Votre avis sur Castries

Signaler
-
 Opale -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/castries/ville-34058

Castries : entre hier et demain : De bons monuments : château, château d'eau, aqueduc, ponts, ses ruelles fleuries... Vignobles, champs d'oliviers... Une bonne qualité de vie... Ce que j'aime à Castries : Ses monuments, ses plaines pas encore construites, ses champs, ses vignes à pertes de vues, ses balades. L'entrée de Castries (Est et Ouest). La vue de son château. L'Eglise. Ses façades en pierres. Ses belles maisons de famille. Son cheval (rond point Charles de Gaulle). Ce que je n'aime pas à Castries : Les gros camions. Le nom respect du Code (les gens se garent n'importe où et rendent la circulation dangereuse). Le manque de parking. Le manque d'accessibilité de la Poste. Ses rues sales (en centre ville). L'avenue de Mtp avec ses panneaux commerçant. Ses façades non entretenues (avenue principale entre autre). Son manque d'homogénéité architecturale. Ses toitures et façades : tuiles rouges, Velux, fenêtres non alignées... L'entrée de Castries (la Couronne)...

Vivre dans ce beau village castriote : Village charmant de petite Camargue près de la mer et de Montpellier. Ce que j'aime à Castries : La tranquilité, la garrigue, les carrières, le château, et l'aqueduc. Toutes les antennes médicales, sociales, culturelles et commerciales. Ce que je n'aime pas à Castries : La traversée du village "obligatoire" des véhicules légers ainsi que les poids lourds, qui s'avère souvent très difficile avec des embouteillages importants.
Une ville où il fait assez bon vivre. Ce que j'aime à Castries : L'esthétique de la partie rénovée de la nationale. La prochaine déviation. Ce que je n'aime pas à Castries : La largeur de la même partie de la nationale. Le nouveau plan de circulation qui oblige les habitants du nord du village à passer par le centre du bourg pour aller sur Montpellier ou simplement au parking des Libertés.