Votre avis sur Meylan

Jean-Marie - 24 août 2004 à 00:00
 Nikita38 - 9 févr. 2021 à 21:10
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://www.linternaute.com/ville/meylan/ville-38229

Je réside sur Meylan depuis 1995 et travaillais depuis 1978. Cette ville avait beaucoup de charme mais depuis quelques années la politique a augmenté les projets immobiliers et pas de la meilleure façon. Une population dense s'est établie et bientôt 850 logements en plus ???? la circulation, l'insécurité va vite devenir invivable
Un avenir sain et agréable : Meylannaise d'origine (classe paysanne) j'ai assisté à son développement démographique et économique. D'une commune rurale (presque autant de vaches que d'habitants (< 3000 H. avant 1968), elle est devenue une ville aux infrastructures sociales et sportives, aux quartiers résidentiels  des "Béalières", particulièrement, à "Innovallée" la Z.I. très bien pensés pour le respect de l'environnement. Ce que j'aime à Meylan : J'aime : les jeux infinis de lumière et de couleur sur les découpes des massifs Alpins qui sont des tableaux en grandeur nature, majestueux et apaisants. La sinuosité de l'Isère et l'alternance maraichère et forestière le long de son lit. Les jardins collectifs amoureusement cultivés et source d'échanges multiples. Les parcs, "le coeur vert" et ses étangs. Parcourir les 6 km du "Chemin de Traverse" piéton ou cycliste qui montre la richesse de la biodiversité locale en parallèle à l'évolution urbanistique des différents quartiers. La diversité des activités professionnelles et de loisirs offerts. Ce que je n'aime pas à Meylan : Le récent PLU marque un autre virage : celui où chaque poche de verdure est vendue pour des projets immobiliers. Merci aux promoteurs de ne pas nous voler cette vue et ces qualités exceptionnelles pour votre meilleur profit. Je déteste que : les fontaines ne déversent plus l'eau, disparue mystérieusement alors qu'elle a coulé abondamment depuis des siècles. Les ruisseaux soient canalisés au profit du bitume routier. Les chemins communaux soient, ainsi, rendus utilisables par des bolides incivilisés et pollueurs. Je m'inquiète, pour les générations à venir, des projets urbanistiques et routiers d'une : mégapole grenobloise en béton et bitume prioritaires, rocade nord aussi polluante, dangereuse, que coûteuse et inutile à résoudre les bouchons. Ces perspectives nuisent à la qualité environnementale privilégiée de Meylan et la Tronche (portes Est de Grenoble) ainsi que de St Martin le Vinoux (porte Ouest) où le viaduc prévu, si élégant soit-il, couperait la vue splendide de "La Bastille" et de la chaîne de Belledonne et ne respecterait pas le périmètre de protection du Monument Historique "La Casamaures". Les pollutions seraient complémentaire à celles déjà saturées de cette agglomération.  
Avoir vécu à Meylan : Un petit paradis à la porte de la ville. Ce que j'aime à Meylan : Le cadre naturel, la qualité de l'urbanisme, la proximité de Grenoble, la densité d'entreprise. Ce que je n'aime pas à Meylan : Population trop homogène.
J'habite Meylan depuis 21 ans et j'en suis très heureux. Je ne souhaite pas changer pour une autre commune sur l'agglomération grenobloise. En effet, Meylan tente de concilier (avec succès pour l'heure) qualité de vie et entreprises technologiques intégrées à un urbanisme étendu. La diversité géographique de la commune en fait un territoire de choix pour l'expression de très nombreux loisirs ainsi qu'un espace recherché pour une implantation professionnelle de haut niveau.
Petite ville charmante, mais tout comme Grenoble on se sent prisonnier entre ses montagnes qui encerclent ses villes.
Afficher les 6 commentaires