Partager

-
Bonjour, j'ai envie de répondre à tout ce que je viens de lire sur le thème "vivre à Mada", que ce soit à la retraite ou pour un séjour plus court. Tout d'abord, que ce soit dans une idée de partage et de respect, et vous recevrez autant sinon plus que ce que vous donnerez. Partagez vos compétences et vous apprendrez à votre tour mille choses venant d'eux. Le malgache est très débrouillard, créatif, et le bricolage est un langage universel qui se passe de mots. Cependant, faire l'effort d'apprendre à converser dans le dialecte de la région est un plus hautement apprécié, même si c'est rudimentaire. Savoir dire bonjour, merci, au revoir, c'est pas grave, constitue un bon début.Sachez vous montrer généreux quand il le faut si c'est à votre portée. Cela demande du discernement car les quémandeurs ne manquent pas. Accordez votre attention à ceux qui dans votre entourage sont dans le besoin, mais dont la dignité fait qu'ils s'abstiennent de toute demande. Vous apprendrez à les reconnaître. Proposez leur un travail ponctuel que vous rémunèrerez plus haut, ou achetez-leur une poule que vous laisserez à leur soin. Symboliquement elle sera à vous, mais vous pourrez l'oublier, ou alors la manger ensemble un de ces jours. Quand un pêcheur trempé jusqu'aux os vient vous vendre son poisson après une nuit passée sur le récif, prenez lui plus que vous n'avez besoin et partagez le reste avec quelqu'un. Une très belle poule vaut 7 euros, et le kilo de poisson de ligne noble, juste pêché et nettoyé devant vous, 3 euros. Maintenant je vais pêcher avec eux sur le récif, mais je continue à leur en acheter. Il y a 2 ans j'ai acheté 2 pirogues à balancier de 5m pour 120 euros. Elles sont à disposition des 7 familles qui nous entourent, et ils en prennent bien soin.
Question terrain, je ne compte pas en acheter pour moi, mais avec un ami nous en avons acheté un petit pour une famille que nous aimons beaucoup et je viens de contribuer à la construction de leur maison. Ils sont âgés, lui gardien qui sera à la retraite dans 2 mois. Non déclaré, vivant dans un logement de fonction, il se serait retrouvé sans rien. Voilà, certains nous jugent un peu fous, mais rien à fou-tre...
Au fait, je viens tout juste d'en revenir il y a 2 jours, après 3 mois sur la côte-est. Nos séjours ne dépassent jamais cette durée, mais ils sont en immersion totale et très intenses. J'ai épousé une jeune et jolie métisse franco-sino-malgache. Ça fait maintenant 45 ans. Toujours aussi amoureux, d'elle, du pays et de ses habitants. Je souhaite plus de justice dans ce pays, alors je m'implique à mon niveau, modestement, comme le colibris de la fable. Bon séjour à ceux qui iront là bas, et tonga soa, bienvenue.
Afficher la suite