Pour vous , manger bio , est ce 1 évidence , 1 besoin , 1 obligation ou 1 mode d [Résolu]

Utilisateur anonyme - 21 déc. 2009 à 12:55 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 13 févr. 2011 à 12:45
pour vous , manger bio , est ce 1 évidence , 1 besoin , 1 obligation ou 1 mode de vie ??????
Afficher la suite 

Votre réponse

49 réponses

Utilisateur anonyme - 13 févr. 2011 à 09:59
+2
Utile
Les cancers ne viennent pas de ce que l'on mange actuellement, mais de ce que l'on a mangé avant, de ce que nos parents ont mangé avant de nous mettre au monde (car il y avait déjà des poisons en agriculture), et aussi de notre environnement, dehors et dedans, mais ici, c'est trop long à expliquer. Il faut, pour nos enfants et petits-enfants limiter les sources cancérigènes en ayant une meilleure alimentation, tout en redonnant de la qualité à notre environnement mis à mal. Pour l'avenir ! Pour avoir des enfants, beaucoup de jeunes doivent avoir recours à des fécondations in vitro, car les pesticides ont réduit leur fécondité. On dit que les jeunes sont de plus en plus grands, mais ils ingurgitent aussi tous les produits de croissance qu'on donne aux animaux à viande ou qu'on met dans le lait des nourrissons (qu'est-ce que c'est un lait de croissance ?). On s'amuse des concours de la plus grosse courge mais que contient-elle ? Ce n'est pas parce que c'est grand et gros que c'est bien. Il faut changer les mentalités. Et voir plus loin, vers un futur qu'on veut meilleur pour nos enfants et nos petits enfants. C'est à nous de leur montrer l'exemple en leur donnant d'autres habitudes.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 déc. 2009 à 12:10
+1
Utile
C'est marrant, dès que l'on parle d'alimentation biologique, c'est comme pour l'allaitement maternel ou l'instruction en famille ; ce sont ceux qui s'y connaissent le moins qui en parlent le plus et qui ont toujours un avis ou un conseil à donner ...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 7 août 2010 à 20:51
+1
Utile
Je m'inscris à l'instant dans ce groupe et je me demande ce que viennent faire les détracteurs du "bio" ici. Une question simple a déclenché un débat houleux, ça part dans tous les sens, je suis très déçue. C'est du n'importe quoi. J'ai été vendeuse-conseil en "bio" justement pdt 2 ans 1/2, je n'ai jamais vu de tels débats se dérouler dans le magasin. Les gens qui mangent "bio" décident de s'alimenter ainsi, se documentent, se remettent en question, et les conversations sont généralement enrichissantes et passionnées. Bien sûr ça ne peut intéresser que ce "monde-là"........ ppppffffff.......... Issue d'une famille de 5 enfants, nous n'avons mangé que "bio" toute notre vie en famille, avec un seul salaire, et on ne manquait absolument de rien. J'ai été licenciée du magasin il y a 6 mois, j'ai 3 jeunes enfants, sans conjoint, et je mange "bio" quasi exclusivement. Tout mon entourage, voisinage le sait, je ne fais aucun prosélytisme, et je stoppe net toute réflexion/provocation stupide émanant de personnes qui n'y connaissent rien et ne veulent rien savoir. Sinon discuter pour échanger, immédiatement, tranquillement. C'est faux, les prix ne sont pas beaucoup plus élévés, je sais parfaitement de quoi je parle. Il faut savoir faire ses courses, donc fouiner dans les magasins. Moi je m'y retrouve. Et on mange un peu différemment. C'est mon choix personnel, ma conviction profonde, je connais très bien le sujet, et également les modes de productions conventionnels que j'ai littéralement étudiés pour mon métier. Donc pour répondre directement à la question : moi je mange "bio" car oui c'est un besoin, un mode de vie, une évidence.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 21 déc. 2009 à 21:58
0
Utile
Que veut dire bio ? Naturel ? Impossible, rien ne pousse correctement sans apports, bouillie bordelaise ou autre. Les vendeurs de bio exploitent la crédulité naïve, c'est de l'arnaque. Amplifiée en plus dans les grandes surfaces. On marche sur la tète.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 21 déc. 2009 à 22:32
0
Utile
bonsoir jocelyn, manger bio, où le prétendre, c'est de la connerie, où mieux, du "bling-bling prout-prout" de petits prétentieux qui peut-être n'ont jamais tenu un rateau où une bêche dans les mains...personnellement, j'ai un grand potager qui, a part quelques pulvérisations de bouillie bordelaise (sulfate de cuivre) sur les plants de pommes de terre et pieds de tomates, ne reçoit strictement rien en matière d'engrais où autres traitements que ce soit et pourtant il ne me viendrai pas à l'esprit de prétendre que je cultive et produit du "bio", je le répète, ce serait prétentieux et idiot...cette "invention" du mot "bio", encore un truc de "bobos" d'une certaine époque, assorti du style "donneur de leçon" qui, c'est souvent le cas, devrait d'abord commencer par balayer devant leur porte...les bons, les vrais jardiniers n'ont pas besoin de cette esbrouffe pour manger sereinement leurs légumes...si vous le voulez, je vous invite à visionner mon album "mon potager" sur ma page...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 22 déc. 2009 à 00:10
0
Utile
François aureal. J'essaie de manger le plus naturel possible, mais de là à dire que c'est bio...Je suis de l'avis de François Auréal, le bio tel qu'on veut nous le faire croire n'existe pas et je souris quand je vois du miel "bio". Elles vont où les abeilles bio? Et sur les marchés: noix bio, chataignes bio... c'est du "foutage de gueule".
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 22 déc. 2009 à 00:11
0
Utile
Pardon, Le 1er François Auréal est en trop... Mea culpa!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 22 déc. 2009 à 07:45
0
Utile
Pour moi,il s'agit d'abord d'un mode de vie. Bien sûr, on est jamais sûr que le terrain dans lequel a poussé nos légumes est 100°/° vide de tous pesticides, mais je pense que c'est quand même mieux que de manger des fruits piqués de produits divers et nocifs pour la santé. Je ne prétends pas que c'est la panacée, mais si cela peut nous permettre de rester en bonne santé pourquoi pas ? Je fait moi même pousser mes légumes sans y ajouter de produit chimique, ce n'est pas grand choser mais déjà un commencement !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 déc. 2009 à 18:14
0
Utile
Depuis 61 ans je ne mange pas bio. Je ne compte pas m'y mettre. Trop tard. Vais je bientôt mourir ?
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 24 déc. 2009 à 01:13
0
Utile
C'est marrant, de lire que certaines personnes pensent avoir la science infuse et croient qu'elles sont les premières à avoir allaité leur enfant!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 24 déc. 2009 à 17:36
0
Utile
Pour Annie Mourgues et Monique Gambier ; Non, je n'ai pas la science infuse mais allaiter un enfant pendant 3 mois est largement insuffisant, l'allaiter pendant 3 ans rentre plus dans les normes biologiques de notre espèce. Ensuite, les personnes actuellement de plus de 60 ans ont passé leurs 30 premières années (environ) à manger à peu près sainement. Depuis les années 60, la France utilise massivement désherbants et pesticides en tout genre en agriculture. Les personnes nées depuis ces années-là (dont moi) ont mangé de plus en plus de produits toxiques sauf ceux qui ont eu la chance d'avoir un jardin (sans coller du Monsanto dedans...) et de manger peu de viande et de produits laitiers (et provenant de fermes non industrielles). Bref, il faut arrêter de se voiler la face et de croire qu'en ingurgitant n'importe quoi, vous resterez en bonne santé. Mais bon, c'est votre choix, si vous ne souhaitez pas consommer du bio (ou du non bio venant d'un jardin sain) et manger équilibré, il ne faudra pas venir pleurer dans quelques années lorsque votre état de santé tirera la sonnette d'alarme.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Utile
Chère Emmanuelle, je fais partie de cette génération qui, comme tu le soulignes, a passé environ 30 ans à manger à peu sainement, et je continue. Je ne consomme que des produits du jardin, non traités, que je pourrais donc appeler "bio", mais je ne les appelle pas bio, parce que j'habite une région particulièrement vouée à l'agriculture (vallée de la Garonne) et je peux te dire qu'avec les champs alentour, je ne peux pas prétendre que mes produits sont 100% BIO. Partant de ce principe, j'estime que la dénomination 100% bio est une hérésie, cela n'existe pas. J'achète quand même des produits à la biocoop et mes oeufs et volailles dans une ferme du coin... Pour ce qui est d'allaiter les enfants pendant 3 ans, si tu peux te permettre de vivre sans travailler, moi, je n'ai pas pu. J'ai été maman à l'âge de 17 ans et au bout de 6 mois, j'ai été obligée de travailler.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 25 déc. 2009 à 19:44
0
Utile
Pour Annie Mourgues ; bonsoir, je n'ai jamais prétendu que les produits bio l'étaient à 100%, mais entre une pomme de grande surface qui a subi de nombreux passages de pesticides et une pomme bio, je choisis la bio. Quant à l'allaitement maternel, il existe des tire-laits pour les femmes qui travaillent ; une maman peut exprimer son lait à la main (certaines femmes sont super douées pour ça), avec un tire-lait manuel ou électrique. Il est vrai qu'à votre époque ce type de matériel était archaïque, bruyant, encombrant, bref, pas terrible. Maintenant les tire-laits sont petits, portables et les mamans mettent directement leur lait dans des poches à réfrigérer. En revanche, je cotoie et informe de nombreuses mamans qui allaitent ET travaillent, et pas seulement des personnes travaillant à mi-temps ou à horaires fixes ; SNCF, Police Nationale, commerciales, etc. Il est vrai également qu'à votre époque vous n'avez pas dû trouver beaucoup de soutien et d'informations valables et c'est regrettable. Enfin en ce qui me concerne, j'ai travaillé avant d'être en "disponibilité", je suis fonctionnaire et j'ai fait le choix d'élever mes enfants. Il y a un seul salaire à la maison pour nous 5 mais notre qualité de vie n'a jamais été aussi bonne. Nous vivons simplement.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Utile
A Emmanuelle, Vous êtes bien arrogante chère Madame. Je ne me sens pas concernée par votre réponse. Je ne mange pas bio car pour moi c'est du "pipeau". Vous avez votre opinion, j'ai la mienne. Et si je suis malade, rasurez vous, je n'ai jamais été fonctionnaire, j'ai travaillé et cotisé 42 ans au régime général de la Sécurité Sociale, les 35 heures connaît pas. LE TRAVAIL C'EST LA SANTE. Et si je suis malade, je ne me plaindrais pas, car se plaindre n'a jamais guéri personne. Et si aujourd'hui, certaines femmes profitent de congé parental c'est tout de même grâce aux VIEUX qui ont travaillé avant vous. JE N'IMPOSE MON MODE DE VIE A PERSONNE, DONC JE SOUHAITE SEULEMENT QUE LES AUTRES RESPECTENT MES IDEES COMME JE PEUX RESPECTER LES LEURS.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 26 déc. 2009 à 12:09
0
Utile
Pour Monique Gambier ; moi non plus les 35 heures je ne connais pas, je n'ai connu que les 40h30 minimum. Mais bon, les idées reçues sur les fonctionnaires ... Quant à prétendre ne juger personne, je vous juge, certes, mais VOUS ME JUGEZ EGALEMENT, car nous le faisons tous ! C'est dans la nature humaine. Lorsque je dis aux gens autour de moi de se méfier de ce qu'il mange, ce n'est pas de l'arrogance, c'est de l'information. Ensuite, effectivemment, chacun en fait ce qu'il veut. Mais quand vous voyez revenir vers vous des gens qui vous avaient craché dessus et qui vous demandent humblement de bien vouloir les informer sur les soins alternatifs et l'alimentation saine, alors vous vous dites que finalement vous aviez peut-être raison. Vous avez fait votre choix, j'ai fait le mien. Maintenant, demandez-vous si vous n'êtes pas influencée par notre société de sur-consommation où tout est beau et rose du moment que vous achetez. Je termine simplement en m'excusant auprès de l'auteur de la question de départ car nous nous en sommes plus ou moins éloignées.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 26 déc. 2009 à 14:35
0
Utile
Non, non Emmanuelle, je ne vous juge pas, je vous plains. Vous n'êtes pas au bout de vos surprises quant à l'attitude de l'être humain! Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et une bonne et heureuse année 2010. Sans rancune, j'ai simplement donné mon point de vue.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 26 déc. 2009 à 16:04
0
Utile
A propos, et vous, Jocelyn, qu'en pensez-vous? Il serait intéressant d'avoir votre point de vue...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 27 déc. 2009 à 19:11
0
Utile
Pour Monique Gambier ; pourquoi me plaindre ? j'ai un toit, je mange tous les jours, j'ai un mari merveilleux et 3 enfants en bonne santé et surtout je me remets en question régulièrement. Des gens à plaindre, il y en a d'autres que moi. Quant à l'être humain, j'ai cotoyé la misère humaine pendant des années par mon travail et c'est bien pourquoi j'essaie aujourd'hui de faire bouger les mentalités et de faire réagir les gens. Par contre je ne répondrai plus même si vous publiez encore un message, ce n'est pas vraiment contre vous mais vous avez vos positions et j'ai les miennes, donc notre échange restera probablement stérile. Si Annie Mourgues lit ce message, je lui fais la même réponse.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme