Votre avis sur Pau

Signaler
-
 MarieAnneRabille -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/pau/ville-64445


Chouette ville !
Mieux qu’ailleurs ! ????__
Ville verte, mais maintenant on abbat les arbres, même les plus importants. Routes et trottoirs mal entretenus. Pas beaucoup d'accessibilité pour les handicapés. Les gens qui se garent n'importe comment sur les trottoirs (Ave du General Leclerc). Centre ville en train de mourir. Triste ma ville !
Pau a la diarrhée, non ?
Pau est une belle endormie. Qui sera son Prince Charmant ? Passé glorieux, présent plus miteux. Grande gentillesse des gens. Un sourire, comme partout, vous ouvre toutes les portes...
Bonjour,
Je ne suis paloise ni de souche, ni de naissance.
J'y suis arrivée dans les bagages de ma famille quelques mois avant la fin de la guerre d'Algérie.
J'ai grandi à Pau et passé mes vacances au pays basque (Hendaye plage).
J'ai fait mes études à Paris et vécu dans des grandes villes internationales avant de revenir à Pau.
J'ai du batailler ferme avant de me reconstituer un réseau et trouver un emploi "stable", comme partout ailleurs je suppose!
Je conserve de mon enfance en Béarn et Pays basque de très forts souvenirs d'une vie et d'une nature riches.
Les béarnais comme les basques peuvent être insupportables (on n'évoque pas pour rien "certain renard gascon", tout comme ils peuvent être d'une générosité et d'une richesse humaine exceptionnelles ; j'ai connu ces deux faces de la même pièce.
Le climat d'alors était plus marqué à chaque saison mais comme partout sur la planète on constate les effets du bouleversement climatique, du réchauffement.
La ville de Pau était moins "bourgeoise" même s'il y avait une population aisée, bourgeoisie d'affaires, de négoces mais une société moins ostentatoire et plus près du quotidien.
Les "étrangers" étaient mis sur la sellette, parfois raillés mais en patois.
Au fil du temps comme l'eau du gave ils se mêlaient et les différences paraissaient s'estomper ou ils devenaient plus "polis", tels les galets du gave. En ce temps il y avait du travail
et un hispanique, un lusitanien, un maghrébin, un subsaharien , un asiate (boat people)pouvait s'en sortir avec le travail et gagner le droit au respect pour, lui, elle, sa famille.
Puis comme le climat les repères se sont brouillés, perdus et les situations se tendent vers les extrêmes, nous devenons crispés dans des positions d'attentes, de suspicions, de conflits.
La ville de Pau s'est progressivement gentrifiée (figée dans ses alternatives bobïsantes), les fossés se creusent entre les "in" et les "off".
Ceux qui aiment la ville, l'agglomération, se battent pour elle, pour qu'elle reste attractive et ouverte.
Ceux qui profitent de la ville (Multinationales, consortiums...)se servent d'elles pour accroître le Kapital et rétribuer l' Actionariat des fonds de pension internationaux. Les mêmes n'hésitent pas à presser le citron et jeter l'écorce.
cadre de vie agréable
Ville qui se meurt
C'est les commentaires lus ici qui me poussent à répondre alors que je pense que Pau est une ville comme les autres avec ses bons et mauvais côtés, et que où que l'on aille il est toujours plus facile de rencontrer des gens souriants et accueillants.
Je vis ici depuis quelques années et ne suit ni béarnais, ni du sud ouest, et je n'ai jamais senti qu'on me le reprochait. Je me suis fait des amis, locaux ou non.

C'est surtout à l'idée qu'il existe des zones de non-droit, voire de coupe-gorge, que je veux répondre. Moi qui habite en plein milieu de ces coupe-gorge (cités plus bas, hédas, verdun, rue carnot, halles), qui sort régulièrement le soir et qui fais mon marché aux halles, je n'ai jamais constaté ni été témoin d'aucune agression physique. Bien sûr comme partout nous avons notre lots d'idiots agressifs, de bagares et de faits divers sordides, mais ni plus ni moins qu'ailleurs.
Peut-être que certains honêtes cioyens voient comme une menace grave le fait qu'un mendiant leur demande un peu de leur sous.
Je ne veut pas enjoliver les choses: les incivilités sont nombreuses, crottes de chiens partout (quand on voyage un peu on se rend compte que c'est une exclusivité française et on se rend compte que la France a une réputation de saleté terrible à cause de ça), vandalisme sur les voitures garées , irrespect du code de la route, impolitesse agressive des automobiliste... Mais il ne faut quand même pas exagérer.
Cette ville est calme et agréable à vivre en géneral, et doit faire face aux problèmes qu'on retrouve partout.
A ceux qui se demandent si elle vaut la peine qu'on vienne s'y installer je dis oui.
Avec un maire pareil, difficile d'avoir une ville à la hauteur.
Pau est historiquement la ville natale d'Henri IV. De ce fait on peut penser que cette ville jouit d'un certain prestige. Si cela a été le cas dans les siècles derniers et en particulier au XIX eme siècle, il n'en est plus de même actuellement.
Pau s'est dégradée au fil du temps jusqu'à devenir ville poubelle pour ainsi dire.
Ses rues sont très sales couvertes de déjections de chiens et d'immondices qu' aucun cantonnier ne ramasse, les façades des immeubles restent noircies par la pollution sans jamais être ravalées, le squats insalubres et glauques se multiplient à une vitesse exponentielle. Pau est entourée de quartiers dits sensibles (Saragosse, Ousse des Bois, Berlioz, le Hedas), des zones de non droit où règne sans partage divers délinquants et criminels. D'ailleurs ces derniers n'hésitent pas à sortir de leur territoire pour faire appliquer leur loi au centre ville. Certains endroits du dits centre sont devenus ainsi de véritables coupe gorge: la rue Carnot, la place Verdun, les Halles par exemple. La ville est le refuge de SDF, marginaux, junkies, alcooliques, mais aussi de cas sociaux qui vivent des diverses aides que leur verse généreusement la mairie. L' insécurité est donc omniprésente : des bus sont quotidiennement caillassés quand ils ne sont pas brûlés au cocktail motolov, les agressions plus ou moins violentes sont monnaie courante sans que les autorités ni la police ne fassent quoi que ce soit pour rétablir l'ordre et protéger les honnêtes citoyens. Ce n'est pas pour rien si 15% de la population paloise quitte chaque année la ville pour aller s'installer à la périphérie.
Le laxisme de la mairie s'observe aussi sur la plan économique: les commerçants désertent le centre ville victimes d'une politique fiscale insensée (taxes énormes) voire font faillite comme par exemple cette institution paloise qu'était la Concha depuis 40 ans. Les trottoirs défoncés, les chaussées de plus en plus impraticables sont le reflet d'une politique d'un maire dont la seule préoccupation est sa carrière personnelle.
Ainsi, malgré des atouts comme la proximité géographique avec l'Espagne et des stations de ski pyrénéennes, cette ville est morte et il est préférable pour quiconque est un tant soit peu raisonné de ne pas venir y vivre sans quoi elle deviendrait très rapidement cauchemardesque.
pau est une belle ville
tres belle ville
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 6 août 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 août 2016

Je viens de quitter Pau après 5 ans. Sans aucun regret.
Après 35 ans de vie à Pau et malgré des origines béarnaises je vais quitter Pau sans regrets. Son état de délabrement et de déliquescence va me pousser à prendre ma retraite ailleurs. Triste bilan.
Très jolie ville !
Il savoir apprécier se que l' on a !
Pau une ville qui pourrait être agréable si ses propres habitants et élus la mettait dans l'écrin qu'elle mérite. Le manque de communication est légion que ce soit de la part des élus, ou de ses habitants pas très hospitaliers et qui vous regardent toujours d'un oeil méfiant après des années durant lesquelles vous avez tenté de vous adapter en vous disant qu'ils n'attendaient pas après vous. Eh oui ! je n'ose même plus dire d'où je viens tellement j'en ai entendu et pourtant bientôt 15 ans que je suis là. Je l'ai dit, la pire expérience de ma vie, l'irrespect des autres (surtout ceux qui ne sont pas d'ici) jusque dans les moindres détails. Franchement, moi aussi j'ai bourlingué et franchement, j'ai rarement vu ça (voire pas du tout). Quand je suis arrivée j'étais sous le charme de biens des choses. Et puis ..... ce centre ville qui fait comme ses habitants et qui se ferme à tous (même s'il y a 2 parkings gratuits), ce manque d'information et d'affichage des événements que seuls les locaux connaissent. L'accueil fait du public à certains artistes qui passent au zénith (ces spectateurs indisciplinés n'avaient qu'à pas venir et respecter ceux qui apprécient). Les priorités grillées à tous les rond-points. Ceux qui vous doublent sur les portions limitées à 50 km/h l'air rageur. Sans parler des commerçants à peine aimables qui vous répondent que si vous ne venez plus chez eux il y en aura d'autres et de ces mêmes commerçants qui se plaignent de ne pas faire de chiffre alors qu'ils ferment le samedi à 17 H 00 arguant qu'ils sont debout depuis 8 H 00 le matin. Tout cela gâte un peu (beaucoup) le paysage. Alors faites des efforts, les autres en ont fait mais n'ont qu'une envie, celle de partir. Je ne vais pas parler de ma recherche d'emploi quand je suis arrivée sur la région ou la ségrégation a régné ouvertement sur tous les plans, si ce n'est qu'un échappé du lot (ouf !) m'a donné ma chance. Respects Christian. Voilà, la pire expérience que j'ai vécue, alors il fallait que je vous le dise les Biarnès, souriez et communiquez.
je suis contente qu'une marseillaise se plaise à Pau. je suis à aix en provence et j'aimerais venir vivre à Pau pour fuir la vie chère, la pollution et vivre dans une ville à la campagne. J'adore.
Bé moi Bretonne depuis 11 ans à Pau, comme je dis, ce que j'aime à Pau c'est surtout les montagnes :-)) Pour ceux qui aiment la montagne, ( comme moi qui en suis tombée amoureuse ) il y a de quoi randonner l'été et faire des raquettes ou du ski l'hiver!! Outre les Pyrénées, Pau est tout de même bien situé avec l'Espagne pas loin, les Landes, le Gers et le Pays Basque à coté..y'a de quoi faire de superbes week ends ou des petits voyages. Sinon il est vrai que j'ai eu du mal à faire connaissance avec les autochtones au début, j'avais plus des amis/collègues qui venaient juste d'arriver aussi dans la région..( une nimoise, un corse, un marseillais, des bretonnes..) mais suite à mon inscription dans un club d'arts martiaux je me suis fait de très bons amis avec les gens du coin ( ils sont assez sportifs ici!! ). Concernant la ville il est vrai qu'il y a 10 ans elle était assez à l'abandon et ne bougeait pas beaucoup la nuit...Depuis les travaux je trouve le centre plus joli, même s'il reste encore des problèmes pour se garer.. Coté animations, il faut se procurer les petits agendas gratuits distribués par la ville ou se connecter sur le site de l'office de tourisme pour être au courant des évènements. Carnaval en février, courses hippiques en octobre, feu d'artifice à Noël, concerts gratuits au théatre de verdure l'été ou festival Estivoc à la fin août, sans oublier aussi la journée portes ouvertes au stade d'eaux-vives au mois de mai ou encore les petits concerts aussi le long des berges du gave...Il y a aussi de quoi faire du vtt au bois de Pau jusqu'à Sauvagnon ou encore le long du gave jusqu'à Artix et meme au sud jusqu'à Lourdes via le chemin Henri IV!. Sinon j'aime bien le boulevard jusqu'au château quand il fait beau et que les montagnes sont bien dégagées c'est magnifique on s'en lasse pas!!! Après c'est sûr que quand il pleut ça rigole pas en quantité et parfois cela dure plus d'une semaine puisque les nuages stagnent près des montagnes ( vu qu'il y a rarement du vent), mais quand le soleil revient, il fait vite chaud et le paysage est magnifique!
Pau ! La plus belle ville de France. Celle où l'on aimerait vivre et mourir
On ne peut pas dire que vous nous facilitez la tâche pour se faire une idée réelle de cette cité.
Parlez-vous tous bien de la même ville ? C'est quand même étonnant de lire autant d'avis aussi divergents.
Cela dit je pense que ce serait pareil pour toutes les autres villes
Bref avec tout ça, je ne sais toujours pas si cela vaut la peine d'aller habiter à Pau ?
Toulouse ? Pau ? Pau ? Toulouse ?
A moins de rester à Bruxelles !
Mais au fait que pensez-vous de la capitale belge (lol) ?
Et on est reparti pour un tour !
Bref ce n'est malheureusement pas sur ce site ou d'autres d'ailleurs que je pourrai savoir si je me plairais ou pas dans un endroit précis. La meilleure façon de le savoir, c'est de venir y vivre.
Et à ce moment là je pourrai rajouter mon témoignage tout aussi contradictoire !
Avouez que nous sommes compliqués les êtres humains !
Sur ce, je vous souhaite une bonne année 2015 et qui sait.........?
Cela fait 23 ans que nous habitons Pau.....et nous constatons que les mentalités n'ont pas changées. Ici, il n'y du travail que pour les béarnais, je ne parle pas "des pieces rapportées de Total. A diplôme supérieure avec plus d'experience, c'est une ou un béarnais qui aura le poste. Conseil: Prenez l'accent béarnais, vous aurez peut être une chance. Les prix au m2 dans la vente immobilière , sont affiches pour les gens de "Paris" ( personnel Total) c'est à dire 2 fois plus que le vrai " prix". les agents immobiliers et les notaires encouragent fortement ce phénomène pour leur commissions. Les gens autour de moi qui sont descendus sur Pau depuis plus de 20 ans, s'entendent encore dire par des béarnais " retournez a Paris ou dans votre région". Oui, c'est une region fermée ainsi que sa population autochtone. Ex: Apres 5 ans de randonnées dans un club pur jus, durant chaque week end, les gens ne vous invitent jamais, meme pour boire un cafe. Pas très chaleureux tout cela.Quant à la propreté de la ville,je constate, depuis la nouvelle équipe( en fait les indécrottables avant le cycle de Madame Cassou), celle ci est redevenue sale, des excrements canins partout. Ne parlons pas de la radinerie des palois qui refusent (sans meme avoir essayer) de se rendre en centre ville, parce qu'ils ne veulent pas débourser 2 euros en parking, et j'ajoute qu'ils il y'a 2 parkings gratuits a moins de 500 mètres du centre ville. Conclusion: cela en fait une ville bien triste pour y vivre, cette ville est cernée par les grandes surfaces et par les panneaux 4X3 publicitaires. Et les palois se ruent dans ces grandes surfaces comme des fous furieux, et abandonnent leur centre ville, tout cela pour 2 euros éventuels de parking a payer. C'est triste. Si vous avez le choix, finalement, mieux vaut partir sur Toulouse ou Bordeaux, au moins las bas, on ne vous demande pas d'avoir l'accent local pour vivre ( travail, immobilier, loisir) et savourer la vie. Et que l'on ne vienne pas dire, vous n'avez pas essaye de comprendre et apprendre la culture locale, etc...... car ceci serait inexact.
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 20 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mai 2015
> Lola
Lola, votre évaluation est malheureusement des plus justes. Nous sommes arrivés également il y a une dizaine d'années et tous les inconvénients dont vous parlez ne font que se multiplier (saleté, incivisme, on ne dépense pas un sou pour l'entretien des immeubles, rues & maisons - poubelles laissées tout le week-end dehors, trous dans la chaussée, mauvais accueil dans les restos et commerces, aucune convivialité, méfiance, etc..). C'est dommage, au lieu de se développer et s'embellir Pau devient une ville triste et vieillie. Elle a pourtant un potentiel énorme.On espère encore que le nouveau Maire y remédiera...........
Pau capitale du Béarn, gourmand , festif, culturel scientifique voila la juste valeur que l'on peut attribuer a ce beau coin de France.
Promenez vous un instant sur le boulevard des Pyrénées par beau soleil et montagnes dégagées, après dites moi ou vous trouvez mieux.
Bien- sur , il y a des imperfections et la nouvelle équipe municipale fait tout ce qu'elle peut pour remédier à cela.
Prenez un peu de temps pour assister aux débat qui ce profiles sur " les idées mènent le monde", si je peu ,je vous donne rendez vous dans un an.
j'ai voté pour Mr Bayrou , croyant que son arrivée à la Mairie de Pau , allait changer les choses!!! en vain!!! je demeure place d'Espagne et depuis quelques temps j'ai constaté que cette place qui était animée et propre est devenue une véritable porcherie ... les espaces verts ne sont pas entretenus, les escaliers menant au Hédas ne sont jamais nettoyés , c'est une poubelle , des cartons ont été entreposés par des sdf dans l'herbe à "vache" qui borde les dits escaliers et ce depuis 3 mois environ ,.... quelle belle vue pour les touristes et les personnes arrivant à l'hôtel Ibis..... des riverains viennent faire leur besoins à leurs chiens sur la placette menant au Hédas , quand ce ne sont pas des personnes qui urinent et qui font leurs besoins dans le petit bosquet se situant à côté du salon de coiffure Jacques Dessange ... cette place se meurt petit à petit , il n'y a que des bus et seulement le coffee shop qui résiste, tant bien que mal à ce problème ...j'aimerai que Mr Bayrou vienne sur place pour constater les faits ... une reprise en main des services de la voirie et des espaces verts serait la bienvenue ... la place d'Espagne est délaissée , par contre le bd des Pyrénées est entretenu comme il se doit pour le prestige de la ville ,au détriment de certains endroits de Pau, qui mériteraient je pense un sérieux entretien..... raz le bol de vivre au centre ville et d'être oublié.....
Enfin de retour : Arrivée à pau ado puis partie pour études et travail... Je reviens enfin à pau après 15 ans d'exil parisien. La gentillesse des gens, les "avec plaisir" qui ponctuent leurs phrases... Ce doux accent et les pyrénées. Je ne suis pas née à pau, mais ai été si bien accueillie que c'est devenu ma ville. Certes le centre ville n'est plus celui de ma jeunesse et c'est bien dommage que l'animation ait fuit le centre, mais moi qui recherche depuis que j'en suis partie le calme, la simplicité, cette verdure (et oui il y pleut donc) l'espace, l'oxygène... Enfin je vais les retrouver ! Finis les commerçants et gens odieux, finie la pollution, finies les agressions permanentes de la vie parisienne. Certes il y a moins de théâtres, ciné etc... Mais on y pratique ts les sports de la création, on fait ses courses sans passer la journée en embouteillages, queues à la caisse et autres joyeusetés. Ce que j'aime à Pau : Les paysages de sa banlieue, les pyrénées, les gens purement et simplement. La douceur de vivre. Et des centres hospitaliers de très bon niveau de soins (et j'y ai pas mal séjourné grâce à mes proches). Ce que je n'aime pas à Pau : Les restos sont pour bcp devenus très prétentieux ! Prix plus élevés qu'à paris pour ceux que j'aimais, mais une qualité certes malgré tt assez élevée.
pau de chambre : Quartiers du centre ville abandonnés par les élus, sales, squatts, chiens, livrés à une population ingérable et bruyante,. Ce que j'aime à Pau : Plus rien. Ce que je n'aime pas à Pau : L'irrespect des lois, la saleté de la ville.
Belle ville! : Pau est une très belle ville avec son boulevard et ses rues, ses jardins et son château j'ai l'impression que cette ville est remplie de mistere et ces ce qui fait son charme je vais bientôt avoir 20 ans et j'espère apporter beaucoup à cette ville si dieu le veut. Ce que j'aime à Pau : J'aime jouer à la pétanque. Ce que je n'aime pas à Pau : Certaine mentalité.
Oula ! Je rêve ! : Pau est classée 4 fleurs. C'est une ville verte (parcs, nature). De la crasse ? Bah... Où ça ? Les béarnais pas sympas ? Faut voir ailleurs s'ils le sont davantage ! Moi qui ai bourlingué à travers toute l'europe pendant 8 ans, je n'ai pas trouvé ni mieux ni pire ailleurs ! Pau, ville ennuyeuse ? Laissez moi vous dire que pendant tout l'été, il y a des animations / concerts gratuits quasiment tous les soirs ! Et n'en déplaise aux fâcheux, il y a aussi des pièces de théâtre, des chorales, des musées, un musée à ciel ouvert des fleurs des pyrénées. Ce que j'aime à Pau : Le charme de la "ville anglaise": de très jolis bâtiments fin du xixe siècle, un très beau boulevard : le boulevard des pyrénées (la plus belle vue de terre, selon lamartine). Ce que je n'aime pas à Pau : Le centre-ville tout piéton est en train de mourir, à cause de la durée des travaux de rénovation et aussi à cause du tout piéton.
Morose! : A pau depuis 4 ans maintenant et plus le temps passe plus la vie est morose. Ce que j'aime à Pau : La proximité de la mer et la montagne. Ville a conseiller quand on est retraité. Ce que je n'aime pas à Pau : Temps très pluvieux ( 1ere ville de france en mm) 6 mois de pluie d'affilé cette année ! Ville difficile d'accès, aucunes activités le soir, ville de pseudo bourgeois ( héritage henry 4 peut etre) ou l'hypocrisie est culturelle il est très difficile de se faire des amis manque de simplicité totale ! Taxes de la ville exorbitantes pour les services proposésje veux y partir au plus vite !
Pau se meurt : D'années en années la ville de pau se meurt, les commerces ferment un à un, le plan de circulation est plus que catastrophique, la ville est d'une tristesse, aucune fleurs n'agrémentent certains quartiers laissés pour compte... Voir place d'espagne qui est devenu une station de bus... La ville est sale, le bd des pyrénées et certe entretenu pour le prestige de cette dernière simplement... Beaucoup de travaux à une période estivale et touristique qui donne une image tristounet de la ville, cela ne donne vraiment pas envie de découvrir pau. Il y a un vrai désintérêt des gens pour le centre ville, le dimanche aucun café ouvert, oui pau à perdu son âme... Alors je vous en prie madame le maire, laisser votre place à une personne qui aime sa ville et qui désire fortement que pau retrouve son panache et surtout que la ville revive... Ce que j'aime à Pau : La proximité de la montagne, de l'espagne. Ce que je n'aime pas à Pau : Aucun intérêt.
Ville tranquille pour les familles : Petite ville à dimension familiale... Pour le reste c'est assez moyen. Je précise que j'habite ici depuis 10 ans ayant vécu sur nice, paris, lyon et nantes. Ce que j'aime à Pau : - la proximité de la campagne.- les restaurants.- les arrières saisons qui restent chaudes et ensoleillées.- la mer et les montagnes proches mais en même trop loin.- le nombre d'habitants étant assez réduit : peu d'embouteillage et parcours assez courts en temps.- les habitants assez souriants et aimables si on compare ailleurs. Ce que je n'aime pas à Pau : - l'état de la voirie (routes et trottoirs) catastrophique- le manque de diversité culturelle (théâtre, musée... À part le château)- les façades des immeubles mal entretenus et misérables. De ce fait la ville est assez laide... Dommage. - l'humidité et le temps pluvieux (printemps et hiver avec forte hygrométrie).- la mer et les montagnes proches mais en même trop loin- un peu mort le soir et le we- les taxes locales !
Nostalgie : Native de pau j'y ai vécu pendant 40 ans et j'ai été contrainte de partir pour suivre mon travail. J'ai laissé ma famille et mes amis avec beaucoup de peine. Je reviens plusieurs fois par an à pau et je fais toujours un tour en ville. Au fil des ans j'ai vu la ville se vider de ses petits commerces les vieux immeubles devenir de plus en plus tristes. Je suis toujours saisie de cette merveilleuse vue sur les pyrénées. J'habite toulouse depuis de nombreuses années où l'accueil humain n'a pas été très chaleureux, et le vent je ne m'y suis jamais adaptée par contre l'animation la vie alors là oui. Ce que j'aime à Pau : La proximité de la campagne (ah la saison des champignons) la proximité de la montagne (ah les supers randonnées ) de la mer avec des temps de déplacements tout à fait raisonnables au contraire de toulouse le château et son parc immédiat et le hédas le quartier de mon enfance avec ses petits passages d'escalier avec la rue des cordeliers.(souvent sales dommage). Ce que je n'aime pas à Pau : Le voile de tristesse qui se répand sur la ville au fil des ans la ville se meurt dans les rues du centre de nombreux commerces fermés des vieux immeubles laissés dans leur jus depuis beaucoup trop de temps vraiment je ne reviendrais pas habiter à pau.
La droite passe l'arme a gauche : Ville pourri, ou les riche s'appuie sur les pauvre, le truc c'est que tout les riche se barre donc plu d'argent pour pailler les pauvre qui nettoient, répare, aide et prépare vos sandwich, ville de planquée et de pistonnée, ou règne un système mafieux rodé comme la janine du coin, anciennement connue pour ces multiple collaboration avec le quand adverse en temps de guerre. Ce que j'aime à Pau : Le centre ville est invivable même le dimanche, les impôt locaux, l?état du système d'acheminement des haut, pollution de l'air, danger dans les rue le soir, cambriolage par millier, pas de pôle emploi en ville, l?état des trottoir leurs niveau, l?état des rue des immeuble des gens pau tout dans dans le démesure, pau ne meur pas elle est déjà morte. Ce que je n'aime pas à Pau : Les bourgeois de droite qui se poile de rire sur la misaire qui les entourent, agglomération,.
À la recherche de quelques renseignement sérieux : Bonjours à toute et à tous, j'habite pau maintenant depuis presque 4 ans. Il est vrais que je m'y plaît surtout que j'ai créé mon petit cercle d'amis et mon coquons familiale ! Enfin bref, j'ai lu la plus part des interventions que les internautes ont faient et ce que je constate c'est que les avis sont divers et surtout critiques (critique positive et négative ) . Moi ce que je veut c'est surtout contribuer à améliorer la vie des résidant de la ville et au passage contribuer au développement de cette dernière ! Bien sûre un homme seul ne peut pas déplacer les montagne, et je ne vous apprend rien... Cependant c'est en créant une union que nous pouvons faire bien plus que ce que l'ont imagine ! C'est pour cela que j'en arrive à ma question principal, ce qui m'intéresserait de savoir : d'apres vous, d'après vos envies personnelles qu'est ce que vous aimerait avoir de nouveau dans cette ville de pau. Cela peut être un service, un simple produit ou un produit spécifique, une activité de détente ou sportive... Etc toutes les idées sont les bienvenues. Merci pour votre lecture. Ps : réponse par e-mail si possible par souci de réception plus rapide et n'oublier pas la clés c'est l'union... ( adresse e-mail : val97un@hotmail. Com). Ce que j'aime à Pau : Les restaurant, le train de vie, le calme (par rapport à une mégapole) les personnalités toute plus ou moins agréable et sympathique... Ce que je n'aime pas à Pau : Le manque de divertissement gratuit, mais bon sa ce n'est pas un gros point négatif.
Beth Ceu de Pau (beau ciel de Pau) : Je suis béarnaise d'origine et c'est ma ville de coeur. C'est une ville à dimension humaine. Il y a de jolis endroits où on se plait à flâner, des restaurants agréables, un bon cinéma d'auteur et des théâtres, un glacier ambulant fantastique, des évènements culturels intéressants (le carnaval biarnes, hestiv'oc, les concerts gratuits au théatre de verdure, le festival d'emaüs...) la vie sportive (elan béarnais, section paloise) . A mi chemin entre la mer et la montagne, elle est idéalement située. Ce que j'aime à Pau : Le calme, la qualité de vie et le cadre privilégié pour étudier, la situation géographique. Ce que je n'aime pas à Pau : Le centre ville délaissé et le manque de lieux festifs.
Pau! Ma future ville! : Ola tout les monde ! Je voudrais savoir si c'est facile de trouver de travail sur place et se existe un accueil pour les etranger cours de frances et etc... Car l?année prochaine je part m'installer avec mon mari e mon bébé. Je suis brésilienne. Ce que j'aime à Pau : La tranquillité, l?humidité (car au brésil c'est très humide et me manque...). Ce que je n'aime pas à Pau : Pour instante rien à dire.
Pau : Je trouve que pau est une belle ville et elle est agreable. Je dirais juste un conseille au maire de faire la rocade a 2 voies pour que y 'est moins de bouchon. Ce que j'aime à Pau : Je que j'aime a pau c'est que on s'ennuie pas y a pleins de chose a faire ! Et c'est pas loin de la montagne.
La decouverte : Nous venons d'arriver à pau et en venant de marseille on ne peut être que très contents ! Au revoir embouteillages, saleté, agressivité, soleil... Bonjour circulation normale, propreté, organisation, gens 'normaux' et sympa... Et pluie ! Mais nous regrettons pas d'avoir troqué notre soleil de provence contre un pluie mais aussi des paysages magnifiques, la ville à la campagne quoi ! Je sais qu'on ne peut pas comparer une ville de 1 millions d'habitant à une ville de 100 000 habitants mais vraiment marseille devient invivable et pourtant je suis une marseillaise de naissance ! Ici les gens sont détendus et leurs embouteillages me font doucement rire. On a accès à des produits locaux, on mange bien & ; bio : - il y a quand meme pas mal de resto sympa et tout ce qu'il faut en shopping. (bon il manque ikea et alinea ! C'est aussi une ville étudiante. Je peux comprendre que certains jeunes s'y ennuient un peu la nuit mais pour une vie de famille c'est quand même un paradis. Surtout par rapport à la vie marseillaise. Voilà à bon entendeur et surtout pour rassurer ceux qui vont y venir bientot. Ce que j'aime à Pau : La vue constante sur les pyrénées, elles sont à portée de main on peut presque les toucher. La verdure, les forêts, les animaux omniprésents sur les route, la circulation fluide ! La proximité du pays basque et de l'espagne. Ce que je n'aime pas à Pau : La pluie : mais je me console en me disant que sans elle les paysages ne seraient pas si beau.
Intégration réussie ! : Une ville à la vie agréable, ben éloignée des jungles post-industrielles,riche d'activités de toute nature. Ce que j'aime à Pau : La simplicité des palois, la diversité et la qualité de la vie associative,la mjc berlioz, les conférences de l'université, la programmation du cinéma.Méliès. Ce que je n'aime pas à Pau : La rue barthou...
L\\' enfer ! : Pau est une ville qui n'a rien pour elle... Non seulement l'architecture n'a.Rien d'attrayant, le climat est médiocre mais en plus il n'y a rien à.Faire... Le samedi soir il n'y a aucune ambiance, on s'y ennuie tout le.Temps. De plus il y a beaucoup de gens tarés dans la rue... Mais je les.Comprends, l'ennui, ça rend fou ! Ce que j'aime à Pau : La fontaine en face du tribunal, et le funiculaire. Ce que je n'aime pas à Pau : Les gens, l'architecture, le manque d'activité, l'insécurité, bref tout !Déconseillé aux dépressifs !
Manque de Pau : Pour avoir pas mal connu de communes en france, pau a vraiment beaucoup.D'atouts... Certes, la montagne n'est pas si près, la montagne un peu.Loin, les palois un peu fermés, l'humidité assez présente... Mais ce qui.Tue vraiment la ville, c'est une politique d'agglomération désastreuse :l'administration parisienne est beaucoup plus légère et facile à faire.Bouger ! Venant d'arriver, je ne peux que le constater et bien que.J'aimerai rester, je n'ai pas trop envie de m'installer dans une ville qui.Se passe la corde autour du cou ! Dommage. Ce que j'aime à Pau : Le cadre et la situation géographique. Ce que je n'aime pas à Pau : La cda incapable de gérer l'agglo, générant un manque cruel d'ambition, de.Développement mais dépensant beaucoup dans des projets mal ficelés. Il ne.S'agit pas d'un avis politique mais d'un constat. Le manque total de.Culture (mis à part un bon cinéma mélies) un semblant de couvre-feu à la.Nuit tombée. De gros équipements peu accessible et pour des évènements.Internationaux connus des seuls palois -ou presque- un centre ville qui se.Vide. La région attrayante attire mais pau ne peut rivaliser avec ses.Voisine bien plus souriantes...
Tombé de très haut. : Arrivé depuis décembre 2011 quelle énorme déception. Étant natif de issoir en auvergne j'été tout heureux d'aller vivre dans le sud avec ce fameux climat palois(qui s'est avéré doux effectivement mais extrèmement humide). L'accueil des béarnés est tout simplement inexistant. La ville est sale, morte a part 2 avenue principales. Pau est une ville idéale pour passer une retraite heureuse. Ce que j'aime à Pau : Aucun problème pour dormir, pour stationner, comme il n'y a personne. Après 21h30 les gens sont chez eux devant la tv (comme il n'y a que ça à faire). Ce que je n'aime pas à Pau : La mer et la montagne à 1h30. En plus lorsqu'on arrive enfin pour skier à la station la plus proche (gourette) bonjour la déprime. Je préfère de loin les station du massif centrale (bien que moin connues). Moi qui pensé que mon auvergne natale était dépassée.
Mouairf : Sentiment mitige. J'ai vecu 10 ans a pau. D'abord amoureux de la region, du calme de la ville, de la vue des pyrenees, j'ai ete tres heureux de quitter le nord pour le bearn. J'ai vite dechante (et pourtant j'ai vraiment essaye) a cause d'abord du manque de sympathie des palois. Visages fermes, ni acceuillants ni curieux, soit on se connait depuis 4 generations, soit tu restes l'etranger. Ensuite a cause du climat : il pleut tout le temps ! Et je venais du nord ! Et quand vient l'ete, l'humidite rend la chaleur vraiment desagreable. Enfin peu de culture, un centre ville mal concu, et qui n'evolue pas en bien, une architecture qui n'a rien de fabuleux, des transports mediocres. La mer n'est pas vraiment pres, la montagne un peu plus. Reste qu'une ballade ensoleillee sur la promenade des pyrenees fait oublier beaucoup de ces points negatifs. Apres 10 ans, le sentiment predominant etait celui de l'ennui (et je ne suis pas un fetard). Maintenant a l'etranger je suis heureux d'avoir quitte une ville qui se surestime. J'y pense avec nostalgie en me rappelant ses atouts, mais je ne regrette en rien de l'avoir quittee. Je me verrais eventuellement m'y installer pour la retraite, et encore. Ce que j'aime à Pau : La vue des pyrenees, mes amis (aucun bearnais de souche, hasard complet) une ville sure, pas mal de sport a faire. Ce que je n'aime pas à Pau : La froideur et l'entetement des palois, la pluie incessante, l'eloignement de tout, le manque de beaute de la ville hormis quelques ruelles en centre ville, la mer qui n'est pas si pres que tout le monde le dit, le manque de dynamisme culturel, la succession de mauvaises decisions politico-urbaines qui n'a pas su donner a pau la classe qu'elle pourrait avoir...
Mouairf : Sentiment mitige. J'ai vecu 10 ans a pau. D'abord amoureux de la region, du calme de la ville, de la vue des pyrenees, j'ai ete tres heureux de quitter le nord pour le bearn. J'ai vite dechante (et pourtant j'ai vraiment essaye) a cause d'abord du manque de sympathie des palois. Visages fermes, ni acceuillants ni curieux, soit on se connait depuis 4 generations, soit tu restes l'etranger. Ensuite a cause du climat : il pleut tout le temps ! Et je venais du nord ! Et quand vient l'ete, l'humidite rend la chaleur vraiment desagreable. Enfin peu de culture, un centre ville mal concu, et qui n'evolue pas en bien, une architecture qui n'a rien de fabuleux, des transports mediocres. La mer n'est pas vraiment pres, la montagne un peu plus.Reste qu'une ballade ensoleillee sur la promenade des pyrenees fait oublier beaucoup de ces points negatifs.Apres 10 ans, le sentiment predominant etait celui de l'ennui (et je ne suis pas un fetard).Maintenant a l'etranger je suis heureux d'avoir quitte une ville qui se surestime. J'y pense avec nostalgie en me rappelant ses atouts, mais je ne regrette en rien de l'avoir quittee. Je me verrais eventuellement m'y installer pour la retraite, et encore. Ce que j'aime à Pau : La vue des pyrenees, mes amis (aucun bearnais de souche, hasard complet) une ville sure, pas mal de sport a faire. Ce que je n'aime pas à Pau : La froideur et l'entetement des palois, la pluie incessante, l'eloignement de tout, le manque de beaute de la ville hormis quelques ruelles en centre ville, la mer qui n'est pas si pres que tout le monde le dit, le manque de dynamisme culturel, la succession de mauvaises decisions politico-urbaines qui n'a pas su donner a pau la classe qu'elle pourrait avoir...
Pau m'a adopté ! : Hé oui, je suis palois d'adoption, donc pas du tout chauvin puisque je ne suis pas né ici. Mon métier m'y a amené à la fin des années 80, après avoir bourlingué dans pas mal de régions. J'en suis reparti 7 ans (pour metz ! Et j'y suis finalement revenu. Et je n'en bougerai plus ! Pau est une ville à la taille idéale. Très provinciale, on y trouve pourtant tout, tant au niveau de la vie de tous les jours (nombreux magasins et grandes surfaces) qu'au niveau des loisirs. Comprenez bien que quand on dit ici "qu'on est près de la mer et de la montagne", ça veut dire qu'on est près des deux ! Il y a peu de villes en france qui ont cette chance... Alors oui, il faut une heure et demi pour y aller et en revenir, mais quel plaisir de se dire, le week-end arrivant : "alors ? Mer ou montagne ?"enfin, la ville est jeune, vivante (sauf la nuit, c'est vrai... Mais c'est pas plus mal pour les habitants du centre-ville ! Les gens sont plutôt sympas, et le climat est une pure merveille : juste ce qu'il faut de pluie en hiver et au printemps, jamais de vent (ou si peu...) et des températures très clémentes même en hiver. Ce que j'aime à Pau : La ville la plus attachante parmi les nombreuses où j'ai vécu. Ses parcs et jardins. Sa taille humaine. Ce que je n'aime pas à Pau : Le grand prix automobile annuel qui est devenu le rassemblement des bobos locaux. Les travaux du centre-ville qui durent depuis des années !
Pau... Ou Pas : Une ville ou il faisait bon vivre, une jolie ville qui perd de son charme d'années en années... Dommage ! Ce que j'aime à Pau : J'aime la ville quand elle est fleurie, le château et son quartier historique, sa périphérie à plus ou moins 100km ; l'accès rapide à la plage, l'espagne et la montagne ! Ce que je n'aime pas à Pau : La maire qui nous complique la vie... Centre ville sans cesse en travaux, d'ailleurs je n'y vais plus ! Une ville souvent sale et je m'y sent en insécurité face à tous ces sdf et leur chiens... La voirie de certains quartiers de la ville est en bien mauvais état... Cette ville se dégrade à mon gout de jour en jour... Et les impôts n'en parlons pas on se demande pourquoi on paie si cher...
Vraiment aucun point positif : J'ai habiter cette ville pendant 12ans, je suis parti le 25/09/2011. J'ai absolument aucun regret. En effet, la ville est morte en comparaison de rodez ou je suis actuellement (bien que rodez soit plus petite que pau). De plus, il pleuvait énormément dans cette ville (les pyrénnée atlantique est le département le plus pluvieux de france et je sais de quoi je parle car j'ai également vécu 10ans à quimper où la météo etait quand même meilleure). Ce que j'aime à Pau : Rien. Ce que je n'aime pas à Pau : Ville morte, climat doux mais très humide, mentalité béarnaise (souvent des gents qui ne sont jamais aller voir ailleurset qui pensent être dans la meilleure ville).
Bonjour tristesse : Palois de naissance je suis désolé de l'état actuel de ma ville. Ce que j'aime à Pau : Son ancienne qualité de vie et sa situation géographique. Ce que je n'aime pas à Pau : Je ne reconnais plus ma ville qui est devenue triste (voyez le centre ville le soir) un commerce sur deux est en vente, sale (voyez l'état des façades !). Les poubelles trainent partout et les tags ne sont plus effacés. Difficile d'en être fier en la faisant visiter aux amis de passage. Bref, le jour et la nuit avec bayonne ou toulouse.
Pau une ville tranquille ... : Une ville paisible, sans stress, au poul très lent. Ou la jeunesse tumultueuse se fait rare, et la vie nocturne très timide (malgré un choix important de manifestation et festivités.)une ville pour les familles aux nombreux espaces verts, structures et associations pour les tous petits. Pau, belle ville tournée vers les montagnes. Une porte ouverte vers la nature... Vivre à pau c'est avoir la chance de pouvoir s?évader facilement, le temps d'une journée(montagne, campagne océan). Ce que j'aime à Pau : La nature, la verdure omniprésente, la vue du boulevard des pyrénées, cette sensation de s?approprier les montagnes, de pouvoir les toucher. J'aime le calme de la ville, l'ambiance détendue des habitants, leurs marches tranquilles. Native de montpellier, je suis venue ici par choix, personne ne m'a forcé. Je ne regrette pas ma décision, au contraire. Certaines personnes se plaignent de la saleté de certaines rues paloises. Venez à montpellier vous verrez aussi des crottes chien partout, des quartiers pourris de l'agressivité, de la criminalité. Venez vivre à montpellier ou c'est vraie, il fait tout le temps beau, mais on ne peut pas pas mettre le nez dehors car le mistral souffle trop fort ! Ce sale vent qui te tape sur les nerfs ! Au moins ici, le vent est une caresse que l'on aime... Pau possède toutes les structures d'une grandes villes(zénith, hippodrome, grands magasins, golf, cinémas, piscines, palais des sports...). Ce que je n'aime pas à Pau : Le centre ville un peu triste en semaine : l'ambiance inexistante le soir, les rues désertes, les magasins fermés...
Béarnais un jour, béarnais toujours ! : Pau, la ville de mon enfance. Je suis parti vivre à paris mais j'adore y revenir, même si ce n'est plus la ville que j'ai connue dans les années 1990-2000. Ce que j'aime à Pau : J'aime bien la ville à taille humaine, la gentillesse des gens, le fait qu'il y ait des magasins, la proximité (relative) avec la montagne, la mer et l?Espagne. J'aime bien me balader juste en pull l'hiver quand le soleil chauffe, j'aime bien circuler à vélo, en bus, en voiture ou à pied et savoir que tout ce dont a besoin est proche, j'aime aller prendre un verre en terrasse sur le boulevard et voir le prix de conso super abordables. Ce que je n'aime pas à Pau : J'aime pas les arrêtés qui ont été pris pour littéralement tuer la vie nocturne dans le quartier du triangle (hommage à la fin des années 90 début 2000, quand le triangle était envahi d'étudiants tous les jeudi, vendredi et samedi soir ! Passez-y un samedi soir aujourd'hui, il n'y a pas un chat...), j'aime pas la saleté de certaines rues du centre ville, notamment dernier le centre bosquet. J'aime pas les journées d'été sans le moindre souffle d'air quand la température frôle les 38°c. J'aime pas quand les palois se plaignent des "embouteillages" qui durent 10 minutes (en partant vivre à paris, j'ai vraiment compris le sens du mot !). J'aime pas le "mode" actuelle qui consiste à peindre les vieux immeubles avec des couleurs improbables (rose fuschia sur l'avenue jean mermoz !).
Triste ville : Une ville triste, sale et chère. Qu'est devenue la ville de mon enfance ?... Ce que j'aime à Pau : Plus rien. Je vais partir cette année. Ce que je n'aime pas à Pau : L'agressivité des automobilistes...
Très déçu... : Pau a trop changé... En mal... Les palois sont devenus nerveux, irritables et impatients en voiture. La grande mode est de klaxonner les autres usagers aux rond points. Pau est devenu sans charme, comme les palois... Ce que j'aime à Pau : La montagne pour s'évader du centre ville. Ce que je n'aime pas à Pau : Les palois et la place Clemenceau ; une horreur blafarde qui pousse à la dépression chronique...
Bof : Bof. Ce que j'aime à Pau : La tranquillité d'une ville de retraités. Ce que je n'aime pas à Pau : Loin de la mer et de la montagne (bien qu'on dise souvent le contraire) car 1h30 c'est pas à côté.
Super ville : Pau est une ville où il fait bon vivre il ne manque rien, club de sport, zenith, magasins, etc. Les gens sont plutôt cool, on circule bien et ceux qui n'aiment pas cette ville, pas la peine de la critiquer sur ce site, partez, personne ne vous retient. Ce que j'aime à Pau : Tout. Ce que je n'aime pas à Pau : Les gens qui disent que c'est nul alors que c'est eux qui sont perdu dans leur vie.
Bien le soleil mais marre du vent : Ayant vécu à Marseille, Toulouse et Perpignan, je rigole quand j'entends qu'il pleut toujours à Pau... Certes mais dans les villes méditerranéennes il fait un vent d'enfer tout le temps ! Sinon si on aime la montagne, que l'on préfère l'océan et le surf aux baignades d'eau de mer pleine d'huile de bronzage, et que l'on ne recherche pas les désagréments des grandes villes alors oui Pau est très bien. Ce que j'aime à Pau : Montagne, échelle humaine, mentalité des gens, nature, proximité océan. Traditions localesski l'hiver, randos au printemps, baignade et pêche l'été et quad en automne... Le pied quoi ! Ce que je n'aime pas à Pau : En tant que toulousain mon club de rugby de c?ur est maintenant plus loin...

Palois depuis toujours, et il me tarde de partir ! : J'ai visité de nombreuses villes en France. Ce que je n'aime pas à Pau : Ville tue-l'emploi hormis à des postes sous qualifiés, manque de spectacles et d'endroits dynamiques, trop de places de parking payantes, le renfermement et l'agressivité des gens, la critique facile, les jeunes en boite de nuit qui se prennent pour des stars, l'état de certaines rues (même si maintenant il y a des travaux pour les améliorer) les endroits pour sortir sont trop vite lassants, l'insécurité dans certaines zones, la saleté des trottoirs, l'ennui.
Avis d'un non-béarnais qui a choisi de s'installer ici ! : Mon avis général sera positif. Je présente un peu mon parcours, qui donnera plus de crédibilité à mon propos. Je suis originaire de où j'ai vécu jusqu'à 20 ans, et cela fait maintenant 4 ans que je vis à, après deux semestres à puis. Arrivé ici pour mes études, les voilà finies et je ne souhaite en aucun cas quitter cette ville. Je n'y ai pourtant pas d'attaches (les membres les plus proches de ma familles sont à et...) mais je me suis fait un cercle d'amis très fort lors de mon précédent boulot, pendant mes études. Certains d'entre eux sont de la région, d'autres pas. Je n'ai en aucun cas ressenti cette impression de "racisme" envers des non-régionaux... Maintenant il faut bien comprendre que quand on tombe sur des personnes qui ont toujours vécu ici, qui ont les mêmes amis depuis des années, c'est plus difficile de s'intégrer. Mais croyez bien que j'ai vécu cette situation dans d'autres villes. Concernant la météo, il faut savoir relativiser. Quand on vient de, c'est sûr que la pluie doit faire mal au c?. Ceci dit pour connaître, il y a des jours où l'on préfère ne pas mettre le nez dehors malgré le beau temps à cause d'un mistral particulièrement désagréable... Bon, quand on vient de comme moi, la météo est tout simplement très bonne. La pluviométrie est peut-être plus importante dans le... La différence c'est que dans beaucoup de villes du nord, il pleut peu, mais quasiment tout le temps. Ma vision de la météo à est qu'il pleut très fort, mais moins souvent que dans beaucoup de villes. Et quel plaisir de pouvoir se balader en t-shirt sur le boulevard au mois de décembre quand le soleil chauffe ! Et ce sont les les premiers à se moquer de leur météo : "si tu ne vois pas les, c'est qu'il pleut, et si tu vois les, c'est qu'il va pleuvoir !"contrairement à plusieurs commentaires, je trouve la ville très accueillante et souriante, beaucoup plus que ce que je connais à. Et quand je rentre à voir la famille, et quelques amis qui y sont restés, j'attends avec impatience de rentrer dans ma ville... Ce que j'aime à Pau : L'ambiance générale, une ville à taille humaine. Ce que je n'aime pas à Pau : Pourrait être mieux desservie en transports.
Pau une ville d'avenir : Porte des, une ville remplie d'histoire de jardin, de sport, de cultures. Une rencontre entre la ville et la nature. Ce que j'aime à Pau : Est une ville de taille idéale ni trop grande ni trop petite. Il faut bon vivre la ville est bien équipée en commerces (grands magasins, restaurants, cafés), en installations sportives (palais des sports, stade d'eaux vives, de rugby foot, hippodrome). Est une ville culturelle (théâtre, salle de concert en nombre). Remise à neuf tout le centre ville, de grandes modifications afin de le rendre plus agréable et mettre en valeur l'architecture (zone piétonne, rénovation de façades). Est une ville d'avenir, beaucoup de choses et de projets se montent (mobilité, économie, tourisme). Est une ville universitaire. A proximité des cela donne un point de vue magnifique sur toute la. A proximité de et l'atlantique( 1h de route) ville. Ville sportive (rugby, basket, cheval, canoë.). Ce que je n'aime pas à Pau : Une ville qui a du mal a être propre. Circulation difficile. Les quartiers de nuit (bar, discothèques) sont trop dispersés et manque de qualité et de diversifications. Les mentalités ont parfois du mal à changer.
La renaissance de Pau... : Après avoir pris un coup de vieux durant les deux derniers mandats où il ne s'est rien passé, ou presque, Pau est en train de prendre un coup de jeune salvateur. Des chantiers s'ouvrent un peu partout pour mettre en valeur la ville et la redynamiser. Les touristes affluent et les terrasses des cafés sont pleine de vie sous le "beth ceü de Pau". Ce que j'aime à Pau : Une ville agréable, aérée, pleine de verdure, d'arbres et de jeunes grâce à l'université. Un potentiel incroyable avec la mer et la montagne à portée de la main. Une vie associative intense aussi bien culturelle que sportive. Ce que je n'aime pas à Pau : Les impôts un peu trop élevés même si l'on voit à quoi ils servent, le délabrement général d'immeubles du centre ville laissés à l'abandon par leurs propriétaires, le manque de dynamisme de trop nombreux commerçants. Le manque de solidarité des villes de l'agglo qui profitent, pourtant, des nombreuses infrastructures paloises.
Pau, Ville sans atouts ? Non ! : Quand je lis certains commentaires je me demande si certains parlent bien de la même ville. Les jeunes partent et n'ont rien à faire ?...! Ils ont à leur disposition toutes les infrastructures pour les loisirs, les études (dont notamment une université dont personne n'a à rougir) un cadre de vie autrement plus riche que dans les quartiers ultra bétonnés de certaines grandes villes... Il n'y a pas pire aveugle que celui qui se refuse de regarder. Voyagez et demandez aux résidents ue et hors ue... En général leur sentiment est plutôt très positif. J'aime pau ! Ce que j'aime à Pau : Pau est un tout. Ce que je n'aime pas à Pau : Il serait dommage de ne pas prendre conscience du potentiel de cette ville et de sa région.
Pau désespoir ! : Pau est une ville morte avec beaucoup de vieux immeubles délabrés, l'architecture générale de la ville est d'une tristesse ! La jeunesse (du moins ce qu'il en reste) se morfond dans cette ville lugubre en attendant le jour où ils pourront en partir pour faire leurs études, les jeunes qui n'ont pas cette chance acceptent leur sort et croupissent ici comme des âmes en peine sans espoir d'avenir. Ceux qui disent qu'il y a la mer toute proche, la première plage se trouve à 130 bornes, 260 km aller et retour alors c'est pas ce que j'appellerais "proche", faut quand même relativiser ! Pau est paumée au milieu de nulle part et très loin des grandes villes, que ce soit par la route ou par le train (presque 2h30 de train pour atteindre Bordeaux et Toulouse). Ce que j'aime à Pau : Le boulevard des Pyrénées mais c'est bien tout, sinon la nature aux alentours avec les Pyrénées, les prix de l'immobilier sont aussi plutôt convenables. Ce que je n'aime pas à Pau : Le centre-ville misérable et sans vie qui fout le cafard, l'architecture générale des immeubles de la ville sans aucun cachet, aucune rue attrayante ou place conviviale qui donne envie de se poser un instant, la pluie incessante, les béarnais qui vivent en autarcie et croient leur ville exceptionnelle, l'ambiance déprimante de la ville, activités culturelles nulles, programmation du zénith à revoir.
Une ville déprimante : C'était une ville agréable à vivre mais elle est à pleurer maintenant. Quelle tristesse ! Le centre-ville a perdu son attractivité et le nouveau réseau de bus est raté. Les travaux incessants compliquent la vie quotidienne. Pau n'est pas assez grande pour pouvoir supporter tous ces chantiers incohérents. Ce que j'aime à Pau : Les espaces verts quand ils sont entretenus correctement, la proximité de la mer et des montagnes, le campus universitaire, le boulevard des Pyrénées. Ce que je n'aime pas à Pau : La saleté des rues, les chantiers permanents, des espaces verts négligés, le nouveau réseau de bus, le centre-ville piéton.
Bonjour Tristesse : Heureusement que la région est belle.Rien pour les petits, l'avenir c'est pourtant les enfants. Ce que j'aime à Pau : Plus rien, j'ai pourtant adoré je suis arrivée en 1987, quel bonheur. En vingt ans, plus rien à voir, dommage. Ce que je n'aime pas à Pau : Les crottes de chiens, la saleté, la tristesse à mourir le dimanche.
Pau et ses atouts . : Je suis originaire de Paris et suite a de nombreuses recommandations je suis venue m'installer à Pau pour suivre l'école de commerce. Comme toutes les personnes dans une nouvelle ville, je ne m'y retrouvais pas trop et je n'ai jamais eu de mauvaises surprises en demandant mon chemin à des palois. Toujours très souriants, agréables et aimables. Et je parle pour toute les générations et je dis ça car allez demander votre chemin à des adolescents à Paris, ils vont vous regarder avec un drôle d'air. Ici, pas de soucis j'ai demandé mon chemin à un groupe d'adolescentes et il se trouve qu'une d'elle allait à peu près dans la même direction et elle a proposé de m'y amener ! Quoi de plus gentil ? D'autre part j'adore le parc beaumont qui est très agréable l'été. Le centre-ville est très attractif et l'ambiance pour les jeunes est super. Si vous pensiez que Pau était ennuyant c'est que vous n'êtes pas allé au bon endroit ! Certes en ce moment Pau est en gros travaux dans le centre donc la circulation est difficile mais les réseaux de transports en commun se sont améliorés avec l'arrivée de voitures en libre service et de vélib. La ville est sale ? Alors c'est que vous n'êtes pas venue depuis très longtemps. Et par rapport au temps, aujourd'hui il fait très beau et nous avons eu un très bel été et le printemps était superbe. La pluie, quoi de plus normal en hiver ! Ce que j'aime à Pau : Les habitants qui sont juste adorables. Des espaces verts super. Un super centre-hospitalier (y ayant accouché il y a 2 mois). Les magasins du centre-ville sont très sympathiques et les loyers ne sont pas très chers en vue des emplacements. La proximité entre la mer et la montagne, que des points positifs pour ma part. Ce que je n'aime pas à Pau : Au centre-ville, trop de banques et pas assez de cafés !
Pau, ville sympa : Vie très agréable, supérieure à la moyenne. Ville où les gens ont du goût. Le patrimoine existant est moins important que certaines autres villes mais les sites sont mis en valeur. Fac importante et bien classée. Beaucoup d'espace verts de parcs (héritage anglais) problèmes d'emploi mais les gens se battent. De bons dirigeants du côté des politiques, là aussi, supérieurs à la moyenne. D'une manière générale ils aiment leur ville. Ce que j'aime à Pau : Gentillesse et humour des habitants, leur éducation et leur quant-à soi (bien sûr il y a des cons partout, ici aussi...). Chauvinisme de bon aloi, mais finalement pas plus qu'ailleurs, voire moins (à coté du sud-est, ou de Toulouse, Agen etc. Les gens sont plus détachés de ce genre de chose). Ils aiment leur ville et cela se comprend. Ce que je n'aime pas à Pau : Encore trop de voitures. Des quartiers qui restent un peu à l'écart depuis toujours (Ousse des bois, Saragosse). Des endroits à mettre en valeur : caserne Bernadotte, place de Verdun. Concurrence stupide des agglomérations limitrophes, qui ne donnent pas l'impression de travailler avec la ville de Pau : ex.: des médiathèques partout, mais finalement mal gérées, mal définies. Il serait préférable de travailler sur quelque chose de plus central, au service de tous et financé par tous.

Beaucoup de choses à améliorer ou cette ville va mourir : Ville agréable qui donne envie de s'installer autour de Pau mais pas à Pau. Les autorités locales ont les outils pour en faire une ville d'avenir mais ne les exploitent pas. Pau essaie de faire oublier son échec lamentable en matière d'emploi en finançant le sport, la culture et le social. Comment fera-t-on quand les caisses seront vides ? Il manque à Pau quelques bonnes idées appliquées dans les pays nordiques. Ce que j'aime à Pau : Ville à taille humaine où les déplacement en voiture ne prennent pas des heures. Le choix des enseignes pour faire ses courses. Le réseau fibre optique. L'accès facile à l'a64. La proximité de la montagne pour décompresser. Ce que je n'aime pas à Pau : La nouvelle politique de circulation, la saleté dans les rues, les intégristes de la langue béarnaise. La vie au centre ville. Les prix de l'immobilier. Le manque de magasins de vêtements de qualité. La destruction commerciale du centre ville avec les travaux récents. L'augmentation régulière des impôts locaux qui sont déjà trop élevés, trop de financement d'associations en surnombre et inutiles. Projets doublons, les médiathèques, une aurait largement suffit. Le stade d'eaux vives pour quoi faire, des nageoires vont elles nous pousser ? La circulation sur le boulevard du cami-salié (trop étroit, il faut l'interdire au semi-remorques). L'hippisme ça suffit. Le choix en matière d'études supérieures professionnalisées. Le snobisme des 3 grandes entreprises locales. Le pouvoir arbitraire de la communauté d'agglomération. La sous exploitation du potentiel du réseau pbc pour créer des emplois d'avenir, nanotechnologies, solaire, etc... Je ne vais plus jamais au centre ville, sauf si j'y suis obligé. Résultats des courses je vais devoir quitter Pau à regrets. Et si je peux revenir un jour çà sera pas à Pau mais plutôt à Lescar, Lons ou Idron.
On l'aime ou la quitte! : La qualité de vie est extraordinaire à Pau. Ce que j'aime à Pau : La château, la campagne, la montagne et la mer à proximité, la bonne mentalité des gens. Ce que je n'aime pas à Pau : Le réseau de transports en commun insuffisant.
Etudiant entre deux villes : Je ne suis pas encore allez à Pau sauf une fois pour visiter un iut, cette fois-ci ma foutu je l'avoue la peur d'une ville pas très dynamique. Mais je ne peux pas juger en un jour. J'aimerai donc savoir d'un point de vue " etudiant " si Pau a vraiment de quoi séduire les jeunes étudiants ? Vie active le soir et les weekends, beaucoup de bar sympa ou non ? Des boites peut-être aussi ? Comment est le centre ville ? Y croise-t-on beaucoup de jeunes ( 18-20 ans ) etc... ? Car moi qui connais bordeaux je sais que j'aurai du mal si la vie active étudiante n'est point présente. Ce que j'aime à Pau : Bah je sais pas encore, éclairez moi ! Ah si j'avoue que le paysage est magnifique !. Ce que je n'aime pas à Pau : Pour le moment ma première impression.
La belle vie : Ancien Marseillais ! Pau est une ville agréable et contrairement à ce que l'on peut dire les palois sont agréables ! Et oui Amandine les voitures brûlent à Pau, environ 300 en 2006 ce qui est énorme pour une ville de cette taille ! Je suis arrivé en septembre et l'une de mes premières nuits a été 13 voitures brûlées ! Malgré cela je n'ai tout de même pas pris peur. Loyer pas cher mais pourtant un cadre idéal, 1 h de la mer et de la montagne. Côté culture il n'y a rien à dire. Comme l'a dit Amandine il faut comparer ce qui est comparable car pour une ville de cette taille ce n'est pas trop mal. J'ai également pu découvrir le basket avec son palais des sports qui est aujourd'hui ma passion ! Ce que j'aime à Pau : Tout ! Ce que je n'aime pas à Pau : Manque d'autoroutes même si une se construit jusqu'à Bordeaux. Accès à l'Espagne pas très simple.
Belle ville : Depuis début de mars je suis sur Pau avec mes enfants, et on est très heureux de quitter une petite ville des Landes où on s'ennuie à mort. Ce que j'aime à Pau : Sourire des gens, centre ville, les magasins. Ce que je n'aime pas à Pau : J'aime tout.
Pas pour les jeunes : J'ai grandis a Pau et lorsque j'ai eu mon bac, comme la plupart de mes camarades j'ai été heureux de partir sur Toulouse. Ce que j'aime à Pau : Toulouse n'a rien a envier a Pau sauf peut être la montagne. Mais bon sa reste a 1h30 de Pau. Ce que je n'aime pas à Pau : Tout.
Pau et ses secrets oubliés : En parcourant les commentaires, on s'aperçoit que les critiques fusent quand à la propreté des rues et des trottoirs. De plus les commentaires négatifs sur la conduite des automobilistes palois sont légion. J'ai vécu pendant 8 ans à Paris avant de retourner m'installer à Pau. En comparaison, les automobilistes palois sont des anges par rapport aux automobilistes (et surtout aux deux roues) franciliens. En ce qui concerne la propreté, je compare avec une autre ville ou je me suis un peu baladée : Naples. Rien à voir. Naples, oui c'est sale ! Voyagez un peu avant de tirer des conclusions hâtives. Ce que j'aime à Pau : L'héritage anglais (premier golf du continent à Billère, première école de pilotage du monde avec les frères Wright, ses demeures magnifique etc.), l'héritage culturel (Bertrant Cantat, Daniel Balavoine, Francis Lassus etc...) sa taille humaine, peut être un peut trop petite cela dit, son architecture, Henry IV, les palmiers, la promenade des Pyrénées, son funiculaire historique. Ce que je n'aime pas à Pau : La lgv Pau-Paris qui n'est pas en place alors que paris Lyon Marseille existe depuis le début des années 80, ses impôts, ses axes routiers un peu "light", le marché du travail assuré par trois sociétés seulement (Euralis, Total, Turboméca) sa desserte ferroviaire abandonnée depuis des lustres vers l'Espagne (Canfranc, elle même abandonnée). Tsf jazz n'existe pas sur la bande fm paloise !
A vos parapluies ! : Ville sale et peu entretenue d'une manière générale. L'accès au centre ville en voiture est le parcours du combattant. Mieux vaut stationner dans les parkings souterains payants... Le top c'est la météo. A coté de pau la bretagne passe pour un pays arride, il pleut tres souvent. Les palois qui sont les seuls à trouver leur ville génialé expliquent à chaque fois que c'est exceptionnel... Mais dans la réalité le temps est pourri ! Si vous avez la chance de choisir avant de vous installer dans le béarn, poussez un peu plus loin vers les pyrénées orientales. A partir de carcassonne, perpignan en vous levant le matin lorsque vous ouvrirez vos rideaux, pas de crainte, le soleil sera au rendez vous. Ce que j'aime à Pau : Les habitants de Pau. Il y a bien sur de nombreux palois de naissance mais aussi beaucoup d'extérieurs ce qui permet d'avoir une ambiance assez harmonieuse... Les Pyrénées a proximité sont un vrai plaisir pour les yeux. Ce que je n'aime pas à Pau : La conception de la ville, les problème de circulation et aussi la météo.
A Pau, ne soyez pas blasés, persévérez : Autant je veux bien que l'on dise qu'il n'est pas très évident de rencontrer des gens à pau, autant j'en ai marre des gens qui disent qu'il ne se passe rien niveau culturel. En effet ce n'est pas très élitiste, c'est plutôt éparpillé, et la com est pas fabuleuse, mais si vous grattez un peu vous verrez qu'il se passe des choses : musique- jazz : bar le zinc et l'imparfait- rock : asso l'ampli à billère, le garage le vendredi- electro : de bons dj passent au bindy- ajoutez à cela le show case pour des concerts variés, et les concerts gratuits de l'été (une bonne dizaine de concerts de très bonne qualité et gratuits c pas donné à tout le monde, par comparaison toulouse l'été c'est l'angoisse pour une grande ville)- classique : l'orchestre de pau se produit régulièrement, vous entendrez surement parler de faycal karoui. Expos regulieres en ces lieux :- conseil général- salle nouste henric- palais beaumont,- abattoirs billère- musée de pau- mairie- en projet : une salle d'expo au top à billère, un gros projet à soutenir si vous en voulez encore plus ! Festivals (je ne cite que ceux que je connais bien)- culturamerica en mars, passionnant mais malheureusement n'attire pas les foules, à qui la faute ?- emmaus lescar- été à pau déjà cité- hestiv oc fin aouttheatreil y a plein de petits théatres sur pau qui font plein de représentations, si vous êtes amateur et que vous grattez vous trouverez, moi à chaque fois que j'ai voulu j'ai vu. Danse, spectacles assez régulièrement au théatre saragosse. Au théatre saint louis également il me semble zenith bon la prog est pas terrible mais bon... Après mais cherchez quoi ! Y a plein d'assoc qui se bougent si vous voulez de la culture mais allez y elle est à votre portée et en plus pas chère et pas loin de votre domicile ! Sportl'élan béarnais, club de mon coeur, multiple champion de france et club français à être resté le plus d'années consécutives en compétitions européennes tout sport confondu (une trentaine d'années) un monument, et puis la section, le handball à billère, les courses hippiques, le canoe, la pala, etc. Sans compter la multitude de clubs et de bénévoles ! Ce que j'aime à Pau : Ce que vous aimerez aussi si vous comprenez cette ville. Pau est une ville calme, hypnotisante, si vous vous laissez aller à cette ambiance vous ne ferez rien. A pau il faut se prendre en main soi même pour en profiter. Pour savoir ce qui se passe dans les lieux ; voici les prog à regarder :- les journaux locaux- cultzine (office du tourisme)- l'agent d'amour (offcice du tourisme ou alors sur internet tappez http ://gueule. Free. Fr/forum/ (cliquer sur agenda)- l'association université de la citoyenneté envoie des prog- et puis fouiner à droite à gauche allez au boulot ! Petit à petit vous allez vous dire que finalement pau est une ville pleine de gens qui se bougent. Et oui ça ne se voit pas trop comme ça. Ce que je n'aime pas à Pau : Son côté hypnotisant. Enfin c'est ce qui fait son charme, ce qui fait que quand on connaît très bien la ville on ne peut à la fois que l'adorer et la détester ? Du moins c'est mon cas. Il y a des jours où j'ai l'impression que rien ne s'y passe, qu'on n'y croise que des marginaux, que la pluie ne s'arrête pas assez qu'on en fait trop vite le tour, et puis de nouveau la magie opère. Parce qu'on cherche la magie, la revoilà.
Pau ville réservée aux béarnais : Nous sommes à pau depuis 1991, il est difficile de faire des connaissances dignes de ce nom. Le béarnais est agréable si on lui rend service, après, il vous oublie. La ville pourrait être agréable, mais elle est sale, c'est dommage. Nous avons la mer et la montagne à portée de voiture, environ 1h de route pour chaque. La vue sur la montagne est très agréable ce qui donne à cette ville le cachet dont les palois sont très fiers. Il est fortement déconseillé de s'aventurer en centre ville en voiture, les voies de circulation sont faites en dépit du bon sens. Je travaille dans une société de transport, et organiser des tournées de livraison en ville est un exploit. Nous sommes originaires de bretagne, et pau malgré sa jolie vue sur la montagne n'a pas pu nous faire oublier notre région d'origine. Ce que j'aime à Pau : La vue sur la montagne, le boulevard des pyrénées. Ce que je n'aime pas à Pau : Je déteste avant tout la mentalité béarnaise, les conditions de circulation, les transports en commun pas assez fréquents.
Jolie ville et ses bons plans : Comment ne pas succomber au charme de la vue offerte sur les Pyrénées. Pau, une ville dynamique ou les aménagements récents rendent les après midi shopping plus agréables. Pour sortir, un bon plan trouvé récemment, la carte restopalois, une façon ingénieuse et très peu couteuse de découvrir les restaurants de la ville (plus d'infos sur le site restopalois. Com). Ce que j'aime à Pau : La vue sur les pyrénées... Surtout de décembre à mars !
Pau la fière : Hélas beaucoup de critiques négatives sur pau ou plus ou moins sur le palois fier et arrogant. En effet c'est très difficile d'essayer de s'intégrer quoi que vous fassiez vous resterez toujours un étranger. Qu'il en déplaise à amandine les voitures brulent aussi à pau. Ce que j'aime à Pau : Proximité des montagnes beaux paysages. Ce que je n'aime pas à Pau : La mentalité béarnaise.
Pau, ville merveilleuse : Pau est une ville très agréable, je n'habitais pas à pau même mais pour y avoir fait toutes mes études, je la connais bien. Je suis béarnaise et ma famille l'est depuis des générations. Et laissez moi vous dire que les béarnais ne sont pas moins accueillants que les basques, bien au contraire... J'ai vécu à mouguerre (près de bayonne) à autun en bourgogne, en bretagne, à saumur en maine-et-loire et maintenant à gap dans les hautes-alpes. Alors, laissez moi répondre aux chauvins de lyon et de montpellier... Je crois que vous n'avez rien à dire quant à la saleté de la ville de pau quand on voit l'état général de crasse, d'impolitesse du sud-est. Vous ne verrez jamais à pau, des voitures brûlées et des sacs poubelle jetés dans les fossés comme à fréjus que je connais bien ou montpellier d'ailleurs ! Quant à l'esprit des gens du sud-est, ils croient que tout leur est dû tout ça parce qu'ils ont beaucoup de soleil et beaucoup de tourisme ! Je suis arrivée à gap cet été et je n'ai aucun ami gapençais... Mais ce n'est pas valable que pour gap. Cela caractérise vraiment l'esprit du sud-est ! D'ailleurs, les gens me font rire quand ils commencent à comparer des villes comme lyon ou comme montpellier ! Comparons ce qui est comparable ! On ne peut pas demander la même chose et comparer une ville qui a environ 200000 habitants avec l'agglomération à des villes comme lyon ou montpellier qui sont bien plus importantes ! Je suis mariée à un lorrain qui s'est senti de suite à l'aise dans mon béarn qu'il trouve très agréable comme pau ! Il trouve d'ailleurs les gens ouverts et bien plus que les basques ou les gens du sud-est ! Pour s'adapter à une région et à une nouvelle culture, il faut déjà s'y intéresser ! Le problème c'est que les gens qui s'installent font rarement des efforts. Moi qui déménage très souvent avec mon mari, j'ai toujours réussi à me faire des amis où que j'aille... Ce qui n'est pas le cas pour l'instant à gap. Et pourtant, je suis quelqu'un qui sait s'intégrer rapidement. Alors est-ce que la faute revient aux béarnais ? Pas sûr... Ce que j'aime à Pau : Mes montagnes Pyrénées, la proximité de l'océan, de l'Espagne, le parc beaumont, le boulevard des pyrénées, mon lycée louis barthou, mon université, le nouveau centre ville... Les belles journées d'été et d'automne. Ce que je n'aime pas à Pau : Il pleut c'est sûr mais pas autant que certains ont pu le dire. Les gens qui ne sont jamais contents de rien, personne ne les a forcés à s'installer à Pau !
Difficile de s'acclimater : Et bien je suis un peu rassurée de lire certains commentaires car je commençais à me poser des questions sur ma capacité d'adaptation. J'ai quitté paris où je vivais depuis 8 ans (originaire d'Angers) pour rejoindre mon ami, et je trouve effectivement pau difficile à aborder, je me suis inscrite à des activités mais là aussi difficile de parler, j'essaie de m'intéresser aux gens qui y participent mais il faut avouer que ceux ci sont difficiles d'accès, après je ne fais pas de généralités et ne désespère pas de trouver des gens ouverts et qui s'intéressent aux autres. Après niveau animations et culture, c 'est vrai que ça manque de pièces de théâtre, de spectacles,... Pau dort sur ses acquis et bien que la montagne et la mer ne soient pas loin, pau me paraît un peu tristounette, j'ai pas mal voyagé et changé de villes, saint nazaire, paris, dakar, tunis et jamais je n'ai ressenti cela car je me suis toujours fait des relations, peu importe à la limite le paysage derrière du moment que l'on s'y sente bien intégré. Ici, plusieurs personnes m'ont dit qu'il fallait de la patience, à voir donc... Ce que j'aime à Pau : Forcément les Pyrénées et la mer pas loin, ainsi que toulouse à 1h45 de voiture, le boulevard des pyrénées, et ses cafés avec les chaises longues. Ce que je n'aime pas à Pau : Le fait d'aller voir ailleurs justement ! Peu de cafés style starbucks, peu de culture, l'indifférence de certains palois !
Ville sans intérêt : Ville ennuyeuse, triste, sale et vieillotte, aucune animation sauf le carnaval \"biarnès\" destiné aux autochtones, ce qui en dit long sur leur intérêt pour la culture outre béarn, seulement 2 théâtres à pau dont le seul valable manque cruellement de places et de rénovation. Sinon rien. Ce que j'aime à Pau : Pouvoir s'en échapper facilement. Ce que je n'aime pas à Pau : La saleté et le manque de dynamisme.
Y vivre ou y passer : Ici à Pau les béarnais disent tous la même chose... "tu es à 1 heure de la plage, 1 heure de la montagne"... C'est presque vrai. Sauf que ça cache un manque évidement motivation pour vivre en ville... À moins de s'échapper. Une impression de petit monde très égoïste, pas vraiment tourné vers ses voisins... Bordeaux, Toulouse. Il faut décloisonner cette ville, la laisser grandir... Et attirer les jeunes. Ce que j'aime à Pau : Les espaces vert, la taille moyenne de la ville. La prochaine autoroute, Bordeaux Pau. Ce que je n'aime pas à Pau : L'état des rues, les moyens de transport pas "écologiques", le calme permanent. L'aéroport qui n'offre que peu de lignes, la ligne sncf calamiteuse.
Une ville à pleurer : J'ai vécu 5 ans à Pau et partir de là-bas a été comme une deuxième naissance. Rien ne va dans cette ville, il n'y a rien à garder ! J'ai même du mal à comprendre ceux qui trouvent des qualités à cette ville triste et sale. A Pau, on est loin de tout, les gens sont bornés, persuadés de vivre dans une ville merveilleuse. Les palois défendant leur ville disent à peu près tous la même chose : "ici, on est près de tout : de la montagne et de la mer", c'est justement ça le truc à Pau : tout est "près" mais rien n'est à disposition : la mer, la montagne, la ville, la culture, tout est à au moins 1 heure. Tout le monde là-bas est persuadé que Pau est connue et reconnue dans le monde entier, alors qu'il n'y a absolument rien à voir ou à faire de fantastique là-bas, c'est à la limite une ville où l'on s'arrête une nuit sur la route des vacances ou lors de longs trajets de travail. A mi-chemin entre un pays basque dynamique, moderne et la ville de Toulouse, jeune et avant-gardiste il y a Pau, Oui, vraiment Pau ce n'est rien de plus qu'une aire d'autoroute vieillote sur la carte de France... Ce que j'aime à Pau : Vraiment, mais alors vraiment rien. Ce que je n'aime pas à Pau : Tout.
C'est toujours ceux qui ne sont pas d'ici qui se plaignent, et pourtant... : Oui je suis née à Pau, donc bien évidemment j'aime Pau. Sauf que, mes parents n'étaient pas d'ici (lui normand, elle catalane), ils y ont pourtant vécu heureux et y ont fondé leur famille ! Dire que les gens d'ici ne sont pas accueillants n'est pas vrai ! Il faut dire qu'avec de grandes entreprises comme Total, les béarnais ont dû accueillir des milliers de personnes, mais voilà, certains parmi eux ne cherchent pas à connaître la région, leur culture (qui est très forte)... Et justement, ils ne se rendent pas compte que c'est eux qui passent pour les "sans-gêne" ! Il y a des animations toute l'année (pas que l'été !) comme le carnaval biarnès ! (mais encore une fois, il suffit de s'intéresser à la culture régionale d'ici), le centre de Pau qui est un quantier historique et voilà pourquoi il arrive qu'on y trouve des rues étroites ! plein d'infrastructures sportives... Mon homme est alsacien, il est heureux de vivre ici, il s'y plaît, il aime les gens... Mais il s'intéresse à la vie des gens d'ici, à la mentalité qu'il essaie de comprendre ! Il y en a qui critiquent et qui critiquent... C'est bien beau de dire que l'identité basque est forte, qu'il y a un charme... Mais se sont-ils seulement intéresser à la culture béarnaise ? Connaissent-ils seulement une chanson de notre région ? Je suis quasi sûre qu'il y en a presque aucun parmi tous ceux qui critiquent ! Ce que j'aime à Pau : Tout et bien entendu le fait d'être près de l'océan, de la montagne,... Mais aussi l'histoire et la culture de la région. Ce que je n'aime pas à Pau : Ceux qui critiquent sans même essayer de "s'intéresser" à la région qu'ils habitent.
de Pau : depuis cinquante sept ans, j'ai toujours plaisir à y revenir car il y fait bon humer l'air des Pyérénées. Ce que j'aime à Pau : sa situation géographique. Son circuit automobile. Le parc beaumont, sa campagne, la cuisine du sud-ouest. Ce que je n'aime pas à Pau : L'esprit béarnais d'où le manque de convivialité.
N'est plus ce qu'elle était : Après douze ans d'absence, quelle déception de retrouver la ville dans un tel état de crasse, délabrement des chaussées et trottoirs et immeubles, d'insécurité dûe à tous les drogués qui squattent le centre ville (les halles, quartier Bosquet, le manque de civisme et l'absence totale de police, sauf quelques voitures qu'on voit passer mais qui ne font nullement attention à ce qui se passe dans la ville. Ce que j'aime à Pau : Sa situation géographique : proche de la mer et de la montagne et à deux pas d'une campagne très belle. Ce que je n'aime pas à Pau : Tout est à l'abandon : nids de poule sur la chaussée, trottoirs défoncés et encombrés, espaces "verts et fleuris" laissés à l'abandon, saletés (crottes de chiens, vomissures d'humains) conteneurs poubelles pleins, sans couvercle et qui puent pendant plusieurs jours au soleil" . Y a-t-il un "pilote" à la mairie ?
Ville moyenne et Climat Pourri : Voici mon avis sur Pau : ca n'engage que moi, je vis ici depuis plusieurs années, j'ai donc un peu appréhendé le coin (je ne veux froisser personne, je donne juste mon avis). Pour moi, Pau est une ville comme les autres, sans rien de particulier, ni plus mal ni meilleure que la plupart des autres villes, avec de vieux bâtiments, des rues pas toujours propres, mais aussi des endroits charmants (Parc Beaumont, Centre piéton, Rue Henri iv). Les jours de beau temps, il est vrai que le boulevard des Pyrénées donne un cachet certain à la ville, et il fait bon flâner à l'ombre des palmiers venus de l'Himalaya. Cependant, on en fait vite le tour, et sans ses merveilleux alentours, Pau serait plutôt du genre très très moyen et ce, pour plusieurs raisons. Primo : la mentalité chauvine des Béarnais (sans raison d'ailleurs) est difficilement compréhensible pour l'"étranger" que je suis (je viens de Montpellier) et l'orgueil des gens du cru fait parfois sourire. Pour eux, Pau est la plus belle ville du monde, il fait toujours beau, toujours chaud, on y est plus heureux qu'ailleurs, bref la sur-évaluation du coin peut énerver un peu si on ne prend pas cela avec du recul. Deuxio : La palette des activités culturelles proposées n'est pas très large quand on vient d'une ville dynamique, et on s'y sent un peu "prisonnier", car il n'y a aucune grosse ville digne de ce nom dans les 200 kilomètres aux alentours (Pau n'est pas un centre culturel, juste un point perdu au milieu d'un no man's land de maïs pour résumer un peu ironiquement). Tertio : Les transports. Pau dispose d'un réseau de transport qui prête au rire généralisé (essayez d'aller de la Fac a Auchan), des routes dans un état déplorable (jamais vu ça ailleurs) et un enclavement ahurissant (pas d'autoroute pour Bordeaux, peu d'avions, pas de tgv, des trains mettant 2 heures pour aller à Toulouse alors qu'il y a 180 kms). On a un peu de mal a comprendre le pourquoi du comment, mais tentez un jour d'aller à Lyon en train et vous comprendrez... 12 heures et 3 changement, on est un peu revenu en 1950... Bref, malgré des apparats et un emballage attrayants, je dirais que Pau dort sur ses lauriers, qu'elle se suffit à elle même, que l'ambition est d'être une ville "pepere" où il fait bon élever ses enfants mais ou surtout, rien ne doit évoluer pour ne pas faire peur aux autochtones. Tout changement semble à proscrire ici. Enfin je finirai par le climat : Jamais je n'ai vu autant de jours de pluie dans une année. Quand on vient de la Cote d'Azur, on croit rêver ! C'est le pot de chambre de la France ici, il pleut un jour sur deux, et pourtant, tout bon béarnais vous dira que le climat est super.. Et bien, au risque de paraître rabat-joie, non désolé moi je ne suis pas fan de ces rideaux d'eau perpétuels et de cette humidité malsaine.. Ma note sur 20.. Un petit 8-10 .. Je sais que je vais faire réagir les béarnais, mais messieurs dames, allez ailleurs et comparez, vous verrez que votre ville n'est pas mieux qu'une autre et que certains points en font une ville pas terrible. Ce que j'aime à Pau : Les Pyrénées, majestueuses. Ce que je n'aime pas à Pau : Le climat, l'esprit étriqué, la saleté de la ville.
Pau... : Et bien amis du soir, bonsoir, palois de naissance, j'hésite a approuver vos commentaires positifs et a décrier vos commentaires négatifs,comment dire,c'est une ville spéciale,avec son coté triste, sombre, déperissant, mais finalement j'y ai beaucoup appris et vécu, c'est la ville des drogués des exclus, nocturnes qui veulent bien se donner rendez vous dans un de ces petits appartements clandestins... A vous de comprendre . Ce que j'aime à Pau : Les amis. Ce que je n'aime pas à Pau : Le reste.
Pau pourrait être mieux : La ville de Pau pourrait et devrait être une commune trés agréable à vivre, mais depuis plusieurs années, cette ville se dégrade à plusieurs niveaux. Les rues sont mal entretenues, il faut sans cesse éviter les trous lorsqu'on circule, les trottoirs sont sales. Il y a effectivement des espaces verts, mais pas suffisamment aménagés pour que l'on puisse en profiter. Dommage, j'ai connu Pau beaucoup plus "coquette". Hormis les alentours du Palais Beaumont, et du nouveau complexe du Palais des Pyrénées, le reste laisse plutôt perplexe, surtout que la taxe d' habitation est suffisamment conséquente sur cette ville. On peut espérer mieux, tout de même. Ce que j'aime à Pau : Plus grand chose malheureusement. Nostalgique sans doute ! Ce que je n'aime pas à Pau : Le manque de convivialité, le bruit, et le manque d'entretien en général.
Jolie ville à la mentalité étriquée : J'y ai séjourné environ 12 ans, jusqu'en 2004. Je peux donc en parler en connaissance de cause. Et je l'ai quittée avec plaisir il y a quelques années. Ce que j'aime à Pau : L'animation/spectacles gratuits en juillet-août. Le parc Beaumont et son "palais". Le stade nautique. Mais je me demande s'il n'est pas sur la commune de Bizanos... Ce que je n'aime pas à Pau : La chaleur lourde certaines années, en été. C'est une ville où il n'y a quasiment pas de vent ! Le manque de chaleur humaine, beaucoup de faux amis. Le côté "m'as-tu vu" en voiture de luxe qui stationne sur les trottoirs. Autrement dit, l'incivilité de beaucoup d'automobilistes, voiture plantée sur la chaussée avec le warning ! La nouvelle place Clémenceau-de Sarajevo. Une curiosité locale puisqu'elle porte deux noms. La difficulté à trouver un emploi stable.
5/10 pour Pau : La vie rêvée des villes laisse à désirer à mon gout ! Il vaut mieux s'installer à une vingtaine de kms, c'est plus calme. Ayant habité dans plusieurs endroits en France en comparaison, ce qui me gêne le plus c'est le comportement égoïste des gens (en particulier les automobilistes) et dans le quotidien. C'est dommage car cette ville à un certain charme. Ce que j'aime à Pau : Proximité du piémont Pyrénéens et de l'Espagne. Nombreux parcs comme le bois de Pau. Pas mal d'infrastructures sportive. Des magasins bien achalandés. Ce que je n'aime pas à Pau : L'incivilité des automobilistes, le bruit et la saleté des gens. La mentalité paloise (fier et orgueilleuse).
Pau ville bruyante et sale : Habitant pau depuis 1993 j'ai pu constater que cette petite ville qui était à cette époque agréable, et à l'heure actuelle invivable à cause du bruit infernal occasionné par une circulation de plus en plus importante de voitures et de bus. Le plan de circulation est à revoir en urgence car il est impossible de se déplacer sur pau centre ville sans être pris dans des bouchons interminables, voir la place d'espagne et les rues adjacentes, ou les voitures s'en donnent à grands coups de klaxon. Concernant la propreté de la ville, il ne faut pas critiquer le personnel de la voirie qui fait son travail mais les gens peu scrupuleux qui jettent et déposent des ordures n'importe où et qui par cette incivilité dégradent la ville. Ce que j'aime à Pau : La qualité de vie, le parc beaumont, la vue sur les Pyrénées, la proximité de la Montagne, de l'atlantique et de l'Espagne. Ce que je n'aime pas à Pau : La concentration de marginaux au centre ville qui engendrent une insécurité constante.
Pau, ville idéale : Je suis Paloise de naissance et toute ma famille y habite encore. J'ai vécu en Angleterre, aux Etats-Unis, et actuellement au Canada. J'ai voyagé et vu d'innombrables villes dans différents pays, vécu avec des expatriés et des gens locaux. Croyez-moi, les palois ne sont pas pires que tous les autres. Ce que j'aime à Pau : La beauté de la ville, la proximité de la montagne et de la mer, le centre ville, le casino, les bars-cafés, les restaurants, les alentours qui offrent d'innombrables activités. Ce que je n'aime pas à Pau : Tous ceux qui se plaignent. Si Pau ne leur plait pas, ils peuvent aller voir ailleurs. Le charme de Pau, c'est justement que ça n'est pas une ville comme les autres. Pau est comme le bon vin. On doit apprendre à l'apprécier pour bien le déguster.
Un jour, je reviendrais... : J'ai 43 ans et j'ai quitté Pau (Lescar exactement) il y a 20 ans... Déjà. Pour raison professionnelle. J'y reviens régulièrement pour retrouver ma famille (3, 4 fois l'année). Chaque départ est une déchirure et souvent lorsque je remonte vers le nord je me dis... Un jour je reviendrai pour de bon. Mais ma femme qui a autant d'attache pour sa ville que moi pour la mienne, n'y tient pas particulièrement, les négociations sont âpres et chacun défend son sujet. L'avenir nous le dira... Ce que j'aime à Pau : Tout. Il faut dire que je suis parti à 23 ans et à 23 ans la vie est forcément plus belle. Ce que je n'aime pas à Pau : Les gens qui critiquent cette magnifique ville mais qui n'ont jamais été voir ailleurs. Bougez un peu, éloignez vous de la mer et de ses baignades le week end, de la montagne et de son ski l'hiver, partez... Et comme moi un jour vous reviendrez.
Pau : J'habite à Pau depuis 4 ans. Ce que j'aime à Pau : La beauté de la ville, sa politique culturelle particulièrement en été, les espaces verts, les infrastructures sportives. Ce que je n'aime pas à Pau : Les impôts locaux, le bruit et particulièrement pour ceux qui comme moi habitent près de la gare et ne peuvent même pas rentrer chez eux les jours de grand prix.
Micro-climat : Une ville moyenne qui se voudrait grande, mais qui travaille modérément de peur que ça fatigue. Une fac en déliquescence où de très bons labos cotoyent des instituts résignés. Ce que j'aime à Pau : Le cadre, la verdure, bien que les palmiers ne soient pas autochtones (s'agit du palmier trachycarpus fortunei de l'Himalaya poussant à 4000 m rapportés en 1857). Ce que je n'aime pas à Pau : Les impôts, le clientélisme, le climat humide. Le plan de circulation qui a transformé les quelques embouteillages ponctuels qui duraient au plus deux fois 10 minutes en enfer permanent.
Une ville branchée sur Internet : Le haut débit a commencé sa révolution à Pau. Ce que j'aime à Pau : Son très haut débit. Ses Palois caractériels. Ce que je n'aime pas à Pau : Le copinage, les réseaux excluant les innovations et la créativité.
Non, pas de vraies momies à Pau... : Globalement, qu'on appelle ça "momification" ou bien "sérénité", il est indéniable que la petite taille de Pau, son enclavement et sa proximité avec la Nature en font une ville plutôt calme (pour l'instant encore) et dont on profitera surtout en allant explorer la verdure environnante. Quant au côté "sale" du centre-ville, j'ai vécu aussi dans d'autres ville avant de revenir à Pau, et ma foi c'est, je le crois, sans chauvinisme aucun que j'affirme que c'est franchement pas pire qu'ailleurs (évidemment tout dépends du coin exact où on atterit, à Pau, à Bordeaux, à Toulouse, comme à Paris, Bruxelles ou Amsterdam !) : d'ailleurs, si on tient compte du côté pas mal fleuri du centre de Pau et naturellement encore très vert de la périphérie, ça a au moins le mérite de ne pas être à la fois "trop sale ET trop gris" comme dans pas mal de grandes villes, certes plus vivantes, mais aussi parfois plus déprimantes à cause de ça... Quid des gens ? Je ne peux pas vraiment être juge et parti, puisque je suis moi-même Béarnais de naissance mais je regrette quand même qu'on nous mette aussi vite tous dans un même sac... En fait, ça me donne l'impression que tous les Béarnais tiennent entre eux des réunions secrètes de village pour juger les étrangers et savoir comment les éviter au mieux... Or, je crois qu'on est loin du compte en réalité ! La vérité, à mon sens, c'est surtout que, avec l'urbanisation récente (2 dernières décennies) aux alentours de Pau, qui est nettement plus élevée que la moyenne nationale - surtout compte tenu de la taille de cette ville - y est pour beaucoup dans cette impression de "froideur" : avec l'arrivée de pas mal de monde venant d'ailleurs dans le coin, le Palois actuel n'est souvent Béarnais que depuis peu et "cherche souvent encore ses  marques" ; comme l'endroit n'est pas forcément prévu à l'origine pour ce genre d'arrivées massives, on a dans les rues plein de Palois qui ne le sont que depuis quelques années et qui ne sont pas bien toujours sûrs d'avoir fait le bon choix en venant ici, qui s'y ennuient un peu car c'est souvent moins trépidant que dans une grande ville, qui n'y connaissent personne d'assez "chez lui" qui  pourrait leur faire faire "le tour du proprio". Ces nouveaux arrivants sont donc eux-même par la force des choses un peu refermés sur eux-même, ce qui peut se comprendre : Ils ne trouvent pas forcément suffisamment de personne vraiment du coin et qui y sont du coup à l'aise, pour se sentir "intégrées"... Du coup, tôt ou tard, elles se lient avec des personnes elles-mêmes fraichement arrivées et qui éprouvent globalement le même sentiment qu'elles. Au final, c'est "Le Palois" en général, et même le "Béarnais" qui porte le chapeau, mais je crois quand même un peu à tort. Dans une ville plus grande, le dynamisme est souvent mieux rodé : déjà plus d'habitants qui se "sentent chez eux" depuis plus longtemps et plus d'infrastructures déjà en place pour que le "mélange" prenne bien : certes, Pau jouit de beaucoup d'infrastructures pour sa taille, mais elles sont grosses et récentes, encore un peu "déshumanisées" (Zénith, Palais des Sports... De grosses machines pas encore vraiment à leur place et pas aussi accueillantes que de multiples petits clubs ou salles de spectacles dans une grande ville). Pau commence juste à devenir une grande ville depuis les années '90 et ça a son prix. Voilà mon avis. Ce que j'aime à Pau : Déjà dit, mais c'est un carrefour entre de nombreuses zones très attractives... Et pas seulement, les montagnes Pyrénées et l'Océan Atlantique !!! La forêt landaise (ses pins, ses cèpes, son terroir...) aussi a son charme, si on aime le vin blanc, la ville de Jurançon est attenante et il y a des séances de dégustations dans les côteaux... On trouve encore des truites sauvages dans certains ruisseaux près du Gave (secret) et avec le microclimat, dans le même temps, les palmiers poussent plutôt bien au centre ville ! Je suis programmeur informatique / infographiste, et Pau est une des 1° villes de France à avoir eu le très haut débit... Bon, tout ça rends quand même son enclavement un peu moins difficile, quand on peut prendre vraiment le temps d'en profiter ! Ce que je n'aime pas à Pau : Parfois calme "à mourir" : malgré ce que certains ont dit plus haut, à mon sens, un manque de diversité flagrant au niveau des activités du spectacle, et plus particulièrement à celles dédiées aux amateurs de vie nocturne, "branchée" ou même "underground". C'est assez paradoxal, compte tenu de la présence depuis des années maintenant, d'une université de bonne taille (sciences ET lettres) à proximité du centre. Certes, il y a de quelques pôles culturels et spectacles (1 théatre, 1 cinéma de quartier, 2 salles de billard, des MJC, 1 booling, des musées -un peu poussiéreux- ...), mais il faut avouer que le choix n'est pas si grand que ça, et que de nombreux week-ends paraitront vides ou monotones à ceux qui aiment faire la fête TARD et veulent un peu d'imprévu dans leur vie. Actuellement, beaucoup d'étudiants venus d'ailleurs se plaignent de leurs mornes nuits, à Pau ! Bon, du coup, les quelques lieux de fête très "génériques"  fréquentés le soir dans le centre deviennent vite excessivement bruyants. Parfois, ça dégénère même un peu. Plus haut quelqu'un parlait de voitures brulées et certes c'est déjà arrivé (cela étant dit, si on considère les quartiers chauds de beaucoup de villes à peine plus grandes que Pau, statistiquement, chez eux, c'est tous les soirs alors qu'ici, ça reste très sporadique !).
Mes souvenirs : J'ai 46 ans et j'ai quitté PAU à l'âge de 18 ans, après avoir passé une jeunesse, que je souhaite à tous. J'ai quitté PAU pour des raisons professionnelles, pour aller vivre dans l'Est de la FRANCE, la côte d'azur, les Antilles et aujourd'hui la Réunion. je pense souvent à cette magnifique ville que je redécouvre lors des mes rares retours... A l'ensemble des râleurs qui critiquent PAU, je voudrais dire, que cette ville reste graver dans la mémoire de ceux qui l'ont quitté par obligation... Ce que j'aime à Pau : Son dynamisme. Ce que je n'aime pas à Pau : La section en PRO D2... vivement le TOP 14.
Pour les éternels grognons : Evidemment c'est une petite ville, mais qui possède malgré tout beaucoup d'installations qu'elles soient culturelles, sportives, universitaires, etc. Alors bien sür, il y a les éternels grognons qui pensent qu'ailleurs c'est mieux. Depuis 30 ans, je sillonne les villes françaises, - et même étrangères : en ce moment j'habite sur le continent américain - et je peux dire que les 12 ans passés à Pau ont été les plus heureux de ma vie. Je suis Togolaise, et j'ai toujours été très bien accueilli, respecté, ce qui n'a pas toujours été le cas à Paris, à Colmar ou à Rennes. Ce que j'aime à Pau : Le cote vieillot, le château et son quartier, l'amabilité des gens, la verdure, les fleurs partout, la vie culturelle et sportive... et beaucoup d'autres choses. Je ne pense qu'a y revenir. Ce que je n'aime pas à Pau : Que j'en sois loin en ce moment.
Une belle ville, mais... : J'ai vécu pendant 6 ans à Pau, et je n'avais qu'une hâte retourner chez moi, ça a été la plus mauvaise expérience de ma vie ! Pourtant j'en ai vu ! Les gens si vous n'êtes pas de là bas, ne vous calculent même pas ! Les amis que je me suis fait sont des gens comme moi pas nés là bas ! Pourtant mon conjoint est un Palois ! Mais même lui n'avait pas l'impression d'avoir de vrais amis et pire pas même une vraie famille ! Alors moi... n'en parlons pas ! De retour chez moi il goûte à la vraie vie de famille ! En 6 mois on s'est fait plus d'amis qu'en 6 ans à Pau ! Vive les Bretons ! Ce que j'aime à Pau : La vue sur les Pyrénées bien sûr ! Le nombre de piscines présentes dans la ville et aux alentours !         Ce que je n'aime pas à Pau : La mentalité des gens ! De plus le climat si étouffant en été ! Une horreur ! Heureusement qu'il y a autant de piscines !
Ville méconnue : Je n'habite pas Pau, mais j'y viens souvent et mon adolescence s'y est déroulée. Ce qui me vient à l'esprit quand on parle de Pau, c'est que cette ville est méconnue, même de ses habitants. Ce n'est pas une petite ville perdue. C'est le centre principal d'une conurbation qui va d'Orthez à Tarbes en passant par Lourdes. Il doit bien y avoir 500 000 habitants là dedans. C'est le principal pôle industriel du Sud Ouest après Bordeaux et Toulouse. C'est une ville remarquablement équipée : Fac, grandes écoles, internet très haut débit, hôpitaux remarquables, Zenith, Palais des sports, Jaï Alaï international, Hippodrome (un des plus grands d'Europe), Palais des congrès, Casino, Centre d'entraînement équestre (domaine de Sers)... et j'en oublie très certainement. Ajoutez à cela une vue de fou sur les Pyrénées, de la verdure partout, une histoire extrordinaire (Pau est la SEULE ville au monde à ma connaissance à être à l'origine de 3 lignée de Rois) et là encore j'en oublie... Ce que j'aime à Pau : La vue sur les Pyrénées, les équipements, le dynamisme de ses entreprises. Ce que je n'aime pas à Pau : Y vivre...
Pau, la chaleur de vivre : J'ai passé trois années à Pau pour raisons professionnelles. Avec le recul d'avoir habité plusieurs autres villes depuis, je trouve que Pau est une ville très agréable et très conviviale. C'est une ville très sportive et culturelle à la fois, tout en ayant gardé une taille humaine. J'y retourne de temps à autre avec le plus grand plaisir. Ce que j'aime à Pau : Quasiment tout : même la pluie, quasiment omniprésente (on est au pied des Pyrénées), est chaude à Pau. Ce que je n'aime pas à Pau : Je regrette l'enclavement relatif, ainsi que le bassin d'emploi qui manque un peu de dynamisme.
Du pour et du contre (beaucoup de contre quand même...) : Une ville plutôt agréable à vivre, assez jeune, bourrée de petits cafés sympa. Ce que j'aime à Pau : Le quartier du château et ses vieilles ruelles, la place Clémenceau, les complexes sportifs, les espaces verts et le parc Beaumont, la proximité des montagnes et de la mer. Ce que je n'aime pas à Pau : L'impolitesse et l'agressivité des gens (en voiture ou ailleurs, c'est "moi" d'abord"). Le manque de stationnement (pas terrible quand on vit en centre ville). Certaines rues où l'on zigzague pour éviter les crottes (vu le nombre de distributeur de sachets en ville, c'est vraiment de la mauvaise volonté !). Le mauvais état des routes et l'étroitesse des trottoirs (merci pour les poussettes, bébé fait du rallye !). Bref, pas mal de soucis quotidiens...
Ville à faire découvrir : J'y suis venu pour reprendre des études commerciales (IPC) en 1976 et depuis j'y habite. J'y trouve une qualité de vie exceptionnelle dans dans un cadre superbe. Ce que j'aime à Pau : Espaces verts et fleuris. Transports en commun en progrès. Ce que je n'aime pas à Pau : En ce moment, les difficultés de circulation au centre ville ; mais je suis certain que cela va s'améliorer.
Que d'avis partagés et contradictoires ! : Je précise que je vivais à Toulouse avant de connaître Pau... A lire certains avis, il y a ceux qui aiment le climat et la taille moyenne de la ville (ainsi que sa situation géographique : océan, montagne...), ses infrastructures sportives et culturelles (ainsi que vtt, canoë, ski et surf à 1h, nature au pied des Pyrénées, salles de spectacles et théâtre...) et puis il y a ceux qui voudraient plus de culture, qui n'aiment pas le climat et les gens de cette ville où visiblement ils ne trouvent pas leur place... Bref, selon moi, Pau offre un peu de tout et c'est ça qui fait son charme. N'oublions pas que cette ville compte environ 80 000 habitants, il ne faut pas se tromper sur ce que l'on peut attendre d'une ville de cette taille... il suffit de comparer ce qui est comparable. Ce que j'aime à Pau : Situation géographique océan/montagne. Offre culturelle proportionnelle à l'échelle de la ville me semble-t-il... Très bonne qualité de vie au pied de la montagne. Ce que je n'aime pas à Pau : Rien pour l'instant, il suffit d'apprendre à aimer la ville ET LES GENS !
Faire de Pau une ville de Séjour : Habitant dans la ceinture de Pau, je considère que cette ville mérite plus que d'être exclusivement Passagère. Ce que j'aime à Pau : La richesse de ses musées, sa carte postale unique, sa richesse culturelle et sportive. Ce que je n'aime pas à Pau : Des trottoirs sales, des crottes de chiens, des rues en mauvais état, l'absence de spectacles, en dehors des mois d'été, la mentalité des palois fier et pas toujours polis... et une gestion municipale à court terme.
Pau? Y être né ou pas... : A lire les commentaires assez tranchés, il me semble qu'il y a souvent un clivage entre ceux qui chantent les louanges de Pau parce qu'ils y sont nés et ceux comme moi qui subissent une mobilité géographique et qui ne comprennent pas comment on peut s'extasier sur cette ville! En gros le discours des Palois c'est : "Pau? Mais Monsieur c'est la ville la plus demandée pour les mutations. On a tout ici la mer, la montagne et l'Espagne." Je viens de la moitié Nord de la France, j'ai vécu quelques années à Bordeaux, eh bien je n'avais peut-être pas la montagne et la mer et l'Espagne à proximité mais quand j'avais envie de voir une expo intéressante, de regarder un film en V.O au ciné ou d'aller dans un bar sympa avec des amis, j'avais de quoi faire (en matière de bar et d'amis). Je souscris à tout ce qui a été dit non seulement sur le chauvinisme mais aussi sur la saleté et l'aspect "momifiant" de la ville. Une chose est sure c'est la première fois que je me retrouve en France au milieu d'un cercle "d'expatriés" (puisque étrangers) qui pour la plupart attendent leur mutation... loin de Pau. Ce que j'aime à Pau : La montagne, la mer et l'Espagne (tout ce qui est à une heure de route). Ce que je n'aime pas à Pau : Tout le reste c'est à dire ce que je vois au quotidien.
Vu d'ailleurs après tant d'années : Il y a pire. Je suis parti de cette ville à 20 ans et je ne le regrette pas. Si on n'a aucun piston, le salut est dans la fuite. Mais avec le recul des années, le système de réseau est un fléau français. A ceux qui critiquent les embouteillages, la saleté et le bruit, je rétorque, après un tour de France professionnel, qu'il y a pire ailleurs. Le Palois, l'amoureux de sa ville, la respecte ! On ne peut en dire autant des gens du sud-est. Je reviens chaque été, et, pour quelques jours, je goûte à cet immobilisme charmant qui m'horripilait adolescent. Pau s'est agrandi et désenclavé sans trop sacrifier son style. Le défunt maire "à vie" aimait sa ville et cela se voit. Ce que j'aime à Pau : Les halles en plein centre-ville avec de super produits, le grand parking gratuit (pour combien de temps encore ?). Le vieux Pau, le château, les sentiers du Roy, le choix des enseignes commerciales, l'hippodrome, le palais des sports, son Zénith, ses nombreuses piscines. Sa jolie gare et son funiculaire, la possibilité d'y faire des études, d'avoir une vie de famille pas trop stressée. Et de couler une retraite agréable et sereine. Ce que je n'aime pas à Pau : L'ostracisme des Béarnaises et des Béarnais, le manque d'industries, son musée endormi, son climat et sa banlieue. Ce n'est pas la montagne, ce n'est pas la mer, juste une petite ville de province qu'il faut fuir pour éviter la momification.
Chacun ses centres d'intérêts !!! : Pau est une ville qui aide les jeunes ou ceux qui n'ont pas forcément les moyens avec une très forte mixité sociale. Maintenant que je suis à Bordeaux, je peux dire que la bourgeoisie dont les gens parlent n'est pas si forte qu'on le pense. A Bordeaux il y a une très forte bourgeoisie, un peu comme au Pays Basque. Pau est une des seules villes de France de part son envergure (près de 200 000 habitants) à avoir des prix à peu près abordables sur le marché immobilier (location ou achat). Le Pays Basque et Bordeaux sont à peu près 3 fois plus chers. Ville plutôt dynamique qui propose des parcs et proche de la montagne et de la mer ! Pau est une ville très adaptée pour la petite enfance avec ses parcs pour enfants et ses city stade. Pau est une des villes de France (une centaine) qui a reçu l'emblème UNICEF. Ville sportive propose pas mal de sports. Beaucoup d'associations. Ce que j'aime à Pau : Le foot ! Ce que je n'aime pas à Pau : Le Pau FC (dernier du championnat national...).
Pau ville sale : Les rues sales, loyers et impôts trop élevés, marre des voitures brûlées, bruit, pas d'animation, s'il n'y avait pas la montagne et la mer pas trop loin... Ce que j'aime à Pau : Le château, le boulevard des Pyrénées.
Ville campagne, espace de contrastes et de tolérance : Pau est une ville où la superficie des parcs et espaces verts est très importante. Mais il ne faut surtout pas habiter dans le centre ville dont certains quartiers encaissés ressemblent à des poubelles. Autrefois connue pour son air agréable, il est depuis 10 ans devenu parfois puant grâce à l'incinérateur de la déchetterie et à nos "amis" les chiens, ainsi qu'à l'extension de la ville. Le développement urbain récent est hélas synonyme de restriction d'espace dans certains nouveaux quartiers. Il faut plusieurs années pour bien connaître cette agglomération où la mixité sociale est très imbriquée. Cette proximité sociale est d'ailleurs assez unique. Par exemple, les quartiers du Nord assez bourgeois côtoient la cité. Mais la grande bourgeoisie tient plutôt ses quartiers sur les coteaux et les villes contiguës : Jurançon, Billere, etc... Sinon le Béarnais, à l'opposé du basque, est plutôt tolérant, rusé, pragmatique, calme, hypocrite (il répond souvent oui quand il pense non) et cache sa force de caractère sous un épais manteau de tolérance courtoise. Depuis 15 ans la ville a énormément changée. Les manifestations de toutes sortes rendent le centre ville assez bruyant. Quant à son encaissement, il est dû au fait de son implantation sur un éperon rocheux lacéré de ravines et de ruisseaux enjambés par des ponts innombrables. D'où un certain charme... C'est une ville qu'on aime ou déteste. Ceux qui l'aiment ne sont pas toujours les plus appréciés, et les autres auraient du choisir mieux leur habitation pour davantage jouir de ses aspects positifs... Ce que j'aime à Pau : Les jardins. L'aspect social dans une ville bourgeoise. Les animations culturelles. En étant pauvre on peut vivre très bien à Pau. Les espaces verts sont abondants et gratuits. L'isolement, l'encaissement de la province qui évitent les inconvénients de l'industrialisation ainsi que les abus du commerce. Les petits passages inconnus des étrangers qui permettent de traverser toute la ville à vélo sans côtoyer les voitures. Je suis né à Pau et la connais pratiquement par c?ur. L'encaissement des quartiers, isolés les uns des autres par les routes mais ouverts aux vélos et piétons. Si vous aimez le vélo et que vous êtes curieux, vous aimerez Pau. L'aspect sauvage des gens qui sont distants et pas chiants. Généralement ce sont les étrangers qui prennent leurs aises et nous agacent par leurs incivilités et se complaisent dans la tolérance ambiante. Il faut faire un peu de rentre-dedans pour communiquer avec les autochtones qui sont repliés dans leur cocon de bonheur bourgeois. Le contraste énorme entre deux mondes : le calme campagnard et le vacarme urbain. Ce que je n'aime pas à Pau : Les chiens, les marginaux...

Petite ville charmante, avec du pour et contre : J'ai été mutée sur Pau voilà 10 ans, c'est une petite ville qui a beaucoup de cachet et à dimension humaine. Elle est ravissante dans le vieux centre, et plus terrible dès qu'on sort du centre historique, c'est dommage il y a une grande disparité architecturale. Je trouve que c'est une ville assez commerçante du fait d'une clientèle assez aisée il y a de la variété et du choix. Ce que j'aime à Pau : Les vieux quartiers, le marché très sympa et vivant, le climat doux et le panorama grandiose du boulevard des Pyrénées. Les Palois que je trouve certes un peu craintifs et réservés envers l'étranger mais qui ont de l'humour et la petite phrase à la bouche (font moins la gueule qu'à Paris tout de même !). Les coteaux magnifiques au sud de Pau (je vais d'ailleurs y prendre mes quartiers). Ce que je n'aime pas à Pau : La saleté qui me choque surtout dans les quartiers périphériques et moins "nobles", certes les gens jettent mais vu les impôts exorbitants que je paye, la ville pourrait peut-être ramasser les papiers gras plus souvent. Les gens super agressifs aux Halles. Les chiens (que j'adore, j'en ai) qu'on laisse se balader tous seuls, au risque de se faire écraser à tout moment dans l'indifférence, je n'ai jamais vu cela ailleurs. Le Parc des Expositions absolument affreux et vieillot. Le fait de s'endormir un peu sur ses lauriers et glorifier à tout va la ville, il y a encore plein de choses à faire.
Pau : Je suis né à PAU, j'y ai vécu jusqu'à l'âge de 22 ans et toute ma famille vit encore là-bas. J'avoue être très surpris par tous les posts précédents. En effet cela fait maintenant 3 ans que je suis installé à Toulouse. C'est une ville très sympathique, jeune et qui bouge. C'est la raison pour laquelle je peux vous dire que quand j'entends que Pau est une ville sale cela me fait rire. Venez voir les trottoirs toulousains et vous comprendrez ce qu'est la saleté. De plus PAU une ville bruyante !!! A part vous proposez d'aller vivre en pleine campagne je ne vois pas ce qui pourrez vous satisfaire. Ce qui m'a fait le plus sourire c'est la petite taille du centre ville. Eh oui ce n'est pas une grande agglomération française. La seule chose que je veux bien vous concéder c'est notre chauvinisme. Ma copine originaire de Toulouse me le dit régulièrement car pour moi rien n'est mieux que Pau. Vive la Section Paloise !!! Ce que j'aime à Pau : La section paloise (on va remonter), le zénith, le palais des sports, les commerces, les gens, la culture, l'environnement...
Sinistre : C'est la ville la plus ininteressante où je suis malheureusement obligée de vivre. Morne, sans vie, circulation impossible sans aucune tentative d'amélioration. Désert culturel si vous n'êtes pas particulièrement admiratif des traditions béarnaises. Gens absolument pas accueillants, sectaires, chauvins, en admiration devant leur région et n'ayant même pas idée qu'il puisse exister d'autres régions aussi belles voire plus en France. Ce que j'aime à Pau : La vue sur les Pyrénées. Ce que je n'aime pas à Pau : Les gens, sectaires, dénués de tout civisme, peu respectueux des autres et ne respectant aucune règle, notamment du code la route. Je ne compte plus le nombre de priorités refusées, de franchissement de feux rouges, de stationnements en feux de détresse au milieu de la route. Les gens conduisent n'importe comment ici. C'est ce qui m'a le plus frappé, car ils sont dangereux. Les béarnais vivent presque en autarcie, et pour eux est déjà étranger un français qui n'est pas de leur région. Pau est une ville qui n'évolue pas, endormie, peu agréable parce que toujours en travaux. J'espère repartir au plus vite sur Paris.
Pau du travail à faire : Pau était une belle ville, mais elle est devenue en une dizaine d'année, très sale, mal entretenue. Ce que j'aime à Pau : L'emplacement, proche de la mer, montagne et Espagne. Ce que je n'aime pas à Pau : Saleté...
Pau : Pau est une ville paradoxale. En effet, elle se veut chaude latine voire espagnole...C'est une chose que je n'ai d'ailleurs jamais compris car à 100 km de la frontière, ça m'étonnerai qu'ils s'amusent à se mettre des baguettes de pain sous le bras en criant sapristi dans une mauvaise caricature des Français, alors qu'à Pau dès que l'on sort un peu le soir on entend des "olé" sans arrêt... Mais bref, le pire avec tout ça c'est que les palois ou plutôt les béarnais croient que tout est mieux chez eux ! Enfin ils sont incapables de s'intéresser à autre chose qu'a leur "chez soi". Sinon pour le reste en dehors de la proximité des montagnes qui fait joli quand il ne pleut pas, RAS... Bref il y a mieux !
Réseau et horaires des bus très mauvais : Une très belle ville agréable à vivre proche de la montagne et de la mer, près de l'Espagne. Ce que j'aime à Pau : Ses espaces verts, son château et le boulevard des Pyrénées. Ce que je n'aime pas à Pau : Ses bus qui démarrent trop tard le matin et qui s'arrêtent trop tôt le soir. Le manque de circulation de bus le dimanche sauf 2 lignes.
Une vie au quotidien insupportable : Pau pourrait être une ville particulièrement agréable si sa population ne faisait pas preuve d'un manque de civisme flagrant : on met les poubelles sur le trottoir le samedi soir alors que les éboueurs ne passent pas avant le lundi, les laissant en proie aux chiens errants et aux rats. On abandonne sur le trottoir fauteuils, canapés, matelas ou autres appareils électroménagers alors qu'il existe un service des encombrants particulièrement cordial et efficace. Et enfin, les travaux du centre ville qui durent depuis maintenant plus de 6 ans la rendent complètement impraticable, même à pieds et particulièrement avec une poussette. Bref, voilà toutes les raisons pour lesquelles j'ai décidé de quitter Pau il y a 6 ans même si je continue à y travailler. Et croyez bien que cela me coûte cher en stationnement puisque les places gratuites deviennent quasiment inexistantes et que j'ai dû prendre un abonnement en souterrain (coût à l'année, près de 600 euros). Ce que j'aime à Pau : Son panorama exceptionnel depuis le Boulevard des Pyrénées. Ce que je n'aime pas à Pau : Sa saleté répugnante.
Insu-PAU-rtable ! : J'ai vécu prés de 10 ans à Pau avant de rentrer enfin chez moi à Lyon. Pour raison professionnelle, j'avais du quitter ma région d'origine et venir m'installer dans le Béarn. Ma première sensation fut : quelle belle région. En effet, le Béarn est magnifique, ses montagnes, ses paysages bucoliques, la mer toute proche, les balades en forêt, les sentiers de VTT, et puis quelle gastronomie ! Mes premières années ici furent très sympas. Mais on parle là du Béarn, et non de Pau. Car en effet, si l'on en vient à parler de la ville en elle-même (et non de la région), quelle déception, quelle tristesse... malgré de persistants efforts, je ne trouvais aucun charme à cette ville : bourgeoise (dans le mauvais sens du terme), endormie, repliée, sale et bruyante. Je reconnais que toutes les villes sont à des degrés divers plus ou moins un peu de tout cela, mais Pau pour moi est sur le podium des villes les plus détestables que je connaisse. Les gens ne savent pas conduire, on se gare n?importe où, n'importe comment, la vie y est très chère (impôts locaux inconcevables pour une ville de cette taille), le climat doux mais très pluvieux. J'ai donc quitté Pau pour vivre à une vingtaine de kilomètres de là, pendant 8 ans. Et bien croyez-moi, ce fut une bonne chose ! J'adore le Béarn, mais je ne conseillerai à personne de venir à Pau même, installez-vous plutôt dans les environs qui sont très beaux, et surtout peuplés de gens beaucoup moins hautains. Ce que j'aime à Pau : Les restaurants.
Un choix délibéré : Je ne suis pas béarnaise. Toutefois j'ai pris la décision de rester à Pau au moment de ma retraite car depuis 20 ans, j'ai pu apprécier la qualité de vie de cette ville, ni trop grande, ni trop petite, et qui offre une multitude de possibilités dans tous les domaines. Le climat, quoiqu'on en dise, est très agréable. Il fait très bon vivre à Pau et les gens sont accueillants : il faut peut-être faire l'effort d'aller vers eux. Il faut aussi remarquer le nombre et la qualité de toutes les infrastructures (salle de spectacle, sports et culture) dont on peut profiter et que l'on trouve rarement dans les villes de même importance. Ce que j'aime à Pau : J'aime me promener dans Pau et admirer les espaces verts et les magnifiques points de vue que la ville offre. J'apprécie aussi la convivialité que l'on trouve par exemple aux halles le matin et bientôt la possibilité de flâner dans les rues commerçantes rénovées. Ce que je n'aime pas à Pau : La circulation automobile et le stationnement un peu difficile, mais les transports en commun permettent de compenser cet inconvénient.
Une ville à la campagne : Comment peut-on critiquer une ville aussi belle et continuer d'y vivre ? On a toujours le choix de vivre ailleurs qu'à Pau. Après bien des régions traversées, je suis arrivée à Pau un peu par hasard professionnel et je suis tombée sous le charme. C'est une ville à la campagne entourée de verdure... à deux pas de la mer, de la montagne... une ville où il fait bon vivre loin de ces grandes villes étouffantes et polluées... Marseillaise de coeur, je regrette parfois le soleil provençal ! Mais la chaleur des béarnais m'a conquise... La preuve, j'ai rencontré ici l'homme de ma vie. Ce que j'aime à Pau : La gentillesse des palois, le quartier du château, le parc Beaumont, le parc Lawrence, les villas anglaises et le funiculaire si cher au coeur des palois... Ce que je n'aime pas à Pau : Le parking de la gare (trop petit), le grand prix automobile de Pau (trop de bruit !).
Mauvaise ville ? : Aujourd'hui, je suis heureux de vivre à Pau. Je suis un peu déçu par tous ces commentaires négatifs qui tachent la réputation de Pau, si on n'aime pas une ville, il faut aller habiter ailleurs, bref. J'ai vécu assez de temps à Pau, pour dire que c'est une ville agréable et ayant un potentiel important !!! Ce que j'aime à Pau : La situation géographique : 1 heure de la mer, côte basque, 1 heure de la montagne, Vallée d'Ossau. La vue du boulevard des Pyrénées. La rénovation de la place Clémenceau. Le pôle bus de Bosquet. Etre sur le boulevard le samedi soir, même s'il y a du bruit, les gens s'amusent au moins. Les nouvelles boutiques à Bosquet. Les résultats de l'élan béarnais. La gastronomie du Sud-Ouest. J'adore me promener aux halles le samedi. Les prix abordables de l'immobilier. L'effort réalisé par la ville pour fleurir Pau. La beauté du parc Beaumont. Son aéroport. Ses habitants, quels qu'ils soient. Sa future autouroute A65. Ce que je n'aime pas à Pau : La circulation en hyper centre. Les résultats de la section paloise. Le parking de la gare de Pau, trop petit. Le réseau de bus (pas assez de ligne et pas assez de bus toutes les heures). Et le taux d'impôt.
Pau : Pau, je suis fière d'y être né !!! Je ne comprends pas les gens qui critiquent Pau et y vivent, sans doute un manque de personnalité. Je ne resterais pas dans une ville qui ne me plaît pas. Ce que j'aime à Pau : Sa ville, la mer, la montagne, sa culture, son climat, la taille de la ville, sa vie, ses sorties, son boulevard. J'aime Pau tout simplement. Ce que je n'aime pas à Pau : Les gens qui n'aiment pas Pau et y restent.
Mon avis : Je vis à Pau depuis 8 ans maintenant et je pense avoir fait le tour de la ville (il faut bien moins que ça). Mon avis est fait, il vaut ce qu'il vaut, je vous le donne. D'un côté, Pau est attractive avec son Château, sa bourgeoisie, ses Pyrénées et son folklore. Il est vrai que c'est une ville agréable, peu de délinquance et une sorte de nonchalance anglaise pas désagréable en été. Des associations culturelles nombreuses, des infrastructures dignes de très grandes villes et un système d'assistante maternelle très développé. Pour le climat, personnellement, je trouve qu'il pleut beaucoup. Pour le soleil, c'est plutôt moins que dans le sud de la France. Ajoutez à cela une circulation étouffante, une ville morte le dimanche et peuplée de gens bruyants le vendredi et samedi soir dans les rues, des bars qui mettent de la musique très fort et un ennui profond, vous comprendrez donc que mon avis est fait. D'un autre coté, Pau est insupportable. Sale, bruyante la nuit, les gens sont sans gêne, la conduite y est dangereuse, l'étranger est mal perçu même s?il vit ici depuis des lustres. Quand on n'a pas l'accent, on n'est pas d'ici. J'ai essayé tant bien que mal de m'intégrer mais c'est une chose pas si facile car les Palois sont très centrés sur eux-mêmes. La ville est enclavée et les accès sont difficiles (sauf si on est Parisien, Lyonnais ou Anglais avec l'avion). Il n'y a pas d'autoroute pour rejoindre Bordeaux (qu'est ce qui gêne a part le maïs ?) et la première vraie grande ville est Toulouse à 2 heures. Ce que j'aime à Pau : Son cadre de vie. Ce que je n'aime pas à Pau : Le climat, les gens, la saleté et le bruit.
Ce que j'aime à Pau : Le boulevard des Pyrénées, le fait quelle soit très bien équipée (Zénith,Palais des sports) pour une agglomération d'à peine 200 000 habitants, la verdure omniprésente. Ce que je n'aime pas à Pau : L?architecture pathétique et monstrueuse, avec ses grands immeubles ça ressemble à Monaco sans le bord de mer ni le soleil. Une ville qui se prend pour ce qu'elle n'est pas : un grand carrefour du sud-ouest et une grande ville. Pau est la préfecture du 64 mais elle ne possède qu'une influence sur le Béarn (un pays enclavé et en dépeuplement constant) car elle est opposée au littoral basque (Bayonne, Anglet, Biarritz) qui est largement plus dynamique. Je suis complètement d'accord avec les avis précédents. Les gens y sont froids, hautains et surtout chauvins. Tous les gens que j'y ai rencontrés vous disent tous la même chose : Pau c?est immense, c?est magnifique. Mais j'ai envie de leur répondre que c'est très superficiel. Cette ville frise le ridicule. Pau c'est surtout triste, affreux et surtout sans aucune animation, pas de rues commerçantes, quelle tristesse, j'en suis parti voilà 5 ans et je peux vous qu'elle ne me manque pas.
Il y a mieux : Très belle ville mais très dur d'y vivre à cause des loyers trop chers. Maintenant il est possible de trouver moins cher, mais il faut quitter Pau de 30km aux alentours au minimum. Sinon, nous avons à proximité tous les commerces comme dans une grande ville et au niveau du dynamisme de l'emploi, je trouve que c'est très bien. Les gens ne sont pas accueillants contrairement aux landais. Ce que j'aime à Pau : La proximité et le choix des commerces. Ce que je n'aime pas à Pau : Le tarif des loyers, les embouteillages, les travaux qui ne se terminent jamais, surtout cours lyautey. Ca fait deux ans que je suis sur Pau et cette rue n'est toujours pas terminée mais surtout, on ne voit pas les travaux avancer. Les habitants qui sont froids.
Une belle ville : Pau a su conservé une certaine élégance, par endroit un côté rétro qui lui va bien, un  panorama unique sur les Pyrénées. Montagne proche, campagne authentique, l'océan pas trop loin. Ce que j'aime à Pau : La verdure et l'urbanisation raisonnable, plus subjectivement mes racines béarnaises, mon grand père Lieutenant Colonel, ancien chef de la résistance a une rue à son nom. Ce que je n'aime pas à Pau : Parfois, une monotonie et je peux concevoir que des jeunes puissent s'ennuyer.
Pau la bourgeoise : Bien sûr,  quand on y passe, c'est beau et ça brille ! Mais y vivre c'est autre chose : le prix des loyers est presque aussi élevé que dans les grandes villes. Les gens ne sont pas chaleureux parce que la mojarité de la population est composée de bobos. A part ça, il pleut beaucoup, les perturbations restent souvent bloquées sur les Pyrénées. En résumer, c'est tout de même une ville sympatique mais une ville chère surtout quand on sait qu'à Tarbes (35km a l'ouest de Pau), on peut se loger pour moins cher avec un meilleur ensoleillement. De plus, la classe populaire est nettement plus présente. Ce que j'aime à Pau : J'apprécie la nature : la montagne et les parcs. Ce que je n'aime pas à Pau : Le climat et les bobos ne me conviennent pas du tout.
Très belle ville : Je n'ai pas compris les 2 derniers commentaires précédents. En ce qui me concerne, ayant pas mal vécu dans différentes villes de France, je trouve que Pau est une ville où il fait bon y vivre. Ce que j'aime à Pau : La situation géographique, à proximité de la mer et de la montagne. Les Palois, qui dans l'ensemble sont sympathiques. Les magasins nombreux en comptant la périphérie. Ce que je n'aime pas à Pau : Le climat assez souvent orageux.
Marre des palois : Depuis plus d'un an sur Pau et nous ne connaissons toujours pas de palois malgré nos efforts d'intégration... Ce que j'aime à Pau : Son festival l'été, les paysages de la campagne environnante, le boulevard des Pyrénées. Ce que je n'aime pas à Pau : Les palois si froids et hautains, ce manque de chaleur et de communication, la circulation.
Hâte de quitter Pau ! : Cela fait un peu plus d'un an que j'habite ici, et mon ami et moi n'avons qu'une hâte : partir ! Ville pas très accueillante où il est très difficile de faire des rencontres, les gens sont froids et tout reste très superficiel ! De plus, le centre est petit et pas très animé. Ce que j'aime à Pau : Ce que j'aime malgré tout : la proximité de l'Espagne, de la côte basque (magnifiques) et des Pyrénées.
C'est cooooolllll !!! : Pau, ville climat, ville sportive, ville nature, ville détente, ville humaine, il y a des défauts mais qui est parfait ? La section, l?élan, le Pau FC, le grand prix, l'équitation, sans oublier le canoë, le tour de France, Pau n'est pas animée mais qui sont les gens qui disent ça, des jaloux je pense ou des gens qui restent chez eux devant leur télé... Sortez et promenez-vous, les magasins, les parcs, etc. Le temps : il y en a pour ceux qui aiment le soleil, la pluie, les orages magnifiques, il y a la mer pas loin, la montagne toute proche. Bref ceux qui n?aiment pas n'aimeront rien je pense mais bon il faut des râleurs et des insatisfaits pour faire un monde... Ce que j'aime à Pau : Tout, les sports, ses parcs, ses rues, son château et son quartier, son charme. Ce que je n'aime pas à Pau : C'est vrai que la circulation est lourde d'ailleurs c'est dommage pour le centre ville, pas de place le soir pour se garer lorsqu'on veut sortir dans les bars, moi ça me dissuade de sortir... Après peut être un peu trop d'insécurité, on peut le ressentir mais rien d'alarmant ! Voilà à peu près.
Pau la ville où il fait bon vivre : J'adore cette ville, j'ai habité 20 ans la cité paloise, elle me manque encore, les gens sont très agréables, assez ouverts d'esprit et solidaires, je ne dis que du bien de la cité du vert galant. Ce que j'aime à Pau : Son lieu géographique, son climat, la beauté de la ville, son riche patrimoine, la gentillesse des habitants. Ce que je n'aime pas à Pau : Le trop de circulation, le manque de civisme sur la propreté des rues, à quand le tramway dans les rues de PAU ?
Pas d'avenir pour les jeunes : Pau est ma vile natale, c'est le coeur lourd que j'ai du la quitter ainsi que ma famille. Ce que j'aime à Pau : J'aime son architecture, sa disposition.
Une ville dans un jardin : Après avoir déménagé une douzaine de fois à travers la France, je peux vous dire que Pau est une ville superbe, propre, charmante, fleurie, ou le maire est attentif à la qualité de vie des habitants. Allez voir ailleurs et je vous assure que vous reviendrez très vite à Pau. Ce que j'aime à Pau : La propreté, les routes larges avec des trottoirs larges, les parcs bien fleuris, la proximité de la montagne de la mer, des coteaux.
Pau ville géniale ! : Pau est une ville agréable, douce, belle, charmante, trés jolie quoi. Ce que j'aime à Pau : J'aime tout : le centre ville, le cinéma, etc. Le château ! Ce que je n'aime pas à Pau : Le trafic, il y a beaucoup trop de voitures au niveau du centre ville.
Trés bien sauf le centre ville : Les piétons se plaignent du stationnement anarchique des voitures et du non respect du code de la route mais à force de faire des rues piétonnes et d'empêcher les voitures de circuler, sa énerve les automobilistes qui grillent les feux rouges parce qu'ils en ont marre d'être coincés dans les bouchons provoqués par ces rues piétonnes. En ce qui concerne le stationnement, toutes les places de parking sont supprimées (à par celles où il faut payer cher), donc on se gare là où l?on peut, là où il y a de la place c'est à dire sur les trottoirs (des rues non piétonnes. d'ailleurs, puisqu'il y a des rues piétonnes interdites au voitures, pourquoi n'y aurait il pas des rues pour les voitures interdites aux piétons, sans trottoirs ?). Ce que j'aime à Pau : La qualité de vie, la beauté en général, la campagne environnante, les sorties nocturnes, l'abondance de manifestations sportives et culturelles. Ce que je n'aime pas à Pau : Les déjections canines, le nouveau centre ville piéton, les couloirs de bus, le manque de place de parking gratuit en centre ville.
En réponse à Axelle : Cela fait plus d'un an que je cherche du travail sur Pau avec un BAC + 2 en poche. Mais le marché de l'emploi est bouché ! Quand je suis arrivé à Pau, j'ai trouvé cette ville très agréable mais au fil du temps cela est devenu insupportable. Des personnes irrespectueuses, une ville sale, sauf du côté du boulevard des Pyrénées (c'est tout ce qu'il y a d'ailleurs à Pau). Les gens sont trop centrés sur leur région et ne s?ouvrent pas aux nouveaux arrivants. Et je ne vous parle même pas de la circulation routière (code de la route à revoir pour certains palois !). De plus si vous avez un jeune enfant méfiez-vous quand vous traversez la route! Pour le temps je ne suis pas trop d'accord, le soleil c'est le seul point positif. Et pour finir les loyers dont beaucoup sont trop chers surtout que les appartements ne paient pas de mine... Voila pourquoi je pars dans 3 semaines de cette ville dont je ne garde que des mauvais souvenirs. Ce que j'aime à Pau : Le soleil... et je crois que c'est tout ! Ce que je n'aime pas à Pau : C'est une ville sale, des gens irrespectueux, ne s'ouvrent pas aux nouveaux arrivants, aucune perspective d'emploi, loyer surélevé, travaux du centre qui n'avancent pas ! Et j'en passe...

Une ville plaisir : Pau est une ville pleine de charme que j'ai eu plaisir d'habiter pendant deux ans. Le centre-ville est plaisant dommage qu'il ne soit pas entièrement piétonnier surtout la rue Serviez, le Boulevard des Pyrénées est très agréable pour une promenade en famille ou en amoureux, le grand prix de Pau est un évènement incontournable. Le château par temps clair offre une vue imprenable sur les Majestueuses Pyrénées. La place Verdun permet de stationner son véhicule gratuitement même si bien souvent il est difficile de se garer. J'ai entendu dire que pour les séniors les transports en commun sont gratuits en ville. Ce que j'aime à Pau : Le Boulevard des Pyrénées, le château d'Henri IV, le Grand Prix, la gratuité de la place Verdun. Ce que je n'aime pas à Pau : Le centre ville non piétonnier, la fréquence des véhicules rue Serviez.
Surprise par vos commentaires ! : Je suis du 31 et je suis venue visiter Pau récemment et j'ai trouvé la ville très agréable avec de magnifique espaces verts et un centre ville charmant. Nous envisageons de venir s'y installer mais vos commentaires m'inquiète... Est-ce si difficile de s'intégrer aux palois, de trouver un emploi ? La pluie est si fréquente que ça ? Où s'installer si on veut être au calme, loin du centre ville ? Est-ce une ville adaptée pour une jeune couple avec son bébé ? Ce que j'aime à Pau : La quartier du château, le boulevard, les parcs, le centre ville avec sa grande diversité de commerce, les structures culturelle et sportive.
Bof : J'habite à Aire sur l'Adour (moyen aussi mais bon au moins c'est chez moi) et je bosse à Pau. Cette ville  me fait ni chaud ni froid. C'est vieillot et gris. Les gens me font rire avec leur autocollant 64 sur leur voiture comme s'il y avait de quoi être fier. Sinon point de vue ambiance et sortie c'est de plus en plus triste. Bon sinon pour les magasins c'est pas trop mal un bon point quand même. Ce que j'aime à Pau : Le carrefour à Lescard et les magasins autour, j'y vais souvent faire mes courses. Ce que je n'aime pas à Pau : La ville dans son ensemble fait vieillote, le quartier du château, le manque d'ambiance, après chacun son avis.
J'ai pour projet de m'installer à Pau !!! : Je ne connais pas encore la ville de Pau mais j'ai pour projet de m'y installer avec mes enfants dans deux ans. J'habite Foix (Ariège) et l'envie d'y bouger me prend. Alors, j'ai choisi Pau pour sa situation géographique, l'aspect ville-campagne, la nature... Pourrez-vous m'indiquer la ville la plus proche, là où il est bon d'habiter ou un quartier résidentiel pour y vivre avec mes enfants ainsi que les établissements secondaires sympa. Ce que j'aime à Pau : Sa situation géographique. L'équilibre entre les différents éléments de la nature. Le fait que ce ne soit pas une trop grande ville.
Pau bof bof : Je pense que Pau pourrait être encore mieux si les gens savaient respecter les autres. Regardez la saleté du centre ville. En plus de ça, les gens ne se gênent pas pour dégrader les maisons des autres (en jetant des papiers devant les maisons, en posant leurs déchets dans le conteneur des gens ou même sur la boite aux lettres !). De plus, la ville n'est pas très dynamique. Il n'y a pas d'animations nocturnes... C'est mon avis, cela n'engage que moi. Ce que j'aime à Pau : Le centre ville qui a été amélioré. Ce que je n'aime pas à Pau : Les gens qui dégradent, qui n'ont aucun respect pour les autres et qui ne connaissent pas le mot propreté DES RUES.
Terre d'asile : Pau est une des villes qui m'a marqué. J'ai pas mal bougé en France et là-bas j'ai retrouvé la gentillesse des nordistes le sang chaud des marseillais et encore tant de chose !!! Tout le monde a écrit que Pau était une ville ennuyeuse, refermée sur elle même. C'est complètement faux !!! Je suis Algérien et j'ai été accueilli comme un roi. Ce que j'aime à Pau : Beaucoup de diversité de classes sociales et culturelles. Personne n'en fait la comparaison ce qui permet aux gens d'être à l'aise. Le dynamisme associatif et celui du regroupement culturel. Ce que je n'aime pas à Pau : La différence entre Pau et le Pays Basque qui est un pays pas mal fermé et qui n'aime pas trop les étrangers... Le nombre de voitures brûlées en 2006, plus de 300 !!! En gros la délinquance élevée.
Que dire de plus... : Que vous dire... Cette ville n'est pas une grande ville, c'est une ville humaine, agréable, des espaces verts à profusions, des facs... des centres commerciaux, un zénith, un hippodrome, un palais des sports et bientôt un centre d'eaux vives où l'équipe de France de canoë kayak s'entrainera. Connaissez-vous beaucoup de ville de 80 000 habitants qui en possède autant ? Alors que manque t-il ? Ce que j'aime à Pau : Son climat, ces paysages, ces espaces verts et bien sûr son circuit automobile en ville (Où cette année nous devrions avoir le WRC...), son château et l'histoire de cette région. Ce que je n'aime pas à Pau : Ces rues défoncées, le manque de civisme des automobilistes & d'autres habitants qui possèdent des animaux de compagnies mais qui savent pas se servir des sacs pour ramasser les excréments, (ce n'est pas particulier à Pau, mais aux Français en général). Ces taxes d'habitations. L'éloignement de l'océan : mais pour que cela change il va me falloir attendre la fonte des Pôles.
La vie rêvée des villes... : Je ne peux m'empêcher de rire à la vue de certains commentaires... Ville qui ne bouge pas ? Vous ne devez pas connaître les bons endroits alors... C'est sûr que si comme 99 % des gens vous allez au boulevard à force évidemment on se lasse, mais PAU ce n'est pas que le boulevard des Pyrenées... Je ne suis pas né à PAU, j'ai habité dans pas mal de grandes villes et je peux vous dire que je n'ai jamais trouvé la qualité de vie qu'il y a à PAU... Allez faire un tour à MARSEILLE ou PARIS et vous regarderez un peu l'incivilité des gens... C'est autre chose que PAU... Ce que j'aime à Pau : Sa situation Géographique - Son architecture (notamment Quartier du Château) - Son ambiance Festive (Quand on sais où aller...) - Son Grand Prix ! Ce que je n'aime pas à Pau : Les travaux au centre ville - La circulation difficile en ce moment (mais en même temps les travaux sont faits pour empêcher les voitures au centre ville alors si tout le monde continue à rouler forcement... Il faut changer son mode de déplacement.
Pau : J'habite à environ 30 km de Pau, mais je vais en ville très souvent. Je ne connais que deux villes, Pau et Bordeaux, et sans hésitation je préfère Pau. Du moment qu'on est à pied, la ville est très agréable, surtout le quartier du château et le nouveau centre commercial au Palais des Pyrénées, et bien sûr le parc Beaumont et le Boulevard des Pyrénées. Sinon, circuler en ville est devenu quasiment impossible. Il y a des sens uniques partout, c'est l'horreur. Mieux vaut se garer directement à Verdun. Il y a de la pollution, comme partout, mais ce n'est pas excessif, et certains quartiers sont un peu piteux, mais Pau reste néanmoins une très jolie ville. Il y a également de très bons établissements scolaires, comme l'Immaculée Conception Beau-Frêne. J'ai constaté en revanche une forte hausse de la délinquance ces dernières années. Enfin, pour s'amuser il y a pas mal de bars, boîtes, salles de jeux... Du moment qu'on a de l'argent, on ne s'ennuie pas ! Ce que j'aime à Pau : J'apprécie beaucoup son architecture : le Château, les églises, etc... Le fait que la ville se soit développée et que l'on trouve plus de commerces. Le funiculaire, et les nombreux espaces verts. Ce que je n'aime pas à Pau : La circulation en centre-ville. Le manque et le fait que le prix des logements soient aussi excessifs. La baisse de sécurité et certains quartiers qui font un peu peur si on est seul, comme vers les Halles.
Je pars bientôt de Pau ! : Une ville c'est dans un premier temps les habitants qui la font et il ne faut pas mettre de côté que la majorité des habitants de Pau sont très renfermés et ne vont pas vers les nouveaux arrivants. Cela fait un an que j'en fait les frais et ce n'est pas faute d'essayer de m'intégrer. Les gens me méprisent car je suis pas née ici... Je ne suis en aucun cas jalouse loin de là, d'ailleurs de quoi pourrais-je être jalouse ? La saleté de la ville (encore fois on revient au habitants...), le manque d'ouverture, l'incivilité, l'ennuie, les logements sales et pourtant si chers... Certes la région est belle, mais l'avis que l'on doit donner est bien celui de Pau ? Pas du Béarn... Ce que je n'aime pas à Pau : L'incivilité des gens sur les routes (le code de la route pas respecté) et sur les trottoirs (très sales). Le manque d'ouverture. L'ennuie. La vétusté de la ville.
Une ville dans sa diversité : C'est quoi ces avis de jaloux ? Pau c'est une ville comme une autre, avec ses qualités et ses défauts. Comment peut-on se permettre de mettre tout le monde dans le même sac, juste parce qu'on a fait des mauvaises rencontres comme cela peut arriver partout ? Les commentaires sur "les habitants" d'une ville sont absolument sans intérêt. Ce que j'aime à Pau : Son climat, sa verdure, sa vue, son histoire (même si elle est nettement moins longue que dans nombre d'autres villes), son ambition pour l'avenir. Ce que je n'aime pas à Pau : Les gens qui se permettent de juger les autres habitants en généralisant (ça n'a aucun sens).
Pau : Regardez le classement des villes de France pour l'ensoleillement et la pluie. Pau est une des villes les plus pluvieuses et les moins ensoleillées malgré la persistante idée qu'ici on est a Nice. C?est bien loin d'être le cas. Le fameux et tant vanté "Boulevard des Pyrénées" n'a rien de beau en lui même si ce n'est la présence des dites montagnes. Si l?on retirait les Pyrénées à Pau, il n'y aurait plus rien. Rien d'autre qu'une ville vieille et triste comme il en existe des centaines, recluse ou plutôt renfermée sur son passé, jonchée de crottes de chiens, aux routes dans un état catastrophique, peuplée d'habitants fiers d'habiter au temps d'Henry IV. Ne vous hasardez même pas à essayer de trouver une crèche ou de tenter de rouler à vélo dans Pau, c'est peine perdue. A la limite, vivre à 50 km, pour la montagne et le calme, je comprends mieux. Et que dire du nouveau centre ville !!! Certes il y a des magasins pour les gens qui viennent au centre ville. Mais, et la circulation dans tout ca ? Et les riverains ? Il devait y avoir moins de voitures, bilan on ne peut même plus marcher sur les trottoirs tant les gens se garent n'importe où. Bref, je ne vois vraiment aucun avantage à vivre ici, sauf évidemment si on y est né et qu'on n'a jamais connu autre chose.
Sympathique petite ville mais trop petite : Né à Pau il y a 30 ans, je me sens bien dans cette petite ville après avoir bouger pas mal dans des grandes villes. Il y a eu pas mal de changements ces 15 dernières années bien que pas toujours les projets espérés par les habitants. Aux pieds des montagnes, à 100 km du pays Basque ou de la côte Landaise ou encore de l'Espagne. Géographiquement nous sommes bien chanceux !!! Le seul regret est le centre ville devenu bien trop petit maintenant, l'incivilité des habitants et notamment en centre ville (apparemment ils ont tous les droits). Ce que j'aime à Pau : Son positionnement géographique, les manifestations sportives, les concerts gratuits l'été en plein air et la fête de la musique, ses espaces verts, sa tranquillité en dehors du centre ville. Les mesures prises pour la propreté de la ville (bravo les éboueurs, bien du courage à vous tous !!!). Ce que je n'aime pas à Pau : Les rues désastreuses (j'ai jamais vu ça ailleurs, c'est même honteux pour une ville comme Pau d'avoir des rues aussi défoncées !!! ). On chouchoute un peu trop le centre ville au détriment des autres quartiers, c'est à croire qu'ils sont seuls à payer des impôts !!! La circulation devient bien trop difficile dans certaines parties de la ville. L'incivilité des Palois (centre ville) et comme on ne leur dit rien ce n?est pas prêt de changer ! Le manque d'ambiance le soir en centre ville, rien de nouveau de ce côté-là, il manque le petit plus (des vrais pubs ?). Niveau discothèque ce n?est pas très folichon à Pau ou aux communes voisines, ça manque d'audace. La qualité de vie assez élevée.
Pa(u)s si mal : Arrivée depuis peu dans la région (Oloron), je trouve que Pau et ses alentours offrent de gros avantages : mer et montagne à 1h de route. J'étais avant d'arriver dans la région à Royan (première destination des retraités), et je peux vous dire que Pau à côté ça bouge vachement !  Y'a tout un tas de villes en France bien plus mortes que ça. Combien ont des concerts gratuits l'été, un zénith, une Fnac (hé hé), une vie universitaire, casino, etc... ? Ce que j'aime à Pau : Le cadre naturel, la bouffe (on est très gourmand), son échelle humaine (petites distances rapides), ses espaces verts... Ce que je n'aime pas à Pau : Son manque de pistes cyclables, son manque de petits bars sympas... Un peu plus de dynamisme nocturne ne serait tout d'même pas du luxe...
Une ville agréable : Située entre les Pyrénées et l'Atlantique, Pau offre à ses habitants une situation géographique agréable. Le plaisir de la neige et la tumultueuse douceur des plages du pays basque... Ses atouts majeurs, une ville en perpétuel renouveau, au service de la culture et du sport avec son Zénith, son château et ses nombreux musées, le Palais des Sports, où officiel Elan Béarnais, le "Jai Alai", seul complexe européen de Pelote Basque où les spectateurs peuvent parier, et son Hippodrome qui accueille de nombreuses courses... Pau est une ville à vivre très commerçante où il est difficile de s?ennuyer tant il y a d?opportunités et d?agréables rencontres? Ce que j'aime à Pau : La disponibilité des personnes. Ce que je n'aime pas à Pau : Son éloignement géographique : à 200 km de Bordeaux et 200 km de Toulouse.
J'y suis, j'y reste! : Difficile de critiquer la ville où je suis née, où vit ma famille, mes amis. Pour moi, Pau représente une qualité de vie extraordinaire : être aux portes des Pyrénées et de l'océan. Qui peut dire le contraire ? C'est vrai que nous, palois, nous avons notre caractère, mais qui n'en a pas ??? J'ai eu l'occasion de vivre dans d'autres villes de la France (plus grande comme plus petite) mais il fait toujours bon de rentrer chez soi... Je ne quitterai jamais cette ville. Ce que j'aime à Pau : Le boulevard des Pyrénées, l'architecture du centre, le pic du midi d'Ossau, les soirées au San Fermin, le Connemara, l'ambiance rugby. Ce que je n'aime pas à Pau : La nouvelle place Clemenceau.
Beau mais sale et cher : Très jolie ville mais les rues sont bien sales de par l'incivilité des personnes. Ce que j'aime à Pau : La qualité de vie. Ce que je n'aime pas à Pau : Des rues sales, le stationnement anarchique, la taxe d'habitation très élevée.
Ce que j'aime à Pau : Le cadre de vie et la situation géographique. La ville n'est pas très grande mais assez active, à condition de savoir où chercher les informations sur les événements ! C'est un cadre calme pour ceux qui aiment la vie à la ville-campagne ! On a les avantages de la ville (commerces, services...) mais avec le calme de la campagne. On est à deux pas de la montagne et pas trop loin de l'océan ! C'est très agréable de pouvoir s'évader facilement. L'arrière-pays est magnifique et si on pousse un peu plus loin on arrive au pays basque ! Magique : ces collines verdoyantes avec les Pyrénées enneigées derrière ! Ce que je n'aime pas à Pau : La ville n'a pas de charme en elle-même si ce n'est le quartier du Hédas qui semble à l'abandon malheureusement sauf 2-3 maisons anciennes. Mis à part bien sûr, la vue depuis le boulevard des Pyrénées : superbe tout simplement ! La vie y semble au ralenti, rien ne semble bouger : à quand le retour à la vie du triangle (pour ceux qui connaissent) ! Le manque d?espaces sportifs ouverts librement (comme terrain de foot ou autre) : tous sont fermés au public sauf lors de matchs bien sûr !
Pau : Enfin des internautes qui osent déposer des avis négatifs, sur "la plus belle ville du monde" selon les palois !!! Chauvins, orgueilleux, intolérants, vivants au XIXème, dans leur ennui et un esprit de tristesse que l'on ressent à chaque détour de cette ville qui suinte la monotonie & le non-futur. Avec une immense joie, j'ai quitté cette cité il y a fort longtemps et malgré les années, c?est avec pénibilité que je suis dans l'obligation d'y revenir, à reculons ! Trente ans se sont écoulés et qui y a-t-il de changé : le Zénith, la Place de la République, la Place d'Espagne, le quartier du Heda, le Casino. Quelle surprise nouvelle va-t-on découvrir avec la rénovation du centre, qui a perdu tous ses commerces qui donnaient un semblant de vie. Ce que j'aime à Pau : Les environs magnifiques, la Place Grammont, le Parc Beaumont, l'hippodrome, l'arrivée à la Gare, la qualité des expos du Pavillon des Arts, le Gave, les superbes vallées d'Ossau, d'Aspe, les belles maisons béarnaises, tout ce qui n'a pas trait à Pau ! Ce que je n'aime pas à Pau : La tristesse de la jeunesse, heureusement les pistes et Anglet ne sont pas si éloignées. Il y aurait tant et tant à dire qu'il ne vaut mieux pas parler de la saleté régnante, du manque de dynamisme municipal, associatif, le désert de politique culturelle, l'anarchie de la reconstruction, le manque d'autoroute pour relier Bordeaux, la dangerosité de la Nationale des Landes, combien faudra-t-il de morts, avant de réagir ? Le TGV Paris-Pau : 5 heures, et pour la même distance Paris-Avignon : 2h 40. Une ville défigurée, qui aurait pu être une cité belle et radieuse.

N'allez pas à Pau !!! : Restez dans vos régions sombres et pluvieuses et continuez à critiquer. De mon côté, je continuerais à profiter de cette qualité de vie exceptionnelle que l'on retrouve en Béarn. Bien sûr, Pau est une ville et je n'aime pas les villes quelles qu'elles soient, du béton, du bitume, de la circulation, etc... Mais ces alentours regorgent d'activités, lesquelles ? Et bien, plutôt que de compter sur les autres pour vous organiser des "activités", prenez-vous en main et allez vous balader à pied, en vélo, à ski. Toute la région s'y prête. Bien entendu, il faut se bouger, mais c'est certainement plus sain... Ce que je n'aime pas à Pau : Sa croissance. Elle est devenue comme toutes les grandes villes, il y a trop de circulation par exemple.
A Pau par obligation : Pau n'est belle que par sa vue depuis le Boulevard des Pyrénées. Supprimez cette vue et vous n'avez plus rien. Le centre ville n'a que des maisons et immeubles sans aucun cachet, les façades des maisons et immeubles sont noires. En dehors de la vue sur les Pyrénées, il n'y a rien de beau à Pau. Ce que j'aime à Pau : La vue sur les Pyrénées, les nouvelles infrastructures, la campagne très proche, la proximité de la montagne et la mer. Ce que je n'aime pas à Pau : Les Palois dont je ne suis pas (je suis une étrangère) car je suis née comme ils disent "dans le nord" (bords de Loire) qu'ils critiquent sans connaître car ils ne sont jamais sortis de chez eux. Ils ne regardent que leur nombril et si vous ne mangez pas de confit, de foie gras, vous ne savez pas manger. Il faut aussi boire du Jurançon. L'autorisation donnée aux propriétaires de chien d'utiliser tous les espaces verts comme « crottoir » et « pissotoir ». L'urine n'est pas ramassée et si les crottes sont quelquefois mises dans un sac elles ont touché les pelouses... Tous ces espaces verts où les petits ne peuvent s'asseoir ou jouer sans risque de mettre leurs mains dans de l'urine ou dans les crottes.
Pau, un an et je n'en peux plus ! : J'ai tellement de chose à dire sur cette ville ! Et rien de positif ! J?ai beau chercher je ne trouve aucun avantage à vivre à Pau (sauf peut être pour les retraités). La ville est très sale (sauf boulevard des Pyrénées !). On a l'impression d'être sur un champ de mines... On ne peut pas lever la tête au ciel il faut toujours faire attention où on pose le pied. On s'ennuie à mourir et dès qu'il y a une animation. Fois gras, champignons, jurançon, bref aucune ouverture d'esprit... Les palois n'acceptent pas la critique, mais préfèrent critiquer des régions telle que lille (ma région natale), sachant bien sûr qu'ils n'y ont jamais mis les pieds. Un racisme y règne mais pas n'importe lequel ! Le racisme des régions ! Ils ne s'ouvrent pas aux "étrangers" et n'essayez même pas de chercher du travail si vous n'êtes pas de la région. Et pour finir, ils ne savent pas conduire, ne respectent rien, ne connaissent pas les priorités et pire passent au feu rouge ! Si vous êtes piétons sauvez vous ! Au risque de vous faire écraser ! En résumé, sauvez vous vite de cette ville ! Ce que je n'aime pas à Pau : Les gens, la saleté, le manque d'ouverture d'esprit, l'ennuie.
Les Palois sont impossibles ! : C'est une jolie ville, mais habitée par des gens qui n'aiment qu'eux-mêmes et leurs semblables... Ce que j'aime à Pau : La verdure, le fleurissement, le paysage... Ce que je n'aime pas à Pau : L'ennui profond qui y règne ! Le manque total d'ouverture des Palois envers les gens "d'ailleurs"...
Venez à Pau et vous jugerez par vous-même : Une ville à taille humaine (2ème ville du sud-ouest après Bordeaux) qui offre un choix d'activités immense pour qui veut se donner la peine de sortir un peu? Un pôle d'industries en constante évolution, une université, un développement culturel assez remarquable, le dynamisme d'une ville du SUD sans son exubérance !!! Le sud-ouest est bien dans le SUD. Mer, montagne, ville de tradition ouverte sur l'avenir ! Quant aux Palois(e), il faut montrer patte blanche au début, mais leur amitié vous est acquise une fois cette période d'observation terminée : osez nous bouger ! Ce que j'aime à Pau : Venez y vivre et vous comprendrez.
Une ville attachante : Il faut quitter Pau pour des raisons professionnelles, traverser la France du nord au sud, d'est en ouest, faire une bonne dizaine de déménagements pour comprendre combien la ville de Pau est inoubliable, unique, belle, agréable, propre, fleurie. Ce que j'aime à Pau : Une ville dans un jardin, des trottoirs larges, des ronds points fleuris. Le passage et l'empreinte de Mr Labarrère.
J'y suis venu et j'y reste... : Que de critiques dans les avis qui sont postés... J'ai eu l'occasion de vivre dans beaucoup de villes moyennes en France : Roanne, Béziers, Alès, Tarbes, Agen... et Pau décroche sans problème la palme de la ville la plus agréable, la plus propre, la plus sûre, la plus belle, la mieux équipée et la plus active... Les animations se succèdent tout au long de l'année... Carnaval, festival, courses automobiles, hestive Oc, concerts... Les équipements sont nombreux en piscine, trinquet, stade d'athlétisme, casino, hippodromes, golf et autres. Certes, je reconnais que c'est une ville bourgeoise où les gens sont assez centrés sur eux-mêmes. Si les Palois sont des gens sympathiques, il n'est vraiment pas facile de pénétrer dans leurs cercles, difficile d'être coopté. Mais c'est bien le seul reproche que je puisse faire à Pau. C'est d'ailleurs un reproche que l'on peut faire quasiment à toutes les villes moyennes de province. Mais à l'instar de ce que l'on dit des Alsaciens, je pense que les Béarnais adoptent difficilement mais sont ensuite fidèles en amitiés. Pour ma part... je me suis intégré : Rugby, pelote (oui, il y a beaucoup d'étrangers à la région qui y jouent et qui vont au Jaï Alaï), Jurancon, quelques mots de Béarnais, quelques mots de Basque... J'ai fait cet effort là et je suis très très bien à Pau... Ce que j'aime à Pau : La proximité de l'océan, de la mer... La douceur de vivre. Une identité tangible : l'équilibre entre modernité et conservation de ses traditions. L'animation... Ce que je n'aime pas à Pau : Le repli des Palois sur eux-mêmes. Les impôts locaux et le prix de l'immobilier. Et en ce moment, les résultats de la Section Paloise !
Agréable et humaine : Les avis divergents montrent beaucoup d'excès. Certes, cette ville n'est pas championne de l'animation, mais c'est un ensemble qui donne envie d'y vivre. Ce que j'aime à Pau : La proximité de la mer et de la montagne, le centre ville et les parcs, une qualité de vie basée sur le calme et la sérénité. (J'invite les ronchons à venir vivre à Paris). Ce que je n'aime pas à Pau : Le manque de dynamisme. Une nouvelle équipe municipale pourrait faire bouger les choses.
Oui c'est vraiment une ville moyenne : Cher Domi, je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. Il n'y a pas autant de choix au niveau culturel que vous semblez le dire. Certes il y a le Zénith, mais les concerts proposés sont quand même très très moyens. Quant au Jai Alai, connaissez-vous beaucoup de personnes non béarnaises de souche qui jouent à la pelote ou la pala ??? Le melies, il y en a dans beaucoup de villes et heureusement. Le golf, c'est cher. Le Palais Beaumont est selon moi une hideuse verrue qui dénature la beauté du parc. Quelle horreur !!! Les associations sont fortement tournées vers les activités régionales ou ancestrales. Reconnaissez-le. Bref, vous vous plaisez à Pau car vous êtes Palois. Le problème est qu'on ne peut pas devenir Palois, on le nait et c'est tout. Je ne tomberai pas donc dans l'extrême, mais disons que vous avez raison. Pau est une ville... très moyenne !!! Dans tous les sens du terme. Ce que j'aime à Pau : Le vin. Ce que je n'aime pas à Pau : Les palois.
LA ville moyenne par excellence !!! : Certains ont l'air de ne pas vivre dans la même ville que moi : ils se plaignent que Pau ne fait rien au niveau culturel alors qu'on peut citer entre autres : le Zénith, 4 salles de théâtre, un choix d'associations immense, le palais Beaumont, le Méliès, etc. Sans compter les clubs de sports et les structures (palais des sports, Jaï-alaï, stade du hameau, piscines, 2 golfs...) qui jalonnent l'agglomération. Sur Pau et ses alentours, si on ne trouve pas de quoi se satisfaire il faut se poser des questions ! Allez faire un tour à Bordeaux par exemple et parlez-leur de la "salle" Meriadeck et vous verrez s'ils sont contents !!! Alors s'il vous plaît soyez raisonnables : si vous voulez avoir le choix entre 20 pièces de théâtre par soir, il n'y a que PARIS. En résumé, Pau est une ville moyenne très agréable où il y a de tout pour tous. Ce que j'aime à Pau : Ses dimensions humaines et ses équipements impressionnants pour une ville de cette taille.
Selon son âge : Je suis d'accord avec tout ce que j'ai pu lire... Pau est une ville géniale... pour les personnes d'un certain âge !!! il y a la sécurité, les espaces verts, un cadre de vie et un environnement très agréables, les montagnes, l'Espagne toute proche, la nourriture et le vin excellents, les cures de thalasso, l'océan et les ballades en montagne, la pêche ou les champignons, sans parler du petit microcosme palois réunis sur le très chic boulevard des Pyrénées avec qui il est facile de discuter... si l'on est palois et retraité !!! Idem pour les lycéens, collégiens et élèves des écoles élémentaires, beaucoup de choses à disposition, des activités, des établissements et infrastructures très standing en comparaison des autres villes de France que je connais, des établissements scolaires quand même très BCBG (regardez le nombre de scooters devant les lycées, ça vous donnera une idée des revenus des parents)... bref ici la jeunesse semble dorée... Par contre pour la classe d'âge intermédiaire, les 25-35 ans, dont je fais partie, là il n'y a rien ou pas grand chose si l'on n'est pas palois et ça, il faut bien le concéder... pas d'activités (en accord avec nos âges), peu ou pas de vie associative autres que centrée sur la région... Bref un dynamisme très relatif et une ville qui s'enorgueillit de son passé mais qui ne ne semble pas tournée vers l?avenir... Les palmiers, la verdure et les Pyrénées ne font pas tout, une ville est aussi belle par son âme, et selon moi, Pau n'en a pas... Donc si on lit les messages précédents, certes Pau est une ville extra ... pour les natifs de Pau ou les retraités... Mais dans mon entourage, c'est à dire amis et camarades de travail, je ne connais aucun non-autochtone qui n'apprécie cette ville... Et je ne les démentirai pas... Ce que j'aime à Pau : La tranquilité Ce que je n'aime pas à Pau : Le "trop" de tranquilité , la suffisance des Palois, incapables de s'ouvrir aux autres.
Fleurs : Je ne suis pas béarnaise, j'habite Pau depuis 40 ans, c'est une ville qui a beaucoup changée en quelques années, c'est vrai qu'il y a toujours à améliorer, mais quelle outrance dans les commentaires précédents ! Ce que j'aime à Pau : J'aime justement le calme. J'aime disposer dans une petite ville de tous les avantages d'une grande sans en avoir les inconvénients. Peu d'animations ? Parce qu'elles ne plaisaient pas. Il y en a pour tous les goûts. Ce que je n'aime pas à Pau : Ce qui existe un peu partout, le sans-gêne des gens qui jettent n'importe où n'importe quoi, qui laissent divaguer les chiens, mais il y a tant de choses positives !
Nul : 10 ans que je vis à Pau et cette ville me rend dingue : dans le désordre, voici ce que j'ai à dire : ville sans intérêt, sale, bruyante, gens fermés sur eux-mêmes et pas sympathiques, aucun dynamisme culturel, de la tradition avant tout (toutes les animations culturelles sont tournées vers le Béarn), accueil néant, ville terne et vieillotte, je déteste. Ce que j'aime à Pau : La sécurité.
Mouaif... : Cela fait maintenant 5 ans que j'habite à Pau et ma première impression s'est vérifiée. Je suis d'accord avec un commentaire lu précédemment. Pau est une ville de paraître, mais si l'on creuse un peu sous les paillettes du centre ville récemment rénové, on s'aperçoit qu'il n'y a pas grand chose. Certes sa situation est idéale, proche des Pyrénées et de l?océan. Mais la vie y est triste, pas ou peu d'animations autres que régionales et nombrilistes (fête occitane, chants béarnais, carnaval béarnais, à quand la fête nationale béarnaise ???). Il y règne une ambiance assez morose pour l'"étranger" (c'est à dire le non natif du Béarn) qui a un peu de mal à se sentir chez lui. La palme selon moi revient aux Palois, que je trouve sans gênes et hermétiques, intéressés uniquement par leur petit monde c'est à dire aux 20 km autour de Pau. Champignons, foie gras et Jurançon sont les mots d'ordre, qu'on se le dise !!! Le seul point positif est la relative sécurité qui y règne, on peut encore se promener tard le soir et apprécier le climat, certes doux, mais pluvieux. Bref je n'aime pas du tout Pau et je rêve de quitter cette ville au plus tôt !!! Ce que j'aime à Pau : Les alentours. Ce que je n'aime pas à Pau : Le bruit, la saleté et le peu d'animations culturelles.
Nostalgie : J'ai quitté la ville de Pau le 30 septembre 1982. J'y étais venu le 01 septembre 1976 pour y faire mes études de droit à l'université de Pau et des Pays de l'Adour. C'était une ville formidable et j'aime y retourner. Ce que j'aime à Pau : Ses habitants, son climat, son architecture et ses monuments qui nous rappellent les grands rois de France. Ce que je n'aime pas à Pau : R.A.S.
Chronique d'une mort annoncée : Voici 3 ans que je suis arrivé à Pau. On m'avait tant vanté la région, ses panoramas spectaculaires, la proximité de la montagne et de la mer et bien entendu le célébrissime accueil, propre au gens du sud. En fait de ville, il s'agirait plutôt d'une carte postale papier glacé : Pau, son boulevard des Pyrénées, ses fontaines aux grâces juvéniles, ses palmiers, son accent très Côte d'Azur dont raffolait la clientèle huppée des années 30, hélas, hélas, Pau s'est endormie sur ses glorieuses années qui ont fait d'elle ce mythe de pierre posée entre ciel et terre. Ah, si seulement Palois et Béarnais avaient quelques projets neufs pour leurs cités et leurs vallées qui sont au demeurant un merveilleux décor qu'il faudrait faire d'avantage partager. Je crois que les moyens sont là, manque seulement le dynamisme et la nécessaire ouverture d'esprit.   Ce que j'aime à Pau : La dimension humaine de la ville, les nombreux espaces verts, la qualité de l'air. Ce que je n'aime pas à Pau : Le manque d'ambitions culturelles, les contradictions sociales, le cloisonnement des esprits et des actions.
Ville mourante, terne et triste sans intérêt autre que sa situation et son environnement naturel : Aucun dynamisme, loisirs et sorties ternes et limités, un réseau associatif important mais très fermé sur ses corporations. Contrairement à un avis donné ici, les béarnais ne sont pas du tout accueillants, plutôt méfiants et sans ouverture. Appelez l'office du tourisme, la réponse est toujours la même, ils n'ont rien à vous proposer à part quelques expositions... Pau a vécu sur son élan et son aura du début du 20ème siècle. Aujourd'hui c'est triste, c'est sale, mal entretenu, on s'y ennuie. Il n'y a pas de théâtre digne de ce nom et aucun centre d'animation vivant. Les rares manifestations qui ponctuent l'année sont à de rares exceptions près sans grand intérêt sur le plan d'un renouveau dynamique. Ce que je n'aime pas à Pau : Pour que Pau ne devienne pas une ville dortoir de province sans âme, il faudrait que les béarnais acceptent un tout petit peu d'évoluer et de sortir de leur confinement et de leurs coutumes ancestrales. Il y a pourtant un cadre et une qualité de vie à développer, une université... une jeunesse et des moyens...
Pau : Pau c'est beau, près de la mer, près de la montagne, génial quoi. Ce que j'aime à Pau : La nature, la vie agréable et paisible, la verdure, la proximité de la mer et de la montagne, la qualité de vie incomparable.
La plus belle ville : C'est une ville très active qui change du nord car il n'y a pas grand chose à faire là-bas comparé à Pau. Ce que j'aime à Pau : L'ambiance, l'aide aux personnes démunies, la diversité de la population, énormément de choses à faire, beaucoup d'associations, un superbe panorama, à une heure de la mer et de la montagne, et encore tant de choses. Ce que je n'aime pas à Pau : C'est un petit peu loin du Nord !
Ville très sympa. Ce que j'aime à Pau : Le climat, beau mais pas aride, l'emplacement de la ville et la circulation.
Ce que j'aime à Pau : Le cadre de vie, le climat, l'accueil chaleureux des gens, la possibilité de passer de la vie urbaine  à la vie rurale en un claquement de doigt, vivre à 1h de la montagne et 1h de la mer. Ce que je n'aime pas à Pau : Manque de structures pour les jeunes à  tout niveau, sportif, culturel, de fêtes. Le quartier du triangle, nerf de la vie nocturne, dépérit. Certains bars ferment définitivement, d'autres ne sont plus ouverts que la journée ou tôt dans la soirée.
Ce que j'aime à Pau : Voilà de nombreuses années que j'habite à Pau. C'est une ville très agréable à vivre. La qualité de son environnement, ses équipements sportifs, en font une ville où il fait bon vivre.
Pau, une ville où il fait bon vivre surtout à la fin de l'été et à l'automne pour le climat.
Pau est très agréable à vivre même si comme partout tout n'est pas parfait.
Climat doux et humide, le caractère historique.
Ville fantastique !
Jolie petite ville sans politique culturelle.
Ville agréable à vivre.
Très belle ville, dommage que des constructions pharaoniques la défigurent petit à petit.
Pau a de nombreux espaces verts très bien entretenus.
Pau est une vile où il fait bon vivre. Nombreuses activités culturelles, un Zénith et une magnifique salle des sports. C'est vraiment une ville de rêve.
Belle ville, bien située, entre mer et montagne.
Pau est une ville très agréable. J'ai quitté ma ville natale ou la qualité de vie est également très bonne : Bayonne. Mais je ne regrette absolument pas car Pau est une ville dynamique où contrairement à la Côte Basque il y a beaucoup de choses a faire et a voir. Pour les adeptes du transport en commun, le réseau de la STAP est très bien étudié (ce qui n'est pas le cas de l'agglomération bayonnaise). Enfin, une ville ouverte a proximité de la mer et de l'Espagne. En résumé, Pau c'est vraiment "la vie rêvée des villes" !!!
A une heure de l'océan, une heure des Pyrénées, une heure de l'Espagne, une ville simple, vivante, un point de vue exceptionnel sur les Pyrénées, le château d'Henri IV au coeur de la ville, un Casino superbe. Les Béarnais fiers de leur culture et de leur pays sont ravis de vous faire découvrir leur histoire et leurs traditions.
Je suis parti pour suivre mon ami dans le 65 mais je reviens ici 2 ou 3 fois par semaine. On espère revenir à Pau très rapidement.
Pau est très belle ville, très fleurie, très accueillante, touristique. L'arrière saison est très belle, la ville est proche de la mer, de la montagne et de l'Espagne. La circulation est très difficile surtout en centre ville. Les immeubles du centre ville sont en cours de réfection.
Pau est une ville très agréable, avec beaucoup d'atouts naturels.Mais elle a un peu tendance a oublier ses jeunes, malgré la présence d'une Université.Les musées et évènements culturels sont trop rares et trop chers (notamment pour le théâtre). Les alentours de la ville sont magnifiques, avec des paysages variés et exceptionnels !La proximité de la mer et de la montagne en font définitivement une des villes les plus agréables de France !
J'adore la ville de Pau, j'ai beaucoup déménagé et j'ai décidé que si je devais rester quelque part en France, ce serait sur Pau. De plus, il y a encore quelques progressions possibles, j'ai beaucoup d'espoir en l'avenir ici.
Qualités :Ville très agréable pour les personnes recherchant tranquillité et qualité de vie. Loyers et vie très abordables. Ville sportive (basket et rugby surtout). Proximité des stations de ski et de la mer (3/4 heure). Politique de la ville intéressante basée sur le tourisme haut de gamme (casino, hôtel 4 étoile)Défauts: manque dynamisme, loisirs et sorties limités.

Ville bien située, mais ville morte et de plus en plus mal entretenue : saleté, état des rues, etc... Le Palais des Pyrénées est une infection pour les piétons. Sinon Pau est à 1h00 de la mer et de la montagne, ce qui la rend bien agréable. Gros effort aussi à faire sur le quartier de Château !