maux de tête voire plus à ces altitudes élevées. Merci d'avance.

86 réponses


Bonjour, après une 20aine de jours l'été dernier, notament au lac titicaca, et dans les canyons de colca, les céphalées ont été, pour ma part, assée douloureuse. Le seul remède, la coca (en maté=infusion ou à macher. Attention ca se prends pas n'importe comment. L'ideal est d'acheter dans tous commerce de proximités un sachet de feuilles. Dedans doit se trouver un genre de pière grisatre. Empiler 6 feuilles et mettre l'équivalent d'une grosse t^te d'épingle dedans et le rouler. Se caler ca dans la joue et c'est parti) Sinon, la muna=prononcer mougna est pas mal. Perso, le goût de la coca m'a un peu dégouté sur la fin donc je préferais les maté de muna qui on le gout de menthe. Sinon, dernier remède si vous n'ètes pas friant de plantes locales, le sucre à haute dose (soda, bonbons...) mais attention aux kilos. Voilà pour mon expérience. Bon voyage Patrice

bonjour, Nous sommes allé au pérou en novembre et mon mari a souffert le premier jour de l'altitude. Comme beaucoup le disent le maté de coca ça aide. Mon Mari s'est retrouvé très mal au restaurant avec la tpete qui tourne et le mpal de ventre. Le serveur nous a preparé un petit melange a respirer. C'était un melange d'herbe et d'alcool. Ce remède est très costaud et bien plus efficace que le maté de coca..

maté de coca!!

je suis allée au Pérou en juillet 2007, nous étions 4 et n'avons pas souffert des maux d'altitude.Nos médecins nous avaient prescrit du Diamox( c'est un diurétique) et sur place nous avons acheté de la coca.nous l'avons trouvée broyée et nous l'ajoutions a notre jus de fruit ou pure le matin, et maté de coca le soir! Il ne faut pas non plus aller en altitude trop vite , nous nous avons fait notre circuit ainsi: Lima,Pisco, Ballesta, Paracas,Arequipa,Puno, Titicaca,Cusco,Machu Pichu,Pueto Maldonado(Amazonie) Lima. Nous avons rencontré des gens malades...on ne peux pas savoir de quelle façon on réagira, c'est différent d'une fois sur l'autre.Monter en altitude doucement pour s'acclimater est la meilleure chose je pense.ce fut un merveilleux voyage

Le mieux est de s'adapter à l'altitude, ne pas aller trop haut des l'arrivée, et une fois en hauteur, se laisser quelques jours sans faire trop d'efforts (pas de grosse randos par exemple ! ) Sinon la feuille de coca sous toutes ses formes : en maté (quelques feuilles dans de l'eau chaude), en, bonbons, ou directement en feuille à macher. La feuille à macher est plus efficace, car les élements son plus concentrés mais c'est plus amer. Personnellement, je suis arrivé à Lima, à l'atitude du niveau de la mer, puis je suis allé directement à Cusco (3400msnm) sans avoir aucun probleme, le 1er jour, pas mal de marche pour découvrir la ville, qui est en pente, pas deproblème (mas bon, pas de randonnées non plus). Ensuite je suis allé plus haut, randos à 4200m, puis à 5000m (mais là ce n'étais pas une rando) sans probleme du à l'altitude. On parle du mal d'altitude, à titre préventif, faut le savoir, et savoir quoi faire en cas de mal d'altitude. Après des personnes sont plus sujettes au mal d'altitude que d'autre et ce n'est pas toujours celles qu'on croit ! par exemple, un sportif peut avoir du mal à respirer à 3000m, un mec pas sportif (comme moi) n'avoir aucun probleme !

J'etais a Cuzco (4.000 metres) a Paques 2009. Macher les feuilles de coca ou boire du coca-the n'a absolument pas eu d'effet sur mon mal d'altitude. Par contre, boire une bouteille de Gatorade m'a redonne toute l'energie que j'avais perdue. C'est bizarre car je n'ai pas ressenti le discomfort tout de suite mais quelques heures apres mon arrivee alors que je marchais pour rentrer a l'hotel, ayant abandonne mon groupe pour me reposer. L'hotel n'etait pas loin de la Cathedrale, environ 800 metres, mais cela m'a pris plus d'une heure pour rentrer. Finalement je me suis arretee dans une boutique ou l'on m'a fait assoir et ou la vendeuse, tres aimable, m'a fait sentir un melange d'alcool de menthe pour reveiller mes sens. Cela m'a permis de rejointre mon hotel, ou l'on m'a tout de suite donne de l'oxygene. Mais c'est vraiment la Gatorade qui m'a "sauvee". Le lendemain, je suis partie pour le Machu Piccu (3.00 metres) ou tout s'est bien passe.