Votre avis sur Nyons

Emmanuel - 28 août 2004 à 00:00 - Dernière réponse :  Dan
- 20 déc. 2017 à 13:54
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/nyons/ville-26220

Afficher la suite 
Nyons : J'habite à Nyons depuis 3 ans, et je viens de Normandie. J'adore cette ville, il fait bon y vivre. Les gens sont très accueillants, je m'y suis fait beaucoup d'amis. La proximité des montagnes à 1 km de ma maison, le centre aquatique, la beauté des paysages de l'arrière pays... Ce que j'aime à Nyons : Tout. Ce que je n'aime pas à Nyons : L'emploi est catastrophique à Nyons. Sortie des vendanges, ramassage d'abricot, et olives, il n'y a rien. C'est d'ailleurs pour cette raison que je vais déménager.
ville magnifique, riche en histoire artisanale,
Population agréable.
Domage que l'on trouve des crottes de chien
partout !
Centre ville bruyant la nuit et irrespectueux avec son pub les 2 épées
Dommage pour une ville à l'apparence si tranquille . Que fait donc la municipalité ?...
J habite a Nyons depuis 3 ans, son climat, l ensoleillement , la beauté des paysages, ,presentent le côté agreable.par contre desert medical, pas d hopital, pas de specialistes a moins de 50 km, pauvrete des commerces d alimentation et un manque tres net de propreté dans la ville.nuisances sonores des motos et tres grande vitesse sur la deviation de Nyons....
Très belle petite ville, avec une majorité d'habitants aimables et sincères.
Quelques dérives de jeunes alternatifs qui squattent les rues et places de la ville.
Une jeunesse qui manque d'une maison des jeunes et de la culture et donc qui font des incivilités de type bruit de motos et nuisances sur les parkings la nuit.
Population agée qui laisse les chiens crotter sur les trottoirs, comme ils ont toujours fait.. Une ville qui n'a pas encore compris que la vie a changé, plus conviviale, plus communicante qu'autrefois. Dès qu'elle aura intégré ces changements, elle sera une ville magnifique à vivre.
Commenter la réponse de Emmanuel