Colorado espagnol : massif d'Ordesa et du Mont Perdu

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
canyons au coeur des pyrénées espangoles ?
A voir également:

1 réponse


A l'entrée de Gavarnie, prendre à droite et gravir sur 13 km, la route du col de Boucharo (2 270 m). Arriver de bonne heure : parking souvent saturé en été. En 2 heures : Brèche de Roland (Refuge des Sarradets). Epoque conseillée : été. Difficultés : aucune, mais il s'agit d'un parcours de haute montagne, non exempt de dangers, qui demande un équipement sérieux. Total des montées : 600 m. Coté espagnol : De la brèche de Roland 2807m; au refuge de Gaulis 2 200 m. Environ 6 km. Une centaine de mètres à flan de falaise, main courante. Refuge de Gaulis 2 200 m. En août, bondé et il est prudent d'y arriver vers midi pour avoir de la place. Du refuge, vous êtes à 1/4 d'heure du canyon d'Arrazas. La descente du Canyon vers Torla est impressionnante, et facile, mais il faudra revenir ! Faites-en un bout tout de même. LE CANYON D'ARRAZAS Parque nacional de Ordesa Les cirques de Gavarnie, Estaubé, Troumouse et Barroude constituent le plus beau massif calcaire des Pyrénées françaises pour ne pas dire de France. Mais l'envers du décor avec le Mont Perdu, les canyons espagnols de Niscle et d'Arrazas, est encore plus fantastique ! Il y a là, «derrière Gavamie» des sites que l'on peut considérer non seulement parmi les plus beaux des Pyrénées mais parmi les plus grandioses d'Europe. Refuges : des Sarradets, ou de la Brèche, (CAF), 60 pl., 62.35.42.75 Goriz (de Gaulis), (FEM), 80 pl., (19) 34.1.445.13.82(Aragon) carte de randonnées IGN- N° 4, Bigorre, au 1/50 000 D’après : Geoges Véron, « 100 randonnées dans les Hautes-Pyrénées » Ed. Randonnées Pyrénéennes Mon topo-guide est pas tout neuf. Mais la montagne ne bouge pas beaucoup. Ces renseignements seront encore exploitables. A partir de la Brèche, faites le Taillon. Si vous voulez faire le Monte Perdido, prévoyez les crampons. De tout façon, des chaussures tenant bien la cheville; c'est plein de cailloux ! Mon meilleur souvenir : la descente du Monte-Perdido en ski, au printemps. Bonne Balade. JeanM