Ma vie à Londres: Je dis tout...

London - 5 févr. 2014 à 10:08
Bonjour,

* Tout d'abord, je me présente, je suis une jeune fille de 23 ans. Habituellement je ne poste pas d'avis sur les forums mais là j'ai souhaité le faire afin d'aider et de répondre aux questions que certaines personnes se posent.
Après un BAC L , un BTS en négociation et relation client puis une licence pro en banque et assurances j'ai voulu retourner à mon rêve de toujours: partir à l'étranger apprendre l'anglais.
Alors mon niveau? On va dire que je comprends ce que l'on me dit, j'arrive plus ou moins à me faire comprendre mais avec pas mal de fautes...
Mes expériences professionnelles : j'ai travaillé en tant que serveuse durant 7 mois dans un restaurant situé à Opéra, j'ai été télé-enquêtrice, commerciale et chargée de clientèle pour une grande banque française.
Mon caractère : Dynamique, souriante, motivée et j'ai « de la tchatche ».
J'ai décidé de partir sans organisme car peu de moyens et étant assez débrouillarde j'ai voulu tenter l'aventure seule.
Donc je suis partie avec mes deux grosses valises, un dictionnaire franco anglais, une pile de cv et lettres de motivation (une centaine de chaque), ma pièce d'identité et mon passeport.

* Alors, premier jour à Londres, je comptais tout d'abord aller à l'hôtel mais le cousin de mon copain m'a gentillement hébergé et beaucoup aider dans toutes mes démarches.
Donc premier jour, j'arrive vers 18h a St Pancras. Plus motivée que jamais!

* Après 80 appels environ je trouve uniquement une collocation. Les autres ne répondant pas ou étant trop éloigné du centre-ville. Je ne voulais pas dépasser la zone 2. J'avais pour budget environ 500 euros par mois ce qui est très bas pour un studio à Londres impensable.
Je visite donc ma fameuse collocation située a Dunton Road. Il s'agit d'une espèce d'hôtel, pas de salon, les seules pièces communes sont la cuisine et les parties sanitaires. Cela ne me convient pas, c'est sal mais ne voulant pas déranger plus longtemps la famille de mon copain, j'accepte et je me dis que je déménagerai une fois le boulot trouvé. Cette collocation me coutera 430 Pounds par mois soit environ 500 Euros.
Ah oui j'oubliais de préciser pour trouver mon logement, j'ai regardé les annonces sur le site ZOOPLA (équivalent anglais du bon coin) et aussi les petites annonces on en trouve beaucoup sur les vitrines des épiceries.
Pour le logement je pense avoir tout dit.

* Concernant les transports à Londres ils sont très chers !!! L'équivalent d'un pass navigo avec deux zones revient à environ 140 euros! Le cousin de mon copain me conseille donc de prendre un pass navigo bus illimité toutes zones et donc pas de métro pour 19,80 Pounds par semaine ou 4,40 Pounds par jour a vous de choisir. Pour prendre ceci il faut d'abord acheter une carte Oyster (équivalent du pass navigo) qui coûte 5 Pounds et la recharger dans n'importe quel gare ou épicerie.
Sur cette carte Oyster vous pouvez aussi recharger une somme d'argent que vous pourrez utiliser quand bon vous semble si par exemple vous avez besoin de prendre le métro.
Concernant les taxis je ne pourrai pas vous aider je n'en ai pas pris.
Beaucoup de bus fonctionnent 24H/24.
Voilà, vous savez tout sur les transports.

* Maintenant le boulot. Une fois ma carte Oyster rechargée c'est parti pour ma recherche de boulot. Je ne connais pas du tout Londres je n'y suis venue qu'une seule fois pour un week end et je ne me souviens de rien !
Je sors motivée, mes cv et lettre de motivation dans mon sac. Ou aller ? Je ne sais pas, partout ! Je m'arrête acheter une puce Lycamobile afin d'avoir un numéro anglais (la puce m'a couter 2 Pounds). Je donne des dizaines de cv de 10h à 17h. Toujours motivée, mais déjà je déchante je pensais que les anglais me donneraient une réponse, un avis directement mais non soit on me dit qu'ils ont besoin de personne pour le moment ou alors qu'ils prennent mon cv et qu'ils me rappelleront si besoin...
Cela fut mon quotidien avec les mêmes horaires, même motivation, même détermination durant 3 semaines. J'ai sillonné Londres de fonds en comble, en vain je ne trouvais rien.
J'ai commencé a me démotiver mais aussi a avoir des contraintes financieres. J'ai donc pensé a prendre un organisme par contre le probleme est que j'ai été voir First Langage situé vers la gare St Pancras, les avis m'ont fait peur, j'ai donc renoncé. Ensuite, j'ai contacté RGHROOMFINDER là le probleme est que malgré que je les harcelait je n'avais pas de réponses ou alors très très tardive. On me dit que l'on me rappelle mais ca n'est pas fait... Hors de question de donner mon argent à ces personnes !
* Après deux mois, j'ai décidé de rentrer en France. La conclusion de mon long message est que un départ à l'étranger ça se prépare. Ne partez pas à l'aventure vous perdrez du temps et de l'argent. Mieux vaut payer un organisme FIABLE dès le départ qui vous trouvera tout ce dont vous avez besoin plutôt qu'au final etre désespéré et retourner vers un organisme apres avoir perdu du temps et de l argent.
Je vous ai passé les détails de mon inscription au Job Center (équivalent de la sécurité sociale francaise).
Pour le boulot, certains patrons ont eu le courage de m'expliquer que les français sommes trop a cheval sur les conditions de travail... alors que les gens du Niger et des pays de l'est sont beaucoup plus « dociles ».
Si vous avez une question n'hésitez pas.

PS : Les fumeurs penser a acheter des clopes en France parce que la bas un paquet de clope coute environ 10 euros voir + selon l'endroit où on l'achète car la bas les prix diffèrent selon le quartier ou tu achètes tes clopes !

BON COURAGE ?
A voir également: