Votre avis sur Île-d'Aix

Signaler
-
 Julie -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/ile-d-aix/ville-17004

Ile privatisée... : L'ensemble de l'île est sympa, le village avec ses ponts l l'anse de la croix super, la plage aux coquillages très bien pour les enfants, baby plage a perdu de son charme tout comme sable d'or, l'hébergement du fort de la rade accessible etc... Ce que j'aime à Île-d'Aix : La meilleurs saisons septembre ou avril/mai. La sérénité du lieux, les habitants sédentaires, le jardin extraordinaire que feu mr pechera, repris par petit louis fort sympa,. Ce que je n'aime pas à Île-d'Aix : Certains résidents "secondaire" qui ont un comportement qui rappel la colonisation des territoires, je me souviens d'une histoire il y a quelques années, la pendule de la mairie sonnait, et cela dérangé... Et leur attitude condescendante vis à vis des personnes qui résident à l'année...

Souvenir de ma jeunesse : L'ile a su évoluer au fil des années. Les insulaires se sont bien investis pour conserver le naturel de cet endroit magique. Ce que j'aime à Île-d'Aix : Tout. Mes souvenirs d'enfance viennent de cette ile merveilleuse. C'est mon paradis. Cela restera toujours "mon ile" . Elle est en tableau sur le mur de mon salon. Dès les premiers beaux jours ma nostalgie est encore plus grande et je me replonge dans mes souvenirs. Ce que je n'aime pas à Île-d'Aix : Rien.
J'aime l'île d'Aix : J'ai 82 ans et une maison sur l'Ile d'Aix. Ma première visite, c'était en 1925, j'avais alors 2 mois. Ma famille, du côté maternel, s'y trouve depuis plus de 300 ans et je déplore les transformations qui ne sont pas toujours de bon goût. Ce que j'aime à Île-d'Aix : J'aime l'île dans les moindres recoins : les musées, les forts où je jouais quand j'étais enfant, ainsi que les habitants que je connais tous. Ce que je n'aime pas à Île-d'Aix : Les nouvelles routes toutes blanches qui, vues du ciel, doivent être horribles. Tout cela pour les vélos ; alors qu'avant cette innovation ce n'était que calme et douceur.