Votre avis sur Montpellier

- - Dernière réponse :  lillou - 20 juil. 2018 à 18:21
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/montpellier/ville-34172

Afficher la suite 
Montpellier une ville qui bénéficie d'une excellente réputation, pas franchement méritée selon moi...
Ex-parisienne qui a vécu ça et là depuis quelques années, je suis arrivée à Montpellier, ville hétéroclite où la plupart des habitants viennent d'ailleurs. Du coup, beaucoup savent ce que c'est de "débarquer et ne connaître personne". J'ai été agréablement surprise par la convivialité de cette ville, les gens sont chaleureux et la ville est très animée (proportionnellement beaucoup plus qu'à Paris et à moindre coût). Bref, je viens de retourner à Paris (boulot oblige) et Montpellier me manque terriblement...Évidemment en matière d'emploi, c'est pas top, mais quelle ville agréable !
Ville qui sait mettre en valeur son patrimoine, en garder le charme ancien et le faire côtoyer avec bonheur avec des quartiers futuristes. Son rayonnement culturel en fait une ville attachante où il fait bon vivre sauf pour les chômeurs ! Il parait que la misère est moins pénible au soleil, mais si le taux de chômage baissait Montpellier serait l'éden....
Une belle ville quand même. Il fait bon y être étudiant. Il ne manque que quelques parking, et des mesures fortes contre les crottes de chien (exemple de Paris...)
Nouveau venu, je trouve le département beau, et les gens très sympas. Mais la ligne TGV s'arrête à Nîmes, et la desserte routière de Montpellier est adaptée au trafic d'il y a 25 ans. Des travaux partout, mal synchronisés (1 200 arbres séculaires à abattre pour le tram).
Belle ville, mais y trouver un travail est assez dur.
Une ville magnifique, ouverte, vivante.
Que vont devenir les commerçants du centre ville (on ne peut absolument plus circuler ou stationner) ? Les artisans, eux, aussi sont dans l'impossibilité de pouvoir intervenir où que ce soit .
Une ville culturelle, qui s'adapte aux jeunes et aux moins jeunes. Et qui depuis dix sept ans essaye de faciliter la vie des étudiants, des mamans, mais aussi des aînés.
Montpellier est une ville plus qu'agréable, avec une situation géographique et climatique incomparable. Étudiante, festive et culturellement riche en événements, il reste cependant des efforts à réaliser quant à la propreté des rues et au dynamisme de l'emploi.
Une ville plutôt belle qui sait mettre en avant ses atouts naturels (mer, arrière pays, montagne). Malgré le manque d'histoire et de monuments historiques, elle a su créer une dynamique grâce à la construction de nouveaux quartiers, tous orientés vers la mer. Certains anciens quartiers du centre et d'ailleurs ont été réhabilités et valorisés. L'arrivée du tram a tout changé et les problèmes de circulation et de stationnement ne sont pas du tout réglés. Il n'y a, en effet, aucun périphérique et il manque cruellement de parkings, notamment dans le centre historique entièrement piéton.Pour que la ville décolle vraiment, il faudra attendre la fin de la décennie (2009/2010) : le TGV jusqu'à Barcelone sera prolongé, un périphérique sera créé et les travaux du dernier tram qui ira jusqu'à la mer seront achevés. En espérant que le taux de chômage baisse enfin. Bref une ville qui a énormément d'avenir si elle continue sur sa lancée.
Une belle ville vue du métro parisien, mais la mauvaise gestion d'une ville de cette importance n'a entraîné que des problèmes.La ville agréable que j'habite depuis plus de 20 ans est devenue impersonnelle, sans identité. Il est impossible de circuler, aucun schéma de transport digne de ce nom, un taux de chômage record, des loyers exorbitants, n'en jeter plus la coupe est pleine.
Il fait bon vivre à Montpellier, même si la ville manque d'espaces verts.
Le succès ne s'est pas fait attendre, cette ville pour l'essentiel piétonne attire de plus en plus de personnes en quête de tranquillité urbaine. Ici on peut s'adonner au shopping, boire un verre, se reposer au Péroux, puis revenir en ville manger dans un restaurant branché sans avoir eu à supporter un coup de klaxon, des gaz d'échappement, ou craindre avant de traverser avec les enfants.Surtout, si vous venez pour la première fois, je vous recommande de réserver un tour commenté de la ville auprès de l'office de tourisme (samedi matin et dimanche après-midi). Vous aurez un très bel aperçu architectural de la ville, avec visite des plus beaux hôtels particuliers. Ensuite, après un repos bien mérité en terrasse sur la Comédie, perdez-vous à la recherche des ruelles secrètes dans le centre historique pour finir au Péroux et admirer le coucher de soleil au son des djembés.
Bonne ville en général et arrière pays merveilleux, mais le prix de l'immobilier est énormément élevé...
C'est une ville magnifique, qu'il faut prendre la peine de découvrir peu à peu en regardant tous les détails architecturaux, les places et placettes, les fontaines et les arbres. Il y fait bon vivre dans la douceur hivernale et la beauté de l'automne.
Une ville particulièrement agréable et dynamique, où il y fait bon vivre. Les habitants sont très courtois et le climat réjouissant. On ne s'y ennuie pas une seconde.
Ville agréable à vivre et bien située géographiquement pour la mer, la montagne et la campagne.
Que de tags qui défigurent cette très belle ville. Depuis peu à Montpellier et désirant le rester car le premier atout de cette région est le soleil.
Ville très belle très dynamique. à visiter absolument.
Montpellier, c'est la ville dont toute ma famille est originaire, et depuis que j'en suis parti, elle me manque. Ceux qui la critiquent sont sans doute ceux qui connaissent mal la ville et la région, faute de venir ici. Ils pensent que tout le monde danse sous le soleil et que l'on entend les cigales chanter dans les rues....80% des gens qui habitent Montpellier ne sont ni languedociens ni Montpelliérains. C'est une chance parce que ça fait plaisir de voir que sa ville attire du monde et qu'elle plaît, en général.Il est regrettable de voir que les gens ne pensent qu'au climat en venant ici et sont bourrés d´idées pré-conçues sur le sud.Montpellier est magnifique, comme beaucoup de villes en France. Je ne suis pas chauvin, mais c'est vrai ! C'est la ville de France qui a conservé le plus grand centre médiéval avec un tracé de ruelles intactes. On appelle d´ailleurs Montpellier "le clapas", qui vient de l'Occitan "clapiers".C'était la plus grande ville de France au moyen-âge, après Paris. Elle a été une place forte Huguenote, ravagée par la peste, elle a connu Nostradamus et Rabelais, elle a vu jouer Molière. Le quartier de Saint Pierre et de l'ancien courrier sont magnifiques. Alors si vous y venez, je vous en prie, connaissez la avant, et ne venez pas si vous êtes quelqu'un qui n'est attiré que par le climat.
Montpellier est une grande ville d'avenir.
C'était un centre culturel de première ampleur au Moyen-âge. Son centre médiéval et classique avec ses hôtels particuliers est 5 fois plus grand que celui de Nîmes ou de Perpignan. Il y a un grand opéra, le troisième de province après Bordeaux. Montpellier a toujours été le centre culturel de la région. Une ville de mille ans.
C'est ma ville. Elle est magnifique, rayonnante et lumineuse. Elle est méditerranéenne, chaleureuse et accueillante n'en déplaise à ses détracteurs. C'est vrai, on y circule très mal, le travail y est rare, l'immobilier cher, mais son soleil, son ciel bleu et son chant des cigales valent tout l'or du monde. Si vous ne l'aimez pas, ça ne m'empêchera pas d'aller me balader dans la garrigue renifler l'odeur du thym et du romarin ou d'aller tremper les pieds dans la grande bleue.
Ville de taille moyenne très agréable à vivre tant par son climat ensoleillé que par le cadre et ses habitants.
Très belle ville, jeune, ensoleillée, dynamique, mais le soleil coûte cher. Les loyers sont hors de prix.
Ville splendide. J'y ai fait mes études et j'aurais aimé y trouver un travail ! Les animations sont partout ! Il y a énormément de lieux culturels, de bars, pubs ou restaurants tout à fait abordables. Mais, c'est comme partout, il faut connaître les bons endroits où aller. Les tarifs sont pour sortir très raisonnables. Beaucoup de choses sont centralisées vers la place de la Comédie, on peut donc facilement se déplacer a pied et en tramway ! Et le tramway fonctionne jusqu'à 1 heure du matin. Le quartier Antigone, avec le Lez, est une vraie splendeur. La Comédie a su conserver son aspect historique et tout son charme. Le prix des loyers, bien qu'ayant bien augmenté ces dernières années, est bien plus abordable que certaines autres villes du sud et les logements sont bien moins insalubres. Enfin, les villes côtières sont superbes, tout comme l'arrière pays.
La ville pourrait être belle sans les "tags" et la circulation. Je suis handicapée, l'accès au centre ville par le tram ne m'est pas possible, donc je paie des stationnements pas assez nombreux et chers.
Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier est une ville magnifique, la place de la Comédie, le quartier Saint Roch, la rue de l'aiguillerie, l'esplanade, Antigone... Autant d'endroits tous plus beaux les uns que les autres. Beaucoup d'activités culturelles, de musées, d'expos, de concerts, rues toujours animées à toute heure, fontaines et parcs, jardin des plantes, parc zoologique, boutiques superbes, on peut acheter à tous les prix, du très cher au pas cher du tout. Ville très étudiante, beaucoup de facs, la recherche est mise en avant, comme l'art. On ne peut pas s'ennuyer et ne rien trouver à faire à Montpellier, et il y en a vraiment pour tous les goûts. Tout le centre est piéton. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Il n'est pas facile de faire sa place à Montpellier si on n'est pas de la région. La vie est chère à Montpellier.
Montpellier : Une belle ville du sud.   Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les tags.
Belle ville : Très bonne ville bien organisée. Ce que j'aime à Montpellier : Ses jardin et ses boîtes du nuit. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La pollution.
Très sympa malgré..... : Ville très sympathique où le beau temps quasi-permanent y est pour beaucoup. Ce que j'aime à Montpellier : La proximité de la mer, le temps. Ce que je n'aime pas à Montpellier : C'est une ville sale, beaucoup d'embouteillage.
Heureusement la nature est belle : La ville bénéficie d'atouts incontestables : climat, site, paysages. C'est aussi une ville dynamique. Malheureusement, son développement est anarchique. Il favorise le prestigieux au détriment du solide et du pratique. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, les sites naturels des environs, la mer, le dynamisme culturel. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le béton qui est en train de se propager partout, la saleté.
C'est surtout une ville agréable et il est appréciable de s'y promener. Ce que j'aime à Montpellier : Paradoxalement j'aime autant le "vieux" centre ville (l'écusson) que les nouveaux quartiers (antigone, port marianne). J'aime également beaucoup l'intégration du tramway dans la ville, qui est une véritable réussite contrairement à d'autres villes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation en voiture est tout simplement un véritable calvaire. Je ne comprend pas qu'une ville de cette importance ne soit pas encore équipée d'un périphérique.
Ce que j'aime à Montpellier : La ville est agréable et bouge surtout au niveau culturel et des sorties. Si vous aimez faire la fête et vous amuser, c?est la ville idéale. C?est la ville la plus dynamique de toute la région. Montpellier est la ville idéale pour un expatrié d?une autre région qui pourra s?intégrer immédiatement et facilement pour peu qu?il ait un emploi ou qu?il soit fortuné. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Depuis 3 générations mes parents sont nés à Montpellier. Je connais donc bien ma cité. Depuis le début des années 1990 l?identité Montpelliéraine s?est perdue, ce qui est un peu regrettable. Il y a plus de gens avec un accent pointu maintenant qu?avec l?accent méridional. Il est aussi de bon ton de prononcer Mont ?peu?llier au lieu de Mont?pé?llier. La saleté des rues et les tags sont aussi à regretter. L?immobilier est hors de prix.
Trop auto-satisfaite. Ce que j'aime à Montpellier : La qualité de vie. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le manque d'emploi et de lien social.
Ville très vivante et très ensoleillée. Très agréable de se prélasser quasi toute l'année sur les terrasses. Très belle ville, très intéressante, mais à garder au répertoire des week-end et des vacances pour n'en garder qu'une belle image.
Ville géniale : Ville très agréable à vivre. Climat idéal, équipements en nombre suffisant. Ce que j'aime à Montpellier : Le Centre et les nouveaux quartiers où tout est déjà fait lorsque les habitants arrivent. La douceur du climat. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les rues sales.
Ville de present et d'avenir : Ville en perpétuel changement, jeune et dynamique, située dans une magnifique région. Ce que j'aime à Montpellier : Ville accueillante, beaucoup de jeunes. Volonté à faire de Montpellier une belle métropole. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les loyers, les prix des terrains qui flambent.
Une ville qui a perdu de sa convivialité à cause de sa démesure en habitants. Ce que j'aime à Montpellier : Son architecture, son climat, sa place de la Comédie, sa situation géographique par rapport à la mer et la montagne. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Ville sale, avec trop de chiens qui traînent, et une circulation devenue épouvantable. L'accent méridional qui se perd.
Ce que j'aime à Montpellier : Les paysages de l'arrière pays Ce que je n'aime pas à Montpellier : Peu d'activité économique ; l'intense trafic routier, générant bruit (y compris la nuit), embouteillages et pollution ; toujours plus de béton ; la forte délinquance.
Heureux d'être Montpellierain : Montpellier est une ville pleine de charme qui hélas commence à grossir mais c'est la rançon de son succès ! 1 000 habitants/mois en plus sur l'agglomération et sa région ! Donc du dynamisme il en y a !
Peut mieux faire : Ville culturelle, dynamique, jeune, et proche de la nature (mer, arrière-pays), elle a toutes les qualités pour être un havre de vie... Peut-on encore y trouver un travail en adéquation avec ses qualifications et permettant de pallier l'augmentation constante du prix du logement. Ce que j'aime à Montpellier : La diversité culturelle, la surface piétonne du centre ville, le climat, la mer et les garrigues à proximité, la modernité. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'infrastructure routière (en mauvais état trop vite), le réseau de transports en commun (cher et pas encore assez développé), le manque de végétation (surtout dans les nouveaux quartiers), l'utilisation des services de police (utilisée surtout en centre ville, en milieu sûr), et surtout le manque cruel d'emplois dans le domaine tertiaire (hors tourisme-restauration).
Not so bad : Une ville où il fait bon vivre. Ce que j'aime à Montpellier : Dynamisme, cadre de vie, facultés, plages. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Délinquance, une ville qui commence à devenir comme Marseille.
La ville que j'ai choisie : Formidable à vivre, près de la mer, toujours animée, belle vieille ville. Ce que j'aime à Montpellier : L'ambiance, l'architecture, les animations, le climat, les marchés, la vie culturelle. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le réseau routier, les embouteillages.
Montpellier : Une ville très agréable à vivre, un cadre de vie très sympa, proche de la mer et des garrigues, bref, un plaisir de ville. Ce que j'aime à Montpellier : Son dynamisme, sa jeunesse, l'ambiance, l'architecture, les animations, le climat, les marchés, la vie culturelle. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le réseau routier, les embouteillages, la propreté.
La belle vie : J'ai vécu dans sept régions différentes, dont toutes celles du GRAND SUD, mais je n'imaginerais plus maintenant d'aller m'installer ailleurs. On est vraiment très bien ici. Ce que j'aime à Montpellier : L'incroyable dynamisme, l'animation, la proximité immédiate de tout : mer, montagnes, campagne, sites naturels, nombreux équipements et moyens de transport, etc...
Ce que j'aime à Montpellier : Belle ville, le soleil qui rayonne, mer à 15 min, les fruits et  légumes du sud, l'Espagne à 2h et quelques, la plage sans les vacanciers. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le prix de l'immobilier plus cher qu'à Lyon (!!), la plage qui est peuplé de groupes pas clairs le soir donc exit les soirées à la belle étoile, l'ouverture d'esprit des gens et surtout, moi qui ait vécu à Lausanne ou encore Lyon, j'hallucine de voir le stress des gens pour une ville d'une petite taille. Que ça soit au volant, dans la rue, sur les terrasses ou quand on fait du shopping, les gens démarrent au quart de tour pour un rien... Moi qui m'attendait à voir des gens du sud relax je me suis bien trompée ! Pour faire simple, et d'une manière générale, les gens qui intègrent Montpellier ne prennent pas l'accent mais vite la spécialité locale, la frime (économiser pour acheter une voiture qui en jette et surtout des fringues, ça permet de mieux s'intégrer), le "ouais ouais on se rappelle". Un conseil d'intégration : travaillez toute votre semaine pour passez votre samedi au centre commerciale du polygone, le soir à la villa rouge (boîte de nuit) et après un after le dimanche matin. Vous serez comme un poisson dans l'eau... Bien dommage pour une ville qui aurait pu éviter de virer au superficiel...
Une super ville qui attire du monde : Je suis née à Montpellier et j'ai connu d'autres villes entre autres Paris et Glasgow et effectivement, on a beaucoup de chance, nous, Montpelliérains ! Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, la mer, la garrigue, les beaux sites, une architecture incroyable et une vie universitaire, culturelle et sociale intense. La proximité de l'Espagne pour se changer les idées, les grands hôpitaux pour nous rassurer, ici tout baigne mais... Ce que je n'aime pas à Montpellier : C'est vrai que les 2 travers principaux ici restent bien évidemment que le travail se fait rare (sauf si on est dans le BTP !) et que les jeunes montpelliérains se voient contraints d'aller vivre de plus en plus loin vu les prix de l'immobilier. C'est regrettable. Je voudrais cependant répondre à certains concernant : la saleté, nous sommes les premiers concernés (comme on fait son lit, on se couche !). La vie sociale et culturelle : il n'y a pas que la Villa Rouge dans la vie et si certains ont envie de s'y entasser, ça les regarde, de même, il ne faut pas s'imaginer que nous sommes tous fermés et stressés. Pourquoi le serait-on face à des gens adorables et qui ont une réelle envie de s'intégrer ici ? Quant à l'accent, il se perd, ça oui c'est dommage, tout comme l'occitan mais il faut continuer à transmettre ça à nos enfants. C'est souvent le lot des villes qui attirent beaucoup de gens, y compris d'autres pays. C'est un sacré mélange de cultures ! Montrons qu'on est accueillant est tolérant et on aura une ville avec une belle âme !
Une ville super : Oui, je ne suis pas objective, puisque j'y suis née et que j'y habite depuis 20 ans... J'aime cette ville, je ne me vois pas du tout aller habiter ailleurs mais hélas je sais que cela arrivera. Ce que j'aime à Montpellier : Tout ! Ses visites, ses lieux historiques et culturels (ils ne manquent pas quoiqu'on en dise). La ville est animée en permanence : concerts, festivals, animations musicales... On peut tout y faire, presque tous les genres d'études (c'est une des villes de France les plus étudiantes)... Le soir, le choix de cafés, bars musicaux ou pubs est très large... pour les plus fêtards ce ne sont pas les boîtes qui manquent autour de Montpellier ! Y être étudiant est un vrai bonheur. Je pense que le fait de ne pas pouvoir se garer facilement pour aller au centre ville n'est pas dramatique, sauf pour les personnes âgées ou handicapées... après tout, le bus et le tram sont faits pour ça, et c'est pas plus mal de marcher ! Sans oublier les petites rues, aiguillerie, ancien courrier, Jean Moulin... On peut simplement s'y promener ou aller faire ses achats (on en trouve d'ailleurs pour tous les goûts et tous les prix). Montpellier est peut-être devenue sur certains côtés une ville "superficielle", mais c'est le cas de beaucoup de grandes villes... et l'ouverture d'esprit à Montpellier n'est pas plus étriquée qu'ailleurs ! Et c'est vrai qu'en ce moment les travaux pour le tram sont parfois pénibles à supporter, mais il faut bien passer par là pour pouvoir se déplacer plus facilement... Bref, c'est ma ville, il y fait très bon vivre, le climat et la mer à proximité y font beaucoup, mais ce ne sont pas ses seuls avantages, loin de là ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : La propreté, le prix des loyers, les difficultés à trouver du travail.
Montpellier : Ville où il fait bon vivre au mois d'août quand la circulation y est possible, en septembre pour l'été indien en octobre pour le retour des étudiants... mais pas tout en même temps, car rien n'a été fait pour autant de monde. Ce que j'aime à Montpellier : Le dynamisme, la qualité du climat, les gens, la culture. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Trop de monde, les infrastructures ne suivent pas, chercher la rocade, trop de tape à l'?il pour les visiteurs, pas de considération pour ses habitants.
Mi-figue, mi-raisin : J'ai passé 2 ans à Montpellier pour mes études et je pense que c'est une super ville étudiante mais rien n'est fait pour les trentenaires ou pour que les étudiants s'installent définitivement. Cela entraîne une faible diversité de choix pour sortir à cause de la légende qui voudrait qu'un étudiant n'écoute que de la musique commerciale à fond en s'alcoolisant à outrance. Montpellier devrait s'ouvrir à une population "plus âgée" pour accéder au rang de capitale européenne. Ce que j'aime à Montpellier : La présence des plages à 1/4h du centre ville, le climat, l'immobilier pas encore trop cher, l'arrière-pays magnifique, le (très petit) centre ville avec ses petites places sympathiques, ville très belle en été. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La superficialité des rapports humains, la nonchalance des gens, ville triste en hiver, les discothèques à l'extérieur de la ville (obligation d'avoir une voiture), le peu de diversité dans les lieux pour sortir, les "locaux" qui préfèrent sortir plutôt que de vous accueillir chez eux.
Très belle ville : Je suis né à Montpellier et j'ai vécu de nombreuses années là bas ! J'ai ensuite déménagé sur Toulouse, Millau, Le Mans et maintenant Paris ! Rien n'est comparable à cette ville !
Montpellier surfaite ! : Ville au départ qui paraît très accueillante, tape-à-l'?il, mais sa réputation est surfaite. La ville et ses habitants sont d'une superficialité débordante, la vie culturelle pauvre malgré les efforts faits pendant la période estivale (offre de mauvaise qualité). Pas grand chose à y faire l'hiver. Beaucoup d'argent dépensé pour la façade... Excellent pour les étudiants qui aiment sortir en boîte et pour les adeptes de musique classique, pour les autres... le vide total ! On a oublié toute une tranche de la population non des moindres : les 30-50 ans ! Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, le tout petit centre-ville en vieilles pierres, le tramway. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté des rues, l'individualisme, les commerçants, l'infrastructure routière, la conduite, trop de béton, pas assez de verdure.
Montpellier : Montpellier est une belle ville si on s'y plaît, mais on ne peut pas fermer les yeux sur le nombre incalculable de défauts de cette ville. Ce que j'aime à Montpellier : La diversité, on y croise des gens de différentes origines, si on a un enfant on trouve toujours quelque chose à faire. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La perte énorme de logement, si vous voulez un logement à Montpellier, il faut avoir le bras long. Personnellement, j'ai vécu plus de 20 ans dans une cité délabrée, voilà 15 ans que l'on nous promet de la détruire, mais le problème c'est qu'ils ne savent pas où nous mettre. Les activité y sont pauvres autant l'été : on a la plage, c'est tout, que l'hiver : mieux vaut rester planté devant la télévision car rien à faire. C'est décevant.
Montpellier : Une belle ville estudiantine, un climat de vie très agréable. Ce que j'aime à Montpellier : Une ville active, diversifiée, culturelle et sportive. Le climat de vie, le temps. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La politique et ses rancunes. Des gens trop individualistes. L'influence de la politique sur les ressources et la vie.
Da best one : Une des villes les plus sympas à vivre... Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, l'ambiance, et l'arrière pays !
Un Paris du sud : C'est une ville snob, superficielle, où les gens se prennent au sérieux. Pour y avoir passé trois ans à étudier, jamais cette ville ne m'a attirée et je ne la trouve pas intéressante du tout. Ce que j'aime à Montpellier : Les vieilles rues assez charmantes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Des habitants guindés.
L'avis de France (Guadeloupe) : Pour y avoir fait mes études, c'est une ville accueillante. Les gens y sont sympa. Ce que j'aime à Montpellier : Ses petites rues, ses cafés avec leurs terrasses très agréables dès le printemps. Les boutiques, le Polygone, les restaurants. La piscine et Antigone. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Rien, sauf peut-être la circulation... mais c'est comme dans toutes les villes !
Nostalgie de la tranquillité : Montpellier est une ville qui a grandi trop vite, où les personnes originaires de cette ville ne se sentent pas bien. Tout est fait pour les personnes venues de l'extérieur. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La disparition de beaucoup de commerces pour n'ouvrir que des cafés à la place. Voir le centre ville.
Montpellier, plus belle ville de France ! : C'est une ville incroyable et difficilement égalable sur de nombreux domaines. Pour moi c'est de loin la plus belle ville de France. C'est vrai, à part Toulouse éventuellement (et encore ils n'ont pas de plage !), les autres grandes villes comme Marseille ou Bordeaux ne font vraiment pas le poids. Vieilles villes sans dynamisme et déprimantes. Ce que j'aime à Montpellier : La plage (quelle chance d'allier une grande ville avec une si belle plage !), l'architecture de toute beauté avec le vieil écusson mais aussi avec Antigone dans le style quartier d'affaire moderne qui est particulièrement réussi ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le manque d'opportunité pour le travail, mais bon c'est un peu à l'image de tout le pays à l'exception de Paris qui concentre tous les boulots qualifiés, et Paris ne tient pas la comparaison avec Montpellier. Montpellier est jeune, dynamique, moderne et ensoleillé ! Mais si vous voulez avoir une petite chance de faire une carrière, il vaut mieux s'expatrier.
Ce que j'aime à Montpellier : La vieille ville et le nombre d'étudiants. C'est une ville jeune qui vit. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'insécurité partout et surtout dans les transports en commun.
Une ville assez agréable à vivre : Très belle ville mais mal gérée (sale). Ce que j'aime à Montpellier : La proximité de la mer et de la montagne (un climat agréable). Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation.
Une ville tournée vers le futur ! : Une démographie galopante, une attractivité qui ne se dément pas année après année. Sans nul doute, Montpellier redeviendra bientôt la deuxième plus grande ville de France ! (Eh oui ! Elle le fut déjà au 15ème siècle, si je ne dis pas de bêtises). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les crottes de chiens et la Paillade.
Très belle ville ! : Très belle ville que j'ai du quitter mais que j'ai vraiment adorée ! Ce que j'aime à Montpellier : La beauté du centre-ville, la gentillesse des habitants, et tous les avantages communs à une si grande ville ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté dans les rues. C'est à améliorer mais ça semble être le cas partout ailleurs. Vive Montpellier !
Ville très agréable : Ville très dynamique avec une population jeune et qui plus est assez sérieuse car étudiante. Beaucoup de boîtes de nuits, beaucoup de cinémas, la plage, le soleil... C'est très agréable. Ce que je n'aime pas à Montpellier : En hiver, contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne fait pas si chaud que ça.
Je ne quitterai jamais cette ville ! : J'y suis né et je pense que j'y vivrais jusqu'à ma mort ! Ce que j'aime à Montpellier : Ville en perpétuel mouvement. Je pense que l'avenir est pour cette ville et son agglo ! La création d'emplois est spectaculaire même si le taux de chômage reste encore élevé. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les crottes de chien.
Très belle ville : Une très belle ville, très agréable et si je ne me trompe pas : la ville préférée des Français !
Montpellier : Montpellier est une très belle ville qui a beaucoup d'avenir au niveau national et européen. Ce que j'aime à Montpellier : Une ville en perpétuelle mouvement avec encore un taux de chômage important, mais une création d'emplois record et une vision futuriste de ses dirigeants... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les crottes de chien...
Montpellier : Une ville intéressante pour étudier et pour sortir, mais le caractère superficiel des habitants. Ce que j'aime à Montpellier : La proximité de la mer et des montagnes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'insécurité générale.
Montpellier : Très belle ville, mais une façade de décors et rien derrière. Ce que j'aime à Montpellier : Son architecture, sa cité, son modernisme, et l'accès à tout comme à Paris. La Cicrane, le café Théâtre le plus drôle de France. Son arrière pays et sa diversité. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'incompétence des services publics et artisanaux. Les fils électriques pendent partout, les antennes télé passent par les toits. La superficialité. La saleté des rues, ses tags, et l'agressivité. C'est de plus en plus insupportable.
Une situation géographique exceptionnelle : C'est la ville de mes années d'étudiant, je suis retourné y vivre pendant 4 mois récemment. Dommage que l'emploi y soit sinistré car cette ville aurait énormément d'atouts. Ce que j'aime à Montpellier : Le vieux centre ville avec ses ruelles, ses fontaines et ses placettes : tout simplement magnifique. Sa place de la comédie qui respire la bonne humeur. Le Pérou, toujours un plaisir d'y passer. Sa situation géographique exceptionnelle, à 10 min de la mer, 2h du ski, un arrière pays formidable : les rivières de l'Hérault, les Cévennes pas très loin, la Camargue à deux pas... Un climat incroyable, vivre le printemps à Montpellier c'est le meilleur antidépresseur du monde. L'activité culturelle l'été. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le cloisonnement entre les populations. Les gens sont superficiels. En dehors de l'été, il ne se passe pas grand chose et pendant les dimanches soirs ou les vacances scolaires, ça ressemble vite à une ville fantôme.
La perle du Sud : Ma ville préférée en France (après Paris bien sûr) ! Ce que j'aime à Montpellier : Le climat (bien sûr), le charme incomparable de ses ruelles du centre, l'immobilier certes cher pour la province mais très loin des sommets parisiens, la proximité de la mer, une certaine douceur de vivre. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté, les gens qui "zonent" place de la Comédie le soir, la superficialité de certains de ses habitants.
Montpellier la surdouée ! : Ville excellente où il fait très bon vivre ! J'adore cette ville qui bouge tellement et qui est tellement animée. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat inégalable en France, avec même parfois une averse de neige en hiver pour ceux qui aime ça ! Une multitude de cinémas, des multiplexes, mais aussi des cinémas de quartier. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'emploi y est trop rare, mais si vous avez la chance d'y trouver un bon travail, là c'est le paradis...
Montpellier, ville où il fait bon vivre ! : Une ville très chaleureuse, animée avec un climat difficilement égalable. Ce que j'aime à Montpellier : La place de la comédie, Antigone, les nouveaux quartiers, le développement de cette future "capitale du sud". Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens sont parfois un peu agressifs.
Montpellier : J'habite dans la banlieue Montpellierraine à Perols. Montpellier est une ville magnifique qui n'a certes pas un riche passé comme peut avoir une ville comme Marseille par exemple, mais c'est une ville moderne très agréable à vivre. Ce que j'aime à Montpellier : La politesse des habitants. Le climat qui est exceptionnel, vous pouvez d'ailleurs voir sur ce site. Montpellier a un taux record de jours de soleil par an, ce n'est pas négligeable.
Montpellier vue par une étudiante : Une ville très agréable à vivre surtout pour les étudiants et les gens qui aiment sortir. Ce que j'aime à Montpellier : De nombreuses activités, le climat, proche de la mer... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les embouteillages et le prix des loyers !
Montpellier ville de jeunes ! : Une très belle ville, c'est vrai. Très agréable à vivre mais qui est difficilement adaptée pour les personnes plus âgées. Ce que j'aime à Montpellier : Quasiment tout. C'est une ville où presque tous les sports de hauts niveaux sont présents, je pense notamment au handball, au rugby ou encore au volley. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le club de football.
Montpellier attractive : C'est une ville où il fait bon vivre. Une vie culturelle dense (concerts, opéra, musée, festivals). Presque tous les sports avec des clubs et associations très nombreux et dynamiques qui proposent des activités à tous les prix. De très nombreux parcs et espaces verts... et la mer à moins d'1 demi-heure de voiture. Des transports en commun performants, etc... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Tant pis si le travail ne court pas les rues et si l'immobilier est relativement cher : la qualité de vie ici est irremplaçable !
Très belle ville : Très belle ville, Montpellier est une ville très agréable et ayant du caractère, cependant la politique de circulation est absurde. En effet, réduire la fluidité ne fait qu'augmenter les bouchons ce qui ne fait qu'accentuer la pollution. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, la plage, la mer, la montagne... Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation et les infrastructures encore inadaptées à la taille de cette grande ville. Mais il est vrai que la ville connaît une explosion démographique, ceci peut expliquer cela. Mais ça n'excuse en rien les faits.
Montpellier : Petite ville bien sympathique arborée de quelque parc et jardin. Mais il faut de l'argent pour pouvoir y vivre c'est le moins que l'on puisse dire. Ce que j'aime à Montpellier : La mer pas trop lointaine, le calme qui y règne, s'est reposant. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Son manque d'animation en général, la saleté de certains de ses quartiers, le chômage, le prix des loyers, Montpellier seulement pour les vacances ou le week-end car à la longue cela devient monotone.
Une ville très superficielle et artificielle : L'immobilier très cher pour une ville de frime où tout n'est qu'artifice et au final très banal. Ce que j'aime à Montpellier : Le feu d'artifice le 14 juillet, sinon pas grand chose à vrai dire, à part peut être ses cafés et ses places du centre ville bien qu'il y ai ça dans toutes les villes de France et de Navarre. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville sale surtout l'été et très mal fréquentée, ville éteinte au printemps à l'automne et l'hiver, en gros les 3/4 de l'année. Une ville qui pense être la rivale de Toulouse alors qu'elle n'est ni plus ni moins qu'une destination de vacances. Les embouteillages monstres qui la polluent et lui donnent des pics de pollution l'été (d'ailleurs je ne comprends toujours pas comment une ville de cette taille peut avoir de tels bouchons). La présence de nombreux moustiques, pas très sain pour la santé je pense. Sans oublier le chômage, etc. Et enfin les Montpelliérains qui prétendent que Montpellier est un "petit Paris"... ils devraient faire preuve de modestie et surtout de réalisme.
La ville la plus complexée de France : La ville la plus complexée de France. Tous n'est qu'apparence pour ses visiteurs. Une ville à la mentalité superficielle. Montpellier est (citation de Jean de La Fontaine) "la grenouille qui voudrais être aussi grosse que le b?uf". Pas étonnant que sa place principale se nomme : "place de la Comédie". Ce que j'aime à Montpellier : Quelques beaux immeubles dans le centre ville, les cafés du centre ville, son tramway. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La superficialité qui y règne en général, les loyers exorbitants pour une ville de cette taille, les embouteillages permanents, la saleté dès lors que l'on sort un peu de son centre ville, l'insécurité le soir.
Vue d'une étudiante Erasmus à Montpellier : Montpellier est la ville des gens aimables avec un joli accent, jeunes, étudiants et étrangers. Ce que j'aime à Montpellier : J'aime l'air de liberté des gens, les soirées Erasmus, la solidarité des amis, le climat incomparable, le tram 1 et à partir de hier le tram 2 ! Faire la fête tous les jours que l'on peut. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les administrations, les embouteillages et les hauts loyers.
Montpellier : Le miroir aux allouettes ! : Les montpellierains ont l'illusion de vivre dans une ville dynamique et active. Quelle erreur, il n'y a pas de travail, pas de vie nocturne, et surtout aucune chaleur humaine. Par contre, les embouteillages, la pollution et les loyers sont dignes d'une capitale ! Ce que j'aime à Montpellier : Les cinémas diagonals, quand on quitte Montpellier, c'est la seule chose que l'on regrette ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le stress des habitants, la circulation, la chaleur étouffante en été, la destruction complète du littoral, l'absence de lieu convivial pour s'amuser, l'ambiance glaciale des boîtes et bars technos. Si vous voulez vivre dans le Sud, passez votre chemin, allez vivre à Barcelone ou dans l'arrière-pays.
Montpellier : Une ville sans avenir, chômage, frustration extrême de la population qui la rend agressive, une ville très stressée alors que ma foi elle est bien petite, une ville jalouse des métropoles que sont Toulouse, Marseille, Nîmes, Grenoble et tant d'autres. Je ne comprends pas cette frustration, c'est joli pourtant. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville d'apparence, très surfaite. Si vous voulez habiter une petite ville agréable et tranquille allez plutôt en voir une autre.
Pas d'âme : Une ville qui a perdu toute identité contrairement à sa voisine Nîmoise. Ce que j'aime à Montpellier : Son tram, son dynamisme économique et culturel. Une ville jeune, beaucoup de soirées et de bars ou boîtes de nuit mais sans identité propre. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Son identité qu'elle a bradée au prix de son dynamisme économique. Une ville fade ou le béton règne. La circulation et le stationnement, la pollution, la saleté. Pour les touristes : pas grand chose à voir. Son chauvinisme, sa mégalomanie. Elle se prend pour ce qu'elle n'est pas (une capitale Européenne) alors qu'elle reste une simple capitale régionale de province. Finalement pas grand chose à envier. Une ville banale comme on peut en trouver partout.
L'avis de Christelle Demesy : J?ai vécu plus de dix ans à Montpellier et il n?y a pas une journée sans que je ne me rappelle au bonheur de vivre dans cette ville qui est pour moi un petit paradis. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, l'animation, la végétation (palmiers), l'architecture, les petites ruelles de la vieille ville, les lumières, les fontaines, la situation géographique (proche de la mer, de la montagne, de l'Espagne, etc... Pas assez de mots pour dire comme j y suis attachée... Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'insécurité et les problèmes de circulation et de stationnement sont les gros points noirs par contre.
MONTPELLIER LA SURDOUEE : Une belle ville qui a su se développer de façon harmonieuse (contrairement à Nîmes qui a les mêmes inconvénients que Montpellier sans les avantages). Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier, c'est le top, niveau cadre de vie, climat. c'est la ville la plus ensoleillée de France. La population est jeune avec un nombre d'étudiants important. Le tram est très agréable et ira bientôt jusqu'à la plage. Niveau loisirs : il y a toutes les activités d'une grande ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Circuler en voiture (préférer le tram), prix de l'immobilier (mais la mairie fait des efforts avec la primo accession), insécurité et chômage.
Des atouts mal valorisés : Une ville jeune et dynamique qui a tous les atouts pour qu'il y fasse bon vivre. Ce que j'aime à Montpellier : Une ville animée, une météo propice à la flânerie hiver comme été, une architecture où se côtoie le moderne et l'ancien. Un centre piétonnier parmi les plus beaux d'Europe. Ce que je n'aime pas à Montpellier : C'est une ville qui mériterait d'être propre. Malheureusement, comme beaucoup de villes du sud, il reste beaucoup à faire pour rendre le centre ville agréable de ce côté là. Dommage !
Montpellier : C'est la plus belle ville de France, la preuve : elle connait le plus fort taux de croissance de France. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les touristes sont vraiment ingrats et polluent ma ville.
Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville qui se prend pour le centre de la France alors qu'elle n'est même pas le centre du Languedoc Roussillon. Une petite ville laide, pauvre, sale où règne insécurité, chômage et moustiques. Montpellier est à des années lumière d'être la Côte d'Azur et encore moins la Californie. Nombreux de ses nouveaux occupants la désertent. Une des villes de France où la population est la plus âgée. Une ville sans avenir assurément.
J'aime Montpellier : Belle ville. On s'y plaît bien. Ce que j'aime à Montpellier : La ville, le tramway, les restaurants. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Loyer cher pour une province.
A propos de Montpellier : Ce que dit M. Delalandre est vraiment n'importe quoi ! On peut bien sûr ne pas aimer Montpellier, mais dire autant de bêtises en aussi peu de lignes est tout de même sidérant. Ah, au fait, pour rappel, Montpellier est la 8ème ville de France, elle est la ville de plus de 100.000 habitants la plus jeune de France, il y a à Montpellier même bien moins de moustiques qu'en banlieue parisienne (par exemple Saint-Maur-des-Fossés) ou qu'à Lattes, tout à côté (du fait des étangs).
Montpellier : Montpellier est une ville très accueillante où vous trouverez toujours de la compagnie au travers des rues pour profiter de sa vie animée, de jour comme de nuit. Nombreux sont les étudiants, notamment étrangers, qui viennent éclairer de leur dynamisme et expériences propres les rues de cette ville grandissante. Ce que j'aime à Montpellier : La beauté de la ville, ses habitants, le mélange des cultures et les activités possibles. Vive notamment tous ces étudiants qui la font vivre et répandent son image ailleurs en France. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Un peu trop de soleil peut être !?
Ce que j'aime à Montpellier : A part la mer qui n'est pas très loin... mais est-ce une consolation ? Ce que je n'aime pas à Montpellier : J'ai toujours vécu à Paris... alors, pour moi Montpellier, c'est la campagne ! Je m'y ennuie, ça ne bouge pas tant que ça. C'est vrai que c'est une ville sale, en plus, à part faire les magasins, je ne vois pas trop... Je vais repartir, promis !
Montpellier est magique : Daniel Delandre est très amusant en effet. Montpellier est la première ville de France en ce qui concerne l'accroissement de population. Montpellier est bien évidemment la capitale du Languedoc Roussillon (je ne vois pas bien qui ça serait sinon ?) et est déjà la 8ème ville de France. Dans 20 ans l'agglomération Montpellieraine sera proche du million d'habitants. Si avec tout ça Montpellier n'a pas d'avenir, qui en a alors ?
PLUS DURE SERRA LA CHUTE !!! : Montpellier n'est pas une ville jeune bien au contraire, elle ne figure qu'à la 26ème position des villes de plus de 100 000 habitants pour la jeunesse de sa population, le classement est sur ce même site. En outre, elle est le centre d'une agglomération de taille comparable à Nancy, Tours, St Étienne, Le Havre et elle est plus petite que Rouen et beaucoup d'autres encore. Rien de plus et rien de moins. Ce que j'aime à Montpellier : Plus grand chose malheureusement, à part le climat assez sympathique, quoique la végétation y soit de plus en plus aride et il y a fort à parier qu'avec les bouleversements climatiques à venir, cela devienne un fort désavantage. Selon des études des plus optimistes, cette zone deviendra très aride avant d'être recouverte par la mer dans au plus tard 50 ans. Donc valeur immobilière sur le long terme et peut être à moyen terme (à suivre) proche de 0. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le chauvinisme exacerbés, le réveil va être brutal. J'habite Montpellier depuis maintenant 9 ans et je confirme qu'il y a toujours autant de moustiques qu'autrefois et ce même avec les nombreux traitements insecticides que pratique la préfecture de l'Hérault. A part cela, toujours les mêmes carences, à savoir : saleté, manque de savoir vivre de la population, nombreuses incivilités en tous genres, chômage, circulation, insécurité, prix de l'immobilier très élevés pour une ville moyenne bien loin de justifier ces tarifs prohibitifs et spéculatifs.
Montpellier, mon rêve : Montpellier, j'ai toujours voulu y habiter et mon rêve s'est réalisé ! N'écoutez pas les mauvaises langues, c'est un paradis caché, beaucoup de gens essayent de dévaloriser la ville pour éviter le flux migratoire actuel. Cette ville attire et a fait cette dernière année beaucoup d'efforts dans la propreté (enlèvement des tags, nettoyage des rues, entretien de la flore). J'y suis venu 2 fois l'année dernière et je peux dire que la ville a changé dans le bon sens du terme. Sinon pour les loisirs, on peut dire que Montpellier évolue vers une ville plus ouverte, il y en a vraiment pour tout le monde peu importe l'âge ! Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, les gens sympathiques, la modernité, la sécurité,  l'animation de la ville, ses marchés, ses palmiers, le tram, la mer pas loin, le quartier Antigone, le carnaval, les musées, etc... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le monde en été...
LA GRENOUILLE QUI VOUDRAIT ETRE AUSSI GROSSE QUE LE BOEUF : L'agglomération montpelliéraine n'attendra jamais le million d'habitants, même dans 200 ans, elle atteint déjà péniblement les 370 000 habitants en ratissant très large dans les campagnes reculées, c'est grotesque. De plus Montpellier n'est que la 4ème ville qui attire le plus en France, après Nantes, Toulouse et Orléans, on peut y voir un classement INSEE sur ce même site (linternaute.com). De plus, croyez moi et j'en sais quelque chose, énormément de gens en sont déçus, car elle jouit d'une réputation bien surfaite. Toute augmentation de population n'a qu'un temps, pour exemple, si l'agglomération parisienne avait continué d'évoluer avec sa cadence des années 60, il y aurait aujourd'hui dans cette agglomération 16 millions d'habitants. Pour moi qui suis montpelliérain depuis bientôt 10 ans et qui la connait sur le bout des doigts, c'est vraiment risible. Ça n'est rien d'autre qu'une petite bourgade de Province de 250 000 âmes. Ce que j'aime à Montpellier : Le calme, la nature et la mer pas loin. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Bon nombre de chose... tout a été dit concernant cette ville précédemment... Mais ce que je supporte de moins en moins, c'est bien  son agressivité, le chauvinisme exacerbé, et souvent la mauvaise foi...
Montpellier la perle du sud : Je suis né à Montpellier, alors croyez nous, il n'y a absolument pas de moustiques à Montpellier ! De plus, Montpellier est la huitième ville de France devant Bordeaux par exemple. C'est une ville très jeune (plus de 70 000 étudiants !) et surtout très dynamique ! J'ai vécu à Bordeaux et Marseille, et je peux vous dire que Montpellier c'est vraiment ce qui se fait de mieux en France ! Ce que j'aime à Montpellier : Élue ville préférée des Français. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Quelques embouteillages, mais c'est normal pour une grande ville.
Montpellier beauté fatale : En réponse à Pierre Fauvet, Montpellier est à 10 kilomètres de la mer, si dans 50 ans la ville est sous la mer, je peux vous affirmer que Nantes, Bordeaux, Marseille, Nice... seront sous l'eau aussi. D'ailleurs je pense que plus généralement si un jour Montpellier est sous les eaux, la majorité du pays le sera aussi. Donc il faut investir dans les montagnes ! Ce que j'aime à Montpellier : La mer, le climat, le dynamisme (jeunesse, démographie, économie). Ce que je n'aime pas à Montpellier : La jalousie évidente de certains amène à dire des contre-vérités.
Avis d'une étudiante étrangère : Je suis une étudiante étrangère à Montpellier et j'ai l'impression que cette ville manque d'animation et de dynamisme.
MONTPELLIER SOUS LES EAUX ET LES MOUSTIQUES : Montpellier et la Camargue en général serra sous les eaux dans quelques décennies, c'est certain, car cette ville est entourée de marécages, d?où le nombre important de moustiques, malgré les campagnes de désinsectisation. De plus, elle à une altitude par rapport au niveau de la mer proche de 0 et se situe à seulement 10 km de la mer, contrairement à Nantes ou Bordeaux qui sont elle à 40 km de la mer et c'est encore moins le cas pour le reste de la France. C'est triste mais la réalité l'est tout autant. Alors on va dire que je suis jaloux, mais de quelle jalousie parle-t-on, puisque je suis Montpelliérain ? Il suffit juste de voir la réalité en face. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Toutes les carences déjà dites précédemment avec en prime, le chauvinisme exacerbé de la population, qui pense que Montpellier est la meilleur ville de France, alors qu'elle n'a vraiment rien d'exceptionnel, même Nîmes est plus sympa, car plus simple, pas complexée et surtout naturelle.
La plus belle ville de France : Et oui, Montpellier est vraiment une très belle ville. C'est une ville assez jeune, contrairement au commentaire d'un américain qui "prétend" que c'est une ville plutôt âgée ! Donc renseignez-vous avant de dire des choses sans fondements. Bon revenons à Montpellier : ambiance, accueil, chaleur... bref une ville où l'on ne s'ennuie pas. Ce que j'aime à Montpellier : L'ambiance et le climat.
Montpellier : Une ville de moins en moins agréable, qui en oublie les habitants qui l'on faite. Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier n'apparaît même pas sur les cartes routières européennes et c'est très bien ainsi. Pourquoi cette obsession et ce complexe de la petite ville ? Ce que je n'aime pas à Montpellier : Montpellier n'est que la 24 ème plus jeune ville de France dans la catégorie plus de 100 000 habitants et on nous dit pourtant qu'elle est la plus jeune. On nous dit aussi que Montpellier est la 1ère ville en terme de démographie proportionnel, alors que l'on s'aperçoit dans le classement sur ce même site, qu'elle n'est que 4ème de ce classement. Heureusement que l'on ne parle pas de démographie en terme absolu, sinon Montpellier passerais certainement de la 4ème place à la 16ème. Les montpelliérains devrait faire preuve de modestie mais surtout de réalisme...
Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, les nombreux espaces verts et fontaines, le tram esthétique et efficace, les placettes ombragées où l'on déjeune entre amis, le sud tout simplement, au bon sens du terme. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Trop de publicité d'où : de nombreux arrivants qui s'imaginent que la misère est moins pénible au soleil. Le taux élevé des impôts locaux. L'immobilier devenu inaccessible et j'en passe.
Montpellier me rappelle l'Espagne ! Merveilleux ! : Je suis une étudiante Espagnole qui vient de s'installer à Montpellier depuis quelques mois. Je trouve que cette ville est vraiment merveilleuse ! Ce que j'aime à Montpellier : Le climat me rappelle celui de mon pays. Les gens sont chaleureux, la ville bouge tout le temps, j'aime beaucoup ça car dans mon pays c'est très important qu'il se passe des choses. Montpellier est la ville préférée des Espagnols !
Montpellier c'est ma ville! : Montpellier est une ville vraiment dynamique n'en déplaise à certains. Ce qui me fait rire, c'est ceux qui se disent être montpelliérain alors qu'ils ne connaissent même pas cette ville. Quand on habite à Montpellier et que l'on connaît les autres villes françaises, on voit tout de suite la différence. Montpellier est une ville qui attire tout le monde, qui connaît une explosion démographique (Insee) et c'est certainement pas grâce à ses soit disant moustiques et marécages. Ce que j'aime à Montpellier : La beauté d'une ville vraiment exceptionnelle. Quand vous venez à Montpellier vous tombez amoureux de cette ville aux multiples facettes. Plusieurs multiplexes, une piscine olympique parmi les plus grandes du pays, la ligne de tramway la plus fréquentée de France, des universités modernes comme Richter. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les embouteillages.
Montpellier place de la Comédie : A Pierre Fauvet, l'agglomération Montpelliéraine n'est pas de 370 000 habitants, elle est de seulement 287 000 habitants, ce qui en fait la 20ème agglomération urbaine de France. En effet, je vois très mal avec une évolution de 0,8% par an, atteindre le million, c'est même plutôt fantaisiste. Ce que je n'aime pas à Montpellier : J'ai été voir les différents classements INSEE sur ce même site de l'Internaute, et cela est très instructif, on peut y voir ceci : Montpellier est la 4ème ville de France concernant le taux de chômage le plus élevé, concernant la jeunesse de sa population elle n'est que la 24ème, pour le solde naturel elle n'est que la 10ème ville de France, pour les villes qui grossissent le plus elle n'est que la 5ème. Montpellier est la 12ème ville où il y a le plus d'agriculteurs. Bon bref c'est pas très glamour. Et il y à 65 000 étudiants à Montpellier et pas 70 000, cela est petit au regard de ville comme Rennes, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Lille, Lyon et surtout Paris avec ses 580 000 étudiants. Et même en proportion, la ville la plus étudiante de France est Poitiers et pas Montpellier. Non, les autres villes de France, n'ont vraiment rien à envier à Montpellier et ne sont pas jalouses du tout car les statistiques disent plutôt le contraire.
Montpellier, ville morte : J'ai vécu à Montpellier 7 ans. Je suis catalan et je ne voie aucun rapport entre Montpellier et les grandes villes espagnoles mise à part la situation géographique. Des villes françaises comme Lille, Toulouse ou Rennes sont beaucoup plus festives et proche de la mentalité ibériques. Ce que j'aime à Montpellier : Les cinémas Diagonal si ils existent encore. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'ambiance mortelle dans les rues et les discothèques-hangars du bord de mer. Les prix, l'égocentrisme des habitants et surtout l'absence totale de dynamisme économique. Les 5 plus gros employeurs de Montpellier sont les hôpitaux et les collectivités locales. A Montpellier, on est soit retraité, soit fonctionnaire, soit chômeur, soit working poor.
Montpellier, le charme, la tranquillité : Je vis à Montpellier, j'aime cette ville, il n'y a pas de mots pour la décrire tellement elle est belle, le soleil brille toute l'année, à Montpellier c'est le meilleur climat de France avec Marseille (mais Montpellier est plus propre et mieux fréquentée), ici la bonne humeur est toujours présente, on aime passer du temps sur les terrasses, ou s'assoir près d'un palmier, les marchés, les spectacles de rue ! Sûrement une des plus belles villes du monde ! On voit ici les gens arriver par centaines chaque jour et les agences immobilières sont débordées, tout le monde veut un appartement ici malgré les prix élevés. PS : non il n'y a pas de moustiques ! Arrêtez ce mensonge : Montpellier ce n'est pas la Camargue ! Venez voir si vous ne me croyez pas ! Ce que j'aime à Montpellier : Les gens, le soleil, la nature, les fêtes, les restaurants, le tramway, les marchés aux fruits et légumes et les produits du terroir, les grandes fontaines et le quartier Antigone ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation en voiture (mais il y a le tram heureusement), le prix de certains loyers.
PLUS DURE SERRA LA CHUTE !!! : Depuis quand Montpellier ne se trouve pas en Camargue ? Depuis bientôt 10 ans que j'y habite je la connais par c?ur, et puis très franchement au bout d'une année on la connais déjà sur le bout des doigts, tellement elle est petite et qu'il n'y a rien à voir à part les quelques plages à 10 km. L'agglomération montpelliéraine n'attendra jamais le million d'habitants, même dans 200 ans, elle atteint déjà péniblement les 287 000 habitants en ratissant très large dans les campagnes reculées, c'est grotesque. Ce que j'aime à Montpellier : Le seul complexe cinématographique digne de ce nom dans cette ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Il faut bien admettre que Montpellier n'est pas dynamique du tout à tous points de vue, rues désertes le soir, chômage très élevé, et beaucoup de ses nouveaux habitants déçus la quittent (vous pouvez me croire, car je discute énormément avec les commerçants du centre ville), etc. Et avant d'être chauvin, il faudrait visiter les autres villes de France.
Ville morte : Montpellier n'a en fait aucun atout, à part la mer pas loin, et le soleil mais bon, l'hiver ça n'est pas rare la pluie et les inondations et c'est moins ensoleillé que la Côte d'Azur, en gros rien de plus banal que cette ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Un taux de chômage monstrueux (24 % de chômeurs), une ville complètement déserte le soir (c'est à en donner le bourdon), incivilités et chauvinisme voir agressivité de la population et surtout mauvaise foi (comparer Montpellier à une grande ville d'Espagne ou à des villes comme Rennes, Toulouse, Lille, Bordeaux c'est complètement fou), circulation atroce, prix des loyers infernaux, saleté, crottes de chien et trottoirs défoncés, de nombreux moustiques et des marécages qui entourent la ville, odeur puante de vase certains jours d'été en plein centre ville (et ça c'est du vécu !). Oui tout ceci caractérise bien la ville de Montpellier. Et j'en passe, la liste est longue.
Montpellier, la soeur jumelle de Perpignan : Je pense que cette ville est agréable pour les vacances d'été mais sûrement pas pour y vivre. Ce que j'aime à Montpellier : Les rues piétonnes du centre ville, la place de la Comédie, le temps. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les cafés aux mêmes tarifs qu'à Paris et les prix exorbitants des campings. La mentalité superficielle et c'est dommage.
Montpellier je t'aime ! : Montpellier est une ville très agréable à vivre TOUTE l?année, elle est animée la nuit (habitant en plein centre certains riverains se plaignent même du bruit et moi aussi d?ailleurs) c'est la fête tout le temps ! C'est une ville où il fait bon vivre, bien que l'hiver soit plus calme que l'été : je me sens tout le temps bien à Montpellier, on peut sortir tard manger, aller manger sur les terrasses même en hiver ! Venez voir et visiter Montpellier, même hors saison, le centre ville grouille de monde ! Et l'avantage du centre ville c'est qu'il est piéton (pas comme à Toulouse où l'on se fait presque écraser par les voitures !). Au niveau des restaurants, il y a le choix : tex mex, classiques, japonais, chinois, italiens, etc. D'ailleurs certains lieux publics sont impressionnants : des bars/restaurants classiques aux styles contemporains ! De plus, Montpellier a un très beau stade, une belle piscine olympique, des coins de natures à faire pâlir la plupart des villes françaises ! Un petit coin exotique à voir ! Ce que j'aime à Montpellier : Les animations, les musées, le carnaval, les événements organisés par la mairie, les artistes en tout genre, la sécurité de la ville (police très présente), le soleil toute l'année... les filles ! Montpellier a la particularité d'être une ville où l'apparence a son importance, son centre commercial avec de nombreux magasins en tout genre ! Ses parcs avec animaux (canards, mouettes...), son jardin des plantes, etc. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Beaucoup de touristes en été, et les gens qui vivent ici et qui égoïstement mentent aux étrangers en leur racontant des mensonges sur notre belle ville, tout le monde a le droit d'y habiter, le paradis est pour tous !
Enjoy Montpellier : Je tiens juste à dire que Montpellier est la 8ème plus grande ville de France, et est le centre de l'agglomération qui grandit la plus vite de tout le pays. L'aire urbaine de Montpellier est déjà de 500 000 habitants, et selon l'INSEE elle atteindra les 650 000 d'ici 10 à 15 ans.
Montpellier ne laisse pas indifférent ! : Chacun de nous à une part de Montpellier ou du Languedoc dans son esprit, voir dans son c?ur. Avec près de 120 commentaires actuellement sur ce site, ce qui classe Montpellier parmi les villes les plus commentées du site une chose est sûre, il est clair que Montpellier ne laisse pas grand monde indifférent. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Montpellier suscite de plus en plus d'enthousiasme et de convoitises apparemment, et ce à travers tout le pays. Montpellier est sûrement destinée à devenir la capitale du sud de la France de demain.
Découvrir une ville magique : Capitale du Languedoc-Roussillon, Montpellier est redevenue la ville souveraine qu'elle était dans le passé, la capitale d'une région qui connaît aujourd'hui la plus forte croissance démographique de l'hexagone. Située au bord de la mer Méditerranée, Montpellier est empreinte de l'esprit qu'y ont fait souffler les savants, les médecins et les penseurs venus des deux rives de "mare nostrum" pour étudier, enseigner, échanger leurs savoirs dans les domaines du droit, de la médecine, des sciences et de la philosophie. Leur choix n'était pas le fruit d'un hasard : il leur avait été dicté par la réputation d'accueil et d'ouverture de la cité. Une réputation jamais démentie et toujours aussi vivace aujourd'hui. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, les habitants, et la simplicité alliée au dynamisme.
Montpellier, dilemme : C'est une ville décriée mais qui mérite de s'y pencher. Le c?ur de la ville avec ses hôtels du 15ème et 16ème sont assez sympathiques. Ce que j'aime à Montpellier : L'ambiance, les boites de nuit , les soirées étudiantes, l'arrière-pays, les ruelles... Ce que je n'aime pas à Montpellier : La perte d'identité montpelliéraine, transformant la ville et faisant grimper les prix à des sommes astronomiques. Pour les arguments de ville du chômage, c'est vrai mais il ne faut pas oublier l'adage "Mieux vaut être un pauvre au soleil que pauvre dans le froid".
Montpellier : L'agglomération de Montpellier n'est que de 287 000 habitants en ratissant large dans les bourgs environnants et pas 500 000 habitants, c'est complètement grotesque. En plus, elle n'est pas l'agglomération de France qui attire le plus (le classement est sur ce site pourtant) et ça n'est qu'un effet de mode. Et pour l'argument de dire que la misère est moins dure au soleil que dans le froid, aucune ville de France n'a le taux de chômage de Montpellier, donc la misère ne va qu'à Montpellier. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Montpellier attire de plus en plus de marginaux et de gens en manque de repère et tout cela est au désavantage de la ville. Cette ville va vraiment finir par ne plus avoir aucun intérêt et avantage à ce train là. En toute honnêteté, tous les points positifs de cette ville sont communs à toutes les villes de France (piscine, cinéma, etc.) mais avec tous les désavantages qu'on lui prête. Une ville pour retraités ou marginaux, les classes moyennes et supérieures la désertent au profit de ville plus simple, pas complexée, dynamique et surtout cultivée. Il est très clair que cette ville est sans aucun avenir à part avoir une fonction d'hospice.
Montpellier, la grenouille qui voudrait être aussi grosse que le boeuf : Montpellier capitale du sud et 8ème ville de France ? Laissez-moi rire, j'ai vu sur le web que rien que le 15ème arrondissement de Paris est aussi peuplé que Montpellier. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Et non, les villes voisines ne sont pas jalouses de Montpellier, la preuve en est, beaucoup de montpelliérains la quittent pour l'arrière-pays et d'autres villes telles que Toulouse, Nîmes ou même Marseille bien plus charmante, authentique et sympathique. Beaucoup de choses à dire mais je ne veux pas plus accabler Montpellier que cela.
Une ville chère : Dans cette ville et son agglomération, la vie est chère, surtout pour ceux de la classe dite "moyenne" qui paye de plus en plus d'impôts ! Ce que j'aime à Montpellier : Son soleil. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le manque de voie de contournement.
Montpellier ville de demain : Une ville en pleine mutation, dopée par l'arrivée de nouveaux habitants de toute origines. Montpellier est une métropole en plein éveil. Ce que j'aime à Montpellier : Le département de l'Hérault vient de dépasser le million d'habitants l'an passé (source Insee). Montpellier va devenir une ville qui compte au plan national et même Européen, même si c'est vrai que ce n'est pas encore vraiment le cas aujourd'hui. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Justement son succès qui amène de plus en plus de monde peut parfois être inquiétant. Je comprends que certains Monpelliérains critiquent la ville pour essayer d'éviter une trop grande "invasion". D'un autre côté, je pense personnellement que Montpellier n'appartient à personne et que tous les nouveaux habitants qui font vibrer cette métropole Européenne sont les bienvenus ! Vive notre ville, nous pouvons vraiment en être fiers !
Ce que je n'aime pas à Montpellier : Sale, bruyante, polluée, agressive, stressée, une ville qui se prend trop au sérieux et qui ne se préoccupe plus de TOUT ses habitants.
Un triste avenir : C'est une ville surfaite, prétentieuse et sans avenir ! Beaucoup de montpelliérains comme moi souhaitent quitter cette ville qui en quelques années s'est enlaidie. Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier la nuit car il n'y a plus personne dans les rues et on ne voit ni la misère ni la saleté. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Sa saleté, son nombrilisme, ses bouchons infernaux, le prix des loyers digne d'une capitale et pourtant elle n'a rien d'une capitale.
Montpellier la fière ! : Pierre Fauvet, il ne faut pas confondre ville et agglomération, sinon il faut considérer que Paris n'a que 2 millions d'habitants ce qui serait stupide. Montpellier intra muros est passée de la 25ème plus grande ville de France à la 8ème aujourd?hui en seulement quelques années. Dorénavant c'est l'agglomération et non la ville intra muros qui a pris le relais en ce qui concerne la croissance. L'agglomération Montpelliéraine compte plus de 400 000 habitants (chiffres officiels) et ceci avant même d'avoir fusionné avec l'agglomération de Sète (plus de 80 000 habitants) ce qui se fera dans quelques années, sans doute. Ce que j'aime à Montpellier : Avec 2.500.000 habitants, soit plus de 4% de la population nationale, la région Languedoc-Roussillon connaît la croissance démographique la plus forte des régions métropolitaines. L'Insee estime qu'en 2030, la population s'inscrira dans une fourchette allant de 2.700.000 à 3.300.000 personnes selon le scénario envisagé. Les effets de ce flux présentent deux caractéristiques. D'une part un rajeunissement de la population régionale, malgré une tendance au vieillissement sur le long terme. D'autre part, une concentration en zone urbaine, et particulièrement sur les zones « littorales » et « grand Montpellier ».
Montpellier une ville magnifique ! : J'ai vécu dans des villes de taille comparable à Montpellier, j'ai vécu dans l'ordre à Bordeaux, Nantes puis enfin Toulouse. Ce que je peux vous dire c'est que Montpellier est une ville inégalable ! Le climat ajouté à la mer et à la jeunesse étudiante de la ville (80 000 étudiants) en font une ville merveilleuse et unique en France ! Ce que j'aime à Montpellier : Pleins de choses différentes, avoir à la fois la campagne pas très loin, mais aussi la mer et le tout avec un climat exceptionnel, je pense que c'est tout ça Montpellier ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens qui jugent sans jamais y avoir mis les pieds, c'est criant sur certaines remarques, car il n'y a pas d'étang à Montpellier ni de moustiques, ça n'a aucun sens. Croyez la grande majorité des commentaires qui disent que cette ville est sublime et surtout n'hésitez pas à venir en personne pour vous faire votre propre idée, vous serez toujours bien accueillis !
Montpellier : Entièrement surfaite, la réputation de cette ville est loin d'atteindre la soi-disant qualité de son cadre de vie. A mi-chemin entre les grandes villes du sud (Toulouse, Bordeaux, Nice et Toulon) et les petites villes de ce même sud, Montpellier ressemble un peu à la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le b?uf. Hélas, la réalité affiche un taux de chômage record, une économie souterraine bien ancrée dans les habitudes, de nombreux étudiants qui ne trouvent ni stage, ni emploi sur place, de nombreux retraités venus passer la fin de leur vie au cagnard et avec les moustiques... j'en passe et des meilleures !!! Ce que j'aime à Montpellier : Seulement des choses à faire de passage, comme les vacances, le festival de danse et quelques domaines viticoles. Vivement que j'en reparte, ce que l'on m'en avait dit ne correspond pas à ce que j'y ai trouvé, et sachez que la situation se dégrade lentement. Malheureusement !!! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les problèmes de circulation.
Ce que je n'aime pas à Montpellier : Montpellier est juste une ville de marketing mais la coquille est vide. Tout le monde le dit d'ailleurs, il faut vraiment être montpelliérain pour ne pas le voir.
Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville de personnes âgées et de chômeurs. Le seul moment où l'on peut voir Montpellier à la télévision c'est quand Montpellier concourt au jeu "Interville". D'après ce que j'ai pu voir cette ville est morte hormis un peu l'été.
Une station balnéaire sympathique : Une ville située au sein de la Camargue entre Aveyron et Provence. Une station balnéaire importante du sud de la France, mais en aucun cas capitale du sud. Son agglomération n'est que de 289 000 habitants alors que Marseille est de 1,3 millions, Bordeaux 730 000, Toulouse 670 000, Nice 600 000, Toulon 500 000, Cannes 320 000, Nîmes 240 000. Ce que j'aime à Montpellier : Bon pour la retraite et encore. Sa proximité avec le viaduc de Millau. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'ambiance, ne vit que l'été, lorsque les touristes sont là.
Montpellier croissance record : Au cours de la première moitié du XXème siècle, la croissance de Montpellier se fait à un rythme plutôt calme : 0,47% par an en moyenne. Par la suite, elle devient cinq fois plus importante : 2,2% par an de 1954 au recensement de 1999. Un premier record est établi avec une croissance démographique annuelle de 5,3% entre 1962 et 1968, due en grande partie au retour des Pieds-Noirs d'Afrique du nord. D'après les estimations de population de l'INSEE, Montpellier compte 244 100 habitants en 2004, ce qui en fait la huitième ville française hors agglomération. Sa croissance est toujours très importante, oscillant entre 8 et 11% depuis 1999, soit la première croissance démographique française pour une ville de plus de 100 000 habitants.
La ville de mes rêves ! : Montpellier pour moi c'est ma ville de c?ur, la ville de mes rêves, ville qui me fascine depuis que je suis tout petit. Il y a la mer, il y a pas trop de bouchons pour une aussi grande ville et les deux lignes (bientôt la troisième) tramway sont purement géniales ! Et puis il y a tellement de choses à faire là-bas... la vie étudiante est incroyablement riche, et c'est une ville qui ne s'arrête pas de bouger et de vibrer ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : De ne pas encore pouvoir y habiter, mais ça ne va pas tarder.
Montpellier ville idéale ! : MONTPELLIER en quelques chiffres c'est : la 8ème ville française, la plus forte croissance démographique nationale, 43% de la population a moins de 30 ans, une température moyenne de 14,2°C (France : 12,2°C), un ensoleillement par jour de 7h22 (France : 4h46) ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Comment ne pas aimer cette ville ?
Montpellier très moyen pour dire la vérité : Vivian, il ne faut pas confondre communauté d'agglomération qui n'est reconnue que sur le plan local, qui correspond à un partenariat entre villes et qui n'a rien d'officiel et qui d'ailleurs s'apparente davantage à une aire urbaine qu'à une unité urbaine (agglomération) avec continuité du bâtit, mais en aucun cas il s'agit de chiffre officiel de l'Insee. Voici le chiffre officiel de l'Insee : l'unité urbaine de Montpellier ou (agglomération) est de 287 000 habitants et la ville de Montpellier de 250 000 habitants. Quant à la communauté d'agglomération de Montpellier, elle ratisse très large dans les campagnes reculées puisqu'elle ne rassemble que 376 349 habitants et pas 500 000 pour un territoire de 421,83 km², c'est à dire 4 fois la superficie de la ville de Paris. Et pour info, Paris ne fait pas 2 millions habitants mais 2 155 000 et 10,2 millions dans l'unité urbaine et 11,7 dans son aire urbaine. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Montpellier était jusqu'en 1999 dans la catégorie plus de 100 000 habitants, la ville avec le plus fort taux de croissance démographique. Aujourd?hui, Montpellier n'est plus que 5ème derrière Nantes, Toulouse, Orléans, Aix en Provence et beaucoup la talonnent de très près telles que Lyon, Angers et Lille la dépasserons certainement. La croissance de Montpellier n'est que de +0,8% par an, la majorité des villes de la banlieue parisienne (certaines +47%) ont une croissance largement supérieure à celle de Montpellier.
NULLE ! : Montpellier représente 255 000 âmes et 289 000 dans l'agglomération pour 65 000 étudiants. Mais combien y a-t-il de retraités et de chômeurs dans cette ville morte ? Ce que je n'aime pas à Montpellier : Si il y a bien une ville où les gens s'ennuient et où il n'y a aucun dynamisme, c'est bien ici. Beaucoup de publicité pour pas grand chose, si ce n'est rien. Vivement ma mutation.
Montpellier : Montpellier a malgré tout ce qui a été dit quelques atouts et influera (toute proportion gardée) certainement au niveau national et peut être même transfrontalier avec l'Espagne. Mais celle-ci devra ne pas nier son véritable vécu au quotidien et ses limites. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Ne pas nier son véritable vécu au quotidien et ses limites.
Heureusement qu'on en est parti ! : Franchement, c'est une ville pas sympa, on croit que c'est bien (faut arrêter la fausse pub) et ça ne l'est pas du tout. Ce que j'aime à Montpellier : C'est bien desservi en TGV Paris-Montpellier, mais souvent des retards. Sinon, je n'ai rien aimé, après y avoir vécu plus d'un an... Enfin bon la vieille ville est jolie quand même. C'est une ville peut-être bien juste pour les étudiants mais c'est tout ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Impossible de se garer en saison pour aller sur la plage. Des gens pas sympa ! Au départ on se tape sur l'épaule et on se tutoie mais que du vent ! Que de la façade... Et les commerçants ne sont pas souriants du tout, les gens non plus... C'est triste... Pas d'emploi. Pas grand chose à faire. La vie est chère là-bas en plus ! L'insécurité.
MONTPELLIER MAGIQUE CAPITALE DU SUD : Montpellier est très agréable, idéalement située mais est aussi l'une des plus importantes villes d'Europe. Elle est la ville la plus dynamique et la plus étudiante de France. Ce que j'aime à Montpellier : Son carnaval qui est l'un des plus grands et plus connus au monde, son centre commercial et ses 170 magasins qui rendent jaloux toutes les villes d'Europe. Son festival musical. Ses nombreux monuments qui sont vraiment magiques. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La délinquance omniprésente mais il y a ceci dans toutes les grandes villes.
Montpellier numéro un : Certaines personnes sont visiblement de mauvaise foi sur ce site. L'agglomération Montpelliéraine ainsi que son aire urbaine connaissent la plus grande croissance du pays (source INSEE). Que dire de plus ? Ce que j'aime à Montpellier : De toute façon, ce n'est pas grave, l'important c'est que cette ville est agréable à vivre et une capitale régionale aux multiples attraits. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Il n'y a pas de marécages à Montpellier, toute personne qui y est déjà allé rien qu'une fois dans sa vie le sait. Enfin, ne pas vouloir admettre les chiffres de l'Insee, c'est quand même assez fort, quel est l'intérêt ?
Montpellier ma ville : Montpellier c'est ma ville, c'est là où je suis né. Je suis très fier de cette ville, et cela me laisse pantois de lire certains commentaires de la part de gens qui dénigrent cette très agréable ville. Tous les gens que je connais ne veulent pas partir, c'est vrai que le niveau d'emploi n'est pas terrible, c'est vrai que la ville n'est parfois pas très sûre, mais elle a tellement d'autres avantages ! C'est une ville jeune qui bouge beaucoup où les constructions ne s'arrêtent jamais, nous avons des quartiers à la fois historiques comme le c?ur de ville et des quartiers ultra modernes tels qu'Antigone ! Nous avons une chance extraordinaire d'habiter dans cette ville croyez moi ! Comme certains l'ont fait remarquer sur ce site, la plage et le climat ce n'est pas rien non plus ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Alors que penser de ceux qui critiquent cette ville ? Je ne sais pas, je suis né là bas et j'aime cette ville, mais je comprend que si ces personnes sont de Montpellier elles en aient un peu marre de ces arrivées massives dans notre ville, mais je pense que c'est ce qui fait la force de notre ville, nous ne devons pas avoir peur de ces nouveaux arrivants (1 000 par mois dans l'agglomération), ils nous apportent beaucoup pour demain ! Pour conclure : "Montpellier je t'aime !".
Montpellier : Peu importe le nombre de gens qui habitent ici. Mais par contre, je n'aime pas les gens qui viennent rabaisser cette ville. J'habite à Toulouse, et je connais bien Montpellier, et comme ma ville c'est une ville dynamique et résolument tournée vers l'avenir, certains viennent ici juste pour exprimer leur jalousie sans doute. Quant aux chiffres de l'agglomération, 287 000 c'est sans doute au recensement de 1999 parce que je fait des études en démographie alors je peux vous dire qu'aujourdhui la ville de Montpellier est très loin de ce chiffre qui doit plutôt tourner autour des 450 000 ou même 500 000, aujourd'hui la ville de Nîmes (qui est une très belle ville aussi, contrairement à ce que certains veulent faire penser !) compte plus de 250 000 dans son agglomération déjà alors qu'elle est environ deux fois plus petite que Montpellier. Ce que j'aime à Montpellier : Comme la majorité des gens : la mer, le climat et le fait que ça bouge sans cesse.
Montpellier, un fantasme pour nordique : Comme les commentaires en témoignent, Montpellier fait rêver les gens qui ne connaissent pas ou plus la ville : les parisiens, les habitants du Nord et de l'Est de la France et quelques expatriés nostalgiques. Quelques Montpelliérains de souche défendent encore leur ville par fierté et c'est normal. Pour les autres cette ville est une déception énorme : aucun dynamisme économique, une ambiance générale déplorable : incivisme, insécurité... Méfiez-vous des apparences trompeuses. Ce que j'aime à Montpellier : Les vieux montpelliérains comme mon grand père qui sont les gardiens de ce qui reste de l'esprit méridional de la ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le climat en hiver et au printemps. L'été est étouffant et l'automne très humide. Ville parfaite pour les gens surfaits et pour les étudiants bourgeois.
Une des plus belles villes du monde ! : Montpellier est un petit paradis, il y a la mer, la montagne pas loin avec l?Aigoual, des trésors artistiques et architecturaux et le tout dans un cadre magnifique. C'est une ville au potentiel énorme mais qui l'exploite bien contrairement à une ville comme Nice. Ce que j'aime à Montpellier : La beauté du site, l'architecture moderne ou ancienne, il y en a pour tous les goûts, la cuisine méditerranéenne variée et équilibrée, beaucoup de loisirs, le climat, le caractère cosmopolite, les couleurs, la lumière et les parfums. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le bruit, la saleté et par-dessus tout l'image négative que certains montpelliérains veulent donner de la ville à l'extérieur pour décourager les nouveaux venus.
Montpellier, qu'en penser ? : Les gens qui sourient, le soleil, la mer, le style de vie, la ville, la montagne pas loin. Ce que j'aime à Montpellier : J'aime tout, j'ai juste peur de la pollution et de la circulation, ça bouchonne de plus en plus.
Montpellier voudrait être... alors qu'elle n'est que... : L'agglomération Montpelliéraine à selon la dernière estimation INSEE 2005, une population de seulement 314 000 habitants (soit moins que celle de Valenciennes, Nancy ou Metz et pratiquement autant que Tours). Alors que la ville de Nîmes est de 143 000 habitants, une agglomération de 151 000 habitants et une aire urbaine de 250 000 habitants. Montpellier intra-muros à un solde migratoire positif sur l'année de seulement 5 072 habitants. Les banlieues de ville comme Paris, Toulouse, Nantes et Lyon ont un taux de croissance très largement supérieur à celui de Montpellier avec sont faible voir stagnant +0,8%. Les chiffres INSEE sont pourtant affichés très clairement sur ce site. Je ne comprend pas ce refus de voir la réalité en face. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Montpellier une petite ville triste qui voudrait être aussi grosse que... alors qu'elle n'est que... La population très excessive, pas sympathique. Montpellier n'a vraiment rien qui justifie cette arrogance. Allez voir les autres villes de France et vous verrez !
Montpellier c'est magique : Une ville au riche passé mais absolument tournée vers demain. Ce que j'aime à Montpellier : Le tramway est très réussi. La première ligne est la ligne la plus empruntée de France, et la deuxième se porte déjà très bien. La troisième qui va bientôt voir le jour sera la plus longue de France. Sinon Montpellier c'est vrai que ça bouge énormément et que c'est problématique au niveau des travaux. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Trop de travaux.
Pas pire qu'une autre, voir même beaucoup mieux ! : Je suis venue m'installer à Montpellier, il y a cinq ans maintenant, je ne suis pas déçue du tout ! Au contraire, je suis native de l'Oise et je peux vous dire que là bas, il n'y a même pas de soleil ! Du moins pas souvent (ce qui ne m'empêche pas d'être attachée à ma région), Montpellier est une ville qui bouge, beaucoup de personnes viennent s'installer ici et forcément la mentalité change, mais il n'y a pas plus d'hypocrisie, ni moins de gens sympas, il y a simplement des gens différents avec des mentalités différentes, à nous personnes venant d'ailleurs de s'adapter ou pas ! Il faut savoir créer ou se recréer une bande d?amis, bref je ne trouve pas que cette ville soit pire qu'une autre bien au contraire elle a beaucoup de charme, elle est dynamique et la plupart des gens que j'ai rencontré sont sympas. C?est une ville avec un avenir certain, au centre d?une agglomération en plein expansion, c?est pour cela que je compte y acheter mon premier appartement. Ce que j'aime à Montpellier : J'aime bien le centre ville, la mentalité dans l'ensemble est plutôt bonne, l'ambiance, la place de la Comédie qui commence enfin à être connue dans la France entière. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Comme beaucoup de gens, je n'aime pas la circulation, la pollution et en ce moment les travaux, car personne ne parle des travaux, mais Montpellier côté travaux c?est pas le paradis quand même, sûrement le revers de la croissance ? Mais ça reste une ville qui vaut vraiment le coup ! Je vous la recommande.
Quelques chiffres de l'Insee : Au recensement de 1999 (8 ans déjà), la population montpelliéraine était de 412 891 pour l'agglomération (par la suite certaines villes décideront par choix politique de sortir de l'agglomération, elles projettent d'y revenir bientôt) et dans un rayon de 30 kilomètres autour de Montpellier la population était de 677 496 habitants (Source Insee). En 1999, le département de l'Hérault comptait "seulement" 896 000 habitants, alors qu'il a dépassé le million depuis un an maintenant, preuve de la dynamique enclenchée depuis plusieurs dizaines d'années (1 000 habitants de plus par mois pour le Grand Montpellier). Ce que j'aime à Montpellier : Dans une région qui détient le record français de la croissance démographique, Montpellier est la ville qui progresse le plus vite. Selon les projections de l'Insee, le grand Montpellier devrait capter à lui seul près de la moitié de la population nouvelle attendue en Languedoc-Roussillon au cours des trente prochaines années. En 2030, le bassin d'emploi de Montpellier compterait ainsi 330 000 habitants de plus, soit l'équivalent actuel du département de l'Aude. Sa population aurait augmenté de 68 % en trois décennies, un rythme deux fois supérieur à la moyenne régionale et sept fois et demie supérieur à la moyenne française. De plus cette étude avait été faite avec une population française qui ne devait plus augmenter, or l'INSEE est revenue sur ses projections pour le pays (75 millions de Français attendus au lieu de 65) et vient de publier une note montrant que les Français étaient de plus en plus mobiles, les migrations profitant aux villes au sud d'un axe Rennes-Nice. Toulouse et Montpellier connaissent quant à elles les plus grandes augmentations de population. Toulouse a une croissance moins importante en terme de pourcentage, mais étant plus peuplée que Montpellier elle connaît une croissance plus importante en valeur absolue.
Très joli ! : Je ne connaissais pas cette ville, et j'ai été franchement impressionné. Pourtant j'ai beaucoup voyager dans ma vie, j'ai vécu au Vietnam, au Pérou, aux États-Unis mais je peux vous dire que Montpellier est vraiment un bel endroit et une très charmante ville. Ce que j'aime à Montpellier : Une ville de poésie, où je pense que chacun peut trouver ce qu'il recherche, c'est à la fois une ville fortement jeune avec ses 80 000 étudiants, mais il y a aussi de la place pour les personnes plus âgées et les familles. Les sorties en campagne : le week-end, la plage et le soleil, c'est vraiment agréable.
Montpellier une ville de taille moyenne : Ne pas confondre unité urbaine (agglomération) avec aire urbaine qui comprend des zones complètement rurales et détachées de l'agglomération (villes ou villages satellites). En 1999, l'agglomération de Montpellier est de 287 000 habitants (source INSEE). Aujourd?hui, son unité urbaine fait 314 000 habitants et sont aire urbaine 371 000 habitants. J'ai pourtant bien expliqué précédemment que la communauté d'agglomération correspond à une aire urbaine et pas à une agglomération au sens strict du terme défini par l'INSEE et qui est caractérisé par une continuité du bâtit et qui se nomme agglomération ou terme plus actuel "l'unité urbaine". Ce que je n'aime pas à Montpellier : Montpellier n'est pas encore une grande ville, c'est même certain, il suffit de voir les chiffres INSEE concernant les principales agglomérations de France pour s'en convaincre. Montpellier est certes la 8ème ville de France, mais cela ne veut plus rien dire de nos jours, car toutes les villes se sont développées hors de leurs limites administratives. L'agglomération Montpelliéraine n'est que la 22ème agglomération de France. En terme relatif ou proportionnel, l'agglomération Montpelliéraine n'est même pas la 1ère, celles de Toulouse, Nantes et peut être Orléans sont devant. En terme absolu, l'agglomération qui augmente le plus est bien sûr Paris, suivi de très loin par Lyon, Lille, Toulouse, Nantes.
La grenouille qui voudrait être aussi grosse que le boeuf : Une petite ville de personnes âgées et de chômeurs. Elle a pourtant 60 000 étudiants pour un total de 255 000 habitants et 287 000 habitants en comptant la banlieue.
Montpellier : Vivian, il ne faut pas confondre communauté d'agglomération qui n'est reconnue que sur le plan local, qui correspond à un partenariat entre villes et qui n'a rien d'officiel et qui d'ailleurs s'apparente davantage à une aire urbaine qu'à une unité urbaine (agglomération) avec continuité du bâtit, mais en aucun cas, il s'agit de chiffre officiel de l'Insee. Voici le chiffre officiel de l'Insee pour l'année 1999 : l'unité urbaine de Montpellier ou (agglomération) est de 287 000 habitants et la ville de Montpellier est de 240 000 habitants. Quant à la communauté d'agglomération de Montpellier, elle ratisse très large dans les campagnes reculées puisqu'elle ne rassemble que 376 349 habitants et pas 500 000 pour un territoire de 421,83 km², c'est à dire 4 fois la superficie de la ville de Paris. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville morte et déserte le soir sauf 1 ou 2 mois dans l'année lorsque les touristes sont là. Des villes comme Toulouse, Nantes, Rennes pour ne citer qu'elles, sont bien plus festives et bien plus grandes c'est clair.
Montpellier : C'est la ville de mes années d'étudiant, je suis retourné y vivre pendant 4 mois récemment. Ce que j'aime à Montpellier : Le vieux centre ville avec ses ruelles, ses fontaines et ses placettes : tout simplement magnifique. Sa place de la Comédie. Toujours un plaisir d'y passer. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le cloisonnement entre les populations. Les gens sont superficiels. En dehors de l'été, il ne se passe pas grand chose et pendant les dimanches soirs ou les vacances scolaires, ça ressemble vite à une ville fantôme.
Une ville très agréable : Je ne comprends pas bien les commentaires que je lis ici. Entre ceux qui disent que Montpellier est une station balnéaire et ceux qui disent que Montpellier est la plus belle ville du monde, je trouve tout cela excessif. Pour ma part, je trouve que c?est une ville qui a plein d?atouts comme la mer, le climat, la jeunesse, mais il ne faut pas oublier les côtés moins agréables comme les travaux partout dans la ville et les embouteillages incessants. Alors évidemment que Montpellier est une ville très agréable, mais je pense qu?il est un peu exagéré de considérer que c?est la plus belle ville du monde, peut être de France (après tout elle est la grande ville préférée des Français) mais du monde c?est quand même difficile? La concurrence est rude vous me l'accorderez. Ce que j'aime à Montpellier : Je trouve que la gare est trop petite et mal adaptée à l?augmentation de population. La gare de Montpellier doit être trois fois plus petite que la gare de Bordeaux par exemple, on se marche dessus de plus en plus, c?est un problème qu?il faudra traiter assez rapidement. Mais bon, Montpellier malgré quelques problèmes comme la circulation (comme toutes les villes de taille comparable en France) a des atouts difficilement inégalables, j?espère ne pas avoir à la quitter de tout ma vie. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'équipe de foot (le sport ça compte aussi pour une ville !) n'est vraiment pas à la hauteur d'une grande ville. Les joueurs ne savent pas jouer au ballon, c'est effarant ! Enfin, bon l'important c'est la qualité de vie et là Montpellier c'est vrai que c'est vraiment top.
Montpellier est un boeuf : Montpellier est la capitale de la région qui connaît la plus grosse croissance française, et une des premières d?Europe aussi, de plus, la croissance de l?Hérault se situe en deuxième position juste derrière le département de Toulouse. Sa population a fortement augmenté, passant de 471 429 en 1954 à 896 441 en 1999, elle a dépassée les 1 000 000 en mars 2006. La projection moyenne du nombre d'habitants en 2030 est de 1 350 000  (chiffres non révisés et donc basés sur une France à 65 millions d?habitants au lieu de 75). Ce que j'aime à Montpellier : L'aire urbaine de Montpellier était déjà de 459 916 en 1999. Ce chiffre (INSEE...) ne tient pas compte de Sète, ni de Lunel qui vont pourtant toujours selon l'INSEE bientôt répondre à la définition de l'aire urbaine de Montpellier. Même sans compter Lunel, ni Sète, l'aire urbaine Montpelliéraine a déjà très largement passé les 500 000 habitants à l'heure actuelle, étant donné que Montpellier gagne 1 000 habitants par mois (INSEE).
Une belle ville malgré tout : J'habite à Montpellier depuis une vingtaine d'année. C'est une ville très agréable peut-être même la plus agréable où j'ai eu la chance de vivre, mais depuis quelques années, elle devient invivable car surpeuplée. Pour faire 5 km, pour aller travailler, il faut maintenant compter trente minutes. De plus, les loyers sont élevés dans Montpellier intra-muros. Ce que j'aime à Montpellier : D'un autre côté Lunel, Palavas ou même Castelnau (même si ça risque de ne pas durer pour cette dernière) sont autant ensoleillées, très proche du centre (sauf Lunel plus de vingt kilomètres) mais moins chères. Montpellier est une ville animée tout au long de l'année car jeune, mais c'est vrai que l'été ça se passe plutôt du côté de la plage.
Pas sympa Montpellier : C'est une ville où les inégalités sont criantes, fort taux de chômage? Pas jojo Montpellier, je lui préfère Toulouse la pétillante !!! Ce que j'aime à Montpellier : On se lasse même de ce qui est beau, cette ville n'a pas d'âme, tout y est surfait... Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'état d'esprit, le non brassage, pas de métissage, trop d'exclusion, trop de misère, chacun dans son quartier, et cela ne va pas plus loin.
C'est vraiment magnifique! : Un seul mot me vient à l'esprit pour définir cette ville : "Magnifique !". Une ville qui allie les avantages d'une très grande ville aux avantages d'être située prés de la mer, prés de la montagne et pas si loin de la campagne. Ce que j'aime à Montpellier : Une ville qui mérite bien sa réputation et que j'adorerais habiter. Malheureusement, je n'y ai pas encore trouvé de travail dans mon domaine. D'après ce que je sais, il est difficile de trouver un bon travail là-bas, car la concurrence est rude.
Superficiel city : Montpellier a grandi artificiellement et trop vite. Résultat : des palmiers tape à l'?il partout, des travaux d?embellissement tout le temps mais pas de plan de circulation cohérent, des bouchons en permanence, pas assez de logement, pas de boulot, aucune âme, les montpelliérains de souche perdus au milieu de cette marée bernée par les publicités vantant Montpellier et son soleil (il y fait froid et il y pleut aussi)... C'était bien Montpellier... avant qu'elle ne veuille grandir trop vite. Ce que j'aime à Montpellier : Son arrière pays, encore authentique ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Son développement forcené trop rapide, sa perte d'identité.
-
MONTPELLIER EST VRAIMENT SURDOUEE : C'est une ville très agréable à vivre, avec de nombreux potentiels pour le futur. Ce que j'aime à Montpellier : Contrairement à certains avis, je pense que Montpellier est une ville à la pointe de la technologie. Elle est constamment tournée vers l'avenir, les ingénieurs de la ville et du district sont très compétents et n'ont de cesse de trouver des solutions pour rendre le cadre de vie de plus en plus agréable. Seulement tout ne se fait pas en 1 jour. La cause des loyers chers se trouve dans le différentiel crée par la loi de l'offre et de la demande, c'est inexorable. Par contre, l'impôt élevé est justifié car les fonds sont largement réinvestis pour améliorer la vie quotidienne des contribuables contrairement à d'autres villes. Prenez le temps de regarder ce que font les autorités et les chercheurs dans cette ville et vous comprendrez que tout est savamment calculé. Il faut avoir participé au développement de la ville pour le comprendre. Quant au manque de propreté, il est clair que l'indiscipline y est pour beaucoup. Il n'y a qu'à procéder comme dans les pays du nord de l'Europe qui nous donne de belles leçons dans ce domaine. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La forte migration devient très lourde à gérer car les besoins en infrastructures deviennent largement supérieurs à ce que les autorités et institutions peuvent offrir. Mais le fait d'avoir de larges espaces autour de la ville va contribuer à libérer peu à peu ce souci pesant.
Montpellier , une ville magnifique qui attire ! : Je vis depuis quelques années à Montpellier, cette ville est sans doute la ville la plus agréable de France ! Le climat, les gens ! Il y a plein de lieux pour s?amuser, que l'on soit jeune ou vieux ! Plus propre et sécurisée que Marseille ! Son centre ville piéton est très agréable, avec ses musiciens et artistes à chaque coin de rue, ses magasins tous styles, la place de la Comédie avec ses terrasses, le quartier Antigone et ses fontaines tout cela dans une architecture grecque ! La mairie fait beaucoup d'effort pour améliorer sa ville ! Ce que j'aime à Montpellier : Les fêtes, les gens, le soleil, la gastronomie (le choix de restaurants), les bars, l'ambiance même la nuit ! Le quartier moderne Antigone est magnifique. Le Zoo, le tramway (c'est pratique). L'ouverture d'esprit, ses artistes, les matchs de sport, les musées... Trop de choses à dire ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation en voiture est difficile parfois...
En passant par Montpellier : La ville de Montpellier est vaste, et il y a beaucoup à voir. Cependant, si vous êtes pressés, concentrez-vous au moins sur ces quelques lieux : la place de la Comédie, le musée Fabre, le quartier Antigone (c'est un quartier très moderne), la cathédrale Saint-Pierre, le Peyrou et bien sûr. La plage avec Palavas, la Grande Motte ou Carnon. Ce que j'aime à Montpellier : C'est une ville qui bouge beaucoup, très cosmopolite et dont beaucoup d'énergie se dégage. C'est la première ville gay de France, derrière Paris, c'est une ville avec 80 000 étudiants, une ville avec un des plus grands zoo de France et en plus il est totalement gratuit ! En conclusion, c'est une ville vraiment géniale à visiter mais aussi et surtout à vivre !
Montpellier : Romain, attention à ne pas tout confondre. Tu confonds ville agglomération et aire urbaine. Selon l'INSEE, les chiffres sont clairs, Montpellier est l'agglomération à la plus forte croissance démographique. D'ailleurs, il suffit de regarder les chiffres donnés sur ce site, et de constater que parmi les 100 villes qui grossissent le plus vite en France, douze font partie de l'Hérault. Montpellier est légèrement plus grande que Rennes par exemple, et ayant vécu à Bordeaux, je peux dire que Montpellier est bien plus vivante. Toulouse est par contre une ville très agréable, mais à Toulouse il n'y a pas la mer.
Une des plus belles villes de France : Montpellier est clairement une ville qui ne manque pas de dynamisme ! Pourtant elle reste encore assez peu connue (tout est relatif) notamment par rapport à des villes de taille semblable comme Nantes ou Strasbourg. Montpellier est une ville très attachante par sa qualité de vie ! Il lui manque juste un peu de s'affirmer au plan national voir Européen. Ce que j'aime à Montpellier : L'architecture, la mentalité, la diversité, le sport, les musées, une ville où il y a toujours quelque chose à faire... Il y aurait tant à dire... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le réseau routier est tout simplement catastrophique ainsi que le plan de circulation et le stationnement. Il est question de dédoubler l'A9 mais cela a été refusé par les autorités. Mais il faut proposer autre chose alors, car c'est vraiment de plus en plus saturé en périphérie de la ville et cela ne risque pas de s'arranger dans le futur vu le nombre de migrants.
Une chouette ville ! : Je ne connais que peu la ville mais ça à l'air d'être super chouette, surtout que je n'ai pas de voiture et que les transports en commun sont bien pensés là-bas. La voiture en ville est une vraie plaie pour les gens qui aiment se balader. Alors je trouve très bien que l'on enlève la voiture peu à peu du centre ville. La gare est très bien faite, elle est très jolie. Ce que j'aime à Montpellier : La gentillesse des habitants, c'est à la fois très convivial et cosmopolite. C'est une ville très charmante qui mérite bien sa réputation même si à la première visite on peut être un peu déçus, mais par la suite on comprend mieux l'engouement qu'il existe pour cette ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Peut-être un peu trop de chantiers.
Une belle ville : Voilà une belle ville ! Pour les couleurs, le côté pittoresque de sa vieille ville, les palaces et les balades sur la place de la Comédie, la gaieté et la chaleur des habitants, le cadre magnifique entre mer et montagne, l'arrière-pays splendide, l'accessibilité des infrastructures (aéroport, bus), le dynamisme incessant ! Montpellier, je regrette de t'avoir quittée. Je reviendrai bientôt c'est promis ! Ce que j'aime à Montpellier : C'est une ville formidable et on ne s'en rend pas forcément compte quand on y vit depuis toujours, mais quand un jour on déménage là c'est évident ! Montpellier est un paradis.
Montpellier la grenouille : Vivian, il ne faut pas confondre unité urbaine (ville plus banlieue ou agglomération) avec aire urbaine qui correspond à une zone interdépendante qui englobe des villes satellites très éloignées (telles que les villes de Sète ou Béziers). Par exemple en 2005, toujours selon l'INSEE, l'agglomération lilloise est de 1,8 millions d'habitants alors que son aire urbaine est de 3 millions d'habitants, l'agglomération lyonnaise quant à elle est de 1,3 millions d'habitants pour une aire urbaine de 1,6 millions et l'agglomération parisienne est de 10,2 millions d'habitants pour une aire urbaine de près de 12 millions. En 1999 (estimation INSEE) la ville de Montpellier était de 240 000 habitants pour une agglomération de 287 000 habitants. D'ailleurs la ville de Montpellier n'attire pas 1 000 habitants par mois mais il s'agit de l'aire urbaine qui correspond à peu près au tiers du département de l'Hérault, donc aucun rapport avec Montpellier. De plus Montpellier n'est que la 5ème ville qui attire le plus en France en proportion de la population après Nantes, Toulouse, Orléans et Aix en Provence (le classement de l'INSEE est pourtant disponible sur ce site). On peut voir aussi que les banlieues de ville comme Toulouse mais surtout Paris ont un accroissement proportionnel très largement supérieur à Montpellier. Pour ce qui est de la croissance absolue (non proportionnelle) Montpellier n'est que 12ème. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Selon l'estimation INSEE de 2005, Montpellier a 255 000 habitants pour un total de 304 000 habitants avec les banlieues. Les conurbations urbaines du Havre, Tours, Nancy, Valenciennes, Rennes, Lens sont plus grandes que Montpellier ou de taille équivalente. Alors que dire de ville comme Grenoble 400 000 habitants, Rouen 400 000 habitants, Strasbourg 500 000 habitants, Toulon 500 000 habitants mais surtout Nantes (560 000 habitants avec sa banlieue) qui est pratiquement 2 fois plus grande que Montpellier et sa banlieue qui totalise seulement 304 000 habitants. Montpellier est une ville comme le disait très bien Pierre Fauvet (un autochtone pourtant) qui à été construite sur l'emplacement d'anciens marais et marécages d'où l'absence de véritable banlieue, de moustique et d'odeur de vase l?été puisque cernée par les marais. Qui a envie de vivre au dessus d'un marais très franchement et ce ne sont pas les messages fait par la même personne qui prouverons le contraire. On se rend compte que la plupart des gens s'installent dans l'arrière pays ou à 20 km de Montpellier.
Montpellier est magnifique : Que certains s'amusent à dénigrer cette superbe ville, ce n'est pas grave. Les Montpelliérains sont au-dessus d'une querelle de chiffres. C'est vraiment ridicule de venir ici pour dire que Montpellier est une petite ville. Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier est la ville la plus attractive de France et ce n'est pas étonnant quand on la connaît. Je précise que Nantes c'est beau aussi.
Montpellier rocade : Je suis d'accord avec Pierre Fauvet, ceci étant, ne pas vouloir accepter la réalité des chiffres est un comportement pour le moins troublant. En ce qui concerne le dédoublement de l'autoroute, le projet est en train de se finaliser avec la création de rocades. Montpellier en avait vraiment besoin c'est vrai. Ce que j'aime à Montpellier : Antigone est mon quartier préféré. Ce que j'aime particulièrement dans cette ville c'est sa modernité et son développement maîtrisé. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les jaloux de notre très belle ville.
Montpellier : Je ne comprends pas bien pourquoi Romain de Paris écrit pour raconter des contre vérités. Quel est l'intérêt ? J'ai cherché sur le net des chiffres et je confirme que Montpellier a la plus grande croissance de France. D'après les estimations de population de l'INSEE, Montpellier compte 244 100 habitants en 2004, ce qui en fait la huitième ville française. Sa croissance est toujours très importante, oscillant entre 8 et 11% depuis 1999, soit la première croissance démographique française pour une ville de plus de 100 000 habitants. A titre informatif en 1962, la population du grand Montpellier n'était que de 118 864 habitants ! Enfin, l'aire urbaine Montpelliéraine vient de dépasser les 550 000 habitants selon les premières estimations. Ce que j'aime à Montpellier : La place de la Comédie est très belle.
Montpellier : Montpellier n'est ni une grenouille, ni un b?uf. Je pense que le terme de "b?uf" serait plus approprié à des villes comme Paris, Marseille ou Lyon. En revanche, le terme de "grenouille" serait plus approprié pour des villes comme Sète ou Lunel (ma ville) et encore. Montpellier est tout de même la huitième plus grande ville de France, devant Bordeaux par exemple, alors qu'il y a 36 000 communes en France ! Montpellier n'est pas un b?uf non plus dans la mesure où elle doit encore acquérir une réputation de grande ville au niveau Européen ce qui n'est honnêtement pas encore le cas aujourd'hui. D'un autre coté, Montpellier et le Grand Montpellier ont la plus importante croissance démographique mais aussi économique de l'ensemble du pays. Ce que j'aime à Montpellier : La place de la Comédie est vraiment exceptionnelle, mais il n'y a pas que cela, les quartiers modernes tels qu'Antigone sont une vraie réussite. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Certaines personnes ne connaissent visiblement pas la ville tout en se permettant de la juger. Le nombre de chantiers dans et autour de Montpellier est tout simplement la preuve de ce que l'Insee annonce. De plus, je n'ai jamais vu de marécages à Montpellier, alors que je vis juste à côté depuis ma plus tendre enfance. Enfin, l'idée farfelue comme quoi Montpellier serait submergée par les eaux (à cause du réchauffement planétaire ?) n'a pas plus de sens que la personne (sûrement la même ?) qui qualifie Montpellier de station balnéaire, étant donné que Montpellier est à 10 km de la mer, et de plus située sur une colline d'où son nom d'origine (Mont Pelé) !
J'adore cette ville ! : C'est une ville très jolie et que j'aime de tout mon c?ur ! Elle a tous les avantages d'une très grande ville sans avoir tous les inconvénients. Ce que j'aime à Montpellier : Les infrastructures qui sont de toute première qualité.
Ville moderne ? : Voilà l'exemple parfait de la ville qui veut grandir mais qui n'a aucun moyen pour le faire et tente par tous les moyens d'exister sur la carte de France. Ce que j'aime à Montpellier : La place de la Comédie qui constitue le seul point positif de cette ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Par où commencer ? Des gens sinistres, qui agressent sans aucune raison apparente, des rues sales et puantes, le plan de ville incertain, un taux de chômage explosif qui fait que les gens prennent leur voiture sans aucune raison pour oublier. Un ex Montpelliérain très content d'être parti.
Très jolie ville : Une ville très jolie qui a pas mal de charme. Je suis venu m'y installer en 2002 et je suis pour l'instant ravi de mon choix. C'est une grande ville, proche de la mer et qui n'a pas peur de voir grand. L'équipe municipale est à l'écoute des habitants et les infrastructures sont dignes d'une capitale régionale. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La pollution même si cela n'a rien à voir avec Paris où j'habitais avant.
La découvrir c'est l'adopter ! : Située à 10 km de la Méditerranée, Montpellier est une ville de 250 000 habitants qui s'affirme comme une capitale régionale aussi attractive que dynamique. Montpellier bénéficie d'un climat méditerranéen et offre presque deux fois plus de journées ensoleillées que la moyenne française. Visiter Montpellier c'est à la fois découvrir un centre historique millénaire et plonger dans l'architecture contemporaine d'Antigone et des nouveaux quartiers. La ville de Montpellier est depuis toujours à la pointe de la recherche médicale et accueille plus de 60 000 étudiants dans des universités renommées. Ce que j'aime à Montpellier : La vie culturelle Montpelliéraine est rythmée par des festivals (Montpellier Danse, festival de Radio France ou du cinéma Méditerranéen) et des expositions temporaires, qui se succèdent toute l'année. Montpellier compte aussi nombre de théâtres et de musées dans le centre ville et les quartiers périphériques. Bars, discothèques, restaurants, activités de loisirs, shopping... Montpellier est une ville jeune où les plaisirs de la vie se bousculent !
Montpellier, l'ambiance de rêve ! : Je vis à Montpellier depuis 2 ans et demi et je ne regrette pas mon choix ! Ici les gens sont plus gentils qu'ailleurs en France ! La ville est animée et on aime se balader dans ses quartiers, aller voir les commerçants, les marchés, les boutiques de vêtements et les bars. Il fait chaud quasiment toute l'année, la ville attire des gens de tous âges, il y a de plus en plus de monde car la ville est agréable à vivre, venez voir et vous ne serez pas déçus ! Ici la vie est calme, agréable, aujourd'hui on est à la mi-février et il fait 18 degrés dehors ! Avec un grand soleil. Ce que j'aime à Montpellier : La sympathie des gens, la joie de vivre des commerçants et aussi les fêtes, les bars et les restaurants, le quartier Antigone (un quartier du genre grec fait par un architecte espagnol), l'ambiance, le soleil : tout quoi ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens qui critiquent la ville pour que d'autres gens ne viennent pas.
Une ville vraiment très jolie : Je n'étais pas revenu depuis cinq ans à Montpellier. Qu'est ce que cette ville change vite ! Il n'y avait pas de tramway, pas d'Odysseum, c'est tout simplement incroyable de voir une ville changer aussi vite ! C'est une ville vraiment jolie et parfaite pour les jeunes ! Montpellier je t'aime ! Ce que j'aime à Montpellier : Une ville au style quasi américain qui me rappelle un peu Miami.
Montpellier : des emplois vite !!! : Une ville étudiante et administrative. Ce que j'aime à Montpellier : L'écusson, ses traboules, la comédie et son animation. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La pauvreté, la saleté des rues. Il ne faut pas confondre quantité et qualité ! La création d'emplois s'impose plus que dans les autres villes ! Il y a urgence !!! Ex-montpelliérain bien content de mon retour à Chambéry.
Montpellier, ville du futur qui avance ! : Montpellier a beaucoup changé ces dernières années ! La lutte anti-tag, anti-délinquance a porté ses fruits, Montpellier est devenue une ville tranquille avec tout à disposition, très agréable avec du soleil toute l'année, je ne regrette pas mon choix ! Ce que j'aime à Montpellier : Sa sécurité, ses caméras de surveillance, etc... Le soleil, le quartier Antigone, les magasins, la douceur de vivre, etc... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Il y a des fois trop de monde le samedi.
Pas sympathique du tout Montpellier : C'est une ville où les inégalités sont criantes, fort taux de chômage? Je lui préfère Toulouse la pétillante !!! Ce que j'aime à Montpellier : On se lasse même de ce qui est beau, cette ville n'a pas d'âme, tout y est surfait... Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'état d'esprit, le non brassage, pas de métissage, trop d'exclusion, trop de misère, chacun dans son quartier, et cela ne va pas plus loin. Personne dans les rues le soir. Une ville à visiter en 1 ou 2h car après cela devient sans aucun intérêt.
Une des plus grandes villes d'Europe : Montpellier est très agréable, idéalement située mais est aussi l'une des plus importantes villes d'Europe. Elle est la ville la plus dynamique et la plus étudiante de France. Ce que j'aime à Montpellier : Son carnaval qui est l'un des plus grands et plus connus au monde, son centre commercial et ses 170 magasins qui rendent jaloux toutes les villes d'Europe. Son festival musical. Ses nombreux monuments qui sont vraiment magiques. Pour finir il n'y que très peu de chômage à Montpellier et la mer n'est pas près de recouvrir Montpellier puisque l'endroit le plus élevé de la ville (le Mont Pellé) se trouve à 51 mètres par rapport à la mer. Venez boire un verre dans le centre ville de Montpellier et vous verrez à quelle point cette ville est festive 24h sur 24. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La délinquance omniprésente mais il y a ceci dans toutes les grandes villes de cette envergure.
Ce que j'aime à Montpellier : Une belle ville quand même. Il y fait bon y être étudiant. Il ne manque que quelques parkings, et des mesures fortes contre les crottes de chien (comme l'a fait Paris...).
Agréable : Je ne partage pas du tout l'avis de Grégory, dont les commentaires me paraissent quelque peu déconnectés de la réalité. Je suis né à Montpellier et j'ai vécu à Lyon, Toulouse, Marseille, Paris et Lille. Dire que Montpellier est une des plus grandes villes d'Europe me fait doucement rigoler. De même, bien qu'originaire de cette ville, je n'ai jamais entendu parler de son carnaval. Celui de Nice est bien plus connu, par exemple. Et qu'il n'y ait pas de chômage à Montpellier, je serais ravi que ce soit vrai. Malheureusement, la réalité est toute autre. Ce que j'aime à Montpellier : C'est une très belle ville avec du caractère, de beaux bâtiments et pleine de jeunesse. Il y a un vrai potentiel qui ne demande qu'à être exploité. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La morosité économique et les faibles perspectives pour les jeunes. Montpellier est à la tête de la région la plus pauvre de France et qui connaît le plus de soucis. Même dans le Nord-Pas-de-Calais il y a plus de boulot, c'est dire. J'espère que les choses finiront par s'améliorer. Enfin, comme Bordeaux, Montpellier souffre de la proximité (toute relative) de Toulouse qui dévore tout autour d'elle.
Une ville superficielle : Que dire d'une telle ville ! Son ancien centre qui n'en est pas un, son modernisme pour cacher la misère des habitants qui se voilent la face et surtout qui font preuve d'un individualisme sans faille. Après avoir habité Montpellier pendant plusieurs années, nous avons décidé de repartir chez nous à Rouen. L?ambiance est nettement plus saine. Nous ne faisons pas semblant de faire la fête avec des faux amis. Ici nous nous rassemblons chez l'un ou l'autre pour être entre vrais amis, sur lesquels on peut compter. Quelques rectificatifs pour ce qui ne connaissent pas leur géographie : Montpellier c'est une ville de 250 000 habitants, une unité urbaine de 287 000 soit la 21ème en France, en sachant que la France ne possède pas de grande ville (hors Paris) au regard de l'Europe (Francfort, Essen, Amsterdam, Liverpool, Manchester, Munich, Milan...). La plus grande agglomération française qui à votre grande surprise est Lille (1 714 000) arrive en 21ème position européenne (Lyon, 1 449 000, 25ème). Ensoleillement de Montpellier 2 500 heures et la moyenne française 1 750 : est ce le double ? 18° en janvier à Montpellier. Vous pensez qu'il fait combien ailleurs ? Il y a quelques jours, la température relevée à Paris est de 16, Rouen 15, Lille 14. Le tout avec du soleil. Mais loin de se réjouir, la situation est très inquiétante. Que ferez-vous dans 20 ans à Montpellier lorsque les mers auront monté de 30 cm en plus des effets cévenols renforcés. Vos enfants quitteront Montpellier pour des raisons climatiques. Garder la réjouissance de vos 18°c et vos 3 rayons de soleil de plus, nous en reparleront. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Tout. Pauvreté, misère, chômage. Circulation et pollution.
Montpellier sur mer, voudrait être aussi grosse que le boeuf : Quel bonheur de vous lire Nicos ! Les Montpelliérains ne se rendent pas compte de ce que va engendrer le radoucissement des températures. J'ai pu lire dans une revue qu'une surélévation du niveau des mers de seulement 50 cm aurait pour conséquence d'immerger sous les mers la Camargue et le rivage du Languedoc et l'émergence possible d'épidémies de choléra dans le bassin méditerranéen. Monsieur Frêche, maire de Montpellier voulait que Montpellier rejoigne la mer, j'ai bien peur que ce soit la mer qui rejoigne Montpellier avec tous les désagréments que cela induirait du seul fait de la typographie de Montpellier qui est au centre d'une zone marécageuse. Ajouter à cela le manque d'eau douce et l'aridité que va subir le département de l'Hérault en période estivale, parce qu'il ne faut pas se leurrer mais l'eau de mer est impropre à la consommation et tue la végétation. On aura encore le droit à des restrictions d'eau l'été. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La politique coûteuse alors que la population est une des plus pauvres de France. Pour rejoindre de nombreuses analyses faites précédemment, Montpellier est la grenouille qui voudrait être aussi grosse que le b?uf, c'est une métaphore vous l'aurez compris.
Ce que j'aime à Montpellier : Le centre ville piétonnier et la place de la Comédie qui sont une faible compensation, puisque ceci est commun à la plupart des villes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une petite ville avec des loyers dignes d'une capitale alors qu'elle ne jouit d'aucun de ces avantages. Une ville qui cumule chômage, agressivité et inactivité en tous genres. Comment peut-on dire que Montpellier fait penser à Miami ? Cette personne ne connaît très probablement pas Miami pour la simple et bonne raison que Montpellier n'a de Miami que son nombre important de retraités. Comparer une petite ville à une grande ville américaine tel que Miami est pour le moins très surprenant.
Montpellier je l'aime ! : Une ville incroyable qui est d'ailleurs la ville préférée des Français ! Montpellier n'est sans doute pas une aussi grande ville que Paris, mais en quoi est-ce un problème ? Cela n'a aucun sens de venir écrire ce genre de commentaires ici. Montpellier est une ville magique pour quiconque la connaît vraiment, c?est ma ville préférée et de loin en Europe ! Alors c'est vrai le taux de chômage est ici un peu plus fort qu'ailleurs, mais c'est du à la très grosse croissance démographique que connaît la ville. De plus, en regardant le niveau de créations d'emplois, Montpellier se classe dans les toutes premières villes de France. Ce que j'aime à Montpellier : C'est une ville magnifique au c?ur d'un département qui vient de dépasser le million d'habitants ! Elle a un potentiel énorme pour les prochaines décennies, sans aucun doute une des villes qui compteront le plus dans la France de demain. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens qui viennent critiquer une ville qu?ils ne connaissent pas.
Une grande ville : Montpellier est effectivement  une ville de 250 000 habitants si on parle de la ville intra-muros uniquement. Ce qui la classe huitième de France derrière Strasbourg et Nantes et devant Bordeaux et Rennes. En ce qui concerne le chiffre de 287 000 pour une soi-disant unité urbaine je ne comprends pas bien comment cela serait possible car en effet l'agglomération Montpelliéraine dépasse les 400 000 habitants depuis bien longtemps, et l'aire urbaine est de 550 000 habitants. Enfin le Grand Montpellier a bel et bien la plus grande croissance démographique de France source de l'INSEE. Ce que j'aime à Montpellier : Une ville aux multiples facettes, et au charme envoûtant.
Une ville qui grossit trop vite ! : Je suis de retour à Montpellier après plusieurs années d'absence, la ville est toujours aussi belle et agréable, mais elle est au bord de la surpopulation. Est-ce bien raisonnable ? Ce que j'aime à Montpellier : Les espaces verts, la gentillesse, la serviabilité des passants, la douceur de vivre, le climat inégalable. Une ville vraiment magnifique qui mérite son surnom ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Sa croissance effrénée, ses travaux permanents, les grues partout c'est pas terrible...
Les gens du nord sont jaloux : Montpellier est une ville superbe ceux qui critiquent Montpellier sont des gens jaloux, Montpellier a tout d'une super ville notamment son arrière pays. Ce que j'aime à Montpellier : L'influence de la culture espagnole, le dynamisme économique et étudiant, le climat, la vie là bas ceux qui disent que les gens de Montpellier sont stressés se trompent et il ne les connaissent pas on est dans le sud que je sache "tranquille". Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville peut être un peu trop cosmopolite, certains jeunes n'ont pas l'accent du sud.
Ce que j'aime à Montpellier : La place de la Comédie, les rues pittoresques du centre historique. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté des rues, la faible activité économique et le sentiment d'insécurité. L'urbanisation anarchique et un manque d'espaces verts. Les inondations fréquentes...
Ce que j'aime à Montpellier : Une place de la Comédie commune à la plupart des centres villes de France et de Navarre. Une ville où il fait bon humer l'odeur de la province l'été. Un arrière pays formidable mais cela n'est pas Montpellier (ne pas confondre et amalgamer le vrai du faux). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une petite ville sans emploi ni dynamisme. Comment peut-on dire que Montpellier est économiquement dynamique alors qu'elle est une des villes les plus pauvres de France et où il n'y a rien à faire, ça n'est pas un scoop, tous le monde le sait bien. Les gens du nord ne sont, je pense, pas jaloux du tout, bien au contraire, beaucoup ont voyagé et le tableau fait de Montpellier n'est vraiment pas reluisant au regard de la majorité des villes de France, on n'en reparlera dans 5 ans quand la situation de Montpellier aura empiré. Petit rappel de l'estimation INSEE de 2005 : la population de Montpellier intra-muros est de 240 000 habitants, son agglomération est de 287 000 habitants et pas 400 000, elle n'apparait même pas dans le top 20 des principales agglomérations de France alors je n'ose imaginer son classement européen, 200ème peut être ? Il est clair que Montpellier est une ville de taille moyenne, tout comme le sont les villes de cette taille (Rennes, Tours, Nancy, Valenciennes, Lens, Dijon, etc). Il n'y a que certains Montpelliérains pour penser qu'ils habitent dans une grande ville.
Une ville dynamique : En doublant sa population en quatre décennies, en quadruplant le nombre d'étudiants en vingt ans, en accueillant aujourd?hui plus d?un millier de nouveaux arrivants par mois, Montpellier a démontré son incroyable pouvoir d'attraction. La capitale languedocienne se révèle être une grande ville avec une qualité de vie exceptionnelle, notamment grâce à son vieux centre de charme et à sa séduisante zone piétonne, la plus grande de France. Même les ennemis les plus farouches du modernisme finissent par reconnaître que les récentes constructions restent en harmonie avec la vieille ville. L?immense centre commercial assure même une liaison crédible entre le vieux centre et le nouveau quartier d'Antigone, et se paye le luxe d'être l'un des centres commerciaux les plus florissants du pays. Ce que j'aime à Montpellier : Le tramway bleu, superbe et moderne, qui glisse sans heurt le long de l?emblématique place de la Comédie, et vous aurez compris pourquoi les amoureux des vénérables hôtels particuliers et les chantres de l'urbanisme moderne se retrouvent dans une même passion pour Montpellier. Sans compter, à deux pas, de vieux quartiers populaires multiethniques et bien vivants, même s?ils se « boboïsent » peu à peu en raison de la hausse du prix de l?immobilier. Une ville jeune donc, avec du dynamisme à revendre, un patrimoine historique hors pair, du soleil dans le ciel, dans les yeux, dans l?accent et dans les assiettes, le tout à 3 h 30 de TGV seulement de Paris : ne cherchez plus les raisons de tous ceux qui rêvent de Montpellier. Alphonse Allais lui-même n?aurait jamais osé rêver d?une ville qui fût tout à la fois à la campagne et à la mer.
Montpellier paradis français : Si Montpellier est une si petite ville, c'est bizarre qu'elle soit aussi commentée ! On approche les 200 commentaires pour cette ville ! C'est proprement hallucinant, d'autant plus pour une petite ville soi-disant sinistrée. Ces 200 commentaires montrent que cette ville est exceptionnelle non seulement par sa qualité de vie mais aussi par l'amour qu'ont les habitants pour elle. Ce que j'aime à Montpellier : En un mot, cette ville est un paradis !
Montpellier : Délinquance explosive, une des villes au plus fort taux de chômage, une ville fantôme l'hiver, plus personne après 20h dans les rues, circulation importante, population agressive et mal éduquée, une ville ou beaucoup de gens sont retraités, étudiants ou au chômage mais peu de gens qui travaillent, inondations l'hiver et restrictions d'eau l'été... Beaucoup vante les vertus de la mer à Montpellier, d'abord il n'y a pas la mer à Montpellier et si je dois aller à la mer je vais dans un joli coin en Bretagne ou les calanques de Marseille... et sûrement pas à Palavas les Flots ou la Grande Motte, QUELLE HORREUR !
Elle ne peut pas plaire à tout le monde : Je vois quelques commentaires plein de haine et d'amertume envers une ville qui ne mérite pas ça. C'est vrai, Montpellier a un taux de chômage important mais c'est une ville qui est capable d'absorber chaque année plus de 10 000 habitants. Mais je peux vous le dire, tous ne repartent pas aigris comme Nicos. Bien au contraire, cette ville présente un dynamisme assez extraordinaire. Depuis plus de 20 ans les pépinières d'entreprises ont su accompagner les jeunes pousses en les faisant collaborer avec les centres de recherches les plus important et l'une des plus grande université de France. La ville a su également faire venir les investisseurs étrangers. Pas facile car la concurrence est rude avec Toulouse et Marseille à moins de 250 km. Alors oui, c'est plus dure de faire son trou à Montpellier qu'ailleurs, tout simplement parce que la concurrence est plus rude, mais les réussites n'en sont que plus exemplaires. Et puis le week-end, quel pied d'avoir comme soucis qu'à se demander si on va à la mer ou si on va se balader dans les Cévennes. Ce que j'aime à Montpellier : Un dynamisme économique et culturel impressionnant pour une ville de cette taille. Une ville cosmopolite et fun. L'arrière pays. Le quartier des arceaux et de l'écusson où la population et sympa et relaxe. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation, même si le tram a su absorber une partie du trafic. La partie Sud qui se transforme en Disneyland. La frime de certains bourgeois du coin, mais rien à voir en comparaison de Lyon ou Bordeaux.
Trés sympa ! : J'aime Montpellier. J'aime cette ville que j'ai pu redécouvrir il y a quelques années. Les grandes avenues, les grandes places, les vieux quartiers. Très sympas ! Montpellier est une ville où les technologies sont présentes en permanence. Montpellier est une ville très culturelle, notamment dans les domaines des Arts, de la comédie, du théâtre. Ce que j'aime à Montpellier : Une ville très intéressante qui allie de nombreuses et différentes qualités. Une ville que j'aime beaucoup.
Superbe : Je ne comprend pas tous ces avis négatifs sur cette ville, certes son aire urbaine est petite mais c'est à son avantage, regardez Lyon son aire urbaine est immense mais bon pour y vivre je préfère Castelnau (ville la plus peuplée de l'aire urbaine de Montpellier) est ses 15 000 habitants et sa douceur de vivre que Bron, Villeurbanne très peuplée mais très moche. Ce que j'aime à Montpellier : La douceur de vivre, la beauté du centre-ville, la place de la Canourgue, Jean Jaurès... Les boutiques, les soirées étudiantes, la proximité de la nature avec les garrigues au nord, les pinèdes de St Clément... L'absence de vieilles zones "ouvrio-industrielles". Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté des rues et l'insécurité.
Une ville à part : Beaucoup de commentaires passionnés, visiblement, Montpellier fait parler d'elle ! Ce que j'aime à Montpellier : Ce que j'aime avant tout à Montpellier, c'est le dynamisme, cette ville attire des habitants comme des aimants car elle a le plus gros taux de croissance de toutes les grandes villes françaises (avec Toulouse), donc les détracteurs doivent l'admettre, Montpellier change très vite et la taille de la ville augmente. Bien sur que Montpellier est une grande ville à l'échelle française, et en devenir. Montpelliérain d'origine, je vis aujourd'hui à Nancy en raison de mon travail et croyez-moi, Montpellier jouit d'une bonne réputation dans le Nord de la France ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Après ça, il faut bien reconnaître que le paradis que certains attendent n'est pas au rendez-vous. Cette croissance si importante de la ville entraîne beaucoup d'effets pervers, comme la délinquance ou l'urbanisation anarchique, la circulation, l'incivilité... Je regrette beaucoup aussi que la ville soit si peu mise en valeur car exceptée la place de la comédie, le reste l'est peu. Je compare beaucoup à Nancy où je vis depuis 2 ans (car la taille de l'agglomération est similaire avec 330 000 habitants et une ville étudiante), où le niveau de vie n'est pas le même qu'à Montpellier certes, la population plus intellectuelle et cultivée. Le patrimoine y est mis en valeur dans les secteurs protégés et la vie nocturne grâce notamment à une importante communauté étudiante y est beaucoup plus développée, bien que ce soit le Nord. Il reste encore beaucoup de travail à Montpellier...
Ah... Montpellier : Effectivement, que de commentaires passionnés. Je ne comprends pas que certains s'acharnent sur Montpellier comme si c'était le Tchernobyl de l'économie et de la culture française. Pourquoi pensez-vous qu'elle accueille autant d'habitants chaque année ? Croyez-vous que c'est le fait unique de l'héliotropisme ? Je ne pense pas. D'autant plus que si Montpellier ne propose pas d'emplois industriels (comme dans le Nord de la France),  elle propose de plus en plus de postes dans les nouvelles technologies où elle est à la pointe. Alors qu'on aime pas Montpellier, je suis d'accord, ce n'est pas la 8ème merveille du monde ; mais bon qu'on ne dise pas n'importe quoi sous prétexte qu'on a raté son cursus universitaire ou qu'on n'a pas réussi à s'intégrer car il n'y avait pas de fête de la bière... Ce que j'aime à Montpellier : Son cadre de vie, cet art de vivre si Montpelliérain, bref, une ville Méditerranéenne Ce que je n'aime pas à Montpellier : Certaines rues sales, des défauts comme dans toutes les autres villes, ni plus, ni moins.
Superbe : Cela fait un an et demi que j'habite ici. Je viens d'Avignon. J'ai pu aller dans de nombreuses villes de France et absolument aucune n'est aussi agréable que Montpellier. Le cadre de vie est parfait, la politique municipale fait beaucoup de choses. Vraiment une ville que j'apprécie énormément et où j'espère rester très longtemps. Montpellier deviendra dans les années à venir une capitale européenne, tout comme Toulouse. Nîmes est une ville totalement morte, tout comme Avignon, avec un centre ville déserté. Quant aux personnes qui disent que Montpellier n'est pas vivante après 20h dans les rues. C'est uniquement vrai en hiver et en semaine. Le jeudi, vendredi et samedi, et principalement en été, je peux vous dire que ça bouge énormément, mais que les gens sont surtout aux cinés, dans les bars ou restaurants, ou tout simplement aux abords de la ville aussi, grâce aux multitudes de quartiers dans l'agglomération qui fait que Montpellier est une ville qui ne vit pas uniquement par son centre ville mais aussi par l'ensemble des équipements et animations des alentours ! Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, la mentalité et l'ouverture des gens (contrairement à d'autres villes), la mer proche, les transports en commun notamment le tramway, la beauté de la ville, l'activité de la ville, la relative sécurité, la montée en puissance de la ville en terme d'équipements culturels et de population. La mer, la montagne (qui n'est pas très loin non plus). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les tags (même si la municipalité a fait beaucoup d'efforts ces derniers mois), le prix des loyers et du boulot pas toujours facile à trouver. Les équipements, les logements qui ont du mal à s'équiper du à la très forte montée démographique. Enfin, les travaux qui sont obligatoires pour une raison démographique... On pourrait peut être aussi rajouter le risque et la peur que Montpellier devienne, comme Toulouse, trop grande?
Avis d'un Montpelliérain : Ville jeune et dynamique. Tout est fait pour la fête. Ce que j'aime à Montpellier : Le renouvellement ou la création des quartiers. Le tramway. Le nombre important des restos et des boîtes de nuit. Le nombre important des différentes facs et IUT. La proximité de la plage et le soleil. Un hôpital à la pointe de la médecine. Foot (coupe du monde 1998), handball, volley, rugby (coupe du monde 2007). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le prix de l'immobilier et du locatif. La mentalité des gens du sud. Le haut débit internet absent dans certains quartiers (notamment Malbosc).
Montpellier : Montpellier la grenouille. Ce que j'aime à Montpellier : Son tramway qui fait penser au petit train du parc Astérix. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Pas de boulot, pas de culture dans cette cité, Montpellier est vraiment loin d'être à la pointe de la technologie en plus et certains quartiers de la ville ne sont même pas encore connectés au réseau internet à haut débit, c'est vous dire. Ensuite, c'est bien ce que tout le monde dit, Montpellier est vivante seulement l'été, le vendredi et le samedi (une vrai petite ville de province en somme) donc les 3/4 du temps : une ville morte où passé les 21h, il n'y a plus personne dans les rues. Montpellier bientôt une capitale européenne ? C'est drôle, Toulouse n'est déjà pas une capitale européenne alors je n'ose imaginer Montpellier et sa banlieue qui constitue difficilement les 300 000 habitants. Alors dans ce cas, il y a au moins 200 capitales européennes en Europe. Un peu de sérieux quand même.
Montpellier : Cela fait plus de 42 ans que j'habite Montpellier et je ne comprends pas cette propension des nouveaux arrivants à critiquer cette ville qui a le mérite d'en accueillir 25% par an. Alors par pitié, quand vous vous exclamez "ici les gens ne sont pas aimables, pas accueillants" et j'en passe, demandez vous d'abord si les gens que vous avez rencontrez sont vraiment d'ici, moi j'ai des amis depuis 40 ans... et des nouveaux depuis 30, 20 et 10 ans. Vouloir rester à Montpellier cela nous coûte cher. On le paye en perspective de promotion. Et maintenant, on le paye également sur le prix de l'immobilier. Ce que j'aime à Montpellier : C'est ma ville. J'y ai tous mes souvenirs depuis mon enfance. C'est une ville du sud, ses terrasses ensoleillées toute l'année, la place de l'?uf et ses musiciens ou ses manifestations perpétuelles. Ses rues piétonnes, son centre ville actif. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les embouteillages.
L'avis d'un vrai montpelliérain ! : Étant né et vivant toujours à Montpellier, je me souviens quand j'étais gamin, je faisais du vélo sur l'esplanade ou au peyrou l'après-midi avec mes copains, le soir ciné au Gaumont comédie ou le royal, on traversait la ville en 5 min chrono ! Beaucoup de verdures partout, etc... Aujourd'hui la ville s'est complètement transformée, trop ou trop vite à mon goût, ce qui me frappe le plus c'est l'augmentation exponentielle du trafic, de la délinquance, des incivilités, du béton partout et l'âme de la ville qui disparaît probablement dû à tous ces arrivants qui apportent avec eux stress, inflation incroyable de l'immobilier, chômage, etc... L'urbanisation à outrance va se retourner contre Montpellier ! Il n?y a pas que Montpellier dans le sud ! Pour moi, la recherche d'une bonne qualité de vie dans une ville passe par un équilibre emploi ? logement ? sécurité ? infrastructures et Montpellier devient plus une ville dortoir que finalement on trouve super sympa lorsqu'on est étudiant ou touristes de passage ! Car même ceux qui ont la chance de pouvoir y trouver un bon emploi (rare et très demandé), ou les bourgeois passent plus de leur temps libre en dehors de Montpellier qu'à Montpellier ! Moi même je vais devoir partir vers Perpignan car je viens de trouver un bon emploi, j'avais naturellement demandé Montpellier mais grosse liste d'attente ! Triste réalité : les opportunités d'emploi et bons emplois sur Montpellier sont de plus en plus rares et chers ! Ce que j'aime à Montpellier : La proximité d'un côté la côte d'azur et de l'autre l'Espagne ! Faut pas mentir le climat est top ! Quand t'es étudiant c'est le must ! La proximité de la plage (mais pas sa qualité). Ce que je n'aime pas à Montpellier : LE CHÔMAGE ! L?insécurité et incivilités flambantes et notamment sur les routes, dans le 34 c'est bien connu ! Le côté superficiel flagrant et vraiment on commence à grave s'entasser ! Et oui le soleil coûte plus cher à Montpellier, allez faire un tour vers Sète, Balaruc, Mèze, etc... À mon avis la qualité de vie que vous espérez à Montpellier se trouve finalement peut être plus vers ces coins là !
N'aimez pas Montpellier... : En passant par ici et en regardant les avis je me pose la question de l'intérêt de ce genre de "critique". Montpellier est une ville, de France. Voilà c'est le seul point sur lequel on peut être d'accord. Ensuite moi je trouve que c'est une jolie ville avec de bien belles possibilités si on se donne la peine de vouloir faire des choses. Avec aussi pleins de défauts il faut être honnête et tout le monde en est conscient. Ceci dit aller chercher le top 10 des meilleures villes de la galaxie ça veut dire se rendre à l'avis de gens qui ont fait un classement selon leur sensibilité, si on a les même on est d'accord sinon et bien on est déçu. Et quoique vous fassiez ce sera toujours la même chose... Par contre j'encourage vivement les gens hyper constructifs (du genre "c'est tout petit et il y a plein de moustiques") à continuer et à intensifier cette campagne de dénigrement. Et oui, ça limitera sans doute le flux migratoire et laissera le temps aux infrastructures de s'adapter un peu... Pour finir je pense qu'une ville c'est aussi ce qu'en font les gens qui y vivent, les mécontents peuvent aussi se demander ce qu'ils ont fait pour que ça change ! Ce que j'aime à Montpellier : Le cadre de vie, la proximité de tout, l'accès à la culture. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les infrastructures encore un peu justes, l'insécurité qui progresse, les tags sur des bâtiments historiques, les fleurs du tramway L2.
Une des villes les plus attractives de France : Montpellier, est sans aucun doute une des villes les plus attractives de France, malgré l'avis de certains détracteurs. J'ai vécu à Paris, Toulouse, Aix et également dans le rural profond en Limousin et je peux vous assurer qu'il n'y a pas photo. C'est une ville qui bouge toute l'année et tous les jours de la semaine, avec certes une animation encore plus forte lors de la période estivale. Montpellier propose combine à la fois le côte urbain et compagne. En quelques minutes vous êtes à la mer, ou dans l'arrière Pays qui offre des paysages magnifiques. De plus le beau temps est présent toute l'année et je suis persuadé qu'il joue un rôle important sur l'état d'esprit des gens. C'est sûr le soleil est bon pour la santé !!! Cela fait maintenant 5 ans que je suis ici et je ne partirais pour rien au monde. Certes je pourrais trouver de meilleures opportunités professionnelles à Paris ou ailleurs, mais je ne veux pas perdre en qualité de vie. C'est clair, à Montpellier on VIT. Ce que j'aime à Montpellier : L'animation, l'offre culturelle, la qualité de vie, les espaces verts, le temps, les gens, sa diversité (pas superficielle : ce sont des fabulations). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une économie portée sur un tissu de petites entreprises ne permettant pas de décoller sur le plan économique comme Toulouse, ou autre ville qui accueille des grandes entreprises. Une circulation difficile due aux travaux mis en place mais qui doit permettre d'améliorer encore la qualité de vie des habitants. Le prix du foncier de plus en plus important.
La ville aux crottes : Très belle ville, riche en histoire, centre ville historique attrayant (dommage que les commerces de fringues soient si nombreux). Ce que j'aime à Montpellier : Son centre ville, ses cinémas, le tram, les activités culturelles, sportives, associatives. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté des trottoirs (crottes de chien partout). C'est un réel problème, il y en a partout.
Une ville de jeunes : Une ville jeune de jeunes. Ce que j'aime à Montpellier : Les bars, boites, soleil, culture, filles, tram, mer, facultés, etc... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les bouchons, la politique de prévention des inondations inexistante vu l'ampleur du risque.
La VIE EST BELLE à Montpellier : Situé au bord de la mer, la campagne à proximité, la montagne à 1h de Montpellier, le soleil, son ciel bleu, MONTPELLIER est une très belle ville. Ce que j'aime à Montpellier : Son Musée, sa place de la Comédie, ses rues dans le vieux Montpellier, ses monuments historiques, sa Faculté de Médecine très célèbre, son climat méditerranéen, son soleil, sa mer, sa garrigue, ses animations multiples et nombreuses, TOUT EST SUPER à MONTPELLIER !!!
Une ville cool : Que de vilains commentaires j'ai lu de la part de gens qui ne font qu'enfiler des suites de chiffres. Bref ! Je vis à Montpellier pour mes études depuis bientôt 2 ans et je dois dire que cette ville est agréable. Je ne compte pas y faire toutes mes études car je devrai partir sur Strasbourg à la fin de l'année prochaine (et ça ne me ravit pas d'aller dans cette région... ). Montpellier est une ville très jolie, cosmopolite, remplie de jeunes, avec des cités U pas pire qu'ailleurs (je sais de quoi je parle). Le soleil est très agréable et assez présent (sûrement plus qu'à Strasbourg ou Rouen). Le tram est vraiment super. Et les touristes (jeunes majoritairement) y pullulent. Pour ce qui est de la délinquance ! Je n'ai jamais eu aucun problème significatif pourtant je me suis souvent retrouvée à attendre le tram ou à traîner en ville à des heures (très) tardives. Et personne ne m'a jamais fait part d'un quelconque problème de délinquance à Montpellier. Montpellier a la chance de ne pas être une de ces horribles villes tentaculaires et moche une fois dépassés les quartiers les plus fameux, parce qu'elle est aussi une petite ville. En plus les villages autour sont vraiment pas mal. Ce que j'aime à Montpellier : La Comédie, la proximité avec la plage, la vie estudiantine, le Polygone, le tram, les touristes (sont sympas), le musée Fabre, les bars... Il fait bon se prélasser à Montpellier. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Il n'y a pas eu beaucoup de bons concerts ces derniers temps, le tram de la ligne 2 qui s'arrête à minuit (et du coup, on se tape 3h de route à pieds pour rentrer chez soi parce qu'on n'est pas au courant ! ), la piscine est beaucoup trop chère, Odysseum je n'aime pas, il est perdu au milieu de nulle part, la sculpture sur le rond point devant la fac de sciences m'horripile, l'école de chimie (voilà pourquoi je vais partir à Strasbourg...), le club de foot...
Montpellier, ville sale et taguée : Je suis née à Montpellier, chaque année je reviens dans ma ville. Je la trouve de plus en plus sale et taguée, je ne la reconnais plus, tout est permis...
217 commentaires ? : Ville très sympa, bon climat, mais 217 commentaires ? Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, le cadre de vie, la gastronomie locale, mais... Ce que je n'aime pas à Montpellier : ...mais de là à mettre 217 commentaires sur cette ville ??? Alors que Lille n'en a que 88, désolé moi qui connaît ces deux villes, je peux vous dire qu'il n'y a pas photo et heureusement que le climat Lillois est un peu plus variable car sans quoi Montpellier souffrirait de la comparaison !!!
PROPRETE : Montpellier est une très belle ville à découvrir en tant que touriste, qui offre de belles possibilités pour s'y installer. Ce que j'aime à Montpellier : L'environnement historique est superbement mis en valeur. Le nouveau Musée Fabre et ses environs maritimes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Peu de jardins ou d'espaces verts. Montpellier n'est pas une ville propre. Sur la Comédie, le sol à l'emplacement des cafés est immonde et dans les rues à l'extérieur du Centre, la voirie n'est pas au top...
Montpellier : Ville sympa et dynamique. Ce que j'aime à Montpellier : L'agencement, le dynamisme, le cadre de vie et le climat bien sûr... Une ville sympa proche de la mer et des Cévennes, que du bonheur ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Des petits salaires de province avec un coût de l'immobilier proche de celui de l'IDF (mais le cadre de vie, ça se paie !!!).
Douce à vivre : Une ville à conseiller. Ce que j'aime à Montpellier : La douceur de vivre.
Mitigé : J'habite ici depuis 12 ans (plus pour longtemps) et mon sentiment est mitigé. C'est une ville sympa pour les touristes et les étudiants (beaucoup de choses sont faites pour les jeunes). Ce que j'aime à Montpellier : Le climat (quoique un peu trop chaud l'été), la situation géographique. Tout est à proximité (en même temps, c'est une capitale de région). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens ne sont pas serviables (ils le sont davantage à Paris), ils conduisent vite, ils sont agressifs et vantards. L'insécurité et les HLM délabrés de certains quartiers. Le manque d'espaces verts. Une municipalité qui n'hésite pas à faire mousser sa ville en gonflant grossièrement les chiffres et en la faisant passer pour le centre du monde, tout ça à coup d'héliotropisme. Les prix des loyers, la vie relativement chère.
Du jamais vu ! : Quelle ville et quelle région, avec cet arrière-pays magnifique et unique, moi qui viens de Toulouse, je comprenais mieux mes amis quand ils me parlaient de Montpellier, c'est dix fois mieux. C'est la ville de l'avenir, c'est donc normal qu'il y ait autant de commentaires. Je bouge tous les trois ans dans différentes villes de France, mais j'en suis tombé amoureux. Rien à voir avec la Normandie, notamment Rouen, avec une ville terne, sans vie et une région où il n'y a que des vaches et des pâturages. Ce que j'aime à Montpellier : C'est une ville qui est au top sportivement, à part le foot qui va remonter. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Tous les jaloux de cette ville. Qu'ils rentrent chez eux !
Un ville belle et dynamique : La ville est belle, propre avec de beaux quartiers, un centre ville accueillant... la mer à 5 minutes... le soleil... qu'il fait bon vivre ici... J'étais venu ici pour un stage de 4 mois... je ne veux plus partir... et c'est maintenant la course à l'emploi par ne plus bouger !!! Ce que j'aime à Montpellier : La facilité de se déplacer : le tram qui dessert bien la ville, son dynamisme : une ville jeune tournée vers l'avenir... ses activités : il y a tout sur Montpellier... la diversité des quartiers de Montpellier : beau quartier ancien, quartier nouveau qui sortent de terre comme des champions... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les commerçants souvent peu aimables heureusement que le soleil remplace cet accueil décevant !
Il faut que ça change : Un besoin d'air frais, de sang neuf se fait sentir ici. Ça manque d'idées. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre ville, le tram, la mer à proximité, la facilité de sortir. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les clochards, la saleté, la circulation, le délabrement des rues, le manque d'entretien général.
La belle vie... d'apparence !!! : Sur la qualité de vie à Montpellier, rien n'est à redire : tout est fait pour attirer le maximum de personnes. Du beau, du chaud, du neuf. Mais on se rend très vite compte que la ville est surfaite, un peu comme les gens qui y habitent. Ce que j'aime à Montpellier : Je suis originaire de Lille, je voulais quitter la grisaille du Nord. Ce fut chose faite, enfin du soleil ! Le week end est un plaisir à savourer : on se sentirait presque en vacances. La plage, les Cévennes à proximité pour le canoë. Les activités ne manquent pas quand on sort de la ville. J'aime la politique de la ville qui est exemplaire en terme de transports en commun. Il y a de beaux quartiers, notamment le centre ville et Antigone (un peu surfait quand-même). Ce que je n'aime pas à Montpellier : J'y trouve les gens superficiels. De belles filles, certes, de beaux garçons aussi. Mais quand on creuse, on se rend compte que tout ça, c'est de l'image, c'est que du clinquant. Ici, on ne vit que pour ça : l'image, mais ça sent la misère à plein nez. Les gens prennent tout leur temps et sont exaspérants à la fin. Des amis ? Si c'est pour 15 jours, c'est pas la peine ! Dans le Nord, les amis c'est pour la vie, pas pour se montrer en soirée.
Montpellier des qualités et des défauts : Ville jeune, attractive, attirante. Cette ville A beaucoup d'atouts et elle sait pas s'en servir ; mais ce n'est pas une ville parfaite il faut le dire. Ce que j'aime à Montpellier : Son tramway que j'adore plus que tout (les 2 lignes ), son centre-ville très dynamique, sa population très jeune et étudiante, la plage et le soleil à proximité et une politique d'urbanisation tournée vers l'avenir. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Un manque de sécurité et certains quartiers par très accueillants, un manque d'information sur la ville pour les touristes et certaines mentalités qui n'évoluent pas.
Fier d'être Montpelliérain : J?ai lu pas mal de commentaires à propos de Montpellier. Certes, Montpellier n'est pas parfaite comme toutes les villes qui existent mais ne faut pas aller trop loin. Mon avis sur Montpellier est la réponses à tous les détracteurs qui disent des choses fausses. Ce que j'aime à Montpellier : Sa modernité, la population jeune, son centre ville et sa zone piétonne, son dynamisme, son climat (soleil et plage), ses nombreux magasins de fringues, son magnifiques tramway bleu et celui avec les fleurs, sa politique d'aménagement du territoire et tous ces bars et ces boîtes. Montpellier bénéficie de nombreuses activités pour les jeunes et pour les touristes dans la ville et en dehors (Cévennes et littoraux pas si mauvais qu'on le croit). Arrêtez de dire que les gens sont agressifs au volant, car la journée qui consiste à rester calme en voiture se fait partout en France et pas qu'à Montpellier. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Bien sûr c'est loin d'être une ville parfaite avec ses problèmes de sécurité, de chômage et de propreté. Je suis parfaitement d'accord avec le commentaire disant qu'il faut savoir dire les défauts de sa ville et pas faire preuve de chauvinisme pour permettre à la ville de réparer ces défauts.
Montpellier : Il faut arrêter de dire n'importe quoi : Montpellier une ville jeune ? C'est tout le contraire, elle est une des villes de France où il y a le plus de retraités, il ne faut pas voir qu'un seul côté des choses. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La mentalité et le chômage.
Bof : Pas si terrible que ça. Ce que j'aime à Montpellier : C'est vrai qu'elle a un dynamisme économique et culturel qu'on ne peut pas contester. Ce que je n'aime pas à Montpellier : C'est une ville qui se prend pour une grande capitale européenne. Recadrons les choses. Elle atteint péniblement dans son agglomération les 350 000 habitants, alors restons un peu sérieux face à des villes qui dépassent largement le million d'habitants comme Marseille, Lyon, Milan, Francfort, etc. C'est vrai qu'elle est la première ville du Languedoc Roussillon mais elle est talonnée de très près et depuis toujours par Nîmes ou Perpignan. Sa mégalo poussée à l'extrême lui fait abandonner toute sa culture et son âme. C'est une ville bétonnée sans aucune identité. Préférez Nîmes, vous y trouverez le calme, la sérénité, le cadre de vie exceptionnel, une très forte identité culturelle que beaucoup de ville lui envie. C'est vrai que pour y faire des grosses fêtes toutes l'année c'est un peu difficile, mais si l'attraction d'une ville se résume à ses grosses fêtes comme certain le disent alors vous risquez de vous ennuyez un peu. Reconnaissons que Montpellier a bien des atouts, mais que bien d'autre villes en possèdent aussi. Il faudrait que les montpelliérains aillent voir ce qui ce passe ailleurs. Pour ma part je suis Nîmois, fier de ma ville et je sais reconnaître s'il y fait bon vivre et qu'elle a beaucoup d'atouts, elle a aussi des défauts et des points faibles qu'elle essaie de gommer. Alors chers amis et voisins Montpelliérains, essayez d'en faire autant pour votre ville, je vous assure que vous n'avez pas tout chez vous et que Montpellier n'est pas le centre du monde.
LA SURDOUEE : Une qualité de vie excellente. Beaucoup d'infrastructures, une vie culturelle intense, une population jeune et dynamique, une équipe municipale compétente et à l'écoute. Une ville qui possède énormément d'atouts. Ce que j'aime à Montpellier : Les conditions météo, la vie culturelle, les espaces verts, le dynamisme, les infrastructures de proximités, la vie des quartiers. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les difficultés de circulation.
Merci pour tous ces avis : Je vais visiter cette ville, j'ai besoin rapidement de m'en faire une opinion. Grâce à vous tous et toutes, j'en ai un sacré nombre d'un seul coup : merci à tous et à toutes !
Jolie mais peut mieux faire : J'habite depuis 2 ans à Montpellier. Et j'ai tout de suite été charmé par la ville, en tout cas le centre piéton qui est superbe. On sent le poids de l'histoire. Le soleil, le vent, les ruelles, c'est joli, c'est charmant quoique sale par endroits même dans l'Ecusson. Mais je me suis vite rendu compte à quel point la ville était perfectible et ne soutient pas la comparaison avec une ville comme Nantes (transports, verdure, culture...) où j'ai habité 13 ans avant de venir finir mes études à Montpellier. Le point le plus noir, à mon sens, est la parade des gens dans les rues, sur la Comédie.... Tout n'est qu'image comme le soulignait un Lillois (auquel je ferai néanmoins remarquer que c'est bien plus agréable d'habiter ici qu'à Lille, ne serait-ce que pour le climat, les espaces verts et les alentours...). Les lunettes de soleil, fashion, les pull à rayures roses et marrons, les coupes de cheveux "nuque longue et crête de coq" que porte un local sur 2... Descendre la rue de la Loge un après-midi et c'est le défilés. A noter que ce mauvais goût vestimentaire et comportemental (beaucoup de gens sont agressifs) dépasse les clivages sociaux et ethniques. C'est la loi de l'image et c'est dommage car la ville est vraiment pas mal quoique un peu petite même si elle pousse comme un champignon. L'idéal serait d'habiter à Montpellier sans les Montpelliérains fashion. Heureusement, la ville brasse aussi beaucoup de gens qui viennent d'ailleurs ! Ce que j'aime à Montpellier : Le climat. La mer pas loin même si elle est moche. L'arrière pays. Le centre piéton. Les arbres partout en ville. Les cinémas. L'architecture du centre. Les places ensoleillées... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens superficiels et agressifs. Certes, ils te parlent vite mais il est difficile de se faire des amitiés durables. Les rues sales du centre. Les caméras de surveillance !
Réponse à Manu : Je voulais simplement répondre à Manu car son message me gène. Je pense qu'il ne mesure pas l'impact de son propos sur cette opposition entre gens du nord et du sud. Évidemment, vous trouverez toutes sortes de gens à Montpellier, des fashions, des ringards, des in, des out, bref tout le panel que porte la société française. En outre, il faudrait que Manu prenne en compte que nous sommes des méditerranéens... Ce discours est insupportable car comment légitimer l'idée selon laquelle on vient s'installer dans une ville qui n'est pas la nôtre, on ne parvient pas à s'y adapter - car les cultures et mentalités ne sont ni uniformes ni linéaires - et on voudrait bien voir ceux qui vous accueille aller voir ailleurs. Je t'invite cher Manu à comprendre que où que tu ailles dans le sud, tu retrouvera cette façon de vivre et de penser. J'ajoute que seulement 2 Montpellièrains sur 4 sont originaires de la ville. Autrement dit, 50% des gens que tu croises et que tu sembles ne pas apprécier ne sont pas d'ici. Ce que j'aime à Montpellier : La qualité de vie, les infrastructures, les transports en commun (tramway), le dynamisme, la jeunesse. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation.
Artificiel : La place de la Comédie qui porte parfaitement bien son nom ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville de frime alors que la population de la ville sent la misère. Il y a d'avantage de personnes âgées que de jeune contrairement à ce que l'on dit, allez dans le centre c'est sûr vous n'y verrez que des jeunes mais Montpellier est bien une des villes de France avec le plus de retraités. La ville où l'on fait semblant de faire la fête où l'on fait semblant d'être de bonne humeur, tout n'est qu'apparence, cosmétique, artifice et en plus les gens sont agressifs, égocentriques et bien souvent très mal polis.
Une belle ville : J'ai de très bons souvenirs de cette ville où j'ai vécu et travaillé plus de deux années. Une ville dans laquelle j'aime flâner en compagnie de mes amis Héraultais. J'ai gardé d'excellentes relations avec lesquelles nous échangeons et partageons des week-ends entre les Alpes et la Méditerranée. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre historique et ses traboules, la Grand rue Jean Moulin, la Place Victor Hugo, la place de la Comédie... La vie culturelle et estudiantine très riche. L'ambiance montpelliéraine si particulière. Montpellier est une ville rayonnante.
Montpellier : Montpellier a été une ville agréable, par son climat, la proximité de la mer, de la montagne, de l'Espagne. Ce que j'aime à Montpellier : C'est ma terre, j'y suis né... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Je lis des critiques concernant la population locale... Mais elle est désormais composée de pièces rapportées, de gens qui ne sont pas nés ici. Les Montpellierains et les familles de souche issues du coin se font rares, l'accueil réservé aux touristes et aux gens de passage n'est donc pas représentatif de la VRAIE culture locale. On a une population d'étudiants, (le côté superficiel et oisif, il est là !), impôts locaux très chers, loyers proches de ceux de Paris, circulation lamentable, tramway qui a défiguré la ville (et endetté au passage la municipalité...) milices partout (flics en tous genres, ASVP), stationnement très difficile et payant, pollution aux heures de pointe (jeu de paumes, voie domitienne...) quartiers pourris, (Paillade, Petit Bard...), beaucoup de cambriolages, de vols... Il y a trop de monde sur Montpellier, les prix flambent, et j'envisage de partir dans l'arrière pays pour retrouver une qualité de vie digne de ce nom.
Rien exagérer : Quand je lis que les loyers sont proches de ceux de Paris, ça me fait rire. Ce n'est pas du tout le cas. Idem, le tramway n'a pas défiguré la ville, il a permis de la rendre bien plus agréable, de la débarrasser d'un peu de ses voitures. Et non, il n'y a pas trop de monde à Montpellier. Le territoire de la ville est grand (plus grand que Lyon pour un population deux fois moindre). Ce que j'aime à Montpellier : Une ville agréable en effervescence. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Encore un peu trop petite, mais elle va atteindre une taille suffisante d'ici 20 ans.
Juste un jour de visite : Un peu juste pour être sûr de mon avis, plutôt un ressenti, une visite pour me renseigner sur la ville et les prix de l'immobilier. Ce que j'aime à Montpellier : Le tramway rapide, beau, silencieux, fréquent, la ville assez propre, calme, le climat bien sûr (sauf que nous, on a eu droit à un jour de forte pluie sur deux), le restau chinois du nouveau centre commercial bon, pas cher, joli, varié. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le quartier du nord, les prix très chers de l'immobilier, les immeubles et rues qui, sauf dans le centre ville, n'ont rien de bien beau, la mer est à 15 min de car, mais avec une rangée de béton (bâtiments) tout au long de la mer, sans aucun charme durant le trajet (zone industrielle durant tout le trajet).
Avis d'une parisienne de souche (et de c?ur) : J'avais promis de quitter Montpellier pour retourner sur Paris... mais je suis toujours là (3 ans après). Pas facile de faire le chemin inverse. J'ai toujours le mal de chez moi. J'étais si contente de venir ici, mais ce n'est pas le paradis. Je me suis trompée. Le paradis, c'est chez moi, parce que c'est là que je me sens bien. Montpellier, c'est le paradis des Montpelliérains et c'est normal. Alors, il faut arrêter de critiquer bêtement et méchamment nos villes respectives. Il y a du bon, du très bon, du mauvais et du très mauvais partout. Aucune ville n'est semblable à une autre. Ce n'est pas être chauvin que de se sentir bien chez soi et pas ailleurs. Le message que j'ai envie de faire passer, c'est qu'il faut savoir que l'on peut payer très cher le fait de quitter sa ville, sa région, comme ça, sans trop réfléchir. Ce que j'aime à Montpellier : Y passer des vacances. La population n'est pas pire qu'ailleurs : Montpelliérains de souche ou pas (curieuse cette idée que les gens puissent être plus sympas ou superficiels ici plutôt qu'ailleurs...). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Je ne veux pas dire de mal de Montpellier car je ne suis pas très objective (si je l'ai fait, je m'en excuse). C'est une jolie ville, oui mais on l'aime ou on ne l'aime pas ou plutôt on s'y habitue ou on ne s'y habitue pas. C'est comme ça. Il y a plein d'avantages à vivre à Montpellier (comme ailleurs), inutile de les citer, on les connaît. Pitié, ne me parlez pas de la Place de la Comédie : je déteste. C'est surfait, bondé, froid, et c'est sensé être le centre ville, le c?ur de la ville ! Sinon, ce qui m'agace un peu, ce sont les Montpelliérains qui font une fixette sur le temps qu'il va faire... c'est un comble. D'ailleurs, moi, j'aime la pluie, le vent, le soleil, le froid, enfin, j'aime aussi quand il ne fait pas très beau. C'est normal pour une parisienne (d'ailleurs je ne suis pas venue ici pour le soleil. Qui peut faire cette bêtise ?). D'autre part, j'aimerais bien que les maîtres de chiens soient un peu plus scrupuleux sur la propreté. En ce qui concerne les travaux publics sur Montpellier, oui, ils sont nombreux mais remarquez, il y a tant à faire dans certains quartiers...
Ce que je n'aime pas à Montpellier : Par où commencer ? Les gens sinistres et agressifs sans aucune raison apparente, des rues sales et puantes, le plan de ville incertain, un taux de chômage explosif qui fait que les gens prennent leur voiture sans raison pour oublier. La faible activité économique et le sentiment d'insécurité. L'urbanisation anarchique et un manque d'espaces verts. Les inondations fréquentes et les restrictions d'eau l'été... Un ex Montpelliérain très content d'être parti.
Une ville où j'ai vécu 3 ans. : Une ville assez agréable dans l'ensemble. J'aime particulièrement le centre historique et ses nombreuses traboules ainsi que la cinquantaine d'hôtels particuliers. Montpellier est une ville universitaire et culturelle. Tout n'y est pas rose mais il ne faut pas dramatiser. C'est une ville en mutation et certainement une ville d'avenir. J'ai gardé de très bonnes relations et je m'y rends souvent en week-end, une belle complémentarité Alpes/Méditerranée. Une chose est sûre, c'est que je préfère de loin l'ambiance montpelliéraine à celle niçoise... Enfin, ça reste subjectif et puis il faut de tout pour faire un monde. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre historique et son grand patrimoine. Les Cévennes et ses villages, les fameuses gorges de l'Hérault. Les montpelliérains sont ouverts et sympathiques. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Quelques détails sur lesquels il faut travailler, enfin c'est à peu près comme dans toutes les villes, et là c'est aux habitants de s'exprimer.
Comparaisons... : Pour vous donc, Montpellier est une mégapole, dynamique et riche, rivalisant avec Barcelone. Comparons maintenant cette propagande avec les faits. Je fais ici une comparaison entre Montpellier/Languedoc-Roussillon et ma région, la région Rhône-Alpes : Rhône-Alpes, 6 004 957 habitants est beaucoup plus peuplée que Languedoc-Roussillon (2 500 000 habitants). Si Montpellier était en Rhône-Alpes, elle ne serait que la 4ème ville de la région : 1. Lyon (1 348 832 habitants), 2. Grenoble (419 334), 3. Saint-Etienne (291 960), puis enfin Montpellier, avec seulement 287 981 habitants. Montpellier ne peut évidemment pas rivaliser avec Lyon (2ème ville de France), ni même avec les autres grandes villes de Rhône-Alpes. Montpellier et sa région détiennent le record français de la pauvreté, alors que Rhône-Alpes (2ème région de France en PIB et PIB/habitants après l'Ile-de-France) est très dynamique. Le PIB/habitants rhônalpin est de 28 792 ?, celui du Languedoc-Roussillon seulement de 22 616 ?. La comparaison entre les départements est encore plus révélatrice: Rhône: 30 396 ?/habitants, Savoie 24 072, contre seulement 19 481 pour l'Hérault. Le chômage est très élevé à Montpellier et dans le Languedoc-Roussillon et très bas en Rhône-Alpes : RA : 7% de chômage, LR : 11,1 %. Pour les départements : Rhône : 7,5%, Isère : 7%, Savoie : 6%, Haute-Savoie : 5,4% (plein-emploi), Ain: 5% (plein-emploi)... A comparer avec : Hérault : 11,8, Gard : 11,6... Lyon est une ville étudiante et culturelle majeure (ville patrimoine de l'UNESCO, abrite plusieurs universités, 2 écoles normales supérieures, 1 institut d'études politiques - Sciences Po Lyon), un opéra national, etc. Grenoble est également importante culturellement (3 universités, Sciences Po Grenoble, l'INPG (Institut National Polytechnique de Grenoble), un des plus grands musées de province, etc). On peut également citer Annecy, Chambéry, etc. Montpellier en revanche n'a ni IEP, ni ENS, ni grand musée. Et enfin, plus subjectif : je préfère la beauté et la pureté des montagnes à la Méditerranée envahie de monde, je préfère les gens calmes et discrets aux m'as-tu-vu bruyants, j'aime la proximité de la Suisse, de l'Italie du Nord et de Paris (par TGV)... Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil et la mer hors-saison (à 10 km de la ville), qui change un peu des montagnes. Également l'arrière-pays très beau. Je critique ici certaines personnes qui surévaluent Montpellier, mais je reconnais à cette région beaucoup de qualités, notamment touristiques. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Je pourrais pas y habiter. Si je devais aller m'installer en Languedoc-Roussillon, pourquoi ne pas choisir plutôt la Catalogne française ou l'arrière-pays.
Réponse à GC : A vrai dire, ça m'est un peu égal car je ne suis pas de Montpellier, mais on ne peut pas non plus vous laisser dire n'importe quoi : en effet, vous comparez les villes de Rhône Alpes en prenant en compte leur agglomération, avec Montpellier dont vous ne comptez que le nombre d'habitants intra muros. Je pense que cela est une erreur mais c'est comme si je vous disais qu'il y 950 000 habitants à Toulouse (chiffre approximatif pour l'agglomération : 1 150 000 aire urbaine) et si je comparais ce chiffre aux 450 000 habitants à Lyon (ce qui est à peu de chose près un peu plus je crois que chiffre intra muros), ce serait absurde car il faut prendre les mêmes paramètres.
Réponse à Jb : Les chiffres avancés pour Montpellier par GC sont exacts, ils prennent bien en compte l'agglomération Montpelliéraine 297 000 habitants au dernier recensement insee. La population de Montpellier intra-muros quand à elle est de 244 000 habitants. Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La plage.
Montpellier, une mégapole européenne ? : Mégapole européenne, n'usurpons pas les mots. Estimations (arrondies) pour fin 2007 : Montpellier intra muros : 255 000 habitants, Agglomération : 400 000 habitants, Aire urbaine : 500 000 habitants. Jolie progression en pourcentage certes (+ 1.3 % par an depuis 6 ans pour la ville) mais pas de quoi être admise de dans le concert des "mégapoles européennes" (sic)... Pour mémoire et par exemple, Toulouse (+ 1.8% par an depuis 6 ans) intra muros c'est 460 000 habitants, son agglomération : 950 000 habitants et son aire urbaine : 1 150 000 habitants. Et bien même Toulouse (qui est 2 fois plus peuplée et nettement plus dynamique et riche - différentiel PIB + 67% - que la capitale héraultaise) est encore un peu juste pour exister dans le concert européen (tout dépendra des 2 prochaines décennies : second aéroport type HUB européen ou pas ? Siège de Galileo ou pas ? Toulouse 2013 "Capitale européenne de la culture" ? 3ème ligne de métro ?), je reviens de Francfort, c'est un autre monde ! A l'échelle de la France, seule Lyon a la masse critique... Ce que j'aime à Montpellier : L'arrière pays, notamment le lac du Salagou, les Cévennes, le Pic St loup... Le renouveau viti-vinicole : l'émergence de grands vins. 2600 h de soleil par an...   Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le kitsch (qui vieillit mal) d'Antigone et le parti pris néo-grec en stuc décliné aux 4 coins de la ville. Le bétonnage sans âme et d'un autre âge de la côte. Les voitures à proximité et/ou sur les plages... L'entrelacement inextricable des poteaux et des fils des tramways. Vive le métro ! Le vent du nord, l'hiver...
Pour répondre à Bruno : Non, ces chiffres ne sont pas exacts car au dernier recensement les chiffres de l'agglomération sont bien à 400 000 habitants (chiffres insee donc chiffres officiels) et 244 300 pour l'intra muros en 2005 (chiffres insee donc officiels). Vérifiez vos sources.
Pour répondre à Patrick : Montpellier n'est évidement pas une mégapole mais Lyon n'en est pas une non plus, la seule ville de France à être une mégapole est PARIS. D'ailleurs il n'y a que 2 mégapoles en Europe, Paris et Londres. Les mégapoles sont de très grandes agglomérations, dont le seuil a été fixé par l'Organisation des Nations Unies (ONU) à 8 millions d'habitants, qui abritent en leur sein des fonctions de commandement, c'est-à-dire des centres de décision. Pour le reste, Lyon, Lille, Toulouse, Marseille, Bordeaux, Nantes, Nice ne sont que des métropoles. Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier est une ville de la même importance que Rouen ou Grenoble (environ 400 000 habitants dans l'agglomération). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les moustiques.
Trois années à Montpellier c'est de trop : Pour avoir habité trois années à Montpellier, je me demande bien où l'insee va chercher les 400 000 habitants de "l'agglomération" ! Montpellier est une grande ville de France en elle-même, mais on ne peut pas vraiment parler d'agglomération car la plus grande des communes de l'agglomération et la seule à dépasser les 10 000 habitants est Castelnau-le-Lez avec 14 000 habitants. Une agglomération qui s'étend sur des kilomètres et des kilomètres presque la moitié du département de l'Hérault ! A ce compte là, le sillon alpin est une agglomération de 2 000 000 d'habitants (Grenoble, Chambéry-Aix, Annecy, Annemasse, Genève). Je suis d'accord avec CG. Une chose est sûre c'est que Montpellier agglomération est loin de rivaliser avec la "métro" de Grenoble en terme de nombre d'habitants, d'économie et de culture. Alors Montpelliérains n'espérez même pas la comparer à des villes comme Lyon, Marseille, Toulouse, Lille, Strasbourg, Nantes, Bordeaux... En tout cas je suis bien content d'être revenu sur Chambéry ! Ce que j'aime à Montpellier : Le centre historique et ses traboules, l'opéra. La proximité des Cévennes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville de misère, sale et qui bouge pas tant que ça ! Il n'y a pas plus de concerts et autres évènements culturels que dans les autres villes de même importance. Car bouger ça veut pas dire se montrer sur la place de la Comédie !
Ville géniale : Super ville, dynamique. Développement de la ville au détriment du reste de la région. Ce que j'aime à Montpellier : Son dynamisme, son climat, son architecture. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le chômage, les quartiers nord.
Infos sur la démographie : Étant en 3ème année de licence de géographie avec mention aménagement, je me permet de vous faire un petit cours sur la démographie : le dynamisme de la ville ne se compte pas par sa population d'agglomération mais par son aire urbaine. Une agglomération n'a qu'un sens politique. N'importe quelle ville peut en sortir. Il faut regarder la population de l'aire urbaine. A Montpellier d'après les chiffres de 2005, elle serait de plus de 500 000 habitants.
Une centralisation sur cette pseudo capitale régionale : Un beau centre historique, sorti de là on prend peur ! J'ai habité presque deux années à Montpellier et venant de Rhône-Alpes, j'ai vraiment été déçu d'autant plus que cette ville fait beaucoup de communication. Ce qui m'a frappé, c'est le peu de zones d'activité. Il faut dire que j'y retourne assez souvent en week-end et qu'il y a du mieux de ce côté. Cependant, Montpellier concentre une majorité des activités économiques de la région et laisse les villes voisines que sont Nîmes, Béziers, Sète, Agde, Lunel... dans une misère presque totale. Je pense que Montpellier doit se montrer plus altruiste vis à vis de sa région et ne pas courir uniquement après sa gloire personnelle. Languedociens je vous invite à faire un tour en Rhône-Alpes pour voir un bel exemple de développement avec une véritable synergie entre les différentes villes et villages. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre historique, l'opéra et les universités. La proximité des Cévennes et de la mer. Bien évidemment le climat.
Montpellier : Comme Eric, je me demande où l'insee va chercher les 400 000 habitants pour l'agglomération mais si l'insse dit qu'il y a 400 000 habitants dans l'unité urbaine c'est qu'ils y sont bien. La ville de Rouen par exemple donne l'impression d'être beaucoup plus importante que Montpellier alors qu'elles sont de taille équivalente, cette impression s'explique peut être par la densité de l'agglomération montpelliéraine qui est plus faible.
Etonnement : Je lis avec attention les divers commentaires et je suis étonné de certains avis négatifs concernant la ville de Montpellier. Je suis notamment surpris de cette petite guerre sur les chiffres qui n'ont, par ailleurs que peu d'importance, car ils s'adressent à un public capable de les interpréter correctement. Ces chiffres INSEE s'adressent principalement aux professionnels pas au citoyen lambda qui n'en fera qu'une lecture de surface donc fausse. En outre, la plupart des points négatifs me semblent quelque peu étranges et tellement subjectifs qu'ils n'ont pas beaucoup de sens. Bien sûr la ville a connu une profonde mutation depuis 30 ans et ces transformations ont pu être douloureuses pour certains et heureuses pour d'autres. Faut-il rappeler que Montpellier est partie de très loin du point de vue de son développement ainsi que démographiquement et qu'elle est aujourd'hui 8ème ville de France devant Bordeaux. Aussi, on comprendra facilement que les changements ont été nombreux et parfois difficiles. Néanmoins, ils ont été indispensables. A ce titre, Montpellier n'en a pas fini avec ses mutations puisque les experts envisagent une stabilisation de son développement structurel et infrastructurel aux alentours de 2020-2030. Soyez donc patient ! je pense qu'il faut se féliciter de cette marche en avant. Elle permet à Montpellier de se positionner clairement comme une ville avec qui il faut compter - Et non Montpellier n'est pas une mégalopole ! - pour que personne ne soit oublié et que chacun profite des innovations et des infrastructures. Je pense, en toute bonne foi, que Montpellier dispose d'atouts conséquents et que la qualité de la vie y est très bonne. Cependant, la contrepartie de son développement et de l'afflux constant de population - pour la plupart d'Ile-de-France - crée des problèmes du point de vue du logement, du prix de l'immobilier et du réseau routier qui doit d'adapter sans cesse. Ces adaptations ne peuvent se faire que dans le temps donc à moyen terme ou long terme. J'invite ceux et celles qui le souhaitent à venir à Montpellier à s'y intégrer, à participer à la vie citoyenne, à profiter des atouts qu'elle met à leur disposition. Quant à ceux qui n'ont de cesse de critiquer sans analyse, sans se faire force de proposition, je leur dis que c'est dommage et que le tableau n'est jamais tout noir ou tout blanc. C'est, je crois, la caractéristique principale des grandes villes. Qui saurait contenter tout le monde ? Venez vous faire votre propre opinion. Ce que j'aime à Montpellier : La jeunesse, la culture, la proximité, l'innovation, la météo, la qualité de vie de façon globale. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les embouteillages.
-
MONTPELLIER : ATTRACTION MALGRÉ TOUT : C'est une ville très agréable à vivre, avec de nombreux potentiels pour le futur. Les investisseurs affluent et parient largement sur le devenir de cette ville. Mis à part le manque de propreté typique de toutes les grandes villes françaises et quelques groupuscules de personnes qui essaient d'afficher une hostilité néfaste en centre ville, on ne peut pas dresser un portrait négatif de Montpellier. Je parie à coup sûr qu'elle reviendra sur le devant de la scène nationale dans peu de temps. Elle en a le potentiel. Ce que j'aime à Montpellier : Contrairement à certains avis, je pense que Montpellier est une ville à la pointe de la technologie. Elle est constamment tournée vers l'avenir, les ingénieurs de la ville et du district sont très compétents et n'ont de cesse de trouver des solutions pour rendre le cadre de vie de plus en plus agréable. Seulement tout ne se fait pas en 1 jour. La cause des loyers chers se trouve dans le différentiel crée par la loi de l'offre et de la demande, c'est inexorable. Par contre, l'impôt élevé est justifié car les fonds sont largement réinvestis pour améliorer la vie quotidienne des contribuables contrairement à d'autres villes. Prenez le temps de regarder ce que font les autorités et les chercheurs dans cette ville et vous comprendrez que tout est savamment calculé. Il faut avoir participé au développement de la ville pour le comprendre. Quant au manque de propreté, il est clair que l'indiscipline y est pour beaucoup. Il n'y a qu'à procéder comme dans les pays du nord de l'Europe qui nous donne de belles leçons dans ce domaine. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La forte migration devient très lourde à gérer car les besoins en infrastructures deviennent largement supérieurs à ce que les autorités et institutions peuvent offrir. Mais le fait d'avoir de larges espaces autour de la ville va contribuer à libérer peu à peu ce souci pesant.
Pour les vacances mais pour la vie ! : Ville sympathique quand on la découvre en vacances. Une ville qui attire des retraités franciliens mais certainement pas des jeunes actifs ! Ce que j'aime à Montpellier : Un bon dynamisme touristique et commercial. Le centre historique et ses traboules. Les étudiants qui apportent beaucoup de jeunesse à une ville qui ne l'est pas tellement et de moins en moins. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le manque de dynamisme économique. La saleté des rues, les inégalités sociales criantes, le communautarisme. Je n'aime pas les hivers montpelliérains, très humides, venteux et les inondations qu'ils causent. D'ailleurs, pour répondre à Jean, je ne suis pas sûr que Montpellier dispose de beaucoup plus de place que Grenoble en terme de terrains constructibles, au vue de la nature de ses sols marécageux et inondables. A la différence que Grenoble est bien plus avancée économiquement et qu'elle est déjà dans des démarches de développement durable alors que dans l'Hérault on bétonne la nature. Une fois de plus attention aux inondations !
TRES BELLE VILLE : C'est une ville magnifique tournée vers l'avenir, tournée vers la mer. Le cadre de vie y est très agréable. Les infrastructures sont adaptées mais elles doivent sans cesse s'adapter à l'afflux de population. C'est une des grandes villes étudiante avec des pôles de recherche reconnues dans le monde (agropolis par exemple). Le climat y est clément (300 jours d'ensoleillement par an), c'est statistique. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre historique, le climat, la modernité, l'envie d'aller de l'avant, son histoire.
Montpellier, une ville pragmatique : Qu?on se le dise, Montpellier est avant tout une ville pragmatique. C?est une ville qui a su et sait toujours s?adapter à la vie moderne de façon pragmatique. Montpellier dispose d?une aire urbaine de 600 000 habitants n?en déplaise à certains, et la ville intra-muros est la 8ème de France devant Bordeaux. Certes comparer Montpellier à des villes comme Lyon ou pire à Marseille, est un peu osé car ces villes sont beaucoup plus grandes et ont un plus grand rayonnement. Cependant Montpellier ne peut pas non plus être comparée à Grenoble, Nîmes ou Troyes par exemple, qui ne sont même pas des capitales régionales, et qui sont toutes beaucoup moins importantes que Montpellier. Si l'on veut faire des comparaison honnêtes, alors comparons Montpellier à des villes comme Bordeaux, Rennes, Nantes ou Strasbourg. Montpellier est une ville très belle, une ville qui fait rêver, et qui n?a pas de soucis a se faire pour l?avenir.
Une ville sympathique. : Une ville que j'aime beaucoup pour son climat et l'ambiance qu'il y règne, cependant pour avoir habité à Grenoble et à Montpellier, je pense sincèrement que Montpellier est globalement encore très loin de Grenoble en terme d'infrastructures, de dynamisme économique, de recherche, même si les choses avancent à grand pas. Il vrai que Montpellier compte 5 000 étudiants de plus et qu'elle est plus touristique. Par contre s'il vous plaît ne confondez pas Nîmes et Grenoble, car au passage le Grenoblois c'est plus de 700 000 habitants avec une densité de population au moins deux fois plus forte que l'aire urbaine montpelliéraine. Grenoble la ville des technologies et de la recherche est déjà à la pointe et Montpellier est certainement une ville d'avenir. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre historique, le climat, la proximité relative des Cévennes.
Superbe ville : Pour moi, Montpellier est l'une des villes du sud les plus attirantes : une économie dynamique, une taille humaine (aire urbaine de 530 000 habitants), un centre ville agréable et une situation géographique sympathique. A bien des égards Montpellier est comparable à Grenoble (dont l'aire urbaine fait 550 000 habitants et non 700 000). En revanche, la ville pèche clairement par une offre culturelle insuffisante, des transports en commun dépassés et une mentalité assez désagréable.
Montpellier et Grenoble... dos à dos : Aires urbaines : estimation de population fin 2007 et tendance annuelle : Lyon : 1 737 872 + 11 207 ; Marseille : 1 572 140 + 6 975 ; Lille : 1 165 989 + 2 858 ; Toulouse : 1 128 957 + 20 520 ; Bordeaux : 974 845 +   6 199 ; Nice : 971 144 + 4 758 ; Nantes : 773 696 + 7 822 ; Strasbourg : 651 768 + 4 958 ; Toulon : 595 999 +  3 897 ; Rennes : 575 812 + 6 828 ; Douai-Lens : 545 162 + 940 ; Grenoble : 541 319 + 3 345 ; Rouen : 530 340 + 1 503 ; Montpellier : 522 468 + 7 819... Ce que j'aime à Montpellier : L'arrière pays... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le décalage entre la démesure de la communication et la modestie du "terrain".
MAGNIFIQUE ! : J'y habite depuis deux ans et je suis tombé littéralement amoureux de cette ville. C'est une ville agréable, dynamique et jeune. Le centre historique est superbe. Une ville qui prend, au niveau national, de plus en plus d'importance et où l'on vit bien. Les transports sont très bien développés avec 2 lignes de tram bien pensées et une 3ème ligne bientôt qui conduira jusqu'à la mer. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre historique, la culture, les projets à moyen terme, le climat bien sûr, l'arrière pays superbe, la mer, j'en passe et des meilleures.
Petite ! : Montpellier n'est que la 16ème aire urbaine de France : Paris : 11 500 000 + 115 000 ; Lyon : 1 737 872 + 11 207 ; Marseille : 1 572 140 + 6 975 ; Lille : 1 165 989 + 2 858 ; Toulouse : 1 128 957 + 20 520 ; Bordeaux : 974 845 +  6 199 ; Nice : 971 144 + 4 758 ; Nantes : 773 696 + 7 822 ; Strasbourg : 651 768 + 4 958 ; Toulon : 595 999 + 3 897 ; Rennes : 575 812 + 6 828 ; Douai-Lens : 545 162 + 940 ; Grenoble : 541 319 + 3 345 ; Rouen : 530 340 + 1 503 ; Montpellier : 522 468 + 7 819... Quant aux unités urbaine, Montpellier avec environ 300 000 habitants n'est même pas classée dans les 20 premières agglomérations françaises. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le chômage car l'économie montpelliéraine est très loin d'être florissante .Pas grand chose à y faire l'hiver.
Aires urbaines de Montpellier, Grenoble et les autres... : Aires urbaines : estimation de population fin 2007 et tendance annuelle : Lyon : 1 737 872 (+ 11 207) ; Marseille : 1 572 140 (+ 6 975) ; Lille : 1 165 989 (+ 2 858) ; Toulouse : 1 128 957 (+ 20 520) ; Bordeaux : 974 845 (+ 6 199) ; Nice : 971 144 (+ 4 758) ; Nantes : 773 696 (+ 7 822) ; Strasbourg : 651 768 (+ 4 958) ; Toulon : 595 999 (+ 3 897) ; Rennes : 575 812 (+ 6 828) ; Douai-Lens : 545 162 (- 940) ; Grenoble : 541 319 (+ 3 345) ; Rouen : 530 340 (+ 1 503) ; Montpellier : 522 468 (+ 7 819). Ce que j'aime à Montpellier : L'arrière pays. Ce que je n'aime pas à Montpellier : On a vite fait le tour du "vrai" centre, chômage endémique, faibles salaires pour la majorité...
Parisien désirant s'installer sur Montpellier : Je suis content de lire divers avis sur cette ville. En effet après être passé par Lyon, Annecy puis dernièrement Paris, j'envisage de m'installer sous peu sur Montpellier. J'ai eu l'occasion de passé quelques jour sur votre région afin de voir si Montpellier pourrai me plaire, et à 1ère vue oui. Néanmoins il est vrai que certain de vos commentaire décourage pas mal. En ce qui concerne les loyers, je ne les trouve pas vraiment élevé. Ils sont égaux à Lyon. Il faut compter 600 ? pour du 50 m² en T2 à ce que j'ai pu visiter. A Lyon on trouvera le même loyer quand à Paris il faudra compter 1200 ?. C'est le loyer que je verse actuellement pour 60 m² dans Paris. Il faut savoir qu'en plus sur Paris il y a 50 à 100 dossiers pour un appart, qu'il faut visiter un appartement en même temps que 10 autres personnes et que si vous gagnez moins de 4 fois le montant du loyer, que vous n'êtes pas en CDI et que vous n'avez pas un excellent garant voir même une banque avec vous, vous pouvez passer jusqu'à 6 mois pour avoir la chance de signer un bail pour un logement très souvent insalubre. Donc à côté, les quelques contacts que j'ai eu auprès d'agence Montpelliéraine m'ont paru fort agréable et nettement plus simple. J'aimerai que des personnes me renseignent un peu objectivement sur les différents coins de Montpellier où il fait bon vivre. Pour le moment j'ai repéré Antigone car j'aime les logements neufs et les quartiers modernes. Qu'en pensez-vous ? Ensuite abordons le problème du chômage. Certes Paris est riche en entreprises qui recrutent, mais il faut avoir aussi le bagage d'étude qui permet d'obtenir des salaires intéressants. Travaillant dans le recrutement avec un niveau Bac+2 je gagne à peine plus que le smic. Et c'est pareil dans de nombreux domaines. Depuis mon arrivée à Paris j'ai changé 3 fois de société, 3 fois de fonction, et les salaires n'ont jamais été mieux. Il y a beaucoup de postulant pour une offre, donc les recruteurs peuvent facilement offrir des salaires bas et trouver du personnel. Sachant le coût de la vie parisienne, il est très dur de s'en sortir en gagnant 1500 ? par mois. Les loyers sont chers, se nourrir coûte cher, sortir est exorbitant... La vie ici c'est métro, boulot, dodo. Pas de petit plaisir car sinon le budget est vite dépassé. Ses quelques raisons me poussent à venir vivre sur Montpellier. Toutes les villes un peu dynamiques comportent des quartiers sensibles, de l'insécurité... Le paradis n'existe pas. Si des personnes de Montpellier souhaitaient me parler un peu de la ville, j'en serai ravi. Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, le calme, le cadre de vie.
Bof : Il faut arrêter avec cette publicité mensongère sur Montpellier, la plupart des gens qui s'y installent en sont déçus. Montpellier ce sont des loyers aussi élevés qu'à Lyon sauf que Montpellier ça n'est pas Lyon et encore moins Paris. Il y a beaucoup de chômage, beaucoup de personnes âgées, la ville est complètement morte l'hiver, la plage n'est pas belle à Montpellier, l'environnement n'est pas terrible.
Peu de perspective : Paris : 12 000 000 + 120 000 ; Lyon : 1 737 872 + 11 207 ; Marseille : 1 572 140 + 6 975 ; Lille : 1 165 989 + 2 858 ; Toulouse : 1 128 957 + 20 520 ; Bordeaux : 974 845 +  6 199 ; Nice : 971 144 + 4 758 ; Nantes : 773 696 + 7 822 ; Strasbourg : 651 768 + 4 958 ; Toulon : 595 999 + 3 897 ; Rennes : 575 812 + 6 828 ; Douai-Lens : 545 162 + 940 ; Grenoble : 541 319 + 3 345 ; Rouen : 530 340 + 1 503 ; Montpellier : 522 468 + 7 819...
Montpellier : Montpellier est une jolie petite ville, mais elle est très mal fréquentée. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre ville et sa place de la Comédie. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Il est très difficile de circuler à Montpellier. Il n'y a que de très peu de place gratuite. Il n'y a pas d'emploi pour les jeunes... obligés de partir sur l'extérieur.
Non merci : J'y suis né, j'y ai grandi et j'en suis fort heureusement parti. Ce que j'aime à Montpellier : A peu de choses près, rien, si ce n'est les quelques amis que j'y ai encore... Ce que je n'aime pas à Montpellier : La mentalité ambiante, le culte du superficiel et de la frime, la circulation pour une ville de cette taille, culturellement on peut sans doute faire pire mais Montpellier reste pauvre à ce niveau, esthétiquement c'est en très très léger progrès (en fait on refait quelques façades noircies et on plante quelques palmiers symbole caricatural de la région)... En somme une ville parfaitement adaptée pour amateurs de soleil mais de soleil seulement.
Rassurant... : Bon et bien les quelques réponses suite à mon commentaire ne sont pas très rassurante. En même temps l'herbe est toujours plus verte chez les voisins tant qu?on n?y vit pas. Pour certains vivre à Paris est une idylle, pour d'autre c'est un enfer. Ce que j'aime à Montpellier : Climat, environnement...
Une ville pour vivre vraiment : Oui, tout n'est pas plus rose au soleil ! En plus, savoir que l'agglomération de Montpellier est plus ou moins grande que celle de Grenoble n'a vraiment aucun intérêt. Moi ce que je vois depuis que je vis à Montpellier c'est que je fais mille fois plus de chose que je n'en faisait à Paris ou à Lyon (les 2 précédentes villes où j'ai habité). Et pour mes enfants c'est du pur bonheur. Alors même si mon salaire à diminué un peu et que ma femme ne trouve que des petits boulots, enfin nous vivons !!! Mais il faut bosser beaucoup et pas croire qu'on va pouvoir se dorer sur la plage de Palavas à longueur de journée. Car Montpellier est une ville du futur où il ne faut pas venir pour se regarder le nombril mais pour agir. Ce que j'aime à Montpellier : Sa vitalité culturelle, ses théâtres, ses concerts, ses associations. Nos voisins et copains que nous avons rencontré depuis 2 ans. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens qui viennent à Montpellier en pensant que tout sera facile. Le manque de tissu industriel. Heureusement que les services et la R&D compensent.
Mon avis sur Montpellier : Ayant vécu plus de 20 ans, voici ce que je pense de Montpellier, une ville idéale pour faire ses études, agréable, malgré le superficiel ambiant, un arrière pays à visiter absolument, des petites rues (des fois très sales) mais très agréables. Je pense que le principale point noir de la ville est l'emploi. Ce que j'aime à Montpellier : Le cadre, la ville est malgré tout belle. Ses ruelles, l'esplanade, ses bars principalement l'hiver, l'été les 30 000 étudiants absents, les lieux sont très calmes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Son chômage, son dynamisme quasi inexistant, sa volonté de vouloir faire croire que Montpellier est toujours 1er partout. Sa propagande. Ses salaires. Ses activités, pas très rares...
Ce que j'aime à Montpellier : Son centre ville-écusson aux pierres dorées, aux rues à l'Italienne : étroites, montantes, en escalier, qui s'entrecroisent, ses petites places adorables, sa délicieuse architecture d'hôtels médiévaux, de cours intérieures dévoilées par surprise avec escaliers somptueux et majestueux... Le climat idéal, doux et chaleureux - sauf les trois mois d'été à fuir -, une population avenante ouverte, assez cool, faite de retraités et d'étudiants - en grande majorité - Une architecture Antigone qui accroche le soleil et pas si vilaine que ça. La région magnifique : la Camargue à côté, le maquis Méditerranéen, l'Hérault vert toute l'année, les pins parasol et les rares chênes liège, l'Espagne à côté, la Méditerranée dès qu'on quitte les plages autour de Montpellier. Pézenas tout près, Saint Guilhem le Désert... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une politique d'ouverture démographique délirante, avec plus de 1 000 personnes qui descendent sur le bassin Montpelliérain tous les mois, dont 50 % sans emploi... Due à une publicité permanente sur la ville "radieuse", "surdouée" et j'en passe. Au finish comme Montpellier et sa région, ce sont en majorité des entreprises de service, des TPE - des Très Petites Entreprises - et de l'informatique - tout le monde n'est pas informaticien dans ce bas monde -, l'Hôpital - 1er employeur de la ville - et quelques centres de recherche... Montpellier, c'est 17 % de chômage - et non les  12 % officiels ...- 40 % des emplois en temps partiel - y compris et surtout dans le secteur public -... Un chômage permanent, des petits boulots visés par des étudiants, pas regardants et qui font feux de tout bois, et qui contribuent aussi à un niveau de salaire misérable. Une place de la Comédie, carrefour des deux trams et squat de jeunes le plus souvent - car dans le Sud, la population est plus importante en proportion - , un espace grouillant de monde du lundi au samedi - où là il faut jouer des coudes pour progresser dans la masse compacte des gens accumulés au centre commercial du Polygone -, une oisiveté jamais rencontrée ailleurs, entre les retraités riches, les chômeurs et les jeunes... Bref, de plus en plus, une ville où passer un week-end mais à fuir pour le reste du temps. Les plages sont moches et s'étendent sans charme sur des kilomètres de sable, le Montpelliérain - à 80 % venu d'ailleurs - prend vite le pli : il ne respecte ni l'environnement, ni les piétons - lorsqu'il est automobiliste -, parle fort, et oublie toute solidarité remplacée par un soleil permanent... Culturellement, c'est épouvantablement limité : pas de théâtre digne de ce nom - pas un acteur parisien qui descende à Montpellier -, pas de concerts de Jazz, des concerts et des boites à visée jeune... Si vous avez dépassé 35 ans vous serez très seul : beaucoup de vieux et d'étudiants qui ne restent pas... Une grande pauvreté intellectuelle : le soleil et la plage remplacent les neurones et la créativité... Après 10 ans de Paris, 10 ans de sud... je remonte... Misère et soleil...
Montpellier, un fantasme pour nordique : Comme les commentaires en témoignent, Montpellier fait rêver les gens qui ne connaissent pas ou plus la ville : les parisiens, les habitants du Nord et de l'Est de la France et quelques expatriés nostalgiques. Quelques Montpelliérains de souche défendent encore leur ville par fierté et c'est normal. Pour les autres cette ville est une déception énorme : aucun dynamisme économique, une ambiance générale déplorable : incivisme, insécurité... Méfiez-vous des apparences trompeuses. Ce que j'aime à Montpellier : Les vieux montpelliérains comme mon grand père qui sont les gardiens de ce qui reste de l'esprit méridional de la ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le climat en hiver et au printemps. L'été est étouffant et l'automne très humide. Ville parfaite pour les gens surfaits et pour les étudiants bourgeois.
Un triste avenir : C'est une ville surfaite, prétentieuse et sans avenir ! Beaucoup de montpelliérains comme moi souhaitent quitter cette ville qui en quelques années s'est enlaidie. Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier by night car il n'y a plus personne dans les rues et on ne voit ni la misère ni la saleté. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Sa saleté, son nombrilisme, ses bouchons infernaux, le prix des loyers digne d'une capitale et pourtant elle n'a rien d'une capitale.
Montpellier : le miroir aux alouettes ! : Les montpellierains ont l'illusion de vivre dans une ville dynamique et active. Quelle erreur, il n'y a pas de travail, pas de vie nocturne, et surtout aucune chaleur humaine. Par contre, les embouteillages, la pollution et les loyers sont dignes d'une capitale ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le stress des habitants, la circulation pour une ville de cette taille, la chaleur étouffante en été, la destruction complète du littoral, l'absence de lieu convivial pour s'amuser, l'ambiance glaciale des boîtes et bars technos. Si vous voulez vivre dans le Sud, passez votre chemin, allez vivre dans l'arrière-pays.
Montpellier la grande illusionniste : Je suis né à Montpellier, j'y ai vécu 30 ans mais je n'y resterai pas. Je suis content de partir dans le Gers... Cette ville à la croissance démesurée, n'arrive pas à absorber et intégrer ces nouveaux arrivants dont la moitié sont des chômeurs. Être montpelliérain c'est désormais être de partout et de nulle part, être superficiel, vulgaire, rêveur, étudiant ou sexagénaire... et souvent ne pas respecter cette ville qui devient sale, taguée et bruyante la nuit. Le dynamisme économique donne envie de pleurer, trouver un emploi stable et rémunérateur devient plus improbable que gagner au loto. Les relations humaines sont superficielles et fades. L'insécurité est omniprésente. La circulation infernale. L'immobilier devient parisien en terme de cout !!! Cette ville peut être agréable pour un étudiant (bars et boite de nuit mais on se lasse vite) qui ne compte pas y rester plus tard. Cependant pour y vivre, à part le soleil, il n'y a plus grand chose... mais ne dit-on pas que la misère est moins dure au soleil. Je regrette beaucoup la ville telle qu'elle était il y a 20 ans. Ce que j'aime à Montpellier : Mes amis, le centre historique, les souvenirs que j'y ai... Les alentours avec notamment un arrière pays magnifique mais souvent ignoré par tous les oisifs et autres frimeurs ou incultes qui peuplent désormais majoritairement cette ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les quartiers craignos (trop nombreux), les incivilités, l'agressivité latente, le chômage, la canicule l'été, les loyers, la circulation. Les lieux de vie nocturne où se croisent la solitude, la superficialité et la misère.
Montpellier, ma ville ! : Une ville unique en son genre, le sud, le soleil, la bonne ambiance, les restaurants, les boutiques, les terrasses, les gens, etc... Ce que j'aime à Montpellier : Ses beaux quartiers : Boutonnet, les Beaux-Arts, le quartier moderne Antigone. Le centre ville, la place de la Comédie, le grand centre commercial "Polygone", la gentillesse de ses habitants, le climat parfait et l'hiver doux, l'animation des rues. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les bars qui ferment un peu tôt (1 heure du matin).
Une ville agréable dans son ensemble. : Je suis Chambérien et j'ai beaucoup apprécié mon séjour de deux années à Montpellier. J'y retourne souvent en week-end. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre historique et ses traboules. La grande rue Jean Moulin, rue de la Loge. Le quartier ou j'ai vécu : Boutonnet. La proximité des Cévennes et de la mer.
Montpellier ville en devenir : La ville intra-muros c'est environ 250 000 habitants, ce qui en fait la septième plus grande vile de France. Ensuite, pour l'agglomération, il n'y a pas de chiffres clairs en ce moment, étant donné qu'elle a été amputée récemment par plusieurs communes ; mais le chiffre dépasse les 400 000 habitants assurément. Pour le niveau de l'aire urbaine, elle est au-dessus de 500 000 habitants. Enfin, le projet de la municipalité est de créer une communauté urbaine s'étendant de Sète jusqu'à Lunel, ce qui nous donne un bassin de population d'environ 700 000 habitants. Le département de l'Hérault a dépassé le million d'habitants l'année dernière. Il n'en reste pas moins que Montpellier n'est pas une mégalopole bien sûr, mais qu'effectivement ni Bordeaux, ni Nantes, ni Grenoble ne peuvent prétendre en être. Il n'en reste pas moins que Lyon, Bordeaux, Montpellier, Nantes, Toulouse, Nice ou Strasbourg, pour ne citer qu'elles, sont des grandes villes. Montpellier ayant la particularité de ne faire partie des "grandes" que depuis peu, grâce à sa croissance démographique impressionnante. Pour information, il y aura plus de 3,3 millions d'habitants en Languedoc Roussillon en 2030 (contre 2.5 millions aujourd'hui) et la majorité de cet accroissement est prévu pour Montpellier et son agglomération. (Source: INSEE). Ce que j'aime à Montpellier : Pas tout, mais presque. La ville où j'aimerais habiter.
Une image loin de la réalité : Tout d'abord je suis étonné par certaines personnes qui utilisent les chiffres de l'INSEE sans savoir à quoi cela correspond. D'ailleurs cela a-t-il un intérêt quelconque. Je pensais en descendant ici arriver dans une ville merveilleuse avec quelques images d'Ibiza en tête (oui je sais, c'est un peu ridicule), j'ai très vite déchanté. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat. C'est une ville cosmopolite avec plein d'étudiants étrangers qui mettent de l'animation en ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La superficialité des gens. Croire qu'il n'y a que Montpellier en France, une offre culturelle faible,  Clermont-Ferrand a une programmation plus importante.
Une ville ensoleillée : C'est une ville super. Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil.
Une Belle ville : Montpellier ? C'est une ville au bord de la Méditerranée, ensoleillée (même en hiver), Montpellier est une ville en pleine évolution. C'est là où j'ai grandi, j'y ai passé mes plus belles journées... On a beau dire que les gens sont superficiels, je trouve que ce genre de commentaire est assez déplacé puisque étant moi même ex-montpellierain je peux vous assurer que la plupart des personnes sont fort sympathiques. Montpellier a beaucoup évoluée ces dernières années, de nouveaux aménagements sont prévus pour les années à venir, de plus vous avez la plage à 20 KM de chez vous ainsi que des sites grandioses aux alentours (St Guilhem le désert, etc.). Montpellier, c'est la ville de mes rêves, je souhaite y retourner car c'est une des seules agglomérations qui offre autant de possibilités. Petit bémol : Le chômage... mais d'ici 20 ans je pense qu'on aura remédié à ce problème. N'hésitez pas à aller visiter et pourquoi ne pas vous y installer, vous vivrez un paradis ! Ce que j'aime à Montpellier : Tout, ou presque : La plage, le centre culturel, la place de la comédie, les boutiques, mes amis montpelliérains, la chaleur, la convivialité, le manque de stress, les infrastructures, les sites historiques. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les quartiers délabrés (Ex: la Paillade, Figuerolle ...) ainsi que leurs habitants (ce sont les seuls qui sont mal élevés), les embouteillages.
Montpellier et le soleil mais... : C'est une jolie ville dans l'ensemble. Le centre ville, avec ses petites rues et places ombragées, est agréable pour y flâner, bien qu'il soit de petite dimension et qu'on en ait vite fait le tour comparativement avec l'immense place de la Comédie. Une impression de "folie des grandeurs" caractérise cette ville lorsqu'on voit le taux de chômage et le nombre de personnes RMIstes (taux se situant dans les plus élevés de France). Après y avoir vécu 4 années, j'ai redemandé ma mutation pour ma région d'origine, sans regret. Je peux donc comparer Montpellier et Rennes qui sont 2 villes étudiantes à peu près de même importance : 2 villes "vivantes" mais un dynamisme économique important pour Rennes (taux de chômage inférieur à la moyenne nationale). En toute objectivité, Montpellier est une belle ville qui mérite d'être visitée, y vivre c'est autre chose (le soleil ne fait pas tout). Ce que j'aime à Montpellier : Les Jardins du Peyrou, l'architecture du centre ville, les nombreuses placettes et fontaines, l'originalité du quartier Antigone et, bien que surfait, l'arrière-pays qui présente des paysages magnifiques. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La forte délinquance, l'important taux de chômage dû au manque d'industries, l'incivilité, la saleté de la ville, l'absence d'un périphérique pour une ville de cette taille, beaucoup de superficialité. Sans  chauvinisme, la côte est loin d'avoir la beauté et le charme des côtes bretonnes.
Ville humaine : Comme pas mal de Toulousains, lorsqu'on parle de Montpellier, ce sont souvent des arguments positifs sur la ville qui nous viennent à l'esprit. Montpellier est une ville agréable à visiter, c'est une ville à taille humaine qui n'est pas étouffante comme Toulouse par exemple. J'ai le sentiment d'y "respirer"! L'architecture moderne et contemporaine se développe partout avec une volonté d'agrandir la ville. Montpellier, c'est 250 000 habitants dans la ville mais il n'y a pas beaucoup de communes de banlieues. L'agglomération (INSEE 1999), c'était 287 000 habitants. En 2008, certaines communes ont sûrement été agglomérées depuis 1999 comme Lattes, Pérols, Palavas. En 2008, l'agglo en elle même (communes agglomérées) doit être d'environ 350 000 habitants et l'aire urbaine environ 550 000. Ce que j'aime à Montpellier : L'architecture du centre historique, la taille humaine de la ville, le sentiment d'espaces. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Un sentiment d'insécurité qui se voit ! La circulation l'été.
Montpellier, oh Montpellier ! : J'habite à Montpellier et ce depuis 5 ans maintenant ! Que dire sinon que cette vile est magnifique, je me rappelle encore la première fois que j'ai vu la ville : la place de la Comédie m'a séduite, ensuite se balader dans l'Ecusson ou alors traverser le grand centre Commercial le Polygone, pour se retrouver de l'autre côté dans un quartier moderne "Antigone", impressionnant comme quartier avec ses statues grecques géantes, ses fontaines et ce quartier (Antigone) mène vers le fleuve appelé "le Lez" où l'on peut faire de belles balades. Sinon le soleil est vraiment omniprésent, même en hiver et les Montpelliérains sont très gentils, de bonne humeur et ambiance au rendez vous ! Ce que j'aime à Montpellier : Le centre ville : l'Ecusson, les beaux arts et le fameux quartier Antigone. Le soleil toute l'année, les magasins (notamment ceux du Polygone). Les gens ici sont très sympathiques ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Beaucoup de circulation sur la route.
Retour aux sources mais... : Originaire de Montpellier et de retour récemment après avoir vécu quelques années sur Paris, je ne m'attendais pas à un tel désenchantement. Tout d'abord il faut s'armer d'une extrême patience pour trouver un logement correct sur la ville ou en bordure (personnellement j'ai du visiter des dizaines d'appartement, tous chers et moches et attendu 3 mois pour trouver quelque chose). D'autre part les loyers sont très élevés, ils sont à peine en dessous de ceux de la région parisienne, et il est vrai qu'on est à des années lumières d'avoir l'équivalent au niveau salarial et au niveau des activités culturelles et festives ici. Je me dis donc que je ne vais pas rester pour toujours mais profiter un an ou deux du climat. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat. Le cadre de vie. La dimension humaine. La famille. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Développement industriel faible de sorte qu'il faut se brader professionnellement pour vivre sur Montpelllier. Pratique des bas salaires. La flambée de l'immobilier. Les incivilités.
Montpellier que tu es belle ! : Une très belle ville et très belle région, mais ville étudiante et surtout festive, après pour travailler c'est très difficile. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La superficialité et l'hypocrisie de certains montpellierains qui ne vous rappellent jamais...
Montpellier, ville de rêve ! : Une ville magnifique ! Le meilleur climat de France, de nombreuses activités, la plage pas loin... Ce que j'aime à Montpellier : Tout ! le climat : soleil toute l'année, l'ambiance est très agréable, il y a beaucoup de magasins, les transports en commun de qualité, les musées, les restaurants, les bars, les parcs pour se balader. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens qui critiquent Montpellier et qui sont dans la plupart des cas des gens jaloux de cette ville.
Dur de vivre à Montpellier : Une grande ville moderne et étudiante. Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, la beauté de la ville, l'ambiance jeune, les transports en commun. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les salaires très bas, les logements petits et très chers, la circulation infernale, l'insécurité et le coût de la vie très très cher.
Montpellier quand tu nous tiens !!! : On adore notre ville et vous aussi vous l'aimez, car sinon vous ne viendriez pas envahir nos plages tous les étés !!! J'adore Montpellier, ici les gens se font la bise (trois d'ailleurs), ils ne se serrent pas la main quand ils se rencontrent. Les gens se parlent même quand ils ne se connaissent pas. C'est vraiment la mentalité du sud. La ville en elle-même est sublime, les petites places qu'on peut trouver à chaque coin de rue (place Saint Roch, le Peyrou...) les restos, les bars. C'est une ville très animée. l'architecture est superbe, pour ne citer qu'elle : la place de la comédie le soir, en hiver avec les éclairages, on ne peut que adorer. On peut manger au resto en bord de mer les pieds dans le sable même en hiver. Il y en a aussi qui bronzent ou les fous qui se baignent en hiver. On ne peut qu'aimer cette ville. Ce que j'aime à Montpellier : La plupart des gens, le centre ville et ses petites ruelles, l'ambiance jusqu'à 23h seulement, l'architecture, les festivals. Contrairement à certaines mauvaises langues il y en a beaucoup à Montpellier : le fise (festivals international des sports extrêmes qui est devant l'hôtel de ville c'est énorme), le festival de la guitare, le festival de danse et j'en passe, ce n'est qu'un échantillon. Et bien sûr la raison pour laquelle tout le monde veut s'installer à Montpellier le SOLEIL !!! C'est une ville où il y a beaucoup de chômeurs mais il ne faut pas oublier que c'est aussi parce que beaucoup de gens viennent ici pour être chômeur au soleil. L'immobilier est cher mais c'est aussi parce que beaucoup de gens viennent acheter leur maison secondaire ou carrément s'installer à Montpellier parce qu'ils en ont marre. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Vous avez raison sur ce point Montpellier est une ville dangereuse il faut faire attention, surtout pour une fille, il ne faut pas se balader toute seule ! Je n'aime pas les touristes qui viennent en vacances et qui ne respectent pas nos plages en jetant leurs mégots sur le sable. Il y a juste à les ramasser et les mettre à la poubelle (il y a aussi des montpelliérains qui font ça et vraiment c'est encore pire !!!). Je n'aime pas que les gens du nord nous cataloguent comme hypocrite et superficiel. Et surtout quand on reste toujours sur la place Jean Jaurès mais pour info les fashions et tout le tralala qu'on peut voir sur cette place ce ne sont pas des montpelliérains (ils sont là que depuis quelques années)...
C'est ma ville : Je suis partiale. Je suis née ici et je n'en suis pour ainsi dire jamais partie. J'aime sans condition. Ce que j'aime à Montpellier : Le cadre de vie. L'esprit province méridionale. La vieille ville où j'ai grandi où chaque rue est pour moi un souvenir d'enfance. Les jardins du Peyrou, de l'Esplanade, des Plantes : c'était mes jardins lorsque j'étais enfant. La rue Marceau, j'y suis née. Le faubourg du Courreau, j'y ai vécu ma petite enfance, l'Ecole Pasteur, mon école maternelle, ma fille y travaille maintenant. C'est une vraie, une grande histoire d'amour. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens qui n'aiment pas Montpellier.
Mitigé : J'aime cette ville uniquement pour sa position géographique, sa taille, ses terres, son climat, quant aux autochtones... peu charismatiques et assez fermés et nombrilistes. Ce que j'aime à Montpellier : La qualité de vie, le soleil en permanence, la taille à échelle humaine de la ville, sa piscine olympique, les terres, le vin, sa proximité avec l?Espagne, Toulouse, la région des causses ou le Var en général. La mer pas loin donc très agréable sauf? l?été, son tramway, ses quelques festivals en été (les seuls moments réels de « teuf », le reste est déplorable) Ce que je n'aime pas à Montpellier : Trois années sur Montpellier et mon avis est fort mitigé. Je pense que cette ville doit son succès a des choses qui ne sont absolument pas de son plein gré ou si peu, c'est-à-dire le soleil, la mer pas loin, les terres très appréciables et l?architecture du centre ville. Le montpelliérain n?a pas d?identité réelle, il n?y a pas de culture « montpelliéraine » propre comme on peut aisément le sentir à Toulouse ou Marseille. C?est une ville d?expatriés qui se sont installés là pour la qualité de vie et plus précisément son environnement, moins pour l?identité culturelle d?une pauvreté proche de l?inouïe. Les montpelliérains, terme trop généraliste mais tant pis, sont trop fiers pour être humain, trop peu ouverts et accueillants pour espérer entrer un jour dans le c?ur de ce sud généreux que l?on retrouvera un peu plus dans les terres justement. La fête (club par exemple) y est comme peau de chagrin, les petits groupes de provinciaux sont méfiants, encore plus que le plus méfiants des auvergnats ! Imaginez des êtres assez peureux, froids dans leur c?ur et faussement chaleureux sur l?instant se recroqueviller dans ce qui est leur patrimoine culturel et social ? Il n?y a pas cet esprit du sud, ni de l?est, ni de l?Espagne, ni de l?ouest, c?est une ville peu animée, sauf l?été quand les touristes imposent leur venu et, enfin, égayent un peu l?écusson. Alors vous faites votre trou là-bas et vous vous apercevez vite que les habitants les plus intéressants, les moins rustres ne sont pas de Montpellier mais de Nantes, de Strasbourg, de Dijon, de Toulouse, de Bordeaux, de Paris, de Bourges, etc. Vous l?avez compris, ce qui fait que cette ville demeure agréable du point de relation social, ce sont les expatriés. Les plages sont d?une laideur, certainement les plages les plus immondes de ce pays (il vaut mieux visiter l?intérieur des terres), la périphérie, c'est-à-dire au-delà de l?écusson est plus moche que la banlieue parisienne (zone industrielle et commerciale). Quant au resto, vous trouverez du sympathique pas trop cher mais ne vous attendez pas à la cuisine du sud, c?est un vague mélange de pseudo parisianisme typiquement bobo ou de cuisine espagnol qui ferait fuir le plus affamé des Barcelonais.
Déception : La surdouée qui m'a accueillie il y a presque 20 ans s'est avérée être sous-douée pour l'emploi, la solidarité, la propreté, l'accueil. Ce que j'aime à Montpellier : Surdouée pour faire la fête, à condition d'en avoir les moyens. Beaucoup de jeunes durant l'année universitaire. Le climat encore que... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Surdouée pour le copinage peu importe les compétences, celui qui aura le poste c'est le fils de X ou le copain de Y. Malheur à celui qui vient ici avec l'intention de travailler. La précarité des contrats, le bas niveau des salaires. Beaucoup trop de misère.
Ce que j'aime à Montpellier : Ville agréable en général, le soleil, l'architecture, contemporaine et moderne à la fois, la culture, les bars branchés et le centre ville. Les transports en commun et ses deux lignes de tramway. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L'insécurité, le manque de verdure en ville.
Montpellier je t'aime ! : Montpellier est une ville superbe, ça bouge bien, c'est un vrai bassin culturel... Et pour vos enfants si vous y restez longtemps c'est le top... Il y a beaucoup d'universités (faut penser à l'avenir forcément) donc de grandes chances que vos enfants n'aient pas besoin de s'expatrier loin pour faire leurs études, c'est une ville très agréable, ça bouge et puis il fait beau, il y a la mer ! Ce que j'aime à Montpellier : La mer, le soleil et ce dynamisme sans limite !
Une des plus belles villes de France : Bien sûr, on trouvera toujours des gens pour ne pas aimer quelque chose. Ça a et sera toujours comme cela. Mais objectivement, une grande majorité (écrasante ?) des avis sur cette ville vont dans le même sens. Montpellier est une ville jeune, avec un climat vraiment idéal (sauf parfois quand il pleut très fort en automne, mais on s'y fait car c'est assez rare) et c'est aussi une ville d'avenir. Ce que j'aime à Montpellier : Les quartiers modernes, les quartiers anciens, un beau mélange, tout le monde peut trouver ce qu'il recherche dans cette ville. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens (comme une personne l'a d'ailleurs fait remarquer avant) qui n'aiment pas cette ville et viennent la critiquer injustement. Si quelqu'un argumente en disant qu'il est difficile de trouver un bon emploi à Montpellier, je ne dirais rien, car c'est vrai (et c'est principalement du à son attractivité), mais si quelqu'un vient critiquer la ville en donnant comme arguments que le climat n'est pas agréable ou que les plages sont ultra-moches, c'est juste n'importe quoi. Ou alors peut-être habitez-vous à Miami ? Sinon en France, je ne vois pas du tout.
Réponse à Clara : Jolie ville mais bon, côté dynamisme, médiocre lorsque l'on connaît le potentiel d'autres villes, même moyennes. Ce que j'aime à Montpellier : C'est une jolie ville encore une fois mais on en a vite fait le tour. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Clara, bravo pour tes commentaires méchants sur les gens du nord (d'ailleurs, qu'entends-tu par gens du nord ? Je sais qu'à Montpellier, après Nîmes... ce n'est plus le sud - géographie à revoir). Tu connais d'autres gens que ceux de Montpellier ? Ouvre-toi aux autres. Tu dis que les gens de Montpellier parlent à tout le monde, je ne pense pas que ce soit ton cas... dommage. Moi, pour ta gouverne, je vis à Montpellier depuis plus de 3 ans. Je viens de Paris (désolée) mais ce n'est pas le nord, sache-le, et puis tu seras contente d'apprendre que je n'ai qu'une envie, c'est de repartir chez moi... c'est pour bientôt... Je croise les doigts... Sans rancune.
Montpellier la ville où il ferait bon vivre si... : Ville sale et peu agréable par la faune qui s'y promène. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat et la proximité de la mer. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté et l'insécurité.
Montpellier et l'emploi ? : Ville dynamique, jeune et culturelle. Ce que j'aime à Montpellier : Ville du Sud avec son climat, ses animations, la mer et l'arrière pays. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La précarité des jeunes. La peur des entreprises de Montpellier à embaucher des jeunes (diplômés ou non). Le manque de participation de la jeunesse de cette ville (politique, emploi, etc.).
Ville ouverte sur l'avenir et en perpétuel changement... : Ville ouverte sur l'avenir et en perpétuel changement. Les nouveaux quartiers sortent de terre à la vitesse grand V. Les infrastructures (administratives, sportives, parcs...) sont nombreuses et ne cessent de se renouveler. Ce que j'aime à Montpellier : La fête est omniprésente à Montpellier. Quel que soit son âge, on a toujours quelque chose à faire à Montpellier : nombreux restos, bars, boîtes de nuits, clubs sportifs... Le sport (Hand, rugby, foot, volley, water-polo...) fait la fierté de la ville. L'accueil des grands rendez-vous sportifs: Coupe du monde de foot 98, coupe du monde de rugby 2006, tour de France. La proximité de la plage, des pistes de ski, de l'Espagne. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté des rues (excréments de chien), la circulation qui devient de plus en plus compliquée, la mentalité du Sud, le prix exorbitant de l'immobilier (vente ou location). Le soleil coûte très cher.
S'améliorer ! : Ville qui a la chance d'être géographiquement bien située, à deux pas des plages et de l'Espagne. Pour le reste c'est assez faible... Ce que j'aime à Montpellier : L'ensoleillement, la mer pas loin (à éviter l'été...), les services d'une grande ville (administrations, commerces, université, équipements sportifs...), le mélange architectural, les transports en commun, carrefour des expats ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le prix de l'immobilier. Ne pas venir à Montpellier pour trouver un job et/ou faire fortune, le chômage y est roi, les seuls jobs sont payés au plus bas. L'insécurité est donc une conséquence logique de la pauvreté de cette ville, et ça n'ira pas en s'arrangeant. Côté circulation c'est pas terrible et ça devient vite l'enfer en été. Et au niveau culture, c'est assez moyen.
Montpellier la ville jeune et pratique : Montpellier est une ville joyeuse où il fait bon vivre à même pas 10 min de la mer. C'est avant tout une ville étudiante où le dynamisme règne. Son centre ville historique est riche en commerce en tout genre avec, entre autres, le polygone grand centre commercial juste à coté de la célèbre place de la Comédie. Les deux ligne de tramway desservent parfaitement la ville, offrant une aisance de déplacement très appréciable. Seul hic à l'histoire, c'est le prix du foncier. Ce que j'aime à Montpellier : Le tramway, vélomagg, le beau temps, sa situation géographique idéale (plage et montagne à proximité). Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le prix des loyers est très cher ; de plus, circuler en voiture reste comme dans toutes les grandes villes très compliqué.
Ce que j'aime à Montpellier : Temps, quartier historique, ligne tramway, bar ... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Insécurité, chômage des jeunes, précarité, pollution...
Montpellier, nouvelle vie pourquoi pas ? : En premier lieu, je serai très heureux de connaître vos critiques sur mon sujet ou bien me féliciter si cela est votre souhait ! Bonne lecture j?espère pouvoir vous aider (n'hésitez pas à poser des questions). Si vous êtes amoureux ou amoureuse de ces lieux, je vous offre quelques conseils pour apprécier les atouts de la ville et sa région dans de bonnes conditions avec une réussite clef en main. Plus exactement ce sera des astuces et par la suite je vais tenter de vous convaincre que malgré des difficultés il y du positif dans la région, je n?oublierai pas de vous parler des points difficiles. Surtout je serai très heureux de connaître vos critiques sur mon sujet ou bien me féliciter (j?adore) si cela est votre souhait. Peut-être plus tard si vous partez vivre dans l?Hérault si j?ai un mail qui dit « on y est ça marche et cela nous plaît ! » je serai content. Bonne lecture. Le travail : avant tout si vous vous avez l?intention de changer de lieu de vie et que vous n?avez pas de projet professionnel concret, autrement dit un travail qui vous assure un revenu correct à temps complet dès votre arrivé sur place, il faut être réaliste c?est difficile à réaliser et très risqué (sauf si vous êtes rentier ou rentière, là vous pourrez trouver sûrement un petit paradis en France dans des les environs de Montpellier). Au fond ceci est valable quelque soit la destination. Le bassin d?emplois n?est pas des plus larges à Montpellier il faut donc être vigilant sur ce point. Une des désillusions peut venir de là. Si vous voulez absolument avoir des indicateurs du marché de l?emploi il y des méthodes significatives sur internet. Généralement les cadres et cadres supérieurs connaissent ces méthodes. La plus radicale pour les moins diplômés est de se rendre sur place et de faire du porte à porte et là vous serez peut-être surpris. Pour information il y a énormément de TPE dans cette région. Pour parler salaire, simplement je vous conseille de peser avec précision la grille de vos revenus, de la réalité des offres nationales, et de connaître vos priorités sur ce point. A savoir qu?un salaire même supérieur de 15% ou plus dans région moins attractive sur le plan personnel ne vous permettra pas forcément une qualité de vie meilleure, ou à votre famille mais simplement de consommer d?avantage. Difficultés : si vous êtes en couple, la mise à l?épreuve sera éventuellement sous-jascente. Sauf si l?union est aux noces d?Or dans l?âme ou dans l?âge là il ne peut plus rien arrivé ou presque. L?absence de la famille, des proches, amis tout court ou amis de longue date peut-être un facteur déstabilisant. Il faudra impérativement se préparer et ne pas sous-estimer cet élément qui est parfois au-delà des attentes. Il faudra remplir l?agenda de diverses occupations, aller prendre un verre à Palavas ou à Sète par exemple en hiver c?est particulièrement agréable. Il faut cerner pourquoi il y une difficulté. En revanche dans le cas où vous travaillez tous les deux dans le couple c?est un bon départ. Pour la partie habitation, comme nous le savons c?est un vrai problème partout en France. Les loyers sont élevés à Montpellier également. Le conseil c?est de prendre petit dans un premier temps et d?en parler immédiatement autour dans l?entourage car les bonnes affaires c?en cherchant qu?on les trouves et surtout dans la région les choses souvent de bouches à oreilles (me poser des questions sur les quartiers ou village des environs je pourrai peut-être vous aider). Commerces : les zones d?activités commerciales sont nombreuses en périphérie nord, sud, est, et en centre ville. Pour parler consommation, il ne faut pas pratiquer la langue bois, la majorité d?entre nous font leurs courses aux supermarchés. Que l?on soit à Paris, Lille, Montpellier ou Carcassonne les supermarchés, zones commerciales sont identiques (garages automobiles et autre). L?attitude des commerçants de proximité n?est de toute façon pas pire qu?à Paris sauf dans le Luxe mais là aussi quand on a les moyens, ou que l?on soit, on est bien traité. La différence réside en milieu rural où l?on vous reconnaît toujours. Le bonheur : enfin cet ensemble de simplicité est un des atouts qui constitue à mon sens le bonheur du quotidien. Pour être précis je vous dirai que votre week-end (très souvent dans une superbe luminosité) qui semble banal à la campagne à vélo prés de Montpellier, ou une après-midi à la plage du grand travers, en semaine avec une journée ensoleillée de février est tout simplement exceptionnel voir impossible pour cadre ou un cadre supérieur à Paris. Ce n?est donc pas qu?un problème de moyen mais de priorité. Demain midi vous pourrez déjeuner à Palavas même un sandwich à l?inverse un cadre supérieur mangera à la cantine au sous-sol de l?entreprise ou peut-être dans une brasserie même si elle est chic mais aussi surchargée que chère. Un musée à ciel ouvert : en traçant un cercle de 100 km soit une heure de voiture avec en son centre Montpellier, vous trouverez 2 régions et 3 départements avec des climats des populations et cultures toutes différentes. Un art culinaire différent. La Camargue d?un côté, les dolmens de l?âge de pierre de l?autre (le Larzac en attente de classement au patrimoine mondial de l?unesco). Le Parc du Haut Languedoc. Par ailleurs : la région de France qui produit la plus grande quantité de vin régulièrement primé et reconnu en qualité à ce jour. Avec là aussi une histoire du vin qui débute à l?époque Romaine. La région viticole biterroise, le haut Languedoc, le minervois et bien d?autre. La Camargue au sable et chevaux blanc, des sites protégés, reproduction et les passages d?oiseaux migrateurs, les salins du Midi. Et j?en oubli, les Pyrénées Orientales, le ski à Font-Romeu? La région est un réservoir de bien-être, d?histoire ancienne, et finalement plus méconnue du grand public que Neuilly-sur-Seine. Pour terminer je dirais que c?est différent du musée des arts primitifs, des expos, certes mais on peut y vivre et y apprendre beaucoup ce qui n?est pas le cas de paris par exemple.
Cadre super - circulation nulle : Un zoo très grand, riche en variété d'espèces et ACCÈS GRATUIT, des activités de loisirs, sportives bien organisés, musées accessible gratuitement le premier dimanche du mois... Sans compter la plage à 8 km et les vélos en location ! Voila une mise à portée de la culture aux citoyens. Et la vie le soir et la jovialité sont type de la vie dans le sud ! Ce que j'aime à Montpellier : La circulation infernale dans l'organisation, les indications... vive les transports en commun et les vélos. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le manque d'infrastructure sportive pour toutes les associations sportives. La saletés : graffitis, cigarettes, crottes de chiens.
Montpellier, une ville trop critiquée... à tort : Nordiste d'origine, j'ai effectué une partie de mes études sur Montpellier et j'aime cette ville. Je m'y rends d'ailleurs encore régulièrement, c'est la raison pour laquelle je me permets d'émettre un avis. Montpellier est une superbe ville du sud, et j'ai du mal à comprendre ceux qui la critiquent. Effectivement, c'est une ville ou règne un fort sentiment d'insécurité, ou les crottes de chien jonchent sur les trottoirs, où il est difficile de circuler en voiture et de se stationner. Montpellier est effectivement une ville où le taux de chômage est important... mais c'est une VILLE. Quelle est la ville de France qui ne rencontre pas ces problèmes ? Maintenant vous allez dire que ceux ci sont moins flagrants dans d'autres villes, peut être, mais moi, excepté pour le chômage, je ne le pense pas. A titre d'exemple, au niveau insécurité, la ville de LILLE qui a une population intra muros inférieure à celle de Montpellier connaît entre 5 000 et 10 000 crimes ou délits en plus chaque année. Par contre, il est vrai que le taux de chômage y est important. L'inconvénient, c'est que la ville de Montpellier est victime de son succès, c'est une ville qui a attiré et qui attire encore de nombreux français qui viennent y habiter pour le soleil, cela amène du monde sur le marché du travail qui malheureusement est déjà saturé. En tous les cas, s'il ne fait peut être pas bon vivre à Montpellier, il est agréable de s'y balader et les possibilités de sortie y sont nombreuses. Le soleil est omniprésent, la mer est à proximité. Personnellement, pour moi qui suis Lillois d'origine et de c?ur, Montpellier est la ville française qui ressemble le plus à LILLE... le soleil et la mer en plus. Ce que j'aime à Montpellier : Presque tout, la place de la Comédie, l'écusson, la proximité des plages, l'arrière pays, certains restaurants... Moi qui suis un fana des fringues, j'aime flâner à Montpellier. Comme à LILLE, toutes les grandes enseignes de prêt à porter y sont représentées... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Ceux qui critiquent cette ville. Canon plage, la plage qui en est la plus proche. Cette station balnéaire me fait esthétiquement penser à un Centre Hospitalier voir même à une cité HLM.
Je refuse de payer si cher pour le soleil : Ville très sale dont le cadre est pourtant plus qu'agréable, certains lieux ne sont pas dénués d'intérêt quant à leur architecture ou à leur végétation. Hormis la pollution des rues et des trottoirs, le deuxième problème selon moi est lié à la population croissante de la ville qui ne fait qu'engendrer des désagréments : entassement dans les transports en commun beaucoup trop souvent en retard ou pire 5 min en avance et qui n'attendent pas l'heure annoncée pour partir, prix de l'immobilier extrêmement élevé, appartement délabré dont le loyer augmente sans cesse mais dont les travaux demeurent à l'état de néant (je n'ai quasiment pas d'eau chaude). Et enfin le coût de la vie en général qui explose littéralement et emprisonne les gens à faibles et moyens revenus dans un quotidien aussi désespérant que leur salaire. Ce que j'aime à Montpellier : L'architecture, les jardins publics, espaces verts, zoo, la mer à proximité et les fruits de mer frais, la qualité d'enseignement de l'université (lettres modernes), la mixité culturelle. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La pollution, la crasse et les excréments dans les rues, le prix de la vie : alimentation, immobilier, voiture, sorties... Le manque de bus (la ronde) notamment le dimanche il n'y en a aucun, le fait qu'ils ne passent jamais à l'heure indiquées. Le manque d'énergie et de vivacité de certains employés durant l'été, enfin mais ça c'est un problème logistique difficile et long à résoudre les problèmes de circulation et du réseau automobile trop embouteillé.
PAUVRE MONTPELLIER : Trop de monde et pas de plan de circulation cohérent. Impôts locaux trop lourds et trop de dépenses de "splendeur" pas nécessaires (nouvelle mairie). Ce que j'aime à Montpellier : Le climat. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation automobile, l'interdiction d'entrer en centre ville en voiture le soir, la délinquance la nuit en centre ville, les cris la nuit, la saleté, les tags, le tram au trajet inefficace et trop cher. Pas de bus après 20h et le dimanche.
Insécurité : Je crois François que vous ne devriez pas vanter et comparer l'insécurité de Montpellier à celle de Lille car vous faites une grossière erreur. Car ce qui fait que Lille a d'avantage de crimes et délits c'est bien parce que l'agglomération urbaine lilloise totalise plus de 1,5 million d'habitants (soit plus que celle de Marseille) alors que celle de Montpellier seulement 300 000. Donc si Lille avec une agglomération 5 fois plus peuplée que celle de Montpellier n'a que entre 5 000 et 10 000 crimes et délits de plus comme vous dîtes, je suis rassuré pour Lille ou très inquiet pour Montpellier qui a vraiment du soucis à se faire. N'oubliez pas qu'une partie des crimes et délit dans une ville centre sont en partie commis par des personnes habitants dans l'agglomération en dehors de la ville centre donc il faut comparer agglomération avec agglomération sinon cela ne veut rien dire du tout. Donc si je me fie à vos chiffres français, proportionnellement au nombre d'habitants dans les agglomérations, il y à 5 fois plus de crimes et délits à Montpellier qu'à Lille et donc 5 fois plus de risque d'avoir des problèmes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville qui à pratiquement le même nombre de crimes et délit sur l'année que Lille pour une population d'agglomération 5 fois inférieur, c'est STUPÉFIANT ! L'agglomération de Montpellier comptabilise seulement 300 000 habitants et 500 000 dans l'aire urbaine alors que Lille en compte 1,5 million dans l'agglomération et 1,9 million dans l'aire urbaine.
Une belle cité : Très belle ville, très vivante et accueillante. Architecture magnifique. Beaucoup de festivités. Alentours intéressants et mer à proximité. Ce que j'aime à Montpellier : La jeunesse, les distractions, le cadre de vie et la culture. Son maire discrète et efficace. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation.
je suis fou de montpellier : Ville du sud, étudiante, très dynamique et tournée vers l'avenir. Ce que j'aime à Montpellier : son centre-ville dynamique, son espace piéton, son climat, ses transports en commun, le quartiers Antigone et port Marianne et Odysseum, ses discothèques, ses restaurants. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le manque de sécurité, le manque de propreté dans le centre-ville et certains commerçants du centre-ville.
Ville du savoir : Capitale du Languedoc, Montpellier est une magnifique ville, réputée surtout pour ses facultés. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat très doux, le centre ville historique et le mélange architectural, ses grandes places et ses jardins sans oublier l?arrière pays qui mérite d'être visité. Ce que je n'aime pas à Montpellier : L?insécurité, le manque de dynamisme au niveau de la création d?emploi et le coût de la vie trop cher.
Une ville boycottée par la mafia : Montpellier est une belle ville sur le papier : sur le passage vers l'Espagne, proche de la Méditerranée... Mais en réalité c'est une ville à fuir. A fuir pour la mentalité surtout : soit les hautains qui vous snobent de haut, soit les babos envahissants par leur demande incessante d'argent et leur meute de chiens méchants non tenus en laisse. La population est folle à Montpellier, chacun est individualiste, chacun laisse son chien faire n'importe où, chacun écrase l'autre... Ce que j'aime à Montpellier : Les monuments sont magnifiques. Les rues piétonnes sont agréables, bien que la foule soit abondante... Le climat est bien du sud, attention à la chaleur l'été ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : La population (cf. partie générale). Et les réseaux mafieux : ex la société des poubelles (non recyclées) qui passe 5 à 8 fois dans votre rue et de 5h à minuit ! La police aussi qui regarde les voitures griller les feux rouges et les jeunes fumer leur joint sans rien faire, même si une vieille dame a failli se faire écraser... Je me suis toujours demandé à quoi servait la police dans cette ville ?  Tous les soirs, vous entendrez des gens bourrés vomir et cracher, haranguer les passants, klaxonner pour être vus et nuire aux oreilles des autres. Montpellier, c'est la superficialité et l'individualisme avant tout, viennent ensuite la saleté et l'égoïsme. A Fuir donc !
Il fait bon y vivre : Depuis huit ans passés, je n'ai jamais regretté être venu à Mtp. Ce que j'aime à Montpellier : L'animation, distractions, musées, nouveautés.
Un développement qui ne tient pas compte des besoins de la population : Montpellier n'évolue pas dans le sens d'une ville propre à la vie familiale et humaine. Ce que j'aime à Montpellier : J'aime ses rues animées, aux bâtiments historiques du centre refaits à neuf, le climat doux en hiver et caniculaire l'été avec la proximité des plages et des rivières, la jeunesse de la population, les facs sympas. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Mais l'évolution de la ville vers l'insécurité tant le jour que la nuit avec une population toujours croissante de mendiants et de zonards aux carrefours des rues ou sur les places du centre, le manque de volonté pour développer des loisirs familiaux et la cherté de la vie, surtout des logements, en font une ville de plus en plus à éviter ! Je déteste aussi le fait de ne protéger que les bâtiments du centre et de laisser démolir de magnifiques maisons dans les rues un peu éloignées : rue Ernest Michel ou Berthelot par exemple.
Une ville sale et pas sympathique : Une ville sale ! Les excréments canins jonchent les rues ! Les gens ne sont pas très sympathiques, le contraire de l'image du sud convivial ! Et à part le centre avec ses immeubles Haussmaniens, les bâtiments sont vraiment hideux et donnent l'impression d'une ville miséreuse... Moi qui rêvait du Sud et d'échapper à ma vie parisienne, j'ai finalement très vite plié bagages pour retourner vers la capitale ! Je ne vous conseille pas Montpellier ! Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, mais c'est tout ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté générale, des gens malpolis, la laideur des bâtiments.
Une ville magnifique ! : Montpellier, une ville magnifique, c'est d'ailleurs la ville de France qui attire le plus ! Ici il y a tout ce que l'on veut et le soleil en plus ! Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, les gens toujours de bonne humeur (à cause du soleil ?), le choix de magasins, l'aquarium, le zoo, la serre tropicale, le jardin des plantes, les jardins du Peyrou. Le quartier Antigone et son architecture moderne (futuriste). Montpellier est une ville d'avenir, cela rend beaucoup d'autres villes jalouses de ses qualités, n'écoutez pas les avis pessimistes que l'on peut lire ici. Montpellier est une ville belle et calme, venez voir si vous ne me croyez pas. Ce que je n'aime pas à Montpellier : C'est une ville où les loyers sont élevés, donc elle attire beaucoup de gens riches, il faut avoir les moyens de se loger.
Montpellier : Moi je vit en Guadeloupe dans un cadre de vie super, nous voulons revenir en métropole, dans un cadre équivalent. Je pose une question aux internautes, quelle ville choisir dans le Sud ? Nous sommes tombés sous le charme de Montpellier (en compétition avec Toulouse) un climat super, situation géographique géniale. Une ville ni trop grande, ni trop petite et très dynamique.
Partir vite : Vivement que je parte de cette ville. Ce que j'aime à Montpellier : La mer et encore si on peut appeler ça la mer. Ses alentours. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Sa population : pas d'identité, trop de fierté, aucun accueil, trop de froideur, de délinquance, de faux fashions et j'en passe. Sa circulation : comment une ville si petite peut créer autant d'embouteillages. Ville sans charme, classique.
Montpellier c'est super : D'origine antillaise j'ai vécu à Bordeaux, la froideur des gens m'a fait fuir. Par contre à Montpellier j'ai été bien accueillie, c'est la ville étudiante par excellence, les gens sont sympas bref rien à dire. Ce que j'aime à Montpellier : La population sympathique, le climat. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La vie est chère.
Un montpelliérain dans la ville : Ça fait 10 ans que je vis dans cette ville absolument magnifique. Ce que j'aime à Montpellier : Le cadre général de la ville, le vieux Montpellier et ses petites ruelles, le climat, la place de la Comédie (à fuir les samedis après midi), la mer à proximité. Les nombreux festival et les concerts gratuits. Ce que je n'aime pas à Montpellier : AIE AIE AIE ! Catastrophique au niveau de l'emploi et cela prévaut pour toute la région. Quant aux loyers, si vous trouvez un 15 m² pour 400 euros, estimez-vous heureux. Le coût de la vie est une horreur.
Des milliers de solitudes : Je suis venue à Montpellier non pas chercher le soleil ou un cadre de vie plus sympathique, mais "juste" rejoindre mon compagnon... Ce qui devait me faciliter la vie, m'éviter des trajets importants et me rendre le c?ur léger. Hélas... Montpellier n'est pas à la hauteur de ses possibilités et c'est très décevant. Il n'y a sans doute pas assez de montpelliérains qui aiment cette ville, qui auraient envie de partager son histoire ou alors trop d'arrivants qui ne recherchent justement que le soleil. Bref : pas vraiment à la hauteur ! Et bizarrement ça manque de douceur de vivre. Pour résumer : paraître beau plutôt qu'être bien est le leitmotiv ici. Au bout de 8 mois, j'aimerais encore arriver à changer d'avis. Ce que j'aime à Montpellier : Les terrasses de café, les petites ruelles, les petits restos, l'arrière pays, la température, et le printemps car pas de touristes encore. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les serveurs des cafés qui ne sont pas très gentils, la précarité de tout : amitiés superficielles, emploi, relationnel... la saleté de la ville, le peu de considération accordée aux cyclistes, aux piétons : voir aux feux rouges, l'agressivité ambiante et les nombreux jeunes en quête d'argent, le manque de respect au centre ville, le manque de place de stationnement, aucune politique de propreté ou de limitation de nuisibles : rats et pigeons en centre ville, politique recyclage et environnement proche de 0, les déjections canines...
Si on veut : Montpellier est une ville jeune certes car c'est une ville étudiante au même titre que Rennes, Toulouse ou Nancy mais c'est en oubliant de dire que c'est aussi une des villes de France où résident le plus de personne âgées et où le taux de chômage y est le plus élevé de France. Bref, Montpellier n'est pas si jeune et aussi sympa que ce que l'on voudrait nous faire croire. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Par où commencer ? Les gens sinistres et agressifs sans aucune raison apparente, des rues sales et puantes, le plan de ville incertain, un taux de chômage explosif qui fait que les gens prennent leur voiture sans raison pour oublier. La faible activité économique et le sentiment d'insécurité. L'urbanisation anarchique et un manque d'espaces verts. Les moustiques dûs à la topographie de la Camargue (marécages...). Les inondations fréquentes et les restrictions d'eau l'été... Une ex Montpelliéraine très contente d'être partie.
Montpellier et son ambiance géniale ! : Je ne comprend pas les avis négatifs, mensongers ? Montpellier ce n'est pas en Camargue, c'est un climat très sec, donc pas de moustiques ! C'est tout simplement une ville géniale, certains viennent pour étudier, d'autres pour la retraite ou alors pour vivre en famille. Il fait beau toute l'année, il y a de nombreuses fontaines, les rues sont souvent animées, j'adore Montpellier ! Ce que j'aime à Montpellier : J'adore me balader dans les différents quartiers de la ville, notamment à Antigone et sur la Place de la Comédie ! J'aime aller voir le centre commercial le Polygone et y faire du shopping, j'aime passer mon temps sur les terrasses, même en hiver les terrasses sont là, vu le climat ! Le Peyrou est une place agréable pour se balader, il y a beaucoup d'endroit pour s'amuser comme des parcs, des restaurants, des lieux pour les enfants, la piscine Olympique d'Antigone, Odysseum (une énorme zone commerciale) et surtout, il y a la plage et la montagne pas loin de la ville. Les gens viennent de partout pour vivre à Montpellier (même hors de l'Europe, comme les Américains...) c'est la ville de France qui attire le plus ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le monde, il y a vraiment beaucoup de monde (l'été, les touristes...) et le prix immobilier qui augmente.
Génial ! : Montpellier une ville avec que des personnes âgées ? Ceux qui disent ça ne sont pas venus à Montpellier depuis un moment alors ! 45% de la population a moins de 30 ans ! Mis à part ça c'est une ville superbe, animée, chaude, avec plein de choses à faire. Je recommande Montpel' ! Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, la ville, la jeunesse, les magasins, le quartier Antigone. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Beaucoup de monde, prix de l'immobilier, les salaires...
Une image loin de la réalité : Tout d'abord je suis étonné par certaines personnes qui utilisent les chiffres de l'INSEE sans savoir à quoi cela correspond. D'ailleurs cela a-t-il un intérêt quelconque. Je pensais en descendant ici arriver dans une ville merveilleuse avec quelques images d'Ibiza en tête (oui je sais, c'est un peu ridicule), j'ai très vite déchanté ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : La superficialité des gens. Croire qu'il n'y a que Montpellier en France, une offre culturelle faible, Clermont-Ferrand a une programmation plus importante. Les gens qui pensent vivent dans une capitale alors qu'ils vivent dans une bourgade, allez à Paris vous déchanterez vite ! Pourquoi ce complexe ? C'est joli aussi la campagne !
Ce que j'aime à Montpellier : Je souhaite venir m'installer à Montpellier avec ma famille, je suis dans un couple mixte et voudrais connaître vos points de vue sur l'acceptation des gens de couleur dans votre département et la vie en général.
Cause toujours : Belle ville, il y fait bon vivre, il y fait beau. Le plus beau, c'est certainement l'arrière pays. Les gens... je reste très dubitative devant leur attitude. Ville bourgeoise friquée où on s'intéresse plus à ses pompes qu'aux gens !   Ce que j'aime à Montpellier : L'Ecusson, la Cathédrale, le soleil et surtout l'arrière pays. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les bars ou cafés, les gens qui sont pas du tout ouverts et très égocentriques. Les gens adorent qu'on s'intéresse à eux, mais vont pas s'intéresser à vous une seconde. Si vous n'aimez pas faire les magasins, pas la peine de rester à Montpellier, choisir plutôt les beaux villages aux environs. Parce qu'à Montpellier, le magasinage est sport national. Mais quand on connaît personne, ben c'est super dur.
Je suis muté à MPL bientôt - que faire ? : J'ai visité cette ville récemment car je dois donner une réponse pour une mutation, c'est vrai que beaucoup disent que c'est une ville super, sauf ceux qui y vivent ! Alors avant que je ne m'engage, où habiter en dehors de Montpellier avec quand même une ligne tram par exemple ou bus si on veut sortir dans le centre ville ? Merci à tous. Ce que j'aime à Montpellier : Cosmopolitisme, jeunesse, sortie... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Circulation, mendiants, insécurité, loyers...
J'y vis et j'aime Montpellier : En réponse à Fabien et aux autres, voici mon avis sur Montpellier. Montpellier est une belle ville, ensoleillée qui offre de nombreux avantages : le soleil, la mer/plage pas loin, la montagne pas loin, beaucoup de magasins, beaucoup de restaurants, de terrasses... Pour sortir du centre ville c'est facile : il suffit de prendre le tram, si l'on veut, on peut même aller dans les villages à coté en tram. Il y a aussi de bon réseaux de bus. Il faut savoir que le centre ville de Montpellier comprend plusieurs quartiers et pas uniquement l'Ecusson. On peut par exemple, aller de la place de la comédie au joli quartier Antigone, un grand quartier moderne avec des fontaines impressionnantes et ensuite marcher le long du Lez, tout est facile d'accès dans cette ville ! Et pour répondre à la personne plus bas : non il n'y a pas de racisme, il y a beaucoup de couples mixtes ici, et aussi un grande communauté homosexuelle (preuve de tolérance). Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, le quartier Antigone, l'écusson, les restaurants, les bars, les magasins, le centre commercial "le Polygone", l'ambiance en général. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le monde ! C'est vrai comme dit sur d'autres commentaires, la ville attire beaucoup de gens, même de l'étranger et déjà en avril/mai il y a du monde (touristes).
Bonne expérience : Belle ville au climat idéal. Ce que j'aime à Montpellier : Le centre ville et ses rues blanches, les terrasses bondées, plein de jeunes, la vie quoi ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Un seul conseil : ne JAMAIS être seule le soir dans le quartier Corum-Louis blanc-rue de l'U. Et absence de boîtes sympas en centre ville : vraiment dommage.
Jonathan Montpelliérain : Une ville du sud où la chaleur rend plus forte les couleurs et les odeurs. Une ville méditerranéenne fait de mixité avec l'épice de la délinquance. Ce que j'aime à Montpellier : Son centre ville. Son climat. On peut passer une journée sans voir une voiture. La mer à 10 min. Ses facs où il fait bon vivre. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les zonards. Le petit coté bling bling que l'on retrouve sur les villes de la côte. Les gens qui ne sont pas contents et qui ne savent pas apprécier une ville aussi agréable.
Montpellier j'y ai rêvé : Le centre historique de Montpellier est plutôt joli avec ses belles pierres blondes et ses rues en pente. Mais il y a tant d'inconvénients à vivre dans cette ville que j'ai préféré l'oublier et laisser mon appartement à la location. J'avais rêvé sur Montpellier. Ce que j'aime à Montpellier : L'architecture à l'intérieur de la ville est imposante et belle et les festivals culturels sont nombreux et intéressants. Son nouveau musée est vraiment à voir. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Mais qu'il est difficile d'y vivre, en premier c'est la municipalité qui est très dérangeante, on ne peut s'y reposer. Des camions de poubelles, des camions de nettoyage, des karchers passent à n'importe quelle heure dans les rues, faisant la navette sous vos fenêtres parfois pendant 20 min à 6h du matin alors qu'on n'en n'avait pas terminé au delà de minuit. Il y a aussi une mauvaise ambiance due à des citoyens qui font n'importe quoi à n'importe quelle heure sans être inquiétés. Des bandes avec leurs chiens les regardent faire leurs crottes dans les rues sous nos yeux, goguenards et personne ne dit rien. Des habitants jettent leur matelas usé par la fenêtre ou même leur sac de poubelle et les poubelles de rues sont inabordables par leur saleté. Dans cette ville toujours en chantier on ne peut ni circuler ni se garer pour remonter ses courses chez soi si on habite l'Ecusson car les passages permis y sont trop problématiques et même les artisans ne veulent plus s'y rendre. Si on regarde les impôts locaux, ils sont exorbitants et il y a du gâchis : en 4 ans ma rue a été revue et refaite 2 fois, on y a posé des bornes de pierres taillées qui ont été ensuite retirées, cassées, emportée dans des camions bennes. On y voit rarement la police agir dans cette ville au regard de la sécurité publique mais par contre quand vous allez au commissariat pour régulariser une simple carte de circulation dans l'écusson on vous y traite comme une malpropre, limite prévenue. J'ai appris à détester cette ville à cause de cette mentalité exécrable et mon sens citoyen est bien mieux respecté à Paris où je suis retournée et où je me sens bien.
Mon avis : Si vous passer par Montpellier en voiture, un conseil un bon coup d'accélérateur et hop le tour est joué, circulez, il n'y a rien à voir. Ce que j'aime à Montpellier : Même pas en carte postale. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Inutile que je me fatigue pour une ville comme celle-là !
Ce que j'aime à Montpellier : J'aime tout ! Le climat, le beauté de la ville, et des gens (oui les gens sont beaux ici), la mer, la douceur de vivre, l'ouverture d'esprit, et le sublime arrière-pays Ce que je n'aime pas à Montpellier : Beaucoup de chômage et un immobilier hallucinant niveau prix !
Heureusement qu'il y a du soleil : Je me suis installé sur Montpellier il y a déjà 8 ans, je travaille dans le secteur de l'animation ce qui me permet de sillonner le sud de la France en général et donc d'avoir un point de vu objectif par rapport au pro-Montpellierain qui  sont et les nouveaux arrivants qui découvrent le sud avec son soleil, ses plages et son cadre de vie aveuglant. Aveuglant car derrière tout ce tape à l'?il il ne reste plus grand chose. Ce que j'aime à Montpellier : Ville jeune par excellence on y trouve de nombreuses activités. Des boîtes de nuits en veux-tu en voilà des bars branchés, une pléiade de restaurant dans tous les styles. Pour les balades la ville dispose de nombreux centres commerciaux et de ruelles piétonnes idéales au shopping et quelques beaux quartiers architecturaux, parcs et jardins. De plus on trouve un réseau de tram en constant agrandissement pour faciliter ses déplacements. La mer est à une dizaine de km. Ce que je n'aime pas à Montpellier : C'est là que tout se gâte. Je ne parle pas de la propreté ou de l'insécurité car venant de la région parisienne je n'y prête presque plus attention tellement cela fait partie de mon quotidien. Je vais plutôt m'intéresser au gens de la région. En arrivant dans cette région il a bien fallu s'interroger et donc converser avec des "anciens". Pour cela rien de plus facile car il est vrai que les contacts sont aisés (surtout si vous payez à boire) mais d'une superficialité. En gros pour la déconnade et parler des potins du coin, du résultat de football, de la feria ou de la prochaine partie de pétanque, il y a du monde mais pour autre chose, il n'y a plus personne. Concernant le travail il y en a plein et il n'y en a pas. Tout dépend du secteur d'activité que vous recherchez. Privilégiez plutôt le btp, la grande distribution, le démarchage commercial, le transport et l'hôtellerie restauration. Pour le reste il faut pas être pressé ou avoir un copain dans la place... Ici il faut pas être pressé et on vous le fait savoir ("oh c'est le sud ici" est la phrase qu'ils maîtrisent à la perfection). Vous voulez un devis il faut attendre 3 semaines, vous prenez rendez-vous avec un artisan, il ne vient pas et ainsi de suite. Mais le pire dans tout ça c'est que cela leur parait normal comme si "faire ce que l'on veut" était leur droit le plus cher (surtout qu'ils sont chez eux et que la frontière avec les étrangers se trouve à la limite de l'Hérault. Je ne sais comment l'expliquer mais toutes les personnes avec lesquels une vraie communication passe sont extérieurs à la région. Pour couronner le tout ils détestent les touristes et les Parisiens qui viennent faire tourner leur économie durant les périodes de vacances (ça me parait contradictoire). Montpellier est une ville riche surtout aux vues des loyers qui frôle l'impensable mais aussi des sorties culturelles, qui présentent mais pas si nombreuses, sont d'un tarif injustifié par rapport à leur qualité. Merci aussi à une municipalité dépensière dans du tape à l'?il non indispensable et qui fait tout pour attirer des futurs arrivants en oubliant ceux qui y sont installer. Je n'ai pas détailler avec des exemples à chaque fois toute cette argumentation mais ils ne manquent pas et c'est bien malheureux.
Avis sur Montpellier : Beaucoup de gens critiquent Montpellier en disant que Paris est bien mieux mais je suis désolé de dire que Paris est aussi sale, avec des pigeons et des rats dehors ou même dans le métro, qui pue d'ailleurs, que les commerçants n'y sont pas très commerçants, on est souvent mal accueilli, que si les loyers de Montpellier sont élevés alors ceux de Paris crèvent le plafond ! Et en plus, il fait plus souvent gris ou mauvais. Ce que j'aime à Montpellier : Le temps, c'est proche de Perpignan, ça bouge.
Métropole un bien grand mot : Ville de province. Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, la proximité de la mer. Beaucoup de jeunesse. Ce que je n'aime pas à Montpellier : C'est une petite ville avec beaucoup d'habitants. Très sale et très superficielle. Au niveau professionnel, no comment, accueil idem... Une ville trop politisée... L'important ici c est le paraître. Dès que je peux je pars. Ici c'est bon soit à la vingtaine soit à la soixantaine. Avis aux amateurs. Montpellier fait du bruit mais c'est tout...
Souriez à la vie : Une belle ville !!! Ce que j'aime à Montpellier : La ville est belle, l'arrière pays est encore mieux, la mer à proximité. Et contrairement à ce que j'ai lu, les gens y sont agréable !!! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les gens qui critiquent Montpellier comme je viens de lire au dessus.
Originaire de Montpellier : Ville dynamique qui correspond bien à tout ce qu'on a pu déjà en dire, jeune, soleil, cadre agréable pour les vacances. Je suis originaire de Montpellier. Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, le rythme cool, les espaces ouverts, proximité de tout (plage, centre ville, commerces), gens sympathiques en majorité quand on reste en surface. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Je pars vivre à l'étranger prochainement, pourquoi ? Je ne trouve pas de boulot me correspondant, j'ai des diplômes et expérience, mais impossible de vivre avec le smic ici, surtout au prix de l'immobilier, et autres, on est pas sur la cote d'azur, il faut se calmer, idem pour les gens bornés, et à l'esprit étroit qui ont du mal à être plus qu'un produit marketing pour certains et à aller au delà des apparences. Bref je ne mets pas tout le monde dans le même sac vu que je suis originaire d'ici et que je ne suis pas comme ça. Sinon, pour répondre à Yann, ok c'est vrai les parisiens et certains touristes parfois nous saoulent, ils se permettent de gueuler au moindre retard, klaxonner au feu dès qu'il est vert et stresser tout le monde alors qu'ils sont en vacances et que nous on bosse pendant l'été (oui on passe pas notre vie à la plage) bref j'ai rien contre les touristes au contraire mais c'est comme partout, le respect doit primer et ça doit être dans les 2 sens bien sûr. Bref, ici superficialité des gens et diktat des critères de magazines pour être "ok", en boîte on se croirait à Cannes avec la classe en moins et bien sur pas de boulot même pour les compétents dans certains domaines à part si on connaît quelqu'un ou qu'on a des mensurations de rêves, bien sur salaire bas et immobilier haut. Bref je pars dans 1 semaine et j'en suis très heureuse et soulagée, donc si vous êtes superficiel, du fric à claquer et uniquement concerné par les apparences, cette ville est pour vous, n'oubliez pas les plages privées, super chics et endroits où il faut être l'été, habillez-vous en blanc et bonne installation !
Ville de rêve !!! : Y étant de passage je trouve agréable ce petit bout du sud, avec son accent, son patrimoine tous ce qui peut plaire à un visiteur comme moi venant du ch'ti nord. Ce que j'aime à Montpellier : Le temps, le patrimoine historique, l'accueil du sud, bref le bon vivre... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Pas grand chose : si Montpellier, on y trouve une soit disant insécurité alors Roubaix c'est Brooklyn ou Compton !!! Alors svp, soyez fière de votre ville car ailleurs c'est pire...
Dur dur... : Ok, j'arrive sur Montpellier dans deux mois et visiblement d'après tout les avis de ce site, cette ville est à fuir. Cependant, toutes les critiques faites, regardez bien, on les retrouve dans toutes les grandes villes. J'ai plus que bougé dans ma vie, et pourtant je n'ai que 19 ans, j'ai fait Marseille, Paris, Nice, la Réunion et j'en passe. J'ai déjà trouvé un logement à prix modéré dans le centre ville (quartier Écusson) un joli T2 et pourtant je suis étudiante (l'argent ne coule donc pas à flot chez moi) et ce par internet en moins d'un mois (au final, une amie est partie visiter pour moi, donc ce n'est pas une cave...) et puis la superficialité décrite ici n'est-elle pas partout ? Venez à la Réunion, c'est la même chose, un racisme dissimulé en façade et pourtant j'en bave tous les jours, la cherté des logements (420 ? pour un petit studio situé hors ville, loin de tout et sans attrait particulier). Les belles voitures à pertes de vue, autant de 4x4 je n'ai jamais vu (pourtant pas d'utilité particulière), les gens ne jurent que pas les marques et pourtant les prix sont loin d'être plus attractifs ici (genre les 12 pots de yaourts aux fruits de base 4? en moyenne... sans que ce ne soit une grande marque) et puis n'allez pas me dire qu'à Nice sur la côte d'azur c'est propre et pratique et que les gens y sont tous agréables, pour y avoir vécu suffisamment longtemps, beaucoup d'hypocrites, au final, comme partout, il faut savoir aller au delà de la surface et cesser de juger chacun. Arrêter de martyriser cette pauvre ville, le travail et la cherté fait défaut de partout de nos jours : à la réunion, 25 % de chômage... Et puis beaucoup comparent à Paris mais oublient souvent de comparer également le prix (une amie paie 700 ? un studio sur Paris même et ce par défaut). Moi j'encourage cette ville, vu que personne ne croit en elle. Ce qui est bien dommage... De toutes façons, il y a un gros problème en France, les gens se plaignent sans cesse sans toujours s'apercevoir des ressources qu'ils ont (je ne parle pas de l'économie bien sûr ni de notre gouvernement), bref tout n'est pas parfait, mais quand même, on y est bien, sur ce à bientôt ! Ce que j'aime à Montpellier : Sa jeunesse, sa beauté, son dynamisme, le fait que se soit proche de pas mal d'endroits au final. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les prix bien sur, mais on y peut rien, c'est partout pareil.
Ville qui perd de son charme... : Le seul attrait de la ville était son centre ville piétonnier et son soleil. Aujourd'hui, lorsque vous vous asseyez à une terrasse, vous n'entendez que le bruit incessant du tram ou des scooters qui traversent les ruelles. Ou même des avions qui traversent sans cesse cette ancienne tranquillité. Même Paris est devenue plus calme que Montpellier. Comme l'extension de la ville, elle perd pas mal de son charme de part l'augmentation de sa population. Comme à Marseille, l'accueil du Sud n'est qu'une illusion, lorsque celui ci n'est pas familial, et isolé. Ce que j'aime à Montpellier : Sa région, ses bâtiments conservés, ses lieux historiques, son centre ville très charmant et (presque) piéton, la chaleur des piscines (car mers et rivières polluées). Bref de quoi faire le bonheur d'un touriste !!! Mais c'est tout. Y vivre est un vrai calvaire, et vous serez déçu de ne pas vivre 24h/24 vos vacances de jeunesse. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Ville superficielle où pas mal de personnes y migrent parce qu'ils y croient y découvrir une herbe plus verte, mais pourtant jaune. Finalement, pas mal de parisiens se retrouvent individualisés au soleil (encore plus frustrant ?) et rejeté par son grand nombre d'étudiants qui ne pensent qu'à eux. La chaleur caniculaire d'été et des plages polluées (en tout cas à moins de 2 heures de route). Le bruit incessant d'une ville en tel mouvement comme vous ne l'aurez jamais connu ailleurs (plus forte immigration de France et ce n'est pas son seul record). Des travaux et embouteillages incessants sur toutes les routes ! Le prix de l'immobilier par rapport aux salaires misérables que l'on nous fait survivre par un sombre soleil... Pour moi, c'est très clair : Montpellier est devenu une ville réservée aux bourgeois, qui ne sont jamais satisfaits !
Belle ville !!! : C'est une très jolie ville qui bouge malgré tout, jeune et actif, mais surtout très agréable à vivre comparée à PARIS et de loin ! Ce que j'aime à Montpellier : A toutes les personnes qui ont laissés leurs commentaires ! Parisj'y vis depuis 24 ans et franchement je souhaite à personne d'y vivre c'est la ville la plus sale la plus surpeuplée de toutes la plus chère, on vit pas, on survit, les gens sont  pas du tout accueillants, opportunistes ! Comparé à la qualité que l'on peut avoir dans la sud c'est incomparable !
Nouveau venu sur Montpellier : Je viens de Strasbourg et j'ai choisi Montpellier comme ville pour y faire 2 ans d'études et je regrette pas mon choix ! Je trouve les commentaires un peu exagérés pourtant je viens de Strasbourg, capitale européenne dynamique, écolo, propre et culturelle. Pour moi Montpellier a été un choix presque évident, parmi les grandes villes du sud elle est idéalement située, à 3h de Barcelone, à 10 min des plages de sable fin et la montagne pas très loin non plus. Je trouve que les prix sont abordables en tout cas pas moins cher qu'à Strasbourg. Fraichement débarqué je peux pas vraiment juger la mentalité des montpellierains mais étant donné que j'ai trouvé une entreprise en alternance ainsi qu'un appartement très rapidement je peut dire que pour l'instant c'est une ville accueillante !  Ce que j'aime à Montpellier : Son climat bien sur, ainsi que sa position géographique. Une ville étudiante avec des transports de qualité, une architecture mise en valeur, ambiance du sud assurée par son centre historique typique, mille et une fontaines. Palmiers et pinèdes complètent le tableau. Une ville qui bouge, beaucoup de commerces, des projets ambitieux et une équipe municipale qui a l'air de bien gérer une expansion démographique assez exceptionnelle il faut le signaler. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Je trouvais la ville pas très au point niveaux écologie mais je viens d'apprendre qu'une usine de "méthanisation", la plus grande de France, vient d'ouvrir ses portes pour une gestion des déchets au top de l'environnement. On ne peut pas faire mieux ! Après ce sont des choses qu'on retrouve dans toutes les grandes villes. La circulation n'est pas aisée à certaines heures effectivement.
Arrivé ce mois-ci sur Montpellier : Ville en très nette expansion, qui possède des atouts incontestables comme ses aspects culturels, géographiques, économiques et, disons-le politiques. Étant originaire de Strasbourg comme B. du commentaire précédent, j'avoue que je suis tombé amoureux de cette ville. Tout d'abord la vieille ville médiévale avec ses vieilles pierres chaudes et ses petites boutiques. J'aime découvrir les dizaines de petites places avec des grands arbres et terrasses. Ses petits parcs typiques cachés dans des coins de rues, ses fontaines atypiques avec de la mousse, ses statues dites ?uvres d'art. La place de la Comédie, artère principale nous offre un regard accueillant lorsque l'on débarque de la gare par une belle rue jonchée de palmiers, et traversée par le tram bleu méditerranéen. Il y a pas mal de monuments historiques, souvent récemment restaurés, et qui donne une allure royale à la ville. L'esplanade est un poumon de la ville avec ses grands arbres. Les bâtiment sont beaux avec leurs pierres claires. La proximité des plages est bien sûr intéressante pour moi qui arrive du nord. Bientôt le tram y arrivera presque, c'est un véritable atout. Très belle ville en perspective. Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier et son climat, ses plages, son architecture, son tram... Il y a beaucoup de choses à dire. J'ai déjà parlé de la vieille ville alors il est aussi intéressant de parler de l'expansion phénoménale de celle-ci avec de nouveaux immeubles de standings qui poussent comme des champignons sur la route de plages. Les zones commerciales sont aussi importantes, en particulier à Lattes avec par exemple l'énorme Carrefour Grand sud. Mais le centre n'est pas mal desservi non plus avec beaucoup de commerces, de fringues, de souvenirs, mais aussi quelques grandes surfaces. Le quartier d'Antigone est vraiment magnifique avec son style néo-classique. L'ombre est au rendez-vous pour pouvoir affronter les grandes chaleurs avec des platanes verdoyants. Ce que je retiens vraiment de Montpellier, ce sont ses côtés anciens (vieille ville), nouveaux (appartements de standing), et entre les deux (Antigone). Il y en a vraiment pour tous les goûts. Avec le tram qui s'est développé, rien n'empêche de découvrir tous ces endroits attirants, et pourquoi pas de venir s'y installer comme moi. C'est un conseil de géographe ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les embouteillages autour de l'écusson, la cathédrale excentrée, étant donné qu'à Strasbourg, elle se situe vraiment au centre de la ville.
Montpellier, ma ville... : Montpellier, c'est 7 ans de ma vie... C'est la plus belle ville de France. Tous les facteurs sont réunis pour y vivre heureux... Ce que j'aime à Montpellier : J'aime tout à Montpellier !
Ville d'avenir : Lyonnaise de souche je suis venue pour y étudier et j'y suis restée ! Ce que j'aime à Montpellier : La douceur du climat, la ville bien entretenue, un centre ville piéton magnifique, la beauté de la région environnante. Tout cela en fait une ville aux cadre de vie très agréable. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Vu la vitesse folle d'expansion de la ville, elle a intérêt a continuer dans sa lancer et développer très rapidement ses nouveaux quartiers, les transports tout en préservant la qualité de vie. Montpellier n'a pas de réel périph et ça se ressent.
Montpellier, je t'aime ! : J'aime Montpellier et suis fière d'y habiter, c'est une envie de sud qui m'a fait choisir Montpellier pour sa beauté, son cachet et les gens tout sourire ! Je souhaite qu'elle reste une belle ville accueillante pour les nordistes en mal de soleil car ici on revit, on cultive l'art de vivre bien... en toute quiétude. Ce que j'aime à Montpellier : Son architecture, son ambiance zen et sa culture des loisirs mais aussi l'arrière pays et les habitants. Ce que je n'aime pas à Montpellier : C'est ma ville d'adoption et de c?ur, quand on devient montpelliérain, on se transforme tel un marseillais chauvin, gentil comme un ch'tis, on aime le sud et on veut le partager !
Mtp : C'est une ville qui se développe... Ce que j'aime à Montpellier : Montpellier est très agréable, au niveau sécurité il n'y a pas tellement de chose à dire, puis son soleil, son charme, son centre, Montpellier a vraiment tout pour plaire, puis n'oublions pas que dans environ un an, l'ouverture du centre commercial et de loisirs d'Odysseum (Patinoire, Cinéma Multiplex, Restaurants, Planétarium, Aquarium, Bowling, Karting, Discothèques, Murs d'escalades, Laser Game, Jeux d'intérieurs pour enfants, Centre commercial de 115 boutiques, Géant casino, Ikea, Décathlon, hôtels et j'en passe ! Et puis quand on dit que Montpellier c'est sale, hormis les poubelles, les pigeons comme dans toutes les villes, je vois pas vraiment où c'est sale ! Quant aux transports, y a rien à dire, 2 lignes de tramway, le bus, le vélo... Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation ! Il manque vraiment de périph dans la ville ! Et puis le soir l'autoroute à 5h, faut plutôt essayer !
Une agréable surprise : J'ai choisi de venir faire mon stage de fin d'études sur Montpellier, pour me rapprocher du Sud où vit mon copain. Avant de m'installer (en mai) j'avais consulté ce site et avais un peu angoissé à la vue de toutes ces personnes qui décrivent Montpellier comme une ville peu accueillante, avec de l'insécurité... En plus, avec un appart à Figuerolles, me voilà vernie ! C'est donc pleine d'appréhension que j'étais venue, et oh surprise, cette ville me plaît énormément. Ce que j'aime à Montpellier : Tout d'abord, quel bonheur d'aller à la plage en sortant du boulot... J'aime aussi le fait que la ville se bouge pour offrir plein d'événements à ses habitants : tous les week-ends avant l'été, un événement sur la Place de la Com (beach volley, la fête du livre...), toujours un concert quelque part. Et pendant l'été, tous les vendredi soir une dégustation de vins et un marché artisanal. Cette ville a beaucoup de vie : tout le temps des gens partout, tout le temps quelque chose à faire. J'aime aussi mon quartier, contre toute attente ! D'après certains commentaires c'est un quartier "qui craint", j'y ai découvert une vie de petite ville très détendue, loin des clichés montpelliérains assez jet set. Ici tout le monde se connaît, se reconnaît, oui il y a du bruit tout le temps, mais au moins on ne se balade jamais seule dans la nuit. Et pour une fille, c'est rassurant. J'aime aussi la ville en elle-même, le centre ville est tout à fait charmant, il suffit de se perdre un peu dans les ruelles pour perdre la notion du temps... Les terrasses font aussi partie du charme de Montpellier. Et enfin, à Montpellier il n'y a pas que la ville, en 20 min de voiture on est dans la montagne, et à 10 min les pieds dans la mer ! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Un certain climat d'ignorance des autres... Qui peut choquer au début mais qu'on adopte vite pour qu'on nous laisse tranquille. Beaucoup de sollicitations dans la rue... On s'habitue ! Les plages privées et l'ambiance bling bling qui s'installe là bas. Et, malheureusement, difficile de se faire des amis dans cette ville, quand on ne connaît personne...
Montpel' est une bonne ville : Bonjour,j'ai survolé quelques commentaires et je suis assez étonné...Il y en a qui parle "d'insécurité" et de "ville pas propre". C'est pas possible vous avez jamais été à Montpellier. J'y as vécu 4 ans, jamais aucun problème (par contre Grenoble oui, Lyon aussi, la petite ville d'où je viens oui, Avignon rien que de passage aussi, ah et Paris une soirée sur les champs Elysées et là ça a été la bataille générale)."Insécurité" à Montpellier ? J'ai été étudiant là bas, je connaissais donc beaucoup de jeunes et personne ne s'est plaint de se faire agresser ! Je suis du genre à avoir besoin de ma sécurité, mais y a pas de soucis à Montpel, je vois pas de quoi vous pouvez bien parler. Et pour la propreté, la ville est peut être la plus propre que j'ai connue. D'ailleurs toutes les villes que j'ai citées plus haut sont moins propres. Ce que j'aime à Montpellier : Belle ville, infrastructures, la mer proche, l'ambiance "jeune", ville étudiante. Ce que je n'aime pas à Montpellier : A Montpel, personne n'est de Montpel. Alors quand les études finissent, les gens se sont dispersés..
Très déçu : Je n'y retournerai jamais. Ce que j'aime à Montpellier : La beauté de la ville, les transports en commun, le centre commercial, l'architecture, le climat. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté, l'impression d'insécurité le soir dans les transports en commun, dégradations dans le tram, insultes, les clochards, ivrognes, punks etc... Notamment place de la Comédie, la frime mais sans la classe loin s'en faut.
La grosse claque ! : Une ville qui possède des atouts indéniables et qui fait la grande, mais qui souffre mal la comparaison avec d'autres grandes villes, notamment en ce qui concerne l'environnement, la sécurité, l'aspect général. Je reviens après 15 ans et je prends une véritable claque, tant la ville est sale, taguée même sur les édifices religieux ou classés. Les gens sont fous en voiture, j'ai jamais vu ça "à ce point" à Angers où je réside. Ils grillent les feux, prennent les sens interdits roulent à 100 en ville vous font des queues de poissons. Non merci ça va ! Le centre ville (pourtant superbe) est d'une saleté rare, et l'odeur est insupportable, je parle pas des déjections et autres déchets tant ils sont une marque locale. Enfin, ce qui frappe quand on arrive à Montpellier c'est l'image d'une ville qui se la joue mégalo avec de grandes réalisations architecturales et qui paradoxalement n'a rien à faire de l'environnement, pas d'espace verts, pas de jolies fleurs, pas de gazon, ici les ronds points sont en friche jonchés de bouteille et de déchets... Les routes partout dans la ville sont parsemées d'herbes folles, le soleil et le vent doit sûrement en porter la seule responsabilité ? Ce que j'aime à Montpellier : Un climat et un incontestable charme, surtout dans le centre et grâce à des équipements de toute première importance, l'arrière pays, le littoral proche, un certain dynamisme il faut bien le dire... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Une ville sale dont le centre est l'unique attrait. Des incivilités d'une rare ampleur. Des tags partout c'est de la folie. Un côté clinquant avec des réalisations culturelles de grande envergure, mais qui masquent à peine, une pauvreté environnementale et un manque cruel de pistes cyclables. Une ville dans laquelle les déplacements sont un enfer, chacun voulant arriver le premier à destination, des gens dangereux voire malades en voiture...Enfin Montpellier laisse un goût amer d'une ville qui veut tout de mieux, mais qui a oublié que ce que cherchent les gens avant tout c'est la qualité de vie, et à ce niveau c'est proche du zéro pointé !
Montpelliéraine depuis 12 ans : J'ai choisi Montpellier pour sa situation géographique. Ce que j'aime à Montpellier : J'apprécie le soleil et la chaleur, la proximité de la mer et de la montagne, la vie culturelle et associative. Le centre ville piéton est agréable. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Comme la grenouille qui voulait être un b?uf, Montpellier veut devenir énorme, elle fait un maximum pour attirer de nouveaux arrivants mais les infrastructures ne suivent pas. Résultat il devient impossible de circuler en voiture, il faut parfois une heure pour aller du sud au nord (je sais, je vais faire rire les parisiens) quant aux transports en commun, ils sont chers et peu fiables. La ville est sale. La collecte des ordures et le nettoyage sont bruyants et déficients.
Que des envieux est-ce à juste raison ? : Ce que je remarque en lisant les commentaires est tout d'abord que ceux qui critiquent Montpellier sont des gens de la région donc jaloux du sex appeal qu'une ville comme Montpellier peut avoir, mais ceux qui m'amuse le plus est le manque d'argument de ces mêmes personnes, je dirais même les annonciations frauduleuses et ridicules, qu'ils émettent, Montpellier c'est la plus belle ville de France n'en déplaise à qui vous voulez, elle me fait penser un peu à une Miami à la française, oui, climat similaire, dynamisme, beauté de la population, plage, taille moyenne, jeunesse, ville en pleine émergence... Mais elle comporte aussi les points négatifs que ce genre de ville peut avoir, afflux de gens, délinquance, équilibre afflux démographique poste de travail... Routes encombrées. Ce que j'aime à Montpellier : J'aime le fait d'être là où il faut être en d'autres termes, le lieu parfait à tout point de vue en ce qui me concerne bien évidemment. Ce que je n'aime pas à Montpellier : À vrai dire rien d'important car on remarque que ce qui ressort dans les critiques des gens sont de points qui existeront toujours dans n'importe coin du monde si ça ne serait plus une ville mais le rêve sur terre.
Montpellier : une ville pour étudiants : Pour avoir vécu 16 ans à Montpellier (de 1993 à 2009), je pense être en mesure de donner un avis objectif sur cette ville. Étant étudiant, cette ville est un paradis mais pour les jeunes diplômés, ce paradis se transforme rapidement en enfer. En effet, les opportunités d'embauche sont quasi inexistantes. En dehors de grosses boites comme Dell ou encore ibm, c'est le néant pour toute personne aspirant à un poste de cadre. Pour ce qui concerne le thème de l'insécurité qui a été souvent mentionné dans les commentaires précédents, je soutiens également que Montpellier est une ville ou l'on ne se sent pas en sécurité la nuit (surtout lorsque l'on est une fille). Montpellier est de plus une ville sans identité ou la quasi totalité de la population est constituée de "gens de passage". A cela s'ajoute des rues très sales, ce qui est vraiment dommage vu la beauté du centre ville et l'héritage culturel et historique qui en découle. Enfin, Montpellier est une ville ou beaucoup de gens sont superficiels ce qui est en général assez vrai pour toutes les villes du sud est. Au final, Montpellier est un mythe qui s'essouffle. Certes elle attire toujours autant de monde mais pas mal de gens déchantent peu après lorsqu'ils se rendent compte que le climat ne fait pas tout. Ce que j'aime à Montpellier : Sa position géographique quasi parfaite, la présence de la plage (bien que beaucoup moins belle et sauvage que sur la côte d'azur), le climat très agréable. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La saleté des rues, le coté "m'as tu vu" (grand genre, petit moyen), l'enfer des embouteillages même si ce n'est pas pire que certaines villes comme Nice. Pour conclure je dirais que Montpellier est une ville où j'aime passer mes vacances d'été mais dans laquelle je ne pourrais plus vivre.
J'y était il y a 10 ans : C'était beau l'Antigone, le Bougalou ! Je n'y habitais pas mais j'y sortais et déjà je constatais une petite vague de prétention je suis partie dans l'Aude pendant 7 ans et quand je suis revenue à mtp avait changé physiquement (tram) et les gens m'ont énormément déçue. Ce que j'aime à Montpellier : L'architecture c'est sûr c'est beau, bonjour les impôts ! Je vous plains ! La place de la Comédie, le cinéma géant. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La mentalité, je ne compte plus le nombre d'accidents que j'ai vu en 2 mois tout çà pour passer le premier ! Ou pour gagner du terrain qui équivaut à la longueur d'une voiture.
Mon avis sur Montpellier : J'ai habité 6 ans à Montpellier pour mes études : c'est une ville jeune (beaucoup d'étudiants) qui est active pour les étudiants (culture...). La qualité de la vie est surtout liée au climat méditerranéen. Ce que j'aime à Montpellier : Soleil, le centre ville, profiter des terrasses quasiment toute l'année et la possibilité d'aller à la mer et dans l'arrière pays très rapidement. C'est surtout agréable hors-saison. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Insécurité (vandalisme, vols...) : d'ailleurs l'assurance y est plus chère. J'ai eu du mal à me faire à la conduite automobile ! Peu d'espaces verts pour respirer l'été. Population contrastée : assez bourgeoise d'un côté et "bohème" (le soleil attire) de l'autre.
Ce que j'aime à Montpellier : C'est vrai que Montpellier et sa région sont naturellement dotés (oui oui j'ai dis naturellement car les locaux ont tendance a croire que c'est eux qui ont tout construit); d'une richesse étonnante, la mer, la montagne , un centre ville magnifique et l'arrière pays qui est très joli aussi! Ce que je n'aime pas à Montpellier : Franchement sans en rajouter il y a beaucoup de choses, moi je suis originaire de Bourges et je suis arrivé ici il y a 2 ans et bien je m'attendais à beaucoup mieux, ce qui est flagrant ici c'est les gens ils se la racontent comme c'est pas permis mais avec la classe et le fric en moins, ce qui ne donne pas un très bon résultat, et en plus ils n'aiment pas les pièces rapportées comme ils disent, et portent des jugements sur les gens du nord (car passé Avignon c'est le nord) alors qu'ils ne sont jamais sortis de leur ville c'est impressionnant. Et pour le boulot alors là c'est le cocotier, le smic, j'ai jamais autant galéré de vie pour le travail.En bref, du bling bling y en a, d'ailleurs si vous cherchez hollywood c'est ici mais pour le fric c'est ailleurs. Vraiment c'est dommage que les gens aient une telle mentalité, ils ont tout à proximité mais ne s'en rendent même pas compte, peut-être aveuglés par la vitesse (en voiture) ou bien trop baignés par le soleil!
Ce que j'aime à Montpellier : Rien que de la pub, rien derrière. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La mentalité, la saleté sans nom et l'insécurité de jour comme de nuit. Le mal de vivre : tout est cher et difficile : circulation, stationnement, emploi... La liste est longue...
Circulez y'a rien à voir : Un calvaire : la circulation, le prix exorbitant des loyers pour une ville très très sale, aucune qualité de vie. Tout y est très compliqué ce qui rend les gens stressés au maximum. Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil, mais à quel prix ! Il est ailleurs le soleil dans le sud. Montpellier n'est pas du tout une ville méditerranéenne ; très snob, très inhospitalière, une prétention incroyable. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Tout : la ville, le bord de "mer" du béton du béton. Des plages sales comme la ville et les alentours.
Ville festive et chaleureuse : Je trouve la ville au contraire très jeune et accueillante. Je pense que c'est un euphémisme de parler de mentalité superficielle quand on vient de la côte d'azur dont plusieurs personnes dans mon entourage ont été déçus de leur choix. Je trouve la ville très accueillante il suffit de voir que toute nouvelle personne est conviée à un pot de bienvenue en présence de la maire avec buffet et bouteille de vin offerte pour voir la chaleur de cette ville et qui ne vient pas que du soleil ! Architectural, bien sûr le soleil et la mer toute proche moins bétonnée (la plage) qu'en côte d'azur par exemple pourvu que ça dure ! N'écoutez pas les mauvaises langues, venez visiter la ville et découvrir ses richesses. Je suis du nord et j'ai choisi cette ville sans aucun regret. Ce que j'aime à Montpellier : Moi au contraire je trouve la ville très accueillante, jeune et cosmopolite. La ville attire tellement qu'on y croise beaucoup de parisiens, d'alsaciens, de lyonnais et j'en passe ce qui fait qu'on se sent pas le seul nouveau et même les natifs de la ville sont chaleureux. Donc j'aime son dynamisme, son avant-gardisme, son beau tram bientôt un troisième en direction de la mer, beaucoup de loisirs je trouve et les sportifs y trouveront des clubs de qualité. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Bien sur elle n'est pas parfaite. En effet la circulation est vraiment pas adaptée à la densité de population, il manque donc un véritable périph. Manque d'emploi malgré l'aide de la région et 5ème ville en terme de création d'entreprises. Il faudra encore un peu de temps pour que l'emploi puisse absorber le flux migratoire.
Ce que j'aime à Montpellier : Ville coup de c?ur. Belle ville aérée avec une magnifique place. Très agréable. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Un peu sale par endroit, la place principale défigurée par des espèces de poteaux métalliques hideux et grossiers.
Montpellier souffre d'infériorité : J'habite Nice depuis des années, mais je suis originaire du Languedoc Roussillon, je connais Montpellier. Je trouve la ville très agréable, mais j'ai l'impression qu'elle souffre d'infériorité par rapport à d'autres grandes métropoles comme Marseille ou Nice. Le quartier Antigone a terriblement mal vieilli, à force de faire du moderne on fait du vieux. Ce que j'aime à Montpellier : La place de la comédie, le tram, les terrasses de café, l'esprit universitaires, sa jeunesse. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Un aéroport minuscule, comparé a celui de Nice, pas de boulot, les plages pas top, les paysages trop plats, le côté on copie la côte d'azur (plages privées) avec le fric et les paysages en moins. Le centre ville trop petit et pas de trop de grandes boutiques comparé à Marseille ou Nice.
La ville fait surtout beaucoup de jaloux : Je suis né à Montpellier et pour tout vous dire je n'en partirais jamais. D'abord parce que Montpellier est une ville du sud sans l'être vraiment et c'est justement ça qui fait son charme. Le climat sans l'esprit du sud du fait que 75% des montpelliérains sont des pièces rapportées ce qui rend l'esprit plus ouvert par rapport à d'autre villes du sud comme Marseille ou Nice. Quant à l'insécurité c'est une légende comparé à d'autre villes du sud qui sont de véritables coupe gorges la nuit tombée. Ce que j'aime à Montpellier : Le climat, l'architecture, l'esprit montpelliérain, l'esprit jeune et étudiant. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les bars qui ferment à 1h, les boites excentrées, Odyseum qui tue à petit feu le centre historique et bien sur son équipe de foot et son stade fantôme.
A consommer avec modération : J'ai vécu 19 ans à mtp et en suis parti car plus rien à découvrir, trop las de la mentalité nombriliste. Ce que j'aime à Montpellier : Comme tous, le soleil, le centre ville piétonnier. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les plages (saleté), Antigone (ça vieillit mal), l'esprit du chacun pour soi et l'impression que si on est pas du coin on est pas intéressant, le montpellierains à savoir ne connaît pas grand chose à part sa ville, le centre ville qui est désert à partir de 21h le soir, (normal il a été déplacé à odysseum) plus de ciné en ville, les bandes de loubards avec leur chien.
Montpellier : Belle ville en centre historique. Ce que j'aime à Montpellier : La luminosité les vieux hôtels particuliers, le coté crottes de chien avec des propriétaires de chien, mal élevés. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les nouveaux quartiers.
Montpellier c'est super : Montpellier est un ville très bien. Ce que j'aime à Montpellier : J'aime tout ce qui est à Montpellier. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Il n'y a rien que je n'aime pas à Montpellier.
Montpellyear : La ville idéale pour moi et comme la grosse majorité des habitants vient d'ailleurs il y a très peu de chauvinisme local. Ce que j'aime à Montpellier : Beaucoup d'activités culturelles, proximité de la mer, il y a plein de cinéma. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Le prix des loyers, la fermeture des bars a 01h00.
Avis aux critiques : Je suis pas un sudiste de naissance mais depuis environ 27 ans je suis dans la région Languedoc et depuis 1994 sur Montpellier. D'abord je tiens à répondre à Julien de Montpellier... Que certes il a à peu près raison sur sa description de la ville mais en aucun cas sur l'équipe de foot montpellieraine ! Ce que j'aime à Montpellier : L'architecture, le soleil, l'aspect cosmopolite, les matins sur les places du centre ville pour apprécier un bon café dans cette ambiance sereine, pour moi cette ville malgré plusieurs passages dans d'autres régions représente l'avenir... Espérant qu'elle tienne son rang. Ce que je n'aime pas à Montpellier : La circulation mal adaptée, les arrêtés préfectoraux envers les lieux de détentes (boites de nuits, bar, etc...).
Ce que j'aime à Montpellier : Soleil, la proximité de la plage et des montagnes, la présence des touristes. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Sans réfléchir l'incivilité des étudiants qui ne respectent personne à la sortie des booms et des bars en transformant les habitations en résidences universitaires. Ah! Les cadres de demain je plains l'avenir de mon pays.
Montpellier ! : J'ai habité sur Agen, Toulouse, Montpellier et Paris et je peux dire que c'est la ville que j'ai le plus aimé car il y a un aire de vacances dans cette ville, organisation de beach volley en centre ville, festival des sports extrêmes au bord du Lez, jongleur etc...Sa proximité avec la mer, son tramway, ville étudiante, une ville où il fait bon vivre ! Ce que j'aime à Montpellier : L'ambiance dans la ville, son tramway, son climat, sa proximité avec la mer, son architecture, ses rues piétonnes... Ce que je n'aime pas à Montpellier : Les inondations car quand il pleut mieux vaut être a l'abri! Le prix de l'immobilier et surtout galère pour trouver un boulot !
Alentours oui, Montpellier non ! : La qualité de vie à Montpellier est surtout liée au climat très agréable : soleil présent en toute saison (attention tout de même à l'automne : inondations et pluies abondantes !). Le centre-ville dégage un charme indéniable avec une jolie architecture et des ruelles où l'on trouve de tout. Les alentours de Montpellier sont encore plus jolis à découvrir : St-Guilhem, les gorges de l'Hérault, les cévennes. La plage a comme principal atout de se trouver à proximité, mais elle est mal exploitée et manque cruellement de cachet ! Bien pour la bronzette mais littoral similaire de l'Hérault au Gard. Je préfère les plages du Nord de la France, de la Normandie ou de la Bretagne qui sont certes plus fraîches mais ô combien plus charmantes. Ville universitaire bien agréable pour les étudiants, mais difficile en terme d'emplois. Mentalité des locaux très dure : gens très souriants au premier abord mais au final très peu accueillants. Quand on vient d'ailleurs, dur dur de s'intégrer. En 2 ans de vie sur Montpellier, j'en viens à conclure que je veux partir d'ici, je ne reviendrai pas pour les vacances, j'en ai assez vu. Ce que j'aime à Montpellier : Dès qu'on s'éloigne de la ville, on peut trouver des joyaux de toute sorte : petits villages charmants et reposants, activités de canoë ou autres. De ce point de vue, Montpellier est idéalement placé, il faut bien l'avouer. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Mentalité : des gens tout sourire mais manquent d'hospitalité en général. Les locaux restent entre eux! Allez donc visiter Lille : c'est incomparable. Manque de restaurants abordables et bons. Routes en mauvais état et embouteillages monstres, incivilités au volant. Et surtout, ce que je n'aime pas, c'est que Lille soit aussi loin : je veux y retourner.
A éviter absolument : J'ai connu Montpellier entre 85 et 91 , j'y suis revenu en 2008, pour fuir rapidement . C'est pire en tout, que du béton, des mauvaises odeurs, des prix exorbitants, un snobisme incroyable, des embouteillages, des sauvages au volant et j'en passe. Ce que j'aime à Montpellier : Le soleil et encore en été c'est irrespirable. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Béton à outrance, saleté, snobisme, centre ville sans âme où l'occupation principale est de se montrer aux terrasses des cafés aux prix exorbitants comme le reste, la police partout, la laideur de l'architecture,la circulation impossible, le manque d'emploi (sous payés en plus!), les plages sales, la frime ambiante.
Une des meilleures villes de France : Une des meilleure villes de France. Ce que j'aime à Montpellier : Tramway (d'ailleurs il va y en avoir un troisième). Pour les étudiants c'est la ville idéale pour sortir en soirées. Ce que je n'aime pas à Montpellier : Trafic automobile, design de certains lycées.