Votre avis sur Nantes

- - Dernière réponse :  fabio - 16 janv. 2019 à 23:54
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/nantes/ville-44109

Afficher la suite 
Les trottoirs n'étant pas sûrs en raison des excréments des animaux. Ne serait-il pas possible de mettre à disposition des maîtres d'animaux des sacs comme cela se fait au jardin des plantes ?
J'aime ma ville et je m'y sens bien.
Ayant séjourné quelques mois sur Nantes c'est une ville où je cherche à m'installer car elle dégage une allure de petite capitale, avec les avantages de la proximité de grands espaces.
Après avoir vécu dans plusieurs endroits différents, je suis de retour dans la ville ou j'ai grandi.Je suis content que ma ville soit assez peu polluée comparée aux autres ville de taille similaire mais je trouve que l'effort pour améliorer les transport en commun est encore insuffisant, ce qui m'oblige a utiliser souvent ma voiture.Il n'y a que 3 lignes de Tramway, il en faudrait au moins le double, et puis les ligne de bus sont trop irrégulières pour qu'on puisse les prendre à l'aveuglette comme le tram, on est obligé de vérifier les horaires, on ne peut pas improviser ses trajets.Je trouve aussi dommage que la ville fasse si peu pour conserver son patrimoine culturel et historique Breton. Nantes a été la capitale de la Bretagne pendant un millénaire (du Xème siècle jusqu'au 30 Juin 1941) et aujourd'hui on a l'impression qu'on essaye de nous enlever cet héritage historique, alors que le découpage administratif qui nous a "exclu" de la Bretagne.C'est éc?urant de voir que rien n'est fait pour rétablir la vérité culturelle et historique.
J'habite en bordure de Nantes depuis un peu plus de 10 ans et j'aime cette ville de plus en plus : proximité de la mer, de la campagne, vieilles pierres et riche passé, ouverte au présent et à l'avenir.
Nantes est une ville de moyenne importance et son agglomération est agréable. En ce monde rien n'est parfait, il reste beaucoup de choses à faire. En 43, le centre ville a subi l'outrage des bombardements. Aujourd'hui, Nantes revit. Les médias en parlent peu, mais elle existe et il y fait bon vivre (cadre de verdure, rivières, port et tout son passé historique, sans oublier les différentes manifestations culturelles tout au long de l'année).
Nantes est une ville formidable où il fait bon vivre (ni trop chaud, ni trop froid, pour avoir connu d'autres latitudes). J'apprécie énormément. La population y est variée mais les traditions sont fêtées et cela permet de découvrir l'histoire et la culture de la terre sur laquelle on vit et de l'apprécier d'autant plus!!Il paraît qu'un Nantais muté revient toujours à Nantes... Je ne suis pas originaire de Nantes mais cette ville est vraiment trop belle!
Première ville de France où il fait bon vivre...
Après 2 ans d'exil parisien (études), je retourne vivre à Nantes dans le mois qui vient. La qualité de vie (et son coût !) sont incomparables. Nantes reste une des plus belles villes de France, si ce n'est la plus belle !
Nantes est une ville magnifique et très agréable.
J'y suis venue avec réticence ... mais c'est une ville très très agréable à vivre.
Ville attractive, verte, animée.
Nantes est une ville sympa mais encore un peu endormie à mon goût. Le manque d'animation de la ville notamment le soir ou le dimanche rend la vie nantaise un peu triste pour une agglomération de cette taille. Heureusement l'océan n'est pas loin !
Nantes c'est la meilleure ville dans laquelle j'ai vécu (plus de 17 en France et à l'étranger).
Nantes est une ville magnifique !
Nantes est vraiment une ville formidable.
Ville de présent et d'avenir. Excellent espace de vie. Reste le problème de la circulation, facile à éviter tout de même avec tram, vélo, ou à pied !
C'est vraiment une ville merveilleuse, c'est un vrai bonheur d'y vivre. Il y a beaucoup de charme, avec une bonne ambiance, c'est vraiment un cadre de vie idéal.Et puis pour les amoureux de l'architecture et de la nature (ou pour les fins gastronomes, pour les étudiants, pour les pas étudiants, enfin pour tout le monde...), il y a plein de choses aussi à découvrir.
Quel dommage que cette ville soit si sale et si peu entretenue. C'est quand même pas dur de nettoyer les rues et les monuments architecturaux !
C'est une ville cosmopolite, très agréable à vivre.
Très belle ville agréable à vivre, joliment dessinée ! On s'ennuie facilement alors qu'on nous fait croire que c'est la fête.
Sympathique ville, en pleine expansion ! Ville de jeunes, ville de Bretagne.
Ville agréable mais l'accueil des nantais reste grandement à améliorer. Ceci dit Nantes possède nombre d'atouts absolument indéniables.
Nantes est une ville agréable dans l'ensemble, beaucoup de choix dans les activités et les commerces. L'aspect maritime, tant défendu par les Nantais, prête à sourire, surtout quand on constate les embouteillages aux retours d'escapades bord de mer et la pollution de l'Erdre et de la Loire qui limite les possibilités d'activités nautiques. Mais la ville a une belle architecture et c'est un cadre de vie qui vaut la peine que l'on s'y attarde.
Nantes est ma ville natale et j'attends qu'une seule chose : quitter la région parisienne et m'installer à Nantes.
Nantes est une ville très agréable. J'aime la beauté de son architecture. Et puis quel plaisir d'être à une heure de la côte...
Ville à dimensions humaines où il fait bon vivre. On apprécie vraiment de s'y balader, à pied, à vélo, en tram. De nombreux parcs, des rivières dont les berges sont aménagées permettent de se sentir en pleine nature alors qu'on est en ville. C'est une ville dynamique où on ne s'ennuie jamais. Proche de la côte pour des petites escapades en bord de mer, tout cela est un régal.
Très belle ville variée et vivante.
Nantes, une ville très agréable à vivre ! Habitant à Paris, je n'ai qu'une pensée venir revivre à Nantes.
Nantais depuis 1 an et demis, mon avis est partagé : les espaces verts sont nombreux et très bien entretenus, la proximité de l'océan est un véritable atout, les commerces de la périphérie sont très bien. Bravo aussi pour l'aéroport et les dessertes en train ! A l'inverse, j'ai été très déçu par la pauvreté de l'architecture, le manque de dynamisme incroyable du centre ville et une circulation très difficile. J'ai préféré Rennes et Bordeaux.
Nantes est une ville agréable à vivre : les cours d'eau qui la traversent, les espaces verts, l'activité culturelle et la  proximité de la mer contribuent à cette qualité de vie. Si le réseau de transports en commun est appréciable par contre la circulation est souvent difficile en voiture et même en vélo (les pistes cyclables relativement nombreuses n'étant guère sûres). Personnellement bien que n'étant pas natif de cette région, j'apprécie de vivre à Nantes, sur les bords de l'Erdre.
Ce que j'aime à Nantes : Les pistes cyclables, le tram, les nombreux espaces verts, la proximité de la côte et la dimension d'une ville à taille humaine. Ce que je n'aime pas à Nantes : La ville est peu ouverte sur les autres et pas assez cosmopolite. C'est une ville un peu endormie et on peut s'y ennuyer même un samedi soir. A Nantes, la pluie devient une distraction !
Ce que j'aime à Nantes : La tranquillité d'une ville de province tout en étant une grande ville avec un accès aux sports et aux activités culturelles aisés et variés. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les aléas des grandes villes, circulations et stationnement.
A quand Nantes, la capitale bretonne ? : Nantes est une ville agréable à vivre. Elle pourrait développer sa richesse en développant sa compétitivité économique. L?exemple Lyonnais est à suivre en cette matière. De grands groupes industriels y sont implantés. J?aime cette ville et je la veux encore plus riche et plus attrayante économiquement. Ce que j'aime à Nantes : Son cadre, ses espaces verts, son rayonnement régional. Son éducation : une des meilleures académies de France ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Un manque cruel d? identité bretonne. « La Bretagne, c?est ici, à Nantes, aussi. », faites-en votre slogan.
Nantes, je t'adore! : Nantes est LA ville où il faut vivre, elle est très agréable !         Ce que j'aime à Nantes : L'ambiance : vivre à Nantes est la meilleure chose qui me soit arrivée, les rues sont très agréables. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation.
La vie à Nantes : Ville où il fait bon vivre. Ce que j'aime à Nantes : La facilité pour prendre les transports (horaires souvent respectés) et les arrêts sont multiples. Ville qui offre beaucoup de divertissements et pour tous les âges.
Ce que j'aime à Nantes : C'est une ville jeune, à la fois populaire et bourgeoise. Elle est très dynamique et plutôt cosmopolite par rapport à sa taille. Sa taille est justement agréable car ni trop grande ni trop petite.On s'y s'en bien, le climat est très agréable et il y a une bonne mentalité: la mentalité de l'ouest. Elle est très proche de nombreuses stations balnéaires et il y a beaucoup de choses à faire en contact avec la ville mais aussi avec la nature, les tramways et les bus permettent de pouvoir aller à peu près partout sans voiture. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le manque de grandes enseignes pour le shopping.
Nantes la cosmopolite : Une ville assise sur la Loire, un pied en Bretagne et l'autre en Vendée. Tournée à la fois vers la mer toute proche et l'intérieur du pays (Pays de la Loire, Anjou, Vendée, Bretagne et bien sûr Paris). Ce que j'aime à Nantes : Malgré d'énormes problèmes de circulation, les dimensions de Nantes restent encore humaines. Ce que je n'aime pas à Nantes : La croissance exponentielle de la ville, à croire que la fable de La Fontaine "La grenouille qui voulait être aussi grosse que le b?uf" semble lui coller parfaitement. Nantes ne doit pas continuer de faire l'erreur de détruire systématiquement son patrimoine historique et architectural et de vouloir ressembler à une mégalopole sans harmonie et sans style.
Nantes est une ville à taille humaine. Le tramway et le réseau des bus facilitent les déplacements dans la ville. La ville est aérée grâce aux nombreux espaces verts. L'animation culturelle et associative est développée. Zone de contact entre la Bretagne, la Vendée et les côtes de Loire Atlantique qui permet un tourisme vert et balnéaire de qualité. Ce que j'aime à Nantes : L'ambiance d'une ville qui a su conserver le pittoresque de son histoire tout en restant ouverte à la modernité. Ce que je n'aime pas à Nantes : Comme toute métropole en construction, Nantes attire, s'étire et des problèmes de stationnements et de circulations automobiles sont occasionnés.
Avis mitigé : Une belle ville. Ce que j'aime à Nantes : Une belle architecture, une ville agréable mais où l'on privilégie le superficiel, l'effet spectaculaire. Ce que je n'aime pas à Nantes : La misère, le trafic toujours plus difficile d'année en année, surtout pour les gens de Nantes Sud, le désintérêt complet pour les commerçants qui y travaillent.
Ville étonNantes : J'y ai grandi depuis ma naissance : l'évolution grimpe, surtout la modernité dès 1990 avec les tramways, les espaces verts et les architectures contemporaines et bien encore d'autres. Il n'y a vraiment pas de quoi se plaindre ! Ce que j'aime à Nantes : L'évolution se modernise de plus en plus sans trop effacer le passé des immeubles, des endroits, etc. : l'histoire est importante. On pense beaucoup à la nature. Plus on y fait attention, mieux on supporte Nantes ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Trop de voitures et de bruits pour rien.
Ce que je n'aime pas à Nantes : Pas assez de parkings gratuits.
L'effet côte ouest : Ville très agréable à dimension humaine. Ce que j'aime à Nantes : Le tram, le centre ville aéré, les canaris, les restaurants, la rénovation des monuments historique (cathédrale, château, églises). Ce que je n'aime pas à Nantes : Le stationnement, la circulation (sens interdit).
Nantes est une ville dynamique, belle, qui pense à l'environnement. Ce que j'aime à Nantes : Son club de foot, ses transports en commun. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation.
Ville très agréable et dynamique : J'ai fait mes études à Nantes pendant 3 ans. C'est une ville ouverte (au monde, au progrès, sur l'océan) avec des gens pleins de joie de vivre. La ville est très agréable avec des rivières, des parcs, des îles. Ce que j'aime à Nantes : Sa situation : aux portes de la Bretagne, pas loin des longues plages de Vendée, d'Anjou. La joie de vivre des habitants et l'effervescence qui s'en dégage. Les nombreux espaces verts et la propreté des rues et des bâtiments. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les bâtiments gris, la circulation qui devient infernale et l'urbanisation à outrance (la ville explose d'un point de vue démographique).
Que du bonheur ? : Quelle belle ville ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Les immeubles parfois vétustes.
Nantes, ma ville : Établie depuis 26 ans à Nantes, je suis ravie d'avoir quitté Paris pour cette belle province. Ce que j'aime à Nantes : Le côté très province, une ville à taille humaine, le climat ni trop ni trop peu, la proximité de l'eau : rivière et océan, le conflit breton ou pas, le talent des jardiniers municipaux pour cette ville jardin. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation infernale, les travaux qui semblent ne jamais finir,  les futurs immeubles qui vont gâcher cette ville jadis "basse" et pavillonnaire.
Taille humaine et qualité de vie : J'ai choisi de vivre à Nantes depuis plus de 5 ans. Donc j'ai acheté sur Nantes. Mais mon travail est à Paris. Je viens à Nantes toutes les fins de semaine (samedi et dimanche), pour me ressourcer et respirer un peu d'air propre et nourrir mes yeux de sa verdure, m'éloigner des bouchons étouffants des grandes villes. J'attends depuis 3 ans d'être mutée à Nantes pour vivre pleinement. Ce que j'aime à Nantes : J'aime cette ville de taille humaine, sa verdure, son tram, ses activités culturelles et touristiques. J'apprécie beaucoup les ronds points qui sont fait de façon très intelligente, pour certains c'est un casse tête mais c'est parce qu'ils ne s'y connaissent pas. Ce que je n'aime pas à Nantes : Manque d'attachement de son origine bretonne. Manque un peu d'architecture. Le comble, ce sont les nouvelles constructions de plus en plus hautes qui mangent de plus en plus les espaces verts !! Dommage, car la ville commence à étouffer comme à Paris. On voit les mêmes signes aux heures de pointes ! Alors, il faut agir avant que ce ne soit trop tard pour cette ville qu'on aime tant.
Nombrilisme : Ville au potentiel énorme, complètement gâché. Ce que j'aime à Nantes : Une ville aérée, capable de dynamisme associatif.                   Ce que je n'aime pas à Nantes : La haine de l'automobiliste, l'organisation de la pagaille systématique : suppression des voies de circulation, particulièrement sur les ponts ; insécurité des quartiers périphériques ; rejet de tout ce qui n'est pas le c?ur de Nantes ; éteignoir sur le théâtre et les thèmes de conférences non contemporains.
A bas la voiture : Une politique globalement positive contre l'automobile qui signifie la lutte contre la pollution et le danger que représente l'automobile pour les usagers de la ville. Ce que j'aime à Nantes : Sa politique pour les transports alternatifs, contre la pollution dont est responsable essentiellement la voiture. Ce que je n'aime pas à Nantes : Pas assez de piste cyclable.
Une ville qui respire : Rien à voir avec une ville aseptisée, ou réductible à un emblème ou un monument. Nantes est en constante mutation. On croit la connaître, et elle surprend toujours.       Ce que j'aime à Nantes : Le sentiment diffus que tout y est possible. Le délire créatif de royal, de luxe, qui saisit la ville, et permet aux gens de se parler. Les restaurants, trop souvent ignorés, mais pourtant souvent très imaginatifs. La diversité des paysages et des formes urbaines. La gentillesse, la politesse et le sens de l'accueil. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'absence de véritable illumination des monuments, des places pas assez mises en valeur, pas assez de fontaines.
Ce que je n'aime pas à Nantes : Les bouchons, les prix de l'immobilier, les travaux quotidiens dans la ville, la diminution des espaces verts.
Tu ne me manqueras pas tant que ça : Nantes, c'est une ville qui jouit d'une très bonne réputation. Capitale administrative de la Loire-Atlantique, Nantes est une ville responsable, même pointilleuse. C'est une ville calme et bourgeoise, une ville qui s'éteint très tôt et qui se découvre très vite. Ce que j'aime à Nantes : Le calme, les transports urbains, la population, Guérande, Pornic, Saint-Gildas, etc... Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation, le manque d'infrastructure, les enseignes de bricolage fermées le dimanche, le manque d'attractions.
Très belle ville : Nantes est une ville très agréable et ayant du caractère, cependant la politique de circulation est absurde. En effet, réduire la fluidité ne fait qu'augmenter les bouchons ce qui ne fait qu'accentuer la pollution.
Avis sur Nantes : Faute de logement, j'ai dû quitter Nantes. Ce que je regrette, les parcs me manquent. C'est une ville agréable. Ce que j'aime à Nantes : A Nantes, ce que j'apprécie ce sont les transports qui permettent d'avoir des activités. Ces beaux parcs, ces magasins. Ce que je n'aime pas à Nantes : C'est un peu sale et c'est dommage de tout démolir pour reconstruire des immeubles aux loyers trop élevés.
Un rayonnement potentiel bloqué ? : Nantes est une ville dynamique, moderne, prospère et créative mais peu ambitieuse et trop locale, alors que c?est une ville qui a un potentiel énorme d'expansion que toutes les autres grandes villes françaises n'ont pas ! Elle peut rayonner à l'échelle européenne voir même à l'échelle mondiale de par son attractivité commerciale et résidentielle. Mais malheureusement, on joue trop petit bras pour exploiter l'opportunité que nous offre la demande de s'y loger ou d'y travailler. Ce n'est pas en faisant des lotissements en ville qui prennent de la place inutilement qu'on peut accueillir de nouveaux habitants qui ne demandent qu'à se loger, même de façon spartiate et à prix d'or ! De même en construisant le "super génial" quartier d'affaires européen avec des "low-rises" de 6 étages : il faut voir plus grand. Pourquoi pas un gratte ciel ultra moderne qui soit le plus grand d'Europe à la place du Tripode ? Quant au potentiel artistique, musical entre autre, qui est énorme et talentueux, pourquoi leur notoriété ne dépasse pas le 44, voir pour les plus chanceux le Grand Ouest ? Bref, la ville a des doigts en or mais il faut qu'elle émerge plus. Ce que j'aime à Nantes : Les transports en commun, les Canaris, la Tour de Bretagne et Atlantis. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le manque d'éclairage de bâtiments la nuit.
Né à Nantes et pas envie de partir toutefois... : Je suis né à Nantes et j'ai suivi son évolution depuis 30 ans. Je suis assez fier de ma ville mais toutefois il y a des choses que j'aimerais voir plus souvent et qui l'embellirait encore plus comme dans les très grandes villes mais tout en restant typique à elle-même : plus de grands monuments, de places, d'espaces verts et de grandes tours. Et tout ça sans détruire ce qui existe déjà et sans trop concentrer les habitations, plutôt en l'étendant. Ce que j'aime à Nantes : Ses origines. Ses monuments historiques. Son architecture. Sa facilité de déplacement en transports en commun. Sa proximité avec la mer. Beaucoup d'emplois notamment dans l'industrie aéronautique et navale. Ce que je n'aime pas à Nantes : Toujours des travaux !!! Rues étroites, circulation difficile, peu de grandes artères. Manque de grandes places, belles tours ou monuments architecturaux, de grands parcs... (au lieu de construire un nouvel aéroport !). Beaucoup de bâtiments moches ou ridicules.
Ma ville à moi ! : Nantes est une ville dynamique, moderne mais c'est aussi une ville d'art et d'histoire, verte et très respectueuse de son environnement, notamment par ses nombreux transports en communs propres! C'est une très jolie ville et j'en suis fier! On a aussi un bon maire et il ne faut pas l'oublier! Ce que j'aime à Nantes : Les transports en commun et les nombreux espaces verts. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le prix de l'immobilier, celui des bars, des restaurants et surtout des cinémas !!
Vivre à Nantes : Nantes est une ville agréable, au c?ur d'une région qui offre de nombreux contrastes (vallée de la Loire, façade atlantique, bocage...). Activité culturelle très diversifiée et soutenue. Ce que j'aime à Nantes : Art de vivre. Ce que je n'aime pas à Nantes : Place du commerce.
Ma ville : Arrivé depuis 15 ans, j'ai vu Nantes se transformer. J'ai eu de belles surprises (les façades de l'allée de Turenne, très réussies), comme des mauvaises (tous les axes du centre ville de 2 voies en 1), des bouchons en n'en plus finir (et cela empire avec la prochaine ligne de bus n°3). Ce que j'aime à Nantes : C'est une ville presque "trop" tranquille. On est très vite à la mer et aussi vite en campagne. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation (une horreur et je suis gentil !!!).
Le mirage aux alouettes : Ville qui devient de plus en plus insécurisée, le prix élevé des impôts. Ce que j'aime à Nantes : La proximité de la mer.
Nantes : le miroir aux alouettes : Une ville qui pourrait être très agréable à vivre si la pollution, le bruit, le stationnement et l'insécurité étaient gérés comme il se doit. Il reste encore beaucoup à faire pour valoriser son patrimoine. Ce que j'aime à Nantes : Proximité de Paris et de l'océan. L'architecture des bâtiments du 18ème siècle et du 19ème sans pourtant égaler une ville comme Bordeaux. Ce que je n'aime pas à Nantes : La saleté de la ville lorsqu'on la compare à bon nombre d'autres villes françaises et étrangères. La pollution due à un plan de circulation mal pensé aggravé par des travaux qui fleurissent de façon anarchique partout en ville. Les stationnements trop chers. La montée croissante du bruit en général (tapage nocturne en particulier) et plus grave de l'insécurité (présence en centre ville de marginaux et de dealers de plus en plus nombreux). J'ai encore assisté hier soir à l'arrestation de trafiquants à 19 h non loin de la Place Royale après avoir été témoin en juillet d'une arrestation encore plus spectaculaire sur le Cours des 50 Otages en fin d'après-midi !
Un patrimoine à découvrir : Halte touristique programmée à Nantes. Ville très vivante, moderne et plutôt accueillante. Ce que j'aime à Nantes : Magnifique cathédrale de lumière, Saint Pierre et Saint Paul. Monuments en pleine rénovation. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'amende de stationnement ultra rapide ! Signalétique pas trop évidente, mais bon... La Tour de Bretagne est une horreur !
J'adore Nantes : J'adore la ville de Nantes. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts, la clarté de la ville, on ne se sent pas oppressé comme dans certaines autres grandes villes. Nantes a gardé une taille humaine. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le trafic des véhicules.
Ce que j'aime à Nantes : Le centre ville pour ses monuments, la proximité de la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le désintérêt total pour le commerce de centre ville, les voies de circulation réduites (occasionnant des bouchons et donc davantage de pollution), le stationnement payant (soi-disant pour chasser les voitures tampons...), les travaux incessants, le cumul des mandats, le nombre de grandes surfaces et de galeries marchandes autour de Nantes, le fait que les commerces du centre ville ne pèsent que 20% du chiffre d'affaires de la ville.
Vivre à Nantes : Nantes mérite sa réputation de ville agréable. Il fait bon y vivre, personne ne peut s'y ennuyer, il y en a pour tous les goûts. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les problèmes de circulation.
Nantes, oui mais... : Le plaisir d'être promeneur sans trop de soucis. Ce que j'aime à Nantes : La douceur de vivre, le calme, le cadre de vie, etc. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'insécurité qui grandit dans certains quartiers et la pluie...
Vivre à Nantes : C'est le pied de vivre à Nantes, les rond-points c'est génial : on est pas tout le temps dans les bouchons, la verdure est bien présente, le tramway : rien à redire, en gros J'ADORE VIVRE A NANTES. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les quais de la Loire pourraient être améliorés pour de plus jolies balades.
Faire face à l'arrivée massive de population : Aujourd'hui, il faut plus d'une heure et demie pour sortir de Nantes lors des heures de pointe. C'est devenu un enfer routier. Voulant pousser les conducteurs à utiliser les transports en commun, la municipalité s'embourbe, car les usagers ne sont pas prêts de quitter leur bel engin, de plus en plus sophistiqué et de plus en plus important dû entre autre au marché du travail qui nous impose de bouger de plus en plus loin. De plus, plus les véhicules bouchonnent, plus ils polluent. Les prix des loyers, je sais, c'est devenu un problème national, sont surréalistes. La politique culturelle s'appuie sur de gros évènements qui coûtent chers au contribuable et ne profitent qu'à quelques personnes. Ce serait long de parler de tout, mais attention de ne pas trop s'endormir sur des lauriers qui cachent le ravin. Ce que j'aime à Nantes : J'aime assez les gens qui l'habitent. La mentalité est plutôt bonne. Le marché de Talensac est un endroit agréable et vivant...
Transports en commun : Il est très dommage que le tram ne soit pas privilégié. Il faudrait une ou deux lignes de plus. Ce que j'aime à Nantes : La Loire, ses abords, son dynamisme, de grands chantiers sont en cours. Ce que je n'aime pas à Nantes : Ses embouteillages, son manque de places de parking.
Trop de publicité pour Nantes ! : Tout est dit dans le titre... Je vis à Nantes depuis 5 ans, et franchement, je ne comprends pas pourquoi cette ville a une aussi bonne presse : ville où il fait le meilleur vivre en France... Il est sûr qu'on est tranquille ici, mais un peu trop ! Ce que j'aime à Nantes : La tranquillité c'est certain. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une ville très triste, des Nantais froids, les rapports entre les gens très réservés et distants. Et à part les quelques boutiques à faire en ville le week-end, la ville n'offre pas grand chose à faire (balades sur l'Erdre ou la Sèvre, bon et après ?). Et il faut rectifier le tir : nous ne sommes pas A COTE de la mer, mais à 1 heure de route et impossible d?y aller l'été. Quant aux plages autour de Pornic : c?est très décevant... pas de couleurs, vie morne. La vie est active dans les grands centres commerciaux tout autour du périphérique... il faut aimer !
Réponse aux commentaires précédents : Je suis assez étonné par certains commentaires. Je vis à Nantes depuis quelques années et à part les problèmes de circulation, je pense que Nantes est vraiment une ville intéressante et agréable. Je sors tous les week-ends ou presque et je ne m'ennuie pas ! Maintenant, il n'y en a peut-être pas pour tous les goûts ou bien il y a des difficiles... Quant à la côte Atlantique, il faut savoir qu'il n'y a pas que Pornic et ses grandes plages, il y a aussi la côte sauvage du Croisic au Pouliguen, il y a la Baule et Saint-Nazaire (pourquoi pas ?). Certes aux heures de pointe en été, il y a du monde sur la route des plages, mais il faut savoir ne pas faire comme tout le monde !!! Les côtes au nord et au sud de la Loire ont le mérite d'être très diversifiées... Chacun trouve sa grande plage ou sa petite crique ! Avis aux amateurs. Ce que j'aime à Nantes : La douceur de vivre, une ville ni trop grande, ni trop petite. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation est souvent difficile et il y a peu de place pour les vélos qui doivent souvent se battre avec les voitures.
La ville est pleine ! : Je suis de retour à Nantes après plusieurs années d'absence, la ville est toujours belle et agréable, mais elle est au bord de la surpopulation. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts, la gentillesse, la serviabilité des passants, la douceur de vivre. Ce que je n'aime pas à Nantes : Sa croissance effrénée, ses travaux permanents...
Nantes, Nantes, Nantes... : Je vis à Saint Herblain depuis 3 ans et j'ai toujours vécu dans la région nantaise. C'est une ville que j'aime beaucoup cependant elle devient chère, embouteillée et "ingarable". Ce que j'aime à Nantes : Les parcs de Nantes et des alentours (jardin des plantes, Gournerie, Chézine, Procé...), la proximité de la mer, bientôt le zénith, le musée des Beaux Arts. Ce que je n'aime pas à Nantes : Gloriette payante, le périphérique saturé, les loyers exorbitants, le temps gris.
Sympa mais... : Cela fait 10 ans que je vis à Nantes, il est vrai que c'est une ville sympa où l'on se sent bien rapidement, les espaces verts, j'adore. Mais côté stationnement : toujours payant partout et cher... Et moi qui empreinte le périphérique nord tous les matins et tous les soirs, c'est un engorgement permanent... C'est horrible !!! Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts (bien que Place Royal il n'y a plus rien). Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation en ville et surtout sur le périphérique.
La culture bouge ! : Une ville où il fait bon vivre ! Une nouvelle association vient d'ouvrir ses portes avec des conférences vraiment de grande qualité sur l'art, l'histoire, l'actualité : pour information ça s'appelle "Regards Croisés". Ce que j'aime à Nantes : La verdure et les ronds points.
Nantes la belle : C'est ma ville de naissance, et je l'aime tellement que je m'en rendais malade quand je la quittais, (j'ai vécu 20 ans en Bourgogne) et nous sommes vite revenus vivre à NANTES que nous ne quitterons plus. Ce que j'aime à Nantes : Ses parcs, son histoire, sa beauté... Ce que je n'aime pas à Nantes : La saleté des rues, le nombre de clochards ou de sans domicile fixe ainsi que des jeunes qui squattent place du commerce.
Naoned : Nantes est une ville très agréable où il fait bon vivre, elle est riche culturellement, historiquement, esthétiquement. Le mélange de verdure et de bâtiments anciens fait tout son charme, les Nantais, les artistes qui exposent un peu partout. Les trams qui créent des embouteillages mais qui à long terme vont être un atout essentiel contre la pollution, il suffit que les gens s'éduquent pour respecter l'environnement. Comparé à beaucoup de villes en France, on étouffe pas ici. Ce que j'aime à Nantes : La culture amateur dans notre ville. Cette culture artistique présente dans le centre ville, les jardins, les monuments, la Bretagne présente partout, la mer à proximité. Une heure c'est vraiment la proximité pour avoir la chance de changer d'univers ! Ce que je n'aime pas à Nantes : La politique, le besoin de supprimer les petits lieux de diffusion, par les lois anti-bruit, et autres contraintes juridiques qui ne font que tuer à petit feu voire à grand le centre ville. Les énormes centres commerciaux avec les parkings gratuits qui signent l'arrêt de mort des petits commerces.
Aurait pu mieux faire : Je connais Nantes depuis fort longtemps et je n'aime pas ce qui en a été fait. Ce que j'aime à Nantes : La Loire, l'Erdre et la Sèvre ainsi que les espaces verts. La mer pas trop loin, mais inaccessible l'été, à moins d'être Baulois le week-end (la seule quatre voies vers le bord de mer et ce depuis des années, chercher l'erreur !). Les amis que j'y ai (heureusement, ça aide) et cette magnifique ouverture vers l'océan. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'insécurité, le centre ridicule et sans intérêt. La ségrégation nord-sud (regarder les transports en commun), les prix exorbitants de l'habitat (merci l'effet côte ouest), la pluie, la circulation impossible quelle que soit l'heure et les bouchons.
Une visite à Nantes : Les urbanistes et autres responsables de voirie semblent avoir atteint de curieux objectifs : la circulation est impossible et la vitesse à pied est deux fois plus grande que celle des transports en commun. Sachant qu'un rond point bloque la circulation dans toutes les directions dès qu'une issue est saturée, on a mis un rond point tous les 50 à 100 mètres en réservant les feux de signalisation au seul croisement des trams ou à quelques passages cloutés. Les larges ponts traversant la Loire près du centre sont à deux voies de circulation (sur 8 voies possibles), une dans chaque sens, d'où une paralysie complète de la circulation nord-sud entre 17 à 19 h. Je pensais que les arbres se plantaient en bordure des axes (cf. Champs Elysées), ici on les plante au milieu. Les conducteurs de taxis ou de bus sont lassés ou excédés, tout comme nous, pauvres touristes. On évitera le prochain congrès médical à Nantes ! Ce que j'aime à Nantes : La situation géographique, la Loire majestueuse, la verdure partout. La paralysie des transports en commun ne m'a pas permis d?en découvrir plus car on est confiné au centre ville. Le château des Ducs est fort attrayant, mais fermé aux visiteurs depuis 3 ans et demi pour réparations. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'impossibilité de se déplacer.
Une ville agréable : Une ville agréable, dynamique et accueillante... c'est déjà énorme ! Ce que j'aime à Nantes : La sympathie des nantais et le dynamisme de la ville : ce sont les premières impressions que j'ai eues à mon arrivée à Nantes. Ce que je n'aime pas à Nantes : Certains nantais sont trop bretons, ce qui en fait une ville qui s'éloigne parfois de la Bretagne.
Bien agréable : Une ville plutôt accueillante et agréable avec des gens bien sympathiques contrairement à d'autres villes. Ce que j'aime à Nantes : Le quartier Graslin (le passage Pommeraye), Bouffay et Feydeau... Ce que je n'aime pas à Nantes : Les habitations vétustes.
Naoned : Il faut rendre Nantes à la Bretagne, au risque de voir s'effacer totalement l'identité et l'histoire de cette ville. Nantes est la ville où je suis né. Ce que j'aime à Nantes : Son patrimoine, le dynamisme de ses défenseurs, son histoire bretonne, ses environs, le vignoble, Guérande, l'estuaire... ses lieux de mémoire liés à la Vendée militaire, aux guerres franco-bretonnes. Ce que je n'aime pas à Nantes : La destruction systématique des quartiers populaires du centre (j'ai connu la place Viarme avant le béton), l'acharnement de la municipalité à faire de cette ville une ville lambda, sans âme et sans identité.
Humaine : Ville très agréable, dynamique et gaie. Ce que j'aime à Nantes : Son ouverture, son dynamisme. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le côté pervers de son essor : trop de travaux en même temps, une circulation éprouvante, le stationnement impossible : rendre le centre ville élargi aux piétons.
Nantes, tu me manques ! : La ville où il fait bon vivre. On a tout : commerces, culture... et un petit tour à la mer ou à la campagne se fait en un rien de temps. Ce que j'aime à Nantes : Tout et surtout depuis que je n'y vis plus. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les bouchons sur la route de St Joseph de Porterie.
J'y suis née : Une ville magnifique avec un lourd passé historique. Ancienne capitale de la Bretagne, son château des Ducs de Bretagne est un joyau. Ce que j'aime à Nantes : Son château, sa cathédrale, les vieilles rues, les vieilles maisons bourgeoises qui derrière leurs immenses portes cochères cachent des merveilles de jardins. Son passé de capitale Bretonne qui est toujours vivant, mais il faut vouloir le découvrir. La vie pourrait y être douce, il y a tout pour : la Loire, l'Erdre, la campagne toute proche et la mer à 60 km. Ce que je n'aime pas à Nantes : Depuis une bonne dizaine d'années, Nantes est malmenée, une circulation difficile, de grosses difficultés de stationnement, des transports en commun limités au centre ville, les prix de l?immobilier qui s'envolent et chassent la classe moyenne du c?ur de la ville. De grands chantiers dans le c?ur et les abords de Nantes. On veut attirer un certain genre de population sans tenir compte du bien-être des autres habitants. Nous avons dû nous expatrier à 20 km à cause du prix de l'immobilier quand mon mari a été remuté sur Nantes après 3 ans d'absence. Nous avions vendu notre bien du c?ur de la ville et en 3 ans les prix avaient tellement augmentés que malgré une situation financière correcte, nous n'avons pas pu revenir acheter dans la ville même. Je ne parle pas du parc locatif, c'est un vrai scandale. Croyez en mon expérience, je suis handicapée et tributaire des transports en commun, vouloir se déplacer dans ou vers Nantes relève du parcours du combattant et je ne parle pas du dimanche où, là, les gens n'ont carrément pas le droit de sortir car on supprime allègrement les transports. C'est bien pour les utilisateurs réguliers, qui habitent et travaillent près d'un accès, qui ont des horaires réguliers et classiques (genre scolaires ou bureau) et qui ne se déplacent que pour un trajet donné et invariable du lundi au vendredi ! Pour les autres... Tant pis, ils prennent leur véhicule, encombrent et polluent. Pour faire les 20 km qui me séparent du centre ville, en transport en commun, après 2 changements, je mets au minimum 1h, en voiture, il faut 20 min !!! Le choix, quand on l'a, est rapide, quitte ensuite à râler contre les embouteillages !!! Il faut évidemment faire évoluer une ville mais Nantes n'est pas et ne sera jamais Paris... Même en attirant par des pubs les Parisiens qui sont à la recherche du calme de la province, ce n'est plus vrai aujourd'hui... au contraire et avec des contraintes financières bien supérieures !!!
Une ville où il fait bon vivre ? : Bien classée dans le palmarès des villes de FRANCE où il fait bon vivre ? Ce que j'aime à Nantes : La proximité de la mer et rien d'autre, depuis des années, car c'est un chantier perpétuel. Ce que je n'aime pas à Nantes : Ses monuments en chantier depuis presque 10 ans (le château, la cathédrale...) que je tente de faire visiter aux touristes étrangers sans succès (à peine une photo possible du groupe devant le parvis de la cathédrale toujours encombré d'échafaudages). Bien sûr ses embouteillages qui nous empoisonnent la vie, des transports toujours en pleine transformation, des prix élevés au coup par coup, absents le dimanche et tard le soir... Il existe une volonté de chasser la voiture du centre... mais c'est impossible. Que l'on garde un centre piétonnier comme toutes les grandes villes, mais il ne faut pas rêver, nous prendrons toujours notre voiture pour aller au cinéma un soir ou dîner. Et pour un rendez-vous à 20h, moi qui habite sud Loire, j'ai intérêt à partir à 19h si je ne veux pas être en retard certains soirs.
NANTES : ville illusoire ! : NANTES est devenue une ville où il ne fait plus guère bon vivre. Tout est fait, depuis ces 15 dernières années, pour faire fuir les habitants à la périphérie nantaise. L'immobilier y est devenu hors de prix, les transports en commun essaient de suppléer la voiture mais sans succès ! Résultat, un centre ville qui s'appauvrit, et une périphérie qui s'agrandit ! Ce que j'aime à Nantes : Son cachet, ses eaux (la Loire et l'Erdre), son histoire et son architecture. Ce que je n'aime pas à Nantes : La politique routière, les choix urbains, l'illusion de croire que Nantes est au bord de la mer ! La ville n'a pas su faire face à l'augmentation trop rapide de sa population. Tout est fait aujourd'hui pour faire fuir la voiture du centre ville. Résultat : les habitants fuient le centre ville pour s'installer et faire leurs courses en périphérie dans les grands centres commerciaux. Comment peut-on imaginer de demander aux habitants d'utiliser les transports en commun (bus et tram) quand ceux-ci souhaitent se rendre dans le centre ville pour y faire leurs courses. Imaginez-vous en tant que client : rapporter vos emplettes dans le tramway surtout quand on est bien chargé ou avec des produits encombrants ! Désormais, vous n'avez plus aucune chance d'habiter dans le centre ville de Nantes ! Les prix ont tout simplement explosé !
Nantes, j'adore... : C'est une ville où il fait bon flâner le nez en l'air pour admirer les anciens monuments, les détails de balcons, de portes... Ce que j'aime à Nantes : Ce que j'apprécie avant tout, c'est la diversité... Le centre ville et ses boutiques... en quelques minutes vous vous retrouvez le long de l'Erdre, près des péniches et vous oubliez que vous êtes dans une grande ville. En 15 min, vous quittez la ville pour vous retrouver en campagne. Et encore 30 min plus tard, vous êtes en bord de mer... plutôt sympa non ? Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation, de plus en plus difficile... surtout au niveau du stationnement. Le manque d'animations le soir. Les nantais seraient-ils casaniers ?
Ce que j'aime à Nantes : J?aime l'amabilité, la cordialité de ses habitants. La cohésion et le calme des déplacements de foule, pour le 14 juillet par exemple. Les bourdonnements de la vie sociale et culturelle. Le dynamisme ambiant. La Loire, les espaces verts, la proximité de l'océan. La cathédrale, les petites rues avec de hauts murs de pierres coiffés de mousses et de fougères. Nantes ville intime et ouverte... Ce que je n'aime pas à Nantes : Je n'aime pas le vacarme incessant, les sirènes des véhicules d'urgence, des véhicules de police (même après 23h !)? Cette agression sonore devient insupportable. Je n'aime pas voir le port vide, sans vie, sans mémoire, bouche béante sur des espoirs de voyages... Je n'aime pas la "couleur chocolat" de l'eau de la Loire dans le port.... Je n'aime pas les opérations immobilières qui investissent nos carrefours, nos lieux traditionnels de rencontre et d'échange, faisant disparaître le petit commerce de bouche au profit d'agences bancaires...
Nantes : Je ne connais que peu la ville mais ça à l'air d'être chouette, surtout que je n'ai pas de voiture. La voiture en ville est une vraie plaie pour les gens qui aiment se balader dans les rues de Nantes. Alors je trouve très bien que l'on enlève la voiture peu à peu du centre ville. L'aéroport est très bien fait.
Nantes : Une ville magnifique qui me manque tellement... Habitant sur la Côte d'Azur, je n'ai jamais pu retrouver une ville avec une âme aussi profonde... Ce que j'aime à Nantes : Sa culture, son charme, son architecture, son ambiance. Bref, presque tout... Ce que je n'aime pas à Nantes : Les embouteillages (quoi qu'ils ne soient pas pires qu'à Nice) et ses multiples travaux qui durent indéfiniment...
Mes avis sur Nantes : Quel dommage de voir tous ces travaux en même temps, les touristes ne s'y retrouvent plus et certains demandent par où passe-t-on pour aller là ? Même pas une carte postale à acheter le dimanche, tout est fermé !!! Ce que j'aime à Nantes : J'aime Nantes, c'est ma ville, j'y suis née, mais je regrette les petites boutiques du centre ville. Ce que je n'aime pas à Nantes : Tout a changé, on ne s'y reconnaît plus, c'est dommage : à tout vouloir changer on gâche tout.
Nantes : peur de changer ? : C?est la deuxième fois que je viens, voir des amies qui se sont installées à Basse Goulaine, charmant petit bourg. Les gens sont calmes sans agressivité, et aimables. Je sais qu?à certaines heures il y a des bouchons mais je n?ai jamais vu des bouchons aussi calmes. Habitant dans le Val de Marne, je connais Paris et ses bouchons : ça n?a rien à voir avec Nantes, il ne faut pas paniquer quand il y a un petit bouchon : venez à Paris ou à Nice ou d'autres villes. Le BusWay est pas mal, pour moi touriste occasionnel, je trouve ça bien de faire des parkings au dehors de la ville comme font certaines villes d'Europe, comme Pise, Rome, Madrid obligées de laisser les cars et voitures en dehors de la ville. J?ai vu aussi que la banlieue de Nantes se rempli de centres commerciaux étonnants. Nantais, vous en avez marre des travaux, mais ces travaux sont faits pour les générations à venir et le changement vous fait peur ??? Pour l?immobilier les prix restent stables, selon les statistiques d?octobre sur Nantes et ses environs. Ce que j'aime à Nantes : Les bus, le tram, le cadre de vie, une ville qui change. Les nombreux espaces verts et les cours d'eau. C?est accueillant, aimable, je suis venu deux fois et deux fois j'ai été bien accueilli : bonjour, merci, au revoir et le sourire. Peut être dois-je venir y habiter ?
Les voitures : C'est une ville très chaleureuse et qui gardera toujours son histoire ancienne, ses rues, son château. Les transports nous promènent facilement d'un point à un autre. Bravo !!! Ce que j'aime à Nantes : Les transports en commun, qui rendent les accès plus faciles, la restauration très variée, les cafés aussi... Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation et le manque de courtoisie des individus sur la route !!!
La ville où il faut vivre ! : C'est la meilleure ville de France devant Bordeaux ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Les transports en commun la nuit, les embouteillages aux heures de pointe.
CIRCULATION IMPOSSIBLE : C'est une ville dortoir et pourtant bruyante, à 35 min du bord de mer. Ce que j'aime à Nantes : Les nombreux magasins de la périphérie car le centre n'est plus accessible. De toutes façons, dans le centre, il ne reste plus que la FNAC et des banques...
-
Retour aux origines : Nantes m'a fait connaître mes origines. Mes ancêtres sont venus de Nantes pour s'établir au Québec. C'est ce lien qui m'a amenée à Nantes. Ce que j'aime à Nantes : Une ville paisible remplie d'histoire que l'on peut découvrir sans la pression des grands sites touristiques.
Nantes, pas si belle : Nantes est une ville dynamique, mais qui n'a pas la splendeur d'une ville comme Bordeaux et je dirai même que Rennes. Le centre ville n'est pas terrible, il ne fait pas chaleureux, il faut faire des kilomètres pour aller d'un magasin à un autre. Cela manque de vie, contrairement à ce que je peux entendre. Rennes et Bordeaux sont de loin beaucoup plus sympathiques et agréables. Ce que j'aime à Nantes : La proximité de la mer. Une ville très propre. Les transports en commun très agréable dans l'ensemble. Ce que je n'aime pas à Nantes : La froideur du centre. Un peu trop de frime chez les gens. Une ville qui manque de piment, d'un peu de folie.
Nantes une superbe ville ! : La ville de Nantes est une des meilleures en France, pour ne pas dire la meilleure ! Il y fait bon vivre, pas loin de la mer, un climat doux, bien desservie par les transports, bref, j'y suis allé 2 fois et j'ai adoré, de plus sa périphérie est superbe avec des villes côté campagne comme Saint-Herblain et bien d?autres, et des villes magnifiques côté mer, comme Pornic, la Baule, etc. J'adore et étant de la région parisienne, je n'ai qu'une envie, venir vivre et travailler dans cette magnifique région !!! Ce que j'aime à Nantes : La propreté des rues, le climat, la verdure, les transports, le cadre de vie, etc...
La métropole régionale comme on la rêve : Nantes représente la grande métropole de région telle que l'on peut la rêver. Tout ce que l'on peut attendre d'une ville de ce gabarit s'y trouve, avec la qualité en plus, une âme unique et palpable, et une situation enviable. Et ce qui renforce d'autant plus le sentiment d'admiration face à cette métropole est que d'énormes projets sont en marche, dans tous les domaines. Nantes est appelée à devenir une ville qui compte, enviée de ses voisines. J'ai hâte de voir un portrait de cette cité dans 5 ou 7 ans : développement urbain, économique, architectural, immobilier, culturel, des transports, et le tout dans un souci écologique et de qualité de vie, j'ai le sentiment que Nantes est sur une pente très très ascendante. Ce que j'aime à Nantes : A peu près tout. Et surtout les grands projets urbains en voie de concrétisation, qui vont transformer la métropole de manière significative. Ce que je n'aime pas à Nantes : Certaines zones qui ont mal vieilli, et qui font encore tache sur le territoire. Mais cela est appelé à évoluer.
Nantes : Ayant des amis Nantais, j?ai beaucoup entendu parler de cette ville comme étant une merveille. J?ai du me rendre à l?évidence que Nantes n?est une jolie ville que dans les propos de ces habitants. Pour ce qui est de sa qualité de vie, je n?ai pas su trouver ce qu?elle avait de si particulier. Ce que j'aime à Nantes : Ce n'est pas non plus une ville moche, mais il n'y a rien de particulier. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le côté prétentieux de cette ville qui n'est rien de moins qu?une ville française de taille moyenne mais qui aime se proclamer grande métropole.
Ville de mon coeur : Agréable à vivre, belle ville, gens sympa, prêts à aider. J'y suis née et même si je suis partie à l'étranger, j'aime toujours y retourner pour me promener dans les rues. Ce que j'aime à Nantes : Les rues piétonnes, le tram, le quartier de Bouffay, la tour LU, le marché de Noël, les restos, la rue Crébillon, la place Royale... Ce que je n'aime pas à Nantes : La place du Commerce de moins en moins sécurisée.
Nantes la terrestre : Nantes est une ville superbe mais qui tend à oublier son passé. Elle tente cependant de renouer avec son histoire maritime récente avec l'aménagement de l'île de Nantes. Le climat y est doux, la vie agréable et la culture omniprésente... Ce que j'aime à Nantes : C'est une ville jeune et dynamique, où l'on trouve toujours à s'occuper. Les animations y sont innombrables, et la population me semble sympa (je ne dis pas ça parce que je suis nantaise !). Le mélange d'architectures moderne et contemporaine donne un caractère unique à la ville. Ce que je n'aime pas à Nantes : Originaire de la cité des Ducs, je fais ma thèse de doctorat sur l'architecture médiévale à Nantes, et je m'aperçois quotidiennement que cette période laisse indifférente la majorité des Nantais, qui semble vouloir oublier le passé médiéval breton de la ville. Je ne suis pourtant pas pour un quelconque rattachement...
Mouais... : Avant de la voir pour la première fois, je m'imaginais une ville superbe, mais je dois bien avouer être tombé de haut. Ce n'est pas la ville la plus laide et inintéressante que j'ai vu en France, mais franchement, il faut arrêter de l'encenser comme on le fait actuellement, il n'y a rien d'exceptionnel dans cette ville, juste un effet de mode qui la place dans le peloton de tête des villes les plus agréables de notre pays, mais rien de plus. J'y suis allé à plusieurs reprises, j'y vais encore assez souvent (pour y voir de la famille), et je constate que les nantais prennent la grosse tête dès qu'il s'agit de parler de leur ville... Visitez donc Strasbourg, Dijon, Rennes ou Toulouse et vous verrez que Nantes ne mérite pas forcément son statut... Ce que j'aime à Nantes : La propreté de la ville. Ce que je n'aime pas à Nantes : La place du Commerce (pourtant place centrale) qui n'a aucune âme, certains quartiers en dehors du centre ne sont franchement pas extras, les bords et les quais de la Loire ne sont pas mis en valeur, l'architecture nantaise est décevante, même le tram est moche (blanc et vert !)...
Une ville sympa : Nantes est une belle vie où il fait bon vivre. Les Nantais sont accueillants et prennent le temps de vivre. La présence d'un terroir auquel les gens sont attachés. Ce que j'aime à Nantes : Sa proximité avec la mer, de nombreuses activités, de nombreux transports qui facilitent les déplacements professionnels et privés (train, avion...). Ce que je n'aime pas à Nantes : Les prix de l'immobilier qui flambent (mais bon, c'est général en France...).
Bof... : Nantes est une "moyenopôle" qui veut ressembler à une grande. Ces espaces verts sont vraiment agréables mais il n'y a plus de centre-ville... Ce que j'aime à Nantes : Des espaces verts. Proche de Paris, proche de l'Atlantique, proche de la Bretagne... Le dynamisme de l'emploi. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les nantais ne sont pas accueillants. Rouler est une horreur. Le centre-ville est sans âme. Peu de bars pour faire la fête... Tout est cher.
Une ville qui s'enferme : Nantes fait un trait sur le Sud-Loire en augmentant le nombre d'habitants au km² sur des sites déjà bien encombrés (Île Beaulieu) et en ne construisant pas assez de passerelles avec le Sud de l'agglomération. Ce que j'aime à Nantes : Son dynamisme économique, son dynamisme culturel. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation, le tout transport en commun, le manque de stationnement.
Ville dynamique et agréable : Ville dynamique et agréable. Ce que j'aime à Nantes : Les musées et les cinémas. La campagne autour de la ville est très belle (bords de Loire). Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation automobile très peu fluide.
Agréable à tout âge : Une ville aux 2 visages, un pont entre terre et mer, patrimoine ancien et moderne, calme et agitation, on y trouve ce que l'on cherche. Ce que j'aime à Nantes : Le dynamisme culturel, les couleurs, la convivialité, les grands espaces qui côtoient les petits quartiers. Les coins de calme entre chaque artère... Ce que je n'aime pas à Nantes : Le stationnement... et la pluie.
Nantes vue par un nanto-nantais : Je n'ai jamais vu Nantes aussi embouteillée que ces derniers mois de 2006... Vive l'arrivée du Busway et le nouveau plan de circulation pire que le circuit c?ur précédent. Ce que j'aime à Nantes : Ses alentours : Vallée de l'Erdre, le Vignoble et la Côte Atlantique. Ce que je n'aime pas à Nantes : Son peu de dynamisme économique, Nantes se repose sur ses lauriers et est en train de se faire distancer nettement. Ses bouchons du centre ville et le périphérique constamment embouteillé.
Une ville qui n'a pas à rougir de ce qu'elle est : Quoiqu'on dise sur Nantes, qu'il fait bon y vivre et elle n'a pas à rougir de ce qui la constitue. Il ne faut pas croire que la vie y est totalement rose, que tout est beau, qu'il s'agit d'une ville idéale sur tous les points ! Nantes n'est pas une ville qui est faite pour plaire. C'est sûr que si l'on se base uniquement sur ces croyances, la découverte des façades sombres des quartiers entourant le port, par exemple, risque d'en décevoir plus d'un. Nantes n'a pas à être un refuge pour Parisiens, c'est avant tout une ville qui a une âme, un passé et une histoire très riche ; de sa fonction de cité des Ducs de Bretagne, jusqu'à son importante activité portuaire (traite négrière, entre autres). Nantes est donc une ville que j'apprécie par la multitude de facettes qu'elle offre (du port jusqu'aux bords de l'Erdre, en passant par le Château des Ducs), par son dynamisme économique et culturel (l'un des plus grand Zénith de France), et par son centre ville, très agréable à fréquenter et d'une propreté exemplaire, comparé à certaines villes du Sud, horriblement sales. Ce que j'aime à Nantes : L'architecture du centre ville est parfois décriée ; il y a plus beau mais je l'apprécie, contrairement à des villes comme Tours, qui jouissent d'une bonne image mais qui m'ont terriblement déçu. J'apprécie également la qualité des transports en commun et notamment le BusWay qui s'avère très pratique pour les habitants du Sud-Loire dont je fais partie. Quant aux projets urbains de l'île Beaulieu, ils s'annoncent fort passionnants. J'aime également flâner en  centre ville où le piéton est roi, profiter des verdoyants quartiers bordant l'Erdre. Vivement que le château rouvre ses portes ! Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation y est difficile mais, à moins que je ne me trompe, c'est un peu pareil dans toutes les villes françaises de cette taille non ? Cependant, la politique anti-voiture commence à avoir ses limites et la suppression de voies de circulation devient abusive. Je reproche aussi le potentiel de développement économique peut-être mal exploité.
Ce qui l'en reste : Très très belle ville, sûrement, mais avant la guerre de 1914. Depuis la ville s'est transformée peu à peu, mais pas dans le bon sens. Le centre se meurt, ses commerces aussi. Lyon, Bordeaux, Rennes, et bien d'autres villes sont certainement beaucoup plus agréables aujourd'hui que notre pauvre Cité des Ducs. C'est bien dommage. Ce que j'aime à Nantes : Ses parcs, musées et quelques vestiges de son passé industriel et portuaire. La campagne toute proche, la mer à une heure de voiture à l'aller. Ce que je n'aime pas à Nantes : Son centre ville triste, sa circulation très difficile et peu compréhensible. Des mises en chantier en dépit du bon sens. Un périphérique qui fonctionne très mal, des travaux au pont de Bellevue qui n'en finissent pas, et un résultat à terme qui semble douteux, pour une facture qui ne le sera moins.
Ville où il fait bon vivre, je rie... : Nantes est une ville polluée et engorgée grâce à la municipalité qui a tout fait pour réduire le trafic routier et les facilités de stationnement. Attention aux PV en cas de dépassement de ticket. Ce que j'aime à Nantes : La pluralité des restaurants, les espaces verts, le très beau parc de la gare. Ce que je n'aime pas à Nantes : Ses marginaux en nombre impressionnant sur le centre ville et ses vendeurs de stupéfiants à chaque coin de rue de la place centrale de Nantes. Ce n'est pas très rassurant quand on sort le soir en famille.
Nantes vue d'une normande et ex-parisienne : Nantes est une bonne ville de province. Ce n'est pas la ville prestigieuse que l'on veut bien nous faire croire. De toute façon, rien ne sert de faire de Nantes une ville prestigieuse et branchée, car il y a des gens normaux qui eux, n'ont rien d'exceptionnel, et ceux moins favorisés, et qui ont le droit de vivre dans une ville qui les respecte. Ce que j'aime à Nantes : Le côté respirable. Le côté encore campagne et provincial. L'environnement proche : vignoble, rivières, mer. Le Port. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation dans le centre ville : incompréhensible. Je plains les gens qui ne connaissent pas la ville, il est très difficile de se déplacer car la signalisation est médiocre. Beaucoup de rues à Nantes sont à double sens alors que l'on croirait qu'elles sont à sens unique. Le décalage de population entre l'hiver avec tous les étudiants et l'été où il n'y a plus personne (ni même de touristes d'ailleurs...). Pour voir quoi ? Des musées vieillots, des châteaux en travaux. Également le peu de monde dans les rues, dans les commerces, quand on a passé le centre ville. Et pas assez de transports en commun le soir. Cela prouve bien que Nantes, ça n'est pas encore Paris.
Agréable mais peu mieux faire : Ville agréable mais qui semble s'endormir sur des acquis. Il y a tellement de choses à faire pour améliorer la vie des citoyens au quotidien. Ce que j'aime à Nantes : La Loire en amont, les plages en aval, la proximité des paysages du vignoble, l'architecture de certains édifices publics ou privés, la densité commerciale et sa concurrence. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les zonards en centre ville, la circulation très difficile, les transports en commun qui sont de véritables bétaillères et souvent mal fréquentés, l'absence de commerce haut de gamme, le comportement de nombreux commerçants du centre ville, l'absence de grands cafés. En fait, tout ce qui favorise l'animation d'un centre ville.
La capitale de la façade Ouest : L'une des villes les plus agréables en France. Ce que j'aime à Nantes : Son dynamisme, sa politique en terme d'urbanisme et de culture, sa gastronomie, son fleuve et sa rivière, son image, son caractère international. Ce que je n'aime pas à Nantes : Son périphérique aux heures de pointe.
Ville faite pour les épicuriens ! : Elle mérite bien son titre de ville la plus agréable d'Europe. Ce que j'aime à Nantes : Les transports, les espaces verts et la qualité de vie formidables !!! Les commerces fermés le dimanche ! Je salue le courage du maire face aux différents lobbies !!! Le fait qu'on ait gardé les anciennes rames de trams qui sont bien plus agréables, silencieuses et pratiques que les nouvelles, et je suis bien placé pour connaître leur niveau sonore... Ce que je n'aime pas à Nantes : Le périphérique devrait être à 2x3 voies. Il devrait y avoir plus de parkings. La volonté de détruire toutes les maisons individuelles pour y construire des zones d'immeubles, il vaudrait mieux des immeubles plus densément peuplés et plus hauts tout en étant moins nombreux.
NANTES LA GRISE... LA BELLE : Habitant la périphérie depuis bientôt 10 ans, je suis une fan de cette ville qui ne cesse de me surprendre, me séduire, m'émouvoir... Par un passé lourd et douloureux, par une image souvent faussée, elle déploie tous ses efforts et ses forces afin de devenir une Grande ville provinciale, métropole culturelle et commerçante. Ce que j'aime à Nantes : J'aime NANTES le matin, sur les quais, j'aime ses quartiers  oubliés en plein essor, sa saveur, sa couleur... Ce que je n'aime pas à Nantes : Les râleurs anti-travaux, anti-progrès, anti-tout... qui n'ont pas encore compris que NANTES BOUGE ET FAIT TOUT CE QU'IL FAUT POUR RENAITRE ENCORE PLUS BELLE PLUS ET AGRÉABLE... Les travaux sont la suite inéluctable d'une ville en plein essor, laissons-lui le temps de s'adapter à sa croissance soudaine.
La forme d'une ville : Natif de la Cité des Ducs de Bretagne, vous comprendrez que mon humble avis ne sera jamais objectif sur cette ville, prenez-le donc comme tel. J'ai vécu à Rennes, Paris et en Espagne et puis vous assurer que Nantes est une ville exceptionnelle par son passé, son architecture, son esprit, sa forme, son magnétisme. Ce que j'aime à Nantes : L'air du large. Les magasins fermés le dimanche malgré les grincheux... Le courage de faire des travaux, c'est-à-dire d'évoluer. Le dynamisme économique. L'esprit pacifique mais parfois frondeur des gens. La tolérance des gens et leur discrétion (prise parfois pour de la froideur...). Le muscadet de 10h. Les alentours de la ville. Les quartiers oubliés des touristes et des bobos. Les quartiers louches à l'opposé d'une disneyisation programmée de la ville. Le côté "inclassable" de la ville : mi-bretonne, mi-angevine, à la fois grande bourgeoise et prolo, mi-chair, mi-poisson, juste ce qu'il faut pour faire une sirène. Le pont de Cheviré prévu pour que la ville s'échappe vers l'océan. Ce que je n'aime pas à Nantes : La déformation et la boboïsation du caractère portuaire de la ville. L'expulsion des classes moyennes vers la périphérie. La "culture" à tout prix. La médiocrité du FCNA ces dernières années. Le chemin de croix pour aller à Rennes ou Bordeaux en train.
NANTES et sa douceur de vivre : J'ai vu le jour à Nantes et ne l'ai jamais quittée. C'est une histoire d'amour entre elle et moi. Je ne suis pas bretonne ou autre... 57 années de douceur, d'amour et d'amitié. Que demander de mieux ! Ce que j'aime à Nantes : L'histoire trouble de Nantes, qui nous laisse un patrimoine architectural si beau ! Le nouveau tram et tout son réseau plus confortable que l'ancien, la douceur de son climat, cette Loire si magique et sauvage. Et ce jour tous les spectacles qui nous sont offerts... Ce que je n'aime pas à Nantes : La disparition de vieilles maisons pour des immeubles, la morosité naissante du quartier St Nicolas, la Tour Bretagne, le périphérique, et les crottes de chiens !!!
Une petite ville qui ne s'aime pas : La culture est partout à Nantes. Dès l'aéroport, on est accueilli par de poétiques phrases de Jules Verne, sur toutes les vitres. Jules Verne à qui Nantes avait donné l'amour du grand large... et qui est parti vivre à Amiens. Ce que j'aime à Nantes : A Nantes, j'aime les éclaircies inattendues, après de longues journées pluvieuses, la proximité de la mer, ses littoraux variés, dont beaucoup sont restés très "nature", la vallée de la Sèvre, les collines du Muscadet... J'aime bien aussi cette vie urbaine particulière qui transparaît encore dans les anciens quartiers industriels, une forme de fraternité ouvrière et masculine... qui disparaît parce qu'après les usines, ce sont les cafés qui les accueillaient qui ferment. Ce que je n'aime pas à Nantes : Ce que je ne supporte pas, c'est le mépris pour les habitants. On ne s'occupe que du qu'en dira-t-on à Paris. Les Nantais, eux, n'ont qu'à se sacrifier pour la Grandeur future de leur ville - et beaucoup le font d'ailleurs de bon c?ur (l'esprit patronage). Alors tant pis pour les établissements d'enseignement public en nombre insuffisant, et tous les équipements correspondants qui n'ont pas été prévus : cantines, équipements sportifs, établissements culturels de proximité... Tant pis pour les pylônes électriques qui ne sont pas près d'être enterrés, et tout le mobilier urbain qui est négligé dès lors qu'on sort du tout petit centre ville... Tant pis pour les petits commerces qui périclitent parce qu'on ne peut plus y accéder, qu'ils n'ont pas de distributeur, et qu'on a fait des ponts d'or à tel ou tel hypermarché... Tant pis enfin pour ces kilomètres carrés de petites maisons moches le long de rues moches qui forment et continueront de former l'essentiel de l'agglomération nantaise.
Nantes a été agréable : C'est curieux : les nouveaux Nantais arrivant souvent de région parisienne trouvent Nantes très agréable mais les anciens Nantais déplorent la qualité de vie qui ne cesse de baisser. Ce que j'aime à Nantes : Les parcs, l'architecture, la proximité de la côte. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation, le stationnement impossible à certaines périodes. Le manque de sécurité. En se promenant vers le parc de Procé, il n'est pas rare de voir des pitbulls en liberté. La drogue est également très présente. Les boutiques du centre ferment, les grandes surfaces sont trop nombreuses en périphérie...
A tous les grincheux? : Je suis de Toulouse et je suis à Nantes depuis 4 ans pour les études et maintenant pour travailler. Nantes ne dispose pas de tous les atout de mon sud-ouest natal, un climat moyen, un centre ville abîmé par les bombardements de 44 et les comblements de début du siècle, peu d?étudiants, pas de couleur (mur gris sur ciel gris), peu d?industrie? Et pourtant, la vie à Nantes est presque plus agréable, qualité des transports en commun, grands projets d?envergure, intelligents, conçus avec les gens, diminution de l?espace réservé à la voiture. Bref, Nantes est une ville bien gérée qui fonctionne correctement et pour le bien-être des Nantais. Et ça quand on vient du Sud, je peux vous dire qu'on ne le retrouve pas partout? Ce que j'aime à Nantes : Pouvoir me passer de ma voiture grâce à un super réseau de transport en commun, en clair la voiture elle ne me sert jamais? (J?ai habité en centre ville et en banlieue?)
L'ouest où il fait bon vivre : Toutes les qualités d'une grande ville (vie étudiante, très bon réseau de transports en commun, belle architecture, de nombreux bars, boites) et à 50 min de la mer. Ce que j'aime à Nantes : L'ambiance générale, la vie étudiante, une petite ambiance bretonne que l'on retrouve dans certains bars, l'Erdre et la Loire qui longent les bords de tram (ça a un côté reposant). Se balader la nuit dans le vieux Nantes. Ce n'est pas pour rien que c'est la ville la plus attractive de France ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Les prix de l'immobilier qui grimpent en flèche (le succès à ses inconvénients), les bouchons malgré le bon réseau de transports en commun. L'équipe de foot qui une fois n'est pas coutume ne brille pas cette année.
Ville agréable... pour qui ? : Nantes est une ville qui n'est pas vraiment belle, pas vraiment laide non plus, mais franchement aucun de ses monuments ne vaut le voyage... La cathédrale est très commune, le centre ville est très peu piéton et il est en train de mourir au profit des grands centres commerciaux de l'agglomération. D'autre part, c'est une ville très en retard sur les autres métropoles françaises sur beaucoup de points... Le Zénith n'est que très (trop) récent. Beaucoup de boutiques ferment en centre-ville, etc... Une ville extrêmement surfaite ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Sa position géographique : c'est une ville enclavée puisqu'elle se situe loin de Paris, des Alpes, du sud-est de la France et a fortiori de ses pays limitrophes. Son climat pluvieux et venteux est trop "ordinaire". Ses habitants qui la fuient le week-end pour rejoindre La Baule, etc... Sa région qui est franchement inintéressante au possible : plate, sans relief, des champs agricoles et des vignobles, pas de forêt, etc... Le phénomène de mode qui attire de nombreuses personnes dans une ville trop quelconque. Les prix de l'immobilier indécents pour des maisons laides, petites ou pour des appartement neufs à 5 000 ou 6 000 euros du m²...
N'exagérons rien : Il y a un discours ambiant "politiquement correct" selon lequel tout va mieux à Nantes qu'ailleurs. Ne soyons pas excessifs. Nantes est agréable sans plus. Beaucoup de visiteurs sont déçus de la réalité par rapport au portrait brossé par les médias. Les villes ont des effets de mode, Nantes en profite, tant mieux. Ça passera. On s'extasie beaucoup sur la culture mais il n'est pas certain que cela assure l'avenir d'une ville.
Ne soyons pas si négatif... : Nantes est une ville dynamique, qui apporte presque tous les services de toutes les grandes villes. Ceci n'empêche pas que c'est une ville agréable à vivre. Ce que j'aime à Nantes : La qualité presque irréprochable des transports en commun. Le côté accueillant et sympathique. Une ville très étudiante. Une ville aux portes de la Bretagne. Un lieu chargé d'histoire. Bien que certains disent le contraire : une circulation automobile tout à fait normale. Pas trop de bouchons. Il y en a mais comme dans toutes les grandes villes. Allez voir ailleurs pour modérer votre avis. De nombreux espaces verts.... Nantes et une ville dynamique qui sait s'adapter raisonnablement à notre monde. C'est une ville qui ne se laisse pas dévorer par la vieillesse, la lassitude, la pétrification... j'aime les villes qui bougent !!! Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens grincheux (comme dans toutes les villes) qui râlent contre tout : "cathédrale sans intérêt" (comme j'ai pu le lire dans les propos précédents), "de moins en moins de commerces de proximité", "trop de circulation automobile", "trop de grandes surfaces", bref une ville "banale" et presque "sans intérêt". Si c'est le cas, nous en profitons tous plus ou moins directement et puis c'est normal, le français n'est jamais satisfait de ce qu'il a, c'est bien connu non ? C?est vrai cependant que certaines façades auraient besoin d'être ravalées.
En réponse à Sophie d'Evreux : Cette ville respire la mer et le soleil en été ! Un climat parfaitement tempéré. Elle est géographiquement pas trop au nord, pas trop au sud !!! Nantes est aussi le berceau de l'Eléphant et ces "petites" poupées de 15 m de haut ! Bientôt Buren et les anneaux... son île aux 1000 projets culturels. Comment ne pas aimer Nantes... Ce que je n'aime pas à Nantes : La pollution, la circulation...
Réponse à Sophie d'EVREUX : Ne comparons pas Nantes à Évreux, à part le Beffroi, la Cathédrale, peut-être le Petit Opéra et la Mairie. La ville est quelconque, ordinaire, très mal reconstruite après la dernière guerre mondiale, et ne parlons pas des alentours et de son climat. Rien au point de vue culturel, une ville qui n'attire pas le tourisme. Ce que j'aime à Nantes : Une ville riche en monuments, en musées, en jardins, un centre ville agréable, sa propreté, la proximité de la campagne et de la mer, la Bretagne au Nord de la ville, au sud la Vendée, à 2 heures de Paris, son climat très doux, et les valeurs morales de ses habitants qui sous une apparence froide donnent leur amitié sans compter. Ce que je n'aime pas à Nantes : Peut-être que la ville de Nantes manque un peu de communication envers les habitants des petites villes avoisinantes, qui ont un peu peurs de s'aventurer dans le centre ville. Je parle en connaissance de cause, je suis Nantaise d'origine, et dans mes relations je me rends compte que les nouveaux habitants des petites villes côtières en retraite dans notre département ont une méconnaissance totale de cette jolie ville. Plusieurs fois j'ai fait visiter Nantes sur ma propre initiative et j'en ai été très fière. Bravo pour les nouveaux moyens de transports mis en place pour quelques euros et qui je l'espère inciteront les habitants du département à visiter Nantes.
Bien content d'être d'ici ! : Je vais essayer de rester le plus objectif possible, mais je reste très attaché à cette ville pour y être né et avoir vécu plus de la moitié de ma vie ici. Pas de folie ici, Nantes est parfaite si on veut vivre dans une ville à taille humaine avec tous les avantages qui vont avec (sorties, commerces, enseignements, balades, rencontres...), mais ne surtout pas penser que c'est la ville parfaite comme beaucoup de classements le laisse entendre. Ce que j'aime à Nantes : Comme tout le monde : la mer à 40 minutes de chez moi (petit privilège que bien des gens des terres nous envient). L'attachement que peut avoir la population pour notre littoral, les nombreux espaces verts (notamment le Parc de Procé et le Val de Chézine), les ronds-points, la diversité des sorties, les transports en commun, la campagne proche, les nouvelles rénovations qui donnent plus de beauté à la ville, les quais de l'Erdre, les hivers pas si froids que ça, l'âme de la ville retrouvée (Jules Verne, le Lieu Unique, les évènements, le Royal de Luxe...), le BusWay que bien des villes ferait bien de mettre en place s'ils ne veulent pas ruiner les contribuables avec un tramway, les Nantais en général qui sont souvent polis, ouverts d'esprit et bons vivants (même si on peut paraître un peu froids au début), la restauration des grands monuments de Nantes, les équipements sportifs, le Nord Loire et son architecture Bretonne en ardoise et dès qu'on a traversé la Loire les maisons en tuile qui donnent un aspect du début du sud de la France (même si on en est loin !), le vignoble, se balader en vélo dans les rues, et plein d'autres choses. Le Val de Loire est quand même bien sympa ! Ce que je n'aime pas à Nantes : La fermeture de l'Apollo (tant d'années après on le regrette encore le ciné à 2 euros), ceux qui critiquent cette ville et le département alors qu'ils ne connaissent qu'à peine le sujet, pas tant de choses que ça (mais je suis pas quelqu'un de très difficile).
J'y suis j'y reste : Nantais depuis 10 ans, j'ai tout de suite accroché à cette ville. J'adore la mer si proche, l'Erdre et la Loire, cette météo d'estuaire (comme à Bordeaux) qui nous envoie des hallebardes de pluie et l'instant d'après un grand soleil, le vent si fort. J'aime aussi la culture si présente et la facilité d'accès à tout, le Belem, Royal de Luxe... Mon fils y est né (7 ans maintenant) et tout ce qui est fait pour les enfants est fantastique : crèches, écoles, accès rapides à tout (parcs animaliers, musique, musées, centres de loisirs). Je suis bien. Ce que j'aime à Nantes : Le réseau de transports en commun, la qualité de vie et de l'air, la facilité d'accès à tout et toujours l'histoire présente partout. Les bars si joyeux. Et puis le calme, si agréable quand on vient de Paris. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le prix des loyers, la taxe d'habitation excessive, une certaine saleté dans les rues, l'immonde tour de Bretagne, la répression abusive du stationnement.
Nantes, pas si agréable que ça : L'image de Nantes en tant que super-ville est surtout construite par l'équipe municipale qui est excellente en communication. Dans la vie quotidienne, la ville n'est pas si agréable que cela à vivre. Ce que j'aime à Nantes : La qualité de la sécurité, les distractions pour sorties (bars, restaurants, cinémas) comme dans le quartier du Bouffay, place du commerce, etc. Ce que je n'aime pas à Nantes : Il est impossible d'y circuler en voiture. En vélo ou en moto, c'est extrêmement dangereux. On ne peut plus aller au centre en voiture. Les bus sont trop rares. Les très nombreuses distractions événementielles paralysent la ville trop souvent (quand on y travaille).
Ma ville d'adoption : En arrivant de Paris, il y a 20 ans, je pensais trouver à Nantes une ville de province lambda. Au fil du temps, je l'ai vu s'embellir et grandir pour devenir la métropole du grand Ouest. Ce que j'aime à Nantes : Ses grands espaces verts, la proximité de la mer, la douceur du climat, l'importance et la qualité de la vie culturelle, le réseau de transports public et la conservation du patrimoine, sage et avisée. Ce que je n'aime pas à Nantes : Étant donné la qualité de vie à Nantes, je ne peux que regretter la hausse des prix immobiliers... Je trouve aussi qu'en 20 ans les nantais ont hélas adopté l'air maussade des habitants des grandes villes...
NANTES ville ouverte : Nantes ma pris dans ses bras une après-midi de juin 1962, et j'aime cette métropole pour ses bienfait qu'elle m'a prodigué. Ce que j'aime à Nantes : Il fait bon vivre, la vie et très attractive, on si sent en pleine sécurité. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le FCNA qui dégringole.
Envie de s'installer à Nantes : En visite un week-end à Nantes, je n'ai absolument pas été déçue de mon séjour ! Au contraire, ayant envie de "fuir" Paris, Nantes me semble la ville parfaite (autant qu'un séjour bref peut laisser comme impression). Ce que j'aime à Nantes : L'accès facile en bus ou en tram (pas d'escalier comme dans le métro parisien qui transforme en expédition tout trajet avec poussette), le centre ville avec ses restaurants, l'accueil des habitants, son parc floral et les évènements culturels qui n'ont presque rien à envier à Paris, l'Erdre et sa lumière, la proximité de la mer... Ce que je n'aime pas à Nantes : J'ai assisté à une bagarre dans le tram entre deux ados dont une très violente qui m'a rappelé qu'aucune ville n'échappait à la montée de la délinquance même des filles !
Trop de crottes de chien, pas assez de passages cloutés : Une ville découverte il y a maintenant 5 ans (parisienne d'origine) et j'ai beaucoup de bonheur à y vivre. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts, se promener dans les parcs, flâner en centre ville, la proximité de la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : La saleté des rues... des crottes de chien partout, une horreur qui est incompréhensible (quartier Talensac, Edouard Normand par exemple)... et une circulation en centre ville qui est dangereuse. Les conducteurs vont vite (peu de ralentisseur) et les passages cloutés sont soit mal positionnés, soit ambiguës, ce qui donne aux conducteurs un alibi pour "accélérer".
Nantes : Après avoir vécu 9 ans à Paris, je reviens sur Nantes ou j'avais habité 4 ans. Le centre ville a pas mal changé, et le développement du tramway est un atout là où il s'est étendu. La ville agréable à vivre dans le centre de Nantes, active au niveau du commerce, des sorties, plus adaptée à une vie familiale que Paris. Quelques grandes parcs pour s'y promener, il manque tout de même de petits jardins publiques ou petits parcs, squares de proximité comme à Paris. Architecturalement, ce n'est pas une ville remarquable, beaucoup de quartier reconstruit après-guerre, cependant les travaux fait dans le centre à partir de la fin des années 80 ont amélioré les choses. Nantes est un bon compromis pour vivre une vie de famille, dans une grande ville active, non loin de l'océan, et la campagne n'est jamais loin, et pas trop éloignée de la capitale, ni de la Bretagne. Ce que j'aime à Nantes : La douceur des bords de l'Erdre, ou des quartiers environnants, les grands parcs. Le centre ville actif. Le tramway pratique, facilement accessible. Ce que je n'aime pas à Nantes : Centre de Nantes pas sûr le soir surtout autour de la place du commerce, et cela n'a pas évolué en 10 ans. Ville assez sale dans beaucoup de quartiers, beaucoup de crottes de chiens, autant voir pire qu'à Paris. Beaucoup de trottoirs ne sont pas adaptés aux personnes handicapées ou aux poussettes, il serait temps de les refaire (je ne parle pas ceux du centre ville, mais déjà rien que du grand centre). Éclairage de la ville vraiment mal pensé, surtout au centre ville. Déjà que de jour les passages pour piétons sont difficilement repérables, de nuit aux 50 otages par exemple c'est vraiment très mal conçu et dangereux. Depuis 8 mois que j'habite Nantes, ce que j'ai constaté en arrivant se confirme, à Nantes ou dans la région, les automobilistes sont assez agressifs, pressés, malpolis, roulent vite, et la circulation y est désagréable et beaucoup moins fluide qu'à Paris par exemple, c'est dangereux autant pour les piétons que pour les automobilistes.
Nantes, un mythe : Lillois d'origine, je suis installé à Nantes depuis plus de 2 ans. Après une première phase de découverte où j'ai appris à découvrir les quelques lieux sympas de la ville : Place du Commerce, espaces verts et Bord de Loire ou de l'Erdre, je suis bien vite redescendu sur terre. D'abord, Nantes n'est pas une belle ville architecturalement parlant et certains quartiers sont sales et dangereux. C'est une ville de l'ouest que tout le monde pense agréable et dynamique (comme moi avant) mais il n'en est rien. Comparé avec Lille, Nantes est en dessous à tous les points de vue (vie nocturne, architecture, dynamisme, transports...). Ce que j'aime à Nantes : Certains lieux, le tram très pratique même s'il n'est pas assez rapide. Son seul atout : être dans l'ouest et la proximité de l'océan, car il est très agréable d'y partir une après midi. Ce que je n'aime pas à Nantes : De plus en plus de choses. Nantes jouit d'une excellente réputation ailleurs en France et cela n'est nullement justifié, la meilleure preuve est que la plupart des touristes la quittent déçus et s'attendaient à beaucoup mieux.
Vivre à Nantes : Nantes serait une ville agréable si les chantiers étaient entièrement terminés avant d'en entreprendre d'autres. Ce que j'aime à Nantes : Une ville jeune avec de beaux quartiers et une situation géographique exceptionnelle. Ce que je n'aime pas à Nantes : Sa saleté, son insécurité, sa circulation, l'accueil dans les commerces.
Réponse... : Nantais depuis 2 ans, je peux vous assurer que cette ville est plus dynamique que Lille. La plus grande métropole de l'ouest avec Bordeaux... Économiquement survitaminée depuis 10 ans, sa croissance démographique est en plein boom jusqu'à 2020... 2030. Des évènements artistiques de premier plan au niveau national. Elle a l'avenir pour elle. Ce que j'aime à Nantes : Ville la plus agréable d'Europe en 2004, selon The Times. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation, les travaux.
Déception ! Fausse image ! : Je suis arrivé à Nantes une 1ère fois en 1990. Ma famille et moi avons été enchantés du cadre de vie, de la facilité des déplacements, de l'ambiance générale ressentie. Nous sommes ensuite partis 3 ans à Lille et depuis notre retour en 2001, ce n'est plus le Nantes que nous avions aimé. Les prix de l'immobilier ont abusivement augmenté sans justification de qualité, la circulation y est devenue infernale, le stationnement impossible. Cela se traduit par un énervement des gens dans la rue, une ambiance dégradée, des commerçants du centre frustrés et moins accueillants, bref un mal de vivre qui commence à se répandre. La réalité est qu'il y a "tromperie" entre l'image véhiculée par la ville et la réalité. Depuis longtemps, on sous-estime le degré de délinquance à Nantes, les voitures brûlées même dans des quartiers dits chics... Par ailleurs, je ressens personnellement une agression de la ville vers les habitants et je le vis comme un harcèlement et une privation de liberté : on veut m'imposer de prendre les transports en commun, on m'empêche de prendre ma voiture, on veut me refouler à l'extérieur, on supprime les places de stationnement, les parkings sont très chers, la police municipale "fait du chiffre"... En finale, je ne profite plus du centre-ville et je n'ai plus aucun plaisir à y aller. Je fais tous mes achats de Noël à l'extérieur ou par internet. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts, le choix d'activités culturelles, les nantais. Et aussi l'arrivée du Zénith à Saint-Herblain, le centre Atlantis avec les cinémas à Saint-Herblain, le centre commercial de Saint-Sébastien, le centre culturel de la Fleuriaye à Carquefou. Mais est-ce bien Nantes ? Ce que je n'aime pas à Nantes : La pression sur les automobilistes, la circulation et le stationnement. Ayant des enfants, les prix des transports en commun sont vraiment dissuasifs. La voiture s'avère plus économique. Je trouve excessif d'avoir dédié autant de voies aux transports en commun au détriment des voies pour les voitures. Je n'aime pas le sentiment d'insécurité (je crains pour mes enfants le soir après le cinéma place du Commerce) et la délinquance : vols de vélo, augmentation des nombreux vols avec effraction chez moi, des voisins et des amis sur Nantes. Je n'aime pas l'écart entre l'image forgée par la ville et la réalité de la vie à Nantes. Je n'aime pas le niveau des impôts locaux, la superposition de la structure intercommunale qui nous ponctionne, je n'aime pas le coût des ordures ménagères (ça fait cher la poubelle !). Je n'aime pas les double ronds-points.
J'aime Nantes ! : Je vis en centre ville depuis presque un an et j'ai vite été sous le charme de cette ville. Sans voiture, le réseau de transport en commun est très dense (à l'heure du développement durable, de l'écologie, comment peut-on encore se plaindre qu'on nous "empêche" de prendre sa voiture...), des parcs gigantesques et jamais bondés, la proximité de la mer... Quand je suis arrivé ici, on m'avait dit que les commerces du centre ville mourraient. Ben moi j'ai jamais vu autant de monde dans les rues d'une grande ville et ce, même en pleine semaine. De surcroît, je croise tous les jours des commerçants avec qui il est facile d'échanger 2 mots. Ce que j'aime à Nantes : Les transports, la vie culturelle, les commerçants, les parcs, les spectacles en pleine rue le week-end, la fermeture à la circulation de la cours des 50 otages le samedi. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les Nantais conduisent affreusement mal !!! (savent-ils ce qu'est un passage piéton ???), les chiens dangereux sans muselières, le peu de trafic des tramways et des bus le dimanche.
Avis de Krys : Beaucoup de voyous qui gâchent le décor et une vantardise et un manque de discrétion caractéristique. Création centralisée. Ville ambiguë ou l'identité flotte entre le spectacle et la réalité. Petit tour en rond pour fermer la boucle. Ce que j'aime à Nantes : La modernité, la lumière, certains parcs, les fleuves et leurs bateaux (bref, faut avoir le temps et l'argent). Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens frimeurs ou paumés, la création assez centralisée, le rejet des non Nantais et une agressivité "exemplaire" pour sa régularité (certains individus déséquilibrés). Les conducteurs fous-furieux, les ivrognes, le soir où l'on s'ennuie (pas beaucoup d'animation), l'anonymat et le danger que génère cette ville trop sombre le soir. La disparition de cinémas abordables pourtant bien situés. Le tram qui passe où il veut (une grosse partie de la ville oubliée). Il y a beaucoup à dire car les Nantais n'aiment pas se remettre en cause !
A Krys le niçois : C'est étonnant, les commentaires de Krys ("les gens frimeurs ou paumés") sont une copie quasi-conforme de ceux qu'on peut trouver sur ce même site à propos de... Nice. La seule différence étant que pour Nice, il y a beaucoup plus de gens qui laissent ce type de commentaire alors que là, il est le seul. Et pour le tram, je ne sais pas s'il passe où il veut, mais en tout cas il passe depuis plus de 22 ans alors qu'il est encore en travaux à Nice... Ce que j'aime à Nantes : La qualité des transports en commun, le fait qu'elle soit aérée, les parcs et jardins, le château, l'Erdre et la Sèvre, la gentillesse et la discipline des gens, et même... les prix de l'immobilier qui, bien qu'étant élevés, sont nettement inférieurs à ceux des grandes villes du sud. En aucun cas je ne retournerai dans ce sud que je connais si bien pour en être originaire (Perpignan) et y avoir habité plusieurs années (Montpellier). Je ne le dénigre pas mais je trouve la qualité de vie bien meilleure ici. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les bouchons, l'architecture de certaines villes de la banlieue et le climat parfois.
Réponse à Krys : Une belle ville accueillante, agréable, des gens souriants, serviables, sans être "collants", je ne comprends absolument pas l'avis de Krys, je connais des Normands pourtant difficiles d'adaptation, qui ont tout de suite aimé l'accueil des Nantais et ne reviendraient pas en Normandie maintenant. Ce que j'aime à Nantes : Tout en général, l'ambiance, la ville, son ouverture.
D'accord : Je suis d'accord avec les avis précédents, Nantes est une ville qui déçoit parce qu'elle n'a rien d'exceptionnel... Ce que j'aime à Nantes : Le climat doux, les parcs. Ce que je n'aime pas à Nantes : J'ai été déçu...
Nantes : paradis estudiantin : J'ai vécu deux ans à Nantes (entre 2003 et 2005) avant de retourner au Maroc. Après un mois de jeux de séduction de cette mystérieuse cité (galère pour trouver un logement devant des proprio visiblement réticent à mes atouts majeurs : étudiant et étranger), la magie a opéré et je suis tomber amoureux d'une ville riche par sa diversité humaine où le moderne rencontre l'authentique. Ce que j'aime à Nantes : Les cités universitaires, La Beaugeoire, la correspondance des TAN après les matches du FCNA, l'architecture du centre ville, l'Erdre, le petit bois, Launay-violette. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le dimanche à Nantes.
Nantaise à jamais ! : Je suis née à Nantes et même si mes racines sont partagées entre Nantes et le 974, je reste convaincue que Nantes est une ville agréable à vivre. Certes, elle n'est pas parfaite, mais quelle ville l'est ? Et il en est de même pour ses habitants. Il y a des gens très biens et même adorables, et d'autres qui le sont moins. Comme partout me semble-t-il. Alors s'il vous plaît, ne mettez pas tout le monde dans le même panier. De mon point de vue (pas très objectif certes puisque je suis née ici), je trouve qu'une grande majorité des Nantais sont accueillants et souriants. Et c'est pareil dans les "cités", comme certains disent. Je vis dans une de ces "cités" et les gens sont aimables et respectueux. J'aime Nantes et je le revendique. Oui, chez nous aussi, il y a des gens qui roulent mal. Mais c'est partout pareil, voire pire (ex : Bordeaux, où les piétons par dizaines traversent alors que le feu est vert pour les automobilistes). Donc pas de stéréotypes et au lieu de vous arrêter sur les défauts de Nantes, concentrez vous sur toutes ses qualités. C'est une philosophie de la vie toute simple non. Ce que j'aime à Nantes : Les parcs, les gens, sortir le soir, la proximité avec plein d'autres petites et moins petites villes très intéressantes, les facilités de transport en commun, la mer à 30mn de là, les châteaux, les animations estivales ou de quartiers, la gastronomie, les commerces (eh oui je suis une femme). Ce que je n'aime pas à Nantes : Les travaux un peu partout quand arrive l'été, les dimanches, le manque de ralentisseurs sur certaines routes, les logements non occupés (comme partout).
Ville où il fait bon vivre : Une ville agréable, dynamique et pleine de surprises. Ce que j'aime à Nantes : La proximité avec la mer, les animations, une ville toujours active. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les bouchons.
Nantais, des chanceux : Ville verdoyante et omniprésence de l'eau : Loire,  Erdre, Sèvre, Cens, Gesvrine, etc., et fleurie. Bonne politique de transports en commun et bonne lutte contre l'automobile. Beaucoup de villes devraient s'inspirer de Nantes, en particulier la ville de Lille, qui est tout à l'opposé. La voiture y règne en maître, on stationne où on veut, on jette ses ordure n'importe où, les transports en commun sont hyper chers et pas question de prendre le vélo comme dans le tram nantais. Propreté de la ville, proximité de la mer, possibilité de pratiquer pratiquement tous les sports, prix de l'alimentation très attractif, climat tout à fait convenable. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts, la mise en place des ronds-points, le tramway, la rénovation du patrimoine (château), l'Erdre et ses promenades sur l'eau, les navettes fluviales, le Royal Deluxe et la mi-carême, le dynamisme économique, les magasins fermés le dimanche et les jours fériés (il y a un temps pour tout et je n'aimerais pas travailler le dimanche, ce qui n'est pas le cas dans le Nord), l'ouverture des piscine le dimanche après-midi notamment l'été, la politique pour les plus démunis qui peuvent prendre le train pour aller à la plage. Cela permet à la pléthore d'agent municipaux d'avoir leur week-end. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le manque d'animations le dimanche pour ceux qui ne peuvent aller à la mer, pas assez de pistes cyclables, l'absence de location de vélos comme à Lyon et maintenant Paris, impôts locaux élevés, la zone piétonnière qui ne s'étend pas hormis le cours des 50 otages, les pistes cyclables qui servent de place de stationnement au petit port lors des courses hippiques.
Nantes : Voilà déjà 1 an et demi que je vis à Nantes (par obligation professionnelle) et je déteste ! Les Nantais ne connaissent pas le code de la route, les gens sont froids et nombrilistes. De plus, la ville n'est pas spécialement belle. Mauvaise ambiance générale.
Une ville qui se développe dans le bon sens : Nantes est une des rares villes de France où il fait réellement bon vivre et où l'on peut prédire une qualité de vie excellente pour de longues années. Au-delà des débats sans fin sur la beauté ou non des sites naturels, de l'arrière-pays, du patrimoine propre à chaque grande ville française, Nantes réussit à combiner une situation géographique privilégiée, un urbanisme bien pensé, un patrimoine architectural que malgré tout beaucoup peuvent envier, mais surtout un optimisme hors du commun, un développement que tout le monde s'impatiente de voir se concrétiser, une audace économique, urbanistique et touristique à saluer. Et cette alchimie ne se retrouve que dans très peu de grandes villes françaises. Nantes revient de loin et a aujourd'hui trouvé la voie qui l'a conduite au rang des grandes métropoles qui attirent et qui continueront de séduire. Ce que j'aime à Nantes : Ses grands projets, son développement qui n'oublie personne ni aucune grande zone du territoire, sa façon de gérer son attractivité naturelle, sa volonté de se démarquer, le sentiment de bien-être et de ville captivante qui s'y dégage. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation, ces quelques râleurs qui trouvent sans cesse quelque chose à redire sur tout, la gare SNCF qui manque cruellement d'envergure, la présence encore trop importante de friches industrielles par endroits (ce qui est amené à changer).
De moins en moins intéressante : De beaux parcs et bords de Loire. Beaucoup d'aménagements se font en faveur des piétons. C'est près de la côte par le train ou la voiture, beau château, impôts énormes gaspillés. Devient de moins en moins une ville citadine. Loyers très chers. Ce que j'aime à Nantes : Commerces, culture, théâtre, ciné, Royale de luxe, Zénith. Il faut un Zénith au sud qui n'a que des petites salles. C'est tout pour le nord. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les impôts qui grimpent. Des travaux gigantesques, coûteux et extrêmement longs, pour bien souvent être déçu. Tout pour le tramway rien pour l'automobile et le vélo. Je serais d'accord pour le tram si le prix était divisé par 3. C'est une ville où tout est fait pour vous prendre votre argent. Si vous traversez Nantes, ayez un GPS ou un bon copilote avec une carte. Nom de rues invisibles ou inexistants. Pas de logements locatifs. C'est la priorité aux logements privés, d'où une spéculation de l'immobilier entretenue par la mairie et la région. Centre ville "Commerce" à éviter. Nantes est très marqué par une Nantes bourgeoise et une Nantes galère.
Nantes... Au secours !!! : Ça fait quelques années que je vis à Nantes (que je ne peux en partir !), et je m'y sens très seule. Je partage les points de vue de Chris de St herblain et Krys de Nice, au niveau humain c'est la grande misère ! Les nantais sont individualistes et condescendants. Ils ne disent pas ce qu'ils pensent, si on n'est pas d'ici, impossible d'être intégré contrairement à ce qui est dit. Visiblement à Nantes, on ne se refait pas. On aime l'argent (les forts impôts), et après on culpabilise (les aides sociales de la ville sont exceptionnelles, NB : je suis allocataire). Par ailleurs, Nantes se présente comme une cité moderne et dynamique, et il y a un nombre incroyable de rebouteux, magnétiseurs et autres guérisseurs. Tout cela crée une drôle d'ambiance. Je venais de Paris salement réputée au niveau de sa "chaleur humaine" (non sans raison), et bien maintenant même pour ça Paris me manque... Ce que j'aime à Nantes : Le quartier du Bouffay, la proximité de la mer, la nature aux portes de la ville... Ce que je n'aime pas à Nantes : Je n'aime pas le patrimoine qui a été délaissé pendant des années, et dont la réfection de certains édifices est de ce fait somptuaire. Je n'aime pas non plus l'image ville d'Europe à la plus haute qualité de vie, ville à forte vie culturelle, c'est faux. Mais j'adorerais que ce soit vrai !
Il fait bon y vivre : Ville très agréable, où l'on peut, si on le souhaite réellement se faire de très bons amis, où les gens sont d'un abord facile, car ce n'est pas une cité que de bourgeois, mais également ouvrière et le Nantais a le sens de la fête et de l'amusement. Je suis parisien de naissance et j'ai tout de suite été bien accueilli. Évidemment il ne faut pas prendre les Nantais de trop haut lorsqu'on vient de la capitale. Ce que j'aime à Nantes : La ville, ses habitants, son environnement, sa verdure et la campagne pas très loin ainsi que la proximité de la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : J'ai beau cherché : rien ne me déplaît dans cette ville où il fait réellement bon vivre.
Une ville sympa à taille humaine : Je suis née dans l'agglomération nantaise et j'ai toujours vécu autour de Nantes. Je trouve cette ville équilibrée, suffisamment grande pour être intéressante, tout en restant à taille humaine. Je n'aimerais pas, par exemple, faire 2h de route pour rendre visite à des amis qui habitent dans la même ville ! Culturellement, ça bouge bien. C'est une ville bien située (à 45 min de la mer), avec de jolis parcs et cours d'eau (les bords de l'Erdre par exemple). Je comprends les gens qui critiquent le manque de sécurité, mais c'est assez inévitable dans une grande ville, non ? Et puis, ce n'est pas si terrible non plus... J'habite dans un quartier un peu "délabré" avec son lot de gens bizarres et d'ivrognes, mais je n'ai jamais eu le moindre souci (pourtant je suis une fille de 20 ans, donc une "cible" idéale). Pour ce qui est de la saleté, même chose, quelle grande ville peut se vanter d'avoir des trottoirs nickels ? Personnellement j'ai vu pire. En résumé : une ville avec ses défauts et ses qualités, on aime ou on n'aime pas ! Certains idéalisent vraiment Nantes, alors que ça reste une ville. D'autres n'aiment pas du tout, mais n'oublions pas que les défauts de Nantes se retrouvent dans beaucoup d'autres villes. Ce que j'aime à Nantes : La taille de Nantes, à échelle humaine (mais pour combien de temps encore ?). La politique de transports en commun. Les petits commerces (boutiques, restaurants...) beaucoup plus sympas que les grandes chaînes de magasins. Le côté "village" de certains quartiers (Bouffay par exemple). La proximité de la mer (balades, week-ends sympas, et aussi fraîcheur du poisson et des fruits de mer !). Ce que je n'aime pas à Nantes : Le temps plutôt pourri, il faut bien l'avouer... Les travaux... C'est bien beau de tout reconstruire, mais trop de chantiers, ça nuit gravement à la qualité de vie des riverains (porte d'entrée impossible d'accès, poussière, bruit, adieu les grasses matinées...).
Plutôt sympa : Je ne connaissais pas du tout Nantes avant de venir m'y installer pour mes études et cela fait maintenant plus de 3 ans que j'y suis et je n'ai jamais regretté mon choix ! La ville est assez grande pour y découvrir régulièrement de nouveaux coins sympathiques. Pour moi qui vient d'une ville de taille moyenne, j'ai été évidemment comblé par l'animation, le nombre de commerces, la diversité des populations et la culture que peut m'apporter une ville de cette taille. J'entends déjà dire « oui mais enfin ça ne vaut pas Paris ! » Certes... mais Paris c'est Paris, comparons ce qui est comparable. Et de toute façon, arrêtons de comparer toujours les villes entres elles et regardons vraiment ce qu'on apprécie et ce qu'il faudrait améliorer. Certains commentaires laissés par d'autres internautes me paraissent tellement débiles que je ne peux pas m'empêcher d'y répondre : contrairement à ce que j'ai pu lire, Nantes n'est pas sale, on peut évidemment rencontrer comme partout quelques crottes de chien sur certains trottoirs mais personnellement pour moi ça s'arrête là ! J'ai remarqué que les tags et autres dégradations étaient régulièrement nettoyés, et que dans l'ensemble les rues étaient bien entretenues. Un montpelliérain que je ne connaissais absolument pas m'a même arrêté une fois dans la rue pour me dire qu'on avait de la chance ici que tout soit aussi propre ! Et personnellement, j'ai toujours été bien accueilli dans l'ensemble et j'apprécie une certaine ouverture d'esprit que je n'ai pas trouvé dans d'autres régions. Mais bon de toute façon, on trouve des gens pas futés un peu partout... Et à propos des magnétiseurs et autres guérisseurs... ? Ça m'a fait rire. Ce que j'aime à Nantes : On y trouve presque tout ce dont on a besoin, les transports en commun très bien faits, les parcs, l'offre culturelle, des balades agréables, la mer pas loin, les rénovations qui rendent la ville de plus en plus belle, vivante et touristique (château, bords de Loire, rues piétonnes) (ok ça a un prix, faudrait peut être se calmer, mais je trouve le résultat plutôt réussi). Ce que je n'aime pas à Nantes : Pas vraiment de gros points noirs. Peut être le climat pas toujours charmant, la circulation automobile assez bizarre, une tendance à faire grossir les centre commerciaux en périphérie au détriment du centre-ville... Mais pas vraiment de quoi me faire partir d'ici, on s'y sent bien !
En 1980... : Je suis arrivée à Nantes en 83, j'ai adoré, les gens sont sympas, un peu petit comme ville, mais je me suis jamais ennuyée, l'ancienne partie de la ville est très jolie, et Nantes est un ville très verte. Ce que j'aime à Nantes : A l'époque, les bars, je me rappelle du Castel, des soirées terribles ! Les sorties en général et pas loin la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : Trop petite.
Nantes fait peur : J'aimais Nantes pour tout ce qu'apportait cette ville, son histoire, ses musées, sa gastronomie, mais j'ai fui cette ville turbulente, pour un petit patelin plus calme et je ne regrette pas, pour rien au monde je n'y reviendrai, trop de cités, de quartiers malfamés, l'insécurité, les gens sont fiers, et je n'aime pas le manque de civisme de certaines personnes? Ce que j'aime à Nantes : Son histoire, et le vieux Nantes, pour ses souvenirs. Ce que je n'aime pas à Nantes : Ce que je n'aime plus, car j'ai aimé Nantes, mais c'était il y a longtemps, les gens veulent tout changer, remplacer les maisons par les grands immeubles, c'est laid tout ça, et le prix de l'immobilier n'en parlons pas, ils vendent tout et n'importe quoi à des prix exorbitants c'est monstrueux, plus personne n'a les moyens de s'offrir un petit logement, tellement la vie est chère.
Nantes : C'est navrant les commentaires de lyonnais disant que Nantes est un peu petite, c'est drôle parce que Lyon ne fait même pas le double de Nantes, si Nantes est petite, Lyon l'est aussi ! Ce que j'aime à Nantes : Sinon, je suis globalement d'accord, la ville est très sympa ainsi que les gens. Ce que je n'aime pas à Nantes : La ville est un peu trop grosse.
J'y vis depuis toujours : J'y vis depuis ma naissance, donc pour vous dire, je la connais ma ville, très bon cadre de vie, des activités de tous styles, c'est une ville très agréable à vivre hormis évidemment toujours quelques inconvénients... Ce que j'aime à Nantes : le cadre de vie, l'accessibilité aux différents endroits ou on veut aller (en voiture ou en bus), la politique de protection de "l'environnement" et les espaces verts, plein plein de choses mais on peut pas tout dire !
La ville de mes amours : Je me permets de réagir surtout par rapport à la réaction de Valérie. Moi je bouge dans beaucoup de ville en France et je n'ai jamais rencontré le type d'habitant que vous évoquez... le tableau que vous brossez que ce soit sur les nantais ou autres dénote surtout je pense une difficulté à échanger avec d'autres personnes. Quand je me déplace, il y a toujours des trucs surprenants ailleurs, voir contraire à mes habitudes locales mais comment pouvez-vous dire que les nantais sont comme vous les décrivez ? Et surtout vos d?impôts locaux (???) souffrent d'une curieuse distorsion historique ! Mais comme je suis un gentil nantais, je veux bien croire qu'il y a autre chose qui vous chagrine et cela me peine beaucoup d'en être indirectement la cible. Ce que j'aime à Nantes : Cette ville a un côté très poétique. C?est une ville qui se prend par le rêve et non pas par un certain type de schéma de développement. Comme à Paris, elle a surtout une vie de quartier qui supplante celle de cité. Cette ville est très modulaire architecturalement, elle ne court pas après la mode mais après sa mode. Depuis mon enfance la ville a beaucoup changé mais cette ville est toujours une formidable réussite non pas par une hypothétique carrière internationale, mais par sa franchise dans ses rapports humains / économie / culture. La force de Nantes réside surtout dans le fait qu'elle est faite et pensée que pour elle et non pas copiée sur les plans d'un "exo paradigme" qui ruina malheureusement certaine autre très belles villes. Ce "petit Paris" est aussi jalousé que la grande et belle capitale française que j'aime aussi beaucoup mais vivre à Nantes est quand même plus facile et agréable... Ce que je n'aime pas à Nantes : Au risque d'en choquer certains, je trouve extrêmement gonflées certaines personnes que je rencontre assez régulièrement et qui viennent s'installer à Nantes pour des raisons purement mercantiles critiquer cette cité pour sa soi disant froideur ! Mais peut être que venir quelque part uniquement pour de l'argent n'incite pas vraiment aux échanges ? Alors soyez plus simple, moins sur vos expériences passées, plus ouvert et vous verrez vraiment un changement relationnel...
Nantes : Quel plaisir de vous lire Alain Parrain, enfin un commentaire intelligent. Je ne connais malheureusement pas suffisamment Nantes mais ce qui est sûr c'est que cette ville jouit, d'une bonne réputation, tant pis pour les autres. Ce que j'aime à Nantes : La mentalité des gens y est très appréciable, le naturel et la simplicité. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens qui la critiquent mais pourtant qui en profite.
Nantes ville à deux facettes : Nantes est une ville agréable située à 45 min de la mer, le climat est variable mais plus généralement pluvieux. Les bords de l'Erdre sont très agréables pour se promener, avec l'une des plus belles rivières de France bordée par de beaux châteaux et une végétation luxuriante. Ce que j'aime à Nantes : Son dynamisme économique et culturel, fait de Nantes une ville active. Il y a un côté très typique de Nantes de part l'architecture du centre ville, comme l'île Fedeau, le quartier du Bouffet, en passant par la cité des Congrès. Ville donc dynamique, étudiante et agréable à vivre. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'INSÉCURITÉ!!! Nantes s'est énormément dégradée au file du temps, cela fait bientôt 13 ans que je vis à Nantes et je trouve que c'est une ville de plus en plus mal fréquentée, avec des quartiers inaccessibles (le quartier Bouffet) le soir, des agressions fréquentes, du vandalisme, c'est dommage !!! D'autre part, l'accès au centre ville est quasi impossible en voiture, à moins de mettre des heures, aucune place gratuit, et parallèlement à cela les transports sont chers !
Pas de doute Alain Parain est nantais : Quand j'exprimais il y a quelques semaines un soir de blues, mon dépit quant aux rapports humains à la nantaise condescendants, je ne me doutais pas à quel point ma description pouvait être pertinente et piquante... Et puis j'ai lu le témoignage d'Alain Parain, vous écriviez que vous n'aviez jamais rencontré personne correspondant à ma précédente description, en êtes si sûr ?
N'exagérons rien... : Nantes est un magnifique ville ! Vivante, pleine de dynamisme, agréable, c'est un endroit qui se rapproche grandement de la ville idéale. Les gens y sont ouverts et chaleureux, je ne partage pas du tout l'avis de Valérie. Toutefois, je conçois parfaitement que l'impression qu'on se fait d'une ville dépend grandement des expériences qu'on y vit, des gens qu'on a la chance (ou pas) de rencontrer. FJ'ai souvent remarqué qu'on rencontrait les gens à notre image. Nous sommes aigris et fermés ? Eh bien ce sont des gens aigris et fermés que nous aurons en face, tout simplement. Nous sommes souriants ? Les gens en face nous renverront ce sourire ! Ce que j'aime à Nantes : Très belle ville, ouverte, généreuse, agréable, propre.
C'est marrant : Comme je le dit c'est marrant parce que je pense, en lisant ces commentaires, que la plupart des gens qui critiquent Nantes (j'ai lu saleté, insécurité...) n'ont jamais vécu ailleurs. Vous devriez aller voir Marseille ou Avignon. Je pense que vous ne tiendriez pas une semaine. Alors, à vos sacs à dos. Ce que j'aime à Nantes : Tout. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens qui se plaignent de leur ville.
Jolie ville : Nantes est une jolie ville, et contrairement à ce qu'en pensent des Lyonnais mal informés, elle a une superficie de 6 500 hectares contre 4 800 hectares pour Lyon, donc Nantes est plus grande que Lyon, il ne faut pas confondre superficie et nombre d'habitants. Nantes est moderne, parfois futuriste, il y a tout, on ne s'y ennuie pas un seul instant, l'arrivée du Zénith (8 500 places) et 90 spectacles/an a encore ajouté à ce dynamisme d'une ville qui se place avec Angers (sa voisine) régulièrement dans le peloton de tête des villes les plus dynamiques de France. Ce que j'aime à Nantes : La proximité des plages vendéennes ou des Charentes, une vie culturelle de qualité, un grand nombre de lieux de divertissements. Une ville sportive et bien positionnée au niveau des grandes métropoles d'avenir que ça soit pour les grands équipements mais aussi du tissus économiques ou du rayonnement. Nantes est une grande ville moderne avec un centre préservé et agréable, mais je préfère malgré tout les avantages d'Angers (80 km) qui moins peuplée en a à peine moins. Ce que je n'aime pas à Nantes : A Nantes la circulation est assez problématique en raison d'un schéma routier assez chaotique avec un centre ville complexe à la circulation difficile et pire aux heures de pointes. La ville n'est pas aussi soignée et paisible qu'à Angers, hormis le centre préservé il demeure des quartiers aux conditions de vie difficiles où la sécurité pose problème. Enfin je trouve délirant que la ville veuille se doter d'un futur aéroport, celui-ci n'a pas de réelle justification, Nantes Atlantique suffit largement et a même été refait presque à neuf ces dernières années. Bref la Ville n'a pas besoin de ça, Nantes est très bien desservie en lignes aériennes et l'aéroport est au top et facile d'accès.
Sans plus... : Nantais d'origine, j'ai habité quelques années dans le centre. Ville moyenne de par son architecture, le centre commence on ne sait où et fini on ne sait où (Atlantis peut-être). Ville propre dans l'ensemble, un peu le bazar sur les routes mais ayant vécu à Paris je me plains pas. Centre très petit, on a vite fait le tour, à part le quartier Bouffay il n'y a pas grand chose de pittoresque. Place du Commerce c'est laid, bel effort de fait sur la place Royale.
Nantais... champions de France ! : Je suis à Nantes pour quelques jours et je dois bien rendre hommage aux nantais : ce sont les gens les plus courtois, serviables et gentils qu'il m'ait été donné de rencontrer (en France). Les voitures qui laissent systématiquement traverser les piétons, les conseils ou les renseignements qu'on nous donne sans rien demander, les pardons pour un rien, des sourires à tout bout de champs. Non, vraiment je suis bluffé. Les nantais sont les champions de France de la sympathie, et à côté de Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Lille, ça change ! Ce que j'aime à Nantes : Très belle ville, n'a pas changée depuis mon dernier commentaire.
Ce que j'aime à Nantes : Très bonne situation géographique, assez bonne économie. Pouvoir en partir dès le week-end. Les boutiques et certaines rues du centre-ville sont agréables. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une ville qui semble faite pour les commerciaux et les cadres. Comme ça a été dit, l'ambiance est très froide et les nantais ne sont pas réputés pour leur chaleur. A 16 heure, voir la tête des nantais coincés sur le périphérique, c'est un truc qui vous glace le sang. C'est un peu l'esprit parisien, mais sans les qualités de Paris...
Une petite ville : Quand les lyonnais disent que Nantes est plus petite, ils ont raison, car on parle toujours du nombre d'habitants, pas de la superficie. Ce que j'aime à Nantes : Une ville sympathique, jolie. Ce que je n'aime pas à Nantes : Mais trop petite pour moi. Ça convient à d'autres personnes, car elle a ses avantages.
Nantes : Il y a deux ans à peine débarqué de mon TGV, je suis arrivée dans une ville enchantée. Dés mes premiers pas ici, je me suis sentie libre, une ville ou vous vous prenez à rêver sur le chemin du travail. Ici métro boulot dodo prend un charme particulier. Je ne parlerais pas de l?architecture sublime ou de son économie, il y a tellement de commentaires que je pense qu?on a fait le tour. Oui les nantais ont un mauvais caractère, mais c?est ce qui fait leur charme car une fois qu?on les connaît, on ne plus s?en passer, ce sont des gens qui se sont forgés un caractère en fonction de leur histoire qu?ils ne renient pas du tout, même si parfois elle ne fut pas glorieuse mais qui ont su gérer tant de difficultés !!! Ce que j'aime à Nantes : Absolument tout, à commencer par les Nantais en personne qui sont supers ! Les immeubles même vieillis, le centre, les quartiers de l?île, tout à Nantes est un rêve. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens qui veulent comparer !!! Nantes n?a pas besoin de ça, cette ville est au-dessus avec son propre caractère. Aux personnes qui critiquent prenez le train et aller dans d?autres villes, d?autres régions, vous ne verrez pas de la même façon ! Et si Nantes ne vous plaît toujours pas, vous n?êtes pas obligé de rester ! Le caractère nantais a pu vous surprendre, car le public nantais est le plus réputé sportivement et même quand l?équipe rate, le stade est toujours plein, là où d?autres supporters auraient tout cassé...
Une ville de contraste : Une ville à taille humaine assez grande pour y rencontrer de nouvelles personnes et assez petite pour les retrouver dans la rue quand on s'y promène. Un petit soleil qui joue avec le crachin... ma ville en résumé ! Ce que j'aime à Nantes : La diversité : rare sont les vrais petits beurres LU (les nantais d'origine !), on y vient de partout et ce métissage apporte sa richesse culturelle, une ville qui assume : pourquoi en France tout le monde sait que Nantes fut un port négrier ? Les nantais assument ce fait et font un véritable devoir de mémoire pour faire comprendre l'ampleur et le drame de cette époque ! La culture bretonne : les nantais qui se sentent bretons, mon petit combat, mais il suffit d'ouvrir les yeux et on le voit sur les murs de la ville, dans son architecture et au travers des évènements ponctuels (fest'yves, celtica, l'ouverture du Zénith...). Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation comme tout le monde. Une partie de la population qui peut être "fière" et peu agréable mais elle est infime, il faut voir ailleurs, les gens qui ne connaissent pas l'histoire de Nantes et qui critiquent l'architecture sans penser que la ville a été en grande partie détruite pendant la guerre et ceux qui disent que Nantes n'est pas bretonne (effectivement depuis la guerre par décision de Pétain, faut-il en être fier ? et depuis les années 70 administrativement), sinon Bouffay pas fan et Commerce : 2 quartiers peu sûrs...
Réponse à Bernard : Il ne faut pas déformer, le commentaire d'un lyonnais disait bien que Nantes est une petite ville et non une ville plus petite que Lyon, ce n'est pas du tout la même chose. Ce qui laissait entendre que Nantes à côté de Lyon est beaucoup plus petite, ce qui n'est pas le cas évidement, puisque Lyon ne fait même pas le double de Nantes. Donc oui, si Nantes est une petite ville, Lyon en est une aussi. Ce que j'aime à Nantes : Ville que je connais bien pour y avoir étudié 2 ans. Le tramway.
Une ville intéressante et sympathique : Nantes est une ville sympa où il fait bon flâner. L'animation est assurée. L'ambiance est plutôt simple et décontractée. On ressent encore l'esprit industriel de la cité qui essaie de faire revivre son glorieux passé (LU et les chantiers navals). Ce que j'aime à Nantes : Le quartier médiéval et le château au centre ville. La rénovation des friches industrielles et l'esprit de Jules Verne qui y renaît. Les efforts de la ville pour rester propre. La jeunesse de ses habitants. Ses nombreuses animations. Ce que je n'aime pas à Nantes : La ville a subi de nombreuses destructions durant la dernière guerre et certains quartiers reconstruits ne sont pas au niveau des anciens bâtis. Dommage aussi que la ville n'ai pas pu garder tous ses cours d'eau aujourd'hui comblés. De ce point de vue, la ville semble déséquilibrée.
Lyon n'est pas deux fois plus grande que Nantes ? : Chez moi, 1,5 million d'habitants (agglomération de Lyon), ça fait bien deux fois plus que les 700 000 de Nantes ! Ce que j'aime à Nantes : Les biscuits nantais.
NANTES : Je suis allée à Nantes du 14 février jusqu'au 9 mai, pour un échange. Ce que j'aime à Nantes : Les gens, les magasins, les cafés... et la vie en général !
Une petite ville ? : Nantes métropole c'est 575 000 habitants et c'est la 6ème agglomération française. Elle est aussi au premier rang des villes françaises pour leur attractivité et leur qualité de vie. Ceci est tiré du site de Nantes Métropole ! Alors est-ce une si petite ville ? Bien sûr comparé aux États-Unis... Mais la France peut-elle vraiment se comparer aux États-Unis ?
Réponse à Martine : Nantes n'est pas la 6ème agglomération de France, mais la septième (Paris, Lyon, Marseille, Lille, Toulouse et Bordeaux sont plus grandes) et Nantes n'est pas la plus attractive, mais une des plus attractives. Et oui, si on compare Nantes à Lyon ou Marseille, c'est bien une petite ville, mais il ne faut pas y voir quelque chose de péjoratif.
A Michel de Bordeaux : Stop aux querelles de chiffres : Nantes est en effet la 6ème ville de France et la 7ème agglomération (chiffres officiels)... mais quelle importance ? J'ai grandi à Nantes, étudié à Bordeaux et je travaille à Paris... Toutes les villes ont leurs avantages même si pour moi, rien ne vaut la qualité de vie nantaise... mais c'est un choix personnel et pas une vérité absolue (quoique partagé par beaucoup !)... voilà !
SUPER ! : Une très belle ville, aérée, sympathique, culturelle, très bien desservie par les transports en commun. Depuis que je suis ici, je n'utilise ma voiture qu'une fois ou deux dans la semaine. Ce que j'aime à Nantes : Nantes, son histoire, son architecture, ses marchés exceptionnels (ah, Talensac...), ses espaces verts, son dynamisme, son originalité, la courtoisie des habitants.
Il y a Nice aussi ! : Il ne faut pas oublier Nice aussi, qui est plus grande que Nantes. Personnellement, je trouve que Nantes est la grande ville de France la plus agréable... et, hum !, les filles y sont vraiment exquises...
Pas mal... : Nantes est une ville agréable à vivre, possédant un charme certain. On sent que la mer n'est pas loin. L'influence bretonne et le poids des traditions sociales et culturelles qui règnent dans la ville sont appréciables. Climat : pas génial mais pas catastrophique non plus. Beaucoup de pluie. Le froid humide de l'hiver est particulièrement désagréable. Culture, dynamisme : relatif. La ville jouit d'un effet mode (côte ouest) qui ne reflète pas la réalité. On est loin du dynamisme parisien ou lyonnais. Propreté : "des efforts mais peut mieux faire". La ville est moins sale qu'il y a trois ou quatre ans. La tendance est à l'embellissement. Une ville comme Lille, pourtant plus peuplée, me paraît plus propre. Tri des déchets : Nantes a pris du retard... Transports : la circulation dans le centre, est, c'est vrai, assez pénible, mais il y a pire ! On n'a pas l'impression d'être envahi par les voitures quand on se promène en ville. Le périphérique (le plus grand de France) est assez fluide. Gros point fort de Nantes : la ville est très bien dotée en transports en commun même si elle n'atteint pas encore le niveau d'offre proposé par une ville telle que Lyon. Rien à redire donc hormis peut-être ma déception quant au choix du busway (ligne 4) : beaucoup de nantais, comme moi, aurait préféré l'arrivée d'un nouveau tramway. Pour quand la cinquième ligne ? Ce que je n'aime pas à Nantes : Dans la catégorie des villes ligériennes, je préfère Angers, découverte un an plus tôt (en 2000), que je trouve plus authentique. La vie y est encore plus agréable et les loyers y restent moins élevés.
Nantes : La ville de Lyon ne fait même pas le double de Nantes et son agglomération fait seulement 2,5 fois celle de Nantes. Donc si Nantes est une petite ville, Lyon est une grande PETITE ville ou au mieux une ville de taille moyenne. Ce que j'aime à Nantes : Nantes a le plus fort taux démographique de France.
Réponse à Cyril : La commune ne veut rien dire, c'est l'agglomération qui compte. Et je pense qu'on peut dire que 2,5 fois plus grand que Nantes, ça fait déjà une grande ville. Je suis Nantais, et j'ai fait mes études à Lyon, je peux vous dire qu'on voit une sacrée différence entre les deux villes. De plus, ça veut dire quoi, le "plus fort taux démographique" ? Toulouse ou Montpellier ont une croissance proportionnelle plus grande que Nantes, si c'est ça dont vous vouliez parler... Ce que j'aime à Nantes : Verte, sympathique.
NANTES, VILLE GRANDIOSE : J'ai quitté Le Havre pour poursuivre mon cursus à Nantes et j'ai pas du tout regretté. C'est une très belle ville, les gens sont accueillants, les prix sont abordables, la qualité de l'air remarquable. Cette ville est le contraire du Havre sur tous les domaines. Ce que j'aime à Nantes : Les gens sont trop sympa ! Les Nantais remportent la palme d'or de la gentillesse, ils ont toujours un sourire, sympa, et il y a de l'ambiance dans cette ville pour toute communauté (afro, antillaise, celte, bretonne, métisse). En tout cas je suis charmée ! Ce que je n'aime pas à Nantes : J'aime tout à Nantes il n'y a rien qui me déplaît, peut être les contrôleurs qui contrôlent fréquemment les trams. Mais bon l'abonnement mensuel est pas cher (19 à 24 ?) et 30 ? au Havre !
Réponse à Michel : 2,5 fois ça ne fait pas une énorme différence pour des agglomérations, ce n'est qu'un peu plus du double. Lorsque l'on se promène à Lyon on ne voit pas trop la différence avec Nantes, alors qu'entre Lyon et Paris les différences sont vraiment énormes ! Et non, Jean Michel, la ville au plus fort taux de croissance démographique en France est bien Nantes 1% alors qu'il est de 0,9% à Toulouse.
Nantes : Amis Lyonnais allez donc à Paris et vous verrez ce qu'est une grande ville... Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts, se promener dans les parcs, flâner en centre ville, la proximité de la mer.
Explications... : C'est vrai, 2,5 fois, ce n'est rien pour une agglomération ! C'est juste ce qui fait la différence entre une ville qui peut avoir un réseau de métro et une qui ne peut pas, entre une ville qui accueille des stars internationales (Mickael Jackson, Céline Dion, Sting...) et une autre pas, entre ville qui attire de nombreux sièges mondiaux d'entreprises et une autre pas... Vous avez vécu à Lyon pour voir la différence, Cyril ? Elle est pourtant flagrante. Cela veut-il dire que Nantes est une ville sans intérêt ? Pas du tout. Simplement, il faut arrêter de vouloir la comparer à une métropole européenne. Ce que j'aime à Nantes : Nantes est décidément une très belle ville, avec beaucoup d'espaces verts.
Très bonne ville ! : J'adore la ville tout est sympa, moins de stress qu'à Paris et la région est superbe au bord de l'atlantique. Ce que j'aime à Nantes : Le tramway, les magasins, les espaces verts, la mer proche, entre la Bretagne et la Vendée, l'air pur, la campagne à dix minutes, etc.... Ce que je n'aime pas à Nantes : Je ne vois pas de gros points noirs, peut-être la circulation aux heures de pointe (comme toutes grandes villes).
Mitigé : Nantes est une ville prétentieuse même si ça l'est moins que Lyon. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une ville qui semble faite pour les commerciaux et les cadres. Comme ça a été dit, l'ambiance est très froide et les nantais ne sont pas réputés pour leur chaleur. A 16 heures, voir la tête des nantais coincés sur le périphérique, c'est un truc qui vous glace le sang. C'est un peu l'esprit parisien, mais sans les qualités de Paris...
Nantes et Lyon plus prétentieuses que Paris ? : Pour moi, Nantes est la plus grande et la plus belle ville de l'Ouest (Brest étant pour moi en seconde position). Pour ce qui est au niveau national, j'estime que Nantes n'est pas plus prétentieuse, comme j'ai pu le lire plus bas, que Paris, loin s'en faut et, n'ayant jamais vécu à Nantes parce qu'originaire du Morbihan, et vivant à Lyon, je trouve que les parisiens ne manquent pas d'air, après s'être approprié ce que toutes les régions françaises ont faites. J'en ai pour preuve le bateau-mouche, que Lyon a présenté à l'Exposition Universelle de Paris au début du siècle, et qui est l'une des principales attractions de Paris aujourd'hui... franchement, il y a quelque fois des attitudes à ne pas avoir !!! Et j'en profite pour dire qu'après avoir quitté le Morbihan et Rennes, et être arrivé à Lyon après Angers, Toulouse et Monpellier (qui, au passage, sont de très belles villes), je n'ai pas vu une ville plus humaine que Lyon. Et c'est la raison pour laquelle je travaille depuis plus de 10 ans à la mairie, pour rendre à cette ville, et ses habitants ce qu'elle et ils m'ont donnés. C'est tout. Ce que j'aime à Nantes : Le tramway, exemple national en matière de déplacement doux, le stade de la Beaujoire et l'ambiance formidable et ce, malgré les difficultés de l'équipe.
J'aime Nantes : Nantes - une ville - une fierté ! Ce que j'aime à Nantes : A Nantes j'aime tout ! Le cadre de vie, les écoles, l'environnement, les soirées, les magasins, l'histoire, Nantes je trouve que c'est la ville de France où il fait bon vivre. Ce que je n'aime pas à Nantes : Rien (où peut-être le prix de l'immobilier de moins en moins accessible).
Nantes : Une ville assise sur la Loire, un pied en Bretagne et l'autre en Vendée. Tournée à la fois vers la mer toute proche et l'intérieur du pays (Pays de la Loire, Anjou, Vendée, Bretagne et bien sûr Paris). Ce que j'aime à Nantes : Malgré d'énormes problèmes de circulation, les dimensions de Nantes restent encore humaines. Nantes n'a rien à envier à Lyon, des stars internationales de passage on en a aussi à Nantes...
Nantes : Le bateau mouche est une invention lyonnaise, c'est un fait, et personne semble le nier, mais pourquoi dont les parisiens n'auraient-ils pas le droit de s'en servir pour la navigation ? Ce n'est qu'un moyen de transport après tout. D'ailleurs pourquoi n'y a-t-il pas de bateau mouche à Lyon ou si peu ? Rien n'empêche à Lyon d'avoir des bateaux mouche, c'est le comble. La ville de Chartres, qui pourtant est 10 fois moins peuplée que Lyon a la moitié du nombre de touriste de Lyon. Enfin, à Lyon, ils ont aussi une minuscule Tour Eiffel qu'ils ont dupliqué en haut de Fourvière ou le surnom que certain lyonnais donnent à tord à Lyon "ville lumière" alors que comme par hasard, Paris est connue de par le monde pour être la ville lumière justement. Les lyonnais aiment se comparer à Paris alors que ces 2 villes n'ont rien de comparable, bon on ne changera pas la nature humaine, c'est juste drôle. Yannick, vous nous dîtes aussi que Lyon est la ville la plus humaine de France, vous ne devez pas beaucoup voyager, et Lyon en France et même jusqu'à l'étranger a la réputation du contraire. VENEZ à Nantes et vous verrez la différence ! Ce que j'aime à Nantes : C'est une ville jeune et dynamique et à choisir entre Nantes et Lyon, mon choix est très vite fait, je choisi Nantes pour beaucoup moins de prise de tête.
Paris, Nantes, Lyon, Bordeaux... Quel point(s) commun(s) ? : Que l'on soit de Nantes, de Paris, Lyon ou Bordeaux, il va de soi que les reproches faites aux autres villes naissent de ce qui est bénéfique dans sa propre ville. Alors qu'y a-t-il de commun entre chacune ? Dans les différents commentaires de cette rubrique, je remarque beaucoup de choses gratifiantes qui, mises en commun, montrent ce que l'on sait faire dans les villes de France. Et c'est la raison pour laquelle chacun, dans sa ville, s'en honore. Mais peut-on les comparer telle à telle, par rapport à sa population ? N'est-ce pas là la différence faite entre les villes "dites" européennes (comme si toutes les capitales des régions en France n'étaient pas considérées villes européennes !) et celles qui ont la vocation à être mieux reconnues ? C'est la raison pour laquelle autant je n'accepte pas les reproches faites sur une ville que l'on ne connaît pas (ici Lyon), lorsque ceux qui y vivent gratifient la ville qui demande plus de reconnaissance (Nantes)... Ce que j'aime à Nantes : Encore une fois, l'exemplarité en matière de déplacement doux (tramway...), l'ambiance à la Beaujoire et, plus généralement, le dynamisme de cette ville, passant par ses habitants. Ce que je n'aime pas à Nantes : Encore une fois venant de certains nantais cette "tendance" à devoir dénigrer telle ou telle ville dans des domaines qui ne semblent pas être un problème à Nantes.
Pour des capitales de région ouvertes sur l'Europe : "C'est vrai, 2,5 fois, ce n'est rien pour une agglomération ! C'est juste ce qui fait la différence entre une ville qui peut avoir un réseau de métro et une qui ne peut pas, entre une ville qui accueille des stars internationales (Mickael Jackson, Céline Dion, Sting...) et une autre pas, entre une ville qui attire de nombreux sièges mondiaux d'entreprises et une autre pas... Vous avez vécu à Lyon pour voir la différence, Cyril ? Elle est pourtant flagrante. Cela veut-il dire que Nantes est une ville sans intérêt ? Pas du tout. Simplement, il faut arrêter de vouloir la comparer à une métropole européenne." Jean-Michel, je suis d?accord, mais en inversant le propos : on fait un métro (puis un prolongement en agglomération) lorsqu?un agrandissement de l?agglomération est prévu, du fait de l?augmentation de la population. Et parce qu?il y a une population importante, l?offre de spectacles doit être conséquente, ce qui fait la popularité de la ville à l?étranger, ce qui amène de nombreux sièges mondiaux (cela est aussi valable pour le monde du spectacle que pour le monde économique). Ce qui m?amène à vous rejoindre pour dire que Nantes n?est pas pour autant une ville sans intérêt. Mais ce n?est pas une raison de ne pas considérer Nantes comme métropole européenne : aujourd?hui, toutes les régions (françaises et d?autres pays) ? et par conséquent la capitale de chacune ? sont d?une importance grandissante sur les autres régions européennes. C?est dans ce sens que je parle de grandes villes françaises en quête de reconnaissance. Une reconnaissance européenne. "Le bateau mouche est une invention lyonnaise, c'est un fait, et personne semble le nier, mais pourquoi les parisiens n'auraient-ils pas le droit de s'en servir pour la navigation ? D'ailleurs pourquoi n'y a-t-il pas de bateau mouche à Lyon ou si peu ? Rien n'empêche à Lyon d'avoir des bateaux mouche, c'est le comble (?)". Rodrigue, si Paris a le droit de s?en servir, il n?a pas le droit de s?en approprier. Pendant 25 ans de vie en Bretagne, j?ai toujours entendu dire que le bateau-mouche était parisien. Il m?a fallu découvrir Lyon pour savoir que le nom venait du quartier de la Mouche, qui à l?époque s?étendait sur le quartier de Gerland, bien connu aujourd?hui (et pas seulement en football?). "C'est une ville jeune et dynamique et à choisir entre Nantes et Lyon, mon choix est très vite fait, je choisi Nantes pour beaucoup moins de prise de tête." Voulez-vous dire par là que Lyon, ville bimillénaire, ne serait pas dynamique ? Eh bien, je vous invite très volontiers à visiter le quartier scientifique de Gerland (oui, oui, le même que le foot !), le quartier de la Part-Dieu, ici considéré le centre-ville économique international de Lyon, les 500 hectares du centre-ville historique, appelé la Presqu?île, classé Patrimoine Mondial de l?UNESCO depuis 1998, etc. Yannick, vous nous dîtes aussi que Lyon est la ville la plus humaine de France, vous ne devez pas beaucoup voyager, et Lyon en France et même jusqu'à l'étranger a la réputation du contraire. Sur ce point, je suis en partie d?accord ! Et c?est d?ailleurs la raison pour laquelle le classement UNESCO a fait beaucoup de bien à Lyon, lui permettant d?être plus « ouverte », et d?engager de grands travaux d?aménagements en espaces verts, en constructions HQE (Haute Qualité Environnementale), etc. Cela-dit, je vous laisse la liberté de penser ce que vous voulez. Par exemple je ne dois pas beaucoup voyager ? Je me contenterai de dire qu?entre la Bretagne et Rhône-Alpes, il y a beaucoup de régions, découvertes et à découvrir. C?est tout. Ce que j'aime à Nantes : Quand je parle du dynamisme de la ville, je parle bien sûr de son agglomération, pas seulement de Nantes.
Du bonheur : Une ville à découvrir et qui se mérite. Ce que j'aime à Nantes : La dimension humaine de la ville. Ses espaces et vieux quartiers. Son animation culturelle. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une certaine froideur de la population.
Villes capitales régionales ouvertes sur l'Europe (suite) : Je suis désolé d'insister sur ce que dit Rodrigue, mais entre la (soi disant) Tour Eiffel lyonnaise et la notion de ville Lumière. En ce qui concerne cette antenne de radio sur la colline de Fourvière, qui n'est autre que le moyen de transmission de la Radio Catholique de Fourvière (RCF) ! Et pour ce qui est de la notion de la ville des Lumières, il s'agit tout simplement de la ville de la Famille Lumière (Auguste et Louis Lumière), qui n'est autre que les inventeurs du Cinématographe (ancêtre de la caméra) et du 1er film. Il existe même, tout près de chez moi, une rue du 8ème arrondissement qui porte le nom du 1er film, dans le quartier de Monplaisir (Arrêt de métro Monplaisir-Lumière), où je vous conseille de venir visiter les vestiges du hangar où le premier film a été fait. Mais peut-être que votre confusion vient d'une part du festival des Lumières, fêté tous les ans autour du 8 décembre, suite à un événement local ayant eu lieu ce jour-là, et d'autre part que Gustave Eiffel a construit la statue de la Liberté de New York avec un statuaire appelé Bartholdi, qui a fait à Lyon, sur la place de l'Hôtel de Ville, ce que l'on appelle ici la "Fontaine bartholdi". Il est très facile de dénigrer telle ou telle ville par tous les moyens possibles (ou imaginables !), lorsque l'on ne cherche pas à la connaître. Ce que j'aime à Nantes : Outre l'évolution que connaît la ville et son agglomération, le fait d'avoir reconnu que Nantes a été dans les villes de France à avoir pratiquées la traite d'esclaves venant d'Afrique. Ce que je n'aime pas à Nantes : Que certains de ses habitants n'aident pas beaucoup leur ville, par ailleurs accueillante et ouverte sur les grandes villes d'Europe.
Un précédent avis : Je reviens sur l'avis d'Aymé Debyser (Rambouillet) sur la ville de Nantes : "Une ville à découvrir et qui se mérite." Ce que j'aime à Nantes "La dimension humaine de la ville. Ses espaces et vieux quartiers. Son animation culturelle." Ce que je n'aime pas à Nantes "Une certaine froideur de la population." (octobre 2007). Merci Monsieur, je suis tout à fait d'accord avec vous, d'autant que je suis, moi aussi provincial. En effet, lorsque vous avouez la "dimension humaine" de Nantes, la vie locale, et tout me fait penser à ce que beaucoup de villes de province vivent : la notion de demande de reconnaissance, que je cite sur ce site depuis que je suis intervenu pour la 1ère fois, n'a qu'une origine que vous nous dévoilez ici : le travail énorme encore à faire en matière de décentralisation. Pour le savoir-faire local, pour le partage équitable entre toutes les régions de ce que l'on sait faire dans sa propre région, voilà ce dont est victime l'ensemble des villes de province, de la plus petite à la plus grande. Ce que j'aime à Nantes : Le bord de mer, l'énergie déployée par sa population, pour sa reconnaissance. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le manque d'ouverture de sa population (mais ne le prenez pas pour une insulte, ce n'est qu'un manque !).
Ma ville, mes racines : Nantes étant ma ville maternelle, je dirais que c'est une ville vivante et très agréable. Il y a plein de choses à découvrir et à faire. Contrairement aux précédents commentaires je dirais que Nantes est une grande ville, c'est juste que vous ne connaissez pas bien cette ville pour en juger la superficie. Nantes est super avec pleins de lieux de vie et de loisirs ! Ce que j'aime à Nantes : J'aime tout à Nantes, son centre ville, ses lieux de loisirs. C'est une ville qui est très bien desservie en matière de transports en commun. Il y a plein de choses à voir car c'est une ville riche en animations. En bref, c'est une ville super !
Mon avis sur Nantes, pour finir... : Conscient de mon interventionnisme aigu je souhaite, pour finir, donner mon avis général sur cette grande ville de Nantes. Oui, je parle de "grande" ville car, dans la région - voire dans le grand-ouest - administrativement parlant, je ne vois pas plus grand. Et c'est à cela que je voulais en venir. On peut dire ce que l'on veut sur telle ou telle ville principale de telle ou telle région, par rapport à une autre. L'important, c'est que chaque région, chaque ville, commune, village, a son histoire, ses richesses, ses épreuves. A partir de cela, quelle synthèse fait-on de ce qu'on connaît ? Chacun a sa propre synthèse, son propre opinion. Je pense personnellement que c'est en terme de potentiel que chacun s'exprime, de l'attente que l'on a de son lieu de vie, et donc de son administration (les mairies essentiellement). Et, pour cela, je crois que Nantes a un énorme potentiel pour l'amélioration de son agglomération, de la Loire Atlantique, de la région des Pays de la Loire. MAIS POUR LE GRAND-OUEST ? Raisonnablement, mais sérieusement, que peut-on dire de ce qui peut arriver à Nantes, lorsqu'en 2015 (c'est demain ! souvenez-vous de 2001...) l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes apportera avec le développement du maritime à Brest et à Lorient, avec le développement économique grâce aux Pôles de Compétitivité de Vannes et de Lannion et l'Institut de Recherches et de Développement (les R & D bien connus dans le milieu économique) de Locarn (Côte d'Armor), au Grand Ouest ? Cela ne restera que mon opinion, mais j'estime que Nantes a la vocation de devenir la capitale du Grand Ouest. Je parle avec ferveur de Lyon, peut-être parce cette ville est intimement liée à ma vie personnelle. Mais depuis très bientôt 12 ans que j'y vis, cette ville s'est métamorphosée (et le foot n'est que la face visible de l'iceberg, vous verrez d'ici 2 à 3 ans maximum), dans une région au nombre de 8 départements ! C'est la raison pour laquelle je parle en ces termes de Nantes : Nantes a le potentiel que Lyon avait en 1995, compte tenu des 2 régions du Grand Ouest qui ont fait son histoire. Ce que je n'aime pas à Nantes : Encore une fois le manque d'ouverture de sa population... mais Lyon a connu la même chose, et elle commence à se bouger, alors je crois que Nantes le peut aisément aussi !
Une ville morne : Un tout petit centre ville avec une bourgeoisie poussiéreuse, repliée sur elle-même et sur des principes qu'elle est seule à partager. Le reste de la ville et de l'agglomération est un vaste chantier, dont on ne sait trop ce qu'il sortira.
Une population très individualiste : Depuis 3 ans que je suis à Nantes, j'ai assez de recul pour en juger ses avantages et inconvénients. Ce qui m'a le plus déçue c'est le "chacun pour soi" et le manque d'ouverture ! Je n'ai qu'une envie quitter cette ville !!! Ce que j'aime à Nantes : Les nombreux centres commerciaux et la vieille ville. Ce que je n'aime pas à Nantes : La pollution (il y avait encore récemment une usine classée Seveso) en toute proche périphérie !!!
Nantes, où vas-tu ? : Une ville qui vit au dessus de ses moyens. Ce que j'aime à Nantes : La Loire. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les impôts locaux, la circulation, le manque crucial de parking en centre ville, les commerces du centre qui disparaissent de plus en plus vite.
J'aime vivre à Nantes : Je suis nantaise et j'aime ma ville, je dirai que Nantes n'est pas une ville sale, je vais régulièrement à Marseille, Toulon, et on peut dire que dans les rues c'est sale ! Quant à Paris je ne pourrai y vivre car j'ai l'impression de ne plus pouvoir respirer, j'ai besoin d'être proche de la mer. Ce que j'aime à Nantes : J'aime ses espaces verts, ses immeubles anciens, son histoire, et aussi les gens qui y habitent, il faut apprendre à connaître les habitants, ils sont accueillants si vous leur parlez, les côtoyez. De plus Nantes est située entre la Vendée et la Bretagne, donc près de la mer, c'est un avantage tellement agréable. Ce que je n'aime pas à Nantes : Trop de travaux qui perdurent, avec ses encombrements constants, et surtout quand est ce que ça s'arrangera ?
Nantes la belle endormie... : Pour moi, c'est la plus agréable des villes de France. J'aurai beaucoup de mal à partir de cette ville. Ce que j'aime à Nantes : Le tramway, la culture, l'architecture et les monuments, l'ambiance.
Nantes je te quitte... : Belle ville aux accents parisiens par l'architecture, une touche bretonne... Ce que j'aime à Nantes : Quelques restaurants, quelques amis... Ce que je n'aime pas à Nantes : L'ensemble ! Impossible de bouger en voiture, le nantais est roi piéton ! La circulation elle, est parisienne, et l'absence totale de respect des deux roues... Bref, Nantes et moi, divorçons, et je suis très heureux de te quitter !!!
Hélas Nantes a bien changé ! : Cette ville a beaucoup évolué (j'y vivais depuis 30 ans), je suis partie en 2004 ne supportant plus les changements : problèmes de circulation, de stationnement, etc. Ce que j'aime à Nantes : J'aime son architecture, Nantes a une histoire. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les bouchons à toute heure et la répression policière.
Ce que j'aime à Nantes : Le prix de l'immobilier qui monte. La Baule. Ceux qui créent des entreprises et prennent des risques, la répression policière, les 4*4, les espaces verts, le nouvel aéroport. Ce que je n'aime pas à Nantes : Son manque de cosmopolitisme et d'ouverture, il y a trop de logements sociaux (25%) et donc trop d'assistés, les 40 voitures brûlées le soir du 31 décembre 2007 record de France pour la province !!! L'insécurité dans certains quartiers, pas assez d'accession sociale à la propriété, la mauvaise gestion financière, les projets culturels coûteux très médiocres et très nuls : du pain et des jeux pour le peuple : rien à voir avec ce que propose Paris d'une toute autre qualité et ambition comme le musée du Louvre ou les Invalides ou le Panthéon ou le Musée d'Orsay entre autres, le manque d'universités internationales d'excellence, le manque d'un réseau de métro, le manque de lignes TGV desservant Nantes à 1H30 de Paris et reliant Nantes à Caen et Bordeaux, l'absence de 2ème périphérique pour désengorger le périphérique saturé en vue du nouvel aéroport, le manque d'éclairage des bâtiments publics et des rues, l'absence de construction de nouveaux logements pour loger les nouveaux arrivants, la disparition du centre ville avec la piétonisation idéologique du centre ville...
Nantes je ne te regrette pas : Une ville qui ressemble beaucoup à Bordeaux mais en dix fois moins bien, facile de travailler. Ce que j'aime à Nantes : Une belle région, les vignes, le sud Loire, un beau centre ville, la nature autour, on dirait un peu le sud en Bretagne, avec ses maisons aux toits rouges. Ce que je n'aime pas à Nantes : La froideur et l'agressivité des gens, que les discothèques qui bougent, pas d'animation niveau bars pubs en soirée, les gens qui regardent les autres avec insistance... soi disant mieux que Rennes, peut-être en apparence, mais pas au niveau festif.
Nantes : Une ville agréable à 2h de Paris grâce au TGV. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une taxe d'habitation supérieure de 50% à la moyenne nationale, aucun club de sport de haut niveau, une usine Seveso sur les bords de Loire à 5 min du centre-ville !
Ville à visiter absolument : Je n'y suis allé qu'une fois, ça a été le coup de foudre. Nantes est vaste mais aérée, les espaces verts y sont omniprésents, le réseau de transports en commun relativement cher comme dans toutes les grandes villes mais franchement agréable, la ville est propre est très éclairée, les étudiants accueillants et apparemment proche des éléments, ouverts et fêtards, même si vous n'aurez sûrement aucun mal à y trouver des sportifs. Même si un côté bourgeois s'affirme très vite au sein de la jeunesse nantaise, le campus Petit-port est très vivant et il semble faire bon y vivre, de plus la ville est très vivante au niveau culturel et franchement attractive au niveau touristique. Par contre l'animation dans les salles de concert m'est apparue bien morne et c'est principalement sur ce point que Lille m'a manqué... mais au-delà de ça, j'aime bien voyager et Nantes reste vraiment un de mes tous meilleurs souvenirs.
Nantes la douce : Je suis né et j'ai étudié à Nantes. Alors évidemment tous les classements flatteurs sur Nantes faut les traduire. On ne vient pas à Nantes pour en prendre plein les mirettes du point de vue touristique (aucun monument "exceptionnel" à proprement parlé), donc pas forcément utile d'y passer un week-end. Par contre, si on a le temps d'explorer la ville (étonnamment vaste en superficie), il y a beaucoup d'endroits agréables pour flâner, Bouffay et le quartier médiéval, le passage Pommeray, le petit parc Cambronne et la Cigale juste à côté où l'on peut manger à prix abordable dans la plus belle brasserie du monde (dixit J.L.Trintignant), les bords de l'Erdre et son génial petit festival en septembre, et pleins d'autres endroits insolites qui ne sont pas forcément dans le guide Michelin... Bien entendu pour apprécier cela, il faut aimer marcher et prendre les transports en commun, car la Mairie, doucement mais sûrement comme à Rennes, réduit au maximum l'accès en voiture au centre-ville (le soir ça reste néanmoins facile à condition de payer le parking souterrain de Commerce). En ce qui concerne les Nantais, impossible de généraliser en une phrase. Dans la rue, les gens sont polis, bien qu'introvertis, on se rentre pas dedans comme dans le sud.  Pour les sorties le soir, il y a en a pour tous les goûts, les bars à salsa qui se divisent en deux catégories, soit pour draguer, soit pour danser, des pubs qui contrairement à d'autres villes méritent vraiment l'appellation (il y a pas mal de britanniques sur Nantes), des bars branchouilles ainsi que d'autres nettement plus folkloriques, notamment un sur le quai de la Fosse où les prolos y causent l'argot local, qui sonne un peu comme celui du titi parisien... De manière générale, le soir Nantes est plutôt une ville de trentenaires un peu moins jeune que Rennes (là c'est carrément vingt ans la moyenne d'âge le soir), et les Nantais sont froids que si on ne fait pas le premier pas, et ne sont pas particulièrement chauvins, comme les supporters du FCN qui ne sont pas fanatiques pour un sou. En résumé, c'est l'addition de ces petits trucs (ou défauts, ça dépend ce que l'on cherche) qui fait que Nantes est une ville où la vie est assez douce. Ce que je n'aime pas à Nantes : Il paraît que la mairie veut fermer les bars plus tôt le soir du côté de Bouffay. La France qui se lève tôt peut pourtant trouver des logements dans des quartiers de Nantes moins chers et plus tranquilles... Dans le même esprit, législation contraignante oblige, pas beaucoup de café-concert. Certains passages piétons où il faut parfois se jeter sous les voitures pour les traverser.
Nantes que j'aime : Une ville très agréable, à vivre population attachante. Ce que j'aime à Nantes : J'aime son centre très festif, ses petites rues autour du château de la Duchesse Anne, Ile de Nantes d'où part se balader l'éléphant à Nantes et voir les noms des rues "quai Dugai Trouin", "ile Feydeau", "le quai de Versailles", "rue de la Juiverie", manger dans une crêperie... Ce que je n'aime pas à Nantes : Difficile pour se garer.
Ce que je n'aime pas à Nantes... : J'aime Nantes pour ses musées, pour son architecture pour son histoire (même si elle ne fut pas toujours glorieuse). Ce que j'aime à Nantes : Ma ville ! J'y suis née, j'y ai grandi. Les bords de l'Erdre, l'Ile Feydeau, Les petites rues bien cachées des touristes où il fait bon se balader, le jardin des plantes... et j'en passe. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'augmentation des loyers et des maisons qui nous a obligé à fuir dans le Maine & Loire (vous imaginez, dans le Maine et Loire pour une nantaise !). Et oui au risque de déranger certain(e)s, je suis nantaise ET bretonne !
Nantes ou les Nantais ? : Je viens de banlieue parisienne, et cela fait un an que j'habite sur Nantes. La ville est agréable, sans plus, certains quartiers sont sympas et d'autres moches à pleurer, comme dans toute grande ville. Pas de quoi attribuer à Nantes un statut spécial. Concernant les transports publics, ils sont très efficaces pour se rendre dans le centre, mais pour le reste vive la galère. Ensuite, la circulation, là je suis impressionné : comment se fait-il qu'il y ait autant de bordel avec si peu de voitures (tout est relatif) ? Voyons, je viens de Paris, célèbre pour ses mauvais conducteurs, mais en arrivant à Nantes j'ai compris ma douleur. Individualisme flagrant et quasi-permanent, le premier qui passe a gagné, avec trois voitures et un rond-point on fait un fait un bouchon qui bloque la moitié du périph. Et je parle même pas de la fâcheuse habitude de coller au cul de la voiture qui précède, que ce soit par temps de pluie, de brouillard, ou ensoleillé. Pas étonnant de voir des accidents avec trois voitures encastrées dans une belle ligne droite de 5 Km.  Et les clignotants, ça existe sur les voitures Nantaises. A chaque fois que j'en vois un, je le note sur mon calendrier, c'est tout dire. A côté, les Parisiens sont des gentlemen, je défie quiconque de me prouver le contraire... Je ne me reconnais pas du tout dans la mentalité au travail ici, les gens manquent d'humilité et d'humour. Trop de sérieux, pas mal de flicage, dans les trois boites où j'ai bossé, les gens étaient d'un corporatisme affligeant (t-shirt à l'image de la boîte, chemise floquées, et pourquoi pas le short et la casquette en été). Je ne parle évidement que du milieu professionnel, dans le privé je n'ai aucun problème particulier, encore moins avec les gens de la "campagne" souvent adorables et déconneurs. La mentalité parisienne au boulot est bien plus cool et relax, contrairement à ce qu'on pourrait penser. Moi j'ai ma dose, bye bye Nantes, je file dans le sud. Ce que j'aime à Nantes : La sensation d'espace (comparé à Paris...), la verdure en banlieue, le tram, les "campagnards" souvent très sympas et marrants, la jeunesse relativement cool (comparé à la banlieue parisienne, mais faut pas que ça aille plus loin). Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens conduisent comme des idiots, l'ennui peut s'installer rapidement, une froideur bizarre, les ronds points usines à bouchon (à Nantes on ne sait pas prendre un rond-point rapidement et correctement), la météo exécrable.
Il ne pleut pas toujours sur Nantes : Après avoir vécu jusqu'à l'âge de 35 ans à l'orée de Paris, travaillé pendant 15 ans à la Défense, je trouve Nantes, où je vis depuis 18 ans, très reposante et agréable à vivre. J'ai pris le métro, RER et bus à Paris et en région parisienne pendant 15 ans sans avoir jamais parlé à mon voisin ! Je ne dirais rien non plus sur "l'amabilité" des caissières de grandes surfaces alors qu'ici elles vous aident à emballer vos emplettes ! Ici dans le tram ou le bus que j'emprunte quotidiennement, les gens se parlent sans se connaître tout âge confondu. Et contrairement à ce que j'ai lu plus bas, j'ai rarement entendu de concert de klaxons à Nantes comme on peut le subir dans d'autres grandes villes françaises. C'est une ville où il fait bon vivre et où la convivialité existe vraiment. Il suffit de participer aux festivités de la ville pour s'en rendre compte. Ce que j'aime à Nantes : Les nombreux espaces verts qui parsèment la ville et permettent de se balader au calme. La vie culturelle, les festivités, la gentillesse des nantais. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le côté encore bourgeois de province d'une certaine catégorie de gens et du coup le manque de mélange entre les différentes classes sociales.
Nantes ma ville : J'aime Nantes (j'y suis depuis toujours) qui est belle par ses monuments et ses lieux fleuris ou verts. Ce que j'aime à Nantes : Ses monuments, sa verdure, ses rues secrètes, son histoire (il ne faut pas être perpétuellement dans la repentance, çà ne fait pas avancer les choses), son caractère. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation impossible (bouchons pollueurs), les banques, qui fleurissent dans le centre comme de la mauvaise graine et qui tuent ce centre si pittoresque.
Je viens d'ailleurs : Drôle de ville que Nantes ! Capitale bretonne déchue qui semble avoir reçu le statut de capitale ligérienne à titre de lot de consolation, chantier perpétuel et friche navale-industrielle, cette ancienne Venise de l'ouest a sacrifié autrefois ses îles et ses canaux au dieu automobile. Ce que j'aime à Nantes : C'est une ville aérée où l'on n'a pas l'impression d'étouffer comme dans la plupart des grande villes. La circulation automobile ne se passe pas trop mal quoiqu'en disent les nantais. Parole d'ancien francilien nouveau mariligerien ! Et puis c'est une ville où il se passe toujours quelque chose. Ce que je n'aime pas à Nantes : C'est un choix pour moi d'habiter en région nantaise et le jour où ça ne me plaira plus j'irais voir ailleurs. Ce que je n'aime pas... l'eau qui nous tombe du ciel ces derniers temps. Mais c'est exceptionnel m'a-t-on dit.
Nantes : Je suis déçue par cette ville notamment au niveau architecture, il n'y a que le château, le centre ville est beaucoup trop éparpillé ça ressemble à rien et pour une ville étudiante je la trouve bien calme, ok la nuit il y a du monde mais c'est mort ! Aucune ambiance, ils ne savent pas faire la fête et les gens ne savent pas s'habiller. Par contre les gens sont sympas. Ce que j'aime à Nantes : Les gens. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'architecture est nulle, les pubs ringards, pas d'ambiance, les nombreux ronds points et le côté soit disant artistique de mettre un gros poussin géant et AUSSI SON espèce de grue et son éléphant franchement ringards.
Nantes, quand redeviendras tu Venise de l'Ouest ? : Quel dommage de voir ma ville se dégrader ! 57 ans de ma vie passés dans le centre ville en tant que commerçant et voir au quotidien la lamentation de mes clients: PV , Insécurité, Surendettement par habitant, circuit C?ur un aberration monumentale, destruction volontaire du commerce du centre ville, circulation impossible pour un non Nantais. Dépenses inconsidérées pour une culture de très mauvais goût, une police municipale qui préfère mettre des PVS que de faire la sécurité aux abords des parkings et dans la rue, de nouvelles constructions avec une architecture désastreuse par rapport à la beauté du centre ville (ex:la tour LU et l'horreur de lieu Unique, le cours des 50 Otages et son îlot boucherie etc.). Pourquoi ne pas avoir relier les 2 centres historiques en remettant l'eau dans le centre ville à la place du cours des 50 otages et faire de Nantes la Venise de l'ouest. Ce que j'aime à Nantes : La réhabilitation du Château des Ducs, les Espaces Verts, l'île Feydeau, la place Royale, la Cigale, le Théâtre Graslin,  l'ambiance des bars rue Jean Jacques Rousseau, la Gastronomie nantaise, son Club de Football... Ce que je n'aime pas à Nantes : L'accès au centre ville, la disparition des commerces au profit des Banques, Assurances et agences Immobilières. Le prix des loyers, la circulation impossible entre 7h45 et 9h ainsi que de 16h30 à 18h30. Le c?ur commercial de Nantes devenu un désert (ex : rue du CALVAIRE qui porte bien son nom)
Ce que j'aime à Nantes : Tout est de "bric et de broc". Ce que je n'aime pas à Nantes : Toute la ville.
Circulation et polution : C?est quoi cette phobie contre les automobilistes sous prétexte d?écologie ? Ces colossales dépenses pour aménager la pénétrante sud ? ABERRATION : il faut de 40 min à 1 heure pour traverser la Loire en venant du sud et se rendre à la gare pour ceux qui ne peuvent se passer de leur voiture Comptez le nombre de voitures, la dépense en : temps perdu, fatigue, énervement, en essence, usure de véhicule en co2, odeurs  nauséabondes, bonjour la pollution. Et pendant ce temps, le bon peuple de Nantes réélit démocratiquement pour un nième mandat le responsable de ces condition du mal vivre. Ce que j'aime à Nantes : Les gens. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens aussi.
Pourquoi pas ? : Nantes est une belle ville. Etudiant à Angers, j'ai du plaisir à retrouver ma ville natale chaque week end. Nantes est une ville de culture. Le Lieu Unique, le Hangar 32, le Musée des Beaux Arts, les nombreuses galeries d'art et les nombreux cinémas (variétés et arts et essais) en témoignent. L'île de Nantes constituera bientôt le nouveau centre de Nantes, notamment grâce aux foyers pour jeunes travailleurs, au regroupement de l'école des Beaux Arts et du pôle Arts Appliqués du lycée La Joliverie (St-sébastien sur Loire) et des jeunes entreprises qui s'y implantent. Les transports en commun couvrent la quasi-totalité de Nantes ET de sa banlieue. Notamment, la ligne de Tramway 1, qui mène au centre commercial Atlantis, situé à St-Herblain et à 15 min à pied du Zénith Nantes Métropole. On trouve dans ce centre une galerie commerciale, un théâtre et deux multiplexes cinéma (Pathé/UGC). Une autre ligne de transports en commun, le Busway 4, dessert un autre centre commercial, type Parisien (genre Les Halles, mais en plus petit, quand même). C'est une ville vivante, avec beaucoup de manifestations artistiques dont le Festival Des 3 Continents, le festival Juste Pour Rire, Les Utopiales... Je me perds dans trop de détails ! Ce que j'aime à Nantes : Les petites ruelles pleines de créateurs, les grandes rues commerciales et piétonnes, les architectures qui poussent, cachées derrière l'île de Nantes, la diversité des lieux d'exposition, les cinémas, les parcs, le Lieu Unique, la bonne humeur générale des Nantais. Le passage Pommeraie. Ce que je n'aime pas à Nantes : La culture dérive vers un "bobotisme" trop... universel. Le Hangar à Bananes, genre de rue de la soif, mais avec des videurs à partir de 21h30 et pas le droit au sweat à capuches dans un "Bar à Cocktails"... Nantes s'uniformise : quel malheur.
Merci : Merci de nous avoir accueillis, cette ville est une bouffée d'air frais pour toute ma famille, grâce à elle nous recommençons à vivre enfin après avoir passé de nombreuses années dans un stress total, retrouver des rues propres et agréables, la gentillesse des gens, des commerçants, tout nous enchante. Les parcs sont une pure merveille, l'activité culturelle est intense malgré quelques frilosités, j'adore Nantes ! Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts, les commerces, les restaurants et bistrots, les gens, les bords de l'Erdre, les oiseaux. Ce que je n'aime pas à Nantes : Peut-être un côté un peu trop bourgeois à mon goût. Les prix des loyers qui flambent.
Une ville en devenir : Une ville qui a encore du mal à effacer les stigmates architecturaux des années 50 et du "tout béton" malgré les efforts de rénovation de son "c?ur ancien" qui reste limité à quelques rues. Ce que j'aime à Nantes : La tranquillité de sa vie, une délinquance qui reste contrôlée, la proximité de la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une centre ville qui reste trop mal exploité, une circulation automobile qui paralyse ses grands axes aux heures de pointe.
Ville très agréable... : Ville où il fait bon vivre mais peut être de moins en moins vu son développement galopant... Ce que j'aime à Nantes : Son architecture diversifiée, les nantais très agréables, les espaces verts très présents qui permettent d'oxygéner la ville. Bref, ville belle, très attachantes et dynamique. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le pont de cheviré fermé trop souvent. Certains quartiers très tristes. Le périph' qui n'est pas éclairé. Sinon rien de plus.
Une ville géniale ! : Nantes est une ville très agréable, j'y vis depuis 2 ans et je me régale ! Ce que j'aime à Nantes : Les jardins, le passage Pommeraye, le château, le navibus, les restos, les musées... les nantais... Ce que je n'aime pas à Nantes : Circuler en voiture n'est pas toujours facile...
Impressionné : C'est la première fois que je mettais les pieds à Nantes, et j'ai été très impressionné par l'urbanisation de cette ville, ainsi que sa propreté et son animation. Ce que j'aime à Nantes : Sa population, c'est une grande ville, et pourtant les gens sont accueillants. L'architecture, la propreté des rues, l'animation ça bouge, surtout le soir du coté des hangars à bananes pour ceux qui connaissent. Ce que je n'aime pas à Nantes : C'est trop grand pour moi, on si perd en deux secondes, je n'aime pas la tour de Bretagne.
Tout n'est que pub : "La ville où il fait bon vivre" - le slogan officiel de Nantes. Un conseil : si vous n'êtes pas Nantais, et si vous ne venez pas d'un petit patelin de l'Ouest, passez votre chemin. Il ne fait bon vivre à Nantes que quand on n'aime pas les villes. Ce que j'aime à Nantes : L'Erdre, la Sèvre, la Chézine, et leurs abords, volontairement laissés sauvages. Les environs : le vignoble, la côte. Les nombreux hameaux des faubourgs de Nantes et de certaines communes périphériques... envahis par l'urbanisation, estropiés par des projets inadaptés. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'administration municipale, malgré d'innombrables consultations, ne laisse aucune place aux initiatives qu'elle ne contrôlerait pas. Les grands projets de cette municipalité : on fait table rase de toute l'histoire de la ville, de l'histoire de ses habitants, de leur fonctionnement quotidien... tout cela pour imposer un futur... Rien que du ringard déjà testé partout (sauf peut-être le gros éléphant et le gros canard...). Le Nantais se déguise volontiers en bobo, mais on s'aperçoit très rapidement qu'il n'est pas bourgeois, et surtout pas bohème. Quel que soit son milieu social, il ne sort quasiment plus à partir de la trentaine, tous les lieux dits branchés sont presque réservés à des jeunes qui vont là où on leur dit d'aller.
Ville ou très grand village ? : Nantais depuis peu j'apprends à découvrir cette ville où il fait bon respirer et flâner. Les qualités de la campagne en ville ? C'est un peu ça. Ses défauts aussi... Ce que j'aime à Nantes : La verdure et le calme. Passé le périph on est en pleine campagne, la vraie campagne, pas celle qu'on trouve habituellement aux abords des grandes villes, et la mer n'est pas loin, la merveilleuse Bretagne non plus. La ville idéale pour élever ses enfants. Ce que je n'aime pas à Nantes : C'est fade et trop calme. Tout manque de caractère, de l'architecture "tout blanc" aux rues désertes la nuit tombée. Finalement la ville plaît surtout pour sa capacité à être facilement fuie le week end... Pas une ville pour les moins de 30 ans.
Chacun son truc : Pas une ville pour moi ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Je partage l'avis de Dale. Au 1er abord, ville froide, climat froid au sens propre comme figuré... Trop uniforme, manque de fun. Je n'ai pas été séduite. Pas idéale pour les automobilistes.
L'autre visage de Nantes : Nantes est une ville froide sans animation. La ville n'est pas très ouverte. Beaucoup d'habitants sont repliés sur eux mêmes, peu dynamiques, vivent sur leurs acquis et passent leur temps à manifester. Tous les prétextes sont bons pour manifester ou bloquer l'Université. L'architecture est très laide. Au niveau culturel il n'y a rien, c'est le jour et la nuit par comparaison avec Paris (bars, musées, théâtres, salles de spectacle). La politique de la mairie est une politique de com au niveau national, leur slogan du social et du social mais derrière rien, aucun acte (il faut voir le nombre de pauvres et de chômeurs dans les quartiers). Le chômage des jeunes atteint plus de 20 % à Nantes. La culture que nous propose Nantes est une culture de supermarché, du style des pains et des jeux (voir les machines) et complètement nulle d'un point de vue artistique. Le centre ville est complètement mort à Nantes (cf la place royale à 20h le soir, comme les discothèques où beaucoup de restaurants qui ont fermé du fait de la politique anti voiture de la mairie et de la difficulté de venir en centre ville en transports en commun rapide ainsi que le multiplication des centres commerciaux. Pourquoi ne pas construire un véritable Opéra à Nantes comme à Lyon par exemple ? Il n'y a aucun cosmopolitisme et aucune diversité de population à Nantes. J'attends de voir des libanais, des brésiliens, des chinois, des japonais, des saoudiens, des américains à Nantes. Les habitants sont assez pauvres (il faut voir le nombre de logements sociaux 25 % je crois). Il faudrait construire bien plus de logements privés (comme à Lyon par exemple) pour pouvoir loger tout le monde et faire baisser les prix de l'immobilier dont les classes moyennes dans la métropole mais pour cela il faut une volonté politique (il n'y qu'à voir le nombre de terrain en jachère à Nantes). La ville n'est pas très dynamique et a beaucoup de retard sur les autres métropoles (il n'y aucun quartier d'affaires avec des tours par exemple à Nantes alors que Lille vient de commencer son projet Euralille 2). La ville est trop tournée vers ses fonctionnaires (il n'y a qu'à voir la taille des bâtiments de la sécurité sociale ou de la CAF). Du reste Nantes attire très peu les grandes entreprises notamment internationales ainsi que leurs sièges sociaux. Il y a une vraie politique à mener de ce côté là. La ville est aussi très enclavée pour se rendre à Lyon ou Marseille en TGV (plus de 4 heures) et l'aéroport de Nantes n'est pas dans les 5 premiers aéroports nationaux. Au niveau des transports en commun le ticket coûte presque aussi cher à Paris (1.60 ? le 1er juillet) qu'à Nantes alors qu'il y 14 lignes de métro, 5 lignes de RER à Paris, un réseau de bus très dense et de nombreuses lignes transilien. Par comparaison il est impossible de se rendre d'est en ouest ou du sud au nord dans l'agglomération à Nantes sans prendre sa voiture. Il devient urgent de construire un aéroport international, des ponts sur la Loire, des lignes de métro et des lignes de banlieues si Nantes veut devenir attractive ainsi qu'un nouveau périphérique. Il y a aussi beaucoup trop de marginaux et SDF à Nantes assez agressifs. D'autre part les autonomistes bretons qui se replient sur eux mêmes sont assez présents, avec ces panneaux en breton qu'ils imposent à l'entrée des villes et qu'on ne comprend pas, encouragés par le conseil général. L'université de Nantes est une université assez médiocre, mal classée au niveau national, avec beaucoup de locaux délabrés. Construire un lycée international et une université internationale est une nécessité si la ville veut attirer les étrangers, les multinationales et les cadres internationaux. Enfin il faudrait accélérer la prise de décision, construire un quartier ou un immeuble prend une éternité à Nantes (cf l'Ilot boucherie) par comparaison avec d'autres grandes villes comme Paris ou Lyon. Ce que j'aime à Nantes : La très bonne qualité de la faculté de médecine, le centre ville, la cathédrale, les lycées privés de très bonne qualité, les parcs, le réseau très performant des cliniques privées, les écoles Audencia, Centrale Nantes, l'ICAM ou les Mines de Nantes, les parisiens qui arrivent à Nantes, les chefs d'entreprise dynamiques, la proximité de la Baule, de Noirmoutier, de Pornic, de l'Ile d'Yeu et du Morbihan, la construction de grands hôtels. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les centres commerciaux qui enlaidissent le paysage, la délinquance cachée dans certains quartiers comme Bellevue à Nantes, le manque de policiers à Nantes.
-
A l'emporte pièce : Une ville comme je les aime, à dimensions humaines. Mérite de s'y attarder. Pas de jugements hâtifs sur les Nantais et d'allusions douteuses sur ce qui a fait l'histoire. Doit-on considérer le fils aux yeux de la culpabilité des arrières grands-parents. Ah, Messieurs les censeurs comme vous êtes prêts, étrangement, de ceux là même que vous vous vous empressez de condamner... Tout cela est bien dommage. Nantes est une ville à découvrir et redécouvrir et ses habitants eux aussi. Ce que j'aime à Nantes : La sensation d'espace, les rides du temps, ces rues qui se croisent et se superposent, un célèbre passage commercial et l'impression d'une pérennité en mouvement. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les anachronismes qui ont sacrifié à la mode, la rénovation de l'île et ses immeubles sans âme, la circulation nord-sud et le prix de l'immobilier qui monte qui monte...
Nantes : Trop peuplée, les gens trop "stressés" : (circulation, recherche de mode de garde, dans les grandes surfaces). Ce que j'aime à Nantes : Mais Nantes est aussi un espace de nature calmant apaisant (bords de l'Erdre, centre-ville piétons). Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens toujours stressés en circulant, en faisant leurs courses... (s'ils n'ont pas le temps qu'ils n'y viennent pas).
La belle bille de Nantes : Très bien avec un dynamisme de démographie et c'est une très jolie ville. Pour le coté négatif rien à dire. Ce que j'aime à Nantes : La gentillesse des gens, la beauté de la ville. Beaucoup de transports en commun. Et pour finir la rénovation du château des ducs de Bretagne et en plus c'est gratuit. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les 2 axes du périphérique Nantais (bellevue et le pont de cheviré) avec un trafic très chargé aux heures de pointe.
Une Nantaise : Nantes est beaucoup plus calme que Paris ! A Paris il faut avouer que il n'y a qu'aux alentours de la tour Eiffel, des champs Élysées que c'est beau ! Sinon y a des ponts et des routes partout, des tags sur presque tous les murs. Je ne veux pas critiquer Paris mais dans ce cas ne critiquer pas Nantes car vous n'êtes pas Nantais ! Et puis Paris est la capitale normal qu'il y ai plus d'animations. Et beaucoup de personnes disent que Nantes est une ville accueillante et très jolie. Je tiens à prendre la défense de ma ville ! Ce que j'aime à Nantes : Le sourire des gens, la présentation des magasins, comment sont disposé les rues, l'accueil pour des compétitions nationales et la joie des Nantais ! Ville très romantique et belle.
Réponse à François de Paris : Que d'objectivité dans vos propos, que de remarques judicieuses et constructives, que de cohérence (vous déplorez l'absence de grandes tours mais vous vous plaignez de l'architecture des centres commerciaux) ! Bref, beaucoup de paroles, de critiques, d'allusions et de grands discours...  Allez plutôt à Nice, Cannes ou St Tropez, ça vous plaira plus ! Ce que j'aime à Nantes : Ville tranquille, paisible, propre, posée, agréable. Ce que je n'aime pas à Nantes : La pluie.
De Nantes à Paris : Nantais natif immigré à Paris pour intégrer une prestigieuse école d'art je tiens à remettre les points sur les i quand aux animations culturelles à Nantes. Certes même si l'absence d'un grand musée d'art moderne ou contemporain est à déplorer, le musée des beaux-arts comble souvent ce manque par une direction artistique sophistiquée. Parlons ensuite de cet établissement génial (au sens premier du terme) qu'est le Lieu Unique. A lui seul il rempli le rôle de plusieurs institutions parisiennes. Un direction artistique à la pointe avec une programmation très pertinente, comme en témoigne le désormais mythique festival I.D.E.A.L. La politique de la ville au niveau culturel est de loin aussi intelligente que celle de Delanoë, une "folle journée" qui s'exporte au Japon, une biennale d'art contemporain "Estuaire" qui pousse les ?uvres loin du béton ciré pour les installer en plein air. Le nouveau Zénith propose une série de concerts qui manquait à la ville et l'incroyable effervescence des collectifs "Royal de Luxe" et "La Machine" confèrent à la ville un sentiment d'exception. Ce que j'aime à Nantes : La qualité de vie, inégalée. L'effervescence culturelle. Je citerais André Breton "Nantes, est avec Paris, la seule ville ou j'ai l'impression qu'il peut m'arriver quelque chose !".
Réponse à François : Nantes contrairement à Lyon ou à Paris, a su préserver son histoire et ses quartiers historiques, elle bénéficie d'une situation géographique idéale sur la côte ouest. Merci au maire et à ses initiatives en matière d'accueil, de tourisme et d'urbanisme. Ce que j'aime à Nantes : La Loire, la proximité de la mer, paris à 2h de TGV, la campagne à proximité. Ce que je n'aime pas à Nantes : Trop de voiture.
Déçue : Arrivée depuis peu sur Nantes avec mon compagnon je suis plus que déçue. Ville très verte ne manquant pas d'atout mais le reste vient changer la donne. La ville est bien desservie par le tram sinon le bus faut s'armer de patience et bien connaître le coin sinon vous êtes mal barré et les gens ne répondent pas vraiment donc touriste ne vous aventurez pas trop loin... Le centre ville est agréable et très commerçant du coté de "commerce" et du château. Les jours de beaux temps vous y trouverez des gens à faire bronzette mais visage fermé, nantais oblige. Je suis venue sur Nantes pour sa médaille dans la catégorie "ville où il fait le mieux vivre", j'ai entendu des "si tu viens sur Nantes tu repartiras plus", "oui Nantes ce n'est pas Paris, les gens sont cool, la vie est tranquille"... Mouais je reste sceptique. Je regrette Paris aujourd'hui car on veut fait clairement sentir que vous êtes étrangers... Ayant voyagé en France et ailleurs, je reste choquée par l'attitude d'une grande partie des Nantais : tout âge confondu, d'une extrême froideur. Il y a trop de hlm et trop de disparités sociales qui doivent marquer un malaise très palpable dans cette ville, je trouve, et qui la dénigre de son potentiel. En soirée, Nantes se transforme avec d'un côté des petits endroits sympa pour siroter un verre, esprit très festif, le Nantais aime boire... Donc débordements souvent. L'insécurité est un réel problème dans cette ville, les jeunes nantais n'ont rien à envier à d'autres banlieues parisiennes par exemple. Je ne sais pas d'où tient Nantes le titre de ville où il fait le mieux vivre mais personnellement je pense plus le contraire. Ça fait cher payé l'espace vert ! Je déménage illico... Dans le sud ! Ce que j'aime à Nantes : Commerces à proximité et ouvert tard, les espaces verts, les prix de l'immobilier (change de Paris), proximité avec la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : La froideur et cette forme d'agressivité en vous fixant, insécurité, manque de lumière dans les ruelles.
Réponse à Nina : Cher Nina, je te souhaite bon courage pour ton déménagement parce que ça risque d'être dur pour toi. Tu risques de te retrouver dans un Nantes puissance dix concernant l'agressivité et le manque d'ouverture. Ce que j'aime à Nantes : Ville très agréable qui mérite tout à fait son prix de "ville la plus agréable de France", même s'il y en a plein d'autres très agréables aussi. Ce que je n'aime pas à Nantes : Certains quartiers très gris.
Cher Julien : Merci pour ton commentaire, mais si ce site existe c'est pour donner son avis basé sur sa propre opinion par pour polémiquer dessus sinon c'est sans fin. Merci de me donner du courage mais je pense qu'il sera plus indispensable pour pouvoir tenir le coup jusqu'au déménagement. Mais au vu des nombreux avis par ici tu dois te sentir bien seul à trouver le Nantais agréable, même à Cannes ils sont moins agressifs ! Je viens du Nord Est donc je crois pouvoir en savoir quelque chose... Et je confirme que c'est bien qu'à Nantes où ça pose problème ! Juste pour terminer : nous avons demandés à 3 personnes différentes un chemin (banal pour un habitant) : les réponses : 3 complètement opposées et fausses et dans le bus 2 dames n'ont daignées répondre alors qu'elles entendaient parfaitement bien et ce n'est pas la première fois alors comme ville chaleureuse j'ai connu mieux et pourtant je suis parfaitement bien élevée et présentable... Même à Paris on vous réponds ! Au passage je ne compte pas m'installer à Nice ou Marseille, je pensais plutôt à la côte basque... Il faut comparer le comparable. Ce que j'aime à Nantes : Pas grand chose au final les inconvénients prennent le dessus. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'agressivité.
Une villes où les gens vous stressent : Nantes est une ville où il n y a rien à faire à part es centres commerciaux à visiter. Les gens sont d'un stress à vous rendre fou. ils ne sont pas aimables. J'y habite depuis 20 ans et j'ai du mal à m'y habituer. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les habitants trop froids.
Ma ville adorée : Je ne suis pas "Nantais" depuis longtemps (et d'ailleurs pas nantais du tout) : 8 ans. Mais j'adore cette ville, jamais je n'ai aimé une ville comme celle-ci. Pourquoi ? Parce qu'elle bouge de partout, elle change tout le temps, et elle est très hétérogène. Je ne me suis jamais ennuyé jamais un seul jour à Nantes et même plutôt l'inverse. Alors que quand j'étais en banlieue parisienne, puis dans le Centre, c'était vraiment pas drôle. Ce que j'aime à Nantes : Faire 500 mètres et tomber dans une nouvelle ambiance de quartier. La ville n'est pas trop plate ouf ! Et la Loire, quelle est belle, tout autant que j'adore Atlantis, mini-cité dans la ville. Et quand il fait chaud, on met ses tongs et on file en ter à la Baule ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Y a souvent du crachin, en hiver, mais ce n'est pas gênant. Le plus gênant, c'est les voitures : elles conduisent n'importe comment, à la parisienne.
Nantes : Une ville qui contrairement à ce que certaines personnes pensent ne se détourne pas de son histoire et se tourne vers le futur : quartier d'affaire européen en construction, hangar à bananes revisité, les machines de l'île... Des projets diverses songent à rendre l'ensemble plus cohérent et agréable. Les nantais ne m'ont réellement pas parut désagréables, cela dit la vie nocturne manque vraiment de dynamisme. Mais Nantes est une ville qui croît vite, très vite, et répondre aux attentes de tous, améliorer la circulation, les infrastructures, l'urbanisme... Nécessite des fonds, et le projet de l'île nécessaire en prend beaucoup. Cela me semble normal... En bref Nantes me plaît, sa verdure, son architecture, ses habitants. Ce que j'aime à Nantes : L'urbanisme, les parcs, l'architecture, la vie calme, la proximité de la mer, son approche de la Loire progressive... Ce que je n'aime pas à Nantes : Manque de vie nocturne, de vie internationale... Mais bon en même temps Nantes reste une ville relativement petite et non centrée en Europe !
Nantes la belle bretonne : Ne vous y prenez pas Nantes est avant tout une grande ville bretonne même si l'histoire en a voulu autrement la froideur des gens est liée à l'histoire, les gens sont méfiants. Ce que j'aime à Nantes : Les belles nantaises, le charme et une mentalité qui s'apprend et non acquise, les vieux quartier breton pour aller boire une mousse. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le conflit entre Nantes et Rennes c'est débile.
Réponse à Nolwenn : Vous me faites doucement rire quand vous parlez de Paris et Lyon qui n'ont pas su conserver leurs quartiers historiques. Le classement de la capitale de Gaules à l'unesco n'est-il pas justement dû au fait que ce soit un "témoignage remarquable de l'Histoire" ? Ce que j'aime à Nantes : Une ville qui réussit pleinement dans la mission qu'elle s'est donnée : être une grande ville moyenne avec tous ses avantages.
Il n'y a pas à se plaindre... : Une ville belle, dynamique débordant de petites initiatives pleines d'avenirs et de grands projets exceptionnels, à protéger ! Ce que j'aime à Nantes : Sa culture, ses espaces, son dynamisme et sa diversité. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le prix des stationnement et des tickets de transports.
Ville sympa mais sans plus et sans cachet : Il manque à Nantes un "je ne sais quoi", peut-être un équilibre architectural comme à Bordeaux, un vieux centre comme à Lille ou le côté européen de Strasbourg pour en faire une capitale régionale avec une vraie valeur ajoutée. La qualité de vie y est indéniable, mais on s'ennuie un peu et personnellement je trouve l'architecture sans âme. Je ne me prononce pas sur les "Nantais", je ne sais pas trop ce que ça veut dire tout comme je rigole quand j'entends parler des "Parisiens" (qui viennent des quatre coins de la France pour la plupart), il y a des gens sympas et ouverts partout, des gens fermés partout aussi... Ce que j'aime à Nantes : Le climat, la qualité de l'air, la proximité de la mer, certains restos, certaines boutiques, les parcs, 2h de Paris, animations culturelles vu la taille de la ville, potentiel de rénovation des quais et autres endroits. Ce que je n'aime pas à Nantes : Ville pas très jolie (vs d'autres agglos à peu près de la même taille comme Bordeaux, Strasbourg, Lille, Toulouse ou Lyon, en plus grand), pas très bigarrée et donc un peu monotone, bourgeoise (mais comme toutes les villes de cette taille finalement), trop de voiture dans le centre (vs Bordeaux par exemple).
Une ville active : Une ville très agréable à vivre, tant sur le plan personnel que professionnel. Ce que j'aime à Nantes : Le vert - L'amabilité des habitants - Les activités. Ce que je n'aime pas à Nantes : Manque de "3D" (montagnes) - Météo un peu humide.
Le petit nantais : Une très jolie ville qui fait beaucoup d'effort au niveau de la circulation sauf aux heures de pointe. Elle réserve plein de petits coins sympas et grandit un peu trop vite parfois. Ce que j'aime à Nantes : J'aime, quand je suis sur les ponts ou sur la butte Ste Anne, admirer toutes ces grues, preuves que ça construit mais en gardant toujours une partie de l'histoire (le stade Marcel Saupin). Une agglomération assez raisonnable. Dans le centre de Nantes beaucoup d'espaces verts modernes, des commerces petits et grands contrairement a certaines villes. Ce que je n'aime pas à Nantes : Pas grand chose sauf certains quartiers un peu noirs mes autrement très jolie ville.
Ce que j'aime à Nantes : La diversité des activités que l'on peut y trouver. C'est une grande ville avec de nombreux espaces verts et proche de la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation aux heures de pointe.
Nantes belle ligerienne : Ville paisible agréable, située entre la Bretagne, la Vendée et l'Anjou, la ville offre de multiples visages par contre il y a peu de dynamisme. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts , les transports en commun , le quartier Bouffay , le château des ducs la propreté de la ville et la façon d'y vivre et les nantaises sublimes bien sur ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens froids et distants, manque d'animations pour une grande ville comme ça, ville de plus en plus chaude le centre ville est trop et petit par rapport a d'autres grandes villes comme Lille, Toulouse et Montpellier.
Je hais Nantes : La ville cotée n°1 où il fait bon vivre, quelle désillusion ! On se demande sur quoi on se base, à croire que les gens sondés n'ont rien connu d'autre et pourtant j'ai connu Paris ! Je suis bretonne et je vous dis, Nantes n'a plus rien de breton, en quoi que ce soit... Je suis venue y emménager en pensant y trouver cet eldorado qu'on décrit dans tous les sondages. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les grues près du hangar à bananes qui laissent l'impression de vivre dans un chantier permanent. La laideur des quartiers qui se ressemblent tous, monotones et gris... Aucune originalité architecturale, aucune âme... Le prix des loyers et des stationnements. Ici l'humain n'a aucune valeur, on est qu'un n° de plus dans la masse !
Nantes : Je ne comprend pas trop les commentaires des gens, j'ai 19 ans souvent dans le tram il m'arrive de parler avec des gens que je ne connais pas, ça passe le temps et on rigole un peu, quand je demande un renseignement les gens me répondent (même si des fois ça n'est pas exact). Les commerçants ont toujours le sourire. Je ne peux pas me permettre de comparer avec d'autres villes, sachant que j'ai toujours habité Nantes, mais chaque été je pars en vacances et il m'est arrivé de tomber dans des villes où les gens n'étaient pas très accueillants non plus. Ce que j'aime à Nantes : L'architecture : les immeubles ont gardé les écussons des familles de la ville... le passage Pommeray, les parcs, l'équipe de la "mie câline" coté commerce (toujours le sourire). Ce que je n'aime pas à Nantes : La pollution qui noircit les murs, prendre la voiture pour aller dans le centre.
Orvaltais : D'origine nantaise, j'adore. Ce que j'aime à Nantes : Ma ville, les transports, la verdure, les animations organisées comme le festival juste pour rire ... Ce que je n'aime pas à Nantes : Faudrait plus d'animation organisé dans le centre ville. (ex : fêtes pour les journées internationales ou/et nationales comme le sida, les enfants, organisations de tournoi mondiaux sportifs ...).
Ne pas avoir peur de venir à Nantes : J'ai 9 ans de vie nantaise. Moi-même originaire d'une ville où les gens sont horriblement désagréables, je me suis sentie de suite très bien dans cette ville. En étant normalement avenante, souriante et motivée toutes les portes se sont ouverte à moi (travail, amis, activités, logement)! Ici il y a du taf, de quoi trouver un logement facilement, et une accessibilité aux personnes easy. J'ai rencontré pleins de groupes de gens différents, du coup des univers différents, du coup ces 9 années ont été vivantes ! ... Mais envie de voir autre chose maintenant ! Help quelle ville peut être possible? (après Nantes). Ce que j'aime à Nantes : Tous ces lieux de sorties, de cultures, de bars, de concerts, d'animations (par contre pleins d'endroits ont fermés malheureusement) mais il reste pleins de choses à faire... Il faut communiquer à Nantes et tout est possible! J'aime Trentemoult, Bouffay, L'Erdre, les navibus, la priorité aux piétons! Les connaissances faciles, les beaux jours, faire du vélo, les cinoches, les restos, les rues, la nuit, un peu plus loin les folies sifflaient, le bout de l'île Beaulieu, les marchés, les trentenaires etc. L'accès à la mer en 40 minutes et Paris en 2h20. Il y a tous les styles, tous les milieux possibles à Nantes. On voit pas mal de Toulousains, Parisiens, Brestois, et des plus petites villes bien s'adapter à Nantes. Ce que je n'aime pas à Nantes : Un avis sur l'architecture : les vieux quartiers nantais disparaissent, des lieux de caractère sont remplacés pour "un monde moderne et de consommation" déjà bien trop présent. Trop de moderne tue le caractère des choses mais ça montre quand même une évolution de la ville (dur d'avoir un avis tranché à 100% et de bien l'exprimer). C'est pratique le tram à toute heure (jusqu'à 3h le samedi), mais pénible/silencieux au quotidien ! Quelques rennais, angevins, lillois, ont du mal avec la ville (avis personnel bien sûr). Le temps, bien... no comment, ou plutôt, il y en a marre du mauvais temps depuis des années.
Une ville agreable : Une ville où il fait bon vivre. J'y ai vécu plus de 10 ans, aussi bien en étudiant qu'en tant que jeune salarié. Pour le coté étudiant je trouve que la ville s'ouvre de plus en plus et s'internationalise ce qui n'est pas un mal. Cela dépoussière ce cadre embourgeoisé et trop paisible qui collait a l'image de cette ville. Nantes coté vie sociale bouge mais malgré tout le nantais reste moins facile à approcher que dans d'autres villes. Néanmoins je ne retrouve pas à Nantes la froideur dont parle certains internautes. D'une manière générale les gens resteront froids si vous les abordez avec froideur, ce n'est pas une question de ville mais de la façon dont on aborde les personnes. Cette ville convient bien à une jeune famille, de part son cadre vert, mer à 30mn, jolie campagne environnante, politique de transports en commun en plein essor. Ce que j'aime à Nantes : Son cadre de vie, sa proximité mer campagne, une ville dynamique qui s'ouvre de plus en plus chaque année. Une mixité des cultures peuples en croissance. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le pays du rond point, le pays des hypermarchés qui enlaidissent tout le bord périphérique nantais. Une circulation qui devient problématique de part une mauvaise gestion des axes routiers mais aussi un afflux de population de plus en plus important. La conduite des nantais (paradoxalement roulent plus vite par temps de pluie je trouve).
Une ville agréable tout simplement : Je suis nantais, né à Nantes de parents parisiens arrivés à Nantes et qui n'en sont jamais repartis. Cette ville offre un attrait très particulier, il faut parfois plusieurs années aux nouveaux arrivants pour se familiariser, mais Nantes a cette particularité que l'on peut "devenir" nantais comme on ne peut jamais devenir complètement marseillais, bordelais ou lyonnais. Cette ville doit s'approprier pour se comprendre, se vivre pour s'apprécier. Nantes a fait le choix de la culture, n'en déplaise à certains, cette ville a expérimenté puis exporté (le Royal ou la Folle Journée, pour ne citer que des évènements connus). Concernant la circulation, la piétonnisation complète du centre-ville est en cours (là aussi Nantes fut une des premières villes à pacifier son centre) et les parkings relais comme le réseau de transport en commun sont suffisamment performants pour qu'il ne soit pas utile de circuler en voiture.Traverser Nantes en voiture un samedi relève de la bêtise consommée. Il y aurait encore beaucoup à dire et tellement à faire. Nantes s'épanouit et bouillonne d'idées qui vont dans le bon sens, celui de son histoire. Ce que j'aime à Nantes : Le civisme de ses habitants et un certain sens du respect de la ville et des autres, sans en être pour autant bruyants, fiers ou chauvins. Un cadre de vie particulièrement favorable, sans monumentalisme ni fanfare, un cadre tout simplement agréable. Ses espaces, une ville qui respire avec le large si proche. Une ville ambitieuse dans ses projets. Ce que je n'aime pas à Nantes : Certaines réalisations récentes (île de Nantes, Saupin, Beaulieu) tout particulièrement de mauvais goût, ancrées dans une mode éphémère. On rase Neptune (enfin!) et le tripode pour construire Saupin et des nouveaux bâtiments du Conseil général.
Superbe : Je suis arrivé à Nantes depuis un an. Je ne connais pas beaucoup de grandes villes mais je sais qu'elle est une très belle ville, les habitants et commerçants sont en général accueillant et sympathiques. C'est une grande ville mais qui reste tout de même à taille humaine. Ce que j'aime à Nantes : Le château, le quartier Bouffay, la place Royale, l'île de Nantes et ses grands projets, l'animation à Nantes, il y a toujours quelque chose à faire et à voir. J'aime le hangar à bananes, les commerces du centre-ville qui ne manquent pas. Ce que je n'aime pas à Nantes : Je n'aime pas le prix des transports : 1 euro 30 le ticket de tram qui va bientôt passer à 1 euro 50 paraît-il. Je n'aime pas la pluie et le vent beaucoup trop présent. Je n'aime pas ceux qui pensent que Nantes est une ville d'idiots, c'est archi faux.
J'emménage à Nantes à la rentrée : J'ai lu des critiques d'internautes sur la ville de Nantes, notamment en ce qui concerne la froideur des habitants. Comme je vis à Paris, question indifférence générale, je pense que le record est difficile à battre. Je pense aussi que notre vision d'une grande ville dépend de ce que l'on recherche en s'y installant, et de ce que l'on peut en attendre. Comme je recherche la paix et la tranquillité, je serais tout à fait heureuse à Nantes. J'ai visité la ville la semaine dernière, et je l'ai trouvée très jolie (on se croirait dans un quartier chic de Paris) et surtout calme, car je vis actuellement dans un bruit permanent qui me fatigue beaucoup et m'assourdit aussi. C'est vrai qu'ayant 50 ans, je n'ai sûrement pas les mêmes desideratas que des personnes plus jeunes, et que la vie nocturne d'une ville ne m'intéresse pas, du moment que je peux dormir tranquille, ça me suffit. J'ai choisi Nantes pour sa proximité en temps de trajet de Paris, pour sa qualité de vie, et pour préparer ma retraite dans un environnement plus calme et plus humain qu'à Paris. J'ai hâte d'y être installée au mois de septembre. Je compte les jours. Ce que j'aime à Nantes : Un côté quartier chic de Paris qui m'évite d'être trop dépaysée. Sa proximité en temps de trajet de Paris. La facilité pour se déplacer grâce aux transports en commun. Les prix de loyers (2x moins chers qu'à Paris). Idem pour le coiffeur. Je suis cliente de l'enseigne "Jacques Dessange" et j'avais renoncé à y aller à Paris au vu des tarifs inabordables. La gentillesse des commerçants. Et la mer n'est pas loin. Ce que je n'aime pas à Nantes : Pour le moment rien.
Génial : Nantes est bel et bien la ville où il fait bon vivre ! Les différents commentaire des parisiens sur Nantes et la Baule me font rire ! Je suis expatriée sur la région parisienne et trop hâte de retourner à Nantes qui n'est pourtant pas ma ville natale ! Les gens y sont sympathiques ! Les bouchons ne sont pas insurmontables, le vent me manque... Ainsi que toutes les activités culturelles ou de loisirs qui sont beaucoup moins chères que sur Paris ! Ce que j'aime à Nantes : Les sorties, le sport, la culture, l'architecture et les gens bien sûr ! Une ville humaniste avec tous les attraits d'une grande métropole.
Nantes : Nantes, une ville où j'ai toujours vécu ! Très agréable avec beaucoup d'activités que ce soit la journée ou le soir ! Les bâtiments (centre-ville) y sont particulièrement beau, les rues sont relativement propres et il y a une forte densité de magasin. C'est une ville à taille humaine, qui ne manque pas d'ambiance ! Mais surtout il y a une proximité de la mer. Ce que j'aime à Nantes : Le centre-ville, es espaces verts, e peu de circulation en hyper-centre. Les activités nombreuses et variées. Les biclous et les transports en commun. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les quartiers comme beaulieu, le manque de sécurité dans certains quartiers séparant Nantes centre ville de la banlieue résidentielle. Le prix du ticket de tram.
Nantes hum : Ville qui m'a juste donné envie de déménager et qui m'a fait connaître la solitude et la dépression ! Ville sans charme à part la vieille ville, architecture douteuse (nouveaux quartiers triste et "style usine") faut arrêter de comparer aux quartiers parisiens c'est scandaleux, insécurité en plein centre ville qui donne pas trop envie de se balader, marginaux avec des chiens sur la placette, quoi dire de plus? Les Nantais : froids, y a vraiment que les Nantais pour dire le contraire n'en déplaise ici je m'en contrefiche, le contraire étonnerait. En quittant Paris je pensais sincèrement au début m'y plaire mais j'y ai vécu l'enfer, on me reprochait même d'être Parisien pour trouver du travail! (Vous venez de Paris ou vous êtes Nantais qui revient?) Jamais entendu ça à Paris! Les Parisiens froids et méchants je rigole! Quand on connaît le réel pourcentage de vrais parisiens à Paris! Comparaison dans les transports exemple simple : j'ai un petit chien où à chaque fois à Nantes on me regardait mal ou des propos douteux du genre : ton chien est moche, vous lui donnez pas à manger parce qu'il renifle un truc et j'en passe. A Paris, tout le monde lui sourit et joue avec bref Il faut comparer le comparable Nantes ne sera jamais Paris qui est la capitale et où le flux de personne est important et pas forcément de souche de la ville... Je comprends pourquoi ici on se force à comparer l'incomparable ! C'est ridicule ! Et la circulation est un enfer faut arrêter de dire n'importe quoi, 1H pour faire 100m aux heures de pointes ! Les gens roulent trop vite, les bus ne s'arrêtent pas toujours quand vous l'attendez 30min et quand vous faites la réclamation on vous dit qu'il faut interpeller le chauffeur mais je rêve 1 arrêt 1 bus des gens qui attendent mais le bus s'arrête pas...! Mais faut être natif de là bas et n'avoir rien à comparer pour trouver cette ville agréable! Désolé pour les gens qui l'apprécient, pas besoin de me gaver à me dire le contraire chacun à son avis merci de le respecter, je conçois que je peux vexer mais tout le monde n'a pas la même vision des choses et le même ressenti, accueil...Content d'être parti ! Ce n'est pas une ville pour moi et pour 100% des gens que je connais ayant eu le malheur de croire certains sur sa prétendue "qualité de vie". Je me suis jamais senti aussi mal que là bas...Heureux d'être parti, et pour ceux qui n'aiment pas Paris vous avez des coins on l'on connaît le calme, les espaces verts et la propreté. Ce que j'aime à Nantes : Les centres commerciaux, le prix des loyers, le bord de Sèvre. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens, la circulation, l'architecture horrible, les ponts horribles aussi, la ville des 5 rond-points d'affilée, l'incivilité des personnes en tant que piéton et en voiture ils connaissent pas trop la limitation de vitesse.
Opinion mitige sur Nantes : Je suis restée quelques mois à Nantes, assez pour me faire une opinion : Nantes, une ville mise a l'honneur dans de nombreux magazines sur sa qualité de vie, et son dynamisme mais également ses problèmes (comme partout d'ailleurs). Ce que j'aime à Nantes : J'aime certains quartiers ou les commerçants sont diversifiés, les marchés abondants de produits frais, les poissonniers et les primeurs surtout qui ont le sens de la qualité et de l'accueil. J'aime l'Ile de Versailles et le Jardin des Plantes et aussi le château et ses expos toujours intéressantes .J'aime bien les transports ou on peut se déplacer facilement en centre ville et aussi les ter qui vous emmènent a la mer. L'immobilier pas encore trop excessif même si ça commence a grimper. Les gens sympas et cools. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le centre ville devient triste et moche, (pleins de pas de porte fermés, la crise ?) limite misérable, trop de restaurants genre Kebab et autres grecs partout. Pas assez de librairies, de galeries d'arts, pour une ville qui se veut hyper culture c'est raté. Pas d'antiquaires (sauf au château où rien n'est mis en valeur), et surtout trop de vagabonds avec chiens partout qui squattent tous les bancs et les jardins publics. Ça fait fuir beaucoup de monde qui ne comprend pas pourquoi la ville est aussi laxiste sur ces questions, alors que les contrôles billets transport sont omniprésents. Bref, pas forcément la ville dont tout le monde dit "exceptionnelle", beaucoup trop d'alcool et d'insécurité dans certains coins, et une offre culturelle que je j'apprécie moyennement (les grues et hangars à bananes). Et j'oubliais le patrimoine pas très mis en valeur, le musée des beaux arts aurait besoin d'un sacré toilettage et ne parlons pas d'Anne de Bretagne qui n'a pas vu quelqu'un prendre soin d'elle depuis longtemps!
Tout petits constats : Ville agréable mais manque de propreté. Ce que j'aime à Nantes : Beaucoup de choses ; quartier Bouffay par exemple les bords de Loire. La ville par elle même. Ce que je n'aime pas à Nantes : Certains endroits sont délaissés par le service entretien de la mairie ; (lieu unique, canal St Félix), verre cassé, bouteilles jetées un peu partout , crottes de chien sans oublier les mégots qui recouvrent les trottoirs de tous les cafés nantais ! Autre constat : les chiens "devraient" être tenu en laisse ...Et nous observons que beaucoup se promènent librement ; la mairie attend elle des accidents pour réagir ? Sans ces désagréments la ville serait plus agréable .
Efficace en communication... : Nantes, cette ville qui s'affiche en tête de liste de tous les palmarès des villes les plus... Bref, si l'on reste dans le tout petit centre ville, c'est très agréable, à condition d'aimer le calme... Ce que j'aime à Nantes : Le centre ville et ses commerces, l'île et ses folles machines, ses pelouses accueillantes. Les efforts de la municipalité pour sa volonté de créer un évènement à chaque instant. Les bus de nuit. La proximité de la nature. Ce que je n'aime pas à Nantes : Trop petit centre, en décalage avec le nombre d'habitants (faut-il un bus touristique pour faire quelques mètres ?), belle ville endormie où l'on s'ennuie vite... Mais que font les nantais après 20h?
Amoureuse de Nantes : Nantes, Nantes, Nantes ! J'ai vu et vécu dans d'autres villes comme Bordeaux et Lyon notamment. J'ai quitté Paris à 17 ans et j'y suis revenue 7 ans après eh bien, le constat est que je n'y retournerai que les we ou au mois d'août ! Juste pour ses bons côtés. Nantes est une ville vraiment accueillante. A Nantes, les gens sont propres, polis et accueillants. Vous avez le temps de vivre après le travail pas de métro boulot dodo (ce qui est le cas à Paris). Le temps de se retrouver entre amis boire un verre après le boulot. Sans avoir à faire des km pour trouver 1 bar et ne pas perdre votre motivation en chemin. Ce que j'aime à Nantes : La mer pas loin. L'air pur. La ville. Ses habitants. Bonne communication de la ville. Le temps de faire les choses. La belle vie. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le centre un peu petit. Stationnement assez cher. Développer le côté culturel. Pas assez de musées, dommage.
La province : Le centre ville a plusieurs facette. Il y a des coulées vertes très agréable. Ce que j'aime à Nantes : Les voitures s'arrêtent pour les piétons. En Tram on peut regarder le paysage. On peu quitter la ville pour prend un bol d'air et de verdure en moins de quinze minutes. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les places de parkings toujours trop chères.
Une ville agréable qui doit se réveiller : Nantes s'est intensément développé pendant 20 ans, a enrichi son offre culturelle et fait référence en matière de qualité de vie. Pourtant elle doit passer un cap pour devenir une métropole de rang européen (comme Toulouse ou Bordeaux le sont) sur laquelle on peut compter, elle doit aussi rompre avec la politique "anti-bagnoles" et faire vraiment cohabiter tous les modes de transport. Ce que j'aime à Nantes : L'accueil, la simplicité des Nantais, la taille humaine de la ville, le fait qu'elle soit ouverte vers l'extérieur, la qualité de vie (reconnue), la diversité de l'offre culturelle, la lumière si particulière de la région, les parcs, le passage Pommeraye, le château dont la rénovation est une réussite, les quais de l'Erdre et de la Loire, le Hangar à Bananes, les bateaux-bus. Ce que je n'aime pas à Nantes : La gare sncf, les entrées de ville (pas dignes de la taille de la ville), le manque de capacité du périphérique (qui n'en est pas vraiment un), les parkings dont le prix décourage de venir, le fait que la métropole ne sache pas se vendre, le manque cruel de médias à Nantes, le manque de touristes lié au défaut de positionnement, le stade de la Beaujoire (qui devra être rénové), le fc Nantes qui n'est plus que l'ombre de lui-même !
Oui mais : C'est une ville très romantique où il fait bon vivre. Ce que j'aime à Nantes : Le Château des Ducs, l'Erdre. La possibilité de faire la fête dans le centre. Et puis, c'est beau. Le jardin municipal. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le côté breton ainsi que le côté ligérien sont mis de côté. Pourquoi ne remet on pas l'Erde entourer le château des ducs comme auparavant. De même, il n'y a pas eu assez de restauration des maisons à colombage après la seconde guerre mondiale. Le hangar au banane disperse la fête.
Première impression : Originaire de Strasbourg, je découvre Nantes où je suis venu travailler... La ville semble dynamique, les nantais sympathiques. Mais il est plus que nécessaire d'y entreprendre une politique globale de transport sinon cette ville, très étendue géographiquement, perdra bientôt son attractivité ! Ce que j'aime à Nantes : La verdure, l'atmosphère, la rénovation du patrimoine industriel, la chaleur des habitants et la région. Ce que je n'aime pas à Nantes : - Une certaine bourgeoisie un peu nombriliste et qui semble figée dans un autre temps. - Une forme de chauvinisme qui consiste à dire qu'il se "passe plein de trucs culturels et que c'est exceptionnel", alors que ces projets sont souvent inspirés de ce qui se fait ailleurs depuis pas mal de temps...- Travaillant en périphérie du centre, je suis obligé de prendre ma voiture alors que j'avais l'habitude de tout faire en vélo à Strasbourg. Ici, le vélo est dangereux et visiblement pas le bienvenu, le piéton risque sa vie même en plein centre ville, les automobilistes nerveux et le temps... Souvent perdu dans des bouchons formés par des voitures presque toutes vides. Le tram n'est pas si efficace que ça, quoiqu'en disent les nantais (d'autant plus qu'il est relativement cher) : les correspondances sont trop souvent multiples, les arrêts parfois trop éloignés. Il manque de réelles extensions aux lignes existantes. La qualité de vie globale s'en ressent nettement. Il m'est impossible d'envisager d'habiter dans le centre ou d'y aller en semaine car il est inaccessible à certaines heures. Pour une ville qui se veut verte (à juste titre vu le nombre d'espaces "verts" ou sauvages), il y a là une réelle aberration écologique. En outre, les nantais semblent utiliser leur voiture pour un oui ou pour un non, même pour faire 500 m. Ah, et il faudrait aussi construire un pont ou deux de plus sur la Loire, ce ne serait pas du luxe !
Nantes : réputation surfaite et architecture horrible : Beaucoup trop de communication pour cette ville. Les impôts locaux sont très élevés, trop peu de sièges sociaux, faible dynamisme au niveau des entreprises. Les transports en commun y sont insuffisants, le périphérique est complètement saturé ( franchissement de la Loire). La politique culturelle est de très faible niveau par comparaison à Paris ou à Lyon et l'architecture de la ville laisse à désirer. Le centre ville est globalement sale et négligé avec beaucoup trop de marginaux et leurs chiens. Les classes moyennes sont poussées en dehors de Nantes alors que les hlm sont favorisés. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts, la proximité de l'Atlantique, la Baule, Pornichet, le Morbihan, Noirmoutier, l'île d'Yeu. L'Erdre et ses folies, la Loire. L'absence de banlieues et des cités avec derrière le périphérique. La très bonne qualité des lycées du centre ville, des grandes écoles, des facs de médecine et de droit, des hôpitaux nantais et des cliniques. Ce que je n'aime pas à Nantes : Ville morte le soir et très peu cosmopolite. Le réseau de tramway est encore très insuffisant. La ville est encore trop loin de Lyon, Lille et Strasbourg. Des tgv entre Nantes-Rennes et Nantes-le Mans sont absolument nécessaires pour la desserte et l'attractivité de la ville (vers Lille et Lyon). Le franchissement de la Loire très difficile. Les extrémistes bretons, l'architecture des nouveaux bâtiments, la qualité des nouveaux commerces dans le centre ville, le clientélisme, les subventions aux associations, le gaspillage de l'argent public.
Réponse aux 2 précédents commentaires : Nantais depuis 4 ans et venant du sud ouest de la France je me permets de répondre aux 2 avis précédents : où habitez vous ? A Nantes, ah bon ? Je suis étonné de vos remarques :- 2 ponts sont en train de se construire pour traverser la Loire !- les nantais prennent la voiture pour un oui ou pour un non ? C'est le cas de la majorité des français, à Marseille, Montpellier, Toulouse et Bordeaux. C'est exactement la même situation.- comme toutes les villes qui ont leur importance, il existe des bouchons, comme à Lyon ou Strasbourg.- côté économique, lisez les dernières études, la Loire Atlantique est un des départements les plus dynamique de France (biotechnologie, aérospatiale, artisanat...).- les transports en communs, parlons en : le busway à Nantes est le 1er dans son genre en France. Le tram, vous avez un passage chaque 4 mn en moyenne. Des extensions sont prévues (quid des finances publiques liées à la crise).- concernant les hlm en centre ville : de quoi parlez vous ? Savez vous que 65 % de la population française peut prétendre à un logement social ! Ces mêmes logements qui peuvent permettre de loger vos enfants. - l'architecture de Nantes reflète ce qui se fait en France, alliant architecture contemporaine (architecte Shémetov, Jean Nouvel renseignez vous sur eux etc...) et régionale.- saleté du centre ville ? De quoi parlez vous ? Êtes-vous allés à Marseille ? Que pensez-vous des rues de Paris (je ne parle pas des quartiers à touristes) ?- concernant les politiques publiques, c'est comme ailleurs, ni plus ni moins. La politique culturelle y est très prégnante. Certes un petit chauvinisme avec la compagnie Royal Deluxe qui intervient et présente ses spectacles dans le monde entier. 1 million de personnes dans les rue de Berlin à l'occasion de l'anniversaire de la chute du mur. Les différentes manifestations culturelles contre la lutte contre l'esclavage (qui fait partie de l'histoire de Nantes malheureusement) les rdv de l'Erdre, la folle journée, etc etc... Ce que j'aime à Nantes : Bref j'ai l'impression que certaines personnes donnent leur avis, mais sans réellement connaître la ville, s'y intéresser. Je pense que vous ne devez pas souvent prendre les transports en communs ni même vous intéressez à la vie de la cité. C'est certainement pour cela que votre avis est biaisé. Depuis 2006 Nantes, et son département ont accueilli une population équivalente à la population d'Agen ou de la Rochelle (environ 70 000 à 80 000 habitants). A mon avis il y a une raison non ? Ce que je n'aime pas à Nantes : Comme toutes les villes importantes Nantes à ses atouts et ses faiblesses, mais ces problématiques ne sont elles pas communes aux autres villes ? Je pense que oui.
J'envisage d'aller m'installer à Nantes : Donc, je ne connais pas la ville. En réalité, je suis de Lyon depuis 2004. A l'époque j'étais avec mon copain parisien d'origine et moi je vivais dans l'Oise. Nous avons pris le pari de nous installer à Lyon car je connaissais un peu grâce à quelques séjours professionnels et la région Rhône Alpes est tout de même très riche dans les domaines économiques, touristiques, culturels et j'en passe. Bref, d'emblée, nous avons adoré cette ville - qui ressemble à un petit Paris -, sa qualité de vie, sa bonne gastronomie, son sens de la fête et du raffinement, et la simplicité des gens... Après nous avons migré dans les monts du lyonnais (une petite merveille) où nous avons acheté notre maison et vécu très très heureux. Hélas, le bonheur a été de courte durée car mon copain est décédé en avril 2009 et avant cela, ma mère, venue nous rejoindre dans la région a également succombé à une longue maladie. Depuis, c'est l'enfer ! Je me sens totalement seule, perdue... Je ne parviens plus à remonter la pente. Où que j'aille, en région Rhône Alpes, les souvenirs de ma vie avec mon copain me reviennent constamment. Je suis en dépression sévère et, bien que je sais que je ne retrouverai jamais une ville aussi agréable que Lyon, je n'ai pourtant plus envie d'y rester. J'ai pensé à Nantes car j'y ai des amis et qu'il y a la mer (que j'adore) pas loin. Je voudrais savoir, si parmi vous, quelqu'un aurait connu la vie à Lyon puis à Nantes et quelles comparaisons entre les deux villes ? Ai-je raison de vouloir m'installer à Nantes ? Ce que j'aime à Nantes : Pas eu le coup de foudre lors de mes séjours professionnels. Mais je ne connais pas la vie nantaise ni les gens. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le palais de justice moderne et... Tout noir (oups) !.
Surcotée ! : Nantes est nettement surcotée ! La ville est terne, sans goût, l'architecture (château des ducs de Bretagne mis à part) est très inférieure aux autres grandes villes de France ! De plus, les nantais sont aveuglement amoureux de leur ville qu'ils considèrent généralement comme la plus belle de France (si si). Ce que j'aime à Nantes : Le château, les centres commerciaux, les bords de l'Erdre. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'ambiance, le gris permanent du bâtit, la Loire qui sent très fort, l'insécurité après 20h, l'architecture affreuse et désordonnée, le chauvinisme exacerbé des nantais !
Ville sympa mais on en a vite fait le tour... : Nantes, je la connais depuis toute petite ayant toute ma famille là bas et j'y habite depuis quelques années. J'ai eu l'occasion de voyager en France et ailleurs et de découvrir autre chose que Nantes. A chaque fois que je rentrais je trouvais la ville très grise et triste. Cependant la ville est agréable lorsqu'on se balade dans le centre. Culturellement il y a de quoi faire et pour les " shoppings-addicts" c'est le bonheur. Il y a de jolies rues pavées dans le centre, les bords de l'Erdre sont agréables, la mer est proche. A Nantes, comme partout il y a des gens très ouverts et d'autres beaucoup moins avenants, je n'aime pas les " petits bourgeois" que l'on peut croiser en centre ville et qui sont hautains. Je trouve également que les nantais sont un peu trop fiers de leur ville, je lui préfère Rennes dont le centre est bien plus charmant. Un gros point noir dans la vie quotidienne : la circulation, je me souviens d'embouteillages monstres pour me rendre à la fac ou sur le périph pour sortir de la ville et ce tous les matins entre 8h et 9h et le soir de 17 h à 19h. Pour résumer je dirais que Nantes est une ville sympa, il y a de quoi faire mais elle est loin d'être une des plus belles villes de France ! Ce que j'aime à Nantes : Le c?ur de ville, l'île de Nantes, les bords de l'Erdre, le quartier Saint Félix, la mer proche, l'offre culturelle, les boutiques. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le gris des bâtiments, les embouteillages ! Le centre trop petit, le manque de charme dans l'architecture.
Affabulation de Jeremy et Aurelien : J'ai beaucoup de mal à comprendre comment on peut faire des commentaires aussi virulent alors que l'on viens à peine de poser ces valises... J'ai l'impression que c'est une maladie de l'internaute ville en ayant aperçu quelques avis sur d'autres villes. Ce que j'aime à Nantes : Le réseau de tram + busway qui est le premier de France (42 km largement devant Strasbourg) et qui va fêter ces 25 ans. Les deux ponts supplémentaires que l'on construit depuis 1 an sur la Loire (quand on vit réellement à Nantes difficile de ne pas le savoir...?). Le côté ville verte de Nantes pour sa politique et sa qualité de vie (classement le point qui viens de sortir sur 20 ville de France : 1er Strasbourg, 2ème Angers, 3ème Nantes, etc...) donc certainement pas le vide intersidéral décrié par nos deux compères. Ce que je n'aime pas à Nantes : Rien de mieux qu'un séjour pour ce faire un avis. Des points faibles, mais pas plus et pas moins que dans d'autres villes. Enfin pas le tableau noir dépeint par Jeremy et Aurélien.
Nantes : Il faut bien du temps pour connaître cette ville, avec de la patience on découvre de multiples lieux. Ce que j'aime à Nantes : Flâner dans les rues. Ce que je n'aime pas à Nantes : Place du commerce.
Il fait bon vivre à Nantes : Loisirs culture détente il y a tout ce qu'il faut à Nantes. Ce que j'aime à Nantes : C'est une ville d'eau et d'espaces naturels bien préservés. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le manque de moyens à la consultation des habitants.
Triste ville : Je n'ai qu'une hâte, c'est quitter Nantes. Cette ville est déprimante avec un centre ville tout petit par rapport à la taille de l'agglomération. Aucune animation dans les rues après 20h. Une ville dont on a vite fait le tour. Ce que j'aime à Nantes : Les transports en communs particulièrement développés. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'architecture fade de la ville. Rien de sensationnel à voir pour les touristes.
Une ville ambivalente : J'ai longtemps juré que par ma ville, mais aujourd'hui elle me laisse un sentiment mitigé. Nantes est attachante et je pense, objectivement, qu'il est facile de créer des liens forts avec les nantais, toujours ouverts et curieux de tout. Toutefois, aux premiers abords, les nantais sont réservés et méfiants. Quant à la ville, elle est tantôt triste, tantôt joyeuse, à la fois dynamique et en même temps ennuyeuse, comparé à une ville comme Toulouse par exemple. A lire les commentaires, je vois beaucoup de divergences à propos de la qualité de vie qu'offre Nantes. Cependant, il faudrait d'abord s'accorder sur cette notion... Je dirais alors que Nantes est une ville où les gens ne sont pas pressés (c'est même parfois énervant) où l'on se sent en sécurité et enfin une ville aérée. En résumé, Nantes est une ville qui peut devenir lisse si on ne fait pas l'effort de la découvrir à fond. C'est peut être pourquoi à la rentrée prochaine je quitte ma ville natale pour Marseille. Deux villes radicalement différentes mais quelque part, c'est ce que je recherche. En allant à Marseille je trouverai ce qui à toujours manqué à Nantes : de la folie, de la diversité culturelle, de la légèreté... Et du soleil ! Ce que j'aime à Nantes : - près de Paris, de la mer et non loin des premières pistes de ski. - des endroits comme St Félix, l'île de Versailles, les bords de l'Erdre qui vous font aimer Nantes.- les centres commerciaux- l'honnêteté des gens. Ce que je n'aime pas à Nantes : - la pudeur de la ville, des gens. - une ville qui manque de caractère- le temps, parfois d'un gris déprimant !- la campagne en sortant de la ville qui n'a rien de charmante.
Nantes, la ville du petit Lu : Après avoir lu quelques commentaires, c'est à moi de m'y mettre ! J'ai vécu deux année à Nantes, j'y ai passé des moments très sympa, y ai rencontré beaucoup de gens, ai été boire beaucoup de coups suis allés a différents concerts etc. Je n'ai pas beaucoup voyagé sur le territoire français donc une comparaison serait dure. Tout ce que je sais, c'est qu'à la fin de ma deuxième année, je n'avais qu'une envie, c'était de m'en aller ! Le centre ville me sortait par les yeux, j'avais le tram en horreur etc. J'ai voyagé, je suis maintenant de retour en France, et je poursuis mes études à la Roche sur Yon. Je peux vous dire que je la regrette, cette bonne vieille ville de Loire Atlantique. Moralité : si vous n'êtes pas satisfait de votre train de vie à Nantes, dites vous bien que y a pire ailleurs. Ce que j'aime à Nantes : Bouffay, feu le tashi delek, place royale, place graslin, la rue jean jacques rousseau, l'ile de versailles, le jardin des plantes, le château des ducs de Bretagne, les bords de l'erdre, le cil, les utopiales, les bar concert, le soleil levant, le parc du grand blottereau, la tour lu, les machines de l'ile, la cathédrale, la brûlerie, le passage pommeray, la fnac, le marché de noel. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'attitude de bourgeois nantais, la pluie récurrente, le prix des loyers, le manque de place pour se garer, l'insécurité le soir, le manque d'animation l'été quand tous les étudiants sont en vacances.
Nantes : Je suis sur Toulouse depuis 5 ans, je ne connais pas Nantes mais un bon poste s'offre à moi. Je suis indécise. 2 questions : comment sont les nantais ? Étudiants certes mais y a-t-il de jeunes actifs favorisant la fête ? J'ai peur de m'y ennuyer.
Ce que j'aime à Nantes : Ville très jolie, chargée d'histoire. Ce que je n'aime pas à Nantes : Certains zones de Nantes sont beaucoup moins bien desservies, concentration des transports au centre ville.
Beaucoup d'absurdités lues... Alors j'y vais de mon commentaire! : Je ne peux pas laisser dire des imbécilités comme j'ai pu en lire sur cette page. Certes je suis nantais pur souche, mais j'ai pu voyager et me rendre compte que la qualité de vie y est franchement supérieure à celle de bien des grandes agglomérations françaises. En gros, pour moi à Nantes, on a les avantages d'une grande ville tout en demeurant une ville de taille "humaine". Comparer Nantes à Lille, Lyon, ou Marseille est stupide, la ville n'a pas la même dimension démographique et géographique... Ce que j'aime à Nantes : Comme je le disait les avantages d'une grande ville... Avec quelques inconvénients en moins : ceux qui, plus haut, parle de la saturation de la circulation n'ont pas dû bien souvent prendre leur voiture à Marseille ou Paris... Les transports en commun même si le service de nuit est insuffisant, la grande offre culturelle -surtout musicale dans les innombrables cafés concerts ou salles de spectacle-, la proximité de la cote Atlantique (l'océan à moins de 3/4 d'heure de route c'est royal) le grand nombre de parcs, le désenclavement des quartiers populaires, et beaucoup d'autres choses que l'on vous dira pas car il y a déjà beaucoup trop de gens qui viennent chez nous ! Ce que je n'aime pas à Nantes : L'architecture de la ville (ceci est dû aux bombardements qui n'ont pas laissé grand chose après leur passage... Comme à St Nazaire ou Brest) le centre ville laissé aux petits bourgeois (mais dans quelle ville n'est ce pas le cas ?) contrairement à ce qui est dit plus haut (nan mais je rêve !... Dire que le centre est réservé aux hlm... Le gars qui dit ça doit payé l'ISF...) et donc les loyers prohibitifs du centre (bien que beaulieu et l'île de Nantes soient plus abordables... Enfin pour le moment...) les transports en commun de nuit trop peu nombreux, les jeunes en jean slim et crête sur la tête (en bref les fashions victim) importés de Paris (mais là c'est très personnel : je l'avoue !).
Redda et ses absurdités à lui : Il faut vraiment ne pas connaître nantes du tout pour la comparer à St Nazaire et Brest. Rien à voir ! Certes la ville a été en partie bombardée mais, à part la rue du calvaire, vraiment très laide, et rue de Budapest. Voire une partie quartier decré et place lamirault. La ville, là où les bombardements ont frappés, a été reconstruite à l'identique : place royale, le cours ou allée Turenne, par exemple. Il restait néanmoins beaucoup d ' immeubles debout. Encore une fois rien de comparable avec ces villes complètement anéanties. Quelle méconnaissance de l'histoire de sa ville. Quelle pauvreté du regard et quel manque de discernement et sensibilité ! Ce que j'aime à Nantes : Le charme de cette ville : son néo classicisme, un peu sévère mais ne manquant pas de classe. Les jardins et espaces verts un peu partout ainsi que l 'eau. Le quartier pittoresque du Bouffay et l'élégant passage Pommeraye... La sensation d 'être en partance lorsque l'on se trouve à l'Hermitage devant la Loire qui ressemble à la mer à cet endroit. J 'oubliais : le magnifique quartier du château - cathédrale et l'incomparable île Faydeau. Finalement cela en fait des choses à admirer pour une ville si pauvre en architecture ! Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation à Beaulieu ou plutôt la non circulation. Certaines idioties : les loups dans les douves, le canard crevé, la merde du japonais servant de chambre durant 3 mois sur la fontaine, place royale.
Attention ! : Ville agréable dans son ensemble mais très conventionnelle... Si vous sortez du lot, papa, maman et les 2 (voire 3 enfants en bas âge) fuyez ! Ce que j'aime à Nantes : Ses parcs (procé... Magnifique et bien entretenu !), ses joggeurs (beaucoup de nantais courent et je me m'y suis mis) un centre ville relativement sur et sécurisé mais également très calme passé une certaine heure. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le manque d'ouverture dans biens des domaines... Si vous êtes né à Nantes, fait des études à Nantes et vécu à Nantes, vous aurez de bonnes chances de vous intégrer très facilement... Moi après des multiples constats, comprenant finalement que le fait "d'avoir bougé" jouait en ma défaveur, je repars finalement à Paris... Sans rentrer dans de multiples détails, ne venez pas à Nantes sans perspectives sérieuses de travail ou sans un réseau (voire piston) sur lequel vous pourrez vous appuyer le cas échéant...
Nantes : C'est une ville agréable, pour moi étudiante, cette ville bouge plutôt bien après il ne faut pas la comparer à Lyon ou Paris. Ce que j'aime à Nantes : Ces différents quartiers, l'île de Versailles et ses péniches... L'île des machines. Tout les parcs. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation.
Nantes : Tous les 2 mois je vais passer 1 semaine dans cette belle ville elle est très aérée et ont se marche pas dessus. J'adore ce centre ville avec son passage de la pomeraie la place royale et le château c'est plutôt pittoresque. Les commerçants sont sympathique et prennent le temps de discuter (ça change de Lyon !). Cette ville a une identité elle nous replonge dans l'histoire. Elle a été bien préservée des horribles constructions d'immeubles de 15 étages dans son intramuros c'est ce qui fait son charme. Ce que j'aime à Nantes : Son centre ville son château au milieu de la ville. Les villes voisines et la campagne bretonne. Les spécialités gourmandes et sa bonne cuisine. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le climat, ses ronds points et contre allée quelle horreur ! Une agglomération qui n'est encore pas trop surpeuplé et déjà c'est saturé uniquement à cause des ronds points et contre allée ! D'ici quelques décennies Nantes va forcement grossir et comment va t-elle gérer sa circulation ? Tout est à revoir à ce niveau là et il y a du boulot ! Cette ville manque d'éclairage et c'est dommage car elle serait mieux éclairée au moins le centre ville avec des éclairages de façade comme Bordeaux par exemple et tout de suite ça donne du caractère à la ville alors que là ont a pas envie de s'y promener le soir. Sorti du centre ville, il n'y a plus de commerce et les rues sont désertes. J'ai souvent comparé Nantes et Bordeaux sur ce point de vue. C'est le côté négatif dommage ça mérite mieux. Redélimiter Nantes à une surface plus réduite et redonner vie au quartier et Nantes devient une ville aussi animée que Paris ! Je sas que les bretons aiment faire la fête !
À recommander : Ville agréable, calme, sure et vivante. Ce que j'aime à Nantes : Prendre le tram le long de l'Erdre, le musée des beaux-arts, le passage pommeraye...
J'adore nantes et sa region ! : Superbe ville ! Trop de bonnes choses dans cette ville je ne peux pas tout dire ce serait trop long ! Et sa cote magnifique ! Pornic, la baule, la turballe, et la vendée toute proche ! Ce que j'aime à Nantes : Tout ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Rien !
Ma ville d'adoption : Venant du Val d'Oise c'est que du bonheur d'habiter à Nantes! Ce que j'aime à Nantes : Son réseau de tramways, ses espaces verts, ses cafés et sa richesse culturelle. Ce que je n'aime pas à Nantes : La pluie...
Nantes44 : Une ville comme une autre. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces, le prix des loyers. Ce que je n'aime pas à Nantes : C'est un peu la ville et la campagne à la fois, manque de boutiques, et de cosmopolitisme !
Oui mais... : Je suis arrivée pleine d'espoir : j'allais profiter de cette fameuse "qualité de vie" nantaise dont on parle tant ! Mais malgré tous mes efforts, ben... Non... Je ne me fais pas vraiment à cette ville sans centre, trop peu cosmopolite et trop convenue à mes yeux. Ce que j'aime à Nantes : La campagne dans la ville (mais bon, vaut mieux, parce que la campagne immédiate de Nantes n'a rien d'exceptionnelle), le château, la gastronomie, la sympathie des commerçants. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le chauvinisme des Nantais, les ronds-points (par pitié, enlevez-en !). Les zones industrielles, les parcs d'activité, les centres commerciaux.
Ville agréable : Je trouve cette vile particulièrement magnifique ! Elle est aussi écologique que pratique ! Ce que j'aime à Nantes : Transport en commun. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les stationnements introuvables !
Vive nantes : Je respire enfin, je peux sortir le soir et je trouve toujours quelque chose à faire le dimanche. Je viens de Dreux on s'y couche avec les poules et le samedi soir il n'y a rien à faire. Le théâtre en général c'est le vendredi. Ce que j'aime à Nantes : Les loisirs mais gros problèmes je suis arrivée à Nantes début mars impossible d'aller dans des associations. Ce que je n'aime pas à Nantes : Pas de cours quand on arrive en cours d'année. J'attends toujours une réponse de la mairie : j'ai écrit en février sur leur site.
Habiter Nantes : Ville agréable à vivre, car les gens sont accueillants et prennent le temps de vivre. Ce que j'aime à Nantes : Les nombreux espaces verts, la qualité des transports en,= commun mais aussi le faible coût de la vie. Ce que je n'aime pas à Nantes : Pas assez de théâtres et de piscines.
Nantes circulez plus rien a voir : Nantes est une ville qui se meurt petit a petit, un centre ville petit et sans intérêt, tous les magasins ferment leurs portes comme rue du calvaire qui est horrible et rue Budapest, il n'y a aucune animation que ce soit la semaine ou le week-end j'ai eu la possibilité de visiter d'autres villes françaises et je peux vous dire que c'est autre chose, à Nantes il ne se passe strictement rien, le hangar à bananes est une catastrophe avec ses bars minables et le LC club soit disant la meilleure boîte de l'ouest risible... Le climat minable, de la grisaille toujours de la grisaille, les étés ne sont pas terribles non plus, l'architecture est affreuse grise comme le ciel il n'y a aucun monument qui retient l'attention seul le passage Pomeraye vaut le coup d'?il et les bords de l'Erdre à part ça le néant les gens agressifs, méfiants, froids en plus de cela la ville devient de plus en plus mal fréquentée, sans parler de la région qui entoure Nantes qui n'a rien de terrible pas de relief, plat bref rien a voir si ce n'est Pornic ou Guérande je ne parle pas de la Baule qui ne ressemble à rien qui veut copier sur le sud mais qui n'en n'a pas les moyens voila j'ai tout dit un conseil venez et passer votre chemin. Ce que j'aime à Nantes : Les bords de l'Erdre, les transports en commun, Atlantis et c'est tout. Ce que je n'aime pas à Nantes : Tout sauf ce que j'ai décrit précédemment.
Franchement pas terrible : Après avoir vécu dans 5 autres villes françaises, je me suis retrouvé à Nantes un peu par hasard et j'attends avec impatience fin juin pour déménager. Rien ne m'a séduit à Nantes : l'architecture est moche, les Nantais fermés, pas festifs et surtout pas détendus (90% de mes sourires se prennent des vents), aucun coin sympa alentours, bords de Loire pas aménagés (je reviens de Toulouse où les berges de la Garonne sont formidables) etc.  Je suis quelqu'un de sociable, simple, sympa, curieux, mais personne ne s'est intéressé à moi pendant 8 mois, mes invitations sont restées lettre morte, au point que j'ai fait une bonne déprime à l'hiver, perte de confiance et compagnie. Heureusement je profitais de la moindre occasion pour m'enfuir où que j'allais tout se passait bien, non je n'étais pas pestiféré ça me rassurait. Enfin j'ai profité de cette année nulle pour lire et aller au cinéma, c'est bien mais encore une fois vivement mon déménagement ! Les quelques points positifs (beaux parcs comme les plantes ou la Gaudinière, marchés, etc) existent partout ailleurs. Ce que j'aime à Nantes : "Le cinématographe" : c'est fou ce que ses gérants réussissent à faire avec une seule salle ! Programmation impeccable, accueil super (rien à voir avec le Katorza) aucune logique commerciale, juste une passion du cinéma et l'envie de la partager. Ce cinéma a sauvé mon année. Ce que je n'aime pas à Nantes : Tout le reste.
Deux ans à Nantes : Nantes est une ville étendue, de grands boulevards. Il y a un patrimoine culturel qui n'est pas négligeable. Belle ville quand même. Ce que j'aime à Nantes : J'aime les bords de l'Erdre, les promenades en vélo aussi. Nantes et ses nombreux centres commerciaux en périphérie. Le quartier petit port, et aussi république. Une ville jeune et dynamique. Très peu d'incivisme et de violence routière, les vélos sont respectés, ce qui est appréciable. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le climat qui n'est pas terrible, les 20 degrés pas avant le mois de juin, et sans oublier le vent qui vient souvent gâcher une belle journée. Les gens sont froids et c'est dur de ce faire des amis. Les gens sont suspicieux. Moi qui ai vécu dans le sud de la France, cela change ! Nantes est une belle ville, mais je n'irai pas revivre la bas !
Nantes pourrait être plus agréable à vivre : Comme partout, des éléments perturbateurs nuisent à la qualité de vie, à la sécurité et à la tranquillité des nantais. La tolérance zéro devrait être appliquée afin de trouver une ville agréable à vivre pour tous. Ce que j'aime à Nantes : La richesse et la beauté de son patrimoine historique. Les parcs et jardins. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les semeurs de troubles, de violence, les actes de vandalisme, les rues et parkings pas toujours propres. L'indifférence des gens et leur agressivité. Le comportement des conducteurs sur la route. Chacun fait ce qu'il veut sans se soucier du code de la route.
-
Une ville pour tous : Vivant sur Nantes depuis que je suis né (voila 17 ans aujourd'hui  je ne peux accepter les avis défavorable de ces personnes qui n'ont jamais traîné longtemps pour s'imprégner de l'ambiance de notre belle ville ! Nantes est une des premières villes où il fait bien-vivre, pourquoi ? Par sa diversité, par ses couleurs, par son écologie, par son histoire, par le désenclavement petit à petit des vieux quartiers industriels (principalement l'île de Nantes).. Prenez le tram et en moins de 30 minutes vous voila flâner dans les rues du centre-ville. Bien que le centre-ville puissent être petit, c'est par sa grande fréquentation que vit Nantes. Quelle joie de sortir un samedi aprem' en centre-ville, de voir toutes ces personnes arpentant les rues, d'entendre les rires, de se sentir totalement décomplexés. Nantes est une ville jeune (certes moins que Rennes) par ses bars, ses salles de concerts etc. Certes on a vite fait le tour des magasins (ce n'est pas une ville de consommateurs ;d) mais on peut toujours faire un tour au château, ou s'allonger dans l'herbe dans l'un des très nombreux parcs de Nantes ! Nantes n'est pas une ville de bourgeois comme on peut le penser en voyant les jeunes " chaloufs" ou " fils à papa" dans la rue. C'est une ville pour tous : vous êtes plutôt bobo, prenez le navi-bus et emménagez dans le quartier de trentemoult (qui à la base était un quartier de pêcheurs, mais arpentez les rues tranquilles de ce quartier, humez, regarder et écouter, vous n'aurez plus la notion du temps ( je parle en connaissance de cause, ayant une amie habitant dans ce quartier, j'y ai passé de très bons moments depuis ma naissance )). Mais tout les quartiers de " prolo " ne changent pas, le vieux-Doulon, ancien quartier de cheminots est agréable ( touristes, ne vous n'y attardez pas, un simple passage en voiture est nécessaire ). Les quartiers sociaux sont aussi éparpillés dans tout Nantes, n'ayant jamais vécu vers ces quartiers je ne puis m'exprimer. En revanche, la fréquentation dans le centre-ville est vraiment diverses et je n'ai jamais eu aucun problèmes, c'est d'ailleurs ce qui fait le charme de Nantes. En semaine, évitez tout de même le centre-ville la nuit. Ce que j'aime à Nantes : La ville en elle-même, ses animations, ses quartiers, ses parcs et îles, les nantais  (je parle toujours avec des inconnus quand je sort en centre-ville, étant quelqu'un de plutôt extraverti, je n'ai aucun mal à communiquer avec les autres et eux non plus) les transports en commun (bravo ! Mais si vous pouviez baisser le prix des tickets et des amendes :d) le désenclavement, l'histoire que Nantes n'oublie pas (le mémorial du commerce triangulaire qui est en phase de construction, enfin.). Ce que je n'aime pas à Nantes : L'insécurité le soir du centre-ville (j'ai assisté à un combat de chien ( des rottweilers de sdf-punks) vers 21h à commerce (le centre-ville))... la misère du centre-ville (qu'il est triste de voir tout ces jeunes sans domiciles allongés dans la rue) le hangar à bananes qui a fragmenté la fête à Nantes, bien que Bouffay commence à récupérer des fêtards ) les bourgeois-cathos du centre-ville, la cité de Bellevue mise à l'écart. Un centre-ville assez petit (mais vivant !).
Overdose de (ville) champignon : J'habite Nantes depuis 10 ans mais j'y viens voir ma famille depuis bien plus longtemps. J'ai fuit paris et j'y avais trouvé une ville grise (mais c'est son charme) aérée, verte, près de l'océan avec plein d'activités culturelles passionnantes et un tissu associatif très riche. Seulement voilà... Nantes est devenue à la mode... Moi qui arrivais de Paris saturée par le stress, la circulation et le prix des loyers, je vois débarquer mes anciens voisins ravis... Mais la ville pousse comme un champignon bourré aux amphét' adieu le ciel par dessus les vieilles maisons de l'hypercentre, bonjour les résidences en béton standardisées... Adieu Nantes à 45 minutes de la mer, il faut compter avec les bouchons pas près de sauter... Adieu les friches et les usines récupérées par les artistes, vu le prix du foncier, tout est démoli, les loyers deviennent prohibitifs, c'est le progrès... Il ne reste que ce qui a été préempté par les collectivités (pour l'éléphant), si vous êtes étudiant ou jeune cadre actif, cette ville vous plaira sûrement beaucoup, elle est animée, innovante, pleine de ressources ; si vous cherchez moins de bling bling, plus de mixité sociale, une ville à la campagne, une ville où respirer, faites comme je vais faire bientôt... Fuyez. Ce que j'aime à Nantes : La douceur de la ville grise (relisez julien gracq), la Loire, les bords de l'Erdre, les vieilles usines, la verdure, le tissu d'associations culturelles et/ou solidaires et les gens, l'ambiance du Bouffay, les animations gratuites (surtout l'été, les concerts dans les douves du château et le festival de jazz et de blues), le recyclage de lieux improbables comme la chapelle de l'oratoire (annexe du musée des beaux arts), les balades à vélo, les transports en commun... Et l'éléphant. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation, le manque de place pour les vélos surtout en centre ville (ahh Cologne) la concentration et l'uniformisation urbaine en marche forcée, le prix des loyers et des biens à vendre, l'entassement dans le tram et aux heures de pointe, le bling bling du hangar à bananes et le projet d'hôtel flottant juste devant.
Nantes : Une ville extra, où il fait bon vivre ! J'y ai emménagé il y a 5 ans et je compte bien y rester ! Ce que j'aime à Nantes : Une grande ville mais à taille humaine, on trouve toujours un endroit sympa où sortir. Avec la mer à 40 min, c'est le top ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Le prix de l'immobilier, les impôts locaux, prix des transports un peu élevé.
Nantes, un coin de prairie urbaine : Arrivée de banlieue parisienne voici près de deux ans, je ne connaissais absolument rien de Nantes. Depuis, je reçois régulièrement famille et amis, qui ont découvert avec moi la notion de "qualité de vie". J'ai rencontré très peu de nantais, mais beaucoup de jeunes actifs arrivés eux aussi au hasard de leur parcours professionnel. Comme partout, on apprécie une nouvelle ville par rapport à ce que l'on a connu. J'ai découvert une ville fort agréable à vivre, à taille humaine, avec beaucoup d'animations. Mais aussi un manque de mixité (frappant lorsque l'on débarque de la région parisienne), un manque de soleil et peut-être effectivement une certaine réserve des "vrais" nantais. Pour le moment, j'y suis, mais pour demain... Ce que j'aime à Nantes : Ses rues, sa proximité au vignoble et à la mer, ses animations culturelles (cosmopolis, les divers concerts...), une sécurité que je ne connaissais pas le soir, les rencontres que j'y ai fait, les ballades à pied (bords de l'erdre, parcs, et autres chemins de rando à proximité du centre), une localisation à 2h de paris, des gens prêts à vous aider si vous vous perdez. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une impression de clan fermé en centre ville, avec peu de mixité, le tri des déchets non généralisé dans les immeubles, le prix des transports collectifs, effectivement de nombreux jeunes sdf dans le centre, une ségrégation dans la fonction des quartiers qui donne lieu à des quartiers "morts" le soir venu, trop de ronds points, une conduite et surtout des piétons kamikazes en plein centre ville.
Nantes pour un jour, j'espère ... : Je connais peu Nantes, mais espère bien y habiter car le peu de fois que j'y ai séjourné m'en donne vraiment envie. Je lis les différents avis et cela m'amuse : que recherchent les gens qui parlent de fêtes ? Des endroits pour se pochetronner ? Si s'amuser, c'est pouvoir gueuler à tue tête en pleine rue, dans ce cas, toutes les villes françaises seront à maudire. Je m'amuse aussi de la circulation : qui met 2 heures pour faire 20 km ? En région parisienne, c'est fréquent. Donc ce qui est relaté sur Nantes est applicable pour toutes les villes françaises. Quant à l'incivisme, l'insécurité, les gens renfermés, ce sont des sujets non pas nantais, mais français. La circulation, les ronds points, c'est aussi applicable ailleurs (là, on parle de grandes villes, pas de ville de la taille de Avignon ou de Carcassonne). Donc, Nantes a les inconvénients des grandes villes, et aussi ses avantages (les gens critiquent les centre commerciaux alors que c'est eux qu'on y voit le samedi faire leurs courses). Alors, là encore, on est bien en France : quand je lis les critiques, leurs auteurs critiqueraient de toute façon tout et n'importe quoi. Une frustration, un sentiment complexé ? Allez savoir... Ce que j'aime à Nantes : Le peu que j'en ai vu. Ce que je n'aime pas à Nantes : Pour l'instant, rien à par peut être le climat (à voir si c'est pire que la région parisienne ).
Rappel à l'ordre. 44200 nantes. : Ville très bourgeoise et pas possible de communiquer avec les nantais, ils sont d'une froideur c'est pas possible, selon les quartiers. Ce que j'aime à Nantes : La verdure. Ce que je n'aime pas à Nantes : La vitesse des voitures boulevard François Blanchos et les ralentisseurs.
Ville dynamique : Ville en constante évolution et qui n'a pas fini de s'améliorer dans les 4 à 5 années qui suivent. Je vis dans un quartier où la mixité sociale y est très présente et ça se passe à peu près bien. Le périphérique reste difficile aux heures de pointes mais je pense que comparer à d'autres villes de même taille, elle s'en sort pas si mal ! Je regrette que le au départ de la gare sud est été supprimé et pour terminer, j'adore l'idée de ré aménagement du c?ur de ville avec ses espaces aménagés pour rappeler le passage de la dans les rues . Ce que j'aime à Nantes : Ses rues piétonnes, les aménagements des bords de , les multiples balades possibles à pieds à vélo, le réseau ferroviaire très large tan, ter. Ses musées, parcs, galeries marchandes, le château, le quartier... Ce que je n'aime pas à Nantes : Le prix des transports, la tour qu'il faudrait . Les immeubles abandonnés et insalubres.
Ville de douceur : J'ai été enchantée de vivre 5 mois sur Nantes ! Cette ville est remplie de poésie. Il y fait bon vivre, la région est intéressante à découvrir et le temps pas si catastrophique que ça ! Ce que j'aime à Nantes : La verdure, l'impression d'être dans une grande ville mais à taille humaine, la mouvance culturelle et musicale, mais surtout la tranquillité de cette ville : pas d'insécurité, du respect et la gentillesse des gens. Encore une fois je viens de et la comparaison est rude... Ce que je n'aime pas à Nantes : - en bonne sudiste : le temps quand même. En été, on n'a pas vraiment l'impression d'y être, et encore je n'ai pas vu l'hiver... Mais c'est ce qui fait le charme de : sa couleur grise !- peut-être une certaine froideur des gens, on ne peut pas vraiment être spontané, vivant, sans que ce soit suspect ou pris pour une agression (quand je dis douceur de cette ville...) les périphéries qui sont mortes et tristes.
Rien de spécial... : Ville jeune et dynamique, mais rien d'extraordinaire malgré ce qu'on peut entendre au sujet de la qualité de vie. La ville n'est pas belle, et ce que je reproche le plus nantes à c'est l'insécurité. Ce que j'aime à Nantes : Le quartier, les espaces verts, la qualité des transports (fréquents et très bien organisés), le château, le nombre de bars pour sortir et la simplicité des gens. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'insécurité, j'ai vécu dans plusieurs villes de France et je trouve que est de loin la ville la plus violente, de nombreuses bagarres, etc. La ville est grise et déprimante. L'architecture n'a rien de spécial à part quelques monuments.
Nantes c'est Nantes ... : Nantes est réputée pour être une ville où il fait bon vivre ! Pour y vivre depuis 17 ans je vous le confirme ; quoi de plus agréable que se promener le samedi après midi en centre ville et voir autant de gens faire les boutiques sans se prendre la tête ! Bien sûr comme dans toutes les villes, il y a des inconvénients : les embouteillages tous les soirs, la délinquance mais qui à tendance à diminuer ; si vous n'êtes jamais venu à Nantes, essayez vous pourrez plus vous en passer ! Ce que j'aime à Nantes : - son centre ville- ses restaurants- le fc nantes et sa fameuse tribune Loire !- les habitants- proximité de la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : - les quelques quartiers chauds...- les embouteillages.
Ville à l'image du Grand-Ouest : Nantes est une ville où il fait bon vivre, tout simplement. Venant du sud-est, il est vrai que les premières impressions sont plutôt négatives : ville grise, gens froids. Mais cela est vite chassé, cette ville regorge de dynamisme, il faut la découvrir dans ses moindres recoins ! Elle est très surprenante, même après trois années sur place je découvre encore des lieux de sorties dans des impasses ou des venelles. Comme je le titre, à l'image du grand-ouest, dont Nantes est le point central. La proximité de la Bretagne ou du Poitou est un régal. Ce que j'aime à Nantes : - son dynamisme- sa propreté et relative sécurité pour une grande ville (cela dit c'est vrai aussi à Angers ou Rennes, les villes de l'ouest sont très propres, surtout quand on vient du sud est...)- sa douceur de vivre avec un brin de côté provincial- les gens- ses bars et autres commerces- le sport avec le volley et le hand au plus haut niveau (ne manque plus que le fc nantes !)- la proximité de la mer (Pornic, Guérande, l'ile d'Yeu...). Quel régal lorsqu'on en a marre de la ville !- la Loire, les bords de l'Erdre, le pass pour franchir la Loire et ainsi se retrouver à Trentemoult, dépaysant. Ce que je n'aime pas à Nantes : - la circulation aux heures de pointes (comme partout)- les prix de l'immobilier, victime de son succès- le temps souvent gris, surtout qu'il suffit de franchir la Loire coté sud (Vendée) pour se rendre compte qu'il fait beau à quelques kilomètres seulement !
Ville sympatique : Nantes... Une ville grise et monotone, ravagée par les bombardements. Cela dit, elle reste pour moi une des plus belles ville de France. Elle a tous les atouts des grandes métropoles, mais moins d'inconvénients. Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts (capitale verte de l'Europe), le bouffay, le patrimoine, les transports en commun, certaines banlieues comme Vertou, la propreté de la ville, les bords de l'Erdre et la grande évolution de cette ville en ce moment. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le busway surchargé, manque de lignes de tram, centre ville complet, mais très petit et tassé, la ville par temps gris (malheureusement très souvent).
Nantes : Une ville que j'adore. Je m'y rends le plus souvent possible (à raison d'environ 1 fois tous les 2 mois), je ne pourrais pas citer une chose qui puisse ne pas me plaire... J'envisage d'ailleurs de m'y installer au plus vite. Venant du sud, cette ville contraste vraiment avec ce que j'ai chez moi (c'est-à-dire pas grand chose). Ce que j'aime à Nantes : La propreté, l'animation, les gens, la beauté de la ville. Ce que je n'aime pas à Nantes : Rien.
C'est joli, mais on s'y ennuie ferme : Une jolie ville, grise et froide où les gens ont l'air de s'ennuyer comme nulle part ailleurs, et c'est bien dommage. Ce que j'aime à Nantes : Les monuments, la vie culturelle, sauf qu'après une ville dynamique comme toulouse, où il y a toujours une fête quelque part, Nantes me fait penser à une belle endormie, qu'on trouve toujours séduisante, mais qui finit par gonfler à la longue tellement il ne se passe rien... Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens qui font autant la gueule qu'à paris, le temps gris, les petits bourgeois un peu ennuyant à la longue tellement ils ne sont pas agréables et pas souriant, la ville est sale par endroits mais c'est plus propre que Toulouse.
Nantes : mode d'emploi : Pour y avoir étudié il y a quatre ans, j'ai pu connaitre cette ville dont tout le monde parle en terme de qualité de vie et de rayonnement culturel. J'y suis souvent venu dans le passé pour des fêtes de famille. (mes parents sont nés à la baule). Nantes est restée une chasse gardée par une certaine bourgeoisie catholique qui s'attarde rarement dans les rues du centre ville au delà des heures d'ouvertures du monoprix ou du chocolatier debotté. Ville étudiante, comme toutes les grandes villes qui dispensent l'enseignement supérieur, Nantes a été forgé par l'histoire et a vu son centre ville s'effondrer et bruler en grande partie durant la guerre. Par endroit on conserve une architecture néoclassique, surtout visible dans le quartier graslin, qui n'est pas accessible à toutes les bourses et à toutes les mentalités. En effet autour du théâtre s'articule un population de professions libérales, de commerçants aisés et de cadres supérieurs qui regardent plutôt les gens non initiés comme des étrangers impossibles à côtoyer en les voyants passer sur le trottoir du café Molière. De ce quartier huppé et faussement convivial, on peut redescendre le magnifique escalier du passage pommeraye pour accéder à la place du commerce où tout le monde passe et où on peut retrouver le package fnacgaumontmacdonald's universel à toutes nos métropoles et où le train train des habitants se frotte à la dure réalité de l'errance de sdf et de la mendicité le long des terrasses de café. En sortant de cette place prenez garde au tramway qui passe le long de la place. Point fort de la ville, les transports sillonnent des avenues qui pour certaines ont été battis sur d'anciens canaux de l'erdre et de la loire, les cinquante otages et le cours franklin roosevelt en sont un bel exemple. La voiture n'est pas le meilleur moyen de se déplacer et il faut prendre son temps si on veut traverser le centre ville aux heures de pointe. Nantes est faite de nombreuses curiosités comme les anciens chantiers navals qui permettent de découvrir de nouveaux aménagements culturels comme les fameuses "machines de l'ïle". En allant plus loin on peut expérimenter la reconversion des quais du commerce triangulaire au hangar à banane, où restaurant branchés et boites de nuit se mêlent, en fin de compte tout est un petit peu anonyme et la vie nocturne se résume à un parcours de quartier en quartier tant le centre ville est cloisonné en quartiers aux ambiances changeantes suivant l'heure et la fréquentation. Juger la ville en fonction de la délinquance est très subjectif, personne ne la voit ni ne la vit de la même façon, comme partout me direz-vous. Je finirai sur le lieu unique puisque c'est un endroit important de la vie nocturne à nantes, l'ancienne biscuiterie devenu un bar de nuit restaurant et salle d'expo spectacle a beaucoup changée depuis le passage de la loi anti tabac dans les lieux publics, les gens ne peuvent plus trop se mélanger puisqu'on y a assigné des vigiles videurs aux entrées chaque soirs d'affluence.Il existe donc un mode d'emploi nantes qu'il faut bien connaitre avant de se faire une idée et moi même je pense ignorer beaucoup de choses de cette ville qui n'est pas forcément faite pour trouver tout de suite la tranquillité. Parisiens et autres prenez votre temps et soyez patients, Nantes peut être très agréable à vivre comme le disent les statistiques... Ce que j'aime à Nantes : Transports en communs bien organisés, proximité de l'atlantique, centre ville à taille humaine, parc et espaces verts, de belles promenades sur les bords de l'erdre, le vélo chasse les voitures, un beau patrimoine à découvrir. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une longue période d'adaptation pour les non-nantais. Certains quartiers bourgeois renfermés sur eux même, le bétonnage de l'ile de nantes et la vie nocturne manque un peu d'originalité et de caractère dans les quartiers du centre ville.
Nantes ? Une ville à oublier ! : Je suis arrivé à Nantes en 1990. Je venais d'Orléans que les orléanais critiquent à qui mieux mais je me rend compte maintenant que finalement Nantes eh bien non ce n'est pas vraiment ça. N'étant pas natif nantais j'ai pu juger la ville sans parti pris. Les gens y sont froids et pas du tout liant : si vous ne faites pas le premier pas personne ne le fait. Vous faites un sourire, les gens détournent la tête. Le temps est gris à mourir et le soir dès 20h venu les rues sont désertes avec une délinquance dont il faut se méfier (je me suis fait agresser par un sdf sur le cours des 50 otages), notamment dans le vieux nantes (pourtant très joli) où je vous déconseille de vous balader passé 22h. Il y a une bourgeoisie très visible dans le centre, arrogante et snobinarde avec une mentalité très "parisienne", Nantes n'étant pas très loin du bord de mer on sort la belle décapotable pour se montrer et certains vont même jusqu'à faire 3 fois le tour du centre ville (je les retrouvais au même point de passage 40 minutes après). Les animations en soirée sont assez fermées. Ce sont des "clubs" de gens qui se connaissent entre eux et se retrouvent dans les cafés ou les endroits où "il faut être".Une chose qui m'a surprise sur Nantes c'est que les gens vous regardent droit dans les yeux et s'attardent sur votre personne : je n'ai jamais vu ça ailleurs ! C'est carrément désagréable mais j'ai l'impression que c'est un sport local. Enfin, si la mer n'est pas loin, les bouchons qui se forment dès les beaux jours vers la baule vous ôteront très vite l'envie de recommencer (jusqu'à 2h pour faire 80 km). Le centre ville quant à lui est le plus encombré de France avec des queues de véhicules dàs 16h et jusqu'à 19h30. Alors oui, beaucoup de magasins, mais là aussi vous en aurez rapidement assez car c'est la foire d'empoigne le samedi. L'ikea qui se trouve sur la zone atlantis est bourré à craquer toutes les fins de semaine et le parking impraticable (véhicules venant de rennes, d'angers, de tours, de vendée, en plus des nantais). Pareil pour les autres centres commerciaux. Quant au centre ville, dès qu'un rayon de soleil apparait en avril, il faut s'armer d'une patience d'ange pour y trouver une table ou boire un café et faire 10 fois le tour (les terrasses sont bondés sauf dans les cafés "populaires" à tendance étrangère). En dehors de cela l'architecture est jolie avec de bien beaux immeubles en tuffaut du 19eme et il y a une population jeune (nombreuses universités). L'erdre qui est une rivière arrivant sur un des côté du centre ville est également fort jolie et très agréable. Maintenant concernant l'achat d'appartements ou de maisons vous avez tout intérêt à avoir un portefeuille bien garni. Les prix au m2 sont exorbitants et les locations surévaluées. Bref... Voilà donc nantes résumé en quelques paragraphes. Rien de bien affolant si ce n'est que la ville est à la mode (notamment auprès des parisiens qui rêvent de venir s'y installer). Pour ma part je ne me suis pas fait avec ma femme une seule connaissance ici depuis 1990 (et je suis très chaleureux et liant), les gens sont repliés sur eux. Une amie qui habitait sur Lyon, fort dynamique et liante, est venue voilà quelques années habiter sur Nantes pour raison professionnelle. Elle en est très vite repartie ne supportant plus la mentalité. Conclusion : une ville surfaite à l'instar de Bordeaux ou Versailles où il n'est pas encore tendance de le dire *sourire*. Ce que j'aime à Nantes : Les vieilles pierres des immeubles du 19eme. Le vieux Nantes typique. L'Erdre. Ce que je n'aime pas à Nantes : La mentalité "nantaise" . Les gens repliés sur eux. Ville bourgeoise et snob. Le centre ville mort à partir de 20h.
Quel ennui : Quel ennui ! Il n'y a rien d'intéressant dans cette ville. Ni le temps, ni les gens, ni les monuments... Culture ? Beaucoup de choses, mais souvent médiocres. Après 5 ans ici, j'ai envie de partir ! Ce que j'aime à Nantes : Les espaces verts. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens. Ils ont l'air de s'ennuyer tout le temps, ou ils sont tristes, on comprend pas le problème. En général, il y a quelque chose de déprimant dans cette ville.
Nantes, ma ville natale : Je suis à nantes depuis que je suis tout petit, j'adore me balader le dimanche après-midi au jardin des plantes, à procé. J'aime la proximité des transports en commun même si leur fréquence devrait être plus renforcée au heures de pointes. Les bouchons à longueur de journée sont pour moi l'un des plus grand défaut de Nantes. Le centre ville et plutôt bien aménagé mais assez petit pour une ville de cette taille. J'aime ces grands boulevards qui ceinturent la ville. Ce que j'aime à Nantes : Les nombreux projets euronantes (futur quartier d'affaires d'envergure européenne ) l'île de nantes avec ses canaux qui remplaceront l'ancien tripode, j'ai lu l'autre jour qu'il allait construire 7000 logements supplémentaires, 300 000m2 pour les activités économiques et bien d'autres choses. J'aime la proximité de nantes avec la mer et la campagne. Ses grands boulevards, beaulieu ses espaces verts a chaque coin de rue, la place royale magnifique avec sa fontaine illuminée la nuit. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les quais de la fosse qui devrait être réaménagés comme à bordeaux même si ils sont en train d'y construire un musée. La saleté de certains endroits la réputation de nantes qui soit disant a la meilleure qualité de vie de France je pense que l'on peut trouver mieux ailleurs. Les prix de l'immobilier qui s'envolent, la façade noir de certains immeubles, la circulation qui est un gros problème car elle est souvent saturée. De déplacer l'hôtel dieu sur l'île de nantes ce qui serait complétement inutiles les accès serait beaucoup plus délicat vu que les ponts sont souvent saturés.
Nantes : C'est une jolie ville assez calme avec un patrimoine culturel assez riche qui peut se targuer d'avoir vu naitre jules verne. La quartier bouffay, bien que peu étendu mérite le détour pour les touristes ( quand on y habite c'est étroit et bondé de monde, ne choisissez pas bouffay pour vous frayer un raccourci vers \"commerce\"). J'ai été émerveillée la première fois de voir ce quartier pleins de petits restaurants pleins de charme. Cela vaut le coup aussi d'aller se balader près du château des ducs ou de prendre le bateau (accessible avec un ticket de tram/bus) pour se balader à trentemoult, qui fait penser à un petit village portuaire. Je ne m'y suis pas promenée mais j'ai entendu dire que les bords de l'erdre étaient très beaux. Près de l'île de versailles (qui contrairement à ce que son indique, abrite un jardin japonais) des péniches arborent, paisibles la rivière de l'erdre, certaines abritent des restaurants. Cependant par rapport à la taille de la ville le centre ville est petit et on en fat vite le tour. Pour faire du shopping de nombreux grands centres commerciaux entourent la ville, c'est pratique mais manque cruellement de charme et on ne peu pas allier ballade et shopping, si on y va on y va juste pour dépenser. Les vieux immeubles dans le centre sont bancales et donnent un côté un peu mystérieux voire humoristique à certaines bâtisses. Malheureusement au milieu de nouveaux immeubles très modernes et peu esthétiques s'installent et dénotent avec l'architecture et l'esprit de la ville. Une magnifique collection de rond-point (ronds, carrés, doubles, triples, doubles et carrés) permettent une conduite stressante et déconcertante pour qui n'est pas habitué. J'ai appris et ai pu constater par les statistiques que nantes est une ville ouvrière. Pourtant il s'en dégage une atmosphère snob, bourgeoise. Nantes est surtout peuplée de nantais et de gens de la région, je déplore une mixité sociale qui donnerait un peu plus de couleurs à la ville, un peu moins de monotonie. Les gens en général sont monotones et on ne ressent pas beaucoup de joie de vivre dans l'atmosphère générale. Les nantais paraissent froids et difficiles d'accès. Moi qui ne suis pas de la région j'ai été choquée d'entendre ô combien les vendéens sont des cons, ceux d'angers des sales riches, les saumurois des campagnards (et même chose pour les autres départements des pays de la loire). A nantes on n'aime pas non plus les bretons (ce qui est surprenant car on trouve beaucoup de bretons à nantes) mais surtout, surtout ceux qui viennent de rennes. Quant au sud, c'est avec mépris qu'on moque leur accent et qu'on les appele \"sudistes\". En fin de compte je m'aperçois que le nantais n'aime pas grand monde. Ce que j'aime à Nantes : Les machines de l'île, véritable curiosité ! Me promener près du château, du quartier bouffay, le patrimoine culturel, les biscuits lu. Être à une heure de la plage et à deux heures de paris (je ne suis pas parisienne, mais pour voyager quand il faut passer par montparnasse ça aide !). Ce que je n'aime pas à Nantes : La froideur et la mentalité générale des gens. L'ambiance : à partir de 22h, hors quartier bouffay, la ville est morte (la faute à la mairie qui a interdit l'ouverture des bars après 2h du matin, 4h pour ceux qui ont une dérogation). Le manque de terrasses dans les bars. Les centres commerciaux qui font que la ville semble morte même en journée. Les transports en commun qui deviennent moins fréquent une fois le week end arrivé (ça aussi ça donne pas envie de sortir le samedi, quand ya un tram toutes les 10 minutes en journées et toutes les 30minutes à partir de 20h). Le temps est déprimant. Je vais me répéter car c'est ce qui me gâche le plus mon emménagement dans cette ville : mais c'est impossible de lier des relations sincères avec les gens d'ici. Ils sont tellement froids et peu souriants que ça décourage vite, ils ne sont pas curieux de l'autre et l'indifférence semble être plus populaire que le sourire. Avec l'amabilité première (par politesse) de la première rencontre il devient difficile de lier des relations. Ça ne donne pas envie de rester, ils ne donnent pas envie de dire j'habite à Nantes donc je suis nantais, et pourtant ce sentiment d'appartenance à une ville dans laquelle je ne suis pas née j'ai pu le vivre ailleurs alors c'est possible.
Une ville à part : Ce n'est pas une très belle ville, le climat n'y est pas fameux, l'animation y est malgré tout limitée pour une ville de cette taille pourtant Nantes est de loin la ville la plus agréable où j'ai vécu. La ville s'apprivoise au fur et à mesure et on finit (pour ma part du moins) à y aimer des choses insolites les grues des anciens chantiers, les bâtiments de la reconstruction qui donne un cachet austère, le gris et blanc des constructions, et son côté un peu sale et populo qui manque dans beaucoup de ville du nord et surtout de l'ouest. Ce que j'aime à Nantes : Une ville sans cesse en construction ce qui donne une impression générale de dynamisme ; son vent et son climat pluvieux, Nantes est superbe sous le soleil mais est aussi éclatante sous la pluie qui fait ressortir ses façades blanches, en plus la pluie y passe vite, c'est un véritable manège dans les bars du centre ville où les clients des terrasses rentrent s'abriter 1/2 h et ressortent après la pluie toute la journée. Sa proximité réelle de l'océan, 1/2 h de voiture pour pornic si vous ne vous trainez pas et 40 min pour la baule en passant par la vieille route toujours vide. Sa bourgeoisie catho du quartier graslin que l'on retrouve avec joie à la baule même si je n'en fais pas partie ! Ce que je n'aime pas à Nantes : L'est de la ville qui est très triste, les bretons qui embêtent le monde avec leur revendication sur nantes : non désolé nantes a une âme beaucoup plus profonde que son passé breton, son identité est nantaise avant tout ! La tour de bretagne qui devrait être refaite, la gare lamentable et indigne de la grande métropole de l'ouest.
Pathétique. : La pire ville de France ! J'habite Nantes depuis mon enfance, et aujourd'hui je n'aspire qu'à partir. En effet, cette ville est grise, froide, dépourvue de toute forme de chaleur humaine. Les gens sont nombrilistes, arrogants, agressifs, et antisociaux. Les parcs sont tristes, aucune forme de végétation hormis au mois d'août, seul mois dans l'année, où le thermomètre dépasse les 20°C. Nantes c'est minimum 3 semaines de pluie durant l'été, et pluie et froid non stop pendant toute l'année. Dès qu'il fait chaud, la bourgeoisie nantaise réquisitionne les terrasses des cafés, ce qui rend l'atmosphère assez désagréable. Si vous venez habiter Nantes, n'oubliez surtout pas votre parapluie. Si vous cherchez la chaleur humaine, Nantes n'est pas faite pour vous, attendez vous à essuyer les regards de travers et les saluts non rendus. Niveau architecture rien à voir ! Beaucoup trop de taxage (cigarettes par exemple). Ce que j'aime à Nantes : Ma chérie, ma famille, mes amis. Ce que je n'aime pas à Nantes : Tout ! Je déteste cette ville.
Une ville très agréable : Une ville animée, agréable où on peut tout trouver, tout acheter, tout visiter, un petit paris en somme ! Et les nantais ne sont pas froids ! Nous avons rencontré des tas de gens, devenus rapidement des amis car ici, on sait accueillir puisqu'il y a beaucoup de nouveaux arrivants sur Nantes tous les ans ! Pour être accueilli, il faut aussi être ouvert soi-même ! Je vois les commentaires négatifs de certains et je ne reconnais absolument pas Nantes dans ces avis... Ce que j'aime à Nantes : Sa proximité de la mer, pornic, etc. Ses marchés, ses rues commerçantes, ses grands centres commerciaux, et aussi ses petits artisans locaux ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Quelques embouteillages, c'est vrai, mais c'est la 6e plus grande ville de France, donc cela paraît normal ! Et quand il pleut, c'est assez impressionnant !
Bientôt à Nantes... : Je compte rejoindre Nantes prochainement, après 20 ans passé en région parisienne. Je lis les différents avis et certains me semblent vraiment contradictoires. Honnêtement, Nantes a vraiment de nombreux atouts pour elle : ville d'importance mais restant à taille humaine, proche de l'océan, encore abordable au niveau de l'immobilier, dotée de nombreuses écoles et universités (possibilité d'aller sur rennes qui est très étudiante elle aussi) .Voilà il me semble d'indéniables qualité de cette belle ville de l'ouest. Il manque juste que le fcna (club de foot de Nantes) retrouve rapidement son niveau de jeu et remonte en ligue 1, et le tableau sera parfait. Ce que j'aime à Nantes : L'architecture du centre ville - la qualité de vie en général. Ce que je n'aime pas à Nantes : Rien, enfin pour l'instant. Je serai peut-être un peu plus critique lorsque j'y vivrai... Qui sait.
Pas faux cette froideur... : J'ai connu Nantes il y a quelques années pour y avoir de la famille. D'abord, on se dit : ouais ! Pas mal, grande ville, avec tous ses avantages... On voit les bons côtés, surtout quand on vient d'une petite ville. Ce que j'aime à Nantes : Architecture de l'hyper-centre, agréable ; Nantes, c'est ça : pas trop moche dans le centre ville, quelques parcs (jardin des plantes, procé en été, quand il fait beau), jolis coins de long de l'Erdre..., il faut fouiner un peu. Mais ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Laideur des alentours proches, sorti de ce centre. Gris, froid, presque sinistre, je confirme : sentiment de malaise, les gens ne sont pas globalement sympa ("imbuvables" selon ma marraine, pourtant nantaise). Ils vous détaillent, et la méchanceté n'est pas loin ; je vous le dit, sentiment de malaise à Nantes, c'est clair. Assez inexplicable ; c'est vrai que je suis sensible à l'atmosphère des villes, et je le sens tout de suite ; puis cette humidité des villes des bords de Loire, couplée ici avec l'atlantique proche. Bref, mauvaise ambiance, beaucoup de gens coincés aussi, pas forcément ouverts aux d'autres, si vous ne faites pas partie de leur groupe...
Une ville géniale. : Y habitant depuis 3 ans, je trouve que Nantes est une très jolie ville, malgré les chantiers omniprésents ; c'est ce qui montre l'attractivité de la ville on va dire ! Et arrêtez de dire que Nantes est moche. Ne dites pas ça, si vous n'en savez pas la cause ; les bombardements américains, qui ont détruit 700 immeubles du centre ville, si mes souvenirs sont bons. C'est pour ça que ce dernier quartier est si "petit" mais la ville reste pour moi, une des plus charmantes de France. Ce que j'aime à Nantes : L'esprit "proche de la mer", accentué par les projets qui sortent de terre l'ile de Versailles ainsi que les nombreux espaces verts, les transports en communs, le quartier bouffay et le centre ville. Ce que je n'aime pas à Nantes : De plus en plus de monde veulent habiter Nantes, ce qui fait de la ville un chantier éternel et gigantesque. L'architecture de certains nouveaux bâtiments, assez spéciale.
Une ville sans grands projets : Géographiquement la ville de Nantes est loin de tout. De plus c'est une ville qui au niveau national ne fait jamais parler d'elle et encore moins au niveau international. Ce que j'aime à Nantes : Une ville plutôt calme ou trop calme. Ce que je n'aime pas à Nantes : Une ville sans grands projets d'envergure comme à Lyon ou Marseille.
Réponse à lilou : Je sais, ce n'est pas un forum, mais dire que la ville de Nantes n'a aucun projet, c'est juste complètement faux ; elle a des projets de la même envergure que les très grandes ville comme Lyon, voir supérieurs. Renseignez vous avant de de critiquer. (grand projet : île de nantes, euronantes, nouvelle gare sncf, nouvel aéroport, nouveau pont transbordeur, piétonisation du centre...). Ce que j'aime à Nantes : La beauté du centre ville, pour moi un des plus beaux, malgré sa petite taille. Les bords de l'èrdre, les nombreux parcs, le quartier bouffay, les efforts fait pour bannir la voiture du centre. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les chantiers, partout. Ça ne s'arrêtera jamais !
Nantes bien plus attractive que Lyon ou Marseille : On peut lire plus bas que nantes n'a pas de projets. C'est bien mal connaitre cette ville. Lyon et marseille sont de très (trop) grosses villes : sales, polluées (industries pétro-chimiques) délinquance élevée. Ce que j'aime à Nantes : Beauté de la ville en son centre, la nature, la mer les vignobles non loin. La rochelle à 1h30. Ville vivante, les nantais sont plutôt chaleureux. Ce que je n'aime pas à Nantes : Gageons que son développement soit toujours maîtrisée dans son ensemble. Il est essentiel de préserver la nature.
Nantes Habitants froids : On pourrait penser que les habitants de nantes sont des urbains ce qui par définition est vrai. Mais en réalité la mentalité des nantais et tout sauf urbaine. Je suis resté 6 mois a nantes et force est de constater que les nantais se comportent comme si ils étaient dans un grand village : voitures et automobilistes n?hésitant pas a laisser passer les pietons qui traversent la rue alors que ce n'est mais alors pas du tout a eux de passer (ceux qui peu être un point positif pour ceux qui pensent que la rue est au piétons et juste aux piétons qui se moquent donc éperdument du code). Les gens te devisagent dans la rue, les gens sont trés fermés, ne souhaitent clairement pas s'ouvrir aux autres. Je suis né et j'ai grandi dans le nord (lille) ça n'a strictement rien a voir l'ambiance et la mentalité. Je suis desormais depuis deux ans en région parisienne (hauts de seine) ça n'a rien a voir avec nantes mais ne comparons pas les choses incomparables. Pour résumer nantes est une belle est grande ville-village réservé aux villageois nantais de souche qui voient d'un mauvais oeil les nouveaux arrivants. Mis à part les habitants la ville de nantes est agréable avec des infrastructures plus ou moins acceptables. Bémol ! Les transports le soir c'est pas trop ça ! Ce que j'aime à Nantes : La ville est belle avec suffisamment de commerces et d'espace vert. Ce que je n'aime pas à Nantes : La mentalité villageoise des nantais ! Les transports le soir pas très performant ! Le centre ville minuscule.
Naoned : Étant breton, j'avais envie de revisiter le temps d'une semaine cette grande ville à l'identité malmenée. La qualité des animations et des infrastructures présentes à Nantes en font une ville agréable, envoûtante et propice à la flânerie. J'ai été surpris par l'architecture industrielle : celle-ci a été exploitée à merveille pour en faire des lieux de détente et de culture comme le lieu unique. Ce que j'aime à Nantes : Les nantais, le lieu unique, le hangar à bananes, le bouffay, et le château des ducs de bzh. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les gens qui affirment que Nantes n'est pas en Bretagne, j'ai croisé des nantais qui m'ont heureusement rassuré ! En effet il ne faut pas confondre "Bretagne" et "région Bretagne".
Nantes : Ayant habité 20 ans à Nantes, la ville m'est donc familière. Bon nombre de personnes semble avoir un avis négatif sur la ville (nantes n'est pas la seule, beaucoup de villes sont critiquées sur le site d'ailleurs, rassurant). Chacun est libre de penser, et exprimer son ressenti sur une ville. Ce que je regrette est le manque de mesure dans certains propos, quasi manichéens, tout blanc ou tout noir... Beaucoup de personnes donnent leur avis sans véritablement connaitre la ville, dernière en date lilou : premièrement, comparer lyon/ marseille à nantes est une aberration, deuxièmement la ville à un nombre impressionnant de projets (de divers tailles) reconnu à l'échelle nationale et européenne, troisièmement peu de villes françaises peuvent se targuer d'être connu à l'international (pas sûr que lyon et marseille soient connues passé les frontières de l'europe). Concernant les habitants qui seraient froids, hautains : on les retrouves dans la majorité des commentaires sur les villes françaises sur ce site, ce n'est donc pas un caractère propre à nantes. Les gens qui exprime cela ont probablement vécu un mal-être lié à leur implantation (peu d'amis, problèmes professionnels, frustrations multiples) et finissent par stigmatiser la population locale. D'où l'étendue de ce phénomène. Pour en revenir un peu plus sur la ville elle-même, le patrimoine historique nantais est important et très varié, et reflète différentes époques. Arpenter le centre c'est ce promener dans l'histoire, le centre-ville offre de multiples époques architecturale : médiévale, 18/19ème, reconstruction, post-industriel etc. Le centre est un espace très hétéroclite qui offre de nombreuses surprises, pour exemple le passage pommeray. Pour ce qui est de la beauté, chacun à sa définition sur le sujet, personnellement je trouve certaines phase du centre très belles, et d'autres moins glorieuses. L'harmonie n'y est pas totale comme à bordeaux par exemple, mais le centre offre autre chose, une certaine forme d'intemporalité très agréable. A l'échelle globale de la ville, on trouve diverses quartiers ayant des identités marquées et des charmes propres à chacun qui complète bien le centre-ville : madeleine champs de mars, quartier de l'erdre, quartier de la création sur l'ile de nantes etc. La ville est est indéfinissable, comment définir les nefs des machines de l'ile, comment expliquer le projet du lieu unique ? Dans ce sens la ville est unique... Ce qui est à mon avis l'une des plus belle qualité. Ce que j'aime à Nantes : L'atmosphère générale, une poésie nostalgique. L'effervescence lié aux nombreux projets qui dessinent le patrimoine futur et qui viennent se greffer au passé.
Un peu déçu : Quand on ne vit pas à Nantes on pense : atlantique, culture, art de vivre, dynamisme et j'en passe. Beaucoup de grandes qualités et de grands mots qui ne se retrouvent pas en réalité... Cela fait maintenant un an et demi que je suis à Nantes, je suis déçu. Nantes est loin de l'océan, il faut bien une bonne heure pour l'atteindre. On repassera pour la position sur la façade atlantique. La culture c'est pareil, à part angers-nantes opéra et l'onpl on ne peut pas dire que ce soit géniale. Les machines de l'île par exemple sont sympa mais à la longue ça ne ressemble pas à grand chose de concret, il y a beaucoup de vent derrière tout ça (comme quoi ce n'est pas parce qu'on met beaucoup d'argent dans quelque chose que ça fait de la qualité). L'art de vivre est à minorer par rapport à l'esprit pseudo bourgeois des nantais qui se fait ressentir bien plus qu'ailleurs contrairement à ce que certains peuvent dire. Le dynamisme c'est pareil, ok il y a beaucoup de projets en construction mais finalement pas plus qu'ailleurs (rien qu'à voir par rapport à Angers par exemple). Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas une ville extraordinaire, ce n'est pas si mal que ce que certains disent ici mais franchement on nous vend une image qui dépasse largement la réalité. Ce que j'aime à Nantes : La proximité avec d'autres grandes villes comme Rennes et Angers. La butte saint-anne qui offre un très beau panorama. Les investissements de la mairie dans de grands projets (peut-être un peu trop tape à l??il et inutiles mais ils ont au moins le mérite d'exister). Ce que je n'aime pas à Nantes : La mentalité "nantaise". Les nantais qui se prennent pour les rois du monde. Le fait de ne pas savoir si c'est en Bretagne ou pas (naoned e breizh !). Le centre-ville qui n'est pas très joli et plutôt gris. Les problèmes de circulation et le réseau de tramway plutôt éparpillé.
Une ville à deux visages : Nantes a deux visages. Tantôt déprimante, tantôt joyeuse. Quand il pleut, les rues du centre sont désertes, il fait froid, humide, et tout est gris. Les gens marchent d'un pas pressé sur les pavés mouillés, un air fermé sur le visage. Le problème c'est qu'entre octobre et mars, il pleut beaucoup... (je viens du sud, donc j'ai encore du mal à m'y habituer). Mais dés qu'un rayon de soleil surgit, tout change ! La ville \"revit\", les étudiants envahissent les pelouses de l'île feydeau, les terrasses des cafés se remplissent, et la musique des accordéonistes jouant \"la vie en rose\", emplissent les rues du bouffay.De plus, pour faire ces études, nantes est une ville vraiment sympa.Au niveau des transports, en voiture c'est la galère pour se déplacer et trouver une place, mais si on est dans le centre, on peut utiliser bus, tram ou bicloo, c'est très pratique.Au niveau architecture, dés qu'on s'éloigne du centre, et qu'on passe la loire, c'est carrément moche, affreux, sans aucun charme, je ne vois pas d'autre mots, pour qualifier ces zones industrielles, et ces immeubles des années 70. Cependant, le reste de la ville n'est pas dénué de charme, même plutôt joli. On se surprend à aimer les ardoises grises des toits des vieilles maisons du centre, avec leurs forêts de cheminées de briques rouges. La cathédrale et son tombeau des ducs de bretagne, les nombreuses églises, la place royale, le château d'anne de bretagne, et les rues du bouffay qui ont énormément de charme.Pour les sportifs, et les amoureux de la nature, les bords de l'erdre font des heureux, ainsi que la beaujoire avec son jardin de rose à partir de mai, le jardin des plantes, et l'ile de versailles... Ce que j'aime à Nantes : J'aime les jours de mai, me balader dans les rues du bouffay, m'allonger au soleil sur la pelouse de l'île feydeau en grignotant un sandwich avec une bande d'étudiant, courir le long des bords de l'erdre, les crêperies bretonnes et les pichets de cidre brut. Mettre 5 minutes, pour aller de la fac de médecine à la piscine, ou au ciné de la place du commerce. Tout est proche dans le centre.J'aime pouvoir en moins de 2 heures prendre un train qui m'amène voir la tour eiffel, ou un bus pour être complètement dépaysée, loin de la ville, sur les rivages sauvages de l'île d'yeu.J'aime les plongeurs du dimanche matin à la piscine léo-lagrange. J'aime déguster un verre au soleil entre amis sur les terrasses des cafés du bouffay. J'aime le château des ducs de bretagne, et les expos artistiques de la ville. J'aime l'ambiance vivante et populaire du marché de la gloriette. J'aime le pas relaxé des passants nantais, qui change des parisiens stressés. Ce que je n'aime pas à Nantes : La pluie. Le froid. Le gris de la ville.Les jeunes bourrés dans les rues du bouffay la nuit, qui font trop de bruits et qui draguent lourdement, ou les jeunes mendiants avec leurs chiens et leurs cannettes de bière. Je n'aime pas non plus les étudiants nantais hautains et bourgeois, qui fonctionnent dans un cercle fermé de personnes faisant des rallyes.Je n'aime pas l'hiver à nantes.
Nantes : Je suis nantaise et je risque de partir faire mes études à Lyon. Ville aussi critiquée ou admirée par certains ! Nantes est une ville moyenne mais en général assez agréable. Ce que j'aime à Nantes : Le vrai centre ville, la mer pas loin, une ambiance conviviale (la plupart des nantais ne sont pas si hautains de toute façon on trouve ce genre de personnes partout), pour les étudiants ou lycéens c'est sympa. Autre avantage : la culture, superbes musées et animations (ex machines de l'îles). L'îles de Nantes avec le hangar à banane est sympa l'été et au printemps. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le réseau de transport en commun c'est de plus en plus pénible. La ville fait tout pour qu'on ne prenne plus les voitures mais les transports en commun ne se développent pas assez. Certains diront la mentalité nantaise mais c'est à nuancer.
Ville à refaire : Nantes j'y suis 1 semaine tous les 2 mois cela fait 4ans que je la découvre à chaque visite. A part le centre ville « commerce, place royale et graslin » le reste est plutôt tristounet dommage ! Ville absolument pas faite pour le tourisme j'y étais récemment au moment de la royal de luxe qui m'a plutôt déçu je m?attendais à du grandiose mais c'est plutôt un spectacle qui s'adresse au jeune public. Aucune organisation une pagaille complète !Tous les commerces fermés pas de panneau indiquant les endroits où passer en voiture pour éviter les bouchons ! Et les nantais dès qu?il y a 3 voitures sont complètement paniqués mais heureusement ils sont cools ! Bref celle ville me déçoit de plus en plus, je ne parle pas du climat qui est exécrable. A nantes sans parapluie c?est pas la peine d?y penser ! Mais bon les nantais y sont pour rien c?est l?influence océanique ici à lyon on se les gèles en hiver et on crève en été ! Ce qui me révolte aussi c?est le plan de circulation ! Je le trouve assez fantaisiste avec ses ronds points de partout et l?absence totale de feux tricolores ! En plus le périph à 2 voies mais bon ça suffit vu le trafic. L?éclairage des rues tiré à l?économie oh ! Pardon ils ont fait l?effort de mettre des loupiotes bleues sur les colonnes de la fnac ! Pourtant une ville qui demande qu?à se développer, un pib /habitant qui rivalise presque avec nice ou toulouse. Un essor industriel qui commence à bouger. Des projets qui demandent qu?à démarrer mais rien ne bouge ! Nantais réveillez vous faites bouger vos élus cette région est une mine d?or il y a beaucoup à faire pour que cette ville rayonne sur l'extérieur. Dans certains quartiers du centre ville des odeurs nauséabondes sortent des impasses ont m'a dit que c'était normal mais que fait la mairie pour ça ? Franchement ces odeurs sont infectes ! Ce que j'aime à Nantes : La sympathie des nantais, le château au centre de la ville, l'architecture très royaliste du centre ville, le côté culinaire. Les petits villages autour de Nantes. La Loire. Le sandre au beurre blanc. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le climat, le manque de dynamisme de la ville, le plan de circulation, le manque d'animation dans les quartiers, le manque de commerces. Les commerces se situent uniquement dans le centre ville après il faut partir en banlieue pour retrouver les centres commerciaux.
Du toc... : J'ai habité à Nantes environ 23 ans, j'y suis né, fais mes études et travaillé. Et à côté de ça, j'ai pas mal voyagé, que ce soit en France dans d'autres villes, ou à l'étranger. Avant d'aller voir ce qui se passait ailleurs, j'étais comme bon nombre de nantais : j'étais persuadé d'avoir de la chance d'habiter une ville si belle, si dynamique et tellement tourné vers l'avenir... Aujourd'hui, je réalise combien les nantais sont dupés par les campagnes de comm successives de la ville ou de la cu. On ne peut pas en vouloir à nos édiles de faire de chaque projet local une invention nantaise, cela se fait un peu partout, mais tout de même ça dépassé parfois l'entendement ! Comment put on prétendre inventer le bus way tandis qu'il existe depuis 25 ans à Bogota ? Comment peut on prétendre être irréprochable en matière de développement durable alors que les couloirs de vélo sont larges comme des molets ? Comment peut on prétendre inventer la ville de demain alors que montpelier par exemple a rendu son centre piéton depuis des années te des années ? Comment peut on prétendre être une ville de culture, une ville inventive quand on réduit la culture au réveil d'une petite géante ? Vous l'aurez compris, cette dernière phrase touche royal de luxe. J'ai adoré ce qu'ils ont fait avec le péplum notamment ou encore cargo 92. Mais franchement, nous ressortir le réveil de la petite géante ou le passage du géant au dessus de la ligne de tramway depuis maintenant plus de 1o ans, ben euh... Faudrait penser à se renouveler ! Aujourd'hui Nantes est une ville tenue par un petit cercle de personnes convaincu que Nantes peut être une ville majeure en europe et une ville attractive pour les touristes. Et pour la rendre ainsi, on nous fait croire que les touristes seront sensibles à la présence du tram, des vaches de la petite amazonie ou d'installations bidons d'estuaire comme l'absence ! Mais réveillez-vous, tout le monde préfère les murs ensoleillés d'une ville comme aix, un café dans le vieux bordeaux que la soit disante inventivité d'une coquille vide mais prétentieuse comme Nantes ! Nantes, cette ville dont les impôts locaux touchent le plafond... Pour financer les budgets à rallonge des bobos aux commandes de la ville ! Ce que j'aime à Nantes : On n'enlèvera pas à Nantes la proximité de la mer. Encore que... Vous aurez le choix entre le "m'as tu vu" baulois, la vase à st brévin ou l'eau glaciale partout ! Ah si, on peut aller surfer àQquiberon ! En combi bien sûr ;. Ce que je n'aime pas à Nantes : La prétention d'inventer tout et de savoir tout sur tout. La prétention de penser que Nantes est une ville de culture : si vous pensiez ce qu'on pense de vous à Lyon ou à Bruxelles par exemple... (je ne prends que les exemples que je connais). Les embouteillages les rares fois où je prends ma voiture, les pires en france. Le manque de sensibilité au développement durable : eh oui, moi qui habitait ailleurs que sur un grand boulevard, je ne pouvais pas faire le tri ! Et bien sûr, l'insécurité : passé minuit, tu files quand tu marches à commerce ou Bouffay, les Nantais ont un rapport bizarres à l'alcool...
-
Ma jolie : Nantes est une ville plutôt agréable et malgré les à priori que beaucoup de personnes ont, c'est une ville plus que dynamique avec un panel d'activités diverses et variées. Tant pis pour les idées faites avant d'y vivre, chaque ville à ses défauts et ses qualités. Ce que je peux dire c'est que depuis bientôt 3ans que je suis à nantes, je m'y sens bien dans tout ce que je peux vouloir faire. Ce que j'aime à Nantes : Le centre-ville et son architecture, la grande diversité culturelle et le bon accueil de l?étranger. On s'y sent très vite chez soi. Les théâtres, les soirées musicales et culturelles. Une bonne ville pour des étudiants, on est à une heure de la mer à deux heures de paris(pour ceux qui aime la capitale). Ce que je n'aime pas à Nantes : Les transports en communs pas très organisés, la centralisation des commerces, la paresse du nantais (tout est prétexte à faire grève ou mouvement social. Ce qui entraîne des changements très gênant au niveau des transports.
Déception : Déçu par nantes qui à mon avis n'est pas la hauteur des villes comme strasbourg ou mm toulouse ! La culture du terroir n'est pas mise en valeur voire inexistante... Tout est axé sur le développement des infrastructures des transports et des projets immobiliers... Ce n'est vraiment pas une ville touristique ! Ce que j'aime à Nantes : La courtoisie des automobilistes qui laissent la priorité aux piétons. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le développement urbain sans charmela difficulté pour trouver un mac do en centre villela rareté des boutiques de souvenirs (deux tout au plus).
Nantes un jour, Nantes toujours : Je suis très surprise par les commentaires négatifs que j'ai trouvé sur ce site (même s?ils restent minoritaires) je suis née à nantes, j'y habite depuis 21 ans et je ne m'en lasse pas ! J'ai, au contraire, très peur de devoir la quitter un jour ! Sa réputation de ville "où il fait bon vivre" est largement justifiée. Elle se distingue d'abord par sa beauté, elle est dotée d'une architecture diversifiée qui retrace son histoire riche. Il y a de très beaux monuments ou sites comme le château, bien sûr, mais aussi le passage pommeraye, la cathédrale, les espaces de verdure et parcs, le théâtre graslin, le quartier bouffay avec ses nombreux bars et restaurants... Beaucoup de musées à visiter aussi, ce qui en fait pour moi une ville vraiment touristique ! Je pourrai en faire un catalogue, il y a tellement de choses à voir ! Ceux qui prétendent que la ville n'a pas de caractère et que l'architecture est fade ne connaissent pas son histoire (elle a gardé des traces de chaque siècle qu?elle a traversé) et ainsi ne peuvent pas se rendre compte de l?importance de certains bâtiments et les apprécier à leur juste valeur. Elle a une véritable identité également grâce à ses spécialités, lu, bn, berlingots nantais, rigolettes... Et à celles de la région aussi : muscadet, mâche, gâche... La loire, l'erdre, la sèvre nantaise permettent de découvrir des endroits calmes, ressourçants, verts et très jolis, ils embellissent encore plus la ville et favorisent la pratique d'activités (du kayak ou du pédalo à deux pas du centre ville, par exemple) nantes une ville ennuyante ? Pas du tout, on trouve toujours quelque chose à faire comme je l'ai dis précédemment je ne m'en lasse pas ! Il y a de nombreux commerces dans le centre ville, sans compter les grands centres commerciaux tout près, comme beaulieu ou atlantis (zones de commerces et de loisirs avec des cinémas, bowling, billard, zénith...) qui s'y ajoutent. La ville de nantes est une ville étudiante et par conséquent dynamique (même la nuit, il suffit de choisir les bons quartiers). Ce n'est pas une ville sale et je ne ressens pas d'insécurité particulière quand je me promène dans la rue, il ne faut pas être seule le soir mais ça je pense que c'est dans toutes les villes pareil ! La campagne et la mer sont à portée de main ! Nous avons un bon réseau de transports, bien pratique pour éviter les bouchons en centre ville, beaucoup de nantais préfèrent le tram à leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail. Pour les étudiants, nantes est une ville qui ne les rendra pas malheureux, nous avons une bonne université et des écoles dans des domaines diversifiés, l'ambiance de "ville étudiante" est bien présente (surtout le soir). Je finirai par ajouter que les nantais sont très attachés à leur ville natale et ont souvent du mal à la quitter pour des obligations professionnelles ou personnelles (et il y a bien une raison à ça donc je n'invente rien) je connais aussi beaucoup de personnes (notamment des jeunes) venant de d'autres régions et grandes villes (paris, bordeaux, marseille.) qui ont adoptés nantes comme si ils y étaient nés. Voilà je tenais vraiment à mettre toutes ses caractéristiques en avant. Je n'ai pas pour autant oublié les points négatifs que vous trouverez ci dessous même si pour ma part ils sont peu nombreux par rapport à toutes les qualités de vie dont nous profitons au quotidien. Ce que j'aime à Nantes : Tout à part la mentalité des gens qui je l'avoue est assez particulière, froide ; la circulation assez difficile (les ronds points omniprésents, le périph souvent encombré, notamment aux heures de pointes) la gare nord qui est bonne à refaire, quelques quartiers aux alentours (comme dans n'importe quelle ville certains quartiers sont plus ou moins agréables) et pour finir le climat qui reste assez mitigé. Ce que je n'aime pas à Nantes : Ce que j'ai cité au dessus.
Déçue : Je suis partie de laval en me faisant une grande joie de venir habiter à nantes et je dois dire que je suis déçue. Ce que j'aime à Nantes : Les machines de l ile le tram qui permet des transports rapides la roseraie de la beaujoire. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le centre ville dispersé, la circulation trop abondante, les bouchons le soir.
Ne soyez pas trop négatifs ! : Tellement de points de vue négatifs sur nantes ! C'est une ville merveilleuse, des habitants accueillants, un centre superbe ! Un petit message à tous ceux qui critiquent nantes : venez faire un tour à brest où j'habite, et vous changerez vite d'avis, car pire que brest, ça n'existe pas je crois ! Ce que j'aime à Nantes : Le château, le centre, l'architecture, l'animation, les parcs... Etc etc. Ce que je n'aime pas à Nantes : Presque rien, j'aimerais tant y vivre mais l'immobilier est hors de prix !
Ce que j'aime à Nantes : Pour ce qui est de l'architecture, mis à part quelques quartiers bétonnés, la ville est globalement agréable, verte et en renouvellement constant. Le centre-ville a une personnalité grâce à ses points de repères (la tour de bretagne, la place graslin...). Les immeubles en construction un peu partout sont généralement faits avec goût. Concernant la politique culturelle, on peut toujours faire la fine bouche, mais il y a quand même une ligne directrice dans la politique culturelle, après c'est à la population de s'y investir. Les équipements sportifs me conviennent bien aussi, que ce soit à nantes même ou aux alentours, on trouve toujours le club, le parcours et les équipements qu'on cherche. Enfin socialement, je trouve que les services de la ville font bien leur travail pour intégrer toutes les population. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les régionalistes bretons venus tout droit de rennes qui veulent "bretoniser" nantes et en revendiquer la seule appartenance. Il passent leur temps à taguer les panneaux avec leur "bzh" pour marquer leur territoire. On se sent plutôt agressés par ces revendications minoritaires. Sinon, concernant la politique de priorité aux piétons, je suis totalement pour. C'est un plaisir de pouvoir traverser la ville du nord au sud complètement à pieds, sans être agressé par les voitures, et de pouvoir s'arrêter aux différents espaces verts. Évidemment, ceux qui n'ont jamais voulu s'adapter et veulent rester dans leur berline n'en seront jamais content, tant pis pour eux. Le seul vrai point noir est le périphérique qui se bloque tout le temps (des travaux sont envisagés je crois). Enfin, autre chose que j'aime moins, rézé qui reste à la traine et ne suit pas le rythme de nantes. Rézé est sans aucun attrait et semble faire l'inverse de nantes sur tous les points.
Ma préférée? : Tres belle ville, en grand changement, probablement positifs, à voir sur le long terme... Dire qu'elle se vante d'être écolo alors qu'elle ne l'est pas, c'est stupide, vu que l'europe l'a désignée comme capitale verte européenne. Ce que j'aime à Nantes : L'erdre, certains quartiers de l'ile de nantes, le centre ville, le bouffay, les espace verts. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le tram. Faut passer à la vitesse supérieure, nantes mérite un métro, pas un busway complètement bondé... Le prix des transports en commun, leur fréquence. Le fait que la mairie fasse croire que "nantes est une ville qui a un grand avenir à l'international." et autres. La circulation, que ce soit sur le periph', ou dans le centre, surtout depuis la pietonisation.
Nantes..Peut mieux faire.. : Une ville parfaite pour vivre, travailler, se divertir, se promener, des tas de quartiers à découvrir... Mais un réseau de transports en commun, cher, et qui n'est pas digne de nantes, la sixième ville de france... Et un fcn à l'image de la tan, voir "petit et pas cher"... Et que nantes et rennes ne fassent plus -qu'une- et se soutiennent et avancent ensemble, on devrait les jumeler. Ce que j'aime à Nantes : C'est une ville très aérée, avec de grandes avenues, de grands parcs, un très beau centre-ville très divercifié et étendu quoiqu'en dise certains, car il est divisé en plusieurs parties. Beaucoup de rues piétonnes et de places, bientot la place graslin piétonne, et un grand mail piéton de la place du commerce au chateau des ducs de bretagne puis plus tard vers la nouvelle gare sncf. La mer n'est pas loins, la loire-atlantique est superbe, la loire, la sèvre, la chésine, l'erdre beaucoup de rivières dans nantes qui est une ville très étendue. Ce que je n'aime pas à Nantes : Nantes la ville qui s'est réveillée dans les années 80/90 pour son cadre de vie, ses aménagements, ses nouvelles rues piétonnes, nantes était en "avance" sur ses rivales, comme bordeaux, toulouse, strasbourg etc, en particulier pour ses transports en commun. Elle fut la pionnière à remettre un tramway moderne en service(marseille et saint-etienne avaient conservé ses "antiques tram"... Mais les années ont passé, bordeaux qui a construit son réseau 15 ans après possède un plus grand réseau, de meme pour strasbourg, montpellier, lyon... Sans compter les métros de lyon, marseille, les vals (métro léger) de lille, toulouse et rennes. Et depuis nantes fait dans la "peau de chagrin"un busway(tram lowcost) surchargé, de nouvelles lignes qui se font attendre, un petit prolongement de 600m à grand renfort de publicité... Et pour couronner le tout on remet des bus appelés chronobus... La place centrale des bus et tramway "commerce" est sale, livrée aux intempéries, envahie par les sdf, ce sont les memes aubettes depuis plus de 20 ans, quand je vois la différence avec la place de la république à rennes, piétonne, avec une magnifique station de métro propre quelle différence... En plus l'attente est longue entre les bus à nantes, on court pour sa correspondance et avec sa fiche horaire. Et le soir, c'est le couvre-feu, après 20h00-20h30 1 bus par heure sur un réseau réduit, les trams se font plus rares et après 22h00 un tram toutes les 30m. Et il faut savoir que c'est l'un des réseaux les plus chers de france. D'ailleurs, le centre-ville se meurt, transports au rabais, très rares en nuit, impossible de se garer dans le centre, et celui-ci devient de plus en plus piéton. Quant au tramway, il est souvent arreté à cause des accidents avec les voitures, les piétons, les diverses manifestations... Rien de celà à rennes, un métro toutes les 1m40, pas de problème avec les voitures et la circulation, on attend à l'abri dans de belles stations climatisées ou chauffées l'hiver, et il roule à 70km/h d'une station à une autre -sans arret-... Et une deuxième ligne est en construction d'ailleurs, ce qui dynamise énormément la ville et son centre-ville... Et nantes dans tout celà, on continue avec des bus ! Pour la sixième ville de france avec 295000 habitants et 600000 habitants pour nantes-metropole on ne voit pas bien loin, et celà se "paiera" dans 10 ans, il serait tant de passer à la vitesse supérieure... Le tram c'est bien pour des villes moyennes comme tours, angers, le mans etc... Et aussi tous ces rond-points et double rond-points, un cauchemar pour les voitures. Nantes c'est comme le fc. Nantes, on s'est endormi, pas de dépenses, des économies, des joueurs "discouts" et voilà le résultat.
Rennes Nantes les les 2 metropoles\\ : Cela fait 2 ans et demi que je vis a nantes sachant qu il y a 10 ans j y passai regulierement. C'est une jolie ville avec plein d' espace verts, la loire et ses ponts, ces petites rues et monument, c'est une ville dynamique. Ce que j'aime à Nantes : Etre en ville mais pas oppressé par les immeubles dû au zones dégagéees en bord de loire et les espaces verts. Culturellement il s'y passe pas mal de chose sauf qu il y est difficile de savoir quoi quand et ou... Un aeroport bien décervit a proxilité. Il y fait meilleur qu' a rennes pour ceux qui trouveent qu'il y fait gris... Les bistrots ferment à pas d'heure contrairement à en "vraie bretagne" car à rennes c'est la misère à 2h tout le monde est dans la rue il n y a plus ou peu d endroits ou aller. De plus la population y est plus cosmopolite qu'à rennes qui reste une ville très étudiante. La proximité de la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : La froideur et tristesse des gens surtout après 2. 5 ans a londres. Ville un peu trop bourgeoise de meme en comparaison avec londres ils se la ramene pour pas grd chose, reste assez entre eux d'ou la froideur ressentie, d ailleurs certains aiment s'afficher frimer pour peu ou se montrer... Le tram, c pratique mais les trajets sont long l attente passé 20h abominable en gros j'ai plus vite fait a pied si l attente depasse 15 min et chère 1. 10 euros contre 1. 16 euros le ticket de bus a londres avec des lignes 24h/24 pour le meme tps d 'attente la nuit. De plus le tram avec ses feux est dangererux niveau circulation surtout pour les gens qui ne connaissent pas la ville. En comparaison du metro rennais y a pas photo un train toutes les 2min de louverture a la fermeture et c'est ultra rapide. Le nantais roule toujours a gauche sur les 4 voies et assez mal en général avec trés peu de courtoisie.( je fais 50000km/an et beaucouip de petits trajets)la culture il y en a mais l information est trés difficile a trouver. La scène musicale nantaise est très pauvre en comparaison de celle de rennes.
Une ville froide : J' habite nantes depuis plus de vingt ans, j'y ai grandi et je ne comprend toujours pas pourquoi tous les nantais disent que nantes est une ville super. Pour avoir vécu aussi à toulouse, je dois dire que je trouve effectivement que la mentalité est particulière, un peu villageoise en effet : on garde le même groupe d'amis d'enfance et il est très difficile de créer de nouvelles amitiés. Les gens sont intègres et les relations durables mais qu'il est dur de briser la glace. C'est une ville de plus en plus moderne mais je ne trouve pas qu'au niveau culturel ce soit transcendant, ils ont d'ailleurs fermé pour travaux deux musées sur quatre en même temps. Par contre il est vrai que cette ville commence à se moderniser et au niveau artistique certaines expos sont très intéressantes. Ce que j'aime à Nantes : Le quartier bouffay et les bars irlandais, les bords de l'erdre, le passage pommeraye, la simplicité et l'intégrité des gens. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les bouchons, le nouvel esprit bobo, voire "gauche caviar " qui donne à la ville des airs de sitcoms télé ( je pense aux coup de comm sur les machines de l'ile alors qu'en réalité il ne s'y passe pas grand chose) les spectacles inabordables ( compter au moins quinze euros) les gens qui sont assez fermés.
Une ville où il fait bon vivre! : Ville très agréable. Très développée, on y trouve toutes les boutiques.Nécessaires, les sorties, et la ville est super jolie, le patrimoine bien.Entretenu. J'y vis depuis mon enfance et pour rien au monde je n'ai envie.D'en partir même si le temps breton est parfois désagréable à vivre ! Ce que j'aime à Nantes : Le patrimoine, l'architecture, le dynamisme permanent de la ville, le fait.Qu'on soit à 30 minutes de la mer. Ce que je n'aime pas à Nantes : S'agrandit encore et toujours, parfois c'est un peu inquiétant, de plus en.Plus de monde...
-
Nantes est une ville froide : Nantes est une ville froide. Ce que je n'aime pas à Nantes : Je trouve que les nantais sont froids. Vous rentrez danscertains magasins ou bars et pas de bonjour (à part dans certaines chaines devêtements ou les vendeuses sont obligées de dire bonjour). Les bars n'ont pasd'âmes, ce sont des bars froids sans âmes avec écrans, déco froide trèsstéréotypée. Les gens ne sont pas sympatiques, pas chaleureux, pascommerciaux, quand on passe à nantes juste pour un week end, on aime. Quand ony vit, moi je hais cette ville froide sans âme. Quand je pense que les nantaisveulent être bretons, ils ne savent même pas ce que c'est qu'un bar decaractère, non surfait. Cette ville est trop naze, sans personnalité. Les ronds points, on tourne on tourne, et on tourne, doubles, triples rondspoints... En discutant avec des nouveaux nantais, je me suis aperçue que noussommes très nombreux à avoir exactement la même opinion donc c'est ville estvraiment froide, c'est pas juste une impression.
Nante Les habitants trop froids.\\ : Habitants trop froids ni bonjour et surtout pas bonne journéé rien a voir avec le midi pyrénees sa court a tout va apres le bus sa roule a la parisiennes aucun savoir vivre et nantes deviens un chantiers que du bétons et les nantais non aucune idéé de la campagne et oui le calme ses pas le cas de nantes car de plus en plus de bruit a venir avec tout ses chantier de bétons et inposible de conmuniquer les gens ont peur de qui de qoi alley savoir bon chic bon genre et sutout tres froit et indiférent voila la vie a nantes. Ce que j'aime à Nantes : Les parcs. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les habitants trop froids.\".
En développement, comme Rennes : Je connais bien ses deux villes, je vais donc me permettre de les juger.Objectivement. Ce que j'aime à Nantes : Elle possède au coeur de ville de nombreux parcs, ce qui rends son.Centre-ville très très vert (rennes n'a que le thabor dans le centre). Son.Tramway est utile mais beaucoup moins efficace que le métro de rennes.C'est une ville touristique (+d'affaire) plus qu'à rennes qui en a.Pourtant le potentiel. Nantes est une ville multiculturel avec les.Infrastructures qui vont avec. Rennes n'est qu'une ville uniculturelle,très portée musique, point fort rennais cependant. Nantes est artistique,rennes peu. Le centre de nantes est trop étalé alors que rennes en 10 min,vous avez une multitude de magasins de tout types et c'est un avantage.Nantes a une vision national, alors que rennes plus régionale et n'est pas.Très reconnue en france (pas de grande salle de spectacle, pas de palais.Des sports, pas de grand musée, pas de grande cité des congrès, pas de.Grandes enseignes national dans le centre, peut de monuments remarquables.Mis en évidence, pas d'hotel haut de gamme...). Les facades en tuffeau et.Les places sont magnifiques, ce qui n'est pas le cas à rennes, sauf la.Place st anne. A rennes, les facades du parlement et les batiments de la.Place sont gris, tout comme beaucoup d'immeuble du centre. Cette place est.Vide et non piétonne, sans intérêt, dommage. C'est aussi le cas pour.L'esplanade de gaulle. Finalement, seul république et st georges valent le.Coup d'oeil. A nantes, le chateau est aussi magnifiques et la ville utilise.Du beau bati pour le commerce nantais. Il y a ici un véritable urbanisme.Commercial. A rennes, seule la façade de crazy républik vaut le coup.D'oeil. Pour le reste, du classique sans intérêt. Pas de plan lumière a.Rennes, nantes je ne sais pas. Ce que je n'aime pas à Nantes : Elle possède peu d'étudiants pour une ville de cette taille. Les gens.(surtout les étudiants) sont moins chaleureux et sociable qu'à rennes mais.C'est mon avis personnel. Les bouchons sont catastrophiques, peut-être du.Au tramway. L'agglomération est trop grande. La ville est taggé mais.Beacoup moins qu'à rennes. Tout le périphérique n'est pas éclairé, comme à.Rennes. Ses quai ne sont pas encore tous aménagé, comme à rennes qui a ses.Quais sales et non éclairé. Le réseau routier nantais est une calamité.Alors que celui de rennes est bon.
Manque d'ambition : Une grande ville qui manque d'ambition en matière d'urbanisme. Revenons aux heures glorieuses de nantes, où la municipalité n'a pas hésité à se débarrasser des inutiles bras de loire et de l'erdre. Nantes devrait combler le bras de la madelaine et l'erdre jusqu'au petit port afin de recréer des liens entre des quartiers séparés par l'eau. Nantes devrait également se doter de véritables équipements publics, comme un grand théâtre, graslin est dépassé, rasons le et construisons un vrai opéra comme à la bastille. Ce que j'aime à Nantes : La place et la tour de bretagne, l'axe feltre-calvaire, le chu, la place du commandant l'herminier, malakoff et sa place centrale. Ce que je n'aime pas à Nantes : Le château, la loire qui coupe la ville en 2, le quartier graslin, la pietonnisation etc...
Violence et insécurité à Nantes : Nantes et plus précisément son hangar a bananes : insecurite pour tous. Ce que j'aime à Nantes : Nantes a l'avantage de sa situation géographique. Ce que je n'aime pas à Nantes : L'insécurité est omniprésente, de jour comme de nuit et ce quelque soit le quartier. Les agressions sous plusieurs formes sont incessantes dans les rues. La jeunesse noctambule gênait les habitants du centre ville, la municipalité a décidé de la concentrer et de l'éloigner vers les quais de la loire, mais malheureusement sans prévoir la surveillance, la sécurité et enfin le transport adaptés à ces concentrations et à ces lieux. La déesse "rentabilite" a anesthésier les facultés mentales des élus locaux pour avoir si mal gérer tout l'environnement d'un tel projet.
Une ville trop discrète. : Je ne ressent pas a nantes une dimension de ville européenne comme a lyon ou marseille. Par exemple à lyon l?aéroport international est desservi par une gare tgv et un train qui désert le centre ville, il existe un vrai quartier d'affaire avec ses buildings et les moyens de transport n'ont rien a envier aux grandes capitales, les étudiants étrangers donnent à la ville son caractère international et dans le métro il est agréable d'entendre parler plusieurs langues. A marseille le projet euromed transforme la ville profondément, de grands noms de l'architecture bâtissent pour la ville comme à lyon. Ce manque de reconnaissances de la ville de nantes n'est parfois pas justifiés. La ville se fait trop discrète et j'en veut pour preuve le nombre de témoignages sur la ville de nantes, très faible par rapport à paris, lyon et marseille. Ce que j'aime à Nantes : Une ville agréable a vivre, un beau centre ville historique. Ce que je n'aime pas à Nantes : Je ne connait pas assez la ville pour la critiquer, mon témoignage n'est qu'une impression ressentie lors de mon cour séjour.
-
Les nantais sont tellement froids et pas du tout commercants : Les nantais sont froids, pas expressifs, concerts sans ambiance avec les nantais. J'ai lu plein de gens qui pensent exactement comme moi. Je pense que les gens qui ne trouvent pas que les nantais sont froids et que cette ville est froide n'ont jamais connu les villes chaleureuses. Bars froids avec écrans sans caractères, aucun bar chaleureux ou agréable mise à part fée maison (je ne suis pas homo). Ce que j'aime à Nantes : Les nantais sont tellement froids que ça gâche tout ! Nantais décoincez vous et souriez, communiquez, commerçants nantais, faites des efforts pour être moins antipathiques communiquez ! Ce que je n'aime pas à Nantes : Rien de gratuit tout est cher, les nantais froids, pas expressifs, ne sourient pas. Les commerçants ne sont pas commercants, pas communicatifs. Je pense comme yéti du jura. Ville à fuir selon moi !
Les nantais sont hyper froids, pas sympathiques : Tout à fait d'accord avec charles, les nantais sont froids, pas sympathiques et pas commercants. Le seul endroit ou l'accueil est bon c'est la cigale. Ce que j'aime à Nantes : C'est vrai que les nantais froids ça gâche les bons côtés de la ville. Comme beaucoup je préfère les alentours : clisson près de nantes. Ce que je n'aime pas à Nantes : Les nantais, les embouteillages, c'est vrai que les bars sont froids à nantes, aucune déco chaleureuse aucune déco typique ou de caractère, ville sans âme. C'est vrai charles, il faut vraiment que les nantais et les commerçants nantais fassent un effort pour être moins froids et antipathiques car nantes n'est pas accueillante. Je m'aperçois que ce sont les nantais qui disent que les nantais ne sont pas froids. Les nantais n'ont pas du quitter leur ville et ne doivent pas savoir ce que c'est une ville chaleureuse ou les gens communiquent, sont sympahtiques, disent bonjour avec le sourire, vont vers les autres. Les nantais sont peu expressifs dans les concerts, pauvres artistes qui viennent à nantes, avoir un public aussi froid qui ne s'est pas ce que c'est que de danser et chanter comme dans d'autres villes. Au pays des borgnes l'aveugle est le roi, c'est pour ça que les nantais trouvent que les nantais ne sont pas froids ! Bientôt les nantais vont nous dire que les nantais sont chaleureux !
Nantais de naissance : La plus belle ville de l'ouest de la france. Ce que j'aime à Nantes : Tout sauf la circulation. Ce que je n'aime pas à Nantes : La circulation, le manque de ponts, les impots locaux.
Sérieusement! : Franchement c'est une super ville, et arrêter de dire que les gens à nantes sont froids et coincées ou alors vous êtes tombées sur des cons "coincées" et "antipathiques"comme vous dites si bien ! Ma ville fait vraiment tout pour être culturelle et fun et en étant ouverteà l'europe... Ce que j'aime à Nantes : Tout à part ce que je n'aime pas (voir ci-dessous). Ce que je n'aime pas à Nantes : La majorité de l'île de nantes comme notre-dame-des-landes, tout les quartiers des années 80, toutes les friches industrielles non aménagées et aussi les rails apparentes de la ville et la gare.
Nantes ville ou il fait bon vivre ? J'ai trouvé que les nantais sont froids ! : Tout à fait d'accord, j'ai trouvé que les nantais ne sont pas sympathiques, ils sont hyper froids alors suis je tombé sur tous les nantais antipathiques ? J'en doute vu le nombre de commentaires par lesquels les nantais sont froids. Je suis touriste, j'ai voyagé dans pleins de villes, je trouve que les nantais