Votre avis sur Royan

Signaler
-
 Henri -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/royan/ville-17306

Très belle ville où il fait bon vivre surtout lorsque l'on a vécu en région parisienne
Eh bien personnellement j'aime bien la ville Y'en a assez des râleurs et des gens jamais contents Typiquement français ... Rien n'est parfait ...mais il faut allez voir ailleurs et là on se dit que c'est pas mal ici

Bientôt 6 ans que nous passons notre retraite à ROYAN. La nature est belle mais l'argent est la seule préoccupation et boussole de cette ville. L'ambiance s'en ressent. Si vous aimez la nature, l'éco tourisme, les animaux, fuyez. Si vous avez un bon esprit sain aussi. L'urbanisme n'aura aucun remords à faire sauter votre maison pour construire et cela prendra des années..Au bout du compte, pire que ce que l'on dit de nos amis corses. Drôle non ? Pas de chants typique mais du violon, c'est tout à fait cela. On n'imaginait même pas une telle malveillance.
le service de nettoiement est toujours présent du lundi au dimanche, ils sont toujours présent. Nos rues sont propres biensûr il faut aussi que nous citoyens et citoyennes, petits et grands nous ne jettons pas nos papiers parterre et que nos toutous ne fassent pas leurs escréments sur les trottoirs car des sacs sont mis à disposition pour eux, et biensûr sans oublié nos parterre de fleurs. merci pour eux__je remercie tous ces hommes qui se lèvent top pour nous.__
Un art de vivre qui séduit... Osez-y gouter ! : Une région à forte attractivité ! Tout pour être heureux. Ce que j'aime à Royan : Royan, Il y fait tellement bon vivre pour ceux qui recherchent un art de vivre à la charentaise ou souhaite profiter de l'ensoleillement et de la quiétude le temps d'un séjour. Terroir authentique, maisons charentaises dans les hameaux de charme, produits locaux comme le Cognac bon bois aux subtils arômes, balades à pieds ou en vélo dans des paysages calme et reposant entre champs de tournesol, vignes, mer et falaises , visite de l'Abbaye de Sablonceaux, tour de Pirelonge, dégustation des produits locaux de la mer et de la terre
Belle plage gâtée par les gargotes de front de mer "attrape-touriste", mais vie chère , immobilier excessif (maisons de vacances mal fichues revendues à prix d'or), circulation impossible l'été. Finalement, il y a d'autres petites villes à découvrir pas loin qui sont plus attrayantes. J'y vais mais je n'y reste pas.
Royan est la plus BELLE VILLE et a la plus BELLE BAIE et les plus BELLES PLAGES du MONDE...
En lisant tous ces avis défavorables et bien qu'ils restent dans leur coin. Moi, ancienne parisienne de naissance, même avec des vieux comme ils disent, je préfère la tranquillité de Royan., son charme et son climat.
Je suis Lillois ai j'ai pensé un moment m'installer à Royan ( suis indépendant donc du moment que j'ai internet pour bosser ) j'ai eu la chance que l'on me prête une petite maison a Medis pour 4,5 semaines .. Quelle horreur ! Royan est ok en mai , juin , juillet à la limite , mais une ville de vieux et les locaux , les commerçants y sont abominables ! Xénophobes , racistes , se prennent pour des bobos .. Des gens fort peu avenants et je rentre chez moi dans mon Lille au pas de course . Une ville mourir , des vieux désagréables qui se croient tout permis , ne font pas la queue au supermarché etc.. Des conducteurs retraités dangereux , ou des locaux l'insulte a la bouche si vous êtes immatriculé 59 par exemple , à fuir !
une ville assez animée en général, très bien située avecc des plages de rêve
Une très belle foret et des jolis endroit aux alentours
+ boutiques, animation, marché, tous sports...
- ville très mal entretenue: trottoirs ravagés, rues incroyables, front de mer abimé par les boutiques bon marché même pas à touristes et les restaurants gargotes : quel dommage !
Je n'aime pas le climat l'été pas,assez chaud vous supporte bien un pull tout l'été impossible de manger dehors le soir trop froid
Messages postés
7
Date d'inscription
mercredi 12 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2019

Parfaitement d'accord, je déchante également. Les deux mois d'été étaient "super" grâce à la nature, à l'Océan, la Côte sauvage. Ensuite c'est une autre histoire....un véritable "mouroir" peuplé de retraités (dont je fais partie) mais qui sont en majorité puisque les jeunes ne sont plus en ville. Pas de fac, pas de travail, pas de distraction, les restaurations rapides (MAC et QUICK)sont installées en périphérie pour ne pas déranger les "papys et mamys" (?), la musique est absente de tous les cafés, PAS DE BRUIT, Aucun bar sympa, tout ferme à 19 h ! Des salles de cinéma minables de chez minables, la piscine : une véritable catastrophe, le bowling n'a pas eu droit de cité ! En plus c'est un vrai désert médical, les généralistes partent en retraite les "bons" qui restent ne prennent plus de patients. De gynéco ? Il n'y en a plus puisqu'il n'y a plus de maternité ! Bref, la municipalité a fait son choix : une ville de vieux (ce sont les électeurs !) les autres : CIRCULEZ ! C'est ce que je vais faire sous peu. Je ne vais pas attendre l'arrivée -bien hypothétique- d'une nouvelle équipe dirigeante qui aura bien du mal à changer les mentalités.
Si vous êtes jeune et avez l'habitude de bouger le soir, faire le magasins, aller au cinéma, au théâtre etc e Royan n'est sûrement pas pour vous. J'ai 25, et après avoir vécu 1 an à Royan je peux dire ça :
- Rien à faire l'hiver, rien qui se passe, à peine 1 bar ouvert où la moyenne d'âge est assez au dessus de mon âge. Il y a quelque boites de nuit mais pleines de vieux.... Il y a un cinéma (aller 2 mais c'"est le même) pourris de chez pourris (vous entendez le film d'à côté, siège trop étroites).
- Sinon les paysages maritimes sont superbes. L'océan et les balades au bord de St Palais c'est magnifique. Même l'hiver les payages sont sympas. Il n'y a pas de pollution, pas le stress des grandes villes, tout est calme, pas de quartiers chauds....

En résumé : si vous êtes jeune fêtard et dynamique, Royan est à éviter l'hiver. Si vous êtes une famille avec des enfants, ou des gens qui aiment la nature, l'océan et le calme - Royan est l'endroit parfait pour vous ;)
Royan est un petite ville banale. La population globalement n'est pas sympatiques, qu'il s'agisse des locaux du "cru" ou des nombreuses personnes rapportées : retraités et autres.
Les gens ont l'air triste, pas souriant, un peu hautains (peut-etre l'influence bordelaise proche...)
Cette ville en dehors de l'été est un véritable "mouroir", beaucoup de vieux partout.
Venu ici pour passer ma retraite je commence sérieusement à déchanter, malgrè les nombreuses activités proposées par la ville et associations divers.
Dans les quartiers d'habitation, les gens s'obligent pour certains au traditionnel "bonjour", ceci dit, la porte se referme aussitot car il n'y a aucun contact et les rapports restent souvant très superficiels.
Un conseil, éviter de demander votre chemin à quelqu'un, vous risquez d'etre très mal servi tant la personne a hate de se débarrasser de vous !
Cette vide n'est décidément qu'une "COQUILLE VIDE"
Royan est une petite ville banale. La population est globalement peu sympathique, qu'il s'agisse des gens du "cru" ou des nombreux retraités rapportés de divers régions de France y compris la RP-IDF.
Les gens ont l'air triste, pas souriant et peu enthousiaste surtout lorsqu'on leur demande un renseignement, pressé de se débarasser de vous.
Cette ville en dehors de la saison touristique est un véritable mouroir, que des "vieux" presque partout, qui vivent en quasi autarcie.
Il n'a pas grand chose à faire ici, à moins de n'aimer qu'exclusivement la nature et la mer.
Venu ici récemment pour passer ma retraite, je commence à déchanter.
Cette région n'est qu'une "COQUILLE VIDE". Les gens ici s'obigent au traditionnel "bonjour" mais il n'y aucune relation vraie car ils restent terriblement superficiels, je dirai un peu semblable à la mentalité bordelaise "fièrs comme Bartabé", ils ne sont guère intéressant et encore moins attachant.
Si on veut vivre des vraies relations il faut fuir d'ici et j'y réfléchis sérieusement. Quel dommage !...
O, ville de voyou et de personnes agées
Une ville qui a connu une traversée du désert pendant des années et a entamé sa mue. Longtemps tournée uniquement vers le troisième âge, la ville a repris ses esprits et cherche désormais à faire revenir les jeunes. Royan ne manque pas d'atouts avec ses belles plages de sable, la douceur du climat et un dynamisme économique qui en fait une des grandes villes du département (tourisme une partie de l'année et commerce et services en hiver). Garderies, nombreuses écoles, trois collèges, deux lycées, le carel (université des langues), un skate park et un bike park urbain parmi les plus grands de France. Deux cinémas (il y en a d'autres dans les communes voisines) et l'été, superbe feu d'artifice le 15 août (+ de 100 000 personnes) et festival du Violon sur le sable (idem)
Terroir de charme : Une territoire à découvrir pour les vacances ou pour venir s'y installer et ainsi avoir un vie paisible. Ce que j'aime à Royan : La ville, le mélange d'époque dans l'architecture, les plages, l'attractivité toujours plus grande du littoral, les maisons de charmes de l'arrière pays direction saintes, les sentiers de randonnées, l'abbaye de sablonceaux et les sentiers pédestres aux abords direction st romain de benêt. Ce que je n'aime pas à Royan : ...
Une ville 4 étoiles : Une ville à taille humaine toujours plus dynamique. Ce que j'aime à Royan : La plage, l'arrière pays, la côte sauvage avec sa flore préservée paradis des surfeurs, le nouveau front de mer "relooké tendance", l'ambiance vacances qui s'y dégage, l'hiver beaucoup de gens de passages pour rendre visite à leurs familles. Ce que je n'aime pas à Royan : Points négatifs insignifiants.
Un art de vivre qui séduit... Osez-y gouter ! : Une région à forte attractivité qui ne connaît pas la crise ! Tout pour être heureux en fait. Ce que j'aime à Royan : Royan, la belle chic et moderne avec un immobilier qui se vend comme du petit pain profitez en car les prix ne cessent de monter pour le pays royannais de la cara. Il y fait tellement bon vivre pour ceux qui recherchent art de vivre à la charentaise. Terroir authentique, maisons charentaises dans les hameaux de charme, produits locaux comme le cognac bon bois aux subtils arômes, balades à pieds ou en vélo dans des paysages calme et reposant entre terre de vigne et mer.
Grosse déception de royan : Un micro climat très agréable. Mais une mentalité excecrable. Les royannais vont font bonne mine devant... Et vous critiques derrières. Que d apt en location que le royannais vous propose avec légereté (c est a prendre ou a laisser). Bcp d agences immobiliière vont se reconnaitre. Ce que j'aime à Royan : Helas, plus grand chose de part leur mentalité (pas très franche, et surtout chauvine). Pour les vacances c est bon, mais que les estivants puissent partir le plus vite possible. Mais en laissant leur argent a des commerçants souvent très antipathiques ! Ce que je n'aime pas à Royan : Se reporter en haut ! Meme schéma) c est bien triste de croire pouvoir finir ces jours a la retraite. En vous proposant aucun produit a votre convenance. Chers charentais, désolez de vous dire cela révisez votre état d esprit tres étroit.
Une ville agréable au bord de mer : Royan est une ville qui s'apprivoise. Son architecture moderniste ne laisse pas indifférent avec ses lignes courbes (poste centrale) horizontales (front de mer, palais des congrès) ou au contraire verticales (eglise notre-dame). Et bien sûr, ses plages, des plus secrètes (plage du chay) aux plus célèbres (grande conche) sont un atout non négligeable. Ce que j'aime à Royan : Il faut remettre les choses à leur place. Royan n'est pas une métropole et ne peut pas prétendre à autant d'équipements que paris ou bordeaux. Mais quand même, on ne s'y ennuie pas pour autant ! L'agglomération de royan compte quatre discothèques, un certain nombre de bars de nuit, qui sont ouverts toute l'année. Bien sûr, il y a beaucoup de retraités (comme souvent dans le sud de la france) mais parler de "ville de vieux", c'est jouer les ronchons et ne pas dire toute la vérité. J'ai 35 ans, j'habite à l'année dans une commune voisine, et je trouve pas mal de choses à faire ici ! Niveau commerces, il y a de tout pour une ville de 20 000 habitants. Plusieurs zones commerciales et deux hypermarchés. L'emploi est un problème comme partout mais contrairement aux idées reçues, la ville et son bassin d'emploi sont assez dynamiques. Autour de royan, il y a de belles promenades à faire : flâner sur la corniche ou en forêt de suzac à st georges, en forêt de la coubre (8000 ha de pleine nature) etc. Des maisons de retraite, oui bien sûr, mais aussi des écoles, collèges, lycées, crèches, maison de la jeunesse ! Niveau animations, en été : feu d'artifice du 15 août et festival un violon sur le sable (100 000 spectateurs). En hiver : patinoire en plein air et fête des lumières. Pontaillac ou " ponta-beach" pour faire du surf (même si la côte sauvage c'est encore mieux) Ce que je n'aime pas à Royan : Le grand contraste entre été et hiver. C'est qu'en été, il y a près de 300 000 habitants, en hiver 20 000 ! Ca fait bizarre au début. Certaines routes ont besoin d'être refaites. Quelques immeubles hlm délabrés mais qui heureusement sont progressivement remplacés ou rénovés. La zone commerciale royan 2 est mal conçue, on y circule très mal. La route de saujon à royan mériterait d'être mise à 2x2 voies.
Royan dans tous ses atouts : Ville de villégiature aux nombreux bons côtés, plages, ensoleillement très élevé juste derrière la côte d'azur, village de charme aux églises romanes à proximité dans l'arrière pays boisé parsemé de nombreux sentiers entre vignes pour la prestigieuse haut de vie de cognac connue mondialement et champs de tournesol. Ce que j'aime à Royan : Plages, forêts de pins parasols, coucher de soleil sur la mer, le pineau des charentes, le prestigieux cognac. Ce que je n'aime pas à Royan : Et bien à vous de me dire les inconvénients du département qui vaut le détour voir même le rêve pour une vie plus sereine loin des grandes métropoles où la vie n'en est pas une.
Les douceurs de Royan : Ville magnifique qui reflète tout le visage de la saintonge quand il n' y a pas les stars et ceux qui se prennent pour des stars. C'est vraiment l'endroit ou je pense tout le monde aimerait vivre dans une belle villa belle-époque ou charentaise de charme. Ce que j'aime à Royan : Le soleil et les plages et une nature qui devrait être à tout prix préservée et mise en valeur. Très joli ville qui mérite le détour, je ne me verrai pas habiter ailleurs, même s'il faut faire des concessions. Ce que je n'aime pas à Royan : Les embouteillages mais avec une smart on trouve toujours de la place ;.
Le soleil de Royan : Possède encore une certaine authenticité provinciale. Ce que j'aime à Royan : L'architecture, la communauté d'agglomération royan atlantique qui développe la ville et ses alentours, les paysages naturels, les villages authentiques calmes, l'attractivité du littoral pour jeunes et retraités.
Une ville en pleine croissance : Vous y prendrez vite goût ! Ce que j'aime à Royan : Station balnéaire réputée et connue mondialement qui a su évoluer pour accueillir une large clientèle touristique au delà des frontières grâce à sa gastronomie de la mer et traditionnelle, la saintonge avec sa campagne aux belles demeures de charmes au milieu des vignes et tournesols, nombreux chemins pédestres, l'abbaye de sablonceaux, saint romain de benêt, les gites et chambres d'hotes de charme, la proximité de paysages littoraux préservés à flanc de falaises, le calme et la luminosité exceptionelle, les plages de sable fin. Ce que je n'aime pas à Royan : Manque un bowling.
Belle ville balnéaire agréable à vivre : "très sympa à vivre, on y est depuis 4 ans avec ma famille. Ville d'histoire et de cachet, à taille humaine et en bord de mer. Ce qu'on cherchait en fait. On va y rester un bon moment car beaucoup d'atout.". Ce que j'aime à Royan : "l'architecture belle-époque, le climat, la proximité de tout, les îles, le marché, le port, les ballades, les pistes cyclables, le sentier des douaniers, les boites de nuits encore une nouvelle va ouvrir prochainement, la saintonge, le cognac, la tranquillité qu'on ne trouve pas dans les grosses villes...". Ce que je n'aime pas à Royan : Les personnes négatives, l'herbe est toujours plus verte ailleurs !
Une ville vieillissante et morne : A 22 ans, je vis à royan depuis maintenant 13 ans. Et heureusement que les études m'ont éloignée de cette ville mourrante ! Tout est fait pour le 3e âge... Tant les pseudo-lignes de bus inappropriées que l'absence de lignes de train directes desservant les pôles d'attraction entourant royan (la rochelle notamment) ainsi que les \"parcours santé\" fleurissant ça et là et coûtant une fortune à la collectivité et dont l'utilité reste plutôt douteuse (sauts de haies d'environ 30 m de haut ! Les royannais sont pour la plupart des gens imbus d'eux même et les touristes, seuls personnes à faire vivre la ville sont pris pour des pigeons, on en a notamment la preuve avec les horribles gargottes hors de prix situées sur le front de mer... Une vraie catastrophe.Et oui comme le signalent de nombreuses personnes, il y a peu d'infrastructures de loisirs pour la jeunesse, ok boîtes, bars, bowling etc. Mais tout de même le plus important : il n'y a aucune formation post-bas (sauf le bts tourisme du lycée cordouan) quand même ! Et pourtant compte tenu du cadre littoral très privilégié, pourquoi ne pas y développer un centre d'études supérieures liées au monde marin ? Il serait temps de dynamiser la ville avant qu'elle ne meure totalement.! Ce que j'aime à Royan : Le cadre de vie, qualité de l'air, très jolies plages. Ce que je n'aime pas à Royan : Certains royannais odieux.L'absence de dynamisme.
Decevant : Très belle ville, mais qui perd son charme ! Ce que j'aime à Royan : Le front de mer et ses alentours. Ce que je n'aime pas à Royan : Fréquente la région depuis 1975. Pensons vivre pour la retraite ? Impossible de vous accueillir avec une certaine cordialité, concernant les parisiens comme des gens malhonnêtes. Sales vivant au dessus de nos moyens. Ce qui n est pas le cas de tout le monde ! Aucune possibilité d envisager d y vivre a l année. Les agences vont mènent en bateau. Sans voiture haut de gamme vous êtes considéré comme sdf...
Ennui garanti : Une ville où il fait bon vivre à la retraite. Ce que j'aime à Royan : Je viens de normandie, alors forcément, le climat y est plus agréable, de jolies ballades en front de mer, le zoo de la palmyre est un site incontournable. Ce que je n'aime pas à Royan : Nous sommes arrivés début novembre, on se demande si nous ne sommes pas seuls au monde, pas âme qui vive dans notre lotissement, beaucoup de résidences secondaires. Côté emploi, une vraie galère, aide à domicile en voyant cette population vieillissante je pensais travaillé rapidement, seules propositions des contrats pendant les vacances scolaires et encore pas à temps complet. Toutes les activites sont suspendues durant l'hiver, on a testé le parc pour les enfants en espérant faire des rencontres, c'était le désert total, en résumé, quel ennui !
Manque crucial de dynamisme : Jolie ville en été pour ballade et bronzer sur les belles plages de sable fin. Le bord de mer est magnifique et très bien entretenu. Quel dommage que la restauration et les animations ne sont pas à la hauteur du site. Ce que j'aime à Royan : Plage, front de mer, marché centrale : royaume du gourmet ! L'architecture osée et avant-gardiste. Ce que je n'aime pas à Royan : La mentalité des gens qui sont plutôt froids, méfiants et distants, les restaurants, les bars. Aucune animation pour les trentenaires. La ville fait tout dailleurs pour faire fuir les jeunes qui payent pourtant leur taxe foncière ! Les anciens ne supportent pas les jeunes et c'est une immense maison de retraite entre septembre et avril. Le cinéma a un son pourri. Les arcades du front de mer regorgent de restaurants douteux. On est loin de tout. C'est un périple pour voyager. Po mal de bobos.
Royan, petite ville estivale pour vieux riches : Petite ville estivale bien trop chère, réservée aux retraités fortunés de paris, bordeaux ou des grandes villes proches... Ce que j'aime à Royan : Pas d'horodateurs, bord de mer, beaucoup d'activités diverses "en saison", marché central, nombreuses associations,. Ce que je n'aime pas à Royan : Réchauffés culturels, presque tous les restaurants aux plats industriels réchauffés, l'immobilier vieillot et très surévalué, chèreté de la vie pour une petite ville, police privée du maire qui agit ou pas en fonction de vos signes extérieurs de richesse, rues vides l'hiver, beaucoup trop de parisiens ou bordelais imbuvables,.
Haut lieu de villégiature : Belle ville, chic à l'architecture balnéaire belle époque et des années 50,un patrimoine naturel littoral exceptionnel avec les carrelets, les phares,le sable fin, les vagues paradis du surf, les couchers de soleil sur la mer.Depuis la pinède un arrière pays charmant grâce aux nombreux sentiers de.Randonnés à travers les vignes du cognaçais, forêts et champs de tournesol.On n'y mange bien et y boit bien nombreux villages pittoresques aux.Venelles de charmes à proximité. Ce que j'aime à Royan : Bonne desserte routière, ses bars d'ambiance, discothèques, casino, musée,cinéma, le port, les plages, surf bonne qualité de l'eau (pavillon bleu)son feu d'artifice, son marché tous les jours. Ce que je n'aime pas à Royan : Rien.
Pollution ! : Une ville qui respire le bon air, et bien venez rue combes de mons voir le ballet incessant des cars qui quittent leur lieu de stationnement, dans un vacarme, à croire qu'ils font exprès de mettre les gaz pour montrer qu'ils existent, sans compter la pollution sonore, celle de l'air notamment l hiver, à faire chauffer les cars pendant 20mn, les odeurs de gazoil qui envahissent les habitations. Et les risquent d'accidents, le jour ou une personne sera renversée peut être que la mairie songera à faire qqes choses. Ce que j'aime à Royan : Le climat, les sites à visiter à pied. Ce que je n'aime pas à Royan : Pas assez jeunes, qui qui s'occupera de nos anciens si les jeunes quittes la régions ? Les commerçants qui pratiquent des prix exorbitants...
Ville magnifique : Nous venons d'y passer une semaine. Malgré la pluie, nous étions heureux d'être à Royan. Dès que nous le pourrons, nous allons nous y installer. Ce que j'aime à Royan : Tout. Rien à dire, l'ensemble est beau. Restaurants rapport qualité prix. Ville propre. Gens aimable (les personnes âgées ont le droit aussi d'exister ; ils ne me dérangeront jamais). Ce que je n'aime pas à Royan : Les personnes qui racontent n'importe quoi sur ce site.
Royannaise depuis 4 ans : Ville agréable l'été, mais triste l'hiver, le prix exorbitant des maisons, le non sérieux des agences immobilières qui vous font visiter des biens à des prix qui ne le valent pas et qui surtout ne veulent pas baisser leur com... Puisque parait-il ils ne sont pas touchés pas la crise... Ce que j'aime à Royan : Sa promenade en bord de mer sa rue principale, son marché, son calme. Ce que je n'aime pas à Royan : Pendant les congés le non respect des vacanciers, l'inégalité de la police municipale pour mettre des pv entre les petites berlines et les porches cayennes grosses mercedes etc. Sur lesquelles ils tournent autour sans mettre des pv, nous avons été témoin sur le parking de pontaillac\"casino\" des véhicules garées sur des places handicapé non pas été verbalisées.
J'ai visité un appartement, catastrophe : Royan, ça peut aller. Ce que j'aime à Royan : Le centre ville. Ce que je n'aime pas à Royan : On m'a proposé un appartement à la robinière, c'est la catastrophe, c'est tout cassé, très sale, je ne comprends pas que l'on propose ça. L'entrée, il n'y en a plus. Boîte aux lettres cassée. C'est une honte. Je ne comprends pas que ce soit dans cet état-là.
Réponse à... Attraction : Réponse à attraction... Absolument pas, j'imaginais une personne ou un couple ayant trouvé un travail dans le département de la charentes-maritime et qui hésitait à acheter ou louer une maison, appartement à royan ou dans une autre ville de même importance. Ce que j'aime à Royan : Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, je sais pertinemment qu'actuellement il existe de très gros problème pour trouver du travail en France et plus précisément en charentes-maritime. Ce que je n'aime pas à Royan : Comme je le disais précédemment, je trouve que la ville de royan est noyée par ces agences immobilières, ce qui est navrant concernant l'esthétique de cette ville. Je me doute bien que cela concerne directement l'économie de cette ville... Mais trop c'est trop...
Questionnement... : Selon vous, avant de songer à venir vivre à Royan, est-il essentiel de s'assurer que l'on y trouvera bien un emploi, ou bien cette préoccupation vous semble-t-elle purement secondaire et accessoire ?

Royan, ville d'été pour les jeunes... : Cela fait deux ans que j'habite à Royan, il y a de cela de nombreuses années (cinquante ans environ) je passais mes vacances à St Georges de Didonne, je connais donc assez bien la région. Ce que j'aime à Royan : J'apprécie le climat de ce département. Ce que je n'aime pas à Royan : Trop d'agences immobilières, cela dénature le paysage de cette ville. L'église \"notre-dame\" est d'une laideur absolue, sa destruction serait une bonne chose, cela ferait des économies à la ville de Royan car une partie de nos impôts locaux sert à remettre d'aplomb cette fameuse église. En revanche, l'église de St Georges de Didonne est très agréable à regarder... Et à visiter. Je ne sais pas si je recommanderais à un jeune couple de s'installer dans cette ville car je pense qu'après quelques jours, quelques mois celui-ci trouverait cette ville bien... Déserte... Surtout après 20 heures, par contre, les personnes âgées y trouvent leur compte... Ce qui désavantage les uns peut être bénéfique pour les autres.
Loin du stress des grandes villes : Il y fait bon vivre toute l'année. Ce que j'aime à Royan : Le cadre de vie, la tranquillité, le stationnement facile et gratuit, le marché, les pistes cyclables, les promenades sympa à proximité, le parc et ses villas belle époque, l'ensoleillement. Ce que je n'aime pas à Royan : Trop de commerces d'alimentation, de restaurants, de magasins de souvenirs, d'agences immobilières au détriment des boutiques chics, des librairies, de la déco le prix exorbitant et injustifié de l'immobilier bas de gamme, mal entretenu les tempêtes d'hiver.
Dominique Plisson : Ville avec de grands espaces verts, des promenades le long de la mer, de longues pistes cyclables et le monde l'été. Ce que j'aime à Royan : Son climat l'été, le marché central, les restaurants, sa grande plage, et les petites plages au long de la baie. Ce que je n'aime pas à Royan : Il est vrai quand on se promène, on rencontre beaucoup de personnes âgées, et c'est bien dommage. Je pense que la municipalité est composée de personnes âgées. Les personnes âgées ne veut pas dire vieux dans la tête. Il faudrait seulement un changement des personnes qui s'occupent des manifestations pou attirer les jeunes. J'ai plus de la cinquantaine mais il est vrai pas de boîte de nuit, des bars d'ambiances. Si il y en avait j'irais. Si les membres de la municipalité lisent mon message faite quelque chose pour que Royan attire les jeunes. Je vais souvent entendu sur Royan "'jaime la ville mais il faudrait que la municipalité se bouge", il est vrai il n'y pas pas que les seniors une ville progresse avec la jeunesse.
Royannais pur souche : Royan est en fait une ville estivale ce qu'il faut pas oublier. Ce que j'aime à Royan : Sa cathédrale, son front de mer, son quartier chic (Pontaillac). Ce que je n'aime pas à Royan : Le manque de transport en commun, la robiniere (quartier très mal fréquenté).
Royan un projet de vie : J'aime le style et cette ville. Ce que j'aime à Royan : La ville, les plages, l'air doux, le soleil , la tranquillité mais pas trop ! Ce que je n'aime pas à Royan : Rien.
J'aime la région royannaise : J ai 40 ans 3 enfants j'habite Royan depuis 3 ans et nous adorons les paysage de Royan et des alentours jusque La Palmyre, les balades, le calme, la sécurité et les activités pour les enfants Cette différence entre l'été animé et l'hiver au climat exceptionnel, les discussions avec les gens d'ici qui sont très intéressants. Ceux qui se plaignent sont souvent ceux qui ne sont jamais contents et qui viennent ici après avoir vécu toute leur vie dans une grande ville. Ce que j'aime à Royan : J'aime la diversité des paysages de Royan St Georges St Palais La Palmyre La Coté Sauvage, la nature. Ce que je n'aime pas à Royan : Les maisons de Royan pourraient être mieux entretenues ainsi que les routes des quartiers périphériques et plus de pistes cyclables.
La ville : J'y suis depuis 2004 et je n'aime pas la mentalité, l'architecture est d'une laideur sans nom, aucune activité intéressante ou alors c'est hors de prix. Il n'y a personne dans les rues l'hiver, et c'est la folie l'été. Une ville qui ne vit que l'été et que pour les estivants. Le marché du travail est au point mort, même saisonnier. Ce que j'aime à Royan : Les cabinets médicaux à chaque coin de rue. Au moins, on ne manque pas de médecins... Ce que je n'aime pas à Royan : La mentalité des commerçants, la mentalité des personnes âgées, la malhonnêteté d'employeurs quand on arrive à dénicher un travail, les prix exagérés, les villes voisines qui sont tout aussi "accueillantes"... Non vraiment, si je le pouvais, je partirai. Je suis originaire de l'île d'Oléron, et c'est bien plus vivant, hiver comme été. Les prix sont plus abordables, le travail et les activités en croissance. Royan est une ville "misère", une ville paradoxale.
Triste ville de royan : On s'en lasse très vite ! Vivement que je parte. Ce que j'aime à Royan : La plage et encore... Ce que je n'aime pas à Royan : Les personnes (surtout ceux du troisièmes âges) qui vous regardent de haut, il n'y a que très peu jeunes hors saisons. Il n'y a pas grand chose hors mis la plage ! Les magasins sont chères ! Et on a vite fait le tour de la ville !
Royan une petite bulle de bonheur : Petite ville calme, accueillante, propre, fleurie et bien ordonnée toute l'année, on y trouve ce qu'on y cherche. Ici pas d'insécurité, le soleil, la mer, le bonheur. Les jeunes, c'est vrai, vous ne les trouverez qu'au Rancho le week end, ou à la Maison Blanche en été, il n'y a pas grande occupation pour eux, dit-on, mais eux s'y plaisent, y restent ou y reviennent. Ce que j'aime à Royan : Les grandes plages, les fabuleux couchers de soleil, les corniches, la Mer, même en colère, La Grande Côte au printemps, la solitude, le calme, la forêt, le paradis, quoi... Bien sûr, je viens du Nord. Je ne suis pas encore blasée de voir tant de beautés réunies. Rien qu'à regarder la mer en partant au travail c'est un cadeau inestimable. J'aime les Touristes quand ils arrivent, ça met un peu plus de vie dans mon quotidien. Les personnes âgées (c'est elles qui ont l'argent, je travaille dans le commerce... Alors en temps de crise, à Royan, on sera peut être un peu moins touchés qu'ailleurs), et puis ils sont sympas ces gens là, polis, bien élevés, courtois, bien habillés, presque toujours de bonne humeur. J'adore le Zoo de la Palmyre à voir et revoir toujours, la traversée de l'estuaire par le bac : dépaysement assuré : les senteurs de la forêt de l'autre côté sont différentes, et il y a un bon resto... Chut (c'est le Côte d'argent, abordable et excellent). Quand on en veut, on en trouve : des spectacles, à Royan, au Relais à St Georges, dans les bars partout sur la côte, plutôt l'été. A ne pas rater : un Violon sur le Sable : grandiose, et tous les sites en scènes (tout ça gratuit), pour vous Mesdames et Messieurs nos visiteurs de l'été. Le Jumping de Royan en juillet, féerique le soir (le premier jour vous êtes invités ! Et oui.) La thalasso, les jardins du Monde pour les amoureux d'orchidées. La maison des abeilles, Un repas sous tente marocaine au cat de la Ferme de Magné à Ste Gemme, Le grand parc aquatique Les Antilles de Jonzac ou l'aquarium de La Rochelle (quand c'est couvert à Royan). Les hélicos qui sauvent des vies tous les ans. Le magasin vm materiaux carrelages sur la route de Saintes pour la déco. Les belles maisons anciennes, les vitraux de Notre Dame. Les vieux villages : Mornac, Talmont.C'est infini, chaque jour amène ses couleurs, ses odeurs, sa chaleur. J'oubliais, les Huîtres, et Marennes pour l'histoire, Rochefort : l'Hermione. Il y en a des choses à voir par chez nous... Ce que je n'aime pas à Royan : La fête de la musique, d'un triste, tout le monde figé. Personne ne bronche, ne tape dans les mains, ne danse. Les bouchons l'été les jours de pluie, évidemment c'est un entonnoir, tout le monde est coincé, ça se comprend. Les restaurateurs qui nous prennent pour des imbéciles, à quelques rares exceptions près. Ouvrez les yeux, si c'est plein, c'est que c'est bien, si non ...Les prix du marché central, mais c'est si beau, si bon. Y'a pas photo, même un peu élevé, c'est pas du tout pareille, si on aime cuisiner un peu. Le futur port méthanier, mais pas pour les prix de l'immobilier, pour les oeufs d'esturgeons, qui, peut-être n'aiment pas trop le chlore.
Pontaillac c'est super ! : Ce que j'aime à Royan, c'est le quartier de Pontaillac : son casino, sa plage et l'ambiance familiale du quartier. Ce que j'aime à Royan : J'aime aussi les studios hôteliers de l'hôtel belle vue, super pour passer un séjour ! Ce que je n'aime pas à Royan : Ce que je n'ai pas aimé à Royan, c'est le manque d'animation le soir.
Royan ville ouverte : Ville agréable à vivre pendant les vacances. Ce que j'aime à Royan : Son architecture et sa qualité de vie. Ce que je n'aime pas à Royan : La circulation.
Ce que j'aime à Royan : Un beau front de mer, agréable et une belle plage. La station balnéaire par excellence. Large choix de restos. Ce que je n'aime pas à Royan : L'arrière ville sans âme particulière.
Sentiment mitigé... : Nous venons de nous installer à Royan : pour y travailler et pour nous rapprocher de notre famille. Quadra, avec deux enfants de 12/14 ans, nous avons résidé dans plusieurs régions très différentes depuis les années 1990 : Ile de France, Rhône-Alpes et Aquitaine, aussi bien en ville qu'en campagne, en montagne et en milieu côtier. On peut donc comparer... Royan et la région nous connaissons déjà de longue date, sans toutefois y avoir habité. Nous avions conscience des atouts et des inconvénients, lesquels ressortent d'ailleurs dans tous les autres commentaires... Depuis notre emménagement nos sentiments sont donc... Mitigés, mais plutôt optimistes. Il ne sert à rien de dire que Royan est une ville de "vieux", où les gens ne sont pas aimables et où tout est fait pour chasser les jeunes... Cela s'avère parfois exact, mais pas toujours. En tout cas cela ne résous rien de le marteler sans cesse. C'est comme cela : les gens en retraite ont aussi droit à leur tranquillité et cela doit se respecter. Est-ce que les personnes qui ont écrit cela ont vraiment essayé autre chose : de se rencontrer entre eux, de communiquer ou de s'intégrer, de participer à la vie associative ou sportive, car quoi qu'on en dise, il y a ce qu'il faut pour qui veut bouger ou se divertir un peu. Certes les élus pourraient donner un coup de pouce afin d'équilibrer un peu ce vieillissement indéniable de la population. Une personne a dit très justement "qu'une ville faisant tout pour le 3ème âge est déjà une ville morte...". C'est peu être un peu excessif, mais sur le fond c'est pertinent. Je pense qu'il y a moyen pour tout le monde de cohabiter. De même je crois qu'un peu de vie et d'activités en plus pour les jeunes ne nuiraient nullement à la tranquillité des moins jeunes et donneraient un nouvel élan et un attrait supplémentaire à Royan. En tout cas, au vu des commentaires généraux de ce site, le message est bel et bien émis... La balle est désormais dans le camp de nos élus... Mais aussi de la population elle-même... Les années à venir seront cruciales et donneront l'orientation définitive de notre (encore) belle ville au si beau potentiel ! Arrêtons ces querelles stériles, ses commentaires négatifs et ?uvrons pour Royan... Jeunes et vieux réunis ! Ce que j'aime à Royan : La situation géographique : même si ce n'est pas à côté, on est relativement vite sur Bordeaux, La Rochelle et à l'autoroute via Saintes. La situation en léger retrait en fait de force une enclave protégée et donc pas trop fréquentée : avantage + inconvénient... La qualité de vie en général. Ce que je n'aime pas à Royan : Les prix de l'immobilier et le coût de la vie. Les gens qui râlent sans prendre conscience de la chance qu'ils ont d'habiter là et qui ne voient le malheur des autres (ici ou ailleurs)...
Retrouver l'ancien Royan... : Je suis né a royan donc je connais bien cette ville. Il est vrai que cette ville est de moins en moins dynamique. Il y a qu'a regarder le nombre d'établissements de nuit, il n'y a pas une discothèque a royan même il faut aller a st palais ou a st georges de didonne alors qu'il y en avait cinq ou six il y 20 ans. Je pense que la création d'une université serait la clé de la réussite, il y aurait des jeunes toute l'année ce qui permettrais sûrement de rallonger les saisons qui sont devenus beaucoup trop courtes. Ce que j'aime à Royan : Les plages, la ville, tout peut être génial à Royan mais il faudrait un petit remaniement.
Le St Tropez du troisième âge : Si vous avez plus de soixante ans et cherchez un endroit pépère ou passer des vacances pépères garanties sans surprise ni éclat, alors Royan est pour vous. Si en revanche vous avez moins de soixante ans (ou plus, mais avez la "retraite vaillante") et cherchez un endroit vivant, stimulant, où il se passe des choses et où l'on est bien accueilli, alors Royan n'est pas pour vous. Ce que j'aime à Royan : Ses environs : Pontaillac, Saint-Georges de Didonne. Les deux cinémas qui permettent de voir les dernières sorties sans trop de retard sur Paris, et pour un prix raisonnable - denrée rare, surtout à Royan ! Ce que je n'aime pas à Royan : Oh là, par où commencer ? La vie chère. Les activités culturelles pratiquement inexistantes. La désertification en basse saison (passé le 15 septembre, la plupart des magasins du front de mer ferment leurs portes). L'accueil pas franchement souriant d'une population vieillissante et conservatrice. La laideur du bâti, notamment le marché et l'église qui feraient ressembler le centre Pompidou à la Chapelle Sixtine. Et l'ennui omniprésent, quasi-palpable.
Passé ou futur ? : Venant de l'est de la France, une région nettement moins gâtée question climat , je me réjouissais de m'établir dans la région .... Ce que j'aime à Royan : Évidemment la qualité du climat (météo) est "tout bonheur" et les ambiances architecturales surannées sont de beaux clichés. Ce que je n'aime pas à Royan : Hélas je trouve que la vie culturelle y est un parcours du combattant (salles vétustes, petites, mal sonorisées) Il faut réserver pour l'année si l'on veut une place. Que dire des cinémas, il me faut tenir un agenda pour ne pas rater parfois un film et ne pas hésiter à aller sur l'île! Hors saison c'est évidemment pire car les manifestations sont rangées pour tout l'hiver... Les commerçants de Royan (vêtements) n'ont pas besoin de faire des efforts, et les prix sont faramineux donc je n'y vais plus! Pour la renommée de cette ville et la population résidente, il me semble qu'elle contraste par sa propreté relative et l'aspect généralement encore délabré. Elle semble vivoter sur des acquis et manquer de dynamisme. J'ai le sentiment que la ville se contente de vivre au rythme des estivants.
Royan... et ses alentours : OUI : Royan est une ville agréable mais à condition de ne pas oublier les autres communes voisines. En effet, la journée type pour une famille pourrait être, location sur Royan, petit footing du matin sur le bvd garnier (grande plage de royan), après midi plage sur la cote sauvage avec avant un pique nique dans les pins, retour le soir pour un repas à "la maison blanche" sur vaux sur mer dans un cadre magnifique avec le phare de cordouan dans le "viseur" et une ambiance salsa. Pour les plus gourmands il faut impérativement finir sa journée avec une glace de "chez lopez" dans le c?ur de royan et pourquoi pas la déguster en empruntant la balade du port qui est en cours de rénovation. Ce que j'aime à Royan : Le quartier de "pontaillac" (plage, casino, bar "l'iguana", la balade, le restaurant "o sole mio", les concerts de jazz les soirs d'été...), la possibilité de détente avec la thalasso (au dessus de la plage du chay), le marché central qui dégage beaucoup de vie. Les communes voisines avec st palais et son petit bourg avec bars "globe trotter", "dranssard", la boite de nuit "le ranchoo", la palmyre avec son zoo, l'hippodrome, ses campings et "luna parc" (manèges de nuit). Vaux sur mer, st georges de didonne et meschers ne sont pas en reste et les fans de pêche à pieds pourront toujours se débrouiller avec des locaux pour avec quelques coins de "seudre" pour quelques palourdes, lavagnons... Ce que je n'aime pas à Royan : Les mauvaises odeurs du front de mer (sous les arcades), les taxes locales élevées pour les résidents à l'année, le gaspillage des impôts (jardin du monde), le manque de transport en commun (bus).
Etonnant : Je ne connais pas du tout mais j'envisageais peut-être de m'y installer avec ma famille. Ce que j'aime à Royan : La climat, les plages enfin je suppose... Ce que je n'aime pas à Royan : Je trouve hallucinant tout ce que je viens de lire et c'est vrai que ça décourage un peu.
Royan, une ville à revoir !!! : Royan, est une ville avec un immense potentiel, un potentiel très mal exploité, Quand on dit "Royan ville propre", il n'y a qu'à regarder où l'on marche, et on trouve des excréments de chiens partout. Aussi, pour moi qui viens de Bordeaux, je pense et je suis même sûr qu'il faut revoir toute la voirie de la ville et son infrastructure, tout y est obsolète et vétuste. Royan n'est plus au goût du jour, et ne correspond plus à la population de maintenant qui elle par contre est en expansion et qui ne demande qu'à ce que ça change ! Ce que j'aime à Royan : Tout, mais tout est à refaire... Ce que je n'aime pas à Royan : Royan gagne beaucoup d'argent l'été, et le gaspille n'importe comment : "Le jardin du monde". Refaire la voirie serait un bon investissement pour une ville qui prête sur ses prospectus balnéaire être propre. Il manque des logements sociaux, et on dépense tout à refaire le stade, à moins qu'on compte y loger les "sans abris" !!! Aussi investir à reloger les gens du quartier de la robinière, ne serait pas un luxe !!! C'est une honte. Quant aux gens du voyage autour sans commentaire !
Le renouveau Royannais : Royan est une ville particulièrement intéressante de part son histoire. Son architecture est extraordinaire. Pour les amoureux des années 50, cette ville est faite pour vous. Vous y trouverez une influence brésilienne (Oscar Niemeyer) elle-même inspirée par Le Corbusier. Munissez-vous des guides touristiques (type: guide architectural Royan 1950) et vous verrez à quel point Royan est une station balnéaire étonnante ! Ce que j'aime à Royan : Son architecture unique et ses magnifiques propriétés privées (ombre blanche, boomerang ou encore grille-pain). MAIS SURTOUT... un renouveau... début de la rénovation du palais des congrès dès mars 2008 ! C'est un retour dans les années 50 que nous propose le maire ! C'est génial de vouloir remettre en état de tels bâtiments si typiques des 50's! Ce que je n'aime pas à Royan : La destruction du casino de Pierre Marmouget si beau dans les années 80 ! Je ne le connais qu'en photos car je suis né en 1983 mais quel dommage ! L'architecture des années 50 a été mal aimé jusque dans les années 2000. Conséquence : des bâtiments non entretenus pendant des années... mais les choses changent depuis 2 ans, énormément de rénovations !
Le crépuscule de Royan : Nice est peut être une ville de "vieux" mais bien plus dynamique que cette petite station balnéaire de 20 000 habitants qui fait tout ce qu'il est possible de faire pour chasser sa jeunesse... Une politique ambitieuse et surtout garante d'espoirs pour l'avenir ! Royan, c'est une plage, bondée pendant deux mois, déserte le reste du temps... une ville où l'on détruit les monuments hérités de l'après guerre plutôt que les réhabiliter, mais où les hospices sont légions... La qualité de vie au bord de la mer... tous les goûts sont dans la nature ! Ce que j'aime à Royan : Ce qu'a été Royan il y a 20 ans : station balnéaire dynamique, ouverte à tous, avec des débouchés le reste de l'année... innovante sur bien des points... Casino ultra chic (démoli depuis), restaurants, bars à la mode... Une ville touristique, quoi ! Ce que je n'aime pas à Royan : Les vieux ronchons, qui se plaignent tout le temps... Les rues désertes, le peu d'animation (même l'été !), peu de jeunes, des transports en commun inadaptés et un coût de la vie incroyable... Royan voudrait jouer dans la cour des grands, mais elle n'est plus qu'un modeste bled grisâtre et triste, peuplés de personnes d'un autre âge... Ce que je n'aime pas à Royan... c'est l'avenir.
Royan trop dénigrée... : La qualité de la vie au bord de la mer n'a pas de prix ! Une ville de vieux et trop chère... Allez donc voir à Nice ! Moi j'aime bien mon Royan, les forêts et les plages immenses toutes proches (la côte sauvage). Ce que j'aime à Royan : Sa qualité de vie, le stress en moins par rapport aux grandes villes. Le boulot c'est dur mais en grande ville il y a plus d'annonces mais plus de candidat... Ce que je n'aime pas à Royan : Des touristes du mois d'août qui se croient tout permis et qui râlent... qui commandent un café pour 4 avec une paille (non je n'exagère pas enfin si mais juste un peu...).
Une ville glauque et agonisante : Une ville terne et agonisante, où la jeunesse devient une espèce en voie de disparition, et pour cause : il faut avoir envie de vivre dans une ville qui ne pense à rien d'autre qu'au confort des séniors et qui néglige totalement les animations, la culture... Chômage ahurissant, taxes incroyables et qualité de vie plutôt médiocre, voici Royan... Maintenant, pour les vacances, ça peut être sympa... Ce que j'aime à Royan : J'aimais la plage mais avec les installations industrielles prévues au Verdon (de l'autre côté de l'estuaire) ça va gâcher un peu le paysage, forcément... La vie trépidante qu'on peut y mener quand on a moins de 65 ans : venez voir ! Ce que je n'aime pas à Royan : Je n'aime pas grand chose à Royan. Ma ville a laissé fuir sa jeunesse et en se repliant sur le troisième âge, elle a signé son arrêt de mort. Déjà le commerce va mal, faute de jeunes pour reprendre le flambeau. Qui veut vivre dans un endroit où on compte à peine deux petits cinémas (pour une ville de 20 000 habitants). Le plus risible : les minibus, un toutes les heures et presque toujours vides... des lignes mal adaptées, à peine dix places et arrêt total du trafic à 19 heures. Heureusement, je vis maintenant à Nantes !
Royan c'est grand ! : Je viens de Bordeaux et même si c'est vrai que les hivers sont rudes il y a quand même pas mal d'activités sportives et j'ai réussi à me faire un bon groupe d'amis bien sympa sur place ! Il ne faut pas oublier non plus que c'est une ville balnéaire donc l'hiver c'est normal que ça soit mort comme toutes les villes du genre. Je vois que certains se plaignent des bouchons en été mais à Bordeaux c'est tous les jours de l'année !!! Je mets actuellement 15 min pour faire les 15 km jusqu'à mon travail, je mettais 1h à 2h à Bordeaux une vraie bénédiction. Après chaque habitant est en mesure de se bouger pour faire vivre sa ville généralement dans ce genre de commune les initiatives sont souvent très bien suivie par la mairie, chose impossible dans une ville comme Bordeaux. Ce que j'aime à Royan : Le calme, la mer, la saison d'été.
Non au terminal méthanier du Verdon sur Mer, juste en face ! : Il faut le savoir, en 2011 il y a un risque de voir s'implanter un terminal méthanier sur la rive opposée de l'estuaire de la Gironde. Amoureux de la mer (propre) et de la nature (préservée) de Royan, sachez que tout cela ne sera plus qu'un souvenir s'il y a du chlore dans l'eau, comme prévu, et surtout des risques de pollution, d'explosion, des bateaux énormes transportant du gaz naturel liquide dans l'estuaire. Le bac ? Moins de passages. La qualité de l'eau ? Mieux vaut ne pas y penser. Sauvons Royan et le pays royannais face à la menace. Informez-vous, réagissez. Ce que j'aime à Royan : Les plages de sable fin, les parterres fleuris du bord de mer, les cafés sur la plage, l'ambiance familiale. Ce que je n'aime pas à Royan : Que les prix du marché central soient si chers ! C'est pourtant un des lieux les plus sympas de la ville ! Pour l'instant la petitesse des Jardins du monde...
Bientôt l'usine à gaz ? : Quoiqu'on puisse penser sur cette petite ville, où j'ai acheté il y a 2 ans un appartement, près de la plage de Foncillon, c'est bien triste de penser que les réelles qualités de Royan vont passer à la trappe si le projet industriel voit le jour. Vive l'estuaire, qui voudrait vivre dans un Fos sur Gironde ??? Ce que j'aime à Royan : La piscine de Foncillon - les tentes de plage jaunes et bleues à rayures - les rochers encore naturels des plages du Chay, du pigeonnier et de Pontaillac - le square pour enfants du parc derrière le palais des congrès - le musée de Royan à Pontaillac - le port de Royan et ses boutiques - les maisons blanches - le petit lac derrière Pontaillac avec ses canards sauvages - les restos sur les plages - les rochers de Vallières - le quartier du parc - la simplicité de vie - les bignonias et les lagerstroemias dans les jardins - l'ambiance du marché. Ce que je n'aime pas à Royan : les prix dans les boutiques de luxe de la rue Gambetta - la destruction du casino années 50 - le mauvais entretien parfois de la voirie - la petitesse de la salle de spectacle - l'eau marron...
Une ville fantôme : Je déménage enfin de cette ville, ma profession (infirmier) m'a amené dans cette ville, j'y ai découvert une ville fantôme la nuit, ça fait très peur, on se sent seul au monde. Les personnes âgées vous regardent de haut et ont un ton condescendant. Les jeunes sont en voie de disparition à Royan, les villes de Saintes et Poitiers les accueillent à bras ouverts. Les villes limitrophes (Vaux sur Mer, Saint Georges, Saint Palais) n'en parlons pas. Bref aucunes animations valables ce sont des rustines afin d'éviter l'exode vers d'autres villes plus vivantes. Bon courage aux habitants. Ce que j'aime à Royan : Il n'y a qu'une seule chose que j'aime à Royan, c'est le soleil et le zoo de la Palmyre. Ce que je n'aime pas à Royan : Les plages sales hiver comme été, pleines de mégots de cigarettes, bouteilles de verre !!! La pollution maritime. Les prix de l'immobilier, les jeunes sont exclus du marché immobiliers, la mairie n'exerce pas assez son droit de préemption pour éviter la spéculation immobilière.
Royan : A Royan il n'y a rien sauf d'énormes embouteillages pendant toute la période estivale. Fin août, un mardi soir, vous mettrez plus de 90 minutes à sortir de la ville depuis le port. Que du bonheur. Si vous avez plus de 60 ans, Royan vous accueille bras ouverts et la ville vous rappellera les années 50. Par contre, les trentenaires sont exclus. Un choix de politique que je respecte mais il faut le savoir. Ce que j'aime à Royan : Les petits vieux, le regard vide, sur le port. Ce que je n'aime pas à Royan : Les embouteillages pour rien.
Vie culturelle : néant : Pour y être allé tous les étés depuis que je suis enfant, je dois dire que la région est vraiment agréable tant par son climat à la fois chaud et ensoleillé que pour le site en lui-même. Ce que j'aime à Royan : Une ville harmonieuse quant à son architecture 1950 qui malheureusement est délaissée ou tout simplement rasée (le portique et surtout le casino). Je trouve le centre-ville relativement bien pourvu en boutiques. Ce que je n'aime pas à Royan : Je dois dire que je suis vraiment consterné qu'une ville de près de 20 000 habitants ait aussi peu d'activités culturelles à proposer telles que les musées, les expositions en tout genre, les concerts. Il n'y a pas de salles de spectacles, de cinémas. Dès qu'on se retrouve à Royan en dehors de la période estivale, il n'y a plus rien à faire et dans les rues désertes, on ne trouve que des personnes âgées; le peu de bars qui restent ouverts ne sont vraiment pas très sympas.
Royan, oh la la non merci : Je suis d'accord avec l'avis de Greg Lemoine.  Pour votre info : 100 % des habitants à l'année, dans ma rue, ont plus de 60 ans. D'après Wikipedia, il y a à peu près plus de 48 % de plus de 60 ans à Royan. Royan ne possède que peu d'endroits où sortir le soir à l'année. J'ai entendu dire que le pays royannais dans le futur allait devenir un grand hospice à ciel ouvert. Même si j'étais retraité, ce n'est pas ce que j'espèrerais. Ce que j'aime à Royan : Le soir, il n'y a pas d'embouteillage. Il n'y a pas de criminalité. Ce que je n'aime pas à Royan : Quand la ville est déserte, ça fait ville fantôme. Ça fait un peu peur. Même quand tu passes en voiture. Les prix des magasins ont fortement augmenté.
Une ville géniale et en pleine mutation : On donne bien trop souvent des avis négatifs à cette ville, parce qu'on la connaît mal... En tant que jeune moi aussi, je ne me reconnais pas dans les avis publiés jusque là, car non, on ne s'ennuie pas a Royan, ni l'été ni l'hiver ! Je trouve au contraire que Royan est une ville pleine d'atouts et d'opportunités, où il fait bon vivre au bord de la mer, sans stress, sans pollution et a deux pas des villes universitaires telles que la Rochelle et Bordeaux. Pas mal de progrès ont été fait pour ouvrir un peu plus la ville à la jeunesse et la ville fourmille de projets pour adapter Royan à son destin de grande station balnéaire du 21ème siècle ! Ce que j'aime à Royan : Le climat agréable, un des plus privilégiés de France, le site magnifique au bord de la Gironde, non loin de l'océan, les forêts de pins et les plages de sable... Mais aussi la ville moderne, le rythme de vie, le dynamisme... Royan se réveille enfin et commence à ouvrir des chantiers pour l'avenir. La situation de l'emploi n'est ni pire ni vraiment meilleure que dans d'autres villes, et va en s'améliorant je crois. Pas de miracles, mais de nombreux débouchés, et pas seulement dans les domaines traditionnels que sont le tourisme par exemple. L'informatique, la santé, les services, sont en plein essort. Royan est aussi un pôle étudiant avec le CAREL et projette d'aller plus loin dans ce domaine. Ce que je n'aime pas à Royan : Les vacanciers un peu grognons.
En constante amélioration : Royan est une petite ville sympa et attractive. Rien à dire de mal sur cette ville où je vis depuis de nombreuses années et où j'ai fondé une entreprise d'informatique sans aucun problème. Le climat est génial, la proximité de la mer appréciable, la région est belle et ensoleillée. Quoi qu'en dise certains esprits chagrins, Royan est dynamique et on ne s'y ennuie pas du tout. C'est vrai qu'on fait beaucoup de choses pour les personnes âgées, mais aussi pour les plus jeunes alors où est le problème ? Ce que j'aime à Royan : Je trouve cette ville de plus en plus dynamique, pleine de projets d'avenir. La plage me plaît beaucoup. Je ne m'ennuie jamais à Royan. Venez voir par vous-même. Ce que je n'aime pas à Royan : J'aimerais un meilleur aménagement du front de mer.
Nouvelle ville pour moi : Royannaise depuis six mois, je suis surprise par la vivacité de cette ville. Je suis venue il y a 10 ans, et je trouvais que c'était une ville de "vieux". En 10 ans tout a rajeuni, ou suis-je devenue une vieille ? Ma fille de 17 ans, trouve que cela manque de dynamisme, qu'il n'y a rien faire en dehors du surf ? Il faut dire que nous habitions dans Paris. Ce que j'aime à Royan : Le climat, on voit tous les jours le soleil, le calme, pouvoir se garer sans parcmètres, les files d'attente où personne ne "râle", les deux marchés quotidiens, retrouver les enseignes des grandes villes. Ce que je n'aime pas à Royan : Pour le moment il n'y a pas grand chose que je n'aime pas.
Royan... : Situé au bord de l'estuaire de la Gironde, Royan est une ville de 17 000 habitants. Ce que je n'aime pas à Royan : Beaucoup de chose : l'âge de ses habitants, son architecture sans âme, ses plages sales, son eau marron, sa mentalité "très Royan"...

Royan : Royan est une petite ville très décevante, bien que située dans un site naturel très agréable, au bord de l'océan. La première chose que nous avons remarqué est le manque de dynamisme économique, la pauvreté des activités, aussi bien en matière de culture que de loisirs. En quelques années, la ville est devenue méconnaissable, et est passée du statut de grande station balnéaire à celui de petite ville assoupie et à moitié morte. Je regrette les choix de certains élus, qui ne prennent pas en considération les jeunes générations, la ville en paie aujourd'hui le prix. Il est urgent de changer les choses et de redynamiser la ville, la rendre plus attractive pour que les jeunes ne partent plus ailleurs ! Ce que j'aime à Royan : Le soleil et la mer, l'arrière-pays, la proximité de villes dynamiques comme La Rochelle, Saintes, voire Bordeaux. Ce que je n'aime pas à Royan : Les transports en commun (minibus) sont totalement inappropriés : fréquence aléatoire, réseau peu étendu, manque de place (surtout en été !), ils servent aux personnes du troisième âge mais en période touristique, ils sont grotesques. Pourquoi ne pas remettre en service le tram qui circulait avant guerre, et qui lui, serait utile à tous ?
Royan : Non, Royan n'est pas Saint-Tropez, comme un intervenant l'a judicieusement fait remarquer. Loin s'en faut. Le problème, c'est que Royan n'a d'autres atouts que le tourisme, et que le fait de laisser la ville mourir, laisser péricliter les bars ou les animations pour les jeunes et les vacanciers ne donne qu'un seul résultat : les jeunes locaux vont voir ailleurs, et les touristes aussi. A votre avis, que sera devenue la ville dans 10 ans ? Ce que j'aime à Royan : Plus grand chose, car il ne reste rien. Faut-il en rajouter par rapport à ce que d'autres ont dit ? Bars fermés, animations inexistantes, sommes-nous toujours dans une station balnéaire ou déjà dans un hospice de luxe ? Ce que je n'aime pas à Royan : Voir mourir ma ville... Voir nos jeunes partir, parce qu'on ne trouve plus rien à faire à Royan, sinon travailler comme garde malade la semaine, et rester chez soi le week-end, faute de divertissements... Tristes perspectives d'avenir pour cette ville, et c'est dommage. Pourquoi ne suivons-nous pas l'exemple de La Rochelle ou de Saintes ?
Ennui garanti : Il n'y a pas besoin d'être un jeune pour s'ennuyer ferme ici, malheureusement, ni même d'être "branché". Il suffit d'y vivre, et ce même à 58 ans. Ce que j'aime à Royan : La mer. Ce que je n'aime pas à Royan : Une ville qui se dégrade et surtout, ne pense pas à l'avenir. En été, on croirait un paradis, mais venez voir, amis vacanciers, ce qu'est Royan le reste de l'année ! Les commerces qui ferment, faute de jeunes pour remplacer les retraités (et pourquoi les jeunes partent-ils selon vous), les monuments qui tombent en ruine, le manque effrayant d'emplois (pourtant, c'est une région touristique). Mieux vaut voir à Saintes, une ville qui elle, au moins, sait se diversifier !
Royan : Royan n'est pas St Trop, heureusement ! C'est familial tout simplement ou un lieu de retraite paisible. Branchés ou agités, il faut voir ailleurs. Ce que j'aime à Royan : Ses plages, ses forêts, son environnement préservé, sa région en général, et l'absence de pollution. Ce que je n'aime pas à Royan : Sa voirie souvent dégradée.
Enfin, j'ai quitté Royan ! : Je veux juste donner mon avis sur cette petite ville où je suis né et où j'ai grandi. J'ai maintenant 19 ans, et j'ai eu l'opportunité de quitter Royan l'année dernière pour aller étudier. La meilleure chose qui me soit arrivée ! Royan est incroyablement fermée à la jeunesse, et chaque année qui passe les choses s'aggravent un peu plus. Les bars et les boîtes ferment, et même l'été, en dehors de la plage, il n'y a strictement rien à faire pour sortir, s'amuser, passer le temps quoi ! La seule préoccupation de la mairie c'est de développer les services pour le troisième âge, de préférence des vieux aisés, c'est mieux. L'été, Royan peut faire illusion, pour les touristes, sous le soleil, mais sinon. Ce que j'aime à Royan : Le fait de ne jamais avoir à y revenir (même pas pour les vacances, mieux vaut aller à Arcachon où au moins on peut s'amuser !). Ce que je n'aime pas à Royan : Faut-il faire une liste ? D'autres que moi ont déjà résumé les nombreux défauts de la ville. Que les élus réagissent, et vite, car si l'exode de la jeunesse se poursuit et à cette allure, dans dix ans cette ville sera totalement morte. Il faut une politique de la jeunesse, développer les services pour les jeunes, redynamiser le tourisme, ouvrir des lieux où s'amuser (bars, boîtes, etc.).
Délabrée et vieillissante : Une petite ville de vacances délabrée et vieillissante, où il n'y a rien a faire ! Ce que j'aime à Royan : Les falaises, la forêt. Ce que je n'aime pas à Royan : Le mauvais accueil réservé aux touristes, le manque d'activités, pas de bars, peu de cinémas, pas de lieux de vie.
Morne Royan... : Quelques années auront suffit à transformer une des plus belles stations balnéaires de France en un immense hospice de luxe. Quelle tristesse, en tant que résidente de Royan je ne peux qu'être d'accord avec les autres intervenants de ce site. Ce que j'aime à Royan : Royan reste un site agréable, les plages sont belles, le climat agréable. Ce que je n'aime pas à Royan : Le manque d'infrastructures pour les jeunes, l'absence de lieux où sortir, les boîtes de nuits, les bars... rien ! Qu'il est triste de voir sa ville mourir. Les jeunes fuient une ville qui ne leur apporte rien, ni emploi, ni lieux où s'amuser. Quand donc va-t-on comprendre qu'une ville qui ne mise que sur le troisième âge est virtuellement déjà morte ?
Royan, l'agonisante... : Ayant grandi à Royan au temps de sa splendeur, je me suis décidé à y revenir il y a quelques mois, pour les vacances. Quelle douleur cela m'a fait de voir ce qu'est devenue ma ville, hier station balnéaire dynamique, aujourd'hui ville décrépie, abandonnée par ses jeunes. Fermés, les cinémas, les clubs, les équipements culturels, pour faire place à des clubs de tricots et des foyers du troisième âge. Les boutiques ont fermé, et c'est le pire : on s'ennuie ferme à Royan. Moi qui étais si fier de montrer ma ville à ma famille ! Ce que j'aime à Royan : Ce qui reste des beaux monuments élevés dans les années 50 (beaucoup ont étés démolis), la plage, tout ce qui reste de la ville que j'ai connue. Ce que je n'aime pas à Royan : Le vieillissement apparent de la population, gens pas accueillants, qui contrastent avec ce que j'avais connu. Les prix de l'immobilier, on se croirait sur la Côte d'Azur, la qualité de vie en moins ! Le manque de loisirs, de commerces (un hypermarché pour toute la ville).
Où est passée ma ville ? : Triste petite cité qui ne sait s'animer quelque peu que pendant la saison estivale, et encore, si on ne fait pas le difficile. Bien sûr, les plages sont belles, mais les inconvénients sont bien nombreux dans cette ville. Je viens de déménager il y a quelques mois pour cette raison et je ne compte pas revenir là bas, même pas pour les vacances ! Ce que j'aime à Royan : La mer peut-être. Ce que je n'aime pas à Royan : Des taxes ahurissantes, une qualité de vie assez médiocre, des transports en commun mal adaptés (quelques minibus par jour, insuffisant !), aucune vie culturelle, et un taux de chômage important. Sans oublier une politique urbaine qui consiste à démolir tous les monuments qui faisaient la fierté de la ville : casino, portique, palais des congrès. Autant d'?uvres d'arts perdues. Et faut-il ajouter à ce triste tableau une moyenne d'âge bien supérieure à la moyenne ?
Pauvre Royan... : Une petite ville qui voudrait bien rivaliser avec les autres stations balnéaires Françaises, mais qui ne s'en donne pas les moyens. Tout miser sur le troisième âge est bien beau, mais ça ne suffit pas à redynamiser une ville. Sinon, jolie petite ville au bord de la mer, qui pourrait davantage profiter de ses atouts. Ce que j'aime à Royan : Le cadre, les plages, les monuments modernes. Ce que je n'aime pas à Royan : Rien à faire pour s'amuser, pas de bars, pas de clubs, des taxes affolantes. Rien pour fixer les jeunes ou les jeunes ménages. Résultat : taux de chômage élevé, et fuite de la jeunesse vers les villes voisines (Saintes, La Rochelle, Bordeaux).
Quel ennui ! : Autrefois, ville avant-gardiste et dynamique, Royan est devenue au fil des ans une petite ville fermée sur elle-même et sur sa population âgée et peu abordable. Les royannais se tiennent en haute estime et snobent les visiteurs qui font l'erreur de passer leurs vacances dans cette ville, alors que c'est une ville hélas bien triste et très peu animée, même en été ! Après la guerre, Royan semblait pouvoir devenir une station balnéaire et une ville de congrès dynamique, mais les promesses n'ont pas été tenues. Royan aujourd'hui, c'est une petite ville qui croupit dans ses certitudes d'être un petit paradis, ce qui n'est vrai que lorsque on a 80 ans au moins et un portefeuille bien rempli. Pour les autres... Ce que je n'aime pas à Royan : La population, bourgeoise, peu aimable, âgée. Le peu de possibilités de s'amuser comparé à d'autres stations balnéaires (pas vraiment de bars ou de boîtes de nuit, rien). Les monuments modernistes qui tombent en ruine ou bien sont détruits depuis des années (ex: le casino, le portique, et bientôt le palais des Congrès, devenu inutile de toute façon qui vient encore en congrès à Royan !). Le niveau des taxes, ahurissant pour une ville de cette catégorie.
Le royaume du troisième âge : Beaucoup de gens venus en vacances l'été pensent qu'il doit être agréable de vivre à Royan, avec la plage, la vie au bord de mer. Mais Royan n'a rien d'un paradis, surtout si on a moins de 30 ans ! Les seuls efforts de la municipalité sont pour aider les seniors, qui de fait représentent plus de 85 % de la population ! Et pour cause : les jeunes quittent en masse cette ville où on ne veut pas d'eux de toute façon. Alors la plage est très belle, c'est vrai, mais une fois qu'on l'a vue, il ne reste rien à faire à Royan. Aller pointer au chômage peut-être ou aller jouer au loto des vétérans. Ce que j'aime à Royan : L'architecture moderniste, le soleil, les plages. Ce que je n'aime pas à Royan : L'absence d'infrastructures culturelles, de lieux de divertissement (à part les bars PMU, les lotos du dimanche et les thés dansants), le mépris affiché de la jeunesse et le taux de chômage, ahurissant pour une ville si touristique.
Une station balnéaire bourgeoise et fermée à la jeunesse : J'ai 24 ans et j'habite à Royan depuis des années. C'est une ville qui a son charme et dont le climat est vraiment agréable. Mais le point noir est que Royan est vraiment fermée à la jeunesse, et ça se dégrade chaque année un peu plus. La ville développe des services pour les personnes du troisième âge, ce qui est très bien, mais rien n'est fait pour les jeunes qui s'enfuient en masse quand ils le peuvent. Le chômage est omniprésent, et il n'y a aucune activité pour la jeunesse : peu de bars, de clubs. Même l'été, on s'ennuie à Royan. Ce que j'aime à Royan : Le climat, les plages. Ce que je n'aime pas à Royan : Tout le reste. Royan est une maison de retraite à ciel ouvert (c'est triste à dire, mais c'est vrai).
Une ville de passage : Surpeuplée et inabordable en été, déserte en hiver. Splendeurs et décadences. Ce que j'aime à Royan : La douceur du climat, la mi-saison, le charme de certaines villas, le stationnement en dehors de l'été. Ce que je n'aime pas à Royan : Ville très riche mais ingrate et sous-équipée pour accueillir les estivants, politique urbaine à l'emporte-pièce.
Un couple de parisiens retraités à Royan : A part les deux mois de juillet et août pendant lesquels il y a de la vie et à part le centre ville, toutes les villas sont fermées et tout est mort autour de Royan. Ce que j'aime à Royan : A partir d'avril-mai, les plages, les promenades et les animations d'été. Ce que je n'aime pas à Royan : Surtout de novembre à avril, hibernation de la ville et de la région. Le Palais des Congrès qui pourrait être plus utilisé (médiathèque par exemple) La piscine d'été à Foncillon qui pourrait être recouverte pour l'hiver car la piscine couverte n'est pas toujours disponible pour le public. Difficultés pour sortir de Royan en vélo.
Royan, qualité de vie : Royan est une ville pleine de charme, de lumière, avec un mélange des années 1900 et le modernisme des années 50. Une qualité de vie exceptionnelle. Ce que j'aime à Royan : La douceur des températures, le soleil, les couleurs magnifiques des levers et couchers de soleil, le contraste de la vie d'hiver et de la vie d'été, le calme et la fureur de la mer suivant les marées. Ce que je n'aime pas à Royan : Le manque de courtoisie de certains commerçants saisonniers sur le pays royannais et le manque de respect de l'environnement de certains touristes par rapport aux vacanciers qui choisissent cette belle région.
Royan : Une ville agréable avec du soleil et le micro climat. Ce que j'aime à Royan : Le soleil, la mer, la tranquillité. Ce que je n'aime pas à Royan : Les touristes qui disent qu'ils nous font vivre et qui, parce qu'ils pensent ça, se croient un peu tout permis.
Royan : Ville très agréable avec son micro-climat. Ville très fermée, habitants très timides et grognons. Très peu de choses proposées aux enfants, sauf l'été. Manque d'activités originales pour les enfants. Type jardinage, théâtre, danse etc... Merci à l'école de musique et à l'école de dessin ! Ce que j'aime à Royan : Le soleil. Le non stress... L'architecture. Ce que je n'aime pas à Royan : La mentalité des gens, peu de jeunes familles, le manque d'activités culturelles, le taux de chômage et les routes car en vélo c'est l'enfer !
Quel bonheur ! : J'aime cette ville et toute la côte, il fait bon y vivre, elle me manque tous les jours. Ce que j'aime à Royan : La mer, la tranquillité, les ballades... son marché...
Une ville dynamique pour les petits : Royan est une ville étonnante. Le premier contact est difficile, beaucoup de béton, trop pense-t-on. Mais quand on prend le temps de découvrir ce béton, de regarder les constructions derrière les panneaux publicitaires un peu trop présents, on découvre la beauté d'une architecture des années 50 très rare. Ce que j'aime à Royan : Outre l'architecture, il y a le dynamisme envers la prime jeunesse. Si vous avez des enfants de moins de 12 ans, vous trouverez des activités, même si vous n'êtes pas résident de Royan. Ce que je n'aime pas à Royan : La qualité des routes et trottoirs est très médiocre. La densité de panneaux publicitaires dénaturant le paysage est assez rédhibitoire.
J'aime ma ville. Je n'y suis pas née, mais je l'ai choisie parce qu'elle me faisait rêver. J'y habite depuis 15 ans et je n'ai pas envie d'en partir. Malgré cela, je trouve les royannais peu accueillants et un peu trop élitistes. Ils snobent les touristes et oublient un peu trop vite que ce sont eux qui les font vivre.