Votre avis sur Garges-lès-Gonesse

Signaler
-
 Lolo99 -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/garges-les-gonesse/ville-95268

Une ville très salle on trouve déchet partout .en plus ça la ville on trouve partout la merde des chiens.merci de faire quelque choses pour ça...une marie y a beaucoup d'attente pour accéder un service.il faut prévoir une journée pour ce dernier.
J'suis arrivée à Garges y a 2 ans, quand j'avais 12 ans. Avant je vivais dans le vieux quartier de Sarcelles donc quand j'suis arrivée parce que je devais vivre à Dame Blanche Nord, j'étais choquée: c'est tellement ghetto. Mais c'est pas une mauvaise ville, elle est humaine, les gens sont chaleureux et rempli d'humour. Certes parfois y a la délinquance, mais quand on vis à Garges, on oublie vite tout ça :)
Mon adolescence : Ville de bons souvenirs d'enfance pleins de jeux au millieux des champs et du fort de stains nous jouions tous sans crainte, ce serait impossible a present... Avec l'adolescence "les suboums"comme on disait a cette époque là nous permettaient de savourer toute la musique nouvelle ainsi que les danses que n'apréciait pas toujours nos parents. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Il y a 37 ans que je n'habite plus a garges bien que je m'y sois mariée en 1969 en l'église saint martin. Nous sommes venus habiter a toulon avec notre fille aînée en 1975. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Je ne peux pas dire que je n'aime pas cette ville. Je ne reconnais plus garges elle ne fais plus partie des joyeux souvenirs que j'avais dans les baticoops et maisons saines je me demande quelques fois quels adultes sont devenus notre joyeuses bande de copains. Je n'y retourne que pour me recueillirsur la tombe de mes parents. Je pense que les nouvelles générations on trouvé d'autres centre d'interêts ils garderons sans doute comme moi un morceau de bonheur caché au fond de leur coeur.
Garges de mon enfance : J'ai vécu plus de 30 ans à garges. Dans le quartier des baticoops, j'y suis arrivée à l'âge de 2 ans. C'était l'époque où il existait encore des champs, où c'était la campagne, où l'on pouvait jouer dehors, sans avoir peur et je suis heureuse d'en être partie pour la sécurité de mes enfants. Je sais que certaines personnes se diront\" de quoi elle se même celle-là, elle n'y vit plus !\" faux, j'y retourne assez souvent car j'y ai encore toute ma famille et quand je vois ce que c'est devenu, les gens se plaisent à saccager tout. Je me suis fait dépouiller ma voiture en plein après midi et quand je suis allée porter plainte au commissariat, c'est un blaukaus, on passe par un interphone sur le portail, puis un sas... Si même la police à peur, où va-t'on ? Alors je rejoins monsieur girard qui dit ne plus reconnaître sa ville... Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Me rappeler de mon enfance... Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : L'insécurité...
Une ville très humaine : Je suis une jeune fille de 18 ans, j'ai vécu deux ans à garges après 16 ans à gennevilliers, dans le 92. Cette ville souffre d'une mauvaise réputation, mais elle n'est pas justifiée : si on est respectueux et qu'on oublie ses préjugés, on s'y plait vraiment. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Une ville très jeune, qui respire l'humanité, très respectueuse. Les marchés sont de vraies plaisirs, et il y a une grande vivacité associative. De plus, elle est bien desservie en transports (bus, métro de saint denis, gare de sarcelles...). Beaucoup de communautés différentes s'y côtoient (maliens, juif, turques, hindous...) plutôt dans le respect. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Il n'y a pas grand chose à y faire le soir, il faut sortir sur paris pour trouver de quoi s'occuper. Une tendance à la ghétoisation.
Ma ville, tu l'aimes ou tu la quittes : Ma ville, tu l'aimes ou tu la quittes. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Petite ville sympathique, proche de tous les commerces, autoroutes, de paris.Entre la campagne et la ville. Parcs à proximité. Les marchés. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Ce n'est pas une ville ou l'on s'y balade malheureusement, pas de rue commerçante par exemple. Pas de restaurants, café etc malheureusement aussi.
Avis mitigé : Comme beaucoup je ne suis pas arrivé à garges par choix mais c'est une ville qui souffre d'une mauvaise réputation mais qui respire l'humanité et qui est très bien placé de plus les perspectives y semblent prometteuses. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Les gens, les activités la proximité de paris de la campagne le dynamisme des associations les relations de voisinage. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Les écoles, le manque de commerces.
Garges sale : J'ai vécu 22ans à Garges, désormais à Sceaux je redécouvre la liberté. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Pas grand chose. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Ville pauvre, insécurité, manque de commerces.
Ville à taille humaine : Une ville ou j'habite depuis 3 ans seulement, et ou je n'ai jamais pensé y résider vu les clichés qui lui collait sur la peau ! Enfin, pas différentes des autres villes. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : La convivialité, la diversité de sa population, beaucoup d'association de quartiers, la proximité des administrations (en général), sa proximité des grands axes routiers (Autoroutes A1, A3, A16, N1 etc..) et grands pôles économiques comme Le Bourget, Aéroport cdg, Stade de France, et bien sûr Paris qui n'est qu'à un quart d'heure par le rer "D". Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Des quartiers peu ou mal desservis par les transports collectifs.
Garges une ville belle mais sans humanité : J'y suis, j'y reste, c'est ma ville, ce qui est dommage c'est l'acharnement à détruire notre ville en vendant tous les espaces vertsà des promoteurs. Pas assez de transport dans les quartiers. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Le fort, la proximité avec Paris, la rapidité du RER, la ville village car tout le monde se parle dans les quartiers, les associations de Garges qui font plus que la mairie.
Garges... : J'ai passer toute mon enfance dans cette ville et j'y vis toujours, je me suis énormément attaché à ma ville et j'aurais beaucoup de mal à la quitter si je devais le faire un jour. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : J'aime le fait qu'elle soit à la fois petite et vaste (enfin je me comprend), j'aime le fait que ça soit une ville qui représente la diversité, c'est une grande fierté pour tous.
Ville tonique : C'est une ville jeune avec une grande mixité. Il faut que Garges prenne exemple sur ses voisines : Stains, La Courneuve, Saint-Denis... Elle a un potentiel qu'elle doit exploiter. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : C'est une ville verdoyante. Le vieux pays fait penser à un vieux village, même s'il y a une légère dégradation. Les transports sont assez bien développés. Nous sommes à 20 min de la gare de Lyon par le RER-D, pas loin de Saint-Denis, du Bourget, et de l'aéroport de Roissy. Il faut absolument que Garges se relève de sa torpeur et de sa frilosité et qu'elle prenne sa place de plaque tournante.   Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Il ne faut plus qu'il y ait des soldeurs (farfouille, et autres), mais de véritables dynamiques économiques.
A redorer : C'est une ville populaire, assez agréable qu'il faut absolument redorer. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : La multitude des transports en commun (on est à Chatelet en 20 min), la mixité et le mélange des cultures. A découvrir et à faire découvrir. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Le non engagement pour redynamiser cette ville qui a un gros potentiel qui n'est pas exploité. Des zones franches ont été créées, mais pour quel résultat ? Il faut absolument que des entreprises et des sièges sociaux s'installent dans cette ville comme ils l'ont fait pour la Plaine Saint Denis...
Garges de mon enfance : Garges est la ville de mon enfance. Ma mère qui y habite toujours dans le quartier des "Maisons Saines" près du Fort, y est née en 1919. Son père y est né ainsi que son grand-père et son arrière grand-père et on remonte ainsi les siècles. C'est une ville qui est dans mon coeur et qui le restera à jamais. C'est donc la ville de mes ancêtres. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Mis à part le vieux pays, le quartier des Maisons Saines et des "baticoop" je ne reconnais pas mon village. Pour moi, Garges, c'est "le vieux pays", c'est l'avenue de Verdun, la rue Marcel Bourgogne anciennement rue des Menées. C'était les nombreuses fermes, les champs à perte de vue, la vie paisible. Lorsque je pense à Garges, je pense aux jours heureux ou les gamins pouvaient tranquillement jouer dans les rues, au fort et dans les champs. Une page est définitivement tournée, je reste avec mes souvenirs, mon enfance baignant dans la simplicité d'une famille modeste, mais quel bonheur !!! Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Le fait qu'elle soit devenue une ville grouillante alors que je l'ai connu comme un village.
Garges-Lès-Gonesse une ville de banlieue qui lutte pour s'en sortir : Garges, j'y ai vécu pendant 20 ans et je pense que les gens ont beaucoup de préjugés sur cette ville. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Beaucoup de transports, RER D qui mène à Gare du Nord, Châtelet ou Gare de Lyon en 4/5 stations. Beaucoup de bus qui mènent aussi bien dans les villes voisines qu'à Paris. Les secteurs pavillonnaires et certaines résidences qui nous font oublier que nous sommes dans une ville "de cité difficile". Le lycée général, personnellement j'y étais et même si le niveau scolaire était bas, il y avait de très bons profs et très peu voir pas du tout de violence. De nombreuses associations pour développer la ville. Beaucoup d'efforts sont fait pour créer de la vie dans cette ville que beaucoup disent "morte". Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Le centre commercial qui s'essouffle, manque de vie. Certains endroits sont infréquentables, beaucoup d'agression, de vol... Eviter par exemple de rester trop longtemps à la gare ou ses alentours. RER D : beaucoup d'incidents de personnes, donc retard, etc...
Garges doit se tourner vers l'avenir : C'est une ville qui a du punch, certes, mais qui a peur de franchir le pas de l'avenir à l'heure informatique. C'est bien dommage, on est bien situé proche de Paris, on est dans un triangle dynamique économique grâce à Roissy et à St Denis. Il faudrait un souffle de jeunesse et d'innovation. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Les associations. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Les gens qui parlent de Garges et qui ne représentent plus notre ville.
Garges a de belles capacités : C'est une ville d'avenir certes, mais on doit se mobiliser pour que cela change, la population y est très jeune mais nos dirigeants sont des retraités. C'est dommage il faut que les jeunes se mobilisent autour des associations qui sont très actives, j'ai 40 ans je suis né dans cette ville mais je constate que depuis trois ans elle patine à bout de souffle fatiguée. C'est une véritable gâchi, les villes comme Stains bougent et Garges n'est même pas capable de réagir. Chaque jour dans mon travail d'accueil je constate que les gens veulent du changement. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : La patinoire, la coulée verte, les associations. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : L'absence des élus sur le terrain qui sont éloignés des besoins de la population.
Garges a bien changé et tout y est beau : Je suis retraitée à Garges et elle a bien changé, je suis habitante du vieux pays : verdoyant, rivière, on se croirait à la campagne avec toutes les commodités (hypermarché, galerie commerçante, zones commerciales...). J'adore actuellement ce que fait notre Municipalité : Elle permet enfin que les classes moyennes reviennent à Garges en détruisant les barres HLM pour les remplacer par des magnifiques pavillons. Les rues sont propres et enfin les halls des copropriétés sont propres. Actuellement les prix augmentent avec l'arrivée du tramway et du métro prévu non loin à Pont de Stains, il reste des affaires à faire dans le vieux pays idéal pour les investisseurs et pour se faire une retraite. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Le fort de Stains, l'offre en hôtel...
Garges change, évolue, se transforme et rate quelquefois son avenir en regardant de trop près son passé : Garges est une ville qui a changé, elle ne correspond pas au cliché que la presse veut bien lui donner. On ne peut pas dire que la ville est un tas de tags et d'immondice. Fort heureusement les halls d'immeuble sont plus propres dans les HLM que dans les copropriétés. Pas de tags et une certaine propreté. La ville évolue mais elle patine encore sur de grand dossier. On ne peut pas dire que l'offre des petits commerces de proximité soit alléchante. Il n'y a rien. Garges ne mise pas assez sur l'accueil des entreprises et la création d'entreprise sur son secteur, c'est tout simplement qu'elle a accepté d'entrer dans l'agglomération qui la lie à Sarcelles. Enfin les axes principaux devraient être aménagés. Sinon cette ville à toutes ces chances car situé proche de Paris et encore verdoyante. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Les associations. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : L'absence de plantations, l'absence de dynamique commerciale et de transport. Trop de chose pour les retraités pas assez pour les jeunes.
Garges dort : Désolée de venir assombrir les précédents portraits élogieux sur la ville de Garges, mais vous le comprendrez à travers ma propre expérience, il est bien difficile, à ce jour, pour moi, de faire autrement. J'ai grandit ici et j'ai toujours été amenée à sortir de Garges, que cela soit à titre éducatif, culturel, économique et tout simplement pour de simples loisirs. Aujourd'hui, oserez-vous affirmer que nous avons une offre de cinéma à la hauteur? Pouvez-vous affirmer que la diversité de la programmation culturelle, si chère et qui représenterait si bien nos nombreuses associations, soit au rendez-vous? Et pour continuer dans le registre de la qualité de vie générale, pouvez-vous me citer un projet, chantier, digne de mettre au centre les besoins des habitants en terme de services? Nos colonnes de bétons s'accompagnent désormais de larges parkings et cela au détriment de nos enfants condamnés à se retrancher dans des"bidonverts". Qu'en est-il du renouvellement urbain; rien n'a changé ou si peu. En six ans d'absence, je n'ai pu apprécier aucune amélioration de ce type. Et que dire encore de notre centre commercial, situé à 2 pas de l'Hôtel de Ville, plus délabré que jamais ? Quelle image donnons-nous à de futurs entrepreneurs qui souhaiteraient contribuer au dynamisme de la ville? A l'heure de la mise en lumière des valeurs de l'entreprenariat que propose-t-on à nos jeunes diplômés et tous ceux qui souhaitent se lancer dans "l'aventure"? Quels partenariats jeunes/entreprises pourrait-on développer? Quels services peut-on offrir? A mon sens, beaucoup plus. Certes, je n'étais plus habitante depuis longtemps, mais mon expérience dans différents pays et surtout provinces françaises, m'amène à penser que nous sommes bien loin d'une ville attractive et que le chemin est long avant d'y arriver. J'espère que ce que je pourrai en apprendre à partir d'aujourd'hui, me fera changer d'avis, mais à ce jour je reste bien triste, surtout connaissant le dynamisme de certaines associations. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Ses associations. Ce que je n'aime pas à Garges-lès-Gonesse : Le manque d'actions politiques proches des habitants et réellement dynamiques: où sont passées les réunions de concertations sur les grands projets à Garges? Le tramway, m'a-t-on dit, devrait apparaître à moyen terme, quelles nouvelles organisations sont proposées?
On veut y rester ! : Il y a beaucoup de commerces, de facilité d'accès pour l'éducation. Je suis né à Garges, j'ai vécu, je vis et j'y vivrai ça me plaît beaucoup. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : Les gens, l'ambiance, les activités et pleins d'autres trucs.
Vivre à Garges-Les-Gonesse : Garges est une ville très bien. J'y ai vécu 60 ans. J'y suis née et je ne me suis jamais plainte car on y est bien et dans le quartier où je demeurais, tous les voisins se connaisaient. J'ai vu grandir Garges et ce n'est pas comme veulent bien le dire les journaux. Ce que j'aime à Garges-lès-Gonesse : J'aime tout à Garges-Les-Gonesse. Je suis partie vivre à l'étranger et je peux vous dire que Garges me manque.
Garges, petite ville tranquille presque sans âme.