Votre avis sur Limoges

Carole - 25 août 2004 à 00:00
 Maxdonald - 12 oct. 2022 à 14:43
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://www.linternaute.com/ville/limoges/ville-87085

Incroyable/20 Les jaloux en sueur, ceux qui mettent une étoile sont soit raciste ou idiot.
Limoges est une très belle ville arrêtez de mettre des commentaires à une étoile
Ville infectée de maghrébins qui ne respectent pas les lois de la république française. Ces gens là n'ont cas retourner chez , ils en feront même pas les quart. En plus , on nous ponctionne pour les entretenir et une partie de cet argent repart dans leur bled .honte à cette ville
Le piquant dans cette ville, c'est qu'il y trop de maghrébins et d'insécurité

Critiquer Limoges et les Limougeauds quand on fait une faute de Français à chaque mot, voire qu'on écrit carrément en phonétique, cela ne manque pas de piquant !

La haute vienne est une région campagnarde les gens sont pas trop futé cassanier sans éducation personnes ne dit bonjour puis tous le monde dévisage tout le monde
Je déteste cette région, beaucoup de racisme. A fuire et vite
Pas d'avenir professionnel pas de possibilité de créer son entreprise quand on s appel karim et encore moins quand le projet et de la restauration. ????????
Tout à fait d'accord avecdesnity
0/20 tout est dit!
Très très mauvais, des personnes ayant une mauvaise mentalité, aucune promenade intéressante. Un début de délinquance et une surveillance quasiment inexistence. Peu d'aménagement, ville qui est mauvaise et qui devient malsaine. Du racisme est également à noter, si vous n'êtes pas de la région, les passants vous fixeront d'un mauvais œil. Très décevant, je déconseille.
Anonymel_BG_7890
10 juil. 2020 à 12:23
Le Limousin est une région très campagnarde, agréable à vivre. Limoges est une métropole,ça change ! Mais bon, c'est une belle expérience.
J'adore limoge trop au top
limogescanon
27 oct. 2018 à 17:49
j adore limoges c est ma vile quoi ok j avoue limoges il montre juste un truc c est le centre ville et trop petit a mon gout mais sinon elle est canon je vais vivre ici jusqu a ma vie vraiment j adore trop limoges on est une ville canon la gare et trop classe j ai seulement 10 ans pour parler de limoges sa me rang vraiment heureuse j adore limoges a 100 pour 100 et vous vous limoges parler de cette ville sur ce site bise
Arfff... mais que dire de Limoges et ses habitants.
C'est là ville la plus froide que j'ai connu, il n'y a rien à faire et la mentalité laisse à désirer.
Enfin je déconseille fortement.
(Cela fait bientôt 7 ans que j'y habite)
Ville équilibrée
Je n'aime pas cette ville
Triste , terne , refermée sur elle même , elle se regarde le nombril , les gens ne supportent pas les personnes qui ne sont pas du Limousin
Je rêve du jour où je vais la quitter
ville très charmante et reposante mais je préfère Auxerre et de loin
Super ville me rappelle un peu Marseille mais en plus petit
Muté à Limoges depuis sept ans, j'ai découvert...
Ce que je n'aime pas à Limoges : la signalisation, les sens de circulation en centre ville, le peu d'espace piéton, les voitures partout alors que le centre ville est tout petit, le peu de terrasses sur des places sans voitures, l'absence de banc et de couleurs en centre ville. La place de la république qui doit être la plus moche de France.
Ce que j'ai aimé : C'est un gros village, tout le monde se connait. Les restaurants (plein, bons et raisonnables au niveau prix). Les salles de concert et la médiathèque. Les quartiers anciens (Boucherie et Cité). Les boutiques indépendantes quand on sort de la rue du clocher. Les trolleys typiques. La sécurité en centre ville et le peu d'embouteillages. La proximité de belles promenades à la campagne.
Bref, je quitte Limoges avec regrets
Très bien !
ChaMel87 Messages postés 1 Date d'inscription vendredi 19 février 2016 Statut Membre Dernière intervention 19 février 2016
19 févr. 2016 à 09:38
Limoges, ville agréable, avec un joli petit patrimoine en centre ville mais qui a l'air de souffrir d'un complexe d'infériorité. Tout a l'air étriqué et grisouille,mal entretenu. C'est dommage car contrairement à beaucoup d'autres centre ville, il reste ici des petites rues typiques comme le quartier de la boucherie, la cour du temple et le quartier de la cité. Mais, je me demande bien ce qu'à la mairie de Limoges contre les fleurs et le arbres. Ici, nulle jardinière ne vient animer le gris des façades et aucun arbre ombrager les places. Et sur les façades, le gris, le dispute aux marrons dans toutes ses nuances. C'est vraiment dommage car les limougeauds sont agréables à vivre, pas facile les premiers mois, puis, on se rend compte que le centre ville est un vrai village ou tout le monde se connait et est solidaire. C'est comme à Montmartre moins le décor coloré. La périphérie de Limoges, en revanche est une vraie catastrophe de l'urbanisme des années 1970 et le entrées de ville ne sont pas très soignées. L'arrivée en centre ville depuis l'autoroute se fait par une grande avenue sinistre et au premier feu on trouve un Mac Do qui cohabite avec un terrain vague. Pas très engageant. Heureusement, passé les Galeries Lafayette, c'est chouette. Pour le stationnement, à Limoges, c'est la foire d'empoigne, chacun veut se garer devant sa destination, les sens de circulation sont surprenants pour le nouvel arrivant et les parkings mal fléchés, ou alors c'est un jeu de piste pour s'y rendre. Une fois garé, les commerces sont sympas et si on se donne la peine de faire autre chose que monter la rue du clocher et descendre la rue du consulat en permanence, dans un mouvement perpétuel, on peut partir à la découverte de pleins de petites rues sympathiques où l'on trouve d'autres magasins que les sempiternelles franchises. La rue Adrien Dubouché, la rue de la Boucherie, par exemple. Mais là encore, c'est assez mal fléché,seul l'autochtone peut s'y retrouver et partout on butte sur des voitures stationnées de façon ahurissantes. On dirait que même en plein centre, le moindre mètre carré doit être une place de stationnement. Niveau restaurants, il y a le choix! On y mange généralement mieux que dans beaucoup d'autres villes et pour un prix correct, seul bémol, le manque de terrasses. Elles sont concentrées sur trois spots : la rue Charles Michel, hyper sympa le soir aux beaux jours, la place Denis Dussous (jolie mais il faut avoir envie de manger sur un rond point plein de voitures) et la place de la république (moche et avec des terrasses au ras des pots d'échappement). Coté culturel, la ville bouge pas mal avec de bonnes salles de concert (la Foumi, John Lennon...), et pas mal de théâtres. Si la programmation musicale est nickel en revanche la programmation des théâtres est faite pour les théâtreux qui cultivent l'entre-soi.Au niveau festival, il y en a pas mal, mais aucun vraiment d'envergure.Moi j'ai aimé Danse Emoi, la journée urbaine et j'ai detesté Urbaka (complètement perchés, les spectacles!) Sinon, niveau délinquance, j'ai vécu dans trois autres villes et je trouve Limoges globalement cool. Bien sûr la nuit, on assiste à pas mal d'incivilités, mais pas plus qu'ailleurs. Bref, une ville dans laquelle ses habitants sont les plus grands atouts et plein, plein de potentiel à exploiter pour en faire une ville vivante et plus facile à appréhender pour le nouvel arrivant.
J'ai quitté Toulouse pour faire mes études à Limoges. Premier semestre relativement dépressif, mais ensuite, tout a changé.
Avoir des amis, commencer à vraiment connaître la ville, ça change absolument tout.
J'étais le premier à cracher (oui oui) sur Limoges, maintenant j'essaie d'orienter mes choix scolaires pour rester ici!
J'habite le centre historique (place de la Motte), et j'ai l'impression d'habiter un petit village où tout le monde se connaît.
Pour moi, que des points positifs. J'entend parler de délinquance mais je n'en vois jamais, le seul bémol c'est qu'en quittant le petit centre ville, on se retrouve vraiment dans une ville morte: pas de commerces, immeubles à perte de vue, et j'en passe. En bref, quiconque viendrait vivre à Limoges pourrait profiter de ses avantages en vivant au centre (absolument).
Cordialement, un nouveau Limougeaud.
Limoges est une ville très calme de très bonne réputation, avec ses ouvertures d'emplois, ses habitants sont sympathiques, et accueillants et chaleureux, ouverts d'esprits et très cultivés.
il fait vraiment bon vivre à Limoges
Sincèrement à part le basket, la porcelaine, les madeleines bijou et une super belle gare classée dans les 20 meilleurs monuments préférés des français, Limoges est la ville la plus vieille d'Europe avec 43 ans de moyenne d'âge. C'est une ville pour les retraitès, les 20-26 ans sont au chômage les 30-35 quittent la ville pour aller travailler à 30 kms aux alentours. Les appartements sont pas chers heureusement sinon les pauvres limougeauds seraient à la rue. Pas d'emplois, à part les boîtes et les soirées beuverie on ne peut pas classer Limoges dans les villes intéressantes sauf pour les séniors. Une ville qui donne la nausée. En plus le climat est plus que moyen. Montpellier Bordeaux Paris boulot métro dodo mais du travail le nerf de la guerre. Allez le CSP pour se consoler mais avec quel prix d'entrée pour les étudiants et les chômeurs. Tout est à revoir.Bon courage pauvres limougeauds
Je me suis installé à Limoges suite à une mutation, je dois avouer que la centre ville (historique) est assez agréable, certains quartier plus que d'autres, mais ça ce n'est pas uniquement réservé à Limoges. Il y a pas mal de restos très goûtus, et des petits bars très sympa, côté gastronomie et marchés les produits locaux sont omniprésents. La ville dispose d'une population universitaire ce qui la rends assez dynamique, cela semble ne pas avoir échappé aux activités artistiques. qui disposent de quoi se produire, théatres, Zénith, la ville dispose d'un très bon système éducatif a taille humaine, d'un CHU, d'un aéroport international, Limoges réunit le Conseil Régional et le Conseil Général, de plusieurs pôles d'activités, une Technopole et d'autres structures à rayonnement national voir international.

Côté infrastructures à part le ferroviaire qui semble avoir abandonné Limoges, la ville borde la E9 (l'A20) axe nord sud-ouest, qui relie Paris, Bourges, Châteauroux, Limoges Toulouse, Bordeaux, la Souterraine est gratuite sur près de 270 km, à hauteur de Bourges jusqu'à Brive-la-Gaillarde et ça c'est pas mal pour le portefeuille surtout quand on connaît le prix du Km sur l'autoroute du soleil, l'axe est ouest, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon se fait par l'E70 au niveau de Brive-la-Gaillarde, Tulle à une cinquantaine de bornes au sud de Limoges.

Limoges dispose d'un patrimoine architectural très riche, le quartier de la cathédrale et ses jardins qui surplombent la vienne offrent une vue panoramique très sympa, les jardins et les rives de la vienne permettent de s'adonner aux activités de détente. C'est un des seuls endroits d'ailleurs qui permet de fuir l'omniprésence des véhicules que Limoges semble affectionner.

La ville est dédié à la motorisation tout est fait pour les véhicules, les rues ne sont pas faîtes pour les vélos, ne cherchez pas les pistes cyclables elles sont quasi inexistantes, si, à la limite les trottoirs. pourtant Limoges métropole investit sur un vélodrome communautaire ?, cherchez l'erreur. On voit bien que la ville est très largement dédié à la voiture, les zones piétonnes sont disons semi piétonnes et on ne voit pas trop bien ou commencent les zones réservés et ou la voiture reine est non grata. Pourtant la ville dispose d'un réseau desservi par des Trolley Bus, je sais ça fait bizarre mais ce sont des bus reliées à une toile de câbles électriques, le centre ville n'est pas trop étendu donc très accessible, pourquoi avoir autant privilégié les accès aux voitures absolument partout ?

Après toutes ces réjouissances, le plat principal, le quotidien à Limoges centre, je constate que la ville a manifestement souffert d'une gestion somme toutes très laxiste, ouverte à toutes sortes de permissivités, les boîtes de nuit quadrillent le centre ville, les week-end (qui vont du mercredi au dimanche) donne lieu à des ballets et des cavalcades nocturnes, des jets de bouteilles, les hurlements des soiffards, les pissotières à ciel ouvert, côté sono nous avons Wromwromers et leurs bécanes qui n'ont d'autres soucis que de savoir celui qui va faire le plus de boxon, en centre ville, la Rue François Chénieux, donne lieu à des compétitions chrono, bécane wrooombissantes top départ 160 Kmh sûr 600 mètres, les kékés en bécane se la jouent pissot de la bep bep! en sillonnant la ville, mais que fait la police! souffre-t-elle aussi d'une trop grande lassitude, je n'ai jamais vu autant de bécanes équipés de pots à détente aussi vous entendez c'est moi keuvlà, de la 50 à la 900 cm3, on les entends arriver de très, très loin, et les feux rouges sont propices au concours de décibels, à celui qui fait péter la chicane, vé, vé écoute ça la mienne pousse encore plus que la tienne, et ce festival des j'lai petite mais je me fais entendre commence dès que la météo devient clémente, et à toutes heures de jour comme de nuit, hein! Raymond y-a-pas d'heure pour compenser, la-men-ta-ble! garder ses fenêtres ouvertes en ville ? bonne chance ou alors équipé d'un phaser à photons anti lobos attardés associaux, et rien ne semble les décourager bien au contraire, est-ce une certaine frustration à satisfaire, qui sait, ça se situe peut-être bien en dessous de la ceinture... A se demander s'il n'existe pas des réglementations pour les bécanes trafiqués, ou alors les autorités ne savent peut-être pas mesurer les niveaux des normes sonores, en comparaison une sirène de pompiers c'est de la flûte de pan.

Non Limoges est une ville sympa pas trop grande ni trop petite, elle subit les incivilités résultent de quoi, d'un laxisme certain, d'une incapacité à vivre sans nuisances intempestives, la ville regroupe-t-elle les débiles refoulés de toutes sortes incapables de comprendre la vie en société. la question se pose, en espérant que la nouvelle municipalité sache rende cette ville plus digeste au quotidien, car sans la volonté des autorités, la ville va continuer à appartenir aux raclures au comportement asociaux loin de la considérations de la majorité de ses citoyens, oui après un peu moins de deux ans je constate que Limoges glisse vers l'incompréhension propice au rejet de l'autre.
Pas en terre conquise : Je suis originaire de gironde et je travail à limoges depuis 8 ans. Limoges est une ville ou il fait bon vivre. Les limougeauds sont froids au premier abord. Mais, quand vous avez leur confiance, c'est une vrai amitié qui nait. Le temps est vraiment correct, j'ai étais agréablement surpris, mis à part 2 à 3 de moins, le temps est identique à celui de bordeaux. Ce que j'aime à Limoges : La gentillesse des gens, le csp. Les limougeauds se foutent complétement des tenues vestimentaires, la mode, ils sont pas du tout bling bling, c'est un peu l'anti bordeaux pour ça. Ce que je n'aime pas à Limoges : Pour se déplacer à bordeaux, c'est une national, on est en 2014, quand meme. Le chauvinisme des limougeauds. La délinquance est impressionnante pour une ville de cette taille.
La France du futur ! : De passage un an, les seuls bon moment dans cette villes sont mes départs vers la gare pour m'enfuir loin, très loin d'ici ! Les natifs vous en dirons que du bien, faute d'avoir vus ailleurs. C'est pas la pire mais quel potentiels gaché, prenez exemple sur poitiers qui a sus prendre le tournant ! L'insécurité est bien présente, du haut de ma fenetre le quotidien était de voir les punk a chien geulé toute la nuit, les gens fouillant les poubelles ou pissant n'importe ou dans la rue, voir meme des bagarres ou des jeunes taper leur femmes en public (j'habitais en centre-ville) un sentiments d'ennuie et de déséspoir semble envahir chaque habitants au point de ne meme plus s'habiller correctement dans la rue et d'avoir du respect pour eux-meme, beaufland bonjour ! Je ne parlerais meme pas des histoires sordides (vus ou entendus) du coté de la gare ou de la zup, une ville qui a un bien un avenir, mais pas le mien c'est sur ! Ce que j'aime à Limoges : La médiathèque, les jardins de l'évéché, quelque bars sympa, les loyers pas cher. Ce que je n'aime pas à Limoges : Tout ! Heureusement quelque rescapé résiste encore et toujours a l'envahisseur et rehausse le niveau médiocre de cette ville. Aucun commentaire sur la politique municipale laxiste, et la tactique d'entreprise refusant même ikéa de s'installer par peur du modernisme, je pourrais parler aussi du refus de pas mal de groupe connus ou d'événéments populaire par peur de hooligans, sincèrement fuyez !
Ville authentique et agréable : Les commentaires d'alain (montpellier) et laurent bordeaux sont visiblement écrits par une même personne qui cherche à faire de la provocation gratuite. Cette personne n'a visiblement jamais mis les pieds à limoges (architecture gréco-romaine : confusion avec quartier antigone à montpellier ; industrie du bas et du chapeau ?. Ce que j'aime à Limoges : L'authenticité de la ville et de ses habitants qui possèdent du caractère. Un centre ville historique qui reste populaire, on est loin de la gentrification de bordeaux et montpellier. Aprés avoir vécu 10 à montpellier et 3 ans à lyon, je respire enfin à limoges. Limoges possède les avantages d'une métropole (offre culturelle pléthorique, zenith, université,...) sans les inconvénients (saturation, standardisation urbaine). Ce que je n'aime pas à Limoges : L'enclavement ferroviaire, vivement la réalisation du barreau lgv limoges poitiers.
Ma ville : Je suis natif de limoges, et d'après les commentaires fortement déplacés de personnes ne connaissant rien à cette ville, je tiens à m'exprimer. J'ai vécu mes meilleures années au sein de cette ville, propre, où les commerçants, malgré les réputations, sont au service de leur clientèle, quelle soit riche ou pauvre. Le fait d?habiter dans des villes de taille plus grande ne doit pas permettre à des gens de critiquer quoique ce soit. Limoges est une ville au confort de vie idéale, où plus des milliers de personnes s'installent. Des aménagements divers sont réalisés, choses que les commentaires dégradants ne peuvent pas voir sachant que leur principale occupation est la critique flagrante d'une ville dont ils ne connaissent rien. La construction d'un des plus grands centre aquatiques de france, l'extension des zones nord/sud, les réaménagements du cente ville afin de dynamiser le vieux bourg, qui est magnifique. Alors critiques, si limoges est une ville si désagréable à vivre, pas la peine d'y remettre les pieds sous peine d'être accueilli de la plus mauvaise façon qu'il soit, car oui, le limougeaud est conservateur et a du mal à entendre les critiques démesurées de personnes incapables de comprendre quoique ce soit. Ce que j'aime à Limoges : - le centre ville magnifique - l'aspect culturel - les sorties diverses et variées. Ce que je n'aime pas à Limoges : - le manque de certaines grandes enseignes - centre commercial devenu trop petit pour l'ampleur de la ville.
Ploucville : Ville sans intérêt où se croisent de nombreux naufragés de la vie et bien sûr, ceux qui y sont nés. Hors du centre ville, sorte de gros bourg abandonné à son sort par des élus sans aucune envergure depuis près de 50 ans, les faubourgs de la ville sont parfaitement exécrables. Des théâtreux et écrivaillons sans talent s'y prennent pour des génies et produisent des oeuvres infectes et quasi-autofinancées, tout le monde s'y ennuie ferme et finit par trouver une certaine grâce à cette torpeur. Ville avachie et délaissée, aux alentours guère plus réjouissants, sauf pour qui aime veaux, vaches, cochons, les vieux y vont du lit à la fenêtre et ont depuis déserté les rues glissantes du centre ville, sorte d'alliance improbable entre l'architecture gréco-romain, le moyen-âge et ce que les années 70 ont produit de pire. L'ensemble est finalement fascinant à approcher en anthropologue d'un monde à la fois ignoré de tous, et indifférent à chacun.
Anti bling bling : Adepte de l'aménagement urbain clinquant, de la frénésie de consommation, de la foule et des bouchons passez votre chemin. Les limougeauds vivent encore au rythme de la campagne environnante : ramassage des champignons, ouverture de la pêche, ceuillette des mûres, baignades dans les lacs, balades dans les monts d'ambazac, ski de fond sur le plateau rythment les saisons. Quand on vient de métropole saturée où le plaisir est conditionné par le désir de consommer, il est difficile de comprendre ce mode de vie archaïque et discret mais pas forcément ennuyeux. Ce que j'aime à Limoges : En économie, les 2 pôles de compétitivités (céramique et electricité) qui ont permis la création d'ester et de ces 2000 emplois. Legrand qui est une des rares entreprises du cac 40 à avoir son siège social en province. D'un point de vue culturelle, le théâtre de l'union et sa programmation de qualité, les nombreux bars concerts du centre ville et des bords de vienne, le zénith et les petits festivals comme urbaka, catalacum, veyracomusics, route du cirque, coqueliconte... Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque d'attractivité économique et le report de liaison lgv limoges poitiers. L'absence de communication extérieure pemettant de mettre en valeur certains atouts : position géographique, sécurité et qualité de vie. La politique municipale qui devrait éviter que les jeunes quittent la ville aprés leurs études même si ils reviennent trés souvent quelques années quand ils ont pris conscience que l'herbe n'était pas forcément plus verte ailleurs mais simplement mieux éclairée.
Bonjour Tristesse : Une ville qui dispose d'un centre-ville un peu éclatée mais qui ne manquerait pas de charme, si une vie culturelle et sociale existait entre tous ces vieux murs. Hélas, sous les gouttes de pluie ruisselantes sur nos imperméables utiles en toutes saisons, le coeur de cette ville oubliées du politique comme de l'économie (si ce n'est celle du bas, du chapeau et de la porcelaine) ne bat plus la chamade depuis bien longtemps. On peine à s'enthousiasmer pour toute cette grisaille. L'ennui règne à chaque coin de rue, où les chiens et les sans-abris se demandent même ce qu'ils font là. La gare est belle et elle est bien attirante, dans sa promesse d'un ailleurs. C'est sans doute elle au fond, le coeur de limoges, comme en témoigne les cartes postales de la ville, qui invite sans aucun doute au voyage. Le limogeaud, lui, naîtra, vivra et mourra dans sa cité, drapé dans une fierté de défense, aussi respectable que pathétique. Ceux qui l'aiment prendront le train ! Ce que j'aime à Limoges : La promesse du départ. Ce que je n'aime pas à Limoges : Y revenir quand on y a de la famille ce qui est mon cas.
Une ville secrète et où il fait bon vivre : Né en limousin et parti quelques années en région parisienne avant de revenir à limoges, force est de constater que c'est une ville moyenne qui n'a rien à envier aux plus grandes. Je suis un peu surpris de lire que les magasins de centre ville sont décentralisés dans des zones commerciales, c'est faux. Il y a un réel effort pour dynamiser le centre ancien en implantant de célèbres enseignes de vêtements variées pour toutes les bourses (dans la rue du consulat vous avez un maje et un zara, par exemple...). J'aime cette sorte de douceur de vivre qui émane de cette ville et qui profite une réelle identité et d'un fort sentiment d'appartenance, tout comme le limousin en général. C'est une ville qu'il faut découvrir progressivement, elle regorge de petites places sympa (cour du temple...). Elle mérite à être connue. J'ai fait mes études à limoges (pharmacie) et les enseignements étaient de qualité et les étudiants peuvent sortir le soir jusqu'à tard, limoges ville morte étant une vieille légende urbaine désormais. Ce que j'aime à Limoges : Le centre ville dynamique, l'identité de la région, le quartier de la cathédrale, les jardins de l'évêché, les bords de vienne, les petits restos, l'ambiance les soirs d'été, le patrimoine culturel, les matchs de basket à l'ambiance de folie, le prix de l'immobilier, la tranquillité, l'impression de sécurité, les monts d'ambazac à 20 minutes, la campagne à 5 minutes... Ce que je n'aime pas à Limoges : Manque de terrasses l'été, le family village, certains quartiers deviennent insalubres (val de l'aurence, la bastide...).
Ah Limoges ! : J'habite limoges depuis toujours, soit 25 années passées dans la capitale limousine. J'ai grandi aux alentours, en campagne, avant de faire mes études à limoges. Pour nous jeunes campagnardes, aller à limoges représentait une journée riche passée entre amis, à aller au cinéma, à la patinoire, à faire les magasins. A force de fréquenter la ville un peu plus souvent en grandissant, rien de cela n'a véritablement changer. C'est une ville agréable, avec des bons et des mauvais côtés comme partout, pour l'apprécier il faut voir au delà des préjugés qu'on lui colle et de la mentalité de certains. Ce que j'aime à Limoges : La nature, fortement présente et belle. Ses ruelles, le centre-ville, ses rues animées le soir (tout dépend quel soir, à quel moment et ou ceci dit). Le csp et ses joueurs abordables, la ferveur limougeaude derrière son club de basket. J'aime la vie, peu chère et la sécurité. La bfm, superbe édifice avec son jardin d'hivers et sa gratuité. Les petits restaurants, bar, brasserie dans limoges très sympathiques et diversifiés. Son histoire culturelle, historique ! Son zénith, bien que petit permet d?accueillir du bon monde avec une grande diversité de style, quoiqu'en dise certain (muse, the cranberries, lenny kravitz, noah, sexion d'assaut, âge tendre et tête de bois, the vocapeople, les bodin's, gad elmaleh, indochine, iam, bruel et j'en passe ! Y 'en a pour tous les gouts. Limoges c'est aussi les bords de vienne, avec d'agréables balades, des salles culturelles permettant de voir du théâtre, de la danse en tous genres. La gare est superbe également, les parcs sont propres et agréable. J'aime les possibilités scolaire au niveau supérieur. Ce n'est parce que limoges est au c?ur de la campagne dans une région plutôt petite que son niveau scolaire est faible ou bas. J'ai passé 5 merveilleuses années à la fac de lettre, pour les parcours professionnels et même autres, nous avons de très bon profs et globalement un bon enseignement. Quelque chose qui est unique ici, le climat si particulier. Limoges c'est une ville d'un certain charme au c?ur d'une nature luxuriante. Ce que je n'aime pas à Limoges : Je suis limougeaude mais mes parents ne le sont pas... L?accueil fut donc étrange en campagne. Ce n'est pas une légende ou un préjugé, la mentalité même des limougeauds, la mentalité profonde montre que les limougeauds sont peu enclins à s'ouvrir aux autres. Oui ils sont méfiants mais il faut voir au delà de cela pour découvrir des personnes sympathiques, accueillantes etc... C'est partout pareil je pense.
Limoges n'a rien à envier aux autres : Pour avoir vécu dans des villes comme lyon ou grenoble, limoges n'a rien à envier aux grandes villes bien au contraire. Il y en a pour tous les goûts et surtout pour les épicuriens... Nous savons très bien que limoges est souvent le sujet de blague, mais on préfère ne pas répondre et laisser s'entasser ces personnes qui oublient les vraies valeurs de la vie. Ce que j'aime à Limoges : Limoges reste à taille humaine. Lorsque l'on passe un peu de temps dans cette ville on ressent la fraternité entre tous. C'est un endroit où il y fait bon vivre où les habitants sont de bons vivants et aiment les choses essentielles. La majorité des limougeauds sont fiers de leur ville, on retrouve seulement dans des petits villages. Fiers de leur terroir et de leurs fêtes régionales ils savent pourquoi ils ne veulent pas partir... Etre proche de paris (3h30) ou de toulouse (2h)même si personne n'y va) tout en bénéficiant de la campagne c'est le pied. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le principal défaut de limoges reste l'emploi qui n'y est pas très développé. Pour vivre dans cette ville il faut faire un choix, un gros salaire ou une qualité de vie... L'autre défaut pour les mordus de la consommation reste le manque d'enseigne importante mais c'est un mal pour un bien...
Entre ville et campagne : Je vis à limoges depuis 5 ans pour mes études. Originaire de la région parisienne, j'ai eu d'abord beaucoup de mal à m'habituer à cette petite ville. Mais au final, ce n'est pas si mal. Ce que j'aime à Limoges : C'est une ville qui gagne à être connue. Lorsqu'il fait beau, c'est agréable de se promener dans le centre-ville, dans les parcs (très bien entretenus par la ville). La culture est très présente sur la région en général. Les acteurs culturels ont en effet très conscience de la situation peu favorable du limousin mais tente vraiment de créer un certain dynamisme. Les événements sont parfois loupés, mais l'envie est là. Habituée au coût excessivement cher de la vie à paris, j'ai été agréablement surprise par les économies que j'ai faite en arrivant ici ! Les cartes de bus sont à une 20aine d'euros par mois, les loyers sont abordables (j'ai un 35m2 pour moins de 300e) et puis finalement il règne une bonne ambiance dans la ville. Depuis que je vis à limoges, je n'ai pas eu un seul problème d'insécurité. Je sais qu'il y en a en revanche (des amis se font fait agresser par exemple). Cependant, j'ai déjà traversé la ville seule, tard la nuit, dans avoir eu de soucis. Après, il ne faut pas non plus être totalement inconscient. Il s'agit quand même de la plus grande ville du limousin, qui a une importante banlieue (deux trois quartiers aux abords de la ville ne sont pas très fréquentables comme partout). Limoges et sa région ont un riche patrimoine. Je vous conseille de vous renseigner aux offices de tourisme et à la drac, parce que le limousin regorge de trésors cachés dans ses départements. Ce que je n'aime pas à Limoges : On en a vite fait le tour. Ça reste une ville très modeste de province, coincée dans une région pauvre et mal située. Les jeunes sont rares, parce qu'ils partent très tôt étudier dans d'autres villes, plus grandes et plus intéressantes. C'est vrai que je ne recommande pas spécialement les universités de limoges, surtout la fac de lettres. Alors qu'il y a peu d'étudiants, ce qui est propice à un bon apprentissage et à une proximité avec les professeurs, certains (et notamment l'administration) n'en a vraiment rien à carrer. Le temps ! C'est une horreur, il pleut plus qu'en bretagne. De plus, c'est une ville très humide. Les hivers sont très longs, et les étés parfois trop courts. Pendant les vacances, il n'y a plus personne : les étudiants repartent chez eux, et la ville est dépeuplée.
Jean-Philippe
7 avril 2013 à 19:07
Il y a du lard et du cochon : Limoges n'est en fait qu'un grand village. Ce que j'aime à Limoges : A condition de bien vouloir faire l'effort de s'informer, il y a beaucoup d'animation, de spectacles (parfois gratuits ou à prix modique) de conférence (salles blanqui...) d'expositions et bien sûr la bfm avec tous ses services gratuits.Il ne faut pas oublier la forte implication associative dans des domaines très différents, à noter la toute nouvelle implantation de la cellule d'ecoute d'urgence nationale - lgbt.En ce qui concerne les espaces verts, limoges est assez formidable à ce niveau, ils sont divers et variés avec chacun leur propre charme, personnellement j'ai un faible pour le jardin de l'évêché et son arboretum, ses bassins aquatiques, sa disposition en étages.Au niveau architectural, la cathédrale bien évidemment, mais tout l'ancien limoges avec ses maisons à colombage, ses petites rues pavées. Ce que je n'aime pas à Limoges : Ce n'est pas que \"je n'aime pas\", c'est que je déteste la mentalité de la population (limousine en général) ils sont désagréables, peu intégrants, peu avenants et racistes dans le sens le plus large, il ne fait pas bon être étranger à la région !En matière de sécurité, limoges n'a rien à envier à certaines grandes villes, l'incivisme est grandissant, les agressions aux personnes de plus en plus fréquentes, les institutions ne sont plus respectées, jusqu'aux chauffeurs de bus et trolley régulièrement injuriés et agressés. Il règne désormais dans la capitale régionale un réel sentiment d'insécurité particulièrement dans certains quartiers (que je ne nomerai pas)...Pour finir et m'expliquer sur mon premier commentaire, même si limoges est une ville d'une importance non-négligeable, j'ai l'impression d'un grand village car il est impressionnant de constater à quelle vitesse les commérages (malveillants le plus souvent) circulent, j'ai l'impression d'être à la campagne. Etant originaire de la région parisienne, après 35 années en limousin dont 27 sur limoges, l'anonymat des grandes villes me manque.Malgrè ses côtés négatifs, limoges gagne à être mieux connue et reconnue.
25 ans à Limoges : Je suis arrivée de normandie en 1989. Mauvaise impression, les abords sont vraiment très laids. Les limougeauds ne sont pas très accueillants. Les prix des loyers sont assez hauts pour une ville de cette dimension. Ce que j'aime à Limoges : Les petites rues du centre ville, la cathédrale et les jardins, les bords de vienne qui permettent de longues promenades, la tranquillité, les universités. Le pôle technologique a apporté un peu de sang neuf. Le tgv direct pour lille, la facilité pour aller en grande bretagne par avion pour un coût modique. Ce que je n'aime pas à Limoges : C'est une ville qui ne vit pas. Tous les commerces sont délocalisés dans les zones industrielles. Les commerces du centre ville changent sans arrêt et ne sont plus que des "chaînes de magasins". Les spectacles sont d'un autre âge, les rues et les trottoirs mal entretenus. Les salaires sont extrêmement bas pour des prix en moyenne assez élevés pour une petite ville et il est difficile de sortir de cette ville pour aller ailleurs faute de moyens. La franc maçonnerie tient le haut du pavé et si l'on n'en fait pas partie on ne peut pas s'installer, notamment dans le commerce et l'artisanat. C'est certes une ville "verte" mais sans industries qui permettraient de l'enrichir. C'est une ville où l'on paie beaucoup de taxes mais qui est mal gérée.
Limoges...Réveilles-toi ! : C'est la sclérose totale, un immobilisme à toute épreuve. Même le projet de tgv, auquel les élus locaux ont tardé à apporter leur soutien, ne pourra pas désenclaver cette ville tellement elle refuse la modernité. Il y a des magasins en ville qu'on ne voit nulle part ailleurs, figés dans les années '50. Un signe qui ne trompe pas : le maire a refusé l'implantation d'ikéa ! Un comble... Ce que j'aime à Limoges : La proximité de la campagne, aux portes de la ville ; immobilier à prix réduit. Ce que je n'aime pas à Limoges : À part l'a20, aucun axe routier digne de ce nom ; 3h de train pour paris dans un confort très approximatif ; mentalité étriquée de la population qui se cache derrière son passé ; aucun sens esthétique dans l'urbanisme de la ville ; mort programmée du centre ville au détriment de la périphérie ;.
La ville où je suis née : Je suis née à limoges mais je ne sais pas si je l¸aime ou si je ne l¸aime pas. J¸ai grandi à bessines, et j¸y ai fait mes études mais je suis partie à paris après mes études. Il y avait un manque de dynamisme qui ne me convenait pas. Ce que j'aime à Limoges : La tranquillité parfois, mais vite ennuyeuse. Les vieilles rues, les commerces d¸artisanat. La gare est très belle. Ce que je n'aime pas à Limoges : Cette ville manque de dynamisme et est très mal perçue en france. Pourtant à l¸étranger les gens qui y ont séjourné ont eu une bonne impression. Ses habitants sont froids, fermés et manquent d¸ouverture d¸esprit. On s¸est un peu moqué de moi car je viens de limoges, je précise que ce sont des français qui le font même s¸ils ne connaissent pas cette ville, ils ont déjà leur avis sur la question.
Limoges ma ville natale : Ville agréable. Ce que j'aime à Limoges : Sa situation géographique entre paris et toulouse. Sa proxomité avec la campagne. Sa faciliter de circulation en ville en dehors des périodes de fêtes. Ce que je n'aime pas à Limoges : Son manque de parking gratuits au centre, il y a 20 ans le parking du champ de foire était gratuit ce qui était très pratique pour pas mal de gens... Aujourd'hui tout est payant, et on est obliger d'aller à l'horodateur toutes les deux heures, trop cher (2. 60 euros pour deux heures au centre)... Le tout payant pour les places de voitures n'aident pas du tout... À croire que les gens de limoges roulent sur l'or. Je ne comprend vu le taux de chômage pourquoi ne pas remettre le parking du champs de foire gratuit, pour une ville dite socialiste c'est pas fort...
Le petit lemovice
6 nov. 2012 à 17:14
Le petit lemovice : Pour ceux qui aiment limoges rendez vous sur le blog : www. Lepetitlemovice. Com. Ce que j'aime à Limoges : Son histoire, la culture, les tresors cachés comme la rue du rajat... Ce que je n'aime pas à Limoges : Pas de tgv.
Ah...! Limoges ! Y a encore du boulot ! : Je suis né à limoges, mais je vis à la campagne(30 km). J'y ai fait une grande partie de mes études supérieures, mais j'ai étudié aussi dans d'autres villes. En fait la réputation de de cette ville, dont le nom est pourtant très connu dans le monde par comparaison avec la plupart des autres villes françaises, est détestable en france, ce qui est tout à fait injuste. Elle possède des atouts remarquables, mais qui qui sont très mal utilisés ou mis en valeur. La faute à qui ? Aux habitants eux-mêmes et au personnel politique qu'ils élisent. Même si des réalisations remarquables sont à signaler (bfm, musée des beaux-arts, ester, rénovation des immeubles anciens du centre-ville ces dernières années, facultés, etc.) que de ratages ! On peut citer pêle-mêle l'abominable place de la république alors qu'on se trouve sur l'emplacement d'une des plus prestigieuses abbayes médiévales d'occident dont les restes attendent sous la partie sud de la place et les rues voisines, des rues piétonnes qui n'en sont pas vraiment (a dubouché) des rues qui devraient être piétonnes mais qui ne le sont pas (place fournier, rues saint-martial de la courtine, charles michels, raspail, de la cité etc.). En fait au lieu de multiplier les grandes surfaces en périphérie, il faudrait complètement structurer les centres-villes (château et cité) en secteurs piétonniers commerciaux et culturel en mettant en valeur le remarquable patrimoine de cette ville. Mais, évidemment cela rapporte beaucoup moins aux finances des partis politiques (il faut toujours se poser la question de l'importance des commission départementales d'implantations commerciales). Il faudrait pour cela des élus qui soient passionnés par leur ville ; or il n'y a malheureusement ici que des gens préoccupés par la conservation de leur "plaçou" et par leur prochaine réélection e des maires qui restent en place pendant des dizaines et des dizaines d'années. Je crains cependant que la droite se comporterait de la même façon : les quelques représentants que l'on connaît ne semblent pas avoir beaucoup d'idées non plus. Ce que j'aime à Limoges : Les petites rues, les restos sympas, la bfm, le nouveau musée des beaux-arts, l'architecture, y compris celle du début du xxe siècle, la relative tranquillité, les faibles embouteillages (qui traduisent peut-être un manque d'activité) les halles, la vie culturelle (il faut évidemment s'y intéresser, mais il se passe pas mal de choses) etc. Ce que je n'aime pas à Limoges : Certaines rues abandonnées (rue haute-vienne) le manque d'ambition des élus (et des habitants) leur étroitesse d'esprit, le caractère complètement sclérosé de la vie démocratique, place de la république (à quand un vrai programme d'aménagement ambitieux confié à des gens un peu éclairés ; arrêtons de vouloir tout faire en interne pour faire des pseudo-économies. Comme c'est raté, au final c'est toujours trop cher comme le grand ratage de la place de la cathédrale ).
Ce que j'aime à Limoges : Un sentiment de sécurité. La délinquance est présente, c'est sur, comme partout) mais elle est très marginale. Les loyers sont abordables. Les limougeauds en général sont gentils. Le chômage y est peu élevé, donc pour trouver du travail ou une formation, si on est motivé, c'est pas trop difficile. Ce que je n'aime pas à Limoges : C'est une ville triste, moribonde, bien que gentils, les gens sont très méfiants, il y fait bon vivre pour la qualité de vie, c'est sur, mais pour y venir passer des vacances, franchement je ne conseille vraiment pas cette ville.
Ce que j'aime à Limoges : Les activités culturelles (notamment les théâtres, le festival des francophonies)le quartier de la boucherie ainsi que celui de la cathédrale. J'apprécie également les petits restos pas trop chers ainsi que les marchés (carnot le samedi.)sans oublier le parc de l'aurence pour s'aérer le w-e. Ce que je n'aime pas à Limoges : - la mentalité des gens (au hasard des conversations que je surprends dans la rue, j'ai le sentiment de vivre à une autre époque...) - une place de la république qui n'est pas du tout mise en valeur (idem pour les bords de vienne, la place de la motte... ) - la fermeture des petits commerces probablement liée au développement des zones industrielles et commerciales - les transports en commun. Limoges est une ville qui ne vit pas avec son temps et qui ne fait rien pour donner l'envie aux jeunes de s'y installer ni d'y rester. Cette ville est endormie sur ses lauriers (c'est quand même une capitale de région) ça ne bouge pas assez !
Une ville surprenante ! : Tout comme certains des précédents internautes, je suis arrivé à limoges.Pour des raisons professionnelles et je dois dire que je suis agréablement.Surpris par cette ville. Au premier abord, elle peut paraître un peu.Froide, vieillotte mais en se baladant dans le c?ur de la ville et en.Faisant connaissance avec les habitants, on a une toute autre vision.Cette ville regorge de petits quartiers typiques, chaleureux, avec des.Restaurants originaux et des petits bars sympas (allez faire un tour rue.Charles michel appelée souvent 'rue de la soif'). En résumé, c'est une.Ville à taille humaine (ni trop grande ni trop petite) chargée d'histoire.(pas loin de 2000 ans) une population locale accueillante et surtout j'ai.Envie de dire un club de basket formidable avec un des meilleurs publics.De france. La première fois que je suis allé à beaublanc, j'ai pris une.Claque par rapport à l'ambiance de ce palais des sports ! Ce que j'aime à Limoges : A limoges, il y a tellement de belles choses : allez vous balader dans le.C?ur de la ville et vous perdre dans des petites rues où vous aurez la.Surprise de tomber sur une petite place pavée avec des restaurants, des.Bars tout autour. Les espaces verts sont nombreux : le parc de l'aurence,les bois de la bastide, les champs de juillet et surtout les jardins de.L'évéché près de la cathédrale (il faut vraiment y aller !. Comme je le.Soulignais plus haut, le palais des sports de beaublanc est un lieu.Incontournable rien que pour entendre ce public chanter pendant plus de 40.Minutes de match. Pour finir, c'est un avis perso mais partagé par.Beaucoup, les limougeaudes sont très jolies (ma copine est une limougeaude.Pure souche !. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le problème de limoges est son réseau routier qui n'est pas terrible : mis.À part l'a20 qui traverse la ville sur un axe nord/sud, le reste est mal.Relié je trouve. La d2000 est dangereuse et mériterai d'avoir ses voies.Doublées et surtout quand est-ce qu'on aura le droit d'avoir une vraie.Nationale 2x2 voies entre limoges et poitiers. Dans le même sujet, pensez.À revoir le réseau de transports des bus qui n'est pas adéquat : le sud de.La ville est mal relié au centre. Et puis revoir certains plans de.Circulations où il n'est pas toujours aisé de se frayer un chemin.
Limoges c'est pas pour les toges ! : Et bien, et bien j'ai dû emménager dans cette ville à cause de mon travail. Ce n'était donc pas quelque chose de voulu. Au début c'était très dur, les gens sont égoïstes et ne veulent pas me donner a manger quand j'ai oublié mon gouter. Je trouve que la solidarité entre collègues n'est pas très très euh... Cool-cool quoi ! Mais on s'habitue à la solitude et parfois quelque perles sont cachées. Comme par exemple les gorges du diable, où il y'a de très belles ballades que je recommande quand on se sent seul et délaissé. J'ai d'ailleurs rencontré ma femme là-bas et les couples y sembles sereins. Ce que j'aime à Limoges : Les filles plutôt mignonnes (d'ailleurs deux blondes très chaleureuses me font très souvent coucou) j'aime cette région pour la cuisine, exemple : pâté de foie et de pomme de terres, les ballades exaltantes, des soirées bien arrosées, des fleurs inconnue mais vraiment splendide, des monuments magnifiques ! Ce que je n'aime pas à Limoges : Les gens parfois bourrins, l'angoisse du calme, le refermement social.
Limoges, une ville plus qu'agréble : Limoges est une ville de taille moyenne, agréable à vivre, et plutôt dynamique contrairement à ce qu'on peut dire. J'ai 21 ans et cela fait deux ans que j'ai quitté limoges et cette ville me manque énormément ! Pour les jeunes il y a pas mal de boites de nuit puisqu'il y a beaucoup d'étudiants, il y a une grande médiathèque (pratique pou réviser) et pour tout le monde, il y a beaucoup de clubs, d'activités possibles à faire pour se divertir ( patinoire toute l'année, piscines, laser game, équitation, paintball...). Les prix des loyers sont plus que corrects pour une ville de cette taille. D'ailleurs si la ville a dans la tête l'adage \" pour vivre heureux vivons cachés\" c'est justement pour conserver cette qualité de vie que nous aimons : immobilier abordable, jamais d'embouteillage ( ou presque) pas de stress quoi ! Ce que j'aime à Limoges : J'aime tout et j'aimerai retourner y vivre pour toujours !
20 ans apres limoges : Apres ma jeunesse à limoges je suis revenue 20 plutard.Pleine d'enthouiasme.Entre temps le maire a change( c'est le meme depuis 20ans à limoges on vote toujours pour les memes)surprise la population c'est beaucoup diversifiee nous acceuillons un grand nombre de nationalites etrangeres. Ce que j'aime à Limoges : C'est une ville ou nous sommes pres de tous, pas trop 'embouiteillages.C'est une ville sans trop de pollution.J'apprecie beaucoup la bmf( cest gratuit)le climat est agreable moins humide que dans mes souvenirs !Le prix de l'immobilier est tres bas. Ce que je n'aime pas à Limoges : Decu par l'inertie de la politique regionale : l'emplois c'est une catastrophe les jeunes sont obliges de partir !Trouver un stage ou un emploi pour un jeune est impossible sans relation(fransmacon ou socialiste...)limoges est hyper mal desservie : train le fameux tgv dans 10 ans par poitiers nous gagnerons 15 minutes sur les trains actuels pour paris ( super changement).
Limoges, ville sympa : C'est une ville franchement agréable, calme certes mais pas morte (les espaces culturels ne manquent pas, si vous aimez le basket, vous serez servi, beaucoup de choses à voir). Les gens sont vraiment agréables si on fait un minimum d'effort (comme pour toute ville) et non il ne fait pas que pleuvoir ici. C'est une ville qui commence à rattraper son retard. Ce que j'aime à Limoges : La qualité de vie très bonne pour une ville de cette taille (140 000 habitants sans compté l'agglo c'est quand même pas mal) l'accès à la culture, la gare (magnifique) les parcs à foison, les transports urbains agréables et neufs. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque d'attrait du centre ville, le manque également d'équipements sportifs (mais ça ne saurait tarder). Il faut aussi voir à crée plus d'évenements musicaux. La ville est certes pas morte, mais elle ne bouge pas non plus dans tous les sens.
Limoges, une charmante ville. : C'est une ville plaine de ressources. Lorsque mes parents m'ont annoncés, que : "cette année, nous allons partir découvrir une région peu connue" et qu'ils m'on ensuite dis :".. La ville de la porcelaine, limoges", j'ai crus que c'état une blague. Je ne veux offenser personne, mais, là où j'habite, limoges est décrit comme une ville un peu... Paysanne, sans télé, sans electricité, comme si on était encore au moyen-age. Alors qu'en faite, j'ai beaucoup aimé, c'est petit calme, mais ont peu dénicher beaucoup d'activités pour les jeunes. J'ai fais de merveilleuses rencontre, et je voudrais y habiter plus tard. Cette ville me convient parfaitement. Les gens là-bas sont vraiment gentils ! Ce que j'aime à Limoges : Les activités équestres nombreuses, les châteaux à visiter, les gens accueillant, le calme mais en même temps ce dynamisme caché, la cuisine typique de là-bas, leur mots bizarres ( "pochons"cabeza de nudo). Ce que je n'aime pas à Limoges : La porcelaine (même si c'est le principe même de mon séjour là-bas, je n'ai pas aimé du tous, c'était... Ennuyant ^^).
Limoges ... Que dire ? : Etant ma ville natale, je vais en donner mon opinion d'un point de vue plus étranger que familier. Ce que j'aime à Limoges : C'est une ville calme, ce que je trouve très bien car cela n'est pas le cas de toutes les grandes villes. C'est une ville qui a su préserver son environnement, ses espaces verts et qui est moins polluée les autres. Malgré ça, elle saura tout de même garder ses attraits touristiques grâce au marché de la porcelaine qui fonctionne bien et des activités qui lui sont proposées dans limoges et ses environs comme la pêche, la randonnée, acro-branche, etc. Ville très sympathique pour des séjours en famille ou en couple quelque soit l'âge. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le climat trop souvent gris à mon goût malgré que l'on ne puisse rien y faire. Une architecture peut-être trop semblable les unes aux autres (sans compter les monuments historiques conservés par le patrimoine). Un manque d'animation sans doute un peu trop pesant pour les jeunes de la ville.
Limoges, une charmante ville. : C'est une ville plaine de ressources. Lorsque mes parents m'ont annoncés, que : "cette année, nous allons partir découvrir une région peu connue" et qu'ils m'on ensuite dis :".. La ville de la porcelaine, limoges", j'ai crus que c'état une blague. Je ne veux offenser personne, mais, là où j'habite, limoges est décrit comme une ville un peu... Paysanne, sans télé, sans electricité, comme si on était encore au moyen-age. Alors qu'en faite, j'ai beaucoup aimé, c'est petit calme, mais ont peu dénicher beaucoup d'activités pour les jeunes. J'ai fais de merveilleuses rencontre, et je voudrais y habiter plus tard. Cette ville me convient parfaitement. Les gens là-bas sont vraiment gentils ! Ce que j'aime à Limoges : Les activités équestres nombreuses, les châteaux à visiter, les gens accueillant, le calme mais en même temps ce dynamisme caché, la cuisine typique de là-bas, leur mots bizarres ( "pochons"...). Ce que je n'aime pas à Limoges : La porcelaine (même si c'est le principe même de mon séjour là-bas, je n'ai pas aimé du tous, c'était... Ennuyant ^^).
Limoges. : Limoges est une ville superbe ! Ce que j'aime à Limoges : Ses espaces verts. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque d'animation...
Laissez tomber vos préjugés ! : Habitant limoges, j'ai la chance de pas mal voyager. J'adore entre autres faire du tourisme urbain. Après avoir visité de nombreuses villes, je peux assurer que limoges est une ville où il fait vraiment bon vivre : vous y trouvez tous les avantages d'une agglomération de 220. 000 habitants (les commerces, les théâtres, les musées, le zénith, la technopole, les équipements sportifs, les administrations...) sans en subir les inconvénients : immobilier très abordable, pas de pollution, peu d'embouteillages, peu de délinquance, un taux de chômage très bas et en bonus vous bénéficiez d'une campagne magnifique a à peine 10 min de voiture. Cependant, la ville est à l'image de ses habitants, discrète et pudique ; elle ne dévoile pas tous ses charmes dès le 1er rendez-vous. Pourtant, si on se donne la peine de chercher un tout petit peu (ce qui n'est apparemment pas le cas de tout le monde sur ce forum) nombreux sont les trésors à découvrir de cette ville chargée de 2000 ans d'histoire. La meilleure publicité vient de la réaction des gens qui y sont mutés pour raison professionnelle : ils viennent souvent en traînant les pieds, refroidis par l'image plutôt négative de la ville, puis, très souvent, ils y restent, car tout simplement ils ont compris qu'on y vivait bien... La preuve en est le solde migratoire de la ville qui est en constante augmentation ces dernières années. Ce que j'aime à Limoges : La douceur de vivre d'ordre général. La bouillonnante et unique ambiance du palais des sports de beaublanc, l'antre du limoges csp. Les deux quartiers historiques, la cité et le château. Les jeudis soir rue de la soif. Les nombreux parcs et jardins. Les balades sur les bords de vienne. Le musée des beaux arts. Les catacombes. La cour du temple et la place des barreyrrettes, deux petits havres de paix en plein centre-ville. La frairie des petits ventres du quartier de la boucherie, en octobre. Le festival urbaka, en juin. Ce que je n'aime pas à Limoges : L'enclavement routier et ferroviaire (le tgv n'est annoncé que pour 2017). L'absence de volonté politique pour redorer l'image de la ville à l'extérieur (ici, on préfère l'adage "pour vivre heureux, vivons cachés"). Le manque de sièges de grandes entreprises (legrand et madrange sont les arbres qui cachent... La relative absence de forêt)l'architecture de la place de la république, place centrale de la ville. Les jugements aussi hâtifs que péremptoires de pseudo-visiteurs qui donnent leur avis sans connaître un dixième de la ville.
Genial : J'ai tendu l'oreille vers les groupes de touristes ils n'en disent que du bien ! Ce que j'aime à Limoges : Les fameuses bi7res au duc les superbes coins dans la vieilles ville (place des baryrettes) tout est present a limoges sauf zhara mais qui ne va surement pas tarder les boites de nuit dont des personnes venant de poitiers viennent faire la fete ici enfin bref j aime flaner dans le centre ville. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les gens qui parlent de ce qui ne savent pas...
Une ville sympa : Il fait bon vivre à limoges ! J'ai débarqué ici à 20 ans en 1999 et j'ai rapidement pris mes marques dans cette capitale régionale. J'ai vécu auparavant à perpignan et il n'y a pas photo, tant cette dernière est sale et dangereuse avec sa horde grandissante de sdf (style en groupe et avec des gros chiens...) proximité de la frontière oblige. J'ai désormais 32 ans et pour moi ce sera limoges for life ! Ce que j'aime à Limoges : Son superbe centre-ville toujours dynamique, il y a toujours du monde, notamment les après-mid. Bon ok si vous vous pointez à 9h du matin en plein hiver avec 3 degrés au thermomètre, ça grouillera déja moins de monde ; sa diversité éthnique même si comme partout les différentes communautés se mélangent très peu ; sa gare, ses halles, son aéroport international, son nouveau zénith ultra moderne, le chaudron du palais des sports de beaublanc pour les matchs du csp, mon quartier du val de l'aurence, la présence des milliers d'étudiants, ses trolleys design, la verdure à proximité, sa relative sécurité même si par expérience je ne conseillerai à personne de s'y ballader seul à 2h du matin ! Sa bibliothèque multimédia, la place d'aine qui grouille toujours de monde, son climat agréable de début mars à fin octobre avec un été indien généralement réussi (le reste de l'année... Bah c'est l'hiver quoi ! Sa place denis dussoubs toujours animé et superbe. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les limougeauds pur souche qui dénigrent leur ville (je respecte leurs opinions, on est tous différents) mais ce qui cloche c'est qu'il ne font absolument rien pour en partir, y compris quant ils n'ont pas de boulot. Drôle de paradoxe, tout de même... Il y a une variante aussi : ceux qui partent et qui reviennent la queue basse quelques mois ou années après. C'est assez drôle, parfois. Certains ne reviennent jamais, partent transporter leur mauvaise humeur ailleurs, je leur dis bravo et... Bon débarras ! La prostitution trop "visible", la quasi-impossibilité de se gare facilement en ville, le nombre élevé de fast-food sur limoges (au moins 6, c'est grotesque) ses nouvelles galeries dont la rénovation devient urgente. Les visiteurs ou nouveaux arrivants qui critiquent limoges sous prétexte qu'à "bordeaux il y a ceci" ou qu'à "toulouse il y a celà..." quelle idée de comparer limoges à ces 2 villes uniques en leur genre ! Ils me semblent que leurs attentes sont démesurées, est-ce dû à une inculture, une mauvaise foi ? Allez savoir ! La comparaison est inégale et il serait déja plus cohérent de comparer limoges à des villes à la taille comparable comme perpignan, angers, besançon, le mans etc. Là la comparaison aurait déjà plus de sens. Le dimanche à limoges, c'est rasoir, je le reconnais volontiers. Maintenant est-ce dû à limoges ou au jour en lui-même, qui, on le rappelle, est le jour de la semaine qui compte le plus de tentatives de suicide en france. Il y a sûrement un début d'explication à toruver là dedans !
Super ville : Cette ville est tout simplement geniale contrairement a ce que certain peuvent penser. Ce que j'aime à Limoges : Tout. Ce que je n'aime pas à Limoges : Absence de tramway pour une ville de ce genre un tramway est indispensable.
Limoges : Ville qui demande qu'à se faire connaître, qui vit que des préjugés des gens. Ce que j'aime à Limoges : Son grand nombre d'espace vert, son club légendaire de basket, son grand choix de facultés et d'école (25 000 étudiants). Ce que je n'aime pas à Limoges : Le vieillissement.
Une ville sans âme : C'est triste comme ville ! Ce que j'aime à Limoges : Rien. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque de dynamisme, la saleté dans les rues, les bâtiments noirs, l'atmosphère un peu lugubre de la ville, pas beaucoup d'animation comparé à tours, c'est mortel dans le sens du terme, les gens sont bizarres, etc.
C'est quoi cette ville? : Une ville qui a un certain charme, mais ça s'arrête là... Ce que j'aime à Limoges : Le centre ville assez sympa. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque de dynamisme, le manque d'ambiance, etc.
Limoges l'endormie : Ville qui ne manquerait pas d'atouts si les responsables politiques de la ville voulaient bien se donner la peine de la dynamiser. Ce que j'aime à Limoges : Le quartier de la cité, le parc de l'aurence, la sécurité, la tranquillité en journée, la possibilité de se garer à moindre frais pas trop loin du centre, le prix des logements à la location, le festival des francophonies, le théâtre de l'union, les films gratuits de la bfm, le marché marceau. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le sentiment d'être dans une ville faîte uniquement pour attirer les vieux : concerts du zénith, fêtes locales, tarifs réduits pour les plus de 65 ans un peu partout mais jamais pour les demandeurs d'emploi (ils sont pourtant bien plus riches qu'eux !). Et en vrac : centre ville mort le soir, aucunes activités incitatives de novembre à mars, réseau de transport insuffisant (un tramway serait bienvenu, d'autant que cela coûte moins cher et il est plus pratique et rapide de prendre sa voiture plutôt que le trolley) axes routiers de centre ville chargés à toute heure (d'où une belle pollution sur ces axes) une grande bibliothèque mal conçue, peu conviviale et aux horaires d'ouverture insuffisants (sans compter le parking géré par vinci qui n'est même pas gratuit - et super cher - pour les usagers la bfm) la programmation de l'opéra-théâtre (insuffisante notamment pour le nombre d'opéras et sans politique de tarif abordable) les bords de vienne insuffisamment aménagés et pas très beaux plus on va vers l'autoroute (avec une vue magnifique sur des lignes haute tensions) la fermeture de nombreux commerces le midi et avant 18h00, le manque de restaurants en centre ville, les très nombreux immeubles type années 60-70 qui défigurent le centre (quelle horrible place de la république avec des horribles galeries lafayette ! La propreté des rues avec un nombre élevé de mémères qui font chier leur chien, l'incivilité des gens malgré leur air bonhomme, le manque énorme de pistes cyclables (et pas de \"vélib\") la qualité des eaux potables (voir les inquiétudes de la criirad à ce sujet) la qualité de la programmation du cinéma le lido (qui se dit d'art et d'essais pourtant ! Et les horaires mal adaptés, l'influence néfaste de la franc-maçonnerie et des réseaux socialistes (je n'y croyais pas au début, mais pour avoir entendu de nombreux témoignages et vécu plusieurs situations professionnelles pas nettes, j'ai bien dû me rendre à l'évidence) enfin le climat d'octobre-novembre (voire septembre) à mars-avril.
Limoges ville que j'aime : Limoges est contrairement à tous ces mauvais clichés une ville dynamique et jolie. J'y habite depuis 2 ans et je ne m'y sens pas en insécurité. J'ai 19 ans et le samedi soir je sors à limoges car évidemment le centre ville est désert mais les jeunes ne restent pas enfermés chez eux et sortent ! Les plus âgés aussi d'ailleurs ! Si personnes n'est en ville c'est parce qu'ils sont soit au cinéma il y en a 3) soit en boite de nuit comme le k-re, le buck, le nelson où il y a une super ambiance, en bar d'ambiance comme la fourmi où il y a souvent des concerts, etc. Ce que j'aime à Limoges : Le buck, la fourmi, le speakeasy, le cinéma d'esther, le lycée maryse bastié, les magasins, la place d'aine, la place de la république, la rue adrien dubouché, le jardin d'orcet etc... Ce que je n'aime pas à Limoges : Les pigeons et les prostitués !
Une grande ville ? : La ville est sale. Les poubelles abondent. Le élus pensent à leur carrière, c'est la seule chose à laquelle ils pensent ! Ce que j'aime à Limoges : ... Ce que je n'aime pas à Limoges : Limoges.
Limoges : Quand je vois que des gens qui ne font que passer se permettent de critiquer gratuitement je rigole ! Tout n'est peut-être pas parfait mais la ville parfaite n'existe pas. Pour avoir pas mal bougé, c'est ici que je me sens le mieux pour vivre. Ce que j'aime à Limoges : C'est une ville où l'on se sent bien. Pas le stress des grandes agglomérations. C'est une ville à taille humaine. On y trouve tout et il se passe toujours quelque chose ! Il suffit de sortir et de se montrer un peu curieux. Le centre ville est très agréable. Il y a peu j'ai pris le temps d'arpenter les rues et de lever la tête et je n'ai pas été déçu. C'est une ville qui bouge et qui n'a rien à envier à certaines villes de taille similaire situées pas très loin. La nature est proche et magnifique. J'y ai passé des soirées inoubliables, la jeunesse est là ! J'ai enfin pu revenir à limoges et j'espère bien ne pas avoir à en repartir. Il y a tout ce qu'il faut ici pour être bien selon moi. Culture, commerces, sorties, loisirs... Ce que je n'aime pas à Limoges : Cette autoroute a20 qui sert aussi de rocade ! Il y a de plus en plus de circulation et ça devient parfois compliqué. Difficile de se garer en ville et là aussi c'est un problème mais c'est bien partout pareil ! Des espaces magnifiques mais trop méconnus, c'est dommage. Limoges a des atouts ! Rien de plus à signaler !
2000 ans d'histoire et l'aventure continue. : Limoges est ma ville de c?ur, âgée de plus de 2000 ans celle-ci tournée vers l'avenir avance avec prudence et détermination. Qualité de vie et de cadre de vie, limoges est une ville de province ou il fait bon vivre et être simplement heureux. Je laisse à d'autres le besoin frénétique d'agitation, de stress, et de vapeur de gasoil. Soyons fier de son passé pour marquer de son empreinte l'avenir de la capital des lemovices. Ce que j'aime à Limoges : Ses monuments, son patrimoine, l'accès à la culture pour tous, ses marchés, ses halles centrales, et ses vieux quartiers du bord de vienne. Ce que je n'aime pas à Limoges : Ses immeubles sans vie à l'extérieur de la ville, et surtout les personnes qui portent des jugements sur la ville alors qu'elles ne la connaissent pas. Le problème de limoges c'est qu'il faut un peu plus que quelques années à la fac pour apprendre à l'apprécier et y trouver ses marques.
Ma ville de coeur : Difficile d?être objective quand toute votre famille est originaire de creuse et de haute-vienne... Résumé pour les initiés : enfance à limoges (et tous les étés chez mes grands-parents agriculteurs à balledent), école dela bregère, collège maupassant, lycée gay lussac. Puis classes prépas et intégration d?une école d?ingé à toulouse, la ville dont tout limougeaud de 20 ans rêve... Et c?est là que j?ai compris à quel point limoges me manquait. L?objectif ici n?est pas de critiquer la ville rose, donc je ne m?étendrais pas sur le peu de personnes intéressantes que j?ai rencontrées en école d?ingé (quasiment aucun « vrai » toulousain d?ailleurs), sur les embouteillages tous les matins, sur le prix de l?immobilier, les problèmes d?insécurité, les actes de vandalisme dont ma maison et ma voiture ont été la cible à plusieurs reprises depuis 10 ans... Mais la vie toulousaine me fait regretter chaque jour ma ville de c?ur. Je tiens du fond du c?ur à remercier tous lesstéphane-chiquet-iut-tech-de-co (cf. Avis précédent) et les parisiens-bobos-qui-roulent-à-vélo-et-mangent-du-bio de considérer que ma ville est indigne de les recevoir. Merci de ne pas vouloir y vivre. Grâce à vous, ma ville ne dégénère pas en un toulouse-bis. Ce que j'aime à Limoges : Les limougeauds... Des gens gentils, des gens bien (et depuis que j?habite à toulouse, j?en rencontre peu). La nature, le calme, la sécurité. Ma famille, mes amis (expatriés à l?étranger, à paris, ourevenus à limoges pour les plus chanceux), le csp, les cafés place de la mairie ou place de la rév, la rue de la soif, les soirées au duc-etienne, la circulation fluide, même aux heures de pointe ; les nuits « prépa » chez bernard et au jardin de l?évêché. L?idée de revenir habiter dans le 87 ou le 23 avec mon mari (qui aime aussi limoges, bien que n?étant pas originaire de cette ville) à notre retraite... Ce que je n'aime pas à Limoges : Les opportunités de carrière. Le col des gourds blancs et le lac glacé d?oo, à plus de 5h de voiture (+ 5h de marche).
Une ville sans avenir : Typiquement une (petite ville) du centre de la France. Austère, sans animation, le cauchemar des commerciaux qui doivent y aller... Elle ne sera jamais bien desservie puisque le véritable carrefour du limousin c'est brive. Vous pouvez remercier les chirac, car c'est vraiment gaspiller les deniers publics pour faire venir un tgv ici ! Pitoyable... Ce que j'aime à Limoges : A vrai dire rien. Ce que je n'aime pas à Limoges : Tout. C'est comme Clermont-Ferrand. C'est triste, ça ne bouge pas et loin de toute civilisation
Limoges, une ville en développement : Limoges, une ville au cour de nature. Limoges a progressivement tous les équipements d'une grande ville : un zénith, des cinémas, un lasergame, bowling, piscine, médiathèque, technopôle, université et bientôt un parc aquatique.Les très grands atouts sont une nature environnante toute proche, une très grande sécurité. De nombreux sports et loisirs. Les loyers les moins chers de France. Des plans d'eau à proximité. Une circulation automobile facile. Une position centrale, proximité avec poitiers, angoulème, brive, clermont ferrand, périgueux, à la fois prêt de la mer (royan à 1h30) et des sports d'hiver (le mont dore à 2h) et comme défauts : le manque de grande entreprise, à part madrange, bernadaud, legrand, arsène valère, renault trucks, weston, catalent, easy dis, carrefour... De nombreuses façades à rénover. Aussi un grand manque d'animation, particulièrement l'été, le dimanche et le lundi. Ce que j'aime à Limoges : La nature toute proche. A protéger. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque d'animation criant. Contrairement à d'autres villes : fête de l'Europe, Brive plage. Le TGV qui n'arrivera pas avant 2014...
Limoges : Ville très agréable à vivre, architecture, espaces verts, possibilités de sorties nombreuses, ville sûre. Idéale pour élever des enfants. Ce que j'aime à Limoges : Le cadre de vie, les avantages du grosses villes (infrastructures sportives, spectacles, et culturels) sans les défauts : bouchons, insécurité... Ce que je n'aime pas à Limoges : Tissu économique pas très performant et grosse importance des réseaux, école et université d'après bac de faible niveau.
Ville très agréable : Cela fait maintenant 6 mois que j'habite à limoges, en provenance du centre var. Je précise que je suis venu suite à mon choix. Je suis fonctionnaire, j'ai été muté donc pas besoin de chercher du travail. Limoges est une ville agréable, calme, tranquille mais où il y a pas d'activités pour qui veut. Moi je suis plutôt nature et j'avoue que dans la région je suis gâté. J'avais peur en venant du climat mais tout compte fait après avoir passé le printemps, l'été et une partie de l'automne je trouve que le climat n'est pas si mal : pas tant de pluie que ça (il est rare que j'ai besoin du parapluie pour aller travailler), l'été j'ai bien profité des plans d'eau de baignade avec une eau à 25 ° (aussi bien que la méditerranée). A limoges il y a tout les magasins nécessaires. En comparaison du var, aucun sentiment d'insécurité en se promenant. Ce que j'aime à Limoges : Le calme, la nature environnante. Ce que je n'aime pas à Limoges : Rien.
J'aime : Limoges une ville qui grandit petit à petit. Ce que j'aime à Limoges : Son architecture, la diversité culturelle mais aussi la qualité de vie les différents styles de personnes, les sports tous présents, le centre ville et les magasins enfin plein de trucs. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le dimanche.
Ville ennuyeuse? Mais de vrais limougeauds parlent-ils ?! : Limoges, c'est sur, ce n'est ni Paris ni Lyon. Mais niveau attractivité, on ne s'ennuie pas. Ce qui parle ainsi, ce sont les jeunes qui disent que leur ville est nulle, mais qui ne savent pas les 3/4 des choses qui s'y passent ! Aberrant ! Je suis moi même jeune, mais ouverte ! Beaucoup de cultures : historiques mais aussi tout un tas de belles manifestations visant à ouvrir les esprits. De nombreux magasins, dont les plus grands évidemment... De belles rues anciennes, mais aussi de plus en plus de bâtiments design (dont je suis pas très fan), le sport y est très présent (surtout le basket : csp limoges, championne d'europe mais aussi le rugby). Ce que j'aime à Limoges : Tout. La ville rouge. La ville en elle même (ceux qui disent que les limougeauds ne sont pas accueillants, c'est sûr on va pas vous sourire dans la rue ! Mais je trouve les commerçants très gentils, etc.). Ce que je n'aime pas à Limoges : Les touristes de passage qui parlent sans connaissance de cause.
Limoges ? J'adore ! : Bonjour, mes impressions après mon passage de 4 jours à Limoges : j'adoreeeee ! En fait c'est au-delà de mes espérances, j'ai passé 4 jours superbes, j'avais vraiment une bonne intuition. Je suis allé dans une charmante chambre d'hôte à Panazol le jeudi et vendredi, j'ai commencé par une visite à pied de limoges que j'ai vraiment aimée, en effet c'est une ville à taille humaine, mais bien assez grande pour moi, avec surtout quelques bon restos et enseignes que j'adore. J'ai beaucoup bougé en voiture dans la campagne environnante à l'est (dont st leonard) au sud et au nord. Vendredi soir, les matins celadons pour écouter monsieur pat giraud, à qui je me suis présenté... Très sympa ce resto concert et les prix sont très raisonnables. Samedi soir, je suis allé à la nuit blanche au Zèbre pour la dernier soirée des francophonies, ambiance vraiment sympa et concerts assez étonnants. J'ai pas mal marché la nuit dans limoges, je n'ai senti aucun sentiment d'insécurité. Dimanche, vide grenier énorme à Sereilhac et ballade au bord de la vienne près des appart city au pont st Étienne où j'ai logé samedi et dimanche soir. Donc je confirme, je serai limougeot dès l'année prochaine, y'a plus qu'à ! Ce que j'aime à Limoges : Ville à taille humaine, les restos, boutiques, on se sent en sécurité, la campagne environnante... Ce que je n'aime pas à Limoges : Pour l'instant, pas grand chose, j'en saurai plus dans un an lol.
Du nouveau à Limoges : Belle ville en plein développement, il faut lui donner le temps. Ce que j'aime à Limoges : La nouvelle boutique pour femme lingerie. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le temps quand il fait mauvais.
Impressions sur Limoges : De passage pour une visite touristique à limoges un dimanche après midi en septembre 2010 mon mari et moi sommes restés en tout et pour tout que deux heures montre en main ! Grosse déception. Ce que j'aime à Limoges : La gare, les halles. Ce que je n'aime pas à Limoges : Comment peut on laisser "officier" cinq à six prostituées en pleine journée et en plein c?ur du jardin "le champ de juillet" ? Ceci devant les parents et leurs enfants qui pique-niquent et s'amusent dans le jardin, inconcevable ! Nous nous sommes donc promenés pendant deux heures dans les rues de limoges, on ne peut pas dire qu'un sentiment de sécurité soit la première sensation éprouvée ! Nous n'avons croisé que des "traines savates", des personnages inquiétants et douteux quant à leur présence cet après-midi là dans les rues. Nous n'avons pas vu un seul membre des forces de l'ordre ni croisé un seul véhicule de police. On ne reviendra plus jamais ; nous sommes donc repartis très vite continuer nos vacances dans la campagne limousine.
À l'image de la région.. : Limoges est à l'image de sa région : vide, peu dynamique et enclavée. Le centre ville est souvent vide, la place de la république est totalement déserte le soir, on se retrouve à errer seul dans un centre ville déprimant. Les boutiques ferment les unes après les autres pour rejoindre des zones commerciales en périphérie, et celles restantes ne sont guère variées. Un seul cinéma en centre ville, dont la programmation laisse à désirer... Le limougeand moyen est chauvin, et n'a jamais mis les pieds en dehors de sa ville : il naît à Limoges, grandis à Limoges, fait ses études à Limoges, se marie à Limoges, travaille à Limoges, passe sa retraire à Limoges, et meurt à Limoges. Il passe ses vacances à Saint Pardou, ou, pour le plus courageux, à Royan. La ville manque cruellement de dynamisme, que ce soit sur le plan culturel ou économique. L'offre de formations étudiantes est correcte pour une ville moyenne comme Limoges, mais il manque une grande école d'ingénieurs ou de commerce. Par ailleurs, passé la licence les formations en université se raréfient. Il manque également un lycée côté avec une grande prépa. L'étudiant un minimum ambitieux se retrouve ainsi forcé de partir. Reste que la ville compte plus de 20 000 étudiants, mais où sont-ils le soir ? Niveau architectural, la ville est triste, sinistre. La cathédrale est belle, parait-il... Niveau sportif, mis à part le csp, il n'y a tout simplement rien à voir, mais les équipements sont de bonnes qualités, et de nombreux sports sont proposés. La ville souffre de son enclavement, car, si elle est située sur l'axe autoroutier et ferroviaire Paris - Toulouse, les grandes liaisons vers l'est ou l'ouest sont inexistantes. C'est bien beau d'avoir une belle gare (enfin, chacun ses goûts...) mais il manque cruellement de grandes lignes... Le réseau de transport urbain est satisfaisant, même si dès lors qu'on s'éloigne du centre les lignes se raréfient. La population est quand à elle vieillissante. Bref, Limoges est au final une ville moyenne très peu dynamique et pas assez ouverte sur l'extérieur. Les possibilités d'études et de travail y sont limitées, et il faut être limougeaud ou rechercher le calme et la tranquillité pour apprécier cette ville ancrée dans le passé. Ce que j'aime à Limoges : Prix des loyers, réseau de transport urbain correct, calme et campagne à proximité pour ceux qui aiment. Ce que je n'aime pas à Limoges : Tout le reste.
Bien pour passer sa retraite : Bien pour ceux qui apprécient le calme. Le reste, passez votre chemin. Ce que j'aime à Limoges : Le prix des loyers, une ville calme, la campagne proche pour ceux qui apprécient, transports urbains de qualité. Ce que je n'aime pas à Limoges : Aucune animation, le centre ville est vide toute la journée, où sont les 20 000 étudiants ? La place la République est totalement vide passé 20 heures, aucun dynamisme, aucune attractivité touristique, les bords de la vienne ne sont pas mis en valeurs et sont en retrait par rapport au centre, centre ville petit, peu de boutiques. Le chauvinisme des limougeauds qui ne jurent que par leur ville sans jamais en être sortis, offre culturelle faible, une ville enclavée (mise à part l'autoroute et la ligne de corail Paris - Toulouse qu'y a-t-il ?). Peu de perspectives pour les jeunes étudiants qui s'exilent, que ce soit au niveau de l'offre de formation, qu'au niveau des débouchés professionnels dans cette ville, ville triste, sinistre, rien à faire le soir ou le week end, inexistence sur le plan sportif mis à part en basket.
Limoges ? : Ville calme, un peu trop calme ! J'y ai vécu pour mes études pendant 3 ans, idéal pour les études mais une année de plus serait de trop. Ce que j'aime à Limoges : Loyer pas cher, proximité, il y a de jolis coins aux alentours (donc il faut sortir de la ville). Ce que je n'aime pas à Limoges : Ville trop moche, par rapport aux autres villes de la même taille, trop grise, une architecture pas du tout extra, les bâtiments et monuments en manque d'entretien, un peu de ravalement ne ferait pas du mal. Très peu de centres commerciaux, ou trop petits. Manque de dynamisme et nonchalance ambiante. Aucun grand projet de prévu. Un basin de l'emploi désolant. Très peu de cafés, de bars, de cinémas, mieux vaut rester chez soi le soir que sortir. En conclusion, ville pauvre dans tous les niveaux : architecture, habitants, dynamisme, projets, emplois, transport.
ça va ça va : Salut, je suis un bordelais d'origine, j'ai vécu évidemment a bordeaux puis Arcachon puis Limoges ! Puis Paris puis Belfort, puis Tahiti... Puis... Me revoilà, alors mon sentiment sur cette ville ? Au final c'est quand même bien sympa parce qu'on est tranquille ici, on circule comme on veut, on a tout, l'immobilier a faible coût... Mais bon bien sûr on finit par s'ennuyer... Que voulez vous ? On s'ennuie partout au final ! Alors pourquoi pas à Limoges ? Ce que j'aime à Limoges : La campagne, la tranquillité, la facilité de circulation, le no-stress, l'odeur dans la brume les soirs d'hiver en rentrant de soirée, les jolies limougeaudes (mais il faut bien ouvrir les yeux, elles se planquent, on les voit plutôt au printemps). Ce que je n'aime pas à Limoges : Je trouve que notre municipalité est un peu molle du genou, car la ville n'attend qu'un coup de fouet pour se moderniser... Qu'est ce qu'on attend pour pietonner les rues du centre ville ?... Il faut de l'animation dans les rues le week end (au moins) c'est trop mou, il faut donner envie aux gens d'aller se balader dans leur ville... Et qu'ils arrêtent de bâtir des lotissements tout orange fluo tout moche, et qu'ils arrêtent aussi avec leur pseudo-résidences modernes tout en béton trop moches... Et merci de penser a goudronner les rue comme il se doit parce que la ça ressemble à Bagdad. (la rue ernest rubin par ex) à part ça j'aime ma ville ! ^^ et ça serai sympa aussi d'arrêter de nous mettre des collections périmées de 3 ans dans les magasins de fringues de limoges... Oh mais des magasins de lingerie, ça, on en a... Mais pour s'habiller, pour nous les mecs ! Accrochons nous ! ^^.
Bien chez nous : Ville agréable et lumineuse. Pas de bouchons, beaucoup de sites à visiter (cathédrale, jardins...) bords de Vienne. Une histoire longue et compliquée à découvrir. Ce que j'aime à Limoges : Tout. Ce que je n'aime pas à Limoges : Rien (à part les punks à chiens ! Qui n'en a pas ?)
Au secours : A Limoges, on a l'impression que le temps s'est arrêté au temps de la Révolution, rien à faire. Centre-ville mort, aucune attractivité. Accueil des habitants " à revoir"... Bref. Ce que j'aime à Limoges : Le calme, la proximité de la campagne et le coût de la vie très bas... Ce que je n'aime pas à Limoges : On s'ennuie grave... Car rien à faire.
Ville à vivre : Moi, je viens également du sud (de Montpellier) et je suis à limoges depuis 5 ans. Je ne regrette pas du tout mon choix. C'est même amusant de lire certains commentaires de limougeauds qui fantasment sur des villes bo-bo / bling-bling comme bordeaux, lyon, toulouse ou montpellier. J'ai vécu dans ces villes et j'en suis revenu : saturation urbaine, climat social ultra tendu, règne de l'apparence et de la consommation. Ce que j'aime à Limoges : La tranquillité, l'authenticité, la proximité de l'océan sauvage et des douces montagnes du massif central. L'arrivée de la lgv dans quelques années. Ce que je n'aime pas à Limoges : Climat humide en comparaison du Languedoc. Le développement des zones commerciales et des franchises.
Installé depuis peu : J'habite à limoges depuis le 1er avril 2010. Je viens du sud, du département du Var, précisément. Avant de venir m'installer ici, j'avais lu les commentaires publiés sur ce site ou d'autres. Franchement, Limoges est une ville très agréable à vivre. Ce que j'aime à Limoges : Ville calme et qui me convient très bien, il est vrai que je n'ai pas 20 ans et que je suis un peu casanier. Il y a tout : magasins, cinéma, animations. Depuis que je suis arrivé : foire bio, foire de limoges, fête des ponts, de la musique, salon de l'habitat, etc. Franchement je trouve qu'il y a de quoi s'occuper. Personnellement, j'adore la nature et le weekend je vais à la campagne, si proche, faire des ballades ou de la randonnée pédestre. Je suis allé en Auvergne tout juste à 2 heures de route, en Charente et en Dordogne si proche également. J'y ai visité de très beaux châteaux, de superbes grottes, etc. Franchement je ne regrette pas mon choix d'être venu. Il est sûr, qu'étant fonctionnaire, j'ai juste demandé ma mutation, pas besoin de chercher du boulot. Ce que je n'aime pas à Limoges : Il est vrai que le climat est moins bon que celui du Var : moins du soleil et plus de fraîcheur surtout, mais j'en avais un peu marre de la chaleur pendant 4 mois de suite, quand on est touriste cela va, mais qu'en on y travaille, c'est épuisant.
Ville fantome : Je vois que beaucoup de gens ont un avis positif de la ville mais je me demande si vous êtes déjà sorti de cette ville laide et ennuyeuse, réveillez-vous Limoges a 20 ans de retard, un centre ville minuscule et des boutiques sans intérêt, une offre culturelle inexistante, des installations sportives obsolètes. Ce que j'aime à Limoges : La campagne, mais ça on la trouve partout en France, sinon pas d 'embouteillages un vrai plus. Ce que je n'aime pas à Limoges : L'architecture grise et laide, le climat 200 jours de pluie par an ! Les limougeauds qui sont hostiles au progrès surtout ne changeons rien, aucun attrait touristique des villes comme Périgueux ou Sarlat sont plus attirantes, je ne compare pas a Lyon ou Bordeaux car la chute est vertigineuse, les cas sociaux de plus en plus nombreux. Bref, une ville a fuir car cela ne va pas changer l'immobilisme politique est de rigueur ici.
Limoges : vie culturelle très riche : Limoges, la douceur de vivre... Un vrai régal... J'ai beau aller ailleurs, je ne retrouve pas cet idéal. Ce que j'aime à Limoges : Limoges, c'est surtout une ville qui se démarque par une offre culturelle très importante et un extraordinaire vivier d'associations... Le hot club de Limoges et swing fm, unique radio au monde 100% jazz-blues-gospel sans publicité (merci jean-marie masse) prise de step et son festival international de claquettes (je conseille à tous caïman swing tap dance, un spectacle prodigieux vu à l'espace Noriac récemment et qui se produira bientôt au ccm jean moulin) John Lennon et sa programmation de qualité... Mais aussi, le superbe festival international du dessin de presse, de l'humour et de la caricature de St-Just le Martel, la proximité de Vassivière (l'un des plus grands lacs artificiels de France) de Solignac avec ses marchés de producteurs... La gare (citée parmi les 5 plus belles du monde) la mairie classée, les souterrains, le patrimoine architectural, Beaublanc (salle la plus chaude d'Europe avec le CSP) la BFM (joyau de limoges que beaucoup nous envient et prennent pour modèle pour leurs projets de médiathèques)... Limoges et son passé de revendications, son histoire révolutionnaire, sa porcelaine, ses infrastructures, ses équipements à des prix abordables (comparez par exemple le prix d'une entrée piscine à limoges et à Angoulême... Ville 4 fois plus petite...) etc. Ce que je n'aime pas à Limoges : - Un bassin d'emplois peu développé, pas assez de sièges sociaux (legrand, dekra, asp (ex-cnasea)... Et après ?. Ville de fonctionnaires. Beaucoup de jeunes diplômés font leurs études supérieures ici mais sont obligés de partir pour trouver un emploi stable. C'est vraiment dommage car, ici, l'université est de qualité et propose des filières diversifiées (certaines spécialités, en pharmacie par exemple, sont uniques en France), l'IUT est complet, il y a de bonnes écoles d'ingénieurs...- Le dénigrement systématique de la ville que je ne comprendrai jamais, faut vraiment avoir rien vu d'autre... Tous ces gens qui critiquent mais qui sont toujours fourrés ici... Ca ne doit pas être si désagréable hein... - Le tgv qui se fait attendre- La vétusté de Beaublanc (travaux de rénovation prévus).
Limoges : C'est une ville très agréable à vivre et de taille très raisonnable. 250 000 habitants dans l'aire urbaine : 34ème rang national, c'est pas mal, non ? Ayant vu bien des villes ( plus grandes, plus petites ) en France et dans le monde, je peux dire qu'on y vit comme ailleurs. Dernièrement une amie américaine en séjour ici m'a fait la remarque, qu'il y avait beaucoup de monde qui sortait le samedi soir à limoges et que cela avait l'air de bouger pas mal... Bref, arrêtons cette mauvaise foi à l'égard d'une ville qui ne le mérite pas. Ce que j'aime à Limoges : Sa richesse culturelle ancestrale ! Émaux, vieux quartiers, porcelaine, musée... ) comme me disait un responsable local :" en France certaines grandes villes cherchent sur quoi communiquer, ici à limoges il y a plein de sujets, mais on ne sait pas communiquer dessus !". Ce que je n'aime pas à Limoges : Le dénigrement ambiant !
Bonne ville : La mauvaise réputation de la ville n'a pas lieu d'être. Pour avoir vu plein d'autres villes françaises, je certifie que limoges est loin d'être le trou du c* de la France, comme certains l'affirment... Et puis il y a toujours quelque chose à faire si on a envie tout au long de l'année (foire du livre, foire expo, frairie des petits ventres, expos temporaires, francophonies, foire de la Saint loup, les puces, concerts, les journées du patrimoine, et plein d'autres... Il suffit juste de s'intéresser à ce qu'il se passe dans la ville au lieu de dire bêtement qu'il a rien à faire) Ce que j'aime à Limoges : Le zénith, la fnac, les 2 grands cinémas, la médiathèque, l'hôpital de la mer et de l'enfant (très récent) la belle gare, la belle mairie, le trolley, les théâtres, les centres culturels (possibilité de concerts avec ambiance + intimiste) les rues piétonnes, le quartier de la boucherie, le quartier de la cathédrale, la rue de la soif, le centre st martial, le parc des expositions, les halles, le jardin de l'évêché, les bons restos limougeaux, les nombreux parcs, le fait d'être près de la campagne (pleins de randonnées possibles pas loin) plein de points d'eau pour se baigner l'été, le fait d'être tout près d'Oradour sur glane (patrimoine historique bien que tragique) les loyers restent raisonnables, on n'est pas loin de l'océan (à 2 heures) on n'est pas si loin de paris (3 heures en train, 1 heure en avion) il n'y a pas trop de bouchons comparé à d'autres villes. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les gens peuvent paraitre froids au premier abord, et il manque un grand centre commercial en centre ville, plutôt que de multiplier les petits centres commerciaux en périphérie. Les galeries Lafayette auraient besoin d'être rafraichies. Je reconnais un manque d'animation le dimanche... Et aussi ça coûte cher de se garer en centre ville !
Bilan quand même positif... : Souvent critiquée à tort, limoges reste une ville où la qualité de vie est indéniable. Le cout de la vie est beaucoup moins important que dans la plupart des grandes villes. La situation géographique est plutôt correcte. La mer est à 3h, le massif central 1h30, les Pyrénées 4h. Les animations se sont bien développées ces dernières années, ça n'a rien à voir avec les années 90. Il reste à faire mais ça change petit à petit. Si on aime vivre paisiblement, en profitant de sorties entre amis, c'est le cadre idéal. Limoges a les avantages de ses inconvénients... Ce que j'aime à Limoges : Le cadre de vie, la campagne à la sortie de la ville. On prend son vtt et on se fait plaisir. Il y a des supers parcours. Le coût de la vie est abordable surtout quand on commence dans la vie active. Certes les salaires sont moins élevés mais on ne peut pas tout avoir. Le prix de l'immobilier est abordable même s'il a tendance à s'envoler ces dernières années. On ne trouvera pas un rythme de vie équivalent à des villes comme Toulouse, Bordeaux. Si on a la bougeotte, c'est vrai qu'on fait vite le tour. Mais comme dans toute ville de province de taille équivalente, on trouvera toujours à dire sur les activités, que c'est mort le dimanche ou autre... Autant habiter Paris ! Ce que je n'aime pas à Limoges : Il n'y a pas que du tout bon évidemment. Le bassin économique n'est pas très développé pour une ville de cette taille. Elle ne draine pas de grosses entreprises si ce n'est des bastions de la région (legrand, madrange). Les opportunités existent mais elles sont rares. Faire carrière sur limoges est quand même compliqué à moins d'avoir un peu de chance. Après c'est un choix de vie... L'aménagement du territoire ne plaide pas en faveur de la ville. A part l'autoroute a20, tout est mal desservi. La route vers l'ouest est mal adaptée (rn 141 et 147) pas de ligne à grande vitesse même si le projet est lancé. Limoges est d'un immobilisme politique affligeant ! C'est ancré à gauche et ça y restera ! Ca ferait pas de mal de virer de bord je pense. La population vieillissante a le monopole sur cette ville ! D'où son manque de dynamisme et sa volonté de s'ouvrir ! Vivons heureux, vivons cachés... Il faudra faire des choix pour grandir... Le manque de grandes enseignes, de commerces même si l'agrandissement de zones d'activités ne peut que faire du bien. Mais si on veut se faire plaisir il faut aller sur paris, bordeaux ou toulouse. L'architecture est assez déplorable en général, à part le centre ville qui est chaleureux. Ca ne sent pas la propreté et de vraies rénovations, des aménagements pour circuler doivent être pensées rapidement ! Rien n'a été fait depuis des années alors que l'agglomération s'est bien développée. Aux heures de pointe c'est ingérable. Donc en conclusion, les avantages prennent le pas sur les inconvénients. Tout dépend de ce qu'on recherche dans son mode de vie tout simplement.
Limoges ville D anciens : J'aime ma ville puisque j'y suis né. J'ai un peu voyagé et j'ai vécu ailleurs. Et toutes villes à ces avantages et inconvénients. J'habite une petite commune autour de limoges. Je me rends souvent à la capitale et j'aime bien voir les choses nouvelles (rare). Ce que j'aime à Limoges : Ville calme. La campagne sans faire des centaines de kilomètres. Ce que je n'aime pas à Limoges : Beaucoup de potentiel. Ville méconnue pour certains. Et il faut dire malheureusement (tant mieux aussi) ville de personnes âgées, alors les élus ne font rien pour les jeunes, tous pour les anciens. Quel dommage.
Pauvre Limoges : Limoges est une ville qui aurait du potentiel mais malheureusement les gens de cette ville ne font rien et se croient géniaux ! Au secours ! Ce que j'aime à Limoges : Limoges est d'une taille moyenne, campagne donc à proximité ! Une ville avec assez de population tout de même pour créer quelque chose de bien ! Des bâtiment qui pourraient avoir du potentiel... Ce que je n'aime pas à Limoges : Rien n'est exploité ici ! Tout est laissé comme dans les années 1970... Rien n'est complètement rénové ! Un centre ville qui n'est pas encore restructuré... Limoges se vantent de ses trolleybus mais le réseau des bus est l'un des pire de France ! Les élus qui ne font jamais rien ! Gros problème de ce coté là ! Il manque aussi quelques nouvelles enseignes commerciales pour redonner du renouveau ! De plus les choses ( places, routes, magasins...) ici sont toujours fait trop petites, à croire que les 200 000 habitants n'existent pas ! Un truc m'énerve : les gens d'ici continuer à croire que limoges est géniale qui ne faut rien changer... Vous vous trompez ! Il faut que Limoges réagissent !
Ville arriérée : Limoges est une ville d'un autre temps. Délabrée, sale, dangereuse. Ce que j'aime à Limoges : Une ambiance un peu rurale (bizarre pour une agglomération de cette taille) sympa les premiers jours. Ce que je n'aime pas à Limoges : Un taux de délinquance assez élevé et des infrastructures dignes d'un pays en voie de développement. Un manque d'entretien flagrant de la plupart des quartiers. C'est très sale. Je m'y suis fait agressé déjà 3 fois en soirée et j'ai été cambriolé une fois. Je commence à en avoir marre. Pourtant j'ai habité à Mulhouse (c'est vrai que Mulhouse a beaucoup changé depuis) qui était à une époque assez dangereuse mais je ne m'y suis jamais fait agressé. Idem quand j'habitais à Reims et Strasbourg. En comparaison Mulhouse et Strasbourg donnent l'impression d'avoir un siècle d'avance, mais c'est clair que c'est difficile de comparer l'Alsace et le Limousin... Ça ne boxe pas dans la même catégorie.
Cool : Ici j'y vis, et je ne souhaite pas en partir. Peu amateur de grandes villes, limoges me convient parfaitement, même si il est vrai que la dangerosité de certaines personnes âgées sur les routes peut parfois vous rendre hostile envers cette tranche de la population. Je constate l'amertume des gens face à l'ennui du dimanche, mais cet ennui existe dans la plupart des villes françaises, et je contre cela par de nombreuses occupations qui, personnellement, font du dimanche une agréable et calme journée. Mais ces occupations s'effectuent en famille ou avec des amis, donc je conçois que les nouveaux arrivés dans la ville puissent au départ trouver cette fin de semaine morose. Ce que j'aime à Limoges : Les jardins, les terrasses des cafés (surtout les chaudes soirées d'été, les aspects cosmopolites et populaires, le pouvoir d'achat (même si ici le smic est de coutume) le développement modéré de la ville, l'aisée prise en charge de nos pépés et mémés, la sauvegarde du patrimoine, notamment dans la vieille ville, la sympathie des habitants. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les nombreux quartiers laissés pour compte (avenue du général Leclerc en phase de ghettoïsation, Coubertin, la zup et j'en passe) la sur-représentation des forces de l'ordre et leur manque de courtoisie (ou alors c'est un problème national (le manque d'attractivité des universités, le pauvre dynamisme du quartier de la cathédrale (qui a pourtant, en matière de cadre de vie et de tourisme beaucoup de potentiel) et l'omniprésence des véhicules à moteurs, au détriment des vélos.
Limoges, circulez : Je viens d'une plus petite ville et pourtant Limoges est moins dynamique, d'où une idée de gâchis, d'immobilisme (pourvu que rien ne change) et d'ennui qui m'envahit de plus en plus. Ce que j'aime à Limoges : Beau potentiel au niveau de l'architecture et de la superficie. Les restaurants et une belle nature aux alentours. Ce que je n'aime pas à Limoges : Ville où l'on s'ennuie et où le troisième âge est roi, le cimetière le plus peuplé d'Europe, les manifestations qui sont ridiculement petites et inintéressantes, le rien-ne-se-passe de la ville, le "quoi-faire ?" du dimanche à part une randonnée...
Nostalgie de Limoges : Née à limoges, j'en suis partie à 11 ans. Toute ma famille est à limoges ou ses environs (poulouzat, nexon, aixe-sur-vienne,...) j'y vais de temps en temps (au moins une ou deux fois par an) et je me sens ragaillardie lorsque j'arrive à l'entrée de limoges. Ce que j'aime à Limoges : Limoges à des choses très intéressantes à voir (et à revoir) le musée de la porcelaine, les visites d'usines (de plus en plus rares, c'est vrai) les promenades le long de la vienne. J'ai habité le pont-saint-martial et je suis ébahie de voir comme tout a changé (en bien) ce qui était le quartier des pauvres vraiment pauvres est devenu le quartier des bobos. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les gens qui critiquent mais qui ne font rien pour changer. Pourquoi les jeunes ne prennent-ils pas l'initiative de créer... Des clubs, des associations, etc. Pour remuer un peu et ne pas attendre que tout vienne des autres. Les limougeauds ne sont pas antipathiques ou discourtois, ils sont seulement méfiants des "gens d'ailleurs" mais si ces gens d'ailleurs leur font des sourires, il y répondent !
Ressemble à une petite bourgade : Souvent à Limoges pour le travail. Ce que j'aime à Limoges : - La campagne environnante- Les ruelles de la vieille ville. Ce que je n'aime pas à Limoges : - Ville sans caractère et moche dans l'ensemble ressemble à une petite ville endormie. - Bâtiments vieillots et tristes qui contribuent à donner une image de ville du 3ème age- Les fils du Trolley- Les limougeaux peu souriants et peu accueillants (mais c'est très subjectif)- Manque d'évènements sportifs et culturels. J'ai essayé d'y passer un we mais le choix était très limité.- Manque de dynamisme éco- Les locaux aiment leur ville au point qu'ils veulent y rester pour faire carrière dans la finance (?). Très peu ouverts.
Verte, fraîche, calme, rénovée : Lorsque j'y suis arrivée en fin 1980, la ville était entièrement noire et le centre ville historique en ruine. Les douze travaux d'Hercule furent effectués : Hôtel de Région, maisons à colombage du quartier de la confrérie des bouchers, quartier de la cathédrale "mis à neuf"; de bons Lycées, une université solide qui s'étend sur toute la ville, un chu et des cliniques performantes, des prix et loyers immobiliers bas. Ce que j'aime à Limoges : C'est Vert, c'est Frais, Pimpant, bien desservi, idéal pour les étudiants et les retraités : Le hic , c'est qu' il y a peu d'emplois. Ce que je n'aime pas à Limoges : Où est passée la "Ville Rouge" industrielle des années 50 : Usines de porcelaine, de cuir, de vêtements, mines (à proximité), artisanat florissant ? J'y retournerais donc peut être comme beaucoup, pour y prendre ma retraite.   Courage, Limoges, capitale mondiale des arts du feu (et de la région "Limousin") !
Limoges c'est bof : Limoges est une petite ville qui ne bouge pas beaucoup et qui n'a pas assez d'ambition. Ce que j'aime à Limoges : Ville calme. Ce que je n'aime pas à Limoges : Manque d'ambition.
Une belle ville rurale : Limoges est une ville très agréable, mais qui reste calme malgré les nombreuses activités qui sont proposées. Je pense que les Limougeauds ont encore des progrès à faire dans leur implication envers les commerces locaux pour les aider à survivre ...
Limoges : Très jolie ville de Province avec un cadre idyllique. Il m'arrive de m'y rendre car je vis à Bordeaux. Cette ville à un avenir prometteur.
Bilan après un an, suite à un déménagement de l'outre-mer... : Une ville à taille humaine avec l'équipement d'une ville. Très bien pour élever ses enfants jusqu'au supérieur compris. Pour résumer une ville "saine". Ce que j'aime à Limoges : Bonne mentalité, gens polis. Services publics de qualité et très accessibles (bibliothèques), vie culturelle très honnête (cinéma, théâtre et scènes), nombreux clubs sportifs (même si personnellement...). Enseignement supérieur assez diversifié. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le climat est très moyen (pour moi qui vient de l'outre-mer). Aspect trop provincial. Immobilier moins cher qu'ailleurs, mais architecture sans aucun intérêt des quartiers résidentiels traditionnels (disparate, genre années 30 et 50... ringard). Des efforts à faire pour la qualité du bâti de certaines écoles (dont celle de mes enfants...).
La charrue avant les b?ufs : Une ville plus cher que la Provence, moins d'infrastructure routière et de transport en commun qu'une sous préfecture ! Ce que j'aime à Limoges : La verdure... Ce que je n'aime pas à Limoges : Les loyer, le manque de service publique (bus, boite aux lettres, cabines téléphoniques) la poste passe 4 jours par semaines, le prix des ordures ménagères supérieur a bordeaux vous savez le village (sans zénith, ni patinoire olympique, lui) mais avec une rocade et avec la gratuité des stationnement par arrondissement, et des transports en commun.
Limoges ville en reconstruction : Tout d'abord je dirai d'une manière générale que limoges me plait. Originaire du limousin et surtout venant de la campagne j'apprécie la qualité de vie de cette petite ville. C'est une ville à dimension humaine. Il est facile de se promener dans limoges et apprécier la richesse de ces quartiers. Si l'on fait un constat il y a 20 ans limoges se reposait sur peu d'activités culturels. Maintenant le nouveau théâtre, le nouveau cinéma, le zénith, les nouveaux espaces verts, les aménagements culturels et sportifs n'ont fait que croitre et s'améliorer dans leur fréquence et dans leur qualité. La restauration est toujours riche et variée. L'espace john lenon ainsi que celui de la fourmi permettent a des foyers au budget limité de découvrir ou de redécouvrir des artistes talentueux. Une nouvelle piste cyclable a été tracé. Des nouveaux axes (le pont en direction de st yrieix) ainsi que des carrefours ont vu le jour. Les aménagement de la voie public se sont améliorés. C'est vrai que la circulation est dense en début de journée et en fin d'après midi mais quelle ville ne connait pas ce phénomène. Le transport en commun reste accessible et moderne mais il reste des efforts a faire pour l'accès aux personnes handicapées. On pourrait rêver de l'utilisation d'un métro mais ce projet ne servirai à rien conte tenu de la petite superficie du territoire. Au niveau économique, le marché de l'emploi est saturé comme sur beaucoup de ville puisque la proportion d'offre de cdd ou de job intérim ne fait que croitre. Le secteur des services est tout de même en bonne voie. Et en matière d'environnement les politiques locales départementales et régionales mettent en place des mesures d'avenir. Sur limoges les impôts ne sont pas excessivement cher et le pouvoir d'achat reste modeste pour les ménages moyen et favorable pour les cadres et profession supérieur. Le cadre et l'architecture s'est vrai n'est pas frais il reste quelque progrès à faire de ce côté mais déjà certains quartiers sont remis au goût du jour. Au niveau scolaire limoges se porte bien et les facs n'ont pas de mal a avoir des résultats satisfaisant. C'est vrai qu'il y a un manque d'entreprises de production de bien de consommation mais ce phénomène est et sera récurent partout en France ! Au niveau sportif allez le csp qui nous permet d'avoir une renommé modeste national et la porcelaine dont sa renommé est encore d'actualité. Non si tu lis ce message limoges c'est bien, maintenant ne t'attends pas a une ville supra dynamique comme Toulouse ou Montpellier mais peut être que dans les années avenirs ! Qui sait ?
Limoges Limoges ! 3 minutes d'arrêt : Limoges (Augustoritum) est une ville moyenne ou il y fait bon vivre si et seulement si on y est né car pour une personne qui vient d'une autre ville cela reste difficile de s'y acclimater. En effet, Limoges reste une ville en retard par rapport aux autres villes de la même envergure, car elle reste une ville "pauvre" aux niveau des infrastructures routières et ferroviaire, économique et d'agencement du centre ville. Routière car il est difficile voire "chiant" de faire le trajet Limoges Bordeaux ou Limoges Poitiers, trop de camions, manque de réels tracés autoroutiers on est obligé de passer par des départementales dangereuses. Ferroviaires, ou est le tgv ! Simplement, on a une des plus joli Gare mais elle n'est pas mise en valeur, le projet Ciel (bus) est froid sinistre betonné, et vraiment triste sans arbres et aucun accès piéton. Economique, Limoges reste une ville pauvre sans grosses sociétés, et en plus ils n'embauchent plus, et oui c'est mieux de délocaliser ! Notre Pole Ester n'est qu'un "gateau apéritif" fausse vitrine de la technologie qu'on essaye de nous faire croire avec quelques sociétés d'industries de pointe. S'il vous plait faite un vrai pôle scientifique déservie par une Ram moderne (gare de Limoges Ester). Ensuite Limoges est une ville qui reste vieille tant sur le plan Humain que sur le plan architecturale, certaines rues sont tristes ou périssantes. L'exemple en est lors de la période de Noël il n'y a que le centre ville de Limoges qui est éclairé, l'avenue Garibaldi (2ème artère principale) ne l'ai pas. La place de la république (cf L'article du populaire) est froide, mal fréquentée et surtout mal faite au niveau du stationnement, les façades des galeries Lafayette tombe en ruine. Tout cela ne donne pas trés envie de s'y attarder. Les pôles étudiants (La borie et Vanteau) tombe eux aussi en ruine et surtout ils sont mal desservis. Mais Bon c'est Limoges ! Ce que j'aime à Limoges : La nature autour de Limoges. Le zenith. La Fnac, notre bon trolley, le nouveau cinéma. Ce que je n'aime pas à Limoges : Que de grand centre commercial autour de Limoges tuera le centre ville et les petits commerçants. La place de la république. Et plus d'autres trucs mais bon il me faudrait faire un livre.
Sauvez Limoges ! : Ah Limoges ! Par où commencer... Résidant dans cette ville depuis une vingtaine d'années, il en ressort un constat alarmant. Limoges a 20 ans de retard par rapport aux autres villes de même taille (en gros 200 000 habitants avec agglomération en tablant large...). Mon avis se portera donc sur ce que je n'aime pas et qui fait que Limoges doit impérativement se relancer sous peine de s'enfoncer inexorablement. Limoges se revendique pole économique du sud ouest. Revendication disproportionnée car aucune attractivité économique, bassin d'emploi très pauvre, aucune grande entreprise sur son territoire, réseau routier complétement inapproprié pour une ville de 150 000 habitants, réseau ferroviaire qui tarde à se developper, aucune enseigne commerciale de renom. Le zénith est l'arbre qui cache la forêt. Limoges ne dispose d'aucune infrastructure sportive, de loisirs, d'attractions. La petite ville de Saint Junien (15000 habitants) possède un centre aquatique fort agréable et le comble veut que les Limougeaud s'y déplace pour profiter d'un tel complexe. On entend parler de projets mais quel inertie politique pour sortir Limoges de son microcosme... La célèbre marque suédoise d'ameublement s'y casse vraiment les dents pour s'y implanter. Conflits d'enseigne à l'origine pour ne pas voir débarquer le leader du marché... Bref tout ça est bien pathétique. Voilà à quoi ressemble le statut économique de notre bonne vieille cité historique. La vie à Limoges ? A l'image de sa population, hors circuit. Centre ville qui à mes yeux, possède de moins en moins d'intêret, aucune attractivité en dehors de quelques endroits très agréables qui drainent un peu de monde (heureusement). Les commerces sont inexistants ! Je suis bluffé de constater que tout fonctionne à l'envers ! Tout à l'exterieur (Leclerc, Cora, Carrefour...), et les miettes intra muros. Comment peut on donner envie de s'installer à un jeune couple dynamique issu d'une autre région ? En quoi un couple d'une ville comme Bordeaux, Toulouse ou à moindre échelle, Pau, Clermont Ferrand, La Rochelle, Le Mans, Tours... Peut il y trouver son compte. La mentalité ? Je suis de plus en plus écoeuré par la mentalité d'enfermement gauchiste de Limoges. L'impérialisme socialisme mange complètement toute tentative de désenclavement. Une population vieillissante qui met ses griffes sur cette ville. Les gens sont peu accueillants et le fameux dicton "vivons heureux, vivons cachés" reste la devise officielle. Dans ces conditions comment s'ouvrir enfin au monde ? Un changement profond des mentalités. Mais qui malheureusement n'est pas prêt de s'opérer. J'ai toujours été très attaché à cette région mais en voyageant un peu j'ai découvert à quel point Limoges est à la traine, à quel point Limoges demeure peu attirante. Je comprends que pour beaucoup de gens, Limoges n'inspire pas grand chose à leurs yeux. Je comprends qu'ils ignorent qu'il s'agit d'une ville de 150 000 habitants. Limoges = porcelaine et pis c'est tout... Je suis un jeune actif mais je désire quitter vraiment cette région à moyen terme. J'y ai fait mes études, mes amis, bref toute ma vie mais force est de constater qu'elle ne garde plus sa population locale. Les emplois techniques sont en marge totale et la Technopole n'est qu'un rayon de soleil qui peine à éclairer le vide que propose la région en terme de technologies, de secteurs de pointe. Autre point négatif, le climat. Gens du sud vous allez etre dépaysés. Une des villes les plus arrosées de France. Etés de plus en plus pourris. Bref tout ça n'inspire pas à garder le moral au beau fixe... Les hivers ne sont pas spécialement froids mais l'humidité est permanente. Beaucoup de gens ont du mal à s'y faire à moins d'etre du cru ! C'est un jugement sévère mais réaliste. Cela dit il y a la rubrique ce que j'aime à Limoges qui mérite aussi de s'y attarder...

Ce que j'aime à Limoges : La qualité de vie, le cout de la vie qui demeure l'atout majeur de la région. Le cadre ville à la campagne est à mon sens un atout sur lequel il faut miser absolument ! Une ville dynamique en campagne... Pour moi c'est un réel plaisir de prendre le vtt et de trouver des supers chemins a 10 min de la ville, de courir en pleine campagne dans un cadre vraiment agréable, d'etre à 3 heures de l'océan, 4h des pyrénées, 6h des alpes. Le Limousin reste ma région natale mais tant de retard à rattraper et pour combien de temps...?
Oh, c'est une jolie ville : Les gens y sont fiers, chauvins à l'image de leur ville. Il y a très peu de jeunes et la plupart ont une sale mentalité. Ils te collent facilement une étiquette sur le front. Ça bouge pas beaucoup, on s'ennuie rapidement. Oh, c'est une jolie ville. Ce que j'aime à Limoges : Tout ce qu'il y a autour d'elle. Ce que je n'aime pas à Limoges : Tout ce qu'il y a dedans.
Limoges : il vaut mieux en partir ! : Aujourd'hui, Limoges est une ville qui a au moins 10 voire 15 ans de retard sur les autres villes françaises de la même taille.

Ce que j'aime à Limoges : Quand vous vous faîtes des amis, c'est du solide !

Ce que je n'aime pas à Limoges : - Un immobilisme à tout épreuve surtout politique (merci la franc-maçonnerie et aux socialistes inefficaces à la tête de la ville depuis plus de 40 ans )- Aucune attraction économique et culturelle- Aucune grandes enseignes- Un centre-ville en train de mourir à cause notamment de la création de zone commerciale au nord et au sud de la ville- Des transports urbains inadéquats aux besoins de déplacement des Limougeauds- Une vie nocturne inexistante- Aucune communication de la ville sur les "événements culturels ou sportifs" (si on peut parler d'événements)- Pas de tramway- La nonchalance des Limougeauds dotés d'une mentalité de vieux conservateurs- Aucune créativité, aucune ambition, aucun projet durable pour sortir la ville d'un marasme économique proche !- Pas de tgv, ni d'axe de communication majeur (une seule autoroute (A20))- Peu de jeunes- Peu de possibilité à continuer ses études à un niveau supérieur.
Il fait bon vivre à Limoges ! : Une ville où il fait bon vivre, avec une offre culturelle importante et pour tous les goûts, des espaces verts, des équipements sportifs, une vraie offre éducative, des terrasses agréables, une vie urbaine mais proche de la campagne, une ville carrefour... Ce que j'aime à Limoges : Presque tout mais surtout l'active vie culturelle : concerts, théâtre, expos, Bfm, festivals, littérature, etc. Les bons restaus, aussi ! Ce que je n'aime pas à Limoges : L'autodénigrement injustifié... Voir le livre de Laurent Bourdelas : "Plaidoyer pour un limogeage".
Vivre à Limoges : quel bonheur ! : Etant restée plus d?un an à Paris pour des raisons professionnelles, il me tardait de revenir à Limoges, ma ville natale. Quel bonheur de vivre ici. C?est une ville mal réputée, injustement critiquée, qui garde l?image de la ville grise ouvrière des années 1900, souvent dénigrée par des personnes qui n?y ont jamais mis les pieds et qui ne savent même pas la situer géographiquement (en particulier les Parigots qui voient tous les provinciaux comme des bouseux)? qu?ils restent dans leur pollution ! J?ai fait pas mal de villes de par mon activité et cela confirme ce que je pensais. Ce que j'aime à Limoges : Qualité de vie exceptionnelle, paysages magnifiques, beaucoup d?espaces verts, la campagne au pied de la ville, communes proches ayant beaucoup de cachet (notamment Solignac), proximité de Vassivière (plus grand lac artificiel de France), BFM gratuite (la seule en France pour une ville de plus de 100 000 habitants), l?un des meilleurs CHU de France, plus belle gare de France? voire d?Europe, Université assez complète, beaucoup de filières, IUT du Limousin avec 12 départements d?enseignement (l?un des plus importants), vie culturelle riche mais méconnue (ville du jazz : radio du Hot-Club, festival Eclats d?Email, de nombreux grands jazzmen américains sont venus se produire ici), immobilier encore abordable? mais pour combien de temps ? Ce que je n'aime pas à Limoges : Immobilisme politique, manque d?emplois, le fait que tous les jeunes diplômés doivent quitter la ville pour trouver un boulot correct, fuite des cadres, pas assez de grandes entreprises.
L'ANTI BLING BLING : Arrivés à Limoges en 2002 suite à mutation et en provenance de Montpellier, ma compagne et moi étions trés inquiets. 6 ans aprés, nous avons découvert une vie aux antipodes de nos 10 dans la capitale du Languedoc et nous ne quiterrons certainement pas ce havre de paix sauf si mutation à l'internationale. Ce que j'aime à Limoges : La qualité de l'environnement : parcs, coulées vertes, campagnes superbes aux portes de la ville, moyenne montagne à 1h30 et océan à 2h. L'équilibre social : trés peu d'insécurité pour une agglo de 250 000 habitants, une solidarité entre les individus et idéologiques avec un rejet des injustices trés forts relayé par les nombreuses associations. Un dynamisme surprenant avec le siège social de société internationale comme Legrand, Weston, Porcelainiers et céramistes; nationales comme Madrange, Norisko, Banques Tarnaud... Etonnant de découvrir ces sociétés entre 500 et 6000 salariés quand on vient d'une ville comme Montpellier. Une volonté de démocratisation de la culture avec la bibliothèque la plus fréquentée de France, les nombreux centres culturelles, des festivals sans stars et pailettes. Ce que je n'aime pas à Limoges : L'attitude fermée au premier abord des habitants qui peut effrayer les habitués des relations superficielles et rapides. La difficulté de retenir les jeunes séduits par les standarts de consommation de ville "moderne" comme Bordeaux ou Toulouse. Même si cela permet parfois un tri qui est finalement assez appréciable. Les accros de la consomation partent assez rapidement quand ils ne retrouvent pas leurs enseignes commerciales favorites. Le climat et les hivers trop humides mais quand on est natif du languedoc, on est trés exigeant sur ce sujet. Par contre l'été, la fraicheur des soirées sont plutot enviables.
Ville idéale : Je ne suis allé à Limoges que 4 fois pour des courts séjours, et je suis toujours triste d'en repartir tellement je m'y sens bien. Cette grande ville, largement méconnue, souvent qualifiée à tort d'enclavée (n?ud ferroviaire et autoroute Paris-Toulouse) et de vieillissante, est restée par volonté politique des décideurs locaux dans l'ombre "pour vivre heureux vivons caché" : peu de communication et de publicité, pas de symbole identitaire (maintenant qu'il n'y a plus de basket en 1ère division), pas de m'as-tu-vu consumériste (il est connu que les magasins chics qui tentent de s'implanter ferment en quelques mois) ou urbanistique (architecture cohérente mais de mégalomanie). En contrepartie, une politique sociale et proche du peuple dans ce bastion socialiste où fût créé la CGT (nombreux équipements culturels dont le Zénith, innombrables associations d'aide et d'insertion, universités de pointe) ; un développement économique qui n'a rien à envier aux villes de cette importance "dites" dynamique (Legrand, porcelainiers...) ; un immobilier très abordable (grâce à sa sobriété, elle n'attire ni les étrangers cherchant des résidences secondaires, ni les membres des classes aisées extérieures à la région qui sont des vecteurs de la flambée des prix). Si j'y habitais un jour, je ne sais pas si je pourrais en repartir ; surtout n'en parlez pas trop... Ce que j'aime à Limoges : L'osmose entre les gens quelques soient leurs origines ou leurs conditions, l'histoire et la mémoire sociale, le paternalisme économique, le centre-ville agréable, les parcs de la Cathédrale et du Palais de Justice, les bords de Vienne, les trolleys-bus (la seule ville de France à en avoir à ma connaissance), les madeleines Bijou, la plus belle gare de France, la campagne à 5 min.
Au secours : Cette ville me sort par les yeux. Bien sûr on y trouve quelques beaux bâtiment et de la verdure... On doit bien y vivre si on veut cultiver tranquillement son jardin chez soi. Sinon la convivialité est quasi inexistante, le mot "improviste" semble banni du vocabulaire. A part les commémorations et les inaugurations de maisons de retraite l'actualité est toujours molle. Seule grande ville du département, elle phagocyte complètement les autres. Ce que j'aime à Limoges : Le calme. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le calme et surtout l'inertie locale. Les courants d'opinions bougent tellement peu.
Pas mal... : Ville agréable pour couple avec enfants, pour les jeunes en manque de fiesta il faut oublier. Limoges n'est pas fait pour l'ado ou le jeune adulte qui veut "bouger". Ce que j'aime à Limoges : Son calme, peu de bouchons (malgré ce que peu dire le local), on sort du boulot et on se retrouve chez soi au calme à la campagne en peu de temps. Ce que je n'aime pas à Limoges : Son immobilisme général, "n'essayons pas, ne bougeons pas trop les choses" cela pourrait être la phrase clés de Limoges, à trop vouloir conserver on s'englue. Sa zup de laurence qui ne ressemble plus à rien, dégradée en à peine 5 ans, dommage car jusqu'à présent cette "cité" était vraiment agréable. Les élus ont loupés quelques wagon pour dynamiser la ville.
Centre-ville : Je suis à Limoges depuis 10 ans et je trouve que le centre-ville n'est pas mis en valeur. Avant j'étais sur Poitiers et c'était encore plus calme, mais bon, ça ronronne quand même pas mal et j'ai l'impression que la ville se vide de ses jeunes. Ce que j'aime à Limoges : Ville calme et jolie, campagne très belle à proximité. C'est une grande ville à la campagne. Le meilleur spot c'est la Place Denis Dussoubs pour les sorties, resto, bars et ciné et il y a a côté quelques boutiques sympas pour se fringuer et qu'on ne retrouve pas ailleurs dans le secteur A. Dubouché : Tendance, Trans-shirt, Ni oui Ninon... Ce que je n'aime pas à Limoges : Pas assez de place ni de terrasses sympas. Peu d'endroits pour les jeunes en centre. Le centre-ville se vide et les gens vont plus en périphérie pour leurs courses et sorties. C'est dommage... Du coup il y a de plus en plus de locaux vides et j'espère que ce ne va devenir une ville fantôme.
Bonne première impression : Je viens d'arriver dans cette ville depuis deux mois. Ma première impression est plutôt bonne. Je suis peut être encore un peu "vert" pour pouvoir donner un avis définitif mais je pense que sa réputation de ville paumée n'est pas du tout justifiée. J'ai habité Paris, le Nord, même à l'étranger alors je pense avoir un avis plausible. Ce que j'aime à Limoges : La campagne à proximité, le centre ville très sympa, avec une belle diversité. Les catacombes dans lesquelles j'ai déjà eu l'occasion de me perdre (c'est bien marrant mais un tantinet dangereux !). Une offre culturelle bien présente, et à découvrir encore.
Ma ville : LIMOGES est la ville qui m'a vue naître, j'y ai vécu 25 ans avant de partir travailler en Bretagne. Une superbe ville que j'ai fait découvrir à une de mes amies qui habite Vannes (56), elle a beaucoup aimé la petite visite que je lui ai offerte à l'occasion de notre escale printannière l'an dernier. Elle ne connaissait pas la ville, elle a adoré ! Ce que j'aime à Limoges : J'aime tout... Limoges se distingue par ses structures innovantes comme la naissance du Zénith l'an dernier (2007). Limoges est proche de la campagne, de la mer et de la montagne... tout est à porté de cette jolie ville.
Sympa, Limoges ! : Une ville dont on ne parle jamais, qui n'est jamais citée, qui ne fait jamais la une. Pourtant, c'est une ville sympa, à taille humaine, avec des quartiers typiques (cf La Boucherie - maisons à colombage), et qui offre de multiples possibilités d'évasion. Bref, une ville qui gagne à être connue. Ce que j'aime à Limoges : Son côté ville facile "à apprivoiser" et sa proximité avec la nature (forêts, lacs, moyenne montagne...). J'apprécie sur la capitale limousine l'absence de grandes enseignes de fringues, meubles et autres, ce qui fait que toutes les villes se ressemblent, et que tout le monde et habillé ou équipé à l'identique. Vive les petits commerces. Ce que je n'aime pas à Limoges : Son enclavement, et son déficit d'image. A quand le TGV et des routes à 2X2 voies pour aller vers la Bretagne... ? Merci de communiquer un peu plus vers l'extérieur. Non, les limousins ne sont pas plus bêtes qu'ailleurs.
Limoges le 3ème POLE DU SUD OUEST : Limoges a payé chère son indépendance vis à vis du pouvoir central. Les décideurs politiques et économiques ont superbement ignorés cette ville, berceau du syndicalisme et historiquement anti-libérale. Mais aujourd'hui, la ville tient sa revanche : elle bénéficie d'une qualité de vie exceptionnelle pour une agglomération de 250 000 habitants.  Ce que j'aime à Limoges : Sa situation géographique : 2h de l'océan et des pistes de ski, au centre d'une couronne NANTES - PARIS - LYON - TOULOUSE - BORDEAUX. La qualité de son environnement et un potentiel d'extension énorme : prix du foncier le plus bas d'Europe occidentale. Un contexte social très favorable : insécurité et chômage le plus bas de FRANCE. Ce que je n'aime pas à Limoges : La mauvaise image de la ville qui souffre des clichés nationaux. J'ai vécu 15 ans à Montpellier, la "surdouée" qui  à l'inverse, bénéficie d'une image dynamique alors que la majorité des habitants s'enfoncent dans une misère sociale. Même le climat de Limoges est dénigré alors que l'ensoleillement annuel est quasi-identique à celui de TOULOUSE ou BORDEAUX.
Ce que j'aime à Limoges : Les nombreux espaces verts et l'inventivité des services municipaux à les rendre agréables et originaux. Le calme. L'eau omniprésente tant en ville qu'à la campagne. La forêt et l'évasion à 3 min du centre ville. Ce que je n'aime pas à Limoges : L'architecture de toute construction neuve est exécrable (aéroport, bibliothèque fac de droit, lignes de trolley, pont de l'auzette...) et la circulation est très mal pensée malgré un secteur piétonnier réduit. Vouloir faire un cinéma multiplex en banlieue va un peu plus tuer le centre ville déjà si peu dynamique et éparpillé. La couronne de logements sociaux trop moches qui oppresse toutes les entrées de ville. L'éparpillement des commerces sur 3 zones très éloignées. A quand des grandes enseignes ? A quand des commerces ouverts le dimanche ? A quand des restos où l'on peut être servi après 22h ? A quand les routes vers Angoulême et Poitiers en 2x2 voies ? A quand une grande ville avec des équipements dignes de ce nom ?
Limoges : Une ville qui bouge de plus en plus ! C'est une ville qui n'est pas si vieille, contrairement à ce que la majorité de la France pense. Certes le Limousin est une région ou la moyenne d'âge est élevée, cependant ce n'est pas le cas de Limoges qui concentre pas mal de jeunes. Ce que j'aime à Limoges : J'aime son centre ville, ses rues piétonnes, sa gare, ses espaces verts, sa cathédrale, ses magasins (le centre Saint Martial, lieu très fréquenté). Et contrairement a ce que j'ai pu voir dans d'autres commentaires, Limoges est également vivante la nuit ! Ce que je n'aime pas à Limoges : Ca coince énormément, en effet beaucoup de bouchons ! Mais en même temps quelle ville n'a pas ses bouchons ? Il manque quelques grandes enseignes au niveau commercial. La ville est assez sûre mais cependant pas tout le temps et pas dans tous les quartiers ce qui est assez dommage mais là aussi je pense que c'est partout pareil.
Il faudrait que ça bouge plus ! : Une ville agréable mais difficile d'accès. Ce que j'aime à Limoges : Son centre ville et sa gare art déco bien restaurée à l'extérieur seulement, la place D. DUSSOUDS et ses cafés, les lycées et les facs qui rajeunissent la ville, la campagne à proximité et l'immobilier bon marché. Ce que je n'aime pas à Limoges : La vie nocturne tristounette, climat pluvieux mais on y peut rien ! transports en commun d'un autre âge, une desserte ferroviaire et aéronautique misérable et aussi très peu de clubs de gym bien équipés et un vieillissement de la population, un développement économique qui stagne, donc des assistés en pagaille qui font relever les seuils de l'imposition locale.
Une ville à contre courant : Pour des raisons de mentalité régionale (vivons heureux, vivons caché) et surtout d'absence de lobbying politique ou économique national, Limoges est une ville totalement enclavée. Pourtant Limoges est, géographiquement, un carrefour européen à mi chemin entre Londres et Madrid, Francfort et Lisbonne, Paris et Toulouse... Les camions étrangers qui sillonnent quotidiennement la RCEA ne se sont d'ailleurs pas trompés (les romains non plus qui avaient fait de ce lieu -Augustoritum- un de leur plus gros carrefour de Gaule. Cette situation atypique a les avantages de ces inconvénients. La structure d'âge de sa population, la qualité de son environnement (eau, air, nature) et sa situation stratégique en font une vraie ville du 21ème siècle. Ce que j'aime à Limoges : Le calme et la sérénité des habitants. Immobilier très bon marché pour une ville étudiante de plus de 200 000 habitants. Les paysages préservés à quelques km du centre ville. L'absence (pour l'instant) des grandes franchises nationales : fringues asiatiques, mobiliers suédois... Une ville idéale pour élever des enfants, pour pratiquer des sports natures et pour tout ceux qui nagent à contre courant de la société de consommation. Ce que je n'aime pas à Limoges : La tranche d'âge 15-25 ans peut s'y sentir très à l'étroit car la politique municipale est orientée vers les très vieux ou les touts petits (nombre incroyable de crèches et prix très bas), par contre très peu pour les jeunes ! Pas de sport élite, attractivité économique très faible... malgré un potentiel énorme : en effet les infrastructures routières (A20-RCEA) et ferroviaires (LGV) vont enfin arriver avec un quart de siècle de retard. Climat assez humide et plutôt froid pour la moitié sud de la France. Le manque d'ambition des habitants qui n'ont que très peu l'esprit d'entreprise commerciale. Une ville à fuir pour les fashion victimes "addicts" à la consommation de masse et les bobos en recherche de ville "tendance" style Aix, Montpellier, Rennes, Bordeaux. 
Limoges la ville que j'aime : Limoges est une petite ville de province tranquille... Depuis peu la ville investit pour son dynamisme ! Ce que j'aime à Limoges : La qualité de vie, pas de stress ce qui n'empêche pas que l'on puisse sortir à n'importe quelle heure du soir ! Ce que je n'aime pas à Limoges : Sans les facs et lycées la ville a une moyenne d'âge un peu élevée ce qui se ressent pendant les périodes de vacances.
La ville qui ne compte pas en France : Une assez grande ville (135 000 habitants) qui prend des airs de mégalopole dans le Limousin qui est l'une des régions les moins peuplées et urbanisées du pays (730 000 habitants). Mais dans le reste du pays justement Limoges ne passe pas pour une grande ville, bien au contraire, et je pense pour ma part que c'est un peu justifié. Car Limoges pour y avoir vécu c'est une "grande" ville certes, mais triste, morte, pas très belle, pas très avenante, et surtout, malgré l'A20, elle reste considérablement isolée. Ce que j'aime à Limoges : La présence des étudiants qui donnent (un peu) de vie, ville très arborée, beaucoup de nature préservée aux alentours, le zénith et pas grand-chose d'autre car après plusieurs années passées à Limoges, je n'arrive pas à lui trouver beaucoup d'avantages. Ce que je n'aime pas à Limoges : Une ville qui mérite sa réputation, aucun effort n'est fait pour attirer les jeunes, le Zénith a été une très bonne chose mais avant de le construire, je crois qu'il y avait d'autres choses un peu plus importantes comme redonner une vie au centre-ville qui en manque cruellement. Peu de bars, peu de cinémas, peu de distractions, peu de commerces. Ce centre-ville n'est pas digne d'une ville de cette envergure. Et puis le manque cruel d'enseignes dans les quelques centres commerciaux nous obligent souvent à aller ailleurs pour pouvoir trouver ce que l'on cherche. En conclusion, il faudrait donner à cette ville une grande impulsion car avec un peu de volonté, Limoges pourrait (enfin) devenir attractive.
Non limoges n'est pas vieille : C'est quand même pénible les gens qui ne sont pas informés et qui disent ou écrivent des choses inexactes !!! Limoges n'est pas vieille et se situe dans la moyenne des villes pour sa population jeune... contrairement à Nice par exemple... La région limousine est une des plus vieilles de France mais pas Limoges qui justement absorbe toute le jeunesse régionale. De plus je voyage pas mal pour mon boulot est force est de constater que Limoges offre une offre culturelle plutôt sympa et surtout très diversifiée... c'est vrai que le soir c'est moins animé que Montpellier ou Rennes par exemple mais il y a ce qu'il faut et des endroits très sympas : la qualité et pas la quantité ! Les bars ferment tard, certaines villes sont beaucoup plus restrictives !!! Ce que j'aime à Limoges : Une ville où l'on vit bien !!! Marre de ce complexe d'infériorité des limougeauds qui râlent tout le temps. Allez donc à Brive ou Périgueux où l'offre culturelle est quasi nulle... Ce que je n'aime pas à Limoges : Les limougeauds qui critiquent tout le temps et une fois partis reconnaissent que Limoges c'est pas mal !!!
Ne s'améliore pas : N'attire pas la jeunesse. Ce que j'aime à Limoges : On sera tranquille avec l'âge car beaucoup de personnes âgées. Ce que je n'aime pas à Limoges : A toujours des problèmes d'argent avec les clubs sportifs. Pauvre en installation sportive. Voir le niveau des clubs, une piscine il y a 50 ans, 4 en ce moment actuellement voir ce qui se passe ailleurs. Des qu'un club réussi comme par hasard problème de finance ou plus tôt on ne veut pas qu'il se développe ville morte après 20h je plains les jeunes.
Limoges - Capitale régionale trés agréable : Venant de Montpellier, j'ai été un peu effrayé de venir sur Limoges pour des raisons professionnelles. Finalement, je suis très bien ici et pour rien au monde, je ne retournerai dans la cagne méditerranéenne. Ce que j'aime à Limoges : Le prix de la vie et en particulier de l'immobilier. Quand on vient du Languedoc, on gagne facilement 30 % de pouvoir d'achat ! La sérénité des gens et une vie nocturne sympathique même si la ville est un peu trop calme en été. La campagne, la nature qui est partout présente. Ce que je n'aime pas à Limoges : La mauvaise image que traîne la ville de Limoges. Je fait venir régulièrement des amis de Montpellier. Ils ne s'attendaient pas à une telle qualité de vie. Les printemps qui sont assez humides et l'enclavement même si celui-ci se réduit progressivement avec l'A20 (depuis 2003), la RCEA (en cours), le TGV Lille (depuis décembre) et surtout la future ligne LGV par Poitiers.
Limoges : Ville à la campagne et campagne près de la ville. Pleins de paysages alentours et une région préservée (air pur, espaces verts...). J'ai passé un 1 an à Limoges pour des études (je suis originaire de la Corrèze) et après 13 ans à Paris, j'ai la chance, ô combien, d'intégrer la capitale limousine courant 2008. J'en suis ravie. Ce que je n'aime pas à Limoges : Son enclavement, mais n'en déplaise aux mauvais penseurs, il n'y aura jamais de TGV en Limousin, la région n'est pas porteuse et surtout difficile à mettre en chantier (traversée du massif Central). "Pour vivre heureux, vivons cachés".
Une parisienne à LIMOGES : Limoges est une ville qui mérite d'être connue. Moi la parisienne qui était provinciale que depuis 5 ans je me suis retrouvée à LIMOGES avec un arrêt de 5 ans dans une autre ville. Ce que je peux dire c'est que le début a été dur. La population est à l'image du climat c'est à dire froid. Mais ce que je peux dire, c'est qu'une fois la glace brisée, vous vous créez des amitiés qui sont sincères, profondes et durables. Car je n'habite plus la région, mais je vois toujours nos amis. Ce que j'aime à Limoges : J'ai surtout aimé sa campagne avec ses bois et ses couleurs automnale, la cueillette des champignons, les châtaignes que l'on faisaient grillées dans la cheminée. Le calme et la sérénité. Et puis aujourd'hui je rajouterai son cout de la vie car il est plus facile de bien se loger à LIMOGES que dans d'autres villes, les prix sont nettement plus bas. Ce que je n'aime pas à Limoges : La ville en elle-même qui est un peu tristounette, mais on s'y fait.
La qualité de vie au premier plan : Une ville à taille humaine où la qualité de vie n'est pas une priorité mais une réalité. Ce que j'aime à Limoges : Ce que j'aime à Limoges, c'est sa taille humaine, le fait que l'on trouve toutes les institutions nécessaires à son bien-être. Le fait que la qualité de vie y soit excellente (le prix de l'immobilier, le prix et la qualité de son eau, sa charte environnementale (première grande ville a effectué le tri sélectif)), la mise en valeur de sa culture (son zénith, son enseignement et sa bibliothèque (seule ville de plus de 100 000 habitants a prêté ses livres gratuitement) et la mise en valeur de son patrimoine. Ces sorties, bien que beaucoup de personnes croît que Limoges est une ville morte, nombreux sont les spectacles (à bas prix en plus), et ses bars ouverts (contrairement à d'autres villes) jusqu'à pas d'heures. Ce que je n'aime pas à Limoges : L'avis qu'ont les personnes ni ayant jamais mis les pieds. Le temps plus pluvieux que la moyenne française et le désintéressement vis à vis de cette ville.
Limoges : Vieille et triste. Ce que j'aime à Limoges : Son cadre naturel, sa proximité de la campagne, son implantation géographique Ce que je n'aime pas à Limoges : Son caractère vieillot, son manque d'imagination, son manque de dynamisme, d'ouverture d'esprit, une très mauvaise infrastructure de communication en comparaison de son implantation géographique, une ville avec une vieille mentalité, une politique de circulation urbaine tout bus qui n'a rien arrangé, des places de parking payantes à gogo pour rentabiliser les parcs souterrain de stationnement, les chiffres du chômage valorisant qui sont dû en réalité a une population vieillissante, bref c'est la mentalité qui est à revoir.
Métropole : Une belle ville qui a de l'ambition, les moyens mais trop repliée sur elle-même. Ce que je n'aime pas à Limoges : Un caractère trop vieux, manque d'ouverture, manque flagrant de créativité, manque de dynamisme.
Ma ville : C'est une ville qui se développe et qui est agréable contrairement à la vie parisienne. Ce que j'aime à Limoges : Le fait d'être en 5 minutes à la campagne (cela change de la vie parisienne où en 5 minutes on fait 1 Km). Les espaces verts même si depuis quelque temps le fleurissement se dégrade. La gare, je trouve que c'est le bijou de la ville, c'est un lieu inoubliable. Une diversité au point de vue des commerces (il y en a pour tous les budgets). Ce que je n'aime pas à Limoges : La difficulté de se garer en centre ville, de plus chaque année le prix du ticket augmente (on en est à 1,50 euros), ce qui pourtant devrait être une solution pas trop cher pour se déplacer en centre ville. Dommage.
Limoges : Ville de taille importante, pratique et intéressante, un peu trop isolée et délaissée hélas. Amélioration récente des infrastructures. Ce que j'aime à Limoges : Ville agréable, tranquille mais animée, présence de toutes les infrastructures principales. Principaux points forts : espaces verts, culture, éducation, transports propres, mise en valeur du patrimoine, campagne à proximité, aéroport dynamique, économie en amélioration, bonne politique municipale générale... Ce que je n'aime pas à Limoges : Ville isolée et parfois un peu triste, loin des grands axes (TGV...). Principaux points faibles : isolement, délaissement, faiblesse des transports ferroviaires, manque d'animations importantes estivales...
Le dynamisme de la ville : Une ville qui ne demande qu'à s'épanouir, tout est là pour la dynamiser, mais il n'y a pas d'implantation de grandes enseignes commerciales, je trouve ça dommage car cela amènerai de l'emploi et la visite des habitants des départements voisins... Ce que j'aime à Limoges : Les espaces verts, la qualité de vie, le zénith. Ce que je n'aime pas à Limoges : La taxe foncière et d'habitation, les prix élevés chez les commerçants, et le feux d'artifice du 14 juillet qui est tous les ans à pleurer, il faudrait en changer de temps en temps. Les transports en commun gratuits pour les vieux ! Et les jeunes dans tout ça ? Le centre ville et notammant les places qui autrefois étaient vivantes et belles, sont aujourd'hui envahies par les banques, les mutuelles, les opticiens...
Tout ce que vous voulez : Une ville agréable : verdure, diversité commerciale et culturelle. Ce que j'aime à Limoges : La campagne à cinq minutes, les grandes enseignes et de beaux hypermarchés. Ce que je n'aime pas à Limoges : L'été, pas beaucoup d'activités culturelles gratuites.
De l'AMBITION : Un réel potentiel non exploité au maximum. Ce que j'aime à Limoges : Tant de choses, la cadre de vie, la familiarité... Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque d'ambition de nombreux limougeauds, l'immobilisme bien que cela change depuis 5 ans, les départs trop nombreux des jeunes.
Une ville très en retard : Etant parisienne, quand je suis arrivée à Limoges, j'ai vu une ville bien sympathique, beaucoup de verdure, mais ce n'est qu'une illusion. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les gens sont froids, hautains, ce n'est pas évident de leur sortir un sourire, c'est pénible à force. Une ville de vieux, il n'y a rien à faire. Moi qui vient de Paris, j'avoue que c'est une ville qui a besoin d'un coup de pouce et de beaucoup de ménages. Les magasins connus sont inexistants, sinon les prix sont excessifs c'est abusé !!! Une ville que je vais bientôt quitter car elle m'apporte rien du tout, juste à devenir aussi désagréable que les limougeauds !!!
Une qualité de vie tout simplement : Comme beaucoup d?originaires de Limoges, j?ai du m?expatrier pour suivre ma femme qui avait trouvé du travail ailleurs en dépit d?un plan de vie que je croyais bien huilé. J?habite aujourd?hui dans une grande ville soit disant rose située à trois heure de la ville rouge. J?y retourne donc très souvent car cela reste mon chez moi en dépit d?une implantation réussit ailleurs. Ce que j'aime à Limoges : Son réseau routier local : autoroute gratuite, voies départementales de bonne qualité et nombreuses permettant l?accès rapide à la campagne environnante et à ses paysages champêtres. L?enseignement : nombreux établissements à taille humaine, peu de véritables usines à gaz comme dans d?autres villes. L?excellente qualité de cet enseignement y compris dans le technique aux résultats inégalés en France (70% des titulaires de BEP de l?académie trouvent du travail contre une moyenne de 40% pour les autres académies). La possibilité d?y faire de longues études. La gentillesse et le dévouement du corps enseignant y compris jusqu?à la FAC (enfin dans le domaine scientifique en tout cas). Les espaces verts : il y en a plein, ils sont grands, mais la plupart sont à la périphérie de la ville. Le parc de l?évêché vaut le détour pour une promenade bucolique ainsi que les promenades des bords de Vienne. Les complexes sportifs : nombreux, souvent d?accès facile et de tarifs relativement modiques surtout le golf et les nombreuses piscines municipales. Nombreuses activités sportives. Les activités culturelles : dont il est de bon ton de dénigrer la soit-disante rareté alors qu?il y a 5 théâtres à la riche programmation. Un complexe cinématographique (14 salles) en plein centre (et pas en périphérie) qui en dépit de son monopole pratique une politique tarifaire acceptable si on compare aux autres villes de ce type. Un cinéma d?art et essais (Le Lido) aux salles kitsch splendides et à la programmation rafraîchissante. Les centres culturels sont nombreux et offrent tout une gamme d?activité à des prix généralement dérisoires. Une fabuleuse petite ludothèque débordant de dynamisme et d?animation et surtout une médiathèque et un réseau de bibliothèques de quartier entièrement GRATUIT rendent accessible le savoir à tous dans un cadre agréable. Activités nocturnes : tout aussi dénigrées que les autres activités culturelles la nuit à Limoges n?est souvent accessible qu?aux Limougeauds : il faut savoir débusquer et lever le lièvre. Peu de concert de grandes stars, mais beaucoup de groupes locaux qui se démènent bien. Il faut juste chercher où ils se produisent et j?avoue que ce n?est pas toujours évident mais si on ne trouve rien c?est qu?on a mal cherché, parce qu?il y a quelque chose quelque part, mais où ? Trouver une activité nocturne à Limoges s?apparente souvent au jeu de piste. C?est une partie de son charme, certain ne le supporte pas. Quelques bars sympas qui varient selon la mode comme partout ailleurs. La mentalité : fermée au premier abord, car le limousin ne viendra pas vous embêter chez vous. Tant que vous n?aurez par montrer que vous souhaiter y faire quelques choses, les locaux vous laissent en paix. En revanche, le Limousin est attachant et les amitiés qu?on y tisse sont à l?épreuve du temps. Le Limousin est généralement très loyal et il m?a fallu vivre ailleurs pour me rendre compte qu?il était assez ouvert d?esprit et tolérant mais il reste toujours d?une approche froide. J?aime particulièrement la mentalité de la population locale qui a un sens très développé du bien être communautaire. Cela se ressent au niveau des activités qui sont très faciles à mettre en ?uvre et à organiser car la vie associative y est assez développée et les salles que la mairie prêtes gratuitement (si votre animation est également gratuite) sont nombreuses. Ce que je n'aime pas à Limoges : L?image de la ville : les limougeauds qui critiquent leur ville et qui généralement attendent de la quitter pour des raisons professionnelles pour s?apercevoir que ce n?est pas si mal que ça. D?une façon générale, je n?aime pas la mauvaise image de la ville. Elle rebute les investisseurs et l?implantation d?entreprises alors qu?ils ont plein de facilité pour s?y installer. On a vraiment l?impression de sentir le gaz quand on habite Limoges. L?ostracisme national : scrupuleusement évitée par les grands chantiers autoroutiers et ferroviaires de ces dernières décennies, la ville de Limoges est de plus en plus enclavée alors que sa situation géographique lui permettrait d?éviter d?être proche de rien et loin de tout. Encore heureux que les conseils général et régional ont mis la main à la patte pour rendre l?A20 en deux fois deux voies est d?accès gratuit sinon les Limousins n?auraient pas grand chose. Le limougeaud est quasiment condamné à s?expatrier pour trouver du travail. Au final, c?est une ville qui vieillie et dont les habitants ont plein d?amis partout ailleurs dans le monde mais plus tellement près de chez eux. C?est pénible. L?urbanisme béton : que se soit celle de Beaubreuil ou de Laurence (qui donne pourtant un aspect saisissant quand on rentre par l?ouest) je n?aime pas ces ZUP de 15 étages. Faudrait vite les remplacer par quelque chose de mieux et pour l??il et pour leurs habitants ghettoïsés. De même, la place centrale (celle de la République) est d?une mocheté. Les expériences de circulation : le limougeaud se déplace en voiture relativement correctement au regard des villes que j?ai fréquentées. En revanche, de nombreuses expériences ont été faites sur lui et sa circulation surtout en centre ville dans l?espoir de juguler les embouteillages très passagers mais localisés aux heures de pointes. De toutes manières, il faut mieux se déplacer à pied dès qu?on le peut. On regrettera le manque de parking gratuit et les pratiques excessives dans les tarifs et la répression des parkings proches du centre. La suppression de celui de la cité administrative n?arrangeant pas les choses.
Une nouvelle ville : Natif de Limoges, j'ai quitté cette ville il y a maintenant 10 ans mais y retourne très très régulièrement. Un extraordinaire changement en 20 ans. Ce que j'aime à Limoges : La qualité de vie. Les espaces verts. Ce que je n'aime pas à Limoges : La manque de TGV. Le manque de grande manifestation culturelle. Peu de vie nocturne.
Ce que j'aime à Limoges : C'est la ville à la campagne. J'aime les jardins, les bords de Vienne, être loin de tout et près à la fois (à 3h de la mer et de la montagne). C'est une ville idéale pour une vie de famille. On ne passe pas des heures dans les transports entre travail et maison. C'est une ville "veillotte" (population et politiques) et moderne à la fois (industrie de pointe). J'aime la mauvaise image que véhicule la ville car cela nous permet d'être tranquille. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les politiques qui n'ont rien fait et ne font rien pour dynamiser la ville, la taxe d'habitation qui est anormalement élevée, même pour les logement HLM.
La qualité de vie remarquable : Après avoir passé 10 ans dans le sud est (Montpellier, Antibes), j'ai enfin trouvé une ville à taille humaine, idéalement placés et sympathique. Ce que j'aime à Limoges : La nature, la montagne à proximité. L'océan à 2h. Le calme et la sérénité des gens (rien à voir avec la côte). Ce que je n'aime pas à Limoges : La mauvaise image de la ville.
Limoges synonyme de qualité de vie : Un seul but : y revenir vivre et y fonder une famille. Ce que j'aime à Limoges : Les atouts d'une grande ville et la qualité de vie d'une moyenne. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les a priori injustifiés qu'ont beaucoup de personnes (qui ne la connaissent souvent pas) sur cette ville... Limoges a bien changé... qu'ils viennent s'en rendre compte...
Un fort potentiel : Une ville idéalement située entre océan (200 km - île d'Aix ou Oléron) et montagne (150 km - stations de ski), entre Paris et Toulouse, Nantes et Lyon. Ce que j'aime à Limoges : L'espace, la campagne, la qualité de vie, l'ouverture d'esprit des limousins. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le retard dans les infrastructures (surtout SNCF) qui explique presque à lui seul, le faible dynamisme démographique et économique de la région des années 1980-2000. Si le TGV arrive à Limoges, le décollement de l'agglomération sera rapide. L'expression "limoger" qui est issue d'une erreur historique.
Une ville moyenne : En lisant les commentaires des habitants de Limoges, on croirait trouver un certain paradis... Ce que j'aime à Limoges : Pas grand chose : c'est une agglomération plutôt moyenne de 180 000 habitants dont la ville centre n'est ni laide ni jolie. Quelques bâtiments valent le coup d'?il mais le centre ville est vraiment petit, l'architecture au final est vraiment banale. Habitants de Limoges vous êtes trop chauvins ! Ce que je n'aime pas à Limoges : Le peu de monuments à voir, l'enclavement de la ville : d'ailleurs l'expression sa faire "limoger" porte encore à l'heure actuelle bien son nom...
Limoges : Une certaine qualité de vie (logement, espaces verts, densité d'habitants) mais trop d'isolement et pas assez de soleil ! Ce que j'aime à Limoges : La facilité pour se loger et à bas prix, le centre-ville entre modernité et tradition et beaucoup de choix dans un périmètre limité, la bonne organisation des transports en commun la journée, les beaux espaces verts, la déco soignée des ronds-points et endroits importants de la ville surtout à Noël : superbe !, la simplicité et la sympathie des gens quand on leur parle, les nombreux étudiants étrangers, des bonnes conditions d'études, la proximité de la campagne apaisante, la tranquillité même de la ville, la médiathèque gratuite et géante... Ce que je n'aime pas à Limoges : Le temps : la pluie, le manque de soleil, le froid parfois très pénétrant, le taux d'humidité. Les transports en commun la nuit : 2 lignes et pas de service le dimanche ! Fin de service trop tôt aussi ! Le manque d'animation, une ville pas vraiment pensée pour les jeunes ! Contrairement à Clermont ! Pas de TGV, un relatif isolement (surtout par rapport au sud est) dû à l'enclavement géographique... Des commerces qui ferment tôt. Le stationnement en centre-ville : payant et rare ! Les bouchons aux sorties d'autoroutes et en centre-ville aux heures de pointe alors que le trafic pourrait être fluide ! La désertification de la ville le dimanche et la nuit ! Pas grand-chose à faire ou à voir (le tour des monuments est vite fait !).
Ville idéale pour les jeunes entrepreneurs : Je suis arrivé à limoges il y a 2 ans après avoir passé 5 ans à Montpellier, 3 ans à Toulouse et 1 an à Bordeaux. La mauvaise réputation totalement injustifiée de Limoges a permis de limiter l'implantation d'agence régionale de société nationale. Il est par conséquent beaucoup plus facile de s'implanter dans un contexte locale de concurrence réduite. A l'inverse, les villes très attractives comme Bordeaux, Toulouse et Montpellier deviennent de véritable jungle pour les entrepreneurs : concurrence acharnée, loyer prohibitif, saturation du trafic routier. Ce que j'aime à Limoges : La sérénité de la ville et de la campagne, la proximité de l'océan et des stations de ski familiale du massif centrale. Les lignes low coast hebdomadaires avec l'Angleterre qui permettent des escapades dans des villes avec un véritable dynamisme culturel et économique (Londres, Liverpoll, Dublin...). Le haut débit qui devrait bientôt irriguer toute la région. L'ouverture d'esprit qui est paradoxalement plus significatif dans la campagne limousine qu'en ville. Ce que je n'aime pas à Limoges : L'auto-dénigrement systématique des jeunes limougeauds de souche. Les liaisons SNCF qui n'ont pas évoluées depuis 30 ans et qui pénalisent durement le dynamisme.
Une ville usée : Ce qui frappe le plus le non limougeaud, c'est l'impression d'arriver dans une maison de retraite : tout est désespérément lent, vieillot. Et pourtant, Limoges pourrait faire valoir de sérieux atouts : une accessibilité, au moins pas la route, très aisée, et un environnement loin d'être déplaisant. Ce que j'aime à Limoges : La réhabilitation du centre ville (opération "coeur de ville") était une nécessité pour ne plus avoir l'impression de traverser un mouroir, et elle est plutôt une réussite. En 5 minutes, on est en pleine campagne, et en 15 min, grâce à la A20, dans les monts d'Ambazac ou les vallées de la Ligoure ou la Briance. Ce que je n'aime pas à Limoges : C'est une ville de vieux, dirigée par des vieux, pour les vieux. C'est triste à dire, mais le centre ville n'est pas fait pour les moins de soixante ans. On ne compte pas le nombre de résidences neuves qui se construisent (d'où d'ailleurs un parc locatif ancien pléthorique), et nul doute que l'industrie des services à la personne y est et sera florissante. Mais, en centre ville, pour les jeunes, rien. Ah si, une fnac assez misérable bien que toute neuve. Quant aux jeunes enfants, il n'y a bien sûr pas de difficulté majeure pour avoir une place en garderie, mais ne comptez pas trop les promener en parcs : ils sont mal entretenus et mal famés. Quant au stationnement (et à la circulation), il vaut mieux ignorer le petit génie qui l'a conçu... Bref, Limoges, c'est très bien si on habite dans la campagne alentour, beaucoup moins si on habite en ville.
Quand on la quitte, on la regrette : Située à un carrefour entre l'océan et la montagne, entourée de lac, de chemins de randonnées, équipée de centres nautiques dans chaque quartier, de gymnases, un grand nombre de lycées et de collèges, de pistes de rollers, de bois aménagés pour les loisirs, la variété et la proximité des commerces, la lumière... Ouvrez les yeux, la lumière n'est pas la même ailleurs !!! Et les nuits sont noires. La campagne si proche qu'on peut la sentir depuis le centre ville... Que les désabusés se réveillent, et regardent autour d'eux, quelque soit l'âge, on y est bien. Les aménagements du centre ville sont un point fort comme les parkings. Limoges est une ville où il ne faut pas avoir peur de se déplacer à pied, les distances sont courtes et les balades agréables. Ce que j'aime à Limoges : Tout, je crois... et pourtant je l'ai quittée une deuxième fois pour des raisons qui n'ont rien à voir avec la vie que l'on y mène. Mes enfants aussi regrettent. Limougeauds, prenez le temps de vous regarder, vous avez une mine radieuse, l'ensoleillement, le froid vif en hiver. La proximité de l'océan, de la montagne qui permettent un dépaysement dans la journée. J'aime aussi les chocolatines, les cornues que vous ne trouvrez pas ailleurs, la protection de l'environnement qui est engagée depuis de longues années... je suis intarissable !!! Ce que je n'aime pas à Limoges : Les jours de pluie... encore que, avec une ciré et des bottes...
Vivre à Limoges : C'est une ville où il fait bon vivre même si le dynamisme est à revoir mais cela évolue un peu.
Limoges universel et culturel : Limoges est une ville assez ouverte grâce au tourisme et également à l'expansion de nombreux britanniques qui passent par cette ville et sa région. Limoges est un peu de tout. Toutes les catégories de population confondues. C'est vrai qu'elle est peu dynamique et je crois que dans d'autres villes elle est assez différente. Mais le coeur de Limoges est enrichi d'histoire (par la beauté de ses monuments) à découvrir !!!
Ce que j'aime à Limoges : La campagne, la facilité de circuler. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque d'aménagement du centre ville.
Limoges : l'amour : Une grande ville ! C'est ce que je me suis dit en arrivant ! Venant de Vichy où j'habitais depuis trois en rupture d'une capitale puante et désolante... Ici c'est le paradis ! Ce que j'aime à Limoges : Je trouve qu'il y a beaucoup de magasins : pour tous les goûts et pour toutes les poches... de grands espaces verts et d'ailleurs un effort des habitants et de la région pour l'info et les manifestations en faveur "du vivre mieux en vert...". Des expos, des concerts, LES PUCES, des manifestations culturelles aussi bien en ville que dans toutes les petites villes, bourgs et villages qui font vivre les gens dans la convivialité et le respect. J'adore les maisons à colombages et le fait d'avoir préservé les vieux quartiers en faisant vivre l'histoire de Limoges. Ils sont un peu moins "sauvages" que dans l'autre contrée. Il y a une ludothèque aussi, elle est super sympa ! Ce que je n'aime pas à Limoges : Tous les emplacements de stationnement sont payants... Peu de place pour se garer.
Nouvelle arrivée : Une ville moyenne et agréable à vivre. Ce que j'aime à Limoges : Une ville propre, une population accueillante. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les transports en commun trop chers, aucune structure pour l'usage du vélo en ville.
Une ville triste : Je vis actuellement à Limoges et il me tarde de partir. Malgré quelques bons endroits, la ville reste peu commerçante, peu ouverte. On s'y ennuie très très vite et les gens ne sont pas très ouverts. Ce que j'aime à Limoges : J'aime bien les petites rues du centre ville. Ce que je n'aime pas à Limoges : Le manque cruel d'animations, un centre ville trop petit avec peu d'"enseignes connues", une ville de vieux...
Limoges - Ville aux talents cachés : Limoges est une ville chargée d'histoire et qui faut prendre le temps de découvrir. Ce que j'aime à Limoges : Tout d'une grande ville dans une ville à taille humaine - Le capital historique et architectural - La douceur de vivre - Beaucoup de services et de nourriture de qualité - La campagne à deux pas. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les politiques qui ne se battent pas assez pour encourager le développement économique - Les mentalités trop fermées et passéistes.
Limoges : Ville agréable et à taille humaine où l'on trouve tout à proximité. Ce que j'aime à Limoges : Calme, nature, architecture, culture. Ce que je n'aime pas à Limoges : Population vieillissante. Manque de dynamisme du marché de l'emploi.
Une grande ville en miniature : Limoges est une agglomération en pleine expansion dans tous les secteurs (éducation, social, environnement, commerce, culture?). A l'heure actuelle la ville dispose de tous les services et commerces nécessaires et indispensables à un rythme de vie plus que convenable. Ce que j'aime à Limoges : Le coût de la vie relativement faible ; une grande diversité de services (professionnels et administratifs) et toutes les plus grandes enseignes (commerces) sont représentées dans une ville de faible densité ; une vie citadine relativement apaisante. Ce que je n'aime pas à Limoges : L'insécurité croissante et la faible activité nocturne.
Eloges de Limoges : Limoges est une ville à taille humaine qui offre donc de nombreux avantages : qualité de vie, circulation, convivialité, sympathie des habitants... Ce que j'aime à Limoges : Le temps des trajets, les habitants avenants, les différents petits commerces, le Zénith en construction, l'air pur, et enfin, le boeuf de qualité évidemment ! Ce que je n'aime pas à Limoges : Le stationnement est une véritable calamité ! Le fait que certains commerces soient remplacés par des banques ou mutuelles en tout genre dans les rues les plus fréquentées ! A part ça c'est le top !
Ce que je n'aime pas à Limoges : Il n'y a rien pour les jeunes, le soir, en semaine et le dimanche, malgré une forte demande.
Limoges par une étudiante : Je suis tombée amoureuse de cette ville ! Ce que j'aime à Limoges : C'est une ville qui respire, ouverte sur la verdure, avec des bâtiments exceptionnels (cathédrale, gare, mairie, ponts sur la Vienne...). Ce que je n'aime pas à Limoges : Quelques problèmes de circulation aux heures de pointe mais réglés en partie par l'ouverture du 3ème pont routier tant attendu !
Jolie région en général : Encore de gros efforts à faire, notamment envers les jeunes, pas assez d'occupations ni d'espaces qui leur soient réservés. Ce que j'aime à Limoges : La qualité de vie tant au niveau des espaces verts que de l'accueil des habitants qui sont des gens chaleureux et serviables au possible !!! Ce que je n'aime pas à Limoges : Pas grand chose à part le stationnement en centre ville beaucoup trop cher !!!
Limoges, une ville où le temps s'est arrêté : Une ville avec un passé lourd encore à porter : elle cumule beaucoup de retard et tente depuis peu de remonter ce handicap. Ce que j'aime à Limoges : Les jardins, l'air, une ouverture d'esprit, l'authenticité des gens. Le coût de la vie. Ce que je n'aime pas à Limoges : La mauvaise mise en valeur du patrimoine culturel. Animation quasi-invisible. Une ville tournée vers les anciens. Les immeubles art-décoratif. Le stationnement.
LIMOGES : LIMOGES est une ville où il fait encore bon vivre. Ce que j'aime à Limoges : Les espaces verts, mais surtout la campagne proche (Condat, Isle, Feytiat... en 10 min), les restaurants, les bords de Vienne... Ce que je n'aime pas à Limoges : C'est une ville très en retard... Il manque beaucoup de grandes enseignes... Zara, Auchan, Leroy Merlin... bref shopping quasi impossible à moins d'avoir 40 ans... La ville est mal animée, pourtant il y a des jeunes en attente.
Michel-Claude
2 juil. 2006 à 17:06
Ville verte : Il y a toujours des améliorations à apporter, mais c'est une ville où il fait bon vivre. Gros efforts de la municipalité pour la rénovation des vieux quartiers tout en gardant leur cachet. Ce que j'aime à Limoges : Grand choix de commerces, ville fleurie, nombreux espaces verts bien entretenus où il est agréable de se promener et de se détendre. Transports en commun très pratiques. Ce que je n'aime pas à Limoges : Difficultés de circulation et de stationnement. Un plan de circulation avec un plus grand nombre de rues en sens unique améliorerait peut-être la circulation.
Limoges citée radieuse : Limoges est une ville très agréable où il fait bon vivre. On y trouve tous les avantages d'une grande ville avec la campagne aux portes de la ville. Les parcs sont nombreux et très fleuris, il y a peu d'embouteillages, moins de stress et toujours quelque chose à faire. Ce que j'aime à Limoges : Les parcs, la campagne proche sans avoir à traverser d'immenses zones industrielles comme c'est le cas dans la plupart des grandes villes, la qualité de vie. Ce que je n'aime pas à Limoges : Il est désolant de voir que beaucoup d'habitants de Limoges ne sont pas conscients de la chance qu'ils ont d'habiter cette ville.
Ce que j'aime à Limoges : Après avoir parcouru les deux centres villes, la vieille cité près de la cathédrale est très jolie. Limoges est très verte, à l'image de sa région. Elle bénéficie de l'A20 et de la proximité des sites naturels (lacs..). C'est une ville à taille humaine. Ce que je n'aime pas à Limoges : Les nombreuses façades grises au centre. Pour une capitale régionale, les rues sont bien vides la nuit ainsi que les bars. Les commerces sont trop éparses, l'impression qui se dégage de Limoges est l'isolement du reste de la France.
Ce que j'aime à Limoges : J'aime tout à Limoges. Il y a beaucoup de jeunes et c'est une grande ville. Le centre Saint Martial est parfait et de plus, il ne va pas tarder à y avoir le Zénith avec des concerts à volonté.
Ce que j'aime à Limoges : C'est une ville où il fait bon vivre mais qui souffre depuis trop longtemps d'une mauvaise image (temps froid et pluvieux). Il existe plein de possibilités de distractions. Beaucoup de personnes arrivées ici au hasard de leur carrière professionnelle y ont fait leur vie et y sont resté. Ce que je n'aime pas à Limoges : Un gros regret toutefois sur la difficulté à obtenir des moyens de communication modernes et rapides.
Ville trop tranquille.
Ville où il fait bon vivre.
Limoges est une très belle ville, on s'y attache facilement et l'on y reste !
Limoges est une ville formidable ! J'y ai vécu 6 ans, et je suis partie il y a un an par obligation, mais à regrets ! Là-bas, j'y ai vécu des moments formidables, sûrement les plus beaux de ma vie. Cette ville est chaleureuse, accueillante, belle, agréable. Le nombre de concerts et d'autres évènements culturels y est important. Tous les soirs, on trouve quelque chose à faire, on se forge des relations, on croise des connaissances dans la rue : ça fait très "village", il y a tous les avantages de la campagne (celle ci se trouve à 5 minutes du centre ville) et aussi tous les avantages de la ville. Bref, très peu, voire aucun, défaut pour cette ville où il fait bon vivre. A mon arrivée, j'ai pu m'acheter un petit appartement car les prix de l'immobilier sont vraiment très bas, la vie n'est pas chère du tout, l'ambiance est sympa. Pour conclure, je dirai que cette merveilleuse ville restera pour toujours ma ville de coeur, et pourtant, j'en ai vu un paquet ! Mais nul part je ne me suis sentie si bien qu'à Limoges !
J'adore revenir en Limousin et plus particulièrement dans sa capitale. C'est une assez grande agglomération, pittoresque, chaleureuse, où il fait bon vivre. La ville a beaucoup progressé ces dernières années et ses vieilles rues commerçantes ou non ont beaucoup repris de tonus. La vie culturelle, autrefois limitée, est en forte expansion avec des théâtres dynamiques, une vie musicale riche et des activités nocturnes en progrès.En plus, les gens ne sont pas pressés, et discutent volontiers.
Je pense que la ville de Limoges est une petite ville où l'on ne voit pas toujours les mauvais côtés mais où on ne voit que ses bons côtés. C'est quand même une ville assez calme.
J'habite Limoges depuis toujours (j'ai 30 ans) et la qualité de vie me convient parfaitement. C'est la ville à la campagne !
Ce fut ma ville, il y a trente ans. J'y reviens régulièrement plusieurs fois par an et apprécie son évolution. Regret de voir les facs rejetées à l'extérieur et de fait une jeunesse qui manque réellement au centre ville. Encore quelques efforts à faire en faveur de l'accueil des tous petits. Mais dans l'ensemble cette métropole comparée à des villes de taille équivalente ne s'en sort pas trop mal. Problème récurrent : son enclavement. Cet  enclavement fait toutefois la force de cette ville tranquille et suffisamment éloignée de toute autre pour attirer la population des campagnes environnantes et même de certains parisiens... A noter ici un problème de desserte insuffisante campagne/ville/campagne (hors cars scolaires) pour ceux qui n'ont pas de moyens de locomotion.
Ayant découvert cette ville il y a quelques années et l'habitant désormais depuis 7 mois, nous sommes enchantés par le cadre de vie et l'ambiance qui règne ici. C'est une ville très agréable et chaleureuse, dommage que l'activité économique ne soit pas au rendez-vous.
Ni trop grande ville étouffante, ni trop petite ville rasoir. Le juste milieu pour avoir tous les avantages (verdure très proche, plusieurs enseignes de magasins...). C'est une ville jeune (à l'inverse de ce qu'on dit !) grâce aux facs et aux nombreuses écoles de qualité.
En tant qu'étudiante, je vis à Limoges depuis 4 ans et je m'y sens bien. La médiathèque est géniale et bientôt nous aurons notre Fnac et notre zénith.Le seul reproche : c'est une ville qui ne bouge pas assez.
Limoges est une ville qui connaît un développement considérable depuis quelques années, et sait conserver sa qualité de vie entre ville et campagne, et c'est tout son attrait.
Nous sommes limougeauds, l'un depuis 18 ans et l'autre depuis 4 ans... Nous sommes plutôt heureux d'habiter dans cette ville où il fait bon vivre. Dommage que la croissance de la ville ne soit pas accompagnée de véritables plans de circulation. On développe des quartiers sans se préoccuper des moyens d'accès... C'est le seul bémol que nous noterions.
Pour moi, le point fort de Limoges, c'est qu'il n'y a pas vraiment de centre ville. Tout est dispersé ce qui donne un certains aspect décontracté. Seulement, c'est aussi problématique au niveau des commerces qui se voient éparpillés un peu partout, ainsi que pour le dynamisme de la ville. Il est difficile de savoir trop où aller se promener pour voir du monde. Bref, je pense que cela nuit aussi au développement d'activités car il n'y a pas vraiment d'endroit pour retrouver d'autres personnes.
Une moyenne ville qui sait allier charme de la verdure et du patrimoine.
La vie culturelle à Limoges ne concerne qu'une frange limitée de la population. Heureusement, il y a de très beaux espaces verts, mais ça ne fait pas tout !
Ville méconnue et très agréable ! Un petit effort à faire en convivialité ! Dommage ! Car c'est une ville qui a beaucoup d'atouts !
Limoges est une ville agréable mais au niveau emploi et intégration (je viens de la région parisienne) un zéro pointé ! Les gens sont fermés et les personnes agées sont désagréables, elles pensent avoir tous les droits et il n'y a rien de fait pour les jeunes! Les prix immobilier grimpent et il est difficle d'être propriétaire ! Ce n'est qu'une petite ville, ce n'est pas normal que les prix des maisons soient aussi chères qu'en région Parisienne ! Et la location n'en parlons pas, il faudra bientôt être riche pour avoir un appartement décent ! Pitié ... De plus, une chose anormale, il y a un grand complexe de 14 salles de cinéma sans parking à côté ! Cherchez l'erreur !!!Il faut vraiment faire des efforts sur ces points ... essentiels! Sinon, niveau espace vert, rien à redire, c'est impeccable !
Une ville à taille humaine dans un campagne verte et vallonnée. Dommage qu'il n'y ait pas plus d'emploi. D'un autre côté si elle était plus dynamique, elle ne serait pas aussi agréable à vivre. C'est sans doute le juste milieu...
Il n'y a pas le stress des grandes agglomérations. Quelque soit la direction, la campagne est à 5 minutes.
Quelques précisions sur Limoges : la ville est jeune, le pourcentage de moins de 25 ans est tout à fait dans la moyenne nationale des villes de plus de 100 000 habitants. A l'inverse de la région Limousin qui, elle, est en-deçà de la moyenne! L'intégration est longue mais indéfectible !
Une région où il fait bon vivre.
Pour rien au monde je ne vivrais dans une autre ville...
Mis aàpart le marché de l'emploi qui est vraiment très moyen pour une ville de cette taille, il y a une bonne offre en matière culturelle et de vie nocturne. Mais la ville est globalement sympa.
Ville très agréable, en expansion, mais encore beaucoup à faire au niveau des activités et des sorties le soir ainsi que les week-ends.
Limoges est une des villes de France où le budget culturel est le plus élevé. 5 théâtres, des centres culturels actifs et très peu chers, une médiathèque magnifique et gratuite, des tas d'expos et un Zenith pour 2006...
Mon concubin et moi avons vécu toute notre vie à Limoges (soit à peu près 25 ans), et nous n'avons qu'une idée depuis quelques années : déménager dès que possible ! C'est vrai qu'il y a pire que Limoges, on n'y est pas malheureux. Mais il y a très peu d'emploi (enfin, dans des domaines un peu "originaux" et créatifs en tout cas) et les activités sont rares. Bref, on s'y ennuie ferme ! Et on est loin d'être les seuls : on voit nos amis quitter la ville les uns après les autres. Dès que ce sera possible, on fera de même, c'est notre objectif.C'est un peu dommage, mais comme le dit la chanson: "c'est juste une question de survie" !