Votre avis sur Brive-la-Gaillarde

Christine - 27 févr. 2005 à 10:43
 Jean - 8 juil. 2022 à 06:24
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://www.linternaute.com/ville/brive-la-gaillarde/ville-19031

Très belle ville mais bien venu au bled ! J'espère que vous aimez le couscous et les kebab
Dans le lotissement près de Brive où j'ai atterri pour la retraite, les gens ne s'aiment pas entre voisins et détestent les "parisiens". On saura que je suis morte quand ma boite à lettres débordera... Si j'avais su........
Dans le lotissement près de Brive où j'ai atterri pour la retraite, les gens ne s'aiment pas entre voisins et détestent les "parisiens". On saura que je suis morte quand ma boite à lettres débordera... Si j'avais su........
Que dire… Une ville qui ne ressemble pas du tout à mon sud dont je suis originaire.
Une population des plus désagréable, toujours des réponses froides, moi qui ai un accent chantonnant on me regarde comme une idiote quand je parle.
La ville est pourtant jolie mais alors la population est catastrophique.
Les seules personnes qui m’ont adressé la parole avec courtoisie n’étaient pas natif de Brive ! Si vous êtes de nature grincheux, peu courtois voir pas du tout, très pessimiste cette ville est faite pour vous.
Corrézienne de naissance, parents paysans, j'ai fait ma carrière à Paris mais ai gardé un"pied à terre" à Brive où je séjourne 4 mois/an depuis la retraite. Cette ville présente belle figure en centre ville, jouit d'un emplacement idéal pour visiter les départements du Lot et de la Dordogne.
Par contre, sur le plan matériel, la possession d'un véhicule est indispensable, la voirie est catastrophique dans bien des rues malgré des taxes locales élevées et hormis l'hôpital (de bonne facture), l'accès à la médecine de ville reste difficile.
Et, par dessus tout, sur le plan humain, j'observe un cruel manque d'ouverture d'esprit et de curiosité culturelle. Beaucoup de brivistes sont repliés dans leur maison, avec leurs "petites possessions", les commerçants parfois peu amènes et les voisinages enclins au commérage... Si on est parisien, c'est le comble ! Bref, un jour je partirai !
Afficher les 72 commentaires