Votre avis sur Reims

- - Dernière réponse :  pascal - 7 sept. 2017 à 16:09
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/reims/ville-51454

Afficher la suite 
Reims est une magnifique ville que l'histoire a gâté. De plus, la vie culturelle est importante et la proximité de Paris et l'arrivée du TGV sont deux excellents moteurs pour le dynamisme rémois.
J'ai vécu pendant 22 ans à Reims (j'en ai maintenant 25) et j'en garde un excellent souvenir. D'ailleurs je reviens 1 ou 2 fois par mois pour y voir mes proches et amis.
Heureusement, la ville commence à bouger avec une nouvelle salle de concert et l'arrivée prochaine du TGV.
Le pire à Reims pour moi, c'est l'état de la chaussée et des trottoirs dans les grandes rues.
Je partage les avis négatifs quant à la première image donnée par Reims : la Belle Endormie porte bien son nom ! Un point positif cependant : l'arrivée du TGV et ... la possibilité de quitter Reims plus rapidement. J'avais des a priori favorables quant à Reims mais je suis déçue : architecture sans charme et façades d'immeubles vieillissantes, noirâtres, non restaurées et sans âme, pas de petits bacs de fleurs en ville (allez faire un tour en Bretagne, même dans de très petits villages, et vous comprendrez), centre ville assez plaisant mais sans réel charme et limité à quelques rues piétonnières, population vieillissante, malgré des atouts culturels certains (champagne, cathédrale et basilique... et relativement bon accueil des Rémois ) mais sans nouveauté ni originalité. J'envisageais l'achat d'un appartement à Reims mais j'ai désormais beaucoup de doutes quant à cette éventualité.Ce qu'il manque à Reims : du dynamisme, de la créativité, de l'originalité et un supplément de caractère.Bref, une identité.
La ville de Reims est une très belle ville que j'aime...
Il n'y a pas du tout de soleil.
Pour une ville de 200 000 habitants, le dynamisme est là, les activités culturelles aussi. La proximité de Paris est un plus pour les grandes occasions (foires ou salons internationaux). L'arrivée du TGV va peut-être changer la physionomie de la ville ? Le principal reproche est la prépondérance du secteur "Champagne" sur l'activité économique, il manque une activité High Tech susceptible de procurer des emplois qualifiés...
-
Ville chère avec une très belle cathédrale. Une seule compensation: des transports en commun performants.
J'ai lu beaucoup de commentaires négatifs. Oui, il reste des choses à faire. Alors, soyons force de propositions plutôt que dénigrer sans solutions alternatives...Oui Reims, c'est le champagne et l'agro-alimentaire et tous les acteurs économiques s'y retrouvent. Soyons clairs : tout le monde gagne mieux sa vie à travailler avec des clients plus aisés. C'est un effet d'entraînement. Le champagne mais aussi l'éducation nationale et le milieu médical et hospitalier sont des employeurs importants sur notre commune...Je viens des Ardennes et  les ville n'ont pas le champagne.
Je vis à Reims depuis 30 ans. L'ambiance est réputée pour être froide, il n'y a pas vraiment d'endroits pour faire la fête... Une bonne chose arrive malgré tout : l'ouverture de la Cartonnerie, unique salle de concert en France (pour l'instant) qui propose des studios de répétition et d'enregistrement pour les groupes. Pas vraiment d'activités à faire en dehors des traditionnels cinémas, musées. La campagne est plate, des champs ou des vignes à perte de vue. Pour les amateurs de champagne, c'est le pied ; pour les autres (et en particulier les jeunes) ça ne bouge pas vraiment sur le plan culturel. La ville fait néanmoins des efforts depuis peu au niveau urbanisme (des quartiers datant des années 70 sont en réfection).
Ville triste. Peu d'animations.
Je suis remois d'origine et pourtant je trouve que la ville est triste à vivre. Heureusement qu'il y a le sport (foot, basket, volley), qui fait bouger un minimum cette ville.
Une ville décevante qui ne bouge pas. Lorsque je vais à Marseille tous les mois là ça bouge. Non pas que je souhaite que Reims soit comme là-bas mais un effort s'impose pour faire vivre cette ville triste.
Des campagnes alentours assez déprimantes et les destructions de la première guerre font de Reims une ville très peu esthétique à mon avis. Heureusement  qu'il y a la cathédrale et le champagne. Les prix dans l'immobilier sont pourtant devenus invraisemblables.
Reims, c'est bien mais pas top!
Commençons par le point positif : le réseau des bus est performant mais au maximum de ses capacités. Pour une agglomération de 200 000 habitants, les points négatifs s'accumulent, et tout d'abord la tristesse de l'architecture, héritage de la destruction quasi complète de la ville durant la Première Guerre Mondiale. Reims, c'est gris. Caractère renforcé par le climat pour le moins morose. Ensuite, le prix des loyers devient prohibitif et déconnecté des possibilités financières d'une bonne partie des rémois.
Il y a de grandes possibilités de travail à Reims. En plus, il y a l'arrivée du TGV qui devrait faire chuter le chômage.
Je suis né à Reims, j'y ai grandi jusqu'à l'âge de 20 ans, j'ai donc pu constater tous les changements de visages de cette ville, en particulier le centre. Quand à la richesse de cette ville, elle est énorme, il suffit de s'en intéresser un peu, déjà, nous possédons un patrimoine architectural très enviable, notre cathédrale est une des plus belles de France et selon moi la plus particulière ! Les différentes places qui sont les réminiscences d'une vraie vie active romaine, la place du forum, la place royale, le cours Langlet, c'est très beau, par beau temps on se croirai à Nice... Ensuite je pense que ça bouge pas mal à Reims quoi qu'on en dise, des gens s'investissent à fond. Il suffit de se prendre par la main et d'y aller. Il faut sortir de chez soi et faire la démarche, c'est aussi simple que ça !
Reims a tout des villes de l'Est : une ville froide, grise et fermée. Seule une coupe de champagne apportera un peu de joie et de pétillant au touriste déçu.
C'est une ville agréable à vivre dans l'ensemble.
La belle endormie en voie de se réveiller : Quasiment aux portes de Paris, une qualité de vie naturellement axée sur la gastronomie et le Champagne. Ce que j'aime à Reims : Les restaurants, la cathédrale, la dimension humaine. Ce que je n'aime pas à Reims : Le stationnement, les travaux.
Une ville qui tient ses paris : Reims est une ville que j'avais connue il y a bien des années, dans laquelle je suis revenue vivre et qui ne me déçoit vraiment pas. C'est une ville où il fait bon vivre, où tout est à portée de la main (ou d'un trajet minimum en voiture) et qui, ce qui ne gâche rien, est à moins de 2 heures de Paris pour le cas où... On voudrait quand même y faire un saut. Ce que j'aime à Reims : La qualité et la densité de sa vie artistique (musées, théâtres, concerts y compris opéras) : il se passe tous les jours quelque chose sur le plan artistique à Reims ! Ce que je n'aime pas à Reims : Ce qu'on aime moins : le ciel gris assez souvent mais c'est la région qui veut ça et de plus c'est propice à la concentration, donc aux études.
Grisaille : Une ville banale du nord de la France. Ce que je n'aime pas à Reims : Une ville qui manque de verdure.
Vivre à Reims :                                                    Ce que je n'aime pas à Reims : Peu de commerces sont ouverts le dimanche et les jours fériés.
Reims : à vivre à voir ? : C'est une ville pleine de ressources (jeunes) qui ne sait pas dynamiser sa population (peu de grands spectacles) pas de dynamique sportive !!! Ce que j'aime à Reims : Son champagne
Une ville tout à fait correcte. : Tout le monde dit :"Ouais Reims c'est mort comme ville!". Peut-être pendant les vacances, mais autrement, pas mal de soirées étudiantes tout de même. Bien sûr ce n'est rien comparé à Lyon ou Lille mais bon... Le centre ville reste assez sympa et il y règne une bonne ambiance sur la fameuse "place d'Erlon". De plus, le TGV devrait faire bouger les choses en mieux. Ce que j'aime à Reims : Les bars du centre ville, le champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Le temps assez maussade, les boîtes de nuit, le futur tramway.
Une ville ? : Reims n'est pas une véritable ville, tout juste une grosse bourgade agricole. Cela se ressent bien quand on découvre la mentalité, c'est très rural... Donc il ne faut pas compter sur des efforts en terme de culture, d'art, etc. Ici, on parle sécurité, engin agricole... Quand de nombreuses villes ont engagé une réelle dynamique vers l'avenir (Rennes, Montpellier, Nantes...), Reims fait en sorte de ne rien faire ! Ce que j'aime à Reims : Je cherche... Ce que je n'aime pas à Reims : Le côté France profonde et le conservatisme.
Dommage : La cathédrale sera bientôt sous les feux des couleurs la nuit. La ville va t-elle enfin se réveiller ! Ce que j'aime à Reims : La proximité de la campagne, de la montagne de Reims et des vignobles. Et, important, Paris est si proche. Ce que je n'aime pas à Reims : La mentalité.
Reims, ville agréable à vivre : Je vis à Reims depuis 35 ans, mes enfants y sont nés et j'y ai fait toute ma vie. C'est une ville agréable à vivre, peu encombrée et d'où la campagne est facilement accessible (Montagne de Reims par exemple). Contrairement à certains, je trouve qu'il y a à Reims une possibilité de vie culturelle lorsqu'on s'en donne la peine : entre le Grand Théâtre et la Comédie, le Manège et le Cirque, le Conservatoire National de Région, les différents musées (St Rémy, St Denis, FRAC etc.), beaucoup de choses à voir et à entendre tout au long de l'année. Architecture Art Déco suite aux dommages de la guerre, Parc de Champagne, Cartonnerie pour les musiques Nouvelles... Les mécontents ne se donnent sûrement pas la peine de chercher à tromper leur ennui !!! Ce que j'aime à Reims : Calme et douceur de vivre, futur TGV et futur tramway. Ce que je n'aime pas à Reims : Les râleurs ! et les futurs travaux du tramway...
Reims : J'habite à Reims depuis ma naissance, j'aime ma ville. Cependant, un peu plus d'animation culturelle serait la bienvenue, même si des efforts sont faits. Les habitants sont demandeurs et répondent présents de manière significative lorsque l'évènement se crée. Le dernier exemple remonte à deux jours : avant-première du film "Indigènes" suivie d'un débat en présence du réalisateur et des comédiens. Il y avait foule !  Les habitants sont demandeurs de ce type d'action organisée par les associations. Je dois avouer qu'il est tout de même bon de vivre à Reims ! J'aime cette ville malgré ses "imperfections". Venez vite la découvrir... Ce que j'aime à Reims : Son cadre naturel, ses monuments et sa douceur. Ce que je n'aime pas à Reims : La pollution. Son immobilisme face aux plus démunis et ceux appartenant à la "classe moyenne" de plus en plus en difficulté.
La non-écoute des habitants : Une ville qui ne tient pas compte de l'avis de la population. Ce que je n'aime pas à Reims : Les urbanistes, les structures routières, les impôts.
Reims future Paris : A constater dans nombre de commentaires, Reims était très bien. Mais elle vieillit très mal. Entre l'arrivée d'un TGV et d'un Tramway qui ne sert à rien. Un centre ville, dénaturé sans charme ressemblant plus à une piste d'atterrissage qu'à autre chose. Le prix de l'immobilier attractif pour des parisiens ou des étrangers mais prohibitif pour les rémois. Vous apprécierez nettement moins Reims une fois que vos salaires ne vous permettront plus d'y vivre comme c'est le cas pour beaucoup d'autres à ce jour. Ce que j'aime à Reims : Je me le demande et pourtant j'y habite encore. Ce que je n'aime pas à Reims : Le tramway, le TGV, l'infrastructure routière, la nouvelle place d'Erlon. Le PLU et les arrêts de bus mal conçus.
Reims... : Une bonne ville qui a un bon futur. Ce que j'aime à Reims : Le stade de Reims auguste... et le sport à Reims. Ce que je n'aime pas à Reims : Le manque de rapidité dans les travaux.
Sur la ville de Reims : Je suis arrivé à Reims, il y a 4 ans et je me demande ce que je fais encore dans cette ville. Les gens y sont aigris, froids et désagréables. Cette ville qui s'endort et refuse toute idée pour sortir de son immobilisme et loin de tout, de la mer et de la montagne. Il n'y a rien à voir dans ces campagnes plates et mornes. Heureusement qu'il y a le champagne et encore... Et c'est pas la cathédrale de Reims qui peut rivaliser avec le Mont Saint Michel, parole de normand ! Ce que je n'aime pas à Reims : Tout et surtout sa population faussement prétentieuse et désagréable.
Reims malgré tout : Étant natif de Reims, je me sens obligé de défendre ma ville ! Pour ceux qui trouvent l'architecture moche, ils ont oublié que l'on a essuyé une guerre mondiale... Aujourd'hui, les travaux en centre ville (extension des voies piétonnes et zones à 30 km) vont faire disparaitre les autos du centre, un bon point. Niveau boulot, il y a pas mal de choses qui se créent mais surtout dans les services et le commerce. Côté industrie, c'est difficile mais j'imagine qu'ailleurs aussi. Niveau culturel, il y a pas mal de choses, mais cela reste réservé à des publics bien ciblés (grand théâtre, cartonnerie, flâneries musicales), il manque des événements dits "populaires" hormis les activités sportives qui se portent bien (reconstruction de Delaune et agrandissement de René Thys). Un cadre de vie plutôt bon, quelques quartiers parfois un peu chauds mais ce n'est rien par rapport à d'autres villes (Wilson en reconstruction). Seul bémol, les prix de l'immobilier s'affolent, beaucoup doivent partir dans les Ardennes s'ils veulent être propriétaires. Enfin, la population, il faut reconnaitre que les rémois ne sont pas des gens très "ouverts" avec le sourire en permanence, il y en a partout, on a rien inventé ! Ce que j'aime à Reims : Le cadre de vie, l'extension des zones piétonnes en centre ville, les complexes sportifs renouvelés. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens un peu ternes manque d'une salle genre "Zénith".
Peut mieux faire !!! : Après 8 ans en Champagne, Reims est une province plutôt bourgeoise. Il n'y en a que pour la place d'Erlon et le champagne ! Pour le reste, les gens sont comme partout : il y a des bons et des méchants !
Reims : Je suis née à Reims mais je n'aime pas cette ville, le paysage n'a aucun charme, Reims est une ville triste, le climat est désagréable, il pleut tout le temps ou le ciel est blanc ou gris on ne peut jamais rien prévoir sauf l'été quand le soleil refait surface mais cela ne dur jamais longtemps. Les gens sont assez froids. Ce n'est pas la ville que je vous conseille. Ce que j'aime à Reims : Les bars, les restaurants, les boites. Ce que je n'aime pas à Reims : La mentalité des gens, le temps, la ville : il n'y a aucune animation, le paysage.
Reims est une belle ville : J'ai vécu quelques année à Reims, j'y suis retourné récemment, je trouve que la ville est plus belle qu'avant avec beaucoup de bons et beaux restaurants. Le centre ville est propre et agréable, la proximité de Paris est un atout, ceux qui dénigrent cette ville devraient faire un tour ailleurs pour comparer. J'habite actuellement  en Corrèze à Tulle alors en ce qui concerne la France profonde : là c'est très triste et lamentable. Ce que j'aime à Reims : Ville propre et agréable. Ce que je n'aime pas à Reims : Bien sûr, le climat et les logements trop chers.
Remoise de coeur : Je suis Remoise est fière de l'être. Les gens ne sont pas si froids qu'on le prétend. Le climat n'est pas terrible effectivement, mais nous avons beaucoup d'associations de tout genre de quoi satisfaire la population. C'est une belle ville. Arrêtez-vous pour parler dans la rue. Vous verrez que nous sommes acceuillants. Près de la capital à 1h30 en voiture, Reims est une ville agréable à vivre. Ce que j'aime à Reims : Toutes les maisons, les rues, les gens.
REIMS : REIMS est une ville chère mais pas trop. Les gens sont peu agréables mais pas tant que cela. On n'y trouve rien quand on ne cherche rien. Chaque génération PEUT s'exprimer si elle le veut (en plus, elle est bien souvent écoutée !). Ce que j'aime à Reims : La mouvance tranquille de tous ses quartiers. Ils évoluent un par un au fur et à mesure du temps. Si tous les travaux réalisés depuis 10 ans été fait aujourd'hui, tous en même temps, cela serait le grand bazar et les coûts serait exorbitants. Ce que je n'aime pas à Reims : Originaire du Nord, région d'accueil par excellence, on trouve à REIMS ce que l'on y amène ! Avez-vous déjà dit "bonjour" à votre voisin ?
REIMS SE REVEILLE : Une ville endormie ? Oui, mais Reims bouge. Le tramway, le TGV vont porter la ville vers une nouvelle dynamique. Cette ville est en pleine mutation et pour ceux qui auront le courage d'attendre 5 à 10 ans, ils trouveront une énorme surprise : une ville dynamique avec un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale (car les entreprises parisiennes, lilloises ou de l'est de la France s'installent peu à peu dans une ville à l'énorme potentiel grâce à ces milliers de m² de bureaux en construction), un stade superbe, des quartiers rénovés et flambant neufs. Ce que j'aime à Reims : Une qualité de vie qui ne cesse de s'améliorer. Des zones commerciales partout (des dizaines de supermarchés). Une ville faite pour les étudiants. Ce que je n'aime pas à Reims : La grisaille du temps. Les loyers un peu chers et des offres immobilières trop restreinte.
Reims, ville triste : L'accueil y est déplorable, pas de vrai centre ville ni de vie de quartiers, des loyers excessifs... Cette ville sort d'un bouquin de science-fiction mais heureusement je ne fais qu'y travailler... Ce que j'aime à Reims : 2 ou 3 bars et restaurants sympa mais surtout tous les gens qui ne sont pas de Reims et qui pourtant s'en cachent.
Reims est une ville comme les autres : Reims est une ville de taille moyenne, assez proche de Paris et au centre d'un n?ud autoroutier. L?intérêt de Reims est donc principalement géographique. Les gens n'y sont ni pires ni meilleurs qu'ailleurs et l'architecture est intéressante car assez unifiée (grande majorité Art Déco/Art Nouveau, car reconstruite après la Première Guerre Mondiale). Les prix de l'immobilier n'y sont pas plus élevés qu'ailleurs. Bref, Reims est plutôt sans caractère particulier, sauf l'exceptionnel vin à bulles local. Donc, quand je vois d'autres internautes encenser, ou au contraire vouer aux gémonies cette ville, je m'interroge franchement sur leurs références. Ce que j'aime à Reims : J'aime la taille de Reims qui permet de s'intégrer relativement vite et de s'échapper de la ville assez rapidement. Ce que je n'aime pas à Reims : Paradoxalement, sa taille...trop petite, ce qui limite les possibilités de la ville et qui fait que l'on a tendance à vouloir la quitter.
Le poids du passé face à la réalité du présent : Ville historique qui entretient parfaitement son passé mais qui a du mal à satisfaire son présent, à l'image de son Maire, éloigné du quotidien des habitants, surtout des populations jeunes et populaires. Ce que j'aime à Reims : Les monuments, le stade, le centre ville. Ce que je n'aime pas à Reims : Les non rémois qui y travaillent et qui critiquent Reims.
L'immobilier pas cher à Reims ! : Je lis ça et là des commentaires sur des loyers prétendument trop chers à Reims. Et bien je peux vous certifier que c'est une ville où les loyers restent tout à fait modérés. Je viens de Montpellier où il faut débourser en moyenne 500 à 540 ? pour un F2 et ici à Reims quelle n'a pas été mon agréable surprise de découvrir qu'il fallait seulement 400 ? pour une surface équivalente et qui plus est dans des quartiers centraux. Et si vous comparez à une ville comme Annecy, la différence est encore plus importante (600 ? le F2 en location). Non, décidément Reims n'est pas chère. Vivement que la ville ait elle-aussi son tramway qui desservira bien la gare SNCF. Ce que j'aime à Reims : Une architecture homogène : art déco des années 20 du centre. Ville assez dense, bien compacte, bien structurée, pas trop d'éclatement urbain. Pas de stress, taille de ville correcte. Un assez bon réseau de bus (sauf desserte directe de la Gare à revoir). L'immobilier tout à fait accessible. Du potentiel. Ce que je n'aime pas à Reims : La grisaille, le manque d'ouverture culturelle, pas assez friendly.
Reims ville sacrement endormie : Une ville d'art, de magnificence, ville des Sacres. Mais espérons que le TGV ne fasse pas miroir au allouettes et que celui-ci ne fasse pas fuire la population Réimoise vers l'est pour ses faibles coûts (logement, transport, frontière). Ce que j'aime à Reims : L'architecture, les infrastructures. Ce que je n'aime pas à Reims : Les bouchons, les transports du siècle dernier, de vieux bus, de vieux train, pas assez de zone piétonne.
REIMS, une ville appréciée : J'apprécie Reims pour la qualité des études que j'y ai suivies en 1968, pour la beauté de ses cathédrale, basilique... pour ses belles rues animées de monuments sur les places... Ce que je n'aime pas à Reims : Je déplore hélas que des excréments de chiens soient souvent présents dans les rues et les squares si bien fleuris par la municipalité.
Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens froids, pas chaleureux du tout, hautains, pas beaucoup de magasins, vieux transports (train, bus), climat glacial, ciel gris une bonne partie de l'année, pas de relief dans le paysage... C'est mon avis, celui de toute ma famille et aussi celui de tous les gens non champenois que j'ai connu quand j'habitais Reims.
Vraiment pas terrible... : J'ai passé 6 ans à Reims et dès que le boulot me l'a permis je suis parti sans regret ! Cette ville a les atouts de toutes les villes de cette importance : commerces, bars... Mais ça s'arrête là ! Si vous n'êtes pas de la région que vous n'avez pas votre famille et tous vos amis d'enfance dans le coin, attendez-vous à un accueil particulièrement hautain et froid. Concernant l'architecture de la ville, rien de bien folichon à l'exception de la cathédrale. La place d'Erlon qui est la place centrale de la ville est particulièrement grise et entourez de bâtiments assez affreux... Pourtant l'histoire de la ville est importante et riche mais vraiment pas mise en valeur... Ce que j'aime à Reims : La cathédrale (classique) et... c'est tout. Ce que je n'aime pas à Reims : Mais pourquoi les Rémois ont-ils une si haute opinion de leur personne ?
Paris fait de l'ombre à Reims pourtant elle a un potentiel intéréssant... : J'ai habité dans un village à 5 km de Reims, le massif de Saint Thierry, c'est vrai que la campagne n'est pas très riche dans sa diversité, mais les vacances c'est fait pour bouger dans d'autres régions de la France et du monde, cependant celui qui aime la balade, le VTT, le cheval, excursion en moto, en 5 min en sortant de Reims vous êtes dans la Campagne (soit les champs, ou mais aussi des forêts, des vignes), et il y a des endroits charmants, il faut connaître mais il faut les découvrir, être curieux.... Actuellement cela fait 2 ans et demi que je suis en région parisienne, Villejuif, ça fait un choc entre Reims et la région parisienne !!! Nous n'avons pas les moyens de vivre dans Paris (un couple d'artistes), mais même en banlieue la vie est chère !!! Je lis : les gens critiquent facilement la mentalité des rémois, mais que dire des parisiens... Je suis encore allé cette après-midi sur Paris... les gens doivent avoir beaucoup de soucis ou ils ont oubliés qu'ils vivaient dans une ville d'art et de culture, propice à l'ouverture des mentalités, et bien ça ne marche pas sur les parisiens, mais sur les gens de passage et les touristes... Je trouve les gens repliés sur eux même, en voiture et métro, on en parle même pas, les commerçants, certains, on ressent qu'on les embête de discuter un peu... bien sûr il y a des exceptions. Quand je retourne à Reims, c'est vrai que ça fait "village" ou petite ville, mais je trouve les gens plus détendus, les commerçants me semblent plus ouverts, et puis sur Reims on y trouve de tous, les boutiques du centre sont sympas, les hypermarchés sont classes par rapport à la région parisienne... Certes il y a du bon sur Paris (achat hifi vidéo, beaux arts?) mais maintenant avec internet !!! Le point faible de Reims c'est peut être la culture... Mais ça bouge, pendant une absence de plus de 2 ans j'ai remarqué une évolution, et puis ceux qui critiquent le manque d'animation, et bien bougez-vous, prenez des initiatives, je crois que ce n?est pas les rémois qui sont inhospitalités mais le français qui débarque, s'installe et qui critique à tout va... Soyez sympa, et le rémois vous le rendra... (Nous envisageons de revenir sur Reims pour une vie plus agréable). Ce que j'aime à Reims : Les flâneries... musicales. Les commerces de proximité. Pour les sportifs, il y a de quoi faire. Ce que je n'aime pas à Reims : Les sushis, ils sont trop chers. Le vieux Hall (les remois me comprendront...) !
Sympa : C'est une ville sympathique pour y vivre. Ce que j'aime à Reims : Le foot, les jolies filles et la ville de Reims tout simplement. Ce que je n'aime pas à Reims : Les quartiers sensibles : Croix Rouge, Wilson, Pont de Vitry.
Ce que j'aime à Reims : Le prix pour le moment assez raisonnable des transports en commun, la médiathèque, la cathédrale, les parcs (quand toute fois par miracle il fait beau, et que ces derniers ne soit pas fermés pour travaux). Ce que je n'aime pas à Reims : Le climat (celui du nord mais aussi beaucoup de vent car on est situé comme dans une cuve), les gens froids, snobs, et superficiels, le prix des loyers (même dans les HLM non rénovés ni entretenus) est des sorties (cinéma, restaurants, bowling, boites de nuits) équivalents à ceux pratiqués à Paris. L'emploi et les formations (les seules possibilités de formations et d'emplois sont le bâtiment et l'industrie !!!).
La ville de Reims... : Cette ville à toujours eu la prétention de devenir le "petit Paris" alors maintenant que le TGV arrive je peux vous garantir une hausse des loyers, un engorgement pour trouver un appart et à quel prix ! Des parisiens exilés en banlieue rémoise. Les rémois ne connaissent pas le mot "bonjour". Ce qui est mis en avant à Reims c'est même pas la cathédrale (très belle) mais c'est le champagne et ses caves, d'ailleurs il n'y a rien d'autres à visiter, que des allées de cul de bouteilles... Enrichissant n'est ce pas ! En revanche on peut trouver des plus belles villes aux alentours comme Epernay, ville première du Champagne mais la campagne autour de Reims est ennuyeuse à mourir car c'est de l'agriculture intensive, des vignes, des routes plates qui n'en finissent pas (en moto c'est hyper chiant) ! En vélo c'est dangereux car les rémois ne vous laissent pas la priorité, ils ne vous laissent pas traverser sur un passage piétons. C'est à celui qui roulera le plus vite ! Vraiment, j'ai vécu 3 années à Reims et ça m'a suffit j'en ai un très mauvais souvenir. Plus jamais !!!
Habiter à Reims ? : Très belle ville, dommage que ça ne bouge pas... Ce que j'aime à Reims : J'aime la ville elle-même, j'y suis né, j'y suis encore... J'aime ses monuments, sa cathédrale. Ce que je n'aime pas à Reims : La mentalité des remois qui est très froide...
Reims ville glaciale : Les reimois ne savent pas dire "bonjour". Il faut leur apprendre la politesse. C'est une ville où il n'y a absolument rien à faire, on s'ennuie à mourir... Ils pensent (à tord) que les gens qui viennent de villes plus petites sont des ignorants. Ce que je n'aime pas à Reims : La mentalité des gens, l'architecture, le délabrement des bâtiments, le manque de pistes cyclables, le confort des transports en commun, le paysage environnant plat et monotone.
Vivement que je parte : Le manque de fraîcheur et de bonne humeur. Ce que j'aime à Reims : Reims possède de très beaux monuments, elle a conservé une part d'histoire, elle possède aussi beaucoup de magasins peut être pas assez diversifiés mais on peut dépenser à chaque coin de rue, les commerces de proximité sont pratiques, il y a de nombreuses boulangeries et pharmacies. Reims possède aussi de magnifiques parcs qui sont pour la plupart entretenus et plus au moins respectés. Ce que je n'aime pas à Reims : Reims n'a plus de beau marché, les rues ne sont pas toujours en bonne état malgré les nombreux travaux qui gênent la circulation tous les jours de l'année, il est impossible de se garer dans cette ville à moins d'avoir un porte monnaie généreux ; la pollution est très présente mais moins étouffante que la mauvaise humeur des gens, je ne suis pas de Reims, j'ai suivi mon ami par amour et j'ai fonder ma famille ici, malheureusement mes enfants sont des reimois j'espère partir bientôt à la campagne là où les gens prennent le temps de vous dire bonjour de discuter et sourire bref d'aimer la vie je pense que les reimois sont fiers que les femmes se croient à un défilé de mode elle se pavane, s'exhibe ; quant aux hommes ils sont pareille il s'occupe trop de leurs apparence je rêve de retrouver de la bonne humeur dans nos rues du naturel et un peu d'humanité tout le monde est renfermé sur soi et sur ses problèmes (qui n'en sont pas vraiment) enfin heureusement il y a des exceptions, la preuve je vis avec un reimois merveilleux qui sourit et profite tout simplement de chose banal conclusion : ce n'est pas une ville pour les amoureux de la vie.
Reims la pétillante : Reims ville du Champagne est pétillante comme celui-ci, mais les bulles partent vite et il ne reste pas grand chose. Ce que j'aime à Reims : Le centre ville est agréable avec une bonne diversité de commerces. Ce que je n'aime pas à Reims : Les rèmois snobs, indifférents, et hypocrites. Milieu très fermé. Vous êtes très vite jugé par votre adresse et l'école fréquentée par vos enfants. Le sourire, on ne le retrouve que sur l'ange de la cathédrale. Bonjour ? mot inconnu ici. Le climat, froid l'hiver avec un vent glacial et étouffant l'été.
Une grande déception : Rien ne bouge à Reims, je l'ai retrouvé comme je l'avais laissé il y a 10 ans, toutes les boutiques un peu intéressantes disparaissent petit à petit, la ville meurt de la proximité de Paris. Ce que j'aime à Reims : Le champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Tout le reste, la froideur d'un certain milieu bourgeois, d'une prétention sans nom.
J'y suis née et... : Située à 2h de Paris ou de la mer, tout dépend de la direction du vent ! Ce que j'aime à Reims : J'aime tout ! C'est vrai que nous ne disons pas bonjour à tout le monde et je n'en voit pas l'intérêt. Ce que je n'aime pas à Reims : Les halles du Boulingrin. Détruisez cette horreur !
Reims, la belle endormie se réveille en sursaut ? : Une chose est sûre, il se passe quelque chose à Reims. Je suis arrivé il y a un an, et je vois que tout est refait ou fait en même temps : tramway, TGV, illumination cathédrale, travaux de voirie, embellissement, etc... Ca veut bien dire une chose : s'il faut tout faire, c'est que rien n'était fait avant.
"Chacun pour soi" : Vivre a REIMS, c'est un peu Kho-Lanta Ce que j'aime à Reims : Mes amis d'enfance, le champ... bien sur ! Ce que je n'aime pas à Reims : La ville du " chacun pour soi" selon moi.
Une ville morne et ennuyeuse : Une belle ville médiévale avec un palais de justice néo-classique malheureusement mal entretenu et un théâtre original. Ce que j'aime à Reims : Les médiathèques, galeries marchandes et la colonne de la place d'Erlon ainsi que le fontaines assez bien entretenues du centre. Ce que je n'aime pas à Reims : Le snobisme des habitants, l'état des quartiers périphériques (les trois quarts ont 25 ans et plus, et pour y avoir vécut 4 ans je sais que la seule chose qui fonctionne correctement est l'eau courante, ventilation quasi inexistante et électricité sautant tous les deux mois pendant 3 à 12 heures). Une activité professionnelle limitée à l'agroalimentaire et au service publique.
REIMS : Originaire de Reims, je trouve que Reims est une ville magnifique, plaisante, vivante et pleine d'opportunités.
Pas si mal que ça : Adolescente, j'ai vécu de nombreuses années à Reims, je trouvais les gens effectivement froids (ils se surnomment d'ailleurs "cornichons") et la ville grise, bref je l'ai quittée sans regret. Adulte, je me suis installée dans de nombreuses villes dont Paris et finalement, cette ville me manquait. En 98, mes parents y ont été mutés de nouveau et j'y suis revenue pour des week-ends que j'ai véritablement appréciés. La ville s'est vraiment transformée, je la trouve très agréable et j'apprécie son centre-ville. Quant aux gens, ils ne sont ni plus snobs ni plus malpolis qu'ailleurs. Aujourd'hui, j'habite Tours et les gens n'y sont pas moins individualistes qu'ailleurs ! Il suffit juste d'aller au devant des gens en souriant et en leur disant bonjour. Enfin, bravo à Reims d'accueillir encore plusieurs fois par an des fêtes foraines en centre-ville malgré les nuisances inévitables. Ce que j'aime à Reims : La place d'Erlon et ses galeries, ses parcs, la place Royale et tous les rémois qui sont des gens fidèles quand on sait s'ouvrir aux autres. Sa mairie où j'ai décidé de me marier bien qu'habitant Tours et les fêtes foraines aux Promenades. Les transports en commun vraiment bon marché, les animations pendant les fêtes de Noël et les vacances scolaires en centre-ville. Ce que je n'aime pas à Reims : Les loyers, pas assez de pistes cyclables, le Palais de justice qu'il serait peut-être temps de nettoyer.
Ce que j'aime à Reims : Une jolie ville qui se réveille, dans quelque jours avec l'arrivée du TGV Est, Reims serra à 45 minutes de Paris.
Ca se réveille : Reims est une petite ville bourgeoise de province, pas si mal contrairement à ce que disent certains. Jolie, ouverte, elle se réveille grâce au TGV. Ce que j'aime à Reims : Son champagne, sa grande histoire en lien avec l'histoire de France (cathédrale, basilique et musée St Rémi), son architecture (art-déco dans le centre ville), de belles places comme la place d'Erlon. On ne peut pas dire qu'elle soit fermée puisqu'elle est jumelée avec l'Angleterre, l'Allemagne, l'Autriche,et l'Italie. Je ne trouve pas le temps maussade et gris, à part peut-être en hiver. Il y a souvent du soleil à Reims. S'il y en a qui disent qu'il fait tout le temps moche, ils n'ont qu'à aller dans le sud avec tout les retraités. Il y a de nombreux commerces restaurants et hôtels, la ville fait des efforts pour créer des animations. Ce que je n'aime pas à Reims : Il y a des coins sensibles comme à Croix-rouge ou le pont de Witry. Certains coins sont vraiment sales, même dans le centre ville. Par exemple, la halle du Boulingrin est vraiment à retaper.
Du potentiel : Une agréable ville à taille humaine... La ville des sacres... passés, pour que ça brille il faut lustrer ! La belle endormie (n'a pas volée ce surnom également). Ce que j'aime à Reims : Son histoire, le plaisir de s'y promener en y regardant l'architecture, la cathédrale, son champagne (même si le coeur de la bulle de champagne, pour moi, correspond plus à Epernay), son équipe de foot mythique... Ce que je n'aime pas à Reims : Ville sale. Habitant le centre ville et ayant habité la région parisienne (Bois-Colombes), je peux comparer. Ici, il est coutume de sortir ses poubelles dans un simple sac plastique (vue désagréable mais aussi risque qu'ils soient déchirés...), les trottoirs sont sales (aucune voiturette ou nettoyage comme il existe dans d'autres communes) et les routes sont en mauvais état. De plus, les immeubles ne sont rénovés que quand ils deviennent "dangereux". Un plan de rénovation de la ville (centre et quartiers périphériques) ne serait pas un luxe. Aussi, un complexe pour accueillir de vrais évènements type concerts serait le bienvenu (la cartonnerie et le parc des expositions ne sont pas à la hauteur...). Il faut un plan cherchant à dynamiser la ville. Il ne faut pas se dire que le TGV va tout apporter, il faut attirer les entreprises également (Reims n'est pas la seule ville à moins d'une heure de Paris ! ). Une installation universitaire à raser et à reconstruire.
La belle endormie : La ville vit sur son histoire plus que sur un développement concerté. Ce que j'aime à Reims : Une ville moyenne, avec des curiosités touristiques, renommée grâce au champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Les rues défoncées, l'entretien général, le gâchis organisé par défaut de consultation de la population, l'absence d'un projet et des travaux à la va-vite et des erreurs onéreuses. Et le tramway ???
Reims, un grand espoir : Je pense que les quelques commentaires que j'ai lu sur la ville ne reflètent absolument pas ce qu'il s'y passe. On ne vous dit pas bonjour mais ayant vécu dans 5 autres villes je n'ai vu personne qui dit bonjour à tout le monde, il n'y a que du snobisme dans les endroits snobs. De plus il y a toujours quelque chose à faire à condition de se bouger un peu. Enormément de routes sont retapées chaque année, les bâtiments sont très bien conservés et la capitale du champagne c'est bien Reims pas une autre. Ce que j'aime à Reims : A peu près tout et je mets un grand espoir dans cette ville qui reste pour moi une des seules villes moyennes qui a de l'avenir. Ce que je n'aime pas à Reims : Il est vrai que certains quartiers ne sont pas recommandables mais quelle ville aujourd'hui n'est pas dans ce cas. De plus les quartiers restent très propres et entretenus, ce qui n'est pas le cas partout.
Reims ? non merci : Reims est située à 140 km de Paris alors est-ce pour cela qu'il est si difficile de la faire bouger ? Le maire a d'excellente idées pour dynamiser sa ville (je précise que je n'ai aucune préférence politique) et pourtant peut de reimois y donne échos. Elle a une vraie histoire avec quelques beaux monument à voir mais malheureusement on en a vite fait le tour. En effet, toute l'activité est concentrée autour de la place d'Erlon qui est le centre ville. Et quel centre ville : 2 rues perpendiculaires avec des commerces, des bars et des restaurants dont on fait vite le tour. Il n'y a rien autour à moins de 30 min en voiture, c'est pollué et....mais arrêtons là et attardons nous plutôt aux reimois. Ici "bonjour" n'existe pas, la froideur est de rigueur, le sourire n'existe pas et malgré tout ce que l'on peut dire sur le fait que c'est partout le même problème, ici il est exacerbé. Je suis militaire et travaille donc avec beaucoup de gens qui ne sont pas de la région et ce point de vue est partagé par la quasi totalité... Ce que j'aime à Reims : La cathédrale bien sûr, la dynamique du maire, le palais du tau, la médiathèque, les marchés qui se déplacent dans toute la ville au file de la semaine. Ce que je n'aime pas à Reims : La froideur maladive des gens (froideur dont beaucoup on l'air d'être fier), aucune éducation (pas d'excuse, de merci, d'au-revoir et tout ces mots qui sont le début de la communication), on a vite fait le tour de la ville, il n'y a RIEN autour à moins de 30 min en voiture, il fait froid l'hiver avec du vent et chaud l'été sans air, l'immobilier est cher et j'arrête là parce que la liste est longue. Une ville à visiter mais pas à vivre.
Pas si mal que ça : Une ville d'histoire qui est plutôt agréable à vivre. Ce que j'aime à Reims : La ville est jolie et les espaces verts sont nombreux. Peu de violence pour une ville de 200 000 habitants. Ce que je n'aime pas à Reims : Le centre ville trop étriqué, le climat.
Une ville dynamique où il fait bon vivre, à 45 minutes de Paris : Une des villes les plus intéressantes de France (monuments historiques, gastronomie, régions environnantes...). Ce que j'aime à Reims : Qualité de la vie, commerces, équipements sportifs, culturels et de loisirs.
J'adore ma ville : Le cadre de vie n'est pas mal, je pense que cette ville a vraiment un potentiel, historique, vivante et proche la capitale. L'arrivée du TGV à 45 min de Paris, du tramway en 2010, du stade Delaune fin 2008, l'agrandissement des centres commerciaux au nord et au sud de la ville, l?embellissement du centre-ville, Reims a du potentiel... Ce que j'aime à Reims : Son champagne, sa place d'Erlon avec tous les bars, les boites et l'équipe du Stade de Reims, la cathédrale, la coulée verte, visiter des caves, la restauration... Ce que je n'aime pas à Reims : On ne se donne pas assez les moyens pour les structures sportives. Manque des équipes de haut niveau, manque un Zénith à la hauteur Reims.
Reims : Reims connait beaucoup de chômage et beaucoup de fermeture d'entreprise et veut devenir une ville dortoir de Paris, merci les impôts. Ce que j'aime à Reims : J'aime son patrimoine. Ce que je n'aime pas à Reims : Je n'aime pas son climat, son chômage, sa mentalité.
Reims serait mieux sans ses habitants : Une petite ville (47 km²) assez verte (4 fleurs) et qui dispose de plusieurs centres commerciaux, et de plusieurs équipements sportifs, mais qui est rendue triste et dortoir à cause des habitants froids, hautains, superficiels et snobes. Ce que j'aime à Reims : Les espaces verts, les transports en commun bien desservis avec un prix raisonnable, les centres commerciaux répartis (et qui font un peu oublier le centre ville minuscule ou 3/4 des commerces tiennent dans une rue), les médiathèques. Ce que je n'aime pas à Reims : Les habitants, le climat (assez froid avec très peu d'ensoleillement), le prix des loyers, taxes, sorties qui n'arrêtent pas d'augmenter...
Avec la froideur de ses habitants Reims perd son charme : Je viens de déménager sur Reims pour boulot, au début quand je suis arrivé sur cette ville je l'ai trouvé super !!! son centre ville, sa cathédrale m'ont plu... mais hélas là et stop !!! après le contact avec les gens, on est franchement déçu de l'hypocrisie, du snobisme et de la froideur !!! on a l'impression qu'on n'est pas les bienvenus !!! Ce que j'aime à Reims : Le champagne, le centre ville. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens !!! peut être je suis tombé sur les mauvais... mais pour le moment rien ne me permet de changer d'avis !!!
J'aime ma ville : Le problème à Reims ce n'est pas la "froideur" des gens, mais la traditionnelle idée qu'on s'en fait... Ce que j'aime à Reims : Je suis née à Reims... Et moi aussi pendant de nombreuses années j'ai pensé que c'était une ville morte... Le problème réside dans le fait que les émois attendent que tout leur arrive sur un plateau... De gros investissements ont été réalisés pour dynamiser la ville mais il faut aller chercher l'information... Si les personnes qui critiquent la ville se bornent uniquement à sortir faire du shopping ou boire un verre sur la place d'Erlon, évidemment ça devient vite ennuyeux... comme partout, non ? Au contraire si on va chercher l'info pour un concert, un spectacle, un vide-grenier, une expo où une balade dans le vignoble, alors on trouve que Reims n'est pas si mal que ça !!! Il suffit de se donner les moyens...
Ce que j'aime à Reims : Les espaces verts, la propreté. Ce que je n'aime pas à Reims : L'inégalité a tous les points de vue envers les classes sociales (emplois, sorties, logement, considération, respect), le manque de ravalement des façades, le manque d'animations sportives et culturelles.
Respectez Reims ! : Reims est comme toute ville de plus de 200 000 habitants de France, ni plus froide, ni plus snob... elle est agréable à vivre avec tout ce qu'il faut en terme de commerces, médiathèques, cinémas (notamment multiplexes), équipements culturels, sportifs, etc... Ce que j'aime à Reims : La proximité de Paris, les musées et les lieux touristiques (cathédrale, basilique Saint-Rémi...), le centre-ville commerçant animé, le village de Noël (une visite inoubliable, le troisième de France en fréquentation derrière Strasbourg et Colmar, le premier de France hors Alsace). Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens des autres villes qui viennent s'installer à Reims et qui croient qu'ils arrivent en terrain conquis, qui veulent que tout le monde leur dise bonjour (réveillez-vous, faut arrêter de vivre dans une bulle, citez-moi une ville au monde ou tout le monde vous dit bonjour dans le rue), qui veulent que tout le monde leur fasse déférence, arrêtez de rêver, Reims ne vous a pas attendu pour se faire, pour se développer. Merci à tous ceux qui donnent un avis constructif sur Reims.
Reims... : J'adore cette ville et je ne regrette pas d'être dans un lycée sur Reims, nous avons de quoi faire ! Ce que j'aime à Reims : Pratiquement tout...
Reims : Je n'y habite pas, c'est vrai, mais j'adore y aller de temps en temps. C'est une grande ville, plaisante, assez joyeuse, et bien accueillante, ce qui est tout de même rare pour une grande ville justement ! Ce que j'aime à Reims : L'architecture, les magasins et leurs emplacements, les restaurants et bien sûr, la cathédrale ! Ce que je n'aime pas à Reims : Il y a peu de choses que je n'aime pas à Reims... Sauf peut être que l'essentiel des magasins sont un peu trop ciblés... Je veux dire, il n'est pas forcément évident d'accéder à un magasin de chaussures à prix raisonnable ! Mais c'est pratiquement un détail. Si j'ai l'occasion d'y vivre, je fonce !
Ma ville natale : Ville au passé historique, ville du champagne et de bons restaurants. Grande mais petite en maintenant. Ville où j'ai fait mes études, avec d'excellents profs. Beaucoup d'églises, de basiliques et de cathédrales. Ce que j'aime à Reims : Tout et encore. C'est la porte Mars, datant des romains, la basilique Saint-Remi où fut baptisé Clovis. C'est la ville de Jeanne d'Arc où elle a fait couronner Charles VII. C'est la ville de ma vie et de l'excellente culture que j'y ai acquise. Ce que je n'aime pas à Reims : Que Reims doive partager son titre de ville du champagne avec Epernay.
Ce que j'aime à Reims : Plus de choix dans les loisirs, ce qui est bien mieux que dans ma petite ville natale. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens d'ici, surtout les filles, elles se ressemblent toutes. Elles ont toutes la même coiffure, le même style, toutes des jumelles. Cette ville fait trop Bourgeoise et je n'aime pas plus que ça Reims, mais j'y fais mes études.
Doit se réveiller... : Une ville qui vit avec son passé. Ce n'est pas pour rien qu'elle est surnommée, la belle endormie !!! Ce que j'aime à Reims : Peu de choses, hélas... Complexe cinématographique, et musées. Ce que je n'aime pas à Reims : Le manque de dynamisme et le peu de jovialité des habitants.
DECU : J'habite Reims depuis 5 ans. Au delà du climat glacial (je viens de Montpellier), Reims est une ville morte. Jamais de musicien dans la rue par exemple. Il y a pourtant un potentiel à exploiter. De plus, je suis agacé par certains rémois sous prétexte qu'ils habitent la ville du champagne. A les voir ont à l'impression qu'ils sont tous propriétaires de vignes. En conclusion, décoincés vous un peu, les bulles vous montent à la tête. Ce que j'aime à Reims : Architecture sympa.
Une ville à plaindre : J'ai rejoins mon mari ici, laissant derrière moi ma famille, mon pays : le Maroc connu pour son soleil et ses gens chaleureux pour me retrouver dans ce bled... Ce que j'aime à Reims : C'est surtout ce que je n'aime pas car rien ne me dit dans cette ville. Ce que je n'aime pas à Reims : Ville très petite et déserte et c'est pire à 19h plus un chat dans la rue. Gens impolis et hautains. Le climat qui laisse à désirer. Crottes de chiens partout, mes enfants et moi même on en ramènent tout le temps à la maison. Trop d'ivrogne dans les rues et clochards même au centre ville. Pas assez de sécurité je trouve, pas de police. Des chiens de toute race que les prétentieux accompagnent sans même chercher se soucier de les tenir à l'écart aux   passages des enfants, des fois même ils sont sans laisse, alors qu'ils font un mètre de long chose qui m'enrage vraiment. Bref une ville de mort et de fantôme je trouve.
Peut mieux faire : Ville moyenne avec gens correct sans plus. Ce que j'aime à Reims : Les environs, la proximite des commerces, le calme de la ville au mois d'août
Bien vivre à Reims : Reims, ville de la culture, en pleine expansion. Ce que j'aime à Reims : Son histoire, les efforts d'aménagement du territoire pour rendre la ville plus attrayante et agréable à vivre, notamment les espaces verts nombreux en ville, ville de loisirs et culturelle. Ce que je n'aime pas à Reims : Le climat surtout.
Reims bof bof : Je suis arrivée à Reims cette année. Avant je faisais mes études à Nancy. Je suis venue à l'URCA parce que la filière que je voulais suivre n'existe pas là haut. Franchement j'ai été très déçue par cette ville. Le quartier où j'habite est sans vie et les conditions d'hygiène y sont déplorables : crottes de chien (ou brontosaure vu la taille) tout les 100 m, vomi et poubelles renversées d'où une charmante odeur lorsqu'il pleut. Les rémois sont mal polis et incivils, pas de bonjour, pas de merci, ni d'attention, un accueil des plus spartiate quand il existe, vraiment pas aimable en plus... bref pas de vie en communauté, chacun chez soit et c'est tout. Un peu froid tout ça. Au niveau animation, Reims est une ville morte mise à part quelques soirées étudiantes et franchement à Noël c'est quoi ces pauvres illuminations qui ne décorent que quelques rues... De plus les pôles de loisir sont trop excentrés par rapport à la ville et ceux qui n'ont pas de voiture et bien tant pis pour eux. L'état des rues fait peur entre les chaussées défoncées et l'éclairage blafard on risque notre peau. Et puis c'est cher, des appartements hors de prix et miteux en plus. Ce que j'aime à Reims : Les profs de la fac qui sont vraiment bien dans l'ensemble comparé à Nancy...
Vivre à Reims : Est une ville avec beaucoup de bons mais aussi de mauvais souvenirs, je pense à cette ville tous les jours, c'est la ville de mon coeur, de mon parcours personnel et professionnel mais aussi de mes amours !!! Ce que j'aime à Reims : C'est la ville de ma vie, exemple : ses rues, sa place, ses monuments, son site universitaire, ses restaurants, ses avenues mais toujours son champagne et sa situation. Ce que je n'aime pas à Reims : Je connais trop cette ville et ses habitants pour dire ce que je n'aime pas.
Quel gâchis : J?habite à Reims depuis 30 ans. C?est une belle ville ou plutôt çà pourrait être une belle ville avec ces larges artères, ces monuments. Les rues sont sales, les crottes de chiens nombreuses à éviter, un vrai slalom pour les piétons, allez dans le square de la rue voltaire çà doit être unique au monde. Des papiers de toute sorte jonchent le sol à la suite du marché Boulingrin, le samedi dans le très beau boulevard Lundy, ils y restent 2 ou 3 jours avant d?être mal ramassé. Mrs les responsables de la propreté, allez prendre de la graine à Arras en voyant avec quelle efficacité et rapidité sont enlevé les détritus du marché le samedi sur la grand Place et la place des héros. Le boulevard Lundy est emprunté par les touristes à la recherche des illustres maisons de champagne, que doivent-ils penser de Reims ? Oui, Reims vit sur les acquis du Champagne, il permet de faire n?importe quoi. Les Rémois de souche sont fermés, froids et hautains, ce n?est pas une réputation usurpée. Ce que j'aime à Reims : La proximité de Paris, ses monuments. Ce que je n'aime pas à Reims : Sa saleté, ses rues défoncées, le climat, les Rémois, la vie chère.
Le froid fait dormir les gens ! : Une ville dortoir au climat froid et avec une jeunesse endormie, conseil aux étudiants qui viennent comme moi d'ailleurs : le moindre enthousiasme est tout de suite pris pour de la folie. Ce que j'aime à Reims : Les discothèques où l'entrée est gratuite avant 1h (c'est peut être car elles sont vides sinon). Ce que je n'aime pas à Reims : Les habitants endormis et impolis, les filles qui sont superficielles, l'état des routes sur certains axes, le prix excessif des restaurants et bars (pour une ville assez pauvre malgré ce que beaucoup de ces habitants veulent faire croire).
J'ai fui cette ville ! : J'ai vécu à Reims pendant 5 ans et ne m'y suis jamais adapté ! Les gens sont effectivement inhospitaliers et arrogants au possible, la ville (rasée à 80% en 14-18) présente un visage gris et triste : la cathédrale et la basilique St Rémi sont cernés par un fort médiocre environnement ! On s'ennuie ferme, les rues sont sales, et dès que l'on sort de la ville les champs de betteraves et morne plaine à perte de vue... Sauf côté Montagne de Reims (point culminant 270 m) où vous attendent des hectares de vignes sulfatées de produits chimiques et aux allées jonchées de déchets. Ce que j'aime à Reims : Le musée Saint Rémi, les quelques beaux monuments à visiter. Ce que je n'aime pas à Reims : Les Rémois peu accueillants et ramenant tout au Champagne, l'architecture au mieux commune, l'insécurité, la malpropreté, le manque de dynamisme, la pollution de la campagne environnante (culture intensive), etc...
Peu mieux faire... : Déçue par une ville qui avait beaucoup de potentiel (je trouve), habitants pas très sympathiques (pourtant gens du nord ? non ?), et le temps, c'est pour cela que je me suis exilée dans le sud de la france ! Ce que j'aime à Reims : Ma famille, mes racines... Ce que je n'aime pas à Reims : Le reste... et surtout le temps !!!
Une ville agréable : Je suis née à Reims, j'y ai vécue, fait mes études... donc je connais bien cette ville. Ceux qui pensent que c'est une ville morte où il n'y a rien à voir... se trompent. Ils ne sont pas allés dans les endroits où il y a de l'ambiance, où les gens sont agréables et certainement pas hautains. Ce que j'aime à Reims : J'aime tout de Reims, ses habitants, ses monuments, les endroits où il fait bon aller pour passer une bonne journée et soirée. Ce que je n'aime pas à Reims : Le climat ! C'est sûr qu'il ne fait pas tous les jours chaud, mais bon, nous sommes quand même dans le nord-est donc je trouve ça un peu normal ! les gens qui s'en plaignent n'ont qu'à aller dans le sud pour avoir plus de soleil.
Reims : Il est vrai que quand on débarque à Reims pour y vivre, les gens ne vont pas venir vous accueillir ouvertement, ou pas avant de connaitre votre métier (et donc le niveau de salaire). Je connaissais mes voisins que par leur métier et non leur nom c'est bien triste... Ce que j'aime à Reims : Les rénovations faites du centre ville, les magasins nombreux et variés, les restos, les bars sympas, les pars et promenades. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens qui ne prennent pas la peine de vous connaitre, demander d'où vous venez... ceux qui disent qu'il y a plein de bons plans et qui ne précisent pas. On vous croit mais DONNEZ des noms ! des adresses !
Reims ville royale, cité des sacres : Une ville avec son passé majestueux, ses monuments, sa culture, ville des gens célèbres de Colbert à PPDA. Ce que j'aime à Reims : Son histoire. La sincérité des Rémois, ils sont entiers ; effectivement ils peuvent paraître froids, mais il suffit de creuser un peu et se sont des gens sur qui ont peu compter. Ce que je n'aime pas à Reims : Une seule chose, le temps.
Avis sur Reims : Ville où je vis depuis désormais 3 ans. Je pense avoir assez de recul pour donner un avis potable sur la ville. Ce que j'aime à Reims : Le réseau TUR bien développé. Les marchés, un tous les jours dans différents quartiers. La carte des certains restos bien fournie. Le coté social de la ville (possibilité de bus gratuit et autres services pour les gens dans le besoin). Ce que je n'aime pas à Reims : La froideur des gens. Le non respect du code de la route vraiment incroyable. Des piétons au milieu de la route (???). Le sens du client peu développé.
Une ville agréable : Reims est très jolie ville, à taille humaine où il fait bon y vivre !!! Ce que j'aime à Reims : Sa place d'Erlon avec ses restaurants et ses cafés, sa cathédrale et ses maisons de champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Le manque d'emploi, les sociétés qui ferment ou délocalisent laissant de nombreux rémois sans emploi...
Belle ville contrairement à ce que l'on en dit : Ville agréable à vivre. Ce que j'aime à Reims : Tous ses monuments très nombreux, exemple : Cathédrale, palais du tau, musée saint rémy, porte mars et bien d'autres. Mais aussi son dynamisme économique, surtout depuis l'arrivée du TGV EST. La vie y est beaucoup agréable par rapport aux dire de certaines personnes.
Salut : Quelle est la prononciation de ((Reims)) ? [REm] ou [Ram] ? pourriez-vous me répondre.
A Navid Ash : prononciation : Reims se prononce "RINSS" ou on peut l'écrire aussi "RINCE" comme le verbe "rincer" au présent de l'indicatif singulier = "je rince la bouteille" ! Ce que j'aime à Reims : Je ne connais pas (pas encore ?), je suis justement venue lire les commentaires pour me renseigner !
Reims 2008 : Une ville en plein boom depuis l'arrivée du TGV en 2007. Ce que j'aime à Reims : Le dynamisme économique en plein essort, les nombreuses contructions immobilières en cours (logements, bureaux, infrastructures). Ce que je n'aime pas à Reims : Les matchs de foot du vendredi soir qui perturbent un peu trop la circulation...
Une fausse image : Reims a un avantage que peu de villes peuvent se targuer : elle a une image incroyablement positive ! Ce qui fait que les personnes qui n'y ont jamais habité ou qui y passent quelques jours sont plutôt enthousiastes vis-à-vis de cette ville. Par contre, si vous y poser vos valises quelques temps, la façade s'effrite assez rapidement. Et je constate d'ailleurs, au delà des gens de passage et des chauvins que l'on retrouve dans toutes les villes, Reims récolte un nombre très important de critiques (bien au-delà des autres villes, mais les Rémois vous diront que c'est de la jalousie). Le point particulièrement "noir" à mettre en avant est cette vie sociale exécrable. On a coutume de dire que le champagne monte à la tête des Rémois, mais ce côté hautain vis-à-vis de tout ce qui n'a pas eu l'honneur de naitre dans la cité des sacres, un moment donné c'est vraiment gonflant. Un microcosme avec un nombrilisme exacerbé... C'est dommage . Ce que j'aime à Reims : La cathédrale est jolie et puis les caves de champagne, ça mérite d'être visitées au moins une fois dans sa vie... Ce que je n'aime pas à Reims : Gens hautains, architecture pas à la hauteur de sa flatteuse réputation.
Reims : une ville à taille humaine : Ni trop grande, ni trop petite... juste ce qu'il faut... J'y ai posé mes valises il y a 9 ans avec mon mari. Nos 4 enfants sont Rémois... Belle ville malheureusement détruite par la guerre. Mais de beaux bâtiments art déco en plus de sa majestueuse catjédrale ! Le climat n'est pas beaucoup plus rude qu'à Paris ! Reims n'est qu'à 130 km. Il fait simplement un peu plus froid le matin et un peu plus chaud la journée... Ce que j'aime à Reims : Le champagne avant tout... et les bons gâteaux Fossier. Son passé, son histoire à travers les siècles... Son ambiance estudiantine. Ce que je n'aime pas à Reims : Un centre ville limité... il manque un vieux centre ville avec le charme de l'ancien...
DUR ! : J'y ai grandi et vécu jusqu'à 24 ans, je suis depuis à Paris et ne souhaite y revenir que contrainte et forcée ! Ce que j'aime à Reims : La Comédie. Le Manège. Le retaurant chez Anita. La TUR. Le four à bois Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens (et pourtant j'y suis née). Les routes (on croirait que les tranchées de 14-18 n'ont jamais été comblées). La place d'Erlon et la rue de Vesle : un peu court comme centre-ville ! La circulation. La bourgeoisie rémoise. Le manque d'enthousiasme pour quoi que ce soit. La laideur. L'absence de mixité sociale. Le manque d'espaces verts.
Bof : Arrivé à Reims suite à une mutation, on pensait que ma femme trouverait facilement du travail, ben, c'est pas mieux que dans les Ardennes. Les rémois sont hautains et se considèrent comme le centre du monde. Ce que j'aime à Reims : La montagne de reims, la facilité de trouver un commerce. Ce que je n'aime pas à Reims : Les rémois, les difficultés pour se garer, la pollution, les gens impatients et qui klaxonnent pour la moindre chose.
Avis d'une castelneuvienne : J'aime mon village, j'y suis née en 1939, sans médecin sans sage-femme, c'est une grand-mère qui a accouché maman et qui dans la panique a déclaré que j'étais un garçon. Ce que j'aime à Reims : J'aime tout à Chateauneuf encore que j'en suis partie à l'age de 17ans, comme on dit je suis montée à Paris. Mais j'y reviens toujours avec plaisir jamais très longtemps, car il est vrai que Chateauneuf est bien calme, et il y a de moins en moins d'habitant de connaissance. Ce que je n'aime pas à Reims : J'aime tout bien sûr, mais je n'y vivrai pas. Ma soeur y vit toujours et n'a jamais quitté son Chateauneuf et ne le quittera jamais. Il y a quelques jours, j'ai téléphoné à une amie de Chateauneuf, nous nous étions perdu devue depuis 50ans. Ce fut un régal.
Ma ville : Les habitants, comme dans toutes les régions de france, j'ai vécu à Marseille, Bourges, Metz, en Bretagne, partout des positifs et négatifs. Il y a une dégradation au niveau des mentalités, mais sont-ils des Rémois de souche, pas sûr. Ce que j'aime à Reims : J'aime ma ville, son histoire, ses monuments, les gens, malgré ce que j'ai lu sur ceux-ci. Ses transports en commun  bien organisés, ses parcs très bien entretenus. Les flâneries musicales. Ce que je n'aime pas à Reims : Sans consultation, on décide de construire un tramway, alors que notre ville est dans le rouge pour son endettement, ses impôts locaux qui ne cessent de croître. Ses rues défoncées et sales. Ses organismes locatifs (essayer de trouver un terrain à bâtir) que nenni droit de préemption. Enfin son centre ville réservé aux banques, assurances, cabinets immobiliers, plus de commerce de proximité loyers trop onéreux.
Un ancien remois : Rien n'a changé en 10 ans sauf rétrécir la circulation et détruire wilson. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale et son champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Les habitants, l'hypocrisie.
Fier d'être rémois ! : Reims est comme toute grande ville de plus de 200 000 habitants en France, ni plus froide, ni plus snob (contrairement à ce que certaines personnes pleines d'a priori, de préjugés et de on-dit semblent penser, voir ci-dessous). De plus, elle est agréable à vivre avec tout ce qu'il faut en terme de commerces, médiathèques, cinémas, théâtres, équipements culturels et sportifs, universités et écoles supérieures... Ce que j'aime à Reims : Les musées et les lieux touristiques (cathédrale, basilique Saint-Rémi...), le centre-ville commerçant animé, la proximité de Paris (45 min en TGV, 30 min en TGV de Roissy-CDG), le village de Noël (une visite inoubliable, le 3ème marché de Noël de France en fréquentation, le 1er de France hors d'Alsace), le vignoble champenois environnant et ses petits villages, la forêt de la Montagne de Reims, les caves de Champagne (dont certaines valent vraiment le détour : Pommery, Taittinger, Ruinart et Veuve-Cliquot-Ponsardin)... liste loin d'être exhaustive sur ce qui vaut le détour à Reims et dans sa région... à vous de faire vos propres découvertes... Ce que je n'aime pas à Reims : Certaines personnes des autres villes qui viennent s'installer à Reims et qui croient qu'ils arrivent en terrain conquis, qui veulent que tout le monde leur fasse allégeance et que tout le monde les traite comme des altesses royales (arrêtez de rêver, Reims ne vous a pas attendu pour se faire, pour se développer) ils veulent que tout le monde leur dise bonjour en souriant tout le temps (réveillez-vous, faut arrêter de vivre dans une bulle, citez-moi une ville au monde ou tout le monde se dit bonjour dans le rue. Petit conseil : n'allez jamais à Paris, jamais). Je pense surtout que tous ces gens en mal de "bonjour, merci, au revoir" sont assez jaloux de Reims car c'est une belle ville, indépendante, agréable à vivre et à visiter où les animations ne manquent pas pour peu qu'on se donne un peu la peine de les chercher et qu'on n'attende pas bêtement que tout arrive sur un plateau, comme des enfants gâtés. Merci à tous ceux qui donnent un avis constructif sur Reims et pas du genre : "les gens sont snob", tous les gens ? ça m'étonnerait que la personne qui donne un tel avis ait fait le tour des 220 000 hab. de Reims. De plus, c'est contradictoire avec l'avis dithyrambique qu'ils donnent sur leur ville d'origine où les gens sont si chaleureux, car à Reims, il n'y a pas que des rémois "de souche" il y a aussi des gens qui viennent d'autres villes, et ça rejoint ce que je disais précédemment sur le sentiment de jalousie... Ah, et dernière chose, méfiez-vous des avis trop négatifs sur Reims, ils sont souvent donnés par des Monsieur ou Madame "Je-sais-tout" qui en fait ne savent rien du tout, je me suis amusé à vérifier ce qui est vérifiable dans quelques uns de ces avis (par exemple les données chiffrées ou les statistiques) et j'ai vite arrêté car c'est systématiquement du grand n'importe quoi, quelques exemples : "Reims est une petite ville...", vérification sur le site internet de l'INSEE : Reims est la 13ème ville de France en population, donc Paris est une ville moyenne "le chômage est important à Reims...", ?!?, vivant et travaillant à Reims je sais que c'est faux mais vérification faite sur le site de l'INSEE : le taux de chômage à Reims est très inférieur à la moyenne nationale, bon je m'arrête là mais il y a plein d'autres perles du même genre.
Reims : Certains monuments sympas. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale (magnifique), la médiathèque, les quelques jeunes rémois ouverts que j'ai rencontré. Ce que je n'aime pas à Reims : La mentalité vieille et hautaine (même dans la nouvelle génération...), le non respect des gens en général, la vieille bourgeoisie, le centre ville, manque de mixité, LES REGARDS DE TRAVERS. Je précise que j'ai vécu à Nancy, Toulon, Cherbourg, je n'ai jamais eu de problème. Je suis arrivé à Reims sans aucun à priori... dommage.
Bienvenue chez les bourges ! : Tout à fait d'accord avec les commentaires de Morgan : j'ai fait une partie de mes études à Reims et j'ai été très heureuse de la quitter pour Nancy ! Si on n'est pas Rémois, on vous regarde de très haut et on vous traite même de "bouseux" si votre plaque d'immatriculation n'a pas l'honneur d'être en 51 (véridique !) C'est une ville très froide et hyper bourgeoise et qui ne bouge pas beaucoup pour une ville étudiante ! Ce que j'aime à Reims : Sa cathédrale, son champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : La froideur et la bourgeoisie des gens. Aucune intégration possible. Ville morte malgré sa taille et ses étudiants.
En réponse à Olivier : Reims est une ville à visiter certes... Ni plus laide, ni plus magnifique qu'une autre. On peut apprécier ses vignobles, ses caves, sa restauration ou encore sa cathédrale (qui, à mon sens, est au demeurant le point centrale de la ville). Ce que je n'aime pas à Reims : Ce qui est dommage à Reims, c'est que cette ville est peuplée de rémois ! Des personnes effectivement froides, hautaines, tout droit sortie de la cuisse de Jupiter, parce qu'il y a 200 ans on y sacrait les Rois ! Je précise que j'ai beaucoup voyager et au final, en France, il n'existe rien de plus désagréable que ces villes gravitant autour de la sphère parisienne croyant jouir d'un certains prestige, alors qu'elles ne sont que le point centrale de régions désertifiées, à l'économie exsangue ! Je pense à Amiens et la Picardie et notamment à Reims pour la Champagne-Ardennes. Alors messieurs-dames, remballez un peu votre orgueil !
Amélioration de la ville : Améliorer la propreté des rues avant de s'occuper des fleurs dans la ville et faire de l'hyper centre (ex rue de Vesles) des rues agréables et belles pour les boutiques ; cela permettrai de favoriser le petit commerce au détriment des grandes surfaces en extérieures de la ville. Et surtout s'occuper des sdf qui occupent les rues du centre ville. Ce que j'aime à Reims : Sa place d'Erlon et sa rue Buirette. Ce que je n'aime pas à Reims : La saleté et les crottes de chiens.
Reims, cité antique ! : Rémois de naissance et jusqu'aux études incluses, j'ai bourlingué ensuite (faute d'emploi et pour mon grand bien) : malgré son histoire et son potentiel, sa fierté et son conservatisme l'entraînent dans un déclin économique et social permanent. Même l'arrivée du tgv ne l'a pas enrayé ! Bref : rester à Reims plus de 48h est une erreur de parcours, passez votre chemin ! Ce que j'aime à Reims : - C'est une ville agréable quand on y a grandi et qu'on en est fier et tant qu'on n'a pas vu ailleurs.- Le Champagne.- Le climat sec et peu venté n'est pas si désagréable qu'on le croit- Partis de haut, les prix en général suivent le déclin, ce qui en fait une ville qui devient très abordable. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens y cultivent la méconnaissance d'autrui, d'autres choses et d'autres lieux (ou bien ils entretiennent leur suffisance ?) mais Genève et Bordeaux sont pires. Le coût de la vie y est moindre, mais l'emploi inexistant si on a dépassé Bac+2 et l'ambition d'une caissière d'hypermarché.
Ville morte : Je suis natif de Reims, j'y ai fait mes études secondaires... Avant de partir continuer ailleurs, ouf ! Sorte de Paris modèle réduit, Reims est une cité dortoir dans laquelle les gens entretiennent leur réputation : on fait la gueule, on se regarde de travers... Ce que j'aime à Reims : La Cathédrale, les Flâneries Musicales (seule chose qui me fait revenir à Reims chaque année), le Champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Le nombre de quartiers craignos (centre-ville y compris désormais), la faible offre culturelle comparée aux villes de l'ouest, l'absence de sympathie des gens, le futur tramway, etc.
Agréable : Et bien je ne suis pas du tout d'accord... Reims et grâce notamment au tgv, aux travaux entrepris (parvis cathédrale, centre ville...), notre tramway qui se construit... Parmi les fouilles archéologiques... Se développe et de belles manières ! Je suis né a Reims et j'ai un métier qui me balade a travers la France entière... Je peux donc comparer les vies diurnes et nocturnes... Et croyez moi, il fait bon y vivre ! La ville est agréable, les possibilités de se faire un resto en semaine le soir sont multiples et même a des heures tardives... Tout au long de l'annee, les touristes sont là. Activité touristique qui apporte un plus incontestable... Il est très agréable de prendre un café le dimanche matin en ville a une table prêt d'Anglais, italiens... Alors certes on nous dit suffisant... Sourire ! Il fait froid aussi chez nous ! Mais bon croyez moi et je me fie aussi aux gens qui ont des a priori sur notre Cité et lorsqu'ils viennent voir par eux même sont bluffés par notre qualité de vie... Ce que j'aime à Reims : Son centre ville, l'architecture, son histoire, sa culture, son champagne...
Reims ville à éviter... : Ville qui ne comprend pas le besoin d'un développement du culturel et de l'animation. Rien n'est fait pour permettre de faire vivre la ville ou alors il faut tout de suite débourser beaucoup d'argent (donc réservé à une certaine catégorie de la population). Les travaux du tramway sont catastrophiques... Ce que j'aime à Reims : Le côté petite ville dans une grosse ville. La présence d'espace vert. Ce que je n'aime pas à Reims : Les travaux du tramway, la non mise en avant de l'animation, le double jeu vis à vis des associations (surtout étudiantes), ville morte, le côté trop huppé et sélectif...
Reims la belle endormie : Une ville qui décrassée de sa pollution pourrait être belle. Or, seul le centre ville en bénéficie ! Les quartiers sont abandonnés, les immeubles locatifs mal entretenus, les loyers sont trop chers... Une ville ou règne un mal être entre les trop riches agglutinés au centre ville et ceux des quartiers qui subissent la pauvreté. Ce que j'aime à Reims : Son autoroute qui permet de sortir rapidement de la ville. Sa Cathédrale mais 50 ans encore plus tard, toujours en travaux. A visiter la Villa Demoiselle face aux Caves Pommery. Rénovée, celle-ci est vraiment superbe. Ses parcs : le Parc de Champagne et le Parc Leo Lagrange, gratuits, sont les deux plus beaux parc de Reims. Le Musée St Rémi : magnifique ! Les maisons de Champagne à découvrir : intéressantes ! L'architecture dans Reims de ses immeubles (tous les styles) ce qui surprend. Ce que je n'aime pas à Reims : La ville cassée pour un tramway dont on n'avait pas besoin ! Les transports urbains nous satisfaisaient largement. Aujourd'hui, nous allons subir 3 ans de travaux pour ce tram. Les petits commerces ferment tous fautes de clients ; la ville ressemble à une ville bombardée ! Je reproche aussi à Reims le prix excessif de ses loyers ! Des trottoirs et des routes dans un état lamentable depuis 15 ans ! Cela pourrait pourtant donner du travail à ceux qui en ont besoin ! Trop de boites intérims dans cette ville ! La précarité règne en reine dans cette ville de faux riches ! Un chômage qui ne cesse de s'étendre jetant de nouveaux pauvres à la rue que l'on chasse ! Des charges trop lourdes sur les budgets qui empêchent tout envie de rester à Reims dont les impôts locaux explosent (92% d'augmentation !). La délinquance est aussi assez virulente avec de très jeunes délinquants intouchables : agressions, voitures brûlées, drogues... Quel gâchis !
Ce que j'aime à Reims : Sa cathédrale, sûrement l'une des plus belles de France. En tout cas pour moi. Ce que je n'aime pas à Reims : Rien ne m'a choqué en particulier lors de mes deux visites.
Reims : J'ai été très surpris la première fois que je suis arrivé a Reims : centre ville commerçant très limité et petit pour une ville de cette taille (agglo de 250 000 hab.), mentalité froide et hautaine certains quartiers mal entretenus par la ville, rues sales... Heureusement j'ai apprécié la cathédrale et également les parcs dans la ville ce qui manque un peu chez moi. A part la cathédrale de Reims et quelques autres monuments, j'ai vraiment été déçu par son architecture Art Déco dans le centre ville, et l'A4 défigure la ville. J'ai été étonné de Reims car cette ville est entourée de champs et de terrains agricoles à 20 Km à la ronde ! Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, la verdure (parcs, jardins...), larges rues, la gastronomie (champagnes...). Ce que je n'aime pas à Reims : Mentalité froide, la bourgeoisie rémoise, l'architecture hormis quelques bâtiments, petit centre ville, ville isolée, j'espère que leurs tram sera mieux que celui de Nancy !
Une population étrange : C'est une ville intéressante mais qui reste extrêmement figée dans ses habitudes. Le climat, le manque de lumière sont très difficile à supporter quand on est pas d'ici. Ce que j'aime à Reims : Son histoire, son architecture désordonnée liée à son histoire justement. C'est à peu près tout. Ce que je n'aime pas à Reims : Le plus embêtant et qui fait souvent tomber dans la déprime les nouveaux arrivants : la population rémoise a souvent un comportement glacial et étrange comme (véridique) : les commerçants qui ne vous répondent pas quand vous dites "bonjour", les automobilistes qui ne vous laissent pas vous garer... Après on comprend mieux le fonctionnement. Les rémois sont très soupe au lait et bruts de décoffrage. Du sentiment, de la chaleur !
Les remois et leurs homonymes : Reims est une belle ville qui se cherche face aux bouleversements qu'elle endure mais il faut savoir rester au top pour attirer les touristes étrangers car eux n'ont pas d'à priori sur les Remois et leur soi disant froideur, rentrez chez eux et vous ne pourrez plus les oublier. Seuls bemols ces petits classe moyenne qui font du sport et crois d'eux même faire fonctionner la ville. Commencez votre découverte de la population par de petites gens comme on dit par chez nous, vous ne serez pas deçu. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, le palais du Tau ,la médiathèque, la cartonnerie, les villages alentours, le vignoble, le Champagne, les piscines, le parc leo et tous les Remois qui se respectent. Ce que je n'aime pas à Reims : L'insécurité, les clubs sportifs (pas tous), l'exclusion et la non prise en considération des sdf.
Ce que je n'aime pas à Reims : Le stationnement difficile en ville.
Une ville qui se développe : Très belle ville, beaucoup de jeunes, beaucoup de développements qui modernisent la ville et améliorent la qualité de vie de la population. Ce que j'aime à Reims : Les transport, le cadre de vie, le développement de la ville et la proximité avec Paris. Ce que je n'aime pas à Reims : Ville assez sale, beaucoup de travaux continuels.
Reims ville en pleine expension : Actuellement ville en pleine mutation donc des travaux un peu partout. Et sachant que c'est l'ancienne ville des sacre, les travaux durent assez longtemps compte tenu des fouilles archéologiques. Par conséquent, quelques problèmes de circulation surtout aux heures de pointe. Sinon ville très sympa et familiale. Ce que j'aime à Reims : Le nouveau tgv, bientôt le tramways, réseaux autobus excellent, le multiplexe cinéma, la fameuse cathédrale, loyer peu chère pour le moment, insécurité décroissante. Ville conviviale en générale. Ce que je n'aime pas à Reims : Manque cruel d'activité pour les jeunes, peu d'espace vert, sans argent on s'ennuie cruellement, aucune animations public hormis les fêtes johanniques et le 14 juillet. Les habitant en général froid et arrogant ( concurrence de la plus belle voiture et du plus beau costume) ça gagne 1500 euro/mois et ça se crois au dessus du lot. Taxe d'habitation parfois plus chère dans les quartiers qu'en centre ville.
Mes 6 mois sur Reims : Une jolie ville ! Où il fait bon vivre. Ce que j'aime à Reims : La qualité de vie, le champagne, la nature et la proximité des Ardennes, le centre ville agréable. Ce que je n'aime pas à Reims : Les routes (problème de voirie), La ville n'est pas très jeune ! Être loin de la mer !
Une rémoise devenue ch'ti! : C'est la ville où j'ai grandi. Et franchement, je la trouve plutôt sympa! Je suis enfermé dans le trou du cul du Nord de la france avec 3 vaches et 15 briques rouges, et je peux vous dire que Reims est loin d'être une ville morte! Comparée à la "ville" où je vis! Et puis les gens sans intérêt, il y en a partout! La preuve, même au pays des ch'tis! Il y a des gens froids et hautain! Moi je suis rémoise, et fière de l'être! Ce que j'aime à Reims : Sa cathédrale, ses musiciens, son ambiance, les espaces verts, ma famille! Le champagne et les remois! Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens qui font des généralités sur notre ville alors qu'ils sont venus y faire 3 ans d'études et qu'ils les ont ratées! Pas étonnant qu'ils soient aussi aigris! Hi!Hi!Hi!
Peu d'événements culurels majeurs : Ville agréable avec de nombreux centres commerciaux, un centre-ville un peu petit mais sympa. Ce que j'aime à Reims : Ville de "pseudo-bourges" (dernier 4x4 à la mode, coupé ...), c'est toujours agréable à voir, ville dynamique la semaine (la cathédrale). Ce que je n'aime pas à Reims : Plusieurs quartiers (Maison-Blanche, Wilson, Orgeval) même si c'est pas encore le Bronx. C'est moche, quoi !
Peu d'événements culturels majeurs : Ville agréable, dynamique la semaine, avec plusieurs centres commerciaux, un grand centre hospitalier, de nombreuses facs et à 45 mn en tgv de Paris. Que demander de plus ? Un peu plus de culture ... Ce que j'aime à Reims : Les "bourgeois" avec leur 4x4 ou leur coupé de luxe dernier cri c'est toujours agréable à voir ! La cathédrale, le champagne, le centre-ville (un peu petit quand même) Beaucoup de zones commerciales à Reims ou à proximité. La gare SNCF à 5 mn et Roissy à 30 mn en tgv. Le chu à 5 mn de chez moi. Ce que je n'aime pas à Reims : Certains quartiers pas terribles (Wilson, Maison-Blanche, Croix-rouge, Orgeval).
Une ville arrogante : C'est une ville qui pourrait être plus belle si on enlevait son ambiance tristounette, ses habitants désagréable au possible et fier d'eux. C'est une ville qui pourtant a un grand patrimoine mais qui au lieu de s'appuyer dessus, veut s'approprier le reste. Ce que j'aime à Reims : Pas grand chose... Moi qui suis fan de cinéma, aller voir un film qui me coûte 9,20 euros, ça me coupe l'envie. Moi qui aime les grands espaces verts et suis suis depuis 4 ans à Reims, je les cherche encore. Si, il y en a un qui était payant jusqu'à l'année dernière (pour dire à quel point c'est rare). Ce que je n'aime pas à Reims : Le manque cruel d'espace vert, la volonté de tout s'approprier (non, Reims n'est pas la capitale du champagne, non elle n'est pas non plus capitale du pain d'épice), ses habitants (même les chauffeurs des bus en ont marre de la mentalité des conducteurs). Je serais le seul à le penser encore, mais il n'y a pas un seul mois où on rencontre des touristes qui le confirment.
Avis d'arrivant. : Ville juste actif sur le centre ville, les zones étudiante et sur les zones commercial aux abords, Beaucoup de restaurants mais ça manque réellement de parcs et d'espaces verts.
Fier d'être rémois! : Reims est comme toute grande ville de plus de 200 000 habitants en France, ni plus froide, ni plus snob (contrairement à ce que certaines personnes pleines d'a priori, de préjugés et de on-dit semblent penser, voir ci-dessous). De plus, elle est agréable à vivre avec tout ce qu'il faut en terme de commerces, médiathèques, cinémas, théâres, équipements culturels et sportifs, universités et écoles supérieures, etc... Ce que j'aime à Reims : Les musées et les lieux touristiques (cathédrale, basilique Saint-Rémi,...), le centre-ville commerçant animé, la proximité de Paris (45 min. En tgv, 30 min. En tgv de Roissy-cdg), le village de Noël (une visite inoubliable, le troisième marché de Noël de France en fréquentation, le premier de France hors d'Alsace), le vignoble champenois environnant et ses petits villages, la forêt de la Montagne de Reims, les caves de Champagne (dont certaines valent vraiment le détour : Pommery, Taittinger, Ruinart et Veuve-Cliquot-Ponsardin),...Liste loin d'être exhaustive sur ce qui vaut le détour à Reims et dans sa région...À vous de faire vos propres découvertes... Ce que je n'aime pas à Reims : Certaines personnes des autres villes qui viennent s'installer à Reims et qui croient qu'ils arrivent en terrain conquis, qui veulent que tout le monde leur fasse allégeance et que tout le monde les traite comme des altesses royales (arrêtez de rêver, Reims ne vous a pas attendu pour se faire, pour se développer); qui veulent que tout le monde leur dise bonjour en souriant tout le temps (réveillez-vous, faut arrêter de vivre dans une bulle, citez-moi une ville au monde ou tout le monde se dit bonjour dans le rue; un jour, à Reims, quelqu'un ne leur a pas dis bonjour comme il fallait et ils sont fâchés, ils boudent: bouh! Ils sont méchants les rémois! Ils sont pas gentils! Petit conseil: n'allez jamais à Paris, jamais). Je pense surtout que tous ces gens en mal de "bonjour, merci, au revoir" sont assez jaloux de Reims car c'est une belle ville, indépendante, agréable à vivre et à visiter où les animations ne manquent pas pour peu qu'on se donne un peu la peine de les chercher et qu'on n'attende pas bêtement que tout arrive à point, bien chaud, sur un plateau, comme des enfants gâtés. Merci à tous ceux qui donnent un avis constructif sur Reims et pas du genre : "les gens sont snob", tous les gens? Ça m'étonnerait que la personne qui donne un tel avis ait fait le tour des 220 000 hab. De Reims. De plus, c'est contradictoire avec l'avis dithyrambique qu'ils donnent sur leur ville d'origine où les gens sont si chaleureux, car à Reims, il n'y a pas que des rémois "de souche" il y a aussi des gens qui viennent d'autres villes (mais si, vous savez, ces gens chaleureux et pas snob qui répètent à longueur de journée "bonjour, merci, au revoir" en marchant dans la rue pour être sûr de ne jamais oublier personne), et ça rejoint ce que je disais précédemment sur le sentiment de jalousie... Ah, et dernière chose, méfiez-vous des avis trop négatifs sur Reims, ils sont souvent donnés par des Monsieur ou Madame "Je-sais-tout" qui en fait ne savent rien du tout, je me suis amusé à vérifier ce qui est vérifiable dans quelques uns de ces avis (par exemple les données chiffrées ou les statistiques) et j'ai vite arrêté car c'est systématiquement du grand n'importe quoi, quelques exemples : "...Reims est une petite ville...", vérification sur le site internet de l'insee: Reims est la 13ème ville de France en population, donc Paris est une ville moyenne "...Le chômage est important à Reims...", ?!?, vivant et travaillant à Reims je sais que c'est faux mais vérification faite sur le site de l'insee: le taux de chômage à Reims est très inférieur à la moyenne nationale, bon je m'arrête là mais il y a plein d'autres perles du même genre.
Que de snobisme ! : Après 18 ans passés dans le département voisin et 2 ans à Reims même, que j'ai été heureuse de quitter cette ville froide et bourgeoise pour une ville comme Nancy, bien plus accueillante et dynamique! A Reims, mieux vaut avoir une plaque d'immatriculation en 51 sinon, vous vous faîtes traiter de "bouzeux", surtout s'il vous arrive de chercher votre chemin (véridique !Hélas !).De toute façon, le Rémois est très fier de l'être (voir commentaire précédent) et les "étrangers" sont regardés de très haut. Pourtant il n'y a vraiment pas de quoi se la péter à Reims : à part la cathédrale et le Champagne (une véritable obsession), on s'y ennuie vite même quand on est étudiant ! Que les Rémois prennent le tgv et aillent un peu voir ce qui se passe dans les autres villes de même taille voire même plus petites mais bien plus vivantes et surtout bien plus accueillantes ! Ce que j'aime à Reims : Sa taille. Son histoire. Ce que je n'aime pas à Reims : La bourgeoisie rémoise. L'accueil très froid. Le manque d'animations culturelles. Son centre dont on a vite fait le tour pour une ville de cette taille. Ses facs, pas vraiment réputées.
Nul : Reims est une ville encombrée, les gens ne sont pas accueillants. Ce que j'aime à Reims : Les magasins, les restaurants. Ce que je n'aime pas à Reims : Les conducteurs, la mauvaise humeur des gens, le fait que les ardennais sont là-bas traités comme quantité négligeable (même à fac!). L'attitude hautaine de la majorité des rémois.
L\\'ange au sourire de glace : Ville qui jouit d'une aura fortement ternie. J'y suis né, j'y ai donc des souvenirs fabuleux. Passé l'adolescence et les études dans une fac 'aux coquilles d'oeufs brisés) lugubre et vieillotte ( mais bon c'est comme l'armée, après coup, c'est pas mal).Recherche d'emploi, coup de chance...Et puis surtout des voyages en France et à l'étranger; et là on prend toute la dimension de l'inexplicable syndrome rémois. Pourquoi y a t il cette chape de plomb sur cette ville !? Les gens: ils y sont pour beaucoup mais pris individuellement et en les forçant un peu, ils finissent par aimer discuter et sourire ( c'est du vécu)Le centre ville: tout petit et cristallisé autour de la place derlon qui ressemble à une piste d'aterrissage. O surprise pas un banc ou s'asseoir ou mater (peut etre pour favoriser la consommation...Je sais pas)Le Week end, on s'ennuie à mourir. Nous pensons mon épouse, les enfants et moi même à nous casser. Bon débarras penseront sûrement certains..(idem). Ce que j'aime à Reims : Ville à taille humaine la mediathèque les axes routiers et autoroutiers, la propreté des rues. Ce que je n'aime pas à Reims : La bruine de novembre à Mars l'absence objective d'activités festives, restos (peux plus manger à 23 heures)les 32 000 etudiants invisibles, la mentalité hors norme ( trop de champagne a tué l'ivresse joyeuse)la place derlon vidée de sa substance, quelques commerçants dénués du sens de l'accueil manque de courage des municipalités successives, le 10 kilometre à pieds (toujours le meme parcours en zone industrielle...Alllez a rethel c bien plus chaleureux).
Une ville tristoune qui ne bouge que très peu : Je suis lorraine, et après 30 ans passés à nancy, j'ai dû venir à reims pour raisons professionnelles. Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai hâte d'en partir ! Je n'arrive absolument pas à me faire à cette ville qui est moche (oui, elle a été détruite pendant la guerre, mais bon sang, elle a vraiment été reconstruite n'importe comment ! Qui souffre de sa trop grande proximité avec la capitale, ce qui fait qu'elle ne bouge pas du tout, sous pretexte que paris n'est pas loin... Sauf que se rendre à paris coûte cher, et qu'on n'y va pas tous les 4 matins non plus. Bref, une ville qui ne me plaît pas du tout. Les habitants ne sont pas plus froids qu'ailleurs, en revanche. J'ai l'impression que rien n'est fait pour essayer de dynamiser cette ville. Ce que j'aime à Reims : Ville à taille humaine malgré tout, médiathèque agréable (malgré son personnel aimable comme une porte de grange...) cathédrale. Ce que je n'aime pas à Reims : Son climat (hé oui, le froid humide, si vous aimez être perpétuellement malade, c'est fabuleux) le peu de restos, de librairies dignes de ce nom, ses travaux... Et j'en passe.
Ville tres agreable et dynamique : Je vie à reims depuis 7 ans et comparer avec plusieurs autres villes de même taille(nancy, dijon...) ici il fait bon y vivre. Les remois ne sont pas plus froids qu'ailleurs. C'est une ville ! Pas un village... J'ai habité nancy (la tristounette) pendant 4 ans et je prefaire de très loin reims. Reims est une ville qui, en plus, va de l'avant et ça peu le fond (tram, développements culturels et artistiques, quartier d'affaire...) et cela les personnes qui ne le voit pas et on la critique vraiment facile... Je suis d'accord avec christophe quand il parle de jalousie... Ah au fait, il n'y a pas de micro climat ici. Ce que j'aime à Reims : Le centre ville et l'architecture, le développement du tram, beaucoup beaucoup de commerces et restaurants, le champagne, les monuments, la culture, les divertissements très divers et variés...
La ville des Sacres dit-on. : Cette ville de taille moyenne (environ 200 000 habitants) a royalement englouti les dernières années de ma "jeunesse". Elle a su me prendre autant qu'elle a su me donner. Ce que j'aime à Reims : Sa situation géographique, la proximité de paris, son université, son histoire, sa gastronomie et l'étiquette champenoise liée au vin qui lui donne un charme que seule l'autre élue, epernay, peut revendiquer. Ce que je n'aime pas à Reims : L'agressivité de certains de ses habitants, une certaine délinquance, un sens de la "morale" qui condamne l'autre un peu vite (c'est l'histoire de la paille qui est essentiellement dans l'oeil du voisin, bien évidemment) la configuration d'un centre ville fort réduit et bien peu pittoresque (secteur de la cathédrale mis à part, bien entendu) et surtout un manque de dynamisme qui n'exclut cependant pas une réelle vie culturelle réservée, malheureusement, comme il advient presque toujours en semblable cas, à une élite.
Reims se degrade de plus en plus : Ma ville se dégrade de plus en plus. Alors que nous avions des bus réguliers, nous nous retrouvés hyper endettés grâce à la construction d'un tramway et le tgv. Les taxes et impots locaux en tous genres flambent ! Et nos salaires ne sont plus que peau de chagrin... Je songe vraiment à quitter reims. Des loyers hypers chers alors que les services hlm ne font rien pour les réparer. J'attends en vain depuis deux ans la réparation des fuites au plafond de mon appartement par le foyer rémois ! Cela devient lamentable ! Mais les loyers grimpent eux joyeusement ! J'ai écrit au préfet : j'attends toujours une réponse. Ce que j'aime à Reims : De belles églises à découvrir. Le musée st rémy splendide ! L'église st rémy très belle. La villa demoiselle à visiter que je vous recommande. Des parcs de loisirs gratuits très bien entretenus. Des places, bien fleuries, en toutes saisons. Ce que je n'aime pas à Reims : Les sacs poubelles qui trainent sur les trottoirs à toutes heures du jour ! Dans le centre, cela donne un effet lamentable. Des rues et des trottoirs lamentables ! En cette période de chômage, refaire nos routes et les rues (hors centre ville) seraient plus intelligent ! Nous avons une municipalité qui a la folie des grandeurs et endettent les rémois, sans pitié en augmentant les taxes ! Une ville qui perd toutes ses entreprises ! Et donne l'image d'un chômage galopant ! Même en intérim, les jeunes ne trouvent plus rien !
Une ville dans tous ses états : Je réside à reims depuis bientôt deux ans et je n'ai encore jamais rencontré une ville avec pareille manque de repères architecturaux et de qualités de vie urbaines : les voies sont démesurées et les bâtiments offrent un échantillonnage désordonné. Le seul repère du centre est la place d'erlon ! Juste une artère (piétonne) avec de part et d'autre des boutiques et restaurants, et puis rien ! C'est ici la seule zone piétonne et pour le reste débrouillez vous, sans compter les pistes cyclables quasi inexistantes. De plus la ville est particulièrement bruyante, à moins que vous ayez la chance de trouver un logement en fond de cours... Ville déroutante où les berges de la vele ne sont même pas aménagées ! Anti-pietonne (trottoirs défoncés, pavés en nombre, grilles...) bruyante (transports à plusieurs voies, autoroute a4...) aux multiples discontinuités de quartiers plus fermés les uns que les autres, dont le seul lien d'animation renvoi à sa cathédrale, son palais des congrès et sa gare. Ici tout est froid, compacte et ramassé et ne comptez pas sur une vie nocturne animé non plus car le rémois tient à sa tranquilité dès 22heures, ni même sur une animation culturelle dynamique échelonnée sur l'année. Autre chose encore de plus frustrant, la ville de reims n'est toujours pas desservie directement vers les grandes villes de province, vous devrez toujours passez par la \"correspondance\" paris ou marne la vallée. Ce que j'aime à Reims : L'ouverture des gens (amabilité, politesse). Ce que je n'aime pas à Reims : Climat (brouillard des mois d'hivers et luminosité pâle même en été) qualité de vie défaillante.
Des promesses... : Aggravation très forte de la délinquance aussi bien dans les cités que de la part des cols blancs ! Mépris et maux roses ite missa est ! Ce que j'aime à Reims : En partir. Ce que je n'aime pas à Reims : Y rester.
Reims : Une ville coquette, nombreux commerce. En pleine évolution. Ce que j'aime à Reims : Très propre, peut de pollution, sécurité 4/5. Ce que je n'aime pas à Reims : R. A. S.
Une ville en developpement : Reims est une ville avec un patrimoine énorme, une ville art déco où il fait bon vivre, très agréable à se balader. Quand je vois certains avis je me dis que ils y en a beaucoup qui jugent cette ville sans du tout la connaître. C'est une ville qui se développe où beaucoup d'entreprise veulent s'y implanter il n'y a qu'à regarder le nombre de zone d'activités en mouvement et attractive pour s'y rendre compte. Sans compter les projets à venir où en cours tels que le tramway, le nouveau chu, le renouvellement urbain, les quartiers d'affaires, ikea, l'a4 bis, le projet du pont de vesle et du boulingrin (dont beaucoup de gens semblent oubliés et donc jugent sans savoir) qui désenclavera la place d'erlon et ragrandira le centre ville, bref, que de projets qui ne peut que rendre cette ville attractive et attirante. Une ville qui est et qui devient de plus en plus une étape touristique importante, je m'en réjouis et je suis fier d'être né dans une ville tel que Reims. Alors c'est sur, ce n'est pas une ville qui est irrigué par un grand fleuve, c'est pas une ville de hauteur ni de bords de mer, mais c'est une ville qui fait de nombreux efforts pour la rendre attractive. Ils ne faut pas oublier que Reims est une ville en développement et qu'on ne pas développer une ville en 1 an mais à longs terme. Ce que j'aime à Reims : Le centre ville (qui va se développer) les zones commerciales (qui se développent aussi) le tramway, les monuments, les axes de communication importantes, les commerces nombreux, les restos, les activités tels que ciné, bowling... Et bien d'autres que beaucoup de personnes devraient se renseigné avant de dire qu'il n'y a rien. J'aime tout à Reims, j'aime m'y rendre, c'est une belle ville. Ce que je n'aime pas à Reims : Rien. Quand je voient les chantiers en cours, les projets à réalisés, je me dis que dans quelques années, ce sera une ville de champagne vraiment magnifique.
Reims : Je suis née à Reims. J'adore cette ville. Ce que j'aime à Reims : Sa cathédrale bien sur. Les nombreuses caves à visiter. Le champagne, les biscuits rem au chocolat, les parcs gratuits. Le centre ville où il y a beaucoup de grands magasins. Ce que je n'aime pas à Reims : Les réparations constantes de la cathédrale. Sinon je ne peux pas en dire trop cela fait longtemps que je n'y suis pas allée. Parc contre j'ai encore beaucoup d'amis.
Reims, ma ville : J'ai quitté Reims il y a vingt ans, bien malgré moi. Je l'ai revue il y a un an et cette année. J'ai été étonnée par les nombreux changements survenus dans mon quartier de la place royale. La rue Chanzy est métamorphosée mais pas toujours de très bon goût. Par contre, la Buirette, du cadran st pierre et la place d'Erlon où mon grand-père est né en 1881, au coin des colonnes, c'est magique. C'est beaucoup plus gai qu'avant, plus classe, et les restaurations sont superbes, idem dans les rues des alentours. Les commerces ont bien changés aussi et la ville n'a rien à envier à d'autres sur ce plan là. Une verrue cependant, l'ancien cinéma art-déco de la rue de Thillois qui n'est pas mis en valeur alors qu'il restent encore quelques beaux vestiges. Enfin, la périphérie me perturbe, il y a beaucoup de ronds-points et les arbres ont été abattus. Que reste-t-il de la patte d'oie et des autres espaces verts ? Quant au cimetière du nord, c'est une véritable catastrophe. Notre petit père lachaise est en pleine déconfiture. Pas d'entretien des espaces verts, des vieilles tombes, des allées, c'est horrible et encore plus triste quand on est obligée d'y aller pour un deuil comme ce fût le cas pour moi. J'ai toujours fréquenté cet endroit. J'y allais régulièrement. Je prenais des photos des monuments et même la tombe du fondateur de la maison de champagne Pommery n'est pas entretenue, ni fleurie ! Je ne parle pas des autres marques de champagne Heidsiek et cie..., il ne reste que des vestiges ! Quelle honte ! Sans compter les nombreuses dégradations et vols commis, notamment des statues. Enfin, on ne peut pas refaire le monde et Reims a besoin de réunir des industries et donner ainsi du travail aux Rémois. Il y a tant eu de maisons qui ont fermées ! Je souhaite de tout c?ur revoir Reims sous son meilleur aspect à la fin des travaux du tramway. Bref, je suis une inconditionnelle de ma ville natale et je suis intarissable quand il s'agit de la défendre. A suivre... Ce que j'aime à Reims : Sa jeunesse malgré son histoire ! Ce que je n'aime pas à Reims : Je n'aime pas trop l'ambiance que certains parisiens veulent lui donner et j'espère que les Rémois seront assez forts pour contrer cette fâcheuse tendance, surtout depuis l'arrivée du tgv ! Pardonnez-moi, mais c'est ma ville tout de même !
Mon avis : Je vis depuis bientôt 3 ans à Reims... Vivement que je m'en aille. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale et ses abords, 1 ou 2 bars excentrés du centre ville (enfin, pas sur la place d'Erlon)le champagne (ah non excusez moi, c'est Epernay le champagne). Ce que je n'aime pas à Reims : Le reste... Les gens qui te regardent de haut, les gens qui ne sont pas aimables (j'ai changé 4 fois de région en 12 ans, je n'ai jamais vu une mentalité aussi nulle qu'a Reims).Les commerçants désagréables au possible : on a l'impression qu'on les embête ...Le centre ville minuscule par rapport au reste de la ville. A part la place d'Erlon et les rues adjacentes... Y'a pas grand-chose à voir le samedi soir.Bref, toute cette mentalité hautaine qui règne en maître sur la ville.
Ville tres moche, ambiance faux bourge : Quelques chiffres : 1 Remois sur 2 n'est pas imposable, plus de la moitié vivent dans des logements sociaux (hlm) population de cadres : - de 2%. Les étudiants sont plus inspirés d'aller bosser ailleurs, y a rien pour les employer. Ici c'est prolo, mais au pays du champagne, avoir l'air d'un prolo ça le fait pas ! Donc ambiance faux bourges. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, l'art deco, la comédie et l'offre globale culturelle, y a vraiment tout en fait. Dommage que ça ne réunisse qu'une franche minorité de Remois. Ce que je n'aime pas à Reims : Les Cacanes habillés bcbg, une généralité ici. Exemple : vous draguez une belle blonde, retour chez elle en décapotable (à crédit).. Puis tout se transforme en citrouille après, vrai en plus : pavillon foyer remois (hlm à plat) deco but, le vocabulaire loubard qui suit. Méfiez-vous des apparences dans cette ville.
Ce que j'aime à Reims : Rester chez moi et partir de Reims pour vivre en campagne (marre de toute cette agitation). Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens, mentalité, la circulation, le bruit, très peu d'animation, vie très très chère, commerçants désagréables, chercher une place de parking pendant 15-20 minutes dans le centre, les travaux.
Une belle ville mal gérée : Aucune coordination dans les travaux sur voirie, rue et route déplorable dans un état laborieux, défoncée ex : rue Neufchâtel, rue Desbureaux, bld Leclerc ext... Ce que j'aime à Reims : Ville moyenne, mais riche par ces caves de champagne un centre ville proche de la campagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Aucune activités pour les jeunes qui veulent sortir impôt locaux et foncier trop chéres pour le résultat comparé à d'autres villes, les taxes sur les ordures ménagères.
Reims : Je suis rémoise depuis 38 ans soit pratiquement les 2/3 de ma vie... Et j'aime cette ville. Contrairement à de nombreux avis, je trouve pas les rémois froids ou désagréables, c'est une ville avec beaucoup de contrastes et sympa à vivre, où se côtoient des gens de toutes classes sociales. Ce que j'aime à Reims : Une taille humaine, des trajets courts et sans vrais embouteillages. Une offre culturelle abondante, opéra, comédie, manège, cirque, conservatoire, flâneries musicales, cartonnerie. La réhabilitation petit à petit de ses places (place du forum). Une desserte TGV vers toute la France (TGV direct pour Lille, Strasbourg, Nantes, Rennes, Bordeaux etc.) bientôt un tramway dont les travaux quoique gênants vont nous donner une ville réhabilitée sur son parcours, belle à flâner, les halles en cours de réparation, rms, sciences po bientôt, etc... Ce que je n'aime pas à Reims : Pas facile d'y rouler en vélo, trop peu d'espaces verts (malgré la coulée verte nouvellement ouverte...) Et une offre limitée d'études supérieures je trouve.
Reims, pourquoi pas bien ! : Belle ville, malgré les détracteurs. Ce que j'aime à Reims : Les monuments ça c'est sûr, la cathédrale notre dame chef d'?uvre de l'art gothique, le palais du Tau, l'abbaye et à la basilique Saint Rémi, tous trois classés au patrimoine de l'Unesco : et puis, faut pas oublier "son champagne\", vendu dans le monde entier (avant même que la récolte n'ait eu lieu, c'est vous dire) les manifestations culturelles "village de noël" absolument "super". Ce que je n'aime pas à Reims : Je ne sais, je vivais à Châlons en Champagne, mais la Marne est un très joli département, même si les gens qui y vivent disent qu'il y fait froid, et bien je peux vous dire "profitez-en" le temps de la sécheresse est arrivé, moi qui vit à Montpellier, je sais de quoi j'cause, je ne serai plus là pour le voir, mais le paradis aujourd'hui dans le sut (hum ! Hum) aura fait ses valises à "Bray-Dunes" dans quelques décennies... Y'a aucun doute là-dessus.
Reims, ville à fort potentiel : Reims est une ville assez vivante. Le nombre d'étudiants y est important, certains bars et boîtes de nuit sont des valeurs sûres. L'offre culturelle est satisfaisante quoique pas d'orchestre national (théâtre, cinéma avec films en vo, médiathèque moderne et bien placée,...) et des manifestations dynamisent la ville comme les fêtes johanniques ou les flâneries musicales. De surcroît, on sent un réel effort pour proposer des projets rationnels sur le long terme (tramway nécessaire et structurant, reclassement de l'autoroute a4 qui coupe la ville en deux, requalification des halles qui est actuellement une des verrues de la ville, réhabilitation du site pont-de-vesle,...) avec même une projection de la ville pour 2020. La municipalité a aussi compris la nécessité de partager plus équitablement la voirie quand cette dernière est refaite, en élargissant les trottoirs et en encourageant les modes de transport doux. On sent une volonté d'être dans l'air du temps (suppression de places de stationnement, extension des zones piétonnes...). Néanmoins, de nombreuses rues ne respectent pas (encore) ces principes (rue du colonel fabien, rue cernay,...). Globalement, les trottoirs sont trop détériorés et étroits (rue des capucins, rue gerbert, rue thiers,...). Aussi, l'on peut regretter les espaces verts trop réduits dans la ville (qui se résument quasiment au parc léo lagrange et parc de champagne). Au niveau architectural, Reims a du potentiel. On peut mentionner évidemment la cathédrale, le palais du tau ou la basilique St Rémi. Mais d'autres monuments valent le détour comme l'hôtel de ville ou les hôtels particuliers du boulevard lundy. Cette ville possède encore des nombreux immeubles des années 20-30 qui ont un charme indéniable. Cependant, des constructions des années 70-80 font clairement tâche (avenue d'epernay, boulevard talleyrand, place d'erlon avec la résidence du lion d'or qui n'a aucune classe ? remplaçant le magnifique hôtel du même nom). A mon sens, il faudrait retaper beaucoup de constructions qui sont en mauvais état ou noircies par le temps et la pollution. Ainsi, on pourrait reprocher un certain manque d'homogénéité dans la ville avec des constructions anarchiques et/ou en ruines. Au niveau de l'emploi, la ville est (pour l'instant) un peu light avec un secteur secondaire en déclin. Le nombre de cadres est aussi relativement faible pour une ville de cette taille. Heureusement que la ville possède un attrait touristique indiscutable et que le champagne (véritable institution) génère du cash. Il devrait y avoir quelques changements pour les prochaines décennies, notamment la zone près de la gare bézannes tgv qui devrait générer 8000 à 9000 emplois. Ce que j'aime à Reims : La médiathèque jean falala, le cinéma "opéra", la cathédrale, le (futur) tramway, le tgv, la projection faite à long terme de la ville par la municipalité (Reims 2020). Ce que je n'aime pas à Reims : Les pistes cyclables insuffisantes, les immeubles des années 70-80, les dessertes ferroviaires médiocres vers Nancy, Metz et tout le sud-est, le manque d'entretien des façades au centre-ville.
Ce que j'aime à Reims : Peu de choses... Quelques très beaux monuments (la cathédrale évidemment), un hypercentre sympathique. Ce que je n'aime pas à Reims : Une ville peu dynamique, sans charme particulier, à l'ambiance morose et au climat déplorable. Beaucoup de chômage et d'insécurité.
Trop proche de Paris : Détruite après la guerre, en conserve les stigmates. Ville triste et moche en général à part les immeubles des années 30 qui n'ont pas été bombardés. Ce que j'aime à Reims : Les vignes si proches, le parc, la place du forum qui est la plus chic de la ville, les piques-niques dans les vignes au champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Le centre ville horrible de la rue du théâtre. La saleté des rues. La non-rénovation des murets particuliers (ces maisons individuelles) derrière lesquels se cachent parfois de beaux jardins en centre ville.
Immo chère et climat glaciale! : Plus d'avis négatif malheureusement ! Ce que j'aime à Reims : Le ba-ba des villes de France à savoir les divers monuments chargés d'histoire et sa cathédrale ! La gare tgv et ses autoroutes permettant d'en partir facilement... Ce que je n'aime pas à Reims : Le climat et surtout le prix de l'immobilier honteusement prohibitif pour cette ville ! Densité de population des plus importantes des villes de France ! Trop d'immeubles année 70 !
Une ville qui ne mérite pas sa mauvaise image : Je suis arrivée à Reims il y a 6 mois (de Strasbourg) avec un préjugé très négatif sur la ville (j'ai bêtement écouté ce que l'on me disait : \"tu verras, il n'y a rien à faire à Reims, c'est mort, c'est gris, les gens sont antipathiques..."). Et aujourd'hui, je trouve que l'image que Reims a dans les autres régions est vraiment injustifiée. Beaucoup d'efforts ont été fait (notamment au niveau culturel). On peut trouver chaque soir une sortie à son goût, il faut simplement chercher un peu. Je crois que lorsque l'on s'intéresse à cette ville, au patrimoine historique incroyable (deuxième ville de l'empire romain après Rome à l'époque gallo-romaine, cité des sacres,...) et au potentiel énorme, et bien on ne peut que l'apprécier. Ce que j'aime à Reims : L'urbanisation et l'architecture des années 20 (façades, bibliothèques carnegie, cités-jardins, ancienne opéra...), le dynamisme culturel (la comédie, les cinémas, les flâneries musicales, le festival de jazz, les fêtes johanniques...), l'histoire gallo-romaine, le musée et la basilique saint-rémi, la cathédrale et le palais du tau, le futur tramway coloré, Reims 2020, le champagne et les caves, le centre-ville, la gare et les promenades, le bateau-ivre (bar à vin) la marché du boulingrin, la proximité de paris, le tgv proche de la ville, les piétons qui disent merci quand on les laisse passer, les gens (enfin certains), les parcs et jardins... Ce que je n'aime pas à Reims : L'effort que font certaines personnes pour dévaloriser leur ville, le manque d'optimisme de certains habitants (ils voient tout en gris alors que la ville prend des couleurs !). Le manque de pistes cyclables, le manque de valorisation de la vesle et du canal, les gens (enfin les autres) les automobilistes qui prennent la voiture pour aller de saint-thomas au centre-ville, la caserne des pompiers, les énormes centres-commerciaux...
Pourait beaucoup mieux faire : La ville de reims pourrait être bien classée, attractive et le rémois fiers, si de gros efforts étaient faits pour lui donner plus de charme. Mettre en valeur un hyper- centre beaucoup plus gros qu'aujourd'hui, rendre agréable le secteur de la cathédrale par exemple avec des terrasses, cafés, salon de thé, restaurants et autres commerces. C'est également le cas pour tous les lieux touristiques comme par exemples la basilique saint-rémi, très peu mise en valeur. Il manque aussi beaucoup d'activités culturelles et de loisirs. Pour ce qui est du loisir par exemple, un plan d'eau en bordure de la ville (lac artificiel) avec des activités nautiques et des promenades, voir même quelques plages artificielles pourraient la rendre beaucoup plus attractives. L'investissement n'est pas si énorme si on le met en balance avec l'attractivité et le charme. D'autres villes ont franchi le pas il y a longtemps. Faire également un vrai port, des vraies activités nautiques un bel aménagement de la vesle et du canal. Mais cela, attendons, un projet est en cours. De plus nombreuses salles de sport à la disposition de tous à des prix symboliques pour ne pas être obligés de louer des salles hors de prix, et les jeunes sont toujours mieux à faire du sport qu'à traîner dans la rue. Une police municipale plus importante et sur une plage horaire plus large. Voici des exemples, mais il est vrai que certains projets vont dans ce sens. La ville est restée morte pendant longtemps car reims s'est reposée sur la cathédrale et le champagne. C'est loin d'être assez pour être attractive. Un touriste en une demi- journée fait une visite de cathédrale et une cave de champagne et repart d'où il est venu. Il faut être inventif dans tous les domaines et d'ailleurs ces projets rendraient la fierté aux rémois et le plaisir d'y vivre. Ce que j'aime à Reims : J'aime les quelques projets qui vont dans ce sens à Reims. Mais c'est loin d'être suffisant.-l'élargissement très modeste à mon goût de l'hyper centre.-le tramway-le tgv-le projet d'aménagement de la vesle.-la mise en valeur du parvis de la cathédrale. Et tout ce qui ira dans ce sens. Ce que je n'aime pas à Reims : Le manque d'un plan d'eau, un lac artificiel qui permettrait de donner un vrai charme à la ville, en bordure avec un petit port, et des activités nautiques, voire quelques plages. Comme l'ont déjà fait d'autres villes. Puis le fait que la ville vive sur ses maigres acquis que sont le champagne et la cathédrale, même si des projets vont dans le bon sens depuis quelques années, depuis le mandat du maire précédent ainsi que l'actuel.
Sympa, mais ne pas trop trainer dans cette ville : Peut mieux faire... Ce que j'aime à Reims : L'humeur bon enfant (ne tirez pas la gueule si on se moque un peu de vous... Les reimois sont brutes de décoffrage... Ça fait parti de la mentalité du coin... Faut être blindé... Ou aimer se foutre des "autres"), la cathédrale, les alentours de Reims. Ce que je n'aime pas à Reims : Le centre ville délaissé, rien à faire si on ne connait pas des gens du coin, le racisme exacerbé dans la marne, les 60000 zones commerciales tout autours de Reims (... Toujours les mêmes enseignes...), certaines personnes qui tirent la gueule 24/24 (et ce ne sont pas les parisiens... Contrairement à ce que les reimois disent). Bref, vous avez compris, le reimois n'aimes pas trop les gens venant de l'extérieur qui arrivent avec leur mentalité (même si elle est bonne !).
Reims... Mieux vaut la fuir ! : J'ai habité 25 ans à côté de Reims puis à Reims-même, et en suis partie l'année dernière, avec soulagement ! C'est une ville grise, en-dehors du centre franchement moche (bien que des efforts soient faits pour améliorer un peu le décor, mais concentrés sur le centre...) les gens vous dévisagent, c'est à celui qui aura la plus belle maison, les plus beaux fringues, c'est une ville d'argent... Elle n'est pas accueillante, les gens n'y sont pas aimables. Il n'y a franchement pas grand chose à faire. Les prix sont très chers pour une ville si petite et si peu attractive ! Je trouve que les pronostics de l'insee parlent d'eux-mêmes : la région champagne-ardennes sera la seule qui perdra des habitants dans les prochaines années... Ce que j'aime à Reims : ... Je cherche, je cherche... Allez, disons les efforts faits pour rendre le centre plus joli. Et les transports communs : très chers comparés à d'autres villes plus importantes, mais en revanche l'ensemble de la ville est très bien desservie. Ce que je n'aime pas à Reims : Les prix trop chers pour si peu, la mentalité des gens, le stress ambiant, le manque d'activités culturelles proposées par la ville, la qualité de la plupart des formations du supérieur, le climat (bon, la ville n'y est pour rien...).
Ville des sacres et du champagne : Ville magnifique et pleine d'histoire dont la municipalité actuelle ne fait que la rendre plus belle et plus agréable à vivre. Attachante pour le touriste qui la découvre ; une des plus belle villes de France. Ce que j'aime à Reims : Les moyens de transport ; bus et tramway, son histoire, sa culture, sa cathédrale et son histoire, la propreté du centre ville. L équipe municipale et son maire doivent être efficaces pour gérer une telle agglomération. Ce que je n'aime pas à Reims : Les crottes de chien ! Dans ce domaine un effort à été fait.
Fuyons : Je suis remoise est pourtant n'est pas vraiment fiere ! Les gens sont froids, tristes et agressifs. Les commerces en générals n'ont pas de personnels motivés et investis ! Jespere rapidement aller vivre ailleurs ou le raciste n'est pas omnis-présent surtout lorque l'on recherche du travail ! Cette ville ne donne pas de chance aux personnes franches et honnetes ou de couleurs ! Ce que j'aime à Reims : L'histoire. Ce que je n'aime pas à Reims : Tout !
J'ai bien aimé : Je suis halluciné par ce que je lis que ce soit pour reims ou ailleurs. A croire que ce site attire les névrosés compulsifs de tout poil ! Reims, j'aime bien, c'est une ville agréable... Et comme partout ailleurs rien n'est parfait et tout est subjectif, c'est aussi simple que ça ! Soyez fiers de votre ville et si reims ne vous plait pas (comme je le dis pour le havre) partez et n'en dégoutez pas les autres ! C'est pas compliqué. Ce que j'aime à Reims : Une magnifique cathédrale et un centre ville qui est plutôt agréable. L'offre semble en accord avec le poids démographique de l'agglomération. Logique. Ca reste la grande ville de la région champagne-ardennes après tout ! L'animation de la place d'erlon. Ce que je n'aime pas à Reims : Rien ne m'a déplu particulièrement. Les français ne sont jamais contents c'est absolument affligeant.
Mon opinion : Je suis né et je vis encore, aujourd'hui, à reims. Je trouve que reims est une bonne petite ville de province, dont les habitants ne sont ni plus froid, ni plus sympa qu'a nancy, brest... Ce qui manque à cette ville, c'est quelques infrastructures, mais surtout, plus d'habitants, car depuis quelques années, reims se vide de l'intérieur pendant que les villages aux alentours ne cessent de s'étendre. Ce que j'aime à Reims : Le centre ville, la cathédrale, le champagne, les transports en communs. Ce que je n'aime pas à Reims : Les quartiers des années 60, 70, genre croix-rouge, wilson... Les ardennais bien content de travailler, de vivre à reims, mais ne pouvant s'empêcher de critiquer à tout vent les rémois et leur ville.
Deux ans plus tard, à Reims : Il y a beaucoup de choses (une architecture art déco intéressante avec ses monuments historiques à voir à reims mais il faut prendre son temps... La ville attire beaucoup de touristes de tous pays (chine, anglais, allemands, belges etc... Qui viennent surtout pour la cathédrale et les maisons de champagne. Ce que j'aime à Reims : En deux ans, j'ai pu observer une nette évolution de ma ville d'origine qui est reims :- les grands axes routiers ont été élargis et diversifiés - les façades des maisons les plus belles du centre ville ont été nettoyées de la pollution qui les recouvrait- des arbres ont été replantés et fleurissent au printemps du plus bel effet (genre cerisiers du japon en embellissant les rues, par leur ton rosé qui adoucit l'aspect sévère de la ville.- les parcs gratuits sont bien entretenus- les places sont très bien fleuries - les nombreux monuments à découvrir (cathédrale notre-dame, basilique st rémi, les nombreuses églises, les statues sur les places, 2 musées, etc.- les piscines- la voie verte où il fait bon se promener (le long des barges du canal) en toute sécurité - les nombreux restaurants dans la ville- des quartiers ( wilson)croix rouge)foyer remois) en cours de rénovation... Beaucoup plus joli ! Pour ceux qui veulent découvrir reims, j'ai créé un site pour vous dévoiler ce que j'aime de ma ville : les ballades de marie51site : http ://www. Mes-ballades. Com choisir le département : 51puis chercher sur reims (la ville est classée dans l'ordre alphabétique) vous verrez que reims redevient une belle ville ! Ce que je n'aime pas à Reims : Par contre, reims a encore beaucoup de choses à améliorer :- des rues vraiment mal entretenues, assez désagreable d'être secouée comme un prunier en voiture ou vélo pour rouler- malgré la fin des travaux du tramway, aux heures d'influences, il y a toujours ces maudits bouchons - pour prendre le tramway, si vous voulez renouveler votre carte ou acheter des tickets, des queues d'attente à n'en plus finir qui découragent ceux qui aimeraient le prendre !- des trottoirs très mal entretenus ou vous avez intérêt à regarder ou vous posez les pieds sous peine de trébucher dans un trou et vous offrir une entorse ! - la comédie et le grand théatre : peu connus du public rémois. Seule une petite classe de bourgeois y vont... Il y a un certain manque de communication à revoir dans ce domaine - la perte de trop nombreuses entreprises qui ont disparu ! Le chômage reste important dans cette ville.(1/2 personnes) - trop de maisons intérimaires qui diffusent les mêmes offres- un centre ville aux rues agrémentées de gros pavés ! Bonjour pour marcher ! Je plains vraiment les personnes agées ou handicapées ! C'est vraiment désagréable et dangereux. Le centre ville bénéficie à lui seul, de la remise en cours de ses rues mais pas le hors centre ville et nombreux quartiers qui n'ont pas vu leurs rues remises en état depuis plus de vingt ans !- des commerçants peu aimables ni accueillants ! Même pas un bonjour en entrant ! Cela donbne envie de ressortir aussitôt - une mode réservée aux gamines anorexiques (taille 34 à 38 !. Comment font les vraies femmes pour s'habiller dans cette ville ?- j'oubliais : une cathédrale qui devrait être éclairée de l'intérieur en période touristique. Elle est beaucoup trop sombre ! Dommage pour les photos ! - une ville morte en fin de semaine. Les trois quart de sa population sont des étudiants qui repartent chez eux le week-end - peu d'animations dans les rues de reims- peu de gens sourient ou vous disent bonjour... On sent un mal être. Les gens ne semblent pas heureux, sans doute à cause du chomage important qui continue de s'étendre dans la ville.- des appartements beaucoup trop chers !- pas assez de travail - les tags qui enlaidissent la ville un peu partout meme sur les devantures des magasins. - une délinquance impunie et peu prise sur le fait ! - une fausse bourgoisie qui va dans le centre ville et qui se donne des airs alors qu'ils vivent du rsa... Voila en gros ce que je n'aime pas de ma ville.
Crottes de chiens : C'est une ville extrêmement sale, dans certains quartiers on est obligé de marcher tête baissée afin d'éviter de marcher dans la crotte, voilà ce qui gâche le plaisir de flaner ! Ce que je n'aime pas à Reims : Reims ville propre reste encore à prouver dommage !
Bof bof, ça fait peur... : J'arrive de la presqu'île guérandaise (guérande, la baule, pornichet...) et bien c'est le jour et la nuit mais alors dans des proportions incroyables et ce à tous points de vue ! Ceux qui ont vécu comme nous la-bas comprendront tout de suite ce que je veux dire... En clair on attend de pouvoir retrouver du travail ailleurs et on se barre vite fait bien fait. C'est sinistre ici ! Ce que j'aime à Reims : Les visites dans les caves de champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Tout à part ça...
Reims : La ville du presque... On m'avais prévenu pourtant, mais j'ai été surpris de la froideur et de la tristesse des habitants. Il y a pourtantde joli coin mais quand on voit la tète des commercants... Passer voir la place d'erlon. Elle est considérée comme la place commercante... Ce que j'aime à Reims : Les accès facile qui permette de la quitter rapidement. Ce que je n'aime pas à Reims : Être obligé d'y aller.
Belle ville mais... : Belle ville avec un centre et des places sympa avec beaucoup de commerce. Ce que j'aime à Reims : Grandes zones commercialescentre villele champagne (promotion, vignes...). Ce que je n'aime pas à Reims : Prix des appartementsles rémois sont excusé moi des nuls. Aucun respect, même pas un merci : 1 personne sur 20 dit merci quand je la laisse passer en voiture alors que je n'avais pas à le faire... Les gens sont hautains. Rues sales et dégradées. Pas d'ambiance. Ville très froide.
Pas de regrets : Après avoir vécu 26a à reims, je suis maintenant ds le sud/ouest. Pas de regrets, rétrospectivement je réalise que reims était bien triste, un manque crucial d'évènements culturels ou "payants"dc non accessible pr des gens sans ressource. Je la qualifierai de ville "endormie". J'ai connu les soirs d'hiver sur la place d'erlon, rien mis à part les bars, sorti du centre ville, aucune ou très peu de lieux de divertissement. Il m'a fallu bcp bcp de temps pr y nouer des amitiés solides, les rémois st en géneral très "froids" et peu festifs ; malgré tout j'y retournerai voir mes amis en mode "touriste" mais aux beaux jours, le climat est trop moche, dommage, je réalise aussi maintenant le prix des loyers "prohibitifs"en comparaison avec d'autres villes aussi ou plus importantes. Dommage que cette région offre peu d'attraits touristiques, et aussi morose. Ce que j'aime à Reims : J'ai aimé la cathédrale, l'architecture art déco et les faux de verzy, les ballades ds le vignoble en étè. Les gens formidables que j'ai pu y rencontrer, peu en 26a ! Ce que je n'aime pas à Reims : Centre ville tout petit. Les gréves incessantes des transports en commun. Le manque de piste cyclables, la vie culturelle si peu dévellopée. La froideur non non ce n'est pas une légende des rémois. Le climat trop rigoureux !
Belle ville mais : Etant étudiant, et vivant à reims depuis que je suis née je ne vous cache pas que 19 ans ici ça commence à faire beaucoup. Reims c'est une ville ou il n'y a pas grand chose à faire, la place d'erlon dont on fait le tour en 1, 2h à peine. Ce que j'aime à Reims : Ville calme, j'habite dans le quartier croix rouge et je n'ai jamais eu de problème. C'est aussi une ville propre. Des loyers en ville qui ne sont pas chère, pour des parisiens je leur dirait que cela vaut le coup de s'installer à reims et de travailler à paris. Ce que je n'aime pas à Reims : Une ville ennuyeuse, bon le temps aide pas trop aussi. Je compte dans 2 ans continuer mes études sup dans le sud et m'y installer.
Reims l'ennui : Si vous n'êtes pas originaires de cette ville et pênsez a vous y installez, réfléchissez a trois fois ! Je pense que la population étant en régression, très très difficile de faire des rencontres quelles qu'elles soit et pou que ce soit./voila, cette ville est particulièrement triste et a finis par me coller la déprime. Rue vide dés 20 heures, ambiance globale froide, et a part une population d'étudiant qui semble se porter bien, a moins que je sois passé a coté de quelque chose, rarement vécu dans une ville aussi stressante. Arrrffff, plus que deux mois, je compte presque les jours. Ce que j'aime à Reims : Centre ville, cathédrale, histoire de la ville, cours de peinture sympa, la campagne et ses vignobles. 2 voisins a qui je doit d'être pas total en hermine le soir. Daniel et claude, si vous passez par la... Ce que je n'aime pas à Reims : La lourdeur de l'ambiance, allez chercher une personne souriante, nada. Un lieu de rencontre possible, niet. C'est le désert et l'ennui. Je precise que j'ais habité dans huit ville différente. Comme disait "mon" cafetier ; reims est une ville en devenir. Et ben sans moi tiens.
Reims ville pauvre : Reims fait l'effet d'une ville pauvre où les sans-abri sont nombreux. La mairie ne semble pas prendre en compte la détresse de tous ses jeunes et moins jeunes que l'on voit dormir sur les bancs du parc central et qui doivent subir l'humiliation d'aller manger au resto du coeur et autres secours catholique. Beaucoup de gens dans les églises mais pas beaucoup d'empathie pour son prochain. Ce que j'aime à Reims : Pas grand chose, ville triste parcs mal entretenus et sans fleurs. Seuls quelques producteurs de champagne font l'effort d'entretenir leurs bâtiments avec des rénovations très réussies. Ce que je n'aime pas à Reims : Des budgets colossaux semblent être affectés inutilement et sans concertation avec les habitants. Elus locaux gauche caviar qui estiment que si l'on est pauvre ou sans abri c'est qu'on le mérite. Très choquant de discuter avec les pauvres, chômeurs et sans abri de reims,.
Houlala : Je suis arrivée à reims en 2008. Au premier abord c'est sympa... Mais on.Déchante vite. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, le champagne, la gastronomie, les parcs, la montagne de.Reims... Erlon, la fête johannique, les alentours. La gare tgv qui me.Permet de vite prendre mes jambes à mon cou quand j'en ai marre. Ce que je n'aime pas à Reims : Routes dégradées par le gel (jamais réparées ou presque jamais, ça.Ressemble à un patchwork) le climat pourri en hiver, manque de soleil. La.Mentalité des gens. Assez froids et pas franchement gracieux. D'ailleurs.Quand je suis arrivée ici et que certains on su que j'étais de bordeaux.Ils m'ont traitée de folle... Maintenant je sais pourquoi.
Une ville froide : Ancienne ville des sacres, et de l'ange au sourire... Malheureusement.Détruite en 1914. Aujourd'hui, ne reste plus que la cathédrale.(magnifique) et quelques endroits épargnés. Mais surtout de vastes.Quartiers modernes sans âme, des zac des zup... À la pelle ! Ce que j'aime à Reims : Pas grand chose malheureusement, sauf la magnifique cathédrale, le palais.Du thau, la chapelle fujita... Ce que je n'aime pas à Reims : Des zones commerciales, cormontreuil, tinqueux... Autrement dit, de vastes.Hangars dédiés à l hyper consommation. Il semble que les autochtones en.Tirent une certaine fierté (. De plus, un manque de chaleur des.Habitants, qui semblent s'enorgueillir du fait que leur ville serait un.Centre de business important. Une idée sans doute héritée des fortunes.Bâties autour du champagne. Aux alentours, à perte de vue, la morne plaine.De champagne, blanche et grise à perte de vue... Aucune envie d'habiter la.Bas !
Etonnement : Trop de commentaires négatifs pour que ce soit sincère. Ca a éveillé ma curiosité. Surtout que certains commentaires sont visiblement caricaturaux et exagérés. Ce que j'aime à Reims : Eh bien, je suis allé voir par moi même et je n'ai pas été déçu. Magnifique cathédrale, monuments historiques nombreux, centre ville propre, bien aménagé, agréable, animé (même après 20h !. Les parcs nombreux et fleuris. Les équipements sportifs, impressionnants. Le vignoble tout autour de la ville. La forêt de la montagne de reims à deux pas. Belle ville, belle région. Facilement accessible, 2 gares tgv... Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens jaloux qui donnent des avis très négatifs. Du grand n'importe quoi. Du genre, il fait froid l'hiver. Le dimanche soir à partir de 20h il n'y a plus grand monde dans les rues. Effectivement dans un quartier périphérique... Bref, j'ai bien rigolé en lisant cet amoncellement de bêtises, de lapalissades, etc...
Ma ville chérie : J'ai grandi et vécu à reims une bonne vingtaine d'années. J'y retourne très très souvent. C'est une ville très agréable, avec de beaux monuments, et de belles façades aux bas reliefs fleuris, typiques de l'après guerre. Le centre ville est très sympa, il y a des espaces verts, pas de hml mais beaucoup de maisons. Des avenues commerçantes... Et l'arrivée du tgv, eurostar depuis quelques années ! Ce que j'aime à Reims : L'ambiance, l'architecture, l'histoire, le fait que ce soit à 45min du centre de paris en tgv, le prix des appartements bien moins chers qu'à paris alors qu'on met peut-être moins de temps pour aller y travailler depuis reims ! Ce que je n'aime pas à Reims : Le tramway est super maintenant qu'il est construit, mais son arrivée à obligé toute une avenue remplie de commerçants à mettre la clé sous la porte... Des horlogers, des restaurateurs, des fleuristes... Maintenant vous ne trouverez plus que des agences immobilières et des banques. Bel esprit ! D'autant que cette zone était déjà bien desservie par des bus ! Certes les tramway est agréable et vert, mais il ne complète pas les lignes de bus, non, il les remplace. Il ne dessert plus qu'un arrêt sur deux ou 3, et je plains les personnes à mobilité réduite qui allaient faire leurs courses en bus. Abattre des arbres pour finalement avoir une toile de fils au dessus de la rue. On a vu plus joli ! La municipalité est clairement "anti-voitures"! Ça c'est clair ! Que de places perdues en bornes bétonnées... Encore si on y avait mis des arbres...
Reims ville morte : A reculons vous entrez dans la ville. Pesanteur d'une ville sans âme, où la pauvreté côtoie la froideur et l'indifférence. Résidents antipathiques, peu cultivés et sans générosité. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale somptueuse qui a fait nos rois mais qui à ce jour récupérée par la ville semble éteinte. Les maisons de champagne qui ont du mérite à tenir le coup. Ce que je n'aime pas à Reims : Froideur, pauvreté, manque d'empathie envers autrui, élite qui se veut bien pensante et qui transforme reims en une dictature de l'argent générant des sdf et chômeurs plus qu'ailleurs.
Très belle ville : Très belle ville, un centre ville animé avec beaucoup de monuments historiques : la cathédrale et le palais du tau, la basilique saint-rémi, la place royale,... Beaucoup d'endroits où sortir, des commerces. Ce que j'aime à Reims : Le centre ville animé (commerces, bars, clubs,...). Pour les commerces : galeries lafayette, fnac, monoprix, zara, c& ; a, h& ; m, maje,... Pour les endroits où sortir : l'atrium, le zed, le soft, le factory, le hemingway, le curtayn,... Et les grands centre commerciaux en périphérie : le centre commercial régional à cormontreuil et la zone commerciale ikea à thillois. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens qui n'aiment pas reims parce qu'ils trouvent qu'il y a trop d'hypermarchés et de zones commerciales en périphérie. Quelle drôle d'idée ? Que celui qui n'a jamais acheté un objet ou fait ses courses une seule fois dans un hyper jette la première pierre... J'attends... J'attends toujours...
Vivre à Reims : Le coût de la vie est très élevé. Ce que j'aime à Reims : Petite ville à taille humaine avec les paysages de vignes très proches. Ce que je n'aime pas à Reims : La froideur des gens, trop souvent peu sympathique. L'énorme difficulté.Pour se loger. Les tarifs très élevés.
Très sympa pour y vivre : Grande ville, reims dispose de tous les atouts d'une très grande métropole tout en étant en province. Ce que j'aime à Reims : Les nombreuses animations, la culture, les nombreux sports, les espaces verts pour se détendre et surtout la gastronomie ! L'art de vie à la rémoise tranche avec d'autres métropoles. Ce que je n'aime pas à Reims : L'absence de bouchons ce qui fait que je n'ai qu'à peine le temps d'écouter ma radio favorite !
Avis d'un Remois : J'ai 21 ans, j'y est toujours vécu, mais je pars cette année et ça va me faire drôle car on y vit bien. Ville chargée d'histoire, centre ville magnifique on a tous ce dont on a besoin. Ville qui est en pleine métamorphose (quartier clairmarais, croix rouge, orgeval...). Ville proche de paris, seulement 45 min de tgv est nous sommes au coeur de la capitale, relativement proche de la belgique et du luxembourg. Ce que j'aime à Reims : Certes il n'y a aucune ambiance dans les quartiers périphérique mais en revanche tout les étudiants de reims se retrouve au centre ville qui est facile d'accès grâce aux nombreux parking, ce qui donne de l'ambiance. Circulation fluide, pas mal d'espace vert notamment le long du canal, bon réseau de transport, pas mal d'animation avec elektricity, fêtes johannique, noctampus, campustival... Ville où on se sent en sécurité aussi. Ce que je n'aime pas à Reims : Le coût de la vie y est élevée, certain quartier son affreux, les rémois sont très très froid. De bonne installation sportive mais a part le stade de reims et le hockey aucune grande équipe.
Ville injustement critiquée : Je suis arrivée sur reims il y a maintenant 2 ans (j'avais déjà posté un commentaire à l'époque) et je continue à croire que reims est injustement attaquée. Quelle tristesse de voir tous ces gens qui critiquent leur ville, d'origine ou d'adoption. Reims est une ville qu'il faut apprivoiser et qui réserve vraiment beaucoup de surprise. Ville morte - vous blaguez j'espère ! Il faut juste un peu se bouger le cul. Des gens antipathiques ? Pas plus qu'ailleurs. Un temps pourri en hiver ? Par rapport au sud de la france je ne dis pas, mais on est quand même dans le nord-est ! Moi qui suis alsacienne à la base, le temps ne me parait pas être aussi catastrophique que certains, ici, voudraient vous faire croire. Ville bourgeoise ? Un peu à cause de l'activité champagne, c'est indéniable, mais pas plus que dans d'autres villes. Je trouve que pour équilibrer la balance, il y a une très forte activité culturelle : du slam, des concerts (cartonnerie, un été dans la ville,...) une médiathèque très active, des bibliothèques également, des évenements qui ponctuent toute l'année, des musées vraiment pas chers, deux cinémas au centre ville (dont l'un est plus abordable car indépendant) un opéra avec des places pas chers,... Moi j'aime beaucoup reims. Je n'y resterai sans doute pas, plus à cause des alentours qui manquent un peu de verdure et surtout de relief (alsacienne un jour, alsacienne toujours, je veux retrouver les vosges !. Il est décidemment plus facile de critique pour se convaincre que rester chez soi est la meilleure façon de ne pas perdre son temps. Ce que j'aime à Reims : Beaucoup de choses. La culture qui bouillionne dans tous les sens. La cathédrale notre-dame et son spectacle polychromique en haute définition. La médiathèque (et ses conférences) et les bibliothèques, les bouquinistes qui ponctuent le maillage urbain, le forum du livre. La pique-nique musical qui se déroule en juillet chaque année. L'escale (bar). Mon appartement logé dans la canopée urbaine (ca aide un peu de trouver un logement pas trop cher - à oui, ca c'est un problème mais j'en parlerai après). L'accès facile à tout (de une à plusieurs heures tout de même) - paris, la lorraine, la ligne tgv, la mer,... Les transports en commun. Ce que je n'aime pas à Reims : Le prix des logements - il faut bien tomber (700 cc pour 75m²°). Les alentours. Le tout-voiture (mais c'est en train de changer).
Vivement que je parte! : J'ai vécu plus de 30 ans à reims et franchement je suis bien content de partir. Reims est une ville sans âme, reims à le surnom de ville endormi et c'est bien le cas ! A part les étudiants qui mettent un peu d'ambiance le jeudi soir rien vous vous promenez été comme hiver en plein centre ville il n'y a pas un chat a partir de 20h, il n'y a d'ailleur que la place d'erlon cette ville n'a pas de charme. Les gens restent entre eux, sont tres agressifs froids pas aimables( les commercant également) toujours en train de critiquer les autres, brut de décoffrage avec l'accent marnais ca emplifit... Hautin fier d'eux, font la gueule 24 h/ 24 7 j/7... Je m'y suis fais peu d'amis en 30 ans certains sont partis ailleurs ! Les gens sont peu festifs et sont rentrés à 18 heures chez eux pour etre prets a regarder esprits criminels sous leur couettes. Les rémoises ne se laissent pas draguées il ne faut surtout pas essayer de leur parler on est pas a leur niveaux... Ce que j'aime à Reims : Belle cathédrale, ville d'art et d'histoire, depuis l'arrivée du tram beaucoup d'aménagement ont été effectués. Ce que je n'aime pas à Reims : Ville morte sans âme où on s'y ennuie, temps pourri toute l'année a part entre le 5 et le 20 aout comme cette année, on est loin de tout à 3 heures de la mer ( et encore la normandie) et 4 heures des vosges. Autour de reims la région est moche des champs a perte de vue a part la montagne de reims heureusement un petit coin de verdure ! Ville qui sent mauvais car entouré de champs. Les loyers sont tres prohibitifs pour une ville comme reims du peut etre par sa proximité avec paris super 80 euros le prix du billet tgv aller retour non merci.
Ville triste : Reims est une ville morte ou il ne se passe jamais rien. Ce que j'aime à Reims : Rien. Ce que je n'aime pas à Reims : Le temps, les rémois, les rémoises, les quartiers des années 70, le centre ville ( une seule place ou ca bouge un peu... Le samedi soir et encore seulement au mois de juin si on a la chance d'avoir du beau temps...) les paysages autour de reims : que des champs a part la montagne de reims ouf.
Je compte les jours! : Ville qui vit à reculons mise à part le tram. Ce que j'aime à Reims : Je cherche encore... Ce que je n'aime pas à Reims : Tout, les gens sont froid, pas de lieux de rencontres, pas de possibilités de balades autour et j'en passe...
Les 4 fleurs des quartiers oubliés : Je vis à reims depuis 47 ans, et je n'ai toujours trouvé pas la moindre petite chose qui puisse me faire apprécier cette ville. Ce que j'aime à Reims : Rien. Ce que je n'aime pas à Reims : Ville complètement endormie, triste snob, de plus certains quartiers sont complètement délaissés et à l'abandon, je ne comprends comment elle a obtenu ces 4 fleurs, je pense que le jury n'a visité que le centre de la ville, rémois réveillés vous !
Ville agréable à vivre : Une ville à taille humaine, ni trop grande, ni trop petite. A quarante minute de paris si un besoin pressant de métropole polluée se fait sentir. Ce que j'aime à Reims : Le centre ville animé, les espaces verts, la montagne de reims (parc naturel)... Ce que je n'aime pas à Reims : Les avis bizarres voire absurdes de gens sûrement aigris (mais il y en a partout, pour avoir lu les avis sur d'autres villes...). Citez moi une seule ville où les quartiers périphérique sont animés ?... Il faut vous remuer et vous trouverez pleins d'endroits très sympas et animés à reims. Bougez-vous ! Et arrêtez d'attendre comme des larves que tout vous tombe dans la bouche sans effort !
Désenchantée : Nous sommes arrivés à reims il y a maintenant 2 ans, nous avons rapidement déchantés... Notamment à cause de la plupart des rémois antipathiques...La ville en elle même est sympa mais c'est tout.Nous faisons tout pour en partir et trouver un emploi ailleurs. Ce que j'aime à Reims : Ville chargée d'histoire et son beau centre ville. Ce que je n'aime pas à Reims : Les autochtones, la froideur et le coût de la vie.
Le réveil : A reims depuis presque 20 ans, la "belle endormie" semble se réveiller ; en témoigne les gros investissement en terme d'infrastructure : tram, stade, salle de spectacle de qualité, médiathèque, autoroute contournante, tgv, parvis de la gare, de la cathédrale, rénovation du centre, centre des congrès etc... Avec malheureusement les impôts locaux qui vont avec. Reims étant pour ainsi dire posée au milieu des champs, il n'y a pas d'agglomération autour. Et la campagne est aux portes de reims. Et contrairement à ce que je lis, le n'ai pas le sentiment que les rémois sont froids ou désagréable. Je viens du pas-de-calais, et je n'ai aucune difficulté à me faire de nombreux amis sur reims. Ce que j'aime à Reims : Pas de bouchons. Accès en centre ville plutôt facile. Campagne environnante sympa pour la partie viticole)ville en plein développement, au moins pour les infrastructures, offre culturelle sympa, au pire, paris est à 45mn en train. Immobilier en ville relativement abordable. Ce que je n'aime pas à Reims : Moins de charme qu'une ville comme troyes, qui n'a pas été rasée en 14-18. Certains commerces spécifiques sont peu présents du fait d'une population assez réduite.
Reims: A connaitre : Reims est une ville qui devrait plus communiquer : il y'a plein d'avantages a vivre à reims mais il faut le savoir ! Ce que j'aime à Reims : Immobilier, qualité des creches, beau centre ville, bonne infrastructure tgv - autoroute, proche de paris. Ce que je n'aime pas à Reims : Vie nocturne un peu limitée.
Ailleurs c'est pire : Je vis en savoie y a pas plus chauvins et inculte on retire le ski et les montagnes ils ne connaissent rien, donc il y a bien pire que reims, ça été une raison de partir y a 3 ans mais tout compte fait faut avoir descendu pour vouloir remonter... Ce que j'aime à Reims : La diversité des magasins, le champagne. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens se prennent pour des bourgeois alors que ce n'est pas le cas, ils sont également froids.
Ville décevante, : Je viens de m'installer à reims, depuis le 1er septembre je suis globalement déçue, le centre ville est assez froid, sans vie, et comme partout les même enseignes, pas de petites boutiques un peu originales. Quant aux reimois très renfermés sur eux même et sur leurs petites vies, râleur, très critiques mais peu constructifs, pas drôles... Ce que j'aime à Reims : Ici l'endroit que je préfère c'est la cathédrale et la place du forum, la médiathèque, la place du forum, la place il y a qq frontons d'immeubles qui mériteraient d'être mis en valeur. Ce que je n'aime pas à Reims : Beaucoup de quartiers pas franchement terribles, voir craignos, les vols dans les maisons, une campagne moche et sans relief, excepté vers la montagne de reims, rien à faire autour de reims à moins d'heure de voiture. J'étais allée sur ce site avant de déménager et m'étais dit que je verrais bien malgré l'ensemble des critiques peu encourageantes, bon je suis fixée, je suis déçue.
Un département à fuir... : Plus que la ville de reims en fait, c'est tout le département de la marne qu'il faut fuir !Nous sommes ici depuis 14 mois et n'attendons qu'une chose : pouvoir en repartir dès que possible...Tout y est lugubre et désespérant (exception faite de la cathédrale certes) pas de nature, les gens sont en effet assez pédants, hautains et désagréables, cette région n'a aucune identité à vrai dire... Et pas grand chose à offrir non plus.Je crois qu'en fait c'est ça le plus gênant.Ni sur le plan culturel, ni géographique (le découpage de la région champagne-ardennes a été fait en dépit du bon sens et ne correspont à rien et ça se ressent même jusque dans la vie de tous les jours) il n'y a aucune unité, aucune cohésion sociale, culturelle ou historique, bref c'est un endroit où manifestement seuls ceux qui y sont nés (et encore, pas tous semblerait-il) se sentent bien.En tous cas, ayant vécu dans pas mal d'autres endroits en france et à l'étranger, je déconseille vivement. C'est la déprime assurée (à part peut-être pour ceux qui comptent se bourrer la gueule 24h/24 au champagne) sans parler du climat qui est une véritable catastrophe et des automobilistes super agressifs qui vous coupent les priorités sans problème assez régulièrement.Bref, vous aurez compris, on n'aime pas ! Ce que j'aime à Reims : Pas assez de choses pour m'y sentir bien au quotidien. Ce que je n'aime pas à Reims : Le fait d'être obligé d'y vivre !
Reims une ville à découvrir : Bien que rémoise d'origine, je dois reconnaître que 'lorsque je travaillais, je prenais peu de temps pour découvrir ma ville reims. Aujourd'hui, munie d'un bon appareil photo, j'arpente ma ville en long et en large et aide à la faire découvrir par ce moyen aux internautes et aux personnes arrivant dans ma ville. Ce que j'aime à Reims : Ses parcs magnifiques comme la patte d'oie, le parc de champagne, le parc de la verrerie, etc. La coulée verte qui est superbe en été et propice aux rencontres amicales. Le centre ville toujours animé. La ville a été nettoyé de sa pollution crasseuse qui enlaidissait les immeubles superbes du centre. Découvrez reims à travers les ballades de marie51 : www. Mes-ballades. Com cliquez ensuite sur le departement 51. Ce site est gratuit. Ce que je n'aime pas à Reims : La difficulté pour se garer gratuitement. L'entretien des sols du centre ville refait plusieurs fois mais dans mon quartier jamais ! L'impolitesse des jeunes face aux personnes âgées dans les bus ou le tram qui les laissent debout. Le manque de communication par rapport à la mairie et ce qui se fait à reims. Peu de concertation avec les rémois sur des projets. Des loyers excessifs.
Reims le renouveau : Habitant à reims depuis déjà plusieurs années, je ne peux qu'apprécier les efforts faits par la municipalité et les rémois eux-mêmes pour dynamiser le territoire et montrer à tous les atouts que présente notre ville. Ceux qui disent s'être installés à reims et n'y avoir rien trouvé sont assurément de mauvaises foie. En cherchant bien on trouve, et je trouve relativement aberrants les commentaires qui soulignent un manque d'intérêt culturel et touristique de la ville : on ne vient pas à reims dans l'espoir de trouver l'offre culturelle d'une ville du midi comme toulouse me semble-t-il. En ce qui concerne les alentours, certes la campagne est assez "molle", mais des dizaines de petits coins très agréables s'offrent aux locaux et ont l'avantage de n'être pas aussi fréquentes que d'autres sites naturels français. De fait, ils ne sont pas forcément très connus, reste à les découvrir et c'est aussi encore une fois en cherchant qu'on trouve. En bref, reims est une ville qui en ce qui me concerne m'apporte tout ce se j'attends d'une ville résidentielle de cette taille ( loisirs, même vie étudiante, quartiers historiques, offre culturelle et sportive toujours croissante...). Enfin l'avantage le plus notable de la capitale économique de la champagne est assurément sa position géostratégique proche de paris, des axes est-ouest et nord-sud français. Reims une ville à découvrir... Ce que j'aime à Reims : Le cadre de vie, les avantages d'une grande ville à taille humaine, quartiers variés et mis en valeurs avec la politique urbaine actuelle, une offre culturelle croissante qui cherche à viser chacun, le développement des infrastructures sportives et des lieux de détente ( parcs, berges du canal, parvis de la cathédrale, placettes...) établissements d'éducation de qualité avec de très bonnes options proposées ( je ne parle pas de l'université qui sera détaillée dans la partie points négatifs) et la multitude de petits restos et bars sympas plutôt animés du jeudi au samedi. Enfin il est très facile de s'autoriser une sortie à paris ou toute autre grande ville du nord de la france au départ de reims ! Reims ne tend qu'à s'améliorer dans les années à venir avec le projet reims 2020 qui inclut la construction du nouveau musée des beaux arts dessine par chipperfield, la rénovation de l'ensemble des quartiers, l'aménagement toujours plus poussés de la coulée verte, la construction d'un zénith, de centres commerciaux avec l'implantation de grandes marques pour ceux que cela pourrait intéresser, etc. Ce que je n'aime pas à Reims : Certaines "institutions" laissent à désirer comme l'hôpital public qui subit un cruel manque de moyens... Heureusement les polycliniques sont de très bonne qualité et vont s'étendre d'ici à quelques années pour s'installer dans de nouveaux locaux que l'hôpital ne peut financer. L'université elle aussi n'est pas terrible. Peu de formations, des locaux vétustes et une recherche presque inexistante. Cependant certaines écoles se défendent comme rms et la filiale nord américaine de sciences po paris. Sinon il est vrai que les rémois n'ont pas une image très positive de leur ville et encore moins de la région qui a vrai dire ne correspond pas a grand chose, mais il faut leur faire remarquer qu'ils ont tout pour que les mentalités changent.
Ville à découvrir absolument : Cette ville est, comme dit plus bas, injustement critiquée. Niveau climat c'est certain que nous ne sommes pas dans le sud mais même moi qui déteste le froid ce n'est pas horrible. Je suis née à reims et pars de cette ville pour mes études l'an prochain et reims va me manquer. Le centre-ville non animé ? Ville morte ? C'est faux ! Le centre-ville est animé le jeudi soir avec les soirées étudiantes et le week-end avec les étudiants, les lycéens et même les adultes ! Les commerçants sont très sympas, les bars sont cools et les fast-food offrent quelque chose lorsqu'on est étudiant (seule ville de france apparemment.). Sans oublier les nombreux festivals qui animent la ville autant été que hiver. Et les gens sont peut-être hautains parfois mais quelle ville n'a pas de gens asociale ? Je me suis fait de nombreux amis ici et malgré leur sens critique plutôt aigu on peut vraiment s'y faire de vrais amis pour la vie. Ce que j'aime à Reims : Pas mal de choses, la médiathèque avec ses conférences et sa vue indéniable sur la magnifique cathédrale notre dame (cathédrale où se faisaient sacrer les rois de france !. Les festivals dans et autour de reims comme elektricity ( allez faire un tour sur lesinrocks. Com ou elektricityfestival. Fr pour plus d'information) le cabaret vert fin août, etc... Les nombreux concerts à la cartonnerie (c2c, superbus, yuksek, sexion d'assaut, stromae... Il y en a pour tous les goûts) la musique made in reims ! The shoes ! The bewitched hands ! Yuksek ! Alb ! We are enfant terrible ! Et j'en passe...! Les expos photos/art, les musées faciles d'accès, les parcs magnifiques, la sécurité... Ce que je n'aime pas à Reims : Le retard des bus ! C'est toujours les mêmes magasins... Après je n'vois pas trop.
Une ville magique : J'ai passé cinq ans sur reims en tant que fonctionnaire. Je n'en garde que.Du bonus ( je suis originaire de nîmes). Moi qui détestais le champagne,voilà que je me suis mis à aimer cà ! Hélas, j'ai dû en partir pour des.Raisons profesionnelles. Ce que j'aime à Reims : -la montagne de reims ( pour les promenades en forêt) après avoir vu la.Vigne en automne ( jaune et rouge) je crois qu'on peut mourrir.Tranquille. -la diversité des magasins ( rue de vesle) -la diversité des.Restaurants. -la propreté de la ville ( par rapport au sud que je connais.Bien) -l'urbanisation au cordeau ( par rapport à certaines régions où les.Maisons poussent n'importe où, et où ne fait plus trop la différence entre.Les zones constructibles et non construtibles) -le dynamisme des villes.Étudiantes - la cathédrale ( mais pourquoi la ferme-t-il la nuit ? On.Devrait pouvoir venir prier à toute heure) - le choix des bières dans les.Restos ( ça change des horribles bières qu'on nous sert dans le sud) Ce que je n'aime pas à Reims : Les impôts locaux sont pas donnés, pareil pour l'immobilier ( mais c'est.Pire dans le sud).
Très decevant : Je vis a reims depuis septembre. Au début charmée par les musées et les.Découvertes, j'ai vite été déçue et choquée de voir des gens aussi.Antipathique ! Aucun respect autant dans la rue que dans les magasins,restaurant et j'en passe ! Même pas un bonjour ! Attend avec impatience de.Pouvoir quitter ce lieu. Ce que j'aime à Reims : La zone commerciale, ses cinémas, la place du forum. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens, le manque d'activité (incroyable ce qu'on s'ennuie) la vie très.Cher (impossible de sortir sans dépenser, ça en devient ingérable) le.Climat (toujours froid, du vent à gogo) les conducteurs si on peut.Appeler ça comme ça ! Personne n'est foutu de savoir prendre un rond pont.Correctement ou de prendre sa voie et pas une autre pour passer devant.Tout le monde bonjour le danger ! Le prix des loyers, les travaux partout.Tous le temps, les locataires qui pensent être seul et font du bruit tous.Les jours à n'importe quel heure.
Le réveil ? : Mon point de vue n'est pas partisans puisque je ne suis pas marnais d'origine, et je vais quitter la ville pour des raisons professionnelles. J'ai par ailleurs habité dans plusieurs régions. Reims est une ville en pleine évolution. Sa particularité est d'être une grosse ville (intra muros) sans la moindre aire urbaine, et donc une petite agglomération. Bref, on peut habiter à 15mn du centre ville (période de pointe) et être au milieu du fin fond de la campagne. En 10 ans, la ville s'est dôté de solides infrastructures : un stade historique en centre ville, médiathèque, nouvelle gare (+ligne tgv) un carrefour autoroutier, tramway, renovation de halles historiques... Je pense que la ville est devenue très jolie. Côté vie pratique, les bouchons sont quasi inexistants. Le stationnement en ville est très facile, et habiter en dehors de reims n'est pas un problème. Le prix du marché immobilier reste raisonnable même si il manque encore un peu d'offre. Le marché de l'emploi est un peu morose, mais compte tenu de ses atouts (45mn de paris, etc...) il est probable qu'il décolle d'ici peu. Côté culture, reims a une salle de concert réputé, une excellente programmation à la "comédie", un festival de musique d'été plutôt classique et une belle scene electro. Quand à la froideur rémoise, il s'agit bien entendu d'un mythe. Etant ch'ti, je me suis fais très rapidement de très bons amis, et le "rémois" n'est pas différent des autres. Une ville à découvrir et finalement très agréable à vivre. Ce que j'aime à Reims : Une ville à la campagne, pas de bouchons (a part sur les bouteilles)une rénovation ambitieuse et a mon sens réussie. Ce que je n'aime pas à Reims : Il n'y a pas la mer (ni la montagne).
Reims..Une blague.. : Ce qui est dommage, c'est qu'il y a de bonnes choses pour se sentir bien : une agglomération où on trouve de tout, un beau-centre ville, de bons restos...Mais quand vous rencontrez sa population, vous avez tout compris : impolis, prétentieux, les 3/4 fauchés et qui font quand même les beaux ou les belles, retardé de 5 ans facilement, tous bigleux avec ses opticiens tous les 50 mètres à la rondes... De toutes les villes que j'ai connu, c'est simple : c'est la pire de ce coté la.On en est parti, et on l'a regrettera jamais ! Ce que j'aime à Reims : Sa cathédrale, la place d'erlon, ses plétors de centres-commerciaux, sa proximité avec la capital. Ce que je n'aime pas à Reims : La mentalité des 3/4 des rémois et des rémoise.
Reims..Une blague.. : Sur le papier, il y a tout pour se sentir bien : beau centre-ville, de centre-commerciaux, ville située non-loin de la région parisienne.Et puis il y a la réalité : aucune attractivité dans le fond, ses habitants fauchés et qui font les beaux ou les belles, un temps quasi-pourri dans l'année. Une ville banale dans le fond. Si vous voulez vous y installer, ne perdez pas vôtre temps ici. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, forum, place d'erlon, ses restaurants. Ce que je n'aime pas à Reims : Les rémois et les rémoises : en tout c'est marrant de voir une population aussi prétentieuse, impolie. Le pire, c'est que les 3/4 sont des smicards, et qui font les fières parce qu'ils ont acheté leurs fringues 4 fois soldées aux galeries laffayettes.
Ville moyenne agréable : Tout d'abord il faut comparer reims avec ce qui est comparable. Vous ne trouverez en effet pas à reims l'animation et la vie nocturne de paris, lyon ou même lille. Cependant, reims est une ville de taille moyenne agréable à vivre si l'on ne désire pas habiter dans une grande métropole. Elle offre à peu près tout ce dont on peut avoir besoin et il y en a pour tous les gouts (riche vie culturelle, patrimoine historique, commerces, restaurants...)la ville a beaucoup changé ces dernières années grace à l'impulsion des pouvoirs publics de droite comme de gauche qui essaient de donner un nouveau souffle à cette ville (tramway, stade, halles du boulingrin, tertiarisation de l'économie, programmes de logement). Des efforts restent evidemment à faire et reims n'a pas encore atteint une taille critique pour pouvoir concurrencer des villes comme strasbourg par exemple. Le climat est, il faut l'admettre, peu agréable. On a l'impression qu'il ne fait jamais vraiment beau à reims, le ciel a tendance à rester d'un blanc immaculé de longs jours durant. Les alentours sont à vrai dire bien moroses et monotones. Tout est plat, gris et triste. Exception faite de la montagne de reims et du vignoble, ce sont des champs à perte de vue parsemés de quelques villages sans charme, aux lotissements informes et ennuyeux. Quant aux critiques sur les rémois, elles montrent surement une part de la vérité mais sont tout de même exagérées. Reims est une ville bourgeoise dans sa mentalité mais pas dans les faits. Il est vrai que le rémois (j'en suis un) aurait plutôt tendance à pérorer et à s'imaginer faire partie d'un groupe social qui n'est pas le sien. Les commerçants sont en général pédants, mention spéciale pour les plus agés d'entre eux vendant tout particulièrement des produits de luxe à la petite bourgeoisie viticole qui vous toiseront probablement du haut de leur poste de "responsable de magasin" et de leur bep vente. Reims est en réalité une ville plutot populaire où dominent les logements sociaux et la classe moyenne. Il y a encore peu de cadres superieurs et la richesse se concentre sur le vignoble et certains entrepreneurs locaux. Il manque peut-etre à reims un peu d'ambition et de créativité, d'âme aussi. Reims a tout pour être la ville idéale mais ne l'est toujours pas. Patience... Ce que j'aime à Reims : Architecture, monuments, le champagne, restaurants, commerces et le début de dynamisme qui émerge enfin de cette ville. Ce que je n'aime pas à Reims : Certaines personnes, sa taille, l'université de reims ( des ruines accueillant d'irréductibles étudiants n'ayant pas eu la chance de pouvoir quitter la ville pour étudier dans un établissement de qualité) la campagne environnante...
Déception immense. : J'ai lu tous les commentaires déposés... Et je rejoins ceux des déçus non originaire de reims. Je suis venu en septembre 2012 par ''obligation de travail'', j'ai tout fait pour m'y intégrer, rire avec les rémois, sortir, mais ils sont sincèrement "froids et assez hautain" a moins qu'on me dise je suis mr malchance relationnelle a chaque fois... Mais je doute car j'ai pris beaucoup sur moi et fait beaucoup d'efforts pour allez vers les rémois, bref ensuite sur la situation de la ville on s'ennuie a part le jeudi soir... Il y a rien à faire on tourne en rond... Et les parcs a fuir des la tombée de la nuit et un peu éloigné du centre-ville à mon goût, j'aime bien son architecture, la place du forum, la cathédrale sinon ? La colle... J'ai beau cherché sa colle pas. Il faut comme dans un com' lui y être né pour l'aimer profondément et encore ayant parlé a des pure rémois ils ne rêvent que d'une chose y partir dès un job et me propose d'écouter a chaque fois la chanson reims d'alex beaupin ''personne ne t'y attends'' lol sa veut tout dire. Bref si vous avez une place d'un job a reims allez y car le travail se fait rare en ce moment mais ne vous attendez pas du tout a une ville joyeuse, des gens profonds et jovial. J'ai qu'une hate partir dans l'ouest pour ma part des ma mutation acceptée ;. Ce que j'aime à Reims : Les monuments culturels et les concerts d'octobre et la nuit de la cathédrale de mai a septembre chaque soirs... Le centre-ville (qui est petit). Ce que je n'aime pas à Reims : L'ambiance, le peu d'activités, les rémois de nature froide.
Ville moyenne de province : Une ville moyenne de province. Ce que j'aime à Reims : Le calme, le centre ville. Ce que je n'aime pas à Reims : La mentalité froide et parfois raciste. Des quartiers mal entretenus, tandis que d'autres riches. Les lignes de tram pourraient aller aux quartiers isolés. Peu de travail. Des loyers chers.
Sauve qui peut ! : J'ai longtemps hésité avant d'écrire un commentaire sur reims car je pensais que ce que je vivais ici n'était qu'un problème de perception, mais je suis au final \"rassuré\" de lire que d'autres ont vécu les choses de manière assez similaire à mon histoire !Tout d'abord, je vais tenter d'être le plus objectif possible dans ce commentaire à propos de reims...Non originaire de la région, je suis arrivé il y a maintenant 2 ans et tout ce que je peux vous dire, c'est que j'ai vite déchanter et je vous conseille d'y réfléchir au moins par 2 fois avant de vous y installer, ou de prévoir une porte de sortie ! Je vais sans doute paraphraser les précédents commentaires, mais quoi dire d'autre quand la vérité saute aux yeux de cette sorte.Sur la carte postale, reims a l'air d'une ville \"ensoleillée où il fait bon vivre et prospère\" où le champagne connote bien cette image de luxe et convivialité. La réalité est tout autre...1 - j'ai pu me faire au climat chaotique - très peu de soleil (qu'on ne me parle pas de deux pauvres mois d'été avec un soleil tout pâlo et d'un vent à faire soulever les pierres) hivers interminable, brouillard, humidité à faire geler les pieds, etc. Mais ça j'en fais mon affaire...2 - j'ai pu me faire au paysage d'une platitude désespérante, sans point de repère - qu'on ne me parle pas de la \"montagne de reims\", avoir oser appeler cela une \"montagne\", ne me faites pas rire... Mais bon je dois avouer que c'est l'un des endroits les plus potables ; normal puisqu'on retrouve toute la place derlon mais \"à la montagne\" ! Mais ça, j'en fais mon affaire...3 - j'ai pu me faire au coût de la vie de cette ville bien plus élevée qu'une autre ville de cette taille et géographiquement désavantagée (loyer honteusement onéreux pour une ville étant loin de tout : pas de mer, pas de montagne - ha oui, j'oubliai la proximité avec paris, mais je ne suis pas sûr que tout le monde ait les moyens de payer 60 euros aller-retour pour une seule personne en tgv pour y aller passer un moment) ou un abonnement mensuel exorbitant pour y aller travailler, mais ça, vous l'aurez compris, j'en fais mon affaire...4 - par corollaire, la situation de l'emploi est compliqué mais pas catastrophique, sauf que les salaires ne sont pas du tout proportionnels au coût de la vie. Certes, il y a de la richesse, mais surtout pour certains... Mais ça encore, j'en fais mon affaire.Non mesdames, messieurs, le plus déplorable dans cette ville ne sont ni le temps, ni les paysages, ni la situation économique mais la mentalité ! Jusqu'à présent, je n'ai jamais vu une mentalité aussi détestable qu'ici.Froideur, indifférence, morosité, brut de décoffrage, xénophobie (même envers les personnes venant des départements voisins ! Et ostentatoire (style \"mas-tu-vu\") cela est très compliqué de devoir vivre avec ce genre individus qui, même après avoir eu le grand honneur d' \"établir un contact\" peuvent s'avérer pour certains d'entre eux de véritables \"faux sympa\", c'est-à-dire de personnes faisant de belles phrases de morales à la louis xiv mais qui sont au final très imbus de leur personne. À titre de comparaison, on critique souvent les parisiens mais je peux vous dire que j'ai bien mieux réussi mon intégration en île de france y en étant resté que quelques semaines qu'ici !Franchement, si vous devez vous rendre à reims, venez -y juste que pour visiter car comme l'a dit un précédent internaute, \"on ne vous y attend pas\" ! Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, les biscuits roses. Ce que je n'aime pas à Reims : Tout ce que j'ai dis dans le commentaire.
Reims, ville paisible : Je suis rouennaise à la base, plus précisément de quincampoix pour ceux qui conaissent et j'ai eu l'occasion de venir visiter reims à de multiples reprises car mon copain ( futur mari lol) est originaire de reims. Je suis tombée sous le charmede cette ville avec des espaces verts ( parc de champagne...) son centre ville charmant notamment la place du forum qui est une place ou je peux laisser mon esprit gambader en fixant le cryptoportique. Le parvis de la cathédrale et la place d'erlon (ambiance sympa le soir) sont aussi des endroit très agréables pour se promener en soirée avec une glace ( un macdonald n'est pas loin lol) et puis la visite de la cathédrale m'a fortement plu notamment la visite dans les tours. Les vignes qui entourent reims sont aussi très jolies et m'ont donné l'envie de m'intéresser au monde du champagne dans lequel j'aimarais maintenant évoluer ( me contacter si vous avez des pistes lol). Bref je suis tombée sous lecharmede cette ville que je recommande pour un we sympa loin de paris en terme d'atymosphère mais tout proche en terme de transport ( 40 minutes tgv). Ce que j'aime à Reims : Le centre ville, la cathédrale, les vignes, mon copain(lol). Ce que je n'aime pas à Reims : Le manque de magasins d'importance, manques d'événements culturels.
Une ville comme une autre : C'est une ville normale qui a l'avantage d'être proche de paris. Ce que j'aime à Reims : Les gens qui, contrairement à la légende, ne sont pas froids du tout. Comme partout, il y a des individus qui ne sont pas agréables et d'autres avec lesquels il est facile de discuter. J'aime bien aussi l'offre culturelle qui me change de celle des ardennes. Ce que je n'aime pas à Reims : Rien.
Ville terne, déprimante, froide, sans vie : Je suis étudiante, je viens d'une ville magnifique et je me suis installée tout récemment à reims par obligation. Je dois faire le deuil de mon ancienne ville de résidence. Explication : le jour de mon arrivée, après avoir visité le centre-ville pour la première fois, j'ai cru voir une ville un minimum active. J'ai dû vite me rendre à l'évidence. C'est une ville morte, et si je peux me permettre, pourrie. Ce que j'aime à Reims : Rien et je m'en irai sans regret. Je cherche et je chercherai sans trouver. Ce que je n'aime pas à Reims : Le temps maussade, gris ; les autochtones aigris, froids, grincheux, racistes, méprisants, hautains, arriérés. Aucune vie nocturne et voire diurne. Et j'en passe. J'ai trouvé que les transports en communs manquent d'indications, notamment pour les nouveaux arrivants. Rien à voir avec la ville d'où je viens bien agréable à vivre, vivante, organisée, attrayante. On en viens à se demander ce qu'à bien pu foutre le maire de la ville.
Reims ville agréable à vivre : Ville agréable, avec un centre ville animé et beaucoup de commerces. Ce que j'aime à Reims : L'accessibilité (tgv, autoroutes,...). Les transports en commune (tramway,...). Une ville qui bouge avec beaucoup d'endroits où sortir.
Reims ville dynamique : Ville à taille humaine, très agréable à vivre. Ce que j'aime à Reims : La ville de reims a bien changé ces dernières années et en mieux. Beaucoup d'aménagements ont été réalisés. La réfection complète de la place de la cathédrale et sa piétonnisation. La construction du tramway en 2010 qui a embelli la ville là où il passe et qui a donné une nouvelle image de reims grâce à ses couleurs vives. L'arrivée du tgv en 2007 qui a rapproché reims du reste de la france et ainsi amélioré son accessibilité. L'aménagement des places avec extension des terrasses des bars et restaurants et mise en place de lieux d'animations. Finalement, d'une image de ville calme du nord-est de la france, reims est devenue une ville agréable à vivre et qui n'a rien à envier à d'autres villes de même taille. Le centre ville s'est bien transformé mais également la périphérie de la ville avec notamment l'aménagement d'une grande zone commerciale à thillois avec pour élément phare un ikea. Ce que je n'aime pas à Reims : Les prix de l'immobilier relativement élevés (bien sûr par rapport à paris c'est pas cher) et la sécurité qui pourrait encore être améliorée.
Très belle ville : Ville agréable à vivre. Centre ville animé. Architecture remarquable. Ce que j'aime à Reims : L'architecture et la beauté de la ville avant tout. Les très nombreux touristes qui viennent chaque année ne s'y trompent pas. Ce que je n'aime pas à Reims : L'immobilier un peu cher surtout à l'achat, à la location ça va encore.
Très très bien! : Très agréablement surpris par reims. J'ai été obligé de revoir mon opinion sur cette ville. Les préjugés sont nombreux mais là je dois dire que j'ai été séduit. La ville de reims a énormément changé depuis les années 90 et en fait beaucoup de personnes ont un avis sur cette ville qui date de cette époque là. Donc leur avis n'est plus au goût du jour, il doit être revu. La ville s'est embellit, de nombreuses zones piétonnes ont été aménagées en centre ville. Le centre ville a changé également, il est plus animé, il y a plus de commerces, il s'est également agrandit. Le tramway a modifié l'image de la ville et la façon de vivre la ville. Je pense qu'il y a eu un véritable "effet tgv" comme dans beaucoup d'autres endroits en france. Ce que j'aime à Reims : Tout ! La vie culturelle qui s'est énormément développée. Il ne se passe pas un mois sans qu'il y ait un festival. Les lieux culturels divers et variés : l'opéra, la comédie, le théâtre de l'atelier, le café-théâtre a l'affiche, la salle de concerts la cartonnerie, etc... La place d'erlon très animée le samedi soir, c'est devenu un lieu emblématique de reims qui bouge et qui est en train de se faire une réputation hors de la ville. Ce que je n'aime pas à Reims : Les prix de l'immobilier et la sécurité qui pourrait encore être améliorée.
Reims, la métamorphose : Reims est une ville à taille humaine, très agréable à vivre. Elle est très bien reliée aux autres régions de france et d'europe. L'activité économique y est de bon niveau et il y a peu de chômage. La vie culturelle est très développée et active à tout moment de l'année. Le centre ville est animé et pleins de commerces intéressants et variés. Ce que j'aime à Reims : Les principaux points positifs qui ont retenus mon attention à reims sont : la cathédrale (classée au patrimoine mondial par l'unesco) et les monuments historiques du centre ville (très bien aménagé) le tgv, le tramway (très beau, fonctionnel et efficace) les hôpitaux et les cliniques très bien équipés (pas besoin de faire des centaines de kilomètres pour se faire soigner) les lieux culturels (théâtres, salles de concerts, cinémas, médiathèques,...) l'université et les écoles de commerce et d'ingénieurs, sciences po, les équipements sportifs (nombreuses piscines, deux patinoires,...) ikea (qu'on aime ou pas ce magasin, il y en a un à reims, c'est le signe que reims est une métropole qui bouge, il n'y en a pas un dans toutes les villes de france, loin de là) le marché de noël, le festival elektricity, les touristes l'été (quand on travaille c'est sympa, ça donne une ambiance cosmopolite de détente) les nombreux endroits où sortir en centre ville et l'animation qui y règne notamment le vendredi et le samedi soir. Ce que je n'aime pas à Reims : Mon principal point négatif serait la circulation automobile qui est assez difficile, quoique ça a l'air de s'améliorer ces derniers temps, les gens auraient-ils pris le pli et intégré les nouveaux itinéraires induits par la construction du tramway ? Mon second point est sur les prix de l'immobilier, assez chers à la location et chers à l'achat. Mais n'est ce pas la rançon du succès ? Si reims était une ville si détestée où personne ne voudrait s'installer, les prix de l'immobilier seraient-ils aussi chers ? Eh bien non. Les prix sont en corrélation avec l'attrait de reims, beaucoup de gens veulent louer ou acheter sur reims pour profiter de tous les avantages qu'offre cette ville.
Reims la campagnarde profonde : Reims c'est une ville de la campagne, avec du blé autour et des raisins, et des vaches et dedans, des morts-vivants. Ce que j'aime à Reims : La ville fut complètement rasée en 1940, et ils ont mis du béton à la place. C'est pas une ville, c'est un bloc de béton avec des zombies. Ce que je n'aime pas à Reims : Les habitants, tellement joyeux et chaleureux. Et leur générosité légendaire. Les habitants si sympas, hospitaliers, tolérants, ils t'accueillent les bras ouverts...(dans tes rêves).
Reims ville idéale : Reims est une ville très agréable à vivre, ni trop grande ni trop petite. Elle a tous les avantages d'une grande ville (ikea, tgv, tramway, aéroports pas loins,...). Petite précision pour les incultes (cf. Certains commentaires ci-dessous) reims a été grandement endommagée lors de la première guerre mondiale (1914-1918) et pas en 1940 ! Ce qui a permis une reconstruction de qualité (magnifiques immeubles art déco et architecture de cette époque). Reims est d'ailleurs reconnue dans le monde entier pour cela : immeubles du cours langlet, quartier boulingrin, bibliothèque carnégie, villa douce, villa demoiselle,...). Il est à noter que les principaux monuments historiques ont été réhabilités ou reconstruits à l'identique (cathédrale, palais du tau, basilique saint-rémi,...). Ce que j'aime à Reims : La culture, les nombreuses salles de spectacles et les nombreuses occasions de sorties. Les espaces verts, les parcs, les pistes cyclables de la coulée verte. Ce que je n'aime pas à Reims : La circulation automobile un peu dense à certaines heures.
Ville endormie : La même personne avec des pseudos différents écrit que reims est une ville idéeale (ikea, tgv)... Lol... Il faut dire la vérité, reims est une ville calme, avec peu d'activités. Mais y a pire dans la campagne environnante, qui est un désert. La ville attire des gens de régions sinistrées comme la bretagne. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, le champagne. La ville est basée sur le centre ville et les quartiers autour sont abandonnés. Ce que je n'aime pas à Reims : Trop de racistes, gangrène des mentalités xénophobes. Trop de voitures. Loyers trop chers. Peu d'activités culturelles.
Reims, ma ville préférée : Reims est une ville très très agréable à vivre où les évènements culturels sont nombreux et les occasions de sortir variées. Ce que j'aime à Reims : Ce que j'aime le plus à reims c'est l'architecture, l'art déco et les monuments historiques. En plus de la cathédrale et de la basilique saint-rémi, j'aime beaucoup le quartier lundy/champ de mars avec ses nombreux monuments et hôtels particuliers (hôtel godbert, hôtel mignon, hôtel de brimont, hôtel werlé, hôtel françois, hôtel ponsardin, villa douce, maison cordon rouge, la chapelle foujita,...). J'aime beaucoup aussi le quartier pommery (avec le domaine pommery, la villa demoiselle, le château les crayères,...). J'adore me balader dans cette ville, flâner, partir à la découverte de nouvelles rues, découvrir de nouveaux monuments, des petits restos sympas,... Ce que je n'aime pas à Reims : La mentalité et le comportement de certaines personnes qui ne sont pas originaires de reims (qui viennent donc d'autres villes de france). Ces personnes devraient apprendre le savoir-vivre, le respect des autres et la politesse et arrêter de se plaindre à longueur de temps.
Reims la culture d'abord : Reims a bien changé ces dernières années, n'en déplaise à certaines personnes dont les commentaires aigris manquent d'objectivité, je trouve. Ce que j'aime à Reims : La culture ! Les évènements culturels qui sont nombreux et variés. Beaucoup ce sont développés ces dernières années, c'est vrai. Mais il faut faire un commentaire sur la ville d'aujourd'hui, pas sur la ville d'il y a 20 ans. Les endroits pour sortir ne manquent pas, les occasions de sortir sont également nombreuses (concerts, expositions, festivals,...). Je citerai dans le désordre et de façon non exhaustive : le festival octob'rock, le festival elektricity, la salle de concert "la cartonnerie" (programmation intéressante et éclectique, artistes nationaux et internationaux) les bars : le gin pamp, le hemingway, l'appart-café,... Etc... Les cinémas, les cafés-théâtres,... Ce que je n'aime pas à Reims : L'immobilier comme un peu partout en france, hélas. Loyers assez chers et prix de l'immobilier à l'achat chers également.
Ville déprimante, population déprimée : Pauvre ville si détruite qui n'a jamais trouvé sa place. Si proche de paris que cela en devient un handicap. Temps très moche avec des étés qui peuvent être très chauds. Ce que j'aime à Reims : Heureusement qu'il y a le champagne, les villages de champagne et des équipements sportifs car le centre ville est déprimant. Ce que je n'aime pas à Reims : Malgré les efforts, on s'ennuie ferme le week end à moins de profiter des espaces verts ou de courir le long du canal. Les habitants sont gelés renfermés sur eux mêmes : une caricature de la province. En un seul mot : triste.
Reims change : Reims est une ville agréable à vivre bien desservie par les moyens de communications. Le centre ville est de plus en plus animé. Les évènements culturels de plus en plus nombreux. Il y a tous les commerces et services souhaités. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, le champagne, l'architecture magnifique de la ville, les parcs, les endroits où sortir que ce soit en centre ville ou ailleurs dans la ville. Le tgv, le très beau tramway et le réseau de transports en communs très performant. Ce que je n'aime pas à Reims : Moi qui vient d'une petite ville du sud de la france, il y a trop de monde dans les rues, trop de monde le samedi soir en centre ville, trop de voitures, la ville bouge à 100 à l'heure, pas moyen de souffler un peu.
Une ville morte : Ville pas si loin de paris ou j'aurais vécu 4 anset après 4 ans, je fuis ! Ce que j'aime à Reims : La cathédrale et le champagne, l'architecture en règle général ( enfin si on reste cantonné au centre ville ) les efforts qui ont été faits pour améliorer le quartier croix rouge l'amélioration des transports en commun ( enfin !. Ce que je n'aime pas à Reims : Le manque cruciale de rue piétonnele manque d'activités culturelles, le manque de vie nocturne ( quelle vie nocturne ? Et les gens ! Désolé les rémois de tomber dans la caricature mais quelle population ! Pas un sourire, pas un merci, pas un contact avec ses voisins ( et pourtant j'ai changé 3 fois d'appartement )... Pour avoir vécu à rennes, à paris, à strasbourg, à lille ou encore à aix les bains, je n'ai jamais vu ça... Heureusement qu'il y aura eu quelques remois pour remonter la moyenne parce que sinon les gens sont juste fondamentalement tristes, désagréables et manque cruellement de tolérance ( ils sont "chez eux" et nous le font bien sortir : je cite : "étudiants / jeunes travailleurs, prière de retourner dans votre ville, on ne veut pas de vous" ). A force de miser uniquement sur la cathédrale et le champagne ( bien que j'admette que la ville se dynamise quelque peu ces dernières années ) vous allez faire mourir la ville avec votre comportement, qui pourrait pourtant bénéficier sa position géographique près de paris et de sa taille moyenne !
Ville triste : C'est une ville triste, sans liens sociaux, déprimante, culturellement très faible. Ce que j'aime à Reims : Le champagne, la campagne autour. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens froids, solitaires, renfermés, y a aucune communication entre les gens et la mairie fait quoi ?... Tout est basé sur le champagne... Dommage pour le reste.
Ah, Reims... : Rémoise de sol et de sang : d j'y suis née, j'y suis restée jusqu'à mes 18 ans, je l'ai quittée pour faire des études ailleurs, mais j'y retourne dès que je peux ! Et quel plaisir j'y prends ! J'aime ma ville tout simplement, et pas uniquement parce que je suis chauvine... Ce que j'aime à Reims : Le champagne (quelle fierté) les biscuits fossier, le centre-ville, notamment le duo place d'erlon/rue de vesle, et le cours langlet, la cathédrale et son parvis, place royale, place du forum, etc. Les samedis soirs passés sur la place d'erlon sont les meilleures soirées que j'ai faites. J'aime aussi les promenades, le parc en face de la gare, le parc pommery, et tant d'autres choses encore... Sinon, pas loin de paris (45 minutes en tgv, et sachez que par rapport à des lignes comme paris-lille les prix sont abordables) de la belgique de l'allemagne, accès direct à calais pour aller en angleterre... La ville est bien placée. Ça ne craint pas à reims, on ne ressent pas d'insécurité. La campagne environnante, notamment la montagne de reims, le vignoble, etc. Et pour ceux qui critiquent le climat rémois : sachez que c'est bien pire dans des villes comme londres ou new-york, et pourtant personne ne critique la météo de ces villes... Ce que je n'aime pas à Reims : C'est vrai qu'en dehors du centre-ville les quartiers sont un peu morts et on se trouve rapidement excentrés. La ville est un peu petite, on a vite fait le tour et on à force on s'en lasse (j'adore y retourner à l'occasion, mais si j'y vivais encore sans jamais en être partie je pense que je souhaiterais vraiment voir autre chose). Il parait que les rémois sont froids et désagréables, c'est vrai qu'on ne ressent pas la chaleur humaine, mais je trouve que c'est bien pire à paris ou dans certaines villes du sud. A part cela, je n'ai rien d'autres à ajouter. Beaucoup plus de positif que de négatif.
Reims ville à découvrir : Reims est une ville agréable, bien aménagée, de taille ni trop grande ni trop petite. Ce que j'aime à Reims : Ce que j'aime à reims c'est le centre ville historique avec la cathédrale (magnifique) la place royale, la place du forum, l'hôtel de ville. J'aime aussi beaucoup le centre ville commerçant (situé juste à côté avec la place d'erlon, la rue de vesle,...). Il est très sympa aussi, beaucoup de rues piétonnes ont été aménagée ces dernières années. Eh oui, reims a deux centre villes ! Le coeur historique et l'hyper-centre ne sont pas au même endroit ce qui fait que le centre ville en général est assez grand. Le centre ville est animé, la vie culturelle est très développée surtout depuis quelques années et je n'ai jamais eu de problème relationnel avec les rémois ! Je ris quand même bien en lisant certains commentaires, ça frise la caricature et ça sent le commentaire pas crédible, pourquoi ? On se le demande... Ce que je n'aime pas à Reims : L'immobilier trop cher (reflet de l'attractivité de cette ville). La circulation aux heures de pointes et les bouchons. La sécurité mais ça s'améliore surtout la nuit (plus de présence policière).
Reims a changé, Reims ville qui bouge : Ah les préjugés et les clichés qui datent des années 80 ou 90 sont encore solidement ancrés dans les mentalités de certaines personnes à ce que je vois en lisant certains commentaires. Ce que j'aime à Reims : L'architecture et l'histoire (la cathédrale, la basilique saint-rémi, les nombreux monuments historiques, le patrimoine art déco). Le centre ville animé avec de nombreux commerces et de nombreux endroits où sortir le soir. La culture en général (opéra, théâtres, salles de spectacles, musées, "la cartonnerie". Le magnifique tramway et les transports en communs bien organisés et qui fonctionnent bien. Les grands centres commerciaux (ikea,...). Le tourisme (1 million de touristes viennent à reims chaque année et 1, 5 millions de personnes visitent chaque année le marché de noël le troisième plus important de france). Les équipements sportifs (piscines, patinoires, stades, salles de sports,...). Ce que je n'aime pas à Reims : Tous ces laissés pour compte du dynamisme de reims qui n'arrivent pas à s'intégrer à la société, qui ne sortent jamais de chez eux, qui critiquent tout et tout le monde à longueur de journée, qui déversent leurs flots de messages négatifs juste pour exister. Il faudrait les aider, leur rendre leur joie de vivre, leur ouvrir les yeux à la réalité. Mais ça va être difficile car ils sont ancrés fortement dans cette attitude négative, anti-sociale et auto-destructrice.
Ville sans création d'emplois : Tout pour le centre ville et les services publics (impots, socialisme). Ce que j'aime à Reims : Cathédrale vestige, le centre ville, les centres commerciaux, les transports comme le tramway, le nombre d'autos 44 et pollution. Ce que je n'aime pas à Reims : Pas de création d'emplois. Mentalité horrible. Quartiers croix rouge, chatillon, desaxés, tristes. Racisme ambiant. Loyers flambants.
Ce que j'aime à Reims : J'aime sa cathédrale, son centre ville, ses boutiques, la place erlon. C'est une ville que j'aime beaucoup. Ce que je n'aime pas à Reims : Les gens sont froid, triste. Le problème c'est qu'il n'y pas un minimum de politesse. Ils sont fermer pas ouvert aux autres. Pas de travaille et un peu de racisme quand même... Dommage.
-
Reims ville agréable à vivre : Reims est une ville agréable à vivre pour tous les âges. Elle est bien desservie notamment par le tgv et par des autoroutes. Les transports en commun sont de qualité grâce entre autres au tramway. Le centre ville est animé et vivant en journée et également en soirée. Il y a beaucoup d'endroits où sortir. Ce que j'aime à Reims : La cathédrale, le champagne, les restaurants nombreux et variés, les monuments historiques, la beauté architecturale indéniable de la ville, l'art déco, le tramway multicolore. Ce que je n'aime pas à Reims : Les commentaires pour le moins farfelus faits par certains. Quelques exemples : "c'est vrai qu'en dehors du centre-ville les quartiers sont un peu morts et on se trouve rapidement excentrés." connaissez-vous une ville où les quartiers périphériques sont plus animés que le centre-ville ? Etre "excentré", c'est la définition même d'un quartier qui n'est pas en centre ville. "le manque cruciale de rue piétonne", secteur cathédrale, secteur erlon, rue de vesle, etc. Etes-vous sûr d'avoir bien regardé, d'être sorti de chez vous ? "les gens sont froids, il n'y a aucune communication entre les gens", ça doit-être compliqué une ville sans aucune communication entre les gens et concernant la froideur des gens, avez-vous rencontré tous les rémois pour lancer un avis aussi péremptoire ? Car moi je connais plein de gens très ouverts et sympathiques à reims.
Reims est une ville avec un coeur de ville agréable mais qui ne présente aucun intérêt, notamment pour ses habitants plutôt mal élevés, mal aimable avec des comportements de crétinisme. Ils sont ternes,, insignifiants, avec des attitudes bizarres, parfois agressives, et ils ne sont pas du tout affable ! La région quant à elle, à part la réputation des vignobles, dont les marnais sont très fier, n'a visiblement aucun attrait de par son absence de relief et sa végétation.
Bref, Reims est une ville de travail. Les non autochtones sont là pour le travail et n'ont généralement pas choisi pas de venir ici. On a plutôt envie de fuir cette triste région que de s'y implanter !
J'ai eu l'opportunité de venir travailler six mois à Reims en 2013. Et malgré les commentaires négatifs que j'avais entendu sur Reims, je suis à même de dire que la réputation de Reims de ville morte n'est pas valable aujourd'hui. Il y a 15-20 ans je n'aurais certainement pas voulu vivre dans cette ville : il faut remarquer un gros travail de la mairie qui a été fait pour moderniser la ville et attirer de nouveaux habitants et entreprises. Reims a souvent subit la concurrence de Paris (située à 150 km) mais aujourd'hui elle dispose de beaucoup d'atouts pour attirer les familles et les entreprises.

Ce que j'aime à Reims : la taille idéale de la ville (ni trop petite, ni trop grande), l'architecture magnifique malgré les bombardements de la 1ère guerre mondiale, le champagne, la gastronomie, les transports (très bon réseau de bus et de tramway), ville très bien desservie en transports, proche de Paris, Lille, la Belgique, la place d'Erlon très animée et le centre ville magnifique et actif, la cathédrale...

Ce que je n'ai pas aimé à Reims : manque cruel de pistes cyclables (la ville est faite pour les voitures), en dehors de la ville il n'y a rien d'intéressant à part les vignes bien sûr, circulation difficile, pollution...bref les inconvénients des grandes villes. Il manque une grande salle de concerts (la Cartonnerie est sympa cependant).
Reims, préfecture de Champagne-Ardenne, que j'ai eu plusieurs fois l'occasion de visiter. Le centre-ville piétonnier est agréable et coloré. La cathédrale est splendide mais on a vite fait le tour.
Ce que j'aime à Reims: les bons restaurants, les champenois ont le sens de l'hospitalité, la quantité pour le prix, les filles.
Ce que je n'aime pas: les négociations, la complaisance avec les italiens, se faire sentir rémois lors que l'on ne l'est pas!
J'ai eu l'occasion de venir travailler sur Reims deux fois : en 1999 et en 2013 et j'ai pu constater une transformation assez impressionnante de la ville. En effet l'ancienne municipalité (dirigée pendant près de 20 ans par Jean Falala) se reposait sur des lauriers. Heureusement depuis cette époque de nombreux changements sont arrivés : ligne TGV Paris-Strasbourg qui met maintenant Reims à 45 minutes de Paris, nouveaux tranways et bus, centre de congrès, renovation de quartiers entiers, culture bien développée et centre ville festif et dynamique. De nombreuses infrastructures sportives modernes et une circulation fluide pour une ville de cette taille. Les prix de l'immobilier restent convenables.

Bref Reims est maintenant une ville très agréable pour les jeunes actifs, les étudiants et les familles
-
Jaime pas Reims les gens sont mal polis et froid j'aime mieux troyes qui est plus petit mes trés agréable.
Reims est une ville sympathique, avec un beau centre-ville, un bon réseau de transport (cependant un peu cher). De bonnes structure hospitalières dont une clinique RÉPUTÉE positivement. Ce qui m'agace ce sont les gens qui critique les rémois. Les rémois sont comme vois : ils vivent à Reims pour travailler et y vivre. Pas pour faire des sourires à tout le monde dans la rue. Franchement, les gens qui disent ça, est-ce que eux sourient au moins ??
Avantages:
Sa majestueuse cathedrale, le champagne , le manger. On y trouvera pas mal de restaurants et bars vraiment très sympa du côté de la place du Forum et des Bourlingrins. La Cartonnerie a une programmation vraiment intéressante, ecclectique et variée ( Benjamin Clémentine, Lou doillon, Moriarty, Asgeir, Milky Chance, Stromae, Arthur H et j'en passe). Un cinéma en VO.

Inconvénients:
Les Rémois. Ces 'braves gens' sont plats, ternes et obtus. Les commerçants et plus spécifiquement les commerçantes sont hautaines et racistes ( mention spéciale aux petites bourgeoises-champagne tenant des boutiques pour tuer le temps).Et j'insiste vraiment sur le racisme ambiant mentionné dans plusieurs commentaires. Je ne me suis jamais sentie aussi ' noire' qu'à Reims ( et pourtant j'en ai parcouru des villes et des pays). La ville est terne et la campagne alentour est plate, le ciel est brumoïde .... comme les gens tous moulés dans le même pâté ou inversement. Au final, on s'ennuie...

Exutoire:
Paris, à 45 min en TGV.

En bref:
Ville qui peu parfaitement faire illusion le temps d'un week-end gastronomique et oenologique en amoureux ou entre amis, mais 'ces gens là' sont un enfer d'ennui à vivre au quotidien. Je la déconseille à tout jeune actif de 25-35 ans et plus encore si vous êtes non-caucasien, ouvert ou sympathique. Pour moi ce sera le dernier hiver ici avant de quitter définitivement et sans aucun regret cette ville.
Ville décevante pour sa taille... Venu m'installer pour me rapprocher de la famille de ma compagne, j'ai beaucoup de mal avec l'ambiance Rémoise.
Sur le papier, c'est une jolie ville avec toutes les commodité. En pratique l'immobilier est très cher avec peu de quartiers sympas.
Mais le pire reste la mentalité locale... Froid et déagréable sont les meilleurs qualificatif du Remois.
Pourtant j'ai un peu vadrouillé en France, mais jamais je n'ai ressenti une telle ambiance déprimante.
Une ville de plus en plus étouffante. La crise a fini de détruire le peu de chaleur que l'on pouvait trouver parfois chez les Rémois, cette ville est un mouroir. La mentalité des rémois est axée sur l'argent, ce qu'il y a à gagner à connaitre quelqu'un, sur ce qu'il y a à gagner à entretenir des relations. Le milieu des affaires pue et corrompt cette ville qui pourtant pourrait être bien plus agréable et bien plus vivante. Malheureusement le milieu du Champagne sclérose la moindre initiative culturelle ou commerciale si par malheur elle n'est pas entreprise par un proche, un copain, ou un frère, et si par malheur ça ne rentre pas dans les intérêts du business du champagne ou des vignerons... Un paradis pourri par l'argent et l'ego... Il y a encore une dizaine d'années Reims avait quelque chose de vivant et de chaleureux. Depuis dix ans tout se détruit... Tout n'est que consommation, m'as-tu vu, et étalage vulgaire d'argent et de signes extérieurs de richesse tout ça entretenu par les banquiers de la place qui rendent encore plus froid et plus vénales les relations et les échanges...
C'est une jolie ville. Dommage que les gens sont désagréables, antipathiques. Je n'ai jamais vu des vendeuses aussi antipathiques que dans les boutiques de Reims. Les gens sont impolis, conduisent des fous, claxonent pour tout. Les loyers sont chers, chômage, racisme... Bref je déteste cette ville et je fais mon possible pour la quitter très rapidement.
très jolie ville avec un joli centre historique, une cathédrale magnifique mais par contre, je n'ai jamais vu des habitants aussi bourgeois et cons qu'à Reims. Comme le disent plusieurs avis, cette ville est tournée exclusivement sur l'argent et la paraitre... Si vous n'êtes pas un riche viticulteur, cette ville n'est pas pour vous. L'humilité n'est pas de mise à Reims. Ville uniquement pour les snobinards en 4x4... A fuire. Nous quittons cette ville sans aucun regrêt mais alors AUCUN..
> nicolas -
Ville sans âme, sans caractère....Avec certes, des témoignages d'un passé....Mais cette localité ne m'a pas transcendée, il n'émane aucune chaleur....Les rues sont froides....,impersonnelles.....Les gens font superficiels et artificiels...Il manque l'essentiel, une atmosphère, une ambiance,une personnalité, une originalité....Ville conventionnelle...C'est la première fois que nous n'avons pas le souhait de revenir fouler de nos pas les trottoirs d'un lieu....
Dommage, car le ramage de Notre Dame de Reims et les autres sites à visiter valent
plus qu'un coup d'oeil....Tout est dans l'oeil, le paraitre...Les gens n'ont pas de regard....
> Charlotte -
Malgré le flot de champagne....Cette ville ne pétille pas...Il manque les bulles.....
Je ne parle pas des rémois...Je décris une empreinte....Il n'y en a pas...
Chaque localité a sa particularité qui lui donne un charme, une authenticité..
À part, le patrimoine historique dense, il manque une note pour une ambiance...
Je connais beaucoup de villes...Et la mienne.
Que ce soit au nord, sud, est , ouest..
Toutes ont une touche qui vous touche plus ou moins...
Mais là...Est-ce dû à une mentalité???
Ville rigide....Il faut des bulles pour qu'elle pétille...
On ne transparait pas dans un 4/4...On transparait dans ce qu'on est...
Mais le ciel est à la portée de tous....son infini qui apporte cette relativité...
Reims....Laisse-toi vibrer....Tu manques de vérité...
Je vis à Reims depuis 3 ans, je suis d'origine polynésienne. Reims pour moi est une ville magnifique. J'y trouve tout ce dont j'ai besoin en produits exotiques pour mitonner de bons petits plats de chez moi, il y a même une épicerie asiatique :) . Je trouve les gens très polis, que ça soit dans les rues, dans les commerces, dans les administrations, chose que je n'ai vu dans aucunes autres villes en France. Et là je suis sidérée que les gens parlent en mal de Reims. La ville est très belle pourtant. Je connais des viticulteurs, qui sont très simples, sympathiques. Je travaille de temps en temps chez un des meilleurs traiteurs de la Marne et heureusement qu'il y a toutes ces maisons de champagne qui nous font travailler, je les en remercie :) Stop donc critiquer Reims et ses habitants! La vie est si belle, même quand il pleut elle reste magnifique! Gris est le ciel et grise la vie de celui qui ne se contente pas de ce qu'il a. Non mais allo quoi!
Je ne suis pas d'accord avec la plupart des commentaires écrits.
Reims est une ville juste magnifique j'ai eu la chance de visiter la plupart des villes françaises "Paris-Lille-Marseille-Rennes-Brest-Bourges-Blois-Orléans-Toulouse-Lyon..."et j'ai même fait vécu à Bordeaux alors bien sur la plupart des villes françaises sont belles mais j'ai souvent était déçu.
Quand je revient à Reims à chaque fois je suis impressionné par la beauté de cette ville (et je ne suis pas spécialement fan de vielles pierres) .
Une ville très agréable à vivre, de grandes zones commerciales faciles d’accès, des infrastructures routières bluffante pour une ville de cette taille "rocades 2x2 3x3-périphérique payant mais tout de même pratique" la ville est traversée de part en part par des voies rapides, très peu de bouchon sauf bien sur aux heures de pointe mais cela reste tout de même correcte.
Ensuite les gens sont con... Faux pour avoir fait mes études à Bordeaux ce n'est pas dure c'est pareil, il faut juste savoir les prendre et savoir que nous nous somme dans notre train-train quotidien et on ne peut pas toujours avoir le sourire aux lèvres et il faut aussi passé les préjuger je fait parti des "gros bof en 4x4" et je pense qu'il y a plus de jalousie de vous envers moi que de mépris de moi envers vous !!! j'ai lu que nous étions accès sur l'apparence, ne serai-ce pas plutôt l’inverse, ce n'est pas parce que j'ai un gros 4x4 que je suis un gros con de bof.
Ensuite j'ai plein d'amis vigneron et non c'est gens la ne sont pas cons et je ne suis pas du milieu, bien sur il y en a, comme dans toutes les professions, mais pas tous, déjà ce sont des gens qui travaillent la terre par tous les temps alors rien que ça inspire à une certaine humilité je pense même que le problème vient de vous, une personne avec une belle voiture, une belle maison amène toujours un peu de jalousie.
Ils savent faire la fête et tous ceux que je connais sont très simples.
Et un "vigneron" n'est pas forcement "riche" non il y a aussi des petites exploitations qui ne permette même pas de vivre a deux dessus.
Et 3 eme points Reims est une ville ennuyante,
au moindre rayon de soleil les terrasse sont prises d'assaut, d’ailleurs j'ai rarement vue une ville avec autant de cafés, restaurants, commerces au centre ville,
alors oui les femmes remplie de botox qui tiennent une boutique de "cup-cake" au centre ville sont généralement "connes"
alors info aux touristes sortez des sentiers battues ou en tous cas des sentiers de l'office du tourisme,
allez chez les petits vignerons de la montagne de reims, ils sont déjà nettement plus sympa et leurs champagne est moins cher, et le paysage est juste magnifique!

Donc en bref passé vos préjuger et apprenez à connaitre le Remois ...
Reims est une magnifique ville mais il manque beaucoup plus de sécurité moins de pollution et plus de propreté sinon tout est parfait,les monuments historiques sont magnifiques!
Ville remarquable avec un patrimoine historique rare . Il doit faire bon vivre en cette cité si bien organisée .
Très belle ville. De nombreuses visites à y effectuer ( cathédrale magnifique, palais du Tau, basilique Saint-Rémi, chapelle Fujita, caves de champagne, les Halles, etc...). Festivals ( jazz, flâneries musicales...). J'y vis depuis plus de 35 ans et m'y plais beaucoup!
Très étonnée par certains commentaires! Je vis à Reims depuis de nombreuses années ( et je ne suis pas rémoise ). De gros efforts ont été faits. Reims est une ville que je trouve très agréable : architecture, musées, ciné, salle de spectacle épatante (La Cartonnerie), les Halles ( rénovées ), la Comédie pour ceux qui aiment le théâtre, festivals ( jazz, flâneries musicales en été... ), etc.Donc, pour ceux qui aiment sortir, pas de problèmes. Le centre-ville est agréable lui aussi ( et le tram y contribue). L'immobilier: pas plus cher qu'ailleurs. Circulation fluide. Plus de pistes cyclables serait un plus. Quant aux rémois, assassinés dans plusieurs commentaires...Il y a à Reims des imbéciles, comme partout ailleurs ! Moi, je connais des rémois hyper-sympas ( et des personnes vivant à Reims et venant d'autres régions vraiment désagréables ). En conclusion, Reims, une ville où il fait bon vivre et j'y vis très bien !
Re-bonjour 3ans plus tard : Reims, ma ville aux mille surprises. Reims est une ville qui change, peut à peu. Les parcs y sont magnifiques et bien entretenus. La Place Royale a été dépoussiérée de sa crasse. Le nettoyage de Reims se poursuit. De nombreux batiments méritent d'etre decouverts : les musées dont celui de St Rémi, complet mais l'accueil est froid. La Mairie qui a été netoyée elle aussi et que j'ai pu visiter et photographiée avec beaucoup de plaisir. Une salle des mariage impressionnante ! La Cathédrale dont je ne me lasse pas et la Basilique St Rémi avec leurs statues splendides, bien qu'athée. La Coulée verte qui a enfin trouvé ses marques aussi sur plus de 17k kms le longs du Canal, pour les marcheurs, cyclistes et joggeurs. Des quartiers à redécouvrir. Une ville aux statues magnifiques !

Bizarrement, les Rémois sont comme les chats: Ils n'aiment vraiment pas l'eau de pluie ! S'il fait soleil, tout le monde soudain apparait, se promène, sourit. Mais s'il pleut, alors là, les visages se ferment, la morosité apparait et chacun se terre frileusement chez lui...

Ce qui serait encore à améliorer : les rues de Reims qui sont de vrais tapes-culs avec leurs trous jamais rebouchés! les plaques de fonte tous les dix metres ou nos roues tapent parce que la voirie n'est pas fichue de mettre le macadam à la même hauteur,(Bonjour les roues et les reins!) Les trottoirs en pente, dangereux pour les personnes agées ou opérées des genoux! les gros pavés ou il faut jongler pour ne pas se casser le nez, les poubelles mises dehors à toute heure du jour même le week-end (dans le centre, beurk j'ai vu des rats!), les pompes à eau toujours en panne au bout d'un an pour nettoyer les tombes de nos familles comme le carré N°1 au cimetière paysage qui est de plus en plus mal entretenu. Honteux ! Les herbes y poussent sans être retirées ! dès qu'il pleut, on patauge dans la boue! Des pistes pour les cyclistes vides de cyclistes ! Des animations (musiciens, majorettes, spectacles de rues) qui manquent dans le centre ville le week-end. Un Chomage inquiétant.

Concernant le sourire des rémois, je peux vous dire que si vous souriez vous-même, ceux-ci vous le rendent au centuple ! Mais encore faut-il avoir envie d'aller vers les autres ?! Pourquoi les touristes étrangers viennent vers moi aussi facilement ?

Je vous prouve que ma ville change et qu'il y a mille choses intéressantes à découvrir :

Allez voir ces photos que j'ai misess sur ce site fait à votre intention : Les Ballades de Marie51 : http://www.mes-ballades.com .
Tapez sur 51, puis cliquez sur Reims! Les plus pessimistes risquent d'etre les premiers étonnés et agréablement surpris !
Je vous promets que vous ne regardez plus Reims de la même façon !

Marie-Ange la rémoise (Marie51)
le 10.10.2016
Ville agréable à visiter de part ses monuments historiques. Par contre au niveau du climat, l hiver est interminable et temps souvent gris.... Originaire du sud, ça fait 10 ans que je vis ici et j ai qu une hâte c'est de repartir d ici sous peine de devenir dépressive pour de bon! Les Rémois ne sont pas accueillant, très froids, ne sourient pas souvent, sont maussades comme le temps.... pas facile d aller vers eux. Très imbus de leur personne et de leur ville,et ne sont pas tolérants, aussi les étrangers, (et ceux originaires du sud aussi) ne sont pas bien vus, on est " des péquenots". Mes amis ici ne sont pas rémois, sont de l'Aisne ou de Troyes, des gens adorables.
Petit message aux Rémois, ce n'est pas parce que ceux du sud nous avons comme vous dites "un accent qui traine" (au moins on prononce toutes les syllabes) que notre cerveau marche au ralenti! un peu de tolérance et d humilité ne vous ferait pas de mal!
Reims est une belle ville à regarder, à visiter, mais y habiter n'est pas conseillé.
Les gens sont froids, hautains, malpolis.
Les commercants snobent les gens, il y a de la haine de l'autre différent (étranger, handicapé, personne âgée etc.).
Beaucoup misent tout sur leur apparence bobo chic et sont très vides de l'intérieur.
Bonjour,

Nous avons fait une balade à Reims Pour la découvrir.

Le centre ville :

Manque de boutiques et surtout d'indépendants pour une grande ville comme Reims que des franchises :( bref... un peu déçu :(

Beaucoup trop de bars , brasseries , restaurants surtout dans "l'avenue" piétonne !!

pénible d'entendre le grand nombre de Bus et les tramways avec leurs sonneries ding ding ding quand ils roulent c'est pénible ! :(

La cathédrale quand à elle , ouai... elle est pas mal mais sans plus... c'est très sombre surtout vers le fond du choeur contrairement à d'autres grandes cathédrales ou la lumière pénètre plus par les vitraux !

Après pour le reste mentalité etc... pas de commentaires car nous n'avons pas eu le temps de s'en rendre compte ?

Voili voilou :)
Commenter la réponse de Grégory