Votre avis sur Carrières-sous-Poissy

Signaler
-
 Theodule Gratteboutons -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://www.linternaute.com/ville/carrieres-sous-poissy/ville-78123


Une ville capable de détruire et raser une propriété où Octave Mirbeau à habité Ainsi que moi-même, ( né à Poissy, 1942, et Carrieroi jusqu'en 1964 auprès de mes parents, mes grands père et grand mère à l'école de Mme Courtinot , Mme Rivière, Mme Borher. Mr Bigot..... Puis de Mr Soula, aux Grésillons..... Ne vaut pas trippette
Ville deprimante loin de tout un cauchemar et des voisins à la limite du supportable... je veux partir au plus vite 5 mois apres avoir amenage...affreux
j ai vecu a carrieres sous poissy plus exactement "aux gresillons" de l autre cote de la nationale.C etait un coin tres calme, le college à l epoque etait à carrieres sous poissy college chamfleury maintenant c est une ecole primaire.les immeubles du bord de seine sont arrives mais petits immeubles .Je reviens avec plaisir faire un petit tour aux gresillons bien sur beaucoup de choses ont change mais les bons souvenirs sont toujours là.
Carrière sous Poissy se meurt : Petite ville des yvelines où la qualité de vie se dégrade de jour en jour : les constructions immobilières anarchiques se succèdent sans penser aux habitants actuels. Je suis très attaché à cette ville (mon grand père est né ici) mais je songe à déménager car la population doit doubler d'ici 2020 mais les infrastuctures ne suivent pas. Ce que j'aime à Carrières-sous-Poissy : - le charme des bords de seine (l'étang de la galiotte et ses maisons flottantes ; l'ile de la dérivaton) - la mixité sociale. Ce que je n'aime pas à Carrières-sous-Poissy : - la propagande de la mairie (que de tracts et de brochures payés avec nos impôts) - la frénésie immobilière et sa gestion cacophonique (hop on ferme une route sans prévenir personne ; doux réveil au bruit du marteau piqueur) - certaines absurdités en ces temps de crise (un spot wifi dans un jardin d'enfant délabré...).
Afficher les 22 commentaires