Votre avis sur Charantonnay

- - Dernière réponse :  herve - 21 juin 2018 à 11:51
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/charantonnay/ville-38081

Ce que j'aime à Charantonnay : La verdure, le calme, la proximité de grandes agglomérations.
Fait bon vivre : Très belle commune mais il manque un peu d'éclairage l'hiver. Ce que j'aime à Charantonnay : Paisible. Ce que je n'aime pas à Charantonnay : La déviation n'est pas obligatoire pour les camions et elle devrait contourner le village, de + en + dangereux... Manque de conteneurs pour le tri (ça viendra).
Mauvais depuis 2001 : Ils ont recruté les meilleurs. Ce que j'aime à Charantonnay : Le cadre, la verdure, le village. Ce que je n'aime pas à Charantonnay : Les logements sociaux et les faignants.
charantonnay plus mauvaise commune de L isere : Diriger par des rigolos qui se prennent pour les rois de la finance certains n arrivent meme pas a gere leur propre porte monnaie... Ce que j'aime à Charantonnay : Le calme la verdure les champs. Ce que je n'aime pas à Charantonnay : Le maire et ses trois adjoints.
Projet charantonnay : A qui profite les parkings réalisés par la commune de charantonnay aux locations qui sont a cote ? Ce que j'aime à Charantonnay : Le cadre. Ce que je n'aime pas à Charantonnay : Les hommes puissants... Ahahahah.
Un conseil municipal de guignols qui à part organiser des fêtes pour entretenir leur popularité, ne savent rien faire d’autre. Pathétique !
tu utilise un nom qui ne t'appartient pas tu dois être frustré, les fêtes il y a du monde ! tu n'y viens pas parce que avant aux pots il n'y avait que les élus, et deux trois rigolos...
Le village a retrouvé sa sérénité, et sa joie de vivre, ceux qui voulait révolutionner charantonnay, nous ne les voyons plus, les associations ils sont absents, jamais ils ne participent et surtout ne donne jamais un centime de leurs poches. il n'y avait que des gens bizarres et malsains mais quel était donc cette histoire de perceuse ! enfin Charantonnay aux charantonnois dehors les doryphores