Votre avis sur Bordeaux

Signaler
-
 Soizig -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/bordeaux/ville-33063

Installée depuis 20 ans dans cette ville, la vie était paisible, j’y était bien. Mais ces dernières années, des parisiens ont débarqué, en même temps différentes ethnies sont venues en masse. Alors, Bordeaux est alors devenu « boboland » en son centre ville et délinquance communautarisme en sa périphérie... Au troisième cambriolage j’ai décidé de partir vivre ailleurs ...__Point positif: ma maison s’est très très bien vendue à un dindon de Paris et j’ai sorti une très belle plus value!
Le Bordelais cristallise à lui seul, tout le côté antipathique, snob, condescendant et désagréable qu'on peut prêter (parfois à tort) aux Français. J'ai voyagé pas mal en France et en dehors, mais j'ai clairement trouvé plus sympathique. Et "mention spéciale" à la Bordelaise, qui veut se la jouer "Parisienne" mais comme tout ce qui n'est pas naturel, fait tâche, elle brille dans son mauvais rôle ... tout lui est évidemment dû, elle n'hésitera pas à vous rouler dessus avec son vélo, sur le trottoir. Etc. Ne comptez pas non plus sur la jeunesse, pour qu'elle vous accueille (témoignages d'anciens étudiants + vécu perso). Bordeaux n'ouvre ses bras qu'à elle même. Mais comme on dit, il faut vivre d'espoir ! Point positif : l'océan.
Ville ennuyeuse au possible, et encore suis-je indulgent en étant natif ! Parti il y a presque trente ans, et la mentalité ridicule n'a pas changé. Passez votre chemin.
Le vrai problème a bordeaux ce sont les proprietaires qui louent des appartements dans des états catastrophiques et ils s en moquent complètement car la demande est 10 fois plus grande que l offre ils s en lavent les mains
Bordeaux en vacances c'est super, l'océan à proximité une belle ville ensoleillé.En revanche y habiter c'est la désillusion.Les gens sont froid, superficiel, l'ambiance austère.Si on vient d'ailleurs, on est pas les bienvenus, je me suis prise des remarques rasistes, car je vienais de Paris et je suis arabe, c'était 2 fois trop ! On vous catalogue vite et aucune bienveillance et tolérance.A croire que la différence fait peur et que la diversité n'est pas accepté.Je pense qu'il faut une attache solide pour y rester : famille ou de vrais relations, ce qui est rare, à moins de s'appeler Jean Charles Henry Du près.Mdrrr, 3 ans plus tard je suis vite remonté en région parisienne, vive Paris sa diversité sa convivialité rien ne vaut notre belle capitale !
Très belle ville qui offre beaucoup de divertissements, si vous êtes d'ailleurs en quêtes d'activité, aller faire un tour sur https://bordeaux-replay.fr/ !
J'ai été mutée sur Bordeaux il y a 4 ans. C'est une jolie ville (enfin une petite partie) avec une ambiance si triste et plombante que je veux partir. La mentalité est spéciale, ce sont les bordelais contre le reste du monde.. Il détestent leurs semblables non bordeluches. Pourquoi tant de mépris ? Du chauvinisme risible au vu d'une ville prétentieuse en bord de Garonne où les activités sont trop peu nombreuses, la mer à des heures d'embouteillage et des constructions horribles et sans âme. J'ai habité à Paris, à Rennes, à La Baule et Perpignan j'ai lié connaissance partout sauf à bdx.. pff.. Ne vous laissez pas tenté après 1 week-end ! Vous êtes prévenus et pas les bienvenus)
Etant ex-Lyonnaise vivant à Bordeaux depuis plus de 18 ans je suis globalement d'accord et confirme que le problème c'est la mentalité Bobo- (faux) bourgeois (ses) Bordelais "de souche" qui pourrit cette ville ou vous n'avez aucun moyens d'évoluer...tout étant "bloqué" pour ceux qui ne sont pas de Bordeaux, perso, j'aime bien cette ville, je m'y plaît, mais depuis le mélange de plusieurs ethnies, le climat est devenu plus sociable...n'en déplaise aux Bordelais "Beubeu"!!! :D
Ville qui était encore agréable il y a encore 5 ou 6 ans.. depuis la ville a explosé, la LGV et la pub incessante pour la ville ramène un nombre incroyable de gens de région parisienne, du nord et aussi de l'est de la France. La municipalité et Bordeaux Métropole veulent visiblement rendre la ville et son agglomération invivables pour les natifs et autochtones peu aisés dont je fais partie. Tout devient très cher, il y a des chantiers partout et les embouteillages s'agrandissent au fur et à mesure.. j'aime beaucoup Bordeaux mais j'ai du mal à vivre mutation forcée qui nous est imposée, depuis 2-3 ans j'ai vraiment envie de partir. Pour aller où, je ne sais pas encore..
> Daydreamer33
Pas de bol
Cette ville est un paradoxe. Les médias et lobbies immobilier l'ont vendu comme ville du bon vivre. Donc pour confirmer tout ça la population a bien augmentée et a vue arriver des gens d'un peu toute la France et pas que des parisiens. Et à côté de ça vous avez les autochtones bordelais qui sont contre ces afflux de nouvelles populations. Les bordelais de souche veulent le beurre et l'argent du beurre.... ils ont voulu que leur ville évolue mais qu'en prenant les points positifs. Et ils ont du mal à accepter que les aspects négatifs qu'emmene une évolution vers la modernité et le métissage des populations. Car les bordelais ne restent qu'entre eux par peur de la nouveauté et par condescendance. A se croire supérieur aux autres( pourquoi ?). Ils en deviennent inhospitalier et conservent un esprit archaïque et trop conservateur.beaucoup de monde s'en plaignent car maintenant ils ne représentent plus la majorité. Bien entendu il y en a qui sortent du lot mais pour ça dirigez vous vers le bordelais populaire de la classe ouvrière. Il sera plus sympathique. Autre point hormis la circulation catastrophique l'insécurité augmente. Trop d'inégalités sociale bien flagrante. Centre ville bobo d'un côté et de l'autre plus chaud (gare capucin marne )et bien plus modeste . Et comme la classe populaire à été éjecté vers la campagne il y a un gros manque d'effet cosmopolite sur un tout petit périmètre ( centre ville petit ). Donc bordeaux commence à avoir le retour de bâtons et ce n'est qu'un début. C'est là qu'on se rend compte de l'escroquerie qu'est cette ville et sa qualité de vie tant vantée fait déjà parti d'un passé lointain.
Ce qui est bien à Bordeaux c'est l'aéroport. Pour en partir vite.

Pour moi c'est la meilleure ville. J'ai eu la chance de visiter beaucoup de ville (Union européenne, Asie ou Amérique du Nord). Et celle ou je me sens le mieux est de loin Bordeaux. Le cadre de vie est parfait, il y a tout ce qu'il faut. En plus de cela, le ville possède un patrimoine architectural incroyable, parfaitement bien mis en valeur. Une ville à visiter absolument. C'est également une ville où investir y est intéressant.
Bonjour tout le monde. Je rentre de mon travail aprés 2h de voiture. Je précise que j'habite Bx Chartons et que je travaille Parc CADERA à Mérignac c'est à dire 17km. Et oui et j'ai mis 2H !!!! Certains vont penser que c'est "exceptionnel " ? Non, c'est juste normal depuis 3mois. Aujourd'hui est paru dans SUD OUEST un article sur justement la "problèmatique" ( oui, il faut bien employer des euphémismes pour mettre dans le journal c'est plus " distingué"....le général DE GAULLE aurait appelé ça " la Chianli mais il ne devait pas être distingué...) de la circulation à Bordeaux. Super ça m'intéresse ! Arrivé chez moi je regarde sur le net voir ce que disent nos " érudits " élus sur le sujet ( et oui, ils veulent être élus pour trouver des solutions, non ?... à moins que ce ne soit peut-être pour autre chose ?....ce qui expliquerait finalement la situation dans laquelle on se trouve aujourd'hui à Bordeaux. ). Et là je vois pas QUOI que ces fameux élus parlent de " PLAN de CIRCULATION " et qu'ils pensent au Bordeaux de 2050...Là je me dis OOOUAH que c'est beau d'être intelligent ! Mais de QUI se moque t-on ??? Combien de temps allons-nous supporter une telle IN COM PE TENCE ???.....une telle IRONIE ???... un tel MEPRIS ???... Je m'explique. Si aujourd'hui, à la veille de 2020, ils réfléchissent au BORDEAUX de 2050, qui en 1995 pensait au BORDEAUX de 2020 ?...Vous me suivez ?...Moi je dirait LES MEMES ! Je vous explique encore. En 1995 pour faire le même trajet je mettais 25mn ( oui, oui y a pas d'erreur j'ai bien mis 25mn ). Pour aller à la plage en juin je mettais 45mn à l'aller comme au retour. Aujourd'hui 25 ans après je mets 2h pour aller au travail ( 1h30 quand TOUT va bien :-) ) et pour la plage en juin et bien je n'y vais plus il me faut 3h pour en revenir si je pars entre 18h et 20h.........Moi ( qui ne suis pas intelligent ) j'appelle ça de la dégradation de qualité de vie ! Donc je me dis que si ceux qui ont réfléchis au BORDEAUX d'aujourd'hui il y a 25 ans sont les mêmes qui réfléchissent encore aujourd'hui, j'ai PEUR ! Il faut faire quelque chose pour qu'ils arrêtent d'URGENCE de réfléchir. D'autant plus que d'ici 30 ans ils sont fiers d'annoncer que BORDEAUX METROPOLE aura vu sa population augmenter de ?...10 000 ?....40 000 ?...100 000 personnes ?....250 000 personnes ?...500 000 personnes ?.....Mais non, de 1 000 000 de personnes ! Pour faire 20 km, en 25 ans on est passé de 25mn à 2h00 ! Pour aller à la plage de 45mn à 3h. Avant les bordelais garaient leur voiture devant chez eux SANS payer. Avant on se logeait bien et facilement DANS Bordeaux METROPOLE. Aujourd'hui sans un minimum de 6000€ de revenus mensuel un foyer doit aller habiter dans le fin fond du Médoc ou au fin fond des Landes ( ah excusez moi j'oubliais qu' il reste les apparts de GINKO qui n'ont pas d'eau chaude avec des balcons qui dégringolent..... ). Bordeaux est une ville " agréable" pour ceux qui y viennent en weekend prolongé, ceux qui viennent au centre dans des hôtels à 200€ la nuit. Pour le bordelais moyen c'est devenu INVIVABLE ( au fait, une idée d'économie messieurs les élus pour vous aider à réfléchir, dans la METROPOLE ne mettez plus de panneau de limitation de vitesse à 30km, on a du mal à atteindre les 10........). Si c'est vous messieurs nos élus qui avaient pensé le Bordeaux d'aujourd'hui, je ne vous dit ni bravo, ni merci. Honte à vous. Avant la ville avait des murs noirs peut-être mais aujourd'hui la ville si elle est belle elle est invivable au quotidien. Vous avez pensé comment mettre des ors sur les murs mais vous n'avez même pas pensé COMMENT arriver jusqu'aux maisons.... 1400 chantiers lancés simultanément dans la METROPOLE, vous avez complètement asphyxié la ville et ses habitants. Paris ne s'est pas fait ni en 1 jour ni en 100 ans, VOUS, messieurs, vous avez voulu faire de Bordeaux un PARIS en 20 ans. Vous devriez relire LA FONTAINE et plus précisément la fable de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf, vous devriez y trouver la morale à vous appliquer. Moi je dis que devant de telles situations d'incompétence ce n'est pas insoumis qu'il faut être mais rebel ! Bien à vous tous et bon courage.
La ville de Bordeaux est séduisante au premier regard. Elle est l'objet d'un emballement médiatique de la part des journaux parisiens. L'arrivée du TGV en fait LA destination à la mode. Tout cela est favorable aux habitants d'IDF qui peuvent se rendre plus rapidement à Bordeaux. Mais qu'en est-il pour les bordelais qui débutent dans la vie active et souhaitent accéder à la propriété? Je comprends le ras le bol d'une partie de la population.
Très belle ville, personnellement je lui trouve beaucoup de charme. N'en déplaise à certains je trouve le quartier du Bassin ä flôt avec ces immeubles contemporains très réussi. Jusqu'à maintenant je n'ai jamais eu à me plaindre de la gentillesse des Bordelais et pourtant je ne suis pas de la région. Peut-être parce que je n'ai pas une atitude condescendante. Lorsque je vais quelque part je fais un effort pour m'intégrer et n'attend pas que tout me tombe tout cuit dans le bec.
ce que j'aime à bordeaux : la météo, le calme et la mer
ce que je n'aime moins : la froideur d'une grande majorité des bordelais, leur prétention, la fausse bourgeoisie et le snobisme pathétique de certains, dans une ville où excusez-moi, mais à part Mériadeck et la Victoire, il n'y a rien d'autres de dynamique. pétez un bon coup les gars, ça vous détendra.
Je réside en région parisienne, j'ai voyagé dans le monde entier et vous livre mon avis suite à un séjour à Bordeaux.
On dit que nos amis Bordelais sont fiers et fermés. Je ne serais dire si ils sont réellement fermés en si peu de temps mais on ne peut pas dire qu'il y est réellement une personnalité bordelaise ou alors celle-ci brille par sa transparence. On dit que les Bordelais sont très fier de leur ville "la plus belle du monde" et on se demande bien pourquoi les pauvres ! Bordeaux dégage une impression de déliquescence assez généralisée. Mise à part dans une partie de l'hyper centre "leur triangle" l'ancien est en mauvaise état et/ou assez mal entretenu et le récent, globalement de très mauvais goûts. Les rues sont sales, voire très sales envahies des punk à chiens, clochards divers un peu partout ce qui confère une ambiance plutôt déplaisante limite insécurité, même dans le centre. Les infrastructures et transports sont à l'aune de ce constat, sales et peu pratiques. Les artères commerçantes, sans âmes, tristes, sales elles aussi et relativement incohérentes. Il est étonnant en moins de 50 mètres de passer des enseignes un brun pompeuse pour la ville (Vuitton, Hermès....) à la ruelle a kebabs sordides. Les commerces de bouche assez souvent sur évalués des cartes des vins qui n'impressionnent personne depuis l'invention de l'automobile (inutilisable à Bordeaux), Une circulation épouvantable et désordonnée, peu ou pas de taxi ne simplifierons en rien vos déplacements qui deviennent eux tributaires DU : Tram, solution à tout les problèmes et à l'évidence sujet de conversation sans fin pour les Bordelais. Un climat lui aussi assez particulier, lourd et humide pour une ville qui est disons le, loin de la mer (enfin de la Marre, là encore un poème !) proche de laquelle elle se renvendique. Ajouté à cela un dynamisme économique poussif et concentré autour d'une petite aristocratie du bouchon dont beaucoup mais alors beaucoup trop de monde se revandique. Très loin donc du dynamisme et de la qualité de vie de villes telles que Lyon, Lille...., grosse déception, passez donc votre chemin.
En lisant tous les avis laissés je suis globalement d'accord,a ceux qui trouve que c'est une belle ville soit ils ont de la m... dans les yeux,soit ils n'ont jamais voyagés,car c'est vraiment une ville sale(facades noires très nombreuses,j'ai jamais vu ca ailleurs et pourtant je voyage beaucoup)il n'y a guère que la rue Alsace-Lorraine de l'intendance et autour de la place des grands hommes que c'est propre;les quais sont plutot sympa a s'y promener quand meme.Si vous voulez passer des vacances dans le coin allez a Arcachon quelle contraste une ville magnifique avec ses villas vues nulle autre part,son centre ville très charmant avec toutes les enseignes shopping digne d'une grande ville,et un bord de mer tout aussi agréable et tout ca a moins d'une heure de train.
Je suis né à Bordeaux et j'y ai toujours vécu et heureusement que j'ai vu d'autres endroits dans le monde ! Je suis tout sauf chauvin et je suis très franc et sincère ! Bordeaux est tout simplement INVIVABLE je préfère n'importe quel ville de France que Bordeaux ! J'ai visité toutes les villes de France et l'impression qu'on a de Marseille, Nantes, Lyon, Paris Montpellier et même Toulon ou Caen etc..est très bonne quand on sort de la gare ! ce n'est pas le cas à Bordeaux ! Alors oui il y de beaux endroits mais pas tant que ça ! Bordeaux est une ville triste, ennuyeuse, fade, à l'image des Bordelais ! Il n'y a rien à faire à part du shopping, la circulation y est infernale, la saleté partout avec des merdes de chiens à tous les coins de rue, les habitants sont limite ploucs et pourtant ils se croient hyper intelligents, les Bordelais se croient meilleurs que tout le monde, il n'y a rien niveau culture, les immeubles contemporains sont horribles surtout ceux des nouveaux quartiers des bassins à flots et du lac ginko, Juppé a fait n'importe quoi ! Les transports en commun sont nazes, le tram (quand il fonctionne) est insupportable, il roule à 2 à l'heure, il ne sert à rien, les banlieues sont terriblement sinistres bref moi qui pourtant ai grandi à Bordeaux je ne vois aucun point positif et avec l'arrivée de nombreux habitants ça empire ! Les médias vendent cette ville comme la meilleure mais c'est du foutage de gueule et d'ailleurs de nombreux arrivants en particulier parisiens regrettent d'être venu s'installer à Bordeaux et en Gironde
La ville la plus aimée des parisiens... qui n'y ont pas vécu. Je suis un ex parisien parti il y a dix ans maintenant à Bordeaux, avant la mode, la LGV et la mise en lumière médiatique. À notre arrivée on s'est dit être dans une ville sympa, chaleureuse. Quelle erreur, c'est une ville éteinte, déprimante, complètement centrée sur elle-même, ne parlant que d'elle, de ses réalisations. À Bordeaux, tout sonne comme le bordelais, toujours mieux qu'ailleurs, toujours plus beau. Ils d'auto persuadent de vivre dans LA plus belle ville du monde, pourtant ils voyagent mais ne voient rien... Fat, prétentieux et tout aussi surévalués que leur immobilier.
Dépréciant, Bordeaux l'est par sa nonchalance, sa paresse, ses rues désertes (si on enlève les étudiants il ne reste presque rien), ses bobos (version plus pauvre que Paris), sa prétention (également lisible dans sa rénovation de façade). Les alentours ? Des banlieues plates, vilaines à l'infini, l'ignoble forêt des Landes mal entretenue et sans charme avec ses interminables rangs de pins, son bassin surpeuplé et pluvieux avec un côté plus que snob au "Ferret" (prononcez Fairai:-)) et un autre pour les retraités fillonistes. Ses bons restais, juste plus chers qu'à Paris, ses serveurs affables en apparence et plus volontiers familiers, sans classe. Son accent niaiseux. Et son économie ? Rien ou presque, du vin, un peu d'aéronautique et des fonctionnaires en tout genre au dynamisme de couleuvres. Ses fameux bourgeois, hautains, convaincus que tout se passe ici, et très peu accueillants, assis sur leur fortune de pierre et leur activité de marchands de sommeils pour pauvres étudiants, tout est dit. Quelle déprime.
Rajoutons que les portes ne s'ouvrent pas ici, chacun vit enfermé, une promenade à pied le dimanche dans des rues vides alors que les habitants sont là.
Last but not least, les embouteillages et des prix qui s'affolent, et ces imbéciles sont contents de cela en plus c'est dire!
Bonjour,
Je ne suis pas de Bordeaux et heureusement !!... mais une chose est sur... je ne viendrai jamais habiter "chez vous" dans cette ville de chauvins à la sale mentalité et "vieille France" !!! :(

J'adresse ce message surtout aux "purs et durs" Bordelais :

Je suis tout à fait d'accord avec tous les avis que Bordeaux à une mentalité minable bref !...

J'ai fait des déplacements professionnels dans beaucoup de régions et bien les 2 fois ou je suis allé à Bordeaux je me suis fait engueuler presque agresser gratuitement par des personnes surexcités !! En plus vous roulez comme des tarés !

J'ai même un ami pourtant très sympa et correcte qui à voulu s'installer à Bordeaux .Il à donc ouvert un commerce et bien il n'a jamais été accepté par les autres commerçants du centre ville ! Du coup il est revenu dans ma région ! et il nous à bien confirmé que les Bordelais sont des gens qui ont une sale mentalité !! de Bourgeois et faux Bourgeois ,Aigri etc..:(

Vos Quais (comme le reste)sont moches que du béton ,sans âme et n'y verdure :( ville sale et pollution maximum :(

J'ai lu dans beaucoup d'avis que les "Parisiens" ( comme tous les non Bordelais) ne sont pas acceptés chez vous et bien je leur conseille de se tirer au plus vite de "votre ville" pour aller vers des villes agréables ou il y à des gens accueillants et pas chauvins comme vous !!

Dernière chose ! il faut arrêter que les médias TV ,Radio etc... parlent de Bordeaux comme quoi il fait bon y vivre , sympa,qualité de vie etc... C'est FAUX !!

FIN !
beau centre-villes, alentours médiocres. M' y installer? je ne pense pas. j'ai DETESTE l'ambiance globale, mais alors à un point, !! je comprends mieux certains avis, maintenant.
Le climat est doux ou chaud, mais l'humidité générale ne me convient pas non plus. je n'aime pas le climat atlantique (de la Bretagne au pays basque).. Bon encore moins celui de la Manche. non, Méditerranée;;;.Mais de toutes façons, ..je resterai en région Rhône-Alpes, mes montagnes pas loin, et près d'une métropole dénommée Lyon (pas parfaite non plus, mais je m'y plais globalement). Au revoir, Bordeaux, et Bordelais.
Je vis à Bordeaux depuis 4 ans et quand je passe sur les quais la nuit, je m'étonne encore de m'emerveiller de sa beauté. On a un climat très agréable. Les seuls points noirs sont: le prix de l'immobilier (en particulier depuis la construction de la ligne grande vitesse Paris-Bordeaux) et l'augmentation de la population qui va avec (les parisiens en particulier), et donc des embouteillages qu'il n'y avait pas avant
très très belle ville
j'aime beaucoup bordeaux , c'est une tres belle ville , est une tres belle Region que j'aime beaucoup , j'aime bien aussi l'equipe de foot des girondins de bordeaux
j'aime beaucoup bordeaux , c'est une tres belle ville , est une tres belle Region que j'aime beaucoup , j'aime bien aussi l'equipe de foot des girondins de bordeaux
Très belle ville ou il fait bon vivre.
Mais si vous vous fiez au buzz médiatique qui fait de Bordeaux le nouvel eldorado, vous serez déçu!
En effet avec tout ce tapage nous voyons débarquer une nué de parisiens s'attendant à trouver une réplique du 16ém!
OK ses cool bordeaux
Visiblement, les avis négatifs précédents sont le fait de personnes n'y ayant jamais mis les pieds. Une telle accumulation de clichés prête même à sourire. Bordeaux est une ville magnifique pleine de superbes monuments. Les gens sont accueillants (il y a des cons partout bien évidemment) et la douceur de vivre est appréciable. Quand on s'estime mal accueilli quelque part, il faut se poser à soi-même la question de sa propre attitude. Si t'es con, je suis con. Si t'es con, ne viens pas à Bordeaux...

Bordelais puants, incivils, et prétentieux, pas assez d' espaces verts, pas de respect des personnes handicapées, j'y vis depuis longtemps, bien malheureusement, et je n'inciterai personne à y mettre un pied, Ville où tous on se sent étranger.... Beaucoup trop de disparités entre les gens, les bordelais sont.... "puants" Pour être très polie, je ne recommanderai à personne d'y vivre. Personne.
Sur le site villeideale.com qui regroupe un classement des meilleurs villes de France, fait directement par les internautes....Bordeaux arrive.....92ème MDR !!! Lien : http://www.ville-ideale.com/classements.php

Bizarrement on est loin de la vision des médias ! ça laisse dubitatif sur cette ville

Ville à voir une fois dans sa vie....une fois. Mais y vivre non. En dehors des quais et du miroir d'eau, rien....quartier moches et sans âme et campagne plate et déprimante. à Fuir !
Venu de Paris m'installer à Bordeaux les yeux fermés, j'ai vite déchanté...Mer faussement proche, pluie, immobilier au niveau de certains arrondissement parisiens, ennui....Au final pas grand chose dans cette ville "facade". Paris me manque !!!
''Bordeaux ma ville'', voici le slogan officiel qui résume parfaitement la situation de cette ville! Sauf que c'est pas la vôtre du tout, mais alors pas du tout! Ville de retraité, scène culturelle très pauvre voir inexistante. Les étudiants en périphérie de la ville ( sa gène moins les retraités !) Par contre grosse beuverie tous les jeudis = bruit/hurlement, tard le soir...Ville qui prétentieuse dans sa politique mais pas audacieuse, à l'image des bordelais en fait ! Ville non ouverte, bordeaux c'est relooké mais je vous assure c'est un mauvais coup. Le maquillage de bordeaux est très trompeur! J'attends avec impatience l'arrivé des parisiens pour que les bordelais se retrouve en sous nombre afin d'effacer leur mentalité !
Un melting-pot des plus heureux que j'ai pu constater dans ma vie. Des gens qui veulent le bien. mon souhait est que cela dure.
La ville est magnifique mais... elle est peuplée de Bordelais ! Fermés aux autres, terriblement soucieux des apparences : c'est le règne du moutonage, le premier habillé différemment est regardé de travers, c'est usant. Même si le centre est beau, il est lisse : même restaurations au poil, même couleur. Il y a certes quelques rues et quartiers qui émerveillent par leur spécificité, mais malheureusement ils sont engloutis par le culte de l'uniformité.
Côté culture, c'est mou. Les Bordelais adorent leur maire, lequel a métamorphosé la ville et lui a offert un tramway. Hum, comme dans toutes les grandes villes non ? C'est aussi le maire qui a rendu les musées de la ville payants, même aux jeunes. Côté faculté des sciences humaines la vie culturelle n'est pas trépidante non plus.
En somme il reste un bon climat, agréable malgré la pluie lorsqu'on vient du Nord du pays, de bonnes librairies, de bonnes promenades à vélo ou en footing. Un an ou deux dans cette ville me paraissent la durée optimale : assez pour profiter pleinement de ses bons côtés, pas assez pour être excédé par la mentalité bourgeoise d'une ville qui ne se rend pas compte de ce qu'elle perd à être si fermée aux autres. Dans quelques années, peut-être ?

Tres belle ville . sport distractions multiples
Et pour les danseurs dansons sur les quais .
Tres bonne organisation et gratuit
Les cours de danse et les soirées danse
Avec toilettes vestiaires restauration
Bravo
Merci Mr le Maire
Ville de bourgeois sans âme la ville devrait s'appeller Nouveau Paris

J'ai bossé de pas mal d'années à Bordeaux, mes fonctions m'ont amené à rencontrer pas mal de gens et je peux donc vous donner un avis que je pense objectif. Points positifs : le centre ville est superbe, les quais sont une promenade paradisiaque. La mer n'est pas trop loin et la campagne rive droite mène en une heure aux paysages sauvages du Périgord. Points négatifs : beaucoup plus nombreux : emploi réduit (à part le pinard, l'aéronautique et l'immobilier le reste est réservé aux emplois sous qualifiés... quand il y en a). Absence de vie culturelle. Une ville engorgée, constamment plantée par le trafic. Transports en commun ridicule (des bus et quelques tramway). Des chantiers à tous les coins de rue. Immobilier sur côté et moche en dehors des immeubles de l'hypercentre. Il pleut non stop quand ce n'est pas la canicule les quelques semaines d'été. Les bordelais sont incroyablement antipathiques, persuadés d'être dans la plus belle ville du monde, d'être le peuple élu, alors que ce ne sont que des petits provinciaux. Le paysage rive gauche est d'une horreur rarement vue (l'urbanisme est immonde, aucune maison n'a de style, campagne plate comme une crêpe avec, posée dessus, la fameuse forêt landaise faite de pins rabougris, maigres et parfois artificiellement plantés). La mer est inatteignable les rares fois de beau temps (embouteillages monstres), on ne peut s'y baigner tellement il y a de rouleaux d'ailleurs squattés par des surfeurs élitistes.
Bref une ville incroyablement surfaite, portée par un marketing efficace mais globalement très déprimante pour toute personne objective qui n'est pas du cru (et encore il y a pas mal d'autochtones qui finissent par se dire que leur coin est parmi les plus triste de France).
Globalement, Bordeaux est devenue une très belle ville, même si tout n'y est pas parfait. Pour qui a connu le Bordeaux des années 70, quel changement...
Bordeaux…Ville surévaluée dont l’ensemble des moyens financiers est détournés pour les investissements touristiques. Contrairement à ce que la propagande raconte, Bordeaux est une ville invivable où l’on ne peut n’y circuler, ni se garer, ni… Les lieux de cultures ont fermés (4 sens, lune dans le caniveau, le st ex…) Les lieux de pratiques sportives diminues (on est passé de 4 patinoire à une, les piscines ferment, les gymnases aussi.) Il faut quand même admirer l’incroyable tour de passe-passe qui fait passer cette ville où on a mis 20 ans (1995-2016) à construire 3 lignes de tram pour une ville en avance !

Les loyers ont doublé, la municipalité a viré les classes populaires du centre ville pour les remplacer par de la défiscalisation. je me demande si, un jour, un journaliste aura la volonté de faire une enquête approfondie pour dénoncer ce mirage bordelais qui est une honte véritable.
trop de communistes , cette ville devrait s'effriter au sol
Viva el gordo
Dure dure de trouver mieux !!

Exceptionnel !
Points positifs:

- Centre ville SUBLIME. Un régal pour les yeux à chaque coin de rue !
- Ville très propre et bien entretenue, contrairement aux villes sales du sud-est.
- Ville à taille humaine, avec un centre ville de taille moyenne mais tous les avantages d'une grande métropole.
- Aucun sentiment d'insécurité. Ville très sécuritaire.
- Bonne offre commerçante: le marché des Capucins avec des produits frais et pas chers; restaurants de qualité; Starbucks et un BurgerKing en travaux...

Points négatifs:
- La PLUIE la PLUIE la PLUIE !!!! Mis à part 2 petits mois d'été où il fait super beau, il pleut tout le temps. Bordeaux est d'ailleurs la ville où il pleut le plus en France au niveau de la fréquence ... Ca m'est déjà arrivé de ne pas voir le soleil pendant 10 jours !
- Bordeaux est une ville très mal desservie par le train. On a donc un gros sentiment d'isolation par rapport aux autres villes de France. Je dois par exemple faire 6h de train (!!!!) pour aller dans le sud-est.
- C'est vrai que les bordelais pure-souche sont imbus d'eux-mêmes et assez insupportables. Mais il ne faut pas faire de généralités, il y a des gens adorables et des c***s comme dans n'importe quelle ville.
Rien à dire quand on vient d'ailleurs, il y a tout ce qu'il faut pour être heureux et à l'aise !
Ceux qui critiquent ne sont pas aller voir ailleurs, Bordeaux est une ville magnifique.
Les divers quartiers correspondent à une richesse culturelle, les capucins, saint Michel, la victoire les quai, les boulevards, la gare saint jean avec son architecture unique etc....
Il y fait bon vivre, j'aime !
Francis ; ce que vous dîtes est faux, Bordeaux fait partie des meilleures villes de France avec Toulouse et Lyon, alors soyez honnête !
Comment se baser sur l'avis des Bordelais, ils sont tellement chauvins, ils ne connaissent rien d'autre que leur ville et leur pataugeoire, le bassin et le grand théatre
Cette ville est ennuyeuse à l'image des ses habitants qui sont hautins, pas du tout accueillants, qui misent tout sur l’Apparence à l'image de leur ville.
de Paris Bordeaux est la ville idéale, mais dès qu'on y a vécu quelques mois on se rend compte de la réalité de la madiocirté de cette ville de la nonchalance de ses habitants, c'est une ville ennuyeuse, il n'y a pas de salle de concert, le peu d'espaces verts sont de qualité médiocre excepté ceux du centre touristique, les nouveaux quartiers : Ginko une cité dortoir, les bassins a flots, des immeubles entassés les uns sur les autres sans le moindre espace vert, des immeubles couverts de tôles ondulés
Bref Bordeaux est loin de l'image qu'elle transmets dans l'hexagone, si vous envisagez de venir vivre dans cette ville, réfléchissez y et ne vous fiz pas aux inombrables classements qui ne sont que de la publicité mensongère et n'ont aucune valeur
Comment se baser sur l'avis des Bordelais, ils sont tellement chauvins, ils ne connaissent rien d'autre que leur ville et leur pataugeoire, le bassin et le grand théatre
Cette ville est ennuyeuse à l'image des ses habitants qui sont hautins, pas du tout accueillants, qui misent tout sur l’Apparence à l'image de leur ville.
de Paris Bordeaux est la ville idéale, mais dès qu'on y a vécu quelques mois on se rend compte de la réalité de la madiocirté de cette ville de la nonchalance de ses habitants, c'est une ville ennuyeuse, il n'y a pas de salle de concert, le peu d'espaces verts sont de qualité médiocre excepté ceux du centre touristique, les nouveaux quartiers : Ginko une cité dortoir, les bassins a flots, des immeubles entassés les uns sur les autres sans le moindre espace vert, des immeubles couverts de tôles ondulés
Bref Bordeaux est loin de l'image qu'elle transmets dans l'hexagone, si vous envisagez de venir vivre dans cette ville, réfléchissez y et ne vous fiz pas aux inombrables classements qui ne sont que de la publicité mensongère et n'ont aucune valeur
Difficile de trouver mieux en France.
Très belle ville qui dispose d'un vrai cachet et d'un patrimoine savamment mis en valeur.

La mentalité décrite, effectivement nauséabonde, se cantonne à présent à quelques cénacles très fermés et qui sont de plus en plus noyés dans la masse des nouveaux arrivants.

Au niveau culturel, cela reste une ville de province et Paris demeure très loin devant.

De même au plan professionnel, tout est trusté par des réseaux et l'offre de formation demeure celle d'une ville de province.

En conclusion, très belle ville provinciale pâtissant d'une mentalité exécrable de ses natifs et des acculturés, qui sont heureusement de moins en moins visibles.

Pour ma part, j'y ai vécu 8 ans et y retourne ponctuellement en séjour mais ne souhaite pas y revivre.

J'aime trop Paris et ses innombrables possibilités.

Le soleil et le cadre de vie ne sont pas des fins en eux-mêmes (en ce qui me concerne).
Lyonnais à 1000 % et pas d'avis sur les habitants, je partage juste un avis, je viens juste de visiter Bordeaux, c'est une vrai surprise, car c'est vraiment une très jolie ville et on rigole pas avec la bonne bouffe, ça me plait ! j'y retourne volontier
Je suis originaire du havre en seine maritime, allez voir les conditions de vie là bas et on en reparle après.
Vive Bordeaux !
J'aime beaucoup cette ville mais je trouve qu'elle change trop vite depuis quelques années, il y a des constructions de partout, de plus en plus de difficultés pour circuler, les transports en commun de moins en moins efficaces car trop souvent bondés.. Bordeaux va finir comme Nantes, Toulouse ou Montpellier, des villes attractives qui ont voulu voir trop grand et en payent le prix aujourd'hui.. Alain Juppé a fait beaucoup de bonnes choses pour cette ville mais je crois que son côté mégalo prend le dessus maintenant, Bordeaux va finir par être une ville désagréable avec l'arrivée de gens en masse (parisiens, etc..) sans que les infrastructures ne suivent ni que l'offre d'emplois ne se développe ou se diversifie.. Bref on verra l'an prochain si l'ouverture de la LGV vers Paris sera un avantage ou un cadeau empoisonné pour la ville et sa région.
bonjour
j y ai vecu 1 an,,, et ca m a suffit ,,,une anecdote = je vendais des cuisines equipées ,,,, un midi je propose a un collegue de dejeuner ensemble ,,,j avais 45 ans et lui 23 ,,,,, il me repond " non merci je rentre chez moi regarder les infos ,,, TOUT est dit
sinon jolie ville mais mal habitée
2e meilleure ville de France après Toulouse pour sa qualité de vie.
Je suis désolée de devoir donner un avis peu favorable sur Bordeaux. Je suis allée le 27 Décembre me promener dans le centre de Bordeaux et j'ai voulu faire découvrir la cour Marly à une amie. Qu'elle fut ma deception en voyant une cour avec un sol sale,plein de tâches, jonché de détritus ou des jeunes sont assis à même le sol en train de fumer et de boire!! Est ce la l'image d'une ville inscrite au patrimoine de l'UNESCO? Les services de propreté de la CUB ne peuvent ils pas vérifier ce lieu où beaucoup de touristes se promènent? J'ai donc été déçue car en plus de l'aspect épouvantable de cette cour j'ai entendu des réflexions de touristes qui la visitaient. Ce n'est pas l'image de Bordeaux que j'aime!!

Qualité de vie assurée, ville bourgeoise, oui bordeaux a les moyens.
Climat favorable.
Un coup de pousse ne serait pas de refus pour le logement.
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 15 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 décembre 2015

Ville et architecture superbe, ouvertures d'emplois, très dynamique, qui fait partie du patrimoine de France, et classée à l'unesco.
Aussi riche culturellement que financièrement, jeune et universitaire, au soleil Bordeaux est une ville très agréable.
Le logement reste assez compliqué, il faut s'y prendre tot !
Après avoir lu et beaucoup ri en lisant quelques avis sur la ville de Bordeaux, je tenais aussi à donner le mien. Franchement, je trouve que cette ville a beaucoup évolué en bien. N'en déplaise aux grincheux de tous poils. J'y ai vécu 15 ans en 3 séjours, d'abord à l'âge de 9 ans, puis 18 et enfin 34. Aujourd'hui, j'en ai 48, et j'ai bien l'intention d'y retourner. Actuellement, j'habite à l'autre bout de la planète, mais Bordeaux me manque beaucoup.
Ce n'est pas une grande ville, et c'est tant mieux. "Elle est à échelle humaine", comme disent les gens. Le centre-ville, pourtant assez grand, se parcourt à pied ou en tram, et il y a tout ce qu'on peut attendre d'un centre moderne et traditionnel à la fois : services, magasins... le tout dans un style architectural typique. Ce n'est pas pour rien que Bordeaux a reçu le label de l'UNESCO en 2007.
Ces dernières années, elle s'est enjolivée, et elle est devenue plus propre et pratique. Les transports en commun sont bien pensés, que l'on vienne de la gare ou de l'aéroport.
Certes les Bordelais paraissent froids au premier abord, mais dans les autres villes, ce n'est pas mieux. Et ailleurs, ce n'est pas parce qu'ils ont l'accent chantant du sud, qu'ils sont plus chaleureux, loin de là ! Dans quelle autre ville ou dans quel autre pays les habitants reçoivent les étrangers à bras ouverts ? Je n'en connais pas. Alors comme partout, quand on n'est pas un local, il faut s'adapter.
Certes, le racisme sera toujours présent dans la tête de certains, mais vu le nombre de gens "d'origine" qui vivent à Bordeaux, je pense qu'ils y sentent encore mieux là qu'ailleurs.
Et ceux qui disent que du point de vue culturel, cette ville est pauvre, en 2017, le TGV ne mettra que 2 heures au lieu de 3 actuellement pour relier Bordeaux à la capitale, où là-bas il y a tout ce qu'il faut, à condition aussi d'en avoir les moyens.
Donc à bien y réfléchir, Bordeaux est quand même un endroit où il fait bon vivre. Et même celle qui est devenue la plus belle ville du monde (je plaisante !), elle ne peut donner que ce qu'elle a.
Stupéfaite de lire tant de commentaires négatifs sur cette ville que j'ai adoptée il y a huit ans (ou c'est peut être elle qui m'a adoptée!)
Quel bonheur de vivre ici! Une ville magnifique, un patrimoine riche, une région sublime...
Parcourir les quais et le centre à vélo, s'arrêter boire un verre ou manger un bout sur l'une des nombreuses places, admirer les belles lumières dans le jardin public ou sur le port de la lune...
S'évader sur le bassin, respirer à l'océan ou en forêt.
Je travaille avec de la clientèle et franchement c'est comme partout! Il y a des gens sympas, d'autres moins! Je me suis fait des amis, beaucoup de potes aussi!
Je rejoins quelques critiques niveau culturel: il manque une belle salle de concert par exemple!

Mais vous avez raison! Restez où vous êtes! la banlieue parisienne est tellement plus sympa!
(y ayant vécu 24 ans je tiens à préciser!!)
Arrivé à Bordeaux il y a 3 ans je ne pense qu'à partir.
cette ville m'a aigri ! les bordelais sont superficiels, froids, nonchalants, il sont méprisables !
La ville est à la hauteur de ses habitants , il n'y a que l’apparence qui compte, et dès qu'on s'éloigne du centre la ville est moche avec des espaces publics de piètre qualité...
Un conseil si vous hésitez à quitter la capitale pour venir à Bordeaux réfléchissez à 2 fois et ne vous laissez pas berner par cette fausse publicité et ces classements bidon que la ville de Bordeaux met systématiquement en avant...
Cette ville a 20 ans de retard, absence de culture, peu d'epaces verts et de qualité très médiocre, des habitants exécrables, l'océan à 2 heures avec les bouchons, de la pluie, de la pluie de la pluie !
Très belle ville et climat pas trop désagréable (même s'il pleut un jour sur trois et si les étés sont étouffants).

Pour le reste les critiques formulées dans les autres avis sont bien réelles.

Mentalité fermée et attitude condescendante basées sur de pures apparences.

Côté emploi tout ou presque passe du réseau et les mérites ne sont pas reconnus.

Je vis à Paris après avoir passé plus de 20 ans à Bordeaux t je n'y retourne que pour quelques vacances, avec une poche de cacahuètes.....

Ville à visiter mais sûrement pas à vivre sauf pour les natifs et les bourges dans l'âme.
restez chez vous , on est bien mieux seul que mal accompagné
je viens de Londres puis du nord de la France , que dire ! Coincé ici par un boulot que j ai choisi en 2009 je ne pense qu a me sauver. j ai tout essayé pour m intégrer , m adapter , "concessioner", donner , tout tout , ah si un seul truc fonctionne vraiment bien c est de mépriser toiser et écraser les gens ( désole c est pas mon style) il n y a pas de mot assez négatif pour decrire les habitants de cette ville. Quand a leur patrimoine mondiale de gironde , combien ont ils du débourser pour l obtenir. Je suis effondré par l'imbécilité de cette ville . L océan , oui, sur une carte c est pas trop loin mais en vrai très loin. la campagne aucun intérêt de plus tout est privé . Alors attention c est privé ! help aidez moi à partir...
Je partage l'avis de bons nombres d'entre vous. Cela fait quatre ans que je vis à Bordeaux et effectivement, les bordelais en général se surestiment, ils sont étroits d'esprit et souvent racistes. Mon mari et moi avons décidé de quitter cette maudite ville, où les gens n'ont un avis sur rien, ne sourient jamais et ne sont jamais reconnaissants de notre politesse et notre gentillesse, où on nous dévisage comme des sous hommes dans certains lieux considérés par les bordelais "de la haute", alors que c'est accessible à la classe moyenne, juste parce qu'on est noire, où les rues portent fièrement les noms de familles esclavagistes. Si j'avais su tout cela, je serai restée à Lyon, je n'aurai jamais mis les pieds ici.

Sans doute la plus belle ville de province, Bravo à JUPPE qui a su redorée l'image de la ville sans l'endetté, on s'y sent bien mieux qu'a Toulouse maintenant.
Difficile en effet de trouver une ville plus antipathique et sale et quand il pleut-(souvent) c'est à se flinguer. Les bordelais se croient sortis de la cuisse de Jupiter hélas, ce n'est pas le cas et ils sont impolis( aucun bonjour ni merci) Pas d'espaces verts, pas de bons musées , des banlieus délaissées et moches. Mon dieu heureusement qu'il y a Strasbourg, Rennes, Saint Malo ou Tours et Paris!!
bonjour tout le monde!
Je viens de lire tous ces commentaires et ben dit donc, quelle amertume, j'en suis parti en 1994. J'ai immigré vingt ans dans le sud, j'ai pleuré Bordeaux pendant un an, ses structures ses immeubles Haussmannien, le grand théâtre, la mythique rue Sainte Catherine, j'en ai une liste ... Je suis revenue depuis décembre et je suis heureuse, c'est vrais qu'ils sont faux bourgeois pour la plus part, froid, venant du Sud, c'est très drôle!!! dans mon travail tantôt on m'embrasse tantôt on me serre la main selon qui est présent. Ici il y a du travail . Les quais sont super branchés!! La mixité de la ville me
plait. Dommage ici les gens sont raciste, même dans ma famille, qu'elle tristesse ce manque d'ouverture d'esprit. Je suis trop heureuse d'être revenue.

Belle ville, enfin, le centre-ville, "gentrifié" à fonds....mais bon, c'est une jolie façade! quant aux alentours immediats ou plus lointains, rien de transcendant, à mes yeux.
Pour vivre, je suis moins sur de m'y plaire. Les défauts mentionnés (indifférence, froideur, un côté...infect, on peut le dire ?, vous trouverez les memes à Nantes, avec quelques degrés de température en moins) ne sont pas faux. mais il y a de tout, en fait. Ce n'est toutefois pas le type de ville que je recherche. je préfère toutefois, à choisir les villes de Méditerranée. (moins policées, moins lisses, meilleurs climat dans tous les sens du terme)
offre commerçante: ok, transports, idem (circulation horrible, mais ailleurs dans les grosses villes aussi),
Quant à la jeune Bretonne qui témoigne, en dessous, je pouffe de rire, en effet, je suis bien placé pour dire qu'en Bretagne, c'est pas des rigolos comme ils le prétendent, ni des joyeux drilles, (alcool non pas festif, mais pathologique) mais surtout des chauvins sans humour ni recul sur eux. Bref.
Je suis atterré des commentaires négatifs sur Bordeaux. J'y habite depuis 15 ans et c'est une ville fabuleuse et pleine d'atouts.
Bordeaux est une ville magnifique, dans une région superbe (j'ai lu dans un commentaire que la campagne était sans intérêt ?!?!).
Bordeaux est idéalement placée entre mer (50 minutes) et montagne (3 heures).
Bordeaux a pour moi une taille idéale (c'est personnel), entre petite ville et mégalopole.
Bordeaux bénéficie d'un climat très agréable bien que très chaud l'été (ce que j'apprécie).
Sinon, les impôts locaux sont élevés, tout comme l'habitat, l'offre culturelle est médiocre (dommage, mais on est à 3 heures de Bilbao), et l'activité économique est presqu'exclusivement axée autour du vin.
S'il est vrai que les vrais Bordelais sont peu accessibles et parfois stupidement arrogants, tous mes amis viennent d'ailleurs; le brassage est suffisant pour s'intégrer rapidement, ce qui n'était pas le cas il y a 15 ans.
Bref une ville exceptionnelle avec un solde migratoire positif contrairement à ce qui est écrit plus bas, et que je recommande chaudement.
Ayant vécu 25 ans dans cette ville je l'ai vu évoluer sous la férule de M. Juppé, à qui les bordelais doivent beaucoup.
La condescendance de la frange bourgeoise de la population (et surtout celle de ceux qui aspirent vainement à en faire partie) se voit moins mais demeure bien réelle. Il suffit d'observer les attitudes dans les magasins et les transports en commun.
La mentalité du sud, détendue jusqu'au laxisme, et axant ses priorités sur la qualité de vie est également bien présente.
Le cadre de vie est magnifique mais l'offre culturelle incomparablement inférieure à Paris.

En résumé, si l'on excepte l'exécrable mépris qu'affiche ouvertement une partie de la population envers son prochain (si bien décrit par François Mauriac) et la circulation routière (pire que Paris), la ville demeure agréable à vivre.
Je souhaite partir vivre à Bordeaux mais vue les commentaire cela me fait beaucoup peur !!!!!! Les gens sont t'ils aussi agressif que dans la région parisienne??? Les gens sont t'ils aussi nerveux et méchants???
J'y suis né mais j'ai beaucoup voyagé et vécu ailleurs en France donc je peux comparer et avoir un avis sur la ville sans excès de complaisance. Bordeaux est une ville plutôt sympa, bien située, de bonnes infrastructures, un bon choix de commerces en tout genre et de lieux de sorties assez originaux, le climat y est clément malgré des pluies fréquentes et une chaleur souvent suffocante l'été. La ville a beaucoup évolué depuis une dizaine d'années et est devenue plus cool et détendue, le côté bourgeois s'atténue quand même pas mal. Malgré cela je reconnais que la population locale dans sa majorité n'est pas très communicative et plutôt indifférente, les gens ne se parlent pas facilement. Cependant il y a beaucoup de gens sympas et simples dans cette ville qui ne cherchent pas à se la jouer friqués pour exister.. c'est sûr que si vous arrivez en ville avec tous vos préjugés ça ne va pas vous aider ! Après je peux comprendre que cette ville et ses habitants ne plaisent pas à tous mais il y a franchement pire comme endroit pour vivre dans le pays donc cracher dessus pour le plaisir c'est pas très constructif.. sinon le commentaire précédent m'a bien fait rire, c'est vrai que les bretons sont connus pour leur ouverture d'esprit et leur joie de vivre ! (rires)
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 1 août 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2015

Bretonne d'origine, je suis en CDD sur la région bordelaise pour l'été. Autant ai je été bien accueillie à mon arrivée, autant le soufflet est vite retombé quelques jours plus tard lorsque je me suis rendue compte que les gens sont:
> froids, ne s'intéressent à vous que lorsqu'ils en n'ont besoin.
> Pas chaleureux, gens foutiste, raleurs et prétentieux!!!...
Bref, à éviter pour y vivre ou travailler !, surtout quand vous connaissez la mentalité des bretons!!!

On rêve de la raser et remplacer sa populasse frustrée de sa petite position sur l'échiquier français. Les Bordelais ne veulent pas savoir que les parisiens, lorsqu'ils pensent 'Sud', pensent Aix en Provence ou Montpellier... Que Strasbourg, Metz sont plus belles ... Que Bordeaux ne fera jamais d'ombre à Paris, et qu'elle n'en fait d'ailleurs pas à Toulouse. Que les transports et circulation à Bordeaux sont pires qu'à Marseille , pour une population bien inférieure. D'où sans doutes ces comportements à "chercher des histoires" dont parlent les commentaires et qui sont véridiques. Le sentiment de supériorité se voit contredit à chaque minute, ce qui engendre une situation psychologique de burn-out. A part Grenoble, difficile de trouver population plus antipathique.
La ville est belle quand on est vacances. Mais pour y vivre c'est une autre affaire. La mentalité est déconcertante, pas de Bonjour, Merci ni Au-revoir...
J ai vécu 3 ans a Bordeaux et je ne serai pas reste 1 année de +
Très belle ville certes mais une mentalité de merde , des gens a histoire ça s est bien vrai pour ma part mauvaise expérience au sein d une école du Bouscat !
Les potasses ont toutes la même voiture "mini" et si vous avez le malheur d'avoir mieux qu'elles ou d être mieux qu'elles, elles feront tout pour vous exclure ou vous écarter !
Plus jalouses que les Bordelaises, tu meurs !
FUYEZ !!!!
Pourtant, Bordeaux est une très belle ville ; avec ses bonnes écoles, surtout peuplées de fils à papa avec les X5 le matin et les mini cooper des mamans a 16H30...elles viennent chercher leurs enfants une fois qu'elles ont fait leur sport, ou qu'elles reviennent d'un tea time en ayant critiqué les autres bonnes copines...
Bordeaux possède bel et bien une caractéristique qui est chère aux Bordelais et que ces derniers entretiennent très bien : CE SENTIMENT DE SUPERIORITE vis à vis de touts les autres. Vous venez de paris ? on vous répondra qu'il vaut mieux y retourner.
Il est vrai que bordeaux est encore attractif niveau loyer (à l'achat.) peu de locations ici.
Les gens ne s'interssent pas dutout à vous si vous ne pssédez pas un porte monnaie bien rempli ou si vous ne leur servez pas à quelque chose.
Niveau emploi ? il n' y en à pas : bordeaux est ville de réseau avec des gens hautains, sans aucun interet.
bref, fuyez si vous n'êtes pas un gros bourgeois dans l'ame et ne nous y trompez pas, les chartrons n'est pas un quartier bobo comme on peut le voir dans certains arrondissements de paris , mais un quartier de riches tout autant prétentieux qu'à cauderan, au bouscat, etc...
J'ai vécu 28 ans à Bordeaux. Je suis partie en 2005. Je n'en pouvais plus. J'ai vu la ville se transformer et s'embellir, en faisant du même coup disparaître ce que j'aimais le plus : les bouquinistes à chaque coin de rue, le marché St Michel, les Capus brouillons où on pouvait se bouffer un steak à 4 heures du mat, les vieilles prostituées qui allaient picoler un verre de blanc en regardant la télé avant la fermeture du Café des Arts. Tout ça n'existe plus, ou a été racheté, remodelé. Tout est propre, lisse, cher. C'est devenu une ville dégueulasse, une petite Suisse inhumaine, où les gens n'en ont rien à foutre de vous. J'y suis retournée l'année dernière. J'ai travaillé gratos pour une asso musicale bien connue durant un festival d'été bien connu... Au bout d'un mois, personne ne savait mon prénom. Je me suis re-cassée. Si vous êtes bourge dans l'âme, allez vivre à Bordeaux ; sinon, n'y mettez pas les pieds.
Nous souhaiterions nous installer sur Bordeaux - originaire de la région Parisienne.
Nous avons visité la ville et alentours et c est très plaisant.
On a eu l impression de revivre et non de survivre comme en région parisienne.
Après je pense qu aimer sa regIon n est pas un défaut sauf si l on n accepte la venue d autrui.
S intégrer n est pas facile quelque soit la regIon mais il me semble qu à Paris on n est pas mieux non plus.
Doit on sauter le pas?
Merci de vos avis
Beaucoup de ceux qui jugent Bordeaux ici n'ont pas été témoins de l'état terrible dans lequel était la ville il y a 20 ans. Alors oui, il y a des bâtiments encore en sale état, des trottoirs défoncés, un manque de commodités et d'espaces verts, je suis tout à fait d'accord mais Rome ne s'est pas faite en un jour.
Bordeaux est une très belle ville quand on prend le temps de connaître son histoire passée et plus récente, ses petites places intimes loin des rues à touristes, et sa population. Beaucoup de gens se permettent d'utiliser des termes totalement extravagants pour dénigrer les Bordelais, mais oui les Bordelais aiment leur ville, leur région et sont durs à approcher. Mais si vous faîtes l'effort d'apprendre à aimer la ville, alors vous serez considérés comme l'un des leurs. Et ceci est vrai pour tout le sud-ouest. Ce sera à vous de faire le premier pas, c'est comme ça, après c'est vous qui arrivez.
Je vis en campagne bordelaise. Gens braillards, vulgaires au possible, irrespectueux d'autrui. Je n'ai jamais vu une région où les gens cherchaient autant les histoires et pourtant j'ai vécu dans beaucoup de villes et de villages de campagne en France . J'ai hate de quitter cette région...France.

Ville froide, à l'instar de son maire et de ses habitants. Beaucoup de riches et de "faux riches".
Beaucoup d'arrogance, et un fort sentiment de supériorité.
Mais le pire reflet de cette ville c'est Bruges, la petite ville à coté de bordeaux. A EVITER SURTOUT SI VOUS ETES NOIRS!
On vous prend pour une tache au milieu de tout ce blanc.
A l'image de la clinique à la réputation Surfaite! Ou, si vous n'avez pas d'argent cela ne sert à rien d'y revenir, c'est bien simple c'est un ghetto BBR ,anti-social à l'esprit ultra-conservateur.
C'est bien simple à l'exception d'un seul médecin noir, tout le reste du personnel est blanc!
L'accueil est froid, voire glacial, sachez que vous etes invisible, dérangeante et non à votre place!Si vous vous plaignez, surtout on ne vous retiens pas!!!
Sous prétexte qu'il s'agit d'une clinique à la réputation parfaite, le personnel se croit autoriser à sélectionner les gens à l'accueil,(doux et prévenant avec les riches BBR) méprisant et glacial à l'égard des gens à l'épiderme bien foncé!
Dans la supermarché de BRUGES , c'est pas mieux! surtout si vous etes en "couple mixte" on croit que vous venez provoquer les gens !Le climat est délétère, on tousse fort, on renifle fort devant vous, c'est très mal vu ,on se croirait dans un ghetto. Moi je veux bien qu'on nous parle de communautarisme dans les banlieues, mais certains lieux ou certaines villes on beaucoup de mal avec la MIXITE. C'est bien simple pour résumer : Bruges c'est la ville du Mépris, de l'Arrogance, de l'ENTRE- SOI, de l'ARGENT et du REFUS DES DIFFERENCES§
N'en DEPLAISE AUX GENS DU 18°S qui y habitent mais moi je vis au 21°S avec mon temps et l'esclavage et la colonisation appartiennent bien au PASSE de ce pays. Qui est également mon pays puisque mon grand -père a donné sa vie pour ce pays durant la 2 guerre mondiale.
Pour moi, lillois qui ai vécu dans 8 villes de france (toulouse,nantes,strasbourg,lyon,paris,la rochelle,marseille,montpellier) bordeaux est la ville ou je me sens le mieux et ce depuis mon arrivée il y a cinq ans:
-Centre historique rénové très beau et chic avec la pierre blonde des carrieres rive droite et tres propre
-beau temps (je comprends vraiment pas ceux qui disent que le ciel est gris: regardez la météo sur france 2 vous verrez c est pas si rare que bordeaux, biarritz ou toulouse aient les plus fortes températures)
-le bassin d arcachon est à 40 min du centre
-beaucoup d activités (fete du fleuve, fête du vin, épicuriales, marché de noël, la foire aux plaisirs 2 fois par an, jumpping, etc.)
-les quais sont vraiment sympas en été (bronzette en terrasse et shopping au "quai des marques" moi j adore)
-il y a plein de resto très animés dans les petites rues du centre ou on peut super bien manger et pas trop cher
-franchement, je me suis toujours senti en sécurité
-le système de transport couvre vraiment toute l agglomération et est très développé mais pas toujours très fiable (comme partout après tout)
-bien relié au reste du pays (aéroport bien desservi et bientot deux heures de tgv pour paris, pratique pour le boulot quand je dois monter au siège de la société)
-Je ne connaissais personne et pourtant je me suis tres bien intégré, les gens sont vraiment sympa, ET FAUT ARRÊTER DE DIRE QUE LES BORDELAIS SONT PRÉTENTIEUX ET NE CONNAISSENT RIEN À PART LE SUD-OUEST C EST FAUX !!!!!! En toute sincérité ce sont peut etre les moins prétentieux parmi les villes que j ai visité (dédicace aux toulousains, marseillais et lyonnais qui prennent vraiment de haut). Apres il sont fiers de leur région, mais si vous aimez pas les gens comme ça, vaut mieux éviter de vivre dans le sud ouest, et aussi en corse, en bretagne, en alsace, dans la région rhone alpes, dans le midi, en région parisienne, en normandie, sur toute le cote méditerrannéenne et le littoral atlantique!
-bémol pour les embouteillages, mais l extension de la rocade et le developpement du tram (qui est tres beau au passage) vont surement ameliorer les choses.
-pas tellement d espaces verts mais c est pas genant
-pas beaucoup de pollution atmosphérique (incroyable pour un parisien de souche comme moi!)

Pour résumer, les seuls petits défauts de bordeaux sont ceux que l on ne peut pas eviter des qu on vit en ville (transports) mais sinon je recommande a tout le monde de venir y vivre (familles comme célibataires ou étudiants: j ai conseillé à mon neuveu toulousain de venir pour ses études post bac et il adore la ville)
Bordeaux,c est ici que je vivrais jusqu a la fin de ma vie!
Bordeaux? y Vivre?
quelque chose d'indéfinissable me dit "non" ! ! pas spécialment sympa l'ambiance. bien à visiter, sur quelques jours je confirme. le centre est coquet, aprêté, agréable, autour c'est assez moyen, la .campagne n'st pas pas terrible en Gironde.
climat atlantique, trop gris, humide.
Ne suis pas fan des villes de l'Atlantique (de Brest à Biarritz, le pompon: ? Bordeaux, Nantes.)
Bordeaux a le même syndrome que Paris : une très belle ville peuplée d'insupportables parvenus bouffis de leur autosatisfaction crasse de petit bourgeois et pour qui rien n'a grace a ses yeux en dehors de sa ville.
En tant que bordelais ayant beaucoup voyagé, je peux affirmer que bien évidemment nous nous sentons supérieurs, puisque notre ville l'est assurément.
Après personne n'est obligé de venir, notre rocade et les prix de l'immobilier ne se porteront que mieux sans vous chers amis parisiens. A bon entendeur.
Il n' y a que chez moi que c'est bien. Ailleurs c'est pourri,... alors que je n'y suis jamais allé!
Non vraiment, ceci est loin d'être une spécificité bordelaise.
Toulouse, Marseille, Paris, Strasbourg, Nice... le sont aussi très largement. (Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part. air connu). Et nombres de petites villes de province également. Essayez de faire votre trou en Normandie quand vous n'êtes pas normand et vous m'en direz des nouvelles! Pourtant on peut y arriver.
Il ne faut pas non plus oublier dans quelles circonstances, se fait l'arrivée dans une nouvelle ville. A quel âge? A la retraite? Pour le boulot? Une mutation choisie ou imposée? laisse t'on sa famille loin ou vient elle avec nous. Autant de circonstances qui influent sur notre perception de la ville et de ses habitants.
Alors vraiment, il faut laisser de côté les généralités.
Mais non Guillaume, les Bordelais ne sont pas accueillants et c'est bien la le plus gros problème de cette ville, ils brillent, ils ne sont qu'apparence, mais creux, désolé mais c'est bien hélas la réalité, égocentriques, impolis, prétentieux...
Ils reflètent cette ville qui n'est aussi qu'apparence, une ville qui effectue une propagande éhontée sur la qualité de vie alors qu'il y a plus de 15% de chômage, que derrière les vielles pierres ocres, il y a la misère et des appartements insalubres loués à prix d'or...
Les quais, les quais, les Bordelais n'ont que ce mot la à la bouche, le pédiluve (miroir d'eau, mais que dire de la Garonne sans vie, sans aucun bateaux excepté les monstrueux paquebots touristiques qui squattent les espaces dédiés aux piétons plusieurs semaines par an.... La place des quinconces qui est certainement la plus grande d'Europe mais aussi la plus laide, sans vie, sans espaces verts, des arbres souffreteux et l'absence de commerce, qui songerait à se promener sur cette place comme on peut le faire place Bellecour à Lyon par exemple ?
Cette ville n'est que paillette sans âme, sans caractère, la rue Sainte Catherine ? une galerie marchande en plein air....

Fausse convivialité cachant assez bien une mentalité fermée et puante. N'en déplaise aux bordelais, non, la ville à l'usage ne plait pas. Plus de départs que d'arrivées dans toutes les tranches d'a?e supérieures à 25 ans. Ensuite la ville a certes "une offre" acceptable dans les équipements sportifs, les commerces et l"éducation, mais l'atmosphère de jemenfoutisme généralisée, l'inculture d'une population en proie à un narcissisme délirant, en font pour les gens ayant un peu d'intelligence et de vécu une solution transitoire en attendant de trouver mieux... dans le sud-ouest qui reste une région agréable avec Midi-Pyrénées qui a beaucoup plus à offrir. Bordeaux, tu déçois et peu importe tes liftings successifs, il te manquera toujours une âme, un esprit d'aventure, une chaleur, quelque chose qui vient de l'intérieur et a peu à voir avec tes soirées étudiantes un peu vulgaires et prélude à la beaufitude.
J'y suis venu travailler durant plusieurs années. Reportages, études, se sont succédés dans différents quartiers à travers des périodes climatiques différentes Si j'y ai des amis, des coins que j'apprécie: la ville ne m'enthousiasme pas. Etendue, à la circulation lourde, incivismes marqués de la part des conducteurs, chauvinisme récurrent, le bordelais n'est pas accueillant, ni même désagréable, mais plutôt indifférent. La ville n'offre pas de réelle homogénéité. les quartiers sont très inégaux et la noirceur des murs des immeubles accentue le côté triste de certains lieux. A contrario il existe des lieux de vie, de sortie, une vie étudiante et de l'innovation dans des secteurs de pointe, parfois un peu confidentiels. L'accès au bassin d'Arcachon est une horreur en terme de circulation routière et la rocade se révèle un petit enfer quotidien. L'aéroport est relativement accessible, suivant les travaux et les heures, et plutôt agréable. J'aime le Tram et je trouve cette solution de transport en commun plaisante, mais il faut faire avec une certaine faune le soir selon les quartiers desservis. Aujourd'hui , je dispose de quatre opportunités : Bordeaux, Nantes, la Rochelle et Toulouse. Malgré ses atouts Bordeaux s'éloigne, les inconvénients pèsent lourds... Nous verrons.
Super ville, très jolie et une des plus belles villes de France.
L'océan, les pins, le bassin, le vin, la gastronomie, l'ambiance, le sud-ouest, la qualité de vie.
Faut vraiment être aigri pour ne pas aimer cette ville comment certaines critiques.
J'y vaut dès que je peux Bordeaux est tous simplement super pour les touristes ville à allès voir absolument
Pas d'espace verts, on dirait une carrière de pierres. Transports en communs déficients, ayez de bonnes chaussures. Circulation, je confirme pour avoir habité Paris, pire que Paris intra muros (c'est possible Bordeaux l'a fait). Culture: absente hormis sujets ayants trait au vin et à la gastronomie. Emploi: salaires ras des paquerettes et absence de scrupules généralisés me faisant regretter Paris (c'est possible Bordeaux l'a fait).
Le plus lourd: patriotisme régional caricatural fondé sur des prétentions démenties de toutes part.
Amateurisme généralisé et mauvaise réputation des travailleurs, qui explique largement la situation économique en décalage avec l'image véhiculée.
Ville condamnée à un horizon de 10 ans lorsque les dépenses de l'état seront mieux controlées.
J'ai habité 6 villes en France, jamais été aussi content de voir mes affaires au fond du camion...
J'ai découvert Bordeaux il y a 4ans lorsque j'ai commencer mes études. Franchement c'est une super ville nous n'avons rien à envier à d'autre métropole comme Lyon, Nante,Monplier etc
Un groupe d'étudiant et moi même réalisons un blog pour partagez nos expériences. Venez donc jeter un oeil(http://blog2prune.fr/) et surtout n'hésitez pas à laisser des commentaires nous ne sommes pas des pro ;)
Bordeaux, ville ou il fait bon vivre? Bodeaux Haute qualité de vie? Bordeaux ma ville? Bordeaux mon quartier?
Non Bordeaux n'est rien de tout cela, Bordeaux est triste, Bordeaux est endormie, les Bordelais sont exécrables, ils ne connaissent pas autre chose que leur ville qu'ils définissent comme la plus belle, mais non Bordeaux est moche dès qu'on s'écarte du centre ville rénové à grands frais, trottoirs défoncés, routes mal entretenues, façades noires, peu d'espaces verts qui sont mal entretenus, les trottoirs sont jonchés de papiers, de crottes de chiens, un rafraichissement de façades ou la création des quais ne fait pas tout...
Je suis arrivé dans cette ville, elle est a mourir, elle reflète la mentalité de ces habitants refermés sur eux mêmes et qui se croient le centre du monde...
A éviter absolument !!!!
> Bordel-ais
Bordeaux est une super ville contrairement à ce que dis bordel-ais, il n'est tous simplement pas allé dans les bons quartiers. J'y habite depuis presque 30 ans, et les quais sont tous simplement magnifique, le pond Chaban Delmas plus grand pond levant d'europe il est juste magnifique la nuit avec ces illuminations, la place des quinconces plus grande place d'Europe qui accueil régulièrement le cirque et la foire, le pond de Pierre juste magnifique, la rue sainte-Caterine très grande rue avec beaucoup de magasins. Cette ville est génial autant pour les jeunes que pour les Seignors. Il y fait très bon d'y vivre à plain temps, les Bordelais sont très accueillant
Pour y avoir séjourné de nombreuses fois pour mon travail c'est une ville magnifique par son cadre de vie, ses monuments, et la simplicité des gens, dommage que je n'ai pu y séjourner plus longtemps.
Bordeaux est vraiment une ville exceptionnelle. Pour plus d'informations et de bons plans sur la métropole bordelaise, je vous recommande le site suivant : http://blog2curuba.fr/
Bordeaux est une ville exceptionnelle ! Pour se tenir au courant des actualités et des bons plans de la métropole bordelaise, je vous conseille le site Tout a Bordeaux : http://blog2curuba.fr/

J'adore cette ville ! j'y vis depuis 10 ans. N'hésitez pas a aller voir mon blog : <a href="http://blog2yuzu.fr" rel="dofollow">Blog bordelais </a>
De nombreux commentaires expliquent bien la situation: Bordeaux ville surcôté et surestimée ? Assurément. Ville devenue "moderne" c'est à dire peu d'espaces verts, circulation complexe à toute heure, mentalité bobo-consumériste-superficielle, et développement axé sur l'industrie estudiantine presque exclusivement et une propagande immobilière réservée aux plus naifs. Non, il n'y a pas de plage à Bordeaux et il y pleut autant qu'à Nantes. Niveau culture, c'est d'un niveau nul si on a compris que se cultiver ce n'est pas aller acheter des cd dans une de ces chaines nationales. Niveau historique on a viré les vieux pavés et coulé béton et bitume sur les quais pour faire moderne, et par expérience, la quasi totalité des bordelais n'a de toute façon aucune connaissance ou culture historique à faire valoir.
Bordeaux, c'est la ville du blanc-bec, de l'étudiant décérébré, des assistés sociaux en tout genre dans une ville rongée par le fonctionnariat et les jobs à piston, quand ils existent.
Bordeaux connait beaucoup d'arrivées mais encore plus de départs, de la part de ceux qui ont payé de leur vécu cette ville championne nationale de la propagande. Les bordelais en ont conscience c'est pour cela qu'ils mentent, il faut maintenir cette manne d'argent frais venue de l'extérieur coûte que coûte, la ville en elle-même ne produisant aucune richesse.
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 7 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
7 décembre 2014

Bordeaux ! La plus belle ville de France, pour moi en tout cas. On est bien à bordeaux ! Nous avons plein de monuments historiques magnifiques. Et les gens sont très sympas ! Je ne peux que mettre 5 étoiles :) Et pour ceux qui ne connaissent pas encore Bordeaux, vous avez plein de blogs comme ArchiBordeaux (http://blog2pitaya.fr) qui peuvent vous en apprendre beaucoup, sans que vous soyez obligé sortir de chez vous !
Je trouve la ville charmante
Bordeaux est une ville où il fait bon vivre. La ville s'est non seulement embellie énormément depuis une dizaine d'années, mais le plus agréable reste le côté "tranquille" de la ville. Pour une ville de cette catégorie, on y circule bien, il y a peu de zones " a risques" et il y'a suffisamment d'espace verts ou autres zones de respiration. Bien sur, si vous n'allez qu'à Meriadec, cele risque de ne pas donner une vue complète de la ville...
Les impôts locaux sont dans une tranche normale pour ce type de ville, (J'en sais quelque chose, je les payent à Bordeaux depuis 10 ans) et bien moins importants que d'autres villes similaires. Visiblement cette personne n'a pas mis les pieds plus d'une journée dans la ville...
D'autre part compte tenu des impôts payés, nous avons la chance de bénéficier de transports qui ont inspirés de nombreuses villes, des zones nouvelles ont été crées (Les quais, les chartrons, la rive droite, le Lac...)
Affirmer comme dans certains commentaires que Bordeaux est une ville "Glauque" est tout simplement une imbécilité et totalement faux. Certains ont même "mal au ventre" de venir à Bordeaux...C'est grave tout de même...et tellement risible. Allez donc visiter Saint Etienne (Je connais bien, j'y suis né) ou Toulon (Habité pendant 6 ans) et vous verrez ce que c'est que l'insécurité. par exemple.
Mais il ne sert à rien de mépriser une ville que certains semblent mal connaitre. St Etienne par exemple à d'autre atouts, idem pour Toulon...
D'ailleurs concernant Bordeaux, il n'y a qu'à regarder les chiffres. Depuis quelques années une vague de nouveaux arrivants vient s'installer sur Bordeaux. Parisiens, Toulousains notamment. Est ce que ce flux trouve la ville glauque? J'en doute... OU alors cela fait plusieurs de dizaines de milliers d'imbéciles. Les auraient ont forcés à "être détenu" dans la ville glauque où les gens ne se parlent pas ?...
C'est vraiment déplorable tout ces commentaires de personnes qui n'ont jamais habiter la ville et qui se permettent de juger et donner des leçons...
Bordeaux est une qui s'embellie d'année en année, elle a bien été développé, exploitée et mise en valeur.
Une ville ou il fait bon vivre et ou le soleil l'emporte sur la grisaille et cela un bon impact sur le moral qui est toujours au top.
Elle accorde une place importante à la sécurité, au transport avec le tramway qui relie judicieusement les quartiers aux centre de la ville, la santé et l'enseignement.
Géographiquement elle est à elle seul un vrai pôle touristique car proche de la mer et des montagnes pour le sky en hiver, sans compter ses nombreux cites de divertissement et sortie comme la plus grande rue piétonne d'Europe "rue sainte Catherine" avec ses nombreux magasins, son magnifiques théâtre, le quais très animée le soir avec des concerts en plein air, le gigantesque miroir d'eau, le marché au Bord des quais, la grande place des quinquence avec ses nombreux foire, cirque ou brocante, le beau jardin public, la place Saint-Michel,... bref il y'a bcp à faire et à découvrir sur Bordeaux qui est une ville qui me surprend toujours avec son développement et nouveautés.
Ville propre pratique, ou la vie y est facile et apprécié.
Venant d'un milieu ouvert sur les autres cultures, la majorité des gens que j'ai rencontré sont chauvins, un orgueil surdimensionné, une mentalité coincée un esprit fermé, je déprime à Bordeaux, j'y reste pas plus que ça moi !
Very bad trip : Je me suis réveillé à bx et c'est rude, depuis deux ans. Je suis sincèrement déçu et triste. Ville à la réputation très surestimée où j'allais pourtant les yeux fermé. Fermée, elle l'est, pas chaleureuse pour un sou, la ville est bouffie d'orgueil et c'est à peu près tout. Ce que j'aime à Bordeaux : L'idée de la mer, mais alors seulement l'idée, parce que c'est loin, beaucoup plus loin qu'on vous le fait croire. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité, l'atmosphère générale, froide, sans âme, l'absence d'espaces verts au centre et une banlieue sans fin et vraiment affreuse. Bref, je ne m'y sens pas à l'aise et vais chercher ailleurs.
Bordeaux belle illusion : Bordeaux ma ville, bordeaux mon cauchemar, bordeaux mon calvaire. Ce que j'aime à Bordeaux : Le proximité de la mer (quoi que, c'est quand même pas tout proche) son ciel avec une belle luminosité, les quais rive gauche avec une belle ouverture sur le fleuve, le centre ville. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens, difficile de s'intégrer à bordeaux, les bordelais sont peu avenants, ils ne disent même pas bonjour quand on les croise dans l'immeuble ou j'habite, ils ont une mauvaise réputation (nonchalants, bourgeoisie de bas niveau, chauvins, qui sont bien entre eux et qui vivent en autarcie (cf commentaire jean-claude). Dès que l'on s'écarte du centre ville, on se rend compte de la qualité médiocre des espaces publics, trottoirs, voirie, éclairage... Les espaces verts de la ville sont mal entretenus, l'accent est mis sur la biodiversité et la nature, mais il y a des limites, les espaces verts sont souvent des friches (allez au jardin de la béchade ! Ou dans d'autres jardins, allez voir la pépinière du parc aux angéliques...) et ne présentent pas grand intérêt excepté quelques exceptions (jardin public, jardin des quais, jardin botanique (là paysagiste doit être déçue de voir comment évolue ce jardin). Bordeaux a des ambitions au dessus de ses moyens je regrette sincèrement d'être venu m'installer avec ma famille dans cette ville et songe déjà à repartir.
Ville déprimante : Bordeaux est une ville déprimante. La pierre partout donne envie de se pendre. Sans parler de la saleté de ses rues et de ses ados têtes à claques de la rue sainte catherine. Les bordelais en général sont ultras orgueilleux, chauvins et il n'y a que "leur bordeaux" capitâle de" leur sud ouest". Une ville qui me donne à mal au ventre à chaque fois que je dois m'y rendre. Ce que j'aime à Bordeaux : La librairie mollat quand il n'y a pas trop de monde... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : A peu près tout. Une ville détestable.
Bordeaux multi-cultures : Bordeaux pour tous. Ce que j'aime à Bordeaux : Beaucoup de choses et c'est pour cette raison que nous allons quitter paris pour elle. Car bordeaux appartient à la france, pays qui appartient à l'europe qui appartient à notre chère planète bleue, dans notre belle galaxie. Proximité de la mer, de la forêt des landes, de la montage, dans une ville nouvellement redorée ou presque de son faste d'antan. La roue tourne, les provinciaux à paris, les parisiens en province. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens racistes. Ces personnes qui acceptent les cultures des autres siècles mais pas celles de leur siècle. Etrange ! Bordeaux ville d'histoire avec un grand h et donc cultures avec un grand s (à la fin). Pour vivre tranquille, il faut quitter la ville. Nos campagnes sont désertées et n'attendent que d'être repeuplées. A paris, le titi parisien n'existe plus et tout le monde s'en fiche. Je suis entourée de provinciaux et de personnes d'origines étrangères, sans compter les millions de touristes 12 mois sur 12, des êtres humains quoi. Habitants des villes de province, arrêtez de tirer sur paris et ses habitants. Arrêtez de nous montrer du doigt. Aimez-nous comme nous vous aimons. Demain je viens m'installer à bordeaux et je serai très heureuse de faire votre connaissance. Vous me raconterez votre ville et je vous écouterai sans vous couper la parole. A bientôt donc.
Oooooh bordeaux : Vivant à bordeaux depuis bientôt un an, j'adore cette ville ! Elle est vraiment animée avec une multitude de restaurants, de nombreux magasins originaux, des petites places intimes où prendre un bon café au soleil, une architecture somptueuse et puis la ville fourmille de projets en tout genre. Très dynamique, on y trouve de la culture et de nombreux évènements encore faut-il se donner la peine de participer à la vie de la ville. Après, la population est assez variée et je n'ai pas senti de l'animosité de la part d'une certaine "bourgeoisie", qui ne me gêne absolument pas. J'aime le côté chic de certaines rues et avenues et le calme de certains quartiers, tout comme j'apprécie l'animation du centre et des quais. Ce que j'aime à Bordeaux : La proximité de l'océan et d'endroits magnifiques comme la dune du pyla, le cap-ferret, lacanau, et des villages comme saint-émilion. Le dynamisme de la ville, l'architecture, les magasins, les quais, les jardins et parcs, les restaurants, et les ballades à faire. Une grosse ville mais accessible encore ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les "punks à chiens"ou/et marginaux bien alcoolisés en haut du cours victor hugo qui squattent devant les immeubles des jours entiers, hurlant la nuit et se battant et avec leurs molosses qui font leurs besoins partout (top quand on se balade avec une poussette ! C'est un vrai cauchemar pour les riverains dont je fais partie ! La saleté de certains coins de bordeaux que je trouve vraiment dommage alors que la ville est si belle, ce clivage rive droite/rive gauche que je trouve un peu bête ( travaillant à lormont, je ne me fais ni agresser, ni ennuyer) et la difficulté de rencontrer du monde et de se faire des amis ! Les embouteillages aussi !
Déception : J'y suis venu plein d'espoir car la ville bénéficie d'une bonne image de marque. Hélas, on étouffe assez dans cette ville et ce n'est pas tant liée à elle, encore qu'il ne vaut mieux pas fouiller derrière la vitrine, qu'aux bordelais eux-mêmes, qui sont peu attachants à force de patriotisme municipal et régional. Ce que j'aime à Bordeaux : Aimer sa région est normal, mais pourquoi donc mépriser le reste du monde pour autant ? Bref, je trouve l'environnement humain assez puéril et régressif. Et cet accent, quelle horreur, je pensais que laurent blanc était une erreur mais non, c'est comme ça partout là-bas ! Quel chic en effet. Quant à la proximité de la mer, du sable et des plages, laissez-moi rire ! 1h30 minimum pour aller au pyla, c'est tout sauf une ville près de la mer, ou alors poitiers et toulouse le sont à ce tarif là. Bref, pas fameux en fait, limite glauque comme mentalité et atmosphère.
Bordeaux, mi amor! : Originaire de bordeaux, je suis actuellement en exil dans une ville de triste et sombre réputation. Bordeaux est une ville particulièrement belle et distinguée où il fait indubitablement bon vivre. Les gens y ont un certain savoir-vivre qui échappe parfois aux provinciaux (j'assume ce terme) peu accoutumés à un tel raffinement, tels que les parisiens, par exemple. Les bordelais, de tout temps, se sont battus pour conserver un certain style de vie inaccessible à des gens plus frustes. Notre ville est magnifique, notre côte l'est aussi, et nous avons qui plus est un climat agréable. Ce que j'aime à Bordeaux : Ses terrasses et sa nourriture de qualité à des prix très abordables. La proximité de l'atlantique et des lacs, ses pinèdes, son sable blanc. Le fait de pouvoir partir à la plage à partir de mai-juin. La franchise des bordelais malgré leur arrogance. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les petits ados apprêtés de la rue sainte catherine, déjà repérés dans d'autres commentaires, qui se donnent des airs grandiloquents et qui agacent tout le monde alors qu'ils ne sont pas encore adultes. Attendez un peu d'avoir l'âge légal comme nous autres ou essayez de travailler à l'école ! Vous pourrez être fiers d'autre chose que de votre dernier jean. Les brebis galeuses : une fausse bourgeoisie composée d'arrivistes incultes qui ont un qi inférieur à la moyenne mais des revenus conséquents (papa a une entreprise de carrelage, etc...) et qui n'ont donc que le style vestimentaire pour planche de salut.
Bordeaux ouverte : L'avis de samu vad (cherbourg) est tout simplement scandaleux. D'ailleurs, venant de cherbourg, il connait bien mal bordeaux car quoi qu'on en dise les quartiers populaires et leurs populations sont plutôt bien intégrés et participent à la diversité de bordeaux. Vous pouviez rester à cherbourg si c'était pour venir avec votre haine dans vos bagages. On a bien compris que vous évitiez les "b******" comme vous dites. Désolé, mais vous vous êtes trompez de ville ou alors vous vivez dans votre bulle. D'ailleurs la plupart des gens parlant d'insécurité non jamais eu de problèmes mais colportent rumeurs et ragots sur certains quartiers. Bordeaux est plutôt sécurisante par rapport à d'autres grandes villes de france. Ce que j'aime à Bordeaux : Une ville magnifique, cosmopolite et sûre qui doit les rester. Le tramway est une grande réussite. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Une certaine partie de la population aisée dites bourgeoise (fausse bourgeoisie) ne souhaitant pas se mélanger et donc favorisant un sentiment de malaise. Heureusement, ils sont de plus en plus minoritaire avec l'arrivée de nouveaux provinciaux. Manque de verdure notamment une place de la victoire trop minérale.
Sur la ville de Bordeaux : Belle ville et bien situé plages a proximité ; resaturants divers et bars, les quais, les boutiques... Par contre les bordelais o secours ! Ce que j'aime à Bordeaux : Ce que j ai dit" au dessus" la ville, sa situation etc... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Effectivement on m'avais prévenu. Les bordelais sont antipathiques et fermés j'essaie de ne pas généralisé mais au fil du temps je perds espoir... Certains commerçants très désagréables et des serveurs pareils surtout les brasseries. Cela manque de chaleurs humaines et de sympathie envers les autres... Je suis originaire de bretagne et j'ai habité à paris plusieurs années et je suis très déçu. Et pour les bordelais sur ce site qui n'acceptent pas la critique et qui nous invitent à repartir chez nous c'est encore une preuve supplémentaire de leurs manques totale d'ouverture d'esprit et de tolérance. J'y suis depuis plus d'1 an et je commence à me demander si je n'ai pas fait une grosse erreur en venant ici. Même des habitants de bordeaux confirment qu'il est difficile de s'y intégrer...
Bordeaux c est beau c est chic : Bordeaux ville de bobos a deguster autour d un bordeaux. Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture et son climat. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les faux bourgeois.
Ma nouvelle ville : J'arrive dans le 33 pour mes études, et bordeaux est vraiment une belle découverte. Ce que j'aime à Bordeaux : La vie étudiante, les bars, de superbes bâtiments, une vie de qualité, les quais, de belles places, le temps, la propreté ( de manière générale) certes bordeaux est une "ville chic" mais les prix restent abordables et pas mal de plans pour les jeunes. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Peut être le réseau bus qui connaît quelques failles mais bon ça c'est comme dans toutes les villes.
Ceux qui parlent de racisme ont-ils déjà mis un pied à Bordeaux ? : Bordeaux est non seulement une ville magnifique, mais c'est également sympathique, cosmopolite et tolérant.Ceux qui trouvent que c'est une ville bourgeoise sont certainement allergiques au bon goût, et ceux qui se sont permis d'écrire des commentaires racistes juste avant sont des gens qui ne sont pas d'ici et qui ne méritent pas leur place à bordeaux. Pour ma part je suis d'origine turque, et en 27 ans je n'ai jamais, mais alors jamais, connu le moindre incident ici, bien au contraire.D'ailleurs bordeaux est une des villes de france qui attire le plus de monde, donc ceux qui n'aiment pas peuvent partir, ils contribueront à maintenir des prix immobiliers raisonnables, merci d'avance ! Ce que j'aime à Bordeaux : Sa beauté époustouflante, la diversité de ses quartiers, sa tolérance, sa classe. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Tous ceux qui viennent ici, font monter les prix de l'immobilier, et se permettent par dessus le marché de critiquer.
Bordeaux, la plus belle des villes. : Bordeaux est la plus belle ville de france. Les gens qui écrivent des commentaire de haineux n'ont simplement pas fait l'effort de ce mélanger aux bordelais. Nous ne sommes pas bourgeois, notre ville est peuplé de belle personne qui soigne leurs image c'est tout. C'est mentir que de dire que c'est comme paris. Paris c'est le ghetto partout. Bordeaux possède des quartiers mal fréquenté comme les capucins, saint michel et toute la rive droite. Les villes comme pessac et talence sont aussi très belle, avec une population d'étudiant un peu bourrins le jeudi soir, mais s'en ai pas des terroristes. Le centre ville est magnifique, les quais aménagés pour le confort des piétons et cyclistes, on peut respirer un air propre et non pollué comme celui de paris ou l'odeur et un doux mélange de carburant, de poubelle et de clodo. Nous n'aimons pas les touriste beauf qui vienne crier sur les gens pour des places dans les transports ou autres. Mais j'ai eu l'occasion de faire visité bordeaux à plusieurs touriste anglais ou même français, même fait des soirée avec eux sur le bord de garonne. Bref, nous sommes la plus belle ville, même avec des coins de rue malsains, la prochaine fois que vous visitez bordeaux, vivez le moment avec les bordelais pas à coté d'eux. Ce que j'aime à Bordeaux : Absolument tout. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les vendeurs de cd dans la rue sainte catherine, les petits restaurant orientale et leurs clientèle...
Une très belle ville Française : Voyageur depuis plus de sept ans, j'ai parcouru notre beau pays qu'est la france, ses villes et ses campagnes. Maintenant, je suis partant pour partir à l'étranger et rencontrer des nouvelles personnes et si tout ce passe bien, j?irai fonder une famille en angleterre ou dans l'oest des états-unis. Sinon, si je devais revenir vivre dans une ville française, sans hésiter j'irais vivre à bordeaux. Pour moi, bordeaux à su rester encore française, ce qui n'est pas le cas de paris qui est trop cosmopolite, puis les autres grandes villes ne sont pas classe du tout, je veux dire qu'elles sont souvent très mal fréquentés par une majorité de personnes ringardent. Ce que j'aime à Bordeaux : La classe, l?élégance, la bonne cuisine, l'océan et la lumière comme dans le sud. Et j'ai fini même par aimer les bourgeois snobinard quand je retourne à bordeaux... Car c'est toujours mieux que de la racaille d****** comme dans certaines grandes villes (pour ne pas dire toutes les autres). Bordeaux à su être relativement épargné par la b****** attitude même si il y a toujours des cas spéciaux... Mais ils sont des marginaux à bordeaux, ce n'est pas la norme, il est possible de les éviter, et ça, que c'est important ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : ... Quand il pleut à torrent pendant 4 jours. La pierre beige avec la pluie c'est d'une tristesse...
Handicap : Très belle ville mais non adaptée aux handicapés. Ce que j'aime à Bordeaux : Tout sauf l'accessibilité, obligatoire depuis la loi de 2005 aux handicapés. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Prenez donc un fauteuil roulant et essayer de vous promener dans bordeaux centre, les fameux pavés sont là a vous secouer comme un shaker, de plus l'accès aux magasins nous est interdit, car il y a au moins une marche, voir plus devant les magasins, interdiction de modification des façades 18 é, donc on reste dehors, les boutiques, les restaurants, des assurances, des banques, des bureaux, bref partout ou tout le monde a le droit d'aller, nous on reste dehors, j'ai même eue une réponse du genre "" s'il fallait faire des travaux en plus pour 4 ou 5 fauteuils, on a qu'a fermer boutique "" la mairie a qu'a payer "" etc etc zéro pointé à ma belle ville de bordeaux, mais elle n'a pas évoluée avec nous, et nous sommes nombreux, 14 millions en france de fauteuils roulants, heureusement qu'internet est là pour nos achats. Allez donc faire un tour à la banque de france par exemple, ou vous êtes reçu sur le trottoir, essayez et ouvrez les yeux quand vous allez dans votre restaurant préféré, et je n'aborde pas les trottoirs ou il manque encore beaucoup de bateaux pour descendre, et vous devez faire un demi tour si le trottoir est assez large, si non marche arrière, c'est pas facile et usant quand la maladie est là, qu'il faut se battre en plus de notre souffrance ; merci.
Je suis bordelaise ! : J'habite à bordeaux depuis toujours et je trouve ette ville plutôt pas mal. Le centre ville est beau et les alentours sont calme. Mais comme partout il y a des endroits sals et triste. Les bordelais ne sont tous pas stupides ou porté sur eux ! Il y a des cons partout. On est pas plus raciste, plus stupide qu'ailleur. L'été les gens sont vraiment beaucoup plus sympa ! Ce que j'aime à Bordeaux : Le centre ville, les restaurants. Le vin et les bordelais ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Certains endrois malsains (comme partout en france non ?.
Bordaux la belle Anglaise : Bordeaux est une ville aux multiples évènement historiques et dont l'histoire colore sa culture. Capitale mondiale du vignoble depuis le xvi siècle elle fût longtemps gasconne. Des helvètes i siècle av jc, puis des gaulois, de l'urbanisme romain en passant par les vandale, les normands, ce fût une partie de la culture du moyen-âge de bordeaux. Au xii siècle, bordeaux retrouve sa splendeur avec alienor d'aquitaine et henri ii plantagenet. S'ensuit plus de 300 ans de dominance, bordaux rattachée à la couronne anglaise avec jean sans-terre qui créa la jurade de bordeaux. Cette culture du flegme britannique, du perfectionnisme, de la bienséance et de la bourgeoisie est restée imprégnée dans beaucoup de famille bordelaise anciennes. Elle fut une ville royale et anglophile. Au xvi siècle lorsque la ville redevient française, avec l'évolution de la renaissance illustrée par montaigne, elle s'implique dans la révolution française avec l'exécution des girondins. Plus tard bordeaux s'illustre comme centre ''négrier'' en france avec des fortune qui se créent alors. Mais aussi bordeaux, surnommée capitale tragique pour accueillir et pour la 3ème fois le gouvernement français le 14/06/1940. Le commissaire broussard disait de la corse, pour comprendre les corses il faut connaître son histoire. Il en va de même pour bordeaux. Bordeaux se mérite, il faut savoir l'apprivoiser sans s'y croire en territoire conquis et respecter les m?urs de ses habitants dont la présence s'y étale depuis plusieurs générations. Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture, certains anciens commerces, ses vieux quartiers avec leurs vestiges archéologiques, son histoire, ses espaces verts très stylés et très nombreux étalés sur la cub. J'apprécie la proximité du bassin d'arcachon tout aussi typique avec ses cabanes plus que centenaires dans les parcs ostréicoles. Mais aussi ces petites rue avec leurs échoppes ainsi que la facilité de se retrouver rapidement à la campagne, en sortant de bordeaux. La journée du patrimoine qui permet de visiter ce que beaucoup ignorent. Les marchés et leur ambiance, les petits restaurant ou cafés que l'on déniche en cherchant. Bien sur tout ce qui est évènement culturel, la danse ayant formé de grandes danseuses étoiles. Se promener le long du fleuve d'amont en aval et sur les deux rives tout en participant aux pêches saisonnières. Mais aussi et ce qui fait que comme cassis est appelée la rose de la provence, bordeaux est le joyaux de la gironde. Entourée de lacs nombreux, d'un estuaire digne du st laurent, d'un arrière pays de l'entre deux-mers, d'une côte océane bordée du plus prestigieux bassin océanique, flanqué de la dune la plus haute d'europe, de vignobles célèbres accompagnés d'une gastronomie réputée mondialement, bordeaux est au carrefour avec l'espagne et les pyrénnées proches, du tourisme et demeure une exception en france. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens qui viennent de l?extérieur et qui veulent imposer la culture de leur région, leur mentalité. Bordeaux se partage, mais ne se squatte pas. Sa réputation à hélas fait migrer des dizaine de milliers de personnes de la région parisienne, qui pour certains d'entre eux sont des gens pressés, agressifs et font usage d'incivilités diverses. Ils sont parfois sans-gène, s'étalent sur les aires qui étaient vierges auparavant, comme les pelouse des jardins, ce qui a pour conséquence de salir un peu plus ces endroits. Mais aussi cette affluence incontrôlée, fait qu'il n'est plus possible de profiter des lieux comme les quais, à cause de personnes qui n'ont que faire du partager de la chaussée. Prendre les transport en commun, aller au cinéma ou au restaurant, voir des spectacles, conduire dans l'agglomération, me rappelle combien ces m?urs nouveaux venant d'ailleurs sont en in-équation avec notre culture bordelaise, héritée de notre histoire. N'en déplaise aux détracteurs, ce sont à eux à se faire à notre façon de vivre et non le contraire.
Belle ville mais alors sa population... : Bordeaux est une belle ville c'est indéniable, les jets d'eau l'été et les.Grands espaces... Niveau circulation la rocade est assez embouteillée.Comme un peu toutes les grandes villes de province dorénavant. Mais ce qui.M'a fait fuir cette ville apres y avoir habité seulement trois mois c'est.Sa population et les rencontres que l'on a été amené à faire... J'ai une.Fille qui a des problèmes de peau, dans aucune autre ville elle n'a été.Autant dévisagé qu'à bordeaux. À chaque sortie que l'on faisait, prendre.Les transports, faire les courses à bordeaux lac, il y a toujours eu une.Personne pour nous demander ce que notre fille avait, ou pour la dévisager.Méchamment. Alors ces préjugés qui collent à la peau de bordeaux avec sa.Population bourgeoise, fermés d'esprit, intolérants, j'ai pu le confirmé.Sur place. Encore plus drôle, j'avais acheté des places de concert pour.L'espace médoquine et suite à mon déménagement je décide donc de les.Vendre... J'ai eu droit de la part d'un bordelais a une leçon de morale.Trouvant bizarre que l'on puisse vendre des places alors que l'on n'habite.Pas la ville. Non définitivement je fuis les bordelais dorénavant... Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté de la ville sa localisation avec l'océan et les plages proches. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Sa population le marché de travail ne valant pas le dynamisme d'autres.Villes de province.
Bordeaux : Bordeaux est une très jolie ville, agréable à s'y promener et je suis tenté d'y aller faire mes études dans cette ville. Ce que j'aime à Bordeaux : Dynamique, restaurateurs accueillants, les gens qui ont du gout (plus agréable que de regarder des ploucs.)toujours quelque chose à faire, manifiques monuments. J'en garde un bon souvenir, de plus à noel, les places sont d'autant plus superbes. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Un peu sale parfois, mais ça c'est dans toutes les villes.
Très déçu, ville fermée et surcôtée : Les bordelais sont persuadés de vivre dans la meilleure ville française. Ce que j'aime à Bordeaux : Bordeaux possède un magnifique centre-ville-musée, l'architecture est magnifique, les quais, les terrasses, l'espace publics, les monuments... En tant que touriste, allez y. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il n'y a malheuresement que le centre de bien, quoique beaucoup trop "m'as tu vu". En dehors, c'est banal, pas très beau et la banlieue ne s'arrete pas, la ville est trop étalée. Il y a plein de travaux mais pas de travail. Pour la vie de tout les jours, les bordelais sont renfermés sur eux. Grâce à son centre, bordeaux jouit d'une superbe réputation, elle est hélas surfaite... A déconseiller pour y vivre ! En tant que vendéen, je préfère rennes ou nantes ! Au moins las bas, ce n'est pas dans la com et le paraître, toute la ville est jolie, il n'y a pas de cission centre-ville < ;> ; faubourgs < ;> ; banlieue.
Ignorer les antipathiques de bordelais ! : N'ayant pas obtenu ma mutation pour toulouse d'où je suis originaire, cela a été possible pour bordeaux. Si l'on veut vivre une vie familiale sereine dans une ville, bordeaux s'y prête bien. Surtout lorsque l'on a vécu les douzes dernières années dans la région parisienne. Mais il faut impérativement ignorer les bordelais qui sont très dangereux en voiture (je suis enceinte et j'ai failli me faire écraser... Sur le passage piéton) racistes et assez stupides dans leurs propos lorsqu'ils vous abordent (j'ai souvent l'impression d'avoir affaire à des personnes ne disposant pas de toutes leurs facultés mentales)j'ai comme comparaison toulousains et parisiens, je voyage beaucoup et en toute sincérité, je pense que les bordelais sont particulièrement antipathiques. Ce que j'aime à Bordeaux : L'endroit est bien placé dans le sud-ouest : climat clément, délicieuse gastronomie, capital du vin, océan à proximité. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bordelais qui sont dangereux et antipathiques. Cela se ressent également dans les accueils dans les restaurants ou dans les administrations.
Bordeaux d'aujourd'hui. : Étudiante à bordeaux venant de la région langonnaise, je dois dire que cette ville me séduit beaucoup premièrement grâce à son architecture et à son expansion nationale aussi bien sur le plan culturel que sur le plan économique. Cette ville voit loin et je me sens participer à son développement. Très agréable d'y vivre, les commentaires haineux n'ont pas vraiment lieu d'être concernant la ville. Les quartiers (anciens arrondissements) y sont vivants et l'immobilier pas aussi cher que prétendu alors que je suis une étudiante sans revenu. Bordeaux contrairement aux avis précédents n'est pas une ville vieille (seulement 43. 000 "vieux" pour au moins 300. 000 habitants) et les étudiants y seraient 70. 000, ce qui participe activement au rayonnement de la communauté, et n'est donc logiquement pas un handicap. Pourtant d'origine maghrébine, et pour contredire un des commentaires précédents, je n'y ai jamais été victime de racisme. Ville dite ump, mais seulement dans le centre puisque la très grande majorité des mairies de quartiers sont de gauche ainsi que les villes environnantes qui forment la cub (pessac, bègles, lormont, cenon, etc...). Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture, sa culture, sa nourriture, sa diversité, ses quais l'été comme l'hiver, ses nombreux parcs, sa cub. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le climat hivernale un peu trop frais pour moi.
Chercher l'objectivité! : Tout d'abord, pour parler réellement de bordeaux, il faut comparer la ville aujourd'hui, et il y a encore quinze ans. Bordeaux est une ville qui est devenue dynamique, entreprenante, touristique, belle, qui s'est essayée aux transports aux communs. Et ce n'est pas fini, loin de là ! La ville, je détaillerai en-dessous, a encore beaucoup à faire, mais les bordelais semblent décidés à faire de cette ville une métropole d'envergure européenne. Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime beaucoup de choses ! C'est une belle ville, avec des quartiers divers, et une qualité de vie certaine. Par exemple, un quartier comme la bastide est devenu très dynamique, recherché, avec un cadre de vie certain, une vie locale dense, qui n'envie rien au centre-ville, bien que ce dernier est très bien dans son ensemble. On respire assez bien à bordeaux si on veut, sur les quais, au jardin public, dans le parc bordelais, dans l'hyper-centre. Il y a d'excellents restaurants, des commerces variés. Il y a une vie artistique et musicale assez dense, avec des cafés-concerts qui sont à découvrir ! Dans les transports en communs, c'est pas exceptionnel, mais il est de toute manière impossible de réaliser un métro. Alors on s'y fait ! Personnellement, je trouve le réseau assez dense, avec des horaires dans le centre bons. Les vcub sont à développer ! Enfin, avec des projets comme l'euratlantique, le pont chaban-delmas, le prolongement du tramway, la création d'une nouvelle ligne, le futur quartier d'affaires, paris à 2h, la ville est je crois résolument tournée vers l'avenir ! Je pense que bordeaux aura son envergure européenne vers 2020, lorsque tout ce que j'ai cité aura été réalisé. Je n'oublie pas l'océan, à proximité, et les pyrénées ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il y a ce paradoxe bordelais, entre une histoire liée à des cultures plus nordiques et une volonté aujourd'hui d'être tournée vers le sud. Je pense que ce n'est pas nécessaire. Bordeaux est ce qu'elle est, c'est-à-dire fière, plutôt bourgeoise, diversifiée. Le seul reproche que j'ai à faire concrètement sur les bordelais est cette recherche du paraître, incessant, agaçant. Il y a une réelle froideur, un manque de chaleur, rattrapé par les cafés à l'ambiance finalement conviviale. C'est un paradoxe cette ville. Bon, sur le plan culturel, ça se dynamise, il y a des évènements de grande envergure, un superbe opéra. Mais les musés sont franchement limités, et on cherche désespérément une grande salle de spectacle, type zénith ! C'est une ville enfin où les revenus sont élevés, donc il faut savoir suivre, sans oublier que le clientélisme, cher à chaban-delmas, est encore trop présent avec juppé. Dans l'ensemble, bordeaux est, je crois, une ville à vivre, unique en son genre. Personnellement, pour avoir beaucoup voyagé, c'est une ville qu'on peut envier ! Bordelais, vous progressez à ce sujet, mais il n'empêche, ouvrez-vous, vous y avez tout à gagner. Car il ne faut pas oublier que l'ancienne belle-endormie a largement dépassé nantes nice ou strasbourg, est au même niveau que toulouse ou marseille sur bon nombre de critères ! Seules des villes comme montpellier, lyon, ou encore lille ont encore je pense une longueur d'avance, sans parler de paris.

Bordeaux, ville des paradoxes. : Alors que je viens d'arriver sur cette ville où j'y fondais beaucoup d'espoir, je constate malgré moi que je suis loin du compte. Ayant mis le pieds sur bordeaux le 2 juillet dernier, voilà 4 mois que je me bats pour remédier à ma situation précaire, où malgré la crise, je réalise un peu plus chaque jour que cette ville est faites uniquement pour les étudiants et les bourgeois. Sachez que la semaine est trépidante ici. Les tramways sont bondés par ces mêmes étudiants, que les bus de la rive droite sont squattés par les alcoolos, que le quartier de la gare peu fréquentable la nuit, et que les rues de cette ville sont infestées de crottes de chien, c'est vous dire. Malgré moi, pour éviter la déprime, je vais à la bibliothèque pour lire les news du jour, je marche seul dans les rues animées par son architecture et sa circulation infernale, et à l'occasion, je surfe sur la culture de cette ville (quand les finances me le permette). Même si il y fait bon vivre, la vie à bordeaux est loin d'être agréable pour les petites gens comme moi. La froideur, le dédain, le manque de politesse et le racisme qui ne dis pas son nom est malheureusement une triste réalité dans cette ville où bizarrement il y fait bon vivre. Bref, je me laisse encore 6 mois pour trouver un emploi et, dans le cas contraire, je n'exclue pas de partir à l'étranger. Ce que j'aime à Bordeaux : Son doux climat, son dynamisme pour les étudiants, son architecture, son bon vin et sa superficie à taille humaine. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Sa bourgeoisie, son trop plein d'initiative pour les étudiants, sa saleté, son racisme et son marché de l'emploi saturé.
Vivre à bordeaux : Ça fait 14 ans que j y vis, mon épouse y a tenu un commerce et vue son style=\"background-color :#ffff66\">st. Étiennecolor :#ffff66\">nice ou nous avons vécu, c est à bordeaux et sa région ou nous voulons finir nos jours. J ajoute que nous sommes natif du nord de la france. Je ne cautionne pas tous ces commentait aires, même s il est fort probable qu il y ais des vécus qui le prouve. Toutes villes à ses avantages et ses inconvénients. Parlons du vin, de la nourritures, des bons restaurants(faut savoir les choisies)de ses belles communies avoisinantes. Trouvez moi une ville qui réuni cette architectures et tout ce qui est cité ! J attend. Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture, son bon vivre, sa diversité culinaire,. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Manque une belle salle de spectable.
De culture en échange dans une ville piétonne : Je viens d ' agen et la voiture est obligatoire a la campagne (je ne veux pas de voiture) et de ville en ville me voila en vélo depuis 8 ans sur bordeaux et beaucoup de super connaissances. Deux conseils ; 1 ; aller vers les gens et 2 ; faire des activitées colectifs pour rencontrer des gens sympas et ouverts. Je discute avec tout le monde, toutes classes socials confondues ( dans la rue, bars, etc...) en écoutant leur point de vue et en proposant les miens. J'ai fait des superbes rencontres et des mauvaises dans le monde entier. Certes, les gens deviennent individualistes et la culture pour les uns se résume à la télé réalitée. C'est facile de rester dans son coin et de dire que les gens sont fermés, c'est une question d'habitude de reposer la faute sur les autres. Du coup je rigole avec des inconnus tout les jours, et hélas défois oui je me heurte à des "murs" , mais c'est trés drôle aussi. J'ai des amis d'enfance qui sont sur toulouse (la ville des junkys ( lol ) et qui cultivent ces préjugés des bordelais froids et hautains. Pour moi toutes les villes et villages de france bouillonnent de cultures et d'histoires, de richesses, chaleur humaine dont chaque personnage est prêt à vous faire partager, en vous parlant ou juste dans un croisement de regards. Ce que j'aime à Bordeaux : En tant que guitariste chanteur j' aime beaucoup les scènes ouvertes présentent dans une dizaines de bars toutes les semaines, les musées gratuits( le musée d'aquitaine) ou les autres à prix abordable( le capc, musée des beaux arts ) les cours de danses en plein air, les bars pour danser la salsa avec de nouvelles partenaires, les cimémas, pièces de théâtres, opéra, match de hockey, la plage été comme hiver, loyer adordable, des filles magnifiques et trop gentilles, les touristes, les bons restos, randonnées en roller, les concerts et le choix diversifié de soirée, le climat, les espaces verts, les petites places vivantes (quartier st pierre) le vin et son histoire, le rocher de palmer ( parcs et salle de concert sur les hauteurs de cenon qui offre une vue panoramique de bordeaux ). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque d'un gros studio de productions de film, musique, le manque d'une place dédiée a la musique comme a lisbonne avec des instruments urbains. Les gens inconscients du danger de la garonne qui franchissent les barrières de sécuritées (ils tombent dedans et se noyent ) j'aimerais dire à ceux qui mettent 1h30 pour faire 10 bornes dans les embouteillages de leur taf à chez eux : de ce mettre au vélo. Aussi les enfants de 15ans alcoolisés présents la nuit, mais où sont les parents ? Que fait la police ? Ceux qui critique sans connaître. Le manque d'une place où les gens se massent (le dos avec les vêtements comme à paris) le manque d'une place didiée à la libertée d'expéssions où l' on peut débattre entre inconnu ( comma à londres ) . Voilà voilà je vous remercie de m'avoir lu. Bizou.
Au bout d'un an, je déménage! Bordeaux la ville trompe l'oeil : Belle ville sur 1 kilometre carré et ailleurs...?...! Ville bourgeoise, peuplé de propriétaires privés de masse qui pratiquent des prix intolérable pour des taudis. Une circulation atroce, pire que sur paris (j'y ai vécu 10 ans) pessac- bordeaux= 1h30 pour 10 kilomètres ! Vous votez ump ou fn, vous n'aimez que les gens qui vous ressemble et qui ont de l'argent, vous etes jeune et clinquant vous etes vieux et vous détestez les jeunes ? Alors venez vous installer a bordeaux. Ce que j'aime à Bordeaux : Certains bars a vins. Les gens qui viennent d'ailleurs qu'à bordeaux... Saint emilion a 45 minutes, les plages a 1heure. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bordelais et leur petitesse d'esprit (préjugés, racisme, repli sur eux mêmes... Quel horreur) la circulation c'est l'horreur ! Tout ce qui est hors du centre= cités dortoirs bétonnées, quartiers sales, mal desservis... Aucun dynamisme plus d'épicerie après 22heures parce qu'on sait jamais si les jeunes boivent trop ! La police max facho, les pv qui pleuvent... Allez, j'ai déposer mon préavis de bail : je pars dans 2 mois ouf.
L'ennui a un visage : celui de Bordeaux : 2 ans passés à bordeaux, à tout faire pour la trouver agréable... En vain. Les rues peuplées de jeunes pimbêches stéréotypées, de minous standardisés, ou alors de pochtrons quémandeurs de tunes. Bonjour l'ambiance ! J'ai vécu à la campagne, à paris, en banlieue, dans des petites villes, à l'étranger et dans un dom. Eh bien bordeaux est ma pire expérience, on y rencontre beaucoup d'aquitains chauvins, vive l'endémisme, ou de personnes d'autres régions qui ont souvent hâte de la quitter. Sauf les étudiants, mais bon, picoler entre dizaines de milliers d'étudiants suffit à ravir cette population sur-représentée à bordeaux. En gros, ville d'étudiants ou de retraités puants et qui aiment tirer la tronche. Aucun intérêt pour des gens entre 25 et 65 ans qui aiment les bonnes énergies. Se balader dans bordeaux, c'est marcher au milieu de gamins en représentation et qui tirent la gueule parce qu'ils pensent exister ainsi ; aucune âme, les gens ne semblent pas épanouis ici, c'est terrifiants. On s'y ennuie à mourir. Fuir bordeaux, c'est choisir la vie. Ce que j'aime à Bordeaux : Certains bâtiments. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La froideur humaine, l'absence d'âme et d'esprit fédérateur (l'arrogance ne suffisant pas ! La large garonne aux quais mal urbanisés et froids (à l'image des habitants de la ville) les artères blindées de voitures, pas d'âmes dans les quartiers, la glaciale rue ste cath qui est dédiée aux ados pédants, l'absence de places chaleureuses. Ville d'étudiants sans intérêt pour les autres personnes sauf ceux qui aiment voir des jeunes bourrés parader et gueuler dans la rue.
Bordeaux c est chez moi : Beaucoup de gens n aiment pas bordeaux, et au fond j ai l impression que c est de la jalousie... Je suis tres fier de ma ville. Pour ceux qui parlent de bourgeosie, moi je parlerais plutot de classe et de culture... Mais il est certain que la france est peuplée de beaucoups de bourins qui n ont pas les clefs intellectuelles pour aprecier... Et puis si on veut voir un bordeaux plus populaire il y a des quartiers tres vivants aussi. Je ne comprends pas non plus cette haine des toulousains, moi j aime bien toulouse et je ne m arrete pas a l image qu elle a travers toute la france de ville de paysans et de bofenfin bref j en avais marre de voir des commentaires d abrutis sur ma ville... Mais il est vrai que le touriste de base adeptde du camping et des emissions de lagaff ne pourra pas forcement aprecier bordeaux a sa juste valeur. Ce que j'aime à Bordeaux : Tout. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Rien.
Ah, Bordeaux.. : Bordeaux a un problème. Il y a trop de bla bla et rien n'est fait. On devait avoir (enfin) une vraie salle de spectacles, arena, bah que dalle ! Soit disant pas les moyens. Bordeaux a détruit le tram pour vouloir mettre un métro et remettre le tram. Ensuite, cette mentalité exécrable où il ne faut surtout pas parler aux gens sinon bah, on risque beaucoup. J'ai un type qui se croit être mon cousin et qui me fait la morale sur sa ville, bordeaux. Je suis aussi natif de bordeaux mais au moins je dis une grande vérité sur cette ville qui ne veut pas avancer. Sinon la gironde est pas mal mais trop vide, pour un département qui fait 3 fois le rhône et 1 fois paris assemblés. Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture, son climat, son miroir d'eau. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ses gens, sa mentalité, ses politiques, juppé, la mauvaise gestion de tout.
Bordeaux ville pimpante surcôtée : Ville de bobos coincés et reine des inégalités à l'échelle de l'agglo entre un hypercentre et des quais magnifiques classés unesco et le reste de la ville, très souvent quelconque voire laisser à l'abandon... Tout miser sur le centre, un choix clair mais non assumé de la municipalité... Ce que j'aime à Bordeaux : Tout ce qui a un lien avec le centre unesco : hotêls, restaurants, commerces, architecture, choix d'urbanisme, façades, l'éclairage la nuit, l'aménagement des quais, des rues et places (revêtement des sols, fontaines, mobilier urbain...) le tram, la culture, la rue saint catherine, les quinconces. Certes, toutes ces richesses proviennent notamment du commerce triangulaire (comme nantes) mais y flâner est un pur plaisir. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'architecture ne fait pas tout ! La rénovation du centre ne suffit pas (c'est sur que mériadek n'est pas montré dans les guides touristiques.). Ainsi la ville n'est reconnue en france que par la très forte visibilité de son centre ville qui est certes superbe selon moi mais c'est loin de constituer un tout. Du coup, des quartiers sont soi à l'abandon, soi dortoirs, soi sales, glauques ou sordides. De plus, les jeunes bordelais ne bougent qu'entre eux et sont souvent hautains (mis à part bordeaux et paris, rien n'est plus beau...). C'est pour ca que je voulais passer un grand coup de gueule après avoir vu plusieurs forum de la sois disant "plus belle ville de france" : non la plus belle ville n'est pas bordeaux. Bordeaux a uniquement le plus beau centre ville de france (merci jupé) nuance...
Belle ville mais insécurité permanente : Bordeaux est en premier lieu un ville agréable à visiter, je viens de brive la gaillarde et je trouve que bordeaux est une grande ville sans en être une on s'y adapte facilement. Mais étant étudiante je n'ai pas réussi à m'intégré à la population les personnes ont une tendance à se montrer hautain face aux \"nouveaux\" si tu n'as pas le \"truc\" à la mode ou quoi tu es hasbeen. Cependant ce qui me rebute le plus à bordeaux c'est ce climat d'insécurité permanente de jour comme de nuit, je suis bien placé pour le dire car je me suis faites cambriolé plusieur fois et aussi agressé dans le tram sans oubligé les mains aux fesses et j'en passe et des meilleurs. Ah oui et si vous ête une fille évitez de sortir le soir seul. Ce que j'aime à Bordeaux : Son climat, son architecture, son dynamisme culturel. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité trop peu ouvertes, les incivilités, les prix de l'immobilier exorbitants, les agressions et cambriolages trop présent.
Natif de bordeaux regrette la ville : Ville qui offre tout, éducation, culture, loisirs, soins de qualités, équipements sportifs, gastronomie, climat océanique agréable avec 4 saisons bien marquées, bonne situation géographique (mer + montagne+ campagne) peu de délinquance, architecture remarquable, shopping, aéroport international. Bordeaux est un endroit idéal pour vivre et élever ses enfants malheureusement la ville grandit trop vite et ne peut accueillir si vite le flux entrant. La mentalité ? Comme ailleurs, franchement, il y a des bourgeois, etc partout, le moyen-âge est fini... La ville est ouverte donc les "vrais" bordelais du 19 ieme siècle si décriés sont en voie d'extinction. On trouve des quartiers calmes et d'autres animés car nous le voulons ainsi et j?espère que cela ne changera pas... Ne venez pas à bordeaux svp nous y sommes (étions) trop bien... Ce que j'aime à Bordeaux : Tout, parfait pour fonder une famille, étudier, travailler. Bonne qualité de vie. L'unesco d'ailleurs s'en est rendu compte aussi. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : - certains quartiers mal desservis par les transports en commun. - politique communale pour réduire la vie nocturne, à mon sens beaucoup plus animée il y a 10 ans (nombre de discothèques et bars, heure de fermeture) je trouve les endroits nocturnes plus guindés car nombre de petits bistros de caractère/rock et clubs alternatifs ont fermé. Veut on faire de bordeaux un musée, une vitrine...?- faible activité économique en dehors du tertiaire.
Ah cette mentalité bien bordelaise ! : Bordeaux est une ville magnifique, riche par son histoire et son architecture mais une mentalité plus que décevante... Cela fait 2 ans que j'y habite et je m'y fais toujours pas je n'ai qu'une envie c'est de repartir dans les pays de la loire certes region bcq moins riche d'un point de vue architecture mais oh combien plus sympathique... Ce que j'aime à Bordeaux : Ce que j'aime à bordeaux son architecture ainsi que le climat fort agréable. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ce que je n'aime pas à bordeaux, cette mentalité dédaigneuse et, donc, irrespectueuse et pédante ! Un manque d'ouverture impressionnant, à part leur cap ferret et le bassin d'arcachon c'est tout ce qui compte... Alors que pour certains pas plus bordelais que moi ! J'en ris et les trouve pour finir un peu beauf "la simplicité est le miroir de l'intelligence" et bien qu'ils en prennent de la graine... A ma grande surprise et dès mon arrivée sur la région, j'ai également déchanté quant aux salaires proposés alors le sud oui mais à quel prix !
On dirait le sud : Strasbourgeoise en manque de soleil et de plage, j'ai voulu émigrer dans le.Sud... Ca devait pas être le bon sud ! La région est belle et la découvrir.Est un de mes plaisirs du week-end, en ce qui concerne la ville,franchement on a vite fait le tour. Le bordelais, tout comme sa cité, a.Une tendance au parisianisme aigu (l?égocentrisme dans toute sa.Splendeur) à croire que rien n'existe hors de ses remparts (genre ils.Ostracisent même une partie de leur agglomération, la rive droite, qui.Pour le bordelais central n'est qu'un ghetto où limite on ne reçoit pas.L'électricité ! Ce que j'aime à Bordeaux : Quelques bars sympas où les prix sont raisonnables (faut bien chercher !L'animation dans les rues et... L'océan, le bassin, la campagne, le.Vignoble, tout proches (bref, au-delà de la rocade) Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tram, une vaste blague, des rames surchargées le matin et le soir mais.C'est pas pour autant qu'ils augmenteraient la cadence (1/4 d'heure.D?attente en moyenne en pleine heure de pointe à cenon, le soir n'en.Parlons pas, il faut impérativement faire gaffe aux horaires pour pas.Rentrer à pied (dernier tram minuit et demi pour moi le week-end ! Et ça.C'est quand ça fonctionne (les avaries sont nombreuses de même que les.Trams fantômes qu'on annonce à l'arrêt mais qui n'arrivent jamais ! La.Froideur de la ville et de ses habitants, pour quelqu'un qui vient du nord.Et d'une région réputée fermée ça manque pas de sel, l'architecture est.Belle mais massive, et si les rues sont joliment dallées elles sont aussi.Souvent jonchées d'ordures... Bref, bordeaux se veut être une grande ville.Qui compte, mais niveau fonctionnement y'a des trucs qui pêchent ! Je suis.Assez déçue donc, d'autant plus que pour rejoindre le nord est de la.France c'est la croix et la bannière (tgv hors de prix, pas de compagnie.Low cost pour ces destinations)
Que s'y passe t-il? : Bordeaux est une belle ville, bien située, toutes les grandes enseignes... Je suis venu m'installer pour changer de l'air parisien (je suis de province) et finalement pourquoi ? Je ne pense pas y rester. Très grosse déception. Ce que j'aime à Bordeaux : Ses monuments, son art de vivre. Proximité océan. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Est-il possible d'y trouver un emploi ? Les salaires sont atrocements bas, sans perspectives et si vous n'avez pas de réseau... Bon courage. Les prises de décisions sont lentes, manque de dynamisme. C'est sympa de se dire, on va vivre dans plus grand qu'à paris, mais à côté de ça vous n'avez pas de sous pour en profiter...
Burdigala : Ancienne ville romaine oubliée par l'histoire. Ce que j'aime à Bordeaux : Rien. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Avec le tram qui a tout vitrifié définitivement, on ne se souvient meme plus de ce qu'on aime pas, c'est super simple, on n'y va plus jamais. Ah si, désornais c'est aussi cher qu'à paris et on y mange super mal.
De bonnes choses : Née bordelaise, j'aime beaucoup cette ville j'ai déménagé de nombreuses fois et même si la ville où je vis aujourd'hui me convient tout à fait, j'ai toujours plaisir à retourner là-bas. Alors non, il ne pleut pas tout le temps à bordeaux (il pleut par averse donc oui beaucoup d'un coup mais le soleil revient vite) il fait même plutôt bon vivre sur le temps. Deuxièmement pour tous les gens qui se plaignent de l'absence de métro, sachez que s'il n'y en a pas c'est parce-que ce n'est pas faisable, la ville est construite sur une zone marécageuse, donc au niveau du coût ce serait bien trop cher, et pendant ce temps le tram fait très bien son travail. On n'est pas obligé d'aller toujours plus vite, à ce propos la politique centre-ville sans voiture est plutôt intéressante, même si pas très bien menée (ils choisissent plutôt de faire payer cher le parking que d'améliorer l'accès aux v-cub ce genre de choses). C'est une ville à voir en france, il y a de bonnes et de mauvaises choses, mais vous verrez de très beaux quartiers, mangerez et boirez bien. Ce que j'aime à Bordeaux : La banlieue éloignée peut être magnifique, entre la campagne et l'océan. Les vieux quartiers, l'architecture, les rues étroites et pavées et où tout le monde marche en plein milieu de la rue (l'automobiliste bordelais connaît cette petite habitude, dû aux trottoirs étroits, et se montre prudent). L'accent bordelais est joli (quoiqu'on en dise) et fin quand on est dans la ville même. De très bons restaurants, de très bons vins et des quartiers populaires magnifiques (oh oui et certains endroits sales, mais évitez de mettre le nez dedans, ça vous gênera beaucoup moins ^^). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La trop grosse présence du catholicisme intégriste, du racisme et de tout ce qui va avec est certainement le plus gros point noir. Ensuite la destruction des quartiers historiques au profit d'une architecture jolie certes, mais très lisse. Le quartier st-michel reflète toute une histoire avec le thé à la menthe sur la grande place, mais ce quartier est menacé, tout comme les grands lampadaires. Les bordelais sont chauvins, mais jusqu'à présent j'ai jamais rencontré quelqu'un venant d'une jolie ville ne pas vanter les mérites de sa commune. J'ai beaucoup entendu sur la antipathie des bordelais et je m'en étonne toujours. Il y a certains quartiers à éviter quand on n'est pas très "propre sur soi" (entendez revenu élevé) sinon le risque de mépris (dans un restaurant par exemple) et de condescendance à votre égard pourrait être grand. La banlieue proche est très anodine (j'adore cenon pour y avoir vécu, mais c'est une cité-dortoir très grise) et très mal desservie, mais ce n'est pas le cas du centre-ville. Les crottes de chien par contre, il serait temps d'y faire quelque chose, s'il y a bien quelque chose à faire à bordeaux, c'est de faire attention à où on met ses pieds !
Ville fermée (eh oui !) : Nous avions décidé, avec mon compagnon, de venir nous installer à bordeaux après quelques années à paris. Nous savions que le marché du travail était difficile, que les bordelais avaient la réputation d'être "fermés", mais nous n'attachions pas d'importance aux préjugés (les parisiens n'ont pas bonne presse non plus alors que nous avions passé des années formidables à paris). Malheureusement, les préjugés étaient fondés (professionnellement, du moins) immobilisme, anti-parisianisme, c'était vraiment fou. A croire que le marché du travail n'était réservé qu'aux bordelais. Dommage pour la ville qui risque de devenir une ville dortoir avec le futur tgv. Quant à nous, nous sommes repartis à paris depuis... Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, le climat, la région. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Etroitesse d'esprit et mollesse des professionnels locaux.
Ville de Façade ! : Une des grandes villes dynamiques de france mais derrière nantes, rennes, lyon pour moi. C'est une belle ville de façade au niveau de son centre-ville avec énormément d'inégalités ailleurs. Ville globalement riche qui délaisse des quartiers. Ce que j'aime à Bordeaux : L'hyper centre de bordeaux est objectivement le plus beau de tout les hypercentre de france. Tout y est, des façades magnifiquement propres et éclairées, des quais sublimes, des parcs à tout va, des terrasses, de la richesse visuelle. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Mais ce gros point fort cache le reste et beaucoup de touristes s'y trompent et se trompent d'ailleurs en ne voyant que la partie positive. En réalité, le reste de la ville est des plus banale, souvent mal entretenue et sale, l'inverse finalement du centre. Les transports sont mitigés, même pas de métro et la circulation est atroce ! Enfin, la ville est un peu trop bourgeoise trop coincée et pas assez rock. Ayant vécu 3 ans à rennes, la différence est saisissante car rennes est une ville qualitative partout. Elle n'est certe pas aussi belle dans son centre ville mais je la trouve plus chaleureuse, plus typique et moins haussmanienne. Rennes n'a pas de banlieue et ne délaisse pas ses quartiers périphériques, même les hlm sont bien aménagés et vivant !
Très bonne ville : Contrairement à certains aigris, moi j'adore bordeaux (et ne suis pas bordelais). Il pleut tout le temps ? C'est faux, il fait surtout beau et bon dès le printemps ce qui permet de profiter des très nombreuses terrasses de la ville. Et l'été, c'est plage tout les we et barbecues entre amis le soir ! La ville est très belle et les bordelais sont bien plus sympa que certains d'autres régions de france (pour rester dans le cliché). Ce que j'aime à Bordeaux : Le temps très clément (c'est le mieux juste après le sud-est en france, c'est déjà pas mal ! Les gens vrais, qui te donnent leur amitié mais il faut la mériter. L'architecture unesco et le vin ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Pas assez de grandes entreprises, pas de métro. Les raleurs qui se plaignent tout le temps mais reste dans la même ville ;-).
Belle mais molle : Très belle ville mais... C'est tout. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, l'urbanisme très bien maitrisée, les quais. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Quand un bordelais te dit qu'il fait beau à bordeaux... C'est un vrai.Bordelais qui n'a jamais quitté les frontières de la gironde. A bordeaux,il fait pas beau, il pleut tout le temps... Les gens sont complètement.Refermés. Ils ont rarement vécu ailleurs. Ils vivent sur des clichés. Ils.Ne sont pas sympathiques mais sont persuadés de l'être. J'ai vécu à paris,à nantes, dans les pays scandinaves, en asie, en amérique du.Nord... Aujourd'hui à bordeaux c'est dur.
Ma ville de coeur : J'ai mes soeurs sur bordeaux et donc je m'y rends quelques fois dans l'année. Je rêve d'y habiter et enfin quitter paris et sa banlieue que j'ai toujours connue... Cette ville est rafraichissante, tellement différente de paris et c'est cela qui fait son charme ! Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime ses rues, sa taille humaine on peut s'y "perdre" pour facilement s'y retrouver. Quoiqu'on en dise, les façades un peu sales ne me gênent pas, j'adore même. A bordeaux on sent un peu le sud et l'océan est tout près. La qualité de vie est bien meilleur. Je suis tellement plus décontract à bordeaux ! La ville que l'on a choisi est toujours à part ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Alors oui, cela manque de musées, de culture mais bordeaux possède des qualités que paris n'aura jamais ( ses jardins, en vélo on est tranquille on risque pas de se faire écraser avec les passages exprès pour vélos, ses magnifiques petites places...).
Super agréable à ne pas rater : Ville très belle, la plus belle du sud ouest, d'ailleurs elle est classée à l'unesco. Ce que j'aime à Bordeaux : La garonne, le pont de pierre, la gare saint-jean, la cathédrale, la basilique, l'hôtel de ville, la place de la bourse, l'esplanade des quinconces, la bourse maritime, la colonne des girondins, les rues animés, les vins qui coulent à flos et pas chère, les bordelais sont très attachant et poli. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tramway, c'est bizzare qu'il y a pas un métro dans un grande métropole pareil.
Bordeaux ma ville : Franchement je suis étonné par les avis laissés par certains internautes. En ce qui me concerne j'adore cette ville ! J'habite à bordeaux depuis maintenant 4 ans et j'ai vécu 2 ans dans sa proche banlieue avant ça. Venant à la base de la campagne girondine, je ne suis pas déçu, certes la ville est grande mais elle reste à dimension humaine. Les habitants ne sont ni plus, ni moins, chaleureux que ceux des autres villes, je n'ai jamais vu de différences en me déplaçant dans les autres villes de france, il faut arrêter de dire que les gens y sont cons ou froids ou alors changez de fréquentations, y a un problème. De nombreux projets fleurissent çà et là (pont bacalan-bastide, euratlantique, prolongation des lignes de tram, de nouveaux logements un peu partout) je trouve la ville vraiment dynamique et attractive. Je n'ai pas eu de mal à trouver mon boulot dans le secteur de l'informatique, ce qui n'est pas non plus donné à tout le monde. Bref, je n'ai pas à me plaindre, franchement je trouve cette ville très agréable et attachante et je ne vois pas, en tous cas pour l'instant, pourquoi m'en aller et encore moins où. Ce que j'aime à Bordeaux : Son dynamisme (concerts, emploi, fêtes, constructions) malgré son satané surnom de "belle endormie". La beauté de ses monuments et plus généralement de son centre ville. Les quais et la garonne, j'adore m'y promener, de part leurs largeurs je trouve que ça donne un sentiment de liberté, on a pas l'impression d'être oppressé par la ville qui s'étend pourtant autour de nous et on peut observer paisiblement les marées. La propreté de ses rues et de ses façades, je sais bien que ce n'est pas le cas partout mais c'est déjà très satisfaisant (et je rappelle qu'on parle de bordeaux même). Le fait que l'océan ne soit qu'à une heure de la ville, très agréable en été, et plus globalement les autoroutes qui permettent de prévoir un weekend à l'île de ré ou d'oléron, à la montagne ou à la campagne sur un coup de tête. Ah oui et aussi les vélos en libre service v3 (vcub) très pratiques. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Son tram, il faut le dire, un peu trop lent (vive le métro). La patinoire mériadeck, quelle honte que l'arena ne soit toujours pas construite. Même si ça concerne plus largement l?agglomération, le fait que la rocade ne soit pas partout à 2x3 voies (ça bouchonne pas mal à certaines heures pour aller bosser en banlieue).
Bordeaux, ma ville : Bordelais depuis la naissance, je n'ai rien a envier au autre ville de france comparé a bordeaux quand j'ai l'occasion d'y faire un tour, la taille de la ville a taille humaine et non dix fois trop grand, la propreté, la populations, les vrais bordelais se rende compte de la chance qu'ils ont... Fier d?être bordelais ! Ce que j'aime à Bordeaux : Tout, la région aquitaine, l?océan à moins d'hune heure... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les touristes.
Ville à éviter pour personne chaleureuse : Etant originaire des landes, ça fait 6 ans que j'habite à bordeaux. Même si la ville est magnifique, je ne la conseillerai pas ! Les commerçants sont racistes, impolis, mais n'hésite pas à te faire des sourires quand tu passes à la caisse ; la majorité des serveurs, vendeurs, te tutoient comme si t'était leur pote ! Il y a trop d'incivilité, d'agressivité gratuite, d'impolitesse ! Quand tu leur dit bonjour ils te regardent genre"qu'est ce qu'elle à me dire bonjour celle là !". Ils ne sont pas conviviales ! La grande majorité des filles te prennent de haut alors qu'elles ne valent pas mieux que toi, s'habillent chez les chinois de la rue saint catherine, mais jouent les fashion victimes pour faire partie du lot. Ville à éviter si tu veux te faire de nouveaux amis(ies). La majorité des gens que je côtoie ne sont pas des pures bordelais, viennent de lyon, starsbourg, et beaucoup de la charente maritime. Au fait le gros problème de bordeaux c'est les bordelais ! Mais je l'adore cette ville simplement pour son architecture et parcequ'on ne s'ennuie pas(bars, pubs, sorties, théâtre...). Ce que j'aime à Bordeaux : Les bars, le climat, le parc bordelais, les quais, le restaurant "l'entrecôte"... Bref tous est dit dans les commentaires précédents... Mais surtout les bordelais que je trouve charmants et qui te paient facilement un coup à boire. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Cet aspect de supériorité qui règne encore et encore de la part de certains bordelais ! Bref cette sale mentalité ne changera jamais.
Beeurrk : Cette pauvre ville de bordeaux n'a pas bonne presse visiblement mais c'est pas étonnant... J'y vis depuis 8 ans pourtant et c'est une lutte permanente. C'est une vieille ville, salle, avec des quartiers complètement abandonnés, quelle honte ! Les routes sont dans un état lamentable, surtout dans les petites rues moyen ageuses, les façades sont crades... J'ai aussi l'impression qu'il y a de la mal façon dans ce qui à été refait comme le demi rond point en pavés de la place de la victoire qui est déjà défoncé. En fait bordeaux, ça va de gambetta à la place de la bourse, le reste est minable, triste... Le centre à été refait mais il reste tellement à faire pour moderniser cette ville qui n'est qu'un tas de vielle pierre salle ! Je suis dur mais c'est la vérité... Pour comparer, angoulème est beaucoup plus propre et dynamique et je ne suis pas charentais. Je ne parle pas des sorties, y'a rien... Sauf le mega macumba pour les shampooineuse (loool quelle rigolade)cette ville sera moderne dans 30 ans... Gros décalage avec paris, c'est dingue ! Ce que j'aime à Bordeaux : Je cherche encore... Il faut que la ville se modernise avec des bâtiments modernes, des tours pour prendre du relief plutôt que de s'enterrer dans des échoppes ! Que la chaussée soit refaite là ou c'est vraiment nécessaire. Il y a de la matière grise dans cette ville avec un réel potentiel technologique (mais pas culturel) à condition des sortir cette ville de son image trop liée au pinard ! L'investissement sera encore très lourd pour mettre à niveau bordeaux et revaloriser son image ! Les commerçants sont plutôt sympas, pas de souçis pour moi ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Mentalité spéciale même si cela évolue grâce aux gens venants d'autres régions... C'est une ville qui fonctionne en réseau, c'est flagrant, à la fois très prout prout et très beauf ! Les petits pisseux qui vont au peer 6 pour se la jouer sur la musique de supermarché de david guetta... Quel spectacle !
Dommage ! : Dommage que les commentaires sur l'internaute ne sont écrits pour la plupart que par des jeunes de 16/30 ans, sans enfants, souvent encore étudiants. Moi, par exemple, 48 ans, 2 enfants, 10 et 8 ans, je ne peux pas me faire une idée de la ville et ce malgré vos nombreux commentaires. Que dire sur l'éducation, primaire, collège, lycée, animation pour les enfants, conservatoire de musique, espaces verts, club de sports, sécurité, travail, niveau de salaires etc... Nous voudrions quitter paris, que nous adorons certes, mais devenue trop chère, encerclée par une banlieue tentaculaire dont on met une heure à en sortir pour aller au vert. On pensait à bordeaux pour la proximité de la mer et de la campagne, montagne... Merci. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, le fleuve, la proximité de la mer et la campagne toute proche. La beauté de la ville. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Plutot ce que je n'aime pas sur les habitants et non la ville. En règle générale, moi qui suis parisienne de naissance, le complexe des provinciaux par rapport à la capitale ou d'autres villes de province, la compétition entre villes... Il y a du bon et du mauvais partout.
Une belle ville ! : J'ai visité cette ville récemment pendant mes vacances et je dois dire que j'ai été agréablement surpris, le centre ville est magnifique et les bords de quais méritent le détours et c'est un parisien qui vous le dit ! Dans l'ensemble elle me fait penser à une belle bourgeoise peut être pas assez populaire mais vu l'état de certaines villes par rapport à leurs banlieues ce n'est pas un mal ! Ce que j'aime à Bordeaux : Le centre historique et ces nombreux hôtels particuliers, l'atmosphère qui s'en dégage un tantinet suranné, la propreté et l'entretien des quartiers anciens remarquablement rénovés, un modèle du genre ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : A priori rien, mais mon avis n'est que celui d'un touriste passager pas celui d'un habitant !
14 ans ici et lassé : Centre ville hors normes, refait magnifiquement mais énormément de boulot ailleurs ou c'est sale, noir, et des chaussées laissant a désirer ! Miroir d'eau, la bourse, les quais, la place du grand theatre, les allées pietonnes : tres tres beau. Dommage que la flambée de l'immobilier (prix multipliés par 2 et demi voir 3 a 4 suivant les quartiers... Depuis l'euro et la refection) font fuir beaucoup de candidats a l'installation dans cette ville, et permettent de conserver un certain "m'as-tu-vu" dans ses castes bourgeoises (les vraies autant que les fausses car ici qu'est ce qu'ils se la jouent !. Ici pour mon boulot depuis 14 ans et malgré, effectivement, l'attrait de toute la region proche, lassé de cette impression de transparence, de cette froideur ambiante et du coté fier et hautain, superficiel de ses habitants. Hate de retourner dans mes cotes d'armor ! La sympathie et la décontraction des parisiens, quoiqu'on en dise contraste ! Et je ne suis pas pro parisien plus que ca ! Ce que j'aime à Bordeaux : Je l'ai dit concernant la ville elle meme... Les habitants ? J'en ai parlé... Mes quelques amis bordelais ne le sont que depuis peu de temps. L'animation de cette ville est avant tout faite par ses etudiants, tres nombreux. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les sourires surtout commerciaux (quand il y en a) un conseil allez faire un tour a libourne et comparez la convivialité des gens. Bordeaux ? L'attrait pour le pognon, général... Du potentiel de rencontres sympathiques pour les celib -divorcés. Les bordelaises (pures, les vraies) aiment se faire beaucoup, beaucoup de "copains"bien sélectionnés (pour se faire une palette de choix plus large ? Donc rencontres sympas apres quelques mojitos, souvent oui... Mais pas la peine de trop en faire, de fortes chances de ne rien avoir en retour hormis la superficialité... Typique de cette ville. Déja dit une petite ville comme libourne est autrement plus sympa au niveau du contact des gens...
Du bon et du (beaucoup) moins bon : Le décrassage des façades ne suffit pas à en faire une ville attrayante. Il manque quelque chose... Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture 18ème, les quartiers comme des villages, c'est une ville très étendue où on ressent un sentiment d'espace, la présence du fleuve. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La ville est très très sale, la nuit les bars ferment à 2h, il y a très peu d'arbres (les places rénovées c'est que de la pierre) certains quartiers sont délaissés par la municipalité qui mise tout sur les coins touristiques, de moins en moins d'endroits où écouter de la musique live, difficile d'y trouver un boulot, à part à saint michel très peu de mixité sociale / ethnique, vie culturelle assez réduite, la périphérie élargie moche et morne (centres commerciaux, rocades, lotissements, tout ça en vrac sur des centaines de kilomètres carrés).
N'aime pas Bordeaux : J'y était semaine dernière pour la première fois et qu'elle déception. Les gens surtout certains commerçant "pas commerçant du tout" antipatique... Bourgeois ! Même sur la côte j'ai jamais vue ça ! Rien à leur envier ! Vive le sud ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture... (et pas tout.) beaucoup de beaux bâtiments sont trés trés sales... C'est austère. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité, le temps, froid, austère.
Bordeaux : Bordeaux est une ville de culture, avec une mise en valeur du patrimoine remarquable. Ce que j'aime à Bordeaux : Mise en valeur du patrimoine. Place de la bourse. Pont de pierre. Tramway. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Bordeaux est une ville agréable, mais stressante, avec beaucoup de touristes.
Belle ville dynamique et pas plus bourgeoise que Toulouse : Moi aussi je connais bien paris, bordeaux et toulouse. Ce que vous racontez est faux, vous véhiculez des clichés éculés, n'avez vous pas vu le développement de bordeaux depuis une 10ène d'années. Ca construit partout, plein de gros chantiers (pont baba, pont jj bosc, stade, arena) c'est pas à toulouse qu'on verrai cela, votre ville s'endort : bientôt on l'appelera en comparaison à bordeaux, la vilaine endormie... Pour les bourgeois, c'est archi faux ! Allez dire aux habitants de st michel, ste croix ou de belcier (et y a d'autres quartiers concernés) que ce sont des bourgeois, vous allez les faire bien marrer ! Par ailleurs, étrangement, quand on regarde le nombre de personnes assujetties à l'isf et bien il y en a bien plus à toulouse qu'à bordeaux. La fin du mythe peut-être ? Et vous ne ferez croire à personne que les salariés de l'aéronautique très développée à toulouse sont payés au smic. In n'y a qu'à voir le fleurissement des villas à toulouse et banlieux avec piscine. Pour le reste, allez vous ballader à st pierre la nuit : c'est blindé et plein d'endroits pour faire la fête (et ce n'est pas le seul quartier pour sortir à bordeaux). Alors toulouse ville festive il y a 15 ans surement, maintenant... Son occitanie a bien foutue le campcontrairement à vous, je pourrais m'installer à toulouse car elle conserve de grandes qualités. Svp, arrêtez de dire des idioties. Cela ne grandira pas toulouse ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, les grands travaux, un dynamisme retrouvé, l'océan. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les habitants du triangle.
Ville sécurisante et propre : Belle ville, on s'y sent bien. Sécurisante, propre, près de l'océan. Je ne comprends pas quand je lis que bordeaux est une ville sale. Justement, mon premier commentaire quand j'ai visité cette ville a été "-que c'est propre ici". Francilienne d'adoption depuis 11 ans (pour le travail) je ne suis pas bordelaise, mais je rêve d'y habiter en attendant une mutation. C'est une ville à taille humaine, il ne manque rien. Le tram c'est super pour circuler dans une grande ville (comme tant d'autres) embouteillée. Quelle grande ville n'a pas d'embouteillages. Aucune ville que je connaisse et croyez-moi, j'ai beaucoup voyagé en france ne réunit que des avantages. C'est comme tout, ça dépend ce que l'on cherche. Ce que j'aime à Bordeaux : Son centre ville, les villes aux alentours, sa propreté, le tram, les bordelais... Les universités, l'océan pas loin. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je ne vois pas...
Belle ville mais ville morte et mentalité trop bourgeoise : Pour bien connaitre bordeaux toulouse et paris je peux dire en connaissance de cause que le soucis de bordeaux : c est les bordelais ! . Bordeaux es une tres belle ville mais une ville morte ou on s ennuye a mourir comparé par exemple a toulouse qui es une ville bien plus dynamique, les vrais bordelais sont pour l immense majorité des "petits bourgeois pretentieux " et coincés voulant se faire passer pour plus qu il ne sont en realité et tout ca c est bien dommage car bordeaux aurait tout pour etre une ville geniale pour finir coté climat c est vrai qu il pleu bocoup helas en tous cas pour ma part jamais je ne pourrais m installer a bordeaux je prefere largement toulouse ou paris bien plus dynamique a tous les niveaux. Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté de la ville. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ville ou on s ennyue a mourir, les bordelais bref a peu pres tout.
Berk ! : Ville chauvine, froide, construite sur le sang des négriers, trop pluvieuse, et bien trop bourgeoise. Ici, quand on pense sud, on pense Nice, Toulouse, oui cette ville étudiante, ville d'airbus, aux airs florentins et inventive ! Ce que j'aime à Bordeaux : J'ai beau chercher : rien. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Sa grisaille les jours de pluies, cette architecture prétentieuse qui rappelle la traite des noirs !
Bordeaux : J'ai vécu 2 ans à bordeaux en tant qu'étudiant. Je pense que l'idée qu'on se fait d'une ville vient surtout des rencontres qu'on y fait et des moments qu'on y passe. J'ai aimé mon expérience à bordeaux, cependant je ne souhaiterais pas retourner y vivre si on me le proposait. Ce que j'aime à Bordeaux : Les bars, et surtout les pubs irlandais, l'architecture de la ville, le tram, les quais, la gastronomie du sud ouest, l'océan et le pays basque pas très loin. Contrairement à certains ici, j'ai trouvé les bordelais plutôt sympa dans l'ensemble, même si il faut avouer qu'il existe un état d'esprit qui pourrait rebuter certaines personnes. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le climat (trop pluvieux), que les infrastructures universitaires se trouvent à pessac... Les longues distances ; la ville est trop étendue, les transports la nuit ne sont pas rassurants, la ville est délaissée et vide dès que l'on dépasse la place de la victoire au sud, meriadeck à l'ouest et les quinconces au nord.
Bordeaux : Bordeaux, très belle ville, très bien restaurée et qui continue à l'être (encore de nouvelles réhabilitations dans le centre prévues). De nouveaux quartiers qui vont sortir de terre (euratlantique, bastide, bassin à flots) et le pont baba. Un vrai dynamisme dans la construction/rénovation en ce moment (il était plus que temps). Pour le climat, oui il pleut à bordeaux mais il fait aussi très beau et chaud (heureusement). Quand il pleut ce n'est pas à moitié mais le temps est très clément (très sud) et permet de bonnes virées à la plage été comme hiver et de bonnes soirées barbecues entre amis. On est loin du climat pourri de Paris. J'ai aussi habité à Toulouse et je ne comprend pas spécialement l'engouement pour cette ville (et l'agressivité des toulousains envers bordeaux). Ce n'est pas très beau (hors hyper centre), pas plus festif que beaucoup de grandes villes et honnêtement, la place st pierre, c'est un vrai repère de minots 17-20 ans style la victoire à Bordeaux... En plus, l'afflux de parisiens n'a pas vraiment rendu cette ville plus agréable (...). Pour les étudiants à bordeaux, il y en a environ 75000 donc il y en a pas mal ! Et contrairement à certain, j'ai côtoyé beaucoup de bordelais étudiant ! Et oui, les jeunes de bordeaux font aussi des études ! Lol pour les parisiens dj frustrés, ils peuvent repartir à paris, la capitale de la hype (mais il faut être bon dans ce cas, pas sur que ce soit le cas hein ?). Moi, j'ai toujours passé de très bonnes soirées, il y a quand même le choix niveau resto/bars/boites et pour tout les goûts. Pas de vraie salle de concert mais cela va être réparé sous peu avec la construction de l'arena (12 000 places quand même !).Pour les soit disant bobo bordelais, oui il y en a mais pas des masses non plus. Si cela vous choque à Bordeaux, venez voir à Paris et vous allez pleurer (de rire). Pour info, j'échange ma place avec un parisien avec plaisir et lui laisse sa ville pourrie ! Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté de la ville (UNESCO), l'amélioration très nette tout en conservant une super qualité de vie. La localisation, le climat, la plage ! La taille humaine. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque d'emploi, il faut rattraper le retard et créer un vrai pôle !
Bordeaux : Pour avoir vécu à Toulouse, Bordeaux et Paris, je vais essayer d'être objectif sur la ville. J'ai fait une part de mes études sur bordeaux et c'est vrai que c'est une ville agréable, le réseau tram plutôt bien structuré mais un vrai manque d'ambiance je trouve pour une ville du sud ouest. Le climat est pour moi trop pluvieux, il pleut, il pleut à bordeaux... J'y ai vite compris le principe du climat océanique ! Concernant les sorties, si on est fan des boites de nuit, ce n'est pas la bonne adresse ; la plupart des boites de nuits sont excentrées et situées aux 2 extrêmes des quais de la garonne, à proximité de la gare (un peu craignos au passage...) ou sinon au nord des quais. La victoire ? Ça va un peu mais à force de trainer avec des minos de 17/20 ans, on s'en lasse très vite... Un quartier sympa, saint pierre où l'on peut aller boire un verre tranquille et profiter de quelques bars sympa. Mais après 2h, en centre ville, mis à part "la suite", c'est un peu mort... Voire même très mort. Un after sympa, à gambetta, les coulisses, qui dans le passé s'adressait plutôt à une clientèle plutôt homo et trans est en train de changer de bord ^^. Côté cadre de vie, pour avoir vécu en centre ville, je trouve la ville plutôt agréable et les quais sont vraiment très agréables... L'océan à 1h ^^. Enfin quand il n'y a pas de bouchons plutôt, un conseil, partir tôt ! Que dire de plus ? Niveau emploi, je ne trouve pas que la région bordelaise soit vraiment dynamique comparée à sa compère, Toulouse... Les bordelais, froids ? Étant donné que j'étais étudiant, j'ai principalement rencontré des étudiants, ne venant la plupart pas de bordeaux... Donc je dois dire que je n'ai pas vraiment ressenti cette attitude... Mais c'est vrai que pour avoir côtoyé certains gavé bordelais à certaines soirées, ils sont quand même un peu renfermés sur leurs sectes et pour la plupart, ce sont des petits bobo ! On m'a dit une fois que bordeaux était le "petit paris", et c'est peut être à ce niveau là, que j'ai ressenti le plus ce phénomène... Ce que j'aime à Bordeaux : Le centre, le tram, la proximité de l'océan, les quais. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La climat, beaucoup trop de pluie. Les gavé bordelais "narrow minded", rien à faire dans le centre après 2h, les bouchons sur la rocade bordelaise, le manque de dynamisme de l'emploi.
Progrès à Bordeaux ? : Bordelais né à bordeaux, j'adhère au commentaire de marie, bordelaise, avril 2008. J'ajouterai que les déçus de bordeaux ne sont probablement pas originaires de la ville. Et même s'ils sont bienvenus, ils ne sont donc pas obligés d'y rester. Les bordelais voient depuis plusieurs années, la qualité de vie se dégrader. La ville est de plus en plus peuplée et difficile. Et le tramway et le miroir d'eau n'y changent rien. Pis, ils aggravent la situation. Les bordelais ne sont pas demandeurs de plus de mouvement ou d'activité. Ils savent trés bien se débrouiller seuls, merci. Ils ont envie de vivre, et voient malheureusement disparaitre la douceur de "la belle endormie". Ce que j'aime à Bordeaux : Tout sauf,. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tramway, la nouvelle place pey berlan, les nouveaux aménagements des quais.
Bizarre : C'est bizarre, moi qui vit à paris, je suis né en gironde et ma famille est toujours sur bordeaux et ainsi quand je vois les commentaires de certains je suis étonné ! Bordeaux a des défauts comme la plupart des villes de France mais pourtant il y a beaucoup beaucoup de quartiers qui se construisent avec la future lgv etc et devinez qui a déjà acheté... La plupart sont des parisiens qui envahissent bordeaux et la gironde, ils ont acheté sur le quartier de bordeaux lac, saint michel, saint jean et sur le bassin d'arcachon alors pour des gens qui critiquent bordeaux encore heureux qu'ils ne l'aiment pas sinon qu'est ce que ça serait ! Et l'été en gironde il faut voir les estivants et les plaques d'immatriculation : que des franciliens mdr ! Ce que j'aime à Bordeaux : Qualité de vie, l'océan ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Circulation !
Navré thomas, je réïtère ! : Concernant la nuit bordelaise, je suis d-jay, donc un oiseau de nuit et donc je connais le sujet... Beaucoup de d-jay ont quitté bordeaux parce que ça ne marche pas hormis pour jouer de la musique de supermarché, pour ça y'a du monde ! Le théâtre, n'en parlons pas ! A ce titre savez-vous que souvent, les premières grandes représentations de théâtres sont faites à bordeaux ? Savez-vous pourquoi ? Parce que le public bordelais est le plus "dur" de france et beaucoup d'humoristes ne s'y arrêtent pas... Il n'y a pas de zenith à bordeaux pour les concerts, encore un exemple et sardou s'est plaint lors de son dernier concert de l'acoustique abominable de la patinoire... Y'a qu'à bordeaux où les concerts ont lieu dans une patinoire ! Les bars ont le mérite d'exister mais dans les quartiers, pardonnez-moi l'expression, pourris de la gare, plus dangereux que place clichy le samedi soir à paris ! Le seul endroit qui sort de la norme est le 400... Respect ! On s'amuse beaucoup + au rancho à royan, boite mythique qui a 50 ans et qui se prend moins au sérieux que "ces messeiurs dames" de la la dame de shangaï par exemple, à l'accueil déplorable et sans cerveau des 2 cerbères ! Il faut savoir accepter les critiques cher thomas et c'est un parisien qui parle et qui le dis ouvertement, je n'aime pas cette mentalité bordelaise, pédante et en même temps très beauf. La ville à fait des efforts mais quand on voyage un peu comme moi et qu'on revient ici, c'est sale et vieux, navré ! Et si on échangeait nos places ? Vous revenez à bordeaux et moi je retourne à paris car paris sera toujours paris... Et bordeaux sera toujours... À l'ouest ! Allez sans rancunes (et c'est un parisien qui parle). Ce que j'aime à Bordeaux : Déjà dit. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Déjà dit.
N'importe quoi Damien : Pourquoi tous les aigris de la vie viennent poster ici ? Quand c'est constructif, c'est intéressant mais la, je ne vois pas ? Vous n'accrochez pas et bien allez dans une autre ville qui vous plait plus.Aussi simple que cela. Juste pour répondre aux commentaires "méchanceté gratuite". Non, bordeaux a une âme. Elle a une vraie histoire, comme toute les grandes villes de France.Et cela se voit partout à bordeaux, elle est imprégnée de son passé (levez la tête vers les bâtiments, vous verrez ou baissez-la vers les échoppes). Que la nuit bordelaise soit pathétique, ah bon ? Il y a une multitude de bars, de boites de resto sympa et pas très chers (à st pierre notamment). Je ne comprends pas très bien, si vous comparez avec paris, oui cela n'a rien à voir c'est sûr mais de la à dire que c'est pathétique. J'ai habité moi aussi dans d'autres villes que bordeaux et pour être à paris maintenant, le petit milieu parisien m'horripile tout comme le petit milieu tourangeau. Manque de bol à paris, il y en a tellement que vous en croisez partout (pas comme à bordeaux hors cauderan, grands hommes). Des petits milieux bourgeois, il y en a dans toutes les villes. Arrêtez les clichés. Par ailleurs, sur votre prétendu "complexe d'infériorité", essayez de vous faire passer pour un parisien à bordeaux, vous verrez comment vous serez "accueilli" par les natifs. Les bordelais ne les aiment pas de fait donc dire qu'ils jalousent la capitale... N'importe quoi. Alors cette ville encore à taille humaine, non envahie par une explosion de nordistes qui pensent que la vie est plus douce au soleil (comme toulouse) avec toutes les commodités, dans une belle région, à 1h30 du pays basque, la rochelle, le périgord, 45min de la plage et du bassin ne serait pas agréable ? Vous êtes bien difficile ! Ce que j'aime à Bordeaux : Beaucoup de choses même si ce n'est pas parfait. Je rêve d'y revenir, me balader dans les ruelles du centre puis aller à la plage sur un coup de tête, rentrer pour le barbecue entre amis... La dolce vita, mes racines. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque de dynamisme économique. Les gens qui la critiquent sans la connaitre. Tout n'est pas rose, mais c'est quand même une ville très agréable à vivre. Les chiffres démographiques sont la pour l'attester.
Triste, sale et sans âme : S'il y a bien une ville en France que j'aime pas, c'est bordeaux ! Et j'ai objet à comparaison puisque j'ai vécu à paris, rouen, nice, tours et aujourd'hui bordeaux ! Il y a un truc qui ne va pas dans cette ville, c'est froid, sans âme, la nuit bordelaise est pathétique, le petit milieu bordelais encore plus et pourtant il y aurait du potentiel, mais il n'y a pas l'envie, il n'y a pas le désir et bordeaux restera à l'ouest... De beaucoup de choses ! Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime mon meilleur ami qui est bordelais, pas prétentieux ni grande gueule, j'aime les coins refaits à neuf dans le centre... Et c'est tout ! Le maire a du mérité d'avoir retapé le centre mais il n'y a pas que le centre à retaper ! Il y a de plus en plus de gens venant d'ailleurs ce qui est bénéfique et favorise l'ouverture d'esprit mais il y a encore du boulot ! Il y a de très jolies filles à bordeaux... Qui ne sont pas toujours bordelaises et partagent mon avis... Ouf...! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Pour moi bordeaux est un tas de vieilles pierres sales noircies par le temps qui fait de bordeaux une ville sale, n'en déplaise à ceux et celles qui veulent en faire un petit paris (c'est beau de rêver). Certains quartiers sont à l'abandon, la chaussée est en très mauvais état, faut avoir de bons amortisseurs, le petit milieu bordelais est détestable, l'activité économique est très moyenne ! Bordeaux fait un complexe d'infériorité par rapport à paris mais elle restera une ville de province un peu beauf qui se donne de grands airs ! J'imagine la réaction des bordelais qui lisent mon commentaire, cela n'engage que moi (quoique) mais il suffit d'avoir vécu ailleurs pour vraiment se rendre compte que cette ville n'est pas agréable, fade, triste...
Bordeaux : J'ai déjà passé quelques jours dans cette ville et je peux dire qu'elle est vraiment très belle ! J'adore aussi la ville de Lyon mais je pense que plus tard si j'ai le choix je choisirai Bordeaux. Ce que j'aime à Bordeaux : Les parcs sont magnifiques et c'est une ville relativement propre ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je n'y ai pas passé assez de temps pour savoir ce qui ne va pas ^^.
Je l'adore : Bien voila je suis née à Cenon juste à côté de Bordeaux il y a 43 ans, mes parents ont bougé beaucoup pour le boulot mais leur point de retour était bien sûr Bordeaux.Je l'ai connu vraiment à l'âge de 13 ans, les vieilles rues, les anciens quartiers de Bordeaux, et les odeurs de cafés à l'ancienne.Enfin, toute une histoire, je me suis dit : un jour je voudrais vivre à Bordeaux. Et puis la vie l'a voulu autrement, la famille "boum", comme souvent ça arrive. Mon papa vit à côté de Bordeaux, mes vacances à biscarrosse au lac de maguide et le bassin magnifique ; lacanau, la point du verdon et aussi le cap ferret, mais je reviens vite à Bordeaux.Les capucins, superbe marché et aussi les cinémas et toujours la rue saint Catherine, sans oublier les quais de Bordeaux pour faire de belles balades et j'en passe. Génial, une ville où il fait bon vivre et aujourd'hui je vis en Dordogne. Et oui, boulot oblige.Ma ville me manque et forcément elle a beaucoup changé dommage... Elle est plus moderne, surement plus pratique qu'avant. Nous trouvons, ma femme et moi, un petit de temps (qui est rare) pour et vite, vite, direction Bordeaux. Elle est comme moi, elle l'adore. Ce que j'aime à Bordeaux : Euh quasiment tout. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Peut-être le changement.
Très sympa : J'ai été dans la plupart des villes de France et j'ai trop aimé vivre à Bordeaux ! Bordeaux est une ville très agréable et très belle ! Ce que j'aime là-bas c'est qu'on n'a pas besoin de partir en vacances : il y a l'océan,  Lacanau et le bassin d'Arcachon ! Et en plus, on est proche de la montagne et de l'Espagne ! Il y a beaucoup d'animations et de boites je sais de quoi je parle, moi qui suis un gros fêtard ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, la mixité, l'océan ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La circulation, mais ça c'est partout !
Bordeaux, ma ville de coeur : Je suis charentaise, je n'ai jamais vécu à Bordeaux mais je m'y rend 2/3 fois par mois. Cette ville, c'est mon coup de c?ur. Je m'y sens bien à chaque fois que je m'y rends. Contrairement à certains, je n'ai jamais ressenti ce côté froid, j'ai même toujours été bien accueillie, j'ai même reçu des sourires...! Après vous trouvez des cons dans toutes les villes ! Vous trouvez de la saleté dans toutes les villes ! Les rénovations ont fait un bien fou. Bordeaux, c'est mon amour. C'est la ville qui me correspond le mieux, pour avoir visité plusieurs grandes villes de France. Je me sens plus bordelaise que charentaise ! Même si je respecte ceux qui n'aiment pas, je n'aime pas qu'on la critique, qu'on l'abîme : Bordeaux est agréable, proche de l'océan, il y a une belle région à découvrir. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, le paysage, la proximité avec l'océan, le calme, les parcs, les quais, la place de la bourse, le grand théâtre. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bouchons sur la rocade. Les clichés.
L'expérience n'est pas transmissible, mais Bordeaux est ma ville française de coeur : Je pense que bien des jugements ne peuvent être que relatifs car nous ne rencontrons pas les mêmes personnes ni les mêmes situations... Et qui sait si le destin n'y est pas pour quelque chose, finalement... J'ai jeté l'ancre à bordeaux dès ma première année universitaire et pour deux années. Je m'y suis beaucoup plu mais il m'a fallu le temps de m'adapter à la singulière atmosphère de la ville qui n'avait de plus pas encore été embellie à cette époque ( 2002-2004). C'est une cité fière et cossue, à l'architecture harmonieuse et remarquable avec ses 5000 bâtiments qu'elle a gardé du 18ème siècle et son style à la fois empire et classique ! Bordeaux, la "petite paris" ? Mais aussi inspirée de glasgow ou de vienne par ses bâtisseurs élargissant la vieille ville datant du moyen-age avec la création de jardins comme le jardin public. C'est une ville claire où le climat est particulièrement agréable en automne et au printemps. Les très nombreux restaurants au centre ville comme en périphérie offrent un éventail de choix de plats, pâtisseries et surtout de fort belles cartes de vins de la région pour des prix tout à fait corrects. Il y a beaucoup de magasins et pour tous les budgets... Le cours de l'intendance et les ruelles des grands hommes sont pourvues de boutiques de créateurs et de luxe. La rue sainte-catherine offre un large choix de commerces pour tous les porte-feuilles. Concernant les sorties, je pense que ceux qui vocifèrent n'ont pas eu de chance ! En effet, dans tout le centre ville il existe des tas de pubs notamment tenus par des anglais ou des irlandais pure souche qui reproduisent avec beaucoup de chaleur humaine leurs traditions ! Bordeaux est une ville très anglo-saxone, et c'est aussi la ville du rock... Perdez-vous dans les petits bars improbables de "saint miche", st pierre, aux chartons ou près de gambetta et poussez la porte ! Souvent en sous sol, vous aurez droit à de supers concerts rock ou alternatifs dans une ambiance très bon enfant ! Si vous vous précipitez avec des préjugés dans les lounges hors de prix plus tournés vers la frime ( ce n'est pas bien méchant cela dit... Savez-vous ce que sont les clubs parisiens huppés à côté lol ? Vous allez tout droit vers la désillusion immédiate ! Sur tout le centre, beaucoup de billards, ambiances tamisées, restau exotiques, asiat' etc... C'est une ville qui grandit et accueille chaque année plus d'étudiants. Mais il faut faire l'effort de sortir un peu des sentiers battus et de ne pas s'effondrer à la première rencontre désagréable, comme partout ailleurs. Concernant les histoires de froideur, j'avoue ne pas trop comprendre. Il y a des gens biens selon les critères de chacun partout dans ce monde, et il est très possible de se faire de bons amis bordelais. Il existe, certes, un milieu un peu fermé et select qui existe partout ailleurs dans ce pays, préférant les côteries de familles privilégiées que la mixité ou la découverte du nouveau. Mais pas davantage qu'ailleurs. On peut se créer une vie à soi sans rentrer dans ce petit monde et multiplier les sorties que ce soit en ville ou dans la région qui est superbe quand on prend le temps de chercher les bons endroits, l'intimité. Il ne faut pas s'isoler surtout. J'ai connu beaucoup de gens qui n'arrivaient pas eux-mêmes à intégrer la ville dans leur tête, donc forcément ça n'a pas marché. Je connais très bien Toulouse, et j'ai découvert la corse et la côte d'azur cette année. Cet espèce de mythe de l'absolue convivialité méditerranéenne m'amuse quand même beaucoup. Toulouse est certes, une ville animée et culturelle, à large couleur catalane. Cela dit c'est très très sale, les banlieues sont parfois insalubres, extrêmement mal desservies par les bus. Les quartiers mal famés y sont légion ! Je ne parlerai pas de la gare (cqfd). Il y a aussi beaucoup d'attrapes-couillons et parfois la convivialité se transforme en "rustreries" ce qui n'est honnêtement pas non plus ma tasse de thé. Enfin, être généreux et convivial ce n'est pas je pense uniquement avoir l'accent du sud prononcé, boire de la sangria, bouffer du cassoulet, se mettre des murges et jouer au rugby (je répète textuellement les arguments que l'on me présente). Il y a de plus, des cons partout ! Quand je vois comment j'ai été reçu à Toulon ou à Marseille, villes supposées sudistes ultra ouvertes et accueillantes... Il faut être comme partout ailleurs dans le moule local, pour la côte d'azur strass & ; paillettes, endroits bling bling cacailles où on se la joue à max avec l'accent appuyé... Je regrette de devoir dire que partout on peut vivre ce genre de clichés... Il faut les éviter si on se sent étrangers à tout cela. Ce que j'aime à Bordeaux : Tout ! La gastronomie locale et régionale, les atours architecturaux de la ville, sa clarté, son élégance. Une grande douceur de vivre, des boutiques diversifiées pour tous les budgets. Des pubs très sympa, beaucoup de concerts. Des gens qui peut-être ne vous tapent pas dans le dos pour un oui et pour un non, mais qui montrent du savoir-vivre et aussi un certain épicurisme très appréciable ! L'effort de réaménagement logistique du port qui accroit les perspectives des échanges commerciaux par la voie maritime. L'effort d'amélioration des campus universitaires qui étaient dans des états vraiment intolérables il y a 10 ans de cela.Le jardin public ! Les café-théâtres, les nombreux concerts, le comptoir du jazz et la multplicité des bars blues du centre ville, le multiculturalisme croissant, le capc, les quais, l'opéra national, la patinoire, le nombre de centres équestres aux portes de la ville, la proximité immédiate de la campagne girondine et landaise. Ces odeurs que l'on n'oublie jamais propres aux portes et ruelles de la vieille ville... Les allées tourny. Une ville d'avenir, beaucoup de pme, de centres de recherches tant dans l'industriel que dans les sciences humaines. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Comme dans la plupart des grandes villes : le grand nombre de rues à sans unique et la difficulté de stationnement.
Ville sublime : Bordeaux est une ville magnifique, avec son architecture du 18ème siècle. C'est une ville atemporelle, ruelles étroites rues pavées. Le choix ne manque pas côté resto, et vous mangerez très bien pour pas cher. C'est l'idéal pour faire les magasins, vous trouverez de tout. La mer n'est pas loin. Il y a tous les avantages de paris sans les inconvénients. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, les nombreux restaurants et bars à ambiances très variées, la diversité de la population, le charme de la ville, l'ambiance, le centre très piéton, le quartier saint pierre, le miroir d'eau, les quais aménagés. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les transports, les trams fonctionnent très mal, de nombreuses pannes et les bus sont fréquemment en retard (quand ils passent). Tous les quartiers en dessous de la victoire sont très sales, mal entretenus, beaucoup d'insécurité.Le prix des loyers et les appartements pourris proposés à la location.Les boites toutes situées sur les quais, où ça dégénère souvent.
Encore trop grise et désagréable... : Beaucoup de changements depuis 10 ans dans de nombreux domaines mais cette ville et son agglomération restent des endroits ternes, les gens sont assez fermés quoi qu'on en dise, ça manque vraiment de folie, Bordeaux est une grande ville avec tous les services que cela offre mais il y a largement plus d'inconvénients que d'avantages à vivre ici. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture (seulement du centre-ville et des chartrons), les quais rive gauche, ville cosmopolite, le marché de Saint-Michel, bons lycées, bons hôpitaux, le capc, les mois d'avril et mai y sont très agréables, les commerces (pas les commerçants !), les cannelés. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le prix des loyers pour des biens souvent vétustes ou exigus, l'architecture hors du centre ville est plutôt vilaine (petits immeubles ou vilaines résidences cubiques des années 70) la banlieue immense en ennui et monotonie, les environs assez ennuyants (forêts de pins ou rangées de vignes) le tramway très très mou, l'insécurité dans certains coins comme vers la gare saint-jean, bordeaux-nord ou la rive droite, beaucoup de "cas sociaux", l'insécurité pour sortir le samedi soir même à plusieurs, les étudiants qui gueulent dans la rue le jeudi toute la nuit, la saleté un peu partout (crottes de chiens absolument partout, vomi, urine, journaux gratuits, sacs poubelle éventrés), les mendiants partout (feux rouges, arrêts de tram, banques, magasins, boulangeries), la circulation infernale dans la ville comme sur la rocade, impossible de se garer, stationnement trop cher (4? pour 2 heures près du jardin public), beaucoup de gens agressifs, superficiels et peu ouverts, le temps froid brumeux et pluvieux en hiver et automne et caniculaire en été, seul le printemps est agréable. Beaucoup d'inconvénients donc et encore j'en oublie certainement.
Bordeaux aquitaine : Bordeaux est une ville magnifique sur le plan architectural ainsi on y découvre des quartiers magnifiques. Dans le cadre d'une visite on est agréablement surpris quand on découvre bordeaux avec ses monuments son architecture. Ce que j'aime à Bordeaux : La place quinconse, le port fluvial mais l'ensemble du centre ville est vraiment bien aménagé puis sans compter les vieilles rues du vieux bordeaux. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Quand j'ai visité cette magnifique ville j'ai été désagréablement surpris de la mentalité des bordelais car ils sont \"montasec\" et ils prennent les touristes de très \"haut\" pour ainsi dire \" bordeaux est une ville de pierre\" en exprimant en étant imbus de leur personnalité que c'est bordeaux la ville la plus belle en France en sous entendu ! C'est dommage d'influencer par avance sur l'opinion que sont en train de se faire les touristes sur une ville, une région.

Bordeaux, une belle ville, certes... : Une ville très belle, que je trouvais hautaine... C'est vrai qu'il y a quelques chose d'étrangement déplaisant dans cette ville. Et cela fait partie de sa beauté... Il y a beaucoup à dire de Florence, de Rome, de Paris... Et même de Toulouse (adorable) mais de Bordeaux ? Et pourtant, oui, c'est l'une des très belle villes de France !... Et donc d'Europe. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, la couleur de la pierre, le ciel et le fleuve... L'atmosphère des vieux quartiers. Belle endormie ? Beaux mussées, certes... Bourgeoisie un peu ennuyeuse ? Je ne rêverai pas d'y vivre et pourtant c'est très beau. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Son caractère hautain et froid... Qui fait de Bruxelles et de Liège (qui sont "laides") les villes les plus sympa du monde !
Bordeaux ! : Bordeaux est une belle ville. A Bordeaux, on se sent bien, on a envie d'y vivre toute la vie. Il y a beaucoup de verdure. Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime Bordeaux car ce n'est pas loin de l'océan, c'est une ville peuplée. Bordeaux est très dynamique, il y a de l'ensoleillement. La population évolue fortement, il y a peu de chômage. Bordeaux est la 6ème ville étudiante de France, c'est un grand port. Bordeaux est une ville très sécurisée. Le trafic de Bordeaux est fluide. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Rien !
A quand un métro : Joli. Ce que j'aime à Bordeaux : Belle architecture. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tramway, un vrai escargot, on va aussi vite en bus ou à pied, autant de milliards pour rien à part la spéculation immobilière.
Bordeaux ! : Alors moi ça me fait bien rire les parisiens qui viennent critiquer notre belle ville de bordeaux et comparant ses habitants à des paysans ! France = pays centralisé autour de sa capitale paris. Paris = petite ville de 2 millions d'habitants avec une agglomération (pardon une banlieue) de pinpins de 10 millions de gonz qui mitonnent habiter la capitale (c'est sûr argenteuil, colombes, cergy même, bah cergy c'est paris, ça c'est de la ville, vive le parpaing !). Et puis bordeaux c'est si bidon, qu'en juillet et août y'a que des plaques franciliennes sur nos routes. Sérieux, moi je prends des congés en octobre et je les passe à bordeaux, avec quelques balades sur la côte. Là on est fin septembre et je n'ai encore pas mis de manches longues. Mais moi je m'en moque, j'suis pas rancunier. Paris c'est grand, c'est beau (ça c'est qu'on souhaite retenir) mais y'a aussi paris c'est insécure à mort, c'est sale, le métro est vieux (genre 2 lignes modernes sur tout le réseau) et puis un parisien c'est bien plus accueillant et ben moins fier qu'un bordelais... On peut tourner en rond longtemps comme ça. A bordeaux il y a des trucs moches mais moi j'adore, cette belle pierre, ce bel automne, sa pluie, ses automobilistes (je tiens à dire que je suis du nord de la est de la france né à troyes (pour le coup, c'est vraiment pas une ville géniale), j'ai bougé pas mal et suis à Bordeaux depuis 2 ans, aussi je suis ouvert - ça c'est pour nos copains 75, mais je ne leur en veux pas). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le quartier victoire/saint michel = à refaire. Pas assez de ponts (mais ça vient). Les mecs qui te disent qu'un appart est propre alors qu'il est sale comme tout, ou bien un autre qui te dit qu'il faut prévoir des travaux pour la maison alors qu'il faut la démolir...
Bordeaux, on s'y fait mais faut en sortir : Une ville qui s'est métamorphosée en 10 ans, où il fait bon vivre. Cela fait 3 ans que j'y suis et je commence à m'y plaire, mais tout en ressentant le besoin d'en partir aussi, comme ça on l'apprécie plus... Ce que j'aime à Bordeaux : Les quais, la base sous-marine, la brocante de St Michel, la montagne et la mer à proximité, ville plutôt bien desservie (paris en 2 h en 2016 quand même !). Et le nouveau terminal lowcost ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'emploi... Dommage que les sièges parisiens ne délocalisent pas, certains bourgeois mériteraient de voyager et voir ailleurs pour s'ouvrir un peu...
Réponse à Renan, South et Christophe : Vous avez raison Renan. Il n'y a pas plus de froideur dans cette ville que dans d'autres grandes villes en France. Je suis ancien bordelais et quand je reviens à Bordeaux et que je vais au resto/commerces, l'accueil est correct. Comme partout ailleurs. Les gens disent bonjour au revoir, vous parlent si vous leur parlez, etc. C'est sûr que si vous vous attendez à ce que tout le monde vous tape dans le dos comme si vous étiez un pote, vous allez attendre longtemps ! Pour South, vous êtes sûrement mal tombé et sincèrement des remarques raciales (que je n'approuve pas), vous en trouverez dans d'autres villes en France. Pour la gastronomie, il n'y a pas que le cannelé mais les huîtres, l'alose, la lamproie, la sauce bordelaise et tous les produits du sud-ouest. Bordeaux c'est riche et varié niveau gastronomie (comme beaucoup d'autres villes d'ailleurs). Pour Christophe, quand je lis "le tram est pire que le métro parisien" je suis sincèrement mort de rire. A mon avis vous n'avez jamais pris la 6, la 13 ou le RER a (pour ne citer qu'eux) en heure de pointe lol. Pour l'ouverture d'esprit, le bordelais n'est pas ouvert c'est sur. Mais le toulousain de souche non plus et même le parisien de souche (celui qui méprise tout ce qui n'est pas parisien). Bref, bordeaux est agréable à vivre et, je pense, le sera de plus en plus. Une vraie volonté d'amélioration dans cette ville. Ce n'est pas parfait mais au moins ça bouge dans le bon sens ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, le climat, la plage à proximité. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Pas d'emploi.
Je ne sais pas trop que penser : J'habite à bordeaux depuis 1 mois et demi, et je n'ai pas constaté cette froideur... J'ai habité à cherbourg, angers et châteauroux, et je n'ai pas constaté plus de froideur à bordeaux, peut-être un peu plus de renfermement et certaines personnes prétentieuses, mais je pense que c'est dû au fait que ça soit une grande ville. Globalement dans les commerces j'aborde les vendeurs avec bonne humeur et ça passe, suffit de savoir communiquer un peu. Question monuments et beauté, j'avoue que j'aime beaucoup, la ville est belle, chaleureuse, agréable à visiter. Certaines rues sont un peu délabrées ou sales mais ça ne me choque pas, c'était pareil là où j'ai vécu avant. Gros point noir en revanche au niveau du stationnement ! Dans ma rue c'est un enfer ! Il faut tourner pendant des heures avant de trouver une place de parking qui ne soit ni payante ni gênante ! Parfois certains endroits sont interdits alors que ça ne gène pas, il y aurait vraiment quelque chose à revoir de ce côté là, ou bien proposer une carte à puce à récupérer en mairie de quartier afin que les stationnements payants deviennent alors gratuits pour les riverains (car là où c'est payant, étrangement il y a de la place, et c'est finalement assez proche !. Je signalerai également le manque de sérieux des propriétaires et agences immobilières bordelais. J'ai appelé une quinzaine de personnes pour avoir mon appartement, seules quatre mon rappelé. De même je n'ai jamais vu des administrations aussi lentes ! Enfin, je mettrai l'accent sur une mendicité particulièrement présente et très ennuyeuse, on se fait soutirer de l'argent partout, en centre-ville, à des feux rouges, une fois même en sonnant chez moi ! Bref, la ville a des défauts, mais elle reste une ville sympa, j'espère m'y plaire, sinon je partirai quand j'aurai terminé mon dut. Ce que j'aime à Bordeaux : Les monuments, la ville chaleureuse, le prix de l'immobilier relativement faible pour une ville de cet acabit. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le stationnement, la mendicité, les administrations particulièrement lentes et les gens qui manquent cruellement de sérieux.
Bordeaux : Bonjour à tous, je suis à Bordeaux depuis quelques mois et je dois avouer que ma déception au sujet de la ville, est au moins aussi grande que la froideur des bordelais. Venant de la région centre, je pensais qu'Orléans était au top à ce niveau là, mais Bordeaux est au dessus. Je vis en centre ville, et je ne sors pas car il ne se passe rien dans cette ville. Aussi, faut-ils qu'ils arrêtent avec leurs cannelés (prononcez canneu-lait) et mis à part le bassin d'Arcachon, et la région... Voila ol est limité le monde bordelais. C'est réellement dommage, car Bordeaux est une très belle ville (je l'admet après avoir fait le tour du monde). Étant asiatique, j'ai été "victime" de remarques raciales non méchantes dès les premières semaines. Ça fait bizarre... Dès que ma mission se termine, je m'en vais. Ce que j'aime à Bordeaux : -très belle ville.-on est encore loin des loyers parisiens.-le meilleur glacier place St Pierre. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : -monoculture du cannelé-aucun sourire, ni accueil dans les magasins ou restos-animation : zéro pointé.-tout le coté superficiel -0 musée on s'ennuie à mourir.
Bordeaux, belle ville en devenir : Très belle ville, reconnue comme telle (unesco). Si vous aimez l'architecture, il y a des tonnes de choses à voir à Bordeaux. La taille humaine est sympa, on peut faire beaucoup de choses à pied. Le climat n'est pas celui de Marseille mais il est quand même agréable et sudiste. La proximité d'endroits magnifiques est très agréable pour les sortie hors de bordeaux (bassin d'Arcachon, St Emilion, le Périgord, le pays basque etc...). Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, la diversité (de Belcier au triangle d'or que de contrastes !). La proximité de coin sympa et de Paris en tgv. La douceur de vivre. La ville bouge depuis 10 ans et cela construit beaucoup (rive droite par exemple). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque d'emploi (si vous êtes dans un domaine d'activité spécialisé, vous ne pouvez pas travailler...). Les jeunes diplômés partent pour la plupart à Paris pour travailler... Les images d'Épinal concernant Bordeaux et l'antipathie (que je ne comprend pas) des toulousains envers notre ville.
Une ville sans regard : Depuis de très nombreuses années, je passe une bonne partie de mes vacances à Arcachon. Je connais donc très bien la région. La beauté du bassin, ces lacs, l'océan, de charmantes villes proche comme Libourne, une région au total super avec le pays basque, la Dordogne... À moins de 2h00. Juppé a n'en déplaise à certains bien travaillé et Bordeaux est globalement devenu une très belle ville. Avec des rénovations importantes et de qualités. J'ai pu être muté et donc j'ai sauté sur cette opportunité. Hormis le coté très pluvieux de Bordeaux "chaudron" de la région, j'ai très vite déchanté. Plus froid  tu meurs. Les bordelais sont très peu ouvert. Les commerçants franchement désagréables. Du coup, bien qui il y a une certaine animation grâce aux très nombreux étudiants. Il y règne une ambiance pesante. Le tram est pire que le métro parisien. Pas un sourire, les gens ne vous regarde même pas amateur des petits cafés, j'allais tous les jours prendre celui ci dans les 2 mêmes établissements. J'ai eu vaguement le droit à un bonjours au bout de 6 mois. Bordeaux est une ville sans âme, sans surprise. Figée et pas sympathique. Bref je l'ai quitté rapidement, en regrettant toute fois mes escapades en Espagne, dans les Pyrénées... Ce que j'aime à Bordeaux : La région variée, très bonne ville pour les étudiants, immobiliers raisonnable. Une certaine douceur de vie. Une belle ville en terme d'architecture. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ville fermée peu cosmopolite, peu de culture, une économie très faible du certainement au peu d'ouverture de la "bourgeoisie" bordelaise qui vit sur son prestigieux passé. Une circulation difficile dans Bordeaux.
Dommage... : Faut bien se l'avouer, Bordeaux a mauvaise ambiance. Si vous n'adoptez pas ce style vous êtes hors jeu : cap ferret, petite mèche pour les garçons et frange pour les filles... Tout y est codifié. Et tout est fait dans ce sens : cafés et commerces très très chics en centre ville.Étant moi même bordelais, je n'ai jamais pu m'y faire. Je plains les mutés et les touristes qui cherchent désespérément à s'intégrer. J'en ai connu pas mal qui finalement créaient des groupes de mutés comme on peut voir des groupes erasmus.Beaucoup de mes amis ont quitté Bordeaux pour la proche banlieue où la vie semble plus naturelle.Autrement, la ville a était bien restaurée, le tramways facilite la vie. Elle mérite son classement à l'unesco. Ce que j'aime à Bordeaux : Le patrimoine, les petites rues anciennes, les librairies, bars, la gastronomie. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Intégration difficile pour qui sort du lot. Gens non accessibles. Saleté de certaines rues. Vie nocturne en désuétude. Manque de verdure.
Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ville peu accueillante, manque de civisme. Manque d'animations et de chaleur humaine... Bref rien de comparable à Paris, Lyon, voire Toulouse, sa rivale. Les rues ne sont pas toujours propres, seuls les nouveaux quais sont globalement satisfaisants.
Bordeaux ma ville : Ville magnifique et agréable à vivre. Ce que j'aime à Bordeaux : Paysages et monuments magnifiques de jour et de nuit.Parcs et jardins agréables.Ville vivante avec un bon réseau de transports en commun.Alentours très jolis.Très bons vins. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Abondance des déjections canines sur les trottoirs.Stationnement et arrêt des véhicules complètement anarchiques et mal réprimés.Incivilité de certains habitants.
I love Bordeaux : Cette ville est magnifique, on s'y sent bien, les bordelais ne sont pas tous chauvin et froid comme le précisé le monsieur un peut plus haut et tout le monde ne va pas au bassin y a les Landes et pays basque aussi ! Beaucoup mieux ! Lol. Ce que j'aime à Bordeaux : La rue sainte Catherine ! Lol shopping le cartier St Pierre, les quais... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il manque une grande salle de concert ou un énorme stade pour avoir de vrais groupe ! Cela est urgent, toujours se déplacer sur Paris, Londres ou Barcelone devient pénible...
Voyage à Bordeaux : Très belle ville en général. Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté, l'architecture les terrasses le vin évidemment les filles grandes et minces. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les crottes de chien partout les serveurs hautains dans les resto.
Bordeaux je t'aime : Bordeaux c'est ma ville coup de c?ur, ville chaleureuse, belle et intéressante. J'adore m'y promener, le soir ou la chaleur commence a retomber sur les bords de Garonne avec le pont de pierre illuminé magnifiiiique ! Ce que j'aime à Bordeaux : Ses multiples rues, bars, place de la bourse, les quais, la jardin public, les jeudis soirs ou la ville est ultra vivante grâce aux fêtes étudiantes, le tram bien sûr très pratique, la proximité des commerces et la multitudes d'endroit ou manger ^^. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Honnêtement là je ne vois pas d'éléments négatifs ^^.
Bordeaux l'arrogante : J'ai vécu à Paris, à Lille, à Grenoble et maintenant à Bordeaux ! Eh bien je suis navré de le dire mais cette ville est d'une froideur et d'un dédain incroyable... J'y vit depuis 8 ans et j'arrive pas à me faire à cette mentalité. Ce que j'aime à Bordeaux : Mon meilleur ami Stéphane est bordelais donc vous voyez, je suis pas sectaire ! La rénovation de la ville : dieu qu'il y en avait besoin, le bordelais vivait dans une ville noire de crasse, quelle honte ! En fait Bordeaux, c'est de Gambetta à la place de la bourse, là où c'est rénové, le reste de la ville est très moyen avec des échoppes basses... Les 3 ou 4 places dans les rues piétonnes sont jolies... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le petit milieu bordelais vit dans sa bulle entre Bordeaux et le Cap Ferret, le reste n'existe pas... Ou peu et il vous le fait bien sentir. Bordeaux est une ville plate, sans relief, avec encore de vielles pierres bien crasseuses, elle est en retard par rapport à d'autres villes équivalentes au niveau infrastructures, accès routier (pour sortir de Bordeaux des blvd en direction de Paris, y a que cette pauvre passerelle pourrie et défoncée après Tourny pour rejoindre le pont d'Aquitaine qui est souvent saturé) les routes sont en mauvais état. La nuit bordelaise est pathétique, sordide entre le mega macumba club et les bars pourris du quartier de la gare... J'ai toujours eu le sentiment que Bordeaux faisait un complexe d'infériorité par rapport à Paris...
Bordeaux je t'aime : Monuments fantastiques ville en mouvement permanent 10 ans pour une incroyable métamorphose les quais si laid auparavant sont devenus incontournable tellement la promenade y est agréable situation géographique de 1er plan Bordeaux je t'aime. Ce que j'aime à Bordeaux : Les quais le quartier piéton les choix des boutiques et des grandes surface les restaurants les monuments et architecture les animations expos et concert. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Quelques rues sont un peu à l'abandon.
Bordeaux, en réponse à Nanou : Pour rebondir sur le message précédent, oui c'est sur les Bordelais sont différents des Toulousains. Si vous vous attendiez à trouver une mentalité "village" où tout le monde est gentil avec tout le monde, tout le monde se parle avec un accent bien lourd et en finissant les phrases par "bouducon" c'est raté... Bordeaux ce n'est absolument pas cela. C'est une grande ville depuis longtemps avec la mentalité (pourrie ?) qui va avec (pas depuis 40 ans comme Toulouse) mais on peut critiquer cela je le conçois. C'est sûr que cela change de Toulouse, gros village il y a pas si longtemps ! Mais de ce côté là, à mon avis, vu l'affluence de population (notamment cadre parisien idéalisant la vie dans le sud) sur Toulouse, le côté sud-ouest chaleureux dont vous vous vantez tant va finir par d'estomper à coup sûr (malheureusement). La démographie galopante a aussi ses mauvais côtés... Pour ce qui est du côté fermé, égocentrique, manque d'ouverture, je pense que l'on a rien à envier à un Toulousain de souche à ce niveau là (qui n'est pas du tout un modèle de tout ça hormis plus chaleureux au 1er abord j'avoue). Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, l'océan. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque d'une vrai politique d'emploi (avec de vrais sièges sociaux comme à Toulouse).
Bordeaux : Je suis Toulousaine. La ville est jolie, la région aussi. L'architecture est superbe et la région est diversifiée il faut le reconnaître. Cela lui vaut bien d'être au patrimoine de l'UNESCO. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, Saint Emilion, Andernos, sa région. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité : fermée, méfiante, limitée à Bordeaux, manque d'ouverture aux autres, manque de franchise, pas accueillants, manque de civilité. Bref un gros manque de chaleur humaine et de simplicité. Pourtant moi-même ouverte aux autres et de nature chaleureuse et sociale, j'avoue que les Bordelais m'ont refroidie.

Avis : Riche de son patrimoine et de son passé, Bordeaux est redevenu en un quart de siècle une des villes les plus attractives du monde, à bientôt deux heure de Paris en tgv. Un très fort potentiel de création d'emploi se libérera en particulier dans les nouvelles technologies. Quand les infrastructures pour l'automobile seront au niveau de Sydney ou de Vancouver et quand le fleuve aura retrouvé sa magnificence dans une nouvelle vie. Ce que j'aime à Bordeaux : Le patrimoine architectural. La qualité de la vie et de ses restaurants, les quais (malgré l'absence de vie sur le fleuve). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le fleuve vide et sans activité au centre ville. Le hangar 14 et sa peinture devenue une ineptie. Les difficultés de circulation dans l'agglomération.
Bordeaux ,une ville supportée par son passé : Bordeaux, doit sa renommée, son cliché, à ses portes, ses immeubles ses monuments construits entre le XIe et le XVIIIe siècle ! C'est dommage qu'aucune réalisation, valorisante n'ait eu lieu depuis ! Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime la plupart de ses restaurants, ses pavés restants ! Et l'incontournable foire foraine annuelle ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L"'aménagement" des quais ! Je dirais, de préférence, le déménagement ! Les horribles parkings souterrains !
Bordeaux c'est ... : Quand les gens laissent un commentaire sur Bordeaux, qu'il le fasse sans comparer ce qui n'est pas comparable. Stanislas, Bordeaux c'est Bordeaux et Paris c'est la capitale. Quand on vient à Bordeaux, on ne s'attend pas a voir un second Louvre, une autre tour Eiffel... A Bordeaux il y a tout ce qu'il faut, transport, hôpitaux, moderne, musée, mais la ville reste encore un peu endormie sur plusieurs plans. Les gens y sont assez prétentieux, mais pas plus qu'à Paris ou autres grandes villes. Pour l'architecture il faut connaître son histoire pour comprendre et juger. Ce que j'aime à Bordeaux : L'emplacement géographique, commerces, hôpitaux. Les transports qui commencent a mieux se développer (il était temps). Les quais rénovés depuis quelques années. Une réussite. Belle ville qui a une histoire. Quartier de Meriadeck sale, triste, vieux. La place du grand théâtre est, passé une certaine heure, le rendez-vous des petit apprentis ivrognes, endroit à éviter le soir, pourtant c'est un endroit touristique. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La circulation catastrophique sur la rocade, centre ville a presque toutes heures. Les gens bien froids. Beaucoup de bobos. Le climat humide. Aéroport très très mal desservi depuis Bordeaux, 1 bus par heure.
Ca suffit Stanislas : Moi je ne comprends pas votre commentaire. Tous le monde sait que Bordeaux ce n'est pas Paris. En tout cas, je souhaite que Bordeaux ne devienne jamais comme cela ! Les musées et la coupole des invalides ça ne fait pas tout je vous le confirme en direct de Paris lol oui, on a tous ce qu'il nous faut dans notre vie de tous les jours à Bordeaux : shopping, centre commerciaux, cinémas, restos, etc etc. pour le quartier Beaugrenelle (ou front de seine vous vouliez dire) on vous le laisse tellement c'est moche. Comment plomber le quartier de Javel en 2 - 2... Pour le reste, ce n'est pas essentiel à la vie du Bordelais d'avoir 40 musées + des coupoles dorées + des cités pas belles (genre cité du XIXe) ou vieil immeuble en brique (style XIIIe vers le périph). On préfère de belles bâtisses en centre ou des maisons plus loin avec jardin... On est difficile à Bordeaux vous pourrez écrire tout ce que vous voulez, les gens savent ici la chance qu'ils ont et pour rien au monde il ne vous envient, soyez en sûr. Paris c'est bien, mais pour visiter 2j ! Le reste... Le métro pourrait être bien mais la ville (de Bordeaux seulement) est petite donc y a-t-il un grand intérêt ? Pour le reste, j'en rêve du Lacanau, Ferret et compagnie à 45min mais non ici à Paris, le we c'est juste sordide pour partir d'ici (pour aller en Normandie, bof bof). Ce que j'aime à Bordeaux : Le climat, l'architecture, l'océan. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les clichés.
Ça suffit : Je ne comprends pas l'avis de Gountal, vous dites qu'à Bordeaux on trouve tout alors que Bordeaux fait partie des villes les plus en retard de France sur le plan du développement culturel, social, politiques et autres grands projets. Bon ça y va doucement certes mais le résultat est trop insuffisant à Bordeaux il n'y a pas de "vrais" quartiers futuristes comme Beaugrenelle ou la Défense, il n'y a pas de métro alors la majorité des grandes villes en ont un bref ça aussi du retard paradoxal. Il n'y a pas de musées mondiaux comme le Louvre, Orsay, Beaubourg et autres, pas de grands dômes majestueux comme les Invalides pas de grandes foires internationales d'art contemporain comme Art Curial, Fiac etc. Pas d'architecture mélangée, que du vieux XVIIIe sale ou propre, manque de transports, bref une ville qui manque de tout et aussi une ville qu'on aimerait quitter pour tout au monde quand on est pas d'ici. Ce que j'aime à Bordeaux : Pas grand chose. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Quasiment de tout la ville, les gens si fiers de leurs villes "moyennes" croyant habiter la meilleure ville de France. Bordelais partez donc un peu de votre ville pour voir le monde vous verrez à quel point le monde est vaste ! Eh oui il n'y a pas que Bordeaux, Cap Ferret, Lacanau, Arcachon, les Pyrénées et le sud ouest dans le monde...
Bordeaux ville sympathique : A tous les râleurs : non Bordeaux n'est pas Paris et ne sera jamais Paris. Et heureusement ! Pour y habiter, je vous les laisse les musées, cinés, la populace partout, attendre pour tout, payer 1 000 euros de loyer un appart riquiqui etc et j'accepterai volontiers de rentrer à Bordeaux ! Et de dire qu'à Bordeaux il n'y a rien est super réducteur (et faux !). Ça sent le vieux cliché renfermé à plein nez. Pour le côté "les bordelais ne connaissent que leur ville" c'est archi-faux. Si vous avez fait un minimum d'études, vous êtes obligés de bouger donc quand vous réussissez à revenir vous apporter une autre vision d'esprit. Et beaucoup de gens viennent s'installer à bordeaux et cela apporte de la diversité d'opinion aussi. Je vous rappelle qu'il n'y a pas que Toulouse qui a une grande croissance démographique ! On a l'impression que vous parlez d'un bled de 200 hab peuplés de gens forcément riches, mal élevés et froids. Bizarre ! Pour les transports, allez voir à Paris ou Toulouse, si les gens sont morts de rire dans le métro et s'entraident. Redescendez sur terre c'est le lot des grandes villes. Bordeaux c'est une grande ville donc c'est normal (c'est pas Libourne, c'est sûr). Pour finir, arrêter de rager et de dire n'importe quoi. Bordeaux est une ville très agréable à vivre. Justement vous, les donneurs de leçons, bougez voir les autres grandes villes vous verrez que Bordeaux c'est pas si mal ! Ce que j'aime à Bordeaux : Le cadre de vie, le climat, l'océan. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les clichés et toujours les mêmes. A croire que tous les nouveaux arrivants emménagent tous à Caudéran ou dans le triangle d'or, bizarre.
Bordeaux la (pou)belle endormie ? : Visiblement le nouveau système de collecte des ordures ménagères à Bordeaux fait l'unanimité... Contre lui ! Du moins en centre historique où l'avis des habitants qui estiment que la configuration des immeubles XVIe siècle à XIXe siècle est inadapté voir incompatible avec les poubelles individuelles, a été largement écouté par la municipalité... Mais pas entendu. M. Juppé en appelle au président de la république lorsqu'il juge imprudent de bousculer "trop d'habitudes à la fois" et appelle à "rechercher le consensus" (directbordeaux7 du 12 avril 2010 page 14). M. Juppé ferait mieux de balayer les ordures devant la porte de sa ville. Si la mise en place des bacs verts pour le tri sélectif des emballages plastique, papiers et cartons semble judicieux, il n'en est pas de même pour les ordures ménagères. Et si l'habitant de Bordeaux n'est peut-être pas un modèle de propreté et de civisme, encore faut-il ne pas l'empêcher de faire son devoir de citoyen ! Quand une politique inadaptée s'ajoute aux consignes données aux personnels de la cub de ne rien ramasser en dehors des containers (même les sacs posés dessus et/à côté) et à des verbalisations arbitraires, une fois de plus on infantilise le citoyen. Habitants de Bordeaux, rejoignez le groupe sur facebook "poubelles à Bordeaux" afin de faire comprendre à nos élus de la cub et de la ville qu'il faut trouver des solutions adaptées. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, les vins, les bordelais anciens et nouveaux, et pleins d'autres choses. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ceux qui manquent de civisme, en particulier, certains automobilistes, piétons et cyclistes indélicats.
Bordeaux ouvre toi : Ville superbe, bourgeoise, empesée. Ce que j'aime à Bordeaux : La chaleur du climat, les martinets qui rasent les murs, les balades au sein des petits rues certains quartiers pittoresques. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bordelais indifférents, les administrations incompétentes, la saleté des rues, les crottes de chien, les médecins superficiels et décevants par leur manque de compréhension, les commerçants blasés bref ! Un manque certain de générosité !
L'élégance, le tempérament. : Bordeaux est une ville en pleine renaissance. Magnifique, sûrement la plus belle de France après Paris, bordeaux a cet esprit du savoir-vivre et les bordelais sont des gens très ouverts, c'est peut-être la seule chose qui est comparable avec sa situation géographique : le sud. Ce que j'aime à Bordeaux : Pouvoir se promener tranquillement, sans entendre des bruits assourdissant tout en ayant une populace. Gastronomie, mentalité (ça peut paraître bizarre, mais certes !), architecture, culture, la ville multiplie ses atouts depuis une décennie. Les transports en commun sont satisfaisant, l'Arena va être construit d'ici à 2012, avec 12 000 places, là-dessus, on ne pourra plus rien dire. Par ailleurs, le projet Bordeaux-euroatlantique va enlever cette image de métropole provinciale. Une ville que j'aime, qui m'a conquis et où il fait bon vivre. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Quelle ambiance dans le tramway. Il faut avoir de l'argent pour se plaire à Bordeaux.
Vive Bordeaux : J'ai lu quelques commentaires et on y voit une chose commune : le chauvinisme français :-) Ici il s'agit de commenter Bordeaux, pas Paris, ni Lyon, sinon je peux aussi commenter Paris et la comparer à New York... Bref, moi je suis à Bordeaux depuis un peu plus de 1 an après être passé par d'autres villes, et j'aime cette ville. Elle se situe dans un département très attrayant, chaud climat, vignoble de renommé (même si je ne boit pas de vin) des pins à perte de vue (pour le coté sud) et l'océan :-) les commodités des (grandes) villes françaises, ikea, aéroport, vélo vcub, internet 100meg, etc. (comme partout d'ailleurs) et puis un centre ville très beau (qui se réveille et se révèle à mesure des travaux, merci Juppé pour ça). Bordeaux est de plus en plus attrayante, je pense qu'on n'en parlera de plus en plus beaucoup de projet à venir : Paris/Bdx en 2h par tgv (=gare doublée) le pont bacalan/bastide avec passerelle montante à 50m pour laisser passer les paquebots sur le port de la lune, projet d'un autre pont aussi... le grand stade, le grand arena (15 000 places, Bercy n'est qu'à 17 000... Les prodigy pourront s'arrêter ici ) le tram continue à se développer (et il est beau, alimentation par le sol !), 2e moitié de rocade en trois voies, des futurs eco-quartiers : Bordeaux possède beaucoup de terrain libre cela suppose donc qu'elle va grossir (atteignant 300 000 habitants pour plus tard...) l'aire urbaine de Bordeaux compte 1 million d'habitants.
Un peu moins endormie : L'avis des parisiens sur Bordeaux n'apporte rien de concret "il y a pas de métro, c'est petit, c'est pas..." c'est vrai que bordeaux est une ville moyenne, avec un centre ville de taille moyen. Pas de comparaison avec Paris. Bus qui s'améliore, mais pour aller a l'aéroport, c'est vraiment lamentable, un seul bus par heure, nullissime. Le tramway s'étend, ouf ! Belle ville, on trouve presque tout, pas besoin de monter à Paris pour quoi que se soit, circulation est comportement routier lamentable est désagréable comme Paris sans doute ; j'aime pas la région mais tant qu'a les critiquer autant le faire honnêtement. Ce que j'aime à Bordeaux : Beau centre ville, les centre commerciaux assez important, les loyer assez acceptable quelque soit les quartiers, l'emplacement par rapport aà l'Espagne, la cote Atlantique. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens suffisant, beaucoup de bobos, le climat assez lourd mais contrairement a ce que l'on dit, il ne pleut pas toujours à Bordeaux. Les transport c'est mieux, mais certaines lignes assez abandonnées, pour l'aéroport, prenez un taxi ou faites vous amenez, car il y a rien à part cette navette 1 fois par heure. Circulation en centre ville à oublier. Les alentours de Bordeaux, tristes, comme la rive droite.
Bordeaux pas sympathique : Ville très peu chaleureuse vitrine seulement rien derrière. Ce que j'aime à Bordeaux : Pas grand chose aucun quartier ou l'on se sent bien. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens pas sympa j'ai pris le tram tous les jours pendant 3 ans pas de sourires pas un mot pas d'entraide rien c'est dommage et bien triste.
Pfff : Une ville qui ne voit pas la logique. Ce que j'aime à Bordeaux : Rien, c'est une ville sans âme et dieu seul peut dire que c'est pas à travers 49km2 qu'il peut se passer quoique ce soit d'importance économique, politique, social et national. Bordeaux est comme toutes ces provinces moyennes, une ville lambda sans intérêt ou il se passe pas vraiment grand chose et la nuit j'en parle pas bref une ambiance moyenne froide et détestable qui parfois cherche à rivaliser avec Paris mais ça mieux vaut laisser tomber tellement c'est grotesque. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : De tout : les gens froids sans grande fantaisie, la ville trop naine à mon échelle, trop peu d'événements culturels importants, une ambiance à mon sens maussade et dieu sait qu'il n'y a que les bordelais qui cherchent à contredire et qui ne sortent jamais de leur patelin. En bref c'est pas Paris.
L'avis de Thomas : J?aime l?avis de Thomas, surtout la comparaison avec Paris et Londres et j?ajoute pour conclure. En France nous avons que des petites villes et une toute toute petite capitale. Sans comparer avec Londres mais Madrid fait 650kms2 pour 3,5millions d?habitants Paris 105 kms2 pour 2,2millions d?habitants ! Et je n?ai pas pris Londres ou Berlin. Chez nous ce sont les agglomérations qui sont relativement importante et encore ! À part Paris tout le reste c?est ridicule. Lyon se démarque des autres comme étant la 2ème agglomération mais bien loin de la région parisienne. Certes, les agglomérations lyonnaise et parisiennes sont quand même les plus denses mais est-ce vraiment là que c?est le mieux ? Plaignons-nous ! Est-ce qu?il faut qu?une ville fasse 5 millions d?habitants et 500kms2 pour qu?elle soit vivante ? Non ! Absolument faux ! Prenez l'Espagne, Séville pour l?exemple 400 000 habitants on s?y amuse mieux qu?à Paris ! C?est toute une question de mentalité ! J?ai connu Paris dans les années 60 c?était du grand délire ! Aujourd?hui comparé à d?autres, je trouve plus rien d?attirant dans cette capitale. C?est devenu un petit quartier dans un immense ghetto ou l?insécurité est de partout même dans les endroits les plus chics ! Et les autres grandes villes prennent le même chemin ! Alors bordelais vous qui avez encore la chance de vivre dans une ville aussi charmante que la votre n?aspirez pas vers des agglomérations comme Paris ou Lyon. Préservez la telle quelle même si le soir ont s?y ennuie un peut un bon Médoc sur une terrasse et on est dans le meilleur endroit du monde ! Vive le bordelais ! Ce que j'aime à Bordeaux : Beaucoup de choses. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Peu de choses.
Une ville qui se gagne : J'ai 35 ans et je suis arrivé à Bordeaux à l'âge de 6 ans. J'ai mis toute ma jeunesse à apprécier cette ville qui m'a fait souffrir... J'habitais Bordeaux lac et cet endroit faisait partie des quartiers rejetés par le vrai bordelais, celui issus d'une famille vivant dans la fameuse "échoppe bordelaise" avec la petite maison sur le bassin dont les enfants vont à l'école à Tivoli, grand Lebrun ou l'assomption... Bref, j'ai mis 20 ans à m'intégrer à cette ville que je voulais sans cesse quitter étant petit. Je me suis intégré petit à petit pour faire partie de ce monde fermé dont les serrures finissent par sauter lorsque vous accédez à un certain statut social... C'est malheureux à dire mais dès que votre vie professionnelle se construit, le monde s'ouvre. Aujourd'hui je ne souhaite plus partir. Bordeaux se séduit comme une femme inaccessible... D'ailleurs je pense qu'il en est de même pour toutes les grandes métropoles françaises. Ce que j'aime à Bordeaux : Le soleil du printemps et de l'été, une luminosité particulière qui fait du bien. Cette impression de liberté et de jeunesse en se promenant dans les rues lors de ces deux saisons. Mes amis, tous bordelais... Une quantité innombrable de choses, une douceur de vivre enivrante. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le monde viticole...
Ce que j'aime à Bordeaux : Bordeaux est une belle ville bourgeoise. L'architecture du centre et très harmonieux, sans fausse note et fait penser à un petit Paris. La proximité de l'océan est très appréciable. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : En contrepartie de son homogénéité, bordeaux manque de diversité et de richesse architecturale. Comme pour toutes les villes moyennes, on fait vite le tour de l'hyper-centre et les soirs de semaine manquent un peu d'animation.
La ville rêvée : Une ville agréable et belle souvent considérée comme la plus belle du monde (Victor Hugo). Un large choix d'activités culturelles et sportives. Les bordelais sont chaleureux sans êtres envahissants. La nature est présente en ville et dans tout le département qui est splendide. Ce que j'aime à Bordeaux : Un paradis pour les amateurs de livres (Mollat, média-thèque de Mérignac, biblio de Bordeaux). La ville vit avec son fleuve. Un superbe ensemble architectural. Les nombreuses rues piétonnes... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La circulation automobile les jours de pluie.
Bordeaux agglomération : Cessez de parler de Bordeaux - et des villes françaises en général - en tant que communes ! Comme toutes les villes de France les limites communales sont totalement dépassées par les réalités urbaines d'aujourd'hui. Elles ont été créées de façon empirique depuis la révolution c'est à dire il y a plus de deux siècles, bien avant les différentes vagues d'exode rural, la révolution industrielle et la tertiairisation ! Comment peut-on encore systématiquement parler de commune ? Le nombre de communes en France représentait en 2004 : 47, 5% du total des communes de l'union européenne pour seulement 16% de sa population. Nous sommes le pays le plus divisé à l'échelle locale ce qui pose d'énormes problèmes en matière de transports intra-urbains (par exemple) de gestion des risques et de compétitivité internationale. Aujourd'hui, bordeaux, c'est : l'agglomération de 803 115 hab. (INSEE, 2006) la 7° derrière Paris, Lyon, Marseille, Lille, Nice et Toulouse. La commune centrale de Bordeaux ne représentait ainsi en 2006 que 232 260 hab. Soit 28,9% de l'agglomération seulement ! Inutile de vous dire que vu de l'étranger cet aspect administratif est considéré comme ridicule... Aujourd'hui, Bordeaux n'est pas une ville cloisonnée dans des limites administratives qui datent de plus de deux siècles mais une métropole avec tout ce que cela implique : une concentration en bâti, en population, en entreprises, en innovations... Tout est articulé autour de la ville centre dans cette agglomération : le "périph" qui symbolise encore les anciennes murailles de défense de la commune a été dépassé : il y a de moins en moins de différences entre "l'intra-muros" et la périphérie si bien que le distinguo administratif est dépassé. Aujourd'hui, les navettes quotidiennes (travail) puis secondaires (courses, écoles, santé) sont dépendantes de cette ville centre dans l'agglomération comme partout ailleurs en France et en Europe. Les infrastructures de transport s'articulent de manière radio-concentrique autour de ce centre : toute la périphérie en dépend, économiquement, socialement, politiquement et culturellement. A contrario, le campus universitaire, situé pour une bonne part sur des communes périphériques (Pessac, Mérignac surtout) les zones d'activité industrielle et tertiaire, les laboratoires de recherche, et la majorité de la population de l'agglomération est situé dans cette périphérie. Celle-ci dépend donc autant de sa périphérie. On a donc deux espaces qui sont complémentaires et ne peuvent se développer et s'organiser l'un sans l'autre. On a donc une organisation urbaine, un "tout", qui ne fonctionne pas indépendamment de ces limites communales dépassées mais qui les a intégrées depuis longtemps, de façon plus ou moins prononcée mais à une autre échelle. Ce qui correspond aujourd'hui sur l'INSEE à la nomenclature : "unité urbaine" (agglomération) "aire urbaine" (espace métropolitain). Ce que j'aime à Bordeaux : L'organisation de la ville, son dynamisme culturel, économique, social, et environnemental. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La saleté de certaines rues, les inégalités à l'intérieur de l'agglomération : le découpage administratif en fait une ville assez hétérogène en matière de bâti mais surtout de revenus de sa population.
Bordeaux : mon pays. : Une ville où il fait bon vivre, grandement rénovée et embellie et surtout avec une âme ! Ce que j'aime à Bordeaux : Même si cela parait étrange : son odeur ! Et sa beauté ; les bordelais de naissance ou de c?ur qui ont ce savoir vivre et un respect typique à cette ville... Le bassin, les pins, le médoc, ses maisons, son soleil et sa douceur tôt dans l'année... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ceux qui ne respectent pas notre environnement, ou ceux qui y vivent sans en sentir l'âme et sans l'aimer... La façon de conduire de beaucoup.
Certains avis sont ridicules ici : Certains ont a priori du temps a perdre sur un forum d'une ville qu'ils détestent, puisqu'on voit clairement que ce sont au maximum 2 personnes qui ont posté 6 ou 7 avis ici avec toujours les mêmes arguments idiots. 'Ce que j'aime a bordeaux : l'entrecôte.' ; non mais sérieusement, il faut vraiment être bête pour apprécier ce lieu quand on a la chance d'habiter Bordeaux. D'autre part, comparer Bordeaux à Paris sur le plan du dynamisme économique ou urbain est tout aussi ridicule. Cela fait 300 ans que la France est un état centralisé, où il y a un gouffre entre Paris et les autres grandes villes. Peut-être devrions nous comparer Paris à Londres, et c'est là que le bas blesse pour nous autres parisiens. Ce que j'aime à Bordeaux : Une ville magnifique, en pleine renaissance qui plus est. L'océan à côté. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il manque peut-être encore ce brin de folie aux bordelais, la nuit, la ville n'est vraiment vivante qu'au printemps - été.
Notre week-end à Bordeaux : Nous revenons d'un petit week-end à Bordeaux voilà à chaud nos impressions. Nous nous attendions à visiter une grande et belle ville... Ce que j'aime à Bordeaux : Finalement quand on y pense... L'architecture qui est malheureusement peu entretenue, pour une ville classée au patrimoine mondial de l'unesco c'est limite. Le tram accessible aux personnes à mobilité réduite. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Nous avons vraiment été désagréablement surpris par le manque de propreté dans pratiquement tout les quartiers. L'entretien des bâtiments qui ont pour certains une superbe architecture. La circulation.
Très belle ville mais... : Une très belle ville froide, triste, empesée, qui manque d'ouverture et très mal desservie. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, la gastronomie, le quartier cosmopolite de Saint-Michel. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Des bordelais bourgeois et fermés, qui ne connaissent que leur ville et le bassin. Le manque de vie culturelle de qualité à part le très "branché" capc, le cloisonnement des réseaux et des gens plutôt fermés à ce qui n'est pas bordelais, la dispersion des quartiers et donc le manque de convivialité, la circulation mal foutue et pénible, la pluie très fréquente, la saleté encore présente dans de nombreux quartiers, l'ennui d'une ville faussement "européenne" et classée patrimoine mondial. La main mise de la mairie sur tout ce qui est culturel et donc son étouffement.
Très belle : Très jolie ville, chic et classe, un peu dans le même style que Lyon est un petit Paris, on peut dire que Bordeaux est un petit Lyon, avec bien sur des différences, mais ce même coté chic et bourgeois, qui caractérise les deux premières, qui peut certes déplaire mais qui est à mon goût très agréable. Ce sont donc trois villes qui ont des similitudes qui me plaisent, à leur échelle très différentes évidemment, et des différences qui les caractérisent aussi qui me plaisent. Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté du centre ville (certes peut être un peu trop petit) la tranquillité et le calme, chose qu'on ne retrouve pas à Lyon ou Paris. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Comme je l'ai dit peut être une ville trop petite, mais quand même magnifique, manque de transports en communs.
La province mon dieu! : Si peu de choses une ville qui se croit effervescente mais qui en fait vit au détriment de ses petites projets régionaux et peuplée d'autochtones invétérés. Bref une ville à oublier et dans lequel on aimerait la quitter pour tout au monde. Ce que j'aime à Bordeaux : Rien ! Tout le complexe d'infériorité par rapport aux autres grandes villes de France et européenne. Un grand hôtel qui ne sert à rien, en plus surfait, un centre ville ville plus mort que mort au niveau ambiance, animations et festivités. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Tout. Trop petite, trop régionaliste, trop de vieille architecture presque démodée, un retard cruel sur les grands projets comme à Paris, Lyon, Toulouse, Marseille et même Lille, trop peu de cinéma, la seule ville à ne pas avoir de métro et de rer.
Bordeaux ville des lumières ? : Et si on arrêtait de comparer l'incomparable ? Bordeaux est une capitale de province c'est vrai et alors ? Bordeaux est avec Paris la seule ville française qui fut capitale d'état indépendant une principauté indépendante en 1362 et 3 fois de la France en 1870, 1914, et 1940 elle est d'ailleurs la seule avec Paris à avoir été la capitale de la France. Voila pourquoi on la compare si souvent à Paris de plus elle est âpres paris toujours la ville qui possède le plus grand nombre de monuments. Pour la petite histoire il faut aussi savoir que Bordeaux est la ville rebelle de la France par excellence, en effet un siècle avant la révolution française elle a créé la bataille de l'Ormée qui mit en opposition les Bordelais face à Paris elle perdit certes mais ce n'était que partie remise car un siècle plus tard le partit des "girondins" (car ils étaient des députés de la gironde) on lancé les hostilité face aux montagnards (les parisiens) et là en revanche ils ont gagnés. Et après on dit que c'est Marseille la rebelle ? Donc arrêtez de dire que Bordeaux est une ville noire et austère où les gens sont aigris car c'est faux et bizarrement les touristes disent tous le contraire quand on leur demande. Ce que j'aime à Bordeaux : Son histoire, ses monuments, ses actions et les débats qu'elle occasionne pour une ville soi-disant insignifiante elle fait quand même beaucoup parler d'elle. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Pas grand chose.
Bordeaux bof : Ville de province comme les autres avec ses petits projets. Ce que j'aime à Bordeaux : Pas grand chose. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Presque de tout, les gens, la ville trop vieille et trop petite, pas de métro, trop peu d'activités à faire, peu de cinémas, peu de dynamisme, bref ce n'est pas une capitale.
Elle mérite bcp plus : Une ville ou on y mange bien et la campagne alentour est magnifique. La gastronomie bordelaise est à mon goût la plus raffinée de notre pays. Grâce à son terroir, Bordeaux est la 2ème ville de France la plus connue dans le monde ! Préservons le ! Ce que j'aime à Bordeaux : Tout ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je sais pas...
Humanisme : Ville de référence du point de vue artistique, de taille humaine où il fait bon flâner. Ce que j'aime à Bordeaux : Les monuments, les petites rues, les maisons avec leurs mascarons, les quais, la Garonne, le jardin public, les musées. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La rive droite trop plate ; il faudrait un mini Shanghai.
Pour Pierre Lavis : Pour une ville qui ne vous intéresse pas du tout, vous vous donnez quand même la peine d'écrire à son sujet ! Chose bizarre ! L'argument du patelin de 49km2 est sympathique mais inutile. Paris fait environ 100km2, soit le double de bordeaux, donc Paris serait 2 fois plus intéressante que Bordeaux. Cependant 2x0=quand même 0. L'argument de la froideur est un cliché véhiculé par des hautains qui en général n'ont rien à envier, sur ce plan là, aux bordelais ! Pour finir, remerciez donc ses clichés, qui vous donnent matière à vous exprimer sur des forums et discussions, faisant croire à tous, que vous avez du vécu, que vous avez voyagé partout tel un baroudeur et donc que vous détenez une connaissance immense du monde et des gens à travers le monde... En fait je pense que votre connaissance se limite aux frontières de l'Ile de France... Non, en fait sûrement uniquement au 100km2 de Paris intra-muros ! Vive internet, ça permet de "voyager" sans bouger ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Encore une fois de plus, tous ces clichés. Mais le combat est perdu d'avance.
Au secours! : Ville à éviter absolument ! Les gens d'une extrême froideur, leur coté trop fermé au monde et n'aimant que leur pauvre patelin de 49 km2. Le retard monstrueux par rapport aux autres villes. Ce que j'aime à Bordeaux : Rien. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : De tout à la base ville à fuir à moins pour rien faire et rentrer dans le moule du milieu bordelais.
Les alentours : Si Bordeaux est une ville au milieu de rien, alors toutes les villes du monde sont des villes au milieu de rien. C'est bien un argument fondé sur rien ! Pour infos : l'océan, une foret des landes, le bassin d'Arcachon, l'estuaire, l'Espagne à moins de 2h, des villes sympas à moins 1h30 comme la Rochelle, Angoulême, Biarritz etc... On peut ne pas aimer, d'ailleurs, je n'aime pas tout moi même, mais de dire que c'est une ville au milieu de rien, c'est comme de ne rien dire intéressante ! Ce que j'aime à Bordeaux : Une grande préférence pour le bassin d'Arcachon. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : J'aime pas trop le Médoc, secteur trop conservateur et très mal desservi par la route et le train.
Pas d'accord avec le dernier commentaire : Pas du tout d'accord avec le dernier commentaire, Bordeaux n'est pas une ville sans âme. Ou êtes-vous allé pêcher ça ? Au contraire même, elle a une identité forte (architecturale, historique, vinicole etc) pas forcément plus que les autres grandes villes de province mais elle a son identité bien à elle. Sincèrement, je ne pense pas que l'on est rendu Bordeaux magnifique parce qu'elle est au milieu de rien (vous trouvez que Toulouse, Nantes ou Lille ne sont pas en quelque sorte au milieu de rien aussi ? Dès que l'on sort de ces villes, c'est la campagne aussi et l'on n'a pas des paysages qui changent du tout au tout en quelques kilomètres... Si Bordeaux est magnifique, c'est juste qu'elle a eu (et a encore) beaucoup d'argent de par son histoire glorieuse ou non : commerce triangulaire, commerce du vin, activité de son port (Bdx a été le 2ème port de France en son temps). Elle a même eu un rôle politique, saviez vous que durant les 3 dernières grandes guerre quand Paris était occupé, et bien le gouvernement à toujours déménagé dans la même ville... Et c'était Bordeaux ! Donc pas du tout d'accord avec votre commentaire, Bordeaux a une âme, une histoire et si elle est magnifique, c'est en grande partie liée à cela. Ne vous en déplaise. Pour la dernière partie, les bordelais (je le suis moi même de c?ur et de naissance) ne sont pas de mauvaise foi. Ils ont une ville sympa, avec un climat sympa, la mer à proximité, l'espagne et le pays basque proche... Que demander de plus ? Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, la douceur de vivre, l'océan. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque d'emploi.
Bordeaux belle ville sans âme : Bordeaux. Avant d'y vivre, j'en avais pas tant entendu parler. Je connaissais son vin, excellent. Arrivée sur place, j'ai été agréablement surprise par la beauté de la ville, tous les évènements culturels, l'aménagement des quais, les nombreux parcs. Mais finalement, c'est une ville qu'on a voulu rendre magnifique pour pallier au fait qu'elle soit au milieu de rien : forêt de pins plantés, vigne et dune (pas dur de connaître sa géographie avec si peu de variétés). Mais ça aurait pu être sympa malgré tout, si les gens n'étaient pas d'aussi mauvaise foi. Pour avoir habité de nombreuses villes en France et à l'étranger, je trouve Bordeaux sans âme et c'est bien dommage car elle a tout pour elle. Ce que j'aime à Bordeaux : Parc, quais, culture... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ville sans âme.
Place à la victoire ou Place de la Victoire ? : Cinq ans d'études et de travail. Un temps qui n'est plus et que l'on regrette précisément parce qu'il n'est plus. Ce que j'aime à Bordeaux : Ses quartiers populaires et pittoresques, sa taille, sa variété (on y trouve de tout, tant sur le plan humain que matériel) son université où nous avons eu l'honneur de faire des études, Montaigne, un mariage et la rue du tondu (comprenne qui pourra). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Un sud-ouest qui ne l'est pas vraiment, la froideur et parfois l'agressivité d'une partie de ses habitants, l'éparpillement des services administratifs ou sociaux, une organisation "désorganisée", les dimanches soporifiques, l'absence de profondeur et les "déluges" saisonniers persistants (n'ayons pas peur des amalgames en semblables matières).
Arrêtez les clichés ! : Je suis née à Bordeaux, et tout les points négatifs que j'ai pu lire ici sont les même et venant le plus souvent de parisiens. Je me retrouve maintenant à Paris car il est vrai que Bordeaux ne bouge pas si on veut faire carrière. Mais bon quand j'entends, mon resto préféré l'entrecôte, et je n'aime pas les bordelais car trop bourgeois... J'aime le grand théâtre et les quais refaits... Va falloir m'expliquer la logique, le quartier du grand théâtre et tout ce ptit coin de concentration bourgeoise comme le 16/14 à Paris vous pouvez en être sûr vous ne trouverez rien d'autre que de vieux bourgeois... Sauf peut être en tant de foire des Suinconces ! Si on aime pas la bourgeoisie, soit, on change de quartier, allant vers des endroits plus populaires comme la victoire, meriadeck, le vieux saint pierre, ou même saint Michel et gare saint jean... Mais là je doute que tous se plaisent vraiment dans un quartier "mal famé" donc arrêtons l'hypocrisie ! D'autre part vu qu'on compare énormément Bordeaux à Paris, Bordeaux n'est pas du tout fermé, juste faut pas s'attendre à philosopher avec un jeune bobo cours de l'intendance ! Ce n'est pas une question de ville ici, mais une question de classe sociale, et on la retrouve partout. Par contre à Paris je n'ai jamais vu autant de communautarisme, y a qu'à voir le 13ème le 18eme le 16 enfin tout les arrondissements sont limité par une certaine populace ! À Bordeaux à part la différence de classe sociale, il n'y a pas autant de communautarisme, ce qui justement pousse à la multiculture d'une ville à mon sens. Bordeaux c'est pour les gens calmes qui veulent vivre de manière moderne, et c'est tant mieux une ville doit évoluer, et dans le cas Bordeaux je pense qu'elle évolue bien, ou alors mieux que la plupart des villes de France. Ah et pour ceux qui se plaignent de la lenteur du tram, vu le nombre de passants cyclistes, rollers, voitures qui font n'importe quoi sur les lignes, bah heureusement que le tram ne roule pas comme un métro ! Et puis avoir d'autre transports en communs est inutile dans cette ville trop petite pour accueillir un métro, faut déjà penser à rentabiliser toute la rénovation de la ville ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, mes bonnes adresses et lieu mythiques de mon enfance, les nouvelles boutiques, les touristes qui préfèrent venir à Bordeaux plutôt que Paris (d'ailleurs faudrait leur demander à eux la différence entre les deux villes !). Le bois de Bordeaux, une perle et sa réserve naturelle, les kebabs, les ptites salles de concert, les bars, les restaurants, les petits créateurs. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque de travail grandissant, la pluie et le vent quand on est proche de la garonne xd, les bobo/vespa qui se prennent pour des cowboys et qui tremblent des qu'ils mettent les pieds vers Saint Mich, les bus de nuits qui peuvent servir mais doivent être mieux desservis.
Bordeaux ou Madame Bovary : Lorsque j'étais enfant, je suis allée à Bordeaux il y a de cela très longtemps, si bien que mon souvenir de la ville est assez flou, mais j'ai par contre j'ai un souvenir très précis des gens qui nous avaient gentiment accueilli, une chose semblait les obséder la comparaison de Bordeaux avec Paris. Personnellement je ne voyais pas l'intérêt d'une telle discussion mais qui semblait particulièrement les animer. 40 ans après c'est toujours le même refrain ;-) comment expliquer ce complexe d'infériorité vis à vis de Paris qui est une capitale voilà tout, et qui par conséquence ne peut se comparer avec une ville de province aussi belle soit-elle. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture 18ème qui me rappelle Versailles. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ce petit complexe dont j'ai parlé ci dessus.
Bordeaux ville francaise : Certainement la ville française par excellence. Ce que j'aime à Bordeaux : Bordeaux est certainement magnifique ici rien ne manque tout y est Bordeaux c'est le top. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité de certains commerçants.
Génialissime : Très beau, très chic, très Paris. Ce que j'aime à Bordeaux : Hermès, Mont-Blanc, la Place de la Bourse, le Burdigal, le Regent, l'Opéra, les Quinconces, la Gare. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tramway, ils auraient pu mettre un pré-métro car la circulation est pire qu'avant avec un tram au ralenti.
Une ville de province... : Une très belle ville, bien refaite, bien située, agréable, mais avec les mêmes défauts que les autres villes française : pas assez de mélanges de population (trop de... Bordelais à Bordeaux, de Marseillais à Marseille etc.) pour que la ville soit véritablement ouverte, mort et un peu glauque le soir en semaine, culturellement bof. Et puis c'est fou et révélateur le nombre de commentaires sur "les Parisiens", qui n'auraient même pas le droit de donner leur avis sur les autres villes. Il faut savoir 1) que les habitants de Paris viennent pour la plupart de province et d'ailleurs (c'est mon cas) 2) Que l'on a bien droit de penser ce qu'on veut, y compris que la plupart des villes provinciales n'exploitent pas du tout leur potentiel immense, historique et patrimonial, en restant trop fermées sur elles-mêmes et donc franchement ennuyeuses. Quand on a goûté à Paris, Londres, Barcelone, Berlin, Vancouver et même des villes européennes non capitales comme Liverpool, Valence, Dusseldorf..., franchement, on ne peut pas s'étonner devant les commentaires des "Parisiens" comme vous dites qui trouvent les villes de province "fermées", "mortes culturellement", "bourgeoises", "peu tolérantes". C'est un ressenti très largement partagé dès qu'on voyage un peu... Ce que j'aime à Bordeaux : Architecture, quartiers piétons, l'océan, plusieurs restos sympas. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Comme toutes les villes de française : trop de régionalisme, manque d'ambition, ennui, peu de mélanges...
Magnifique ville : Bordeaux est devenu patrimoine mondial de l'unesco et c'est bien mérité. Depuis Juppé, de réels efforts ont été fait pour mettre en valeur les monuments, et pour les transports avec le tram. Ce que j'aime à Bordeaux : Ses monuments bien mis en valeur, son coté qui bouge pas mal la nuit, la proximité de tout ce qu'on peut chercher. Le côté grande ville. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Oula ! Pour commencer le système Gertrude qui régule les feux tricolores de toute l'agglomération, aucune autre ville n'en a voulu, mais nous on garde encore ce système obsolète ! D'où une circulation saturée (en gros, vous démarrez à un feu, le suivant à 100 m passe au rouge ! Si, si !). On aime polluer à Bordeaux ! La rocade saturée aux heures de pointe. C'est infernal ! On attend le grand contournement de la ville, mais comme d'habitude en France, les gens chez qui devait passer le tracé ont posé leur véto. Dur, dur ! Et puis, on a été la dernière grande ville d'Europe à construire des transports lourds ! Le tram. D'où un retard certain ! Aussi les Bordelais, qui sont assez bourges il faut l'avouer et qu?il est difficile de pénétrer.
Une belle ville : Bordeaux est agréable à vivre, à 2 pas de l'océan et du pays basque. C'est une ville à taille humaine, mais où les activités culturelles, les loisirs sont assez nombreux. Ne manque qu'un dynamisme au niveau des entreprises pour que je puisse y revenir ! Ce que j'aime à Bordeaux : Taille de la ville, gastronomie, architecture, vie nocturne, proximité de la mer/montagne/Espagne. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Pas d'emploi, réseau des bus de nuits mauvais.
Réponse à Julien : Je suis tout à fait d'accord sur le fait que Bordeaux soit en occitanie, j'ai simplement mentionné qu'en pratique ce n'était pas le cas (ou très rarement). Marseille et Nice font aussi partie de l'aire occitane...C'est sur que beaucoup de noms à Bordeaux sont occitans d'origine mais à mon avis cela s'arrête la. Les gens qui connaissent la culture occitane ou qui parle l'occitan (ou le bordeluche!) sont (très) rares quand même et me semble plus proche de la génération de mes grands parents. Rien à voir avec Toulouse où ils se revendiquent clairement occitans avant tout ! C'est en ce sens que j'ai dit que Bordeaux n'était pour moi pas occitane. Allez parler d'occitanie ou même prononcer "Bordèu" à Bordeaux vous verrez l'incompréhension (surtout chez des jeunes). Je suis bordelais pure souche et dans tous les gens que j'ai pu rencontrer aucun n'a mis en avant son côté occitan. La encore rien à voir avec Toulouse. Ça me fait le même effet que de dire que Bordeaux est en quelque sorte anglaise vu qu'elle l'a été 3 siècles quand même (je cherche encore le côté anglais du bordelais.) Ce que j'aime à Bordeaux : Architecture, qualité de vie. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Léger repli sur soi.
Un Toulousain qui aime bien Bordeaux : J'ai l'occasion de me rendre régulièrement à Bordeaux depuis un peu plus de 10 ans. Je trouve qu'elle a beaucoup changé, c'est une ville qui revit avec son fleuve (il me semble que ce n'était pas le cas auparavant). J'aime bien l'architecture de cette ville (même si parfois, on a l'impression qu'elle veut trop "en jeter"). En tout cas, je suis très loin du cliché idiot qu'on entend souvent à Tolosa : à savoir Bordèu est une ville bourgeoise (alors que Toulouse n'a jamais été une ville ouvrière et elle tend même à s'embourgeoiser de plus en plus) et où on ne fait pas la fête (là aussi, préjugé totalement infondé). Malgré ce que certains ont pu écrire ici, il n'empêche que Bordèu est en Occitanie. Certes, la langue et la culture occitanes ne sont pas autant vivaces qu'à Toulouse ou Montpellier par exemple mais en étudiant les toponymes ou patronymes de Bordeaux, on s'aperçoit qu'il y a aucun doute (Pey Berland, Bastide dont le mot est typiquement occitan, Hourcade, Cap de Bos...). Il y aussi beaucoup d'aires pour se promener et c'est aussi très appréciable. La proximité du Bassin d'Arcachon est des plus agréables également. Même si Toulouse restera toujours pour moi "la plus belle ville du monde", il n'empêche que Bordeaux (parfois différente certes, mais pas toujours) est vraiment une ville très agréable et où j'ai beaucoup de plaisir à y revenir. Ce que j'aime à Bordeaux : -La gare Saint Jean (magnifique!).-Saint Michel (qui me fait parfois penser au quartier Arnaud Bernard à Toulouse).-Mériadeck (pour son architecture contemporaine). -D'une façon générale, la réfection des anciennes façades qui a beaucoup changé les choses.-Le tramway.-Les cannelés, le vin, ...-Dynamisme des petites salles de concerts, bars associatifs, ...-Beaucoup de restos très bons à des prix relativement bas. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : -Que Bordeaux "se parisianise", qu'elle devienne de plus en plus une vulgaire ville de "province" (mot que je déteste!), même si les autres villes du sud comme Toulouse, Montpellier (véritablement arrondissement parisien), voire même Marseille se parisianisent également et dangereusement à vitesse grand V!-Que Bordèu soit donc trop tourné vers Paris et pas assez vers les autres villes occitanes.-Qu'il faille presque autant de temps de transport pour aller de Bordeaux à Paris, que de Bordeaux à Pau voire même parfois Toulouse. -Trop de punks à chien.-Pas assez de culture occitane (dommage car elle pourrait être un atout pour faire de Bordèu une ville capitale et moins provinciale).-Circulation.-L'impression que le Bordelais ne fait pas trop attention à l'autre. -Entendre de plus en plus "pain au chocolat" pour chocolatine. -La rue Sainte Catherine.

La qualité de vie avant tout ! : Marseillais ayant passé 5 ans à Bordeaux, j'ai beaucoup aimé y vivre. Ville magnifique, superbement rénovée et surtout très vivante : beaucoup d'animation avec un bon esprit du sud-ouest, de très bons restos toujours pleins, une offre culturelle suffisante : opéra, tnb, cinéma utopia, de beaux équipements sportifs et surtout des habitants calmes et beaucoup plus sympas que le très mauvais cliché de ville hyperbourgeoise et froide qu'on veut lui coller. Bien sûr on me dira que les purs Bordelais du triangle d'or ou du Ferret sont inaccessibles, mais moi qui suis de Marseille, je vous rassure, il y a les mêmes chez moi dans le 7ème/ 8ème ! Ce que j'aime à Bordeaux : Utopia, Piscine Judaïque, faire du vélo pour aller travailler (quand il ne pleut pas !), les restaurants, le footing sur les quais, les Bordelaises qui n'ont pas l'habitude de se faire draguer "à la marseillaise"... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Trop de pluie... Mais personne n'y peut rien ! Les embouteillages pour rentrer de l'océan (surtout quand on ne s'y est pas baigné : eau froide et grosses vagues ! Je sais y en a qui adorent !). Mauvaise desserte sur les transversales avec le sud de la France : à quand le tgv Bordeaux-Nice en 3 heures ? Le commentaire lamentable de Lavis (Paris)... Mais quand on a comme référence culinaire le resto "l'entrecôte"... Me faire chambrer quand l'om n'est pas au niveau. Il faut une équipe en top 14 !
Pour Pierre : Pierre qui dit ne pas aimer Bordeaux en citant Caudéran comme quartier représentant Bordeaux et sa bourgeoisie. Donc un quartier de 15 000 hab. À lui seul, est représentatif d'une commune de 230 000 hab. D'une agglomération de 800 000 hab. Et d'une aire urbaine de quasi 1 000 000 d'hab. J'adore ce genre de raccourci ! Surtout que j'habite ce quartier Caudéran, je suis simple chauffeur routier, n'habite dans une villa, mais dans un Hlm, je n'ai pas de villa au Pyla, je fais mes courses au LidL, les fins de mois sont pas facile, etc... Avant d'avancer des généralités toutes faites, il est préférable de fouiller et de s'intéresser de chercher à connaître à l'endroit que l'on se permet de juger. A moins que ça soit simplement un règlement de compte gratuit. Et même, je pense que Pierre n'a jamais vécu 5 ans à Bordeaux. Des quartiers très populaires comme Bacalan, Belcier, toute la rive droite sont trop connus sur Bordeaux pour ne pas en tenir compte et ne retenir que Caudéran. Ce que j'aime à Bordeaux : Le pont d'Aquitaine, le futur pont Bacalan Baside qui va relier deux quartiers populaires  (et oui ça existe). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tramway mal réalisé et créateurs de problèmes et d'accidents!
Pas vraiment des clichés : Ville refaite agréablement, superbe place de la Bourse, le changement est stupéfiant par rapport à 10 ans en arrière. Le tramway est sympa (bien plus beau que dans d'autres villes). L'accueil dans la ville est pitoyable, le bordelais est hautain (ce n'est pas une légende), une ville repliée sur elle-même, ça transpire le fric dans les quartiers chics comme Cauderant. 5 ans passés dans cette ville et je suis parti, très content de retourner dans une ville moins snob et surtout moins surfaite. Ce que j'aime à Bordeaux : Le quartier de la bourse, les quais, les jeux de lumière sur le (grand) théâtre. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La circulation infernale, la saleté et les odeurs (pire encore qu'à Toulouse).
Bordeaux ça me plaît : J'y suis depuis 3 mois et je m'y plais beaucoup. Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté de la ville, les ruelles du centre historique, les cafés en terrasse... Le soleil! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Pour l'instant pas grand chose.
Bordeaux, génial : Pourquoi les parisiens donnent-ils leur avis qui plus est forcément négatifs... Restez à Paris, on le sait qu'il n'y a pas mieux. Pour le climat, je suis désolé mais avec presque 2050h d'ensoleillement annuel... C'est clair le climat bordelais est tout pourri (rire). Eh non, il n'y a pas que "2" cinémas dans Bdx (les gens parlent sans connaître) mais aussi une multitude de cinémas très proches en banlieue. Que des Bobos à Bdx? Je suis plié de rire ! Et les capu, St Michel, Nansouty, Belcier, Sainte croix, Le lac c'est pas populaire comme quartiers? Il faut sortir du cours de l'intendance des fois (rire). Un petit centre, oui mais comme dans toutes les villes de province ! A Toulouse c'est pire encore... Bordeaux qui n'a pas de projet mondiaux ? Euh, c'est une ville de province pas une mégapole ! C'est sur qu'en transposant Paris sur Bordeaux, on risque d'être forcément déçu mais ça marche aussi avec Toulouse, Maseille etc... Arrêter de dénigrer, on attire ce que l'on est. C'est sur qu'en disant de telles choses à des bordelais, ils ont du vous accueillir à bras ouverts c'est sur ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'océan, le climat ensoleillé et doux, les gens simples du sud-ouest, les avantages de la ville sans les inconvénient (Ah Paris...). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens qui dénigrent forcément avec les mêmes clichés. C'est bien connu, tous les bordelais paient l'isf et sont agressifs volontairement avec tous le monde (rire).
Super ville : Super ville ! Je ne regrette pas d'avoir quitter Paris pour elle. Gens sympas, pas de foule comme à Paris, les gens prennent le temps de vivre. Très belle ville au niveau des bâtiments. Ce que j'aime à Bordeaux : Tout ! Le climat bien meilleur qu'à Paris, les gens qui se prennent pas la tête (confère paris), tout à proximité (mer, loisirs, shopping). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'entrecôte (pseudo brasserie parisienne).
Bordeaux c'est bof : Pour y avoir vécu pendant longtemps je confirme. Ce que j'aime à Bordeaux : Le soleil. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens sont agressifs et froids.
Vivement que je quitte Bordeaux : Une ville ou il pleut très souvent et où les gens sont agressifs en grande majorité. Ce que j'aime à Bordeaux : Les quais sont sympas. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La circulation, le climat.
Ce que j'aime à Bordeaux : L'entrecôte. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Tout. Les habitants bobos hermétiques au reste du monde, ville à petit centre (49,8 km2) inactif au niveau social et culturel, ville en retard sur les transports en communs, un manque cruel de cinémas, manques de quartiers populaires, une ville encroûtée et fermée au reste du monde comme ses habitants. Ville à petits projets régionaux et non mondiaux. Il fait souvent humide et maussade et il pleut souvent du au mauvais climat océanique. Enfin une ville qui manque de tout au niveau culturel, économique, politique et social.
Bordeaux : Ville en manque cruel de culture,de transports,cinémas. Ce que j'aime à Bordeaux : L'entrecôte. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Tout le reste. La mentalité bordelaise, la ville à pseudo grands projets d'avenir, ville manquante d'évènements et d'équipements culturels 2 cinés intra muros :ugc et utopia et j'en passe sur les fermetures, un petit centre ville où tout les gens fréquentent les mêmes endroits, un manque de vrais transports en communs juste des bus et un tramway marchant lentement.
Un gros potentiel : Bordelais de souche mais expatrié à Paris, je laisse un Que dire, cette ville est devenue magnifique ! Je me rappelle de l'ancien Bordeaux quand j'étais ado avec les quais "mal famés"avec des hangars désaffectés, une place pey berland remplie de voitures, un cours du chapeau rouge lui aussi noir de voitures... Et toutes ces façades charbon en plein c?ur historique...Tout ça est bien désormais révolu, la ville resplendit ! Concernant le dernier commentaire, la ville a le plus grand ensemble architectural 18ème après St Petersbourg donc je pense que le classement Unesco est largement mérité (on excuse le parisianisme) ! Pour le côté vivant, cela a également grandement changé ! De ville plutôt morte, elle est devenu beaucoup plus vivante, je m'en étonne à chaque fois que j'y reviens... (du monde partout) Autre chose, le mythe du bourgeois bordelais reste un mythe ! A Paris, c'est pareil il y a autant de bourgeois... Et Bordeaux ne se résume pas au triangle d'or mais à tous ces différents quartiers dont certains sont très cosmopolites populaires ! On le sait qu'il y a pas mieux que Paris pour l'art, le monde, les cinés etc tout finalement (rire). Mais Bordeaux, ce n'est pas Paris et elle apporte une bien meilleure qualité de vie ! La seule chose qu'il manque encore c'est un gros développement d'emploi, les jeunes étant souvent obligés de quitter la ville pour travailler ailleurs... Bref, venez visiter cette superbe ville ! Et mettez vos préjugés de côté. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture sans aucun doute. Petit Paris du sud. L'océan à 2 pas, la douceur de vivre et la gastronomie. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les clichés "tout le monde est bourgeois". Le manque d'emploi qualifié ! Une petite "peur" des gens "hors Bordeaux" d'où une certaine froideur du bordelais.
La vérité sur cette province : Une ville se croyant le centre de la France, pensant avoir de grands projets qui en fait néglige toute ouverture sur le monde. Des habitants hermétiques ne sachant pas oser. Une ville complètement auto-centrée sur elle, sur ses petits projets et un manque cruel d'ambition pour l'avenir. Ce que j'aime à Bordeaux : L'entrecôte seulement (mais c'est pas bordelais c'est né à Paris Porte Maillot se nommant le relais de Venise). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Tout. Une ville beaucoup trop vieille, un retard cruel sur le modernisme et l'effervescence architecturale. Un manque cruel de transports en communs il n'y a même pas de métro alors que toutes les autres grandes métropoles en ont un, des bus et un pauvre tramway ne marchant bien que lorsqu'il fait beau (trop lent et trop de problèmes techniques), pas de train de banlieues circulant dans toute la région. Une ville encroûtée sur elle n'ayant que le vin comme véritable attrait culturelle. Mais en plus c'est un produit acide et dangereux si l'on en abuse. Une ville très sale, pas de centres culturels majeurs comme à Paris, un petit centre ville où les gens vont dans les mêmes endroits, manque de cinémas, manque d'ouverture enfin manque de tout. Une ville ne méritant pas d'être à l'unesco et les bordelais ne sont pas franchement sympathiques et drôles.
Ville métamorphosée : Je trouvais cette ville noire et sale autrefois, elle est dorénavant relookée, merci monsieur le Maire ! Elle est vraiment transformée et l'on a plaisir à se balader le long des quais complètement réaménagés. Mérite d'être vue ! Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture, le Grand Théâtre, les rues larges du centre ville, les quais, les pistes cyclables, les petites places. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité " bourgeoise "... Bien que beaucoup se donne l'apparence de... La circulation et le stationnement : l'enfer ! Une rocade devenue un vrai casse tête ! Trop de pluie !
Bye Bye : C'est une ville qui mérite fortement d'être visitée. Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté des quais, les quinconces et beaucoup d'autres quartiers, le tram, le vin et les cannelés. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité qui consiste à ne pas tendre la main à l'autre, à ne pas rendre un simple bonjour ou sourire !
Ni mieux, ni moins bien. : J'y ai vécu quelques années : barrière du Médoc, rue Ségalier (Sainte croix) puis en plein Saint Pierre. Les connaissances m'ont semblé aisées ; tant avec lesdits "bourgeois" ( j'ai du croiser ceux qui ne sont pas prétentieux!) qu'avec les anarchistes activistes bordelais. Je pense simplement que l'on attire ce que l'on est. Ce que j'aime à Bordeaux : Les petits bars discrets, le marché des capucins d'il y a dix ans. Les nouveaux quais enfin délestés du Colbert. Les repas de quartier. Les bibliothèques. L'Utopia. Les facultés à proximité. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je me suis fait agresser trois fois.Comme dans toute grande ville : attention déjection canines intempestives ! Trouver un place de parking est un défi.Certains restaurants négligent la qualité de leur prestation.
Que de clichés : Ça me fait bien rire ces commentaires. Comme la personne juste avant moi ce qui est décrit est quelque chose que je n'ai jamais connu (et je suis bordelais pure souche), alors peut-être que les gens aisés ont du mal à d'intégrer avec les autochtones aisés, mais si vous essayez de connaître un peu le Bordeaux populaire et cosmopolite il m'étonnerait que vous soyez rejetés ou "snobés"... Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, le "bon-vivre", les Girondins, les Bordelaises, le côté populaire de certains quartiers... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La boboïsation des quartiers populaires comme Saint Pierre (bientôt Saint Michel ?), la fausse réputation qu'on essaie de lui coller depuis tant d'années...
Encore les clichés! : En lisant certains commentaires, je vois qu'en réalité, il n'y a pas que les Bordelais qui ont un avis sur tout et qui font preuve de snobisme! Je pense que certains s'échappent de leur milieu avant de s'échapper de la ville. Moi, je n'ai pas connu ce qui est décrit : les chevalières et autre clubs privés fermés. Pour ce qui est de la bourgeoisie, rien de plus normal, dans toutes les villes elle existe. Il suffit de vivre sa vie sans s'en occuper. Ce que j'aime à Bordeaux : Mériadek, les Quinconces, Le lac, Grand parc. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les transport en commun raté, les vélos qui se prennent pour les rois de la route! Les clichés.
Bien réfléchir avant ... : Je suis Bordelais, toujours vécu à Bordeaux etc... C'est beau mais les gens sont d'un snobisme ! C'est vrai que les gens ont un avis sur tout et aiment l'argent. Mieux vaut en avoir pour se faire des amis, ou alors avoir une particule et jouer de la chevalière toute la journée. Sinon vous resterez dans votre condition d'étranger. J'ai choisis de quitter cette ville pour la Bretagne. Ce que j'aime à Bordeaux : Sa beauté architecturale, la mer, le fleuve etc.
Ville sans intérêt : C'est une belle ville certes, bien rénovée par rapport à ce que je pouvais en voir il y a 10 ans, mais c'est tout, elle n'a rien d'exceptionnel. Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture 18ème. Proximité océan. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'autosuffisance de ses habitants. Une ville pas si grande que ça, on s'y ennuie très vite. Quand on entend parler de Bordeaux de l'extérieur on a l'impression qu'on va s'attendre à une grande métropole et quand on y est, on s'aperçoit qu'on en fait vite le tour.
Bordeaux ville de mon coeur : Ville agréable à vivre! Que du bonheur. Ce que j'aime à Bordeaux : Les monuments, le climat, la proximité des plages et les belles bordelaises. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les snobs.
La plus belle ville de France : Je vie en Gironde depuis 2 ans et je connais Bordeaux depuis que je suis petit car on venait en vacances ici tous les ans. C'est vraiment la plus belle ville de France, j'ai visité beaucoup de villes et Bordeaux et de loin la plus belle. Ce que j'aime à Bordeaux : Les monuments, l'architecture, le cadre de vie, les parcs, les quais, la rue Ste Catherine, les magasins. En fait tout car c'est vraiment magnifique ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La circulation car il y a beaucoup de monde et pour stationnement c'est pas facile mais c'est normal pour une grande ville. A part ça j'aime tout.
Bordeaux : Plutôt sympa dans l'ensemble. J'ai trouvé la ville assez jeune, et vivante, contrairement à ce que l'on m'en avait dit. Ce que j'aime à Bordeaux : Quinconces, très beau quartier. Rue Sainte-Catherine et Saint-Michel. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le centre ville est un peu petit. Les transports dans cette ville c'est du n'importe quoi! C'est le gros stress point de vue des bouchons sur le périphérique et dans le centre. Le tramway ne sert pas à grand chose, puisqu'il n'avance pas. Donc, mieux vaut y être en vacances.
Ce que j'aime à Bordeaux : Cela fait 8 mois que je vis à Bordeaux, ce que j'aime avant tout ici c'est la beauté de la ville avec l'architecture, les promenades le long des quais, la Garonne, la facilité de circuler à vélos, une certaine "douceur" de vivre (ville calme) ... L'atout est aussi la côte océanique et ses petites stations balnéaires (Lacanau, Arcachon ...), une belle région à découvrir. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La froideur des gens, malheureusement j'ai voulu aller au delà de ce cliché en arrivant ici mais l'intégration est très difficile ici, les gens ( les jeunes aussi ! ) sortent très peu comparé à Lille par ex. Et les endroits pour sortir sont restreints. La rue Ste Catherine est pour moi le temple de la consommation quel dommage qu'il n'y ai pas d'autres animations pour une si grande rue piétonne, elle est souvent désertique le soir comme le secteur de la victoire qui censé être le centre de Bordeaux ... C'est vrai qu'en général les gens sont assez impoli et plutôt hostile et distant face aux "étrangers", c'est un peu une ville de clans (je trouve la ville assez voier très communautaire !). J'espère vraiment que je changerai d'avis d'ici quelques temps sinon j'irai voir ailleurs sans regret pour l'instant.
Bordeaux, la belle : Dynamique, belle, bon vivre. Ce que j'aime à Bordeaux : Les ptits bars concerts intimes. La beauté de la ville, l'art du vin et de la gastronomie. L'océan à proximité. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Venant du sud, je trouve les gens moins agréable, et plus dur à aborder. Mais il existe aussi des gens bien...
Réponse à Julien, a propos d'occitanie : Je ne peux en tant que spécialiste de la question laisser dire que Bordeaux, ma vielle citée, n'est pas une ville occitane. Tout d'abord sa langue originelle (et actuelle parfois, selon les lieux et quartiers), tout comme Toulouse est bien l'occitan. Mais Bordeaux n'est seulement une ville occitane parce qu'elle appartient à son aire linguistique. Elle est bien plus que ça, elle est la quintessence même de la Gascogne. Pour s'en convaincre il suffit de regarder ses noms de rues, qui du "pas de la mousque" au quai de "Paludate" ou encore de "Queyries" (...) sont tous des noms occitans. Il suffit également d'aller entendre ses vieux commerçants de la Bastide (tient encore un mot occitan...), ou des Capucins qui s'exprime dans un Gascon tâché de français, à moins que ce ne soit l'inverse, et qui générations après générations ont fait naître notre français local, le "Bordeluche". Alors, bien entendu la revendication et la prise en considération de cette culture par la ville, n'a en aucun cas le même degrés qu'à Toulouse, où le drapeau occitan est devenu symbole de la ville et de la région entière, autant qu'un argument touristique pour parisiens. La culture Gasconne (occitane) de Bordeaux est exactement à l'inverse de cela, cachée par des années d'obstination de Chaban à vouloir la rendre bien "française" et asphyxiée par un apport de population venue du reste de la France et du monde, qui aujourd'hui amène les girondins et autres gascons de "souche" à être très minoritaires dans cette ville, retour de manivelle d'une diversité culturelle pourtant a priori intéressante. Quoi qu'il en soit, je concède donc que Bordeaux fût plus occitane qu'elle ne l'est, et l'apathie de la mairie à ce propos a poussé des communes comme Pessac à monopoliser les dynamiques autour de cette culture, en hébergeant -entre autres- la "Calandreta de la Dauna", l'une des école occitane de notre département. Adishatz a tots. Ce que j'aime à Bordeaux : Ce qu'il reste de son ambiance Gasconne, sa position géographique : entourée par la majestueuse forêt des Landes de Gascogne, à 50 km des première plages, et bien entendu son art de vivre (gastronomie, férias, vignoble, ce qui rejoint le premier point). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Une ville qui néglige sont patrimoine culturelle oral. La main mise des parisiens sur le vieux Bordeaux, et comme tout le monde les bouchons.
Ce que j'aime à Bordeaux : Tout c'est une belle ville, la réputation de froideur des bordelais est très surfaite, je ne vois pas grand chose à redire si ce n'est peut-être le manque de crèches mais ce n'est pas une particularité bordelaise.
Point noir : les transports : Je fréquente cette ville depuis bientôt 1an et demi et je m'y plais assez bien. Ce que j'aime à Bordeaux : Les gens ne se mêlent pas de votre vie privée et même s'ils sont froids, je les trouves pas du tout hypocrites. Les commerces, les rues, les monuments, l'ambiance animée dans les rues. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les transports, y a toujours des grèves on dirait ? Sinon les odeurs, et l'agressivité de certaines personnes.
Bordeaux, ma ville : Cela fait près de 15 ans que j'y passe plusieurs semaines/an. J'ai la chance d'y habiter depuis près de 3 ans. J'ai pu suivre sa transformation. C'est une ville magnifique qui n'a rien à envier aux autres villes de France. Parisien d'origine, j'apprécie son caractère humain. On peut se déplacer facilement d'un point à un autre à pied ou en vélo sans aucun problème. Ce que j'aime à Bordeaux : L'embellissement général (les quais, le centre). La vie des quartiers. L'identité régionale. Les transports en commun. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La propreté des rues (traitement des ordures, déjections canines). L'utilisation abusive du miroir d'eau en été (ce n'est pas une piscine).
Bordeaux : Je vis à Libourne et travaille à Bordeaux depuis 1 an. Ce que j'aime à Bordeaux : La métamorphose de la ville amorcée il y a 10 ans par un travail de réfection incroyable des bâtiments de la ville anciennement et étonnement noirs et sombres, l'unité architecturale. Les promenades sur les quai réhabilités. La vue sur des paquebots de passage toujours aussi impressionnantes. Magnifique hôtel de ville, rue Ste Catherine très sympa, beaux immeubles bourgeois, parc urbain agréable. Magnifique fontaine du monument des Girondins. Une bonne journée de visite en perspective... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La rocade toujours saturée avec seulement 3 ponts enjambant la Garonne avec... 750 000 habitants ! Difficile circulation et parkings de surface introuvables, parkings souterrains hors de prix. Quartier Meriadeck très laid, quartier de la Gare très moyen, comme celui de la cathédrale st Jean. Place des Quinconces assez froide, mériterait d'être plus mise en valeur. Certaines ruelles sales et vétustes en centre ville. La rue Ste Catherine fort populaire le samedi mais ternie par les tonnes de détritus aux sols, triste image. Je ne ressent pas une ambiance très détendue malgré tout en ville.
Cliché toujours : A en croire certains, le simple fait d'être né sur Bordeaux, fait de vous, quelqu'un de mauvais. Naître hors de Bordeaux fait de vous quelqu'un de bien. Un peu limite comme point de vue. Je suis né à Bordeaux, et ne me retrouve pas du tout dans tous les clichés précédemment énuméré... Mais bon, loin de moi l'envie et la patience de vous faire changer d'avis... Juste, je vous soumets le mien sur ma ville. Ce que j'aime à Bordeaux : La diversité, humaine et architecturale, des quartiers. Le centre commercial de Bordeaux-lac. Le quartier Mériadeck. Le marché Saint-Michel et Capucins le samedi. Les quais enfin rénovés. Le pont d'Aquitaine. Le quartier des Quinconces est splendide, surtout quand il y a la foire. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tramway, qui n'a fait que se rajouter aux problèmes de circulation et de stationnement. La rocade bouchée constamment, et les poids lourds qui l'empruntent. C'est l'insécurité totale. Le manque d'ambition de la ville en terme de transports urbain et routier et d'équipements culturel et sportifs (même si apparemment c'est en train de bouger). La politique en faveur du vélo m'exaspère. Les vieux pavés. Il n'y fait jamais très froid, mais c'est très souvent humide, pour cause de climat océanique.
Intégrer n'est pas bordelais : Je suis arrivée à Bordeaux pleine d'enthousiasme, sans a priori et ravie à l'idée de découvrir une nouvelle ville et sa région. J'ai vite déchanté ! C'est une belle ville c'est indéniable... Dommage qu'on s'y sente si seul ! Malgré tous ses atouts, je n'ai pas trouvé qu'il y faisait bon vivre, car ce n'est vraiment pas évident d'y trouver un peu de chaleur humaine. La mentalité bordelaise est assez spéciale... Pour ne pas dire plus. Et pourtant, je pense être assez ouverte et sociable, ça fait 7 ans que je déménage quasiment 2 fois par an, du Nord au Sud en passant par Paris, sans avoir jamais eu aucun problème pour m'intégrer, mais là... Le désert social ! Aujourd'hui je déménage pour m'installer en Normandie : j'avoue que c'est un véritable soulagement de quitter Bordeaux, une ville où je ne me suis jamais sentie chez moi. Ce que j'aime à Bordeaux : La vieille ville, en particulier le quartier Saint-Pierre et ses bons petits restos, la place Camille Jullian, toujours très animée, et son cinéma d'art et d'essai dans un décor original ; les quais, une belle réussite de réhabilitation en matière d'urbanisme ; la place de la Bourse, très jolie de nuit ; le miroir d'eau, sympa ; et puis bien sûr la région qui est très agréable, la proximité de l'océan, un littoral assez préservé malgré le tourisme et la pression foncière, et de beaux paysages naturels. Bref une région à visiter en vacances mais pas à habiter lorsqu'on n'en est pas originaire, ou alors bon courage pour l'intégration ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les loyers, les plus chers que j'ai rencontrés après Paris (pour des apparts parfois vraiment sordides) ; la circulation ; les grèves de tram ; la gare, très excentrée et dans un quartier plutôt craignos ; le climat, pas si clément qu'on l'imagine : il pleut vraiment beaucoup ! Les régions du Nord n'ont vraiment pas à complexer à ce niveau-là par rapport à Bordeaux ; et puis par-dessus tout, la mentalité des gens, leur froideur, leur individualisme. Je me suis rarement sentie aussi peu accueillie que dans cette ville. Je ne parle même pas de s'y faire des amis ou même de simples connaissances (j'ai vite abandonné tout espoir là-dessus), mais ne serait-ce que de rencontrer un peu de chaleur humaine ou de cordialité, c'est déjà mission impossible. Je ne compte plus les serveurs dédaigneux dans les restaurants, les commerçants patibulaires, les particuliers soupçonneux quand on cherche un appartement. Bien souvent, l'attachement à leur ville et à leur région (que l'on comprend, car elles sont belles) se traduisent aussi par un mépris vis-à-vis du reste du monde, forcément moins bien. Bref tout ça manque un peu d'ouverture et de chaleur humaine... Et on étouffe assez vite. Ciao Bordeaux, je ne te regretterai pas !
Bordeaux, attention aux clichés ! : Petit Paris du sud... Sans les Parisiens, car attention aux clichés, les Bordelais ne sont pas ceux que vous décrivez avec tant de défauts. C'est une image qui leur colle à la peau depuis des lustres, mais qui est fausse. Les Bordelais sont simplement fiers de leur ville et ils le font savoir. Alors cela, même si ça dérange, ne doit pas être pris pour de l'arrogance ou du mépris, mais simplement pour de la fierté. Pas plus de 4X4 qu'à Paris, ni plus de bobos, ni plus de petits-bourgeois et en plus le soleil et l'océan... Ils ne faut pas confondre nouveaux-riches sans racines et aristocratie Bordelaises de tradition. Un Parisien, Bordelais depuis peu, heureux de vivre dans cette merveilleuse ville. Ce que j'aime à Bordeaux : Le XVIIIe siècle dans son authenticité. Les quais. Les petits restaurants traditionnels. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les trottoirs sales. Les voitures dans le centre ville. Les faubourgs à l'architecture noire et triste. La rue sainte Catherine, temple de la consommation. La foule des samedi soir, hurlant dans les rues.
Réponse à Etienne et Nathalie : Né à Bordeaux, ayant habité près de Toulouse et "expatrié" à Paris, je vous donne mon avis à tous les 2. Non, Bordeaux ce n'est pas l'Occitanie, du moins en pratique. Un bordelais ne sait tout simplement pas ce que c'est, ni ce qu'est la culture occitane... Ne connaît même pas le drapeau occitan que l'on voit très souvent à Toulouse ! On partage certaines valeurs (terroirs) mais pas celle-la. Pour la réciprocité des relations houleuses Bordeaux/Toulouse, ce n'est à mon sens pas tout à fait réciproque. Sincèrement, le bordelais se fout du toulousain, de Toulouse... (n'a pas forcément un a priori négatif). A Bordeaux, les toulousains sont perçus comme festif, plus conviviaux que les bordelais. En tout cas, le bordelais ne regarde absolument pas vers Toulouse, beaucoup de bordelais n'y ont tout simplement jamais mis les pieds (même remarque dans l'autre sens). Ça change un peu j'ai l'impression, au vu du dynamisme économique de Toulouse qui attire les bordelais (pour éviter de monter à Paris pour le travail). Quant à lui, le toulousain critique pas mal Bordeaux et les bordelais (souvent sans raison ?). Le bordelais est forcément snob, froid et coincé... Un peu trop parisien à son goût ? J'ai très peu entendu de remarques positives au premier abord sur Bordeaux de la part de toulousains. L'explication ? Peut-être une envie d'être la capitale du sud-ouest, je n'en sais rien. Je pense surtout que les 2 habitants de ces villes respectives sont tellement différents qu'ils ne se comprennent tout simplement pas (et se "rejettent" mutuellement). Une chose est sure, 2 villes extrêmement différentes et carrément non comparables (mis à part la taille et la localisation sud-ouest). Pour moi, très sympa l'une comme l'autre. Ce que j'aime à Bordeaux : Sa qualité de vie, l'océan... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Un certain repli sur soi.
Réponse à Nathalie : Bordeaux fait partie de l'Occitanie. L'antagonisme entre Toulouse et Bordeaux a d'autres fondements, dont le 1er est tout simplement de se disputer le titre de capitale du Sud Ouest depuis des lustres (ce que je trouve ridicule mais bon, c'est comme ça). Je rajouterai heureusement que cet antagonisme n'est pas aussi vivace que ce que vous voulez bien le faire croire... Et qu'il est bien entendu réciproque.
L'antagonisme Bordeaux/Toulouse : Je vais bientôt quitter Toulouse sans aucun regret (voir éventuellement mes commentaires sur cette ville). Avant de partir, j'aimerais savoir pourquoi les Toulousains ont une telle aversion pour votre ville et la dénigrent avec autant de mépris. Ce que j'aime à Bordeaux : Je suis Parisienne et je vis à Toulouse depuis quelques années. J'ai souvent entendu "Il y a pire que les Parisiens, ce sont les Bordelais". Je ne comprends pas comment on peut proférer de tels propos, comme si une guerre avait eu lieu entre ces 2 villes. Que s'était-il passé ? Il y a-t-il une explication rationnelle ou s'agit-il de la mentalité très spéciale du coin qui critique férocement tout ce qui n'est pas de culture occitane ? Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je ne connais pas la ville de Bordeaux mais avant de regagner Paris j'irais faire un petit tour en Aquitaine.
Le mythe du bordelais... : Arrêtez avec le mythe du bourgeois Bordelais. C'est une minorité qui existe comme dans toutes les villes du monde. Bordeaux est une ville extrêmement agréable à vivre et je pense qu'aujourd'hui, ceux qui se rattachent à la critique du Bordelais ne sont autre que des personnes qui connaissent le même problème que tout le monde en arrivant dans une nouvelle ville (et souvent vie) et que c'est plus simple de charger le Bordelais que de se demander quel est sa propre capacité à vivre, à s'intégrer et à faire vivre un lieu. Bordeaux et la région Aquitaine en général offrent une qualité de vie exceptionnelle. Ce que j'aime à Bordeaux : La taille humaine de la ville. La beauté de l'architecture. Le climat océanique. Y vivre et y faire la fête. Sa situation géographique. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le quartier Meriadek. Le manque de dynamisme économique qui oblige des personnes qui voudraient continuer d'y vivre (il y en a) à partir.
Bordeaux et ses bordelais : J'ai vécu à Bordeaux il y a plus de 15 ans. Je vis à Lille depuis. Je lis tous ces commentaires et je vois que la mentalité des bordelais est toujours la même c'est vraiment regrettable. C'est vrai qu'à Lille c'est vivant les gens sont souriants mais c'est vrai le soleil n'est pas au rendez vous et c'est pesant pour le moral et la santé... Je suis découragée de venir revivre à Bordeaux... Peut être que la proche banlieue est davantage humaine et moins snob ! Ce que j'aime à Bordeaux : Le climat... Et son environnement. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Des bordelais snobs et coincés !
Que du bonheur ... : Jolie ville agréable. On se sent à l'aise sans complexes, magnifiques édifices et superbes aires pour promenades. L'arrivée du tram a changé la structure de la ville en positif bien sûr. Ce que j'aime à Bordeaux : La rue Sainte Catherine en premier, son architecture et ses monuments. Il y a un grand changement au niveau des infrastructures depuis ma dernière visite en 1997. Bravo, magnifique ville . Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je suis passée par quelques ruelles, un peu de saleté qui dérange.
Le cadre de vie : Bordeaux est une ville où il y fait bon vivre, la ville est magnifique, les parcs et lieux de promenade sont superbes et vont continuer à se développer, et contrairement à ce que j'ai pu lire, les gens sont très sympas. Ce que j'aime à Bordeaux : La douceur de vivre sans se prendre la tête... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le préfet qui ferme les boîtes à 4 heures !
Idem que Pierre : Jolie, population hétéroclite, mais hermétique ! Beau tramway, beau miroir d'eau, la mairie est en travaux sur la gare, il faut "bien" accueillir le touriste, mais les quartiers, certains, sont "oubliés", le cours de l'Yser, cosmopolite, commerce et commerçant atypique, de quoi dépayser n'importe quel arrivant extérieur, ils n'ont pas vu le potentiel, ça ressemble à une décharge à l'occasion, pourtant c'est là que l'on retrouve ce que l'on pourrait rechercher le plus en visitant bordeaux, toute une ambiance, le marché des capucins, des gens tous différents... Hormis ça, des parcs, des aires de jeux où les tout petits sont plutôt bien accueilli. Niveaux "social", mieux vaut ne pas être trop dans les ennuis, le soutien social ? Pour y avoir goûté : "démerdez-vous", on le constate d'ailleurs à l'errance locale toute visible. Ce que j'aime à Bordeaux : La diversité, les vielles pierres, les rues pavées, le bord de quai avec le miroir d'eau, c'est "super" pour les enfants... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le stationnement, c'est une histoire de dingue, l'hygiène de certaines rues (il y a tout à revoir, mais vraiment de A à Z), faut faire gaffe ou on marche, si on a des enfants, encore plus : bris de bouteille et crotte de chien...
Bordeaux, entre senteur et renfermée : Bordeaux est une ville qui est train de changer mais cela ne se fera pas si rapidement... Un esprit du terroir subsiste dont 3 points forts : points négatifs tels orgueil, méfiance, et jalousie. Point forts positifs : de nombreux habitants hors sud ouest sont venus vivre à Bordeaux depuis quelques années et peuvent aider à faire changer le climat. C'est une jolie ville mais emplie de messes basses inutiles et néfastes pour les relations humaines. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture. La cuisine bordelaise. Quelques personnes  qui vivent à Bordeaux mais sont d'origine culturelle autre que bordelaise. Les rues. Le vin. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le quartier à Saint Michel, à visiter, mais à éviter absolument pour y vivre. Vous y croiserez quelques gens malsain qui veulent s'introduire dans votre vie privée et bonjour les dégâts... Effectivement il n'est vraiment pas aisé d'avoir de relations saines et suivies à cause de la mentalité de clan. On a vite fait de tourner en rond dans cette ville. Autre point : vous êtes vraiment intéressant si vous avez de l'argent sinon... 
Désagréable, pas tant que ça : C'est une belle ville. Ses habitants réputés désagréables le sont beaucoup moins que les parisiens, du coup, je les trouve plutôt sympathiques avec leurs faux airs de bourgeois frustrés de ne pas être parisien : attitude typique des grosses villes de province. Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture.
La ville que tout le monde critique : Bordeaux fait partie des plus grandes villes de France et d'Europe par rapport à son patrimoine et son activité au niveau urbain. Je trouve que le cadre de cette ville a du charme et un énorme potentiel pour l'avenir et la jeunesse. Ses rues commerçantes et ces petits quartiers donnent envie de vivre à Bordeaux, mais... les bordelais sont très spéciaux et assez prétentieux mais je crois qu'il faut percer cette façade qu'ils se donnent et chercher un peu plus loin que l'apparence. Il y a des restaurateurs très commerçants et assez prés des gens ce qui et assez rares dans une grande ville et pour terminer (visiter bordeaux), ça vaut le détour. Ce que j'aime à Bordeaux : Les petits restaurant du centre ville - les bars ambiente et les discothèques où l'on peut admirer des artistes internationaux - la rue Ste Catherine qui et l'une des fiertés des bordelais - les monuments comme le théâtre, les musées ou bien les grandes places - ses évènements sportifs dont le football avec sa grande équipe (les girondins de Bordeaux) - l'aménagement du tramway qui facilite l'accès aux piétons. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les prix des mobilités urbaines - la propreté des rues - l'office de tourisme non accueillant - l'attitude de certains bordelais assez prétentieux.
Bordeaux bordeaux : Bordeaux est une ville agréable à visiter. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture de Bordeaux est très développée. Les magasins sont très présents. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le trafic : trop de voiture circulent, elles forment des bouchons qui sont très long.
Ma ville : Je viens de lire quelques commentaires sur notre ville, j?en suis un peu étonné, connaissant Bordeaux depuis un petit peu de temps, (40 ANS), j?ai eu le plaisir de voir les efforts fait par Mr Chaban Delmas, et par Mr Juppé qui a su transformer notre ville par un aménagement du territoire, ravalement des façades des quais, l?implantation de nouvelles entreprises, une importante dynamisation tant commerciale que touristique (voir notre ville placée au patrimoine de l'UNESCO), et bien sûr avec un moyen de déplacement tant économique qu?écologique avec notre tram. Bien sûr, nous avons des défauts, mais notre qualité de vie ainsi que notre sens de l?accueil nous permet, au niveau régional, de recevoir pour notre plus grand plaisir des millions de visiteurs tant nationaux qu?internationaux. Nous avons la détestable habitude de nous taper la tête contre les murs, mais si pour une fois nous nous faisions confiance ? Nous avons à la fois un pays et une région merveilleuse, des élus de grande qualité, une qualité de vie que beaucoup n?ont malheureusement pas la chance d?avoir, un vignoble classé parmi les plus grands au monde et nous en avons beaucoup en France de grande qualité. De plus, l?autre soir, nous sommes partis ma femme et moi voir la fête du vin sur les quais, nous avons pris le tram, arrivé sur les quais, un instant de bonheur, oui un vrai plaisir. Une fête comme nous en avons peu l?occasion, la féerie du son et lumière sur les façades du palais de la bourse, le feu d?artifice qui a suivi, nous n?avons pu qu?applaudir de bonheur. Nous avons la chance d?être à peine à 1h de la mer, 2h de nos Pyrénées, d?habiter une région magnifique, et d?avoir une gastronomie de qualité, soyons assez indulgents avec nous même et accueillons, pour notre et leur plus grand plaisir, les visiteurs qui font l?effort de venir nous voir.
La contradiction : Bordeaux, j'adore cette ville ! MAIS, il y a un mais. J'arrive du nord de la France, la Picardie, je suis à Bordeaux depuis 2 ans et j'aime réellement cette ville. La contradiction c'est que cette ville a tout pour plaire, sa situation géographique on est dans une grande ville et 1h de la plage, à 2h30 de l'Espagne autant des Pyrénées... mais comme beaucoup le disent c'est un fait reconnu les bordelais sont très hautains, sûrs d'eux et impolis. Ils ne sont pas tous comme ça bien sûr mais une grande partie ! Si vous arrivez soit à échanger un sourire ou bien ou entamer une conversation vous vous rendrez compte que la personne n'est pas originaire de Bordeaux. La contradiction est je pense qu'on peut tout de même vivre à Bordeaux et se faire plus ou moins accepter mais même si vous y arrivez vous resterez toujours un "étranger" à leurs yeux. Quand je suis arrivez j'étais blessée des moqueries et de l'agressivité des gens à mon égard quand je disais pain au chocolat ou sachet ou que je ne comprenne pas la signification de "sa daiillle". Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime sa météo, sa beauté architecturale, sa beauté naturelle et je l'aime malgré ses mauvais quartiers car ce n'est pas un problème spécifique à Bordeaux c'est dans chaque ville qu'il y a ce problème ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La froideur, l'impolitesse des bordelais.
Mieux vaut éviter Bordeaux ! : Je lis les différents commentaires et je ne peux qu'approuver en grande majorité ce qui a été dis sur la ville, notamment ses critiques. Pour plus de légitimité dans la critique, je précise que je vis à Bordeaux depuis 3 ans et qu'à mon grand regret je serai peut être amenée à vivre 3 ans de plus. Ce que j'aime à Bordeaux : Pas grand chose, un court séjour histoire de découvrir la ville, les stations balnéaires type Lacanau, Arcachon et Cap Ferret (à couper le souffle), le Médoc, est amplement suffisant car on tourne vite en rond en Gironde ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il y a 3 ans, je débarque sans a priori à Bordeaux, ravie de découvrir une nouvelle région et une nouvelle population. Mes espoirs ont vite été réduits à néant ! D'abord, circuler tant en voiture que par le biais des moyens de transport (peu développés) sur la CUB relève du parcours du combattant, il faut non seulement s'armer de patience face au réseau routier saturé la plupart du temps mais aussi face à la dangerosité des autres conducteurs. Ensuite, les soirées bordelaises sont extrêmement décevantes par rapport à ce que l'on voit à Toulouse ou dans d'autres villes du sud réputées pour leur sens de la fête et de l'hospitalité. Enfin, le "meilleur" pour la fin, j'aborde cette dernière partie avec une réelle objectivité, les bordelais, pour ma part je ne peux encore qu'affirmer en totalité, sont d'une impolitesse innommable. Le bordelais a tout vu, a tout fait mais n'a pourtant jamais quitté sa Gironde natale, il a un avis sur tout sans pour autant pouvoir étayé une argumentation stable. Il flotte dans l'air un parfum de mal être : on ne se salue pas (et si on le fait on dirait que l'on vient d'agresser son "interlocuteur"), on ne parle aux éventuels touristes, on ne souhaite en aucun cas s'ouvrir au monde (d'ailleurs les vacances ça se passe en Gironde sur la côte). La franchise et l'honnêteté ne sont d'ailleurs pas des qualités très prisées à Bordeaux. Mais le plus drôle, car il vaut mieux en rire, c'est la volonté qu'ont la plupart des bordelais à vouloir se faire passer pour des gens de la haute société, le naturel n'existe pas. En définitive, on circule dans une ville où la superficialité et le manque d'éducation ont creusé leur nid.
Bordeaux se réveille : Bordeaux une ville où il fait bon vivre. Originaire d'Agen j'avais une préférence pour Toulouse l'occitane. Pour des raisons professionnelles j'ai dû aller travailler à Bordeaux. Les débuts furent difficiles, mais je dois dire que dès que possible je partais en week-end "chez moi" à Agen. Pour s'intégrer ce n'était pas le top. Puis avec le mariage et les enfants arrivants, j'ai "fait" ma vie à Bordeaux. Plus de relations sociales sur place, découverte des quartiers comme Saint Pierre (un nombre de restaurants à partir de 10 ? hallucinants), une vie nocturne étudiante incroyable (triste record de France de consommation de bière le jeudi soir), la rue Sainte Catherine (la plus longue rue piétonne d'Europe)... Depuis 10 ans la ville devient de plus en plus belle. L'architecture du 17ème est vraiment splendide, car elle fait un ensemble assez homogène sur des centaines d'hectares. Le climat : je connais bien la rivalité Bordeaux-Toulouse et les "à Bordeaux il pleut toujours", mais regardez sur ce site l'ensoleillement à Bordeaux y est supérieur. Alors "idée reçue" ? Ce que j'aime à Bordeaux : La ville magnifique, un vrai bijou architectural. L'ensemble le plus homogène en Europe avec Saint-Petersbourg. Les balades ici s'appellent Arcachon, Cap Ferret, Lacanau-océan. Le vin de Bordeaux bien sûr. Des bons vins à partir de 3,5 euros TGV 3 heures de Paris et bientôt 2. Le pays basque à moins de 2 heures. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La rocade et les embouteillages aux heures de pointe. Les prix de l'immobilier, succès oblige. Les bordelais ou faux bordelais de Caudéran, qui vous toisent avec mépris (5% de la population).
Bordeaux, belle et surprenante : Je ne suis pas une bordelaise d'origine, mais cette ville est celle de mes années universitaires, l'endroit où j'ai connu des amitiés profondes et sincères, des gens très différents de moi qui d'ailleurs ne fréquentaient pas mon université. Ceci pour dire que les rencontres non formatées y sont possibles, et qu'à Bordeaux aussi les gens sont chaleureux. Je suis assez étonnés par les commentaires qui ne mentionnent que Bordeaux la bourgeoise alors que cette ville est constituée de nombreux quartiers très différents et c'est ce qui fait son charme d'ailleurs. Saint Pierre, Sainte Croix, Saint Michel, les Capus, les quais... L'immobilier a augmenté c'est vrai, mais il est encore possible de dénicher des coins sympa dans de vieux immeubles bordelais avec vieille pierre et boiserie, avec mes revenus d'étudiante (qui ne proviennent pas de mes parents) je vis dans un appartement de 30 m² avec prestation (parquet ancien, porte sculptée) et balcon en plein centre ville à proximité de tout commerce et de tout transport et avec les APL je paie moins de 300 ? par mois (je l'ai trouvé par le biais d'une agence). Je crois qu'en fait Bordeaux est ainsi pleine de surprise pour ceux qui savent sortir des sentiers battus et être patients. Il y a des centaines de trésors, des associations très dynamiques notamment dans le quartier Saint Mich et celui de la Grosse Cloche, des bars sympas... Évidemment il faut aller voir ailleurs que sur le grand axe cours de l'intendance Gambetta, et allées de Tourny... Ceci n'est pas représentatif de ce qu'est réellement Bordeaux. Enfin ces dernières années culturellement la ville commence à se réveiller de plus en plus et il faut noter le dynamisme de quelques petites scènes, bar, concert et de bars associatifs... D'ici quelques temps je risque probablement de quitter Bordeaux car c'est vrai que le marché de l'emploi n'est pas suffisamment dynamique, mais c'est une ville que je regretterai... Ce que j'aime à Bordeaux : Ses trésors cachés, ses surprises, sous son aspect bourgeois, sa douceur de vivre et son rire populaire, son architecture, ses restos, ses multiples visages, ses alentours (vignobles et plages). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La constante augmentation des prix, le marché peu dynamique de l'emploi.
Déception : Oui, c?est une ville pour les touristes, surtout depuis son classement Unesco, une magnifique architecture, un peu tarabiscotée à mon goût. De plus avec l?aménagement des quais et le tram, (au fait, ils sont en grève pour obtenir de meilleures conditions de travail), M. le Maire a voulu en faire une vitrine. Beaucoup de d?arrivants trouvent, au début, Bordeaux plus accueillant que leur région d?origine, mais ils déchantent vite? J?ai suivi mon épouse qui a obtenu une promotion à Bordeaux. Aujourd?hui, je le regrette car c?est une ville réservée à une certaine élite. Pour y vivre, il faut vraiment avoir un bon salaire vu le prix de l'immobilier. En outre, si l?on ne fait pas partie d?un clan, on est rejeté? Nous cherchons un logement en périphérie coté rive droite où les gens me semblent plus accueillants puisqu'il devient impossible de trouver une maison « échoppe » en location à un prix abordable sur Bordeaux et la CUB. Bordeaux est l?exception qui confirme la règle en ce qui concerne l?accueil dans le grand Sud Ouest « Achaba d'entra » (finissez d'entrer), dit-on en Dordogne et en Corrèze. Ce n?est pas le cas à Bordeaux? Ce que j'aime à Bordeaux : Ce que j'aime à Bordeaux, la ville, la région, son vin, ses magasins, ses restaurants, la proximité de l?océan, bien qu?il devienne difficile d?y accéder. Tout le monde va au même endroit au même moment, c?est très Panurge. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Mélodie a écrit exactement ce que je ressens depuis mon arrivée : « les gens sont très froids, peu accueillants, pas souriants et renfermés. Ils n'aiment pas les étrangers. Je vous assure que c'est très dur de se faire des amis ou même des connaissances dans ces conditions ». C?est une jolie ville mais qui devient très ennuyeuse car on en a vite fait le tour. L'immobilier est trop cher et l'insécurité, le soir, surtout vers Bordeaux Nord, la Victoire, la Paludade, la gare Saint Jean malgré les statistiques de la préfecture qui disent que la délinquance baisse?
Tout à fait d'accord avec Mélodie : Pour ceux qui veulent s'installer à Bordeaux, il vaut mieux y réfléchir à deux fois ! Voire bien plus... Ce que j'aime à Bordeaux : Comme dit Mélodie, ville agréable et belle, même si elle manque de dynamisme. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les Bordelais gâchent tout et ça n'est pas prêt de changer. J'ai passé trois ans sur Bordeaux et ça a été mon plus grand bonheur de déménager, pourtant j'ai fait des efforts, je suis ouvert et j'aime aller vers les gens mais rien à faire. Je suis maintenant sur Nantes et ça n'a rien à voir, beaucoup plus agréable. Mélodie a oublié de dire aussi que pour le Bordelais, il n'y a bien sûr qu'à Bordeaux qu'il y a du soleil et de la chaleur, de toute façon pour eux rien n'égale Bordeaux. Il faut sortir un peu chers amis.
La mentalité bordelaise gâche toute la splendeur de la ville... : Bordeaux est une belle ville, c'est incontestable. Avec un style très XVIIIème siècle, les monuments ne manquent pas et sont tous intéressants à voir ou à visiter. Au niveau culturel, la ville est plutôt sympathique (conservatoire, théâtre, cinémas, bibliothèques, musées...) même si elle peut parfois manquer d'animation et de dynamisme. Les parcs et jardins sont nombreux (jardin publique, parc bordelais...) et il y est très agréable de s'y promener un dimanche ensoleillé. Les boutiques sont concentrées au c?ur de Bordeaux, (rue St Catherine, rue Porte Dijeau, cours de l'Intendance...) dans les quartiers les plus animés. Les nombreux magasins sont parfaits pour faire d'interminables après-midi shopping avec des amis. On peut trouver toutes sortes de boutiques que l'on recherche des marques ou non. Les cafés et restaurants sont répandus un peu partout dans la ville et il y fait bon d'y aller se restaurer de temps en temps. On peut trouver facilement toutes sortes d'excellentes cuisines (chinoise, nord-africaine, brésilienne, libanaise et j'en passe, sans oublier la cuisine française, évidemment !). Beaucoup de collèges, lycées et universités réputés se trouvent à Bordeaux qui est d'ailleurs une ville assez étudiante avec pas mal de jeunes. Cependant, malgré tous ces points positifs, la magnifique ville de Bordeaux est gâchée la mentalité bordelaise qui touche les 3/4 des habitants. Les gens sont très froids, peu accueillants, pas souriants et renfermés. Ils n'aiment ni les touristes, ni les étrangers. Je vous assure que c'est très dur de se faire des amis ou même des connaissances dans ces conditions. Au travail, c'est presque pire, aucune aide de personne, chacun pour soi. La "mode" à Bordeaux c'est soi d'être fortuné, soi de se faire passer pour (grosse maison, grosse voiture 4x4, marques, Cap Ferret...). La plupart des Bordelais passent leur temps entre Bordeaux la semaine, le restaurant habituel du vendredi soir et le week-end au Cap Ferret / Pyla dans leur grosse maison avec piscine. Ils ont des lunettes de soleil clouées au visage et ils ne les enlèvent jamais, même quand il pleut. Si vous osez leur dire bonjour, ils vous regardent de la tête aux pieds avec stupeur et s'en vont presque en courant comme si vous vous apprêtiez à les agresser. Les jeunes ou les étudiants sont en grande majorité pareils, les "fils à papa" plutôt fortunés qui le montrent un maximum en méprisant les autres. Ou alors, les jeunes et étudiants issus des classes moyennes qui font tout pour faire les "bourgeois / bobos / riches / jet-set" et qui se prennent pour des rois du pétrole. Dans les deux cas, ils alternent entre le Grand Café, le Grand Théâtre, le Régent, les boutiques de l'Intendance et évidemment : le Cap Ferret ! Les bordelais n'apprécient pas le changement et sont ultra-conservateurs. Ils sont très attachés à leur ville et en sont aussi extrêmement fiers. Pour eux, rien au monde ne peut égaler Bordeaux et ses habitants. Malheureusement, on déprime vite dans cette ville pourtant jolie. On s'attend à un accueil chaleureux de la part des habitants du Sud mais c'est tout le contraire... J'ai vraiment hâte de déménager. Ce que j'aime à Bordeaux : Les boutiques. Les monuments. Les parcs. La culture (Théâtre, conservatoire, cinémas, bibliothèques...). La gastronomie. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité bordelaise en général (les commerçants peu accueillants, des gens très froids, des étudiants qui se la jouent très "bourgeois"...). L'insécurité et l'insalubrité de certains quartiers (Gare St Jean, la Victoire...). La pluie. La circulation.
Un Parisien qui vient juste de s'installer à Bordeaux : Une vitrine superbe de l'architecture du XVIIIème siècle. Une noblesse et une authenticité rare. Des habitants qui sont fiers, à juste titre, de leur ville et qu'ils le disent. Des rues encore un peu délabrées chargées d'histoires. Ce que j'aime à Bordeaux : L'authenticité de la ville. L'harmonie des bâtiments. Le respect des siècles écoulés. Les boutiques de tradition toujours en place. La couleur de la pierre, une fois nettoyée. Les touristes discrets sans effet de masse. L'odeur de l'océan si proche et de temps en temps l'odeur de l'ancien port marchand... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le côté "austère, froid et minéral" des avenue dédiées au tram (Intendance).
A mon avis... : J'ai vu Bordeaux, ma ville de naissance, évoluer vers un éclaircissement (pierre mise en valeur) l'éveil des quais et l'offrande de son fleuve à tous. Mais par ailleurs, cette ville devient de plus plus cosmopolite dans le mauvais sens du terme, s'urbanise avec excès, devient plus exposée, impersonnelle, et surtout livrée à tous et n'importe qui comme une marchandise dans sa vitrine (patrimoine mondial de l'UNESCO, candidate pour être capitale culturelle...). Elle échappe aux authentiques bordelais et l'on ne s'y reconnaît plus tellement... Lorsqu'elle était "une belle endormie", comme l'on dit, elle avait beaucoup de charme par ses secrets qu'elle distillait à ses habitants pour qui savait l'observer, la découvrir et l'aimer dans sa singularité et son authenticité. C'est la plus belle ville du monde, bien sûr ! Ce que j'aime à Bordeaux : Son unité architecturale du 18° siècle, ses échoppes typiques avec leur petit jardin, son côté "ville basse" sans édifices trop élevés obstruant la vue et étouffants, ses musées gratuits accessibles à tous, les efforts faits par certains restaurants pour proposer un excellent rapport qualité-prix, Bordeaux l'été où ceux qui restent sont plus détendus et ceux qui visitent la ville plus ouverts, la rive gauche vue de la rive droite, l'accent et les mots locaux des bordelais, ses mascarons originaux ou amusants, l'Utopia pour son cadre, son esprit et tout ce qu'il propose, l'absence d'un parc autour de la bibliothèque municipale, les vrais canellés croustillants dehors et au c?ur moelleux, ses places et ses jardins, le circuit intra-muros des chemins de St Jacques de Compostelle, son lac et le hall des expositions qui a bien vieilli, la librairie Mollat (où il faudrait des endroits pour se poser et pouvoir feuilleter les livres-tables, chaises, bancs...), le kiosque à spectacles des allées de Tourny, le guignol Guérin qui a traversé le temps, les quelques boutiques anciennes typiques où l'on peut trouver de tout (quincailleries...), toutes les publications qui sortent sur ma ville préférée, la fête du vin, ses jardins trop peu nombreux, la proximité du bord de mer. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La valorisation excessive du tram, le tracé de la ligne de bus n°10 qui passe uniquement dans des endroits où personne ne va (ni administrations, ni commerces sur le trajet) alors que la ligne 19 qu'elle a remplacé proposait un circuit idéal, la minéralisation excessive de la Place Pey Berland (pourquoi avoir arraché les végétaux situés autour de la cathédrale qui ne gênaient en rien la restructuration de cette place ?), la disparition des lieux de vie et petits commerces de proximité au profit d'une prolifération d'agences immobilières, de banques et d'assurances, la flambée scandaleuse des prix de l'immobilier poussant les bordelais à s'exiler faute d'avoir les moyens de pouvoir vivre dans leur quartier d'origine, la disparition de la mixité sociale qui faisait la richesse du c?ur de Bordeaux, le prix prohibitif des stationnements, le quartier Mériadeck si sinistre, la cité du Grand Parc, le prix d'entrée de la foire internationale et de conforexpo, l'emplacement du stade municipal, en ville et les nuisances qui vont avec les (trop fréquents !) soirs de matches. Ceux qui critiquent les bordelais avec virulence mais qui restent quand même ici, ceux qui comparent toujours Bordeaux et Toulouse systématiquement en faveur de cette dernière, la ville quand il fait très chaud et qu'elle est plombée, sans air, par une atmosphère lourde et polluée.
Magnifique ville : Une magnifique ville du sud ouest je pense même la plus belle. Ce que j'aime à Bordeaux : J'adore Bordeaux car les façades du 18e situées sur les quais sont magnifiques, la place de la Bourse, vrai emblème de Bordeaux. La ville se sert de son patrimoine pour continuer à s'embellir contrairement à d'autres villes (comme Lyon). Le réseau des transports en commun est énorme, a Bordeaux on ne manque de rien ! Les quartiers ont chacun des goûts différents et ça aussi c'est bien. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je trouve très laids les quartiers du Lac et du Nord qui sont remplis d'immeubles HLM. L'immeuble de la caserne rive droite aussi n'est franchement pas très artistique !!!
Bordeaux ville d?exception, Bordeaux ville de passion ! : En réalité, il existe de nombreuses facettes de bordeaux? Bordeaux l?hiver, bordeaux sous la pluie, bordeaux l?été, bordeaux ensoleillé? Jamais la même ! Chaque jour qui défile... chaque instant... peut être différent... Tout est dans le ressenti. J?habite Bordeaux depuis 2 ans? déjà (je suis originaire de la région stéphanoise) ! Je n?aurais, sans doute, jamais pensé tomber amoureux d?une ville aussi grande? j?aime trop le contact avec la nature, j?aime le calme, et la sérénité. Mais voilà qu?à Bordeaux j?arrive à retrouver tout ceci. Aussi étonnant que ceci puisse paraître, Bordeaux n?est pas une ville comme les autres? à la vivre au quotidien, c?est une mentalité, une façon de vivre et de résonner. Bordeaux est ce qu?elle est et sans les Bordelais et Bordelaises, Bordeaux ne serait pas Bordeaux. Elle est agrippée à sa nature qui garde toujours encrage à ses abords? Le climat océanique nous rappelle à quel point l?océan n?est pas si loin. Il nous envoi, c?est vrai, surtout aux mi-saisons, un temps tout à fait singulier? (comme ces giboulées de mars qui m?étonneront encore et toujours ! Passant de la pluie au soleil en si peu de temps !). Un air marin qui façonne la ville. Ce que j'aime à Bordeaux : Bordeaux c?est aussi une ville de culture ou chacun semble vouloir et pouvoir s?exprimer. J?aime la résonance des cuivres rue de la porte Dijeaux ou Ste Catherine (clin d??il à tous ceux qui connaissent), j?aime le rythme des percussions sur les quais, j?aime d?ailleurs l?ambiance qui règne dans les rues et ailleurs (à vivre absolument pour comprendre de quoi il s?agit). J?apprécie que la cohue soit localisée (on connaît les rues calmes et celle ultra fréquentées), les Bordelais(es) aiment le shopping c?est un fait. Quelque peu moqueur, j?aime voir leur style bien propre à eux (il est vrai que les Bordelais(es) pour ça sont très particuliers). J?aime marcher en tongs sur les pavés chauds des rues l'été? et enfin j?aime revenir de la plage, un soir d?été, avec le sable des plages girondine qui colle à mes chevilles? J?aime l?air, et les rues aérées de Bordeaux. J?aime les pierres et le style XVIIIème si présent. J?adore les rue des Chartrons ou de St Michel ! Les bar à vin isolé mais tellement animé ! Le quartier des restaurants, et même celui des bars... j'aime flâner dans les rues, observer les gens, écouter des anonymes jouer d'un instrument... Et dernièrement j?aime l?engouement qu'a Bordeaux à sortir du sombre pour aller vers ce qui la caractérise : la lumière (etc. etc. tellement d?autres choses encore !). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : S?il y a bien une chose qu?il faut ce dire, (sans arrogance aucune), c?est qu?on ne s?invente pas Bordelais(es). Les habitants de Bordeaux savent la chance qu?ils ont? et c?est vrai qu?ils protègent des/leurs valeurs. La peur du touriste? Les gens changent? petit à petit? ils comprennent qu?il peuvent maintenant tirer partie de ce nouveau commerce. J?ai été nouveau dans cette ville, et oui effectivement ce n?est pas facile? mais avec persévérance on y arrive ! Montrer que vous êtes passionné et au fils des jours, vous ne direz plus « pain au chocolat » mais « chocolatine ». Vous ne direz plus « sacs plastiques » mais « poches » et ça peu paraître con, mais rien que ça, la différence sera ÉNORME ! Venez nombreux visiter Bordeaux, ça en vaut le détour ! Venez nombreux nous rejoindre !
Un goût de bonbon : Bordeaux, j'y suis née ainsi qu'un grand nombre de membres de ma famille. J'y suis partie toute petite pour la région parisienne mais je revenais en vacances. Il y a cinq ans, j'ai déménagé pour Rodez. J'ai une vision avec du recul sur chaque ville la région parisienne (enfin surtout Paris) très critiquée mais en fait à part l'insécurité omniprésente et le montant des loyers exorbitant, les gens viennent vous parler, il y a une véritable entraide et une communauté cosmopolite et hétéroclite. Bordeaux est une ville lumière, de très beaux monuments, j'y ai un attachement particulier et encore attention aux idées toutes faites. Alors que je venais en vacances avec amis et famille la voiture dans laquelle je voyageais est tombée en panne, les gens qui ne nous connaissaient pas sont sortis d'un café, nous ont aidé à pousser la voiture et offert un verre. Ben pour des gens froids, c'est pas partout que cela se passerait. Rodez c'est calme et il y a peu de violence mais le climat est aussi froid que les habitants et c'est peu dire. Aucune activité, une ville de retraités qui comptent bien rester entre eux dans "LEUR ville". A savoir nous ne sommes pas parfaits, il ne faut donc pas chercher la perfection, mais connaître et définir ses priorités et faire en sorte que la ville élue soit en rapport avec les critères recherchés les plus importants : animation et calme forment rarement un couple. Alors si comme moi vous rêvez d'un accueil chaleureux, de mer, de soleil, de non violence et d'animations et de plus une ville propre aux loyers modérés il va falloir soit attendre d'être accepté au paradis, soit de le créer, soit de faire partie d'une secte où on vous fera croire que vous y êtes ou bien chasser le côté gris pour privilégier le côté rose et voir la vie du bon côté. C'est pas évident car nous sommes tous à la recherche de notre havre de paix mais il faut être réaliste et surtout essayer de connaître les gens, c'est aux nouveaux arrivants de faire des efforts pour s'intégrer et non l'inverse. Mon seul échec pour l'instant : les ruthénois, pas les Aveyronnais, j'en ai connu des très sympathiques Ce que j'aime à Bordeaux : Les monuments, la fontaine (inaugurée en hommage à mon grand-père) son histoire, la bonne cuisine, miamm, l'accent, les Girondins (surtout du temps de Gires), de bons souvenirs notamment en famille, un sentiment de sérénité dès l'entrée en gare Saint-Jean.
Bordeaux : Moi j'y ai pourtant passé plus de trois ans... Et je ne reviens pas sur mon commentaire. Pour ce qui est de Nantes, oui c'est plus grand et plus peuplé que Bordeaux du point de vue de la ville, mais par contre un peu moins du point de vue de l'agglomération. Mais bon ce n'est pas ça qui est important...
C'est une ville : Chacun défend sa ville ! Les Nantais pensent qu'ils habitent une plus grande ville, les Toulousains se croient au centre du monde, pour les parisiens, au delà de Saint Arnoult, il n'y a plus rien, etc. Tout ça est passionnant ! Ce que j'aime à Bordeaux : Ce que j'aime à Bordeaux, ce que j'y ai mon appart, mon boulot, un peu de famille et les amis. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les commentaires de ceux, parce qu'ils y ont passé une journée (avec leur a priori), pensent tout connaître, tout savoir, tout comprendre, d'un endroit ou d'une ville (quelque soit le lieu).
Une ville bien triste : Une ville jolie mais très ennuyeuse et dont on a vite fait le tour. Dommage que les façades soient si sales, les trottoirs aussi, que les musées soient si pauvres et qu'il y ait si peu d'espaces verts. Bref, à visiter si vous avez l'occasion de passer dans le coin, mais à ne surtout pas habiter. Ce que j'aime à Bordeaux : C'est joli, il y a de bons restaurants.
Vive bordeaux : Une jolie ville, vivante et populaire, proche de la mer et de l'Espagne. Ce que j'aime à Bordeaux : L'absence de ville dortoir et d'immeubles (Bordeaux est une ville basse, la plupart des habitant vivent dans des maisons. Forte vie de quartier (repas de quartiers, marchés, association sportive, chaque quartier a son club auquel il s'identifie). Mixité sociale importante, la fête du vin. Que dire, lorsque l'on vit à Bordeaux, on a la chance de vivre dans une ville épargnée par les tours ou chaque quartier a sa propre histoire et ses coutumes propres. "Les communes de Bordeaux" comme on dit pour la banlieue qui ont un charme fou et qui offrent à chacun la possibilité de vivre l'esprit d'un village sans l'esprit de clocher. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les râleurs, jaloux et autres qui aime le populo mais pas chez eux, l'incapacité chronique du bordelais à sortir de son quartier.
À voir... : Ville beaucoup trop ancienne à mon goût. Partout on l'on est on à l'impression d'être hors du temps... Ce que j'aime à Bordeaux : La place de la bourse et de la comédie. Le quartier Saint Pierre pour les restos. Très ressemblant au quartier Bouffay de Nantes d'ailleurs. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le gros problème c'est que les bordelais sont fiers, agressifs et avec un manque d'ouverture énorme, qui ne connaissent que bordeaux et irrespectueux au volant. Bref ils font fuir tous les nouveaux arrivants ou touristes...
Une ville agréable à vivre : Intermédiaire entre les petites villes et la grande ville (Paris), on est bien accompagné pour entrer dans la vie active. Bordeaux, une ville pour l'apprentissage de la vie citadine.

Ce que j'aime à Bordeaux : Les futurs quais avec accès piétons et vélo sécurisé, par contre pour les vélos pourquoi n'avoir pas fait dans certains quartiers comme Belcier ou tout est refait à neuf des pistes cyclables sécurisées surtout le long du tram vers Bègles car vu la grandeur des trottoirs cela n'aurait pas été un luxe aussi ne pourrait-on pas prévoir une piste cyclable sécurisée, soit du pont de pierre, soit en passant par l'ancienne passerelle du chemin de fer vers la piste Lapébie le long de la garçonne coté Bouliac. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les boîtes de nuit qui amènent une faune plus que douteuse et est-ce que toutes les boîtes sont en conformité avec les normes de sécurité car certaines sont en sous sol avec un petit escalier étroit et sans issue de secours, ne risque-t-on pas un accident ?
Avis sur Bordeaux : Bordeaux s'est amélioré, car je l'avais vu il y a 30 ans et je trouvais cette ville triste. Ce n'est plus le cas, seulement sur les quais, mais à l'intérieur c'est vrai que certaines rues sont sales. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture du 18ème. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité, surtout au travail, les gens ne pensent qu'à eux, sont très froids, n'ont pas la mentalité de l'entraide dans le travail. C'est chacun pour soi. Cela fait 14 ans que nous sommes installés dans la région et je ne m'y suis toujours pas faite : nous n'avons toujours pas de connaissances.
Décue !!! : On m'avait pourtant bien prévenue mais j'ai voulu voir par moi même... Cela fait 9 mois que je travaille à Bordeaux, et je ne me fais pas à la mentalité, froide, fermée, tout est dans le paraître. La ville par elle même n'est pas désagréable, une belle architecture, des promenades sympas à faire, pleins de boutiques, et ce n'est pas une ville spécialement sale contrairement à ce que j'ai pu lire. C'est une ville en pleine expansion qui mérite d'être vue. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, la proximité de la mer (45 minutes en train d'Arcachon). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tram où on retrouve un certain manque de civisme, la mentalité bourgeoise, un peu trop à mon goût, et cette froideur. Vous n'êtes pas loin du pays basque pourtant... Je m'attendais à trouver chez les bordelais ce côté festif, convivial, et bien non... Dommage.
Une vraie cité : Bordeaux est une métropole de culture et de civilisation. Les Bordelais, dans l'ensemble, se respectent. Ils sont adultes, ce ne sont pas des guignols. Ils sont réservés, attentifs, mais s'ouvrent et vous viennent en aide. Ils savent se vêtir. Ce qui est aussi une façon de savoir s'aimer. Les Bordelais sont solides et travaillent à bien vivre. Bordeaux, de même, ?uvre à s'épanouir. Ce que j'aime à Bordeaux : Ses maisons qui abritent leur jardin. Un côté secret. J'aime la bourgeoisie, place des Grands Hommes, et la plèbe, à St-Michel, les pavés des Chartrons, le tram, les grands travaux, l'élan vers l'avenir. Je fonds pour les deux glaciers de la Victoire, rue Sainte-Catherine et Capitule, avant la place Ravezies, devant le kiosque à pizzas!  J'aime les portes, balcons et croisées peints en vert, bordeaux, ou bleu outremer. J'aime les deux jardins botaniques, les bibliothèques, le jacuzzi de la Piscine Judaïque. J'aime l'accueil des grands écrans déployés lorsque, aux jours saints, descendent des cieux les Anges du Rugby! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Certains été, quand il n'y a pas un souffle d'air, Bordeaux devient aveuglant, sous un soleil implacable. On respire mal. On ne sent pas du tout l'Océan, bien qu'il ne soit pas si loin. A la Bastide, place Stalingrad, il est une hideur bleue, une statue ignoble, dont l'aspect évoque un éléphant myopathe, en pâte à modeler. Un ami m'a dit : "C'est un lion". Malgré les nettoyages, par temps sec, la rue Sainte-Catherine est sale mais dès qu'il pleut, elle glisse comme une savonnette, au point qu'y marcher relève de l'exploit.
Ville magnifique en mutation : Bordeaux cela fait 13 ans que j'y vis et je peux vous dire que c'est une ville superbe avec des styles architecturaux variés que l'on ne cesse de redécouvrir. De plus, les gens en général, qui peuvent paraître froids au début, sont très sympa ! Il y a beaucoup d'activités à faire dans et en dehors de bordeaux, on s'y sent au calme et en sécurité, bref, une ville où l'on grandi avec de belles images et de beaux souvenirs à raconter. Ce que j'aime à Bordeaux : Pouvoir se promener dans des quartiers très beau et très différents, le tramway, le cadre de vie, les gens, le FCGB, tant de choses... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Cela manque d'évènements culturels de qualité et d'infrastructures et clubs sportifs de haut niveau.
Bon cadre : Jolie ville, agréable et douce à vivre, si ce n'est les transports (voitures / transports en commun) qui ne sont pas encore réglés.
Pourrait faire mieux : Bordeaux est une superbe ville qui a subi un changement énorme et un revirement brusque. Toutefois les bordelais sont restés un peu bourgeois et l'accueil est certes un peu glacial encore. Pourraient mieux faire ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, les balades sur les quais, l'environnement verdoyant et la proximité des sites les plus extraordinaires comme la Dune du Pyla, la Citadelle de Blaye, les Châteaux viti-vinicoles, la campagne environnante, la plage et la montagne à deux heures de route... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La circulation trop dense, les transports trop chers...

La ressuscitée : L'ancien Bordeaux s'oublie vite, les gens sortent, marchent dans les rues jusqu'à tard, le soir. Elle est redevenue une ville du sud pour le plaisir de tous. Ce que j'aime à Bordeaux : Les nouveaux aménagements autour du tramway, les nouveaux quais, la façade des échoppes, la chaleur, le plaisir retrouver de se balader dans les rues. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il manque une grande rocade pour désengorger l'agglomération, "quelques" ponts pour traverser la Garonne et un retour de la création culturelle.
Bordeaux ? Ah non ! : Une ville sinistre, austère, monotone, sale... J'en passe et des meilleurs ! On est bien loin de l'esprit du Sud-Ouest. Si tout le monde salue la rénovation des quais, je lis peu de commentaires sur la ville elle-même, qui ressemble beaucoup à Saint-Denis (93) avec une touche de Sleepy Hollow (le film) ! Ce que j'aime à Bordeaux : La rocade, quand je pars. La proximité des Landes et de la mer. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La tristesse de ses rues, les façades noires et sales des échoppes, la pollution, les trottoirs dégoûtants.
Super pour les touristes : Une ville magnifique, une architecture incroyable, ses clubs de sports son vin, mais une ville sale où il y a de nombreuses crottes de chiens par terre, j'ai jamais vu ça ! Mais une ville réservé pour les étudiants ou les retraités car pour y vivre il faut vraiment avoir un sacré salaire vu le prix de l'immobilier c'est pour ça que je refuse ma mutation sur Bordeaux tout simplement vivre dans un f3 toute ma vie me fait... Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, les touristes, son vin, ses magasins. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les Bordelais chauvins, le prix de l'immobilier et l'insécurité, le soir.
Ah ! Bordeaux : Très belle ville. Incroyable métamorphose. Évolution hallucinante. Ravalement, plus de place aux piétons, moins de voitures en ville, le tramway, les commerces, l'architecture, le vieux Bordeaux, les quais (encore en transformation!) et j'en passe. C'est une ville sympa, de bonnes balades. C'est vraiment le petit Paris (surnom de Bordeaux). Il y a de tout, et partout des quartiers superbes et qui sont encore en transformation. Ce que j'aime à Bordeaux : Les Epicuriales, la fête du Fleuve, la fête du Vin, la foire aux Plaisirs (fête foraine sur la plus grande esplanade d'Europe non construite au c?ur de la ville depuis 1850), les quinconces aux multiples animations (esplanade des quinconces), le Triangle d'Or, les quartiers St-Michel, St-Pierre, la rue Ste-Catherine. On est à près de l'océan Atlantique avec ses plages sauvages, un littoral non construit, les dunes de sable... On sort de Bordeaux très vite et on est à la campagne avec les pins, les vignobles, le calme. Les soirées barbecues tranquilles entre amis au calme. Le tour de Bordeaux et ses banlieues paisibles résidentielles (d'ailleurs à Bordeaux on ne dit pas banlieue, on nomme le nom de la "ville"). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Manque d'ambiance, d'animations, l'été c'est mort. Les fermetures des bars à 1h et des boîtes a 4h, le déplacement des lieux de nuits (bars, boîtes, clubs...) en dehors du centre. Les gens font leur star bobos ou se la jouent, à l'inverse, banlieusard parisiens. On étouffe en ville l'été, on manque d'air à cause des bâtiments et de toutes ces rues piétonnes labyrinthe (attention, on ne se perd pas non plus). Mentalité particulière ; les Bordelais c'est leur ville et leur plage, Arcachon et le Cap Ferret (nouveau et futur St Tropez) l'été. Ils sont très sédentaires. Les rues sont sales par moment (certaines) et les crottes de chien au secours. Peu mieux faire ! Manque de poubelles publiques. Mais vu tous les énormes changements ces dernières années... Rome ne s'est pas fait en un jour. J'espère de tout c?ur que Marseille s'en sorte comme Bordeaux (ancien surnom : La Belle Endormie) ; car ce n'était pas gagné.
Bordeaux : Une très belle ville, une architecture remarquable, une population jeune et colorée, une ville vivante, Bordeaux m'a charmé. Ce que j'aime à Bordeaux : On y trouve de tout et même ce qu'on ne cherche pas, beaucoup de magasins, le centre ville est très vivant, peu de délinquance pour une ville de cette taille, le climat est pas mal mais un peu trop froid et humide en hiver, la culture est très accessible et il y a de très bons musées comme le centre d'art contemporain par exemple. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Bordeaux c'est un peu Paris à l'échelle de la région Aquitaine, il y a trop d'administrations, trop de monde en est dépendant. Il y a beaucoup de circulation, beaucoup d'embouteillages, les gens conduisent comme s'ils étaient seuls sur la route, les piétons traversent n'importe où et quand ça leur chante, ils ne regardent même pas si une voiture arrive. Tout cela m'a poussé à ne plus me rendre dans le centre-ville en voiture. Et puis la ville est remplie de gros 4x4 de marques allemandes ça prend de la place et ça pollue. Les impôts sont incroyables. La ville est sale, les rues ne sont pas nettoyées et vu ce que l'on paye c'est assez révoltant. En résumé j'aime beaucoup Bordeaux mais c'est beaucoup trop dur d'y vivre financièrement.
Il faut l'apprivoiser : Cela fait un an et demi que je vis à Bordeaux, et il est vrai que j'ai eu du mal à m'habituer à  "l'esprit" de cette ville, n'ayant connu que l'exubérance du Sud-Est (ce n'est pas un mythe), mais si l'on regarde les choses objectivement, il y a peu de choses que l'on peut reprocher à Bordeaux. Ce que j'aime à Bordeaux : La "beauté froide" de l'architecture, les bons restaurants, l'accessibilité aux commerces en tout genre, l'accès peu cher à la culture. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'esprit select de certains néo-bobos ! On dirait qu'il y a deux existences bordelaises : celle du Bordelais "in" qui "vit" sa ville, et celle du Bordelais "out" qui la regarde.
Bordeaux : Bordeaux est une belle ville, elle a une superbe architecture. On y trouve tout ce que l'on recherche, la population est jeune par ses étudiants, elle est à proximité de l'océan. Par contre Bordeaux n'a rien du sud-ouest d'ailleurs les gens du sud-ouest compare la ville à Paris pour son orgueil et sa froideur. La ville de Bordeaux ne ressemble pas du tout a ça ville voisine du sud-ouest Toulouse qui est plutôt une ville du style espagnol, qui fait plus "sud". Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté de la ville, son architecture. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens sont froids et orgueilleux.
Noir c'est noir... : Une ville intéressante côté architecture indéniablement mais je ne m'y suis pas senti à l'aise à cause d'une certaine austérité qui y règne... Ce que j'aime à Bordeaux : Les maisons 18ème, les quais. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mer à 1 heure de route quand ça roule bien, les bagnoles partout, les bobos, la saleté, la pollution, l'aspect du centre ville la nuit qui ne donne pas envie de traîner...
Bordeaux la magnifique : Une très belle ville, une des plus belles villes de France, très belle région. Ce que j'aime à Bordeaux : Son charme, ses façades du 18ème siècle, la rue Ste Catherine, le grand théâtre, les allées Tourny, le triangle d'or, ses monuments, ses magasins, pratiquement tout ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'ambiance malsaine dans le travail, certains bordelais qui ont tout vu, tout fait, l'auto dénigrement de certains, les flambeurs.
Bordeaux, grande ville du SO, Toulouse, grande ville de France : Au delà de l'intérêt architectural, culturel, géographique et climatique [avec pour les deux : 14°C moyenne annuelle jour/nuit et + 2 050 h soleil/an mais petit bémol sur l'occurrence des pluies bordelaises 150 j/an vs 99 j/an pour Toulouse] de nos deux cités qui en font potentiellement des villes fort agréables à vivre, il est évident que du strict point de vue démographique [et donc aussi de plus en plus économique], les deux villes ne jouent pas (plus) dans la même catégorie... Population estimée par l'INSEE [intra muros] au 01/01/08 Toulouse : 460 204 habitants [+ 7 499 hab./an] ; aire urbaine : + 20 520 hab./an Bordeaux : 235 678 habitants [+ 2 539 hab./an] ; aire urbaine : + 6 199 hab./an Au niveau régional, le solde annuel 2004 de création d'emplois [rappel : France + 0.3%] s'établit en pourcentage comme suit Midi Pyrénées : + 2 %, Aquitaine : + 0.8%. Ce que j'aime à Bordeaux : Je vais faire les 250 km (en train) qui nous séparent ce week-end pour la redécouvrir...
Bordeaux : Avant de dire que les Toulousains se prennent pour les seigneurs du Sud-Ouest, il faut d'abord se regarder le nombril car les Bordelais se la jouent un peu trop parfois ! "Nous pardonnons aux Bordelais d'aimer Bordeaux, alors qu'ils pardonnent aux Toulousains d'aimer Toulouse" ! C'est çà l'ouverture d'esprit! Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'arrogance de certains Bordelais d'origine à l'égard de Toulouse et des Toulousains.
Une ville très agréable : Une ville rénovée de fond en comble, malheureusement la mentalité n'a pas changée mais à force on s'y adapte car il y a quand même beaucoup de gens merveilleux à Bordeaux. Il faut juste dépasser les préjugés. Ce que j'aime à Bordeaux : Une très belle ville, très agréable, un centre ville très étendu et très dense. Bordeaux est une vraie métropole quoiqu'en disent les Toulousains qui se croient les "seigneurs" du Sud-Ouest. Bordeaux est un vrai pôle que ce soit au niveau économique, administratif, judiciaire, industriel, militaire ou ferroviaire.
Bordeaux : Le nombre de restaurants à Bordeaux n'est pas aussi élevé que certains le disent. Ce que j'aime à Bordeaux : C'est une jolie ville bien rénovée, une bonne ville de province bien tranquille. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Malgré la rénovation, la ville reste froide, grise et pas assez "folle". 
Bordeaux superbe ville : Une ville très agréable et magnifique, un très bon cadre de vie, des Bordelais tolérants et ouverts. Pour avoir connu Marseille pendant 15 ans je préfère nettement Bordeaux : les gens sont plus "vrais", plus froids au premier abord mais quand ils se lient d'amitié c'est à vie. Bordeaux, contrairement à ce que certains pensent, est, à mon avis, plus festive que Marseille : les soirs à la victoire, à Saint-Pierre ou quai de Paludate sont plus animés qu'au vieux port. La ville est bien plus belle et les nombreuses rues piétonnes sont très agréables. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, le calme des gens, le réseau piéton (un des plus grands de France avec la rue Sainte-Catherine la plus grande de France), le grand nombre de restaurants (le deuxième de France après Paris) dont certains de très bonne qualité comme Le Chapon fin ou La Tupina (classé n°2 mondial), le cosmopolitisme (plus de 70 000 étudiants avec de nombreux Africains, Antillais mais aussi des Européens de l'est, des Asiatiques). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La propreté des rues.
Le joyau mal aimé : Que de méchancetés sur Bordeaux ! En plus la plupart du temps c'est complètement injustifié car les bordelais ne sont pas tous des bourgeois, des gens froids ou fermés. Mais certains d'entre eux sont comme ça c'est peut-être la conséquence des préjugés que les gens d'autres régions émettent sur eux depuis des lustres et qui ont pourri la réputation de la ville. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture ! Auparavant, il y a quelques années de cela je ne faisait pas attention mais pour avoir visité la majorité des autres villes de France, je peux dire maintenant que Bordeaux est une ville magnifique. La rénovation de la ville à été fulgurante en 10 ans la ville est enfin devenue désirable tout le contraire de ce j'ai connu dans les années 80 et 90 où cette ville était en profond déclin. A Bordeaux, j'aime la rue Sainte-Catherine, le triangle d'or (un peu trop élitiste cela dit), les quais, le cours Victor Hugo réaménagé, le cours de l'intendance, beaucoup de choses en résumé car c'est une ville très agréable malgré quelques gros défauts. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le climat, trop de pluie !!! Le bruit, la saleté des trottoirs, les crottes de chiens, les poubelles partout dans les rues, la circulation chaotique, les boulevards qu'il faudrait rebaptiser "rocade" tellement il y a de voitures et de bouchons, les grèves des transports en commun tous les ans avant Noël.
Mon regard sur Bordeaux : Une ville immense à traverser où en été vous êtes surpris de ne voir personne...Où sont passés les gens en plein été ? Ce que j'aime à Bordeaux : La remise en état des monuments et centre ville nettoyés... Le tramway que j'ai pu apprécier pour sa rapidité, son silence, et son intégration dans la ville. Je n'ai pas aimé la laideur des murs tagués partout ! Un peu de fermeté dans ce domaine et faites payer ceux qui salissent aussi facilement leur ville. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La pollution hors centre ville qui gangrène les maisons et murs partout et rend la ville noire et triste de pollution. Les poubelles sorties à toutes heures du jour et les trottoirs minuscules pour les passants. Comme dans ma ville, Reims, je n'aime pas voir les travaux en plein été qui détruise l'ambiance...
J'aime Bordeaux mais pas les caricatures de bordelais : Je suis arrivé à Bordeaux en 1995, et j'étais pas super enthousiaste à l'idée d'y faire mes études ! En effet à cette époque la ville était sombre, sale, hantée de friches industrielles... Depuis 1995, Bordeaux fait sa révolution : tramway, piste cyclable, qualité de l'air, moins de circulation en voiture, plus de petits commerces dans les quartiers... Ce qui me paraissait inenvisageable il y a 12 ans est un fait : j'aime Bordeaux et je veux y rester ! Ce que j'aime à Bordeaux : Le tramway, les musées gratuits, le kiosque de la culture pour des tarifs réduits, les maisons du vélos, les pistes cyclables, les lumières, le miroir d'eau, la vie moins chère qu'à Nantes, Lyon ou Barcelone, les espaces verts, une qualité de l'air retrouvée, les vélos gratuits, les logements sociaux intégrés dans le paysages urbains, la rénovation du centre historique et de ses logements sociaux... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bordelais qui ressassent sans arrêt les rengaines de commerce triangulaire, de bourgeoisie et qui ne vivent pas dans le Bordeaux d'aujourd'hui, celui qui fait son travail de mémoire et qui a des projets de rénovation urbaine toujours plus audacieux : Bastide les berges du lac...
Mon avis : J'adore !!! Enfin je tiens juste à dire que je viens d'une autre région, et je me suis parfaitement intégré. Je viens d'Alsace et j'ai trouvé les gens hyper chaleureux. Je pense que le fait de s'intégrer ne vient pas forcément des autres... Il faut aussi apprendre à aller de l'avant par soi même... Après tout, tout ne peux pas nous tomber dans les mains... J'adore cette ville son ambiance sa convivialité, sa jeunesse... Vive Bordeaux et bravo ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je ne suis pas très fan de la circulation mais bon, en ville c'est partout pareil, la voiture est à bannir !!! Sinon peut être encore le fait que certains bâtiments sont grisâtres mais je pense qu'ils seront de plus en plus rénovés...
On n'est pas à Intervilles !!! : Nous ne sommes pas à Intervilles ! Et on ne rejoue pas non plus le derby de la Garonne. Alors arrêtez de toujours opposer/comparer Bordeaux à Toulouse (et vice versa). Ayant habité les deux villes, je peux vous assurer qu'elles ne se ressemblent absolument pas ! La comparaison est alors bien difficile. Ce que j'aime à Bordeaux : Les quais (même les hangars désaffectés), la restauration du vieux Bordeaux, les alentours de Bordeaux (la pinède, les vignobles, le Bassin d'Arcachon...). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La grande bourgeoisie bordelaise, la boboïsation du centre-ville, les coûts de l'immobilier qui ont beaucoup grimpé.
Bordeaux : C'est une ville superbe où il fait bon vivre. Ce que j'aime à Bordeaux : L'ambiance, la beauté de l'architecture, la Garonne. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tram hyper moderne et complètement anachronique avec l'architecture générale de la ville et la place Pey-Berland qui a perdu tout son charme... pour devenir un grand espace urbain froid et tout béton alors qu'avant la place était magnifique avec ses grands arbres majestueux.
Au bord de l'eau : C'est une ville qui reprend ses origines autour de la Garonne on a embelli les bord du fleuve et libéré des espaces sur les quais on a reconstruit La Bastide et on commence à bannir la voiture du centre-ville en rendant très difficile la circulation. Ce que j'aime à Bordeaux : Les bords de la rivière, la façade des quais, le jardin public, la place des Quinconces, la place de la victoire, la rue Sainte Catherine, le tramway pour aller à la préfecture, aux tripodes et pour les étudiants la fac. Le pont d'Aquitaine et de pierre, même la base sous marine a un certain charme, n'oublions pas aussi la banlieue où certaines petites villes s'embellissent pour former un ensemble. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tracé du tramway qui forme une croix et ne permet pas de relier le périphérique. La cité mondiale du vin qui forme une verrue d'acier avec le nouveau palais de justice.
Il fait bon vivre à Bordeaux le temps d'un week end ! : J'ai vécu un an et demi à Bordeaux dans le cadre de mon travail. Bordeaux est très belle ville qu'il faut impérativement avoir vu dans sa vie. En revanche, y vivre relève d'un défi permanent : les gens sont fermés et superficiels. Il est très difficile de s'y intégrer et de faire des connaissances... C'est notamment ce pourquoi je pars de Bordeaux sans aucun regret ! Ce que j'aime à Bordeaux : Le patrimoine et l'architecture, le quartier Saint Pierre (on y trouve de bons restaurants pas chers), l'océan à 50 km, le jardin public, les magasins de la rue Sainte Catherine (hors samedi), le vignoble alentours. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mentalité du" tout dans le paraître", le manque de franchise, le manque d'amabilité des commerçants, le manque de dynamisme au niveau de l'emploi, la saleté des rues, la pollution, les difficultés de circulation et de stationnement, le réseau de bus à améliorer, la pluie (et même s'il ne pleut pas, il y fait toujours très humide).
Nombrilisme : La ville est superbe... Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture est splendide, les monuments d'une rare beauté, la proximité de la plage et de la campagne ainsi que de nombreux châteaux à visiter dont certains vins excellents... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : J?ai habité à Paris et en banlieue... puis en Picardie dans l?Aisne... ensuite sur le bassin d?Arcachon... je n?ai jamais vu des habitants comme ça, on vous dévisage, la politesse n?est pas adoptée par tout le monde, bref si vous venez d?ailleurs il sera pour vous très difficile de vous intégrer?
Bordeaux : Franchement je suis né dans cette ville et je crois que je n'ai rien connu de mieux, j'adore ma ville venez visiter ça vaut le coup !!! Ce que j'aime à Bordeaux : L'ambiance, le climat, très pratique pour le shopping, bien pour sortir, transports géniaux... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je pense qu'il faudrait plus de tram et de bus, que la ville soit surtout plus touristique, plus d'hôtels, plus de boites de nuits, plus de magasins et plus d'agents de nettoyage, plus de sécurité et rénovation des quartiers pauvres parce que tout le monde mérite mieux et pour finir un plus fort trafic aérien.
Bordeaux métamorphose en cours... : J'ai connu Bordeaux il y a une quinzaine d'années. La ville m'avait alors fait très mauvaise impression : bâtiments noirs, circulation pénible, l'endroit n'était vraiment pas agréable... De retour à Bordeaux en juin 2007, je suis tombé sous le charme de la ville : le tramway, le réaménagement des voiries, le ravalement de nombreuses façades et l'usage du vélo ont rendu la ville conviviale. Certes, les Bordelais sont un peu "coincés", mais doit-on exiger des gens d'autres régions (ou d'ailleurs) qu'ils nous ressemblent ? Passée cette apparente froideur, j'ai rencontré des gens serviables et sympathiques. J'apprécie également les rues piétonnes où l'on trouve toutes les enseignes, des marques les plus populaires aux plus chics... Personnellement je trouve que les villes "moyennes" de province telles que Bordeaux, Grenoble ou d'autres encore sont bien plus agréables que Paris, que ce soit pour y vivre ou pour y faire du tourisme. Ce que j'aime à Bordeaux : Le centre-ville où la circulation est limitée. Le tramway et le développement du vélo. Les commerces. L'architecture. Le charme discret de certains quartiers. La Garonne qui nous rappelle que l'océan n'est pas si loin... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je trouve que les contrastes sociaux sont assez marqués.
Influence de Toulouse sur Bordeaux ? : Le précédent intervenant pointait la très forte influence qu'exercerait Toulouse sur Bordeaux... Dans quel domaine et par quel biais ? Ce que j'aime à Bordeaux : J'essaierais de la découvrir !
Une ville paradoxale : Une ville qui s'ouvre de plus en plus mais dont une partie de la population tient à tout prix à se refermer sur elle même. Ce que j'aime à Bordeaux : Les magasins, le quartier Saint-Pierre, les quais, les transports en commun de plus en plus performants, la mise en valeur des monuments, la politique de ravalement de façades, en 10 ans la ville c'est métamorphosée, je m'en souviens Bordeaux n'était auparavant qu'une ville froide et déprimante. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La grisaille encore trop présente, trop de touristes d'un coup, la bourgeoisie bordelaise, les bobos, le bruit, la circulation, la saleté des rues, la banlieue moche et uniforme, l'influence très forte de Toulouse.
Une petite Lyon : Bordeaux a une mauvaise réputation ? C'est vrai. Mais c'est le lot des villes superbes, critiquées par les jaloux. Pour moi, Bordeaux est une sorte de petite Lyon (pas si petite, en fait), avec le même genre d'habitants, pleins de cette discrétion que certains prennent pour de la froideur. C'est sûr, ça change du chauvinisme de Toulouse ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture à n'en pas douter ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le même reproche que pour Lyon : Bordeaux ne sait pas faire parler d'elle. C'est une ville qui agit mais qui ne communique pas assez.
Mieux que Toulouse : Je viens d'emménager sur Bordeaux après avoir quitté Toulouse avec beaucoup d'appréhension. Mais elles se sont toutes dissipées à part peut-être le préjugé sur la bourgeoisie locale. Pour le reste, monument, cadre de vie, transport en commun, infrastructure, loisir, tout me convient à merveille. Bordeaux n'est peut-être pas le paradis mais c'est quand même beaucoup me mieux que ce que l'on en dit trop souvent. Ce que j'aime à Bordeaux : Monument, transport en commun, loisir, cadre de vie, environnement. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Circulation (une vraie horreur...).
Hélas ! : Je trouve très difficile de vivre à Bordeaux surtout pour des personnes qui ne viennent pas de la région, je suis déçue, je ne suis pas à l'aise et je me pose beaucoup de question sur les rapports humains ici quasi inexistants. Je suis du Nord, eh oui, mutée professionnellement depuis 4 mois, je constate avec tristesse que l'individualisme est omniprésent. Les klaxons jours et nuits, les automobilistes stressés sans savoir vivre, le manque de parking qui rime avec fourrière. Les Bordelais ont une ville magnifique, dotée d'une architecture et une histoire très noble, un climat très appréciable, un contexte naturel incomparable mais pourtant ils leur manquent "le sourire", la chaleur humaine, la capacité d'accueillir, le sens du partage et surtout du zen ! Aller dans un bar pour espérer rencontrer des ami(e)s reste irréalisable jusqu'à présent car le nombrilisme est monnaie courante. Je trouve cela si décevant et frustrant. J'ai habité Paris, les Alpes et je suis très surprise de constater que la mentalité est bien plus difficile, l'adaptation plus rude et l'inexistence d'hospitalité me donne une sensation de déception constante. Ce que j'aime à Bordeaux : L'histoire et l'architecture très noble, le tramway silencieux, les pistes cyclables, le climat, la mer à 45 min et pas n'importe laquelle, la diversité gastronomique. La ville est assez propre et dispose de quartiers très différents de ce qu'on peut trouver en France. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Beaucoup trop de choses, le prix des loyers, la difficulté de trouver un logement, le manque de parking, le bruit, les klaxons, les agressions verbales, auditives, physiques, le machisme, l'égoïsme, le sourire, le manque de chaleur humaine.
Bien mieux qu'ailleurs : Bordeaux est une ville dont la mauvaise réputation est totalement injustifiée car les râleurs s'expriment bien plus souvent que les gens satisfaits. Cette cité (au sens historique du terme) allie la richesse, la diversité et les avantages d'une grande métropole en limitant le plus possible les inconvénients. Bien peu de grandes villes françaises peuvent se targuer d'être à 15 min de la campagne (et quelle campagne ! Les vignes à perte de vue offrant un spectacle autrement plus grandiose que les champs de blé ou de maïs), à 45 min de l'océan (totalement différent selon que l'on va à Lacanau, Arcachon ou Biscarosse), et à 2h30 de la montagne. Enfin son rang de capitale régionale et de capitale mondiale du vin en font une ville culturellement très dynamique surtout dans le domaine du cinéma.
Ma ville Bordeaux : Malgré bien des défauts, Bordeaux est une jolie ville agréable à vivre, depuis plus de 40 ans, je ne me lasse pas (78 ans) de rencontrer des touristes, des étudiants, ils sont tous très chaleureux et aiment Bordeaux. Ce que j'aime à Bordeaux : Ce que j'aime à Bordeaux ce sont les bords de Garonne, bien sûr, il manque des arbres, le théâtre est plus que beau, le marché des capucins à voir le samedi matin, il y a des cinémas, des spectacles de toutes sortes, le nov-art un grand moment, les petits restos... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les trottoirs, une honte, à part le quartier du triangle, Bordeaux est plus que sale.
Bordeaux, cache misère : C'est une belle ville, c'est sûr mais je trouve que les touristes (omniprésents cet été et le mot n'est pas faible) sont émerveillés par tout et n'importe quoi (avec eux, même des toilettes publiques autonettoyantes deviennent des monuments) ils vont tous aux mêmes endroits complètement aseptisés (place des Quinconces, place de la comédie, le miroir d'eau pour ne citer que cela) où il n'y a plus de vie pour que tout soit propre et beau pour leurs yeux. C'est triste. Ce que j'aime à Bordeaux : Beaucoup de choses quand même !!! Il s'y passe toujours quelque chose, il y a toujours du monde, contrairement à ce que les gens extérieurs peuvent penser c'est une ville multiculturelle et c'est tant mieux ! Au niveau de l'architecture c'est quand même assez plaisant et la ville n'est pas trop sale (ça dépend des endroits) ce qui est encore plus agréable. Le quartier Saint-Pierre est génial pour ses restaurants et pour la communauté homosexuelle très présente qui me rappelle le Marais à Paris. Sinon j'aime beaucoup la place Gambetta car c'est l'une des seules grandes places de la ville à ne pas avoir été défigurée par les travaux de ces dernières années contrairement à Pey Berland ou la Victoire. Donc il y a toujours ce magnifique petit square, le plus petit espace vert de Bordeaux mais pour moi le plus joli, par contre l'inconvénient c'est la circulation autour, incessante car en fait la place est un gros rond-point. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les habitants des départements proches ou limitrophes de la Gironde (16, 17, 19, 24, 40, 47, 64) qui critiquent Bordeaux et les bordelais et qui pourtant viennent tout le temps ici pour faire leurs emplettes, voir un concert, ou pour aller à un match des girondins par exemple. Je trouve cela bien déplacé de critiquer une ville sur laquelle on profite, qui plus est ces gens là se sentent comme chez eux ici et ce sont des conducteurs très dangereux, ils ne respectent pas le code de la route, ils sont perdus mais font semblant de ne pas l'être. Sinon ce que je n'aime pas c'est la misère que l'on cache à tout prix aux yeux des touristes. Derrière la place de la bourse (qui doit être un des lieux les plus visités de la ville) il y a beaucoup d'immeubles noirs et délabrés (cela m'a choqué). Sinon les "sculptures" que la mairie à installé aux endroits stratégiques du centre-ville sont vraiment horribles. La place Pey-Berland comme je l'ai dit précédemment est devenue détestable, certes la tour a été rénovée mais la cathédrale, elle, reste crasseuse, tout y est gris, les bancs publics ressemblent à des tombes, et puis la place n'est plus très bien fréquentée. Sinon on s'aperçoit bien de la misère en voyant le nombre de SDF dans cette ville il y en a malheureusement de plus en plus? Et puis Bordeaux ce n'est pas Venise il y a trop de touristes d'un coup et j'ai de plus en plus peur que la ville perde son âme et ses habitants avec. Il ne faut pas qu'elle devienne une ville-musée figée dans le temps n'ayant plus aucune perspective. Aussi ce que je n'aime vraiment pas c'est le côté trop élitiste des magasins de prêt-à-porter du centre-ville.
Bordeaux tu me manques : J'adore cette ville, elle est de plus en plus belle, peut-être parce que j'habite à Marseille. Je dois dire que c'est propre comparé à certaines villes. Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime les vieux quartiers, on peut vivre en ville tout en ayant des parcs. La nuit la ville est super belle, le quartier Saint-Pierre est assez sympa. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il est vrai que les gens sont assez froids, les boîtes ferment trop tôt, ce qui manque c'est une grande salle de concerts en fait j'aime tout.
Bordeaux , je ne t'aime pas du tout : Bordeaux, tu n'es qu'apparat et puis derrière, tes trottoirs sentent mauvais, la vie est sclérosée. La vie festive est si animée que tous les bars sont concentrés sur un bout de trottoir de 100 m (le long des quais), du coup le reste de la ville est un no man's land à 21h. Ce que j'aime à Bordeaux : Quand je regarde le ciel, pour éviter de regarder la ville. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Je comprends pourquoi les Bordelais sont si égocentriques, c'est à force que tout le monde critique leur ville donc du coup, ils se rebiffent et en font un peu trop. Comprenez qu'avant toute chose, ce n'est pas de leur faute.
Ce que j'aime à Bordeaux : Bordeaux à une très belle architecture, de beaux monuments, c'est une jolie ville. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'ambiance, les bars de la victoire qui sont d'une tristesse (par contre le quartier Saint Pierre est très sympa). Les gens sont froids, ne sont pas très cultivés, ont peur de l'inconnu alors sortent leur arme principale : la critique. Le temps : il pleut, il pleut, il pleut !!! Ça n'arrête pas contrairement à ce croient les gens qui ne connaissant pas le sud ouest ; car les Bordelais aiment dire qu'il fait beau alors qu'il n'en est rien. Je sais ce que je dis, ça fait 5 ans que j'y suis.
On s'y sent bien : De souche bordelaise & vivant en région parisienne pour des raisons professionnelles, je n'ai jamais autant savouré la simplicité & la douceur de la vie bordelaise. Certaines idées reçues nécessitent une mise à jour car avec plus de 100 000 étudiants, des quartiers en pleine rénovation, de nouvelles infrastructures, Bordeaux bouge, Bordeaux vit. La ville austère dont on parle encore, à tort, n'existe plus que dans les manuels d'histoire. Les touristes y sont les bienvenus, les gastronomes sont au paradis & la région a beaucoup à offrir de part sa diversité. Le climat y est agréable lui aussi, même si l'influence océane est bien présente. Une ville chic, certes, aux accents du Sud & qui s'assume pleinement. J'adore ! Ce que j'aime à Bordeaux : La gastronomie, l'architecture, le patrimoine mis en valeur, la taille humaine de la ville, la douceur de vivre & la périphérie agréable, la côte Atlantique. La simplicité du quotidien (si l'on excepte la circulation). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Bordeaux paie les frais d'un réseau de transport longtemps non performant : les Bordelais sont des adeptes du tout voiture. De plus, sur la carte, c'est un passage obligé vers l'Espagne. Un axe de contournement est plus qu'urgent : on sature. Comme tous, j'attends la fin des travaux, que la ville respire autour de son Tram. Patience... Quant à l'activité économique & le bassin de l'emploi, c'est indigne d'une grande cité moderne. Comme partout, la petite délinquance augmente, dommage...
Je l'adore autant que je la deteste... : J?y suis né et j'ai toujours eu l'impression que cette ville était une enclave dans le Sud-ouest. Les habitants sont froids et l'ambiance festive et chaleureuse que l'on associe à cette partie de la France n'y est que très peu souvent au rendez-vous. Bordeaux est une ville où la bourgeoisie à encore trop d'emprise sur de nombreux domaines. Ce que j'aime à Bordeaux : La ville s'est réveillée, la mise en valeur de tous les monuments, c'est agréable de s'y promener à pied (en dehors du samedi), les pistes cyclables qui se développent bien, le tramway dont le réseau s'étend de plus en plus, Bordeaux regarde enfin vers l'avenir !!! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les travaux je suis d'accord, mais il y en a partout et les nuisances ne sont pas négligeables. Avec la nomination à l'UNESCO de la ville en juin dernier, je crois que la ville va devenir une ville de touristes (elle l'est déjà beaucoup trop à mon goût), une ville musée qui n'évoluera plus et dont le prix de l'immobilier va atteindre des sommets. La rive droite que l'on disait "métamorphosée" ne l'est que sur le bord de la Garonne? Il suffit de parcourir quelques centaines de mètres en direction de la banlieue pour se retrouver dans un "no man's land" constitué d'anciennes gares de fret avec des hangars détruits et des wagons squattés où au milieu d'usines à l'abandon. Quelle déception ! C?est ça le renouveau ??? Ce qui me choque le plus c'est que de très nombreuses personnes ont élu domicile dans ces squats alors qu'à deux rues de là se trouvent des résidences de très haut standing. Une ville à deux vitesses... Question circulation, le tramway n'a quasiment rien fait évolué, les bordelais sont toujours abonnés au tout voiture (ou 4x4), j'ai l'impression qu'aucun automobiliste ne s'est habitué au tramway... A la fin de l'année, cela fera 4 ans qu'il à été mis en service, il serait peut-être temps de faire attention !!! Question climat, j'ai toujours détesté, l'hiver il fait très froid et très humide, on ne voit plus le soleil, la pluie alterne avec le brouillard, le vent est fort et omniprésent tout au long de l'année, l'été la ville se vide (quand on peut en partir vu les embouteillages sur la rocade et les autoroutes alentours...) car les températures y sont atroces et car le manque cruel d'espaces verts et de fraîcheur nous étouffe littéralement. Que de points négatifs vous allez vous dire ! Moi je dis ce que je pense sur ma ville natale que je ne fais pas que glorifier car Bordeaux à beaucoup de qualités mais en compensation beaucoup de défauts. C'est une ville où les gens ne sont ni ouverts, ni fermés et je comprends tout à fait que certains nouveaux arrivants y soient un peu déçus. Mais n'arrivez pas la tête pleine de préjugés ! Jugez-en par vous-même ! Dernier point : le samedi c'est affreux de faire les boutiques dans le centre-ville, il y a trop de monde, on vous marche dessus, on vous bouscule et les rues commerçantes deviennent des poubelles à ciel ouvert...
Bordèu, Bordeaux, Burdeos : Bordelais de souche mais grand voyageur, je n'ai jamais trouvé mieux que Bordeaux comme ville et que la Gironde comme département. Je ne méprise pas du tout (je suis un fana de Lille ou de Marseille par exemple), je constate ! Bordeaux est foncièrement une ville du Sud : un peu superficielle, chauvine (et elle a des raisons de l'être) mais chaleureuse et agréable à vivre. Osca Bordèu ! Ce que j'aime à Bordeaux : Le petit peuple bordelais, très sympathique et gouailleur. Le climat, malgré les trop fortes chaleurs. La scène rock, ska, punk, très développée. La beauté générale des façades et des rues, l'ambiance villageoise et légère. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les gens qui critiquent et qui pourtant squattent de plus en plus nombreux nos petits coins de paradis, les bobos qui font monter les prix et tuent le Bordeaux populaire, les méchus de certains quartiers du centre qui flinguent la réputation de la ville entière.
Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime son climat pluvieux et venteux. Bordeaux est une très jolie ville avec les activités d'une grande ville. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Dommage que Bordeaux ne soit pas en bordure de l'océan Atlantique, je l'imagine facilement avec un grand port maritime comme aux Havre ou Marseille.
Ce que j'aime à Bordeaux : La ville en général, surtout le quartier Saint-Pierre, les quais, le tramway, le climat, l'activité permanente, les rues commerçantes, l'anonymat d'une grande ville, les étudiants très gentils !!! Et puis c'est ma ville natale j'y suis forcément très attaché !!! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les travaux permanents, la saleté des rues !!! (surtout les rues pavées qui ne sont jamais nettoyées...). Tout est fait pour les touristes au détriment des bordelais... La ville n'a toujours pas de salle de concert décente... Les quartiers sont très différents socialement (bobos et bourgeois d'un coté et pauvres de l'autre...) !!! Mais je pense que c'est pareil partout ! Les petits commerces de proximité sont tous remplacés par des agences immobilières ou des banques !!! Les quartiers vont tous perdre leur âme !!! Mais cela a l'air de ne gêner que moi... J'oubliais que Bordeaux est une ville d'individualistes ou tout le monde a une voiture (ou plus...) pour aller dans des centres commerciaux périphériques impossibles d'accès en transport en commun... Les boîtes de nuit sont toutes regroupées au même endroit je trouve ça complètement nul !!!
Mise au point : Je ne comprends pas trop les nombreuses critiques négatives sur cette ville. Originaire de Lille, j'habite à Bordeaux depuis 3 ans, après avoir habité à Lyon et Marseille. Comme partout, j'ai trouvé à Bordeaux des gens prétentieux et hautains, mais pas plus ni moins qu'ailleurs. Mais par pitié arrêtez de généraliser... Bordeaux (et son agglomération) n'est pas habitée que par des bourgeois coincés ! Sur une agglomération d'1 million d'habitants environ, ça serait quand même extraordinaire. Je me suis fait des amis par l'intermédiaire de mon travail aussi rapidement qu'ailleurs, dont quelques bordelais d'origine qui n'ont pas la mentalité fermée décrite par certains sur ce site. Bien sûr, il y a des chauvins, qu'on me dise dans quelle ville il n'y en a pas ? Les toulousains estiment que Toulouse est LA ville, les Montpelliérains ne voient que Montpellier, et les Marseillais ne jurent que par Marseille, et c'est partout pareil, ce n'est pas pire à Bordeaux qu'ailleurs. Ce pseudo sentiment de supériorité de la part des Bordelais est à mon sens plus une vue de l'esprit qu'une réalité, j'en avais entendu parler avant de m'y installer comme beaucoup de personnes, et je peux le dire en connaissance de cause, cette réputation est fausse et tient plus d'un lieu commun entendu trop souvent que de la réalité. Pour résumer, tout n'est pas noir à Bordeaux, tout n'est pas rose non plus, c'est une grande ville avec ses avantages et ses inconvénients, mais pour l'instant je m'y sens bien et je n'ai pas envie d'en partir. Ce que j'aime à Bordeaux : L'ambiance de la ville, l'architecture. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La saleté des trottoirs (incivisme des propriétaires de chien, un vrai problème).
Bordeaux : Très belle ville à taille humaine, passer des week-ends à la plage ou en campagne. La tranquillité de la vie qui donne l'impression d'être un peu coupée du monde, on aime ou on n'aime pas. Espérons que Bordeaux continue son renouveau pour nous offrir des nouveaux quartiers et qu'elle devienne plus dynamique en terme de développement économique et d'ouverture sur le monde. Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté de son architecture, l'odeur des pins qui vient jusque dans la ville les soirs d'été, les gens moins spontanés mais plus authentiques... La diversité de ses quartiers, le nombre de ses associations, une vie culturelle intéressante. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les dimanches pluvieux déprimants, le travail difficile à trouver. L'individualisme, le manque de civisme, la propreté des rues qui laisse à désirer et le manque d'ouverture de la ville sur le reste du monde.
Déçue, triste et atterrée par certains commentaires... : Magnifique ville à qui veut la voir... Ce que j'aime à Bordeaux : Je suis née à Bordeaux, j'ai vécu à Bordeaux. Pour avoir vécu en Angleterre, en Suisse et en Thaïlande, je suis toujours émue de revenir dans ma ville. Les odeurs, la chaleur, le calme et la splendeur architecturale me réjouissent à chaque fois ! Je peux dire que j'ai connu Bordeaux avant et Bordeaux après rénovations : la fameuse "Belle Endormie" retrouve petit à petit son dynamisme et sa créativité !!! Oui j'ai bien dis "créativité" : combien de petits théâtres, de cafés théâtre possédons nous ? Tellement quand on se donne les moyens de simplement voir. Depuis 6 ans cette ville revit avec effervescence et bonheur... Jamais blasée et toujours surprise, au détour d'une rue, de découvrir une ambiance, une boutique, une terrasse... Alors voilà, je suis bordelaise pure souche, c'est à dire que je regroupe à peu près tout les défauts énumérés... Je dresse le tableau de ma superficialité : je vis à Caudéran, je suis une ex-tivolienne, j'adore faire du vélo (tellement bourgeois ou provincial...), j'adore me balader entre Gambetta et Tourny, je fréquente des garçons avec des pulls sur les épaules et pire que tout ma famille possède une propriété viticole !!! Horreur n'est-ce pas ? Et bien oui je suis fière de ma ville, je suis fière de ce patrimoine culturel, je suis fière d'être bordelaise, je suis fière de ce que Bordeaux devient, j'en suis très fière !!! Et pire que tout, je passe mes vacances au Ferret... Cap Ferret pour ceux qui critiquent notre snobisme et notre suffisance, eux qui ne connaissent Bordeaux que depuis peu parce que le Ferret c'est Jet Set !!! Sûr que la circulation est difficile en 4x4, sûr que c'est mort la nuit... Une ville de charme, d'art de vivre, de bonne bouffe, et de romantisme... Voilà Bordeaux... Je pense simplement que certains sont effectivement incapables de vivre à Bordeaux ou ailleurs qu'à Paris... Je le conçois parfaitement : Paris est une ville extraordinaire et envoûtante, j'adore Paris. Mais quand on quitte Paris pour la province, la vie est dure... restons donc à Paris... Je me ferai une joie de vous faire découvrir Bordeaux, ces pins, la région environnante, l'océan, l'arrière pays qui est peut être encore plus parfait que Bordeaux. Avis aux amateurs... Attention je suis une bordelaise de souche, une native... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : C'est vrai que les boites et les bars ne sont pas assez hype... Je n'aime pas l'humidité l'hiver, on se gèle alors qu'il ne fait que 10 degrés.
Les parfums de BORDEAUX : A BORDEAUX, pour être heureux il faut oublier sa voiture. En marchant on découvre des trésors et l'on s'aperçoit qu'à chaque quartier correspond un mélange de parfums et d'odeurs. Ce que j'aime à Bordeaux : Les vieux quartiers ainsi que les quartiers réaménagés forment un ensemble très harmonieux. Je suis sensible aux odeurs car moi même je vends des parfums et j'en aime les flagrances olfactives. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il y a trop de voitures mais des efforts ont déjà été réalisés.
Déçue par Bordeaux : Bordeaux est une ville "suffisante", on s'y ennuie, on y déprime. Ce que j'aime à Bordeaux : La rue Sainte Catherine, la multitude d'étudiants étrangers qui s'y trouvent. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bordelais fermés, fiers, les étudiants très "jet set" qui font semblant de se mélanger. L'indifférence générale, le manque de convivialité et de chaleur. Pourtant on est dans le sud ouest non ??? Je n'aime pas la couleur de la ville : grise. Je n'aime pas la circulation en centre ville et sur les boulevards.
L'éveil de la Grande endormie : Bordeaux environ 240 000 habitants en 2007. Elle a gagné 30 000 habitants en 25 ans preuve de son dynamisme et de son ouverture d'esprit. La question à se poser serait qu'est-ce qui a changé en 25 ans ? Le périphérique. L'aménagement des quais. Le tramway. L'aménagement ou rénovation des quartiers du Lac, Bastide, Saint-Jean, Mériadeck, Chartrons, Bacalan... Création d'un casino. Création du Vinexpo. Pont des Arcins ou François Mitterrand. Le futur pont transbordeur. L'autre question serait qu'est-ce qu'il faut pour demain ? Un zénith ou grande salle de concert. L'aménagement de l'Aéroport. La fusion de communes (Bouscat, Talence, Bruges). RER Libourne-Bordeaux, Langon-Bordeaux, Arcachon-Bordeaux, Saint André de Cubzac-Bordeaux, Le Verdon-Bordeaux. Quartier d'affaires au rayonnement Européen comme Euralille ou La Part-Dieu. Parc d'attraction ciblé sur les nouvelles technologies. TCSP alliant le Pré-métro, RER, Bus avec un système de carte orange Bordelaise. Technopôle sur l'aéronautique Aéronopole. Ce que j'aime à Bordeaux : Le cadre architectural, le climat, le vin. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les embouteillages (dommage qu'il n'y ai pas plus de mini-tunnel). Les transports en commun (le tram est une avancée pour la ville mais dommage qu'on n'est pas prévu un système en souterrain dans certaines zones densément embouteillées). Les boîtes de nuit qui ferment à 4h, les bars à 2h (pour une métropole de près d'un million d'habitants c'est le calme plat pourtant le soir il y a de quoi faire vivre les commerces).
Bordeaux, ma ville : Difficile de juger Bordeaux tant la ville est variée et changeante. Pour avoir goûté Toulouse, Lyon, Paris, Pau, et bien d'autres, je laisserai ma préférence à Bordeaux. Ce que j'aime à Bordeaux : L'histoire omniprésente, l'architecture des quartiers historiques, le développement phénoménal après de longues années de sommeil, la Garonne, les parcs publics, les vins, la région environnante, les musées, la qualité de vie, le sport (surtout le vélodrome)... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : L'absence d'une grande salle de concert, la difficulté de stationnement, la séparation nette des habitants selon les quartiers, les transports publics (hors tramway) pas assez fréquents, les prix de l'immobilier, l'irresponsabilité des gens au volant vis à vis des piétons et des cyclistes, le réseau cyclable encore insuffisant.
Cher Simon... : C'est joli mais tellement superficiel... Ce que j'aime à Bordeaux : "Tellement mieux que NANTES et TOULOUSE" c'est à voir, c'est loin d'être l'avis de tout le monde... Sinon c'est une belle ville et c'est tout. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La fierté, le chauvinisme et le superficiel des habitants...
Bordeaux LA RENAISSANCE : Bordeaux se réveille après des années de DODO... Mais maintenant elle veut prendre sa revanche ! La population grandi de jour en jour sans parler. Ce que j'aime à Bordeaux : La rénovation de la ville grâce à l'arrivée du TRAM et des villes en périphérie : Pessac, Mérignac, Talence... La proximité du Bassin d'Arcachon, de l'Océan, de l'Espagne ! A 2h par l'autoroute ! Les espaces verts ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque d'animation festive, les bars ferment trop tôt : 2h et les boites à 4h ! Hormis pendant le mois de juin qui bouge bien grâce à la fête de la Musique et de multiples concerts en plein air... La circulation reste difficile surtout aux heures de pointe... mais il y a des solutions pour éviter de tomber dedans... Le climat sympa mais trop incertain... et surtout très humide tout le long de l'année...
MA VILLE CHERIE : BORDEAUX est une grande ville débordante de vie ! Ce que j'aime à Bordeaux : Sa vie culturelle, commerciale, sa beauté, cosmopolite, ses transports en commun, la vie tellement agréable en général et puis c'est tellement mieux que NANTES ou TOULOUSE ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : PAS DE ZENITH ! Comment est-ce possible qu'une agglomération de cette envergure n'en possède toujours pas ! Même PAU qui est une ville petite et morte en possède un ! Sinon la saleté générale ! (crottes de chien, tags, détritus en tous genres) mais à force ça fait son charme.
Bordeaux : J'ai passé 6 mois à Bordeaux et quelques années à côté. Ça a été les moments les plus longs et les plus tristes de ma vie. Je suis restée pour un boulot que j'adorais mais que j'ai fini par quitter, tellement j'ai détesté cette ville. Ce que j'aime à Bordeaux : La rue St Catherine pour ses boutiques. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : C'est sale, plein de tags, les ordures sont sorties le samedi soir, c'est donc charmant quand vous sortez. Je suis à Lille à présent, et il n'y a pas photo. Les gens sont gentils et chaleureux.
Dehors les Bordelais : Pour vouloir en faire une ville ?comme les autres?, on veut en bannir les voitures. Du fait des grands travaux, la ville est devenue impraticable, les commerces meurent et le prix des logements en banlieue flambent ! Des grandes places comme celle de La Victoire ont été transformées en gigantesques parking à "squatters" et désertées par les Bordelais au nom du "non-voiture". Je ne vais plus au centre-ville, car je ne peux plus m'y garer, et pourtant je roule en moto... Honte au maire et à son équipe qui ont voulu ça. Ils ont tué ma ville et je ne leur pardonnerai pas. C'est honteux ! Ce que j'aime à Bordeaux : Plus rien ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il n'y a plus rien à aimer à Bordeaux, car la ville n'existe plus.
Bordeaux, du mieux mais peut mieux faire : Arrivé à Bordeaux en septembre 2004, j'en suis reparti en septembre 2006. Après avoir habité un an vers le quartier de la Victoire, j'avais une image assez négative de la ville due au quartier environnant. Après mon déménagement vers Saint-Seurin, j'ai enfin été séduit par cette ville aux multiples facettes. Je suis arrivé à l'époque de la mise en route du tramway et de l'achèvement d'une première vague de grands travaux, beaucoup de chantiers sont encore en cours (rénovation et aménagement des quais, extension des lignes de tramway, rénovation du cours Victor Hugo...). Ce que j'aime à Bordeaux : Le charme de l'hyper-centre qui allie grandes avenues haussmanniennes, petits quartiers pittoresques (Saint-Pierre) et façade fluviale des plus agréables pour flâner et se promener. De nombreuses boutiques, toutes les grandes enseignes, un hypermarché en plein centre, pour le shopping c'est idéal. Côté culture et divertissement, tout se trouve à proximité également avec des cinémas, des théâtres. De nombreux petits restaurants sont présents avec des prix corrects mais les bons sont rares. Grâce au tram, aux voies cyclables et à la zone piétonne du centre, on peut naviguer facilement d'un lieu à un autre. Tous les avantages d'une grande ville donc avec une bonne fluidité pour circuler... hors voiture. La mer à 1h de route est un vrai bonheur, sans oublier la côte basque à 2h et tout le Périgord à 1h 30, de quoi occuper ces week-ends ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bouchons nombreux et quotidiens sur les boulevards périphériques, en centre ville, sur la rocade... Se déplacer en voiture suppose une patience à toute épreuve ! Mais pour peu qu'on privilégie les transports en commun ou le vélo, tout s'améliore et la ville fait de gros efforts en ce sens. L'état de délabrement et la mauvaise fréquentation de certains quartiers "ghettoïsés" qui ont pourtant ont un gros potentiel en matière d'aménagement et d'urbanisme. Les quartiers des Capucins, Saint-Michel (beaucoup de charme si ils étaient rénovés) et celui de la gare sont devenus insalubres et malsains. L'arrivée du TGV vers 2010 sera sûrement l'occasion de rénover ces quartiers. La vie nocturne est en berne, la faute à une politique de fermeture à 4h des discothèques et à 2h des bars, à une décentralisation au sud de la ville qui fait déserter le centre dès minuit. L'offre des discothèques est très moyenne pour les amateurs de bonne house et techno. Une ville trop bétonnée qui ne laisse pas assez de place à la verdure et aux espaces verts, même les quais rénovés sont désespérément pavés alors que du gazon et des arbres auraient été plus sympathiques. Côté infrastructure, il manque un grand complexe aquatique  car la seule piscine de centre-ville est trop souvent surpeuplée.
Bordeaux, c'est en France ! : Toujours les comparaisons avec Toulouse, Montpellier etc. Arrêtons. Pour avoir connu toutes ces villes, je peux affirmer que Bordeaux n'a rien à leur envier, surtout pour ce qui est de la vie nocturne, et de l'animation (Montpellier, à minuit, il n'y a plus un rat dans les rues.). Ah oui, j'ai dis qu'on arrête de comparer. Les gens ne sont pas plus fermés que dans toutes ces autres villes françaises. Stop au snobisme, et à ces lieux communs qui sont de dire que c'est mieux ailleurs, que les gens sont froids, que c'est la belle endormie. On s'en moque. Venez voir, intéressez-vous, soyez vous-même ouvert, et tout se passera bien. Et maintenant, pour ceux qui sont à la recherche du lieu parfait, vous pouvez l'atteindre par le pont d'Aquitaine, ou de la tour Pey-Berland. Ce que j'aime à Bordeaux : La diversité des quartiers (Mériadeck, Saint Michel, le Triangle, Baccalan, Bastide, BX-Lac). Il y en a pour tous les goûts, tous les styles, il suffit de bouger et de s'éloigner de Gambetta. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Manque effectivement un zénith. Et culturellement, Bordeaux se repose un peu trop sur son grand théâtre, et sa colonne des girondins, on en a vite fait le tour. Ça manque d'attractivité touristique.
Prendre le temps d'apprécier : Bordeaux est une ville superbe. Les derniers travaux d'embellissement ont permis de redécouvrir la beauté de son architecture. La municipalité met tout en ?uvre pour redynamiser cette ville qui, c'est vrai, a trop longtemps somnolé. Bordelaise de naissance, je ne me reconnais pas dans certains commentaires blessants. Pour avoir vécu à Marseille et à Montpellier (pendant quinze ans), je peux dire que la mentalité bordelaise n'est pas pire qu'ailleurs, peut-être que l'on aime plus de profondeur dans les relations humaines. Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture, le tram, les parcs, la Garonne, la proximité exceptionnelle de l'océan, de la montagne, de la campagne, et ce qui est oublié par beaucoup, toute l'agglomération bordelaise, toutes les communes alentours hyperdynamiques. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La circulation, la rocade, les travaux, le stationnement.
Il faut attendre : A mon humble avis, il faut attendre une ou deux générations pour savoir l'impact que les transformations actuelles de Bordeaux aura sur la qualité de vie des Bordelais. Bordeaux aura toujours du mal à s'extirper de son glorieux passé économique. Quelques néo-bordelais, représentants des "bobos", ne l'ont pas encore compris. Ce que j'aime à Bordeaux : Son site, son architecture, son histoire.
J'y reviendrai... ou pas ! : J'ai passé 12 mois sur 18 dans cette très jolie ville à dimension humaine, agréable tant au niveau du climat que la flânerie dont il est possible d'y faire preuve ! Hélas, elle manque cruellement de dynamisme notamment au niveau de l'emploi, et j'ai décidé d'en partir pour ne pas me scléroser... A 27 ans, ça serait dommage ! Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, la relative proximité de l'océan, les quais, on peut circuler pratiquement partout en vélo. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Tout d'abord, la saleté de certaines rues et façades ! Quelle horreur que ce Cours de la Marne ! Son trop-plein de marginaux avec leurs chiens qui font partout le long de la rue Ste-Catherine ! Et je n'ai pas eu l'occasion de faire beaucoup connaissance avec les gens... Où je suis depuis un mois, j'en connais déjà quelques-uns très sympas !
Bordeaux, ville à vivre ! : C'est une ville géographiquement très bien située. Le climat y est agréable. Il est facile d'y vivre et touristiquement, sympa à visiter. L'environnement est riche de beaux sites et paysages magnifiques. Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture, la richesse de son patrimoine, sa diversité culturelle, son environnement exceptionnel, sa proximité stratégique de sites somptueux, sa dimension humaine et ses fameux cannelés ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Certains quartiers populaires qui manquent de propreté et de rénovation.
Attention aux a priori : Une ville agréable à vivre, bien située au niveau géographique, des habitants pas si terribles que ça. Ce que j'aime à Bordeaux : La proximité de l'océan, une ville à dimension raisonnable, une animation permanente dans le centre, un accès facilité aux commerces, les organismes, etc? Grâce au regroupement du centre ville, du fait de la taille réduite "intra-muros", une multitude de restaurants. Le climat plutôt agréable malgré la pluie. La flânerie agréable grâce au réaménagement urbain. Quoique récemment installée à Bordeaux, je me suis sentie très vite à l'aise, chez moi, sans avoir à souffrir de la prétendue tendance au rejet de la part des bordelais ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le problème de cette jolie pierre bordelaise c'est sa porosité et la vitesse de "salissure" ! Venant de Toulouse je trouve l'architecture belle mais manquant de charme, de relief, bref... de caractère.
Capitale à ciel ouvert : Une ville agréable, surtout pour les étudiants. Pour faire la fête tout est là ! Les quartiers St Michel et Ste Croix très différents mais se sont des passages obligatoires au c?ur de la ville pour découvrir Bordeaux en quelques heures. Ce que j'aime à Bordeaux : Ses quais immenses à ciel ouvert qui font oublier le manque de verdure. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Aucun zénith ou salle de spectacle digne de se nom. Les bouchons !!!
Bordeaux : C'est une ville où il fait malgré tout bon vivre. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le tramway est trop souvent en panne et pas assez fréquent aux heures de pointe.
Au secours !!! : Une ville qui vaut juste le coup d'un passage... Ce que j'aime à Bordeaux : Place de la bourse, place de la comédie... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les Bordelais par le chauvinisme excessif. Ils ne connaissent rien d'autre que Bordeaux... Ils sont fiers ! Tout ce qui n'est pas de Bordeaux est méprisé. Ils ne feront malheureusement pas avancer leur ville et surtout feront fuir les nouveaux arrivants... Dommage...
Bordeaux on aime... ou on quitte : C'est une ville agréable quand on vit à l'extérieur... et on y vient le soir pour s'amuser. Ce que j'aime à Bordeaux : Se promener dans le centre ville, les gens tout de même agréables. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les feux rouges sur les quais ! 2 heures pour faire 2 Km...
Dépassée depuis des décennies... : ...mais quelques aspects agréables. Ce que j'aime à Bordeaux : Quelques quartiers sympa... un semblant de frémissement synonyme de réveil de la ville ? A confirmer. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Architecture trop "parisienne", donc pas de caractère propre. Les bordelais sont, globalement, assez froids et fermés. Dommage, car je pense que c'est à l'origine du déclin de leur ville. Aujourd'hui, Bordeaux n'est même plus une ville de stature nationale. Elle est complètement dépassée par Lyon, Nice et... bien entendu Toulouse, cette dernière étant beaucoup plus vivante, dynamique et, quoiqu'on en dise, modeste.
J'aime : Une super ville, j'y vais le week-end des fois il y a des quartiers très animés le soir comme les quais. La population est de plus en plus mélangée. J'ai habité Toulouse 3 ans et ce n'est pas beaucoup plus vivant que Bordeaux. Ce que j'aime à Bordeaux : Le tramway, la population métissée, le marché, la plage à côté. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les snobs.
Inadaptée aux parisiens ? : Je suis originaire de la région parisienne et je dois partir vivre à Bordeaux pendant 2 ans. Je ne connais pas la ville et je suis intriguée de savoir pourquoi elle est "déprimante" pour les parisiens ? Ce que j'aime à Bordeaux : Ville intéressante pour les études supérieures. Le climat doit être agréable et pas loin de la mer.
Bordeaux la sauvage : Une vie paisible et le bordelais n'est pas pire que le français moyen, c'est la ville idéale sauf pour les parisiens qui vont déprimer car la ville n'est pas adaptée à leur mentalité. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, les petites salle de concerts, la proximité de l'océan, les bordelais qui sont adorables, la gastronomie, le surf et tout le reste.
Bordeaux pas top : C'est une ville grise qui rappelle Paris sans en avoir les avantages. C'est mort, gris et tout est vieux. Mais par contre, je ne trouve pas que les bordelais soient si désagréables que cela, j'en ai croisé pas mal de très gentils. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Toulouse ou Montpellier sont des villes bien plus sympas.
Bordeaux : C'est une jolie ville mais pas très animée : les facs se trouvent trop à l'extérieur de la ville. Le trafic est très mauvais, et la circulation difficile. Ce que j'aime à Bordeaux : Le tramway, le centre-ville, la place des Quinconces.
Dommage ! : C'est une belle ville mais habitée par des gens qui ne la méritent pas ! Rues sales, très mauvaise communication entre les administrations, les associations, la municipalité pour animer la ville et permettre de l'animer. Travaux commencés partout en dépit du bon sens, commerçants pas contents mais pas commerçants... Beaucoup de choses à améliorer et combien d'emplois à créer pour y arriver ? Sans volonté des élus de se mettre à la place de leurs administrés, Bordeaux est un bijou en vitrine !!! Ce que j'aime à Bordeaux : Les monuments, les vieux quartiers, les nouveaux, les petits commerçants de quartier qui survivent. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le piston, la suffisance, la frime, les restos qui prennent les clients pour des gogos... les travaux, le manque de facilité de stationnement, un réseau de transport public désastreux, l'insécurité pour les deux roues... Toutes les incohérences de l'action sociale...
Admiratrice de Bordeaux, non Bordelaise ! : Bordeaux est une ville extraordinaire, réellement historique et dynamique, avec un emplacement géographique exceptionnel qui permet de visiter énormément de sites dans ses alentours... A Bordeaux depuis 3 ans, maintenant propriétaire et ayant ENFIN réellement sympathisé avec tous mes adorables voisins de quartiers... pourtant BORDELAIS PUR SOUCHE (pour ceux qui croient que ça n'existe pas...). Ce que j'aime à Bordeaux : Bien que campagnarde avant tout, j'aime Bordeaux pour la richesse architecturale de la ville, le nombre de recoins à admirer et le dynamisme économique et touristique. La ville change, bouge et nous entraîne avec ! J'aime faire découvrir la ville à mes amis venus d'ailleurs, j'adore rouler de nuit sur les quais, d'où une vue sur les monuments illuminés à côté du fleuve est magnifique... J'aime avoir tout à disposition... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bouchons avant tout... mais il n'y a pas qu'à Bordeaux que ça existe. Les Bordelais qui sont fiers de l'être et renfermés. Le prix exorbitant de l'immobilier !!!
Bordeaux restera toujours ma ville préférée : Je suis Bordelaise mais j?ai vécu dans d?autres villes. Je ne vois pas en quoi on pense que notre ville est au-dessus de tout, en tout cas ce n?est pas mon cas, on est même pas une des plus grandes villes ! D?ailleurs je déménage à Toulouse sous peu (mutation professionnelle) et je suis contente de partir ailleurs pour 2 ans, faut arrêter de penser que les Bordelais sont fermés !!! Il faudrait arrêter la compétition entre Bordeaux et les autres villes quand même on est plus en maternelle. Comme ceux qui disent qu?il n?y a rien à faire à Bordeaux, je crois que c?est un malentendu, si vous débarquez, passez par l?office du tourisme par exemple, ça vous donnera une idée, ou par les lieux très animés. J?ai aussi lu que les plages étaient trop éloignées, en 30 min on est à Lacanau, en 40 min à l?océan, je vois pas en quoi c?est loin... Pourquoi comparer ainsi Bordeaux et Toulouse ? Personnellement je reconnaît que Toulouse est bien supérieure pour ce qui est du dynamisme, des salles de concerts, etc, mais j?aime tout de même ma ville et je préfère y rester. C?est dingue comme les gens qui viennent à Bordeaux arrivent la tête pleine de préjugés. En plus, si l'on vient en pensant que ce sont tous des snobinards et en agissant dans ce sens, il ne faut pas s?attendre à un accueil chaleureux. Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime beaucoup le fait que cela soit une ville qui se remet en question et essaie sans cesse de s'améliorer (avec comme conséquence négative de nombreux travaux, mais on n'a rien sans rien !) Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Des routes et une circulation abominable (gros abus de sens unique) et les « vieilles » rues plutôt sales. Pas mal de gens deviennent nerveux au volant parce que c?est l?enfer de ce côté-là, ça je l?accorde, mais j?ai pu voir ça dans d?autres agglomérations, et c?est partout pareil, parfois même pire.
Belle et difficile à décoder : Une ville majestueuse, retentissante de toute son histoire, architecture sublime dans le grandiose et pleine de charme dans sa représentation plus populaire que sont les échoppes. Très bien située géographiquement avec un arrière pays superbe ! Ce que j'aime à Bordeaux : Son architecture, ses petits bars rock comme l'Hérétic, l'Inca, le Fiacre où on peut encore aller voir un groupe de rock débutant pour quelques euros ou bar jazz bien convivial comme le Blueberry, son rythme pas encore saturé... la bibliothèque Mériadeck (pour ce qu'il y a dedans !)... les quais... faire du vélo quand ce n'est pas jonché de verre ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bouts de verre cassés partout dans les rues, le règne de la voiture (j'habite au rez de chaussée sur un trottoir où c'est normalement interdit de se garer du coup, ils se garent bien sous ma fenêtre et ça ne dérange personne de laisser l'autoradio à 2h du mat ou de faire chauffer son diesel !) sinon ce qui me manque : le tissu commercial qui est entre inexistant ou pas très joli, il y a peu de petits commerces, est-ce parce que les bordelais désertent leur ville dès qu'ils peuvent ? j'essaie de comprendre... des endroits plus pour les trente-quarante ans... mais ça c'est de la faute de personne, c'est parce que l'on ne sait pas où se retrouver ! On pourrait s'échanger des bons plans !
Oui mais... : Si on ne trouve pas grand chose à admirer, on fait comment. En mon sens, une critique sur une ville doit se baser sur des comparaisons pour être objective. Concernant Bordeaux, je dois bien admettre que j'ai beaucoup de mal à l'apprécier. Malgré les importants travaux de rénovation, les bâtiments restent noirs. Les rues sont sales. De plus, cette ville n'est pas très dynamique. A mon sens, elle ne rivalise absolument plus, aujourd'hui, avec son éternelle rivale qu'est Toulouse. Concernant les bordelais, c'est comme partout ailleurs : certains sont agréables, d'autres moins. Mais globalement, je trouve la mentalité des gens plutôt fermée. Ce que j'aime à Bordeaux : Certains quartiers et la place de la Bourse. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La saleté des bâtiments.
Critiquer Bordeaux : Difficile de comparer Bordeaux à une autre ville ! Mais peut-on comparer les villes et surtout les habitants entre eux ? Il faut, en effet, être un peu plus large d'esprit et plutôt que de critiquer ceux qui y habitent, contentez-vous d'admirer !!!
Et bien... : Architecture que l'on ne retrouve pas dans les autres villes de France, mis à part à Paris ça va de soi : et bien voila le bordelais type... On n'a pas les mêmes valeurs ! Il faut surtout avoir de la modestie, aller voir plus loin que le bout de son nez et lever la tête. Bordeaux n'est pas le centre de la France. Je suis pourtant souriant et très chaleureux. Mais aucun retour. Il faut beaucoup d'efforts pour vous décoincer alors.
On compte sur les doigts : Les véritables bordelais et pourtant, les mauvaises réputations perdurent. Toutes les villes ont leur lot de mauvais coucheurs et de gens sympas. Soyez donc souriants et vous verrez que les gens sont comme dans toutes les villes de France. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture que l'on ne retrouve pas dans les autres villes de France, sans parler de Paris, ça va de soi ! Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les snobs venus d'ailleurs chercher le paradis à Bordeaux et jamais contents de leur sort.
Le réveil de Bordeaux : Très belle ville, enfin mise en valeur et maintenant vivante, attractive pour les jeunes, les moins jeunes et les touristes ! Ce que j'aime à Bordeaux : Cette ville est majestueuse, juste ce qu'il faut pour qu'elle reste abordable et vivante. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La propreté des rues laisse un peu à désirer. Dommage !
Sauvez-vous : Une ville endormie, une belle architecture bien mal entretenue, des rues sales, peu de dynamisme (à tout niveau) ; bref, rien d'acceptable pour qui a connu d'autres villes : Rennes, Nantes... Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture, le port. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La saleté des rues en plein centre-ville, les ghettos, le manque de dynamisme à la fois culturel et commercial.
Bordeaux Métropole équilibrée : Bordeaux est une véritable ?uvre d'art, qui sera sans aucun doute classée par l'UNESCO en juillet 2007. Bordeaux est aussi une ville où il fait bon vivre. Il se dit souvent que Bordeaux est une ville hautaine, prétentieuse. C'est vrai mais on le dit aussi pour Paris, Cannes, Nice, Nancy, Deauville, Versailles, Caen... Bref c'est la seule chose qui se critique et pourtant si vous êtes souriant et courtois tout se passe à merveille. Ce que j'aime à Bordeaux : Sa beauté architecturale. Son ensoleillement. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ses embouteillages. Le tramway pas assez rapide, c'est dommage qu'ils n'aient pas pensé au pré-métro comme à Rouen ou Strasbourg. Le quartier de la bastide mal aménagé (il y a là de quoi lancer un quartier d'affaires à l'échelle Européenne avec la voie fluviale proche, le périphérique, la ligne de chemin de fer et le futur TGV). Bordeaux est encore trop vieille France, elle a raté le passage des années 80, il faut vraiment que la population prévoie le Bordeaux de 2020.
Ce que j'aime à Bordeaux : J'ai pourtant fait beaucoup d'efforts et suis allé voir plus loin que le pas de ma porte, mais même au bout de plusieurs années, c'est une réalité, les bordelais sont fiers et agressifs et ça n'a pas changé ! On m'avait prévenu mais je ne m'étais pas soucié de cette réputation, j'aurais dû... Arrêter de vous croire au centre de la terre et allez voir ce qu'il se passe ailleurs comme à Rennes ou à Nantes... Dommage pour une ville qui s'embellit mais si elle reste peuplée de gens désagréables...
Marre ! : J'en ai marre de tous les gens qui critiquent Bordeaux alors qu'ils n'y sont restés que quelques mois ! Aucune ville dans le monde petite ou grande ne peut se targuer d'être sans défaut et chaleureuse dès le début, c'est aussi aux gens qui arrivent d'apprendre à connaître les habitants. Pour répondre à certains, Toulouse n'est pas plus accueillante, ce n'est pas vrai c'est exactement pareil donc Bordeaux à ses défauts mais aussi des qualités, elle ne se développe que depuis dix ans, donc laissons lui le temps de faire sa route. De plus, aucune ville ne peut dire qu'elle a rattrapé un retard monstre en moins de dix ans alors que Bordeaux si. Donc attendez un peu et on verra dans dix ans qui de Bordeaux ou une autre est meilleure ou pareille. Ce que j'aime à Bordeaux : La ville en général. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Ceux qui y vivent depuis deux mois et qui disent « Bordeaux est hautaine et bourge et je ne veux pas y rester » mais attendez avant de juger et apprenez à la découvrir et aller plus loin que sur le pas de votre porte pour savoir si ça bouge.
En veille... : Installée depuis mars 06 sur Bordeaux (auparavant en région parisienne), je ne regrette pas pour le moment mon choix d'être partie de Paris pour un cadre de vie moins stressant pour ma famille. Toutefois certains aspects de la vie courante m'ont frappé rapidement en arrivant sur Bordeaux  (la comparaison avec Paris et sa région est inévitable lorsque l'on y a toujours vécu !) : la difficulté de recherche d'emploi, le choix de spectacles, la mentalité parfois très froide, la difficulté à trouver des modes de garde pour les enfants... Ce que j'aime à Bordeaux : La qualité de vie (surtout pour les enfants) - L'océan pas loin - Les parcs : très présents même en dehors de Bordeaux - La possibilité de changer de paysage rapidement (pays basque, Dordogne...) - L'architecture - Le climat. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque de civisme de beaucoup de bordelais - Le manque d'actions concrètes pour développer les structures liées à la petite enfance au profit d'un développement plus axé sur l'embellissement de la ville - Le manque de dynamisme le dimanche (rues mortes, commerces fermés...) - Le manque d'opportunités sur le marché du travail - Le manque de complexes adaptés pour des concerts...
Belle ville du 18ème : Une ville qui s'améliore sans cesse. Il y avait tellement de retard. Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté de la ville, de ses monuments et de ses maisons particulières, de belles rues. La BOURSE et la qualité de son éclairage, peut-on trouver plus beau dans le monde ? Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les poubelles dans les rues, l'absence de stationnement au départ des transports en commun, absence d'une salle de concert grande et de qualité acoustique, la circulation très difficile, la lenteur de la mise en valeur des quais et l'absence de verdure sur ceux-ci.
Dur dur : C'est beau mais bien mort. Je me suis expatrié par choix et bien c'est avec étonnement que j'ai découvert une ville tout à l'opposé de ce qu'elle paraît en tant que touriste où elle nous aborde avec superbe. En tant qu'habitant, la vie est très dure. Tout d'abord par le manque de perspectives professionnelles et de dynamisme. De plus par l'esprit des commerçants de centre ville qui sont en train de mourir. Les Bordelais qui sont en général assez vieux et en plus persuadés d'être dans une grande ville. Grande ville qui le soir tombé se vide totalement et dont les rues sont sombres. Ville qui ne connaît plus la voiture et qui se transforme en musée. Les gens ici n'ont guère bougé et c'est angoissant de voir leur faible ouverture. Ce que j'aime à Bordeaux : L'architecture et l'impression d'être à Versailles et puis la douceur de vivre. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les rues vides et sombres. Le manque de dynamisme et de perspective. La saleté des rues en dehors des principaux axes. Le manque de densité humaine et l'étalement. Le manque de transport en commun car le tram ne marche jamais. Le snobisme et une culture de l'apparence. De plus, il manque cruellement une génération de trentenaires qui sont partis sur Paris.
Bordeaux : Une ville dans laquelle il fait bon vivre, les parcs sont très agréables, notamment au printemps. La culture tient une part intéressante dans la vie de la ville avec de nombreux évènements, tel Novart. La qualité et la beauté architecturale sont indéniables et la restauration du centre ville ne fait que mettre en valeur cela. L'animation de la ville, notamment pour les étudiants, est dense, le lieu emblématique étant la place de la Victoire et tous ses bars dansants, mais aussi le quartier St Pierre, Gambetta, Bassins à flots et bien entendu les quais. L'afflux d'étudiants de tous horizons génère un important mélange des cultures qui donne à Bordeaux une forte impression de brassage humain... Ce que j'aime à Bordeaux : Les grandes artères piétonnes baignées de soleil, le parc bordelais, la vie nocturne du quarter St Pierre et Victoire, Caudéran aux allures de village, la proximité de l'océan, du pays basque et des stations de ski, le vignoble, les quais, la vie nocturne, les nombreux lieux de culture, le parc des hauts de Garonne... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque de transports en commun, de végétation (cours de l'Intendance, Pey Berland...), la communication envers les jeunes, une vraie salle de concert.
Ma ville : Tout d'abord, les généralités ne sont pas toujours le reflet de la réalité : bordelais de naissance, je ne me représente pas Bordeaux comme la capitale du sud ouest, mais je me rappelle son rayonnement passé et je constate sa beauté présente. Par ailleurs, je profite pleinement de son dynamisme qui s'étend a beaucoup plus de chose que la rue sainte Catherine et la place de la Victoire : des lieux comme le parc bordelais, ou les quais sont souvent animés par le passage de centaines de passants. Ce que j'aime à Bordeaux : Son patrimoine culturel. Son activité du jeudi soir (soirées étudiantes), du samedi après midi (rue Sainte Catherine). La fraîcheur des pierres des bâtiments en été et l'ambiance de l'approche de noël l'hiver. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les pares-chocs qui se touchent le matin et l'odeur néfaste qui s'en suit. La propreté souvent absente des rues piétonnes.
Ma ville : Quand je lis certains commentaires, je n'ai pas l'impression de vivre dans la même ville qu'eux... Que les toulousains critiquent, classique ils l'ont toujours fait. Connaissant les 2 villes, je dirais que Bordeaux est plus vivante, car il y a des quartiers dédiés à certaines choses. Au niveau architecture, la façade des quais est le plus bel ensemble architectural du XVIIIème classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Nous avons la 1ère rue piétonne de France, la plus grande place d'Europe, mais je dirais surtout que dans chaque rue, si l'on lève un peu son nez, on découvre forcément une merveille. Géographiquement, Bordeaux est bien placée, à 40 km de l'océan, 250 des Pyrénées et de l'Espagne. J'y suis née mais je n'y ai pas toujours habitée et depuis que j'y suis revenue, je redécouvre ma ville, sa beauté, je trouve qu'il y fait bon vivre. Quand je lis qu'il ne s'y passe rien, qu'il n'y a rien à faire, je répondrais juste : renseignez-vous !!! Il y a des tas de choses à faire, beaucoup d'activités culturelles, il suffit de chercher un peu... Je trouve les critiques de mauvaise foi. Bordeaux souffre d'une image qu'elle avait il y a quelques dizaines d'années mais qui je trouve n'est plus d'actualité. La 1ère fois que je suis allée à Toulouse (pour répondre à leurs critiques), sortie du capitole, alentours et bord de Garonne, j'ai trouvé ça pas terrible et sans aucune harmonie architecturale. J'y suis née et je ne me reconnais pas du tout dans les portraits fait des bordelais.... Je suis peut être une exception. Ce que j'aime à Bordeaux : Il y a toujours quelque chose à faire, toujours quelque chose à découvrir, c'est une ville merveilleusement belle, de plus en plus mise en valeur. Sa situation géographique et l'océan proche, le département en lui-même, varié et pittoresque. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bouchons sur la rocade mais si l'on connaît bien, on passe ailleurs.
Bordeaux, pas terrible ! : Je suis parti une semaine à Bordeaux et je croyais voir beaucoup mieux. Très déçu ! C'est gris, les gens peu abordables, bref je n'y retournerai pas. Ce que j'aime à Bordeaux : La rue Sainte Catherine, le choix des restaurants. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La ville trop grise, la saleté de beaucoup de rues, le manque de verdure...
Bordelais depuis... 33ans : Qui peut prétendre vivre dans une ville parfaite, où ne se côtoient que des gens souriants, courtois, humbles, polis, bons conducteurs...Quand je lis les commentaires de certains, je n'ai pas l'impression de connaître la même ville. Pour avoir été, grâce au sport, dans de nombreuses villes en France, Bordeaux n'a pas à rougir. Les rues piétonnes sont nombreuses, les petits restos abordables, les magasins nombreux et variés. L'architecture plutôt agréable et les nouveaux aménagements rendent la ville plus lumineuse. C'est une ville en devenir qui se dynamise. Pour ce qui est des sorties nocturnes où tout est mort dès 23h ! Vous n'êtes pas allés chercher bien loin. De la place de la Victoire, en passant par les Quais, le quartier St Pierre, du côté des bassins à flot. Et l'été, les stations balnéaires de Soulac à Arcachon (limite Biscarrosse), vous avez l'embarras du choix en fonction de vos goûts. L'hiver vous pouvez partir skier simplement pour le week-end. La campagne est à portée et ça ne se limite pas aux pins, le Médoc, l'Entre-deux-Mers sont des endroits charmants. St Emilion, petite ville fortifiée à visiter n'est qu'à quarante minutes de Bordeaux. Les choses simples et belles se trouvent parfois sous votre nez, il faut simplement vouloir les voir. Pour ce qui est du Bordelais pur souche, petit pull autour du cou, lunettes dans les cheveux, arrogant qui pense que Bordeaux est la capitale du monde : oui, il existe, mais c'est un problème de savoir être, d'éducation et d'intelligence, mais tous ne sont pas comme ça et tous les bordelais ne sont pas à mettre dans le même panier parce que ce type d'individu se retrouve partout. Alors n'ayez pas un jugement trop sévère, soyez ouvert vous rencontrerez des gens sympa. Les personnes qui ne vous correspondent pas ignorez-les. Ce que j'aime à Bordeaux : La ville en général, ses rues piétonnes avec ses magasins et ses petits restos sympa et variés. L'architecture de la ville, ses musées, les quais, de la place de la Bourse jusqu'au Colbert. Le tramway qui facilite les déplacements et le fait que ce soit encore une ville à taille humaine. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque de places de stationnement, les bouchons sur la rocade et l'absence d'une vraie salle de concert.
Bordeaux , ma ville : C'est une ville qui renaît après les aménagements des quais, le tramway, une nouvelle place de la Bourse. Son cachet XVIIIème a été conservé, tout en étant modernisé. La qualité de vie y est très agréable. On est à moins d'une heure de l'océan et à 3h30 des premières stations de ski. Ne vous y méprenez pas tous les Bordelais ne sont pas snobs, arrogants et prétentieux. Ce sont aussi des clichés faciles véhiculés depuis longtemps. Ce que j'aime à Bordeaux : La douceur de vivre et sa situation géographique, ainsi que le nouveau visage de la ville qui la rend plus lumineuse. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque de place de stationnement et la rocade trop souvent engorgée ainsi que l'absence d'une salle de spectacle digne de ce nom.
Prétentieuse : C'est une ville très belle du point de vue architectural. Mais belle dans son aspect XVIIIe. C'est une ville que je qualifie de hautaine. Les bordelais pensent leur ville comme capitale du sud-ouest. Désolé pour les bordelais, mais Toulouse est bel et bien LA capitale du sud-ouest qui étend son influence de plus en plus loin car elle est beaucoup plus dynamique à tous les niveaux, plus importante au niveau économique et dans son insertion dans les milieux économiques internationaux. Le vin a fait la grandeur de Bordeaux. Cette ville s'est faite "à mon sens" dépasser par son orgueil de supériorité basé sur une économie du vin qui a fait sa richesse passée et qui lui a permis d'embellir ses rues et ses monuments. Tout en conservant cette richesse, il faut tourner la page et prospecter vers de nouveaux horizons car la belle endormie si elle se réveille comme on dit continue de prendre du retard sur Toulouse, Marseille, Nantes... Ce que j'aime à Bordeaux : Les monuments, les quais de Garonne réaménagés, son tramway. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Des natifs snobs alors qu'ils ne sont pas plus riches qu'ailleurs ! Le manque d'animation (à part la rue Ste Catherine et la place de la victoire !).
La Grâce morne : Grande ville, n'en déplaise à ceux qui ne retiennent que ce qu'ils n'aiment pas. Ce que j'aime à Bordeaux : Son patrimoine remarquable tant par sa qualité que par son ampleur, sans doute l'un des plus importants d'Europe pour les villes de taille comparable. La douceur du climat. Pour ceux qui n'en retiennent que la pluie et le comparent à celui de la Bretagne (mauvaise foi), des chiffres qui ne souffrent pas la discussion : à Paris 1730h en moyenne de soleil par an, à Rennes 1830h, à Bordeaux 2070h. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Un état d'esprit très particulier et bien présent, désagréable de certains bordelais, le caractère bizarrement morne de la vie en général pour une agglomération de cette taille.
Superbe ville !!! : Bordeaux est une ville en pleine transformation découvrant son vrai visage celui d'une ville au passé somptueux et promise à un avenir fantastique. Ce que j'aime à Bordeaux : Son passé - son architecture - ses immeubles du XVIIIème - ses parcs - son tramway - sa quiétude - sa classe - ses concerts - ses musées.
Tranquille : C'est une ville agréable à vivre où l'on peut approfondir nos connaissances en tout genre. Ce que j'aime à Bordeaux : Les parcs, l'architecture, les musée, l'animation, le micro-climat très agréable, la proximité de la mer et de la montagne, les transports, c'est une ville en plein renouveau, on le ressent lorsque l'on se promène. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le stationnement, trop cher et insuffisant. Ainsi qu'un manque de propreté et de sévérité sur ce problème.
Ma nouvelle vie : C'est pas beau, c'est cher, et c'est gris. Ce que j'aime à Bordeaux : La place de la Victoire et la rue Ste Catherine. Me balader sur les quais et le grand théâtre. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : La mauvaise circulation et la pollution !
Vraiment moyen comme ville : Je ne suis pas originaire d'ici, alors peut-être que mon jugement est faussé, mais la majorité des commentaires vont dans le même sens que moi... Il est vrai que je n'aime pas vraiment vivre ici. Ce que j'aime à Bordeaux : La Garonne et le soleil (quand il n'y a pas de nuages ou de brouillard). Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le stationnement difficile, la pollution, les monuments peu entretenus. C'est vrai les bâtiments sont tout gris. C'est tristounet tout ça... dommage.
BORDEAUX le bien et le mal : Bordeaux va se réveiller mais il faudrait chasser les vieilles institutions bordelaises trop frileuses et qui vivent de leurs acquis. Ce que j'aime à Bordeaux : Les rues piétonnes, les quais et l'architecture, le climat très agréable en général. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les bordelais peu accueillants, des commerçants que l'on a toujours l'impression d'embêter quand on rentre dans un magasin.
Souriez vous êtes clichés... : Merci pour les éclats de rire de certains commentaires contre cette ville, comment faire des amalgames sur tous les Bordelais d'un coup... J'ai vécu dans pas mal de villes et de pays malgré mes 25 ans et même si la bourgeoisie bordelaise existe, il faut arrêter s'il vous plaît avec les amalgames. Certes certains de ces spécimens existent, ce n'est pas la population la plus chaleureuse du monde mais arrêtons les généralités. Un quartier comme St Michel, populaire et coloré est un exemple d'un autre Bordeaux. La ville s'est embellie depuis 6-7 ans que je la connais, s'est endormie suite à la fermeture de lieux nocturnes dans le centre, à une politique trop sage, donc effectivement il manque une touche de folie à Bordeaux, mais enfin ce n'est pas la ville grise, loin des plages (je plains beaucoup de français) et où les gens vous prennent tous de haut. Pour l'insécurité, ça me surprend, je rejoins le côté parfois endormi alors une endormie violente, je demande à voir, à part le quartier de la gare comme partout après minuit, je ne vois pas trop. Bref avec une politique urbaine plus dynamique, Bordeaux a vraiment un potentiel pour être une ville très agréable à vivre et plus attachante. Ce que j'aime à Bordeaux : La situation géographique, la plage n'est pas loin l'été et ce sont des plages à vagues où l'on peut trouver des petits coins tranquilles si l'on s'en donne la peine, le soleil estival, le Pays Basque pas loin, les rues piétonnes (ça c'est bien), St Michel et ses marchés, la rénovation des quais, le développement de la rive Gauche, la communauté hispanique. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le manque d'espace vert en plein centre (Place de la Victoire, ça aurait été sympa un peu de couleurs), l'étroitesse d'esprit de certains (mais on n'est pas obligé de les côtoyer), la circulation peu améliorée malgré le tram, les travaux qui ciblent les zones déjà riches, les crottes de chien, les lieux de soirée du centre ville qui ferment les uns après les autres.
Toujours et encore en travaux : Bordeaux n'est pas mal comme ville, l'architecture, les jardins publics, les statues... Ce que j'aime à Bordeaux : Le climat et les petites échoppes originales. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Il y a des travaux dans toutes les villes, mais je crois qu'à Bordeaux on n'est pas loin du record national, et ce qui m'énerve le plus, je crois que ce sont les crottes de chiens que leurs maîtres laissent traîner sur les trottoirs... Dommage.
Triste à mourir : Je vois que beaucoup de commentaires sont en effet très durs sur cette ville. Je peux le comprendre vu que j'y ai habité durant cinq années et que je ne souhaitais qu'une chose : en partir. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Les crottes de chien, les quartiers violents surtout dans le nord de la ville, le climat qui ressemble au climat de la Bretagne en légèrement plus chaud.
Déprimante : Ville ennuyeuse sans activité. Ce que j'aime à Bordeaux : La gentillesse des habitants surtout les personnes âgées... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Peu d'activités, des bouchons et une ville grise.
Ne soyons pas trop dur ! : Bordeaux m'a séduite. Parisienne de naissance, j'ai retrouvé, tout comme à Paris, une belle architecture, un certain savoir-vivre. Certes, j'ai eu également le sentiment d'un snobisme et d'un repli sur soi de la part de ses habitants que l'on ne retrouve pas globalement à Paris à cause du brassage des cultures qui en fait sa richesse. Mais tout de même, ne soyons pas trop dur avec cette jolie ville historique qui n'a de cesse de s'améliorer. En ce qui concerne le temps... comparez Bordeaux à Paris et vous verrez que les Bordelais ont meilleure mine ! Ce que j'aime à Bordeaux : La proximité de l'océan et du sud de la France. Ses rues piétonnes, son architecture, sa gastronomie et ses bons petits restaurants pas chers. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Comme dans la plupart des grandes villes : la circulation, le manque de civilité.
Une des plus belles villes de France : Depuis sa rénovation, Bordeaux est devenue une des villes les plus belles de France. D'ailleurs elle est désormais sur le circuit des tours opérateurs du monde entier. C'est une ville où j'ai vécu très heureux ! Ce que j'aime à Bordeaux : La beauté de son centre très étendu. La proximité des superbes plages de l'Atlantique. Ses habitants qui, sous leur premier abord snob et froid, sont en fait très sincères et très attachants. C'est une ville très agréable à vivre et très vivante. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Bordeaux est trop loin de la montagne. Et puis il y a le climat : les hivers sont longs, froids et humides. L'été, des journées étonnamment fraîches alternent avec des journées de chaleur excessive.
Habitants froids : Une fois que l'on n'est plus étudiant dans cette ville, il est très très difficile de rencontrer des gens ou des endroits où ça bouge vraiment, à moins d'avoir une voiture (ou plutôt un avion...) ! Et les habitants me paraissent bien froids et fermés en fait, comparé à d'autres villes, le dimanche c'est une ville morte et déserte, pas d'animations en dehors de deux ou trois pauvres cafés ouverts... mais que font les gens ? Ce que je n'aime pas à Bordeaux : C'est pauvre en rencontres, à moins d'être encore à la fac ! Ce qui n'est malheureusement plus mon cas.
Je ne conseillerais pas Bordeaux : Je suis assez d'accord avec la majorité des commentaires, c'est une ville assez ennuyeuse où malheureusement il ne se passe vraiment pas grand chose... Ce que j'aime à Bordeaux : Les vieilles rues. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le climat très humide et où l'on ne voit que très rarement le soleil ! Enfin la ville est très sale. En conclusion, c'est une ville qui ne vaut pas le coup.
Quel brouillard ? : Pour notre ami Olivier de Londres : que tu n'apprécies pas Bordeaux est ton droit, que tu en dises "jamais de soleil et tout le temps du brouillard" me fait penser que, soit tu n'y es jamais venu plus d'une journée (et pas de bol, c'était brouillard), soit tu mens délibérément, mais à qui profite le crime ? On juge un climat sur une année, pas sur une journée.
Un village du sud : Bordeaux est endormie. Petite ville du sud-ouest sans grand intérêt, surtout si vous aimez faire la fête! Pas de spectacles intéressants, peu de monde dans les rues, une sorte de sentiment de bout du monde. On peut aimer ça mais c'est pas mon cas. Ce que j'aime à Bordeaux : La tranquillité d'une ville moyenne. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Cette même tranquillité. L'ennui est mortel là-bas. Tous les gens que je connais veulent en partir. En plus, le climat est insupportable, en effet, jamais de soleil et beaucoup de brouillard. Je ne conseillerai pas cette ville à mon pire ennemi.
Bordeaux à fuir ! : Une ville endormie sans personnalité et sans avenir. Ce que j'aime à Bordeaux : Les vieux bâtiments. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le calme de cette ville qui en devient totalement déprimante... vivement mon départ !
Un bordelais de Toulouse : Face au commentaire de "LB (La ville morte)", je ne pouvais pas rester indifférant. Je ne sais pas d'où cette personne vient mais j'ai l'impression qu'elle ne connaît vraiment pas du tout la ville de Bordeaux. C'est tout de même une des plus belles villes d'Europe. Niveau propreté, bien sur cela dépend des endroits comme dans chaque ville, elle est loin devant Paris ou même Toulouse !!! Les plages ne sont certes pas aussi proches que celle de Marseille ou Nice, mais elles sont d'une rare qualité ! Oui, il pleut, normal c'est un climat océanique, mais avec tout de même plus de 2 000 heures d'ensoleillement par an ! Le climat y est très agréable, le paysage aussi ! A l'ouest, les pins, à l'est de magnifiques paysages de vignes sur des petites collines ! Vraiment très agréable au risque de me répéter. Bordeaux est une ville du sud et donc avec beaucoup d'animations. Certes, je ne trace là que le portrait d'une ville idéale, et c'est vrai que tout n'est pas parfait. Mais y a-t-il seulement une seule ville qui peut répondre aux idéaux subjectifs de tous les individus ? Je ne le pense pas... Ce que j'aime à Bordeaux : Son patrimoine, ses paysages naturels, son animation, les plages toutes proches... Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Pas grand chose en fin de compte. Ah si, soyons honnête, les bouchons sur le périphérique !
Beaucoup d'atouts gâchés... : Bien belle ville qui s'offre enfin un lifting après s'être bien assoupie, mais mentalité toujours aussi lassante... Ce que j'aime à Bordeaux : La pierre des immeubles est magnifique, la lumière est magnifique, la proximité des vignobles est charmante, climat globalement agréable (un peu trop lourd l'été). Sentiment de renouveau avec les chantiers en cours. Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Tous ceux qui ont vécu dans diverses villes dont Bordeaux vous le diront : la mentalité est très... spéciale, basée sur de snobisme. A noter aussi un grand sentiment d'insécurité le soir, ce qui est assez gênant pour profiter d'une ville et se détendre...
Bordeaux immersion : Pour connaître une ville, quelque qu'elle soit, soyez patient et attentif tout comme pour connaître une personne : les bordelais sont froids, c'est vrai mais ils ont d'autres qualités. Bordeaux est comme Paris ou toute grande ville, combien reste-t-il de vrais bordelais, de vrais parisiens ? Chaque région a son charme. Il faut apprendre à écouter à regarder avant de juger. Je ne suis pas bordelaise et j'ai appris à aimer cette ville et sa région, sa campagne, ses forêts et son océan. Ce que j'aime à Bordeaux : J'aime l'architecture de la ville et depuis peu, les travaux de rénovation, l'embellissent encore plus : les quais, les espaces piétonniers, la rive droite qui est enfin reconnue. J'aime la campagne environnante qui ne s'arrête pas aux pins et aux dunes ! J'aime l'océan, le climat qui n'est pas représenté uniquement par la pluie ou alors vous n'avez jamais vécu ailleurs. Bref, j'aime Bordeaux qui je l'avoue à tarder à se réveiller mais qui, désormais ne mérite plus le surnom de "la belle endormie". Ce que je n'aime pas à Bordeaux : Le trafic, les embouteillages et le manque de pistes cyclables sécurisées.
Bordeaux une belle ville : Je trouve la ville de plus en plus belle, les quais ravalés sont magnifiques et ses esplanades superbes, je trouve que l'on circule mieux depuis qu'il y a le tram. Je suis un peu étonnée de certains commentaires, je suis une Bordelaise qui vit à La Réunion depuis 6 ans, et je n'ai qu'une hâte c'est de rentrer à Bordeaux. Où que l'on soit, il y a des côtés positifs et des côtés négatifs, quand on vit sur une île, c'est pire, il ne faut pas croire qu'ailleurs c'est mieux. Ce que j'aime à Bordeaux : La proximité du Bassin d'Arcachon et des Pyrénées, son centre ville piétonnier et la périphérie de Bordeaux très bien pourvue en toute sorte de magasi