Votre avis sur Ault

Signaler
-
 Carole -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/ault/ville-80039

Comme une bernique accrochée à son rocher, : Ault-onival. Fin des années 80. La belle époque, encore. Je suis une adolescente, venue de la région parisienne, pour des vacances en famille. Dès que je suis arrivée, j'ai été saisie par la beauté du lieu, par son caractère. Cette luminosité tout à fait particulière, la belle architecture des maisons de brique, de leurs toits d'ardoise, de leurs petits jardins, et des falaises qui créent cette atmosphère magique, étrange et envoûtante... Presque inquiétante, parfois... Face à la mer et au vent, je me suis sentie comme enivrée, je respirais cet air vivifiant, j'entendais le chant des mouettes... Comme une petite musique... Cet endroit est un petit miracle, à mes yeux... Tellement on y sent sa force, son énergie, sa rudesse... Et en même temps, toute sa douceur de vivre... Je passais mon temps dehors, et prenais beaucoup de plaisir à marcher. J'étais toujours affairée, pleine de vie. Et j'aimais aller à la rencontre des gens. Simples, mais fin d'esprit, chaleureux, accueillants, et dotés d'une grande richesse intérieure... Spéciale dédicace à canard, mickaël, les deux stéphane et les deuxsébastien (quel beau point de vue du haut du sémaphore !. A l'époque, c'était très vivant l'été, parfait pour les jeunes gens exaltés souhaitant prendre du bon temps et faire la fête. On se retrouvait à la salle de jeux, à la plage ou au camping. Je n'oublie pas les grandes marches d'onival, situées au carrefour de tous ces lieux, où l'on se retrouvait souvent. Le soir, les cafés organisaient des soirées dansantes dans l'arrière salle, quand ce n'était pas à la salle des fêtes. L'ambiance y était \"bon enfant\". Ca n'existe plus, ça. Je me souviens aussi de mon premier amour... Qu'est-ce qu'il fut important pour moi... Tu te souviens, tu avais gravé nos initiales sur un arbre du bois de cise... Eh bien, ce jour là était un des plus heureux de ma vie. J'étais devenue reine puisque par cet acte, tu avais scellé notre amour, et que là-bas, tu le sais, c'était toi le roi ! Ce que j'aime à Ault : Là-bas, j'ai vécu très fort, j'ai aimé très fort. Alors ault-onival restera toujours pour moi un lieu sacré auquel je suis profondément attachée. Le fait qu'elle soit à ce point isolée des grandes villes est un problème pour son économie, par contre, cela lui a permis de garder son âme. C'est le prix à payer, de nos jours. J'y suis retournée pour un court séjour, en hiver, il y a quelques années. Jai bien vu que les choses avaient quelque peu changé, oui... L'été, pour les vacances, je ne sais pas... Ce que je n'aime pas à Ault : C'est une zone sinistrée. Le chômage, la pauvreté. Les commerces qui ont fermé depuis toutes ces années... Désoeuvrement de certains jeunes... L'alcool et autres drogues et psychotropes rendent les gens parfois violents et dangereux pour eux-même et pour les autres... Le mauvais esprit de certains. J'ai aussi de terribles souvenirs, oui...
Petit bourg d'Ault : Je connais Ault depuis plus de 30 ans, j'y viens chaque jour pour y travailler, je ne me lasse pas d'admirer les falaises et la vue sur Cayeux sur Mer. Ce que j'aime à Ault : Ce que j'aime à Ault ce sont les balcons qui surplombent la mer, les escaliers qui relient chaque rue et les couleurs du ciel. Ce que je n'aime pas à Ault : C'est le manque de propreté et d'entretien global de cette petite station.
Une douceur de vivre à ault : J'ai une résidence secondaire à Ault ou plus particulièrement à Woignarue et j'y viens depuis mon adolescence (je suis désormais retraitée, donc c'est une longue histoire) et j'ai toujours autant de plaisir à retrouver ce paysage, la mer avec ces falaises et la campagne environnante, on s'y sent bien. J'ai transmis ces valeurs à mon fils qui est maintenant papa de 2 enfants et pour eux c'est toujours un bonheur de se retrouver pour des vacances ou pour y passer un weekend. Ce que je n'aime pas à Ault : Je regrette que beaucoup de commerces soient désormais fermés, le village manque donc d'animation, il faudrait redonner de la vie afin d'attirer les touristes qui se dirigent le plus souvent vers Cayeux.
Ault ma ville : Autl est une jolie petite ville, ou il fait bon vivre, nous habitons ault depuis presque deux ans, on ne s'en lasse pas, les commerçants sont chaleureux, les gens aimables, chaque personne croisée vous dit "bonjour". Ce que j'aime à Ault : Tout est beau ici les longues promenades, sur le bord de mer qui nous emmènent jusque Cayeux, le bois de cise, les promenades avec un point de vue admirable du haut des falaises. Ce que je n'aime pas à Ault : L'éboulement régulier de la falaise, ces morceaux de falaise qui se décrochent pour tomber inexorablement à la mer, bientôt la croix située au sommet va disparaître.
Victor Hugo a dit : "Quand on a vu Ault et Paris, on a tout vu". Tout est dit!