Votre avis sur Paris

Gilles - 24 août 2004 à 00:00
 Quelqu'un - 3 janv. 2023 à 18:09
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://www.linternaute.com/ville/paris/ville-75056

Paris est une très belle ville malgré ses cotés obscurs et sa pollution.
Elle est quand meme très chère.
Minable, vraiment minable! Une ville sale où tous les lieu touristiques sont envahit par des vendeurs à la sauvette, des trottoirs ou les trottinettes circulent entre les piétons sans aucune intervention des forces de l’ordre que l’on voit passer toutes sirènes urlantes sans jamais s’arrêter. Voilà, ce qu’est devenu Paris...
moi je la trouve bien
PARIS destination banite si vous n'y habitez pas, fuyez cette ville, elle vous coutera les yeux de la t^te, elle est sale, même très sale et tout le monde vous prend pour un pigeon autant les commercants, les transports publics sans compter les stationnements introuvables oui inabordables !! Que l'on fasse en mur autour de PARIS et que les parisiens bouffent leur rats avant de se bouffer entre eux
Lovelifelove
20 juil. 2022 à 20:39
Un gâchis monumentemal.
Les nombreux jeunes provinciaux dans la force de l'âge que l'on envoie en Ile de France pour le travail seraient certainement plus utiles à leurs régions ou villes, pour y fonder une famille et investir dans un logement.
Au lieu de ça, nos têtes pensantes dans les Ministères s'entêtent à envoyer en région parisienne nos meilleurs jeunes, pour les laisser y enfiler des perles et s'entasser tous les jours dans les transports en commun.
Que de temps perdus à payer un loyer cher et à supporter les nuisances sonores nocturnes d'individus qui ne travaillent pas et arrivent pourtant à fonder une famille et un foyer.
SALE , insécure , trèss chère ,
Ville inhumaine, prisonnière d'une agglomération monstrueuse.
sale, sale, sale, sale, sale, sale.....
Gestion désastreuse ces dernières années. De pire en pire.
LoveLifeLove
6 mars 2022 à 22:37
Paris est magique. Paris est belle.
La capitale est le top du top.
Mais la mairesse et ses adjoints sont avant tout une bande d'incapables.
Pour embellir les trottoirs, sécuriser les piétons et enjoliver les rues, rien n'est fait par cette municipalité de rigolos.
Et ne parlons pas de la saleté des rues, qui vire au tragique.
Bonjour,
Je trouve que la mairie devrait faire un gros effort de propreté dans tous les arrondissements !!!!
Les trottoirs sont très sales alors que Paris se visite pour ma part à pieds et vous découvrez des rats par ci par là ...
Il serait bien et nécessaire de fournir des abris aux sdf afin que nous ne soyons pas obligés de les enjamber ou de marcher sur leurs urines....
Beaucoup de choses sont à mettre en place afin que Paris soit agréable à visiter ou à vivre.
C'est la plus belle ville du monde. J'y habite depuis plus de 35 ans
Les vélos, les Trottinettes à Paris sans casque, écouteurs dans les oreilles, étant souvent à 2 sur les trottinettes,brulant tous les Feux rouge ,c'est n'importe quoi. Moi qui voit souvent l'Espagne la bas c'est 130 euros pour les sans casque,ècouteurs,ou 2 sur trottinette,ou brulant Feux rouge.Ou va la France?aucune civilité!
revenant sur Paris après quelques années, j'ai constaté ceci:Pourquoi en semaine les automobilistes ne peuvent emprunter les voies sur berges, alors qu'en semaine 2 malheureux piétons se promènent; Ceci bloque encore plus en surface les avenues et créer des embouteillages monstres et une énorme pollution supplémentaire .D'autre part Paris est sale en général.Sauf pour la décoration de Noel devant l'hôtel de Ville.Les transports RATP sont chers et les bus très mal agencés. Sièges très étroit, entrée par toutes les portes ( ce qui procure de la fraude etc..)Vraiment Paris m'a déçu à mon passage.Ville pourtant qui a d'énormes possibilités .Dommage!
Ville avec un gros potentiel agréable pour marcher le seul gros problème est que la ville et Islamisé merci à la gauche qui laisse faire et qui a oublié ce qui s'est passé avec le Bataclan !! De plus en plus d'agressivité et d'agression population de cadres qui croient être supérieur et bien-sûr vote pour ...
Ayant passé 40 ans à circuler sur Paris professionnellement et y être retourné exceptionnellement pour une visite chez un vétérinaire spécialiste d’un gros toutou - donc impossible d’y aller en métro -, et ce après 3 ans d’arrêt d’y aller pour cause de retraite - jamais je n’ai vu de tels embouteillages !!! C’est de la folie entre les trottinettes, les motos, les livreurs etc, je plains sincèrement les professionnels qui sont obligés d’y aller. De même l’état de saleté du 3ème dépasse tout ce qu’on peut accepter. On voit très bien que les trottoirs ne sont pas lavés et la crasse est partout.
Et cela se voit d’autant que il y a 3-4 ans ce n’était pas aussi marqué.
On peut sûrement mettre cela sur le dos des habitants mais on se demande ce que fait la maire de Paris dans ce domaine….
Très content de ne pas y vivre et de ne plus y aller….
Bonjour
Enfin je retrouve Paris ville que j'aime et dans laquelle pour différentes raisons je ne suis pas venue depuis 3 ans. Je suis triste de voir un Paris sale, des poubelles qui le long de la seine à 9h du matin débordent. Le vent pousse toutes les cochonneries dans la Seine, quelle tristesse. Il y a de plus en plus de squats dont entre autre les abris bus de la Porte Royale, cela ne m'a pas rassurée. Je voyage, j'ai vu beaucoup de capitales et effectivement Paris n'a plus rien à envier aux capitales du tiers monde... Paris la plus belle ville du monde ! mais de loin, loin, loin la plus propre et la plus sécuritaire. Dommage ! quelle tristesse
fan de Paname
20 juin 2021 à 17:18
j'habite Paris depuis 50 ans et n'ai nulle envie d'en partir. Très belle ville, animée ou ambiance village selon les quartiers, les rues, où il faut bon flâner et se perdre pour le plaisir. Ceux qui disent qu'elle est sale ne sont sans doute jamais allés à Marseille ou Rome pour ne citer que celles-là, et plein d'autres villes plus petites et moins passantes. Les voitures sont encore un fléau hélas, même si ça c'est un peu amélioré. En revanche, je ne ressens pas trop d'amélioration du côté de la qualité de l'air, surtout en période de forte chaleur. La mairie devrait poursuivre ses efforts pour une plus grande végétalisation de la ville.
Bonjour, je suis a Paris depuis 4 années, la ville est agréable (belle capitale)
Paris sale
Maire incapable
Piste cyclables dangereux
Monument covid insultes à tous les oublié du covid décédé dont mon mari
Espagnol comme Hidalgo mais lui n'a pas renier sa patrie retourner a zamora chez lui près de ses parents pas peut l'accompagner
Décé cancers moyenne 157mille par an
Alors Mme tourner 7 fois la langue dans le bouche avant de parler.
sympa je recommande, elle a de l'avenir cette petite ville ;)
Je fais les navettes gare de l est gare du nord 2 fois par semaine. C'est toujours un plaisir gare du nord d'avoir à 100 m A la ronde une forte odeur d'urine qui prend à la gorge et au nez. Et d'avoir à franchir une rivière d'urine qui coule des sanitaires extérieurs qui déborde tout le temps. On n'ose pas imaginer ce que doivent se dire les touristes. Bienvenue à Paris. Belle image de la France !
Plus en plus sales et invivable
Qualité de vie (proximité de commerces de bouche de qualité), ambiance village puisque vous évitez les grandes surfaces qui tuent tout !__Écoles à haut niveau d’exigence, la plupart du temps bien entretenues.__Pas besoin de voiture ... juste nos vélos ; et non, je ne partage pas l’opinion des « tout-vélo », il en faut pour tout le monde.__De l’extérieur, facile de confondre avec la vie de banlieue (vie de m..., j’ai donné pendant longtemps) ; mais la vie intra-muros est bien différente.____Et puis, c’est beau, tout simplement.
Oui, il y a la Tour Eiffel, très jolie la nuit ! Paris, comme toutes les villes, à des qualités : beaux monuments, promenades régulières qui nous rappellent l' histoire ancienne de la ville, on a tout à proximité : écoles, collèges, lycées, restaurants, supermarchés, pharmacie... mais la ville a aussi des défauts : les appartements sont trop petits, moi ça va mais pour d'autres vivre la dedans, 9 à 17 km2, c'est dur je trouve. Les rues sont polluées, merci à la maire qui a rajouté des passages piétons. Cette ville est belle, mais parfois encombrante
Du vélo à Paris ? il y a des pistes oui mais trop dangereuses et je sais de quoi je parle, plus de 2000 Km au compteur du vélo par an pour aller travailler. les transports ? sale est bondés, c'est pourquoi j'ai opté pour le vélo. Je preferais encore l'époque ou il n'y avait pas de piste cyclables, moins risqué qu'aujourd’hui avec une fausse sensation de sécurité
Parisienne depuis de nombreuses generations je vois cette ville se dégrader d.annee en année il n y plus que des bobos mal élevés irrespectueux qui sévissent dans cette magnifique ville parce que ce sont les seuls à pouvoir acquérir un bien On parle de mixité alors Qu il n y a plus de petits commerces de petits artisans : les loyers étant trop chers tous doivent s éloigner du centre où est le boulanger qui habitait et travaillait sur place ,? Les petits métiers qui nous rendaient bien service : tout a disparu et ce ne sont que des boutiques de fripes de luxe ou des franchisés à tous les coins de rue. L esprit de paris n est plus du tout la ! Il n y a plus de vrais parisiens !
J’ai vécu dans le XVIème (Arc de Triomphe) et le XVème (Commerce). Ce sont deux quartiers qui sont commerçants quand on est dans les grandes rues, et qui sont calmes dans les rues adjacentes. Le XVème est plus abordable ; même si ça reste cher par rapport au hors-Paris, pour du Paris intra-muros, c’est un excellent rapport qualité-prix !
leseals Messages postés 1 Date d'inscription dimanche 27 janvier 2019 Statut Membre Dernière intervention 27 janvier 2019
27 janv. 2019 à 10:32
A tous les ronchons de service qui n'aiment pas Paris : quittez la ou ne venez pas ! On ne s'en portera que mieux .
Paris est une ville merveilleuse pour qui sait la découvrir , sans équivalent en France ! De ce que je connais je ne vois que NYC ou Londres comme équivalent ..
Alors oui tout n'est pas parfait mais comme partout . .. Je conseille a tout les jeunes d'y passer qq années , le temps de vraiment découvrir .. Après on peut partir si on aime pas ...
Je déconseille fortement si vous êtes un jeune, entre amies pour du tourisme. Contrôle de police incessant, je suis monter 2 fois dans la capital, j'y ai subi 3 contrôle pour 5 jours de tourisme. Visitez les endroit connu et fréquentés des toursite et on vous prendras pour un voleur, un dealer ou je ne sais quoi. Dernier contrôle de police à la gare avec fouille intégrale des valises, tout ça pour au finale rater son train pour le retour. Merci la sécurité !
alors je me permet juste de penser que la plupart des gens ici ont dû avoir de mauvaise expérience avec les parisiens et je pense surtout qu'il ne faut pas faire une généralité de tous les parisiens il yen a qui sont presse pas souriant ect ect mais il y a des gens super là bas aussi je crois que certain ne voit que le coté négatif des choses alors qu'il y a bcp de coté positifs aussi c'est comme dans toute les villes
lacqueduc47bd Messages postés 1 Date d'inscription vendredi 28 avril 2017 Statut Membre Dernière intervention 28 avril 2017
28 avril 2017 à 21:42
J'aimes bien Paris mais fautes d'abscence de job personel je regrette de m'en être séparer.
Une ville sur le déclin (Parisien depuis 30 ans !). Densité de population, saleté, nuisances diverses... prix et tarifs prohibitifs, et une inégalité grandissante entre les quartiers bourgeois et populaires. Il reste, pour se consoler, l'offre culturelle unique en France.
Pour les vacances uniquement ! A fuir pour sa qualité de vie médiocre.
A fuir au plus vite......
Internaute3107 Messages postés 2 Date d'inscription lundi 7 novembre 2016 Statut Membre Dernière intervention 7 novembre 2016
7 nov. 2016 à 08:30
12 années de vie à Paris inoubliables ! On ne s'y ennuie pas entre les balades dans les parcs, les visites culturelles, les bars à thèmes (jazz, etc). Il ne manque que le sourire aux parisiens. Il y a beaucoup de bruits et de gêne à cause des nombreux travaux mais c'est une ville qui bouge. Je l'ai quitté toutefois sans regret pour une région plus "naturelle".
Juste pour travailler !
24 sept. 2016 à 10:09
Beaucoup de choses à visiter, mais Paris est trop cher, trop sale, trop polluée, pas bon du tout pour s'installer...
Clairement, la qualité de vie n'est pas au rendez-vous. Mais Paris est une ville magnifique, avec ses musées, ses librairies et ses monuments. Rien de mieux que de flâner dans Paris la nuit, voir les lumières de la ville et les gens qui passent.
Quoi qu'on en dise, le réseau de transports est de bonne qualité, grâce avant tout à l'incroyable densité des stations de métro. Bref, magnifique terrain de jeu pour les personnes qui ne se limitent pas aux valeurs purement matérielles.
A voir à tout prix : quartier Saint Sulpice, Odéon, Saint Georges.
Paris capitale de la diversité
17 août 2016 à 05:08
À part une ghétoisation des quartiers dit '' bobos'',Paris reste la plus belle ville du monde en terme de richesse quelquonque. Par contre il faudrait réduire la population rom aux abords des périphériques, ces derniers nuisant à la propreté alentours.
Ah Paris... la plus belle ville du monde... pour les riches !
Paris magnifique ville mais trop de pollution
Unique intérêt de Paris pour moi: le boulot. Pour le reste, c'est de la merde. Les seules personnes pouvant trouvé un intérêt à Paris sont les femmes seules, les gays, et les gens issus de minorités influentes, pour les autres, il n'y a pas d'avenir dans cette ville.
La plus belle des villes à plusieurs titres !
ORIGINAIRE DU HAVRE (76)(Seine-Maritime).
17 avril 2016 à 10:57
Originaire Du Havre, je me suis installé à Paris uniquement pour travailler, avec beaucoup d'argent il y a des choses sympa à faire.
Par contre la qualité de vie c'est ZÉRO pointé, les parisiens sont des morts-vivants, la pollution y est très importantes, les gens cours dans le métro, dehors sans savoir pourquoi...c'est une vie or de prix, l'immobilier est une catastrophe, beaucoup de sdf, dans le métro tout est sale, les parisiens sont cons, égoïstes et portés uniquement sur l'aspect financier, discussions inutiles qui ne mènent nulle part, relations basées uniquement sur l'intérêt.
Dans sa globalité ça ne vaut pas le coup de vivre sur paris et sa région, on a vite fait le tour, après c'est toujours pareil, la vie parisienne est stressante, angoissante, or de prix pour une qualité de vie merdique !
  • MÊME SI C'EST MIEUX QUE LE HAVRE ÇA NE VAUT PAS LE COÛT DE S'INSTALLER À PARIS !!!
Merci à NDJ pour avoir effacer mon commentaire négatif sur paris. Merci à vous pour la liberté de expression.
Mmais comme dit le proverbe il ni a que la vérité qui fache
Note -10 et encore je suis gentil. Ville qui se croient riche mais qui et vraiment très pauvre sur tout les points finance humain sociale En résumé de vrai con enfermer dans leur bulle et je pèse mais mots ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez . Une communauté sans parole , je voyage énormément en France et en Europe et paris a la plus grande concentration de fauX cue il brasse beaucoup d'aires avec la bouche mais quand il faut agir plus personne . une discrimination envers tous les provinciaux . Il oublie que sans les provinciaux paris ne serai rien car il ni a rien de bien et par le passé se n'est pas les parisiens qui ont défendu la capitale de la France soi disant leir ville mais toujours les provinciaux car il leur manque du courage que de la bouche et du blingue blingue. J en aurai des choses à rajouter. .....
donc si vous voulez vous sentir comme un étranger en France aller à paris capitale de con en excpenssion.
çà craint! sinon c'est sympa!
Paris est une ville magnifique avec une très grande diversité architecturale et culturelle. Aucune ville en France, et très peu dans le monde n'arrivent à offrir autant de richesses.
Une personne qui aime la vie en ville ne peut qu'apprécier Paris, même si il existe des inconvénients bien sûr.
Il est absolument faux de dire que Paris est une ville très sale ! En effet il y a quelques quartiers ou rues un peu délabrées, mais une grande majorité de la ville est propre voir très propre pour les quartiers les plus chics.
Le plus grand problème reste le prix exorbitant des loyers..
Paris est une ville magnifique avec une très grande diversité architecturale et culturelle. Aucune ville en France, et très peu dans le monde n'arrivent à offrir autant de richesses.
Une personne qui aime la vie en ville ne peut qu'apprécier Paris, même si il existe des inconvénients bien sûr.
Il est absolument faux de dire que Paris est une ville très sale ! En effet il y a quelques quartiers ou rues un peu délabrées, mais une grande majorité de la ville est propre voir très propre pour les quartiers les plus chics.
Le plus grand problème reste le prix exorbitant des loyers..
c'est dommage que Paris est devenue une ville sale....particulièrement les couloirs de métro et nos rames...ne parlons pas des odeurs et du comportement general des voyageurs.
Savoir être ,éducation de base est rare pour ne pas dire inexistants.
Lors de nos voyages,nous pouvons comparer...tout ceci est bien triste pour notre beau pays!!
Est-ce que être Français fait encore rêver?... en dehors des droits qu'elle octroie?
A tous les niveaux, nous ne sommes plus des exemples à suivre pour les générations futures...
Le goût du beau à tous les niveaux,l'espoir,l'intérêt de chacun à tous les niveaux de la société
ne suscite plus aucun engouement réel...comment alors construire un projet commun pour donner des bases au bonheur de chacun ? Vérrouillé !! Trouvons les BONNES clés car c'est urgent!!
Ahmed-76-LE HAVRE
4 mars 2016 à 18:07
Quand on habite au havre obligé d'aller sur Paname pour bosser.
Trop forte concentration de chômage et de misère sociale au havre ghetto.
Le havre ville morte, cité dortoir.
Il faudrait réserver le stationnement à Paris aux parisiens.Favoriser les voitures car les parisiens ont besoin de sortir en week-end.
La pollution des voitures n est que de 10/100
Les voitures immatriculéa Paris sont rares.les automobilistes parisiens sont les plus défavorisées de France. La plupart des parisiens ne peuvent même pas avoir de voiture pour prendre air en week-end alors qu ils représentent 3 pour cent de la pollution.
Maintenant on les condamné à partir en vacances en àvion ce qui pollue cent fois plus.On laisse les avions survoler Paris au mépris de la réglementation.
Il faudrait fermer les aéroports parisiens.et faire le contraire de ce que font les politiciens.
Bonjour Elisabet,
Je suis intéressé par ta pelle John Deere. Tu en veux combien?
Je te laisse mon phone en message privé.
Ah bon? Nous ne sommes pas sur un forum de revente de matériel BTP? M'aurait-on menti?
2014 John Deere 50G pelle excavatrice John Deere usagé

Mini excavatrice usage JOHN DEERE 50G 2014 632 hrs, traction rubber, cabine, godet, pouce hydraulique. Financement disponible sur place. Échange accepté

E-mail: ***@***
Bonjour j'ai lu quelques commentaires sur la ville de Paris.
Je suis natif de Paris comme mon père mon grand père et mon arrière grand père paternel.
Le periph est un enfer car il circonscrit la ville dans un espace limité. A mon avis il faudrait détruire le périphérique et le reconstruire plus loin et intégrer dans Paris toutes les villes de la petite couronne.
Végétaliser les toits de Paris et interdire les voitures au centre de l'escargot 1er 2eme 3eme et 4eme arr.
Le metro est une honte internationale de par sa saleté ou vont les impots des Parisiens et l'argent du tourisme?
Et pour finir Garder Paris A gauche par ce qu'au pays des aveugles les borgnes sont rois ( jusqu'au moment ou on decouvrira des casseroles) et pour l'instant ils semblent un peu moins malhonnetes que ceux qui sont venu avant.
Et comme tout bon Parisien je déteste les Parisiens mais au moins je peux leurs dire d'aller se faire foutre, leur payer un coup à boire, leur piquer leur femme pour ensuite me pacser avec le cocu si je veux d'abord!
La grande capitale la plus surcotée d'Europe, voire d'Occident. Un cloaque gris, sale et bruyant à fuir.
Antoine2laRochelle
4 juin 2015 à 18:08
Après avoir passé mon enfance en banlieue parisienne chic, j'ai habité Paris de 1993 à 2012. J'habite La Rochelle depuis 3 ans. Malgré des problèmes d'adaptation, je ne reviendrais à Paris que si j'y suis obligé: la qualité de vie n'est pas au rendez-vous, même avec un salaire confortable. Loyers exorbitants, sur-population, pollution incroyable, saleté, insécurité, misère, climat glacé l'hiver suffocant l'été, des bagnoles partout, une mentalité insupportable... Pas grand chose à sauver, d'autant que ce que j'ai apprécié (culture, librairies, bouquinistes, marchands de musique...) tend à disparaître, merci la spéculation immobilière... Paris n'a rien pour rivaliser avec les grandes métropoles européennes. Je préfère mille fois Berlin, Istanbul, Londres... Si vous avez le choix, partez! Pour ceux qui ont la mentalité parisienne, restez et ne venez pas nous emm...en province.
Ville d'architecture magnifique qui bien que surpeuplée semble abandonnée des Français. Beaucoup de mendiants avec de petits enfants et des chiens sales. Niveau ambiance, l'ensemble est agressif, inconfortable et d'une saleté rare en Europe. Paris est à mon sens bien loin derriere les autres capitales Europennes et ne merite vraiment plus sa réputation.
À éviter!
anti-crétin
17 nov. 2014 à 11:50
Paris, malgré tous ses (nombreux) défauts, sera toujours un refuge pour tous ceux qui veulent fuir la bêtise, l'absence d'humour et d'ironie, le premier degré, l'absence d'intimité, le matérialisme et l'hypocrisie de la vie de province et de ses obsessions (la maison, la maison, la maison, éventuellement la bouffe).
Oui, Paris est peuplé de gens insupportables, mais curieusement c'est la seule ville supportable pour ceux qui sont encore vivants.
Paris (prononcé [pa.?i?] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) est la capitale de la France. Elle se situe au coeur d'une vaste plaine fertile au climat tempéré, le Bassin parisien, sur une boucle de la Seine, entre les confluents de celle-ci avec la Marne et l'Oise. Ses habitants s'appellent les Parisiens.

Paris est également le chef-lieu de la région Île-de-France et l'unique commune française qui est en même temps un département. Comme les villes de Lyon et de Marseille, elle est divisée en arrondissements (au nombre de vingt). Elle possède un préfet de police.

Ville longtemps la plus peuplée d'Europe, elle reste la plus peuplée de France. D'après le recensement de l'Inseeb 1, la commune de Paris comptait au 1er janvier 2011 plus de 2,2 millions d'habitants. L'agglomération de Paris s'est largement développée au cours du xxe siècle, rassemblant 10,5 millions d'habitants au 1er janvier 2011b 2, et son aire urbaine (l'agglomération et la couronne périurbaine) comptait environ 12,3 millions d'habitants au 1er janvier 2011b 3. Elle est l'une des agglomérations européennes les plus peuplées.

La position de Paris, sur une île permettant le franchissement du grand fleuve navigable qu'est la Seine par une voie reliant le Nord et le Sud des Gaules, en fait dès l'Antiquité une cité importante, capitale des Parisii, puis lieu de séjour d'un empereur. Sa position au centre du territoire contrôlé par les rois Francs la fait choisir comme capitale de la France à la place de Tournai. Placée au centre d'un territoire agricole fertile avec un climat humide et doux, Paris devient une des principales villes de France au cours du xe siècle, avec des palais royaux, de riches abbayes et une cathédrale ; au cours du xiie siècle, avec l'Université de Paris, la cité devient un des premiers foyers en Europe pour l'enseignement et les arts. Le pouvoir royal se fixant dans cette ville, son importance économique et politique ne cesse de croître. Ainsi, au début du xive siècle, Paris est l'une des villes les plus importantes de tout le monde chrétien. Au xviie siècle, elle est la capitale de l'une des principales puissances politiques européenne, au xviiie siècle l'un des plus grands centres culturels de l'Europe et au xixe siècle la capitale des arts et des plaisirs. Paris joue donc un rôle politique et économique majeur dans l'histoire de l'Europe au cours du IIe millénaire.

Symbole de la culture française, abritant de nombreux monuments, la ville attire dans les années 2000 près de trente millions de visiteurs par an1. Paris occupe également une place prépondérante dans le milieu de la mode et du luxe ; c'est aussi la capitale la plus visitée au monde.

La ville est, avec sa banlieue, la capitale économique et commerciale de la France, ainsi que sa première place financière et boursière. La région parisienne, avec un produit intérieur brut (PIB) de 607 milliards d'euros (845 milliards de dollars) en 2011b 4, est un acteur économique européen majeur. Elle est la première région européenne par le PIB régional2 et 6e par le PIB par habitant PPA3. La densité de son réseau ferroviaire, autoroutier et sa structure aéroportuaire, plaque tournante du réseau aérien français et européen, en font un point de convergence pour les transports internationaux. Cette situation résulte d'une longue évolution, en particulier des conceptions centralisatrices des monarchies et des républiques, qui donnent un rôle considérable à la capitale dans le pays et tendent à y concentrer les institutions. Depuis les années 1960, les politiques gouvernementales oscillent toutefois entre déconcentration et décentralisation.
Paris, c'est la plus belle ville du monde !!!!
J'ai vécu pendant un an et demi à Paris afin de poursuivre mes études en Master. Nous sommes donc monté à la capitale avec mon copain. J'en garde un très mauvais souvenir. Les loyers sont astronomiques comparé à la province, les rues sont sales et la pauvreté est partout. On passe beaucoup de temps dans les transports, les soirées aussi coutent très chères. Le seul truc qui est bien c'est l'accès à la culture (j'ai adoré assister à des spectacles, découvrir des théâtres). Dés que j'ai pu, j'ai décidé de revenir dans ma ville natale. Il y'a peut être moins d'avenir professionnel la-bas mais au moins je profite de vivre dans une ville à taille humaine avec un volume sonore minimal.
Paris, Paris, Paris : Paris c'est pour moi une rencontre qui a débuté depuis petit quand je suis venu à l'âge de 9 ans avec mes parents pour acheter de la marchandise aux grossîtes chinois dans le 3ème en 1995 ! Et aujourd'hui cela fait bientôt 6 ans que je vis et travaille à paris. D'abord le 18ème à marx dormoy, puis le 13ème près de la butte aux cailles et aujourd'hui les lilas en proche banlieue. Voilà pour situer un peu mon parcours des quartiers que j'ai tout autant aimé que détesté ! Mais pour ma part je ne veux plus vivre en rp comme on dit ! Ce que j'aime à Paris : - la culture : concerts, musées, cinémas...! - la beauté : l'hyper centre et ses monuments, les parcs : la vilette, buttes chaumont, jardins du luxembourg, montsouris... - le réseau de transport intra-muros ! - la vie nocturne : oberkampf, butte aux cailles, rue mouffetard, belleville, pigalle...- les restos sympas. (bouche à oreilles et recherches persos ;- plein de rencontres aux d'horizons et histoires différentes !- le site web de la ville. (et oui pour une fois qu'il font un truc de bien !- les cours de tennis, les parties de pétanques à stalingrad !- les restos japonnais partout !- la couverture alloresto !. Ce que je n'aime pas à Paris : - certaines parisiennes effarouchées.- le paraître comme partout mais c'est pire !- le rer et ses retards !- la pauvreté et la saleté (oui ça va de pair malheureusement !- les loyers impossibles ! Ça c'est le gros point noir, comme le dit anis "ici c'est trop peu pour trop cher !"- les gens qui flippent et du coup sont agressifs !- les pseudo artistes, les prétentieux... Qui sont ici en plus grand nombres !- mettre plus d'1h pour allez voir certains pots.- la fermeture du métro la nuit.
Fantastique, unique...Mais usante : J'ai habité 12 ans à paris. 'monté' à l'âge de 22 ans, j'y ai trouvé davantage de liberté et de possibilités que je n'en aurais pu rêver en province. 'descendu' à 34 ans, amer, fatigué et mélancolique d'un rêve devenu trop difficile à entretenir. Paris est une ville-monde, de contrastes, absolument saisissante, riche, créative, bouleversante et mouvante, une des plus intéressantes villes qu'il soit donné de voir et d'habiter, mais qui demande une telle énergie et renvoie si souvent un masque hautain et parfois superficiel qu'elle en devient pénible. Je considère que c'a été un très grand privilège de ma vie que d'avoir vécu à paris. J'y retourne souvent pour retrouver le souffle de mes anciennes années et voir comment la ville change. Je crois que je ne m'en lasserai jamais et j'exclus pas d'y retourner un jour si les circonstances m'y amènent. Ce que j'aime à Paris : Le mouvement permanent : paris, c'est un rouleau compresseur de vie, une fourmilière, où tout arrive. Une personne qui aime observer adorera logiquement paris. Assis à la terrasse d'un café, dans un restaurant, on voit, on écoute, on saisit des centaines voire des milliers de profils particuliers chaque jour. On sourit d'un mot entendu dans le métro, d'une indignation, d'une bouffonnerie, d'une expression qu'on comprend pas. La créativité : paris est une ville jeune, hyper-créative et intellectuelle, avec une proportion record de catégories intellectuelles, culturelles, médiatiques etc en rp. On est confrontés à tous les types de points de vue et d'opinion. Un parisien est capable de soutenir une chose et son contraire, juste pour le plaisir d'argumenter : c'est une ville de discussion, de débats, parfois bêbêtes et parfaitement superficiels. Les gens peuvent entendre facilement beaucoup de choses sans juger de manière péremptoire, comme on voit au contraire plus souvent en province. Les parisiens sont friands de nouveauté et de branchitude, ce qui n'étonnera personne : ça va parfois trop loin et ça peut verser dans le ridicule médiatique, mais c'est le propre des grandes capitales que de 'bouillonner' et c'est en partie l'origine du rayonnement de paris (et par ricochet de la france) dans les arts, la mode, le cinéma. Intellectuellement, ça oblige à se sortir les doigts du cul, à penser les choses autrement et ça nous enrichit souvent. Ville d'histoire : c'est souvent très émouvant de se balader ou d'habiter dans ces vieux murs en imaginant ce qu'ils ont vu. J'ai habité plusieurs années dans un immeuble haussmannien et je pensais aux précédents habitants, vers 1900-1910, ce que représentait pour eux la vie dans cette ville, dans cet immeuble, à montmartre ou à charonne. Quand on se balade dans la ville, même sensation : il y a tous ces moments de l'histoire qui vous traversent : le moyen-age, la saint-barthélémy, la révolution, la commune, la belle epoque, l'occupation. Et en même temps, on est en 2013 et les hipsters ont remplacé les zazous. Penser la ville sous cet angle est juste fascinant. Son architecture : c'est étrange, paris concentre des bâtiments extraordinaires de ttes les époques, un plan classique, des cités 'hygiénistes' en bordure des réalisations contemporaines et un nombre incalculable de mochetés. Etrange et unique. L'esprit d'arrondissement : très intéressant aussi de voir à quel point les gens identifient bcp à partir d'un arrondissement ou d'une station de métro. Chaque quartier a son mode de vie, la personne qui connaît véritablement paris est celle qui aura pratiqué les quartiers environnant les 150+ stations de métro. Sinon rien ! Les quartiers : perso, je préfère ceux où j'ai résidé ou travaillé parce que j'y ai développé une familiarité qui m'y a mis à l'aise donc beaubourg (3e) bastille/voltaire (11e) jaurès (19e) jules joffrin (18e) sont ceux que je préfère. Préférence aussi pour la rive droite vs. La rive gauche. Les restos / les bars : offre excellente, de très bonne qualité et extrêmement diversifiée. Les bistrots et les brasseries me manquent ! Offre culturelle : incomparable évidemment, toujours quelque chose à faire, à voir. Le + du très souvent est de trouver l'énergie après une journée / une semaine de taf pour y aller ! Ce que je n'aime pas à Paris : Une ville de m'as-tu-vus : les gens ne jugent pas 'verbalement' (comme dit plus haut) mais plus insidieusement, socialement. Paris est la ville du cool, du branché, avec son langage hip et des codes changeants et confidentiels. Et si t'es pas dans le moule, malheur à toi : on te le fait ostensiblement comprendre, charge à toi de changer ta garde-robe, ton attitude, ton parler. La ville n'a plus grand chose de populaire : il suffit de se balader sur le canal st-martin puis de la villette pour prendre la mesure de l'opa des hipsters sur ces quartiers (voire arrondissements, comme les 10e ou 11e). La fausse mixité : le maire aime bien clamer à la face du monde que paris est une ville mixée et les parisiens eux-mêmes aiment afficher leur ouverture (ça fait cool et c'est un pied de nez à la france fn) mais c'est assez faux : les communautés (bourgeoise, bobo, black, beur, juive, gay...) se côtoient toute la journée sans beaucoup se mélanger et quand elles viennent à se mélanger, ça fait parfois des étincelles. Paris est le règne de l'entre-soi et des castes à multi-étages... Autant pour l'idéal républicain ! Trop de monde tout le temps : difficile de s'échapper de la ville la plus dense d'europe quand on est fatigué ou qu'on a besoin de se ressourcer. Quoique tu fasses, que tu ailles au parc, à la piscine, en terrasse, dans un sous-sol, que tu restes chez toi ou que tu essaies d'en sortir, la ville se rappelle à toi : des bouchons partout, tout le temps, dans les lignes d'eau, les bois, le métro, le périph, l'autoroute 50 kms autour. Tu pries sans arrêt pour les prochaines vacances... Ville violente : la misère, la banlieue génèrent des problèmes que paris n'a pas fini de gérer. Les éruptions de violence (verbale ou physique) la mendicité font partie du quotidien et participent à l'usure et à la dégradation de la villeville chère : ne pas pouvoir prétendre à l'acquisition d'un logement après 10 ans de vie pro et avec un salaire décent relève du scandale et donne franchement envie de passer à autre chose. Climat : sinistre en hiver (quoique relativement doux le matin, pollution oblige) facilement étouffant en été. Pas idéal.
Ville glauque : Pour y avoir vécu 4 ans, et venant de la côte d'azur, j'ai cru me retrouver en plein coeur d'une ville du tiers monde. Densité comparable à celle du caire, insécurité comparable aux bas fonds de bamako, climat comparable à moscou, coût de la vie comparable à celui de manhattan : cherchez l'erreur. Mentalité des habitants : bobos à mourir d'ennui et nids de clandestins tous les 5m² . D'ailleurs, la ville est grise et ennuyeuse, même quand on a de l'argent, tout est fade, sans saveur. Il y a tout à paris ? Vraiment ? Essayez de réserver un cours de tennis : 3 semaines à l'avance ! Un problème de santé ? Allez aux urgences, la salle sera blindée de gens, qui ne parlant pas un mot de francais, ralentirons le systême et vous ferons attendre 72 heures pour voir un médecin. Les expos ? Faites la queue pendant des heures sous la pluie, ça doit être le charme parisien auquel je ne suis manifestement pas sensible. Ce que j'aime à Paris : Quartiers : opéra, le marais, st georges. Ce que je n'aime pas à Paris : Les transports, le climat, le prix des logements, la très médiocre qualité de vie, le gris, le froid, le glauque, la morosité, l'insalubrité, la saleté des rues, la misère trop visible, l'ambiance, l'insécurité, le fait que les habitants donnent l'illusion de s'amuser alors que c'est d'un ennui à se pendre.
Paris : Ville dynamique, cosmopolite, beaucoup d'activités à y faire (concerts, musées, balades dans divers parcs et quartiers, shopping, bars à ambiance...) mais une trop grande concentration de population qui rend la vie à paris stressante et étouffante. Ce que j'aime à Paris : Les réseaux de transport : paris est très bien desservi (métro, bus,...) on passe d'un endroit de paris à l'autre très facilement. + aéroports à proximité. Paris est un tremplin pour sa carrière professionnelle. Ce que je n'aime pas à Paris : Les quartiers dégradés de certains arrondissements et la population qui les fréquentent. L'incivilité + l'individualisme environnant. La trop grande concentration de population. Le prix des loyers.
Paris : Paris est une très belle ville ou il y'à beaucoup de possibilité d'y faire des choses intéressantes malheureusement le retour de bâton fait très mal... Je le sais j'y vis. Ce que j'aime à Paris : La culture : beaucoup de musées avec des expos vraiment bien, la cinémathèque. Paris la nuit : magnifique ! L'ambiance vieux paris (qui se fait de plus en plus rare) dans certains endroits. Le "boost" intellectuel quelle procure dans certains domaine. Ce que je n'aime pas à Paris : La vie excessivement chère par rapport à la qualité de vie qui se dégrade de plus en plus, les salaires n'augmentent pas, les loyers et tout ce qui va avec, eux grimpent ainsi que l'insécurité, ce qui n'est pas logique. Quand on se saigne pour habiter dans une ville la moindre des choses c'est que l'on puisse y vivre correctement sans marcher dans les poubelles et se sentir en état de tension permanente parce que des types louches squattent l'entrée de votre immeuble ou chaque coins de rue dans lesquels vous passez. Ca fait dix ans que j'habite au même endroit qui se situe dans le centre de paris, j'ai connu mon quartier calme et à la fois populaire c'était considéré comme un bon quartier, maintenant c'est la zone et je vois au fil des années la chute inexorable. La saleté pareil, bon paris à toujours était une ville sale et ce il y'a 40 ans (comme il y'à toujours eu des types louches) mais là c'est de pire en pire, des rues qui étaient nettoyées tous les jours ne le sont désormais qu'une fois par semaine, car ils n'ont plus les fonds suffisant comme ils disent à la mairie ! La mentalité aussi n'est pas terrible, les bobos parisiens sont insupportables et se croient supérieurs aux autres et le pire c'est quand ils débarquent en province ! Alors là c'est le bouquet on à l?impression qu'ils arrivent chez les attardés alors qu'ils oublient d'ou ils viennent, la plupart n'étant même pas natif de paris ( les vrais parisiens sont de moins en moins nombreux, la plupart ayant fui) quel mépris ! Se comporter ainsi est d'un ridicule et d'une stupidité. Balzac c'est fini, paris les rois, province les gueux, on est plus en 1840 ! Toute cette mentalité tient aussi du fait qu'à paris on existe pas ou très peu, on est tellement noyé dans la masse et dans un anonymat constant (en dehors de son travail ou de son cercle d'amis ou autres) que la seul façon pour beaucoup d'avoir l?impression d'exister et de se faire remarquer par une attitude souvent agressive ou méprisante, c'est pour cela je pense que les parisiens quand ils sont ailleurs veulent donner une image de supériorité et exacerbe ce coté snob qu'ils ne peuvent pas mettre en pratique à paris passant beaucoup plus inaperçue. Paris change dans le mauvais sens du terme, se dégrade, c'est devenue une ville musée qui prend la poussière, une attraction pour touriste il n'y à que ça qui la sauve désormais, malheureusement beaucoup de choses sont centralisées ici, ce qui fait quelle est toujours attrayante et il faut avoir vraiment de très bonne raisons pour y vivre. Même avec un couteau dans le ventre il faut que la fête continue !
Horrible ville : Paris est une ville où il y a trop de gens, de circulation, de bruit et d'étrangers. Ce que j'aime à Paris : Les lieux tranquilles. Ce que je n'aime pas à Paris : L'insécurité d'une multitude incommensurable d'étrangers tous plus grabataires les uns que les autres. La saleté, le bruit tonitruant, la circulation. Paris me semble trop étrangère pour une ville d'europe. On s'y sent mal accueillis.
Ville à fuir et sans intéret : Les gens sont prétentieux et hautains. La ville est sale, polluée et grise. Il fait froid et il pleut tout le temps. Gens détestables dans les transports en commun. Ce que j'aime à Paris : Le culturel.
Paris et province : Suis une vrai parigote, et bien habitant à arras depuis 3 ans, je peux vous dire que les nordistes ne sont pas plus accueillants qu'ailleurs. C'est une image de façade, certes ils sont plus souriants dans la rue mais cela ne va pas plus loin. C'est à nous de nous intégrer comme partout en province comme à paris. On critique la mentalité des parisiens mais celle des nordistes n'est pas forcément mieux, ils sont peu ouverts et vivent repliés sur leur "acquis". Quant on parle de la mauvaise humeur des parisiens, ce sont les provinciaux qui vivent à paris qui ont une sale mentalité et pas les vrais parisiens. Ras le bol des clichés, il y a des gens sympathiques à paris comme en province et des cons à paris comme en province. Quant à ceux qui critiquent le temps parisien, je peux vous dire que dans le nord, il fait gris et froid tout le temps. Ce que j'aime à Paris : Proximité de tout et sans voiture contrairement à la province ou même pour faire 300m certains prennent leur voiture. Ce que je n'aime pas à Paris : Trop bruyant et une certaine insécurité.
Un rêve et un cauchemar à la fois. : Je suis né à paris, j'ai grandi à paris et j'y vis encore (j'ai 24 ans) mais je veux fuir cette ville à tout pris. Il faut savoir une chose cette ville est extrêmement cher, les loyers sont cher, les parkings sont cher, les soirée sont cher et ainsi de suite pour tout le reste. Pour moi il y a eu deux parisparis le jour : super ville mais uniquement pour les touristes, ici tout le monde est pressé grincheux et prés à ce foutre sur la gueule, 95% de gens ce disent je ne te connais pas je ne te parle pas, fait de même. La voiture ici est inutile. Les monuments sont super beaux, mais une fois qu'on est les à vues ont s'en lassent vite, la pollution, la pluie, les trottoir rempli à craquer dans certains quartier à certaines heuresparis la nuit : il n'y a rien de comparable à paris, les soirées sont 10 fois au dessus de toutes les autres villes que j'ai pu faire (voir 100 pour nice) il a un nombre incalculable de boite de nuit et il y en a pour tout les goûts et tout les âges. Des pub à ne plus en pouvoir, il y a les péniches (soirée latino, petit concert d'artiste encore méconnu, mais néanmoins excellent) mais là encore il y en a pour tout les goûts, mais tout cela à un prix et pour ceux qui ne peuvent pas ce le permettre l'idée c'est de remplir son sac d?alcool et de ce rentre dans les différents quai (notamment jussieu et saint michel) qui sont très fréquentée par les étudiant avec des petits budget et en général c'est bonne ambiance (avec toujours des petites branl* pour faire chier leurs monde) il y a des soirées privés assez sympa et pas forcement très cher, mais c'est beaucoup de bouche à oreille. Les champs de mars sont pas mal aussi, plutôt bonne ambiance. Aprés pour tout le reste théâtre, cabaret, spectacle, concret ect... C'est pareil y'a de quoi ce régaler. Ce que j'aime à Paris : La mentalité qui est totalement différente de la journée, les gens sont ouverts (faut-il encore tomber sur les bonnes personnes) il y aura toujours une personne avec qui partager son verre. Peut importe le style de musique qu'on aimes ecouter ou les personnes qu'on voudrait rencontrer on trouvera sont bonheurs. A paris on trouvera toujours des bar, tabac, pub, restaurant ou fast-food ouvert toute la nuits peut importe l'heure. Ce que je n'aime pas à Paris : La pollution, le fait d?être éloigner des montagnes ou océan (deauville est loin d'être une ville aussi chaude que narbonne ou biarritz). Ici aux heures de pointe en voiture, un trajet qui dure en temps normal 15min passe à 1h quoi qu'il arrive, si il y a un accident il passera à 1h30 voir 2h. J'ai déjà passer 3h30 pour faire 6km. La mentalité des gens, où ici c'est chacun pour sa gueule, marche ou crève (si possible en silence et rapidement)et la liste pourrait être trés longue. Une chose à retenir si vous du fric et une moto c'est une ville assez sympa, dans le cas contraire fuyez là.
Une réputation surfaite, une ville à fuir de toute urgence : J'ai vécu trois ans à paris, et une opportunité professionnelle me permet de déménager dans le sud de la france.Quand on met dans la balance les points positifs et les points négatifs (voir ci-dessous) on comprend rapidement la nécessité de fuir cette ville certes hypercentre, mais aussi hyperchère et hyperstressante. D'ailleurs, la plupart des logements dans le centre et l'ouest de la ville sont des logements secondaires (si, si, demandez à l'insee) ce qui est un signe : ceux qui ont les moyens préfèrent y venir en coup de vent, mais quant à y rester, il s'agit d'une autre paire de manche.Et si vous fuyez, ne comptez pas trouver mieux en banlieue, continuum indigeste de cités dortoirs grises sans âme(s).Dans l'ensemble, un bel écrin, beaucoup de bonnes découvertes, mais une ville bien trop chère que semble avoir déserté le contact humain. A fuir sans hésitation, n'y venez que le week-end. Ce que j'aime à Paris : Une ville-monde, foisonnante, où l'on entend parler toutes les langues à toutes les heures du jour et de la nuit ; les parcs ; les surprises à chaque coin de rue ; les musées, théâtres, salles de concert (à condition d'avoir un budget culture conséquent) certaines vues superbes. Ce que je n'aime pas à Paris : Le snobisme très marqué dans toute la partie centre et ouest de la ville (à noter : le légendaire mépris des parisiens, mépris bien constaté, pour la province) la banlieue, suite ininterrompue de cités dortoirs grises et sans âme(s) une vie nocturne moins chaleureuse que dans de nombreuses autres villes du monde entier (les prix exorbitants n'incitent pas à sortir par ailleurs) le prix des locations, scandaleux, pour être logé dans des habitations à la limite de la salubrité, c'est absurde ; l'insécurité (agressé deux fois en 3 ans) les relations superficielles et la difficulté à établir un contact : on s'intéressera à vous si vous êtes dans le bon réseau ou que vous savez exhiber les signes extérieurs de parisianisme (culture \"humaniste\" superficielle ; style vestimentaire bobo) le stress et le visage fermé des parisiens ; le temps passé dans les transports ; la misère et la folie à chaque coin de rue.Excusez-moi de ressortir certains clichés, mais malheureusement, ils trouvent leur confirmation dans la réalité parisienne.
Paris : Superbe ville. Ce que j'aime à Paris : Toutes les visites à faire, je ne m'en lasse pas. Ce que je n'aime pas à Paris : La circulation. À quand paris piétonne ? Le rêve...
Paris : J'ai 22 ans, je suis née à paris, et j'y vis toujours. Je cherche à tout prix à fuir cette ville. Paris est une ville à visiter, pas à habiter. Il y a toujours du monde, tout y est sale, tout est cher (je vis dans un 20m2 pour 800 euros) les gens n'en peuvent plus, tout le monde craque, et il arrive de plus en plus qu'ils se disputent, dans le métro, dans la rue, partout, les gens en ont assez. Les monuments sont beaux, certes, mais on les voit une fois et c'est largement suffisant. Ce que j'aime à Paris : Les concerts, les bars, les monuments. Ce que je n'aime pas à Paris : Tout le reste.
Une ville merveilleuse, mais pas pour sa qualité de vie : Paris, la plus belle ville du monde. C'est mon avis. Unerichesse incomparable, d'histoire, d'architecture, de religions. Ces immeubleshaussmanniens surprenants et sublimes, qui ne rend pas la ville aussi monotoneque je l'eus crû. A chaque coin, un monument, porteur d?histoire et de rêves. Une tour eiffel attrayante, à couper le souffle, bel ouvrage du xixe. Lesgaleries lafayette dont je suis tombé amoureux, l?opéra garnier, le marais bienévidemment, montmartre... Toute une énumération incomplète de ce que j?ai tantapprécié dans cette ville. Vivant en province (limousin) j?ai senti comme uneprofonde césure entre paris et la province. A paris, les gens semblent êtreplus actuels. La diversité culturelle ne m?a pas frappé, bien au contraire. Mais au départ il est tout de même un peu troublant de n?entendre presquepersonne parler le français, sinon l?anglais, l?allemand, le chinois, l?espagnol... Les nombreux cafés, restaurants et bars/pub sont ouverts bien plus souvent qu?enprovince, cela fait plaisir. Un dynamisme fort, des transports en communs quirépondent présents : cette ville m?a séduit. D?un autre côté, cette ville comportebien des défauts que j?ai pu constater. Je pourrai citer ce qui m?a le plussauté aux yeux : malgré une population diverse et à la mode, je n?aijamais vu des hommes aussi fermés dans leur monde, le visage triste comme si leplus grand des malheurs venait de s?abattre sur la quasi-totalité de lapopulation parisienne. Des gens tous pressés dans les stations alors que lemétro passe souvent. Une certaine peur d?autrui que beaucoup poussent auparoxysme, redoutant le vandalisme et la délinquance, ce que je n?ai pu voir àmadrid, par exemple. Cette peur qui fait que chacun, assit sur son siège demétro, regarde le sol, n?entend plus, reste fixe, sans le moindre mauvaisgeste, fuyant le regard des autres et demeurant plus vide qu?un mort. Une villequi donc manque d?humanisme, de confiance, de chaleur, de lumière. Une villequi pourtant séduit mais qui devient si lourde au quotidien. Une villetellement détachée de sa banlieue, que lorsque l?on s?y trouve, le mondeparisien semble complètement bouleversé, déconnecté de son centre. Une certainecrainte règne dans les rues banlieusardes : les invertis n?osent pas setenir par la main par crainte, les gens seuls n?osent plus lever la tête etregarder qu?autour d?eux tout va si loin. Paris, c?est donc une ville à l?imageengourdie par le tourisme, une ville magnifique mais une ville lourde. Les prixdes loyers sont les plus chers que j?ai pu voir depuis ma naissance, etpourtant dieu sait dans quelle marginalité sont plongés certains appartements. Je terminerai cette énumération de défaut par une insécurité importante dans lemétro à partir d?une certaine heure du soir. Mais j?ai bien tendance à passeroutre ces défauts puisque paris reste tout de même paris. Ce que j'aime à Paris : Le marais, le paris haussmannien, l'île de la cité, montmartre, le champ de mars, les transports en communs, la diversité boutiques, la diversité culturelle et linguistique, c'est une ville au service du tourisme (un peu trop cela dit...) la propreté des rues et places, l'anonymat du piéton, le pont alexandre iii, les jardins du luxembourg... Ce que je n'aime pas à Paris : La circulation, la banlieue, le périphérique, la tristesse, la crainte, le manque d'humanisme, les taxes, le centre george pompidou en plein c?ur d'un quartier tellement davantage magnifique, barbès, pigalle et gard du nord.
Contrasté : Une belle ville, beaucoup de choses à faire. Mais des rues souvent sales, mal entretenues (bitume à moitié défoncé) et les parisiens très peu sociables en général. Ce que j'aime à Paris : L'architecture, les bars, le fait que tout s'y passe. Ce que je n'aime pas à Paris : Les parisiens et leur humeur. Il est très difficile de se faire des amis quand on vient de la \"province\" comme ils disent tous ici. Un mépris inimaginable !
La vérité ne gêne personne ! Ou ? : Je crois pas qu'on puisse connaitre paris si l'on ne se donne pas la peine de bouger dans des petites ruelles inconnus et de chercher des coins par sois même. La plupart des gens qui visite paris ne connaissent pas vraiment paris, en tout cas pas les quartiers où les gens vivent vraiment, où l'on peut découvrir la véritable ambiance française des quartiers populaires, oui c'est ça paris, un grand nombre de quartier avec plein de vie où les gens, malgré la difficulté de cette ville, essaient de se comporter comme dans une petite ville de province. Je sais que les touristes ne voient pas souvent ça parce que évidement c'est moins intéressant pour eux d'aller dans une rue populaire un peu salie par l'activité des gens que d'aller à montmartre, les champs élysée, notre dame... Aussi, j'ai remarqué que beaucoup de gens se contentaient de vivre dans leur quartier et de tant à autre aller dans un ou deux autres quartiers... Alors dans ces deux cas, comment serait il possible de porter un jugement réaliste sur paris ? Paris et sa banlieue c'est énorme ! C'est l'une des plus grosse ville de la planète... Comment peut-on dire qu'on connais bien cette ville ? Ce que j'aime à Paris : Moi, je suis un globe trotteur et un sale fainéant de chômeur (je l'assume) ce que j'aime par dessus tout lorsque je suis en ville, c'est d'avancer de rue en rue, de découvrir des nouvelles rues et de traîner jusqu'à pas d'heure en mode découverte, ici à paris, tu crois connaitre ta ville mais le lendemain t'es surpris de découvrir un nouveau lieu. Ce que je n'aime pas à Paris : Le loyer... Les agences immobilières se font plaisir, c'est abominable (les frais d'agence correspondent à plusieurs loyers, le mois de préavis = 2 parfois 3 loyers alors que tout le monde sait que c'est interdit) comment la justice peut elle laisser faire ce vole !... Hey !... Oho ! .. Hollande ! C'est en france que ça se passe tout ça ! Vous vous en foutez ? Les parisiens et ceux qui vont le devenir sont pris en otages par l'image de cette ville : puisque c'est une ville chic pour des gens qui on des goûts de luxe il faut : soit vivre indirectement au service des riches et se contenter d' un logement comparable à ce qu'on offrait autrefois aux bonnes (tout en payant un max et pourtant en aillant une situation) soit vous avez une très bonne situation, en quel cas paris est fait pour vous. J'ai démarché et j'ai fait le calcul, il faut minimum 4000 euro par mois pour vivre convenablement à paris en tout cas comme un individu de classe moyenne dans une ville de province (sauf monaco et tout le bazar pour les richards). Combien de parisien gagne 4000 euro par mois ? Pas beaucoup j'imagine, pourtant c'est ce que l'immobilier demande pour qu' une personne soit loger convenablement pour du long terme, comptez plus du double dans un ménage avec un enfant... Sinon c'est 40 m² au mieux pour la famille qui gagne 2000 euro chacun, le petit ira dormir dans le placard ou les parents dormiront sur le canapé... Quand on sait ça, on a le droit de se demander si paris est française ou suisse ? Je veux bien que paris se la joue ville de bourge comme à genève, mais dans ce cas il faudrait obliger les patrons à payer 3000 euro un petit ouvrier et 8000 euro un ingénieur comme ça ce fait la-bas... (je sais de quoi je parle, je suis originaire de franche-comté) parce qu'il y a un vrai décalage entre les riches et les autres (les autres c'est des pauvres, il n'y a pas de classe moyenne à paris) et on va dire que c'est normal pcq c'est paris ! Je comprend pas ? Paris c'est la capital française elle doit refléter la politique de notre pays ! Tout bon français devrait s'y loger convenablement si il souhaitait vivre dans sa capitale. Sinon, si c'est pas possible que l'état ouvre le droit de construire des grands logements, des grattes ciel pour pouvoir loger convenablement les 9 millions d'habitant, sous prétexte que paris est belle comme elle est, que c'est un parc d?attraction pour touriste et une ville pour gens très riche, et bien qu'elle le reste et qu'elle reste uniquement ça, une ville pour riche mais dans ce cas là, que les français choisissent une seconde ville comme capitale administrative pour que les jeunes et les gens normaux puisse vivre dans des conditions respectables comme tout bon français à le droit... C'est pas un coup de gueule de franchouillard râleur que je pousse. Je suis honnête non ? Ça suffit d'être pris pour des bêtes ! Finalement : il y a des mots que j'ai aimé dans l'histoire, ces mots sont : la france au françaisvive la franceet moi je rajouterais : français, virez moi tout ces politiciens corrompus qui font de notre quotidien un univers bridé par les plus riches.
Nul : Je préfère besançon dans le doubs en franche-comté. Ce que j'aime à Paris : La tour eiffel... Ce que je n'aime pas à Paris : Je prefere besançon.
Belle ville touristique. : C'est une ville qui manifestement à du patrimoine du cachet, de la gueule.Elle fait le bonheur des touristes. Ce que j'aime à Paris : Elle a de la gueule. On peut voir tout les films possibles et à n'importe.Quelle heure. Ce que je n'aime pas à Paris : Les habitants stressés, la qualité de vie, le coût du logement... Bref.Tout le reste. Les étés humides qui dès qu'il fait chaud tournent à.L'orage. Les retour de week end dans les bouchons. Bref... J'habite.Maintenant caen et même si il fait plus chaud à paris grace aux gaz.D'échappement globalement la vie y est plus agréable.
Multiples paradoxes : Une métropole aux multiples paradoxes. Beaucoup de choses culturelles à faire, mais des prix immobiliers inaccessibles, ce qui fait qu'il n'y a plus que les plus riches ou les plus pauvres qui y habitent. Les classes moyennes, sans aides, sont refoulées. Beaucoup de choses à voir, surtout paris by night et ses bars. Sinon, les parisiens ont un chauvinisme inimaginable, ils croient qu'ils ont tout vu, tout fait alors qu'il n'ont jamais bougé... Allez en \"province\" comme vous dites pour voir la vraie france. Problèmes de pollution et d'accès à la nature présents, et climat peu agréable. Ce que j'aime à Paris : Ses bars, son activité nocturne bien que très en retard par rapport à des villes européennes et même de france, son architecture. Ce que je n'aime pas à Paris : Les rues sales et dégradées pour la plupart, les parisiens trop prétentieux et hautains (et ils sont nombreux) les prix immobiliers.
Paris plus grand village du monde : Ville lumière historique, très moderne et préservant c est origine.Architecturale et cadre, plusieurs quartier très différente un peu.Plusieurs dans la ville, chaqu un son style et origine, Ce que j'aime à Paris : Les champs élysée jour et nuit, les resto, la culture cinéma, la mode,les fille, la seine, les ponts, les grand avenue, les parc, les rues,les monument. La richesse, l été parisienne. Les touriste émerveillé.Cosmopolite. Les choix, perpétuel rénovation travaux d amélioration. Ce que je n'aime pas à Paris : Les crotte de chien, les bourgeois, les taxis, la protestation direct.Tres visuelle, les faux mendiant, parasite.
Réponse à Romain et Bertrand : Paris ne se résume pas aux allées haussmanniennes. Comme vous le dites si bien sortez des arrondissements vitrines et allez dans les autres arrondissements notamment vers le nord et l'est et même le sud. Il y'a aussi de l'architecture des années 60' 70' avec des grands ensembles qu'il soit à caractère privé ou social, mais aussi des immeubles de type faubourg comme belleville, ou chateau d'eau, la goutte d'or etc... À ne pas confondre avec les immeubles haussmanniens qui sont eux réellement travaillé.Paris n'est pas une ville que pour les riches, il faut choisir les endroits. On peut consommer pour bas prix, avec une qualité très médiocre mais on peut. C'est dur d'y loger dans le privé avec un logement de taille conséquent, mais une partie des parisiens loge en logement social, ou en logement vétuste je pense à barbès, ou encore dans des appartements miniscules. C'est pas la joie effectivement mais c'est présent et c'est ce qui fait que paris est pluriel. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Paris 5ème : Paris ne peut se résumer en 2 lignes : à chaque arrondissement, chaque.Quartier, chaque rue, une identité. Le quartier mouffetard en quelques.Mots est de loin le quartier le plus sympa que j'ai habité en 10 ans de.Vie parisienne. Ce que j'aime à Paris : Le quartier mouffetard est à la fois traditionnel (jolies petites rues.Pavées, ça monte et ça descend, pleins de petits commerces ouverts, le.Marché place monge et rue mouffetard, les cinémas d'arts et d'essais de la.Rue des école et de la rue mouffetard, mais les gros cinémas de la place.D'italie ou de l'odéon à moins de 15 min à pieds) l'ambiance ouverte sur.Les autres, le mélange des générations, la mixité sociale (bon, certes.Assez limitée mais elle existe quand même) la vie associative et.Culturelle hyper dynamique, une vraie solidarité entre les habitants du.Quartier (tout le monde se connait) la mairie hyper dynamique notamment.Pour la petite enfance, la propreté des rues, la paroisse st médard très.Accueillante ;-) Ce que je n'aime pas à Paris : Le bruit le soir des matchs de foot car mouffetard est le rdv des jeunes.Quand il fait beau et que les terrasses sont ouvertes.
Paris ? Boarf... : Paris, la ville qui représente le plus gros décalage à mes yeux entre l'imagine qu'elle a à l'international, et la réalité de ce qu'elle est quand on est dedans. Y a quoi de si intéressant à paris, sérieusement ? Passé la tour eiffel et les monuments touristiques, passé les trucs clichés que tout le monde vient voir la 1ère fois, paris est une ville absolument quelconque. La géographie de l'agglomération est platissime, le plan représente une vulgaire toile d'araignée comme des milliers de ville, la seine qui le traverse est une ridicule rivière sans artifice. Le seul quartier en hauteur pourrait être agréable, mais la laideur de l'amas de pollution que l'ont aperçoit depuis montmartre, qui masque la plupart du temps ce qu'on voudrait observer en détail, fait qu'on y reste rarement plus de quelques minutes. L'architecture du système de métro est bien pensée, mais il pue et il est trop étroit, et les couloirs pour rejoindre une ligne depuis une autre sont innombrables, donc on passe finalement plus de temps à marcher et à descendre des escaliers qu'à faire les trajets en eux-mêmes, je trouve ça un peu stupide. Autant prendre le vélo, non ? Les bars sont exactement les mêmes qu'ailleurs, les gens ne sont pas spécialement très accueillants, l'ambiance est similaire partout pareil, et la vie nocturne, bien qu'elle existe, n'a rien d'exceptionnel. Résultat on en fait très vite le tour, et on finit par ne plus sortir aussi souvent qu'avant. La tour eiffel, symbole suprême de paris, parlons-en tiens. Certes c'est impressionnant, certes c'est massif, certes on a le vertige tout en haut, mais entre nous, c'est moche cet espèce de truc pointu en ferraille en plein milieu d'une pelouse non ? Les parisiens sont fiers de leur ville, mais globalement paris a un sens de l'esthétique que je trouve assez discutable, à mon sens c'est une ville qui mise sur le "spectaculaire" bien plus que sur le "beau". Les loyers aussi donnent le vertige, ainsi que le coût des transports et le temps qu'il faut pour les parcourir, le matin comme le soir. L'architecture des bâtiments, soit-disant "belle", me paraît bien homogène et triste avec ses rangées interminables d'immeubles de 5 étages quasi identiques, avec ses toits tous en ardoise grisâtre. A quoi distingue-t-on un quartier d'un autre ? A son nom inscrit sur la station de métro, c'est tout. Ce n'est pas le cas dans d'autres grandes ville de france, ou quasiment chaque quartier a son identité visuelle spécifique. Et pour ne rien arranger, le climat apporte sa pierre à la mornitude, avec une grisaille quasi omniprésente et de la pluie bien trop fréquente. Un coût de la vie faramineux, pour quoi, pour ca ? Personnellement, je trouve ça assez honteux. Il existe en europe des capitales estampillées "culturelles" et "historiques" bien plus intéressantes et beaucoup moins chères, à commencer par rome et istanbul. Paris est une ville de touristes d'un jour, une ville carte postale, une ville album photo, une ville quelconque et sans réel caractère, à visiter une ou deux fois mais pas à vivre selon moi, le jeu n'en vaut pas la chandelle. Si vous aimez ce style de ville, vous aurez exactement la même chose à lyon, en un peu plus réduit certes, mais en plus joli et surtout en beaucoup moins cher. J'aimerai bien quitter lyon un jour, mais une chose est sûre, ce ne sera pas pour paris ! Ce que j'aime à Paris : Les jolies filles, le fait qu'il y ait réseau de souterrains important sous le bitume avec tous les mystères qui l'entourent, le parc des buttes chaumont qui est quand même classe, le trio barbès - montmartre - pigalle et leurs spécificités respectives qui me font bien marrer, les appartements haussmanniens, euh... Je crois que c'est à peu près tout. Ce que je n'aime pas à Paris : Tout ce qui a été dit précédemment.
Ville pour les friqués : J'y ai vécu 20 ans, et depuis 11 ans en province, j'y reviens très.Fréquemment, c'est un mouchoir de poche pour moi, et je serais incapable.D'y revivre, ennui, prétentions des habitants actifs, dépression implicite.Des autres. Ce que j'aime à Paris : La vie, la vitalité, une certaine multiplicité d'activités, les commerces,une certaine beauté mais qui commence à se gâcher, peu de quartiers.Vraiment agréables aujourd'hui je pense. Ce que je n'aime pas à Paris : Un "hors de prix" en ascension depuis 30 ans, le côté artificiel des dites.Élites, une bonne dose d'humilité nécessaire en urgence, et je ne parle.Pas des élites politiques ou financières, ou des groupuscules."artistiques" qui ont bien besoin de se refaire, une ville qui va vers le.Gâchis, très certainement, une ville pour les vraiment non pauvres, il.Faut vraiment être jeune pour supporter un tel endroit, c'est le seul.Moment où on peut apprécier cette ville.
Paris seulement pour les riches : Paris est une tres belle ville mais seul ceux qui possedent de haut revenus peuvent y habiter. Ville faite pour les touristes.Et les riches. Quasiment toutes la classe moyenne réside en banlieu car le prix du loyer a paris est exorbitant. Ce que j'aime à Paris : La beauté des champs elysées. Ce que je n'aime pas à Paris : Le metro parisien sale bondé de gens. Personnes ne sourit tous le monde fait la geule. Les parisiens sont trop stréssées. Le coup de la vie n'en parlons meme pas.Immobillier tres cher restaurant aussi. Il y a d'un coté les riches de l'autre les pauvres et la classe moyenne. Les inegalités sont trop importante. L'insecurité le soir a cause des racailles et jeunes de cité. Les cinemas les boutiques toutes sa c'est bien beau mais si tu ne possede pas beaucoup d'argent tu peut te grater la tete pendant longtemps.
La ville Lumière : Ville riche en histoire mais jusqu'à quand ? Ce que j'aime à Paris : Nombreux commerces. Ce que je n'aime pas à Paris : La saleté un peu partout et la pollution générale.
Paris n'est plus : La ville n'est plus entretenue, sauf exceptions (touristiques). Les.Transports en communs sont abominables les clochards sont partout.L'insécurité y est grandissante. Ce que j'aime à Paris : Les musées. Ce que je n'aime pas à Paris : La vie qui s'y dégrade jour près jour. La gestion de la ville dans le dépit.Du bon sens.
Pas la meilleure ville de france : Il faut voir un tout et pas seulement paris intra muros, et franchement,culturellement, touristiquement et énonomiquement parlant, paris est au.Dessus, mais elle est trop grande (banlieue) et on ne voit que se que l'on.Veut voir. Ce que j'aime à Paris : Le métro qui est un des symboles de la ville (quand on a le temps) les.Monuments, la ville qui bouge et qui vie la nuit avec ses belles lumières.Ses commerces ouverts, le quartier des halles et de montparnasse, les.Immeubles haussmaniens peu présents en province. Ce que je n'aime pas à Paris : Tout les points négatifs des grandes villes sont pultipliés par 100, le.Grand paris, la saleté omniprésente, des coins délaissés, les inégalités.Sociales à tout les coins de rues, la misère humaine, l'insécurité.Classique beaucoup plus présente dans les mégalopoles, les bouchons.Quotidiens (500 km matin et soir) avec les scooters qui ne respectent.Rienet enfin la vie qui est chère, mais vu le nombre de service, est-ce.Que ça ne vaut pas le coup de vivre las bas ? Puis les vacances ou à la.Retraite direction st-malo ou dinard :
Bénédicte
17 nov. 2012 à 21:58
Paris la ville : Tout simplement superbe. Commodités sur le transport, sportive, motivante, Ce que j'aime à Paris : C'est bien simple tout est possible à paris. On se déplace très facilement.À pied, en métro. Le plan de cette ville est d'une simplicité.Déconcertante. On bouge, les musées, le cinéma, le sport ect. Ce que je n'aime pas à Paris : J'aime tout, même les habitants qui sont très accueillants.
Bien trop polluée! : Paris est une mégapole et ne peut se comparer à aucune autre ville en france. Culturellement elle n'a pas d'équivalent au niveau national. La variété de sa population, ses nombreux touristes font qu'être à paris donne l'impression trés agréable d'être dans une ville du monde avant d'être dans une ville française.Le problème c'est que cette ville est trop envahie par les voitures et beaucoup trop polluée. Et les espaces vert y sont bien trop rares. Ce que je n'aime pas à Paris : Pas de grand parc central, terrible manque de verdure.Ville trop, beaucoup trop polluée.
Mademoiselle christelle
5 nov. 2012 à 18:33
La ville de Paris : Paris est la capitale donc est une ville attrayante. Ce que j'aime à Paris : Les monuments et les musées. Ce que je n'aime pas à Paris : La forte population. Ce qui est un peu étouffant.
Et patati et patata : Honnêtement, ça fait 2 ans que je recherche un appartement en location sur paris qui ne soit ni un \"taudis\" ni une \"cage à poule\". Soyons franc, à paris quand on vie seul et qu'on gagne moins de 2000 euro par mois il est impossible de trouver un logement décent. Aujourd'hui paris me laisse le goût amer d'une ville réservé à l'élite des classes sociales, les autres qui vivent à paris peuvent toujours rêver et se faire avoir en vivant dans des logements minables en se battant avec espoir qu'un beau jours leurs situations s'améliorent, mais en vrai à paris si tu ne deviens pas riche ou si tu ne gagne pas minimum 3000 euro tu as très peu de chance que ta situation s?améliore. Dites moi, si je dis des conneries, dites moi le très franchement parce que c'est bien d'argumenter sur la beauté de la ville, l?ambiance, les opportunités en tout genre (d'ailleurs j'aimerais bien savoir s'il est possible de gagner plus de 3000 euro quand on a pas un certain niveau d?étude)... Mais il me semble que le plus important est de pouvoir bien s'y loger. Ce que j'aime à Paris : Il y a des filles partout à toutes les heures, c'est agréable quand on est célibataire (et même quand on ne l'est pas). Ne prenez pas mal ce que j'ai l?honnêteté de dire, on est bien tous les mêmes, en ville on apprécie beaucoup le regard des autres, la séduction tout ça... Sinon à quoi servirait il de dépenser tant d'argent pour s'habiller ? Ce que je n'aime pas à Paris : Avent j'ai pu dire ce que j'estimais agréable à paris quand comme moi, on est célibataire... Maintenant ce que je n'aime pas à paris ça concernerait surtout la vision de ma vie futur dans cette ville. Quel sera l'avenir à paris pour une personne qui n'a pas de gros revenu et qui souhaite fonder une famille ? C'est de vérité dont je parle et me questionne, non de... Vous savez quoi... Les musées, le théâtre... Comme c'est beau... Et patati et patata...
Connais pas paris : Ville dynamique a mon avis. Ce que j'aime à Paris : Rien suis jamais allee. Ce que je n'aime pas à Paris : Je pense la circulation routiere.
Ville pas si cosmopolite que ça mais très riche culturellement : La ville est encerclée dans son périphérique, c'est bien dommage. Beaucoup.Trop de gens y vivent et s'en plaignent, je trouve que ce sont eux qui.Donnent une mauvaise image et mauvaise ambiance à cette ville. Tout se.Trouve à paris, on ne va pas s'en plaindre. De grandes disparités en.Revanche entre les arrondissements. Même en payant cher on est pas sûr de.Vivre dans un quartier si sûr. Dans l'ensemble je m'y sens assez sûre sauf.Tardivement le soir. Beaucoup trop de misère aussi, c'est difficile de.Passer à côté de tous ces gens à la rue ou qui errent et n'ont pas l'air.Très sains d'esprit et pourtant ça paraît si normal... Ce que j'aime à Paris : Tout les événements culturels, le patrimoine, les cinémas, les sites.Touristiques. Tout les lieux où l'on peut sortir le soir. On peut se.Balader seul(e) tranquille la journée sans avoir l'air d'un ahuri. Ce que je n'aime pas à Paris : Ce sont les provinciaux et beaucoup d'étrangers qui sont agressifs et pas.Les vrais parisiens, faut pas tout mélanger. La densité dans les.Transports. Paris est trop centralisée sur elle-même vivement le grand.Paris.
Loin d'être le coup de foudre : Je suis passé 3 ou quatre fois à paris pour affaire et "tourisme".Franchement pas une bonne impression. Pourquoi ? Globalement sale, lieu.Touristique envahi de vendeur à la sauvette. Transport en commun.Fatiguant. Et surtout, arrêtez avec l'expression "les champs elysées, la.Plus belle avenu du monde". C'est absolument faux, et c'est plus que.Prétentieux. Ceux qui auront un peu voyagé dans le monde vous trouverons.10 avenue plus belle que cette voie parisienne. Ce que j'aime à Paris : L'architecture préservé. Les spectacles, les animations mais à conditions.D'avoir de très très bons revenus. Ce que je n'aime pas à Paris : La saleté, les vendeurs à la sauvette. La pollution. Les déplacements.
Ville vivante : J'ai habité 15ans en île de france. Emploi : possibilité d?en trouver.Rapidement. Logement : trop cher et rare. Trop de conditions pour en avoir ;santé : facilité de se faire soigner rapidement et plus de spécialité.Divers : cinéma, boutiques, site touristique... Plus de choix. Paris en soi.La ville n'est pas trop propre. En mouvement comme londrès. Ce que j'aime à Paris : Tout. Ce que je n'aime pas à Paris : Trop de monde. Le transport à mourir.
Pierre est véxé : Je suis désolé de vous le dire, mais vous avez été vexé par un témoignage venant d'une parisienne. Et cette frustration vous l'exprimez dans un témoignage \"bidon\". D'abord, la plupart des aparts avec vue sur la seine ne sont pas à ce prix la, c'est un gros cliché de provincial. Aussi, vous ne semblez pas savoir qu'il est possible de louer à paris. Ce que j'aime à Paris : - le sentiment que tout se passe à paris : ville centre de tout ce qui arrive france, carrefour permanent qui permet de (re)voir beaucoup de monde, les gens de passage comme ceux qui viennent s'y installer.- l'activité débordante et continuelle, sans interruption.- la montagne de choses à faire, à voir, à découvrir. Pouvoir descendre dans les plus grands musées du monde si on s'ennuie un après-midi. Se balader dans le centre équivaut déjà à être au musée... L'eldorado des cinéphiles. La présences des boutiques les plus spécialisées et rares du pays. Et ainsi de suite...- l'emploi, les possibilités, le dynamisme, les perspectives professionnelles en tout genre.- l'anonymat réel, puisque c'est aussi ce que beaucoup de provinciaux viennent y chercher.- malgré ses imperfections, le réseau de transports très dense qui permet de rendre sa voiture dès son arrivée. Les grandes avenues qui permettent les longues marches à pied. Les parcs nombreux...- les différences très marquées entre les arrondissements, chacun peut choisir l'ambiance et le style qui lui plaît ; des petits centre-ville un peu partout, pas seulement au centre.- le tourisme et les études internationales, qui brassent énormément d'étrangers dans la ville, et qui l'enrichit. Ce que je n'aime pas à Paris : - le prix exorbitant : de l'immobilier, des bars, des restaurants, des dépannages (plombiers, serruriers)... Une tendance aux communautarisme un peu dommage dans certaines quartiers.
Ma ville c'est bien Paris! : Natif de lille, et apres avoir bougé ( strasbourg et mtp ) j'ai vécu 9 ans à paris et j'en garde un excellent souvenir, mes meilleures annees. Qd on goute a la vie parisienne, c'est difficile de retourner en province. Paris est loin d'etre parfaite, certes mais qd meme arreter de la comparer aux autres villes de france, avec ses plus de 2 millions d'habitants, elle arrive loin devant. Ce que j'aime à Paris : Paris ou la ville ou on s'ennuie jms. Musées, expo, tout y est pr ns distraire. Les transports en commun, le multiculturalisme, l'ambiance, moi je m'y sentais en securité. Ce que je n'aime pas à Paris : De l'avoir quittée pour lyon depuis presque un an, je n'ai qu'une envie : quitter cette ville ou le chauvinisme y est plus que present, c'est pathetique ! A ceux qui disent que les parisiens ne sont pas aimables, j'ai envie de dire comme ds ttes les grdes villes francaises, et surtout que la moitié des personnes vivant en ile de france n'y sont pas originaires. Les prix, quoique j'ai pas l'impression de faire bcq d'economie en province.
virgine est vexée : Je suis désolé de vous le dire, mais vous avez été vexé par un témoignage venant d'un lyonnais.Et cette frustration vous l'exprimez dans un témoignage \"bidon\".D'abord un appartement en bord de seine avec vue sur la seine, il vous faudra débourser presque 1 000 000 d'euros. Un banlieusard parisien ne pourrait pas se l'offrir et encore moins un banlieusard lyonnais.Virginie, vous n'avez jamais quitter lyon, pour paris.Je suis désolé pour les lyonnais, mais ce témoignage ne reflète pas du tous la pensée des parisiens.Paris et lyon sont la composante d'une seule nation, la france, nous ne somme pas au 14è siècle que je sache. Ce que j'aime à Paris : Ma ville encore et encore. Ce que je n'aime pas à Paris : Rien.
Vivre à Paris : J'adore ma ville, je suis une vraie parisienne, j'y ai vécue véritablement.Plus de 30 ans et continue à y travailler (je suis maintenant en proche.Banlieue). C'est une ville magnifique ! Ce que j'aime à Paris : Ses monuments, son architectures, son histoire, sa culture (ses musées, ses.Librairies, ses bibliothèques, etc.) ses transports qui vous permettent de.Vous balader partout où vous le désirez... Ce que je n'aime pas à Paris : Les parisiens (dont moi) et surtout ses commerçants peu, voire pas du tout,aimables ; sa circulation intense ; sa pollution ; son stress permanent ;sa saleté (défections canines, mégots, papiers...) ses mendiants (dès 8.Heures du matin dans le métro) son agressivité (vols à l'arrache dès 8.Heures du matin dans le m...)...
Marie-Bérengère
14 août 2012 à 20:57
Soulagée d'être partie.. : Grande ville froide, trop peuplée, trop de cultures différentes entassées,et train de vie épouvantable on à le temps de rien ! Ce que j'aime à Paris : Les monuments historiques et les activités. Ce que je n'aime pas à Paris : Les logements exorbitants alors que la plupart ne sont que des cages à.Poules étroites et usées. Tout est cher même un simple café. Le monde, les.Transports dans lesquels on passe la moitié de son temps sans voir le jour,comme des rats. Le rythme de vie, métro, boulot dodo et le temps de ne rien.Faire d'autre. Les parisiens superficiels, froids et désagréables.
Paris la belle.. : Paris c'est. L'élégance, le cosmopolite, la pluralité, la beauté, le show,le tout le tout le tout. Le vieux métro qui pue mais au moins ça va vite,le nouveau tram, le réseau bus, le vélo, le tout le tout le tout.L'architecture, les monuments... Ce que j'aime à Paris : Sa beauté, ses rues, ses magasins, ses spectacles, ses salles de concert... Ce que je n'aime pas à Paris : Ses prix, la mentalité des gens, les quartiers mal famés, les travaux.
Mégalomanie : Paris c'est bien pour les jeunes célibataires ou pour les parisiens de souche, sinon c'est vite étouffant, stressant et démotivant. C'est une ville qui dort sur ses lauriers. J'ai voyagé, et quand je dis que je vis à paris, on me parle immanquablement de la sale mentalité des parisiens... Je ressens toujours de la honte. Les parisiens sont nombrilistes, égoïstes, individualistes, et stressés. Ils ne savent pas ce que c'est que de vivre normalement, avec des horaires normaux, ils leur faut tout tout de suite. Ce que j'aime à Paris : - on y trouve presque tout, à tous les prix- les monuments historiques. Ce que je n'aime pas à Paris : - le brouhaha incessant, les klaxons, les scoutters qui roulent sur les trottoir, les vélos qui ne s'arrêtent jamais quoi qu'il arrive, etc.- le métro (quelle horreur, c'est dégueulasse, ça pue et c'est tellement bruyant !- les parisiens, qui font la gueule sans cesse, qui vous regardent comme un ovni quand vous les abordez, qui vous bousculent sans dire pardon, même en étant enceinte on se fait marcher dessus et bousculer, y compris par des femmes... Bah oui, le parisien est toujours pressé et aime le revendiquer, comme un gage de sa valeur personnelle. Le parisien ne respecte rien, et adore revendiquer cette attitude nombriliste. C'est bien pour ça qu'il considère que la france tourne autour de paris, le reste, c'est-à-dire la france entière, 63 millions d'habitants, c'est le désert.
J aime pas : J aime pas paris c est tres sales, trop d agréssions, rues pas sure malgre.La police tout les jours des agréssions sur des personnes seules, ou des.Touristes non c est une ville que je destesse. Ce que j'aime à Paris : C est les monuments, le théàtre, les cinémas les bateaux mouches. Ce que je n'aime pas à Paris : C est une grande ville qu il faut evité de se promener la nuit mème le.Jours ils se passent toujours quelques choses de pas nette.
La belle éternelle : J'adore paris. On ne s'y ennuie jamais il y en a pour tous les goûts. L'architecture est merveilleuse. La marche à pied dans les rues est toujours un vrai plaisir. J'y ai vécu plus de 20 ans et j'y retourne après un séjour de plusieurs années un peu décevant dans une ville de l'ouest de 50 000 habitants. Ce que j'aime à Paris : Les gens sont faciles de contact. C'est une ville pleine d'énergie. On trouve toujours quelqu'un avec qui discuter dans les cafés, les restaurants, aux arrêts de bus... Ce que je n'aime pas à Paris : Le prix du mètre carré. C'est dommage que la classe moyenne s'en va. Il ne reste plus que les très pauvres et les très riches. C'est une perte du tissus social et de l'ambiance qui faisait que paris était exceptionnelle.
Paris c'est bien. : Loyers trop chers, trop de pollution. Ce que j'aime à Paris : Vie culturelle top. Ouverture d'esprit. Beaucoup de diversités dans les.Formations scolaires. Ce que je n'aime pas à Paris : Pollution, fatigue et stress.
Ville enivrante, électrisante : Paris c'est tout le contraire d'une ville dortoir, cela peu paraïtre surprenant pour vous raphael qui vivez à lyon mais paris est une ville à part en france, son fonctionnement est différent, unique en france. Il faut bien avoir à l'esprit que le centre ville de paris couvre à lui seul presque l'entiereté de l'intra-muros. Ont dit souvent que paris est le centre ville d'une ville de 10 millions d'habitants. Ce que j'aime à Paris : Paris c'est le contraire d'une ville dortoir, c'est une ville qui ne dort pratiquement jamais, ce qui est loin d'être le cas pour les villes de province, même les plus grandes. L'amplitude horaire de certain grands magasins sur les grands boulevards 22h-23h, ouvert jusqu'à 0h voir 1h sur l'avenue des champs elysées, se faire offrir des fleurs par son fiancé à 2h du matin, manger un burger à l'extérieur à 3h du matin si j'en ai envie, les supermarchés qui ferment à 23h ou minuit pour certain (très pratique l'orsque l'on rentre du boulot tard et que le frigo est vide et que l'on a pas envie de dépensser une fortune dans une des nombreuses épiceries hors de prix) le métro qui fonctionne jusque 1h15 en semaine et 2h15 le week end, très pratique lorsque l'on rentre d'une soirée) cela change des métros en province. Les nombreux parcs et jardins de paris, des plus grands parcs urbains de france au plus somptueux, avec une riche histoire : bois de boulogne, bois de vincennes, jardin des tuilleries, parc monceau, jardin du luxembourg, parc des buttes chaumont, champs de mars, cimetière du père lachaise, jardin des plantes. De l'autre côté du périf, les plus connus et les plus emblématiques : le bois de meudon, le parc saint cloud, le parc de sceaux et j'en passe. L'architecture parisienne, le folklore parisien, ses bistrots, ses bons p'tits restos, ses bars (impossible de tous les connaitres, il y en à tellement, surement des milliers) impossible de connaitre tout les quartiers même au bout de 10 ans. Une ville ou l'on ne se lasse pas de découvrir des choses. J'ai lue quelqu'un qui disait : "une vie ne serrait pas sufisante pour tout découvrir à paris", c'est tout à fait ce que l'on recent dans cette ville si grisante, enivrante. Ce que je n'aime pas à Paris : Paris à des défaults mais ses défaults sont communs à toutes les grandes villes, en revanche ses qualités elles sont uniques.
La Capitale : Je travaille dans l'immobilier et depuis quelques mois je remarque que paris est gagné par son attractivité auprès des lyonnais pour son dynamisme économique, culturel ainsi que son environnement et son cadre de vie urbain en général. De plus en plus d'habitants de la l'agglomération lyonnaise viennent s'y installer. Après quelques années à lyon pour le travail, j'ai trouvé à paris un cadre de vis hors du commun. Il est vrai que les parisiens partent en fin de semaine de leur ville car certains possèdent des maisons à la campagne ou sur la côte d'azur car le niveau de vie à paris est très élevé. Ce que j'aime à Paris : Magnifique ville parfois détesté pour des raisons très futiles, mais que la plupart des provinciaux et les étrangers adorent, voir les nombreux articles dans la presse internationale. Paris est classé 1ère au niveau européen pour son attractivité. De très grand projets en construction, qui vas encore faire enrager les internautes. Ce que je n'aime pas à Paris : Trop d'étudiants dans la ville ( 1° ville étudiante de france et d'europe). Ils dégradent les parcs et jardins de la ville. ( ivresse, saletés).
A Raphaëlle : Les parisiens ne pensent pas être plus interessants que les provinciaux, c'est juste qu'à lyon vous en tenez une couche, les lyonnais sont à part, les lyonnais sont des provinciaux frustré d'être des provinciaux, ce qui n'est pas le cas partout en province, loin de la. Ce que j'aime à Paris : Tout, à part le climat relou, habitué au climat azuréen. Certaine odeur qu'on ne trouve que dans certaine très très grande ville lol, dans les megapoles mondiales comme paris la palette olfactive est plus grande lol, les relous comme partout en province mais moins que dans le sud et surtout, surtout moins qu'à lyon.
Paris, pas pour moi... : Paris doit etre ville magnifique pour les purs citadins, ainsi que pour les touristes, j'ai apprécié de l'avoir visité deux jours voir la tour eiffel, les champs elysees, le louvre... Bref sorti de ca, si l'on a pas d'argent et que l'on y reside, paris devient une cite dortoire totalement morbide, des immeubles a perte de vue, le rer sale, l'insecurite importante bref et le pire c'est qu'a moins d'avoir de l'argent, il n'y a aucune possibilite de s'en echapper, aucun cadre naturel a promite bref je crois que ce ne sera definitivement pas pour moiet pourtant j'habite sur lyon en ayant hate de quitter cette dernière. Ce que j'aime à Paris : L'architecture, la vie nocturne, les salaires, les concerts, spectacles, une ville tres bien desservie (aéroport, gares...) bref tous les atouts d'une megapole. Ce que je n'aime pas à Paris : La salete, le rer, la banlieue, les prix exhorbitants, les parisiens qui se pensent plus interessants que les provinciaux, le cadre naturel inexistant donc un cadre de vie qui laisse a desirer.
Paris la Grande : De très loin la 1ère de france et une somptueuse ville dynamique culturellement et économiquement parlant. Paris est un vrai décor de théâtre a ciel ouvert, avec ses petites rues pavés, ses petits restaurants, ses bars, ses théatres, ses cinémas, ses grands boulevards, ses sompteux quartiers haussmannien ou autres, ça bouge, ça groulle et le soir paris se transforme en ville lumière. Paris est une ville hyper dynamique, 1er pôle économique en france et en europe, 1er pole scientifique en france et en europe, 1er pôle industrielle en france et surement en europe et 1er pôle universitaire en france et en europe avec près de 750 000 étudiants dans le public + le privée. Ville ultra-commerçante, avec des enseignes internationnales qui existe nul part ailleur en france. Large choix, pour tout. Tout a proximité (commerces). Ville globalement jeune, étudiante. Monuments, histoire. Différences entre les quartiers. Beaucoup d?étudiants, de touristes et d'hommes d'affaires étrangers qui accentue sa dimension internationale. Dans le métro on peut attendre parler plusieurs langues a la foi, c'est très plaisant. Une ville ou il y a toujours quelques chose a faire, entre les expos, les spectacles, les musées, les animations de rue. Une ville ou l'on trouve du travail facilement et avec des salaires intéressants. Une capitale mondiale avec une ouverture sur le monde qui attire les investisseurs. Un foyer de culture, paris se positionne chaque année parmi les attractions culturelles françaises et européennes. Paris c'est aussi des transports à la pointe. Deux aéroports internationaux dont l'un des plus importants au monde (cdg) avec des choix de vols incomparable en france, conjugué à plusieurs gare tgv. Un réseau de métros et rer très dense et bien maillé, des tramways, des trains de banlieue, des bus, des bateaux, des voitures en libre service. Paris à une position géographique stratégique, situé entre le nord et le sud de l'europe, à 1h30 de bruxelles, 1h30 du luxembourg, 2h00 de londres, 2h30 d'amsterdam, 3h de francfort et cologne, 3h00 de marseille, montpellier, nîmes, avignon. A 1h30 de la mer en voiture et des citées balnéaires normandes ayant énormément de cachet et charme : deauville, honfleur, etretat, cabourg, trouville... A 3h de route du très charmant mont saint michel, à environ 3h seulement par la route des îles anglo-normande de jersey et guernesey qui ont énormément de cachet elles aussi. Ce que j'aime à Paris : La diversité des manifestations culturelles, les magasins ouverts le dimanche (il n'y à qu'à paris ou l'on voit ça) l'impression d'être "là où ça se passe", les beaux quartiers, la charge historique, les mélanges de cultures. Ce que je n'aime pas à Paris : Le rer franchement étouffant mais quand même pratique pour traverser paris intra-muros en 15 minutes.
Ce que j'aime à Paris : Les petites places et ses restaurants, montmartre et ses petites rues et montées d'escalier. Les bords de seine et ses guinguettes. Son patrimoine, plus de 2000 ans d'histoire. Paris la nuit c'est magnifique. Un métro ultra moderne et un réseau souterrain très vaste ce qui rend les déplacements très faciles. C'est une ville qui offre de belles de opportunités professionnelles, pour ma part en venant à paris mon salaire a presque doublé. La ville est belle et agréable à vivre et l'offre commercial et de services est pléthorique, rien à voir avec les autres grandes villes française. Ce que je n'aime pas à Paris : Le dynamisme économique de la ville se paie au prix fort. Des logements onéreux.
Grande ville par excellence : Paris articule le global et le local, accueille les flux de la mondialisation, les pacifie, les « localise », les apprivoise, les met au profit de son territoire et, plus largement, du territoire national. Ville monde, elle est en même temps une ville capitale qui partage sa richesse avec le reste de l?espace domestique. Ce que j'aime à Paris : La ville dans son ensemble. Ses monuments, ses jardins, ses bois, ses discothèques, ses bars, ses cinémas, ses boutiques, ses musées, ses théâtres, ses places, ses avenues, ses boulevards, ses immeubles haussmanniens, sa diversité architecturale, ses joyaux architecturaux, sa vie, etc. Son dynamisme de l'emploi également.
La ville Lumière : Paris fait peur car paris est multiple, cosmopolite et désoriente souvent les nouveaux venus. Mais vivre à paris c'est vivre dans un quartier et comme tout est disponible à moins de 5 minutes à pieds on a l'impression finalement de vivre dans le village que constitue chaque micro quartier. Pas besoin de prendre sa voiture pour aller acheter le pain comme souvent en province ! J'ai 4 marchés, 8 boulangeries, tous les commerces de proximité, salles de spectacle, crèches, écoles, universités, bibliothèques, des restaurants de toutes les origines, tout ça quasiment en bas de chez moi et c'est cette qualité de vie qu'une grande ville comme paris offre et qu'il me parait difficile de trouver ailleurs ! Certains se plaignent du bruit du coté oppressant de cette ville qui ne dort jamais mais derrière les façades des immeubles se cachent très souvent des cours intérieures qui sont des véritables havres de paix. Paris est idéal à tous les ages, je m'y suis tellement plu pendant 10 ans de vie de couple et maintenant mes jeunes enfants adorent les multiples squares du quartier, le bois de vincennes pas loin offre une ballade idéale le week end (10 mn en vélo). Certes les appartements sont petits et deviennent inabordables mais a paris on vit dans la rue pas dans son appartement, il y a tellement à faire dehors ! Et puis paris est cosmopolite, elle offre une ouverture sur le monde on s'enrichit au contact des autres ! Ce que j'aime à Paris : Paris fait peur car paris est multiple, cosmopolite et désoriente souvent les nouveaux venus. Mais vivre à paris c'est vivre dans un quartier et comme tout est disponible à moins de 5 minutes à pieds on a l'impression finalement de vivre dans le village que constitue chaque micro quartier. Pas besoin de prendre sa voiture pour aller acheter le pain comme souvent en banlieue ou en province ! J'ai 3 marchés, 5 boulangeries, tous les commerces de proximité, salles de spectacle, crèches, écoles, universités, bibliothèques, des restaurants de toutes les origines, tout ça quasiment en bas de chez moi et c'est cette qualité de vie qu'une grande ville comme paris offre et qu'il me parait difficile de trouver ailleurs ! Certains se plaignent du bruit du coté oppressant de cette ville qui ne dort jamais mais derrière les façades des immeubles se cachent très souvent des cours intérieures qui sont des véritables havres de paix. Paris est idéal à tous les ages, je m'y suis tellement plu pendant 10 ans de vie de couple et maintenant mes jeunes enfants adorent les multiples squares du quartier, le bois de vincennes pas loin offre une ballade idéale le week end (10 mn en vélo). Certes les appartements sont petits et deviennent inabordables mais a paris on vit dans la rue pas dans son appartement, il y a tellement à faire dehors ! Et puis paris est cosmopolite, elle offre une ouverture sur le monde on s'enrichit au contact des autres ! Ce que je n'aime pas à Paris : Prix de l'immobilier mais dut à la logique de l'offre par rapport à la demande.
Paris : Paris n'est pas juste une "plus grande" ville : elle a, dans les relations entre habitants, dans le rythme de vie, dans la place qu'elle tient en france et à l'international, une différence de fonctionnement fondamentale avec le reste de la france, et ce n'est pas du cliché de provincial. Il vaut mieux le savoir avant d'y arriver, et l'accepter rapidement. Grosso-modo, paris offre le sécurisant d'une vie qui continue non stop, même la nuit, à la manière d'une veilleuse qui évite de se sentir isolé. Pour le reste, la ville a toutes les qualités qu'on lui connaît : sa splendeur culturelle n'est pas usurpée, la folle diversité de ce qu'on y trouve non plus. Pour un esprit curieux, il y a de quoi occuper une vie. Ce que j'aime à Paris : Le sentiment que tout se passe à paris : ville centre de tout ce qui arrive france, carrefour permanent qui permet de (re)voir beaucoup de monde, les gens de passage comme ceux qui viennent s'y installer.- l'activité débordante et continuelle, sans interruption.- la montagne de choses à faire, à voir, à découvrir. Pouvoir descendre dans les plus grands musées du monde si on s'ennuie un après-midi. Se balader dans le centre équivaut déjà à être au musée... L'eldorado des cinéphiles. La présences des boutiques les plus spécialisées et rares du pays. Et ainsi de suite...- l'emploi, les possibilités, le dynamisme, les perspectives professionnelles en tout genre.- l'anonymat réel, puisque c'est ce que beaucoup de provinciaux viennent y chercher.- malgré ses imperfections nombreuses, le réseau de transports très dense qui permet de rendre sa voiture dès son arrivée. Les grandes avenues qui permettent les longues marches à pied. Les parcs nombreux...- les différences très marquées entre les arrondissements, chacun peut choisir l'ambiance et le style qui lui plaît ; des petits centre-ville un peu partout, pas seulement au centre.- le tourisme et les études internationales, qui brassent énormément d'étrangers dans la ville, et qui l'enrichit. Ce que je n'aime pas à Paris : La saleté ambiante (vraiment un choc pour qui débarque à paris) la pollution et les odeurs désagréables. Une tendance aux communautarisme un peu dommage dans certaines quartiers, la ville n'a pas fait l'effort d'intégrer son immigration massive.- le blocage quand il s'agit de penser à en partir : il y a tout à paris, paris est le centre de tout, on y trouve tout et tout le monde...
Exceptionnel : Suite à la naissance de notre deuxième enfant nous avons déménagé de lyon à paris, ne voulant pas habiter en banlieue lyonnaise, dans ces immondes citées dortoirs lyonnaise qui n'ont aucun charme et faire des des heures de transports en communs. Nous recherchions une grande ville avec des commerces et services en bas de chez nous et ou nous ne sommes pas obligé de prendre la voiture pour parcourir 50km tout les jours pour aller au boulot. Avec la vente de notre grand appartement à lyon, nous avons trouvé a paris un appartement un peu plus modeste mais ou il y à une réelle qualité de vie urbaine avec tout pleins de petits commerçants et service et un cadre de vie adéquat et épanouissant pour nos enfants, avec balcon et vue sur la seine et la tour eiffel, le dome des invalides au loin, dans un magnifique cadre de verdure, à 5 minutes du centre ville et à 5 minutes du bois de boulogne. Cerise sur le gateau, les impots locaux et fonciers sont nettement moins élevé à paris que la ou nous étions avant. Ce que j'aime à Paris : Tous les services d'une grande capitale, cette citée à un cadre de vie hors du commun. En france hors mis paris nous avons que des petites villes avec des petits centre ville. Des transports en commun modernes et rapides. Une ville de culture, de commerces et riche sur le plan économique. La crise économique semble avoir oublié paris. Ancienne lyonnaise, paris est bien moins froide que lyon et nettement plus dynamique à tout les points de vue et à l?avantage de pouvoir en 1h30 heure de route être au bord de la mer. Concernant le niveau de rémunérations, il n'y à pas d'équivalent en province. Ce que je n'aime pas à Paris : Rien de bien précis.
La ville du Tout : Paris quand tu nous tiens... Ce que j'aime à Paris : Tout, avec ses paradoxes et ses excès. Sa richesse inépuisable, sa.Diversité, son énergie. Ce que je n'aime pas à Paris : Dommage que s'y loger soit si cher.
Jolie ville : Ville touristique, faite donc pour les touristes. Peut être aussi pour les.Familles qui ont les moyens de partir en week-end toutes les semaines.C'est une ville vivante aussi surtout pour les jeunes, mais chères. Ce que j'aime à Paris : Les transports en commun (bien que souvent sales) les boutiques, les.Musées et monuments, la taxe d'habitation (plus faible que dans les.Banlieues) les écoles (réputées mieux que dans les banlieues). La.Discrétion (ou l'indifférence si on veut en négatif) de chacun (pas de.Voyeurisme) des voisins sauf si votre voisine est une mamie. Ce que je n'aime pas à Paris : Les pigeons, les trottoirs (trop sales) surtout dans les petites rues, le.Loyer exorbitant, la circulation (embouteillage, les automobilistes sont.Nerveux). Les difficultés à y élever un enfant : pas de place en crèche,assistantes maternelles chères et exigeantes.
Paris ma ville ! : C'est la ville merveilleuse capitale de la france. C'est également une.Ville très ouvertes aux étrangers. On ne s'ennuie jamais à paris. Une vie.Ne suffit pas pour tout connaître sur paris. Ne sufit pas pour connaître.Paris à fond. La basilique st denis devrait être visitée par tous les.Parisiens au même titre que notre dame. Les. Ce que j'aime à Paris : Tout : les quartiers tous différents, montmartre, place st michel, champs.Elysés et surtout tous les petits quartiers nichés au plus profond. Ce que je n'aime pas à Paris : Rien. Je suis amoureuse de paris depuis que j'y suis née.
Paris j aime ; : J ai toujours aime paris et n ai jamais pu y vivre (trop cher)pour moi helas ; j ai vecu 6 ans en banlieue ca ne m a jamais derangee d aller travailler chaque jour a paris. Je suis retournee a cannes travailler 10 ans region que je connais tres bien pour y avoir vecu 35 ans je peux vous dire qu a l epoque ou j y suis arrivee en 1966 c etait le top les gens trs gentils accueillants etc comme partout l invasion qui s est produite a deteriore beaucoup de choses. Combien de vrais meridionaux actuellement ? Et les mentalites comme ailleurs sont deplorables la vie y est devenue tres chere les locations et ventes egalement tt ca pour vous dire qu il n y a pas qu a paris que l on trouve l irrespect la salete etc etc. Il est vrai qu il est plus difficile de vivre dans 1 lieu aussi peuple que paris mais chaque endroit a son charme. Je ne suis pas tres loin de paris mais c est helas bien trop cher. Avec les miserables retraites que nous avons (je parle des gens modestes )pas facile de joindre les 2 bouts. Cordialement a tous. Ce que j'aime à Paris : Beaucoup de choses interessantes ville tres bien desservie. Ce que je n'aime pas à Paris : Vie trop chere pour les gens modestes c est reserve (aux nantis).
Paris n\\'a rien de comparable : Paris et devenu le chicago des banlieux la securité et precaire bien que la.Police fait bien son travail mais maintenant ce genre de problèmes la nuit.Comme de jours et les prix sont de plus en plus chère. Ce que j'aime à Paris : Tout la pas un lieux que je n'aime pas il y a une richesse de monument des.Jardins musées. Enfin de compte aucun apriorie à part la nuit ces de plus.N plus bruyants. Ce que je n'aime pas à Paris : La circulations a longueurs de journées cela me déranger mais tout.Simplement une ville qui ait devenu insécuriteé pour les jeunes et les.Moins jeunes et les personnes très agés ne veulent plus sortir de chez.Elles et pourtant elles ont connu la guerre rien ne le faisaient peur mais.L'age régresse la confrontations contre une bandes de malfaisants qui n'ont.Aucune pitié envers leurs doyens !
La chute : J'ai habité paris depuis le début des années 80 et j'ai vu cette ville se.Dégrader année après année depuis 2001. Ce que j'aime à Paris : Les (beaux) restes de l'architecture haussmannienne, l'offre culturelle, la.Position centrale. Ce que je n'aime pas à Paris : La densification de la population, la dégradation de la qualité de vie, les.Travaux incessants et inutiles, l'insécurité et la paupérisation en.Augmentation constante, les nouveaux quartiers complètement ratés, la.Circulation démentielle liée à l'obstination du maire à vouloir contrarier.Les flux naturels de déplacement, le coût de l'immobilier lié à la mauvaise.Gestion de l'urbanisme, les cafetiers désagréables, les restaurants hors de.Prix pour un service médiocre, l'absence de places de stationnement, les.Transports en commun sales et peu sûrs.
Capitale touristique : Ville cosmopolite par excellence, où il y a de très belles choses à voir,mais avec un périphérique surchargé, des lignes rer et métro trop souvent.En grève. Ce que j'aime à Paris : Les monuments historiques, la diversité des restaurants, les activités.Culturelles, les nombreux cinémas, son métro très pratique pour circuler. Ce que je n'aime pas à Paris : La pollution, l'insécurité dans certains quartiers, la ligne 13 du métro.(on se croirait sur une autre planète)
Une ville a fuire : Pour vivre a paris il faut être étudiant ou célibataire et accepter de vivre dans un logement minuscule et parfois sordide, peu éclairé, dans une cour intérieure. Ou alors avoir hérité d'une fortune ou d'un travail très rémunérateur et pouvoir s'offrir un appartement d'exception avec vue sur la scène par exemple. Autrement c'est la banlieue dortoir, avec ses transports en commun bondés et vieillots, ses immeubles bétonnés sans espaces verts, ses lotissements bruyant avec jardinet et des heures matin et soir dans les transports. Ce que j'aime à Paris : Une belle ville a condition d'habiter un appartement d'une surface minimum de 80 m2, lumineux, dans l'hyper centre ville et de travailler a proximité et de ne pas être obliger d'attendre dans une gare sordide et glacé, tous les matins, le rer. Ce que je n'aime pas à Paris : Possédant une villa avec piscine dans le sud de la france, il me serrait inconcevable de vivre a paris. J'ai parfois de la compassion pour ceux qui habitent cette ville et qui doivent faire face au quotidien aux problèmes de transports, de pollution, de prix de l'immobilier etc.
Paris : Paris est une ville extraordinaire, pour peu qu'on cherche à la découvrir.Réellement. J'ai débarqué et je loge à paris depuis un an et demi.Désormais (pour des raisons professionnelles) et cela n'a pas forcément.Été simple au départ de m'adapter au mode de vie parisien. Mais une fois.Que l'on y baigne au quotidien, on finit par s'y habituer ! Paris regorge.De monuments historiques plus somptueux les uns que les autres, la beauté.De l'architecture dans certains quartiers vous laisse sans voix. J'ai.Parfois l'impression d'être encore un touriste à certains moments tant il.Y a de choses à voir et à découvrir ! Ce que j'aime à Paris : Les batignolles, mon quartier, un véritable petit village au nord-ouest de.Paris où il fait bon vivre. La population est familiale et les commerçants.Sont fort sympathiques. Montmartre, les iles (cité et st louis) le marais,st germain, le luxembourg, le jardin des plantes, bastille, montorgueil,les buttes chaumont, le canal st martin et de l'ourq font parti des lieux.Qui ponctuent mes nombreuses balades parisiennes ! L'offre culturelle.Énorme, la qualité des musées, des expos, des pièces de théâtre, des.Concerts etc... Ce que je n'aime pas à Paris : Le métro (bien que formidable moyen de locomotion dans paris et sa région)parfois bondé et désagréable (notamment la ligne 13, un calvaire de la.Prendre le matin). La saleté de certains quartiers du nord et de l'est.Parisien et l'impression de délaissement de certains de ceux-ci.L'incivilité des automobilistes qui se foutent éperdument de la couleur du.Feu, du piéton qui passe sur le passage clouté (j'ai déjà failli me faire.Renverser !. Les constructions des années 60/70 qui forment des verrues.Au milieu des ensembles haussmanniens. Beaugrenelle, d'une laideur absolue !
Paris restera toujours paris : Grande capitale internationale. Ce que j'aime à Paris : La richesse de ses monuments, musées, dynamisme. Ce que je n'aime pas à Paris : La pollution, le trafic urbain, l'affluence, le manque de politesse des.Parisiens, le stress constant. Magnifique à visiter, pas à vivre...
Paris ville musée : Une ville froide et sans âmes. Beaucoup se disent parisien alors qu'il habitent en banlieue et de plus dans des immeubles bétonnés, avec pour seule vue, le mur d'en face. Ce que j'aime à Paris : L'hyper centre de paris. Ce que je n'aime pas à Paris : Ville grise, des transports vieillots et bondés, impossible d'acheter un appartement convenable, vivre en banlieue, les heures de transport dans le rer, la grisaille, la pluie le froid, les gens hyper stressés et mal poli.
Sympa : Jolie ville. Ce que j'aime à Paris : Les magasin. Ce que je n'aime pas à Paris : Le mondes.
J'adore paris : J'aime beaucoup paris, il y a beaucoup de chose à faire. Ce que j'aime à Paris : J'aime les magasins, les musés, les cinémas, les restaurants, les quais de la.Seine avec ses ponts, le quartier latin et montmartre avec ses peintres et.Sa place du tertre. Ce que je n'aime pas à Paris : Certains quartiers qui ne sont pas trop propres la circulation impossible.Et les gens les uns sur les autres.
Tu paries Paris que je te quitte... : Pour moi, l'une des plus belles villes du monde ! Je n'ai pas été toujours.De cet avis (je suis originaire de province) mais il suffit de lever le.Nez pour apprécier le décor. Cette ville est un véritable musée. Je vais.Pourtant devoir la quitter, j'aimerais devenir propriétaire mais je n'ai.Pas les moyens. Ce que j'aime à Paris : Mon quartier (st-georges) les monuments et les musées, les nombreuses.Salles de concerts, proximité des commerces qui sont ouverts (presque)tout le temps, les quais de seine et le canal st-martin, le mois d'août,tout ou presque peut se faire à pied. Ce que je n'aime pas à Paris : Paris est trop : - polluée (qualité de l'air, bruit, saleté...) - chère.(prix de l'immobilier) - saturée : trop de monde, circuler dans paris, à.Pied ou dans les transports en commun peut être difficile parfois. Ce qui.Génère aussi une grande incivilité et peut rendre les gens agressifs. -inadaptée aux familles avec enfants en bas âge.
Paris, où il fait si bon vivre ! : Paris, c'est génial, quand on a le temps, quand on n'y habite pas, quand on.Est un touriste. Et c'est super au mois d'août, car les parisiens sont.Partis ailleurs... Ce que j'aime à Paris : Les efforts réalisés pour les personnes handicapées ; le mélange des genres.Dans tous les domaines qui peuvent exister ; les différents quartiers qui.Reflètent ces mélanges. Pouvoir flâner et trouver des commerces ouverts.Presque à toute heure... Ce que je n'aime pas à Paris : La pollution, le stress, le bruit au quotidien ; la grisaille de certains.Quartiers, la violence, l'insécurité, la saleté, la présence du policier.Et de la contravention, mais quelque fois nécessaire, justifiée et.Rassurante. Le métro aux heures de pointe avec l'incivilité de gens pour.Les personnes ayant des difficultés.
Chroniques : Parisienne amoureuse de sa ville, je suis venue m'installer à.Aix-en-provence... Virage culturel à 90 ° que je raconte sur mon blog :chroniques d'une aix-parisienne sur http ://une-parisienne-en-provence. Ce que j'aime à Paris : Flâner sur les quais, les librairies, les jardins comme le luco, les.Terrasses des cafés, et l'effervescence de la ville. Ce que je n'aime pas à Paris : Agressions visuelles et auditives permanentes, la foule, le rer.
Chroniques : Parisienne amoureuse de sa ville, je suis venue m'installer à.Aix-en-provence... Virage culturel à 90 ° que je raconte sur mon blog :chroniques d'une aix-parisienne sur http ://une-parisienne-en-provence. Ce que j'aime à Paris : Flâner sur les quais, les librairies, les jardins comme le luco, les.Terrasses des cafés, et l'effervescence de la ville. Ce que je n'aime pas à Paris : Agressions visuelles et auditives permanentes, la foule, le rer.
J\\'aime me délassées : J'accepterais de travaillé sur paris mais malheureusement je ne pourrai pas.M'habituée a y vivre. Ce que j'aime à Paris : Les mur des immeuble n'ont plus la mémes expréssions que lorsqu'il y avait.30 ans les rénovations ont pris beaucoup de places depuis ces années là.Mais maintenant ma curiositées n'est plus ce qu'elle était avant. Ce que je n'aime pas à Paris : Le manque d'animation traditionnelle sur la place de la nation manque.D'émotions culturelles sur les traditions antillaises.
Ah, Paris.. : Résidant cette ville depuis plus de 20 ans maintenant, je ne m'y suis jamais senti chez moi. Il y a de quoi faire, certes, mais vraiment trop de monde, et à part pousser le périph ou construire des rues en duplex, je ne vois pas comment régler le problème... Ah si, partir, ce que je fais dans 2 mois : ouf ! Ce que j'aime à Paris : Richesse en terme d?événements culturels, beauté architecturale (immeubles haussmaniens) certains quartiers vraiment très jolis. Nombreuses possibilités pour se déplacer (si on est pas agoraphobe) grâce aux transports. Vraiment toutes sortes de commerces, restos etc... J'aime aussi entendre parler anglais, allemand, russe etc... Ce que je n'aime pas à Paris : En dehors des "quartiers-musée", c'est très gris, vilain, pollué. Circuler en voiture est un réel cauchemar, et en deux roues... On limite grandement son espérance de vie notemment avec le périph, sur saturé et rempli de fous du volant-guidon. Travaux interminables sur les boulevards maréchaux, entre autres. Pour revenir aux attraits culturels, il faut aimer faire plusieurs heures de queue et être assommé pendant ce temps par les commentaires des "j'me la pête, ouaiiii j'adoooore" etc. Rapidement contrastés par les diverses insultes et crachats de miséreux sur le chemin du retour. Il faut y venir pour une journée ou deux et en profiter pour voir quelques centres d'intérêt, quant à y vivre, c'est bien quand on a 25 ans, célib, qu'on aime faire la fête et rentrer bourré dans son studio (et les poches vides) pour le reste, "c'est vous qui voyez !".
Ce que j'aime à Paris : L'architecture et la culture. Ce que je n'aime pas à Paris : Les gens, la pollution, le climat, le stress, le prix de l'immobilier, le cadre de vie.
Paris, difficile de vivre avec et sans toi ! : Je vis à paris depuis 1995 et j'ai connu de nombreux quartiers : maison de la radio, trocadéro, arts et métiers, parmentier et bastille maintenant... J'aime paris car on peut facilement rencontrer des gens et sortir de sa solitude même si ce n'est pas toujours facile de garder de vrais amis. Il y a toujours quelque chose à faire, à voir ou à découvrir dans les quartiers touristiques ou historiques. On ne s'ennuie pratiquement jamais si on est un peu curieux. Mais il est vrai que la bêtise de certains parisiens ou non, l'agressivité dans le métro et l'insécurité exaspèrent les moins patients. Sans parler de la pollution et du bruit permanent. On est souvent stressé et sous pression mais on doit aimer un peu ça ! On aime les centres commerciaux, car c'est pratique mais on se plaint de croiser trop de monde... Bref, paris, on l'aime et on la déteste en même temps... Difficile pour moi de la quitter même si elle me fatigue parfois un peu trop. On appelle ça l'amour vache ? Ce que j'aime à Paris : Les sorties entre amis qui donnent lieu à des rencontres incroyables, facilité de trouver une activité qui vous plaise (cinéma, théâtre, expo, vernissage, associations...) pleins de restos et bars à découvrir, la chaleur de certains lieux, certains parcs vraiment sympas, on peut faire du patin dans cette capitale ! Beaucoup de micro univers sympas à découvrir, du shopping facile, le choix de boulangeries délicieuses, certains parisiens encore sociables. Rien n'est trop loin dans paris, on peut presque tout rejoindre en 3 quarts d'heure. Ce que je n'aime pas à Paris : Agressivité, insécurité, saleté, le bruit permanent, les fous en liberté totale, la police qui ne fait rien dans certains quartiers, les ghettos trop prononcés de certains arrondissement, l'intolérance des parisiens, les fashion victim qui veulent faire la loi..., le métro bondé et sale... Finalement, une ville chère pour ceux qui veulent sortir... Les clubs trop privés.
Cocoparigotte
3 janv. 2012 à 21:34
Paris : Paris a tout à offrir, le bon comme le moins bon. Il y a une telle diversité à tous les niveaux qu'il est impossible d'établir une règle. Il faut prendre le temps de la connaître, une fois passé l'aspect touristique. Bien qu'en tant que parisienne de naissance, je ne me lasse jamais de sa beauté et de son charme, que ce soit dans l'évidence (monuments, etc) ou dans la recherche (quartiers villages loin des touristes, etc). Pour moi paris est la plus belle ville au monde, et j'en ai vu d'autres... J'ai vécu à lyon et londres, et suis revenue vivre à paris avec un grand bonheur. Ce que j'aime à Paris : Tellement de choses ! Chaque quartier à son charme propre, sa beauté, cachée ou affichée, son caractère, sa distinction. Le canal st martin/ourcq, les parcs, les monuments, l'histoire qui remplit des encyclopédies entières, l'anonymat, la politique de la ville qui a une mentalité très ouverte et dynamique (mais que les automobilistes maudissent souvent) les millions de (bonnes) boulangeries, le métro qui circule jusqu'à 2h le week-end, le vélib (pas toujours ses cyclistes) le fait qu'on peut s'habiller comme on veut sans se sentir obligé de suivre une mode particulière, les théâtres, les troquets, le choix des loisirs et activités (danse, sport, cuisine, couture, photo, histoire de l'art, etc ! Les musées, bref, la liste est longue. Ce que je n'aime pas à Paris : Malheureusement il y a de plus en plus de monde à paris, et cela se ressent. Les moments où on trouve une rue déserte et calme, sans voiture sont trop rares. Il y a donc du bruit, ce qui est parfois fatiguant. J'évite d'aller aux halles ou certain quartier le samedi après-midi par exemple... Le prix du foncier... Heureusement les taxes sont basses. L'afflux de touristes qui emplissent certains quartiers, et ce presque toute l'année.
Ce que j'aime à Paris : Les espaces verts, les monuments, le dynamisme, le lieu culturel et intellectuel. L'impression de se sentir connecté aux autres villes du monde contrairement aux villes de provinces. L'ambiance de grande ville. La diversité culturelle cosmopolite son dynamisme... On peut toujours se débrouiller pour gagner sa vie. Ce que je n'aime pas à Paris : Des temps de trajets qui peuvent être longs. L'horreur pour se garer.
Bien : Trop de voiture. Ce que j'aime à Paris : Monument. Ce que je n'aime pas à Paris : La pollution.
Midnight in Paris : Je suis arrivée à paris il y a 2 ans, il m'a fallu quelques mois pour être capable "d'affronter" la ville qui ne dort jamais, qui grouille de monde... C'est assez difficile au début. Paris est une ville qui a de multiples aspects très attrayants, notamment du point de vue culturel. Quel bonheur d'avoir les plus beaux musées à quelques minutes de métro, de pouvoir aller au théatre, voir des spectacles comiques, découvrir des groupes de musiques pour quelques euros... Et ce chaque jour de l'année. Ce qui est sûr c'est qu'on ne s'ennuie pas à paris. Il y a du monde partout en permanence, on est rarement seul, même aux petites heures du jour. Parfois j'ai le sentiment d'être "addict" à cette sensation de tourbillon que procure paris et sa foule. Dès qu'on sort de la ville, un inexplicable sentiment de solitude vous envahit, c'est assez étrange. Paris peut-être magique lorsqu'on se balade le long de la seine, près du louvre et des îles, que l'on visite des boutiques charmantes et que l'on boît un verre de vin à st-germain, on se laisser rattraper par l'histoire... Pour ce qui est de l'humain, les relations se sont tissées grâce à des amis que j'avais bien avant paris, il me semble difficile de rencontrer des gens hors de ce cadre là. Mais je ne m'en plains pas, car je ne fais pas l'effort d'en rencontrer également, mes amis me suffisent amplement. En ce qui concerne les dépenses, c'est vrai que la vie parisienne vous pousse à consommer : il y a toujours un nouveau restaurant à découvrir, un nouveau bar qui vient d'ouvrir... Et la fatigue que procure la ville à cause de son rythme effréné fait que l'on a toujours envie de commander des plats au japonais de son quartier plutôt que de faire à manger soi-même, trop la flemme... Du coup, l'argent consacré aux loisirs entame largement mon salaire. Le loyer aussi bien sûr est très élevé, et rend certains quartiers quasi inabordables. C'est très dur de mettre de côté lorsqu'on vit à paris. Selon les jours et les quartiers, on peut vite rencontrer des personnes agressives, et même des gens complètement barrés ! Et aussi pas mal de mecs misogynes et relou qui vous abordent dans la rue, perso j'évite de chercher les embrouilles et la plupart du temps ça passe. C'est vraiment le point négatif de paris selon moi, qui rend la vie difficile à certains filles. Je ne l'explique pas vraiment, je ne sais pas d'où vient cette frustration pour certains... L'autre point négatif c'est la misère, qui vous frappe les premiers mois : les clochards, les mendiants, dans les stations de métro... Des vieilles dames qui fouilent les poubelles des supermarchés, j'ai même vu une fois une famille sur un matelas dégueulasse avec des enfants minuscules en plein milieu de bastille... C'est ça aussi paris, on peut passer du luxe bourgeois de la place des vosges, à une vie de bidonville en quelques minutes. Il y a, contrairement à ce que d'autres utilisateurs semblent mentionner, beaucoup de quartiers "cité", avec des barres hlm où il ne fait pas bon passer la nuit tombée. Je pense notamment aux quartier des orteaux pas loin de chez moi. Les barres se fondent dans le décor contrairement en province où elles sont " visibles."parfois je suis aussi choquée par la saleté de certains quartiers, où l'on peut trouver comme à belleville des tas de fringues et de bouffe par terre, ça me rend toujours mal à l'aise... Voilà tout ce que je pense de paris ! Ce que j'aime à Paris : Architecture vie culturelle/gastronomie/"nightlife" gens de différents horizons. Ce que je n'aime pas à Paris : Pauvreté saleté agressivité.
Paris ville-monde : Paris reste la capitale économique et politique de la france. Beaucoup de mouvements et d'agitation. Une ville dynamique, multiculturelle et bouillonante. La ville offre énormément de possibilités pour quiconque (étudiant, entrepreneur, ouvirer, retraité, touriste,..) mais c'est plus calme en soirée. Ce que j'aime à Paris : Tout sauf les clochards et les prix. Ce que je n'aime pas à Paris : Gare de l'est et environs.
Paris oui mais non... : Arrivé à paris sans l'avoir choisis j'y découvre notre capitale avec beaucoup de déception. Ce que j'aime à Paris : J'aime les commerces avec leur amplitude d'ouverture, paris la nuit et comme le dit un commentaire précédent se sentir "là où tout se passe" même si c'est faux en fait... Ce que je n'aime pas à Paris : Paris est une ville sale, les autres capitales d'europe n'ont rien à lui envier. Cette ville est malodorante, mal fréquentée, ont y ressent un sentiment d'insécurité. Le métro, parlons en, il est en ruine, comment à t'ont pu laisser un bien public se dégrader autant, qu'attend la région ? La ville ? La ratp ?... Pour réagir. Paris c'est gris, triste, pour découvrir la magie de paris il faut attendre la nuit et là ça vaut le coup, les lumières, etc... Mais même la nuit tout n'y pas rose. Pour commencer c'est très mal éclairé dans certaines rues, quand même pour une capitale un ptit effort ! Ensuite il y a les rats, et oui des rats, qui sortent la nuit au pied de la tour eiffel pour venir récupérer les déchets des parisiens et des touristes... Ça donne envie ! Par dessus tout ce que je n'aime pas c'est les parisiens comme ils aiment qu'on les appelles, ils habitent à une vingtaine de km de paris (soit 2h en voiture...) mais oui tous ces banlieusards sont parisiens, ça doit faire mieux, allez savoir... Donc ces parisiens, les vrais et les faux sont très très chauvins si tu ne viens pas de paris tu es hors course, un plouc, tu ne connais rien à la vie mais ce qu'il faut savoir c'est que la plupart des habitants de notre capitale ne sont pas natifs de paris mais de ville comme "pecno la forêt"... Ils oublis vite d'où ils viennent pour paraitre vrai francilien, pathétique...
En désaccord avec la plupart des commentaires. : Je remarque que beaucoup font de paris une ville parfaite sans problème d'argent, et de la banlieue une zone laide et pauvre : ce qui est absolument faux. Il y'a une diversité sociale que ça soit dans paris ou banlieue on y trouve des beaux quartiers et des moins beaux.Le revenu médian annuel est que legerement plus élevé dans paris qu'en banlieue (21. 000 contre 18500 en 2003 ou 2004). La tendance ne s'est pas clairement accentué dans les années suivantes.Les quartiers populaires dans le privé (barbès, belleville, faubourg saint denis...) se boboisent mais lentement les chiffres de ces quartiers sont encore alarmant en terme de pauvreté, allez à la goutte d'or voir si la populasse a si changé que ça. En plus de ça les quartiers hlm resteront toujours aux mains des classes populaires, porte de la chapelle, tout le secteur flandres-stalingrad-curial et tant d'autres sont loin de s'embourgeoiser. Les quartiers s'arrangent car ils se rénovent, mais ça vaut aussi pour les quartiers défavorisés de banlieue, ces dernieres années l'état a mis l'accent sur la requalification des cités (destruction, rénovation, résidentialisation.)même si le m2 en banlieue reste moins cher que dans paris il est comme même aussi élevé. A la différence que dans paris les apparts sont globalement plus petits il y'a davantage de chambre de bonne, de studio ou de 2 pieces. A l'inverse de la banlieue, paris a un taux de propriétaire très peu élevé. Donc finalement dans paris le prix se compense par des appartements plus petit et un nombre plus petit de propriétaire (donc avec un peu moins de garanties financiere). Ce que j'aime à Paris : Beaucoup de choses à voir, la ville ne se résume pas à 2 ou 3 quartiers comme dans les grandes villes de province. Ce que je n'aime pas à Paris : Les préjugés sur les uns et les autres.
Ville inhumaine même comparée à new york : Je suis parisien de naissance, et celà fait 50 ans que j'y vis, mais pour une personne d'un milieu moyen comme moi, qui y vit et y travaille, ce n'est pas la rigolade comme pour les touristes. Ce que j'aime à Paris : Mes souvenirs d'enfance. Ce que je n'aime pas à Paris : - la foule omniprésente, bruyante,- la saleté- l'agressivité voire la violence- le bruit- le côté tiers monde de certains quartiersje précise que maurice a raison, il y a énormément d'hlm et de logements bas de gamme à paris, ce qui choque justement c'est le contraste entre trés riches et trés pauvres, les souchiens (vieille souche parisienne) moyens comme moi n'y ont pas leur place, ils sont tous en banlieue en province ou à l'étranger, à la retraite, je partirai sans regret me mettre au vert, la vie parisienne est épuisante et mauvaise pour la santé.
Paris et comparatif : Paris ne tient plus qu'à sa réputation d'antan. La plus belle avenue du monde est devenue la poubelle avenue du monde ! La circulation est très dense. Il y a de l'emploi ? Tout dépend pour qui. Si vous êtes commerciale peut-être, si vous êtes ouvrier, c'est un autre son de cloche, sans parler l'impossibilité de loger. Paris est le reflet de la tendance de la france, normale puisque 1/3 de la population vit en région parisienne. Il restent malgré tout des coins jolis, des quartiers de bons standing mais à quel prix ! Il y a bien évidemment des barres hlm à paris, ceux qui disent le contraire ne sont jamais allés dans les arrondissements périphériques (ex : 20ème, 19ème, 18 ème et 13 ème). Paris est un endroit où passer une soirée, faire la fête, voir des spectacles mais vraiment pas y vivre. Ce que j'aime à Paris : C'est la capitale ! Il y a donc tout les grands évènements et toutes les cultures y sont représentés. Ce que je n'aime pas à Paris : Les prix exhorbitant bien sûr, après tout les inconvénients des grandes villes. La saleté, les bobos et les riches qui n'ont aucun respect des autres.
Avis sur Paris : On peut le dire, j'ai visité beaucoup de pays et de grandes villes dans le monde et bien c'est paris qui est la plus belle et la plus attrayante. Ce que j'aime à Paris : Ses rues, ses monuments, ses musées etc... Ce que je n'aime pas à Paris : Paris plage. Tous ceux qui critiquent paris n'ont qu'a partir.
Je n'aime pas du tout : Je n'aime pas paris. Ce que j'aime à Paris : J'aime que les musées, piscines, cinéma et parcs ! Ce que je n'aime pas à Paris : Tout ! Paris c'est très pollués ! Il n'y a pas beaucoup d'espaces vert.
Jean-edouard
17 août 2011 à 21:08
Ville lumiere : Fantastique, ce n est pas par hasard qu elle est la plus visitée au monde ! Je crois qu une vie n est pas suffisante pour tout découvrir a paris. Ce que j'aime à Paris : Tout c est merveilleux, les sorties, les restaurants, les activités, les musées, les jardins, Ce que je n'aime pas à Paris : La vie y est plus chère qu ailleurs, l insécurité.
Paris : Paris n'est pas juste une "plus grande" ville : elle a, dans les relations entre habitants, dans le rythme de vie, dans la place qu'elle tient en france et à l'international, une différence de fonctionnement fondamentale avec le reste de la france, et ce n'est pas du cliché de provincial. Il vaut mieux le savoir avant d'y arriver, et l'accepter rapidement, sinon on devient vite taré... Grosso-modo, paris offre le sécurisant d'une vie qui continue non stop, même la nuit, à la manière d'une veilleuse qui évite de se sentir isolé. Paradoxalement, elle crée aussi beaucoup de solitude... C'est un deal, et y débarquer en groupe, ou y avoir des connaissances, est un plus non négligeable. Pour le reste, la ville a toutes les qualités qu'on lui connaît : sa splendeur culturelle n'est pas usurpée, la folle diversité de ce qu'on y trouve non plus. Pour un esprit curieux, il y a de quoi occuper une vie. Ce que j'aime à Paris : - le sentiment que tout se passe à paris : ville centre de tout ce qui arrive france, carrefour permanent qui permet de (re)voir beaucoup de monde, les gens de passage comme ceux qui viennent s'y installer.- l'activité débordante et continuelle, sans interruption.- la montagne de choses à faire, à voir, à découvrir. Pouvoir descendre dans les plus grands musées du monde si on s'ennuie un après-midi. Se balader dans le centre équivaut déjà à être au musée... L'eldorado des cinéphiles. La présences des boutiques les plus spécialisées et rares du pays. Et ainsi de suite...- l'emploi, les possibilités, le dynamisme, les perspectives professionnelles en tout genre.- l'anonymat réel, puisque c'est ce que beaucoup de provinciaux viennent y chercher.- malgré ses imperfections nombreuses, le réseau de transports très dense qui permet de rendre sa voiture dès son arrivée. Les grandes avenues qui permettent les longues marches à pied. Les parcs nombreux...- les différences très marquées entre les arrondissements, chacun peut choisir l'ambiance et le style qui lui plaît ; des petits centre-ville un peu partout, pas seulement au centre.- le tourisme et les études internationales, qui brassent énormément d'étrangers dans la ville, et qui l'enrichit. Ce que je n'aime pas à Paris : - le prix exorbitant et totalement injustifié de tout : de l'immobilier minable, des bars, des restaurants, des dépannages (plombiers, serruriers)... Le salaire mensuel en prend un coup.- le mauvais penchant de l'anonymat : ville froide (et non, ce n'est pas non plus qu'un cliché) distante - possibilité de se faire agresser dans le métro devant tous sans que personne ne réagisse. L'effort qu'il faut faire pour créer un lien autre qu'artificiel avec les gens, et pour conserver la qualité de ses liens.- le laborieux de n'importe quel déplacement, le fait qu'il faille penser, pour aller quelque part, à l'heure aller et l'heure retour qu'il va falloir y ajouter. Le ryhtme constamment énervé et pressé de la ville, épuisant à force.- n'espérez même pas y conduire en voiture.- la saleté ambiante (vraiment un choc pour qui débarque à paris) la pollution et les odeurs désagréables. La misère qui s'étale partout avec violence (votre première vision de vieilles dames fouillant les poubelles devant les sorties d'écoles vont vous marquer).- une tendance aux communautarisme un peu dommage dans certaines quartiers, la ville n'a pas fait l'effort d'intégrer son immigration massive.- le blocage quand il s'agit de penser à en partir : il y a tout à paris, paris est le centre de tout, on y trouve tout et tout le monde... Impression faussée que toute autre ville de france, même géante, sera la même chose en "moins bien".
Paris est un village : Paris fait peur car paris est multiple, cosmopolite et désoriente souvent les nouveaux venus. Mais vivre à paris c'est vivre dans un quartier et comme tout est disponible à moins de 5 minutes à pieds on a l'impression finalement de vivre dans le village que constitue chaque micro quartier. Pas besoin de prendre sa voiture pour aller acheter le pain comme souvent en banlieue ou en province ! J'ai 3 marchés, 5 boulangeries, tous les commerces de proximité, salles de spectacle, crèches, écoles, universités, bibliothèques, des restaurants de toutes les origines, tout ça quasiment en bas de chez moi et c'est cette qualité de vie qu'une grande ville comme paris offre et qu'il me parait difficile de trouver ailleurs ! Certains se plaignent du bruit du coté oppressant de cette ville qui ne dort jamais mais derrière les façades des immeubles se cachent très souvent des cours intérieures qui sont des véritables havres de paix. Paris est idéal à tous les ages, je m'y suis tellement plu pendant 10 ans de vie de couple et maintenant mes jeunes enfants adorent les multiples squares du quartier, le bois de vincennes pas loin offre une ballade idéale le week end (10 mn en vélo). Certes les appartements sont petits et deviennent inabordables mais a paris on vit dans la rue pas dans son appartement, il y a tellement à faire dehors ! Et puis paris est cosmopolite, elle offre une ouverture sur le monde on s'enrichit au contact des autres ! Ce que j'aime à Paris : Ville cosmopolite, dense on tout se fait à pieds, commerces et toutes les activités à proximité immédiate. Ambiance de village ! Ce que je n'aime pas à Paris : Prix de l'immobilier, encore pas assez de pistes cyclables malgré les efforts de ces dernières années trop de voitures, pas assez de zones piétonnes, la voiture est le fléau de notre époque !
J'en suis partie il y plusieurs années... Pas d'autre choix que celui de la survie : Que dire de plus que ceux qui ont écrit les deux commentaires ci-dessous... Ce qu'ils ont dit est malheureusement très juste... Ce que j'aime à Paris : Mes milliers de souvenirs... Ce qu'était paris et sa région il y a encore vingt ou trente ans... Ce n'était pas rien... Ce que je n'aime pas à Paris : Paris, je ne peux plus y mettre les pieds sans que ça me rende complètement malade... On a détruit ma ville, son âme et par conséquent les gens qui y ont vécu (et ceux qui arrivent à encore y vivre)... Leur âme, leur histoire, leur identité, leurs valeurs ; leurs repères... Les "robots-bobos", les branchouilles, et quelques millionnaires vivant en réalité dans un autre espace-temps ont envahis la ville... Eux, et puis... Toute la misère du monde... Paris, à l'image d'un monde qui s'écroule...
Je n'y vais jamais ou le moins possible : Trop pollué, parisiens trop stressants et trop stressés. Ce que j'aime à Paris : Rien. Ce que je n'aime pas à Paris : La ville et ses habitants.
Une ville qui s'embourgeoise... : Très belle ville qui a tout les avantages d'une grande métropole mais qui va dans le mauvais sens. Ce que j'aime à Paris : L'offre culturelle énorme. Pour les gens qui aiment l'art, c'est parfait. La mairie fait un vrai effort de ce côté (heureusement d'ailleurs parce que sinon...). Il y a en plus des réseaux artistiques plus populaires accessibles à tous. La beauté de la ville bien sûr, au niveau de l'architecture, les bords de seine, etc... Le passé historique certain qui donne l'impression privilégié de participer à l'histoire... Ce que je n'aime pas à Paris : De plus en plus de choses. A mon sens paris s'embourgeoise et va dans le mauvais sens. Comme dans de nombreux commentaires, je pointe du doigt les loyers et les prix de l'immobilier à l'achat. Il faut être désormais être héritier ou avoir papa et maman derrière pour acquérir. A force d'attirer les touristes, certains quartiers ne sont que d'immenses vitrines, qui n'ont plus d'âme. Les riches touristes, russes, américains, chinois et autres qui achètent des résidences secondaires somptueuses où ils séjournent 2 semaines par an. Certains quartiers deviennent ainsi complétement morts à la tombée de la nuit parce que personne n'y vit. Les derniers vrais quartiers populaires sont asphixiés par les bobos, venus à la recherche d'exotisme et d'authenticité "oh regarde une madame en boubou comme c'est joli !", qui n'ont aucun respect pour les autres en affichant leur pitié et condescendance aux yeux de ceux qui, comme moi, galèrent un peu plus tout les jours. Résultat, les plus pauvres se retrouvent en périphérie, chassés dans de banlieues moches et tristes. Bientôt paris sera une ville dortoire, bourge, qui perdra en attractivité. Peut être que dans 20 ans les pouvoirs publiques qui vivent dans un autre monde, se rendront compte de leurs erreurs, trop tard comme d'habitude.
Mieux avant : Je crains pour l?évolution de paris, la ville a beaucoup changé en 15ans, plus rien est fait pour les jeunes, ni les banlieusards, ni les classes moyennes/pauvres. Tout est argent, argent et argent. Énormément de gens se croisent, personne ne se parle, ne s'entraide, ne se respecteje sature... Ce que j'aime à Paris : Large choix, pour tout. Tout a proximité (commerces). Ville globalement jeune, étudiante. Monuments, histoire. Différences entre les quartiers. Ce que je n'aime pas à Paris : Tout est cher. Trop de monde. Évolution depuis 10 ans (cf ci dessus) ville qui vieillit et qui s'embourgeoise, les banlieues deviennent une ceinture de feu, hausse de la criminalité. Les grands événements techno parade, fete de la musique) sont devenus de grandes foires de non droit. dualité banlieue/paris. mentalité : aucun respect, chacun dans son coin, pas de simplicité. Climat de merde. Ville isolée : faire 400km mini pour etre dépayser (plus pour mer, montagne sympa)
Magnifique : Les plus belle ville du monde.
Vive la vie parisienne! : N'ayant jamais bougé des pays de la loire, je me suis installée à paris en septembre dernier pour rejoindre mon époux, parisien pur et dur. Ce que j'aime à Paris : La diversité des manifestations culturelles, les magasins ouverts le dimanche, l'impression d'être "là où ça se passe", les beaux quartiers, la charge historique, les mélanges de cultures. Ce que je n'aime pas à Paris : Le rer franchement étouffant.
Ce que j'aime à Paris : Les commerces, les restos, l'architecture. Ce que je n'aime pas à Paris : Les parisiens, l'inégalité sociale, le bruit, la pollution, les loyers trop chers et les bobos.
Réponse à Clélia : Jetez un coup d??il dans certains quartiers parisiens puant la misère où les français de souche n'y mettent plus les pieds. Les parisiens n'habitent pas à rivoli et à saint germain des près. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Une ville réservée aux très, très riches : Une belle ville certes, mais qui méprise fondamentalement les classes moyennes et populaires, qu'elle s'empresse de chasser et de reléguer en banlieue au profit d'une caste de bobos et de fêtards. Une ville qui souffre du bruit incessant, de la pollution croissante et de l?agressivité de ses habitants. Une ville bondée et saturée, certainement plus agréable à visiter qu'à habiter au quotidien. Ce que j'aime à Paris : Ses musées, ses nombreuses bibliothèques, ses piscines, ses petits restos de quartier. Ce que je n'aime pas à Paris : Le bruit permanent, la pollution de l'air, l?agressivité des parisiens, la saleté du rer (quand ce n'est pas en grève), l'immobilier exorbitant et totalement délirant.
Une ville musée. : Une ville où il est très agréable de venir quelques jours par an sans plus et à condition de loger en hyper centre. Un immobilier hors de prix même pour les cadres obligés de vivre en grande banlieue, avec tous les inconvénients des transports en commun (grèves à répétitions, sur-population, temps de transport, insécurité, etc.). Ce que j'aime à Paris : Une ville chargée d'histoire. Ce que je n'aime pas à Paris : Avec les prix de l'immobilier il y aura bientôt plus d'investisseurs étrangers à Paris que de parisiens. Des chambres de bonnes et des loges de concierges se vendent à prix d'or et pourquoi pas des caves pour se loger. Les parisiens qui pensent que la province les envie. Personnellement, je préfère vivre dans une maison avec piscine et jardin en province ou avoir un grand appartement à Lyon ou Marseille, que vivre dans une chambre mansardée à Paris acquise pour le prix d'un château.
Paris : Je n'ai pas d'avis particulier à donner sur paris, je veux juste réagir au commentaire de sylvestre pour signaler que Avignon ne se situe pas en côte d'azur. La côte d'azur commence à partir de hyères et finie vers menton, monaco/monte carlo. Ce que j'aime à Paris : Joli, vivant, animé, dynamique. Ce que je n'aime pas à Paris : Bruyant, pollué, cher.
Belle ville : Attractive. Ce que j'aime à Paris : L'aspect international. Ce que je n'aime pas à Paris : La saleté des métros.
Paris : Paris, ville où j'habite. Pour moi c'est une très grande ville mais c'est une ville sale et chère. Pour moi une petite ville ça serait bien (dans la côte d'azur) comme Avignon. Ce que j'aime à Paris : La tour Eiffel vue de loin (monument très connu et très beau fait par Gustave Eiffel). Ce que je n'aime pas à Paris : La saleté et les très grands bâtiments.
Réponse à Montmartre : Je ne parle en aucun cas de beaugrenelle qui est un quartier de tours quasi luxueuses.Bon, je vais pas y aller par quatre chemins. Il suffit d'aller sur le site du ministère sig.gouv qui répertories tous les quartiers sensibles de France. Il suffit de cliquer sur le 75 et de comparer les revenus médians (établis ilot par ilot) avec les autres.Ensemble masséna paris 13e : revenu médian annuel d'environ 13. 000 euros en 2006 comparable à une cité de banlieue moyennement défavorisés.Cité curial dans le 19e : 16 tours hlm de 20 étages ainsi qu'une barre hlm qui déclarent un revenu médian annuel d'environ 10. 500 euros en 2006 comparable à une cité de banlieue clairement défavorisés.Quartier curial tanger qui regroupe toute la partie ouest du 19e arrondissement excepté le quartier cité plus haut : 33. 200 habitants pour un revenu médian annuel avoisinant les 10. 300 euros en 2005.Hbm aubervilliers dans paris 18e : cité hlm de type hbm qui a un revenu annuel médian en 2006 de 8500 euros ce qui est inférieur au revenu déclaré dans la cité des 4000 à la Courneuve à la même date (9692 euros).Ensemble porte de Montmartre - porte de clignancourt dans le 18e : 7. 500 habitants dans un mélange de barre hlm et de hbm qui déclarent un revenu médian en 2006 de 9509 euros avoisinant la cité des 4000 connu pour être parmi les plus défavorisés.Et je peux continuer longtemps.Je ne me contente pas de vous contredire mais de vous apporter les preuves officielles. C'est comme ça qu'on a un dialogue constructif. Sachez de plus que la cité la plus délabré et pauvre de France est une résidence privé (les bosquets à montfermeil) comme tant d'autres.Dans le 15e arrondissement tournez vous plutôt entre le parc georges brassens et l'entrée du périphérique à la porte de brancion vous en verrez des barres hlm.La conclusion est que paris est une vitrine cachant bien des réalités morbides. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Paris : Je regrette maurice mais il n'y a quasiment pas de barres hlm dans paris, ou en voyez vous ? 2 ou 3 dans le 12ème, 13 et 15ème ? Ce n'est vraiment rien comparé à la taille de la ville, je vous rappelle que paris intra-muros compte 2, 3 millions d'habitants. Il y a quelques tours mais comme vous la déjà dit bertrand beaucoup de ces tours ne sont pas des hlm, vous avez dit que c'était des hlm ont vous dit que non, reconnaissez au moins votre erreur. Si l'on ne vois pas de barres hlm dans paris c'est parce qu'il n'y a pratiquement pas. Vous confondez les barres avec les tours et confondez les hlm avec ce qui n'est pas des hlm. Le revenu médian de ces tours non hlm sont pour beaucoup supérieur aux tours hlm de banlieue. Exemple les tours de beaugrenelle où les revenus sont des revenus plutôt aisés. Ce que j'aime à Paris : Paris est génial pour trouver son 1er job et rapidement progresser. Dans le domaine que je connais (informatique - gestion de projet) il y a des choses que l'on ne peut faire qu'à paris. Par contre, s'établir sur paris avec sa famille est loin d'être simple.
Avis à Maurice : Je réitère le taux de chômage est largement plus élevé. Regarde les chiffres officiel : paris 8, 8%, lyon environ 11%. Le taux de chômage est certes en dessous de 11% pour l'agglo mais cela ne change strictement rien au 11% de lyon intra-muros. Paris est une zone de facilité d'emploi que vous le vouliez ou non. Le taux de chômage n'indique pas forcément le niveau de rémunération et le niveau de vie et sur ce point la rémunération et le niveau de vie sont globalement supérieur à paris en plus d'un chômage moins élevé. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Réponse à Hugues : Pour Marseille, cela est correct (entre 13 et 14%) mais l'agglomération lyonnaise c'est entre 8 et 9%. Comparable à l'agglomération parisienne. Et le chômage n'indique pas forcément le niveau de vie du territoire concerné.Que tu le veuilles ou non, Paris n'est pas une zone de facilité d'emploi. Il faut comme ailleurs se démener, bien que Paris offre plus de choix, etc. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Réponse à Bertrand : Je t'invite à mieux connaitre ta ville. Les barres et tours hlm sont nombreuses dans la capitale. Juste méconnues car peu médiatisées. Je pourrais te faire une liste mais ça serait un peu long. Regarde juste dans le 18e, 19e, 20e, 13e et même dans le 17e, 12e, 14e, 15e qui sont pourtant des arrondissements plutôt riches. Et même si certaines tours sont à la base privés cela n?empêche pas parfois qu'elle soit habitées par des classes populaires : exemple de l'ensemble massena dans le 13e (copropriété privée à sa construction) qui a un revenu médian comparable à n'importe quel quartier populaire de Paris ou de banlieue. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Avis pour Maurice et Valentin : Je réitère de façon globale la province (grandes comme petites villes) affiche un chômage largement plus élevé que l'agglomération parisienne. Les chiffres que j'ai indiqué sont les bons puisque ce sont les chiffres officiels de l'insee, vous devriez aller les consulter. D'après l'insee au dernier trimestre 2010 les taux de chômage était : paris (75) 8, 9%, hauts-de-seine 7, 5%, seine-saint-denis 11, 2%, val-de-marne 8%, seine-et-marne 7, 1%, yvelines 6, 6%, essonne 6, 6%, val d'oise 8, 9%. Ce qui donne une moyenne de 8, 2% sur toute l'ile-de-france au dernier trimestre 2010 ce qui fait nettement moins que les 11, 4% et 13 ou 14 % de lyon et marseille aujourd'hui. Et comme chacun sait depuis le dernier trimestre 2010 et aujourd'hui le chômage n'a cessé de baisser en ile de france contrairement à certaines villes de provinces qui ont été plus durement touchées par la crise, je suis navré. Ce que j'aime à Paris : Déjà dit. Ce que je n'aime pas à Paris : Déjà dit.
Paris : En effet il y a une quasi inexistence de barres hlm à paris, c'est très marginal. Il y a bien quelques tours mais ce ne sont pas des barres, comme leur nom l'indique ce sont des tours et beaucoup de ces tours ne sont pas des hlm. Que des petits commerces dans l'intra muros ? Vous voulez rire. Paris intra-muros compte pas moins de 5 ou 6 grandes surfaces carrefour ou autres (1 à auteuil, 1 dans le cc italie 2, 1 dans le cc bercy 2 et 2 autres je ne sais plus ou + 1 dans le cc des halles je crois bien, ce qui est déjà bien assez). Certaine villes pourtant beaucoup moins dense comme Lyon ou Marseille ont pourtant moins de grandes surfaces que paris intra-muros. Vous parlez de franprix mais c'est justement l'enseigne la plus chère de l'intra-muros, les magasins franprix sont aussi les moins grands donc très mauvais exemple. Beaucoup d'enseigne dans l'intra-muros ont des magasins à plusieurs niveaux chose très rare dans d'autres villes. Ce que j'aime à Paris : Son animation, ses quartiers, ses fontaines, ses parcs, ses monuments, la seine, ses passages couverts, son dynamisme, etc. Ce que je n'aime pas à Paris : Les parkings sales et les odeurs malpropres qui y règnent.
Réponse à Pierre : D'accord et pas d'accord avec toi ça dépend. C'est sur que les prix augmentent partout même dans des coins où on est entouré de logements sociaux. Par contre il faut savoir qu'il y a beaucoup d'appart hors marchés qui sont loués en dehors d'un notaire et qui ne rentre pas dans cette moyenne élevé de l'immobilier parisien. Il n'y a qu'à voir la goutte d'or dans le 18e, trois quart de logement privés et un revenu médian dans le quartier qui ne dépasse pas 900 euros par mois. Après je conçois que sur l'ensemble de la ville ça reste clairement minoritaire mais ajouté au logement social ça représente une part non négligeable de paris. Cette part populaire ignorée par beaucoup mais bien présente.Après la banlieue reste moins chère en moyenne mais reste comme même élevée. Si je me réfère comme vous au prix \"officiel\" de l'immobilier les départements de petite couronne (même le 93) reste inaccessible pour un pauvre s'il veut y vivre confortablement. Il faut aussi un logement social ou louer dans un immeuble plus ou moins insalubres pour s'y installer. Ce qui revient au même que pour paris intra-muros. Regardez les chiffres concernant la pauvreté vous verrez que la pauvreté n'est pas clairement plus présente en banlieue que dans paris.Pour les classes moyennes, c'est là que la différence se fait sentir je suis d'accord avec toi. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Paris : Moi je trouve qu?Étienne a raison. Paris c'est clairement une ville de riches, il faut vraiment de l'argent pour y vivre (décemment s'entend, pas comme un étudiant dans un 15m2). Déjà les loyers. Quand vous arrivez à Paris (et il y en a du monde qui arrive chaque année), le logement social vous oubliez vite. Des listes d'attentes de 10 ans. Donc vous logez dans le privé et sincèrement même dans des coins pourris de paris, c'est exorbitant et tout petit. Bien évidemment, acheter est une utopie si vous n'avez pas la chance d'avoir un héritage parisien (par exemple) capable de vous fournir un apport respectable pour une banque et vous permettant d?acquérir un petit 3 pièces à 400 000 euros (mal situé en plus lol). Quand l'on voit que la plupart des appartements partent dans la journée (en vente ou en loc) et pour des montants pareils, ça fait réfléchir sur la supposée "pauvreté" du parisien en général. C'est sur beaucoup d'étrangers achètent mais beaucoup de parisiens aussi (j'en côtoie). Pour l'alimentaire, intramuros, il n'y a que des petits commerces. Donc c'est plus cher, je me ruine moi même beaucoup plus dans un franprix que dans un carrefour de banlieue... C'est évident. Et comme tout parisien vous n'avez pas de voiture intramuros donc c'est petit commerce de quartier très cher. Donc vous prenez les 2 facteurs les plus impactant dans votre budget (logement décent + alimentaire) et vous réalisez soudain que oui Paris est une ville pour les riches. Sincèrement, vivre comme un étudiant alors qu'on ne l'est plus, ça va un moment...C'est sur il y a des spots de pauvreté mais ils se réduisent dangereusement. Tous les arrondissements anciennement abordables s'embourgeoisent (il suffit de regarder les prix du m2, même dans le 19ème c'est dire). C'est pas donné du tout.A terme, c'est clair qu'il ne restera que les cités sociales intramuros, tout le reste sera (ou est déjà) réservé à des classes sociales plus aisées. Le chemin est déjà bien tracé. Nous ne sommes plus en 1960, la mixité sociale se réduit comme une peau de chagrin à Paris, c'est dommage mais c'est un fait. Ce que j'aime à Paris : La beauté de la ville, les commerces et transports, la culture. Ce que je n'aime pas à Paris : Tout le reste qui rend cette ville vite invivable...
Réponse à Etienne : Bonjour, vous devriez à apprendre à connaitre cette ville. Sortez des champs élysées et du boulevard saint germain qui sont des vitrines mais qui n'ont pas grand chose de parisien en réalité (plutôt pour touristes).Allez à la goutte d'or, à belleville sentir l'odeur du vrai paris. Le prix élevé de l'immobilier concerne une majorité de gens mais pas tous. Il y a aussi du logement social, des logements de fonction et des logements hors marché (souvent vieux, assez insalubres).Je vois pas comment peut on généraliser le parisien et Paris tellement cette ville est diverse à tout point de vue (origine ethnique, social ou même l'architecture si on sort des quartiers les plus connus). Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Réponse à Hugues : Hugues, je vous invite à regarder les vrais chiffres officiels du chômage (sur le site de l'insee) pour vous rendre compte que non, Paris n'a pas un taux de chômage moins élevé que Lyon (au contraire) et que ces deux villes affichent un taux avoisinant les 11%. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : Le parisianisme.
Paris : Barre inexistante dans paris 75 ?Connaissant bien cette ville je peux te certifier qu'il y a de nombreuses tours et barre hlm c'est juste que la ville est tellement dense qu'on les voit pas contrairement à la périphérie où le tissu urbain est fait de pas mal de pavillons (et donc les immeubles ressortent mieux). Allez donc voir dans le 13e, 19e, 20e, 18e pour les plus connus mais même dans le 15e, 14e, 12e, 17e vous en trouvez (surtout à proximité du périph et des maréchaux).Pour les chiffres sur le chômage, revoyez vos chiffres monsieur, encore une fois vos exemples sont tirés par les cheveux. De façon globale la province (grandes comme petites villes) n'affiche pas un chômage plus élevé que l'agglomération parisienne. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Une ville splendide... Pour riches ! : Paris est une ville fabuleuse : les monuments sont splendides, les immeubles magnifiques, c'est un véritable plaisir pour les yeux, les quais de seine quand le printemps arrive sont vraiment très agréables. Paris est une ville vraiment agréable pour ceux qui veulent se cultiver : il y a des expositions pour tous les goûts et tous les âges et des conférences vraiment intéressantes pour tous les niveaux. Malheureusement paris est une ville réservée à une élite riche et fortunée qui élimine petit à petit tous les "gens normaux" qui n'ont plus les moyens de s'endetter pendant 50 ans pour vivre à 5 dans un appartement de 60 mètres carrés. Tout est cher à paris : le pain, les courses, le logement, les transports, les sorties... J'ai toujours aimé paris, mais de loin ! Je n'aime pas y vivre, le rythme de la vie y est infernal, on ne s'arrête jamais, c'est une ville fatigante. Paris est un mirage : on veut toujours plus, habiter dans un plus beau quartier, dans un appartement plus grand, avec un meilleur chiffre derrière le 75, si possible avec 2 zéros. Bref si vous êtes (vraiment) riche, venez vivre à paris, vous y prendrez du bon temps, vous pourrez vraiment en profiter, mais si vous êtes une famille et que vous gagnez moins de 6000 euros par mois, fuyez cette ville de riches ! Je pense que beaucoup de parisiens ne sont pas heureux. D'ailleurs le taux de divorce et de gens seuls y est exceptionnellement élevé. Ce que j'aime à Paris : La beauté de la ville, la diversité d'architecture des différents quartiers, la richesse du patrimoine, le réseau de transports en commun, la richesse et la qualité de l'enseignement, en tout cas dans les "beaux quartiers", la tenue vestimentaire des parisiens, la culture, les spectacles, les conférences, les expositions, la facilité pour se déplacer en province le week-end, l'attractivité de la ville qui fait qu'on retrouve tous ses anciens amis et la vie religieuse très riche et facile ! Ce que je n'aime pas à Paris : Le coût de la vie exorbitant, le fait de devoir vivre dans un appartement minuscule pour un prix délirant, la pression immobilière due aux riches étrangers anglais ou saoudiens, la vie trépidante, le rythme infernal, le temps perdu dans les transports, le manque de verdure pour le campagnard que je suis, certains parisiens arrogants et dédaigneux, le côté "centre du monde" de la ville qui influe sur la politique menée en France depuis 30 ans, la déconnexion entre paris et la province, et le manque de simplicité et de gentillesse de beaucoup de parisiens.
Paris : La plupart des banlieusards mettent moins de 1h dans les transports pour rejoindre leur lieu de travail, 1h c'est pour les plus éloignés et les moins bien desservis. Pour avoir vécu dans d'autres grandes villes je mettais d'avantage de temps qu'à paris pour rejoindre mon boulot car dans des villes comme toulouse, lyon, bordeaux, nantes ou marseille il n'est pas rare de devoir faire 40km en voiture voir au delà pour rejoindre son lieu de travail, chose impensable à paris. Le budget transport est plus élevé en province car prendre sa voiture pour faire des dizaines de km m'a toujours couté plus chère qu'une carte orange zone 1 à 3 d'autant que la moitié de la carte de transport est remboursé, chose inexistante dans d'autres villes. Il faut sortir le dimanche car hormis l'immobilier je n'ai pas noté un coup de la vie plus élevé à paris, pour avoir vécu à lyon j'ai même trouvé cette ville plus chère que paris. Pour les prix cela dépend où tu vas. C'est sur qu'avec des revenus limités on ne fait pas les boutiques de la place vendôme. Le climat médiocre ? Il est le même à paris que dans la plupart des villes de france hors mis région paca et languedoc. Les barres hlm ? Quasi inexistante à paris 75, paris n'est pas à marseille, lyon. Ce que j'aime à Paris : Accès à la culture, aux loisirs, aux sports. Quartiers populaires, espaces verts nombreux. Architecture. Formation dans l'enseignement supérieur. Dynamisme de l'emploi. Ce que je n'aime pas à Paris : Promiscuité dans les transports aux heures de pointe.
Paris : Il n'y a une énorme différence entre le taux de chômage de l'agglomération parisienne et les autres villes. J'ai pris comme exemple le 92 et 77 qui ont un taux de 7, 5% et 7, 1%. Consultez les chiffres officiel sur le site de l'insee vous remarquerez que certain autres départements ont des taux de chômage encore plus faible : Yvelines et Essonne 6, 6%, val de marne 8%, paris intra-muros 8, 8%, val d'oise 8, 9%. Même la seine saint denis avec 11, 2% est nettement plus dynamique que des villes comme Marseille ou Lyon qui ont des taux de chômage avoisinant les 13, 5 et 15%. Et même si tu prends uniquement la petite couronne cela fait un taux de chômage de \"seulement\" 8, 8% ce qui reste beaucoup moins élevé que des villes comme Marseille ou Lyon qui ont des taux de chômage tristement élevé. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Très dynamique mais pollué : Paris serait un paradis si l'écologie prenait le pas sur la mécanique. Ce que j'aime à Paris : Tout ! Contact facile, l'associatif bien développé, et diversité de choses à faire. Ce que je n'aime pas à Paris : La chereté de la vie.
Il faut faire ses choix ... : Visiter paris, c'est très bien ! Y vivre ? Non merci. Pour avoir vécu dans des villes à taille "humaine" comme bordeaux ou toulouse, je suis actuellement un peu nostalgique. Bientôt jeune diplômé, je suis en train de m'informer sur ce que je vais faire par la suite et ma réponse est claire dans ma tête, fuir paris pour s'installer. Pourquoi fuir ? L'immobilier : comparons, peut-être pas comparable dirons certains, mais un t3 par exemple dans le 15eme, comptez minimum 500 000? pour un bien convenable. A Toulouse, un t3 ? 150000? soit plus de 3 fois moins cher... Bref, pour la petite conclusion, immobilier difficilement accessible même pour les cadres à paris intra-murros. Eh bien habite en banlieue si c'est trop cher ! Faire 1h de trajet matin et 1h de trajet le soir ? Non merci ! Perdre 2h dans les transports chaque jour, je préfère réellement les passer à faire du sport pendant ce temps là ! Oui, mes les salaires sont plus élevés à paris ! Plus élevé de 15 à 20% , oui peut être, mais toute la plus value passe soit dans l'immobilier, les transports, dans le coût de la vie en général donc à quoi bon sérieusement ? Le cadre de vie peut être ? Euuuh la gare de rer avec ses odeurs pestilentielles, oué j'ai connu mieux : beh, prends la voiture ! A moins de se lever à 5h du mat et d'avoir des horaires décalés, impossible avec les embouteillages... La culture ? Là oui d'accord ! Rien à dire, paris est vraiment une perle de la culture, musées, théâtres, salons, toujours quelque chose à faire, j'en suis conscient ! Mais à moins grande échelle, il y a à peu près la même chose en province ! La dynamique de l'emploi ? Pour un cadre, pas de problème je pense, cela dépend quand même du secteur dans lequel on travaille ! Mais, c'est vrai qu'à paris, on change plus facilement d'emploi ! Tout ça pour dire que voilà, il faut faire ses choix : soit être plutôt carrieriste (profiter des opportunités professionnelles), vouloir profiter à fond de la culture et des activités et donc rester à paris mais dans ce cas là mieux vaut prévoir un budget conséquent pour se loger, un cadre de vie pas forcément à désirer, une insécurité permanente, un climat médiocre un cout de vie élevé et se taper 2h de transport par jour... Ou sinon, vouloir fuir paris pour une ville à taille humaine, investir dans de l'immobilier encore abordable, ne pas toujours faire la queue pour un rien, être à proximité de tout et trouver un job, même si c'est plus difficile de trouver la perle rare pour certains... Tout est une question de choix... Ce que j'aime à Paris : La culture, toujours quelque chose à faire, on s'ennuie jamais, flâner et toujours découvrir des choses nouvelles, la dynamique de l'emploi et les opportunités professionnelles. Ce que je n'aime pas à Paris : La prix de l'immobilier, le cout de la vie en général, le climat, les transports, la foule, le monde, ce sentiment d'étouffement ! Faire la queue pour un rien.
Réponse globale : A paris la vie est très dure pour les travailleurs c'est à dire les couches populaires qui ont pour seule récompense de leur travail acharné une barre hlm ou un logement ancien limite insalubre. Par contre quand on a les moyens effectivement la vie est belle et encore je doutes car il faut travailler m'enfin peut être que certains d'entre vous sont actionnaires dans le cac 40.Quant à celui qui m'a fait remarquer que le 92 et 2e 77 ont un taux de chômage relativement bas pourquoi prendre ces 2 là c'est tiré par les cheveux, fait la comparaison entre l'agglomération parisienne et le reste de la france. La différence est presque nulle et inexistante si tu prends la petite couronne (75 ; 92 ; 93 ; 94). Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Ce que j'aime à Paris : Les petites places et ses restaurants, montmartre et ses petites rues et montées d'escalier. Les bords de seine et ses guinguettes. Son patrimoine, plus de 2000 ans d'histoire. Paris la nuit c'est magnifique. Un métro ultra moderne et un réseau souterrain très vaste ce qui rend les déplacements très faciles. C'est une ville qui offre de belles de opportunités professionnelles, pour ma part en venant à paris mon salaire a presque doublé. La ville est belle et agréable à vivre et l'offre commercial et de services est pléthorique, rien à voir avec les autres grandes villes française. Ce que je n'aime pas à Paris : Le dynamisme économique de la ville se paie au prix fort. Des logements très onéreux.
Pris, tu l'aimes ou tu la quittes... : Très belle ville quand on est touriste... Ville archi nulle quand on y vit... J'espère pouvoir la quitter bientôt... Ce que j'aime à Paris : Les beaux monuments... Ce que je n'aime pas à Paris : Le bruit, la pollution, les parisiens, le métro, la puanteur, la saleté, l'indifférence, l'égoïsme, les commerçants, les embouteillages, le stress ambiant, les prix trop élevés pour tout...
Pour Sammy : Sammy, regardez le taux de chômage des hauts de seine et seine et marne, ces 2 départements sont ceux avec la Vendée où le taux de chômage sont les plus bas de france, au alentour de 5 ou 6 %. On trouve plus facilement un emploi à paris c'est un fait surtout dans les hauts de seine et en seine et marne. Ce que j'aime à Paris : Déjà dit. Ce que je n'aime pas à Paris : Déjà dit.
Grande ville par excellence : Paris articule le global et le local, accueille les flux de la mondialisation, les pacifie, les « localise », les apprivoise, les met au profit de son territoire et, plus largement, du territoire national. Ville monde, elle est en même temps une ville capitale qui partage sa richesse avec le reste de l?espace domestique. Ce que j'aime à Paris : La ville dans son ensemble. Ses monuments, ses jardins, ses bois, ses discothèques, ses bars, ses cinémas, ses boutiques, ses musées, ses théâtres, ses places, ses avenues, ses boulevards, ses immeubles haussmanniens, sa diversité architecturale, ses joyaux architecturaux, sa vie, etc. Son dynamisme de l'emploi également.
Vivre à Paris : J'ai vécu de nombreuses années en idf, y compris dans la capitale. Ça a beaucoup changé ! J'ai vais régulièrement pour les sorties mais ne regrette pas les transports en commun et la fréquentation des gares. Ce que j'aime à Paris : Les musées trop beaux à visiter et les guides sont sympa. Les grands magasins et les différents quartiers de Paris. S'y promener les jours de la semaine et rentrer chez soi avant 17 h. Ce que je n'aime pas à Paris : Trop d'émigrés, l'insécurité.
Réponse à certains commentaires : Paris une ville ou l'on trouve du travail facilement ? Vous rigolez. Certes il y a un bassin d'emploi énorme mais pour un bassin de population énorme ce qui revient en fin de compte la même chose qu'ailleurs. D'accord paris offre plus d'opportunités (mais pour quel résultat ?). Même pour un emploi rémunéré au smic il n'est pas facile de trouver un emploi, vraiment. Il faut y être confronté pour le constater. Alors quand on vise plus haut là il faut vraiment se battre.La vie est difficile à Paris ce n'est pas un scoop, c'est vraiment la jungle. Ce que j'aime à Paris : ... Ce que je n'aime pas à Paris : ...
Il ne faut pas être pauvre. : Une ville pour les riches. Un proverbe dit \"qu'il ne faut pas éduquer le loup pour qu'il mange nos enfants.\". Ce que j'aime à Paris : Tout. Sauf... Ce que je n'aime pas à Paris : Les loyers, les proprios, la pollution, l'hypocrisie.
Gar O Sniper27
15 févr. 2011 à 08:42
Paname, ville hors norme en France et même en Europe : Paris est tentaculaire, trop pour certains peut-être. Tout y est plus ceci ou cela, que ce soit en bien ou en mal.Venant d'une petite ville de province non loin de paris cela m'a toujours amusé de voir à quel point certaines personnes dans d'autres grandes villes développent un complexe et une haine envers paris, moi cela me fait rire parce que je connais bien paris et les autres villes, quand je vais à paname je sais que je verrai pas le temps passer par contre ailleurs mdr. Je sais aussi que les mentalités du nord et du sud de la France sont différentes, je préfère celle du nord où c'est moins grande bouche pour dire les choses clairement, en espérant n'avoir froissé personne lol, passez à Évreux à l'occasion. Ce que j'aime à Paris : Ça bouge, les gens sont sympa et connaissent d'autres villes. Ce que je n'aime pas à Paris : C'est cher.
Paris Paname : Une ville sympa pour ses monuments, ses cafés / pubs et la diversité de ses quartiers. Ce que j'aime à Paris : Les cafés, les bars, l'accessibilité de beaucoup de choses : cinémas, culture, musées,... Le marché de l'emploi le plus dynamique et important de France, à Paris on trouve du boulot facilement. Le métro qui fait qu'on n'a pas besoin de voiture quand on habite cette ville. Ce que je n'aime pas à Paris : Les mêmes choses que dans les autres villes : pollution, loyers.
Magique : Je suis née ici et cette ville est superbe, les gens sont relativement gentils, ça dépend des quartiers. J'ai l'habitude de l'activité parisienne (métro, voiture, foule de gens dans les quartiers populaires) mais pour ceux qui voudront vivre ici, attendez-vous à un choc. Paris ne dort jamais : je reviendrai à paris quand j'aurai des sous de côté pour acheter. Ce que j'aime à Paris : Tut ! Ça bouge, ça vit, tout à proximité, que ce soit paris et sa banlieue. La beauté des monuments, les gens, cadre de vie animé, les parcs et jardins. Ce que je n'aime pas à Paris : La vie très chère (c'est pour ça que je vais quitter paris), difficulté à se garer.
Ce que j'aime à Paris : Bon, c'est vrai, il faut disposer d'un minimum d'argent pour bien y vivre mais ailleurs aussi... En tout cas, personne ne s'y ennuie, les transports sont très denses et rapides et il y a du boulot, ce qui n'est pas le cas de toutes les grandes villes de France. Ce que je n'aime pas à Paris : Certains n'aiment pas les parisiens... Et pourtant, ils devraient comparer avec les habitants d'autres villes de France, ils en rougiront...
Paris : Surtout le sentiment de liberté que l'on ressent partout. Citons (pèle-mêle) le marais, le louvre des antiquaires, les cafés, les passages, le pavillon de l'arsenal, le louvre, le musée dapper, les places (concorde, victoires, vosges...) les marchés (alligre, richard lenoir...) les vues (de l'ima, de notre dame...). Les restaurants, les modes de transport, la lumière, mais en fait c'est sans fin... Heureux celui qui sait voir. Ce que j'aime à Paris : ...
Quelle horreur ! : Que des vieux bâtiments. Et puis honnêtement la tour Eiffel ce n'est que des bouts de tôle assemblés, d'ailleurs les parisiens eux-même n'en voulaient pas au début. Ce que je n'aime pas à Paris : Les concerts publics.
Nostalgie... : Vivre dans la plus belle ville du monde n'est pas toujours facile... Souvent envié... 4 ans dans paris intra-muros, 9e arrondissement. J'étais étudiante, papa et maman payaient tout... Donc paris lorsque l'on est étudiant (comme moi, pas ceux qui ont l'insigne honneur de devoir se débrouiller seul)... C'est la belle vie, des milliers de loisirs, d'activités, d'endroits pour sortir, les plus beaux musées au monde, les parcs... Ah quelle nostalgie. Ce que j'aime à Paris : Tout ce que je viens de dire, lorsque l'on est en couple sans enfant, étudiant, paris c'est génial : la possibilité d'aller voir les films au cinéma en version originale. L'ambiance dans les quartiers, ah quelle nostalgie... Ce que je n'aime pas à Paris : Pour un appartement plus grand, un loyer trop cher (parce que acheter n'est même pas envisageable). Alors on s'en va... On part en banlieue.
Capitalement vôtre : La ville lumière, celle qui ne dort jamais... Paris change et la ville d'aujourd'hui est de plus en plus un musée doré pour touriste. Les prix de l'immobilier fait disparaître les gens qui font paris, c'est bien dommage... Ce que j'aime à Paris : Ça bouge tout le temps, c'est éclectique, le mélange des cultures, les spectacles, il y a tout le temps quelque chose à faire, une tonne d'activités, la beauté des monuments, son histoire, sa qualité de vie... Ce que je n'aime pas à Paris : Je n'ai jamais autant croisé de monde qu'à paris...
Une ville qui se rêve... : Il y a autant de fantasmes et de réalités subjectives sur paris que de visiteurs (temporaires ou définitifs) on peut donc, selon son humeur du moment (et la taille de son porte-monnaie) trouver cette ville extraordinaire et/ou détestable. C'est ce qui en fait tout l'intérêt ! Ce que j'aime à Paris : L'offre culturelle pléthorique, l'ambiance qui change selon les quartiers, l'anonymat (relatif), les opportunités personnelles et professionnelles... Ce que je n'aime pas à Paris : Le fric qui pue dans certains quartiers (quand d'autres paraissent appartenir au tiers-monde), les deux roues qui se croient tout permis (y compris sur les trottoirs), l'agressivité de certains automobilistes.
Ce que j'aime à Paris : De tout, la ville, les gens, le fait que ce soit la capitale et qu'on trouve de tout. Paris est totalement différente des autres villes.
Paris c'est trop bien à part la polution : Les loyers sont chers. Ce que j'aime à Paris : Les monuments, les gens sont bien, beaucoup d'emplois, qualité de vie. Ce que je n'aime pas à Paris : La pollution et les loyers très élevés.