Votre avis sur Ruffec

Signaler
-
 minouche -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/ruffec/ville-16292

je suis née a st gourson ruffec mais je suis une etrangère pour la population suite au problèmes familiales rejetée de toute la population qui se mele des affaire de voisinage
BONNE ANNEE QUE CE SERA MEILLEUR MAIS C4EST TROP TARD blanche
Agréable mais vide : Je vais à Ruffec très souvent depuis que j'habite à côté de Ruffec, c'est à dire 9 ans. C'est là où je vais pour l'accès aux cultures, commerces, etc... Ce que j'aime à Ruffec : Taille humaine, agréable, canopée très agréable, beaucoup de loisirs proposés au centre socio-culturel, calme, tilleuls qui sentent bon au centre ville, jolies fleurs, fortement appréciés, nouvelle zone commerciale offrant plus de libertés d'achats rendant moins dépendante de la ville d'Angoulême qui est un peu loin. Ce que je n'aime pas à Ruffec : Rues trop délabrées en plusieurs endroits (c'est le 1er de tous les problèmes) trop de voitures et pas de places pour se garer, sentiment que les gens se renferment chez eux, aire de rejallant au bord de la rivière à améliorer, absence de transports en commun pour relier les petites communes, rurabus étant trop limité, absence de piste cyclable sécurisé.
Nostalgie : J'ai habité Ruffec de 1961 à 1964. C'était une ville dynamique avec ses foires exposition, son club de football, ses immenses bouchons de circulation pendant la période estivale, ses commerces. Aujourd'hui, j'ai toujours un pincement au c?ur quand j'y passe et que je vois cette ville dépérir. Ce que j'aime à Ruffec : Le style des ses maisons, le vieux Ruffec et sa place centrale. Ce que je n'aime pas à Ruffec : Ses maisons et ses commerces à vendre.

Né dans la région : Étant du Ruffecois, j'y reviens toujours avec plaisir et découvre la progression de cette splendide ville... Que de fleurs ! J'adore... Le commerce du centre ville devrait être un peu plus aimable... Ce que j'aime à Ruffec : La beauté de la ville, les restaurations, les façades en pierres apparentes, un tout harmonieux. Ce que je n'aime pas à Ruffec : C'est trop loin de mon c?ur, je vis à PERPIGNAN.
Ce que j'aime à Ruffec : J'aime à Ruffec sa simplicité, son attractivité commerciale mais aussi ses fleurs si peu récompensées. J'aime tout autant à Ruffec La Canopée, ce joli instrument culturel mais aussi sa beauté naturelle et son agréable cadre de vie, son marché, son hôpital menacé à tort de fermeture et bien évidemment les Ruffecois... Pour conclure j'aime Ruffec. Ce que je n'aime pas à Ruffec : Par contre je n'aime pas à Ruffec l'état de la voirie si dégradée, les difficultés de pouvoir s'y garer en centre ville... Mais c'est si peu face à tous ces atouts incontestables. Vive Ruffec.
Ruffec : Une ville agréable, dynamique, jolie et accueillante. Ce que j'aime à Ruffec : La qualité de vie avec de nombreux commerces et services, une équipe municipale dynamique, une ville vivante avec de nombreux espaces fleuris, et l'ensemble du patrimoine bien mis en valeur.
Ruffec, ville appauvrie : Les gens se terrent de plus en plus chez eux, heureusement qu'il existe encore des touristes, des gens de passage curieux. C'est d'autant plus dommage qu'il y a plein de choses à créer ou à développer... Ce que j'aime à Ruffec : Les vieux quartiers, la ville fleurie, l'environnement plutôt protégé. Ce que je n'aime pas à Ruffec : Les zones installées en périphérie du centre ville, étant destinées à tuer petit à petit les petits commerces du centre.
Riante, uniforme, facile, fleurie et coquette : Ruffec, jolie petite ville mais sans dynamisme à mon goût. Manque de festivités sportifs pour les jeunes et les adultes. Ce que j'aime à Ruffec : Tout d'abord sa situation géographique. Son Hôtel de Ville bien fleuri, sa roue à aube (dommage qu'elle ne soit pas en fonction) et sa boulangerie sur la place avec ses bons gâteaux. Ce que je n'aime pas à Ruffec : Le manque de rues piétonnes et de parking. Trop d'embouteillage au centre de la ville.
C'est bien de penser aux personnes âgées mais il faut agir beaucoup plus pour les jeunes.