Votre avis sur Bondy

- - Dernière réponse :  Chris - 14 août 2019 à 16:52
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/bondy/ville-93010

Ayant habité près de 20 ans à Paris, nous sommes arrivés à Bondy il y a deux ans par hasard, séduits par la maison que nous avons acheté dans le quartier du Mainguy… Nous étions plein de préjugés sur la ville lors de notre arrivée, mais nous avons trouvé une ville à taille humaine, plutôt agréable à vivre. __Il y a bien entendu des choses à améliorer, mais les alentours se transforment vite, boostés par les projets du grand Paris.
je suis proprietaire d'un appartement depuis 38 ans que je veux vendre ? j'ais l'impression de plus etre chez moi ; je suis obligé de baisser le prix car a bondy nord ( grace aux medias et à la délinquance ) le bien ne vaut rien et aussi impots froncier et locaux hors de prix , on donne de trop pour les associations on construit à tout va , pour apporter beaucoup de gens un peu bizarre etpour faire des voies pour la MAIRIE ( sans commantaires )
-
La maire de Bondy au lieu de faire des espaces vélo où vous ne verrez jamais un vélo attaché ferait mieux de demander à ses employés communaux à nettoyer les rues de Bondy et pas seulement la place de la mairie où les fleurs sont changées quatre fois par an
La ville nord ou sud n'a rien à voir. Bondy y est agréable près de la gare et la nouvelle place du marché côté mairie va redynamiser le centre ville. Il y fait finalement bon vivre de ce côté là.
Ville de plus en plus attractive.
Les commentaires négatifs viennent tous des habitants des quartiers nord ou de celui de Delattre, et c'est compréhensible qu'ils se plaignent étant donné l'absence totale de charme de ces espaces urbains.
Mais Bondy n'est plus du tout la même dans les quartiers sud, qu'il s'agisse de la mare à la veuve ou des quartiers derrière la gare comme le moulin à vent ou le mainguy qui ont énormément de charme. Les maisons y sont coquettes et l'ambiance est agréable. Certaines rues s'organisent autour de festivités de quartier et d'échanges chaleureux entre voisins.
La ville fait beaucoup d'efforts pour améliorer la vie culturelle ou associative, et désenclaver les quartiers marginaux. Bondy est en mouvement perpétuel, et les parisiens commencent à s'y intéresser. Bientôt l'arrivée de deux nouvelles stations de métro finira d'améliorer nettement les qualités des infrastructures de la ville.
Une ville en progression constante.
Pas de développement de lieu de vie, pas de développement d'espaces verts. Constructions anarchiques de bâtiments dans tous les recoins de la ville. On étouffe..
Parisiens depuis toujours nous avons emménagé à Bondy par défaut parce que c'était l'une des seules communes proche de la capitale et avec une ligne de RER pas trop engorgée mais c'était sans enthousiasme et avec pas mal d'a-prioris. Nous avions l'image qu'en ont la plupart des francilien qui la connaisse : la nationale avec ses magasins-entrepots et par endroit à l'horizon des barres d'immeuble. Mais après 5 ans force est de constater qu'on y est bien, le quartier sud de la Mare à la veuve est calme et convivial, quand je parcours le centre ville à pied je vois plus souvent des gens un sac de provision au bras qui se rencontrent et conversent, une ambiance qui ressemble davantage à une vie de petite ville qu'à l'idée que l'ont se fait d'une banlieue rouge. Le marché près de la gare propose des marchandises de qualité et si l'on fait un détour non loin de là dans le quartier du Mainguy on découvre le charme des anciennes maisons bourgeoises de la ville. En effet près de la gare à certaines heures ce n'est pas très bien fréquenté mais il y a le même phénomène dans la plupart des villes de banlieue
Je suis né à Bondy en février 1959, j'ai passé les dix premieres années dans ma ville de naissance à la cité des saules, rue Auguste Blanqui, ce sont pour moi des années de bonheur ... Pas de délinquance, le gardien nous coursaient quand nous marchions sur les pelouses, du respect, de la gentillesse dans les petits commerces de la cité commerciale. Un endroit de liberté, de sécurité et d'épanouissement pour les enfants. Je suis revenu à la fin des années 70 lors d'un voyage à Paris sur les traces de mon enfance, des " trous d'obus dans le reste de pelouse, de la délinquance, de la saleté.... Le Bondy d'avant, le vrai Bondy n'est plus à jamais................
Je suis né a Bondy en février 1959, j'ai passé mes dix premieres années dans ma ville de naissance à la cité des saules rue auguste Blanqui, pour moi ce sont des souvenirs de bonheur. Pas de délinquance, le gardien qui nous rappelaient a l'ordre quand nous marchions sur les pelouses, du respect, un cadre ou les enfants pouvaient s'épanouir en pleine liberté et en toute sécurité je suis revenu lors d'un voyage à Paris à la fin des années 70, sur les traces de mon enfance, "des trous d'obus" dans le reste des pelouses, des incivilités, saleté, etc . Je ne reviendrai jamais dans la ville que j'ai tant aimé, le Bondy d'avant, le vrai Bondy est mort a jamais...
Je vis à bondy depuis 25 ans. Je ne suis pas d'accord avec les commentaires. Bondy s'améliore. La mairie axé ses projets sur la culture sur le développement de plus d'espaces verts comme cela a été le cas à bondy nord. Beaucoup de logements ont été rénové. Les rues ont été toutes refaites. A bondy on accède facilement aux transports commun par la gare. On peut aller se promener au canal de lourcq etc
-
les habitants du 48 Georges lyssandre n ont aucune éducation conversation entre 1h et 5h 30 du matin une amende leur ferais un peu réfléchir à respecter un peu leur voisin
robertroger
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 13 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 avril 2016
-
organisée des visites pour personne âgée .du centre d'animation de la ville et maison de retraite, et puis pour les enfants des sortie visites .concours, dessin de tour Eiffel. un petit diner .faire photo pour jeune et moins jeune marier petit mariage bien sur. fiançalles, anniversaire de mariage. defiler de mode, en tout genre, cinéma film. et bien sur la Tour Eiffel 2 illuminer tout les soirs.+ fleurs de la ville de Bondy aussi en harmonisation .beaux parterre de fleurs et balcon. voila une belle histoire a concrétiser .promulguer la tour sais faire bien vivre la ville de Bondy. surtout Bondy grand Paris 2 et sa Tour Eiffel 2 arrive a grand Pas. Bise a tous Merci pour vos réponses
Bondynoise de longue date j'ai vu cette ville sombrer d'années en années.
Destruction systématique des arbres (vestiges de la forêt de Bondy) abattus les uns après les autres, pour construire du béton.
Logements sociaux trop nombreux, résultat seule une petite partie de la population paye des impots locaux....EXROBITANTS pour un tel environnement...Que fait Madame la Maire ???
Le rond point du MOnoprix c'est ENORME !!!! Feux mal placés, arrêts de bus mal placés embouteillage garanti TOUS LES JOURS.....
Incivilités permanentes, la police ne se déplace même plus pour le tapage nocturne...
La place de la gare sert de QG aux bandes en tout genre....
-
Malgré les médiateurs les jeunes font toûjours autant de bruit a delattre 23h40 ils chantent musiques a fond aucun respect pour le voisinage aucune éducation c'est bien triste pour eux et pour les gens qui supportent ca a longueur de journée
Toute les même a déranger les locataires impossible de dormir purée il est 0h21 et musique a fond aucun respect pour les gens
Le 11/06/2016 encore une nuit ou il est impossible de dormir musique a fond sur le parking de delattre jeune sans avenir et sans éducation c'est un désastre 02h57 et demain matin il dormiront tranquillement jusqu a 16 h et du bruit jusqu au lendemain quand cela va t il cesser
-
Ils ne respectent rien des jeunes égoïstes mal élevé Dealer de drogue tocard et personne ne dit rien pourtant des années que ils vivent là des jeunes qu ils ont vu grandir et maintenant deal devant leurs enfants et petit enfants un désastre qui se bouge pour cette ville où est la police alors que chaque jours ils sont la a peine voile c'est grave purée .... Quand je pense que ça va être détruit mais avec de telle jeune auras t il du changement...... J espère que la police seras la ......
-
Encore les barbecue sur le parking la musique a fond a 0hoo personne ne dit rien ne fait rien on ne peux plus vivre comme ça ça suffit qui nous vois qui nous écoute toujours les mêmes aucun respect
cette semaine il y a eu des coups de feu( a delattres de tassigny) dimanche je vote a droite pour la premiere fois de ma vie merci la gauche
de pire en pire la ville se degradre que fait la mairie rien
-
j espère que cava changer un peu arrêt de la musique sur le parking de Delattre des barbecues partis des deals en tout genres purée quand cela va il cesser aucun respect des gens mal eleve
-
locataires de de Lattre tous les soirs et la journée ils ne vont pas a l école ne pas et ennuis tous le monde toute les nuits au secours que fait la police c est pas normal tous les soirs et personne ne dit rien
purée j en ai marre que faire envie de dormir mais impossible avec tout ce bruit la police fait quoi que faire tout les soirs sur le parking de Lattre ou son les médiateurs
locataire mécontent toujours ses memes jeunes sur le parking tout les soir a faire du bruit et de la musique alors que nous travaillons le lendemain quand tous ca va t il cesser
Encore un nouvelle nuit de vacarme jeune dans le parking de delattre avec la musique a fond ne respectant personne aucun savoir vivre des égoïstes
Bruit incessant crie musique à fond dans les voitures et le matin à l heure ou tout le monde va travailler plus personne que fais la police merci pour nos enfants quel belle exemple jeune qui ne travaille pas pas d école et agace les gens toute la nuit purée on en a marre quand cela va t il enfin cesser
Tout les soirs à partir de 22 heuresles jeunes se postent à delattre pour vendre leurs drogue et faire un bruit monstre et personne ne dit rien crainte des représailles c bien triste
Ne soyons pas injustes avec Bondy : On a déménagé à bondy il y a dix mois, après avoir été chassée de paris (logements inaccessibles) à l'arrivée de notre deuxième enfant. Nous nous somme installés à remise à jorelle, où il fait bon vivre ! Quartier propre, écoles bien réputées, crèche toute neuve qui vient de s'ouvrir, commerces qui augmentent en nombre progressivement, surtout proximité avec la gare, même sans tram (et avec tram c'est 1 minute seulement). Mais a aussi à regretter, notamment : le manque de squares pour enfants, la mauvaise qualité des temps d'activités périscolaires dans les écoles (mais c'est à peu près le cas partout) ainsi que l'horrible vieux pont vers la mare à la veuve qu'il faut supporter sur un plan esthétique, sans parler des problèmes de sécurité qu'il implique. Du coup difficile de se motiver pour aller au parc mare à la veuve, ou à la sympatique piscine tournesol alors qu'on habite juste en face de tout cela ! Cela dit, on est qd mm content d'y être ! On a de l'espace, et un chez nous sympa, propre. On a (déjà) de bons voisins. Et les commerçants sont sympas. Un autre aspect : on profite à fond du tram (on n'est pas voiturée) pour aller à pavilllon sous bois (où il y a des magasins bio etc) ou livry (marché bien fourni, quelques petits restos sympas ; pour nous promener aussi au bord du canal (aménagé juste avant aulnay). Ce que j'aime à Bondy : Notre quartier, marché de la gare, patisserie de la gare, bibliothèque, petits commerces du centre ville (dont l'institut de beauté bio à côté de l'église) restaurant \"chez la belle famille\", salle malraux. Ce que je n'aime pas à Bondy : Manque (ou plutôt manque d'aménagement suffisant) d'espaces verts, manque de bons restaurants/cafés branchés, manque de librairie, manque de théâtre pour enfants.
La population : Améliorer la qualité de vie au domicile. Ce que j'aime à Bondy : Ma famille et amigo. Ce que je n'aime pas à Bondy : Bonjour. Changer l avenue carnot en zone bleu une aide de solidarité pour le pouvoir d'achat. Et l'épargne retraite améliorer la qualité de vie au domicile.Riverain pour avenue carnot 240 euros t. T. C. A l année. Service publique, suppression des place de stationnement des villes remplacer par quelque paillant, augmenter la pollution en ville on tourne en ron dans un nuage, augmentation des maladie des mort, perte de la famille ; cher amande surendettement, toujours pa d'aire comprimé et de biogaz bondy 93140.Quelle profiteurs sur les sans garage.À la tête du clientemojila diversité des riverain tout et possible pour les èlu profiteure. La portes ouvertes. Racisme de la crise èconomique.Améliorer la qualité de vie au domicile pour les autre riverain villa carmot., la carte de stationnement résidentiel gratuitè la carte de stationnement résidentiel, et a cotè gratuitè zone bleuemoji.Villa lavigne.La carte de stationnement résidentiel gratuitè la carte de stationnement résidentiel, et a cotè gratuitè zone bleuemoji.Rue bordierla.Carte de stationnement résidentiel gratuitè la carte de stationnement résidentiel, et a cotè gratuitè zone bleuemoji.Cela faire apparaitre la mentalité des èlu de bondy 93140.Et l'absence de bien être environ la population. Discrimination.Injustice. Malveillance. Malaise sur la ville de bondy.
Laissez tomber cette ville : "cette ville est une catastrophe. Vraiment. J'ai habité à montfermeil pendant longtemps avant d'arriver à bondy, et même là bas (et pourtant on y voit des choses...) je n'ai pas vu des motos se balader en pleine heure de pointe en plein milieu des gens et surtout en plein centre-ville, manquant à chaque fois d'écraser quelqu'un, sur la grande place (de la gare). De plus, ils (toujours la même bande de "jeunes", donc facilement identifiables si la police faisait son boulot) ne vous laisseront jamais vous reposer le week-end et en soirée avec leurs rodéos, ils n'ont peur de rien car ils se baladent même jusqu'au commissariat et devant la mairie, toujours sans casque (visage identifiable, encore une fois). En particulier, cette place de la gare et ses environs sont une catastrophe, la délinquance y agit en plein jour sans se cacher (toujours les mêmes...). De plus, l'été ils vous lancent des pétards jusqu'à 3 h du matin, vous empêchent de dormir, vous harcèlent. Nous appelons sans cesse le commissariat et la mairie pour les alerter, sans aucun résultat. Nous nous sentons complétement délaissés. La police ne passe par exemple presque jamais sur la place de la gare. D'après mes voisins, la mairie se soucie peu des habitants de bondy sud, visant l'électorat populaire des quartiers nord. En résumé, ne venez jamais à bondy, surtout près de la gare (j'ose même pas imaginer bondy nord où il y a 20 motos qui tournent en même temps). Pour ma part, je suis arrivé il y a 6 mois, en location, et je compte bien m'enfuir de cette ville le plus tôt possible. J'ai vraiment de la peine pour les personnes qui ont acheté ici, mis à part le seul quartier potable : la remise à jorelle, où ces voyous ne viennent pas (encore).". Ce que j'aime à Bondy : Le rer, 15 min pour aller à saint-lazare. La a3 et l'a86 pas loin.". Ce que je n'aime pas à Bondy : "le reste, en particulier le fait d?être abandonnés par la police et la mairie. L'état lamentable des routes en plein centre ville. Les rodéos, il ne faudra surtout pas s'étonner s'il y a un accident.".
J'aime ma ville : Et bien moi, je suis née à bondy en 1952, j'ai toujours habité cette ville. Au début rue roger salengro avec mes parents, ensuite dans une cité hlm depuis 1958. Effectivement il y a des nuisances sonores (mais n'est-ce pas le cas de beaucoup de villes ?. Mes voisins sont hyper sympa, tout le monde se dit bonjour. Je suis très contente des travaux de rénovation du centre ville et du marché qui va s'y installer (ce qui manquait). Quant au cinéma malraux, nous nous y rendons souvent, c'est un cinéma familial, pas cher du tout avec les pass'culture, au moins on n'est pas gêné avec les bruits de bouche mangeant des pop corn ou des téléphones portables qui sonnent à tout bout de champ ! En tout cas, même si je devais déménager, je resterai à bondy. Beaucoup d'efforts sont faits au niveau des espaces verts. Bref, j'aime ma ville. Ce que j'aime à Bondy : Les espaces verts, le cinéma, le nouveau bondy qui voit le jour. Ce que je n'aime pas à Bondy : Les bruits de mobylette en été.
Laissez tomber cette ville : Cette ville est une catastrophe. Vraiment. J'ai habité à montfermeil pendant longtemps avant d'arriver à bondy, et meme là bas (et pourtant on y voit des choses...) je n'ai pas vu des motos se balader en pleine heure de pointe en plein milieu des gens, manquant à chaque fois d'écraser quelqu'un, sur la grande place (de la gare). De plus, ils (toujours la même bande de "jeunes", donc facilement identifiables si la police faisait son boulot) ne vous laisseront jamais vous reposer le week-end et en soirée avec leurs rodéos, ils n'ont peur de rien car ils se baladent même jusqu'au commissariat et devant la mairie, toujours sans casque (visage identifiable, encore une fois). En particulier, cette place de la gare est une catastrophe, la délinquance y agit en plein jour sans se cacher (toujours les mêmes...). De plus, l'été ils vous lancent des pétards jusqu'à 3 h du matin, vous empêchent de dormir, vous harcèlent. Nous appelons sans cesse le commissariat et la mairie pour les alerter, sans aucun résultat. Nous nous sentons complétement délaissés. La police ne passe par exemple jamais sur la place de la gare. D'après mes voisins, la mairie se soucie peu des habitants de bondy sud, visant l'électorat populaire des quartiers nord. En résumé, ne venez jamais à bondy, surtout près de la gare (j'ose même pas imaginer bondy nord). Pour ma part, je suis arrivé il y a 6 mois, en location, et je compte bien m'enfuir de cette ville le plus tôt possible. J'ai vraiment de la peine pour les personnes qui ont acheté ici, mis à part le seul quartier potable : la remise à jorelle, où ces voyous ne viennent pas (encore). Ce que j'aime à Bondy : Le rer, 15 min pour saint-lazare. La a3 et l'a86 pas loin. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le reste, en particulier le fait d?être abandonnés par la police et la mairie. L'état lamentable des routes en plein centre ville. Les rodéos, il ne faudra surtout pas s'étonner s'il y a un accident.
Basta : Avis négatif sur presque toute la ligne : sentiment d'insécurité de plus en plus évident ! Saleté des rues ; circulation nulle : voir le plan des rues avec des trajets absudes, stationnement sauvage sur les trottoirs, environnement bruyant ; police complètement absente jamais visible dans mon quartier du mainguy ; ne souhaite qu'une chose partir de cette ville où j'ai vécu 50 ans et que je ne reconnais plus ! Ce que j'aime à Bondy : Effort dans le domaine de la culture et du sport. Ce que je n'aime pas à Bondy : Fiscalité hors norme : 4500 euros d?impôts locaux et fonciers pour un pavillon qui dit mieux ? Police au dessous de tout !
La mairie et le sport : Cela fait deux ans que je suis là, le bâtiment de la mairie hideuse, est la première chose qui m'a sauté à l'oeil. Impossible d'amener ma fille à la pmi de la mairie : trop sale. Pas de choix sur les sports proposés par la mairie. Nettoyage des rues occasionnel. Population de bondy nord pas chaleureuse, plein de préjugés du fait de la présence de la clinique et autres, peut-être... Très bonne desserte au niveau des transports. Ce que j'aime à Bondy : L'accessibilité aux transports, la place de la gare. Ce que je n'aime pas à Bondy : Mairie, manque de diversité pour les loisirs(sport surtout) les réverbères mal positionnés par rapport aux arbres dans le quartier mainguy : impossible de voir les trottoirs le soirs quand les arbres sont feuillus.
Insécurité grandissante : Dégradation des conditions de vie dans le quartier des coquetiers : quartier devenu bruyant en raison des multiples déviations dues à de perpétuels travaux, insécurité grandissante(nombreux cambriolages) passage de camions de plus en plus gros génèrant bruit et pollution. Ce que j'aime à Bondy : Les plus récents au niveau culture : université populaire et agenda culturel plus "riche", diversité de la programmation cinématographique. La proximité du t4 qui rend paris très proche. Ce que je n'aime pas à Bondy : L'insécurité grandissante et la dégradation des conditions de vie( nuisances sonores, pollution, trafic)qui vont nous faire pencher pour un déménagement vers une autre commune plus sécurisante.
Je veux partir de bondy : J'aimerais tellement pouvoir partir, mais, je ne peux pas pour des raisons financières. Je suis à bondy depuis 35 ans et là je n'en peux plus ! Je n'en peux plus des squats dans les immeubles et même dans les locaux réservés aux vélos, des gens pour qui il est trop difficile de mettre les déchets dans les poubelles, des jeunes qui bloquent la rue pour discuter, des bruits de motos, des voisins qui ne réagissent pas soit parce qu'ils ont peur des représailles (ce que je peux comprendre) soit parce qu'ils s'en fichent puisque leurs enfants participent à tout cela... J'aimerais partir mais je ne peux pas mais malgré tout je garde espoir non pas que la ville change mais je garde espoir de pouvoir m'installer dans un coin où les gens sont juste respectueux. Ce que j'aime à Bondy : Mes souvenirs d'enfance et d'adolescence ( fin des années 80 et 90). Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout le reste.
Je ne comprends pas les reproches faits à Bondy : Je vis maintenant à bondy depuis un an. J'ai vécu 10 ans à paris 20e dont j'ai été chassé par les prix de l'immobilier. Avant cela et durant plus de 20 ans j'ai vécu sur le secteur d'orsay et les ulis (91) . Je ne comprends pas les reproches qui sont faits à bondy sur ce site. Pas d'espace verts ? La mare à la veuve au sud, le bois de bondy au nord, des terrains de jeu pour les enfants, les promenades du canal de l'ourcq au centre. Que demander de plus ? La fiscalité ? C'est partout pareil, et quelle que soit la tendance politique et le tissu social, regardez les sites internet de comparaison. Evidemment, là où l'immobilier est le plus chère, la fiscalité est la moins cher, et vice-versa. Mais au moins, à la différence de ses voisines, bondy n'a pas contracté d'emprunts toxique a priori... L'insécurité ? J'ai vécu de véritables scènes de guerre de 2008 à 2010 chaque 14 juillet dans mon quartier bobo de paris à l'occasion du bal des pompiers. Je m'attendais au pire à bondy les 13 et 14 juillet 2011. Et bien j'ai vu une ambiance bon enfant, familiale. Je vis dans un pavillon où je n'ai jamais été cambriolé, et pourtant, dans plusieurs maisons aux alentours, vivent des roms de bulgarie... Bien sûr, il y a eu des bagarres près du parking de la gare au printemps 2011, dont on voit encore les traces sur les panneaux d'annonce des trains, mais pourquoi transilien sncf ne les a pas encore réparés ? C'est plutôt là le problème. Oui, les filles peuvent y rencontrer des emm... Qui les draguent vulgairement, mais dites-moi un endroit où cela n'existe pas ? Au passage, lors de ma vie antérieure dans la banlieue sud, je me rappelle la haine et le mépris féroces que vouaient les habitants d'orsay à ceux des ulis, plus pauvres, il est vrai et plus basanés. Certains attribuaient le sobriquet de "petite chicago de l'essonne" à une ville que je traversais parfois à des heures tardives sans la moindre encombre... Je crains que les choses n'aient pas changé là-bas... Revenons à nos moutons bondynois. La voirie : pas terrible, il est vrai. Elle se fait actuellement intégralement refaire à neuf dans bien des secteurs de bondy (sauf rue gaston deferre, où il y a un conflit entre la mairie et les bailleurs parisiens). A vrai dire c'est plus des travaux dont on souffre actuellement. Parlons maintenant d'un truc génial : le marché de la gare. Il comporte un crèmier, un charcutier, un boucher et un poissonnier sans équivalent dans le secteur de la mairie du 20e à paris (et pourtant ce ne sont pas les marchés qui manquent, là-bas). A titre indicatif, bien des villes de banlieue sont totalement dépourvues de commerce hors grande surface et de marchés. C'est le cas notamment de neuilly-plaisance et neuilly sur marne... Concernant celui de bondy, il parait qu'il va migrer en centre-ville après les travaux. J'aimerais bien qu'il reste sur le parking de la gare (c'est plus près de chez moi). Paradoxalement, le centre ville est mort et le bâtiment hideux de l'hôtel de ville ne le met pas en valeur. Un pauvre cinéma minuscule qui ne fait pas envie. C'est vraiment ce qui manque à la ville : un centre ville, à l'image de celui rosny ou de noisy le sec par exemple, même si dans ce dernier cas, les politiques catastrophiques des municipalités qui se succèdent le détériorent et l'endorment. Pourquoi ce constat du centre-ville de bondy est paradoxal ? Parce que la ville est dotée d'un conservatoire réputé, des petits chanteurs de l'école de bondy, d'une antenne de la maîtrise de radio-france, d'une antenne de l'école supérieur de journalisme de lille et du célèbre bondy-blog. Vie culturelle intense donc, mais hélas cachée... Tout cela est à 12 minutes de la gare du nord, 25 mn de la gare st-lazare, 40 mn d'austerlitz et de la défense (bientôt moins quand le rer e sera prolongé à l'ouest). Le point de paris le plus éloigné (balard) est à 50 mn avec les rer e + b + c... Une aubaine pour ceux qui comme moi sont amenés à travailler dans la plupart des pôles d'activité tertiaires de l'île de france (paris, issy, la défense, saint-quentin en yvelines, val de fontenay, marne la vallée...). Temps de trajets impossibles depuis romainville, les lilas, ivry-sur seine, etc... Maintenant effectivement, je n'habite pas une cité hlm. J'évite de me ballader dans le parking souterrain de la gare. Je prenais la tengeante au printemps quand une bagarre éclatait près de la gare, et j'étais désolé de la constater. De là à dire que cela affecte ma vie quotidienne, certainement pas. Ce que j'aime à Bondy : - proximité de paris (rer e)- marché de la gare- mare à la veuve, bois de bondy, canal de l'ourcq- siège du bondy blog, titulaire d'une antenne de l'esj lille et de la maîtrise de radio-france- ma maison et mon jardin en dépit de la pléthore de vices cachés et des investissements colossaux qu'il a fallu faire...- le voisinage des vieux bondynois qui y ont toujours vécu, qui pour la plupart d'entre eux (il faut bien des exceptions fâcheuse) ont une convivialité qui se perd et des choses à raconter sur la ville. Ce que je n'aime pas à Bondy : - ville dortoir.- centre ville glauque pour ne pas dire inexistant. Hôtel de ville hideux.- proximité de l'a3, même s'il y a des murs anti-bruit.- les fous du volant ou du guidon nocturnes.- le secteur est souvent très difficile d'accès par les grand axes routiers, la cote d'alerte étant souvent atteinte sur l'a86 et l'a3. Et comme cela se répercute sur les secteurs environnants, il faut parfois des ruses de sioux pour aller à rosny 2 faire les grandes courses dans un temps raisonnable.
On ne doit pas vivre dans le meme bondy : Bondy est reparti en plusieurs quartier qui je l'admet sont tous different. Perso je suis a bondy sud les coquetiers et sincerement je trouve ce quartier super clean ! C'est vrai que comparé a bondy nord c'est un autre monde actuellement tout les points principaux point essentiel de la ville sont rénové donc un peu de patience et on aura une super ville. En lisant les commentaires je n'ai pas reconnu ma ville, c'est sure que c'est neuilly sur seine mais faut pas abuser... Ce que j'aime à Bondy : Mon quartier. Ce que je n'aime pas à Bondy : Les grincheux ! En fait j'ai remarqué que les gens qui sont installé ici depuis longtemps on pris certaines mauvaises habitudes et que ce sont eux qui se plaignent le plus...
Une ville perdue : Depuis plusieurs années il y a ce ras bol plus depuis un an à voir sans cesse l'état des rues et trottoirs et le manque d'entretien évident. Que pensent et feront les élus attendre une crise majeure entre partiespuis nous sortir des promesses en cas de élection de leurpartie. Encore une fois nous sont prises pour des marionnettes, mais lesommes nous ? Ne serons nous pas plutôt leur chose, leur jouet... On devait être très content d'avoir ce que l'on possède et de pouvoir vivre dans ce cadre si merveilleux, en clair les élus ont leur propre occupation, affaire, des projets et surtout à savoir les préparations des élections pour l'année prochaine présidentielle et législative. Et le tuteur de bondy agissent au moins cela fait partir de son travail (c'était ma dernière phrase). Ce que j'aime à Bondy : Ce que j'ai aime, les transports, l'activité qui étaient mis en place pour les jeunes et moins jeunes, les espaces verts... Ce que je n'aime pas à Bondy : L'arrêt des projets des activités, imaginez pour les grandes vacances la mairie ont ferme de centre à bondy nord ce n'est qu'un exemple parmi d'autre. Les fausses promesses, le manque de cadrage sur les structures à commencé par la mairie... Et ces voitures, camionnettes poubelles, ces énormes détritus immondes.
Bondy ma ville : Cela fait bientot 8 ans que je n ai pas revu bondy la ville de mon enfance j adore cette ville cette fausse ambiance d insecurité lol encore faut savoir ou mettre les pieds mais n est ce pas le cas dans chaque ville ?. Ce que j'aime à Bondy : Ma scolarite mes souvenirs d enfance ma famille mes amis la ville le club de foot l' asb. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le temps passe il est souvent dit que bondy s est denaturé avec le temps moi personnellement j ai toujours connu les "racailles" mais demander aux anciens bondy reste bondy et je reste a jamais bondynois.
Insécurité et incivilité au quotidien : J'habite à Bondy depuis 1994. A cette époque la vie y était à peu près calme. Cela a changé progressivement depuis l'arrivée du rer e. Maintenant, le quartier de la gare où je vis est le théâtre d'incivilité et donne le sentiment d'insécurité. Chaque soir se sont des hurlements des bandes, des attroupements à boire de l'alcool à pisser le long des murs et à jeter les bouteilles par terre. Les "épiciers" ou "taxiphones" vendent de l'alcool à n'importe quelle heure alimentant le "bordel" ambiant. Les motos et quads qui roulent à fond dans les rues accroissent cette insécurité. Dans mon immeuble on a même retrouvé de la cocaïne dans les luminaires. Ce que j'aime à Bondy : Rien. Je subis Bondy car je n'ai pas les moyens d'aller ailleurs. Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout. La mairie ne se préoccupe pas de notre sécurité. Ce ne sont pas les quelques caméras qui effraient ces gens. La police est absente par faute de moyen. En plus on lui demande de ne pas poursuivre les motos histoire de ne pas avoir d'histoire avec les voyous. Ne venez surtout pas ici.
Non Bondy n'est plus... Terminé : Je préfère m'en aller... Je déménage. Des bruits de motos incessants. Les rues sont sales à cause des habitants qui ont du mal à jeter leurs déchets dans les poubelles. Les jeunes qui se donnent tous les droits. Le maire inexistant ! Les habitants se taisent par peur de représailles et de ne pas être soutenus et la situation ne va pas en s'améliorant.... En conclusion : malheureusement ceux qui restent subissent... Ce que j'aime à Bondy : Rien plus rien ! 32 ans à bondy et je suis née à villemomble et j'ai vécu à noisy-le-sec - mais ce n'est plus comme avant c'est fini, ils nous restent plus que des souvenirs d'enfance. Mais avant on respectait les personnes ! Mais maintenant on ne respecte rien.
Très belle ville : J'aime cette ville ou nus vivons depuis 4 ans petit pavillon après l'appartement de paris, franchement c'est sympa. Ce que j'aime à Bondy : Le fait que les gens se disent bonjour à la médiathèque, dans les boulangeries, à la piscine les gens te connaissent, des très belles ballades dans la ville, au bord du canalmes amis qui viennent de paris aiment venir chez nous nous sommes à 10 minutes de gare du nord et porte de bagnolet en voiture et 20 minutes en vélo. Ce que je n'aime pas à Bondy : Effectivement ça pourrait être plus propre par endroit. Ça n'est pas un manque de travail de la mairie mais certains habitants qui ne se sentent pas concernés par la propreté.
Ville perdue, ville dortoir : J'habite bondy depuis plus de 30 ans... A l'époque, il y avait une vieille gare en bois, des commerçants autour de la petite place pavée et arborée, des petits bistrots... Tout le monde se parlait. Il n'y avait pas un immeuble ! Aujourd'hui, tout a été détruit. C'est bétonné et moche... Les habitants ont changé : ce n'est plus qu'agression et incivilités. La place de la gare est devenue un chantier permanent. Pas une seule illumination pour noël... A fuir ! Ce que j'aime à Bondy : De la ville : plus rien ! Il reste heureusement encore quelques irréductibles vieux bondynois avec qui se rappeler le bon vieux temps d'une ville qui était à échelle humaine... Sans eux, je serais déjà partie ! Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout : notre ville défigurée par le béton qui a tout envahi au détriment des espaces verts et des zones pavillonnaires, la destructions des petits commerces, les trottoirs défoncés (jamais refaits rue de la république depuis 30 ans), les impôts locaux et fonciers qui continuent à augmenter pour financer les logements sociaux de ceux qui n'en paient pas... Et une partie des gens qui y vivent actuellement, impolis et irrespectueux, l'insécurité et la méfiance ambiante, le manque de vrais restaurants et d'animations...
Je prends la fuite : J'y vis depuis novembre 2000 et je ne peux dire qu'une seule chose : vivre à Bondy devient... Invivable ! Cette ville se dégrade de plus en plus, se paupérise de plus en plus. Les rues y sont sales, mal entretenues (pas du tout même) je suis dans un pavillon à bondy sud (limite pavillons sous bois) et là nous sommes tellement excentrés que la marie nous oublie... Mais juste pour les mauvaises qui mesurent parfois 1, 50 m. Par contre jamais on ne m'a oubliée pour les impôts locaux (nous ne sommes que 33 % à payer des impôts locaux sur cette ville !). Bref moi je vais voir ailleurs marre mais alors marre de ce 93 ! Ce que j'aime à Bondy : Rien, plus rien. Même plus le rer e qui permet d'être en 15 minutes à saint-lazare ! Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout.
Heureux sous son ombre : Il est regrettable que l'on ait laissé cette ville de banlieue devenir ce qu'elle est aujourd'hui, nonobstant elle gardera toujours une place privilégiée dans mon c?ur. Ce que j'aime à Bondy : Ce qu'elle était jusque dans les années 60. Mes grands-parents s'y sont installés en 1934, juste derrière le canal. J'y suis née en 1948. Mon mari aussi en 1942. Nous nous y sommes mariés. Notre fille aînée y est née. Nous avons quittés Bondy en 1981, contraints et forcés. Nous y revenons avec plaisir, mais nous n'y restons pas très longtemps... Juste le temps de visiter nos morts et quelques volontaires contraints à rester du fait des facilités évoquées par de nombreux posteurs. Ce que je n'aime pas à Bondy : Ce qu'elle est devenue, pleine d'insécurité et de saleté. De plus les années 60 ont tracé la limite de deux communes différentes : Bondy sud et Bondy nord. Je suis nordiste de naissance, mon mari est sudiste ! Malgré tout, nous sommes toujours ensemble, peut-être parce que nous avons quitté Bondy.
Courage fuyons : Réputation de la ville parfaitement justifiée : depuis 50 ans à Bondy, ce n'est plus la même ville : saletés, incivilités permanente, police inexistante, sans papiers. Une seule envie : la quitter au plus vite. Ce que j'aime à Bondy : Commodité des transports en commun en mettant de coté le sentiment de malaise à les emprunter à certaines heures... Ce que je n'aime pas à Bondy : Les impôts locaux atteignant un degré inacceptable bien commode pour tous ceux qui n'en payent pas, situation correcte pour nos élus qui en font leur base électorale,.
Ville perdue bis : J'ai acheté un pavillon dans cette ville. Si j'avais su, je me serais abstenu. Je suis le bon gars qui paye ses impôts... Pour les autres. Marre de payer pour ceux qui ne font que profiter et qui en prime se permettent de faire régner un climat d'insécurité... La ville se transforme de façon inquiétante alors je vais faire comme tout ceux qui quittent Bondy et abandonner cette contrée à son triste sort. Ce que j'aime à Bondy : Rien, quelqu'un aime ? Ce que je n'aime pas à Bondy : Le fait que les propriétaires payent des impôts faramineux... Pour la réfection et l'entretien des quartier à fort taux hlm. Je paye une fortune en impôts fonciers et ma "propre" rue n'est jamais balayée... Trottoirs pleins de mauvaises herbes et de détritus, fissurés et jamais réparés. Ras le bol de payer pour les autres et de ne bénéficier que du mépris. L'insécurité : cambriolages, vols, violences, incivilités.
Ville perdue : Je vis à Bondy depuis ma naissance. J'ai fait la grosse erreur d'acheter une maison dans cette ville car ma famille vivait à Bondy, mais elle n'a plus supporté la vitesse à laquelle Bondy se dégradait : rue sales, routes en très mauvais état (sauf Bondy nord ) impôts scandaleux, insécurité... Il y en a tellement à dire malheureusement. Je vais quitter cette ville d'ici 1 an, et cette année sera certainement la plus difficile. Les gens fuient Bondy. Que va devenir cette ville quand tous ceux qui paient leurs impôts et surtout ceux des autres vont partir ? Ce que j'aime à Bondy : Plus rien. Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout.
Ce que j'aime à Bondy : Le rer e et les souvenirs que j'ai de mon enfance... Ce que je n'aime pas à Bondy : La dégradation de cette ville, et rien n'est fait pour. C'est toujours les mêmes qui ont droit aux traitements de faveur, et toujours les mêmes qui paient des impôts faramineux pour une ville qui les oublient... Ville bétonnée, espaces verts disparus... Vivement que j'aille voir ailleurs !
Commune en dégradation : Bondynoise depuis 25 ans, je vois la ville se dégrader depuis plusieurs années insécurité, paupérisation, insalubrité, ville dortoir, je suis très pessimiste sur la capacité et volonté politique à faire de Bondy une ville agréable à vivre au regard de tous les immeubles sociaux en construction. Ce que j'aime à Bondy : La facilité des transports, mon voisinage solidaire et convivial, mon petit jardin, le souvenir de mes enfants grandissant avec des amis de tous les horizons. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le bétonnage systématique de tous les espaces libres les trottoirs étroits, sales et défoncés. Les 40 p cent de logements sociaux, les cambriolages incessants, incivilités, vols à l'arraché en augmentation constante le sentiment d'insécurité et d'intolérance qui se sont installés inévitablement dans les esprits de beaucoup de bondynois.
Bondy... Hyper déçu : Bonjour, cela fait maintenant 2 ans que je vis à Bondy nord (limite Bobigny/Drancy). Au début quand j'ai acheté mon appartement je ne me suis pas posée la question ayant grandi dans une cité toute ma vie ou presque (à Bagneux dans le 92) je peux vous dire que j'ai très vite déchanté. Si on pouvais juste prendre ma copropriété et la déplacer dans un autre département le sud du 92 par exemple se serait impecc ! Ce que j'aime à Bondy : Ma copropriété. Ce que je n'aime pas à Bondy : Les marchés perso je les trouve pas aussi formidables que ça, la viande craint rien qu'en la regardant ça me donne envie de devenir végétalienne de suite, les magains de proximité une vrai calamité c'est lugubre et sale, la cité derrière chez moi que je dois traverser le soir n'en parlons et quand aux commodités (bus) c'est encore une autre histoire ils font grèves quand ça leur chante ! Je n'en peux plus de cette ville, des manouches qui me pourrissent l'air tous le matins dans le bus ou la rue avec leur monticule de déchets ! Les trottoirs défoncés et pas droits, les rues pleins de nids de poule alors que dans le sud il ya des pavillons c'est propre et calme... Vraiment je ne sais pas d'où vient cette différence entre le nord et le sud mais ce n'est vraiment plus possible car cette ville a vraiment du potentiel aussi petite soit-elle ! Enfin je garde espoir encore 3 ans à tirer avant de revendre mon appart.
Ce que j'aime à Bondy : Rien a part franprix. Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout surtout qu'il n'y a pas assez d'activite sportive.
Bondy vu par un Rosnéen : J'habite à Rosny-sous-Bois et malheureusement je suis forcé de constater une différence énorme entre ces deux villes mitoyennes ! C'est dommage car Bondy sud a du potentiel mais les logements neufs sont mal organisés. Ce que j'aime à Bondy : Le quartier qui touche Aulnay sud et encore ! Ce que je n'aime pas à Bondy : Pour ainsi dire tout ! La ville n'a certainement pas les moyens de s'en sortir comme Rosny qui rénove toutes ses cités. Bondy a besoin d'une destruction massive. Pour changer la vie de Bondy il faudrait une prise de conscience générale... Je sais bien que cela n'est pas prêt d'arriver cependant ! Bon courage aux Bondinois qui vivent dans cette poubelle ambulante !
Avis : Bondy une ville ennuyeuse et désagréable mais très chics par endroits. Ce que j'aime à Bondy : Rien du tout à part les belles rues a voir. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le calme l'ennuie dans les rues ; mais parfois les voleurs sont dans les parages le manque de solidarités entres voisins. Une de mes parentes s'est fait agresser devant chez elle il y avait un homme devant sa maison il a rien fait il est partie comme si de rien était.
J'en ai assez de bondy : Des bruits de motos incessants, les rues sont sales à cause des habitants qui ont du mal à jeter leurs déchets dans les poubelles, le stationnement anarchique, ''les jeunes" qui se donnent tous les droits comme par exemple de bloquer les rues avec leurs voitures pour discuter, la police inexistante ! Le maire inexistant ! Du moins dans les quartiers nord), les habitants se taisent par peur de représailles et de ne pas être soutenus en espérant un jour partir, je vis cela depuis des années et la situation ne va pas en s'améliorant. Ce que j'aime à Bondy : J'y suis née c'est la seule raison pour laquelle j'aime cette ville, j'y ai de bons souvenirs d'enfance. Ce que je n'aime pas à Bondy : Je n'ai malheureusement pas les moyens financiers de partir pour une ville plus agréable.
Bondy nord : J'y vis depuis 20 ans je suis arrivé en France en pré ado et j'ai toujours trouvé le quartier agréable, j'y reste car mes parents y vivent et mes enfants ont besoin de leur grand-parents,. Ce que j'aime à Bondy : L'hôpital ou j'ai accouché est à 10mn à pieds, les médecins généraliste, les potes que je mis suis fait, les nombreux transports paris Poissy, Aulnay-sous-Bois, Blanc-Mesnil, pavillons sous bois accessibilité oh top quoi, l'embellissement du quartier. Ce que je n'aime pas à Bondy : La dégradation des rapports entre les jeunes et les plus anciens, la monopolisation d'une route ou on attend 10minutes que ses messieurs finissent leur discutions la peur lorsque l'on croise un nouveau visage.
Une ville sans âme et sans aucun charme : J'ai emménagé à Bondy il y a 2 ans. Je me situe dans un quartier résidentiel entre le centre ville et la gare, et malgré tout, j'ai la sensation d'être noyée dans une atmosphère de cité, et d'insécurité, alors que je suis dans les quartiers "huppés" de la ville. Ce que j'aime à Bondy : C'est une ville cosmopolite. Le marché qui a lieu les mercredis et samedis matins, et jeudis après-midis, est génial, on y fait des rencontres de tous horizons. Les commerçants sont accueillants. Ce que je n'aime pas à Bondy : Absence totale d'arbres et de verdures, le béton est omniprésent, outre l'église le centre ville est ridicule, la mairie est affreuse, le ravalement n'a pas été fait depuis très longtemps. Les rues et les trottoirs sont complètement défoncés, des frais élevés de cordonneries sont à prévoir. Impossible de sortir tranquillement dans la rue lorsque vous êtes une jeune femme. Vous êtes confrontés à du harcèlement perpétuel de la part des jeunes hommes, ponctué d'agressions verbales et parfois physiques, le vol de sac à l'arraché est une activité favorite ! Je vis à 5 mn de la gare et pourtant cela suffit à me rendre l'existence invivable. Déconseillé à ceux qui cherche une ville paisible et ou il fait bon vivre. Il est à noté l'incivilité qui règne dans cette ville, les poubelles sont fouillées par les passants et parfois éventrées à même le trottoir. L'accès à la gare est compliqué pour les handicapés et le guichet de la gare est toujours fermé. Ne venez pas vivre dans cette ville sauf si vous avez la force de combattre cette insécurité omniprésente par le biais des associations et de lutter contre la paupérisation des quartiers Nord de la ville ou la misère et le chômage atteignent des records.
Ce que j'aime à Bondy : Je vis à Bondy depuis quelques mois et je n'aime que 2 choses : mon quartier et le marché de la gare. Ce que je n'aime pas à Bondy : Ville totalement rasée à la guerre de 1870, elle n'a plus de passé et a été reconstruite en dépit du bon sens. Beaucoup trop de logements sociaux et donc une pauvreté énorme. Des impôts exponentiels, des incivilités dommageables pour toute la population, pas d'espaces verts et donc un cadre de vie très laid. Désolé, j'aurais aimé dire autre chose mais ce n'est pas possible !
Bondy reste Bondy : J'habite un quartiers sur bondy sud. Comme les autres par hasard. Là ou on peut acheter. Certains quartiers sont sympas. Mais de plus en plus de délinquance. Dommage. Ce que j'aime à Bondy : Certains quartiers, le train pour paris. Mes nouveaux amis. Ce que je n'aime pas à Bondy : Les impôts, le mode de fonctionnement des tarifs de cantines ; centre de loisirs. Les routes défoncées, le peu de moyen pour les écoles. Les parcs et un vrai centre ville. Pas cette n3 avec c'est grande enseigne.
Bondy nord : J'adore. Ce que j'aime à Bondy : La ville les personne qui y vivent dont moi tout bondy en faite bondy nord. Ce que je n'aime pas à Bondy : Je n'aime pas ceux qui n'aime pas bondy.
Ville attachante, riche de sa diversité : Je suis arrivée sur bondy en 2007 un peu par hasard, au début je trouvais la ville triste et je ne voulais pas y rester. Aujourd'hui je suis fière d'être bondynoise. Ce que j'aime à Bondy : Le service municipal de la culture avec ses cours d'arts plastiques, danse, musique mao, théâtre, le conservatoire de musique, la programmation de diverses manifestations. Les associations, la population multi- culturelles. Ce que je n'aime pas à Bondy : Manque d'espaces verts, le stationnement payant, les impôts bien trop chère, manque de moyens dans les écoles primaires, population pauvre.
Tristesse et désolation : Plus grand chose de bien dans cette commune. Une escalade de la délinquance (bruit de moto perpétuel), trafic de drogue, voitures brûlées. La ' police ' baisse les bras, impossible d'enrailler la machine, encore qq années et bondy sera un no mans' land. Pauvre france ! Ce que j'aime à Bondy : Rien... Si peut-être son réseau sncf qui permet d'être sur paris en 12 minutes.
Bondy dans mon coeur : Pour moi bondy est la ville où j'ai grandi, cette ville que j'ai vu changé avec sa rn 3 rempli de magasins où je passé mes mercredis et samedis ap-midi. J'adore tout à bondy, le nord le sud et la gare. Ce que j'aime à Bondy : J'ai passé toute mon enfance et une parti de mes études. Et on peux réussir partout que ce soit en banlieue comme à paris. Vive bondy !
Ce que j'aime à Bondy : Bondy est une ville multiculturelle. Et c'est génial. Personnellement j'habite à bondy nord, précisément au "kré" et franchement je sais que ma cité est loin d'être parfaite... Mais est ce que la perfection existe ? Et j'aime tous les beaux moments que j'ai passé à bondy ! Ce que je n'aime pas à Bondy : La séparation entre bondy nord et bondy sud, et les conflits que sa peut engendrer... Et que la ville soit dans une situation financière pas top...
Courage fuyons ! : Y a rien de bien à Bondy ! Ce que j'aime à Bondy : Rien. Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout ! C'est une ville dortoir ! Avec des routes défoncées, des écoles sans le sous, des centres de loisirs ou les enfants n'ont pratiquement jamais de sortie. Une population pauvre et pas du tout homogène. Ne venez surtout pas vivre à Bondy ! On a même pas de centre ville à part le monoprix. Je n'ai qu'une envie c'est fuir à toute vitesse !
La beauté : J'y suis né et j'adore Bondy. Ce que j'aime à Bondy : J'aime sa géographie on est à 5 min de Paris et de roissy, c'est une famille grandissante qui aime vivre même dans la misère. Il manque un vrai club de foot. Ce que je n'aime pas à Bondy : La police qui harcèle toujours les mêmes ! Et les racistes.
Nordy bon : J'aime bien Bondy, ça fait 21ans que j'y habite. Ce que j'aime à Bondy : J'aime l'ambiance mais surtout au bleu car ici les jeunes je les trouve sympa : je peux sortir a l'heure que je veux, personne ne m'embêtera. Ce que je n'aime pas à Bondy : Les jeunes qui raquettent, je ne parle pas du bleu mais des alentours.
Bondy uniquement par obligation : Ville horrible sans aucune âme. Ce que j'aime à Bondy : Le prix des logement et la proximité des transports. La séparation avec Bondy Nord un des plus horrible quartier que je connaisse. Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout le reste et en particulier les impôts locaux et fonciers.
Bien : J'avais un doute mais la qualité est bonne. Ce que j'aime à Bondy : Une ville bien remplie ou on sent qu'il y a de la vie et que les communautés peuvent y vivre ensemble et surtout l'éducation y a une grande place. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le manque de solidarité et encore les ghettos mais cela change et évidemment comme partout ceux qui bravent les lois.
Vie à Bondy : Ville vieillissante où la population reste pauvre. Ce que je n'aime pas à Bondy : La densité de population et le grands nombres de hauts immeubles.
Mon avis sur Bondy : Bondy a des bons et des mauvais cotés comme partout. Ce que j'aime à Bondy : Ce que j'aime à Bondy c'est le coté village. Tout le monde se connais (je parle surtout du Nord de la ville). Ce que je n'aime pas à Bondy : La séparation de la ville n'est pas seulement faite par le canal, mais aussi par les habitants (dans leur tête). Pourtant c'est une ville qui a du potentiel ! Je déteste aussi le comportement de certains individus qui se croit dans les films américains.
JE RESTE !!! : C'est une ville pauvre, et pourtant il s'y passe des tas de choses pour qui veut bien se donner la peine de sortir de chez lui ! Ce que j'aime à Bondy : Son activité culturelle, l'implication des habitants dans la vie de la cité, le bois de Bondy, 3 piscines (bébés nageurs, natation synchro...), son atelier MAO, ses festivals (hip hop, y'a dl'abanlieue dans l'air), sa mission locale qui propose un accueil globalisé aux jeunes, ses associations multiples et variées (femmes relais, fil santé, le rocher, yucca, le lien...), etc. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le manque d'argent des populations qui y vivent, ce qui fait que peu d'entre eux paient un impôt et participent ainsi à la vie de la commune. Je voudrais que l'état soit plus solidaire et verse des compensations à ces territoires en souffrance.
J'ai aimé y vivre : J'y ai atterri par hasard et pas enthousiasmée. J'habitais la rue du cinéma, semi-piétonne. Superbe cadre, proximité de tous les commerces, à moins de 10 min de la gare et du marché. J'ai quitté la ville à regrets pour raisons financières. J'aurais bien aimé y acheter un appartement mais les impôts sont trop chers. Ce que j'aime à Bondy : C'est animé tous les jours (y compris le week end) ; le côté village, l'amélioration constante du cadre de vie, le nombre de transports à disposition. Les gens y sont plutôt sympathiques. Ce que je n'aime pas à Bondy : Les impôts locaux horriblement chers et le stationnement payant qui est scandaleux.
Une ville au potentiel inexploité : Bondy est une ville très bien située géographiquement, c'est son seul atout. Ce que j'aime à Bondy : La situation géographique. Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout le reste, incivilité, sécurité inexistante, saleté, manque d'espaces verts. Moins de la moitié des habitants paient des impôts énormes qui sont mal utilisés. J'en suis donc parti.
UNE VILLE QUI CHANGE : C'est une ville qui change beaucoup et apporte aux habitants un environnement nouveau. Ce que j'aime à Bondy : Le côté village où tout le monde se connaît. L'environnement qui s'améliore, les nouveaux projets. Ce que je n'aime pas à Bondy : Un plus sur la propreté serait bien.
Une ville où il fait bon vivre : Une ville qui est à l'écoute de ses citoyens, qui se métamorphose dans le bon sens. Mais laisser lui le temps de se reconstruire. Ce que j'aime à Bondy : La chaleur de ses habitants, les espaces sociaux et associations, la vie à Bondy n'est pas plus mal qu'ailleurs. Ce que je n'aime pas à Bondy : L'incivilité et pas simplement des jeunes, des personnes qui font crotter leur chien n'importe où et qui se permettent en plus de critiquer la propreté de la ville. Bien sûr les impôts font mal.
Bondy, la grande : Je suis arrivée à Bondy en décembre 1946 et j'ai l'intention d'y finir ma vie malgré l'insécurité grandissante, j'aime cette ville. Ce que j'aime à Bondy : Les transports, RER, Tram-train, bus, commerces, marché de la gare, les parcs de verdure, les écoles, les piscines. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le stationnement payant, l'accueil du commissariat où venant déclarer le vol de ma carte bleue, il m'a été répondu que si je ne suis plus capable de gérer mes affaires je devrais envisager la mise sous tutelle. Je vous assure que j'ai encore toute ma tête.
Bondy a beaucoup évolué : Cela va faire 17 ans que j'habite à Bondy et je trouve que cette ville est agréable, il y a tous les commerces que nous avons besoin, au pire il y a juste à prendre un bus pour être dans le centre commercial et toutes les villes sont à portée de main, Bondy a beaucoup évolué, ce n'est plus comme avant... Ce que j'aime à Bondy : J'apprécie beaucoup la proximité des magasins, il y a tout ce qu'il faut autour de chez moi et c'est super. Ce que je n'aime pas à Bondy : La police n'est pas toujours présente, mais bon, ils ne peuvent pas être partout au même moment.
Bondy ville-dortoir : Bondy est à 10minutes de Paris mais à part ça il n'y a rien d'intéressant. Ce que j'aime à Bondy : La proximité de Paris. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le peu de commerces de proximité en centre ville. La ville est vampirisée par Paris. Par ailleurs, il y a beaucoup de crottes de chiens sur les trottoirs et aussi beaucoup de chômage.
Au revoir Bondy : J'y suis né et j'y vis depuis plus de 40 ans. J'ai vu cette ville évoluer mais au détriment de ses habitants, une insécurité grandissante, une perte de repère républicain, une police inexistante, bref, une ville sans réelle administration. Ce que j'aime à Bondy : Un point favorable, le RER E mettant Paris à 15 minutes. Un hôpital universitaire dans la commune (mais il booste les impôts locaux). Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout le reste, on y vit mal, assommé par les impôts locaux. Les pavillons disparaissent au profit d'immeubles, beaucoup de cité no man's land. La sensation de vivre en expatrié ! Je quitte bientôt ma commune de naissance pour ne jamais y revenir.
Insécurite grandissante : Habitant dans un quartier pavillonnaire, notre véhicule a été visité à deux reprises, dégradations sur les portières, plusieurs véhicules dans la même rue ont eu les portières rayées. Sans compter les excès de vitesse dans les rues. Toujours en attente d'un plan cohérent de circulation. Ce que j'aime à Bondy : Depuis 10 ans que j'habite Bondy, je me dis que ce n'est pas ici que je prendrai ma retraite. Ce que je n'aime pas à Bondy : La RN3, l'autopont et le manque de plan de circulation.
Bondy : C'est vraiment une cité dortoir. Il n'y a pas de centre ville, pas de verdure, les écoles sont vraiment à fuir, il n'y a aucun intérêt à vivre dans cette ville, l'insécurité est très importante.
Ce que j'aime à Bondy nord : Bondy est une ville coupée en deux : sud et nord. Bondy nord où je suis, on se connait très bien, parce qu'on a grandi ensemble... Ce que j'aime à Bondy : Tout le monde dans mon quartier se connait, l'entraide entre nous.
Bondy : Une ville jeune, qui bouge et qui sort du lot. Ce que j'aime à Bondy : Les élus locaux qui se bougent, le nombreux groupes scolaires et leurs courageux enseignants, les nombreuses activités de loisir, le centre ville qui fait peau neuve. Ce que je n'aime pas à Bondy : La RN3 de la honte qui défigure la ville et sépare le nord du sud, la place de la Gare, l'incivilité des maîtres de chiens.
Ce que j'aime à Bondy : Desserte des transport (RER E à 10 min gare du nord et 13 min St Lazare), autoroute A3 RN3, A86. Accueil des touts petits. Ramassage des déchets verts (pour pavillon). Ville du 93 plutôt épargnée. Ce que je n'aime pas à Bondy : Pas de centre ville.
Bondy je t'aime ! : Bondy, une ville attachante, riche de plusieurs cultures, une ville qui a une âme, malgré ce que l'on peut dire. J'ai voulu la quitter, j'y suis revenue en courant. Ce que j'aime à Bondy : Les efforts de la municipalité pour la rendre agréable. Le talent des employés du service des espaces verts qui nous surprend toujours par ses compositions saisonnières, les élus proches de la population. Ce que je n'aime pas à Bondy : La pollution, les embouteillages, la malpropreté de certaines rues et quartiers, l'incivilité de certaines personnes qui ne respectent pas les efforts apportés par les services de la ville et les habitants des quartiers.
Il manque de feuilles l'arbre : Nouvelle arrivante, je découvre et suis étonnée d'une ville du 93, qui bouge pour ses habitants. Peu de moyens mais une réelle volonté de faire que ça se passe dans de bonnes conditions. Mais y'a du boulot ! Ce que j'aime à Bondy : La proximité du canal de l'Ourq, de la place dans les écoles et dans les crèches, une municipalité qui se bouge et qui communique. Ce que je n'aime pas à Bondy : Les impôts locaux, la national 3, l'architecture de la mairie, un centre ville pollué par les voitures et pas du tout conviviale, manque criant d'espaces verts.
Une ville qui se meurt : Bondy est une ville inerte. Les animations on les cherche, les commerces de quartiers sont inexistants, c'est une ville sale et mal entretenue.
Bondy quel changement : Bondy était autrefois une ville plutôt sympa mais quel changement et je n'ai que 40 ans et à Bondy depuis mes 2 ans. Ce que j'aime à Bondy : Les transports. Ce que je n'aime pas à Bondy : Tout le reste, c'est une ville sans aucune végétation ou presque ! Il y a beaucoup d'immeubles, moches en plus surtout vers la gare, une architecture nulle. Pas assez de commerces à certains endroits. Trop de constructions sans penser à la verdure et à la beauté du paysage.
Une nouvelle arrivante : J'essaie de découvrir cette ville. Je suis arrivée dans la ville depuis moins d'un an et je veux découvrir ce que cache cette ville. Ce que j'aime à Bondy : Pour le moment, mon quartier. C'est calme, près des transports et de l'école. Ce que je n'aime pas à Bondy : Pour le moment, le manque de parc mais je vais chercher près de chez moi : il y a peut-être encore des choses à découvrir.
Un vrai Centre Ville : Malgré son fort endettement, la ville de Bondy réalise des miracles avec ce qu'elle peut investir, grâce à la nouvelle équipe municipale. En ce qui concerne les commerces du centre ville, 12 nouveaux commerces sont en train de voir le jour avec le programme Icade, par contre mauvaise nouvelle pour le projet de l'ancien Monoprix, le promoteur à mis la clé sous la porte. Ce que j'aime à Bondy : Les projets futurs, la diversité culturelle, cultuelle et politique. Les espaces Verts de la ville qui vient d'obtenir sa 2éme fleur. La création des 2 nouvelles écoles et pas en préfabriqué, ainsi que le futur collège sur les bords du canal de l'Ourq.
Ville de banlieue : Une ville sans âme de banlieue, sans quartier historique. Ce que j'aime à Bondy : La proximité des transports (RER, Bus), réseau routier (autoroutes A3, A86, N3). Ce que je n'aime pas à Bondy : Le plan de circulation, le stationnement payant, la disposition des commerces, la laideur de la mairie, le nettoyage des rues, l'organisation du marché de la gare.
Environnement : Bondy est une ville où j'aime vivre malgré un environnement pas toujours au top et le manque de petits commerces autour de la Mairie de Bondy. Ce que j'aime à Bondy : Beaucoup de transports en commun, de crèches, d'écoles. Ce que je n'aime pas à Bondy : L'auto-pont (sinistre). Pas assez d'espaces verts autour de la route nationale 3. La route nationale 3 trop bruyante et polluante. Il faudrait un autre supermarché (à l'ancien emplacement du Monoprix).
Une ville du 9.3 : Une ville plein d'avenir, si on se donne la peine de dire vraiment les choses ? Ce que j'aime à Bondy : Le nombre de ses crèches et groupes scolaires. La "résidentialisation" de tous les ensembles immobiliers de moyenne et petite taille. Les Transports (de tout type, RER, Train, Tram, Gare SNCF, RATP, Bus Communal) proche de Charles de Gaulle, autoroute A3 et proche A4 et A1, A86. Les multiples services municipaux et une municipalité à l'écoute de ses citoyens, ses nombreux parcs et jardins. Ce que je n'aime pas à Bondy : Le "no man's land" qui sépare les quartiers nord du centre ville, l'autopont de la Nationale 3, le regroupement communautaire, le manque de civisme de certaines personnes.
Ce que j'aime à Bondy : La beauté.
Une ville divisée nord-sud par la RN3. Ce que je n'aime pas à Bondy : La pollution avec la RN3.