Votre avis sur Bièvres

Signaler
-
 Kéké -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/bievres/ville-91064

Village charmant : C'est un super village à proximité de Paris. Ce village est contourné par la N118 et à proximité se trouve l'A86. Ces axes permettent rapidement d'aller partout en île de France. Déservi par le Rer, ce petit village se distingue des villes avoisinantes. Pas de barre Hlm, pas de zone à risque, un bois à proximité, des parcs ... Il fait bon y passer des après-midi. Ce que j'aime à Bièvres : L'humeur agréable des habitants, la fête du 1er mai, le musée de l'outil, les petites maisons, la dimension du village, la proximité à tous les services ... Ce que je n'aime pas à Bièvres : Le trafic routier et en même temps, le fait de devoir prendre la voiture pour le moindre service.
Bievrois de 1945 à 1970 : C'était un charmant petit village, tout le monde se connaissait, il y avait des champs, des bois, cela a beaucoup changé depuis y étant passé il y a 3 ans. Ce que j'aime à Bièvres : J'aimais sa tranquillité. Il y avait beaucoup d'artistes dont des peintres qui se rencontraient au Moulin de Vauboyen il y avait souvent des expositions et les Bievrois s'y retrouvaient. Ce que je n'aime pas à Bièvres : Je ne peux faire de commentaire n'habitant plus ce village.
Bièvres un écrin de verdure ? : Un ilôt de verdure et de forêts, mais cerné par les routes de l'urbanisme. Ce que j'aime à Bièvres : Beau, calme, rivières, forêts, champs, faune, flore, balades, nature, convivial, associatif, parfois l'impression d'un village, d'un gros bourg de province, oui, mais à un quart d'heure de Paris ou de Versailles... Ce que je n'aime pas à Bièvres : Pas assez de vie culturelle et pour la jeunesse, en centre ville, pas grand chose à faire, parfois un peu gaulois replié sur lui-même, se gargarisant trop avec le mot village, et l'enfer, la circulation, le bruit, les embouteillages, 2 heures pour aller à Paris (alors que le périf est à 10 km à vol d'oiseau).
Une ancienne bièvroise : Un poumon de Paris. Habitante de 1954 à 1979, je m'y suis trouvée bien. Impliquée dans la vie associative et communale. Nous étions une joyeuse bande d'amis, lesquels maintenant regrettent ce temps passé. 3000 habitants, tout le monde se connaissait ! Qu'en est-il à ce jour ? Ce que j'aime à Bièvres : Le charme du centre resté à peu près intact. Le Moulin de Vauboyen qui était si attractif et convivial ! Ce que je n'aime pas à Bièvres : Les commerces qui font place aux banques et l'anonymat des personnes rencontrées maintenant.
Afficher les 10 commentaires