Votre avis sur Lyon

- - Dernière réponse :  Benoit - 30 nov. 2018 à 19:28
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/lyon/ville-69123

Afficher la suite 
Lyon est une ville déjà riche en raison d'un passé glorieux de capitale des Gaules où les empereurs romains ont sévi autrefois. Aujourd'hui Lyon est classée patrimoine universel de l'Humanité par l'Unesco. Il suffit de venir voir pour être convaincu. On dit ici qu'on a 3 fleuves: le Rhône, la Saône et...le Beaujolais (ou Côtes du Rhône) alors on nage dans le bonheur dans cette cité impériale qui promet une surprise à chaque visiteur. De Lugdunum à Lyon, son présent est dicté par son passé...
J'y suis né et j'y ai vécu presque 21 ans. Puis je me suis exilé. Lorsque j'y retourne comme touriste, je ne reconnais plus cette ville dont le charme discret et la qualité de vie relative m'a toujours plu. C'est tout de même une ville à découvrir et à apprécier, surtout ne manquez pas les alentours.
Lyon, c'est avant tout une question d'atmosphère. La gastronomie est reine et le Beaujolais a été baptisé le 3 ème fleuve des lyonnais. L'activité économique est très active dans de nombreux domaines. La situation géographique en avait fait la capitale des Gaules. De nos jours la proximité de la montagne, la méditerranée à deux pas, Paris à 2 heures de TGV renforcent cette position .Bref c'est une ville pleine de charmes qui ne demande qu'à être mieux connue.
Cela fait 6 ans que je suis à Lyon, j'y suis arrivée à 24 ans et depuis je n'ai eu que des connaissances, jamais de véritables amis (malgré des activités sportives et culturelles diverses en club). En fait lorsqu'on vient d'une autre ville il est très difficile "d'entrer dans les cercles Lyonnais".A trop être discret on finirait par devenir très froid....
Lyon est une villle souvent décriée par ceux qui ne la connaissent pas, ou plutôt par ceux qui ne la connaissent que par le tunnel sous Fourvière et le complexe industriel de Feyzin qu'ils traversent sur la route de leurs vacances. Ils ont donc tôt fait de dire que c'est une ville moche, froide...Pourtant Lyon à été citée au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, ses bâtiments d'une grande qualité architecturale, le plus souvent, sont magnifiquement mis en valeur la nuit venue par des éclairages somptueux, la présence du Rhône et de la Saône constitue un atout majeur en ce qui concerne la qualité de vie.Nombreux sont ceux aussi qui prêtent aux Lyonnais un caractère froid, pourtant, lorsque j'en parle avec des gens venus de l'extérieur, ceux-ci me disent au contraire que lorsque l'on fait le premier pas des liens réels et surtout beaucoup moins superficiels que dans d'autres régions supposées accueillantes sont faciles à développer. Je déplore quand même certains aspects, notamment en ce qui concerne les transports (coûts prohibitifs et couverture extra-muros quasi inexistante des transports en commun, paradoxe d'une volonté de développer ces derniers et dans le même temps de ne pas donner aux habitants la possibilité de stationner leur véhicule gratuitement...)
Attention à la montée des prix de l'immobilier ; vivement l'aménagement du contournement Ouest de Lyon.
Lyonnais depuis 5 ans, j'apprécie énormément la région.
Une métropole européenne aux allures de ville de province où il fait bon vivre.
Une ville ultra polyvalente et pleine d'intérêt !
J'ai vécu 9 ans à Lyon. Ce n'est pas une ville où je serais restée toute ma vie.
Une ville difficile à vivre pour les non-Lyonnais de souche. Tous les inconvénients de la grande ville et très peu d'avantages. Dans certains quartiers, vous chercherez une boulangerie pendant des kilomètres et ne croiserez que des boutiques de luxe!! Quant à la qualité de l'air, n'en parlons pas : c'est une catastrophe accentuée par le risque que nous courons de voir un jour une ou plusieurs usines chimiques exploser. Merci du cadeau.Bien sûr, il y a de très belles choses à voir telles que le quartier de la Croix-Rousse, la Basilique de Fourvière, le Théâtre Gallo-Romain, les musées... Mais vous serez toujours déçus par la détérioration de ces beautés. En bref, si vous êtes de passage, arrêtez-vous ça vaut le coup mais ne vous y installez pas...
Lyon est une ville a découvrir. Toutes les époques sont présentes. Il y a toujours des choses à faire. Certes, les Lyonnais sont froids au premier abord mais ce n'est qu'une façade : si vous avez des amis lyonnais c'est pour la vie...
Ma ville est superbe. Il manque cependant à mon sens des espaces verts pour se retrouver.
Je vis à Lyon depuis 6 ans et je pense avoir trouvé le lieu où j'ai toujours voulu vivre...
J'habite depuis trois ans à Lyon, et c'est une ville qui cumule beauté de l'architecture, diversité culturelle et rencontre avec les gens. En somme, une ville agréable à vivre, néanmoins un peu chère, mais bien moins que Paris, où les activités ne manquent pas. Une ville ouverte et internationale, où l'on peut s'épanouir.
Une ville où, sans la pollution permanente, il ferait bon vivre.
Une belle ville avec une bonne qualité de vie. Des facilités de transport. Et les Lyonnais ne semblent pas stressés. En 20 minutes à la campagne.
J'y vis depuis 43 ans ! Que de mutations, une ville où il fait bon vivre et qui vit.
Une grande ville avec ses avantages et sans ses inconvénients.A découvrir et y vivre.
Une ville mystérieuse, au charme fou ! Patrimoine exceptionnel, couleurs chaudes, site magique. Elle mérite de s'y attarder un peu, car elle ne se livre pas au premier coup d'oeil. J'y vis depuis 10 ans et en suis tombé amoureux...
Lyon est une ville géniale ! A la fois étudiante pour ses côtés "bon esprit" avec petits bars, petits pubs, petits restaurants et ambiance délurée. A la fois ville historique, ville romantique, ville culturelle... Tout simplement une ville agréable pour tous ces petits détails qui changent une vie.
Ville très agréable avec plein d'espaces verts et de superbes restaurants (à tous les prix). Un petit bémol, l'arrivée du tramway qui a supprimé des voies de circulations pour les voitures, d'où de nouveaux embouteillages. Le métro est peut être plus cher à la construction, mais est le meilleur moyen de transport propre pour Lyon. Une ville où tous les monuments sont mis en valeurs grâce à la lumière. Une ville où il fait bon vivre.
Ville très agréable à vivre, très dynamique, architecture ravissante.
Ville magnifique à visiter et à habiter.
Ne vous arrêtez pas à l'impression que l'on a en passant sur l'autoroute !Lyon est aussi une très belle ville historique, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, elle respire bien avec ses 2 fleuves et le parc de la tête d'or. Mer, campagne et montagne ne sont pas loin : de belles ballades à moins d'une heure de voiture. Et c'est quand même la capitale mondiale de la gastronomie, ce qui ne gâche rien !
Sympa ! Ville dynamique où on trouve toujours quelque chose à faire et à tous les prix !
Lyon est une belle ville, où l'on trouve à peu près tout.Seulement je trouve que le manque d'activité à savoir d'ambiance, aussi bien diurne que nocturne, nuit à l'image de la ville. Cependant les choses commencent à changer, et je pense que lorsque les visiteurs seront séduits par un zeste de mouvement festif dans la ville, alors Lyon sera une destination phare franco-française dans un premier temps et peu être européenne dans un futur plus lointain.
Je suis étudiant étranger à Lyon depuis 3 ans. Je crois que cette ville manque de vivacité !
4 ans que je suis arrivé à Lyon. J'habite en plein coeur de cette ville ! Je n'y ai rencontré personne, à part un voisin sympa. On peut difficilement faire des courses en voiture le soir, trop d'embouteillages. J'espère pouvoir rapidement aller à la campagne.
La vie est plutôt agréable à Lyon compte tenu de la taille de la ville. L'activité nocturne est hélas peu développée.
Cela fait 5 ans maintenant que je réside à Lyon intra-muros. Il m'a fallu une année pour m'y faire, mais depuis 4 ans j'ai totalement adopté cette ville. Tant pour sa qualité de vie que pour les nombreuses possibilités que sa situation géographique offre. Mer et montagne à 2-4 heures de voitures (moins en TGV). Son architecture traditionnelle et moderne se marient très bien, ses parcs de loisirs sont un vrai bol de bonheur. Les commerces attractifs, les restaurants nombreux et variés. J'adore Lyon. Et c'est une ex-Villeneuvoise (59 Nord) qui parle !
Je n'y ai passé que 6 mois mais quel régal.
Question environnement, il y a bien le parc de la tête d'or, mais en dehors de cela point de salut pour la verdure à part quelques îlots d'herbe rase et jaunie.
Bien que Lyon n'échappe pas aux inconvénients des grandes villes; je trouve que la vie est assez agréable et pratique.
J'ai vécu à Lyon pendant deux ans et je viens d'y retourner pour un week-end il y a quelques semaines. Que de nostalgie ! Lyon est une ville magnifique où il fait bon vivre, se promener, faire du sport, se détendre, aller au théâtre, faire du lèche vitrine, se perdre. Elle n'a rien à envier à Paris (où j'habite maintenant). C'est une ville à taille humaine, où la vie est chère mais pas hors de prix, où l'on trouve des appartements d'une surface convenable. L'accès à la culture est facilité. Les métros sont propres ! Les gens sont affables, malgré la réputation qu'on essaie de leur faire. Les lumières de la ville la nuit sont féeriques. Bref, Lyon gagne à être connue!
Ce que j'aime à Lyon : Lyon est à deux heures du ski, trois heures de la mer. Et c'est en plus une belle ville, agréable à vivre. Ni trop grande, ni trop petite.
Ce que j'aime à Lyon : Le centre-ville et les transports en communs très bien conçus et complémentaires.
Ce que j'aime à Lyon : Les quais de Saone, le parc de la tête d'or et la gastronomie. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution.
Ce que j'aime à Lyon : Les deux fleuves et ses berges, les monuments, le parc de la tête d'or, la plantation d'arbres, le métro, les commerces.
Vive Lyon : Lyon est une ville géniale. Ce que j'aime à Lyon : La qualité de vie, ses monuments et son équipe de foot. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les bouchons et la pollution.
Lyon : Lyon est une ville lumière. Ce que j'aime à Lyon : A Lyon, j'aime la beauté de la ville et les monuments. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les encombrements.
Lyon est une ville majestueuse. Depuis 1977, je vis et travaille dans cette ville. J'ai appris à y vivre, puis à l'aimer et maintenant je m'amuse à la visiter, à la photographier et je la trouve belle. Ce que j'aime à Lyon : Sa tonicité, son énergie et sa jeunesse. Ce que je n'aime pas à Lyon : Trop de pollution, trop de circulation.
Très belle ville : Lyon est une très belle ville où il fait bon vivre !
Lyon, meilleure ville de France : Une ville dynamique où il y a tout ce qu'il faut pour les jeunes et moins jeunes. Plus sûre et plus tranquille que Paris, plus vivable que Marseille (trop chaud !), Lyon est selon moi la ville la plus complète de France. Ce que j'aime à Lyon : Le temps, l'accent mis sur l'enseignement et la culture, l'importance accordé à la jeunesse et à l'enfance, l'architecture de la ville, les transports en commun. Ce que je n'aime pas à Lyon : Parfois trop chaud en été, des gens trop indifférents, le prix excessif de l'immobilier, le manque d'importance de cette ville en France.
Lyon, une ville extraordinaire : J'habite Lyon depuis peu, mais je découvre chaque jour de nouveaux endroits, de nouvelles personnes.
Lyon une ville qui grandit : Lyon devient enfin une grande ville. Ce que j'aime à Lyon : En 20 ans, Lyon a su se moderniser et se donner un coup de pouce économique.
La belle entre Saône et Rhône : Lyon est une ville superbe, surtout la nuit sur les quais. Les lumières y mettent en valeur les monuments. Ce que j'aime à Lyon : La qualité de vie d'une grande ville comme Paris, mais dans une dimension plus humaine. Ce que je n'aime pas à Lyon : La saleté (les crottes de chiens et bouteilles cassées), la difficulté pour se garer dans certains quartiers, la pollution (voitures et usines pétrochimiques).
Ville de lumière : Lyon est une ville magnifique, où la vie s'affaire telle une ruche durant la journée et qui étincelle la nuit jouant de rivalité avec les étoiles. Ce que j'aime à Lyon : Ses habitants, ses fêtes, ses lieux, sa culture et son club de foot.
Lyon, encore du chemin à faire : Lyon est une ville sympathique vu de loin. Mais quand on y vit on découvre une réalité un peu décevante pour une ville qui revendique sa deuxième place après Paris. Passer 2 heures les restaurants et les bars ferment mais leurs clients ont déjà fuis les lieux depuis au moins trois quart d'heure. Les lyonnais aiment se coucher à l'heure des poules. Côté dynamisme de la ville, 4/20 serait une note acceptable pour une ville qui produit peu de projets ambitieux et qui ne change pas vraiment ses symboles économiques, culturels et sociaux. Un seul centre commercial, une tour vieille de 30 ans (165 m toujours pas égalé), des magasins qui ferment tôt comparé à Paris. Une ville qui dort et qui commence à se réveiller uniquement grâce aux beaux jours en début avril... Son cadre devient alors beaucoup plus agréable quand automne-hiver où les rues sont mortes et désertés rapidement en début de soirée. Mais de grands projets sont en train de voir le jour comme le musée des confluences après des dizaines d'années de discussions. Les bords du Rhône subissent un ré-aménagement important qui va améliorer la beauté de la ville, la tour oxygène (à peine 120 m) va donner un nouvel horizon et redonner je l'espère un peu de dynamisme à cette ville. La cité internationale et sa nouvelle salle des congrès va lui apporter un plus sur le plan international. Mais Lyon manque encore cruellement de symboles ambitieux et puissants pour qu'elle rattrape son retard sur les autres grandes villes comparables à elle sur le plan européen... Ce que j'aime à Lyon : Son climat, la beauté de ses sites architecturaux du côté du vieux Lyon et de sa presqu'île, le cadre conviviale du centre ville, le prix des loyers très abordables en plein centre ville contrairement à Paris où il est impossible d'habiter dans le premier arrondissement. Je paye tout juste ce que je payerai en banlieue parisienne, c'est vraiment super. Le prix de la vie est relativement en dessous de Paris. Le taux de chômage est révélateur du dynamisme économique ambiant (12.3%) au dessus de la moyenne nationale... (ça c'est plus à mettre dans "je n'aime pas"). Ce que je n'aime pas à Lyon : Le fait que tout se situe ou presque sur la presqu'île et le vieux Lyon. Il manque d'autres centres névralgiques. Lyon se résume souvent à " Part dieu - Presqu'île ", pas étonnant que la ligne 1 entre ses deux destinations soit de loin la plus empruntée. Je n'aime pas la trop grande présence de personnes qui viennent se la jouer en scooter sur la rue de la République. Je n'aime pas aussi le manque de savoir vivre des lyonnais concernant la courtoisie en ville, beaucoup d'agressions visibles de racisme et d'homophobie. Ce qui dénote un grand manque de cosmopolitisme à Lyon. Un seul bus de tourisme qui circule : "tu m'étonnes, on a vite fait le tour". Qui me parle de succès touristique à Lyon ? Laissez-moi rire... La vie nocturne trop sage à mon goût. Habituée aux nuits parisiennes du week-end et de la semaine y compris le dimanche soir et en journée. Lyon le dimanche c'est le « repos dominicale à la sudiste » : presque rien à faire si ce n'est d'attendre l'ouverture de certain café dans les 15h de l'après-midi. Les magasins et salles de sport ont des créneaux horaires relativement réduits ce qui est préjudiciable aux personnes travaillant la nuit ou en horaire décalé. Aucun magasin n'existe en centre ville ouvert 24h sur 24. Peu de grands magasins, ou de grands espaces internet disponible, où les prix sont bas (compté 2 euros de l'heure en moyenne) et ouvert toute la nuit. Je suis du 90 à la base, je m'attendais à mieux que ça : une sorte de Paris miniature avec la même ouverture d'esprit dans un cadre plus sympa mais en réalité non.
Une des plus belles villes du monde pour moi : Je vis à Lyon depuis plus de 40 ans et je l'ai vu évoluer en bien et en mal. Effectivement les lyonnais sont prudents avant de donner leur amitié. Peut être qu'à un moment de l'histoire ont-ils été déçus...? Ce que j'aime à Lyon : La ville pour ce qu'elle est et non pas parce qu'elle ressemble à Paris ou à une autre ville. Ce que je n'aime pas à Lyon : Ce qu'elle est en train de devenir : trop "City"
Ce que j'aime à Lyon : Le centre ville, le parc de la tête d'or. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution, ville de plus en plus sale, travaux continuels et dans tous les quartiers de Lyon, coût de la vie (immobilier).
Un endroit remarquable : Un charme fou, un bon compromis entre tous les paramètres.
Lyon : Ville sans âme ni grande particularité. Ce que j'aime à Lyon : Le côté très provincial. Ce que je n'aime pas à Lyon : Ville triste.
Une ville qui demande temps et patience : Probablement une des villes les plus homogènes de France. Ce que j'aime à Lyon : J'aime l'accessibilité à de multiples "paysages" : centre ville, campagne, monts et montagnes, lacs. J'aime l'architecture et le riche passé. J'aime l'art culinaire Lyonnais qui est véritablement cultivé et développé à travers ses institutions (Chez Paul, Petit Paillet, les Fédérations). Lyon est une grande ville dont l'inertie est importante, cependant, et à l'image de son 8 Décembre ou de ses projets d'urbanisme, elle développe une ouverture de plus en plus grande et un certain dynamisme. Ce que je n'aime pas à Lyon : Je n'aime pas rester dans le centre ville de Lyon dès qu'il fait beau et chaud, car rien n'est fait pour "vivre dehors". Je n'aime pas les heures de fermeture des lieux de vie nocturne. Je n'aime pas la "faune" qui traîne dans les grandes artères Lyonnaises. Je n'aime pas l'augmentation des prix des bars sous couvert d'une décoration intérieure soignée (un minimum).
Lyon actif : Ce que je retiens de cette ville pendant cette période estivale c'est le nombre impressionnant d'animations pour répondre aux besoins de ceux qui restent en ville pendant l'été. Ce que j'aime à Lyon : Ce compromis entre la nature et la ville, le calme des parcs publics et l'activité du centre ville, la diversité des musées et les rues de magasins... Et avec ses nombreux festivals de l'été (tout le monde dehors, sous les arbres...). Personne ne s'ennuie à Lyon ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Impossible de prendre sa voiture dans Lyon. La moindre place de stationnement que l'on trouve après une heure de recherche est payante. Et la canicule à Lyon a été un vrai supplice ! On enregistrait deux à trois degrés de plus qu'en périphérie !
Lyon forever : to my international lovers : La grande ville à échelle humaine où l'on ne s'ennuie jamais. De magnifiques monuments, une histoire, un patrimoine culturel, culinaire et religieux... Ce que j'aime à Lyon : Pouvoir tout faire ! ! ! Ce que je n'aime pas à Lyon : La nécessité d'avoir de l'argent dans son porte-monnaie à chaque sortie.
FANTASTIQUE : Une belle ville, qui se bat pour une place européenne parmi les plus grandes et les plus dynamiques. Des quartiers magnifiques : Vieux Lyon, Croix Rousse, très bien mis en valeurs par des jeux de lumière le soir. Ce que j'aime à Lyon : La politique de mise en lumière de la ville. Le renouveau de quartiers comme la Confluence, le Carré de Soie, la Buire, Gerland... Le deuxième quartier d'affaires français (la Part Dieu 1 600 000 m² de bureaux et le double en comptant les quartiers adjascents), la deuxième porte aéroportuaire de France (6 millions de passagers en 2005), une ville classée par l'UNESCO, une tradition culinaire, une ville d'histoire (capitale des Gaules, frères Lumières...), un opéra rénové par Jean Nouvel. L'ambiance des ruelles dans le quartier de l'hôtel de ville la nuit. Ce que je n'aime pas à Lyon : Contre une poignée de décideurs désireux de faire de Lyon une très grande ville, des irréductibles gaulois s'amusent encore et toujours à leur mettre des bâtons dans les roues : réduction de programmes immobiliers (gratte-ciels annulés à la Cité Internationale, plus de 30 projets annulés à la Part Dieu...), mauvaise volonté ou mauvaise gestion (arrêt de la ligne Lyon-New York après seulement un an de service). Des quartiers de centre-ville laissés à l'abandon : les pentes de la Croix Rousse délabrées et mal famées, la Guillotière (architecture magnifique laissée aux squatteurs à 5 minutes du centre-ville), la Part Dieu (vestige des années 70, mériterait qu'on la reprenne en main, c'est honteux : tags, vetusté, danger au pied du plus haut gratte-ciel de province !).
Agréablement satisfait : Etant un pur stéphanois et après avoir habité St Etienne pendant 19 ans, je suis arrivé l'an passé à Lyon pour mes études, avec toutes les réticences que l'on peut imaginer. Un stéphanois à Lyon, cela ne fait jamais bon ménage. A ma grande surprise, j'ai réussi à m'intégrer assez facilement à cette ville et je serais même triste de la quitter prochainement. Ce que j'aime à Lyon : L'activité nocturne !!! (encore des centaines de personnes dans les rues du centre ville à 1h du mat' un vendredi), l'animation de la ville, le fait que l'on trouve tout ce que l'on cherche, la relative propreté de la ville, la Part-Dieu, le climat, les petits restos du Centre Ville, la qualité des transports en commun, les jolies filles ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Il faut avoir un portefeuille très bien garni pour pouvoir sortir, la superficialité de certains lyonnais (ou plutôt anti-stéphanois), Gerland (sans rancune), l'insécurité dans certains coins le soir même dans le centre (pentes de la croix rousse par exemple).
VIVRE A LYON : Lyon est une belle ville où je vis depuis plus de 30 ans, mais où j'ai de moins en moins de plaisir à vivre, peut être parce que je vieillis et que la majorité de mes amis ont quittés Lyon. Ce que j'aime à Lyon : J'aime les monuments, voir la Saone et le Rhône et tous les ponts, j'aime le marché de la création, le musée Saint Pierre. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le fait que l'on veuille absolument tout faire payer, surtout aux automobilistes. J'aimerais prendre les transports en commun mais entre mon appartement et mon travail, il y a trop de km et c'est très mal desservi. Les prix des parkings sont exorbitants et je ne me sens pas toujours en sécurité dans le métro surtout le soir. Je trouve aussi que les impôts sont de plus en plus élevés et j'envisage de quitter Lyon pour toutes ces raisons. Je n'y retrouve pas la qualité de vie que mes amis ont dans de plus petites villes.
Lyon Bof ! : Je vis à Lyon depuis 23 ans, j'ai vécu 2 ans sur Marseille pour mes études et ce que je peux dire c'est que Lyon est une ville sans âme comparée à d'autres villes de France petites ou grandes. Ce que j'aime à Lyon : Le quartier croix-rousse très cosmopolite et très arts-bobo... et les gens sympas ! Ce que je n'aime pas à Lyon : L'été à Lyon, une horreur tellement la chaleur est pesante, cette ville est triste à mon goût, les Lyonnais de souche ont la réputation d'être froids, normal puisque ils déclinent d'une génération de riches bourgeois, un peu "coincés" des anciens vieux quartiers tel que St Jean, Fourvière...
Ce que j'aime à Lyon : La taille de l'agglomération, la diversité des quartiers et des populations. La situation géographique globale (montagne, mer, étranger...). La ville est belle le soir. Ce que je n'aime pas à Lyon : Ville endormie à de nombreux points de vue. Création artistique quasi nulle vue la taille de la ville, politique culturelle coûteuse qui met beaucoup de moyens pour "faire croire que". La pollution très élevée, des loyers qui ne s'appuient sur aucune réalité économique.
Peut mieux faire... : Lyon est une ville qui possède certains atouts mais qui n'a rien à voir avec une métropole de dimension internationale comme certains aiment à nous le faire croire. Cela est particulièrement navrant sur le plan culturel où les expositions à connotation artistiques sont médiocres ou inexistantes bien que quelques progrès aient été réalisés à ce sujet l'année dernière. Ce que j'aime à Lyon : Un bon réseau de transports en commun avec des offres intéressantes, la rue de la République sur sa partie piétonne, les prix de l'immobilier somme toute encore raisonnables, le panel de magasins de qualité. La relative proximité des Alpes, la présence du TGV et d'un aéroport de dimension conséquente. Ce que je n'aime pas à Lyon : La vie culturelle qui pourrait être plus développée, le manque d'espaces piétons, les gens peu aimables et sympathiques, la vie nocturne peu lisible car beaucoup de lieux sont peu ouverts sur la rue.
Qualité géographique : Ville plutôt bien équipée dans tous les domaines et surtout à proximité de nombreux loisirs. (montagne, mer, centre). Ce que j'aime à Lyon : La facilité d'aller d'un pub à un restaurant de l'autre côté de la ville grâce à la faible étendue de celle-ci. Le métro. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution et la difficulté pour se garer.
Vraiment LA deuxième ville de France ! : Ville dynamique, qui a une très bonne activité nocturne (contrairement à ce que pensent certains, il faut savoir où aller). Un effet visuel de "capitale", même si on est en province. La sécurité y est présente. Les transports en commun sont excellents. Ce que j'aime à Lyon : La Part-Dieu, deuxième quartier d'affaires de France et ses buildings (Crayon, EDF, Tour Suisse...), l'ambiance le soir vers les terreaux, la beauté des monuments mise en valeur le soir par de magnifiques lumières, le métro, l'OL et j'en passe... Ce que je n'aime pas à Lyon : La difficulté à se garer. Le tram, inutile (il y a le métro) qui a réduit les voies de circulation sur les boulevards, du coup de nouveaux bouchons...
Agréable surprise : Une ville où il fait bon vivre et en voie de développement certaine. Ce que j'aime à Lyon : Le centre-ville, les boites, l'enseignement, le calme et le dynamisme à la fois, son équipe de football.
Lyon est une ville à vivre ! : Une grande ville à taille humaine, riche de son histoire et de son dynamisme économique et culturel. Que vous soyez jeune, étudiant, en emploi ou retraité, Lyon vous séduira par la présence de ses nombreux atouts ! Ce que j'aime à Lyon : J'aime m'y promener, de nuit comme de jour. Lyon regorge de trésors historiques, j'aime beaucoup le centre ville piéton avec ses beaux immeubles bourgeois, le quartier des terreaux avec ses pentes populaires, le plateau de la Croix rousse avec son charme de village, le Vieux Lyon pour son ambiance moyenâgeuse. Les quais de Saône et du Rhône sont très agréables à parcourir en toutes saisons. J'aime Lyon car on y trouve tout ce que la Capitale peut offrir, mais à portée de main ! 1000 restaurants, spectacles, expositions, évènements festifs, il faut venir découvrir tout ça !!! J'aime beaucoup le parc de la Tête d'or également, on y trouve de remarquables serres tropicales, deux magnifiques roseraies et un zoo tout neuf dans lequel a été reconstitué une plaine africaine et sa faune... Ce que je n'aime pas à Lyon : Je n'aime pas l'insécurité qui y règne le soir.
Une ville unique : Une belle ville, à l'allure méridionale. Centre historique classé au patrimoine mondial de l'UNESCO : Fourvière et ses sites gallo-romains, le Vieux-Lyon avec son architecture Renaissance et sa Cathédrale St Jean, la Presqu'île site unique entre Rhône et Saône... Une capitale européenne qui sait se mettre en valeur avec le développement des quartiers de la Part-Dieu, la Cité Internationale et l'aéroport St Exupéry... Une ville à deux pas de la mer, des montagnes et des lacs... avec un climat agréable : soleil en été et neige en hiver. Une ville vraiment à découvrir lorque l'on part ou en rentrant de la route des vacances (A ne pas confondre avec le tunnel de Fourvière ou les usines pétrochimiques de Feyzin !). Ce que j'aime à Lyon : Tout : son histoire, son climat, sa gastronomie, sa géographie, son club de foot (aller l'OL !!!), etc...
-
Lyon deuxième ville de France : C'est une ville agréable à vivre, de taille humaine à l'architecture remarquable et où la présence des deux fleuves donne une sensation de plénitude supplémentaire. Ce que j'aime à Lyon : Les bords de Saône, le vieux Lyon, la colline de Fourvière et son panorama, son histoire. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le prix des transports en commun, un peu trop élevé et la pollution du couloir rhodanien.
Lyon : 6 ans à Lyon et très envie d'en partir. Ce que j'aime à Lyon : Pour y vivre une période, c'est bien, mais à la fin on s'en lasse. Ce que je n'aime pas à Lyon : Il manque : animations, sécurité, culture. Ici c'est l'amour de l'argent et du foot business.
Lyon, pas si fabuleux : Après avoir vécu 20 ans à Lyon, j'ai quitté cette ville sans regret. Je n'y reviendrais pas ! Lyon a d'importants atouts que sa mentalité étriquée ne permet pas de mettre en valeur. Ce que j'aime à Lyon : Le quartier Saint-Jean, qui est une vraie merveille. Les quais de Saône entre le Conservatoire et le pont Kitchener. Son métro, moderne et confortable, qui a été trahi par l'idéologie ambiante du "tout tram" (un train en pleine ville, qui entraine des fils électriques aériens, très moches, c'est absurde quand on y pense). Ce que je n'aime pas à Lyon : La rive gauche du Rhône, qui sont tristes, sales, aux trottoirs défoncés, aux façades ravagées de graffitis. Les trolleys, à cause desquels les avenues sont zébrées de fils électriques. Le quartier du confluent, dont on promet la rénovation depuis plus de 30 ans. La Croix Rousse, prétentieuse et en définitive d'une banalité affligeante.
Ma ville : Ma ville depuis toujours. Je n'ai pas envie de partir. Ce que j'aime à Lyon : La vie qui règne dans cette ville et à la fois le calme. Les transports en commun sont très efficaces. Un centre culturel avec à la fois des lieux pour le shopping, la culture et la détente. Le nouvel aménagement du confluent, la Croix Rousse, St Jean et la presqu'île. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les graffitis ainsi que la pollution et parfois la mentalité des gens.
En vrai lyonnais : C'est marrant tous ces gens qui jugent une ville et ses habitants avec tenant absolument à faire des comparaisons. Lyon est d'une grande richesse culturelle et humaine, il faut simplement savoir s'ouvrir à tout ce qui nous entoure. Ce que j'aime à Lyon : Son histoire, son architecture, ses traditions, son âme. Les beautés qu'elle renferme et que l'on découvre quand on a appris à s'en faire une amie. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les gens qui ne la connaissent pas et qui se sentent obligés de la comparer avec Paris.
Lyon une Capitale qui s'ignore ! : Je vis depuis quelques années à Paris (que je déteste !). Je trouve que Lyon est une ville à très fort potentiel économique et culturel. Il y a des villes comme BERLIN sur lesquelles on ne pariait pas "un bouton", il y a quelques années et qui sont devenues leader (design pour Berlin). Alors les Lyonnais au boulot ! Vous avez une ville absolument fantastique et un emplacement privilégié. Ce que j'aime à Lyon : Son centre ville réellement existant (ce qui n'est pas le cas de Paris), son échelle encore humaine, ses transports (un très bon point pour son métro agréable !), ses magasins aux très bonnes enseignes, la Croix rousse (quartier un peu à part), sa gastronomie et surtout sa modernité. Ce que je n'aime pas à Lyon : Son insécurité parfois, la saleté de certains quartiers (urgent de rénover !), son manque de dynamisme dans la volonté d'en faire une ville cosmopolite (comme Barcelonne !)
Bof ! : Pour y avoir vécu 3 ans, je peux dire que cette ville est très agréable à vivre et très belle. Il s'y passe beaucoup de choses culturellement parlant. MAIS, c'est oublié les lyonnais, qui sont froids, fermés, chauvins voire hautains, et complexés vis à vis de Paris. Ce que j'aime à Lyon : L'architecture, les beaux bâtiments, le climat plutôt chaud en été et froid et sec l'hiver, le vent, la présence de l'eau, les nombreuses possibilités pour sortir, la proximité des monts du lyonnais, du sud et des Alpes. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais, leur arrogance, leur état d'esprit fermé... sauf la chaleur humaine et le sens de l'accueil.
Lyon la merveilleuse : Lyon est une très belle ville dotée d'une grande richesse culturelle, pleine d'histoire aussi. Pourquoi systématiquement jugés les lyonnais en tant que personnes froides ? C'est faux, nous sommes un peu réservés mais certainement pas froids. Pour ceux qui le pensent, allez vivre dans le Sud plus de 3 ans et vous verrez que la chaleur ne vient que du soleil... Ce que j'aime à Lyon : Pour moi c'est une des plus belles villes de France.
Fabuleuse... : Lyonnaise exilée par la force des choses je ne souhaite qu'une seule chose : y revenir le plus vite possible ! C'est une ville fabuleuse, la plus belle de France ! Et je ne suis pas d'accord, les lyonnais ne sont pas froids, bien au contraire ! Ce que j'aime à Lyon : La presqu'île, la perspective des ponts sur le Rhône à la tombée de la nuit, le 8 décembre, l'architecture, l'animation et l'Olympique Lyonnais bien sûr ! Bref j'aime TOUT !
Mon avis sur Lyon : Lyon est une ville agréable à vivre, et jolie, les monuments sont beaux, les différents maires qui se sont succédés ont vraiment fait des efforts pour la rendre vivable, beaucoup d'effort sont fait pour faciliter la vie des lyonnais. Ce que j'aime à Lyon : La ville est petite, on peut facilement accéder d'un lieu à un autre. Les métros, bus, tram, se complètent et sont faciles d'accès. On y mange relativement bien. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le personnel de l'office du tourisme manque de professionalisme, les bouchons sont moyens, ils vivent trop sur leur réputation si on veut bien manger, il faut taper haut. Côté culture, l'art contemporain est trop présent, pas d'effort pour promouvoir les autres écoles de peintures. La publicité faite pour les spectacles et les expositions n'est pas assez forte.
Lyon : Il y a trop d'insécurité, pas assez d'espaces verts et tout y est trop cher.
Très belle ville mais... : Magnifique à visiter, très bien pour y vivre, sortir, manger (il existe de très bons restaurants autre que les bouchons). La municipalité met les moyens pour que la ville soit propre, avec un réseau de transport fiable confortable et moderne, et faire un très beau 8 décembre (les illuminations)... Mais, les gens commencent à avoir les habitudes des parisiens (toujours pressés, individualistes...), la pollution est de plus en plus présente et l'insécurité commence à augmenter... Passé 18h30, il devient très difficile de trouver du pain. Ce que j'aime à Lyon : Les monuments, les restaurants, toutes les festivités, la campagne très proche, la tête d'or, le dynamisme de la municipalité, l'effort de construction de logements, la propreté des rues... Ce que je n'aime pas à Lyon : Une grande ville avec des habitudes de petite, des embouteillages omniprésents, le manque de communication sur les petites manifestations (il faut connaître les réseaux de diffusion).
Ce que j'aime à Lyon : Le vieux Lyon, la rue de la République, son métro important pour une ville de cette taille. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais bien trop froids.
-
Lugdunum, je t'aime : Lyon, surtout nocturne, est une cité féerique. Comment rester insensible à son charme ? Traversée par le Rhône impérial et la Saone buissonnière, elle berce notre imagination... Ce que j'aime à Lyon : Son histoire, son évolution au fil du temps, son regard toujours tourné vers un Ailleurs... Son avenir, sans aucun doute, prometteur... Sa lumière transcendante, ville impériale dans toute sa splendeur. Ce que je n'aime pas à Lyon : Cette ville, telle le phénix, retrouvera sa gloire passée...
Pour le peu de moment resté sur Lyon : Pour le court moment resté sur Lyon, c'est une ville qui m'a quand même éblouie comme une étoile au coin des yeux. Ce que j'aime à Lyon : J'aime la luminosité des rues, les magasins et autres commerçants divers, les parcs naturels de la ville, je suis sûr qu'il y a plein d'autres choses encore mais je n'ai eu que trop peu de temps pour tout visiter.
Lyon perd de son attrait : Lyon est une ville de plus en plus sale, polluée, bruyante. Ce que j'aime à Lyon : Ma ville pour ce qu'elle a toujours été : "Lyon". Ce que je n'aime pas à Lyon : L'environnement, la qualité de vie qui se dégrade. Le non respect des autres dans les rues, le métro, les bus. Les tags sur les murs, les rues qui deviennent des urinoirs....
Première visite à Lyon : Je ne connaissais de Lyon que le tunnel de Fourvière pour l'avoir pratiqué de nombreuses fois. Donc premier séjour pour la fete des lumières. Nous avons adoré. Ce que j'aime à Lyon : La beauté du Centre ville : la presqu'île, sa richesse architecturale, la colline de Fourvière qui donne du relief à la ville , les musées très intéressants, des magasins bien achalandés, d'excellents restaurants, un temps clément et la proximité relative de la montagne et de la mer ... Ce que je n'aime pas à Lyon : En voiture, c'est l'apocalypse. Le plein d'essence dans une station service qui venait de se faire braquer nous rappelle que Lyon est une grande ville avec ses inconvénients quoique pendant mon séjour je n'ai pas ressenti d'insécurité
Lyon peut mieux faire : Lyon a des atouts géographiques, humains. C'est une belle ville. Mais, comme toutes les grandes cités, les inégalités se font ressentir (ex. : le logement très cher dans le centre et certaines banlieues). Ce que j'aime à Lyon : Son emplacement, son architecture. Son visage de ville de province mais aussi de ville internationale. Sa population, qui, lorsqu'elle est connue, a des qualités humaines indéniables (générosité, fidélité...). Ce que je n'aime pas à Lyon : La saleté des rues, les incivilités, les grèves de transport à répétition.
LYON J'AIME ! : Je n'y suis pas née mais j'y vis depuis si longtemps... je la connais par coeur ! J'aime la faire découvrir à mes amis ! et je dois avouer à chaque fois ils sont emballés ! Leur cri du coeur : LYON  est une ville gaie très aérée... ils sont étonnés aussi par tous les espaces verts... nos parcs et jardins, etc... Bref je suis amoureuse de ma ville et intarissable sur tout ce qu'elle nous offre. Ce que j'aime à Lyon : Une ville très bien faite - harmonieuse et riche en découvertes - Il faut savoir la regarder... Ce que je n'aime pas à Lyon : Dommage effectivement... je rejoins certaines personnes dans ce sens : elle n'est pas toujours très propre (mais à qui la faute... un manque d'incivilité sans doute de gens qui ne respectent rien...).
Poser ses valises à Lyon : Après avoir déménager douze fois pour raisons professionnelles à travers la France, j'ai posé mes valises à Lyon. Ce que j'aime à Lyon : La beauté de la ville, la multiplicité des quartiers qui ont chacun leur diversité et leur charme, mais il faut savoir les découvrir en les parcourant à pied. Comment ne pas aimer la lumière matinale ou crépusculaire sur la Saône ou le Rhône, la mise en valeur de l'éclairage des monuments. Lyon à 2 h de Paris, de la montagne et de la mer, un aéroport à proximité du centre sans avoir à payer une fortune pour y accéder avec des vols pour pratiquement toutes les destinations. Tous les commerces à portée de main et peu d'embouteillages, avez-vous vécu à Paris ? Tous les spectacles parisiens qui passent parfois avant la capitale. Les Lyonnais ne sont pas froids, quand on arrive dans une ville ils faut savoir aller vers les autres pour s'intégrer et faire les premiers pas. Ce que je n'aime pas à Lyon : La saleté des trottoirs à chien, les graffitis, les odeurs du couloir de la chimie, les grèves à répétition de TCL, certains endroits en pleine ville peu sécurisés (arrêt du Tram à la Guillotière).
-
La qualité de vie à Lyon : C'est génial... je ne changerai pas. Ce que j'aime à Lyon : Les animations : 8 décembre, la fête de la musique... la biennale de la danse, tous les loisirs possibles, proche de la mer et de la montagne... Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution et la circulation.
La deuxième agglomération de France : C'est ma ville, et même après en avoir vu bien d'autre dans le monde, c'est sans doute une dans laquelle je resterais le plus volontiers. Deuxième agglomération de France, Lyon a pratiquement tout et est une vraie métropole internationale. Ni trop grande, ni trop petite, et en plus idéalement située, c'est un vrai régal. Ce que j'aime à Lyon : La beauté de la ville, la dimension européenne, le nombre important de services, son activité économique importante, le cadre de vie. Mais aussi ses transports en commun, propres, efficaces et modernes. Sa proximité avec les Alpes et la mer, et est situé dans l'une des plus belles Région d'Europe. De plus, c'est la capitale de la plus puissante Région de France après l'Ile de France. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution, mais par dessus tout la circulation et le stationnement. On a vraiment l'impression que c'est de pire en pire et que tout est fait pour importuner les automobilistes ! L'insécurité à certaines heures, et ce même en plein Lyon. Pas de transports urbains ferroviaires vers la banlieue type RER. C'est en projet parait il, mais qu'est ce que c'est lent... Son statut de deuxième ville de France pas assez mise en avant par des dirigeants qui donnent l'impression de s'endormir sur leurs lauriers.
Lyon, ville lumière : Ville sympathique à taille humaine, localisation géographique idéale et ville très agréable à vivre. Ce que j'aime à Lyon : Espaces verts, beauté de la ville à taille humaine, bien située et très belle architecture. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le football.
Lyon n'est plus : On a tous inconsciemment tendance à classer les villes en fonction de leur population (moi le premier). Et ce critère joue en défaveur des villes françaises (hormis Paris évidemment), ce qui explique peut-être nos complexes. Ce que je n'aime pas à Lyon : Lyon n'est plus, le chauvinisme exacerbé et la superficialité des rapports qui s'installent de plus en plus, c'est vraiment dommage pour cette ville qui était autrefois vraiment agréable.
Ville ombre et lumière : La ville part son architecture et son développement donne aux habitants un cadre de vie à la hauteur de sa réputation. Même si nous pouvons mettre un bémol par rapport à la sécurité. Ce que j'aime à Lyon : Son centre ville, son architecture et le Parc de la tête d'or. Avec le ré-aménagement des quais qui devrait encore embellir la ville. Ainsi que ses animations (8 décembre).
Lyon, ville internationale : Lyon agréable grande ville française de près de 470.000 habitants en 2006. Pourtant l'image de Lyon recule tout doucement mais sa vraie remonté est prévue vers 2010. Lorsque Lyon aura son musée des Confluences en 2008 avec tout son quartier réaménagé, sa nouvelle ligne de tram, ses trolleybus dernier crie, son extension du réseau de métro, etc. Mais il reste beaucoup encore, Lyon devrait être candidate au J.O., candidate à une Exposition Universelle. Lyon devrait aussi fusionner avec Villeurbanne afin de lui donner un poids de 630.000 habitants vers 2015 et ainsi Lyon ne serait plus en concurrence avec Toulouse qui risque de la dépasser vers 2015 sinon. Lyon manque surtout d'une rocade Ouest Limonest-Givors. Par contre je note que Lyon est candidate au titre de Capitale Européenne de la Culture espérons qu'elle gagne le titre car entre nous c'est Lyon la plus méritante. Ce que j'aime à Lyon : Le métro, le tramway, l'architecture, le parc de la Tête d'Or, la Fourvière, ses trompes l'oeil. Ce que je n'aime pas à Lyon : La circulation, le manque de stationnement, la pollution.
Lyon, c'est bien mais... : Mon avis sur la ville de Lyon est mesuré. Cette ville est assez agréable dans l'ensemble, la presqu'île, la Croix Rousse, Saint Jean sont des quartiers très jolis où il fait bon de se promener. Le réseau de transport en commun est vraiment performant. Le problème de Lyon c'est que rien n'y est exceptionnel à part les lumières la nuit. Je dirai qu'il s'agit d'une ville européenne quelconque. Son dynamisme actuel pourrait tout de même lui permettre de passer à l'échelon supérieure. Connaissant bien Toulouse, je pense malheureusement que cette dernière va plus de l'avant car moins focalisée sur elle même. Les Lyonnais ont tendance à trop se satisfaire de ce qu'ils ont sans chercher à faire plus. Non, Lyon n'est pas une grande métropole européenne et c'est dommage car elle en a le potentiel. Ce que j'aime à Lyon : Les transports en commun, la presqu'île, la Croix Rousse, la politique d'éclairage (Lyon est vraiment belle la nuit !), les "vélov's". Ce que je n'aime pas à Lyon : A part le centre de Lyon, c'est le néant autour. Le prix de l'immobilier, l'état d'esprit des lyonnais fait de condescendance, d'autosatisfaction perpétuelle et de froideur.
Lyon : Une ville malheureusement oubliée des gens qui descendent vers le sud. Ce que j'aime à Lyon : Sa gastronomie conviviale. Ses lumières ainsi que ses jolies places et ses collines qui l'entourent. Ce que je n'aime pas à Lyon : Sa pollution. Son chauvinisme régional. Sa banlieue dangereuse et triste.
Ma ville de coeur ! : C'est la ville où j'ai fait mes études, j'y ai vécu mes plus belles années donc c'est dur d'être objectif ! Mais c'est une ville dont la taille me convient, suffisamment grande pour ne pas s'y ennuyer mais sans atteindre le gigantisme de Paris ! J'y retourne si j'en ai l'opportunité ! Ce que j'aime à Lyon : Le parc de la tête d'or, le réseau de transports en commun, le quartier Saint-Jean, les traboules, la gastronomie ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Les quais dont on ne peut pas profiter (mais les travaux sont en cours !), le coût de l'immobilier.
Ma chère ville : Lyon est ma ville natale, la ville des lumières, splendide. Elle offre un bon cadre et niveau de vie . Ce que j'aime à Lyon : Tout : les gens, le patrimoine, le parc, les bouchons lyonnais, la proximité des Alpes et du Sud (à deux heures du ski et trois heures de la plage), les transports en commun d'excellente qualité avec une bonne desserte. Enfin, je n'oublie pas la gastronomie. Lyon est la capitale de la gastronomie ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Pas grand chose excepté la circulation dans le centre ville et les prix de l'immobilier .
Ce que j'aime à Lyon : Une ville d'envergure moyenne sur le plan européen en concurrence avec Genève, Lausanne et Turin. Son réseau de transport relativement important pour la taille de cette ville. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais en général froids et pas sympathiques du tout. Pas ou très peu d'animations et d'activités.
Lyon, belle et dynamique : C'est une formidable capitale pour la région Rhône-Alpes. C'est, de loin, la ville la plus dynamique de province. Ce que j'aime à Lyon : Une riche et belle architecture, la gastronomie, la jeunesse et les transports en commun. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le prix de l'immobilier.
Lyon, carrefour européen : Lyon est très dynamique économiquement et connaît l'une des plus grandes attractions économiques en Europe. Ce que j'aime à Lyon : L'Olympique Lyonnais, les vélo'V, la proximité des montagnes et de la mer. A l'image du club de foot, Lyon est réellement tournée vers l'Europe. Ce que je n'aime pas à Lyon : Lyon est une ville un peu froide quand on ne la connaît pas. Il faut un certain temps pour s'intégrer.
Lyon en progrès : La fermeture des commerces le dimanche, notamment les restaurants. Le dimanche : Lyon est une ville morte !
Une ville trop bourgeoise : J'ai pas mal de famille là-bas et j'y ai vécu de temps en temps, au gré de mes déménagements. C'est une grande ville mais qui assume mal sa perte de première ville de  France du temps des Gaulois. Une ville très ennuyeuse où on ne croise personne le soir après 21 h, rue Victor Hugo. Ce que j'aime à Lyon : Le passé historique, les quais de Saône (on se croirait un peu en Italie mais avec la vitalité et la joie de vivre en moins). Ce que je n'aime pas à Lyon : La tristesse des Lyonnais, leur suffisance et leur esprit "petits bourgeois". Il faudrait mixer cette ville avec la banlieue (Pierre Bénite, Vénissieux) pour en faire une ville enfin vivante. C'est une peu vrai pour toutes les grandes villes de province mais c'est beaucoup plus net pour Lyon.
Ma ville : On pourra toujours me dire non objectif mais je suis née ici et j'ai toujours trouvé Lyon plutôt comme une ville très bien, une grande ville nationale à échelle humaine. Ce que j'aime à Lyon : Son étendu et les espaces verts autour et au centre. Ce que je n'aime pas à Lyon : L'insécurité de certains lieux.
Lyon : Lyon est une ville qui possède certains atouts mais qui n'a rien à voir avec une métropole de dimension internationale comme certains aiment à nous le faire croire. Cela est particulièrement navrant sur le plan culturel où les expositions à connotation artistique sont médiocres ou inexistantes bien que quelques progrès aient été réalisés à ce sujet l'année dernière. Ce que j'aime à Lyon : Un bon réseau de transports en commun avec des offres intéressantes, la rue de la République sur sa partie piétonne, les prix de l'immobilier somme toute encore raisonnables, le panel des magasins de qualité. La relative proximité des Alpes, la présence du TGV et d'un aéroport de dimension conséquente. Ce que je n'aime pas à Lyon : La vie culturelle qui pourrait être plus développée, le manque d'espaces piétons, les gens peu aimables et peu sympathiques, la vie nocturne peu lisible car beaucoup de lieux sont peu ouverts sur la rue.
-
Une grande ville du sud à dimension humaine : J'ai trouvé que Lyon était une ville pas très grande comparée à Paris, rien à voir même et j'avoues que j'ai été étonné sinon c'est une belle ville et aussi une ville avec beaucoup d'infrastructures. La ville est calme, tranquille et les gens simples et les avantages d'une grande ville sinon elle n?a pas l'envergure d'une grande ville internationale. Ce que j'aime à Lyon : C?est un petit Paris dans certains coins au niveau des immeubles qui donnent une impression d'une zone intra-muros mais sinon le centre ville pour moi se résume à l'île où se trouve l'hôtel de ville, la place Bellecour et plus au sud et la Pardieu, la gare, le centre commercial et le coin historique comme Fourvière sinon après je trouve que Villeurbanne dégage plus d'énergie enfin c'est plus populaire au niveau des gens. Ce que je n'aime pas à Lyon : J?ai pas de critique sur Lyon je ne sais pas si elle mérite vraiment d'être la capital du Rhône-Alpes j'ai déjà vue Grenoble et j'ai eu une bonne impression j'avais l'impression qu'elle était plus dynamique que Lyon mais je ne peux pas dire. Je trouve qu'en tout cas Lyon est une ville de passage c'est certain.
Ville peu accueillante : Une ville arrogante et froide qui ne mérite pas forcément son titre de deuxième ville française. Ce que j'aime à Lyon : La vieille ville, les collines, la cuisine, la proximité avec l'Italie, sa desserte TGV avec le reste de la France. Ce que je n'aime pas à Lyon : La froideur, l'arrogance et le peu d'ouverture d'esprit des Lyonnais, les grèves à répétition des transports, la qualité des logements, la vie nocturne pas très vivante. La ville est complètement morte le dimanche. Il y a aussi les bouchons à répétition, la pollution, les trains jamais à l'heure, le manque de transports en dehors des portes de Lyon.
Lyon notre capitale régionale : C'est de loin la ville la plus dynamique de province et Rhône-Alpes est une grande famille. Contrairement à d'autres capitales de région, Lyon partage avec ses petites soeurs voisines. Cette complémentarité fait la force de Rhône-Alpes. Ce que j'aime à Lyon : La ville est très belle et très bien située. Les Monts apportent beaucoup de charme. L'architecture est riche et variée. La capitale des Gaules est un haut lieu de la gastronomie française. Une des seules villes (Paris, métropole lilloise) de France à pouvoir accueillir de nombreux événements d'envergure internationale. A défaut d'être très chaleureux, les lyonnais sont très simples et authentiques. C'est une ville réellement cosmopolite. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les inconvénients que peuvent avoir les villes de même taille.
Lyon : Je regrette, moi qui suis une lyonnaise des pentes de la Croix-Rousse, élevée dans nos traditions locales, qu'au fil du temps, les idées des uns et des autres aient modifié notre ville et son état d'esprit, qu'on nous dise "froid" ou peu accueillant, c'est sans doute que vous n'êtes pas tombés sur de vrais lyonnais. Beaucoup de nos grands-parents ont été résistants ou ont aidés les réseaux pendant la seconde guerre mondiale. Il ne faut pas être froid pour cela. Pour mieux nous comprendre, je recommande à tous la lecture de "Calixte ou la vie Lyonnaise". Ce que j'aime à Lyon : Les berges de la Sâone, la lumière dorée de ses quais, son échelle humaine, son métro qui ne sent pas mauvais, Fourvière qui semble nous protéger pour l'éternité tout la haut sur sa colline, le vieux Lyon et ses escaliers à vis, les traboules de la Croix-Rousse, la "ficelle" de Fourvière. Ce que je n'aime pas à Lyon : La place des Terreaux, glaciale et glissante l'hiver, fournaise en été car tous les arbres ont été supprimés. La fontaine Bartoldi sur le côté ! La rue de la République et ses grands magasins qui se succèdent. Le "crayon" qui me semble anachronique dans le paysage. La cuisine qui se standardise. La bavette aux échalotes sans échalotes mais avec une sauce toute prête, le gratin dauphinois avec du gruyère. Les multiples embouteillages et l'engorgement chronique du tunnel de Fourvière. Les difficultés de stationnement en centre ville qui nuisent à la vie du petit commerce. La disparition du vocabulaire local haut en couleur.
Moyen : Une ville très moyenne, pas accueillante, une ville morte passé les 22h00, bref une ville assez banale quand on la connais bien. Ce que j'aime à Lyon : La grande rue de la République piétonnière. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais très hautains alors que Lyon est loin d'être resplendissante. Vous l'aurez compris à moins d'être lyonnais de souche, pour le reste cette ville est vraiment très triste.
Lyon : une ville d'avenir et agréable à vivre : Je trouve çà dommage que certains critiquent cette ville, peut être par jalousie ou par ignorance, car dire que c'est une ville morte après 22h, c'est ne rien connaître de la ville enfin c'est mon opinion, faut il encore se donner l'effort de chercher car niveau différence culturelle et richesse d'activité (concert, bar...) : il y a largement ce qu'il faut. Je dis çà peut être par chauvinisme mais aussi par comparaison à d'autres grandes villes françaises et mondiales où j'ai vécu durant plusieurs mois voir années (Paris, Londres, Vancouver...) Ce que j'aime à Lyon : Le confort de cette ville française : plus agréable que Paris en terme de qualité de vie et plus dynamique que les villes du sud en terme d'emploi. C'est pas pour rien que cette ville a été élue à plusieurs reprises la ville la plus agréable à vivre en France (Cf. enquête Le point magasine). Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution, le manque d'espace vert à l'intérieur de la ville.
Ma ville d'adoption : LYON : La belle ville qu'il faut apprendre à connaître. Ce que j'aime à Lyon : Tout, son passé, son présent, Elle avec ses qualités et ses défauts. Il faut prendre Lyon comme une femme... Ce que je n'aime pas à Lyon : Il faut du temps pour s'y adapter, pour se faire accepter, mais lorsque Lyon vous a pris elle vous garde, même lorsque vous partez, votre coeur y reste et vous faites tout pour y revenir.
Lyon, la belle endormie : Une belle ville avec un aéroport international, 3 universités d'excellence, un centre historique charmant, des arrondissements diversifiés, des quais du Rhône en cours d'organisation, une équipe de foot championne, des "bouchons" alléchants, une basilique avec une vue magnifique, un parc immense pour toute sorte d'activités... voilà Lyon, la grande ville à taille humaine qui s'endort sur ses lauriers et qui laisse de plus en plus d'avance à Paris, Marseille et Toulouse... Sera-t-elle capitale de la culture en 2010 ? Ce que j'aime à Lyon : La presqu'île de Lyon, ses boutiques, ses restaurants. La croix-rousse et ses pentes, Fourvière et cette vue imprenable sur la ville, ses beau-immeubles belle-époque, son métro encore propre, le parc de la tête d'or... Ce que je n'aime pas à Lyon : L'accès autoroutier sud, la conduite automobile des lyonnais qui déboîtent sans prévenir, qui se posent en double file, qui roulent trop lentement en ville, le manque de vie de quartier, le manque de chaleur des lyonnais, gens peu accueillants au premier abord...
Un cocon : C'est une ville de province, à taille humaine, plus aérée que Paris. Mais elle a la classe, les services, la joie de la capitale. C'est une ville où l'on se sent forcément bien. Une bulle dans laquelle on se sent presque invulnérable. Ce que j'aime à Lyon : Le Parc de la Tête d'Or (parfait pour les promenades), la place Bellecour (très romantique le soir), la rue de la République (grouille de magasins), les transports (ville bien desservie et transports jamais bondés), la rue Mercière (LA rue des restaurants chics et joyeux de la ville). Ce que je n'aime pas à Lyon : Certains quartiers mal fréquentés (Grange Blanche, Perrache, Mermoz, Vaise...), les travaux (Lyon est en plein explosion et chaque quartier a son lot de travaux).
Lyon superbe Ville : Ville très agréable, climat superbe toute l'année, une ville très naturelle... On s'y sent superbement bien, et puis... c'est la ville des champions de France ! Ce que j'aime à Lyon : La croix-rousse, Bellecour, Rue de la république (rue de la "Ré"), Quartier Gerland/Stade de Gerland, L'équipe de foot (OL), son réseau de transports en commun, sa taille (ni trop grande, ni trop petite) et surtout son placement géographique (à 2h de Paris, à 2h des Alpes, à 2h de la mer) ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Certains quartiers... (comme dans toutes les villes).
Lyon une ville superficielle et sans intérêt : Une ville sans identité, sans histoire, sans importance et sans intérêt aucun, une population décevante, froide, arrogante, qui semble jalouser la popularité des autres villes car entre Paris et Marseille, Lyon a vraiment du mal à trouver sa place. Ce que j'aime à Lyon : Les transports en commun.
Magnifique ! : Une ville à taille humaine, magnifique, et où la vie est trépidante ! Ce que j'aime à Lyon : Etre tous les jours éblouie par ma ville, et ce depuis plusieurs années, surtout la nuit ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Le bruit et la pollution de certains quartiers, mais de nombreux havres de paix !
Lyon : LA deuxième ville de France : Tout d'abord, je me sens tellement éprise de cette ville, qu'il me parait difficile de rester totalement objective. Par ailleurs, je tenais à préciser, suite à certains commentaires, qu'il me parait des plus ridicules de comparer Lyon à Paris, sachant que cette dernière joue seule dans sa division grâce à son identité de capitale. Pour autant, il me semble que la ville de Lyon n'a rien à envier à ses homologues de province, autant par sa beauté, son identité, son histoire, son patrimoine, sa région, son dynamisme et surtout son économie, secteur où elle détient fièrement la deuxième position. Ce qui n'est pas le cas d'une ville comme Marseille, où le désastre économique fait rage. Lyon a donc toute sa  place en seconde division après Paris, et force est de constater qu'elle s'y trouve seule avec les dauphines de sa région, et elle continuera à faire des efforts en ce sens, et cela en étant bien moins vantarde que certaines villes !
Une vie paisible en Ville : Je fréquente la Ville de Lyon depuis que je suis tout jeune, ma soeur y a fait ses études et mon frère pense y emménager... Moi je compte y faire mes études, et très certainement m'y installer. Le climat y est très bon, la ville est très propre, on se sent bien. Le logement est a des tarifs assez abordables en fonction des arrondissement, et la sécurité y est plutôt bonne. Niveau commerce, emplois c'est aussi une ville à privilégier. Ce que j'aime à Lyon : Dynamisme, Commerce, Cadre de vie, Réseau de Transport urbain, Réseau Routier, Emplois, Immobilier très convenable en qualité, Habitants sincères. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le manque de sécurité dans certains quartiers.
Lyon : C'est la ville d'une bonne partie de ma famille, alors comment être vraiment objectif ! Ce que j'aime à Lyon : Les vieux quartiers, les collines, les parcs, le métro, ses habitants, son aéroport, sa situation géographique (entre Paris et la Méditerranée, à deux pas de Grenoble et du Vercors)... Ce que je n'aime pas à Lyon : La mauvaise image que l'on nous donne de certaines banlieues.
Une ville à vivre : Une ville à vivre et à visiter. Ce que j'aime à Lyon : L'architecture, le parc, la vieille ville, les activités culturelles. Ce que je n'aime pas à Lyon : La mentalité des automobilistes. Les transports sont trop chers. Plus de pistes cyclables seraient les bienvenues, si les voitures ne stationnaient pas dessus lorsqu'elles sont en double file, bien sûr !!
J'aime vivre à Lyon : Lyon est belle, propre et dynamique. Ce que j'aime à Lyon : J'aime son histoire, sa beauté, sa mixité et le mélange des genres. La politique de la ville (rénovation, entretien du patrimoine, etc.). J'aime son aspect "petite ville" et sa richesse culturelle. Ce que je n'aime pas à Lyon : On ne peut plus y circuler ! J'aime pas tous ses sens interdits et ses places de stationnement payantes. L'air est de plus en plus pollué. Les transports en commun laissent à désirer.
Très bien pour une grande ville ! : Je préfère de loin les villes moyennes, mais Lyon où j'ai diverses attaches est sans conteste l'un des meilleurs choix pour habiter dans une grande ville, grâce à son dynamisme, sa qualité de vie, ses habitants... Rien à voir avec Marseille très sympa mais sinistrée ou Paris, tentaculaire et tristounette, avec des gens qui sont sur les dents dès que l'on s'éloigne des quartiers rupins... Ce que j'aime à Lyon : L'environnement amélioré ces dernières années, le Vieux Lyon, les 2 fleuves, la position géographique, la vie nocturne, la proximité du sud et des Alpes. Ce que je n'aime pas à Lyon : La circulation, la conduite "lyonnaise", la pollution parfois insoutenable, la banlieue pauvre trop souvent délaissée (mais cet abandon semble enrayé ces derniers temps)...
Vive Lyon : Lyonnaise, habitant à Jérusalem, je ne peux détacher mes yeux et mon coeur de ma ville natale et champion de France pour le 6ème fois, ça met du baume au coeur, à 4 000 km je m'intéresse plus à ce qui se passe à Lyon qu'à Jérusalem. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le climat.
Lyon 2000 ans d'histoire : Lyon, une ville où il fait bon vivre, riche en histoire vieille de 2000 ans, riche en culture avec sa fête des lumière en décembre dédiée à la Vierge Marie, riche de sa population d'origines diverses, et riche de dynamisme. Ce que j'aime à Lyon : Le Parc de la Tête d'Or, la Croix-Rousse et ses traboules, le Vieux Lyon et la Cathédrale Saint Jean, la Basilique de Fourvière, le musée des beaux arts (Palais Saint Pierre), les transports en communs et les vélo'V ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Le tunnel de Fourvière, la surdensité dans le centre commercial de la Part-Dieu, et la chèreté des produits vendus rue de la "Ré".
Une ville qui bouge : Lyon est une ville calme et dynamique. De grandes améliorations ont été faites ces dernières années comme de nouveaux parking souterrains, aménagement des berges du Rhône, une fête des lumière (le 8 décembre) de mieux en mieux chaque années... très agréable. Ce que j'aime à Lyon : C'est très agréable de se promener dans ces rues surtout le soir, le parc de la Tête D'Or est très beau, la facilité de transport avec les TCL, en haut de la colline de Fourvière la vue est imprenable sur la ville et le mont blanc s'il fait beau et qu'il n'y a pas trop de pollution, les monts du lyonnais à proximité, la fête des lumières et puis c'est une ville avec un très beau patrimoine : pour les touristes c'est super. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution est trop importante du fait de la proximité des usines (et des voitures).
Une ville morte : Si je devais donner une note, je dirais 12/20. Ce que j'aime à Lyon : Le réseau de métro qui est important pour une ville de cette taille et le vieux Lyon pour ses quelques rues pittoresques mais c'est vraiment tous. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais de souche ne sont pas très sympathiques et cette ville est tellement triste et calme, ça me donne le bourdon à moi qui ai vécu à Paris pendant 2 mois. J'ai hâte de déménager à Grenoble qui bien que plus petite me semble plus sympa, enfin ce n'est qu'un avis personnel. Les lyonnais s'extasient devant la fête des lumières le 8 décembre, cela me fait doucement rigoler, dans certaines grande capitales, c'est le 8 décembre tous les jours. Enfin la rive droite de Lyon, quelle horreur, quelle tristesse et surtout quel ennui, il n'y a rien du tout. Pour être franc, Lyon c'est juste le petit centre ville qui constitue la presqu'île et qui en plus est dépourvu d'avenue d'envergure et le vieux Lyon localisé rive gauche. On traverse Lyon à pied en 1 ou 2 heures et c'est assez décevant.
Une ville qui se cherche : Je tiens d'abord à preciser que j'ai vécu un an à Marseille (pour les études) et je pense que les lyonnais donnent l'impression de vouloir copier les MARSEILLAIS, il veulent s'inventer une fierté, une identité, une ferveur populaire et je trouve cela ridicule. Ce que je n'aime pas à Lyon : Je n'aime pas d'une part : la mentalité, Lyon est une ville peu intéressante à la base, peu attirante, mais lorsque l'on si aventure (par hasard) même si de toute évidence on ne s'attendait pas à des merveilles, on ne peut qu'être déçu. D'autre part les gens veulent se donner une image de supporter lyonnais, de ville de foot, mais Lyon n'est pas, n'a jamais été et ne sera jamais, une ville de foot, elle s'accroche tout simplement à ce statut car à l'heure actuelle il n'y a que cela qui puisse donner un minimum de reconnaissance à cette ville dont tout le monde se fou totalement. Pour finir et de manière tout à fait OBJECTIVE ET NEUTRE, je tiens à préciser que Lyon est à des années lumière de pouvoir rivaliser avec leur cousin de Marseille, car il semblerait que cette ville jalouse plus que les autres la ville de Marseille, qui de part son accent, son caractère, sa fierté, sa mentalité, son peuple, n'a de cesse de faire parler d'elle, pour faire reconnaitre sa ville, il faut des Zidane, des Pagnol, des Cantona, des Fernandel, etc. En bref, Lyon est une ville peu intéressante à la base et les lyonnais achèvent leur propre ville d'eux même de part leur mentalité et leur manière. Je tiens tout de même à m'excuser auprès des lyonnais qui ne se reconnaîtrons pas à travers mes écrits mais c'est tout de même ce que je pense et je ne tiens pas à faire de généralité. Et si mes propos sont très rudes c'est pour que les lyonnais qui lisent ce message puissent se rendre compte de leurs défauts et puissent évoluer de manière constructive.
Lyon, mon amour : Peut-être ne suis-je pas très objective en tant que lyonnaise pure et dure, mais bon, j'adore cette ville dont je ne partirais pour rien au monde. Bon d'accord, nous n'avons pas la Tour Eiffel ni le Louvre, mais Lyon devient de plus en plus touristique et c'est une bonne chose. De plus, je trouve les lyonnais sympathiques (lorsqu'on les compare par exemple aux parisiens). Nous avons les avantages d'une grande ville sans les inconvénients de la capitale. Il y fait vraiment bon vivre. Et puis si la beauté de Lyon n'est pas reconnu par les autres et bien tant pis pour eux ! Ce que j'aime à Lyon : Les gens, les Velo'V, les quais, les berges, les parcs, la proximité de la montagne et de la mer, le climat.
Triste : Quand on lis l'article précédent laissant entendre que Lyon est à proximité de la mer, on comprend mieux pourquoi les Lyonnais ne sont pas très appréciés. Si Lyon est à proximité de la mer, alors les 3/4 des villes françaises sont à proximité de la mer. Pour info, Lyon est à 350 km de la mer.
.... : Je pense que Lyon n'est pas une ville attirante. Ce que j'aime à Lyon : La ville est bien mais je pense que Paris et Marseille ont fixé la barre très haut. Trop haute pour Lyon qui ne peut finalement pas rivaliser avec Paris qui a des années d'avance sur toute les autres villes de France et qui fait vraiment classe à part et Marseille dont le potentiel est exceptionnel à tout point de vue et qui n'est pas exploité du tout mais qui malgré cela écrase Lyon. Ce que je n'aime pas à Lyon : Lyon n'est pas nulle mais comparée aux 2 autres... Celle du nord n'a pas un climat exceptionnel mais reste à tout point de vue une ville très avancée. Au sud il y a Marseille qui n'a rien à envier à Lyon mais où il y a pas mal à faire et qui bénéficie d'un site et d'un patrimoine exceptionnel. Il y a la mer et les plages, les calanques qui sont immenses, magnifiques et où l'on peut partir en randonné à 8h le matin et rentrer à 8h le soir sans avoir tout visité, un patrimoine exceptionnel, une ville de plus de 2600 ans, la plus vieille en France. Lyon n'est pas nulle mais comment cette ville peut-elle rivaliser... Ceux qui veulent une grande ville au soleil iront à Marseille et ceux qui veulent une grande ville pour travailler et gagner de l'argent iront à Paris et les plus malins passent la semaine à Paris et le week end à Marseille. Mais dans tout ça Lyon n'a pas sa place. Il ne faut pas que Lyon cherche à concurrencer des villes qui lui sont hors de portée.
Suis-je en train de rêver ? : Une ville jeune, dynamique, reconnue et appréciée. La seule en France à sortir du lot, après Paris. Ce que j'aime à Lyon : Lyon est une ville dynamique, c'est incontestable : il s'y passe toujours quelque chose, de la musique, du théâtre, du sport, de la culture. Sur certains points, Lyon est même en mesure de faire la morale à sa grande soeur parisienne. Je pense notamment à la place du vélo ou ses artistes. Bien sûr, Lyon n'est pas Paris, mais elle est authentique et chaleureuse. Les opportunités y sont bien plus nombreuses qu'à Marseille, cette dernière ne faisant définitivement pas le poids. Ce que je n'aime pas à Lyon : Certains quartiers un peu sales. La banlieue n'est pas toujours très jolie, mais bon.
Lyon : Un petit commentaire pour mettre tout le monde d'accord. Certes Lyon n'est pas Paris mais il est stupide de vouloir les comparer (Paris est hors concours de toute façon), c'est comme si l'on voulait comparer par exemple Limoges ou Bourges à Lyon. Quant à la rivalité qu'entretiennent les 3 villes millionnaires que sont Lille, Lyon et Marseille, je pense que chacune d'entre elles ont des caractéristiques qui lui sont propres et sont complémentaires dans le vaste paysage français, après à chacun de voir midi à sa porte. Alors avec toute neutralité et objectivité, je dirais ceci : Lyon qu'on le veuille ou non fait partie des 3 villes, hors Paris bien sûr, qui est des plus animées avec Lille et Toulouse (expo, sortie, ville vivante le soir, etc) parce qu'elle jouit du plus important réseau de métro en Province et est la plus dynamique sur le plan économique en Province. Lille parce qu'elle est la plus grande agglomération de Province avec 1,7 millions d'habitants devant Lyon (1,4 millions), parce qu'elle est le 2ème pôle économique de Province après Lyon, parce qu'elle est dans le trio de tête pour les villes les plus animées avec Lyon et Toulouse. Enfin Marseille (il lui reste quelque miettes qui sont une bien bonne compensation) pour le cadre idyllique que l'on peut y trouver aux alentours (calanques de Marseille, etc), le soleil et le caractère nonchalant de la cité phocéenne. Ce que j'aime à Lyon : Le vieux Lyon, les 4 lignes de métro, la rue de la République, mais Lyon ça n'est pas que ça et heureusement. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution, Lyon est dans une cuvette, ce qui favorise la pollution et le mauvais temps pire qu'à Tours, c'est vous dire les surprises.
Lyon : merveilleuse et ridicule : Comme Gabriel du précédent commentaire, je suis de Tours. Mais j'habite Lyon depuis 18 ans. C'est une ville qui vaut mieux et de loin que l'image qu'on lui colle. Mais en France, on aime à rester sur des préjugés négatifs. Car il suffit de s'y rendre ne serait-ce qu'une journée pour constater que c'est une superbe ville. De plus, c'est une ville beaucoup moins fermée qu'on ne le dit. Moins que d'autres villes bourgeoises de tailles inférieures qui sont légions dans mon Ouest natal. Ici, les efforts paient : il y a plus de boulot qu'ailleurs, des gens qui ont envie d'entreprendre des choses, ont de vraies ambitions... Ce que j'aime à Lyon : L'architecture, son histoire, la diversité de ses quartiers, la majesté de la Presqu'île, le pittoresque de la Croix-Rousse, la beauté florentine de ses vieux quartiers, ses murs ocres, ses murs peints, son côté frondeur... et son bassin de l'emploi. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le gigantesque ghetto qui enserre la ville à l'Est. Beaucoup sont fiers de leur ville (il y a matière) pour des raisons ridicules : la 2ème place démographique après Paris, une mini Tour Eiffel plantée sur une colline, les résultats de L'OL... et s'octroient des titres de meilleur en ceci ou en cela de façon farfelue. C'est le mauvais côté des Lyonnais : des grenouilles qui veulent se faire aussi grosses que le boeuf. Ça c'est dommage, et parfois pesant.
Avis d'une p'tite lyonnaise : Les lyonnais ne sont pas tous des footeux, les lyonnais ne pensent pas tous à copier l'image que renvoie Marseille, les lyonnais ne sont pas tous antipathiques... Pourquoi autant de préjugés ? Je trouve ça un peu bête de juger une population de cette façon. Comme la plupart d'entre vous, les lyonnais aiment leur ville natale, je pense que c'est normal d'être attaché a un tel endroit, mais ce n'est pas pour autant que les lyonnais pensent que leur ville est la meilleure ville française. Et a quoi bon débattre sur ce sujet ? Chaque ville a son histoire, son architecture, son dynamisme, ses banlieues (plus ou moins jolies) et même sa population. Oui, peut être que certains lyonnais vous ont paru bêtes, mais ils ne le sont pas tous ! Réfléchissez donc un peu avant de faire des généralités. Je comprend que l'on puisse trouver que Lyon est moche, la beauté est relative après tout, mais pour ce qui est de juger les lyonnais en tant que tel, je ne trouve pas ça vraiment malin... Ce que j'aime à Lyon : Le vieux Lyon, les pentes de la Croix Rousse, les parcs, les monts du lyonnais, la vie nocturne (qui existe...).
TRES BIEN... un certain charme : Lyon est une ville très agréable, dynamique, proche des Alpes et à 3 heures seulement de la mer. Je suis né à Marseille, je suis installé dans le 3ème à Lyon depuis 1 an et c'est une ville qui possède un charme fou. Ce que j'aime à Lyon : La proximité des Alpes, dynamisme, le 8 décembre (ou j'invite tous ceux qui critiquent Lyon), bonne desserte des transports en commun, bouchon lyonnais, le Parc véritable bouffée d'oxygène en pleine ville, qualité des infrastructures, centre commercial géant, la place Bellecour et la rue de la République. Ce que je n'aime pas à Lyon : Peu de choses hormis la pollution, les lyonnais froids au premier abord mais qui se révèlent finalement assez sympathiques. Et surtout le seul bémol c'est la Méditerranée qui me manque !!!
Déçue par cette belle ville : Lyon est une très belle ville comme il a souvent été dit avec des quartiers charmants (Croix Rousse, vieux Lyon parc de la Tête d'Or). Beaucoup de "vilains petits coins" de la ville ont été pas mal relookés. Mais alors, je ne suis pas d'accord avec ceux qui aiment la presqu'ile (à part la rue Mercière), la rue de la République et la rue Victor Hugo, cette dernière soi-disant piétonnière alors qu'il y circulent constamment des véhicules, deviennent petit à petit impersonnelles, les magasins sont minables sans parler des jolis bars d'antans remplacés par des fast-foods. Ce que j'aime à Lyon : Petit à petit : l'amélioration esthétique des quartiers. Ce que je n'aime pas à Lyon : La rue de la République très sale et impersonnelle, la rue Victor Hugo très très sale et impersonnelle (il y a entre autre des bacs à fleurs sans terre, ni fleurs, remplis de détritus).
Lyon : Une belle ville... Un mini Paris à taille vivable... A 1/2 heure de la vraie campagne, à 2h du ski, 3h de la mer... Lyon la soit disante froide et bourgeoise s'avère une ville beaucoup plus "vraie" et "sincère"... Pas "open" aux premiers abords, il est vrai les lyonnais sont par la suite des gens forts chaleureux une fois que l'on a fait son trou.... Ce que j'aime à Lyon : L'OL, les restos, la Croix Rousse, les 2 fleuves, la rue Mercière, la situation géographique pour bouger, l'essor des vols au départ de Saint Exupery... Ce que je n'aime pas à Lyon : Les embouteillages, les banlieues chaudes.
Lyon, ma ville : Je n'ai pas pour habitude de répondre à ce genre de choses, mais quand je lis des inepties comme je viens de le lire par un Toulousain qui apparemment a le syndrome de Paris aigu et n?a absolument pas visité ma ville, j?ai envie de lui dire que Lyon a toujours été différente. C?est une ville avec sa personnalité, sa culture, riche, ses traditions, de tout temps, toute époque, elle s?est toujours démarquée par rapport notamment à Paris. Il faut prendre le temps de la comprendre, de l?analyser ! Encore heureux qu?elle ne soit pas Paris, elle est elle-même. Beaucoup de touristes tombent sous le charme chaque année et la préfère à Paris, la qualité de vie est bien meilleure pour un coût inférieur. Le Lyonnais n?est certes pas sociable mais on peut aimer sa discrétion. Ce que j'aime à Lyon : Son ambiance, son histoire, les fabuleux vestiges du XVIIIème siècle ou galloromain, ses Eglises, son passé, sa culture. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les abrutis qui ne la comprennent pas et feraient mieux de rester chez eux.
La politique de circulation : Quand on veut supprimer la circulation en ville, on fait des couloirs de bus, quand les gens mettront 20 min en bus et 40 en voiture les gens changeront leur façon de ce déplacer. Ce que j'aime à Lyon : J'aime beaucoup le parc de la tête d'or, vieux Lyon, fourvière, très jolie comme ville dans l'ensemble. Ce que je n'aime pas à Lyon : La politique de circulation, un vrai massacre au niveau des voiries, regardez bien avant et après le pont pasteur, combien ça va nous coûter ? ET POUR QUEL RESULTAT ? Trouvez-vous normal de mettre 40 min pour faire Oullins Bellecour ? Idem pour OULLINS GERLAND...
Le mini Paris : Lyon est une très belle ville, un mini Paris qui regroupe tout ce dont on demande à une ville sans tous ses inconvénients (si l'on fait abstraction de la pollution). On y trouve une gastronomie variée, des endroits qui le sont également, cette ville bénéficie en plus de deux fleuves qui aèrent la ville. Ce que j'aime à Lyon : Les fleuves, les traboules, le vieux Lyon et ses bouchons (restaurants), ses spécialités, la personnalité de ses habitants, l'aménagement de parcs assez fréquent notons également le Parc de la Tête d'Or qui a été ré-emménagé récemment. De plus, de nombreux sites proposent des vues splendides de la ville. Ce que je n'aime pas à Lyon : Bien sûr, il y a la pollution. C'est une grande ville donc il ne faut pas craindre le bruit mais elle reste dynamique et c'est super sympa de pouvoir sortir à toute heure de la nuit en centre ville et croiser encore du monde !
Une ville pas à la hauteur : Une ville qui se prétend "seconde ville de France" mais qui en est bien loin. Elle manque de caractère et d'identité. Ce que j'aime à Lyon : Fourvière, les Brotteaux et l'Olympique Lyonnais. Ce que je n'aime pas à Lyon : La circulation et les transports sont calamiteux !!! L'aéroport n'offre finalement que peu de liaisons et quant à la politique culturelle et l'animation de la ville, elles sont indignes de la deuxième ville française. Vraiment, il y a un monde entre Paris et le reste de la France et Lyon en est l'illustration même. Marseille en comparaison, malgré ses nombreux défaut, s'individualise beaucoup plus nettement.
Lyon : Je tenais à mon tour à faire quelques mises au point. Je suis tout à fait d'accord avec Lace sur le ridicule de comparer Lyon avec Paris, pour toutes les raisons qu'il a très bien évoquées. Je ne reviendrai donc pas dessus. Néanmoins, suite à la comparaison lancée entre Lyon et Marseille par notre ami valençois, je tenais à préciser quelques petites choses qui me semblent, à mon avis en tous cas, importantes. Lorsque l'on cite pour défense de Marseille des personnages célèbres tels que Pagnol, Zidane, Fernandel, etc. Il me parait à mon sens plus judicieux et franc de citer Rabelais, les frères Lumières, Pivot, etc. pour Lyon, au lieu de dire que c'est une ville inintéressante. Aussi, je voudrais rétorquer à notre camarade toulousain, que certes Marseille bénéficie d'un lieu exceptionnel, bien qu?à mon sens voir le Mont Blanc de Fourvière n'est pas mal non plus, mais que cette arme marseillaise est à double tranchant. Marseille, s'étouffe, suffoque, elle a déjà délocalisé ses universités à Aix par manque de place... Bref il semblerait que Lyon soit la seule ville de province à avoir les moyens économiques et une situation géographique propice à un développement fulgurent. Pas moins d'une dizaine de projets de restructuration des banlieues, de création de nouvelles infrastructures, d'élargissement de la ville et du centre des affaires, de nouveaux musées et lieux de loisirs pour Lyon et le Grand Lyon dans les années à venir. Hallucinant ! Aucune ville n'est en pareille mutation. Lyon a déjà beaucoup d'atouts, qu'en sera t-il alors dans quelques temps ?... grandiose sans doute... Donc, non, Lyon n'a jamais prétendue avoir la seconde place, elle la possède et de façon légitime, et ce depuis des milliers d'années quand on sait qu'elle a malheureusement failli plusieurs fois à son statut de capitale des Gaules, puis de France. Quoi de plus logique, qu'aujourd'hui elle soit en seconde position, bras droit de Paris, je ne compte plus les succursales de grandes boites parisiennes qui viennent développer leur activité sur Lyon en premier lieu. Comme quoi, les Zidane et Cantona ne suffisent pas à rendre plus attractive une région pour les affaires qui dépassent le simple divertissement. Enfin, je comprends tout à fait les lyonnais qui mettent en avant leur proximité avec la montagne et la mer. Les réseaux ferroviaires à Lyon sont très bien développés et, on a vraiment un sentiment de proximité avec tout. Et puis, avouons le, une proximité avec des lieux de premier choix : la Méditerranée, les Alpes, la Provence... sans doute cela renforce t-il ce sentiment d'avoir tout à portée de mains...
Ville morte : Lyon, un mini Paris ? Alors un très mini mini mini Paris. Lyon n'est pas la 2ème ville de France, puisqu'il s'agit là de Marseille n'en déplaise aux Lyonnais, même Toulouse est pratiquement aussi peuplée que Lyon, c'est vous dire. Concernant les villes avec leur banlieue, la 2ème plus peuplée est Lille et non pas Lyon encore une fois. Bref, Lyon n'est numéro 2 de rien du tout. Quand au soit disant boom et évolution de la ville, mais il en est de même pour la majorité des grandes villes et je ne vois pas en quoi comme j'ai pu le lire Lyon est 1ère dans ce secteur, c'est complètement faux. Renseigniez vous concernant les projets urbain et vous verrez que Marseille, l'agglomération parisienne et Toulouse sont confrontés à de plus grande pression démographique et mutation urbaine. Enfin, il n'y a vraiment que les lyonnais pour dire que Lyon est à proximité de la mer, plus de 300 km, est ce cela la proximité ? J'allais oublier, Lyon n'a pas 2 fleuves comme j'ai pu le lire précédemment, pour la simple et bonne raison que la Saone n'est pas un fleuve mais un simple affluent. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les inconvénients d'une capitale sans les avantages.
C'est mieux Marseille quand même : Ce qui compte c'est de donner son avis et non pas de débattre car on a l'impression d'être sur un forum (moi aussi je vais débattre). Je connais Lyon et Marseille. Et je doit avouer que les Marseillais ne demandent rien à personne et quand je lis tous les commentaires, on parle plus de Marseille que de Lyon (on est pourtant sur la page Lyon). A chaque commentaire sur la ville de Lyon, on parle de Marseille. Allez sur la page Marseille personne ne parle de Lyon... Marseille a le chic de toujours faire parler d'elle et sans rien demander à personne. Et je pense que la vraie puissance d'une ville c'est ce pouvoir qu'elle a de faire parler d'elle ce qui n'est pas le cas de Lyon, Lille, Toulouse et compagnie... Car malgré tous ces défaut Marseille fait plus parler d'elle que n'importe quelle ville (même Paris). Ce que j'aime à Lyon : Lyon c'est cool mais on se lasse vite de cette ville. Ce que je n'aime pas à Lyon : Marseille c'est pas Lyon. Marseille on si attache même si l'on est pas marseillais même si il n'y a pas de travail même si il n'y a pas 4 lignes de métro. Marseille n'a besoin de rien pour séduire et ça ne s'explique pas il y a des gens que l'on aime pour leur caractère et non pour leur argent ni pour leur beauté. Lyon avec ses 4 lignes de métro, son économie et toute ses qualités c'est un peu comme une femme très jolie car très maquillée et très bien habillée mais qui sans tout ça ne vaut finalement pas grand chose (désolé amis lyonnais je vous respecte quand même beaucoup). Marseille c'est un peu comme cendrillon après les 12 coup de minuit elle est habillée comme une clocharde et pas maquiller mais cela n'enlève rien à son charme.
Lyon, capitale européenne de l'ennui en 2013 : Lyon, petite bourgade provinciale coincée entre deux ruisseaux, a l?ambition de devenir Capitale Européenne de l?ennui. Oui, toi aussi participe à cette opération ! Tapote sur ton petit clavier pour exprimer à quel point tu t?ennuies dans la sous-préfecture des Gaules ! Tu as fais le tour des charmes frelatés de Lyon ? Tu ne quittes plus ton poste de télévision que pour aller acheter ta baguette ? Tu bailles à t?en décrocher la mâchoire en lisant les pages culture de Lyon Magazine ?
La province quoi : Je suis né à Lyon, il y a 18 ans, et je n'en suis jamais parti. Pourtant, c'est pas l'envie qui me manque. Une belle ville ? Bof... Ce que je préfère ici c'est le quartier St Jean (le vieux Lyon) et maintenant les berges du Rhône, mais c'est vraiment tout. On perçoit trop la différence de qualité de vie entre les arrondissements... C'est dommage. J'ai l'impression qu'on mise gros sur les quartiers anciens et huppés comme les Cordeliers, le vieux Lyon, la Croix Rousse, Brotteaux Belges, et de manière plus générale la presqu'île, sans projeter de développer davantage des quartiers qui pourraient être autant attractifs comme Monchat, la Part Dieu, Monplaisir, le biopôle de Gerland. Ce que j'aime à Lyon : Le Vieux Lyon, le seul quartier à mon goût, qui ait une identité et une histoire, et aussi la Croix Rousse. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le manque d'ambition, la routine qui s'installe vite et la prétention de placer Lyon deuxième ville de France alors que l'agglomération est assez mal desservie (malgré des efforts naissants).
Lyon : N'exagérons rien ! Le commentaire précèdent fait dans la dérision, mais tout ceci se fonde sur une situation bien réelle... Lyon est une ville morte. Quelques Lyonnais chauvins nous chantent la grandeur de leur cité mais moi je dis que cette ville n'est pas à la hauteur. Car Lyon n'est pas seulement une ville morte, c'est une ville où le dynamisme économique n'est pas aussi important que dans certaines autres villes de France. Regardez Toulouse, une ville en pleine expansion ! Lille également, avec une position de carrefour exceptionnelle que Lyon n'a pas, c'est juste une étape entre Paris et Marseille. Ce que j'aime à Lyon : Fourvière est une petite perle, mais l'atout de cette ville c'est la proximité des Alpes et de la méditérrannée.
Lyon : Lyon est une grande ville à taille humaine comme peuvent l'être Lille et Marseille. Cependant je ne partage pas l'avis précédent de Jerome car Lyon a quand même une économie plus variée et plus importante que Toulouse car cette dernière connait un boom démographique mais pas économique. Concernant les succursales de boites parisiennes implantés à Lyon, même si elle sont sans doute importante, j'ajouterais un petit bémol car il en est de même pour bon nombre de villes qui sont reliées à Paris en TGV et relativement proche, Lille, Tours, Le Mans, Angers, désormais Reims qui est à 45 minutes de Paris avec l'entrée en service du TGV Est, et même Rouen et Orléans qui n'étant pas relié en TGV jouissent de leur grande proximité avec Paris. Lyon a la chance d'être la 2ème ville de France la mieux dotée sur le plan ferroviaire et c'est un sacré avantage, n'en déplaise aux raleurs. Concernant Lille, son principal avantage est d'être aux portes de Paris, Londres et de Bruxelles. Et pour ce qui est de Marseille, tous ça c'est du folklore, tous comme la sardine qui a bouché le port, mais la mer et le beau temps ne suffisent pas à faire une ville. Ce que j'aime à Lyon : Une ville très bien desservie en transport, la proximité avec les monts d'Auvergne et les Alpes et bien suûr la gastronomie, etc. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution et la chaleur l'été dans cette cuvette c'est infernale.
En réponse à tous ces gens mécontents et qui jugent notre ville comme un rien... : A Lyon, on dit souvent qu'on est près des montagnes et de la mer, c'est normal la mer est peut-être à 300 km d'ici ms avec le TGV on met qu'une heure, la montagne on la voit déjà quand on est à Lyon. C'est l'une des plus belles villes par son histoire, ainsi que la beauté de ses monuments... N'oubliez pas que Lyon est le site le plus vaste inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO !!! Je ne vois pas pourquoi certaines personnes disent le manque de moyen de transports dans notre ville : le réseau de bus, métro, tramway est le meilleur de France (prix du ticket d'or...). La nuit ce n?est pas ennuyant à Lyon, pourquoi l'appelle t-on ville lumière alors ? Il suffit de sortir la nuit en centre-ville pour voir le monde sur les terrasses, les touristes admirant les monuments mis en lumière ! Lyonnais ou pas lyonnais un conseil : vérifiez la ville avant de donner une image négative, il y a beaucoup de sites pour voir des photos de Lyon, allez les voir c'est magnifique. Ce que j'aime à Lyon : Quant à moi personnellement j'aime tout à Lyon : son histoire, ses monuments, sa gastronomie, ses habitants, ses manifestations, son rayonnement à l'international, ses fleuves, ses parcs, ses projets... c'est une ville vraiment "VILLE" Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution, oui mais c'est un truc qui ne se passe pas qu'à Lyon ! Comme le disent certains, c'est normal comme dans toutes les grandes villes... Nous sommes tous pollueurs en utilisant notre voiture...
Lyon la belle : Je ne comprends pas les gens venus d'ailleurs qui critiquent notre ville... c'est vraiment navrant alors que tout ce qui se cache derrière tout ceci n'est vraiment pas cette impression : Lyon est souvent prisée par le tourisme pour son patrimoine exceptionnel qui font venir plus de 2 millions de touristes chaque année (8ème site de la France en nombre de visiteurs) et pour le tourisme d'affaire dans le quartier de la Part-Dieu, elle a été classée 1ère ville dans tous les domaines dans le magazine Le Point, sa situation géographique exceptionnelle et son dynamisme de n'importe quel domaine attire des personnes qui font augmenter la grande famille lyonnaise, alors les citiqueurs on ne trouve plus d'arguments, c'est facile de critiquer une ville, si vous le faites bien, pourquoi ne pas construire une ville semblable à Lyon ??? Ce que j'aime à Lyon : Quant à moi c'est tout Lyon que j'aime... une ville plein de charme, une qualité incomparable comparée aux autres villes (Paris c'est trop grand et largement plus polluée que Lyon, Marseille comporte très peu de monuments historiques...), son club de foot qui chaque année fait rayonner notre ville à l'international, la gastronomie est un art de maître à Lyon, ses parcs... Bref j'en passe car il y a beaucoup de choses à dire pour résumer Lyon est une ville à taille humaine où il fait bon vivre... Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution (mais c'est normal voyons c'est pas la peine de critiquer Lyon pour sa pollution aujourd'hui les problèmes de pollutions tels que les bouchons, qualité de l'air... se passe dans toutes les grandes villes...) d'ailleurs on est la 1ère ville où il y a un service de location de vélos urbains qui provoque un engouement de la part des lyonnais et c'est qui qui nous copient : eh bien les parisiens, les lillois et bientôt les marseillais...
Lyon... : En tant que Belges, nous avions il y a quelques années l'image du tunnel sous Fourvière. Et puis les Belges ont commencé à s'arrêter à Lyon, et depuis, on n'entend plus que des compliments sur cette ville ! Une vraie perle ! Et d'après les renseignements que j'ai pu glâner ça et là, c'est la ville qui est la plus dynamique économiquement après Paris et la quatrième en Europe ! N'en déplaise à ceux qui la considèrent comme capitale de l'ennui et qui viennent mettre ce genre de commentaire ou aux Toulousains frustrés et jaloux. Car oui, avec Paris, Lyon est la seule ville qui compte en France au niveau international. Ce que j'aime à Lyon : Son architecture superbe avec ses cours intérieures et ses traboules, le fait que chaque quartier soit si différent des autres, ses transports en communs (pour une ville plus petite que Bruxelles, les transports y sont mieux développés), sa cuisine, ses gens peu exubérants (ça tient sûrement de l'éducation)... Ce que je n'aime pas à Lyon : Gerland, un quartier étrange qu'il faudrait densifier au lieu de mettre ses grandes avenues.
Notre ville : Suite aux nombreux commentaires négatifs lus sur ce site, nous tenons à réagir en tant que Lyonnais : le cadre de vie est sympa, on s'y amuse en toute sécurité, la ville est propre, il y a des activités pour tous les goûts, il suffit de se renseigner. C'est quand même le temple de la gastronomie en France, et donc dans le monde. Que ceux qui ne s'y plaisent pas aillent vivre ailleurs. Nous sommes entre mer et montagne, et au centre de l'Europe. Alors stop aux détracteurs, comme partout il y a des problèmes, des choses qui ne sont pas parfaites, mais bon on est quand même bien à Lyon ! Ce que j'aime à Lyon : Les berges du Rhône toutes neuves, le Vieux Lyon...
Très bons et très mauvais points à Lyon : Lyon devient une ville bourgeoise... (Désolé pour ce "presque" pléonasme mais vous m'aurez compris). Ce que j'aime à Lyon : Efforts de rénovations, ville agréable à vivre, nombreux espaces verts, gastronomie en avant. Ce que je n'aime pas à Lyon : Manque de lieux festifs, de lieux pour que les jeunes se retrouvent dans la journée, prix de l'immobilier exorbitant, activités de plus en plus inaccessibles pour les revenus moyens (ciné...).
Bof : Une ville qui n'est pas à sa place, indigne de la prétendue "deuxième ville de France" d'ailleurs, la deuxième ville de France c'est Marseille, et le dynamisme dans cette ville est beaucoup plus important qu'à Lyon qui s'endort. Ce que j'aime à Lyon : Un point positif, les transports en commun sont plutôt développés et pratiques. Ce que je n'aime pas à Lyon : La ville est dans une cuvette polluée, on n'y respire pas.
Lyon la grenouille qui voudrait être aussi grosse que le boeuf : En réponse à Romain et David, tout d'abord Lyon n'est pas la ville lumière, puisque ce surnom est donné à Paris. Je connais suffisamment Lyon pour dire que Lyon est morte et ennuyeuse (surtout le soir). Secundo, Lyon ville touristique ? Que représente 2 millions de visiteurs comparé aux 30 millions de visiteurs de Paris ? Et pour finir Lyon n'est pas la 4ème ville économique d'Europe, c'est complètement absurde : Paris 1, Londres 2, Frankfurt 3, Milan 4, Bruxelles 5, Madrid 6, Zurich 7, Moscou 8, Amsterdam 9, Prague 10, Varsovie 11, Düsseldorf 12, Barcelone 13, Budapest 14, Stockholm 15, Istanbul 17, Genève 18, Rome 19, etc. J'ai pourtant mis les 19 premières de ce classement et Lyon n'y figure même pas, c'est vous dire, en réalité Lyon est la 29ème et pas la 4ème. Ce que je n'aime pas à Lyon : La sous-préfecture des Gaules où règne l'ennui et pourtant elle figure dans le top 3 des villes les plus polluées de France avec des loyers digne de la CAPITALE. Et bien sûr, la rive gauche de Lyon qui internationnalement connu fait plus penser à une petite banlieue ouvrière qu'à une véritable ville alors que c'est l'intra-muros.
Vous noyez le poisson... : Je trouve que l'on noie le poisson, j?entends que l'on critique Marseille. Et deux lignes après on dit que Lyon est bien car avec le TGV on est à 1h de la mer, si vous prenez le TGV pour aller à la mer c'est que vous prenez le train pour allez à Marseille, il ne faut donc pas critiquer Marseille puisqu'il semble que vous fréquentiez cette ville, alors n'allez pas dire que la sardine a bouché le port. De toute façon, si chez vous c'est si bien que ce que cela vous ne devriez pas avoir besoin d'aller ailleurs, car a en croire certains commentaires, il semblerait qu'il ne manque rien à Lyon. Ce que j'aime à Lyon : En fait, ce qu'il y a de bien à Lyon selon les lyonnais se sont les réseaux SNCF, la facilité à pourvoir se déplacer, en d'autres mots, à Lyon, il y a tout ce qu'il faut pour s'enfuir de cette ville et au plus vite via le TGV direction Marseille ou Paris. Et on s'ennuie trop vite à Lyon. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais ne cessent de se justifier et veulent à tout prix imposer leur ville, si la ville est aussi bien que cela gardez-en l'exclusivité !!! En lisant tous les commentaires, ma conclusion c'est que contrairement à Lyon, Marseille s'impose toute seule même les lyonnais ne peuvent s'empêcher de parler de Marseille, en voulant dénigrer Marseille vous lui donner plus d'importance qu'autre chose.
Lyon : C'est une belle ville avec de nombreuses visites à effectuer. Cette ville manque d'activité la nuit, cela est indéniable et il lui manque une salle de concert digne de ce nom. Ce que j'aime à Lyon : Transports en communs, qualité de vie, on est vite sorti de la ville, Beaujolais Forez à moins d'une heure, assez de verdure.  Ce que je n'aime pas à Lyon : C'est une ville assez bourgeoise où l'on préfère financer le théâtre et l'opéra, plutôt qu'un lieu de concert. Même si les anciens abattoirs ont été réhabilités, cela ne vaut pas un petit Zénith au niveau sonore. C'est la seule salle où peuvent passer des artistes assez connus. Or, le résultat est assez décevant, malgré le travail des artistes.
Lyon ville très sympa : Voilà, je vais essayer de mettre tout le monde d'accord. Pour ma part je suis Parisien et il m'arrive fréquemment de descendre sur Lyon. J'aime beaucoup Lyon, on y trouve une douceur de vivre, que l'on a perdu malheureusement à Paris, mais je stopperai là les comparaisons. Je voulais intervenir pour dire qu'il est tout à fait légitime de donner son opinion, mais qu'il est en revanche ridicule de débattre sur des faits établis. Que la Saône soit un affluent, une rivière ou un fleuve, cela change quoi? Lyon reste la seule ville de France traversée par deux bras d'eau. C'est un fait. Que Lyon soit la seconde ville économique, c'est mathématique, chiffré, donc c'est un fait aussi. Je confirme les propos de l'internaute qui a parlé de bras droit de Paris, en ce sens que c'est effectivement la manière dont les économistes perçoivent la chose. D'ailleurs, j'ai cru comprendre que Bill Gates compte donner de son argent à la ville de Lyon, pour qu'elle développe son pôle de compétitivité dans le numérique. De même que l'on arrête d'ennuyer les lyonnais avec leur situation géographique, elle est vraiment enviable lorsque l'on habite à Paris, et puis la proximité avec la mer n'est pas forcément le pont d'or pour tout le monde. Lyon est avant tout la porte des alpes et c'est pour ça aussi qu'on l'apprécie, la montagne arrive très vite. Que les lyonnais veuillent changer d'air de temps en temps, quoi de plus humain? Enfin, j'ai remarqué que ceux qui défendent avec le plus de ferveur Lyon ne sont généralement pas Lyonnais ; comme moi. Aussi je voudrais ajouter cette précision, qu'il est important lorsque l'on donne une opinion personnelle, de ne pas la faire passer pour une vérité absolue... sauf s'il s'agit encore de faits.
Lyon ou le manque d'ouverture : Je suis Lyonnais et j'ai beaucoup voyagé en France mais aussi à l'étranger. La seule chose importante qui manque à Lyon, c'est l'ouverture d'esprit que l'on peut ressentir dans les grandes métropoles européennes comme Barcelone, Londres ou Paris. On n'a pas l'impression que tout est possible à Lyon. On sent toujours une certaine réticence de la part des gens lorsqu'on innove, lorsqu'on met un peu de folie ou lorsqu'on sort de l'ordinaire. Les différences ne sont pas toujours acceptées ce qui fait de Lyon une ville beaucoup trop austère et fermée pour se vanter d'être une soi-disant une métropole internationale. Vous savez pour une personne française d'origine étrangère la vie en province est difficile. Seule Paris peut offrir de grosses opportunités et une relative tranquillité professionnelle et civile. Il y a également Marseille mais dans une moindre mesure, notamment en matière d'emploi. Je pense que c'est cette différence qui classe Lyon derrière ces deux villes et les autres grandes cités européennes. Ce que j'aime à Lyon : La beauté de la ville, le dynamisme économique, les infrastructures de transport. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le manque d'ouverture d'esprit. Les titres de noblesse que les lyonnais s'attribuent. Le manque d'animation pour une ville de cette envergure et qui souhaite avoir sa place dans le top 15 européen.
Rien à faire, en dehors du centre : Ville que je connais bien pour y avoir habité quelques années en tant qu'étudiant. En dehors de la presqu'île, il n'y a rien à faire, quasiment toutes les activités nocturnes sont regroupées autour d'un même lieu : la presqu'île ou les quais. Lyon c'est la ville sans grands complexes, pas d'infrastructures imposantes, un crayon marron qui surplombe la ville et qui n'est vraiment pas joli, les quartiers sont mal reliés entre eux, tout est centralisé vers la presqu'île ou la Part Dieu.
RebeLyon : Je voudrais répondre au commentaire précédent. Ce qui compte ce n'est pas la taille de la ville Chaque ville a ses atouts. Lyon est peut-être au centre de l'Europe car elle se situe au centre d'un noeud autoroutier ; mais Marseille est le deuxième port d'Europe après celui de Rotterdam qui est le plus grand du monde. Le port de Marseille est le premier port de la Méditerranée, une véritable plaque tournante, une ouverture sur l'Afrique et sur le monde. C'est un atout qui est non négligeable et qui est tellement important dans un pays que d'avoir un port aussi gigantesque que celui de Marseille doté de plateforme de dernière technologie. Un port étendu sur, excusé moi du peu,  20 km de côtes ; 20 km c'est la distance qu'il faut pour traverser Lyon. Qui plus est, Marseille est 4 à 5 fois plus grand que Lyon et deux fois plus peuplé. Question patrimoine, Marseille est la plus vielle ville de France. Le patrimoine est exceptionnel mais tout de même très mal exploité : Fort Saint-Jean, Fort Notre Dame, Fort Saint Nicolas, Château d'If, îles du Frioul, palais Longchamp, palais du Pharos, promenade de la corniche, cathédrale des reformés, cathédrale de la major, vielle chapelle et pour finir les calanques ; et malgré le fait que rien ne soit fait pour attirer les touristes, ceux-ci affluent par millions à Marseille. L'aéroport de Marseille offre largement plus de vols que celui de Lyon, même celui de Nice est plus important que celui de Lyon. Quand j?entends les Lyonais dire que leur ville est la deuxième ville de France... Il n'y a que les Lyonnais qui croient que Lyon est la deuxième ville de France. Lyon c'est les inconvénients d'une ville comme Marseille sans les avantages climatiques. Finalement les Marseillais sont beaucoup moins vantards que les Lyonnais est mérite largement le titre de deuxième ville de France, titre dont elle semble totalement se foutre car elle n'a pas besoin de cela. Ce que j'aime à Lyon : La ville marche comme il faut.Contrairement à Marseille, elle exploite judicieusement l'étendue de son potentiel. Ce que je n'aime pas à Lyon : Certains Lyonnais se prennent de rivalité avec d'autres villes.
Ce que je n'aime pas à Lyon : J'ai séjourné à Lyon 2 semaines et je peut vous dire qu'elle ne me manque pas mais vraiment pas du tout. Pour une ville qui se prétend être la seconde ville de France (ce qui n'est pas le cas), je l'ai trouvé moche et triste. Les gens y sont d'une froideur, et en plus il n'y a rien à faire ou si peu. Cette ville est sans intérêt et surtout très loin de la mer.
Une ville qui se meurt : Lyon se meurt encore d'avantage qu'il y à 4 ans. La Fnac rue de la république n'est plus ce qu'elle était. Je trouve que globalement des efforts ont été fait dans le domaine de la voirie et que les transports en commun fonctionnent plutôt bien. Mais à coté de cela, le centre ville est moins fréquenté et les activités à Lyon sont plutôt minces pour une ville de cette importance. Je ne sais pas si les gens quittent Lyon mais ce qui est sûr, c'est que Lille la dépasse et Toulouse la ratrappe.
Lyon : Je vous invite à venir faire votre marché à la Croix-Rousse, sur la colline qui surplombe le Rhône et la Saône : achetez des fromages de chèvre bio chez M. Collet. Allez boire un verre de mâcon sur une terrasse avec des amis pour y déguster les fromages. Petit resto sans prétention mais qui vous marquera, le "Bistrot du Boulevard" (sinon la Meunière dans le 2e pour des bonnes quenelles ou la cochonnaille lyonnaise). L'après-midi, louez un vélo-v (1? la carte puis gratuit la 1ère demi-heure) et descendez jusqu'à la place des Terreaux (revue par Buren) où les enfants jouent autour des fontaines d'eau. Pénétrez dans le jardin du Musée des Beaux-Arts, un havre de paix au milieu de la ville. Vous entendrez les ébats des moineaux ! Une visite au Musée des Beaux-Arts vous régalera de ses belles collections : Géricault, Picasso, Monet, Léger, Braque. Promenez-vous sur les bords du Rhône. Les berges viennent d'être aménagées : plus de voitures, des chemins au bord des péniches et des coquelicots. Le vieux Lyon a des coins très sympas aussi. Lyon est un excellent compromis entre les montagnes pour les balades et le ski, et la mer sans les bouchons de l'été. Ce que j'aime à Lyon : Les filles en été, les monuments à voir à chaque détour de ruelles, les collines de Fourvière et de la Croix-Rousse, le crieur public sur la place de la Croix-Rousse chaque dimanche matin, les gens en cravate et à vélo-v, le Parc de la tête d'or pour les pique-niques les soirs de semaines en roller avec les enfants... Ce que je n'aime pas à Lyon : Les crottes de chiens, les coups de klaxon des gens toujours pressés.
Réponse aux gens négatifs : A Lyon nous disons souvent qu'on est prêt de la mer : oui c'est peut-être à 300 km de là mais avec le TGV nous y sommes en une heure. La montagne n'est pas loin : derrière la colline de Fourvière il y a les monts du lyonnais ou bien les Monts d'Or. De plus, au sommet de la colline, par beau temps, on voit toute la chaîne des Alpes y compris le Mont Blanc. Beaucoup de personnes disent qu'il y a un manque d'activités nocturnes : ils se trompent. Lyon est la ville lumière (1ère ville à avoir mis en place un système d'éclairage nocturne pour les grands bâtiments, la fête des lumières, la fête de la musique aussi). En outre, derrière chaque ruelle se cachent des bars, restaurants, discothèques. La pollution, la pollution,... c'est normal on est dans une grande ville, et Lyon n'est pas la seule grande ville a être concernée. La municipalité de Lyon a mis en place le 1er système de locations de vélos urbains que d?autres villes copient aujourd?hui. Ce que j'aime à Lyon : Moi j'aime tout. J'étais Marseillais mais heureusement je suis parti de cette ville horrible qui est tout le contraire de Lyon : les monuments historiques, la richesse de ses musées, sa gastronomie renommée, sa proximité de la mer, des montagnes, ses habitants, ses nombreux espaces verts, la qualité du réseau de transport? Ce que je n'aime pas à Lyon : Le tunnel de Fourvière qui cache aux touristes une magnifique ville derrière les bouchons de voitures.
Que de critiques : Je rigole bien quand je lis des commentaires qui disent « j?étais à Lyon x semaines et je me suis embêté ». Lyon, comme son nom l?indique, est une bête sauvage, et je pense qu?elle s?apprivoise. Attention on ne peut pas comparer Lyon et Paris. Paris fait 105 km² alors que Lyon est deux fois plus petite, donc on ne peut pas trouver autant de lieux d?animation. Ensuite, Paris est la capitale et comme dans presque toutes les capitales du monde, une centralisation accrues des lieux de spectacles, de cultures et autres types de lieux de divertissement empêche toute autre ville de rivaliser. Je doute fort que les Stones hésitent longtemps entre jouer à Paris dans une salle à l?acoustique mauvaise où au « Zénith » (si celui-ci existait) de Dieppe au son irréprochable. Donc pour s?amuser à Lyon il faut connaître car il y a beaucoup de lieux d?amusement (les quais de Saône et ses nombreuses discothèques et after, la presqu'île et ses nombreux bars, les pentes de la Croix-Rousse, les quais du Rhône, qui maintenant sont d?une beauté tout à fait exceptionnelle et ses nombreuses péniches aux ambiances diverses). Alors oui, Lyon a des défauts. Le plus important dans une ville se sont les espaces verts car il vrai que Lyon est ville polluée et Feyzin non loin de là n?arrange rien, et là, Lyon est extrêmement bien « équipé » avec le parc de la tête d?or, le parc de Gerland, le Parc de Miribel-Jonage, Fourvière et son parc? car se ne sont pas les seuls. Bref pour être allé à Marseille, pour rien au monde je n?aimerais habiter dans cette ville sale, moche du fait des immeubles non entretenus, où la mairie n?a pas encore pris conscience de la vrai valeur esthétique de cette ville. Lyon est un véritable pôle économique européen du fait de sa situation géographie stratégique. Visiter cette ville et je vous assure que vous serez agréablement surpris, ne serait ce que pour ses multiples bouchons traditionnels à la cuisine savoureuse. Ce que j'aime à Lyon : J'aime cette douceur de vivre au fil des eaux ; la Saône est vraiment un fleuve romantique et la ville devrait vraiment faire quelque chose Ce que je n'aime pas à Lyon : Les crottes de chiens, les magasins qui ferment à 19 heures.
Lyon, seconde ville de France : Eh oui, malgré toutes les critiques, Lyon est bien la deuxième ville de France. En effet, la population de la ville a beau être plus faible que celle de Marseille, l'agglomération est nettement plus grande. Marseille à elle toute seule représente près de 70% de son agglomération. Autant dire que Marseille n'a pas vraiment d'agglomération. Toutes les villes alentours ont été indexées (Marseille est plus de 2 fois plus grand en superficie que Paris). Si les villes limitrophe de Lyon étaient elles aussi indexées, la ville serait comme Marseille. Le dynamisme de Lyon, et de sa banlieue (avec des villes comme Villeurbanne), est largement plus important que celui de Marseille et de sa petite agglomération. La pardieu, deuxième quartier d'affaires de France est toujours en expansion. Sans compter les infrastructures de taille (autoroute très développé, 3 gares TGV, réseau TER de l'agglomération très maillé), transports en commun très efficaces (4 lignes de métros, 3 de tramway) et deux lignes de tramway en construction, dont une expresse vers l'aéroport. Ce que j'aime à Lyon : Centre ville très grand (presqu?île), minis centres villes tout autour de la ville (grange blanche, lumière), croix rousse.... Centre d'affaires très important. Ville d'une beauté irréprochable (je viens de Toulouse et je suis fou de Lyon), animations toute l'année, bars, boîtes de nuit (malgré ce que les commentaires disent), concerts d'artistes internationaux (Rolling Stones, Justin Timberlake, Hootie and the Blowfish, Beyoncé, Marilyn Manson....), métro et tramway allant partout, infrastructure autoroutière très développée. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les marches dans le vieux Lyon, les sens interdits pour les voitures de partout, le tunnel de Fourvière et l'embranchement à l'autoroute du sud qui montre aux vacanciers un des pires aspects de Lyon.
Lyon la belle!!! : Lyon est la 2ème ville de France et la 2ème agglomération. Marseille englobe tout (y compris la ville d'Aix) dans son agglomération pour tenter d?être la 2ème agglomération française. Si Lyon avait annexé Villeurbanne, on prendrait largement la place de 2ème ville française. Ce que j'aime à Lyon : Lyon c'est une ville parfaite : histoire, géographie, ambiance, festivités, transports, proximité de la mer (c?est à 300 km mais avec le TGV c'est à 1h d'ici) et des montagnes. J?apprécie aussi la gastronomie, le climat est changeant, ce qui me plaît (neige en hiver et soleil en été) pas comme à Marseille où on étouffe toute l'année et à Paris où on gèle. Lyon est l'une des plus belles villes de France et l'une des plus dynamiques d'Europe. J'ai toujours habité dans cette ville et jamais je ne la quitterai. Les touristes sont de plus en plus nombreux surtout depuis l'inscription du site historique (l'un des plus grands au monde) au patrimoine mondial de l'Unesco. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution même si c'est normal.
Ridicule : Quand j'entends que Marseille englobe Aix dans son agglomération de la part de Pierre, on voit vraiment qu?il ne sait pas de quoi il parle. Aix a sa propre communauté avec une trentaine de communes. Marseille c'est environ 800 000 habitants et Lyon c'est 450 000 + les 120 000 de Villeurbanne (environ). On est 600 000 (on grossit, Marseillais oblige). Il faut encore ajouter Vaulx-en-Velin et Vénissieux Bron et allez considérons qu'on est à peu près à 800 000 comme Marseille. Qui plus est, à Marseille, tout le monde se fout pas mal du statut de 2ème ville de France, tout comme tout le monde se fout que Lyon soit à 1 h de TGV la mer. On l?a toute l'année et Lyon ça ne nous intéresse pas. L'agglomération de Marseille c'est 1,2 million d'habitants, celle de Lyon c'est 1,4. En réalité, Marseille n'a rien indexé, elle occupe toute la partie du nord au sud qui se situe au bord de la mer du début du port autonome puis la joliette, le vieux port, la corniche, et ce jusqu'aux calanques. On va pas couper le port en 2 pour faire plaisir aux Lyonnais quand même. Si Marseille n'était pas au bord de mer et se trouvais perdue au milieu de la France comme Lyon, sûrement qu'il y aurait une agglomération plus importante mais les villes du sud comme Nice, Toulon ou Marseille n?ont pas d'agglomération du fait que la ville se situe essentiellement sur la côte. Voila salut à vous ami Lyonnais. Ce que j'aime à Lyon : Lyon c'est bien, mais le problème c'est les Lyonnais. Ce que je n'aime pas à Lyon : La ville manque de folie, tout est trop carré, rien ne sort vraiment de l'ordinaire. Et puis les Lyonnais sont lassants et calamiteux, il sont froids et réservés et dès qu'ils parlent, c'est pour critiquer les autres.
Et non : La deuxième agglomération c'est Lille 1,7 million d'habitant, Marseille est quatrième et Lyon 3ème et honnêtement ente Lyon et Marseille il n?y a pas photo. Lyon plus Villeurbanne, c'est la moitié de Marseille : on est loin du compte. Aix n'appartient pas à la MPM (Marseille Provence Métropole). Marseille n'a presque pas d'agglomération et même Aubagne ne fait pas partie de l'agglomération et si Aix venait à faire partie de la MPM, Marseille serait alors 3ème agglomération devant Lyon mais après Lille. Ce que j'aime à Lyon : La Saône et le Rhône. Ce que je n'aime pas à Lyon : La jalousie envers les Marseillais qui ronge et pourri le lyonnais. On trouve anormal que Marseille compte 800 000 habitants avec une agglomération de 1,2 millions d'habitants alors que Lille qui compte 200 000 habitants a une agglomération de 1,7 millions d'habitant devant Lyon et Marseille. Tout cela est l'exemple même qu'une agglomération n'est pas une ville car Lille est loin d'être la ville la plus peuplée et pourtant elle est la deuxième agglomération, ce qui démontre bien que Marseille est la deuxième ville de France. Lille est la deuxième agglomération et Lyon est deuxième de rien du tout et première ville des vantards et des jaloux.
Lyon la grenouille : La 2ème ville de France c'est Marseille avec 800 000 habitants et pas Lyon avec 450 000 habitants. Même si Lyon y englobe Villeurbanne (environ 120 000 habitants), dans cette hypothèse Lyon aurait 570 000 habitants et serait toujours largement derrière Marseille. Concernant les agglomérations, Lille est la 2ème de France, largement plus peuplée avec 1,7 millions d'habitants alors que l'agglomération lyonnaise n'atteint que 1,4 millions d'habitants (source INSEE). Ce que je n'aime pas à Lyon : Lyon est une ville rébarbative en règle générale, on s'en lasse assez vite, elle souffre énormément au vue des commentaires de la comparaison avec Marseille et Lille.
Aux lyonnais aigris : Moi je suis Lyonnaise de naissance, j'ai vécu longtemps à l'étranger et depuis 20 ans à Valence dans la Drôme. Je viens d'acheter un appartement dans la presqu'île et suis heureuse de revenir sur Lyon, et à tout ceux qui habitent à Lyon et la critiquent et bien bon vent, personne ne vous retient, allez voir à Marseille ou Montpellier (aussi sales l'une que l'autre), allez chercher du boulot dans le sud, n'en déplaise à tous, Lyon est véritablement la banlieue de Paris, d'ailleurs beaucoup de parisiens s'y installent. Faites de la place à ceux qui aiment cette ville classée au Patrimoine et bon vent ! Ce que j'aime à Lyon : Elle est très riche d'histoire, dynamique, vivante et les Lyonnais sont sympas. Ce que je n'aime pas à Lyon : Ceux qui la critique, même si tout n'est pas parfait, j'ai connu cette ville il y a 30 ans et je peux vous dire qu'elle a embelli comme d'ailleurs beaucoup de villes en France, comme Bordeaux par exemple.
Lyon :     Je partage l'avis général de Eddy concernant Lyon. Cependant ce qui a fait le développement de Marseille c'est le fait qu?elle soit située au bord de la mer, son port, son histoire. Il ne faut pas chercher d'excuse. Concernant les villes côtières du sud de la France, Nice a 400 000 habitants et en a pourtant 900 000 dans l'agglomération, donc l'argument pour justifier de la petitesse de l'agglomération Marseillaise (quoique 1,2 millions c'est déjà pas mal) est fausse car on sait très bien que s?il y a la mer d'un côté, la population s'étalera d'avantage de l'autre côté. Lille est bien la 2ème ville de France car c'est la ville ou le plus de population gravite dans et autour. Quand on parle de ville bien entendu, il faut prendre en compte l'agglomération, sinon cela n'a aucun sens. Ce que je n'aime pas à Lyon : On se lasse même de ce qui y est bien.
Ce que j'aime à Lyon : Sympa, mais bon... Ce que je n'aime pas à Lyon : Contrairement à Marseille, Lyon ne marque pas ! Lyon n'a du caractère que sur la page Lyon de L'Internaute ville, lorsqu'il s'agit de critiquer Marseille.
Lyon, une petite ville assurément : Ca me fait bien rigoler cette discussion, rien qu'un seul quartier de Paris ça fait la moitié de Lyon. Et rien que la Seine Saint Denis, c'est 3 fois et demi Lyon. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les Lyonnais sont prétentieux alors qu'il n'y a vraiment pas de quoi, quand on habite dans une si petite ville moche. La communauté urbaine de Lyon a jugé bon de s'appeler "Grand Lyon" au cas où l'on n'oubli que Lyon n'est pas si petite que cela. Je trouve que ça en dit long sur les mentalités, c'est tout simplement pathétique.
Toute ma jeunesse à Lyon : J'ai habité de 16 à 27 ans à Lyon. Chaque rue, chaque façade a son histoire. Ce que j'aime à Lyon : Le musée de la résistance et les traboules de la X Rousse, le parc de la tête d'or, le vieux Lyon et son funiculaire, les boîtes de nuit sur les péniches, Lyon 7 et ses étudiants. Ce que je n'aime pas à Lyon : Quartier Guillotière.
Ce que j'aime à Lyon : La presqu'île et un peu la rive droite, mais je déconseille la rive gauche. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le manque d'animation nocturne, les gens ne sortent pas beaucoup le soir ici. La réputation des Lyonnais n'est malheureusement pas un mythe. Il faut arrêter de dire n'importe quoi, Lyon 7 n'existe pas puisque Lyon n'a que 3 universités (Lyon 1,2 et 3). Et enfin, le complexe exacerbé qu'ont certains jeunes Lyonnais vis-à-vis de Paris, pourquoi ce complexe ? C'est joli aussi la campagne.
Lyon, seconde ville de France : Petite précision. Lorsque les Lyonnais disent que Lyon est la seconde ville de France, ils n'entendent pas obligatoirement sa démographie ou bien son étalement au km², mais sa position en terme de développement économique, de dynamisme et d'emploi. Ce n'est malheureusement pas le nombre d'habitants d'une ville, ni la taille de la ville qui en font une ville attractive d'un point de vue économique, c'est fou le nombre de personnes qui ont quelques obsessions avec la notion de taille. Et je confirme, Lyon est bel et bien la seconde ville de France d'un point de vue économique, n'en déplaise à certains. Je pense qu'une ville en mesure d'avoir les qualités requises, et de faire des efforts pour offrir de l'emploi à ses habitants, est une ville qui assurément offre une certaine qualité de vie. Les oiseaux et la mer, c'est un peu de la poudre aux yeux tout ça, et qui de plus, n'est pas unanimement partagé. En ce qui concerne les gens qui n'aiment pas la ville de Lyon, personne ne leur a demandé de venir et encore moins de rester ! Au final, quoique que l'on puisse dire, les Lyonnais se fichent pas mal des comparaisons aussi ridicules qu'elles sont inutiles ! On aime notre ville pour ce qu'elle est et non pas pour ce qu'elle devrait ou pourrait être aux regards des autres villes.
Mon expérience a Lyon : Je suis originaire de la région lyonnaise et je peux dire que j'ai grandi sous son aile. En y ayant vécu que 4 ans pour mes études supérieures, j'ai pu ainsi connaître cette ville sous différentes facettes au cours de ma vie. A chacun, selon ses centres d'intérêts et ses goûts, elle apporte un lieu, une activité, des moments de détente et loisirs. Grande ville mais pas immense, elle est accessible (à pieds), à vélo et on ne s'y perd pas, mais il faut parfois se jeter dedans pour découvrir des incontournables un peu plus cachés. Dans le milieu professionnel comme estudiantin, Lyon permet de travailler et de vivre assez librement sans perdre sa vie dans les transports, ce qui accorde du temps pour s'occuper de soi... en ville ! Ce que j'aime à Lyon : C'est un cadre de vie agréable, que je ne trouve pas stressant, et même au contraire de plus en plus apaisant car la ville s'améliore et offre à ses citadins des lieux de divertissements de plus en plus répandus, notamment grâce au développement des vélos louables et de la voie le long du Rhône qui est magnifique, les bars et restaurants aux thèmes divers ou tout le monde peut trouver son compte. Ce que je n'aime pas à Lyon : La circulation routière. Ce n'est pas encore trop ça ! Combien de fois perdue dans Lyon en voiture car les panneaux indicatifs suivis disparaissent au moment où on en a le plus besoin. Finalement tout est bien plus pratique à vélo. A quand le centre-ville fermé aux voitures ?
Ville lumière : Une grande ville avec des gens assez froids. Ce que j'aime à Lyon : Pas grand chose mais j'y habite. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution.
Lyon, 2ème ville de France : On s'en fout complètement, je suis lyonnaise depuis 34 ans (soit depuis ma naissance) et je me fiche de savoir si Marseille ou Lille ont plus d'habitants, au contraire je suis très satisfaite que Lyon n'ait pas une population intramuros hyper importante, cela permet de ne pas se sentir étouffer par la foule. Je connais Marseille et je préfère ses petites villes alentours car je trouve que c'est une ville sale et qu'à part la proximité de la mer il n'y a pas grand chose d'intéressant. Je connais Paris et la comparaison avec Lyon n'est pas possible puisqu'il s'agit de notre capitale et que par conséquent l'offre culturelle et nocturne y est bien plus importante, j'aime cette ville mais le prix des loyers est hallucinant et condamne à vivre dans de petite surface ou en banlieue si on est pas plein au as. Ce que j'aime à Lyon : Sa douceur de vivre, le fait de pouvoir faire presque tout à pied, sa proximité avec la mer et la montagne. Les temps de transport réduit pour se rendre d'un point à un autre, sa propreté (bon ce n'est pas Genève non plus mais comparé à certaine ville du sud y pas photo). Le côté "propre sur elle" de cette ville qui fait que l'on n'a pas de sentiment d'insécurité. La campagne avoisinante super belle, les prix de l'immobilier encore abordables. L'offre culturelle et nocturne qui même si cela ne rivalise avec Paris existe pour tous les goûts et toutes les bourses. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les différentes arrivées sur Lyon qui donne une image super moche aux gens en transit. Les transports en commun qui s'arrêtent trop tôt.
Tout simplement Lyon! : Ville à taille humaine, c'est peut-être la 3ème ville de France mais son agglomération en est la seconde. De toute façon ne vient pas l'importance d'une ville en regardant et comparant ironiquement Lyon entre Paris et Marseille, tant que c'est une belle ville agréable à vivre. Ce que j'aime à Lyon : Lyon, portes du midi, climat favorable toute l'année. Proche de la mer, des montagnes et des lacs. Un patrimoine historique unique au monde reconnu par l'Unesco, Lyon c'est aussi ses traditions populaires (8 décembre), la boule lyonnaise, ses bouchons, son parler, ses espaces verts de plus en plus entretenus (3 fleurs tout de même pour une grande ville), un concentré de services et une qualité du réseau de transports des TCL irréprochable. Les touristes qui y passent ne sont vraiment pas déçus (Lyon ne se résume surtout pas au tunnel de Fourvière ou aux raffineries de Feyzin. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution (l'effet d'une grande ville donc cela est normal), mais on ne critique pas une ville à cause de sa pollution. Aujourd'hui, dans chaque grande ville il y a de la pollution. De plus Lyon est la 1ère ville à avoir créé des vélos urbains (Vélo'v). Les gens qui critiquent notre belle ville.
Lyon : Si Lyon était agréable à vivre, cela se serait et les Lyonnais ne se venteraient pas de cela par peur d'être envahi par des Parisiens l'été. Je pense qu'en général les villes les plus discrètes sont les villes où il  fait le plus bon vivre, Toulouse, Lille, Tours, Paris. Ce que j'aime à Lyon : L'équipe de foot, une des rares attractions de la ville. Les vélos V qui sont la deuxième attraction de la ville. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le climat détestable : très froid l'hiver et très chaud l'été, bref le contraire d'un climat tempéré. On respire pas dans cette ville, on étouffe, pollution, cuvette, odeur d'oeuf pourri, chaleur et en plus la mentalité est calamiteuse.
Lyon, ville parfaite ? : Tous les commentaires que l'on entend sur Lyon et sa région me font bien rire... A quoi sert un débat sur quelle ville est la plus grande ? Pourquoi sans cesse comparer Marseille et Lyon alors que rien ne les rapproche... Pourquoi dénigrer la province et ses villes quand on habite Paris alors que peu d'entre vous sont de vrais parisiens... Revenons-en à Lyon, cette ville est, au premier abord, assez austère comme ses habitants... Les gens y sont plus discrets que les sudistes ce qui n'est pas forcément un défaut... Cependant après quelques temps, on découvre une ville pleine de charme tant sur le plan architectural (Vieux Lyon, Presqu'ile, Croix Rousse, Brotteaux...), culturel (Maison de la danse, salles de spectacles, musées...), sportif (avec quoiqu'on en dise de très bons clubs en football, basket...). Au niveau gastronomique, Lyon est sans doute la capitale mondiale de la très haute gastronomie, avec dans sa région, les plus grands noms (Bocuse, Blanc, Trois Gros, Veyrat...) et une multitude de spécialités locales ou à proximité... Sa situation est idéale, avec la proximité de la montagne, de la Suisse et de l'Italie mais aussi de la mer ou de la capitale (tout en moins de 2-3 heures). Et puis on peut tout de même saluer le dynamisme économique (faible taux de chômage, grandes entreprises) et l'innovation politique de l'agglomération (tramway, vélo' v, aménagement des berges du Rhône, coopération européenne...). Enfin dernier point important, les logements et loisirs restent accessibles au plus grand nombre et il est encore abordable d'habiter en centre-ville... Ce que j'aime à Lyon : Des quartiers aux rythmes de vie très différents, de Croix Rousse à Part Dieu, on n'a pas l'impression d'être dans la même ville... Des transports en commun en plein développement avec un réseau très homogène. Ses fleuves et ses collines... Ses lieux de vie en plein centre (parcs, centres commerciaux, gares...). Ce que je n'aime pas à Lyon : Le vent glacial d'automne et la pollution de Feyzin...
Only Lyon ! : Que de critiques pour notre belle ville ! C'est ridicule, Lyon est bien la 2ème ville française (n'en déplaise aux marseillais) non dans sa population mais son dynamisme économique, aujourd'hui Lyon se classe parmi les grandes agglomérations européennes. Une 2ème ville n'est pas obligatoire en terme de population... Par contre on a vu que notre patrimoine historique n'est pas critiqué ! Preuve qu'il est exceptionnel : Lyon est une véritable continuité urbaine depuis la ville gallo-romaine sur Fourvière et les centres modernes de la Part-Dieu ou de la Cité Internationale. 2000 ans d'histoire gravés dans les différents quartiers de la ville qui concentre des traditions et coutumes tous aussi différents les uns des autres (Vieux-Lyon et les pentes de la Croix-Rousse). Visiteurs, Lyon ne se résume pas aux bouchons devant le tunnel de Fourvière ! Ce que j'aime à Lyon : Son site exceptionnel (2 collines et 2 fleuves), une ville qui conserve des monuments magnifiques (une sorte de petite "Rome") de plus ils sont mis en valeur avec les lumières la nuit, ces monuments valent vraiment le détour : les théâtres gallo-romains, la basilique ND de Fourvière, le Vieux-Lyon avec ses traboules à l'intérieur des belles maisons renaissance, la Cathédrale St Jean, la loge du change, l'Eglise St Paul, en franchissant la Saône on atteint la Presqu'île, à voir : la Place Bellecour, la façade de l'Hôtel-Dieu (de Soufflot), la basilique romane d'Ainay, le théâtre des Célestins, la rue renaissance Mercière, l'Eglise gothique flamboyante de St Nizier, la chapelle de la Trinité (pur baroque) et enfin la Place des Terreaux (la plus belle place de la ville) avec l'Hôtel de ville de Lyon et le Palais St Pierre (aujourd'hui le musée des beaux-arts, l'une des plus riches collections d'Europe), ensuite on grimpe à la Croix-Rousse par ses pentes, à voir : les églises de St Polycarpe mais surtout celle de St Bruno des Chartreux de style baroque, il y a aussi de nombreuses traboules (passage Thiaffait, cour des voraces...), l'amphithéâtre antique des trois gaules. Sur la rive gauche architecture contemporaine et moderne pour ceux qui s'y intéresse : Gerland avec sa halle Tony Garnier, le stade de Gerland. La Part-Dieu avec le "crayon" et ses grattes-ciels de verres. Le parc de la Tête d'Or et ses serres et juste à côté l'audacieuse architecture de la Cité Internationale (De Renzo Piano). Le tourisme se développe donc (des millions de touristes convergent sur Lyon, ça ajoute de la couleur à notre ville). Lyon c'est aussi une qualité de transport irréprochable (la ville est de moindre importance que Bruxelles ou Rome mais comporte plus de lignes de métros...). Le TGV qui nous rapproche de Paris ou de la mer (pas Marseille mais à Montpellier...), la proximité des montagnes, des lacs, de l'Italie (faites un tour à Turin en 2h), de la Suisse (faites un tour à Genève en 1h30). Sa gastronomie renommée, ses cultures populaires : les bouchons (les restaurants typiques), son parler, la boule lyonnaise, la fête des lumières ! On se demande pourquoi avec tous ses points positifs les habitants sont si fiers de leur magnifique cité... Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution (trouvez moi une grande ville où il y a une absence de pollution ?), les raffineries de Feyzin aux portes de la ville mais et surtout les gens qui la critique pour un rien...
Ridicule : La mentalité froide, calamiteuse et ventarde de beaucoup de lyonnais est navrante, voyez mon rectificatif et vous comprendrez. Lyon n'a pas 2 fleuves, puisque la Saone n'est qu'un simple affluent. Elle n'est classé que 25ème ville économique d'Europe, on peut pas appeler ça une capitale économique. Présence de grands chefs cuisiniers dans la région Rhone-Alpes mais c'est en omettant de dire que Rhone-Alpes c'est pas Lyon et la plupart des grands chefs de la région sont localisés à plus de 200 km de Lyon ou bien en Savoie (pour Veyrat), etc. La pollution, et oui, car quelle ville de cette taille à une telle pollution ? Je n'en connais pas désolé, Lyon à une pollution digne d'une ville de 5 millions d'habitants alors quelle n'en compte que 400 000, un village au regard du monde. Et enfin nous dire que Lyon est à proximité de la mer parce que celle-ci est à 2 heures en train et 350 km par la route, ça frôle le ridicule mais surtout la mauvaise foi, dans ce cas la majorité des villes de France sont proche de la mer, ridicule. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les gens en général froids, la mentalité (toujours quelque chose à prouver, peut être un complexe), les pics d'ozone et d'azote à répétition dans cette cuvette affreuse. Manque d'activités et de sorties.
La province : Globalement j'ai apprécié Lyon pour ses bons p'tits resto et son vieux quartier mais ça s'arrête là. Et de là à dire que les parisiens critiquent, je ne vois aucun commentaire de parisien critiquer Lyon, je pense qu'il s'agit là d'un fantasme, mais je vais être le 1er à critiquer Lyon. Tout d'abord, il est faux de dire que la plupart des parisiens viennent de province, c'est réducteur alors qu'en réalité les flux sont partagés et plus nuancés et j'aurais presque envie de dire que ce sont les parisiens qui peuplent la province, puisque le flux migratoire avec la Province est au déficit de l'Ile de France. En 1, lorsque l'on oppose la province à Paris, on y oppose également la banlieue parisienne, la banlieue n'est pas en province ou alors c'est un scoop ? Et le terme générique de province prend encore d'avantage de sens quand on veut bien voir que Paris et sa banlieue représente 1/6 ème de la France métropolitaine. En 2, énormément de gens habitants Paris n'ont jamais vécu en France hors de l'intra ou l'extra muros, le pourcentage est encore plus flagrant pour la banlieue ou près de 80% de sa population n'a vécu qu'à Paris ou sa banlieue. Et enfin une quantité impressionnante de gens vivants en province sont nés ou ont déjà vécu à Paris ou banlieue, donc j'aurais plutôt tendance à croire celui qui n'est pas du coin. Les parisiens sont de ceux qui voyagent le plus (ouverture au monde) donc on comprend aisément que certain d'entre eux connaissent d'avantage globalement la province que certains provinciaux (mais il ne faut pas généraliser). Ce que j'aime à Lyon : Le plus grand espace vert de Lyon "la Tête d'or". Les traboules, les bouchons, les jongleurs et autres folklores lyonnais. Ce que je n'aime pas à Lyon : J'ai été étonné de voir qu'une ville comme Lyon, située pourtant à un carrefour européen, à la croisée des chemins pour la Suisse et l'Italie ne soit pas plus ouverte que cela. Lyon est typiquement une ville de province qui manque d'ouverture, repliée sur soi avec en plus un caractère réfractaire de la campagne.
Ce que j'aime à Lyon : Des efforts sont faits pour réduire l'automobile. Sinon c'est une grande ville à taille humaine. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les bouchons en arrivant à Fourvière et la pollution que cela génère. Je me désole de voir que l'équipe première de basket de Lyon n'évolue même pas en 1ère division de la ligue de basket.
Navrant : Lyon j'y suis né, j'y travaille et j'y vis, je trouve navrant cet échange de "quelle est la plus belle, la plus grande ville etc., j'ai beaucoup bougé et chaque ville a son âme, sa culture, son histoire, sa mentalité évidemment, alors, j'aime être à Marseille, Paris, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, etc. Toutes ces villes sont attrayantes et ne correspondent pourtant pas à tous, c'est une histoire de vécu et d'identité propre ! Alors pour ceux qui critiquent hâtivement telle ou telle ville, sans savoir ouvrir les yeux ou leur esprit, sans y avoir vraiment vécu, tant pis !!! Arrêtez messieurs dames d'être ridicules, l'esprit étriqué, les batailles de clocher et de paroisse c'est déplorable, tout cela est du pur chauvinisme. Que ceux qui ont l'esprit aussi fermé restent chez eux, les autres continueront à aller partout, à aimer les choses, les villes, les gens pour leur différence aussi !
Lyon : Quel plaisir de vous lire Phil, complètement d'accord avec vous. Enfin chacun est en droit de donner un avis plus ou moins objectif par rapport à son vécu dans la ville de Lyon ou une autre d'ailleurs, le problème c'est qu'apparemment on ne peut pas donner d'avis négatif sur Lyon et que seul compte les avis positifs. Je dirais simplement que vous vous trompez, un avis est un ressenti qu'il soit positif ou négatif (normalement neutre et objectif). Ce que je n'aime pas à Lyon : Plus je vis à Lyon et plus je me rend compte à quel point les gens y sont fermés et chauvins. On en a de parfaites illustrations sur ce site, tellement chauvin que certain raconte n'importe quoi : Lyon, n'est pas une capitale économique européenne, elle est classée 25ème, Lyon n'est pas à proximité de la mer et de Paris, le grand chef Veyrat n'est pas à Lyon mais à plus de 200 km, l'université Lyon 7 n'existe pas puisqu'il n'y a que 3 université à Lyon donc Lyon 3 maximum, la Saône n'est pas un fleuve mais un affluent ce qui n'est vraiment pas pareil, Lyon n'a aucune équipe de basket qui évolue dans le championnat de basket de 1ère division et pourtant certain dise le contraire. Est-ce que tout est comme ça à Lyon ? Je commence par le croire, en y vivant, je comprend mieux pourquoi les gens ne sont pas très appréciés.
Lyon : Phil, effectivement, quel plaisir de vous lire. J'en dirai autant pour Simon qui tient des propos absolument judicieux et vrais. Je suis lyonnais et malheureusement je ne peux que constater ce que dit Simon dans son commentaire qui résume exactement la mentalité qui règne dans notre ville. Il manque justement du monde qui pense comme Phil et qui a l'esprit ouvert. Vous savez mes amis internautes, si vous vivez à Lyon mais que vous n'êtes pas lyonnais, tout ce que vous pensez est déplacé, tout ce que vous affirmez est faux ou incorrect, d'où que vous veniez, c'est forcément moins bien, ou tout ce que vous faites n'est pas aussi bien fait que si un lyonnais l'avait fait... Comme je l'ai dit dans un commentaire précédent, le grand défaut de cette ville, c'est son éternel manque d'ouverture, qui freine sa croissance, son rayonnement, et son amour de la part des français. Je le répète encore une fois pour que ce soit clair, je suis lyonnais, mais des fois il faut savoir avouer certaines choses qui ne sont autres que la vérité. Bien sûr, je ne généralise pas, il y a des gens comme phil, des gens ouverts, mais généralement, ils ne sont pas lyonnais d'origine. Je ne sais pas pourquoi, je me sens plus libre lorsque je suis à Paris ou à Marseille, et même à Saint-Etienne qui ne se trouve pourtant qu'a 60 km. Lyon c'est une ville avec une mentalité de gens de la France profonde, en espérant ne pas manquer de respect à ces derniers. Dès que vous faites quelque-chose de bien mais qui sort de l'ordinaire, on vous regarde bizarrement, il n'y a aucune folie, aucun rêve dans cette ville. Il faut absolument que cela change, sinon cette ville sera vite dépassée par des métropoles comme Toulouse qui est une ville qui a ses défaut mais qui est très ouverte, donc très attractive. Lyonnais, un conseil voyagez, et ouvrez les yeux. Ce que j'aime à Lyon : Une ville où l'on trouve tout, Lyon la nuit, c'est magnifique. Le dynamisme économique. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais qui ont la mentalité "lyonnaise", car ils ne savent pas ce qu'ils manquent... La gêne que procure le fait de voir les rares fois où les lyonnais font la fête, car pas habitués... C'est la vérité c'est vraiment ce que je ressens.
Lyon, la cible de certains critiqueurs... : Lamine, Simon, et Phil, personne ne vous à demander de rester encore moins d'y habiter ! Puisque chaque ville à sa culture, mentalité : pourquoi alors critiquer la mentalité des Lyonnais ? Pour moi Lyon est une ville pas comme les autres : c'est l'une des seules villes de France qui peut concurrencer Paris ou d'autres agglomérations européennes, certes 3ème ville de France par sa population, ce qui est mieux d'être dans une ville à taille humaine. Mais c'est aujourd'hui l'une des plus dynamiques d'Europe et en est la 2ème agglomération française. Ce que j'aime à Lyon : Lyon : son site exceptionnel, patrimoine historique et culturel remarquable, sa culture populaire, ses habitants froids mais solidaires (un certain Abbé Pierre est né à la Croix-Rousse...), ses espaces verts, son réseau de transport, ses grandes soirées de fêtes (fête des lumières, fête de la musique, nuits de Fourvière...), sa situation géographique privilégiée (étape intermédiaire entre Paris-Marseille), Suisse, Italie du Nord, montagnes, lacs, moi-même j'ai des amis qui me disent "tu as de la chance d'habiter à Lyon, c'est proche de tout...".
Une mentalité indigne de cette ville : C'est mon troisième et dernier avis, j'en ai mare d'être confronté à ce chauvinisme et très mauvaise fois lyonnaise. En 1, Lyon est une des principales villes économiques d'Europe seulement si l'on en oublie les 15 premières villes d'Europe, Paris, Londres, Frankfurt, Milan, Madrid, Barcelone, Berlin, etc. En 2, la 2ème agglomération de France c'est Lille avec 1,8 millions d'habitants et pas Lyon et ses 1,4 millions. Ce que j'aime à Lyon : Lyon est une très belle et grande ville propre, seconde ville de France en terme économique. Capitale de la gastronomie en France et donc dans le monde. Ainsi que préfecture d'académie de la région Rhones-Alpes et fut aussi Capitale des Gaules mais ça s'arrête là. Ce que je n'aime pas à Lyon : La rive gauche de Lyon (sans intérêt aucun à moins d'y vivre, d'aller à la Part Dieu, au parc de la Tête d'or ou à l'Aéroport) et certaine personne mais encore beaucoup trop nombreuse pour l'oublier ont une mentalité étriquée et campagnarde. Sur le point de la mentalité, Lyon n'est vraiment pas une grande ville, il y a là un sacré décalage je trouve avec la ville, c'est dommage.
Ce que j'aime à Lyon : C'est une très belle ville et j'ai pu voir de nombreux monuments historiques pendant les 5 mois que je viens d'y passer. C'est un haut lieu historique et je suis content d'avoir pu enfin le visiter. Les belles traboules à travers lesquelles on peut apercevoir de belles sculptures de Philibert Delorme sont à visiter obligatoirement. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les cafetiers sont très désagréables avec les gens. Visiblement, ils ignorent ce qu'est un citron pressé. Je n'ai rencontré aucun cafetier compétent à Lyon et ses environs. Ce ne sont que des commerçants arrogants qui, disposant d'un certain pouvoir sur le client, se permettent de le traiter avec morgue et condescendance. En plus, aucun d'entre eux ne sait ce qu'est un citron pressé. Je suis content d'être revenu sur Paris où la première chose que j'ai demandée, dans le premier café venu, est un citron pressé et, même si la qualité peut beaucoup varier d'un endroit à l'autre, tous les cafetiers savent ce que c'est.
Un gros problème de mentalité : Simon, vous êtes franc et de bonne volonté, mais rien n'y changera. Lyon c'est Lyon, et ses habitants avec leur mentalité de ville de campagne... Mais, on en reparlera quand Toulouse aura dépassé Lyon et que ces derniers se réveilleront et se remettront en cause. Cette ville c'est vraiment du gâchis... Ce que j'aime à Lyon : La ville. Ce que je n'aime pas à Lyon : Une partie des habitants qui nuisent à l'image de cette ville où les gens sont divisés et ne vivent pas de manière cosmopolite. Et ça tout le monde le sait et c'est tabou !
A Simon et Lamine : Les lyonnais croient qu'il n'y a que Lyon sur terre donc forcément c'est la meilleure ville du monde. Les lyonnais font rire Simon et Lamine qui doivent bien s'amuser à Lyon. Chaque jour, je viens sur ce site à la page Lyon et chaque jour je rigole un peu plus en lisant les commentaires. Ce que j'aime à Lyon : Heureusement que les lyonnais n'habitent pas à Los Angeles ou à New York... Ce que je n'aime pas à Lyon : A Lyon, on vente une ville qui se situe entre mer et montagne au carrefour européen, certes bien sûr, mais Marseille est entre mer et montagne aussi, prés des Alpes et de la mer et son port est un carrefour européen, premier port de Méditerranée, il y a des trains qui mène à Vintimille en 2h et l'Espagne n'est pas loin non plus. Toulouse est à 150 km de la mer et elle est aux portes des Pyrénées et à proximité de l'Espagne aussi. Il n'y a rien de plus à Lyon qu'ailleurs !
-
Hello Lamine, Simon, Phil et tous les autres ! : Je ne connais pas Lyon, désolée ! Par contre, je viens de lire les commentaires sur cette ville, et sur Toulouse, Nantes, Quimper, etc... et ce que j'ai retenu c'est qu'une ville plaît à l'un et déplaît à l'autre ! Et c'est normal non ? Pourquoi se battre et se débattre dans des discussions qui n'en finissent pas ? Selon la personnalité de chacun une ville sera séduisante ou non ! Personnellement, j'aime les endroits tranquilles, peu envahis et près de la mer ! Mais je comprends que l'on puisse aimer, la grande ville avec ses magasins, son animation, etc... Je crois qu'au-delà de ces commentaires le plus important c'est d'être heureux avec soi-même et les autres. Ce que j'aime à Lyon : J'aime de toute évidence, découvrir un lieu que je ne connais pas ! Il y aurait sûrement du beau à voir et puis, il est plus important d'être attentif et de s'enrichir de ce que l'on découvre, plutôt que de critiquer (ce qui est bon pour l'un n'est pas bon pour l'autre et inversement). Je crois que dans la vie, ce qui compte c'est de regarder le beau, le vrai, le sincère. On ne peut pas ignorer le reste, bien sûr, malgré tout, on peut changer son regard sur les choses ! Cela permet de vivre mieux ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Comme dans toutes grandes villes, je n'aimerai sûrement pas la trop grande circulation ! Au fait, je suis bretonne et je vis dans le sud de la France ! C'est un choix personnel. Le Nord et le Sud, c'est le jour et la nuit ! J'aime la Bretagne et j'aime le sud, pourtant beaucoup de choses les sépare (climat, mentalité, paysage...) mais ce qui est formidable à mes yeux, c'est de s'enrichir de tout ce qui est autour de soi. Il suffit de faire le tri, de garder ce qui nous convient et de laisser le reste ! C'est ça la liberté non ? La vie est belle, la vie est toujours belle ! Et bonne journée à tous !
Ce qui est dit sur Lyon est hallucinant ! : Avant toute chose, je ne suis pas lyonnais et ne peut donc être taxé de chauvinisme. Il y a un vrai problème avec Lyon, c'est sûr, c'est que cette ville ne semble pas être aimée des non-lyonnais (regardez le foot). Il faut être honnête : Lyon a une puissance économique que n'ont ni Marseille, ni Lille, ni même Toulouse. Il suffit de regarder le nombre de sièges sociaux installés dans cette ville et les entreprises qui y sont nées : Danone, Aventis, Infogrammes, Berliet devenu RenaultTrucks, Boiron, etc. C'est quand même une bonne partie du patrimoine industriel français, non ? Culturellement, c'est une ville incroyable avec deux biennales internationales dont celle d'art contemporain qui est aussi attendue par les amateurs d'art que celle de Venise. Des théâtres à foison, des salles de spectacles en nombre impressionnant et des concerts que vous ne voyez qu'à Lyon ou à Paris... Pour avoir vécu à Marseille, je sors à Lyon et ça a été très difficile de sortir à Marseille. Oui, Lyon est la deuxième ville de France, puisque l'agglomération compte 1,6 million d'habitant et plus de 2 millions si l'on comprend la Région Urbaine de Lyon (RUL)... Allez voir sur le site de l'Insee. Cette ville est mal-aimée des français et décidément je ne comprends pas. Je dis ça sans chauvinisme et en toute objectivité. Lyon est devant ses concurrentes françaises (Marseille, Toulouse ou Lille). Regardez les classements des villes européennes, non pas ceux réalisés par Le Point mais ceux réalisés par les cabinets d'affaires... et être classé 25ème est loin d'être déshonorant quand on sait la tradition centralisatrice de la France à la différence d'autres pays où la capitale politique ne coïncident pas toujours avec la capitale économique (Rome et Milan, Berlin et Francfort, Madrid et Barcelone, Lisbonne et Porto, etc.). Ce que j'aime à Lyon : La culture, l'architecture, la ville la nuit. Ce que je n'aime pas à Lyon : La culture provinciale des lyonnais.
Je rejoins l'avis de S. : Lyon est une ville mal aimée et jalousée. Pourtant, à y regarder de plus près, Lyon a tant de qualités ! Et je confirme, Lyon est bien LA seconde ville (aire urbaine exactement) de France... devant Lille, n'en déplaise aux lillois. Ce que j'aime à Lyon : Ses charmes sont infinis : tous ses quartiers de caractère, la Croix rousse, le Vieux Lyon pour ne citer que les plus connus. Fourvière est autrement plus impressionnante que Notre Dame de La Garde, les quais de Saone et de Rhône sont magnifiques (dommage que les quais du Rhône soient envahies par les voitures, mais bon). Et que dire du parc de la Tête d'Or ? Ensuite, Lyon est une ville économique puissante, la deuxième de France, loin derrière Paris et Londres, évidemment, mais qui n'a rien à envier à Bruxelles, Barcelone ou même Rome. Ce que je n'aime pas à Lyon : Ville un peu sale, les quais de Rhône mal aménagés pour les piétons.
Quais du Rhône : Axel, toi qui a aimé Lyon mais regrette que les quais du Rhône ne soient pas accessibles aux piétons, je t'invite à venir revisiter cette ville pour voir l'aménagement des berges du Rhône qui a été fait très récemment. C'est maintenant une grande promenade fermée aux voitures. Le résultat est superbe ! Ce que j'aime à Lyon : Lyon a tout, si ce n'est une bonne réputation à cause de cette maudite autoroute montrant ses vilains quartiers.
Lyon : Lyon n'est que la 3ème agglomération de France, désolé de vous contredire mais il faut être honnête, l'agglomération lyonnaise n'est pas de 1,6 million d'habitants mais de 1,4 million et son aire urbaine n'est pas de plus de 2 millions mais de seulement 1,6 million d'habitants. Lille et son agglomération de 1,8 million est  beaucoup plus importante que Lyon, (classement des principales villes européennes consultable sur le site officiel de l'INSEE). Et mettre Lyon au même niveau que des villes comme Rome, Barcelone c'est leur faire insulte. Et que l'on ne cherche pas d'excuse, l'Angleterre est d'avantage centralisée que la France et l'Espagne a aussi été plus centralisée et cela n'empêche pas Barcelone d'être ce qu'elle est aujourd?hui. D'ailleurs sans la centralisation, aucune ville de Province n'aurait put financer un métro sans l'aide de l'Etat et des villes comme Lyon ou Toulouse serait bien moins développées qu?elle le sont aujourd?hui. Ce que je n'aime pas à Lyon : La mentalité de certain, Lyon est une larve qui végète, les villes du sud ont toujours été très rurales (y compris Marseille) ce qui peut expliquer cette mentalité.
Faux : Un peu d'histoire serrait utile à certain, capitale économique et capitale institutionnelle c'est bon pour les villes jalouses de la capitale, Lyon était autrefois capitale des Gaules mais elle a perdu son statut de capitale par sa rigidité, sa mentalité et parce qu'elle n'en a pas les épaules tout simplement. Si l'on suit l'histoire, on voit bien que l'Etat a toujours pris parti pour la Province, l'Etat a décentralisé l'industrie sidérurgique par exemple de la région parisienne vers la région lyonnaise, c'est pourquoi aujourd?hui on trouve une importante industrie sidérurgique dans le bassin de Lyon, sans Paris, Lyon ne serait encore qu'un village. Paris était le centre intellectuel et artistique de l'Europe avant même la centralisation, on peut nous dire ce que l'on veut mais le centralisme de l'Espagne remonte au XVIIème siècle, époque où les Bourbons (famille de Louis XIV) ont pris le pouvoir en Espagne, (étrange coïncidence non ?) et cela a continué sous Franco. Enfin si Paris est seul et sans partage c'est bien parce que dès le XIIIème siècle, St Louis a vu Paris être la plus grande ville du monde Chrétien, époque où Madrid ou Barcelone n'était encore que des villages. Il faudrait arrêter un peu de dire n'importe quoi et se documenter. Ce que j'aime à Lyon : Une ville à la campagne, c'est reposant, il ne s'y passe rien. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le chauvinisme, et ça ne fait qu?empirer. Une ville qui se voit concurrencée par Lille, Toulouse et Marseille et qui craint la concurrence, Lyon n'attire en général que des entreprises locales de taille minime. Désolé mais Infogrammes ce n?est quand même pas une bonne partie du patrimoine industriel français. Berliet (entreprise lyonnaise) a été rachetée par Renault donc il ne faut pas confondre, Rhône-Poulenc était lyonnaise mais elle a fusionné avec d'autres groupes où les capitaux pour la plupart aujourd'hui proviennent de Paris et pour Danone et les laboratoires Boiron c'est pareil (fusion de groupes et rachat de capitaux), de toutes les façons, seul 2 de ces groupes sont côtés aux CAC 40 (pour les autres elles ne figurent même pas dans le top 40 des plus gros groupes français, c'est vous dire), ce n'est vraiment pas énorme. Les entreprises lyonnaises, hormis l'industrie sidérurgique venant de Paris (une chance pour Lyon), le Crédit Lyonnais, Rhône-Poulenc (qui n'existe plus), Infogrammes ça fait pas bien lourd tout ça. Et pour finir Lyon n'est pas une très grande ville, il n'y a que 1,4 million d'habitants dans son agglomération, Lyon est un pôle de transport, étape intermédiaire entre les villes du sud et Paris. Même en vampirisant St Etienne et ses alentours, Lyon n'a pas le dynamisme de Bruxelles.
Réponse à Antoine : Lyon fut à la renaissance un centre intellectuel de premier ordre en Europe puisque la ville a joué un rôle important dans le développement du livre grâce à l'imprimerie. Pendant la seconde guerre mondiale, alors que Paris était occupée, Lyon fut le centre de la résistance française et a contribué (concédez-le) à faire en sorte que les français sortent moins honteux de cette guerre. Donc il est facile de trouver des exemples dans l'histoire pour soutenir une argumentation plutôt qu'une autre. Je vous signale qu'Henri IV, de même que Napoléon, voulaient faire de Lyon la capitale du pays. Etait-ce par simple charité décentralisatrice, évidemment non. Ensuite, pour le point de vue économique, je vous invite à regarder le PIB de Lyon. Il est l'équivalent d'une ville comme Lisbonne... qui est une capitale c'est dire ! Donc cessez par manque d'objectivité, de chercher des arguments qui visent à dégrader Lyon. Sans Lyon (et sans Paris bien sûr), l'économie française aurait un sérieux coup de plomb dans l'aile car oui, les faits sont têtus, l'histoire industrielle lyonnaise est une bonne partie de l'histoire industrielle française, ne vous en déplaise. Sur la taille démographique, le seul maître en la matière est l'INSEE qui indique que Lyon est la seconde unité urbaine du pays. La partie belge proche de Lille ne peut être prise en considération car il n'y a pas unité urbaine et la Belgique n'est pas française !!! Vous pêchez par manque d'objectivité et par une méconnaissance de la région et de la culture lyonnaise.
Lyon t'es belle : Lyon t'es belle et tous les commentaires jaloux ne t'enlaidiront jamais... J'y suis allé une fois et même la beauté de Paris n'atteint pas celle de Lyon. Lyon t'es belle... et j'attends de te retrouver.
Pas exact : Petite précision, Henry IV voulait établir la capitale à Lyon pour des raisons uniquement religieuses (foyer de protestantisme), à noter aussi que Lyon sous Henry IV n'était vraiment pas grande et Napoléon Bonaparte pour des raisons politiques, car il a toujours craint les révoltes de l'ogre parisien. Malgré cette grande crainte et fascination qu'exerçait Paris sur Napoléon Ier, cela ne la pas empêché d'être sacré empereur des français en la cathédrale Notre Dame de Paris (tout un symbole) et d'avoir ses obsèques à Paris, d'ailleurs son tombeau est aux Invalides et pas à Lyon. De plus, vous remarquerez qu?aucune monarchie n'a installé sa cour à Paris (hormis peut-être au Louvre), mais à Vincennes, Fontainebleau, Versailles par crainte et méfiance qu'a toujours inspiré l'hydre parisien. Ce que j'aime à Lyon : Lyon, capitale du Rhône.
Réponse à Hugo : Je ne partage absolument pas ta vision des choses, mais chacun est libre de penser ce qu'il veut. De plus, les chiffres sont erronés. Ensuite, comparer Lyon à Barcelone ou Rome n'a strictement rien d'insultant pour ces dernières. Quelques rappels sur Lyon : aire urbaine, 1 717 000 habitants avec PIB équivalent à celui de la région de Lisbonne ou d'Anvers. Concernant la région, elle avoisine celle des régions de Madrid, de Rome ou de Francfort. Comme quoi... tous ces chiffres sont officiels, n'importe qui peut les vérifier sur le site du grand Lyon. Dernière précision : même sur le site de la ville de Lille, le chiffre de 1 million d'habitants dans l'agglomération est avancé.
Réponse à Antoine de Beauvais... : Je constate que tu confirmes que Napoléon et Henri IV voulaient faire de Lyon la capitale, peu importe au fond les causes et les raisons, le fait est là. Et puis, à relire les textes, l'un et l'autre aimaient Lyon et il ne faut pas sous-estimer l'amour que portaient Henri IV et Napoléon à Lyon, sans quoi Lyon n'aurait pas été réhabilitée par Napoléon après la Révolution Française. Cela étant dit, je suis bordelais et non lyonnais mais j'aime mon pays, la France, et essaie de tout connaître de son histoire et de son territoire (j'ai le temps je suis retraité). Et on ne peut pas dire que Lyon est une ville qui compte peu, qui n'a pas d'importance par rapport aux autres métropoles européennes. C'est faux et au vu des caractéristiques lyonnaises, elle est la seule grande ville de province à pouvoir s'imposer sur la scène internationale, la seule. Même le Bordeaux cher à mon c?ur ne peut rivaliser avec Lyon. Il faut être objectif quand on juge une ville et un territoire et Lyon a des atouts que n'ont pas les autres métropoles françaises, il faut le reconnaître et je le dis sans équivoque aucune, moi le bordelais. Je vous invite à sortir dans Lyon, le soir, et vous sentirez l'atmosphère des très grandes villes avec ses va-et-vient incessants de taxis, ses rues pleines de lumières (rue Mercière) et de monde, ses restos ouverts jusqu'à tard dans la nuit... Lyon est une ville qui impressionne. Ce que j'aime à Lyon : La place Bellecour reconstruite par Napoléon. Ce que je n'aime pas à Lyon : La portion est-ouest de la ville, comme Paris.
Réponse à Jean : Un des rares témoignages de l'époque de Napoléon 1er à Lyon est la place Bellecour, ça fait peu pour une hypothétique capitale de c?ur de Napoléon Bonaparte. Le fait que Napoléon fut sacré empereur à Paris en dit long. Les lyonnais ferait bien de faire preuve de plus de modestie mais surtout de réalisme, Lyon n'a été que capitale des Gaules durant l'antiquité et que sur une très courte période, en plus son agglomération n'est pas de 1,7 million d'habitants mais de seulement 1,4 million.
Réponse à Antoine : Antoine, grâce à vous on le sait, Paris est le centre de l'histoire de France, Paris est le centre de la France, Paris est le nombril du monde... S'il vous plait, ici ce sont les avis de Lyon, la petite bourgade perdu au fin fond de la campagne, donc si vous n'aimez pas, cessez vos médisances. Je ne savais pas qu'en France il n'existe qu'une ville : Paris. Tout le reste c'est la campagne. Il y a 10 millions de Parisiens en France et 50 millions de campagnards. C'est quand même bizarre pour un pays soit disant développé de compter autant de non-urbains... Bref, je vous le dit, je suis pourtant lyonnais. Je n'aime pas les lyonnais, mais il faut bien avouer que c'est une grande ville (je parle de la ville et non des lyonnais qui sont moins grands...), économiquement dynamique, qui petit à petit raisonne en métropole et non en ville. Tout le monde taille Lyon, mais quand il s'agit de venir trouver du boulot alors là, silence radio... Ce que j'aime à Lyon : La facilité à trouver un emploi, même si l'accès à ces emplois n'est pas toujours facile (ceci est dû à la mentalité lyonnaise). Les équipements dignes d'une capitale. Les clubs sportifs (foot notamment) performants et reconnus à travers la France. Ce que je n'aime pas à Lyon : La mentalité, il faut bien le dire. Les lyonnais sont dans une grande ville, mais se comportent comme des gens vivant isolés et avec des oeillères ! C'est incroyable... Aucun esprit festif dans la ville, les jeunes s'ennuient (en tout cas ceux qui viennent de la banlieue).
Gros complexe : Les lyonnais prennent leur ville pour ce qu'elle n'est pas, Lyon c'est petit et ennuyeux, je confirme, seulement 400 000 habitants et 1 350 000 habitants en y ajoutant la banlieue, c'est vraiment pas énorme surtout si l'on compare Lyon à des villes 20 fois plus grosses : Rome, Bruxelles, Londres, Madrid, Berlin, Milan, etc. (il y en a tellement) et surtout Paris : 11 millions d'habitants avec laquelle Lyon ne peut clairement pas être comparée. La région Rhône-Alpes est aussi peuplée que la région de Madrid et alors ? La région Rhône-Alpes ce n?est vraiment pas l'équivalent de la région lyonnaise et le district régional de Madrid est 15 à 20 fois moins étendu que la région Rhône-Alpes alors c'est bien la moindre des choses qu'elle soit au moins aussi peuplée. D'ailleurs nul besoin de comparer, Rhône-Alpes est une région essentiellement rurale (on comprend mieux le caractère) au contraire de région urbaine que peuvent être, la région de Londres, la région de Düsseldorf, la région parisienne, ou la région de Madrid. Ce que je n'aime pas à Lyon : Une ville fade et triste, la mentalité bien entendu, les magasins fermés le lundi dans le centre ville. Les gens froids et hautains. Lyon est une ville banale de province, qui manque clairement d'originalité, d'envergure et de reconnaissance et ce même à travers la France. Heureusement que les Lyonnais n'habitent pas Londres, Paris ou New York sinon qu'est-ce que ce serait. Lyon est une petite ville bourgeoise qui se meurt, et je pèse mes mots.
L'histoire de France ne peut se comprendre que si l'on connait l'histoire des Tuileries : Ce n'est pas exact Lamine, un internaute s'est aventuré à nous parler de Henry IV et Napoléon Ier, je crois donc que quelque précisions s'imposaient. Seul quelqu'un qui connait au minimum l'histoire de France comprendra cela. Il faut arrêter de se voiler la face concernant Lyon. Au passage, je suis un campagnard, je n'habite pas Paris, ni sa banlieue. Ce que j'aime à Lyon : Les quelques rares immeubles de type parisien de la rue de la République, et oui, parce que le Baron Haussmann s'est aussi exporté en province (héritage de l'époque Napoléon III cette fois-ci), n'en déplaise aux lyonnais mais pour le plus grand bonheur des touristes.
Lyon : Nul besoin de partager ma vision, mais les faits sont bien là (Angleterre, Espagne et la très grande majeur partie des pays du monde fonctionnent sur ce modèle), il faut chercher les raisons plutôt que les conséquences. Concernant les agglomérations Lyon est classée 3ème derrière Lille, les chiffres de 2005 des agglomérations sont pourtant consultables sur le site de l'INSEE dans la page "principales villes d'Europe", le chiffre de 1,7 million pour l'agglomération de Lyon est complètement fantaisiste.
Réponse à Karim : Il semblerait que vous ne connaissiez pas Lyon. Ouvrez seulement les grands quotidiens français (Le Monde, Libération, Le Figaro, Les Echos) tous les jours et vous verrez l'importance que cette ville a en France. Ouvrez vous l'esprit enfin, Lyon compte en France et en Europe, ouvrez un manuel de géographie et vous vous en rendrez compte !!! Ce que j'aime à Lyon : La ville la nuit, le foisonnement culturel.
Lyon, puissante : Je ne lis que des avis jaloux, des erreurs (je ne vais pas redonner les chiffres de la population de Lyon, l'INSEE est là pour ça, j'invite quiconque à aller sur le site de l'INSEE qui donne un scoop : Lyon : 2ème agglomération de France !!! C'est d'une telle évidence que je ne vois même pas pourquoi il y a débat...). Ca ne sert même pas de débattre avec vous (qui critiquez Lyon) car vous êtes convaincus par vos erreurs. Mais on peut convier un économiste, un géographe, un architecte, un urbaniste et un historien de la ville pour qu'ils nous disent que Lyon compte sur la scène internationale, qu'elle a un poids économique, que c'est une belle ville, qu'elle est grande, etc... Peut-être qu'après ça, vous serez convaincus ! Ce que j'aime à Lyon : La Croix Rousse, les pentes, les minguettes et son marché.
Axel : Certains trouvent que les seuls points d'intérêts lyonnais d'un point de vue architectural sont les immeubles typés parisiens... comme si la seule architecture belle au monde était celle de Paris ! Personnellement, je suis ouvert à tout. Paris est une belle ville, certes, mais Lyon, qui est différente, est toute aussi belle. Lyon, c'est à la fois une ville architecturalement majestueuse et surprenante, mais aussi modeste... on ne peut pas en dire autant de Paris où tout a été conçu pour éblouir les visiteurs, pour exalter la grandeur de la France. Tout ça est bien beau, mais manque cruellement de modestie. Ensuite, je préfère une ville comme Lyon qui affirme son identité et l'assume, plutôt qu'une ville comme Bordeaux qui copie "à tout prix" ce qu'il se passe à Paris. Concernant les chiffres avancés par certains, je n'ai même plus envie d'y répondre tellement je suis lassé de ce débat et des chiffres avancés comme véridiques alors qu'ils sont erronés.
Lyon 25ème agglomération d'Europe : Je connais Lyon et je connais surtout d'autres villes et je vous conseille d'ouvrir enfin les yeux et dans faire autant. Et puis jaloux de quoi, Marseille et Lille sont aussi peuplées si ce n'est plus pour le cas de Lille, l'INSEE dit que Lyon n'a une agglomération que de 1,4 million d'habitants, c'est petit contrairement à ce qu'on veut nous faire croire, vous pouvez toujours essayer de gonfler les chiffres, seul les chiffres de l'INSEE compte, Lyon est la 25ème agglomération d'Europe 400 000 habitants et 1 400 000 habitants en y ajoutant la banlieue et je vois pas ce qu?il y a rajouter hormis le fait que quand il m'arrive de lire Le Figaro, Le Monde ou Herald Tribune c'est plutôt rare que l'on y parle de Lyon, enfin c'est comme ça. Ce que je n'aime pas à Lyon : Lyon est une ville qui ne dort jamais (c'est de l'humour bien sûr), c'est une ville totalement morte la nuit.
Lyon : Jaloux de quoi ? Sans même parler de Paris qui écrase tout, je crois que Marseille ou Lille n'ont rien à envier à Lyon hormis sur le plan économique, c'est vrai, mais pour le reste, même taille de ville, etc. Ce que je n'aime pas à Lyon : Lyon ne doit pas nier son véritable vécu au quotidien, c'est triste, mais c'est là une preuve d'un manque de reconnaissance.
Ce que j'aime à Lyon : La presqu'île, le parc de la Tête d'Or, le vieux Lyon, la beauté du centre ville, les possibilités économiques... Ce que je n'aime pas à Lyon : La nuit c'est vraiment mort contrairement aux villes du sud, la banlieue, le climat...
Petit détail... : Comme je l'ai fait remarqué dans un autre commentaire, facile de dire que Lille a la deuxième agglomération de France en tenant compte de... 700 000 belges ! Je ne suis pas sûr que ces derniers seraient ravis d'apprendre qu'ils sont français pour gonfler les chiffres de la commune. Enfin...
Lyon : J'ai simplement dit que j'apprécies tout particulièrement les 3 ou 4 immeubles de type Haussmannien se trouvant rue de la République à Lyon, ce n'est pas pour autant qu'elle constitue forcément la plus belle architecture au monde (tout cela est question de goût, le style Victorien à Londres n'est pas mal non plus) et il n'y a pas que cela à Lyon et heureusement, mais ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dit. Juste pour info et anecdote, les plus vieux grattes ciel de New York et même dans une moindre mesure Chicago au début du XXème se sont très largement inspiré du style Louis XV, du style gothique français (le Woolwoorth building en est un très bel exemple) ainsi que du style Haussmannien (Flatiron building en partie), le style Haussmannien s'est même exporté à Budapest ou dans certaines des plus grande villes sud américaines, sans même parler de Miami et toutes les autres. Ce que j'aime à Lyon : Sans l'architecture typique lyonnaise, il manquerait un chaînon aux différents styles architecturaux français tellement riches et variés.
Lyon : Les lillois vivent dans une communauté transfrontalière. Mais si l'agglomération de Lyon était au bord d'une frontière et coupée en deux, il en serait de même (c'est ce que l'on appelle une variante géographique) d'ailleurs l'INSEE et l'organisme chargé du recensement en Belgique l'ont bien compris et créditent donc tout deux Lille de 1,8 millions d'habitants dans le classement européen, alors que pour le classement franco-français le même organisme (l'INSEE encore) crédite Lille, 4ème agglo de France, de 1,1 million, tout cela peut paraitre contradictoire alors que c'est pourtant logique. J'en conclu donc, que d'un point de vu français Lyon est 2ème mais d'un point de vu européen et surtout mondial Lille est plus importante que Lyon (n'oublions pas chers amis lyonnais que nous vivons dans un monde global de plus en plus mondialisé, le poids des belges à Lille est très important, tout comme il l'est à Strasbourg avec les allemands (en traversant le Rhin à Strasbourg on arrive en Allemagne), c'est un peu comme si l'agglomération de Lyon continuait jusque dans le département de l'Ain sauf qu'il s'agit la d'une frontière Département/Département au lieu d'une frontière Etat/Etat, sur le fond et la forme c'est la même chose.
Réponse à Axel : Concernant l'architecture à Paris, tu nous dis que tout cela est bien beau mais que cela manque cruellement de modestie. Je te rappelle quand même au passage qu?à l'époque où les immeubles Haussmannien ont été construit, la France était la 1ère puissance mondiale et Paris rayonnait dans le monde (sans même parler de l'époque sous Louis XIV qui a vu Paris/Versailles être le centre du monde, donc de quelle modestie parles-tu ? Cet argument est par conséquent hors sujet.
Réponse à Antoine : Il n'y a pas d'arguments "bons ou mauvais", "à propos ou hors propos", que je sache : chacun son avis. Effectivement à l'époque, la France était une grande puissance et cela peut justifier l'architecture "parisienne". Maintenant, chacun est en droit d'un préféré ce type d'architecture ou une architecture que je qualifierais de plus "modeste". Par ailleurs, mon propos était simplement de souligner qu'il n'y a pas que l'architecture "à la parisienne" digne de ce nom.
Une ville qui manque d'animations : Lyon n'est finalement pas une ville de grande importance mondiale ou européenne car c'est elle qui a besoin de dire qu'elle est située à proximité des montagnes, à 3 heures de la mer ou encore à 1h30 de Genève, etc. Pour prendre un exemple, Genève ne dit jamais qu'elle est située à 1h30 de Lyon, ce qui prouve que Lyon pour essayer d'avoir un rayonnement international est obligé de s'appuyer sur d'autres villes ou sur sa soit disant proximité de la mer. C'est donc une ville secondaire qui pour s'affirmer va rechercher des proximités avec des villes ou lieux qui eux n'ont pas besoin d'elle. Ce que j'aime à Lyon : Les quais, la Part Dieu. Ce que je n'aime pas à Lyon : Un manque total de vie, la ville est peu animée, l'été c'est mort, rien, une place Bellecourt pas mise en valeur, quasiment pas de touristes l'été.
Lyon déchaîne les passions... : Ce que je constate en tout cas, c'est qu'on aime ou pas Lyon, cette ville semble déchaîner les passions au vue des commentaires laissés ici. C'est la preuve quand même d'une ville qui ne laisse pas indifférent et qui a du caractère... Pour ma part, j'aime Lyon, c'est une belle ville qui a fait beaucoup pour la France, non seulement en économie mais pensons à l'aventure du théâtre en France dans les années 70. Tout se passait à Lyon avec Planchon, Maréchal et Chéreau. Sur les questions d'identité et d'immigration aussi, tout est parti de Lyon dans les années 80 avec la marche des beurs... et il y a encore beaucoup d'autres exemples... Non, on peut critiquer cette ville mais on ne peut pas dire qu'elle est marginale dans le paysage français. C'est même impensable d'envisager pareille idée... c'est une ville forte avec du caractère.
Lyon : Lyon n'est certes pas une capitale économique européenne mais il ne faut pas nier son importance pour autant. Il existe un classement mondial officiel très sérieux qui classe les villes selon leur importance d'après plusieurs critères, comme le nombre de population, l'économie, le dynamisme, le degré cosmopolite d'une ville, le nombre de voyageurs dans le métro, etc. Même si Lyon y est plutôt mal classée, elle a au moins le mérite d'y être ce qui est mieux que rien et cela prouve ça relative importance (d'ailleurs Lyon est classée dans la catégorie "relatively strong evidence"). Mais là où Lyon fait fort, c'est qu'elle réussi à être devant des villes (de pays développé) beaucoup plus grosse qu?elle, Birmingham, Detroit, Manchester par exemple. Ce classement mondial est très hiérarchisé et constitué d'un barème de points, le top du top, ce sont les "ALPHA WORLD CITIES" avec 12 points, la planète n'en compte que 4 (Tokyo, New York, Paris, London) ensuite viennent celles avec 10 points (Los Angeles, Chicago, Hong Kong, Frankfurt, Milan, Singapour), ensuite viennent les villes avec 9, 8 et 7 points il s'agit là des "BETA WORLD CITIES" au nombre de 10 villes, ensuite viennent les villes avec 6, 5 et 4 points, les "GAMMA WORLD CITIES" au nombre de 35 villes (dont Barcelona, Berlin) ensuite viennent les villes à 3, 2 et 1 points, ce sont les "EVIDENCE OF WORLD CITY FORMATION" au nombre de 67 villes et elle même subdivisé en 3 catégories, la 1ère catégorie des Evidence of world city est la "relatively strong evidence" (villes avec 3 points), Lyon fait partie de cette catégorie avec des villes comme Athènes, Dublin, Helsinki, etc. Ensuite viennent les "some evidence" (villes avec 2 points) dont Birmingham, Bogota, Detroit, Lisbonne, Bratislava, Ho-Chi-Min, etc. Et pour finir arrivent les "Minimal evidence" (villes à 1 point) dont Lille et Marseille font partie ainsi que des villes comme Leeds, Wellington, St Petersburg, Colombo, Bologne, etc. Je trouve que d'avoir 4 villes française dont une classée 3ème dans ce classement de 122 villes est plutôt pas mal du tout, hormis les USA et le Royaume-Uni, très peu de pays peuvent s'enorgueillir de la présence de 4 villes dans ce classement.
Lyon, la ville à vivre : Facile de critiquer une ville lorsqu'on n?y habite pas (d'ailleurs peut-être que Lamine ou Karim n'habitent pas à Lyon...). Sur le sujet de la taille et du nombre de population : peu importe la superficie de Lyon et ses 470 000 habitants, je ne vois pas pourquoi des gens se querellent pour ceci ! D'ailleurs je confirme que Lyon est la 3ème ville de France et en est la seconde agglomération française (1 470 000 habitants), c'est la seule ville qui a toujours résisté à la tutelle parisienne, donc c'est la seule ville qui peut lui rivaliser en France. L'agglomération lilloise n?en est pas la seconde puisqu'elle comprend aussi la partie belge : il y a un problème. Ce que j'aime à Lyon : Sa taille humaine (je préfère mieux une ville de 470 000 habitants comme Lyon plutôt qu'une ville comme Marseille de 820 000 habitants : voyez en les conséquences !), Lyon c'est aussi un patrimoine historique magnifique (monuments vraiment remarquables), une culture populaire très marquée (certes mentalité froide par la plupart des lyonnais mais solidaire), sa gastronomie, ses espaces verts, son club lui forçant un rayonnement international qu'elle a acquis (Lyon est l'une des villes les plus dynamiques d'Europe), sa situation géographique (mer, montagnes, Suisse, Italie du Nord)... Ce que je n'aime pas à Lyon : La mentalité qui est restée dans les esprits, certes oui le soir c'est mort mais on ne peut pas aussi s'amuser tous les soirs (il y a quand même les 4 soirées de la fête des lumières, la fête de la musique, les nuits de Fourvière, les discothèques, les pubs et bars du Vieux-Lyon...). Le tunnel de Fourvière et ses bouchons !
Axel : Effectivement, qu'on le veuille ou non, la réalité est bien là : Lyon est LA deuxième de France que ce soit pour son économie et sa richesse, sa démographie, son influence. Contredire ces points est, à mon sens, de la mauvaise foi. Et tout ceci n'implique pas forcément qu'on doit apprécier Lyon... mais disons simplement que ce n'est pas parce qu'on n'aime pas cette ville qu'il faut la sous estimer et raconter n'importe quoi.
Rayonnement de Lyon : Lyon ne peut évidemment pas rivaliser avec Paris qui est à des années lumières, mais elle est clairement la seconde ville de France si l'on considère son rayonnement et son dynamisme. Lille est une ville imposante et qui se développe grâce notamment à sa position stratégique (proche de Paris, de Londres et de Bruxelles) et je ne pense pas que l'on puisse négliger la partie belge de l'agglomération dans la mesure où celle-ci a des répercussions sur l'économie de la ville. Simplement, le nombre ne fait pas tout. D'ailleurs, aucune ville française (hors Paris) ne peut rivaliser avec les grandes européennes comme Francfort, Zurich, Amsterdam, Genève ou Bruxelles alors que certaines sont de taille comparable (ou inférieure) à Lyon. La faute à la sacro-sainte centralisation à la française... Ce que j'aime à Lyon : Le patrimoine architectural, le dynamisme économique.
L'histoire encore : Lyon est devant certaine ville comme Birmingham, Manchester ou Detroit ou d'autres qui lui sont pourtant largement plus grandes. Comme quoi la centralisation politique est bien un prétexte, il ne faut pas se voiler la face. Et puis tous les pays du monde fonctionnent comme ça, il faut bien une capitale, non ? Excusé du peu mais comment pourrait-il y avoir un rapport entre le centralisme politique des institutions et l'économie, c'est complètement grotesque. En se documentant un peu, on voit que la capitale a le plus souvent souffert des politiques nationales afin de ralentir la croissance parisienne. L'installation du gouvernement français à Bourges ou Bordeaux permettrait à Paris de retrouver une autonomie réelle et des marges de man?uvre. Si l'on se documente bien, on voit que tout a été fait pour préserver les populations des villes de province mais en vain. D'autant que la capitale dès le début du moyen-âge était déjà la plus grande et la plus prospère de toute la chrétienté, à tel point que des allemands venus de la Rhure ainsi que des italiens de la Lombardie (Italie du nord) immigrés vers la capitale. En réalité la critique reproche à la capitale sa grande taille et sa croissance excessive, sans songer qu'il s'agit là plutôt d'effets que de causes. Concernant le réseau de chemin de fer en étoile à partir de Paris il n'est pas dû à une volonté de l'Etat, mais à l'attitude à l'époque de la construction des voies ferrées des villes de province qui ont refusé de créer des lignes de chemin de fer de ville de province à ville de province par peur de s'endetter (les élites bordelaises ont ainsi refusé une ligne de chemin de fer Bordeaux-Lyon qu'elles jugeaient "ruineuse"). On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre comme l'on dit, n'est ce pas ? La centralisation quant à elle a fait par la suite que toutes les villes de province soit reliées entre elles, c'est l'histoire, il ne faut donc pas la renié. Ce que je n'aime pas à Lyon : Certains lyonnais qui font toujours allusion à la capitale et qui trouvent des prétextes pour justifier de cela, c'est très révélateur d'un complexe. N'oublions pas l'histoire, si l'industrie sidérurgique est présente autour de Lyon c'est bien parce que celle-ci à été délocalisée de la région parisienne, une chance pour Lyon que d'hériter d'une partie de cela. Certaines personnes qui ne connaissent pas l'histoire de leur ville (Lyon), c'est vraiment dommageable ou alors ils renient le passé et ce n'est pas mieux.
Bella città ! : Nous sommes des touristes italiens venus de Turin et nous avons passé un week-end à Lyon, nous en sommes ressortis les yeux éblouis ! Une magnifique ville en termes de patrimoine historique, dynamisme économique, vie culturelle et animations nocturnes ! En Italie (notamment dans le nord avec les villes de Turin, Milan, Asti, Aoste, Gênes...) on parle beaucoup de cette ville qui est si proche de nous, si certains ne sont pas d'accord je dirai que Lyon est la ville qui compte avec Paris et Lille en France, l'Italie du nord est dépendante commercialement avec la région Rhône-Alpes, d'ailleurs la future ligne TGV arrivera pour bientôt. Ce que j'aime à Lyon : Belle ville dans l'ensemble : histoire, monuments, gastronomie, rues propres, beaucoup d'espaces verts (les berges du Rhône), les quartiers "CBD" de la Part-Dieu et de la Cité Internationale montrent le vrai dynamisme économique de la ville. L'amalgame des atouts et des legs des grands génies de la région (Ampère, Thimonier...) en ont fait une région capable de rivaliser avec la capitale française.
Oui mais... : La Grande Bretagne souffre du même problème, avec Londres qui est très loin devant les villes provinciales dans la plupart des domaines. Quant à Detroit, c'est un mauvais exemple puisque les Etats-Unis ont aussi des villes très importantes qui ne sont pas des capitales... A commencer par New-York et Los-Angeles. En réalité, il suffit de jeter un ?il de l'autre côté du Rhin pour s'apercevoir qu'en France, Paris ne laisse que des miettes aux villes de province. Car le centralisme n'est pas que politique, il est aussi économique, culturel et éducatif. Les grands sièges sociaux sont tous - ou presque - regroupés en IDF, tout comme les meilleures écoles. Or c'est justement le pouvoir décisionnel (qu'il soit économique, politique ou autre) qui fait le rayonnement d'une ville. Pas le nombre d'habitants, ni le taux de chômage.
Paris : Lyon est en général plus riche que toutes les autres villes de sa taille ou presque, et il n'y a que dans de très rares cas où Lyon est plus grande, Detroit, Philadephie et tant d'autres sont largement plus grandes que Lyon et pourquoi nous parler de New-York et Los-Angeles, les USA sont 5 fois plus peuplés donc il est normal qu'il y ait 5 fois plus de villes, il serait vraiment temps de se documenter un peu. La France à 4 villes dans ce classement ce qui est plutôt rare pour les autres pays. Ensuite la capitale est une vraie pompe à finance, sans l'aide de l'Etat, Lyon n'aurait sans doute pas pu financer son métro alors que celui de Paris à été financé sur des fonds propres. Pour l'Allemagne c'est une tout autre histoire, les villes ont toujours été aux coudes à coudes tant au niveau de la population que de l'économie, ce qui explique ce partage. Lyon autrefois n'était qu'un village, certaines délocalisations forcées l'ont bien aidée, il ne faut pas l'oublier. La France est différente, Paris a toujours été largement plus grosse que les autres, ce qui explique cela. Tous les sièges sont à Paris ce qui explique aussi que Lyon n'est pas attractive, les multinationales ont le choix de s'implanter où elle le souhaite, c'est la mondialisation, non ? De toutes les façons Lyon est en concurrence avec des villes comme Turin, Genève, Zurich mais ne peut certainement pas prétendre à recevoir des sièges tel qu'il y en a dans la capitale, pour plein de raisons évidentes. La capitale est du même standing que Londres ou New-York (ce qui n'est évidement pas le cas pour Lyon) a un marché potentiel de 10,2 millions de personnes, avec une main d'?uvre très hautement qualifiée alors que Lyon a un petit marché potentiel de 1,4 million, c'est vraiment pas énorme. Ce que je n'aime pas à Lyon : La mentalité est resté la même, fermée et étriquée. Ca n'est pas en refusant de voir les choses évidentes que Lyon va grandir, bien au contraire. Honnêtement quand je vais à Lyon, je vois bien qu'elle n'a rien d'une capitale, elle fait typiquement ville de Province.
Lyon est morte : On a tous inconsciemment tendance à classer les villes en fonction de leur population (moi le premier). Et ce critère joue en défaveur des villes françaises (hormis Paris évidemment), ce qui explique peut-être nos complexes. Ce que je n'aime pas à Lyon : Lyon est endormie à de nombreux points de vue.
Ce que je n'aime pas à Lyon : La froideur, l'arrogance et le peu d'ouverture d'esprit des Lyonnais, les grèves à répétition des transports, la qualité des logements, la vie nocturne pas très vivante. La ville est complètement morte le dimanche. Il y a aussi les bouchons à répétition, la pollution, les trains jamais à l'heure.
Lyon : Pas du tout, le nombre d'habitants est l'une des composantes qui fait le rayonnement d'une ville mais pas seulement, Lille est devant Lyon en terme de population mais Lyon est plus économique, si Lyon perd de son peu de dynamisme, Lille passera devant. De même que si Toulouse continue ainsi sur plusieurs décennies, elle deviendra très certainement la 3ème agglomération devant Lyon en population et devant Lille et Marseille sur l'économie.
Manque de dynamisme ? : De quel "peu de dynamisme" vous parlez, Hugo ? Quand on voit la construction de bureaux, Lyon devance largement les autres métropoles françaises (hors Paris, évidemment). Elle a été donnée parmi les villes les plus attractives dans de nombreux classements internationaux. Ce que j'aime à Lyon : Une ville en plein boom économique qui a tout d'une capitale.
Salut ! : J'ai pas mal voyagé en Allemagne et il est vrai que les grandes villes y sont beaucoup plus importantes et autonomes qu'en France. C'est l'avantage d'un Etat fédéral alors qu'en France tout est concentré sur Paris. Mais il ne faut pas oublier qu'en échange, Paris est l'une des plus importantes villes du monde ! Ce que j'aime à Lyon : Une jolie ville, bien entretenue. Ce que je n'aime pas à Lyon : Comme pour beaucoup, le manque d'ambiance..
LYON : Lyon est la 3ème ville française mais pour ceux qui ne se documentent pas est la seconde agglomération française (1,4 million d'habitants). Lille compte seulement 1,2 million d'habitants et non 1,7 qui correspond à la conurbation belge des villes de Tournai, Courtrai, Mouscron... Lyon avec ses 1,4 million d'habitants est bien la seconde agglomération française. Lyon est une ville très dynamique, la ville est le chef-lieu de la 8ème région européenne, grand carrefour européen depuis les romains (Agrippa a tracé les voies romaines à partir de Lyon) c'est la seule ville qui résiste face à Paris. C'est aujourd'hui une ville qui compte en Europe et à l'international. Ce que j'aime à Lyon : Le site de la ville et son patrimoine historique et culturel est remarquable, les quartiers d'affaires de la Part-Dieu et de la Cité International montrent le vrai dynamisme de la ville. Les parcs et les nombreux espaces verts, le niveau de fleurissement (3 fleurs pour une ville de cette taille : chapeau !), le réseau de transport, la gastronomie et la position stratégique et géographique de cette ville. Ce que je n'aime pas à Lyon : La plupart critiquent la mentalité lyonnaise, je trouve ça ridicule, Lyon est une ville du Sud, comme les autres villes du Sud, la mentalité est provinciale, campagnarde (surtout à la Croix-Rousse ou dans la banlieue ouest du lyonnais), le chauvinisme est aussi fort, mais on comprend pourquoi... quoi qu'il arrive chaque ville à sa mentalité, et tous les lyonnais ne sont pas comme ça...
Lyon, grande ville européenne. : Je suis Nantais mais je travaille à l'université d'archéologie de Lyon et je penses que Lyon est aujourd'hui un pôle capable de résister face à la capitale. Lyon est une ville très dynamique qui compte aujourd'hui en Europe et dans l'International. Souhaitons lui bonne chance afin qu'elle soit la capitale européenne de la culture en 2013 car elle le mérite vraiment. Ce que j'aime à Lyon : Lyon c'est d'abord une ville riche par son histoire et ses monuments exceptionnels, sa gastronomie, mais aussi le réseau de transport, son équipe de foot, ses parcs et espaces verts : une ville bien entretenue. Mais aussi les quartiers dynamiques de la Part-Dieu et de la cité internationale et enfin son site : entre 2 fleuves, 2 collines : il n'y a pas plus bel endroit. Une sortie en week-end pour la découvrir serait idéale. Ce que je n'aime pas à Lyon : Bien sûr la célèbre réputation "mentalité lyonnaise" qualifiée de froide et sans folie mais je ne peux pas la critiquer car chaque ville possède sa culture et sa mentalité. Et les bouchons (pas les restaurants mais les files de voitures devant le tunnel de Fourvière).
Lyon belle ville : Nous sommes ici pour parler tranquillement et donner un jugement positif ou négatif de la ville de Lyon. Mais apparemment certains ou certaines se croient dans un forum d'architecture. Or, ce n'est pas la peine d'en mettre des tonnes. Ce que j'aime à Lyon : En tant que professeur de géographie à l'université de la Sorbonne ; Lyon est la 3ème ville française et est la seconde agglomération française devant Lille qui compte aussi les 500 000 belges de la conurbation des villes de Tournai, Courtrai,... Lyon c'est 1,4 million d'habitants, Lille c'est 1,2 million habitants. Lyon est l'une des villes les plus dynamiques d'Europe non pas en bourse et en finances mais dans sa rapidité d'évolution. C'est un grand carrefour européen qui cherche de plus en plus à s'ouvrir à l'international. Sinon, après mes remarques en tant que professeur de géographie, je vais faire le touriste : à Lyon on passe un bon week-end en découvrant ses monuments, son site et sa gastronomie. C?est est un réel plaisir. De plus, la ville est bien entretenue (espaces verts, ville fleurie de trois fleurs, rues propres). Enfin, pour s'amuser on ne résiste pas aux bars et pubs ouverts durant la nuit dans les rues du charmant quartier médiéval et renaissance du Vieux-Lyon. Ce que je n'aime pas à Lyon : Personnellement j'aime bien cette ville, les défauts pourraient être seulement la pollution et la mentalité que l'on attribue aux habitants.
Lyon, ville surfaite : Lyon c'est une jolie ville mais de là à dire qu'elle est magnifique. Ce que j'aime à Lyon : Les quais que ce soit au bord de la Saône ou du Rhône sont très agréables, l'architecture est belle mais un peu trop austère, la campagne et la montagne sont assez proches de la ville, les transports en commun sont très performants, et puis c'est une ville globalement propre. Ce que je n'aime pas à Lyon : C'est une ville propre d'accord mais quel manque de vie. Ce n'est pas une ville très réjouissante, c'est triste, et assez superficiel. Le centre de la ville est joli mais il ne vaut mieux pas s'en éloigner car les autres quartiers sont particulièrement fades et sans attrait. La Part Dieu c'est affreux, à part le crayon tous les autres bâtiments sont de très mauvais goût. Et puis Lyon c'est une ville ou tout est pompeux, on y aime grossir les chiffres, on aime se vanter d'être la deuxième agglomération de France. En tout cas niveau ambiance Lyon ne risque pas d'être la deuxième ville du pays. A mon avis c'est plutôt au niveau du stress que Lyon est la championne, 10 000 habitants au kilomètre carré, une pollution atmosphérique omniprésente, un noeud autoroutier saturé et une banlieue moche et peu rassurante. Moi je n'espère qu'une chose c'est que Toulouse double vite Lyon pour devenir la troisième ville de France, une place qu'elle mérite amplement. Et aussi j'ai appris que Lyon voulait rivaliser avec Milan ou Barcelone. C?est n'importe quoi. L'agglomération de Lyon cela équivaut à la population intra muros de ces deux villes.. Et puis avant il faudrait que Lyon ait plus d'autonomie par rapport à Paris et surtout beaucoup plus d'ouverture d'esprit. Bon courage.
Eviter Lyon : Lyon ville de stress. Ce que j'aime à Lyon : Sa proximite avec la montagne. Elle est bien desservie. Ce que je n'aime pas à Lyon : Trop de bouchons, trains jamais à l'heure, TCL (transpors communs lyonnais) catastrophiques, la mentalités des gens.
Une ville comme les autres : Il ne faut pas trop s'enflammer, la construction de bureaux ne veut rien dire du tout ; tout dépend de la surface en m² qui y est construite et encore faut il qu'ils soient commercialisés et occupés.D'ailleurs, toutes les villes de France construisent des bureaux, même des villes de 100 000 habitants, donc ça ne veut rien dire du tout. Ce que je n'aime pas à Lyon : Une ville triste, sans vie et sans âme, qui donne le cafard. Ajouter à cela la pollution atmosphérique et la mentalité catastrophique des habitants.
Si, au contraire : La construction de bureaux est au contraire un indice très important de la santé économique d'une ville. Et aucune ville ne construit de bureaux dans les mêmes proportions que Lyon. De plus, si des bureaux sont construits, c'est parce qu'il y a une demande (les promoteurs ne décident pas par hasard de construire).
N'importe quoi : Il faut arrêter de rêver un peu, la construction de quelques m² de bureaux ne veut rien dire du tout (documentez-vous avant de parler), les promoteurs construisent, ils prennent un risque car encore faut-il commercialiser les bureaux et pour une ville comme Lyon c'est loin d'être gagné. Tout dépend de l'offre et de la demande et Lyon, aujourdhui, a d'avantage d'offre que de demande, au contraire d'une ville comme Marseille qui à plus de demande que d'offre de bureaux et qui donc construit pour quelque chose, elle.Toutes les villes construisent des bureaux même les villes de 100 000 habitants et celles qui ne sont pas dîtes dynamiques.Les Lyonnais feraient bien d'arrêter de rêver, leur ville ne compte pas dans le monde et très peu en Europe (Lyon est classé 29ème ville d'Europe), c'est très petit. Ce que j'aime à Lyon : Une jolie bourgade.
Lyon : Ca me fait doucement rigoler cette discussion.Vous ne connaissez apparement pas la situation des autres villes (Marseille, Toulouse et Lille) donc ne dites pas n'importe quoi. Et puis vous oubliez Paris qui est la ville où l'on construit le plus de bureaux au monde. Je pense que Lyon est à des années lumières de cela. Paris est 10 fois plus peuplé que Lyon et 100 fois plus dynamique pourtant, il ne le crie pas sur tous les toits. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les gens.
Faut se calmer : On ne peut évidemment pas comparer Lyon à Paris, car quand on multiplie la population par 7 (et pas par 10...), on attire pas 7 fois plus d'investissements, mais beaucoup plus. Mais Lyon est belle et bien la ville de Province la plus dynamique, celle qui construit le plus de bureaux, qui a la plus forte demande, loin devant Marseille ou Lille ou même Toulouse. Je vous invite à lire les études. Et ce n'est pas un Lyonnais qui vous parle, mais bien un Marseillais. Ce que j'aime à Lyon : Un immense bassin d'emploi, des transports en commun très performants, et tant d'autres choses. Ce que je n'aime pas à Lyon : Des Lyonnais qui semblent froids, mais qui s'avèrent être de vrais amis une fois qu'on a brisé la glace.
Quelques commentaires surprenants : La plupart des commentaires élogieux sur Lyon sont signés par des non-Lyonnais. Je ne comprends donc pas pourquoi certains disent que les Lyonnais sont arrogants et surtout pourquoi ils rabaissent continuellement Lyon. Quelqu'un peut-il m'expliquer ? Personnellement, je pense bien connaître la situation des autres villes de France. Paris ne crie pas sur les toits qu'elle est la plus forte et la meilleure ? Bien sûr que si, on entend ça partout et si souvent qu'on y prête plus attention. Marseille ? L'offre de bureaux dans cette ville est si modeste qu'il serait incroyable qu'il y ait plus d'offres que de demandes. S'il vous plaît, vous n'aimez peut-être pas Lyon, mais que ça vous plaise ou pas, la seule ville en France qui existe internationalement en dehors de Paris, c'est Lyon.
Lyon à les yeux plus gros que le ventre : Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Marseille a d'avantage de demandes que d'offres de bureaux, et Lyon justement l'inverse. Par conséquent, je ne vois pas trop l'utilité dans construire d'autres pour le moment, toutes les études vont dans ce sens. Effectivement Lyon est la ville de province qui a le plus de demandes mais comme elle dispose actuellement de suffisamment de m² de bureaux disponibles par rapport à la demande, elle n'est pas la ville qui construit le plus de bureaux en province. Marseille et Toulouse sont des villes, au contraire de Lyon, où la demande est plus forte que l'offre. C'est vrai aussi que les Parisiens ne crient pas sur tous les toits qu'ils sont les meilleurs, c'est la presse écrite qui s'en charge ; c'est normal c'est son devoir d'information. Et puis même si c'était le cas, ça doit être tellement tentant pour un Parisien quand on voit cette mauvaise fois et cette bêtise. Ce que je n'aime pas à Lyon : Beaucoup sont chauvins et falsificateurs. Certains se font passer pour des archéologues, des professeurs à la Sorbonne ou même des Parisiens pour raconter plus facilement n'importe quoi. On nous dit que Lyon a 2 fleuves alors que la Saône n'est qu'un simple affluent.
Belle mais c'est tout : Lyon international ? Laissez-moi rire. Vous ne pouvez être que de Lyon pour dire cela. La plupart des gens à l'étranger ne savent même pas ce qu'est Lyon, exceptés quelques Suisse et Italiens. Ce que j'aime à Lyon : Le vieux Lyon, Vélo V, la montagne pas loin, les hivers froids. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les étés caniculaires sont plus durs à supporter à Lyon car c'est une cuvette et il n'y a pas beaucoup d'air. Les commerçants qui vous prennent de haut, les lyonnais qui ne connaissent pas le mot sourire, le manque d'ouverture en général. Et je m'étonne aussi de voir que dans une ville comme Lyon, soit disant une grande ville vivante et gastronome, les restaurateurs n'acceptent plus aucun client passé les 21h. A Paris, ou même Londres, certains restaurants acceptent encore du monde passé minuit et même pour certains toute la nuit. Les Lyonnais sont véritablement indécrottables?
Vivre à Lyon aujourd'hui : Lyon, ville française inscrite au Patrimoine Mondial par l'Unesco, ville aux deux fleuves, ville de lumière, ville d?art de vivre. La richesse remarquable de son patrimoine, le dynamisme de sa vie culturelle et sa position au c?ur d?une des régions les plus attractives d?Europe la positionnent parmi les grandes métropoles internationales. Lyon c'est d'abord une position stratégique: située en plein c?ur de la vallée du Rhône, à mi-chemin entre Paris et Marseille, Lyon est une ville à la fois discrète et incontournable. Pour beaucoup, elle se limite à une étape de voyage, un point sur une carte vers une destination savoyarde lors des vacances de février ou bien vers la Méditerranée au cours de l?été. Toutefois, cette image est largement incomplète et fortement réductrice. Il suffit en effet d?analyser cette situation de carrefour européen pour constater l?emplacement stratégique de la ville au sein de l?organisation du continent. Historiquement inscrite au sein des grands axes européens, nationaux ou transfrontaliers (Paris-Lyon-Marseille, Lyon-Turin...), Lyon ne s?est pas contentée d?être une simple ville de passage : depuis sa fondation, elle cultive un dynamisme économique qui en a souvent fait une ville européenne incontournable. Après un demi-siècle de torpeur due au centralisme parisien, le caractère de plus en plus régional de l?Union Européenne donne à nouveau aux villes de province françaises la possibilité de s?épanouir seules, ce qui s?est traduit aussi bien en France que dans les autres pays de l?Union par l?émergence de nouveaux centres culturels. Espérons que Lyon saura saisir cette opportunité afin de confirmer et d?accroître la dimension européenne qu?elle s?est forgée depuis vingt siècles. Donc il faut connaître son histoire... notamment contemporaine : au sortir de la guerre, la conception centralisée du pouvoir des constitutions françaises a fortement bridé l?épanouissement des villes de province dans leur intégration au sein de l?Europe naissante. Le développement européen de Lyon s?est fortement ralenti, à un point tel que la cité a pratiquement repris une dimension exclusivement française. Il a fallu attendre les années 1990 et les ambitions de Michel Noir pour pouvoir de nouveau contempler l?éclat de la ville. Celui-ci obtient pour Lyon le siège international d?Interpol et manque de peu celui de la Banque centrale européenne qui échoit finalement à Francfort. Le maire suivant, Raymond Barre, poursuit cette politique d?ouverture sur le monde : la reconnaissance dépasse l?échelle européenne et devient mondiale avec par exemple l?accueil du sommet du G7 en 1996 ou bien le déroulement de conférences de l?ONU? Aujourd'hui vivre à Lyon c'est de profiter pleinement de son histoire car héritière de son passé culturel et économique, Lyon a su tirer profit des enseignements de son histoire pour proposer aujourd?hui à ses habitants des conditions de vie très agréables, qui ont pu faire défaut au cours des siècles précédents. Afin de combattre l?image de ville industrielle suscitée par l?implantation de nombreuses usines depuis la fin du XIXe siècle dans la vallée du Rhône, Lyon se transforme en une ville moderne, propre et agréable à vivre. Les clichés du couloir de la chimie que tous les vacanciers empruntent à la sortie de Lyon en descendant vers le sud, mais aussi du tunnel sous Fourvière perpétuellement saturé sont en train de devenir dépassés. Il faut maintenant considérer Lyon comme une ville propre, ouverte sur l?extérieur. Desservie par un réseau de transports en commun bien organisé, elle est traversée du nord au sud par une grande rue piétonne, ce qui permet à chacun de parcourir la ville sans sa voiture. Rafraîchie par la présence de nombreux parcs et de ses deux cours d?eau, la ville respire assez bien. Parallèlement à cette qualité de vie, elle s?est aussi dotée de tous les attributs d?une ville culturelle. Disposant d?un opéra, d?une maison de la danse et d?un orchestre de renommée européenne, elle propose aussi de nombreuses représentations théâtrales qui attirent un public largement régional. La ville développe aussi un pôle scientifique de premier niveau accueillant de nombreuses grandes écoles (École Normale Supérieure de Lyon, Centrale Lyon, INSA?) et de multiples laboratoires dont le P4. Ce laboratoire pour la recherche scientifique sur les agents infectieux particulièrement virulents (Ebola, Marburg?) fait partie du cercle extrêmement restreint des laboratoires de très haute sécurité. Voici un argument pour montrer que les lyonnais ne sont pas d'une « mentalité catastrophique » : cette grande fête qu'est la fête des Lumières réunit au début de la période rigoureuse de l?hiver tous les Lyonnais, mais aussi de nombreux Européens et habitants de tous les continents venus pour l?occasion visiter la France. Cette manifestation représente actuellement sans doute le plus grand potentiel de rayonnement pour la ville à la fois par son originalité mais aussi à travers le caractère chaleureux du rendez-vous qui contraste totalement avec la prétendue froideur des Lyonnais. En conclusion : initialement ville romaine, puis gauloise, ensuite allemande, Lyon n?a été définitivement rattachée au royaume de France qu?en 1312. De cette diversité d?appartenance politique, elle a su établir de profondes relations financières avec tous ses voisins et s?imposer comme une ville économique incontournable. En particulier, la soie qu?elle a exportée dans toute l?Europe a représenté un facteur déterminant de sa prospérité. Si la réalisation de son identité politique a constitué une épreuve plus rude et plus longue, elle est aujourd?hui bien établie. Grâce à cette assise confortable de grande ville de province française, mais aussi de nouvelle métropole européenne, Lyon peut voir son avenir avec sérénité, s?épanouir et profiter pleinement de son potentiel au niveau national, européen et international.
C'est marrant : Lyon doit toujours construire plus de bureaux, même si elle a un peu plus d'offre que de demande (comme toutes les autres villes, Marseille n'a pas plus de demande). On ne construit pas en fonction de la demande actuelle, mais on anticipe, car la construction, ça ne se fait pas en un jour. Investissement dans l'immobilier d'entreprise en 2006 : Lyon : 640 millions d'euros dont 415 pour les bureaux uniquement, Marseille/Aix : 220 dont 54 pour les bureaux, Lille : 260 dont 114 pour les bureaux. Ce que j'aime à Lyon : La puissance économique de province.
Oui... : Lyon est internationale, oui. Rien à voir avec Paris et Londres, certes, mais il n'empêche. Personnellement, je vais régulièrement à Lyon et j'y croise nombre d'hommes d'affaires allemands, suisses, voire même britanniques. Enfin, la cote internationale d'une ville ne se jauge pas avec le degré d'ignorance des gens. Exemple : faites le test avec Francfort, je suis sûr que pas une personne sur cinq ne saurait la situer sur une carte. De même, en Angleterre, à part Londres, peu de personnes savent où sont Manchester, Birmingham ou Liverpool.
Reponse : Parce que nous apprécions Lyon, nous sommes forcément Lyonnais, si j'ai bien compris ? Eh bien non. Il est incroyable de sous-entendre de telles choses et justement, je crois que cela prouve à quel point certains sont remplis de préjugés. Enfin, à quoi bon essayer de faire des polémiques sur des sujets sans importance : oui la Saône est un affluent du Rhône. Mais as-tu déjà vu ses dimensions ? A Lyon, elle a les dimensions de la Garonne à Toulouse. Elle est tout à fait comparable à un fleuve.
La grenouille qui voudrait être aussi grosse que le boeuf : Tout ça est bien discutable Albert, ce n'est que votre point de vue. En revanche ce qui est sûr c'est que la Banque Centrale Européenne ne devait pas échoir à Lyon mais à Paris ; ce qui ne s?est pas fait afin de compenser l'abandon du deutschemark par les Allemands. Donc celle-ci s'est implantée à Frankfurt. Au passage, un G8 à Lyon, ou même des conférences de l'ONU, ne veut absolument rien dire. Des petites villes sans prétention, aucune dans le monde (comme au USA ou au Canada) n?a déjà eu ce genre de manifestation. Et puis Lyon une grande métropole internationale ? C'est un texte pompeux de l'office de tourisme de Lyon ? Lyon est une municipalité qui n'hésite pas à faire mousser sa ville en gonflant grossièrement les chiffres et distendre la réalité. Le plus drôle c'est que tout le monde le voit bien, il suffit d'aller à Lyon pour le comprendre.  Ce que je n'aime pas à Lyon : Une ville pompeuse.
Lyon, capitale européenne de l'ennui en 2013 : Lyon, petite bourgade provinciale coincée entre deux ruisseaux, a l?ambition de devenir Capitale Européenne de l?ennui. Oui, toi aussi participe à cette opération ! Tapote sur ton petit clavier pour exprimer à quel point tu t?ennuies dans la sous-préfecture des Gaules ! Tu as fait le tour des charmes frelatés de Lyon ? Tu ne quittes plus ton poste de télévision que pour aller acheter ta baguette ? Tu bailles à t?en décrocher la mâchoire en lisant les pages culture de Lyon Magazine ? Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais aigris.
Pas folichon : C'est tout le contraire Albert, Lyon il y a 200 ans n'était qu'une larve, sans l'aide de l'Etat Lyon n'aurait aujourd'hui certainement pas un métro (il en est de même pour toutes les autres villes de province sauf le métro parisien qui s'est fait sur des fonds propres, exceptée la ligne 14). En outre, une bonne partie de l'industrie sidérurgique et chimique parisienne a été délocalisée dans la vallée du Rhône (en vain). Il ne faut pas chercher de prétexte, quel rapport entre le fait que les restaurants à Lyon n'acceptent plus de client passé 21h le soir et le centralisme des institutions politiques dans une capitale ? Il n'y a aucun rapport. Exemple, la capitale des Etats-Unis est Washington, pour autant, pratiquement tous les principaux grands théâtres et activités nocturnes sont localisés à New York, Brodway... Tout ceci s'explique par la différence de population ; il faut bien avouer que Lyon est une ville où bon nombre d'activités ne seraient pas rentables, la population est casanière et trop peu importante pour justifier de tel investissements ; ce sont des groupes privés, donc si Lyon est rentable ils s'y implanteront. Mais Lyon est une ville morte. Lyon à l'échelle de planète est une petite ville.
Comme les autres : C'est bien ce que je dis, Lyon a davantage d'offre de bureaux que de demande. Et puis Albert, vous pouvez affirmer ce que bon vous semble mais ça manque d'exemples et d'arguments. Lorsque je vais à Lyon, je ne vois vraiment pas la différence avec Marseille ou Lille, excusez du peu.
Lyon capitale européenne : Lyon est une capitale européenne. Elle est, aujourd'hui, la ville la plus dynamique d'Europe ; c'est tendance d'être à Lyon, tout le monde veut y être. C'est une ville qui fourmille par son énergie débordante, elle est la ville Lumière. Elle possède l'un des principaux quartiers d'affaires d'Europe et la vie nocturne y est riche et variée, c'est une ville qui impressionne le visiteur. Ce que j'aime à Lyon : Une capitale européenne de rang mondial, avec un art de vivre à la lyonnaise. La ville est mouvementée, on ne s'y ennuie pas. La proximité de tout : mer et montagne. Ce que je n'aime pas à Lyon : La pollution et certains quartiers mais il y a ça dans toutes les capitales.
Lyon, capitale de Rhône-Alpes : Très belle ville, capitale de la seule région française capable de vivre indépendamment de l'Ile de France. Une économie diverse et des relations internationales. Rhône-Alpes c'est près de 7 millions d'habitants et environ 1% du PIB mondial. Lyon n'est pas seule, il faut compter les villes qui l'entourent : Grenoble, Saint-Etienne, Chambéry, Annecy, Valence... qui toutes ont leurs spécificités économiques qui assurent un bon dynamisme et un rayonnement à notre région et sa capitale Lyon.
Lyon : Peu importe les dimensions de la Saône, qu?elle soit un affluent et non pas un fleuve, les Lyonnais devraient utiliser le bon vocabulaire s?ils souhaitent être compris par tous. Ceci est typiquement la réponse d'un Lyonnais et c'est bien la démonstration encore une fois que les Lyonnais grossissent leur ville et cela est plus étonnant encore quand cela vient d?un soi disant "professeur en géographie de la Sorbonne" ; si c'était le cas vous useriez du vocabulaire adéquat. Et puis, laissez-moi rire, la Part Dieu un des principaux quartiers d'affaires d'Europe (si on peut appeler ça un quartier d'affaires), c'est drôle parce que la Part Dieu doit être classé 10 ou 11ème quartier au niveau de la France, après bon nombre de quartiers parisiens (La Défense, quartier de l'opéra/St Lazare, quartier des Champs-Élysées, le triangle d'or, Issy-les Moulineaux/Boulogne-Billancourt, Levallois-Perret/Neuilly sur Seine/17ème, Bercy, Marne la Vallée, quartier Montparnasse, quartier Austerlitz/Masséna/Tolbiac, le pôle Roissy, le pôle Saint-Denis). Et pour les suivants c'est au conditionnel : le pôle Rungis, St Quentin En Yvelines et j'en oublie sans doute. Ce que je n'aime pas à Lyon : J'ai envie de dire aux Lyonnais d'ouvrir les yeux, le monde ne s'arrête pas à Lyon.
Lyon : Je pense que Lyon ne doit pas nier son véritable vécu et doit être plus humble, sinon ce sont des villes comme Lille, Toulouse et Marseille, dans une moindre mesure, qui profiterons de cela. Enfin ça n'est que mon sentiment. Ce que j'aime à Lyon : Très belle ville, riche histoire à toutes les époques, une ville complète. La vie à Lyon est agréable. Lyon offre aussi un réseau ferré et autoroutier bien maillé avec aussi un réseau de transports collectifs conséquent pour la taille de la ville (4 lignes de métro ce n'est pas rien). Ce que je n'aime pas à Lyon : Le chauvinisme et les extrémistes.
Lyon, grand carrefour européen. : Le titre de mon commentaire est celui qui figure dans touts les manuels scolaire de 4ème. Mon fils est dans cette classe, ils étudient en géographie cette année les grandes régions européennes, dont celle la région Rhône-Alpes. Je viens d'Annecy (je viens souvent à Lyon en vacances avec la famille) et je suis fière que Lyon soit la capitale de notre région. N'en déplaise à certains, la région Rhône-Alpes est la plus dynamique de France après la région parisienne, et se classe en 8ème en Europe. Le triangle Lyon- St Etienne- Grenoble est l'un des plus actifs de France. La plupart critiquent Lyon alors qu'ils viennent de villes beaucoup plus petites (une petite ville perdue dans la campagne picarde et une ville enserrée dans ses remparts qu'est St Malo). Ce que j'aime à Lyon : Une très jolie ville bien entretenue qu'il soit de patrimoine ou d'urbanisme, carrefour européen de premier ordre, capitale provinciale dans l'économie. Transports très performants, la ville respire bien avec ses deux fleuves (la Saône avec ses dimensions peut-être appelée "fleuve"). La mentalité lyonnaise contraste avec les fêtes dans les discothèques et bars-pubs du Vieux-Lyon, la fête des Lumières et surtout dans son titre de "Capitale de la Résistance" sous la Seconde Guerre mondiale. Ce que je n'aime pas à Lyon : La plupart des gens qui critiquent Lyon viennent de l'extérieur, les Lyonnais sont si chauvins avec leur ville car ils vivent dans une ville d'avenir.
Certains devraient ouvrir les yeux : La Part-Dieu est le 2ème quartier d'affaires en France, c'est un fait. Ce que j'aime à Lyon : Lyon est une ville puissante économiquement, surtout vu sa taille. Ce que je n'aime pas à Lyon : Mauvaise communication, trop discrète.
Petite mise au point. : Je rappelle que je ne suis pas Lyonnais. Je défends Lyon parce que j'estime que certains propos sont injustes au sujet de cette ville. Enfin, on retrouve ici bien l'esprit gaulois qui consiste toujours à critiquer facilement pour se mettre soi-même en valeur.
Lyon : En réponse à un commentaire plein de mépris concernant ma campagne picarde, toujours est-il que cette campagne est à 30 minutes d'un des plus grands aéroports au monde (CDG), à 45 minutes de Paris, qu'elle est riche en domaine forestier ainsi qu?en châteaux ; car elle est la terre de la dynastie des Valois, rien que pour ça je préfère être dans ma campagne picarde plutôt qu'à Lyon et pour plein d'autres raisons encore que je préfère taire. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les Lyonnais chauvins qui aiment grossir les chiffres et distendre la réalité, mais on a l'habitude. La Part Dieu n'est pas du tout le second quartier d'affaires de France voyons, c'est complètement absurde, renseignez-vous d'abord concernant le nombre de m² de bureaux et le nombre de salariés du quartier et vous verrez que plusieurs quartiers à Paris ou dans sa banlieue sont largement plus importants que la Part Dieu. J?y suis allé et personnellement et j'ai trouvé ça assez petit. Pour info, le 1er quartier d'affaires de France, et même d'Europe, n'est même pas la Défense (4 millions de m² de bureaux, 200 000 salariés) alors c'est vous dire à quel point la Part Dieu est très loin derrière les quartiers parisiens. De même, la population de Rhône-Alpes, au dernier recensement (2005), n'est pas de près de 7 millions d?habitants mais de 5,9 millions d'habitants seulement, pour une des régions les plus vastes de France (43 706 km²). Pour comparaison, la région Nord-Pas-De-Calais, par exemple, est 4 fois plus dense avec 4 millions d'habitants et seulement 12 414 km², la Bretagne est à superficie égale presque 2 fois plus dense que Rhône-Alpes. Le PIB global de Rhône-Alpes, en 2005, s'établissait à 205,741 milliards de dollars alors que celui de la région Pays de le Loire était de 105,946 milliards de dollars et celui de l'Ile de France à 598,364 milliards de dollars, soit presque 3 fois plus que celui de Rhône-Alpes pour une superficie 3 fois et demie plus petite. Et puis on nous parle de Saint Etienne, Grenoble, Annecy et même de la région Rhône-Alpes toute entière alors que l'agglomération de Lyon ne fait même pas le département du Rhône. Je trouve que ce type d'argumentaire dessert et discrédite encore plus les Lyonnais.
Lyon : Soyons sérieux, on ne peut quand même pas comparer la région Rhône-Alpes avec la région Ile de France qui correspond pratiquement à la seule agglomération parisienne, ce qui n'est pas du tout le cas pour Lyon et Rhône-Alpes. Ce que je n'aime pas à Lyon : La mentalité, c'est vrai que les Lyonnais feraient bien de faire preuve de modestie mais surtout de réalisme.
N'importe quoi : Vous dîtes que la Part Dieu n'est pas le second quartier d'affaires de France ? C'est totalement absurde ! Il l'est ! J'invite tous ceux qui se posent la question à regarder un peu partout sur les sites d'urbanisme et ils verront par eux-même la vérité. Ce que je n'aime pas à Lyon : La mauvaise foi de ceux qui critiquent Lyon et qui trafiquent les chiffres pour nier une réalité : Lyon est une puissance économique.
Lyon capitale européenne : Lyon est une des plus grande villes d'Europe, n'en déplaise aux commentaires jaloux de cette magnifique ville. Ce que j'aime à Lyon : Lyon est la ville lumière aux 2 collines et aux 2 fleuves. Les festivités du 8 décembre, les nombreuses activités journalières ou nocturnes. Lyon est une ville qui bouge et est la capitale de province de l'économie et aussi la capitale du foot,l'OL  et aussi la capitale de la gastronomie.
Un article objectif (enfin on va essayer) : Une jolie ville (il faut être aveugle ou borgne pour ne pas le voir). Vu de Nantes, c'est une ville dynamique et attractive depuis quelques années. Les gens aiment beaucoup leur ville (voir trop pour certains). La culture de la fête n'est pas très présente. C'est très classique : petit restaurant + boite de nuit.
Lyon : Mon commentaire sur votre campagne cher Antoine n'est pas pleins de mépris, ce n'était juste qu?une remarque et en un mot, oui Beauvais est à côté de l'aéroport CDG si on enlève les 30 min de trajet, de plus on entend souvent parler des riverains de cet aéroport qui se plaignent du bruit des avions. Oui Beauvais se situe à côté de la capitale toute centralisatrice si on enlève les 45 min de trajet (encore ne comptez pas les bouchons...). Vous remarquez le chauvinisme des lyonnais, vous aussi vous la défendez votre campagne picarde et peu importe qu'on parle de Lyon, nous pouvons aussi parler des grandes villes de la région pour montrer le vrai dynamisme de la région Rhône-Alpes dont Lyon est sa capitale, et puis dernière rectification : la Part-Dieu est bien le second quartier des affaires en France après celui de la Défense à Paris (regardez le bon côté des choses avant d'en discuter...). Ce que j'aime à Lyon : Lyon capitale provinciale et grand carrefour européen.
Ce que j'aime à Lyon : Lyon est la deuxième puissance économique de France, c'est incontestable. Cela dit, à l'échelle européenne sont rôle reste modeste. Les grands sièges sociaux sont à Paris, les grandes institutions implantées en France sont à Paris, le meilleur enseignement est dispensé à Paris, etc... Bref, le pouvoir décisionnel est à Paris. Résultat, à Lyon il y a certes une économie qui tourne, mais elle est totalement dépendante de Paris. On est loin d'une ville comme Munich qui regroupe d'importants sièges sociaux (Siemens, BMW, Man, Allianz, etc...). Certes, la ville fait 2.6 millions d'habitants, mais même les villes d'importance moindre ont leur autonomie. En France, tout est chapeauté par la capitale. Donc quand j'entends que Lyon est une puissance économique, je suis bien d'accord, encore faut-il souligner que son poids au sein de l'Europe est tout à fait secondaire.
Du vrai mépris par certaines personnes : La Part-Dieu est le second pôle tertiaire de France, les gens qu'ils ne le croient pas n'ont qu'à se renseigner ! Que comptent les châteaux picards, le centre-ville détruit et la Cathédrale de Beauvais face au site historique de Lyon inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco ? Quel est le bien d'habiter à côté de la ville la plus saturée et la plus polluée de France ? Pourquoi de faire de grandes polémiques sur la Saône ? Nous pouvons dire que c'est un fleuve se jetant dans le Rhône ou un affluent du Rhône : c'est exactement la même chose. Ces discussions sont typiques des habitants de villes modestes qui cherche toujours la complication. Ce que j'aime à Lyon : Lyon est une grande ville près de Genève (où j'habite) et c'est une très belle ville vue par les Suisses. J'y ai passé un week-end pour la visiter: un vrai délice ! C'est une ville qui impressionne le visiteur.
Lyon notre capitale régionale : Une situation géographique exceptionnelle qui en fait un grand carrefour européen. Un dynamisme économique inégalé en province. Ville d'art et d'histoire classée au patrimoine mondial de l'UNESCO elle et aussi capitale de la gastronomie. Le grand Lyon est une puissante métropole entourée de nombreuses agglomérations plus dynamiques les unes des autres et souvent à la pointe dans de nombreux domaines. C'est ça Rhône-Alpes! Ce que j'aime à Lyon : Lyon est la plus belle ville de Province.
Est-ce que Lyon s'en sortira ? : En France, il y a Paris et les régions. Et Lyon est en Rhône-Alpes, ce que Marseille est en PACA... Lyon fait partie de la France et les lyonnais sont des français et ils sont comme ils sont, tant mieux ou tant pis pour eux ! Quel français n'est pas chauvin ! Les comparaisons ne servent pas à grand chose, rien n'est constructif, il n'y a pas de modèle à suivre, ainsi chacun pourra ou non aimer vivre à Lyon ! Il y a des traces d'histoires, il y a des traces de modernité, il y a des richesses, il y a aussi la pauvreté, il y a des gens fabuleux, il y a aussi des imbéciles... Il y a de tout à Lyon... Il y en a pour tous les goûts ! La vraie question : est-ce que Lyon est à votre goût ? Si elle l'est tant mieux, si elle ne l'est pas, faîtes comme moi, préparez vous à la quitter... Et je me fiche de connaître le nombre de bureaux à la Part Dieu, je me fiche du nombre d'habitants, j'aurai préféré que l'ambiance soit autre. En discutant avec des lyonnais, on apprend vite que la vie était encore plus renfermée il y a une dizaine d'année, si la municipalité offre plus d'opportunités aux lyonnais de changer, je suis sûr qu'ils changeront ! Ce que j'aime à Lyon : J'habite depuis trois ans à Lyon et j'ai surtout apprécié son architecture. Les immeubles Belle-Epoque, colorés, lui donne un air français que j'aime retrouvé dans les rues d'autres villes françaises. Ses ponts, de jour comme de nuit, donnent l'impression de dominer ce Rhône qui a pourtant débordé si souvent. Le parc de la tête d'or est une jolie balade, il y a tant de pelouse pour y pique-niquer, pour jouer entre ami, pour faire du roller, pour faire du running, il y a même un zoo et pour les amateurs d'animaux c'est un vrai régal ! Et merci Paul Bocuse, d'avoir porté la gastronomie française à un niveau tel que rien ne l'égale au monde par sa diversité, son goût et sa richesse ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Honnêtement, on n'aime pas une ville pour sa puissance économique ou son nombre de bureaux ! Ce n'est pas la ville que je n'aime pas. Je n'aime pas le manque d'audace des pouvoirs publiques et, par ce manque d'audace, les lyonnais deviennent pompeux pour pallier ce défaut ! Quand on discute avec des lyonnais, cette phrase revient très souvent dans l'échange et j'ai toujours un petit sourire à ce moment là "Lyon, c'est une belle ville quand même" ! Si Lyon est une belle ville, il faudrait lui faire honneur tous les jours et tous les soirs, pas seulement le soir des lumières. Merci d'avoir éclairé les quais du Rhône la nuit. Ni seulement dans le vieux Lyon ou dans la rue Mercière ! Créez de l'excellence, créez de l'ambiance, créez une âme plutôt que de se contenter de la beauté des immeubles ! La suffisance, l'auto-satisfaction ne font pas progresser et Lyon a besoin de resplendir plus vite, encore plus, encore mieux ! C'est le devenir de toutes les villes de régions, alors retroussez vous les manches ou Lyon restera une belle ville et ça sera tout... Une ville sans âme.
Réaction par rapport aux commentaires précédents : Lorsque je vois que dans certains commentaires des lyonnais se font passer pour des suisses ou des milanais pour pouvoir vanter les mérites de leur ville et ainsi lui donner une dimension européenne dont ils fantasment. Ce que j'aime à Lyon : La ville est bien, bon réseau de transport en commun, un certain dynamisme de l'emploi, se sont les points positifs mais pas à l'échelle ou à la dimension à laquelle Lyon prétend appartenir.
Lyon : Je trouve vos remarques amusantes Annie, parce que question campagne, je pourrais en dire autant pour Annecy (bien que plus jolie je l?avoue) et pour Lyon, de plus celle-ci ne sont pas à proximité de Paris. Et pourquoi nous parler des villes de la région Rhône-Alpes. Soit dit en passant, hormis Lyon, la seule grande ville est Grenoble. Annecy, Chambéry et Saint-Etienne ne sont vraiment pas des grandes villes. Et elles n?ont aucun rapport avec Lyon hormis le fait d'être rattaché à la même région administrative, mais quel rapport ? C'est comme si des gens de Laval nous disait, "Laval c'est bien parce qu'il y a Nantes et Angers dans la même région", c'est complètement absurde. En comparaison des villes comme Rouen, Amiens, St Quentin, Compiègne, Reims, Troyes, Orléans, Chartres sont largement plus proche de Paris que peuvent l'être Annecy, Chambéry ou Grenoble de Lyon et pourtant personne n'en parle. Et pour répondre à Carole, je ne suis pas chauvin car c'est la réalité, je suis à proximité de tout, forêt, châteaux et surtout Paris mais ça serait trop long à vous expliquer car Paris c'est Paris. Sinon, j'avoue avoir sous-estimé l'importance de la Part Dieu, elle n'est pas 10 ou 11ème en France mais 3ème (le critère est le nombre de m² de bureau, et non le nombre de salariés sur le pôle tertiaire, sans cela elle est bien rétrogradée inférieure à 3ème). Le pôle tertiaire que constitue les bureaux d'affaire du quartier de l'opéra Garnier/St Lazare au quartier des Champs Elysées est largement plus important que la Part Dieu, que ce soit en nombre de m² de bureau qu'en nombre de salariés, au demeurant même sur certains forums d'urbanisme, certaine erreur sont commises, l'erreur est humaine, il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre surtout quand l'information provient de lyonnais, il faut d'avantage se documenter et surtout comparer différente source. Ce que j'aime à Lyon : Bon potentiel de développement. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les avis trop simplistes. Il y a fort à parier que dans 10 ans le trafic de l'aéroport de Beauvais (9ème aéroport de France) dépassera celui de Lyon (5ème aéroport de France).
Lyon, belle ville de France : Nous sommes des francophones allemands venant de Fribourg en Bavière, on a séjourné à Lyon durant une semaine : que du plaisir ! Une ville vraiment très belle qui a su conserver son charme et ses monuments, la cuisine est délicieuse et les gens accueillants ! C'était notre premier voyage en France et nous en garderons un merveilleux souvenirs... Ce que j'aime à Lyon : La ville en général. Une ville très dynamique qui m'a impressionnée.
Re-réaction par rapport à certains commentaires : Aprés Milan et Genève, voilà que le mystérieux chauvin se prend pour un allemand, lisez bien les commentaires précédents et vous vous rendrez compte que certains se font passer pour autrui pour mieux flatter Lyon et lui donner une dimension européene. Cela montre une fois de plus la mentalité de certains qui veulent à tout prix imposer leur ville et leur idée et ces individus nuisent à Lyon et au autres lyonnais plus qu'autre chose. Ce que j'aime à Lyon : J'aime bien les grandes villes. Lyon en est une mais une grande ville française et non européene. Ce que je n'aime pas à Lyon : Des commentaire inventés, cela rabaisse la ville de Lyon et c'est stupide.
Réaction sur les réactions : J'ai plutôt l'impression que certains se font passer pour plusieurs personnes pour critiquer Lyon... Je viens de commencer à lire les commentaires, et j'ai l'impression que certains s'acharnent sur cette belle ville de Lyon alors que les commentaires un peu chauvins n'y sont pas plus présents que pour les autres villes. Evidemment, de Bruxelles, Lyon n'apparaît pas comme la ville la plus importante d'Europe, mais comme une qui compte depuis quelques années et dont on entend parler de plus en plus. Ce que j'aime à Lyon : L'architecture avant tout et les transports en commun, plus développés qu'à Bruxelles. Ce que je n'aime pas à Lyon : Je ne sais pas ce que cette ville a fait pour mériter de telles critiques, mais ça doit être quelque chose de fort mauvais.
Lyon intrigue : Nous sommes ici pour donner un avis sur une ville que nous connaissons, et non pour nous quereller. Donc je demande à tous les internautes de cesser la bataille des chiffres, du classement, de la taille... Pour cela il y a des rubriques sur l'Internaute Magazine où vous pourrez trouver tous les chiffres dont vous aurez besoin. Maintenant en ce qui concerne Lyon, apparemment, cette ville déchaîne les passions et alimente un débat plus que houleux... Pour ma part je suis d'origine sénégalaise, je suis né en France et ai grandi à Lyon. C'est une ville que je connais par c?ur. Pour moi, niveau architecture, c'est une belle ville, très réussie et avec plusieurs aspects (anciens, moderne, baroque, gothique). L'éclairage est bon, les infrastructures routières de haut niveau et en grand nombre. Des transports en commun efficaces mais carton jaune pour certaines banlieues qui sont très mal desservies et qui sont pourtant importantes. Il y a trois grands parc dans et proche de la ville (Gerland, Parilly, tête d'or). Non, franchement, sur l'aspect "ville", il n'y a rien à dire. Par contre le véritable problème de cette ville c'est la mentalité générale de ses habitants. Je vous parle ici d'une étroitesse d'esprit qui nuit à la ville et à sa réputation. Quand je vais à Dakar qui est une ville plus peuplée mais qui reste comparable à Lyon, je me dis que c'est l'ouverture des habitants, le mélange, la tolérance et la crédibilité qui fait une grande ville et qui construit sa reconnaissance et son rayonnement. Je ne critique aucunement Lyon, mais je dis simplement que les aspects précédemment cités manquent à Lyon. Je l'ai vécu notamment dans l'évolution professionnelle. Lyon est bien une grande métropole (même s'il manque encore de la population car 1,4 millions d'habitants, c'est léger pour vouloir devenir une ville qui compte à l'international) mais niveau mentalité générale cela reste une petite ville. Ne l'oubliez pas mes amis, la définition d'une grande ville, c'est une ville capable d'offrir tout ou presque, A TOUT LE MONDE, tout le temps et où on a l'impression que tout est réalisable et que l'on peut évoluer et s'épanouir. Paris et les parisiens l'ont compris depuis longtemps, et Toulouse également, regardez les chiffres. Lyonnais réveillez-vous... Ce que j'aime à Lyon : Une ville puissante économiquement (au niveau national voire européen). Les moyens de communication (routes, rail, air). Ce que je n'aime pas à Lyon : La crispation de ses habitants (on dirait qu'il n'ont jamais rien vu d'autre que des lyonnais). Le fait de se sentir dans une grande ville mais où on ne peut évoluer tant au niveau professionnel qu'associatif ou encore culturel (je suis en train de postuler à Paris qui je pense peut m'offrir la vie que je recherche).
Réponse à X. : X. de Marseille devrait savoir que nous sommes en fin de période estivale et que les commentaires des étrangers soi-disant "élogieux et flatteurs de Lyon pour lui donner une dimension européenne" sont du vrai n'importe quoi... La fin des vacances marque souvent une conclusion de nos vacances, d'après le dossier de presse diffusé par l'office de tourisme de Lyon le 29 août, l'été 2007 à Lyon a été bien meilleur que celui de l'an dernier : "Des chiffres de tourisme urbain au beau fixe !" : la part des visiteurs étrangers a été de 57 % en juillet (dont 11% d'Espagnols, 11% d'Américains, 8% d'Allemands...) et de 59 % en août 2007 (dont 19% d'Italiens, 15% d'Espagnols, 10% de Néerlandais, 8% de Suisses...) alors dire que ces commentaires faits par les touristes étrangers sont... Lyonnais c'est absurde ! De plus Lyon accueille dans ses universités beaucoup d'étudiants étrangers (moi même je suis étudiant à Lyon 2), lors de mes promenades dans le centre-ville, il n'est pas du tout rare de croiser des touristes levant la tête admirant les monuments de la ville ou faisant du shopping à la Part-Dieu, Lyon profite aussi du tourisme d'affaires de plus en plus sollicité car la ville possède des infrastructures performantes et modernes. En termes de tourisme, Lyon avec son patrimoine préservé (tourisme culturel) et son dynamisme économique (tourisme d'affaires) est loin devant Marseille... Ce que j'aime à Lyon : Une capitale provinciale en plein boom économique. Le tourisme est aussi au beau fixe.
Réponse : Je vis à Marseille depuis 2 ans pour y faire mes études.  Des étrangers à Marseille il y en a, comparé à Lyon dont on ne peut pas dire qu'elle soit cosmopolite. Le dynamisme est bien réel (je ne suis pas de mauvaise foi). Par ailleurs, je félicite la personne qui dispose des chiffres du mois d'août avant même la fin du mois. De plus à Lyon, il y a un tourisme de choix avec des touristes allemands parfaitement bilingues qui en un week-end connaissent la ville par coeur et sont impressionnés par son dynamisme. Car Lyon le dimanche est très dynamique ; pour ma part j'ai passé un week-end à Lyon et je n'ai vu aucun touriste ni à la Part Dieu, ni ailleurs. Lyon c'est mort à 19h, les magasins ferment tous, comme Marseille où ils ferment à 7H30. Ce que j'aime à Lyon : Rien de spécial, une ville qui n'a rien à envier aux autres comme Marseille ou Toulouse. Le jour où certains visiteront l'Europe, ils se rendront compte réellement de ce que valent Lyon et Marseille, c'est à dire pas grand chose ; car considérer Lyon comme une des grandes ville d'Europe est absurde. Lyon n'est pas touristique et l'Europe n'attend pas après le quartier de la Part Dieu, et si les hommes d'affaires qui passent à Lyon en profite pour aller flâner c'est qu'il y a un gros problème dans le business. Ce que je n'aime pas à Lyon : Je suis aller à Lyon, je sais ce que vaut cette ville et personne n'est jamais éblouïe de cette ville. Personnellement, mon avis en tant que touriste, c'est que Marseille c'est pas le top mais Lyon est moins bien encore.
Réponse : Que de sous-estimations ! Il manque encore une place pour la Part-Dieu dans le classement des pôles tertiaires : le pôle soi-disant "tertiaire" que constitue les bureaux d'affaires du quartier de l'Opéra Garnier/St Lazare, au quartier des Champs-Elysées n'existe pas. Je n'en ai (et je suis pas la seule) jamais entendu parler. C'est plutôt un quartier huppé et administratif (avec le palais de l'Elysée) mais on ne peut pas parler de "pôle tertiaire". De toute façon on parle d'un quartier tertiaire quand celui-ci comporte des bureaux siégeant dans des grattes-ciels, le plus souvent doté d'un grand centre-commercial et est bien desservi par des moyens de transports performants (autoroutes à la Défense et le TGV directement connecté au quartier de la Part-Dieu) pour faciliter les échanges. De plus, encore une sous-estimation : d'après les chiffres de l'UCCEGA (organisme calculant le nombre de passagers des aéroports français), l'aéroport de Lyon arrive en 4ème position avec 6 millions de passagers (après Charles de Gaulle, Orly et Nice), le 9ème aéroport est celui de Strasbourg avec 2,1 millions de passagers et non pas celui de Beauvais que je vois pas sur la liste des 20 premiers aéroports de France. Attérir à Beauvais c'est aller nulle part. Ce que j'aime à Lyon : Ville d'avenir d'envergure européenne.
Ce que j'aime à Lyon : Lyon est bien la seconde ville de France, elle a un bon potentiel de développement et est la 2ème ville la plus attractive de France concernant l'économie. Donc son statut de 2ème ville n'est pas remis en cause, même à moyen terme. D'après les études faites par les cabinets d'affaires, les villes les plus attractives et dynamiques d'Europe sont, dans l'ordre d'attractivité : Paris, Londres, Milan, Lyon. Attention,Lyon est bien dans les 4 plus attractives mais elle n'est pas dans le top 10 concernant la puissance économique et financière. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les Lyonnais qui disent que Lyon est la 1ère ville de province alors qu'il est plus simple de dire qu'elle est la seconde ville de France.
Réponse au commentaire d'Annie : ET NON, atterrir à Beauvais ce n'est pas aller nulle part (en tous cas beaucoup moins qu'atterrir à Annecy par exemple), je vous rappelle que l'aéroport de Beauvais est à seulement 1 heure de Paris et ça les compagnies low cost l'ont très bien compris ! Pour commencer le site internet de L'UCCEGA n'existe pas, en revanche cet organisme publie la fréquentation des aéroports français dans son rapport concernant les résultats d'activités des aéroports de la France métropolitaine pour l'année 2005, consultable sur le site "les aéroports de France" ou bien "l'union des aéroports français". L'aéroport de Beauvais-Tillé ou Paris-Beauvais (autre appellation) avec 1 848 484 passagers en 2005 est le 10ème aéroport français (DOM-TOM inclus) juste derrière celui de Strasbourg : 9ème aéroport français et 1 954 746 passagers, celui de Lyon est le 4ème aéroport de France avec 6 572 576 passagers après les aéroports de Paris-CDG, Paris Orly et Nice (aéroports de Paris, 78 658 840 passagers pour les 2 aéroports parisiens). Et enfin, je m'étonne si seuls les quartiers de bureaux dotés de gratte ciel sont des quartiers d'affaires alors dans ce cas il n'y a que 9 quartiers d'affaires en France dont 7 à Paris ou banlieue et 1 à Lyon, je vous conseille de revoir la définition de quartier d'affaire? Ce que j'aime à Lyon : Une belle ville propre avec un bon potentiel de dévelopement. Ce que je n'aime pas à Lyon : L'ignorance et les avis beaucoup trop simplistes. La facilité avec laquelle certains racontent vraiment n'importe quoi, tout ça pour vanter leur ville au détriment des autres villes, si seulement tout cela était vrai ça ne dérangerait personne mais ça n'est pas le cas. Si je puis me permettre, il faut être curieux et ne pas se focaliser uniquement sur sa ville de coeur sinon vous raterez des choses c'est certain !
Précisions : Je tiens à mettre en valeur un aspect particulier et jusqu'ici ignoré (je crois) de la ville de Lyon... son coté très "urbain", je m'explique : ayant visité plusieurs villes comme Marseille, ou Lille (rivales démographiques de Lyon), je constate une chose, et ceci se vérifie par des chiffres : la densité de population à Lyon est énorme (10 000 hab/km²) quand on la compare aux densités de villes comme Marseille (3 000 hab/km²) ou Lille (6 118 hab/km²). Paris : 20 000 hab/km² et je pense qu'il est important, quand on parle de ville, de métropole, de classement, etc... de prendre en compte de manière très sérieuse la DENSITE de population... car c'est une donnée qui permet je pense d'évaluer au mieux la typologie urbaine de la ville... bref c'est pour ça que je me permets de dire que Lyon est la 2ème agglomération de France... démographiquement (agglomération), économiquement, mais également par son aspect, et sa typologie bien plus urbaine, dense, concentrée (à l'image de Paris) qu'à Marseille ou Lille... Sceptiques ? allez faire un tour dans le 1er, les pentes de la Croix Rousse. Ca c'est DE LA VILLE... et en plus c'est joli (quartier le plus dense d'Europe je crois, mais je ne suis sûr de rien). Enfin autre précision, pour les lillois, effectivement si on prend en compte l'aire urbaine Lille passe sans doute légèrement au-dessus de Lyon, mais franchement, les 1.7 millions d'habitants de l'aire lilloise constituent-ils réellement une véritable UNITE URBAINE digne de ce nom ? Peut-on comme à Lyon, parler de métropole avec une ville centre, où l?on constate une continuité urbaine réelle (ce qui fait la ville en soit) ? Je ne pense pas... regardez sur google earth... sur géoportail ou sur IGN... vous verrez que la réalité est différente de ce que seuls les chiffres de population tentent de montrer... les zones pavillonnaires étalées sur des km²... ce n?est pas ce que j'appelle de "la ville" (cf agglomération strasbourgeoise). Exemple visible également en comparant par exemple "Besançon" à "Montbéliard" (agglomérations). Ce que j'aime à Lyon : Les pentes, Croix Rousse...
Densité de population : La densité compte mais cela n'est pas le plus important, je pense que les agglomérations de Marseille, Lille ou Lyon se valent plus ou moins et la faible densité de Marseille 3 000 hab/km² est le reflet d'un relief montagneux car Marseille est une ville qui s'est construite sur la pinède et dans des vallons, elle est donc semi urbanisée à certains endroits et plus particulièrement dans la partie plus au nord à savoir les 13, 14, 15 et 16ème arrondissements. Les 8 premiers arrondissements de Marseille reste assez denses tout comme Lyon. Car la commune de Marseille est assez étendu et comprend des zones qui ne sont pas du tout urbanisées (les calanques par exemple). Principal différence entre Marseille et Lyon (je connait Marseille et un peu Lyon) la faible densité de Marseille offre plus d'espaces pour la circulation automobile ainsi que plus d'espaces verts, le point noir reste les transports en commun, la ville étant assez étendue, il est très difficile de rejoindre le centre de manière rapide, ce qui n'est pas le cas à Lyon où les transports en commun sont très efficaces du fait de sa concentration importante. Je vois la densité de population comme un style de ville mais je ne pense pas qu'il y ait un lien entre agglomération et densité de population. Los Angeles et Miami comptent elles aussi 3 000 hab/km² et on appelle les grandes villes à faible densité des villes à la californienne car en Californie les villes sont étendues mais faibles en densité ce qui est assez à la mode. Marseille et Toulouse sont des villes à la californienne.
Réponse à Antoine : Je le répète une dernière fois, la Part-Dieu est le 2ème pôle tertiaire de France. Cela ne sert à rien de voir la définition d'un quartier d'affaire, ceux qui critiquent cherchent toujours l'esprit gaulois de critiquer et de compliquer certaines choses inutiles... Ce que j'aime à Lyon : Lyon, puissante métropole européenne. J'en passe sur son histoire, son site, sa culture, son art de vivre, la politique de rénovation, ses transports... Ce que je n'aime pas à Lyon : Ceux qui viennent ici pour juger la ville qui est la seule qui compte internationalement avec Paris pour représenter la France.
Patrick : J'adore Lyon ! Je suis juste un étudiant de Bourgogne venu à Lyon pendant quelques semaines. Mais je profite déjà de cette ville : quelle ambiance, les monuments, l'art de vie à la "lyonnaise" ! Je n'aurai sûrement pas de temps pour tout voir mais autant en profiter. Ce que j'aime à Lyon : Une ville qui m'a l'air très dynamique, la vue sur Fourvière montre sa grandeur et son fourmillement ! Ville qui je l'espère mérite d'être la capitale européenne de la culture en 2013... Ce que je n'aime pas à Lyon : Une bonne part de personnes critiquent la mentalité des habitants mais moi je n'ai rien remarqué... Dommage aussi que la gare de Perrache coupe la presqu'île en deux...
Dialogue de sourd : Faites un effort tout de même ce n'est pas parce que vous ne connaissez pas le quartier centrale des affaires de Paris que cela n'existe pas. Renseignez-vous concernant le nombre de m² de bureaux et le nombre de salariés des 2 quartiers et vous verrez que la Part Dieu (40 000 salariés) est très loin d'être second. De plus la plupart des quartiers d'affaire secondaires à Paris tournent autour de 30 000 salariés, 40 000 salariés c'est vraiment très peu et si la Part Dieu était à Paris elle serait un quartier d'affaire de rang secondaire, ouvrez les yeux enfin. Rien qu'une ville de banlieue comme Issy Les Moulineaux à 60 000 emplois tertiaire c'est à dire 20 000 emplois de bureaux de plus que la Part Dieu.
Lyon, une ville complète : Surprenant de la part de Bastien d'Autun et son titre de commentaire commençant par Patrick! Sinon mon avis personnel sur Lyon est plutôt positif : une ville complète dans son histoire et son présent, je tenais à le dire que les transports en commun sont vraiment modernes et sophistiqués dans cette ville ! Les restaurants sont bons et la situation géographique est remarquable qui lui donne un grand dynamisme ! Ce que je n'aime pas à Lyon : La chaleur étouffante en été et l'hiver rigoureux et neigeux en hiver... quel contraste thermique !
Une petite métropole régionale : Lyon n'est pas une puissante métropole européenne n'en déplaise aux lyonnais et puis pourquoi toujours ce complexe des grandes villes, son pouvoir et son attraction sont relativement limités. La ville de Lyon est morte et est une petite ville de 450 000 habitants et son agglomération n'est pas très grande non plus. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais qui veulent gonfler leur ville pour essayer de la faire jouer dans la cour des grands comme New York, Paris ou même Londres. C'est étonnant comme réaction car Lyon est déjà loin d'avoir la puissance de Milan, Berlin Barcelone? Toutes les villes de province sont mortes ce qui explique que toutes les villes veulent toujours se comparer à Paris et pas à une autre?
Lyon : Un petit commentaire pour mettre tout le monde d'accord, Lyon, Lille ou Marseille sont à quelque chose près de taille équivalente, ça n'est pas 100 000 ou 200 000 personnes qui vont y changer quelque chose. Mais Lyon est bien la plus puissante des 3. Pour ce qui est de la soit disant importance au niveau mondiale de Lyon, celle-ci est très limitée, sinon les vols Lyon-New York n'aurait pas été supprimés, ça ne marchait pas, pas suffisamment de gens allant à New York et vise et versa pour les New Yorkais allant à Lyon donc obliger d'aller à Paris qui offre un nombre très important de vol journalier pour New York, même Genève à peu de vol pour New York. Ce que j'aime à Lyon : Lyon est une ville de relief que j'adore, c'est une ville calme le soir c'est vrai mais c'est une ville très propre et qui à un cachet. Les restaurants sont de bonne qualité mais les bars et les serveurs de café manquent de convivialité. Ce que je n'aime pas à Lyon : La mentalité ? Il y aura toujours des imbéciles partout et pas seulement à Lyon.
De plus en plus ridicule : Julien, votre commentaire méprisant ne mérite même pas d'être ici. Vous faites partie de ces Parisiens qui s'imaginent que "la Province", comme vous aimez l'appeler avec complaisance, est une vaste campagne où se croisent quelques bouseux. Non, Lyon n'est pas une ville morte, au contraire. Evidemment, elle ne joue pas dans la même catégorie que Barcelone, mais elle n'en a pas le même nombre d'habitants non plus. Lyon est peut-être une capitale régionale, mais alors la région s'étend sur plusieurs pays ! L'influence de Lyon va bien plus loin que Rhône-Alpes, ne vous en déplaise. Ce que j'aime à Lyon : Une ville à forte identité et qui est assez puissante pour inquiéter les parisiens, apparemment !
Lyon en pole position : Soyons honnête : Lyon a toutes les qualités pour rester la deuxième ville de France et rester dans les classements multiples et diverses des métropoles européennes entre la 10ème et la 20ème place. Ce que j'aime à Lyon : On apprécie l'OL, vecteur indéniable de la communication internationale en Europe, et vecteur indéniable de la jalousie de certains marseillais. Entre les clichés les plus insensés de Lyon, capitale de la gastronomie, Lyon l'Ex-canut devenue bourgeoise, propre et économique à Marseille la populaire, la mentalité lyonnaise est souvent décriée. Casse la tienne, pour l'intrépide qui passe un temps à Lyon. Il découvrira une ville accueillante, chaleureuse et innovatrice. Le Vélo'v fait des émules dans toutes les principales villes européennes (cf Paris). La mise en lumière des monuments la nuit, aussi (cf San Francisco qui s'inspire de Lyon). Enfin, la fameuse fête de Lyon, le 8 décembre, qui regroupe plusieurs millions de touristes peut casser à lui seul le côté "bourgeois, fermé voire sectaire" que ferait preuve les Lyonnais.
MARSEILLE !!! : Je ne vois pas ce que Marseille a avoir ici mais pour mettre tout le monde d'accord je me dois de remettre les pendules à l'heure. Lyon est incontestablement une bonne équipe mais pas au niveau mondial ni international. L'OM n'est pas une bonne équipe tous les atouts sont présents mais la mayonnaise ne prend pas. Cependant l'OM na rien gagné depuis 15 ans mais les marseillais aime autant l'OM que s'il gagnait quelque chose ce qui n'est pas le cas de Lyon ou l'on ne s'intéresse au foot que depuis que le club a de bon résultat. Ce que j'aime à Lyon : J'aime bien la ville, les transport en commun personnellement. Ce que je n'aime pas à Lyon : Ce qui est dommage à Lyon c'est que cette ville est sérieuse en foot comme en bien d'autres domaines mais le fait de penser que Lyon détient toutes les exclusivités la rend finalement ridicule. Il faut que certains lyonnais se posent un jour la question du devenir de la planète si Lyon n'existait pas. Je pense que si Lyon n'existait pas la terre ne s'arrêterait pas de tourner et la France ne se porterait pas plus mal de même pour Marseille et Lille. Comparer Lyon à Barcelone ou à Milan est ridicule tant en foot qu'en dynamisme économique. Le vélo ville à Lyon est la première ville a en être équipée en France ceci dit cela existait ailleurs avant même d'être à Lyon, cela n'a pas été inventé à Lyon, cela existait déjà en Ecosse. Par contre l'OM fondé dans les années 1900 n'a jamais reproché à Lyon de l'avoir recopié OL : "Olympique" fondé en 1950 ni d'emprunter les chants des supporters marseillais. Tout cela est ridicule : le métro existait à Marseille en 1977 et à Lyon en 1978 ce n'est pas pour autant que les marseillais on reprocher à Lyon de les avoir copié n'allons pas dire que Marseille a copié Lyon avec le vélo ville.
Sur le métro : Petit rectificatif : le métro de Lyon existe depuis 1974 (la ligne C actuelle) donc avant Marseille.
Part Dieu bien 2ème : D'après les chiffres que j'ai sous les yeux (véridiques ou pas, je ne peux pas juger), voici les principaux quartiers d'affaire en France : 1. La défense avec 3 300 000 m² de bureaux, 2. La Part Dieu 1 700 000 m², 3. Cergy avec 700 000 m², 4. Euroméditerranée avec 600 000 m², 5. Neuilly sur seine avec 550 000 m². A titre indicatif, les quartiers d'affaire de Euralille (Lille), Compans Caffarelli (Toulouse) ou encore Euronantes (Nantes) ne comprennent "que" 200 000 m² de bureaux. D'après ces chiffres, la Part Dieu est bien le second centre d'affaire de France. Par ailleurs, je ne connais pas de quartier d'affaire dans Paris intramuros.
Lyon, modèle de réussite. : Lyon est un sujet qui attire les convoitises, c'est la 3ème ville de France (mais la seconde agglomération) mais en terme de dynamisme, emploi, économie... en est la deuxième ville incontestable en France (je rejoins l'avis d'Axel que la Part-Dieu est bien le 2ème pôle tertiaire de France, il a absolument raison, dans tous les classements officiels on ne voit pas de quartiers d'affaires dans Paris intramuros). Seule la Défense est le vrai quartier des affaires de la région parisienne. Ce que j'aime à Lyon : Lyon est un vrai modèle à suivre, son dynamisme aujourd'hui lui fait accroître son rayonnement au-delà de l'Europe, déjà de son histoire elle s'est forgée une culture et mentalité forte qui s'est construite depuis des siècles, aujourd'hui elle s'en retrouve héritière en préparant et vivant le présent et l'avenir sereinement. Son site et sa ville sont remarquables : ses monuments, 2 fleuves, 2 collines. La mairie entretient les espaces verts (3 fleurs) et a une politique de rénovation formidable (berges du Rhône, Tour Oxygène, La Confluence, le Carré de Soie...) tous ses projets réalisables montrent la richesse et l'ambition de cette ville. Parlons des transports en commun modernes et efficaces, la gastronomie mondialement connue, le foot (je ne vois pas pourquoi on nous parle de l'OM...), les universités et l'ambiance festive du 8 décembre (oui tous ceci avec la mentalité froide des lyonnais... c'est absurde). Ce que je n'aime pas à Lyon : Oui la pollution bien sûr mais dans une région si venteuse qu'est la région lyonnaise et grâce aux deux fleuves on y respire bien...
Lyon : Non Clara, c'est justement le problème il n'existe pas de site officiel classifiant les quartiers d'affaire. La Défense est le 1er quartier d'affaire de la région parisienne mais le quartier centrale des affaires de Paris est le second devant Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Cergy, Neuilly sur Seine et bien d'autres. Le commentaire d'Alex montre bien que des quartiers secondaires parisiens, par exemple Cergy et Neuilly sur Seine sont plus importants ou de taille équivalente au quartier Euroméditerranée à Marseille alors que dire du quartier central. La part Dieu à 40 000 salariés et la plupart des quartiers secondaires parisiens sont de 30 000 salariés et largement plus concernant le quartier centrale des affaires qui est pratiquement aussi important que la Défense c'est vous dire. Ce que j'aime à Lyon : Une des rares villes de France qui est complète. Si l'on prend en compte tous les critères et pas seulement la population, Lyon est la seconde ville (agglomération) de France. Ce que je n'aime pas à Lyon : J'invite certain à venir voir ce qui ce fait ailleurs, vous seriez surpris je pense. Les lyonnais qui crient sur tous les toits que la Part Dieu est le second quartier d'affaire français alors qu'il n'en est rien.
La grenouille qui voudrait être aussi grosse que le boeuf : Vous connaissez peut être bien Lyon mais Paris c'est plus dur à connaître car c'est beaucoup plus grand, donc il faut garder un peu de discernement. Les tours de bureaux de la gare de Lyon/Bercy à Paris et les tours de bureaux du Front de Seine qui soit dit en passant sont plus hautes que n'importe qu'elle autres tours de bureaux à Lyon hors "la tour du Crayon" sont des quartiers d'affaire. Les tours de bureaux du quartier Montparnasse ou la tour principale du même nom culmine à 210 mètres constituent aussi un des principales quartier d'affaire de France ainsi que le quartier d'affaire de la ZAC rive gauche, les tours de bureaux de la porte de Bagnolet ou culminent 2 tours de 140 mètres est aussi un quartier d'affaire. Tous ces quartiers seraient des quartiers majeurs pour des villes de province alors qu'à Paris ces quartiers sont secondaire à côté de la Défense ou du quartier centrale des affaires. Ce que je n'aime pas à Lyon : Lyon n'a rien à voir avec Paris, ça n'a vraiment rien de comparable même si c'est la ville de province qui s'en rapproche le plus si j'ose dire. Le but ici n'est pas de vexer mais de dire la vérité tout simplement. Certain, qui parce que complexé veulent à tous prix que Lyon ressemble à un mini Paris.
Alors pourquoi ? : Alors pourquoi sur tous les sites officiels, on donne la Part Dieu comme deuxième ? Pourquoi on ne parle jamais du centre d'affaires du centre de Paris ? Tout simplement parce qu'il n'existe pas ! Ce que j'aime à Lyon : Lyon, ville puissante au regard de sa taille.
Le verdict de la chambre de commerce : Pour la chambre de commerce de Paris, il ne semble pas y avoir de QCA, sûrement parce qu'il ne s'agit pas d'un véritable quartier. La Part-Dieu est bien deuxième ! Ce que j'aime à Lyon : Quoiqu'on en dise, Lyon est bien présente sur le plan européen.
Métro : Après vérifications la première ligne est la ligne C, la ligne A a vu le jour en 1978 à Lyon et la ligne 1 du métro marseillais en 1977. Je ne savais pas que la ligne C était en service avant la A et la B.
Décevant... : On entend quasiment pas parler de la qualité de vie (air, transport, taux de chômage, situation géographique, atouts culturels, etc...). Que la Part-Dieu soit le deuxième quartier d'affaire ne fait pas de Lyon une meilleure ville que Toulouse, Strasbourg ou Rennes. Lyon est un pôle économique important en France, c'est un fait. Faire croire que son rôle européen est de premier plan, c'est un peu naïf. Mais franchement, que la Part-Dieu soit deuxième ou troisième, ça change quoi dans votre quotidien ? De pouvoir (ou non) regarder tout autre provincial d'un air condescendant ? Ce que j'aime à Lyon : Le patrimoine architectural intéressant, la gastronomie.
Réponse à Jean : Lyon son site géographique ? Grand carrefour européen situé sur l'axe le plus fréquenté de France, Suisse et Italie du Nord toutes proches, besoin d'évasions ? Lacs, montagnes, mer, campagne. Le chômage ? Lyon est un grand bassin d'emploi son chiffre de chômage est bas par rapport à la moyenne nationale. Ses atouts culturels ? Fête des Lumières, biennale d'art contemporain, nuits de Fourvière, la halle T. Garnier où se produisent les grandes stars nationales et  internationales. Transports ? TGV, 4ème aéroport français, meilleur réseau de transport en commun (ticket d'or pour les TCL)... Pour situé Lyon sur la scène européenne c'est l'une des villes les plus dynamiques d'Europe (Paris, Londres, Milan, Lyon) et c'est la seule ville qui compte internationalement avec Paris. Et désolé les lyonnais ne regarde pas la province avec arrogance car c'est Paris qui centralise tout, de plus c'est plutôt le contraire, les autres régions se sentent en concurrence avec Lyon et les avis négatifs viennent de ces personnes habitant dans ces régions même. Ce que j'aime à Lyon : Belle ville. Bien entretenue. Tourisme en progression. Toujours une aussi bonne cuisine... Ce que je n'aime pas à Lyon : Le changement brutal de climat parfois ! : attention un beau soleil peut cacher un orage violent, en hiver bottes et écharpes sont indispensables et en été n'oubliez pas la crème solaire ! Sa m'a l'air plus calme à Roanne...
Soyons sérieux : Paris, Londres, Milan, Lyon... Et qui de Francfort, Munich, Stuttgart, Berlin, Zurich, Genève, Bruxelles, Amsterdam, Rome, Barcelone, Madrid ? Un peu d'objectivité... Lyon, seule ville qui compte avec Paris ? Et Nice avec son tourisme, Toulouse et son industrie aéronautique, Strasbourg et ses institutions, Bordeaux et son vin... Le rayonnement d'une ville ne se mesure pas qu'à la taille du centre d'affaire. Il est le reflet de l'influence de la ville et celle-ci peut être multiple : culturelle, historique, économique (dans des secteurs parfois très spécifiques) ou politique. Personne ne va contester le statut de Lyon en tant que deuxième ville de France, mais de là à placer Lyon aux côtés de Paris il y a un pas à ne pas franchir...
Les villes qui comptent... : Nice fait du tourisme, mais Lyon aussi avec plus de 5,5 millions de touristes par an. Bordeaux est connue pour son vin, mais Lyon est aussi connue pour sa gastronomie. Toulouse est connue pour l'aéronautique, mais Lyon est connue pour la chimie, la pharmacie, la biologie, la médecine, etc. Elle est aussi connue pour la danse, l'art contemporain et la fameuse fête des lumières. Donc oui, d'autres villes sont connues, mais dans un ou deux domaines seulement, alors que Lyon l'est pour de nombreux à la fois. Ce que j'aime à Lyon : Il y a tout pour en faire une capitale européenne.
Lyon capitale d'une puissante région : Lyon est une très jolie ville à taille humaine qui a de nombreux titres : capitale, de la soie, des Gaules, de la gastronomie française, de la résistance. Ce que j'aime à Lyon : Le dynamisme économique du Grand Lyon en complémentarité et synergie du sillon alpin deuxième pôle de recherche français, ce qui fait de Rhône-Alpes une exception en France. Une région décentralisée aussi bien par rapport à Paris qu'au sein de son territoire. Ce que je n'aime pas à Lyon : Ceux qui pensent que Paris fait la France. La centralisation sur les capitales régionales qui absorbent les 3/4 des emplois et laissent des territoires sinistrés. Alors avant de critiquer Lyon prenez exemple et faites-en autant.
Réponse à Jean : Je n'ai pas dit que Lyon est la 4ème ville d'Europe mais elle est dans son dynamisme (sa rapide évolution), c'est aujourd'hui une ville qui s'adapte sur le plan européen. Et je suis désolé les autres villes françaises sont connues par de multiples facteurs mais pas autant que Lyon, l'une des seules villes de province (avec Lille) qui compte en Europe et ce dans beaucoup de domaines : économie, congrès, recherche biologique et pharmaceutique, siège d'Interpol, capacité d'accueil (je parle des structures sophistiquées et modernes), la ville est bien connectée avec le réseau d'autoroute et voies ferrées (dans le futur reliée avec Turin-Milan via le TGV...). Ce que j'aime à Lyon : Le dynamisme, ville au plan européen qui est la capitale de la 8ème région européenne.
Oui mais... : Lyon est certes une des villes les plus dynamiques d'Europe (Paris, Londres, Milan, Lyon) d'après les cabinets d'affaire mais elle n'est même pas dans le top 15 concernant la puissance économique des villes d'Europe, car il ne faut pas confondre dynamisme et puissance, ça n'est pas du tout la même chose. Concernant le 2ème pôle scientifique que représente le sillon alpin après celui de la région parisienne, je ne voudrais pas être rabat joie mais le sillon Alpin c'est Grenoble et d'autres villes autour des Alpes donc je ne vois même pas pourquoi certain en parle, c'est hors agglomération lyonnaise et à des centaines de km tous cela donc aucun rapport. Quand on parle de Paris on ne dit pas qu'il y a le port du Havre pourtant un des plus importants ports maritimes d'Europe ou que ceci ou que cela. La part Dieu est peut être le second quartier d'affaire de France (tout dépend de ce que l'on entend par quartier d'affaire), mais le plus révélateur est de voir le nombre de m² de bureaux total de l'agglomération : 4,5 millions de m² pour Lyon et 48 millions de m² pour Paris. Donc non, il y a Paris et le reste de la France même si Lyon se dégage des autres villes de province. Ce que je n'aime pas à Lyon : Certains lyonnais qui font une fixation sur "Lyon capitale européenne" c'est amusant de voir à quel point ils veulent que Lyon soit une capitale, pour être une capitale européenne il faut déjà être capitale d'un état et pas seulement une préfecture de région, peut être un gros complexe vis à vis de Paris encore et toujours. Lyon manque de vie nocturne.
Capitale de l'ennui c'est sûre ! : Certains lyonnais sont de grands rêveurs, êtes-vous déjà allés à Paris au moins une fois pour voir la différence avec Lyon ? La différence est énormissime, des lyonnais me disaient pourtant : Lyon ceci, Lyon cela tu verras, c'est une ville comme Paris, c'est vraiment énorme. Et bien quand j'ai visité Lyon j'ai été très surprise de voir qu'il n'en ai rien, il n'y a qu'une seul petite tour dans le soit disant second quartier d'affaire de France, etc. Ce que j'aime à Lyon : Pas la peine d'être une gigantesque mégalopole comme New York ou Paris pour être agréable à vivre dans certain cas c'est l'inverse. Lyon est une ville agréable à vivre, Lyon n'a pas besoin de se faire passer pour ce qu'elle n'est pas pour avoir une image dynamique, Lyon est dynamique et tout le monde le sait (le classement des plus dynamiques en Europe d'après les cabinets d'affaire, etc : Paris, Londres, Milan, Lyon) sans pour autant être une capitale européenne comme certain aime à le répéter. Ce que je n'aime pas à Lyon : Le chauvinisme, les gens aiment grossir et exagérer les choses, c'est complètement dingue, on se croirait presque dans une ville du sud. Lyon est-elle une ville d'avantage du sud qu'elle ne l'est du centre ?
Réponse à Jean : Je n'ai pas dit que Lyon était la 4ème ville d'Europe, mais elle est dans son dynamisme (c'est à dire sa rapide évolution...) et c'est un fait. Lyon est aujourd'hui une grande métropole européenne car bien connectée au réseau autoroutier et ferré (dans le futur en liaison avec Turin-Milan en TGV), Lyon dispose de structures modernes et sophistiquées pour l'accueil de grands congrès ou des évènements, elle se distingue par de nombreux titres reconnus et son patrimoine est reconnu internationalement (on inclue souvent Lyon dans les circuits faisant le tour de l'Europe...). Ce que j'aime à Lyon : La ville en général, tout est bon, du cadre de vie aux transports en commun...
Bof : La comparaison de Lyon avec Paris est totalement ridicule, il suffit de sortir dans la rue pour le voir. Lyon 450 000 habitants, 1,4 million dans l'agglomération, Paris 2,2 millions d'habitants, 10 millions dans l'agglomération. N'allons quand même pas comparer Lyon avec la plus grande métropole européenne, c'est absurde ! Ce que j'aime à Lyon : La beauté de l'architecture, le métro, le marché de la Croix Rousse, la proximité toute relative avec les Alpes. Ce que je n'aime pas à Lyon : Des gens qui snobent les autres villes alors que Lyon il est clair n'a rien à voir avec notre magnifique capitale. J'ai vu beaucoup de gens aigri à Lyon, plus qu'ailleurs. Lyon est une ville morte le soir et la nuit, peu d'endroit ou sortir. La même pollution atmosphérique sans être à Paris.
Réponse à Sabine : Il ne s'agit effectivement pas de comparer Lyon à Paris, alors pourquoi le faites-vous ? Lyon ne comporte pas plus de gens aigris que les autres villes, et dire le contraire est totalement ridicule. De plus, il y a beaucoup d'endroits où sortir et la ville n'est pas morte le soir. Ayant habité à Bruxelles, puis Paris et maintenant Villeurbanne, je peux vous dire qu'il n'y a proportionnellement pas plus d'endroits où sortir à Paris qu'à Lyon. Ce que j'aime à Lyon : Très agréable à vivre : peu de chômage, des transports en communs très développés, une architecture superbe. Ce que je n'aime pas à Lyon : Peut-être trop parfaite et ça en agace certains.
Ce que je n'aime pas à Lyon : Ayant habité à Paris, je suis au regret de vous dire que Lyon est une ville morte le soir et la nuit. Lyon est bien loin de Paris concernant l'animation nocturne ça n'est même pas envisageable de les comparer même proportionnellement. Les lyonnais pure sucre ferait bien de visiter d'autres villes mais surtout de faire preuve d'un peu plus de réalisme et de modestie, je suis désolé mais Lyon est aussi morte que Strasbourg la nuit.
Ville ayant une image froide : Je connais bien Lyon et les villes autour, avec ses 465 000 habitants elle sera bientôt dépassée par Toulouse, si elle veut compter au niveau européen, il faut qu'elle dépasse au moins le demi million d'habitants et doit donc fusionner avec Villeurbanne car ces deux villes sont collées. Ville construite bizarrement, complètement endormie le soir, mentalité froide et stressée. Lyon c'est pas si laid ni si beau que ça c'est juste moyen. Lyon est peu connue en Europe ou dans le monde, le chemin est encore très long pour qu'elle devienne une ville internationale.
Lyon, pas si beau ? : A ceux qui disent que Lyon n'est pas si belle, j'aimerais leur dire d'enlever leurs oeillères. Le site est remarquable, et on ne sait où donner de la tête tellement il y a à voir. Et non, Lyon ne se fera pas rattraper par Toulouse, du moins en tant que ville (donc agglomération). Ce que j'aime à Lyon : Tout simplement magnifique ! Ce que je n'aime pas à Lyon : C'est vrai, devrait fusionner avec Villeurbanne car cette séparation est purement factice (il n'y pas d'autres cas comme ça en France).
Lyon : Lyon, personnellement j'adore ! Son site est vraiment exceptionnel, voir un soleil levant sur un pont du Rhône c'est magnifique, l'histoire, et cette véritable continuité urbaine est très originale : franchement pour un touriste il ne sera sûrement pas déçu ! Ce que j'aime à Lyon : Son dynamisme européen, sa culture populaire, son accent ralenti et ces "y" dans leurs phrases ! Ses transports modernes et efficaces, espaces verts (parc de la Tête d'Or absolument beau), ses fêtes, proximité des Alpes, Suisse et Italie pour de belles échappées... Ce que je n'aime pas à Lyon : Le sud de Lyon trop industrialisé et l'autoroute y passe dans ces quartiers qui font que pleins de gens pensent que Lyon c'est ça... la ville doit soigner son image au sud c'est déjà le cas dans le futur avec le nouveau quartier du Confluent.
Réponse à Kenso : Savez-vous que Lyon où l'un de ses quartiers (je ne sais plus) a été complètement inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Lyon est connu en Europe, surtout en Suisse, en Italie et en Allemagne même si son importance est toute relative. Peut-être que Toulouse intra-muros dépassera Lyon intra-muros en terme d'habitants un jour mais quelle importance, Toulouse (116 km²) a très exactement une superficie 2 fois plus grande que Lyon (53 km²) donc c'est la moindre des choses. Ce qui est sûre en revanche c'est que l'agglomération Toulousaine n'aura jamais la même importance que celle de Lyon, même dans 40 ans. Toulouse est une ville étalée, peu de vie urbaine en dehors du petit centre ville, je lui préfère donc Lyon. Ce que j'aime à Lyon : Très belle ville avec un bon potentiel de développement... Elle est la seule ville de France avec Paris toute proportion gardée à être complète. C'est d'après moi ou d'après ce que j'y ai vu du moins, la plus propre des grandes villes de France et à mon avis la ville est bien gérée. C'est aussi, celle qui bénéficie du meilleur réseau de métro en France hors Paris.
Lyon : Je suis désolé mais Lyon n'est pas la seconde agglomération, Lille : 1,8 million d'habitants est plus importante que celle de Lyon 1,4. Ce que j'aime à Lyon : Un très grand patrimoine historique et architectural.
Agglomération VS Conurbation : Il ne faut pas confondre agglomération (et Lyon, avec 1,45 million, est la seconde) avec conurbation (qui veut dire que des villes sont assez proches). Oui, la conurbation de Lille Tournai fait 1,8 million d'habitants, mais pas l'agglomération de Lille. Si on parle en terme de conurbation, alors Paris ou Londres ne sont plus les plus grandes villes d'Europe, mais c'est la conurbation Rhin-Ruhr. On voit alors comme c'est ridicule. Ce que j'aime à Lyon : Contrairement aux autres grandes villes de Province, Lyon est la seule qui a tout d'une capitale.
Lille est plus grande : Revoyez plutôt le classement de l'INSEE, il s'agît bien là des unités urbaines et non des aires urbaines (conurbation comme vous l'appelez), de toutes façons dans les 2 cas, Lille est plus peuplée. En prenant en compte les aires urbaines on obtient : Paris 13 millions, Lille 2,8 millions et Lyon 1,7. Sinon il est vrai que l'unité urbaine Rhin-Rhur (Essen) est un agglomérat de plusieurs villes de 500 000 à 1 million d'habitants très peu compact, assez étalé en effet un peu comme l'agglomérat Lens/Valenciennes/Douai, mais si l'INSEE, les comptabilise cela veut donc dire qu'il y a bien tissu urbain continu (voir définition : unité urbaine). Ce que je n'aime pas à Lyon : Si Lyon a tout d'une capitale, ça doit être une capitale d'une région de 5 millions d'habitants alors.
Stop ! : Nous ne sommes pas là pour nous quereller sur Lyon mais juste pour donner notre point de vue sur la ville. Je suis parisien et né à Paris mais j'ai eu l?occasion d?aller à Lyon comme dans d'autres villes provinciales (Marseille et Toulouse en particulier), et je dois dire que Lyon est particulièrement agréable à vivre, et que c'est certainement la ville qui se rapproche le plus de Paris en terme d'ambiance urbaine, même si on ne peut comparer les deux. Je pense que cette ville a un rôle à jouer d'un pont de vue européen, mais que cela ne viendra pas avant que le projet de la Confluence soit mené à terme. Sinon c'est une ville magnifique, que peu de gens connaissent, personnellement je la trouve plus jolie que Marseille (mais la beauté est quelque chose de subjectif), qui est peut être plus accueillante mais aussi plus "provinciale", moins "ville" en quelque sorte. Lyon a des atouts que ne possèdent pas les autres villes de province, c'est indéniable (puissance économique et culturelle notamment), mais cela n?en fait pas pour le moment une des grandes villes européennes au même titre que Milan ou Barcelone. Elle mérite pourtant qu'on s?y arrête quelques jours afin de découvrir toutes ses facettes, et je si c'est pendant la fête des lumières en décembre (le 8 ?) c'est encore mieux. Ce que j'aime à Lyon : L'architecture, si différente d'un quartier à un autre, l'ambiance mi-provinciale mi-parisienne, la gastronomie évidemment, le cadre de vie exceptionnel (si proche de la campagne !). Ce que je n'aime pas à Lyon : Certains lyonnais encore trop bourgeois et pédants mais il y en a peu.
Arrêtons la propagande, merci : Lille n'a jamais été la seconde agglomération de France, ni même la troisième. Comme l'a remarqué un internaute plus bas, il ne faut pas confondre agglomération et conurbation. Je le répète : Lille-Courtrai-Tournai, avec 1.8 million d'habitants est une conurbation au même titre que Lyon-Grenoble-Saint Etienne, mais n'a rien a voir avec une agglomération. Bref le tableau de l'INSEE n'est pas pertinent, c'est tout, et je n'ai pas peur de le faire remarquer. La présence de Lens et Douai dans ce même tableau en dit long et prouve bien que les chiffres ne sont pas pertinents. Ce n'est pas parce qu'il s'agit de l'institut national qu'il faut tout prendre à la lettre. Bref, Lille est plus petite que Lyon, on l'apprend à l'école et ça se vérifie aisément. Alors, arrêtez cette propagande qui commence à être fatigante, merci. Lille est une ville plus comparable à Toulouse qu'à Lyon. Ce que j'aime à Lyon : Les statistiques sont formelles : en terme d'habitants, de richesse, d'emplois, d'activité, Lyon est bien la seconde ville de France. Elle domine sans conteste ses concurrentes, principalement Toulouse, mais aussi Lille et Marseille.
Une ville qui manque d'animations et de vie : Lyon n'est finalement pas une ville de grande importance européenne car c'est elle qui a besoin de dire qu'elle est située à proximité des montagnes, à 3h de la mer ou encore à 2h de Grenoble, etc. Pour prendre un exemple, Grenoble ne dit jamais qu'elle est située à 2h de Lyon, ce qui prouve que Lyon pour essayer d'avoir un rayonnement international est obligé de s'appuyer sur d'autres villes ou sur sa soi-disant proximité de la mer. C'est donc une ville secondaire qui pour s'affirmer va rechercher des proximités avec des villes ou lieux qui eux n'ont pas besoin d'elle. Ce que j'aime à Lyon : Les quais, la Part Dieu. Ce que je n'aime pas à Lyon : Un manque total de vie, la ville est peu animée, l'été c'est mort, rien, une place Bellecourt pas mise en valeur, quasiment pas de touristes l'été
Lyon, capitale européenne de l'ennui en 2013 : Lyon, petite bourgade provinciale coincée entre deux ruisseaux, a l?ambition de devenir Capitale Européenne de l?ennui. Oui, toi aussi participe à cette opération ! Tapote sur ton petit clavier pour exprimer à quel point tu t?ennuies dans la sous-préfecture des Gaules ! Tu as fais le tour des charmes de Lyon ? Tu ne quittes plus ton poste de télévision que pour aller acheter ta baguette ? Tu bailles à t?en décrocher la mâchoire en lisant les pages culture de Lyon Magazine ?
Peu importe ! : Franchement pourquoi se quereller sur le nombre d'habitants d'une ville, d'agglomération ou de conurbation ? Ce n'est pas ceci qui donne à quelconque ville quelque chose de plus ou de moins : prenons l'exemple de Zurich en Suisse qui compte "que" 417 000 habitants (agglomération de 1 191 000 habitants) mais elle est la ville la plus dynamique de Suisse (devant Berne la capitale, Lucerne, Bâle...) elle fait partie d'ailleurs des villes Bêta (villes de classe mondiale majeures pour le négoce) elle se retrouve avec 9 points dans ce classement des villes mondiales (Lyon en a 3, Lille et Marseille 1 point). Toujours dans ce même pays Genève qui compte seulement 185 000 habitants mais pourtant elle concentre de nombreux organismes internationaux (dûe à sa situation en pays neutre) mais pas seulement. Mais voila juste pour vous montrer que la population d'une ville ne fait pas tout... Ce que j'aime à Lyon : Pour ma part, je suis Strasbourgeois, mais je connais bien cette ville car ma famille y réside. Grande ville française (européenne), elle possède un dynamisme qu'on ne peut pas lui reprocher, dans quelques années elle comptera beaucoup sur la scène européenne. C'est tout d'abord une très belle ville, propre, riche en son histoire, sa gastronomie et dans sa culture populaire (langue, la fête du 8 décembre, les boules lyonnaises...). Ville aussi pour les jeunes qui profiteront de la qualité de ses facultés, la qualité de ses musées, son ambiance nocturne et ses transports en commun performants... Ce que je n'aime pas à Lyon : La ville au sud qui dégage une image totalement fausse : autouroute, industries, port fluvial, tunnel de Fourvière (dû à ce Louis Pradel !), le projet du Confluent espérons-le changera cette vision négative des gens qui ne s'arrêtent en voyant tout ceci...
Ridicule : Vous confondez aire urbaine avec unité urbaine pour Lille, l'aire urbaine de Lille d'après l'INSEE encore est de 2,8 millions d'habitants, celle de Paris 13 millions et celle de Lyon seulement 1,7 million, c'est très peu. Et puis, Grenoble et Saint Étienne sont des villes dépendantes de Lyon chacune ayant leur unité et aire urbaine. D'ailleurs c'est complètement absurde, personne n'irait même jusqu'à imaginer une seule seconde que Grenoble situé à 110 km et Saint Étienne à 63 km fasse partie de l'aire urbaine lyonnais et encore moins de l'agglomération, pure folie ! L'aire urbaine de Lyon est seulement de 1,7 million et entre Lyon et Grenoble il y à 110 km de campagne, sinon à ce stade là, Lille intègre Bruxelles et ont à 10 millions d'habitants et l'aire urbaine de Paris n'aurait plus 13 millions d'habitants mais 20/25 millions d'habitants. Les lyonnais ferait bien de faire preuve d'un peu plus de modestie mais surtout de réalisme, Lyon à part le petit centre ville pour un parisien s'est vraiment la campagne ! Ce que je n'aime pas à Lyon : Les statistiques de l'INSEE sont formelles, c'est l'INSEE qui est chargé du recensement de la population en France donc les chiffres sont indiscutables ! Lyon est la 3ème ville de France et son agglomération n'en est que la 3ème aussi, Marseille est aussi importante que Lyon, donc je ne vois pas trop ou est la différence, c'est à quelque chose près la même chose.
La propagande... : On connait le refrain sur Lyon, capitale de l'ennui. C'est totalement infondé. Il y a de nombreuses activités culturelles l'été, c'est vraiment de la mauvaise foi que de dire le contraire. Que dire aussi du manque de touristes en été ? Je ne sais pas où vous avez pris cette info, mais sachez que Lyon, c'est 5,5 millions de touristes en 2006, au moins 6 en 2007 avec l'explosion de cet été. Ce que j'aime à Lyon : Voir que Lyon fait comme Paris : une ville qui est puissante et animée attire les commentaires des jaloux !
Merci ! : En réponse à Antoine, je dirais simplement un GRAND merci d'admettre le ridicule de prendre en compte Grenoble et Saint Étienne dans les stats de Lyon : d'ailleurs, ça ne se fait pas et ce n'est pas un hasard. Alors si on tient ce raisonnement avec Lyon, Grenoble et Saint Étienne, pourquoi ne pas le tenir avec Lille, Courtrai et Tournai ? Il faut être logique, et si on l'est, on admet donc que Courtrai et Tournai ne font pas partie de l'agglomération lilloise et que donc, l'agglomération lilloise ne comprend "que" 1.2 million d'habitants (et je suis gentil, car partie belge comprise). Bref l'agglomération de Lyon est plus importante que celle de Lille, CQFD. Bref pour moi, cette discussion est close définitivement. Ce que je n'aime pas à Lyon : Pour y avoir passé quelques jours récemment, j'ai trouve les lyonnais très agressifs au volant. Par ailleurs, les quais du Rhône ont été aménagés en promenade, mais il manque un peu de verdure, dommage. Mais c'est déjà un grand progrès !
Belle ville mais ennuyeuse. : Lyon est une très belle ville qui aspire à devenir une grande métropole européenne. Nouveau palais des congrès et auditorium. Projet des Confluences. Grand club de foot qui a fait connaître Lyon au monde entier (enfin presque). Grandes entreprises pharmaceutiques et informatiques qui font le dynamisme de la ville. Plus de 100 000 étudiants. Manque juste un aéroport digne de ce nom pour une grand ville comme Lyon. Ce que j'aime à Lyon : La beauté des quais de Saone. Les berges du Rhône qui viennent d'être refaites. La gastronomie. La propreté des rues. Les transports en commun qui sont exceptionnels. Une ville qui reste à échelle humaine. La proximité de la mer et de la montagne. Ce que je n'aime pas à Lyon : Capitale de l'ennui ? Malheureusement cela reste une réalité. Malgré tout, les étudiants, Lyon est une ville un peu triste où il ne se passe pas grand chose. L'afflux de nombreux étrangers ainsi que de parisiens expatriés va peut être changer la donne.
J'adore Lyon : Je viens juste de passer une petite semaine avec des étudiants lyonnais en colocation... et j'en ai profité pour découvrir la ville qui est très belle, les quartiers ont beaucoup de charme (le Vieux-Lyon, les Pentes) magnifique ! Les monuments et les musées sont riches. La gastronomie est bonne car j'ai eu de la chance de manger une fois dans un bouchon ! L'offre culturelle est riche (c'est la biennale d'art contemporain en ce moment...). On m'a dit que c'était une ville à taille humaine mais qui possède un dynamisme européen, c'est ce que j'ai ressenti... Ce que je n'aime pas à Lyon : Un peu d'ambiance nocturne serait souhaitable ! Les Lyonnais ne se contentent que de soirées de la fête de la musique ou de la fête des Lumières pour faire la fête mais c'est tout...
Une petite ville : Lyon me fait un peu penser à Nantes ou même Grenoble mais en un peu moins petit. Ce que j'aime à Lyon : Une petite ville sympathique, jolie. Ce que je n'aime pas à Lyon : Mais trop petite pour moi. Ça convient à d'autres personnes, car elle a ses avantages.
Lyon : Et pourquoi pas la comparer à Colmar ou Marly Gomont ? Enfin arrêtez de dire des aberrations telles que : Lyon me fait penser à Grenoble ! C'est comme si vous dites Marseille me fait penser à Toulon. Ce que j'aime à Lyon : Une ville où il se passe toujours quelque chose, de nombreux endroits pour sortir le soir, les berges du Rhône etc... Ce que je n'aime pas à Lyon : L'autoroute A6 qui coupe la ville, pas assez de grands boulevards comme à Paris par exemple.
Ce que j'aime à Lyon : Une métropole européenne aux allures de ville de province où il fait bon vivre. Ce que je n'aime pas à Lyon : Cela fait 6 ans que je suis à Lyon, j'y suis arrivée à 24 ans et depuis je n'ai eu que des connaissances, jamais de véritables amis (malgré des activités sportives et culturelles diverses en club). En fait lorsqu'on vient d'une autre ville il est très difficile "d'entrer dans les cercles Lyonnais". A trop être discret on finirait par devenir très froid... C'est tout de même une ville à découvrir et à apprécier, surtout ne manquez pas les alentours.
J'ai adoré !!! : Ville dans laquelle j'ai séjourné cet été et que j'ai adoré tout simplement !!! Pour revenir sur les 2.8 millions d'habitants de Lille, il s'agit de l'aire urbaine qui se calcule sur la base d'un rayon de 40 km autour de la ville et Lille a bien une aire urbaine de 2.8 millions d'habitants (Béthune : 250 000 habitants, Lens 300 000 habitants, Douai 250 000, Valenciennes 350 000, Tournai 150 000, Courtrai 250 000 et Ypres 100 000) car c'est bien Lille 1 200 000 habitants qui est la plus grande ville mais pas l'hyper-centre !!! Ce que j'aime à Lyon : La ville, son patrimoine et sa gastronomie. Ce que je n'aime pas à Lyon : L'autoroute qui traverse la ville.
Aire urbaine : L'aire urbaine ne se calcule pas sur une distance de 40 km, mais sur le fait que 40% d'une commune va travailler dans la ville. Or, 40% des habitants de Kortrijk ne vont pas travailler à Lille. L'aire urbaine de Lille fait au mieux 1,7 millions d'habitants, partie belge comprise. Ce que j'aime à Lyon : La fête des lumières qui se prépare.
Lyon moins peuplée que Lille : Pas du tout ! 1,7 ne correspond pas à l'aire urbaine lilloise mais à sa seule unité urbaine. Lille est donc bien la seconde agglomération, que ce soit au niveau des unités urbaines que au niveau des aires urbaines. D'après les chiffres officiel publié par l'INSEE en 2005 on a en terme d'unité urbaine : Paris 9,8 millions, Lille 1,7 million, Lyon 1,4 million, Marseille 1,3 million et en terme d'aire urbaine Paris 12 millions, Lille 2,8 millions, Lyon 1,6 million, Marseille 1,5 million. J'en déduis donc que Lyon est une ville d'avantage comparable à Marseille par la taille qu'elle ne peut l'être avec Lille. Revoyez aussi la définition de "aire urbaine" car il s'agit de 40% des salariés travaillant dans l'unité urbaine et non de la ville. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les chiffres officiel que certain pourtant refuse de voir. L'agglomération lyonnaise est bien plus petite que celle de Lille.
Tout faux : Erwan, les chiffres dont tu fais références sont erronés. D'ailleurs, le site de l'INSEE donne d'autres chiffres que ceux avancés dans ce fameux tableau dont beaucoup font référence. J'insiste un peu sur le sujet car je suis lasse de voir des chiffres avancés comme ça alors qu'ils sont complètement faux. Enfin ceci dit, Lyon ou Lille plus peuplée ça ne change rien ! Personnellement j'ai ma préférence pour Lyon, même si Lille a ses bons côtés !
Triste : Une ville sans identité, sans histoire, sans importance et sans intérêt aucun, une population décevante, froide, arrogante, qui semble jalouser la popularité des autres villes car entre Paris et Marseille, Lyon a vraiment du mal à trouver sa place. Ce que j'aime à Lyon : Les transports en commun.
Lyon - Rhône-Alpes : C'est subjectif,pour moi Lyon est la plus belle ville de France après Paris. Une ville au rayonnement européen et qui est de loin l'agglomération la plus dynamique de province. L'économie du grand Lyon à l'image de sa région Rhône-Alpes est très diversifiée dans tous les secteurs d'activité. Ce que j'aime à Lyon : Les vieux quartiers de Lyon, les pentes, le quartier des brotteaux surtout de nuit c'est magnifique, toutes les activités qui animent cette ville... Rhône-Alpes est le premier lander français. En effet, Lyon n'absorbe pas tous les emplois de la région comme la plupart des autres capitales de région qui font de leurs villes voisines des cités dortoirs ! Le grand Lyon peut être complètement autonome de ses voisines. Cependant, il est idiot de ne pas mettre en place des synergies entre les villes lorsqu'elles sont possibles ! Au passage, Saint-Etienne est à 1/2 heure de Lyon en voiture. Grenoble et Chambéry sont à moins d'une heure et non pas deux comme le disait Laurent qui n'est certainement pas Annécien ! Ce que je n'aime pas à Lyon : L'agglomération pour moi est trop grande, à y vivre je préfère les agglomérations de moins de 400 000 habitants.
Réponse à Alexandre : Je ne sais pas comment vous pouvez affirmer que Lyon n'a pas d'histoire, ça montre bien que vous ne connaissez pas la ville. Lyon a justement une histoire riche, que l'on peut retrouver dans l'architecture. Ce que j'aime à Lyon : Beaucoup de choses, à vrai dire, presque tout.
Lyon : Je vois mal comment on peut nier les chiffres officiel publié par l'insee, Lille 1,7 million d'habitants (partie belge comprise) et Lyon 1,4 million, sans la partie belge Lille à 1,1 million. Dans la totalité de son agglomération Lille est plus grande que Lyon et Lille est encore largement plus grande quand on prend en compte les aires urbaines Lille 2,8 millions, Lyon 1,6 million (source officiel de l'insee). Grenoble ou Chambéry sont distante chacune de Lyon de 130 km et à moins de faire du 130 km/h de moyenne, chose qu'il est impossible de faire même sur autoroute, ces trajets ne se font pas en 1h mais plutôt en 1h30 de même que le trajet Saint Etienne - Lyon est de 62 km et donc en voiture le temps de parcours est bien supérieur à 30 min à moins de ne pas respecter les limitations et faire du 120 km/h de moyenne. Et puis pour finir, Lyon n'est pas la seule préfecture de région à ne pas avoir absorbé les emplois des autres villes de la région. Allez voir le cas d'Angers par rapport à Nantes, ça n'est pas une ville dortoir. Saint Étienne en revanche est une ville dortoir et complètement phagocytée par Lyon, c'est une ville en profond déclin depuis plusieurs décennies, Chambery n'en parlons même pas... c'est tellement petit, alors il reste Grenoble, qui est suffisamment éloignée de Lyon et suffisamment grande par rapport à Lyon pour ne pas subir de trop ou pas du tout son influence. Ce que j'aime à Lyon : Très belle ville, beaucoup d'histoire, une culture, la colline de Fourrevière. La montagne pas loin. Ce que je n'aime pas à Lyon : La rive gauche mais bon il faudrait que j'y retourne pour approfondir.
Morphologie : Ce qui fait toute la différence entre Lille et Lyon, c'est que Lyon est un centre de gravité dans l'aire urbaine qui l'entoure. L'aire urbaine de Lille est une vaste conurbation dans laquelle la commune de Lille joue un rôle assez limité.
Réponse à Erwan : Lisez tous mes postes précédents. Pour le cas de Lille, vous confondez unité urbaine, conurbation et aire urbaine. En comptant la partie belge, on a très exactement une unité urbaine de 1.2 million d'habitants. La conurbation et l'aire urbaine sont a peu de chose prés équivalentes : elles comptent environ 1.8 millions d'habitants. Jamais l'INSEE ou aucun autre organisme n'a mentionne 2.8 millions d'habitants dans l'aire urbaine...
Réponses : J'ai lu vos postes précédents et vous confondez tout ! Vous confondez unité urbaine avec aire urbaine et partie française et belge. Il s'agit bien de l'unité urbaine de Lille pour 1,7 million d'habitants et non de l'aire urbaine comme vous aimez la confondre pour Lille, 1,2 million pour Lille correspond uniquement à la partie française. Non, les chiffres de l'insee ne sont pas erronés, l'insee est la source officielle ne vous en déplaise. Vous avez trouvé le chiffre de 1,2 million d'habitants pour l'unité urbaine sur une page de l'insee qui comprend uniquement le recensement côté français, maintenant si vous faites preuve d'un peu plus de curiosité vous verrez sur ce site de l'insee que l'unité urbaine lilloise dans son intégralité 1,7 million est beaucoup plus importante que celle de Lyon 1,3. Et pour répondre à Fred de Lyon, Lille est autant un centre de gravité dans son aire urbaine que Lyon, puisque justement la définition même de l'aire urbaine est d'avoir un centre de gravité d'importance et pas limité comme vous le suggérer, si cela était le cas Lille n'aurait pas d'aire urbaine ce qui n'est pas le cas bien évidement. Donc après ça, tout le monde peut s'accorder à dire que Lille que ce soit en terme d'unité urbaine 1,7 (partie belge incluse) et aire urbaine 2,8 est plus importante que l'unité urbaine Lyon 1,4 et aire urbaine 1,6 (source insee). Ce que j'aime à Lyon : 3ème ville intra-muros après Paris et Marseille et 3ème agglomération après Paris et Lille, bref Lyon est un (bon) 3ème. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les lyonnais qui ne veulent pas reconnaître que Lille est plus grande que Lyon. Les lyonnais sont les premiers à nous dire que seul les agglomérations compte pour juger de la taille réelle d'une ville et lorsqu'une d'entre elle est plus grande, certain s'en offusque et vont jusqu'à nier les chiffres officiels de l'insee. Et pourquoi un tel complexe ? C'est jolie aussi la campagne.
Quelle mauvaise foi ! : J'espère que ce débat d'unité urbaine, de population ne va pas reprendre, je ne comprend pas Erwan qui affirme que l'aire urbaine de Lille est plus grande que celle de Lyon avec 1,2 million d'habitants même avec la prise en compte de la partie belge, alors qu'on parle d'unités urbaines seulement en France, il faut arrêter la Belgique c'est pas la France. De plus cela change quoi que cette ville a une population plus importante que cette ville ? Lyon, 3ème ville française et seconde agglomération (et unité urbaine) est incontestablement le 2ème pôle économique français alors qu'elle est dépassée par Marseille et bientôt Toulouse... Alexandre, vous faites preuve de mauvaise foi en disant que Lyon est une ville froide, sans identité, sans importance et sans histoire ! Je vous invite tout simplement à venir pendant la fête des lumières qui se prépare (8 Décembre) pour trouver toutes les réponses à vos remarques : une fête populaire, chaleureuse qui contraste avec la froideur des lyonnais, qui met en valeur le patrimoine en embrasant les monuments et qui affirme l'identité de la ville car elle est très ancrée dans le c?ur des lyonnais... Ce que j'aime à Lyon : Ville au dynamisme européen mais qui reste à taille humaine (la population ne fait pas tout), vraiment trop de choses à dire... Ce que je n'aime pas à Lyon : L'autoroute, la gare de Perrache, il faut soigner les entrées de la ville !
Remettre les choses au clair : Premier point : si l'on veut établir un classement national, il faut tenir compte des aires urbaines nationales. De ce point de vue, Lyon est bien la deuxième ville de France. Second point : une aire urbaine est "un ensemble continu de communes constitué par un pôle urbain (agglomération offrant au moins 5 000 emplois) et par des communes adjacentes (la couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente active travaille dans le pôle urbain ou cette couronne". Ce qui signifie bien qu'en théorie on peut avoir une commune de 100 000 habitants dont l'aire urbaine dépasse les 10 millions d'habitants. A la condition que la densité de population soit très importante et répartie de façon uniforme. C'est un peu la limite de la notion d'aire urbaine : certaines aires ne sont que des conglomérats de petites villes, comme Douai-Lens. De fait, limiter l'importance d'une ville à sa seule aire urbaine est extrêmement réducteur. Je renvoie les sceptiques à l'étude comparative des villes européennes menée par la DATAR.
C'est très clair au contraire : Si comme le suggère Fred, il faut tenir compte des aires urbaines et non des seul unités urbaines et bien dans ce cas, la différence entre Lille et Lyon est encore plus grande que pour les unités urbaines puisque l'aire urbaine de Lille est de 2,8 millions d'habitants alors qu'elle est de seulement 1,6 million pour Lyon. Revoyez aussi votre définition d'aire urbaine, car pour l'aire urbaine contrairement à l'unité urbaine il n'y a aucune condition de densité ni même de répartition uniforme. Comme vous Fred, je pense que limiter l'importance d'une ville à sa seule aire urbaine est extrêmement réducteur mais je ne vois pas très bien où vous voulez en venir car dans un 1er temps vous affirmez qu'il faut tenir compte uniquement des aires urbaines. Il ne devrait même pas y avoir de polémique car dans les 2 cas, unité urbaine ou aire urbaine, Lille est plus peuplée que Lyon, c'est un fait indiscutable, l'insee est la source officielle du recensement. Après agglomération franco-française ou pas, les lyonnais bien évidement nous dirons qu'il faut prendre uniquement la partie française et les lillois nous dirons qu'il est préférable de la prendre dans son intégralité, c'est pourquoi je préfère m'en référer à l'insee qui édite 2 classements, le premier franco-français où on a unité urbaine Lille 1,2 million, Lyon 1,4 million et le second qui est un classement européen où l'on a Lille 1,7 million et Lyon 1,4. Si l'unité urbaine lilloise s'étend jusqu'en Belgique du seul fait que celle-ci lui est frontalière je trouve normal que l'insee comptabilise la partie Belge, d'ailleurs les Belges font de même de leur côté avec la partie française. Lille est une agglomération transfontalière, des français habitent dans l'agglomération Lilloise côté belge et des belges habitent dans l'agglomération Lilloise côté français. A l'heure où l'on fait l'Europe, ne pas prendre une agglomération dans son intégralité du seul fait qu'une partie se trouve de l'autre côté de la frontière c'est à mes yeux tout le contraire du progressisme, heureusement l'insee à compris cela.
La santé : Enfin un sujet où tout le monde sera peut-être d'accord : "La ville de Lyon arrive en tête du deuxième palmarès santé des villes de France". Peut-être que Lyon n'est pas une ville européenne, peut-être qu'elle ne bouge pas beaucoup, peut-être que les habitants sont froids... mais au moins ils sont en bonne santé !
Déçu mais pragmatique... : Concernant le quartier d'affaire de la Part Dieu divisé de part et d'autre de la voie ferrée, on va dire que la partie côté centre commercial et beaucoup moins morte que l'autre partie ou aucune vie ne se dégage, il y a des habitations et une "grande rue" mais les rues parallèles sont dénuées de tout commerce, affligeant quand on cherche à manger quelque part, obligé de se rabattre sur le quartier côté centre commercial... Je résume pour mes 3 ans de vie à Lyon, en deux mots : "Presqu'île - La Part Dieu" voilà entre les deux quasiment rien si ce n'est les habitants de ces quartiers. Bref rien comparé à tous les centres et sous centres de chaque arrondissement parisien... Paris est organisée un peu comme des poupées russes, ce qui fait que les endroits sans vie sont rares... Concernant le 2ème quartier d'affaire, je suis d'accord seulement c'est juste grâce à l'inexistence administrative des "zones d'affaire à Paris intra muros", il n'y pas que la Défense (à peine 7% de la surface de bureaux, est donc une minorité très nette mais comme son territoire est délimité administrativement, il est en tête des quartiers. C'est là que sont 40% de la surface total de bureaux (dans le 8ème, 15ème, 16ème, 7ème...) hors la Défense n'a que 7% je le rappelle. Sans compter le quartier Montparnasse, de la gare de Lyon, de Bercy... Les touristes ne s'en rendent pas compte mais il y a plus de bureaux à Paris intra muros que dans Lyon... Simplement à Lyon c'est plus visible, à part la Presqu'île et le 5ème et 6ème arrondissement tous les autres arrondissements sont construits avec des bâtiments neufs et les bureaux dans des bâtiments de verre... A Paris le 8ème arrondissement par exemple, l'essentiel des bureaux est dans des ensembles haussmanniens donc vu de l'extérieur on pourrait penser que ce sont des habitations mais non... C'est une illusion d'optique, il n'y a quasiment aucune habitation sur les Champs Elysées, par exemple, que des bureaux tout du long... Encore une chose l'agglomération parisienne avec plus de 49 millions de m² se situe en 3ème position derrière New York et Tokyo en termes de surface de bureau alors Lyon... Dés la 1ère année où j'ai débarqué de ma Franche Comté natale, j'ai été déçu de la froideur de Lyon, pas de vie nocturne passé 19h du soir l'hiver où la nuit tombe vite, c'est la déprime, tout ferme, des quartiers pourtant denses comme Garibaldi, Gambetta, Guillotière ferment très vite leurs commerces, leurs restaurants... Heureusement qu'il y a la Presqu'île qui continue un peu de vivre mais passé 23h c'est fini, passé minuit plus personne dans les rues même dans la Presqu'île (je parle en hiver surtout) que quelques boites ouvertes et encore... Le vendredi les gens sortent, mais un lundi, mardi, mercredi, jeudi vous pouvez compter sur la main les gens sur la rue de la République (oui c'est la rue de référence, je parle même pas des autres quartiers déjà morts à partir de 18h hors Presqu'île), pas un chat passé 22h... et de toute façon les bars ferment à 2h du matin, ce qui ne pousse pas les gens à se déplacer faute de vrai transport en commun de nuit, les transports de nuit à Lyon c'est de 20h à minuit et non pas de minuit à 6h du matin, de toute façon faute de vie nocturne riche. Bref à Lyon il ne faut surtout pas avoir le goût du soir et de la nuit, il faut vivre comme tout le monde le matin et l'après midi... Et le dimanche, grande désillusion, c'est le parcours du combattant pour trouver un restaurant ouvert dans le quartier touristique dans la Presqu'île !!! Il faut se replier sur les fastfoods, mais que font les lyonnais de leur dimanche ? Le matin, tout le monde dort jusqu'à 16h, pourquoi n'y a t-il quasiment personne avant ? Sûrement parce que toutes les boutiques sont fermées, aucune zone commerciale n'est ouverte à Lyon intra muros le dimanche, il faut surtout ne pas oublier de faire ses courses comme tout le monde le samedi... J'en suis parti pour Paris et depuis c'est la renaissance à tous les niveaux, vie en semaine riche en diverses activités et la richesse des équipements publics et privés, il y a un vrai choix culturel, commercial, de loisirs, bref une vie sociale beaucoup plus remplie que les journées lyonnaises. La plage horaire est illimitée enfin !!! Plus besoin de vivre comme tout le monde, ici chacun fait ce qu'il veut et vit comme il l'entend. Je n?irais pas jusqu'à dire que tous les quartiers de Paris ne dorment pas la nuit. Fini les soirées du lundi à s'ennuyer à mourir devant sa télé... On pourrait vivre en autarcie complète dans chaque arrondissement et même dans chaque quartier, c'est vous dire, on ne dépend plus d'un unique centre comme la Part Dieu ou la Presqu'île, les quartiers sont dynamiques et vivants, plus de limite d'heure des bars, et les restaurants ne refusent pas un client même s'ils s'apprêtaient à fermer. Et le dimanche, quel dépaysement, on se croirait un jour de semaine : du monde tôt dans les rues, à sortir, découvrir les musées, les jardins de Paris, les berges de Seine avec les bouquinistes, les quartiers du centre quasiment tous ouverts, les bibliothèques ouvertes jusqu'à 22h un dimanche, inconcevable à Lyon, elle ferme le samedi à 18h et ouverte le lundi aussi pour celle de Pompidou ou sinon on a la grande bibliothèque ouverte jusqu'à minuit... Les grands magasins rue Rivoli ouverts tard le soir, et les galerie Lafayette 2 fois la surface voir 3 du centre commercial la Part Dieu à eux seul, sans compter le Printemps juste à côté et les autres galeries Lafayette dans les autres arrondissements, pas que je sois un fou du shopping mais au moins les gens ont le choix. La liberté c'est ça. Sans compter la beauté architecturale de Paris, en plus il y a les velib' maintenant, quel plaisir... mais le plus grand changement, ce sont les étudiants de la capitale, ça bouge, ça se mélange, classe sociale, origine ethnique, parisiens, provinciaux, et internationaux tous les mois de l'année, c'est cosmopolite, dans le métro on parle toute les langues, il ne règne pas un silence de mort contrairement aux transports lyonnais. L'anonymat des vraies grandes villes ça a du bon, celui de rendre les gens plus sociables contrairement à ce qu'on en dit, c'est un paradoxe ! On peut très bien faire connaissance dans la rue, dans le métro ou ailleurs. Imaginez que Lyon est un mini Paris, mais quelle erreur monumentale ! Ce que j'aime à Lyon : Son climat et sa situation géographique : proche des Alpes, de la Méditerranée et seulement à 2h de Paris pour ceux qui veulent fuir des dimanches à Lyon. J'aime la beauté des pentes de la Croix Rousse et de St Jean c'est très joli. Le Crayon seul et unique gratte ciel (un gratte ciel : bâtiment supérieur à 150 m), j'ai jamais pu aller au restaurant au dernier étage, seules les personnes en tenue correcte sont acceptées. Enfin ce que j'aime à Lyon : les loyers des appartements très bas qui permettent de vivre facilement au centre avec un budget de seulement 300 ? en moyenne si on n'habite pas dans un 80 m². Ce que je n'aime pas à Lyon : La vie qui s'éteint trop vite. La mentalité fermée des gens et leur froideur. Le chauvinisme. L'absence de curiosité...
Ville exceptionnelle : J'ai quitté Lyon il y a 5 ans pour aller à Toulouse : hélas ! la capitale des Gaules et sa grande région me manquent énormément. Beaucoup de points positifs dans cette grande métropole, Partrimoine de l'Unesco : dynamisme économique et professionnel, communications exceptionnelles (même si le tunnel de Fourvière reste un point névralgique), gastronomie, proximité d'un maximum de centres d'intérêt (Alpes, Provence, Méditerranée, Paris, autres villes européennes...), vignobles de qualité (Bourgogne, Beaujolais, Côtes du Rhône, Jura, Savoie...), architecture variée et riche, shopping, propreté (allez donc voir les villes du "sud" comme Toulouse, sales, taguées...), climat (on n'est plus très loin du sud...) spectacles de grande qualité, sports variés et accessibles, gentillesse des Lyonnais (ils ne tapent pas tout de suite dans le dos mais leur amitié est sincère et durable). Lyon, Lyonnais, vous me manquez et je ne rate pas une occasion de revenir, quelle que soit la saison. Et qui sait, pourquoi ne pas envisager un rapide retour dans cette magnifique ville-région. Ce que j'aime à Lyon : Dynamisme économique et professionnelle. Richesse culturelle, architecturale et historique. Voies de communication denses et variées. Gastronomie et viticulture à proximité. Shopping, spectacles, sports. Climat. Accueil et gentillesse des Lyonnais. Ce que je n'aime pas à Lyon : Tunnel de Fourvière. Pollution.
Lyon : Lyon, ville de taille humaine au dynamisme européen ; personnellement j'adore et j'aime cette ville : son site, l'histoire, les monuments, les différents quartiers, sa culture populaire, son parler, sa gastronomie... : c'est vraiment une ville unique forte de son identité. Ce que j'aime à Lyon : Vraiment beaucoup de choses : transports, espaces verts et parcs, propreté des rues qui sont propres par rapport aux autres villes du sud, le dynamisme de la part-dieu et de la Cité Internationale, la politique de rénovation dans la ville et dans sa banlieue, situation géographique remarquable : proche de Genève, Turin, de la Méditerranée, des Alpes, lacs... et le périphérique pas trop saturé comparé à celui de Paris. Ce que je n'aime pas à Lyon : Les Lyonnais paraissent vraiment froids, tout le monde le sait, cela fait parti de la culture de la ville "bourgeoise et refermée" mais on peut tout de même se faire des amis sincères et durables, la ville manque de communication car elle a vraiment énormément d'atouts qui faudraient "exporter", la rigueur de l'hiver (gelées et neige), et ce fichu tunnel de Fourvière à l'entrée de la ville : pollution.
Superbe ! : Comme beaucoup de Parisiens, quand j'ai su que je devais aller passer un week end à Lyon pour accompagner ma femme à un rendez-vous pour son boulot, je me suis dit "bof bof, mais bon, pourquoi pas...". Et puis une fois là-bas, j'ai changé d'avis ! La ville est tout simplement superbe, les gens très serviables (ils n'hésitent pas à chercher avec vous une rue sur un plan de bus quand ils ne la connaissent pas, ou à vous expliquer le fonctionnement du métro (très propre et spacieux, contrairement à Paris). Ce que j'aime à Lyon : Une ville vraiment belle, une atmosphère particulière quand on se promène le matin dans le vieux Lyon, avec un petit brouillard. Les transports en commun, à n'en pas douter (aussi efficaces qu'à Paris). Nous réfléchissons à nous y installer d'ici un an ou deux. Ce que je n'aime pas à Lyon : C'est vrai que c'est plus petit que Paris, qu'il y a moins de "choses" à voir. Mais ça reste pour moi une capitale européenne, contrairement aux autres grandes villes françaises que j'ai pu voir (Toulouse, Marseille et Lille).
Lyon : Certains commentaires sont rédigés par des Lyonnais, c'est sûr. Les Parisiens sont plutôt attirés par Marseille et ils ne sont jamais impressionés par les transports lyonnais. Ce que j'aime à Lyon : Bon réseau de transports en commun mais pas aussi efficace qu'à Paris où il y a 14 lignes de métro, environ 250 km de tunnel et plus de 200 stations, sans compter les 5 lignes de RER et le tram-train. Ce que je n'aime pas à Lyon : La froideur des Lyonnais, l'obsession du titre de capitale européenne alors que Lyon n'est pas une capitale européenne, rien à voir avec Milan, Londres, Rome, Madrid, Barcelone ou Bruxelles.
Lyon : Quel chauvinisme et jalousie exacerbée par certains, il ne faut pas aussi comparer Lyon à Paris c'est absurde, Lyon est 3 fois plus petite que Paris en terme de population et tant mieux ! Vivre dans une ville qui reste de taille humaine est plus raisonnable que dans la saleté et la pollution de la 2ème ville de France ou encore dans la mégapole parisienne... Bien sûr les parisiens préfèrent mieux aller à Marseille : on connaît bien la rivalité entre Paris et Marseille alors mettre Lyon dans une affaire qui concerne ces deux villes c'est absurde. Et pourquoi juger sur la candidature de Lyon à "Capitale européenne de la culture 2013" ? C'est mieux de se prononcer alors que Marseille n'y participe même pas ! Puis Lyon d'abord mérite amplement cette distinction. Ce que j'aime à Lyon : Ville à échelle humaine, mais qui possède un grand dynamisme. Les transports sont beaucoup mieux qu'à Paris.
Réponse à Erwan : Erwan, je vous invite à regarder l'atlas transfontalier de l'insee et voir que l'aire urbaine de Lille, partie belge incluse, est de 1,2 million d'habitants. Ce chiffre vaut pour 1999, mais pensez-vous que l'aire urbaine aurait plus que doublée en 8 ans ??? Ce que j'aime à Lyon : Incontestablement un très belle ville, et la seule de France qui a un rayonnement européen (avec Paris, bien entendu).
Capitale européenne : Marseille participe à l'opération capitale européenne de la culture !
Une ville morne : Je suis assez d'accord pour dire que les commentaires qui sont rédigés ne peuvent l'être que par des Lyonnais ! Paris 2 155 000 habitants en terme de population est 5 fois plus grande que Lyon 450 000 habitants et non 3 fois comme le dit Marcel, concernant les unités urbaines, la différence est encore plus frappante, Paris est 7 fois plus peuplée que celle de Lyon. Même la proche banlieue parisienne est beaucoup plus dense que le centre de Lyon, c'est dire. Je ne pense pas non plus que les parisiens soit impressionnés par les transports lyonnais, c'est même plutôt le contraire. Le métro parisien transporte aujourd'hui environ 4,5 millions de passagers par jour (1,4 milliard pour l?année 2005). Il y a 16 lignes de métro qui desservent 299 stations, dont 62 offrent une correspondance avec une autre ligne. Le métro parisien se classe, pour le nombre de passagers transportés, en 4ème position derrière Moscou, Tokyo et Mexico et en seconde position si l'on prend en compte les chiffres du RER qui font office de véritable métropolitain dans Paris. Alors que Lyon n'a que 4 petites lignes de métro totalisant au total 43 stations dont seulement 4 de ces stations offrent une correspondance avec une autre ligne de métro, bref vraiment rien à voir avec les 16 lignes de métro parisien. Lyon n'a rien d'une capitale et pourtant la pollution qui y règne est digne d'une capitale, cela est certainement du au fait que la topographie de Lyon est en cuvette, les polluants se dispersent beaucoup moins facilement qu'à Paris ou Marseille qui bénéficie de la proximité de la mer. Même si Lyon bénéficie d'un bon réseau de transport par rapport à la taille de la ville, Lyon est dépendante de la voiture et la plupart des gens prennent la voiture contrairement à Paris. Je me rend souvent à Paris pour le travail et très honnêtement aux yeux de Paris, Lyon est une ville de taille moyenne assez triste, morne et ennuyeuse. Il est vrai aussi que les parisiens préfèrent venir à Marseille ou ses alentours pour les vacances. Certes, Lyon est une ville propre (hormis la pollution bien sûr) qui à quelque curiosité à voir mais on en fait vite le tour à vrai dire. Le centre ville de Lyon est minuscule. Ce que j'aime à Lyon : Un relatif dynamisme économique pour la taille de la ville et quelques belles pierres dans le vieux Lyon, sur la presqu'île ou la Croix Rousse mais je crois bien que c'est tout, on en fait assez vite le tour. Ce que je n'aime pas à Lyon : Beaucoup de pollution, autant qu'à Paris si ce n'est plus alors même que Paris est environ 10 fois plus grande que Lyon ! Lyon est en cuvette, la proportion d'habitants dans l'agglomération prenant les transports en commun est beaucoup plus faible qu'à Paris, le couloir de la chimie. Les restaurants et bars qui globalement ferment tôt, la ville manque d'animation, aucun grand parc hormis "la Tête d'or", aucune grande avenue, pas de tour à part une à la Part Dieu, seulement 2 ou 3 grandes places. Capitale européenne de la culture en 2013 ? c'est un gadget ! C'est beau de rêver !
Lyon : Marseille contrairement à Lyon n'a pas comme seule obsession de ressembler à PARIS, Lyon c'est Lyon, Marseille c'est Marseille et Paris c'est Paris. Marseille et Paris ont toutes 2 une identité très fortes bien à elle ce qui n'est apparemment pas le cas de Lyon. C'est la seule grande ville que je connaisse pour se créer des pseudos proximité avec d'autres villes comme Grenoble ou Genève pour tenter d'exister, comme pour faire croire que Grenoble, St Etienne ou Genève était à Lyon ou en banlieue, ça c'est ridicule. Lyon est une préfecture ni plus ni moins. Ce que je n'aime pas à Lyon : Cette obsession de capitale européenne, en réalité cette obsession en dit long.
Jalousie, quand tu nous tiens ! : Lyon est une ville sans personnalité, c'est sans doute pour ça que Dubaï va créer un quartier du nom de Lyon, reprennant... l'architecture de Lyon. Ou encore que Paris (la seule ville à personnalité, ne l'oublions pas) a décidé de mettre en place un système de vélo identique à celui de, je vous le donne dans le mille, Lyon ! Lyon est un nain économique, c'est sans doute pour cela qu'elle se trouve dans le haut des classements économiques européens. Lyon a un tout petit réseau de transports en commun, c'est pour cela qu'elle a été élue ticket d'or en 2005 pour la France et qu'elle concours maintenant pour le classement européen. Ce que j'aime à Lyon : Finalement, pas besoin de se justifier, Lyon est une ville dynamique et très agréable à vivre. Ce qui en dit long, ce n'est pas cette pseudo "obsession" de capitale européenne, mais plutôt le zèle que mettent certains à la critiquer et à mettre en valeur Marseille (qui n'a pas de rôle européen, personne ne peut le nier), affirmant que les Parisiens la préfèrent à Lyon... Ce que je n'aime pas à Lyon : Je devrais dire "tout", puisqu'on ne laisse pas le droit aux gens de préférer Lyon à Paris... et que seuls des Lyonnais peuvent écrire des choses positives sur la ville (remarquez qu'on ne lit pas ce genre de commentaires sur la page de Marseille ou Toulouse).