Votre avis sur Châtenay-Malabry

Signaler
-
 IP -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/chatenay-malabry/ville-92019

Avec la mise en place du tram sur l’avenue Division Leclerc, il a beaucoup des sens interdits et bloquage des routes adjacentes, des nuisances sonores et atmosphériques dues aux travaux, un engorgement des routes par des camions hors gabarit. L'espace public et vert a diminué et continue a diminuer considérablement. De plus il a des nuisances sonores dû a un trafic aérien au-dessus de Chatenay (depuis décembre dernier) le samedi et le dimanche le soir et la nuit (jusqu'a 1h environ). Par de commerce et pas assez de boulangeries de qualités.
Il n y a plus rien que du béton des comerces des immeubles de bureaux c est devenu moche et laid les habitants sont priés de partir pour démolir des dizaines de pavillons c est devenu la mafia du fric de la peur et de la désolation alors aujourd'hui chatenay malabry n est plus qu une grosse machine à fric juste pour vouloir construire une île de bâtiments en.beton kel klasse
Chatenay est une ville où il fait bon vivre. Elle bénéficie d'une multitude d'espaces verts (la coulée vert, le parc du château de Sceaux, la vallée au loup, l'arboretum, l’ile verte ...) et de la proximité du bois de verrière . Des commerces, une vie culturelle (théâtre, cinéma, associations culturelles....) Les impôts locaux sont les mêmes que ceux des villes limitrophes. L’immobilier y est plus abordable qu'au Plessis et à Sceaux en étant situé à même distance des transports pour une partie de la ville ! C'est l'idéal pour habiter dans ce coin de paradis des hautes de Seine.
C'est Vert, Vivant, Beau et plein d'Histoire, surtout la Vallée aux loups et le bois de Verrière.
J'en ai connue une évolution de 55 ans.

(Mon pseudo est leanj sur Internet)
Bientôt je serai à châtenay malabry et d'après certains c'est pas si top
après avoir lu vos commentaires pas envie de visiter chatenay Malabry
rue de Sintès dans un état déplorable de ma fenêtre je ne vois que détritus, quel dommage !
J'étais grand , j'étais beau , un port magnifique , j'étais discret , silencieux , j'étais aimé , respecté , j'avais été témoin de beaucoup d'évènements et je ne demandais qu'à vivre encore une centaine d'années ...... J'ai vu les miens , plus jeunes mourir au fur et à mesure par la main de l homme sans rien pouvoir faire .
Les résidents du chemin ont cru jusqu'à la dernière minute que je serai épargné ! Mais non , l'équipe municipale a laissé les abatteurs faire leur sale boulot ..... mon boulot à moi c'était de protéger les oiseaux qui ne savent plus où faire leur nid !
On bétonne , on bétonne Châtenay .... moi , j'avais vu les vaches et les jardins ouvriers sur ce chemin ....
L'équipe municipale ne pense qu'au profit sans aucun respect pour l'environnement , si vous pouviez bétonner La vallée aux loups , l'Arboretum etc ... VOUS LE FERIEZ !! Les arbres sont abattus , les espèces animalières n'ont plus de territoire ( mulots , herissons , renards , oiseaux , chats etc etc ) .
Que vont devenir les miens lors de la construction du tramway ?????
Heureusement des humains sont écoeurés , solidaires et sauront pour qui voter la prochaine fois .... Moi , je n'avais pas le droit de vote ......

Le plus grand Arbre du terrain situé entre le 37 et le 43 chemin de la Justice ( Quelle justice ?????? )
Cours de cuisine Châtenay-Malabry : Châtenay-malabry est une ville très agréable, proche de paris, dont le centre ville s'améliore au fil du temps. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Beaucoup d'activités sont proposées. Moi qui suis une amatrice de cuisine, j'ai trouvé un cours super à proximité : top toque avec sophie ! Plus d'infos sur www. Top. Toque. Fr.
J'adore cette ville : Centre ville très sympathique, développement du tramway, service public irréprochable, parcours santé, nombreux lycées, accès aux activités culturelles et sportives. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Le quartier où j'ai grandi : même si le voisinage était un peu particulier, nous étions tous des amis. Le groupe double s (certains clips seulement) et mes amis d'enfance ; ecole léonard de vinci. Conseil : avoir un scooter pour les petits déplacements. Les tags à la new-yorkaise. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Les cages d'escaliers de la cité de la butte rouge (vieille cité) le bâtiment du théâtre remplaçant l'ancienne piscine municipale, les vieux bâtiments qui n'ont pas pu être repeints. Commerces trop éloignés. Clinique des vallées en cours de démolition.
Les bus et le rer B, une vraie plaie : Deux mondes cohabitent à chatenay. Celui du centre ville, près de la coulée verte, très sympa, très village, où la municipalité a vraiment fait des efforts. Et celui de la butte rouge où je n'irai certainement pas vivre. A noter que les impôts locaux sont très lourds. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Le centre ville, la verdure, la proximité (théorique) de Paris. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Le bus qui affiche très très régulièrement un retard de 20 minutes. Sans parler de la ligne b du rer ! Nous sommes beaucoup à penser qu'habiter dans cette ville, malgré son cadre de vie extra, est infernale quotidiennement à cause de ces transports... Sans parler des impôts locaux qui sont juste indécents.
Une ville en pleine transformation : La ville deviens de plus en plus agréable, j'habite la bute rouge et si la ville compte la moitié en logement social, mon cadre de vie change d'année en année. Une transformation spectaculaire. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Les espace vert dans toute la ville, et une animation très très riche. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Ne pas avoir un c?ur de ville, mais maintenant c'est bientôt du passé.
Deux univers dans la même ville : Une barrière sociale visible et honteuse : on a d'une part les quartiers verdoyants et propres tels la coulée verte, le centre ville et de l'autre la France d'en bas : la butte rouge, un quartier à taille humaine où vit la france d'en bas, celle qui fait honte, qu'on ne veut pas voir avec ses palettes d'ethnies, de pauvreté, avec des écoles bien évidemment au niveau désastreux incluses et commerces adaptés afin que ces braves gens n'aient pas le malheur de s'étendre aux autres quartiers. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : La proximité de paris, la verdure. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : L'insécurité dans une partie de la ville, le manque de transports : scandaleux qu'il n'y ait pas de rer sur chatenay avec tous les étudiants (sceaux a 3 gares), manque de commerces, d'activités, ville morte.
Meilleur coin de Paris et sa région : Meilleur coin de paris et sa région. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Tous les avantages de la proximité de paris couplé à tous les avantages d'un coin très vert. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Manque de restaurants classes.
Petite ville sympa : Ma famille s'est installée en 1960 : la ville a changé et perdu son naturel mais il faut reconnaître l'effort municipal pour l'entretien de la ville. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Les espaces verts et la mixité sociale. Il en manque plus qu'une "réconciliation des quartiers" avec une mise en valeur de leurs qualité respective et de l'animation pour chacun. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Comme déjà dit : trop de focus sur le centre vie à coté de quartiers "morts" comme le creps, la fac de pharmacie et l'école Centrale.Pas ou peu de tissu économique . Pour l'instant, la ville se bétonne à mort sans projet d'unification et surtout d'animation (plus de commerces, cafés, restaurants, librairie ...) : c'est une ville étudiante que diable !
C'était un bijou, un coin de paradis : Je suis une enfant de Châtenay Malabry. Mes Parents, mes Grands Parents, mes Arrière-Grands- Parents, bref... Nous sommes tous de Châtenay Malabry. D'ailleurs dans les livres de Châtenay, beaucoup de membres de ma famille sont photographiés ou représentés. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Impossible de parler de Châtenay en trois lignes. J'ai tout aimé à Châtenay jusqu'à mon adolescence où tout était encore intact. Les bois et forêts sentaient bons. Il n'y avait pas d'allée de promenade en ces lieux, les gens respectaient la nature. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Puis petit à petit, les bois, les champs sont devenus des refuges pour promoteurs. Ils ont tout fait disparaître à jamais. Je n'aime plus Châtenay. Cette Belle n'existe plus sauf dans nos c?urs. Toutes les personnes qui ont connues Châtenay Malabry, il y a 50 ans et plus peuvent témoigner des dégâts qui ont été effectués sur cette ville. Aujourd'hui, elle ne ressemble plus à rien. Si, elles ressemble à toutes les villes.
Ville dortoir ? : Je ne comprends pas les personnes qui parlent de "ville dortoir", nous sommes si proches de Paris et la qualité de vie y est préservée comme nulle part ailleurs dans la petite couronne, pour un coût raisonnable. Avez-vous testé d'autres villes de proche banlieue, sales, polluées, bruyantes, dangereuses, avant de déposer votre avis ? Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Les espaces verts bien sûr, sans oublier l'Arboretum, une douceur de vivre un peu "provinciale", le calme, l'implication de la mairie pour améliorer les commerces du centre ville et l'offre des services pour la petite enfance, une certaine mixité, les accès aux grandes autoroutes, le rer (Châtelet en 30 mn), l'offre culturelle (ceux qui parlent de cité dortoir n'ont jamais été au théâtre, la piscine, au cinéma Le Rex qui propose toujours une sélection pointue, aux concerts de quartiers). Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Les grandes enseignes n'osent pas encore s'installer à cm, les transports intra muros, les impôts, la non-vie autour de la fac de pharmacie et du creps et de l'Ecole Centrale (la mairie devrait s'impliquer plus dans l'accueil de ses nombreux étudiants en proposant des bars sympas, des restau abordables, une médiathèque plus fournie, digne d'une ville universitaire, des sports plus accessibles).
Pas mal, sans plus : Sympa comme ville dortoir. On se réfugie chez soi, selon les voisins qu'on a ! Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Joli vieux centre, église très jolie (dedans et dehors). Proximité Plessis-Robinson, Paris, Orly, et centres commerciaux divers. Les possibilités nombreuses en semaine de transports en commun (ville dortoir = transports restreints le week-end !!!). Très content de ne plus y habiter !!! Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : L'insécurité, le bruit permanent, l'impression que la mairie ne s'occupe que des plus beaux quartiers (vieux centre), délaissant le reste. Le peu de choix de magasins dans la ville en elle-même (quasi-obligation d'aller ailleurs).
VILLE DORTOIR : Ville qui manque de dynamisme, coupée en deux par la nationale d'un coté les logements sociaux de l'autre des résidences. Pas de mixité sociale chacun chez soi. Manque de population intermédiaire. Pas d'emploi, ne vit que le week end dans les espaces verts. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Ses espaces verts, essentiellement avec le parc de Sceaux, la vallée aux loups et le parc Chateaubriant. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Son manque de commerçants qui obligent à se déplacer en voiture. Pas de vie culturelle municipale.
Monument historique : Châtenay est une très belle ville, bien desservie par les transports en commun, une ville universitaire, jeune, avec des bois, un centre équestre... Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : On respire, une quantité d'espaces verts appréciable, les HLM, de 4 étages seulement, une innovation pour l'époque ! Beaucoup d'activités sportives, culturelles, accessibles à tous. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Les nouvelles constructions immobilières, qui détruisent ce qui faisait le charme de Châtenay, ces maisons anciennes, les constructions qui avaient survécu à la guerre.
Châtenay Malabry : Une ville avec un trop grand nombre de chômeurs et un trop grand nombre de jeunes ayant quittés l'école et sans emploi. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : La vallée aux loups. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Tout les bâtiments de couleur rouge qui tournent au rose pâle.
Encore et toujours : Personnellement, je suis né à Châtenay. Ça fait maintenant 25 ans que j'y habite, et lorsqu'il a fallu que je trouve mon propre appartement, il m'a été difficile de m'imaginer aller dans une autre ville. Je l'ai vu s'améliorer au fil des années. J'ai vu de nouveaux projets prendre forme. Il ne manque plus qu'à améliorer le dynamisme de l'emploi pour donner à Châtenay toute sa voix ! Heureusement, en entrant dans la communauté d'agglomérations des Hauts-de-Bièvres, ce manque de dynamisme va être rattraper. Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Les espaces verts avant tout ! Si proche de Paris et pourtant on pourrait s'en croire loin. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : Le manque d'un véritable centre ville... Une chose qui devrait être comblée très prochainement avec l'ensemble du réaménagement du quartier la mairie.
LA BUTTE ROUGE : C'est une ville pleine de dynamisme, qui bouge, il y a toujours du monde dans la rue, toujours un magasin ouvert, beaucoup d'espaces verts... Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Ce que j'aime c'est la mixité des populations, dans le quartier où j'habite tout le monde se respecte du plus jeune au plus vieux dans une ambiance familiale et en plus le balcon qui donne sur la forêt, quel bonheur...
Je vis bien à Châtenay-Malabry : La ville est coupée en 2 et j'ai la chance d'habiter dans la partie la plus belle (près de Sceaux). Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Les espaces verts, la proximité des commerces et les transports. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : La qualité des routes secondaires, les impôts.
Un cadre exceptionnel : Une nature magnifique tout à côté de Paris, alors qu'on se dirait à des kilomètres. Un havre de paix dans un monde de fous. Enfin une ville où on peut prendre le temps de vivre et de décompresser. Il faut savoir découvrir la secrète Chatenay pour en apprécier tous ses secrets et le bonheur d'y vivre. J'adore ma ville ! Ce que j'aime à Châtenay-Malabry : Son calme et ses sites naturels, tout à côté des commodités offertes par des villes plus grandes et ....bruyantes ! Vivre à Chatenay : un privilège. Ce que je n'aime pas à Châtenay-Malabry : L'absence d'un centre ville commerçant.

Une ville qui est très belle, moins polluée, beaucoup de verdures, d'espaces verts. Excellent pour les sportifs, de sports en plein air le jogging, les tennis de table, les pistes cyclables et des sports couverts, la danse, le tennis, et beaucoup d'autres.Les gens ne se connaissent pas mais en se croisant à la résidence où j'habite, à l'école de mes enfants et à l'église beaucoup se saluent. Ville très animée pendant les fêtes nationales, des animations très variées pour enfants et adolescents : toboggans, farces, cannes à pêche le matin, bal populaire et spectacle pour tous le soir.Bref, j'aime ma ville!