Votre avis sur Digne-les-Bains

Laurent - 2 nov. 2004 à 00:00
 Olga - 28 juin 2022 à 17:00
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://www.linternaute.com/ville/digne-les-bains/ville-04070

J'ai cherché une chambre d'hôtel d'un bon niveau et dans un quartier calme à Digne, j'ai préféré prendre une chambre à Seyne-les-Alpes et faire l'aller-retour de Digne pour y faire ce que j'avais à y faire et avoir la garantie de passer des nuits tranquilles, sans le souci de trouver ma voiture fracturée, abîmée ou les pneus crevés. Merci à la personne qui m'a prévenue de ce qui s'est passé ces dernières semaines dans le quartier Pied-de-Ville, et des bagarres les samedis dans le quartier du Mitan.
bonjour digne la belle ,digne la joie de vivre, digne les bains la merveille c'est vraiment que du bonheur d'y habiter pour son havre de paix c bon restaurants . .
Je conseille vivement digne les bains.
A Digne, il y a des restaurants cachés derrière les murs de béton qui ferment la place peinte en rouge avec ses cages grises, c'est juste en face des poubelles qui ne servent pas. Que d'argent public gaspillé à Digne ! Heureusement qu'il y a des bénévoles pour distraire les curistes !
Digne les bains est une ville magnifique belle , beaucoup de choses a voir a faire c'est un e ville que je recommande pour son havre de paix. Super digne les bains.
Ville laide et mal habitée où il n'y a rien à faire. Insécurité élevée pour un si petit bled. Ni taf valable ni loisirs.
Digne est la ville que je conseille , ville de havre de paix de bonheur de tranquillité. bravo digne les bains.
Ville Zéro. On passe.
digne les bains ville de havre de paix de bonheur .
Digne ville propre securité ,ville que je conseille
digne les bains ville de havre de paix de bonheur .
Digne ville propre securité ,ville que je conseille
Mario digne
21 mars 2022 à 18:50
digne les bains est une ville ou beaucoup de monde aimeraient y habiter, une ville magnifique ,J'ai ma petite voiture pour circuler , voir son plan d'eau qui va être magnifique , son beau cinéma , on ne s'ennuie pas a digne les bains , hôpital très proche , on a besoin de rien . Les loyers sont correcte , une bonne animation que demander de +ville tranquille.
Bonjour ma bonne ville de digne les bains ville superbe ville ou les gens sont très sympas ville ou je m'éclate On a un un hôpital sérieux ,.
On a pas d'usine mais on y vit merveilleusement bien , pour rien au monde je ne quitterai ma bonne ville de digne les bains.. on a des musées piscine cinema , on ne s'ennui pas dans cette ville.ville que bien du monde aimeraient y habiter.
Bof. C'est très moyen et les choses à Digne se font en famille.
Désert médical.
Économie locale en berne.
Immo hors-sol.
Fiscalité accablante (beaucoup de social et d'emplois municipaux de complaisance à financer).
Pas de "vrais" emplois autres que dans la Fonction publique.
Week-ends morts de chez mort.
Voiture absolument indispensable. On roule beaucoup.
L'environnement superbe ne fait pas tout.
Préférez la tranquillité des villages limitrophes.
Bof. C'est très moyen et les choses à Digne se font en famille.
Désert médical.
Économie locale en berne.
Immo hors-sol.
Fiscalité accablante (beaucoup de social et d'emplois municipaux de complaisance à financer).
Pas de "vrais" emplois autres que dans la Fonction publique.
Week-ends morts de chez mort.
Voiture absolument indispensable. On roule beaucoup.
L'environnement superbe ne fait pas tout.
Préférez la tranquillité des villages limitrophes.
très belle ville avec en plus le bien être de bonheur ville qui bouge qui ne reste pas a dormir.sans ne rien faire ,bravo.
C'est une ville que je conseille vivement
Ville morne, ville moche, ville-impasse.
Bonjour digne les bains ville de bonheur d'un vrai havre de paix de tranquillité.
A digne les bains on y trouve de tout a savoir deux belles cathédrales, un très beau cinéma, un médiathèque , un beau plan d'eau, pistes cyclables, une cure thermale connue dans tout l'europe, un très beau corso,, un très beau marché provençal, de très beau musées, une belle salle du palais des congrès, .et bien d'autres choses encore.
ON a pas d'autoroute n'y de train mais qu'est qu'ont vit bien a digne les bains.
Les loyers et taxes pas plus cher que dans d'autres ville voir moins ..
JE conseille cette ville merveilleuse.
Chaque ville village a besoin d'avoir une voiture
Agréable dans ses quartiers excentrés (Aiglun, Gaubert, Courbons, Marcoux), nettement moins dans son centre bruyant et mal habité, moins encore dans sa vieille ville commercialement sinistrée qui devient un coupe-gorge les soirs d'été, Digne est un gros village de moyenne-montagne qui malheureusement fait du sur-place. Son potentiel est nettement sous-exploité, son développement est corseté par souci de maintenir certains intérêts privés. Sa desserte vers Nice via le Train des Pignes est menacée par la reprise du segment Nice-Tinée par la métropole niçoise, le train n'assure d'ailleurs plus de liaison jusqu'à Digne. Projet de gare multimodale tombé à l'eau, communes voisines non desservies par des lignes dédiées, Digne est donc isolée et la voiture est indispensable pour pouvoir se déplacer, sachant qu'hors les administrations inhérentes à une préfecture, il n'y a rien sur place, le seul vrai bassin d'emplois est distant de 50 kilomètres et si vous n'êtes pas sportifs, l'offre en matière de distractions et de culture est des plus maigres.
Ville à fuir en été, où les nuisances sonores font que centre-ville devient invivable pour ceux qui travaillent, sans que cela apporte un plus pour le commerce.
Immobilier au stade critique : dans l'ancien, les biens disponibles vont du clairement vétuste au tout juste acceptable. Loyers surévalués au regard des commodités, taxe d'habitation dissuasive. A l'achat, songez à la revente, problématique à impossible selon les quartiers, et au montant exorbitant de la taxe foncière. Préférez les zones pavillonnaires et le neuf au plein centre et à la vieille ville, où les pièges sont innombrables.
digne les bains on vit dans le bonheur l,e cadre , ville merveilleuse un vrai havre de paix bravo digne les bains Ville que je conseille
A Digne-les-Bains on est bien... quand on en est loin ;-p
Bonjour dignoises dignois.
Digne les bains est une ville de tranquillité de bonheur ,une ville sans histoire un ville qui bouge .
le climat y est très bon ,le matin il gèle certes mais l'après midi on a un soleil radieux voir sur le beau plan d'eau les gents s e dévêtir . On a un hôpital a 4 km de digne les bains un hôpital sérieux.
digne les bais possède beaucoup de bonne choses.
Je conseille vivement la bonne ville de digne les bains ce n'est pas pour rien que la ville augment sa populations.
Bravo digne les bains ville de havre de paix
Ceux qui déclarent à longueur de posts les avantages de vivre à Digne n'y vivent certainement pas, ou sont rémunérés pour cela.
Dans les faits : Digne est loin de tout, dispose de peu de commodités, elle est un désert médical : ses jeunes médecins s'en vont, les médecins âgés ne trouvent pas de repreneurs, elle perd le peu de spécialistes qui lui restaient.
Il est rare que ses petits commerces fraîchement repris tiennent au-delà d'une saison.
Transports urbains inexistants les dimanches et fériés, alors que l'hôpital est à dix kilomètres.
Climat infernal : glacial en hiver, étouffant l'été où le centre-ville est saturé de bruit occasionné par des "animations" qui auraient leur place au palais des congrès, qui ne sert pas à grand chose malgré l'argent public englouti dans sa réhabilitation.
Logements dans le privé chers et de qualité médiocre, avec de plus en plus la mainmise des agences.
Fiscalité répulsive. Insécurité due davantage à la surreprésentation de déséquilibrés qu'à de véritables phénomènes de délinquance. Ennui obsédant lorsqu'on décide de passer le week-end sur place, car il n'y a rien à faire qu'à arpenter les bords de Bléone.
Mentalité... sudiste, en pire. On ne se fait pas de relations à Digne si on n'est pas de Digne et les jobs qui tiennent la route se repassent entre familles et bons amis. Pour les autres, des CDD mal payés.
Une ville-étape qui mérite sa vocation.
Digne est triste, déserte, glaciale et ennuyeuse à mourir
Digne les bains est ville propre une ville qui bouge ,digne les bains pour les transports c'est pas ça qui manque. il y a beaucoup de cameras sur digne les bains. ville pratiquement sans histoire.
On a pas d'autoroute n'y de train mais qu'est se qu'on est bien
Ville abandonnée est triste , manque de dynamisme,d'emploi, mauvais transports.sécurité a revoir...
Propreté très moyenne....
Manque de dynamisme, municipalité absente, une préfecture sans réelle gare SNCF....
Il faut plus de présence policières,le paysage ne fait pas tout....
je trouve que digne les bains est une ville magnifique ,es gens sont ouverts on est adopté rapidement
ville superbe espace loisirs a part que la majorité des dignois sont rigide et manque de communication m
un bonjour sur la superbe ville de digne les bains qui nous donne 100 % DE BONHEUR JE TIENS A LE DIRE. MERCI DIGNE LES BAINS . Bravo...
Super ville
Super ville
Ville magnifique. Je conseille vivement. On aime digne les bains
bonjour .
On ma dit que du bien sur la ville de digne les bains , je confirme ,Venez y aucun regret bien au contraire ville sympathique.
Bonjour . Je passe mes vacances sur cette belle ville de digne les bains ville propre envieux le rêve et aussi très certainement une ville a y vivre.Merci digne les bains merci la ville. je reviendrais
digne les bains est une ville magnifique un vrai havre de paix
100% d'accord avec Jess ! Je mets deux étoiles quand même pour l'environnement de Digne qui sauve du reste qu'il dénonce très justement, même si le décor ne fait pas tout. Ajoutant à la tristesse de cette ville, la requalification de la place de Gaulle, calamiteuse avec ses allures de gare routière, et le gymnase Maria-Borrély, verrue parmi les verrues qui "ornent" déjà le haut-Gassendi, dont le "Top", cinéma désaffecté qui aurait dû être démoli depuis des dizaines d'années. Rien n'est là pour faire rêver, donner envie aux gens de s'installer, de rester, d'entreprendre. Côté population, on n'a que le choix entre les cas sociaux, les dealers et les fous ! Et quelle crasse partout, quel dénuement se dégage de toutes ces façades lézardées, de ces vieux immeubles gris, de ces commerces fermés, quelle misère que cette ville-préfecture reliée à rien, perdue au milieu de nulle part ! Quelle tristesse de la voir devenue un dépotoir quand on l'a connue florissante !
les 21/06/2017--19/08/2018--19/06/2019--11/09/2020--26/11/2020. JE SUIS D'ACCORD AVEC C PERSONNES , DIGNE LES BAINS EST UNE VILLE de paix de tranquillité de bonheur, bravo la ville ville qui bouge VILLE QUE JE RECOMMANDE
Je voudrais nuancer la teneur des trois précédents commentaires, qui émanent du même auteur, connu pour ses fréquentes interventions exprimant en gros les mêmes arguments, et ce, sous d'innombrables pseudonymes. Vous trouverez à Digne ce que vous venez y chercher à partir du moment où vous aurez pris la précaution de vous renseigner quant à ce que vous aimeriez y trouver. Ce n'est pas une ville de prestige, ce n'est pas une ville industrielle, c'est un gros village de moyenne-montagne où survivent quelques petits commerces de qualité dont le courage doit être signalé au regard des retards, des lenteurs et des guerres intestines qui ont jusqu'à présent contribué à donner de cette ville l'image d'une localité quelque peu arriérée, campée dans ses certitudes. Havre de paix certainement, avec sa fâcheuse contrepartie, qui est l'inertie. Malgré cela, on constate de la part de l'exécutif fraîchement réélu un réveil un peu tardif, dont profitent quelques jeunes motivés, pour autant que les contrats de travail qui leur sont offerts soient pérennisés. Quelques efforts à accomplir en faveur de l'aide à la création d'entreprises et du contrôle de la qualité des logements dans le privé, dont beaucoup laissent à désirer, et Digne retrouvera assurément son lustre d'antan.
mon avis , dans cette bonne ville de digne les bains que l'on aime , parce que c'est une ville de havre de paix de tranquillité de joie , mais surtout ne pas croire les gens mal intentionnés . bravo digne les bains ville magnifique
michel_0221
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 11 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020

11 sept. 2020 à 17:22
Mon avis , ne pas surtout croire des choses de certaine personne , cette personne n'aime pas digne les bains et pourtant digne les bains est une ville plein de bonheur de tranquillité pas de clochard ou vraiment très peu , on aime digne les bains pour son calme pas d'ivrogne , les loyers moins cher qu'ailleurs les impôts pareil le calme le paradis sur terre . ville que je recommande
bonnevilledigne
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 19 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juin 2019

19 juin 2019 à 16:38
digne les bains, ville magnifique de havre de paix de bonheur tranquilité, avec son palais des congrés c cathédrales c musées son joli plan d'eau et propre en plus c pistes cyclables son hôpital son marché provençal son corso pas loin de nice toulon Marseille avignon pas loin des montagnes de la mer des lacs des randos , on a vraiment tout pour être heureux sur digne les bains ,bravo digne les bains et aussi la cure thermale connue dans toute l'europe.Bonne ville digne les bains
Toutes les choses positives déclarées sur Dignes sont vraies, la ville est agréable, mais elle pourrait être beaucoup mieux (fort potentiel mal exploité) si elle était un peu mieux gérée. On finit par se demander si les élus habitent vraiment la ville, à moins qu'ils évitent simplement certains quartiers. La dernière innovation (en cours) : permettre l'installation d'un camp nomade sans équipements sanitaires, en face des Thermes : les sentiers des curistes et les cours d'eau sont devenus un égout à ciel ouvert (voir les photos prises par les curistes...), des quads bruyants foncent dans les sentiers de randonnées et provoquent les riverains mécontents...Qui faut-il remercier ? La municipalité aurait été mieux intentionné de transformer ce terrain en parking, pour les curistes qui galèrent pour stationner (+20% de fréquentation en 2017, peut être cette augmentation dérange-t-elle ? faut-il faire fuir les curistes ?) Quel est la vision pour l'avenir des dirigeants de la ville ?
Ville (d'abord c'est un gros village) dirigée par une petite dictature locale qui décide pour tout le monde que non, on n'aura pas d'autoroute, non, on n'aura plus de liaison ferroviaire, non, on n'aura ni casino ni base de loisirs ni salle de spectacles... MAIS on mise sur le tourisme sans avoir d'infrastructure pour les accueillir et rien pour les distraire, MAIS on mise sur les curistes sans savoir leur assurer un accueil digne de ce nom et une sécurité que la faune protégée qui sévit dans le centre-ville renvoie à l'utopie, MAIS on mise sur les étudiants qui ont déserté depuis longtemps une IUT en coma dépassé, MAIS on mise sur les retraités qui s'en vont ailleurs trouver la tranquillité, la sécurité et des médecins compétents pour accéder aux soins. Résultat : on a des zonards, on a des marginaux, on a des clochards, on a des camés, on a des réfugiés, on a des dealers, mais presque plus de commerçants et de plus en plus de chômeurs, et surtout on a une envie pressante de quitter ce trou à lisier où on se sent pris en otage.
On aimerait bien citer quelques avantages à vivre à Digne, mais après des années passées (perdues) ici, on a du mal. Déjà, la ville est objectivement laide et on s'y sent coupé du monde. On pourrait à la rigueur s'accomoder de ces inconvénients s'il y avait possibilité de se créer un réseau amical authentique, une vie sociale, partager des loisirs entre personnes intéressantes et motivées. Mais les relations restent superficielles et intéressées. Tant que ça va, on est (relativement) entouré (surtout de bavards, car pour ce qui est d'envisager du concret, ça ne suit pas. Je n'ai jamais connu ailleurs tant de difficultés pour organiser ne serait-ce qu'un pique-nique). Quand le vent tourne, plus personne.
Questions loisirs, c'est quand même assez limité. On voit passer l'hiver et certaines années, il s'étend d'octobre à mai. L'été, il vaut mieux partir. Ici, "animations" veut dire nuisances. Des bals en plein centre ville qui se prolongent par des bagarres assorties de déprédations. Le plan d'eau (froide) est surpeuplé, la piscine est très chère... et c'est tout ce qu'on a à se mettre sous la dent, hormis le traditonnel corso d'été, qui dure trois jours, et une foire commerciale. Peu de promenades intéressantes en ville, une fois que vous avez fait dix fois l'aller-retour en bord de rivière jusqu'au square. Digne est une ville "verte" où le centre ville se résume à un parking. Autour, des petites villes-dortoir au charme analogue. Oraison, plus "bourgeoise", qui doit son expansion à sa siituation géographique et à la proximité de l'autoroute. Sisteron, encore assez vivante, où l'on trouve des commerces qui tournent bien, contrairement à Digne, où ils disparaissent les uns après les autres. Manosque, avant-poste des quartiers Nord de Marseille, à éviter. Forcalquier, gros village plaisant mais retiré, et sans commodités. Barcelonnette, centrée sur le tourisme (à part y être touriste, rien à y faire).
Je regagne en janvier la région lyonnaise, que j'avais quittée il y a cinq ans pour ce que je croyais être la douceur de vivre provençale. N'ayant pas les moyens de prendre une location dans le Vaucluse, je m'étais rabattue vers la Haute-Provence. Je lui dois une sévère dépression nerveuse suite à une situation de solitude, d'isolement que je n'aurais jamais imaginée.
MilouBouinenc
19 août 2016 à 10:56
Un désastre entretenu à fonds perdus, que ses habitants qui ne sont ni des mendiants ni des SDF ni des camés ni des marginaux ne pensent qu'à quitter. Voilà ce que Digne est devenue depuis les années 90, lorsqu'elle s'est découverte une vocation humanitaire. Avant on avait le jazz, le symposium, le piano-bar, le Top, une vie nocturne, de bons restaurants, des placettes agréables où il faisait bon se retrouver le soir, une belle piscine à ciel ouvert où nous étions heureux de nous retrouver entre dignois.
Aujourd'hui on a les cloches, la vie s'arrête à 18H, des cas sociaux s'étripent à coups de couteaux, d'autres vivent de trafics de drogue, la piscine est devenue un bunker, les petites placettes des dépotoirs hantés de loubards agressifs venus des banlieues de Marseille qui s'en sont débarrassées à nos frais.
Il ne nous reste que le corso et nos larmes pour pleurer notre ville, que la même équipe municipale étrangement reconduite (merci à ses pistonnés appartenant aux vieilles familles pas dans le besoin) depuis près de deux décennies continue, à achever jusqu'à ce qu'il n'en reste que des ruines.
Les témoignages précédents reflètent hélas ce qui est devenu un cauchemar pour les dignois : le naufrage de leur ville, devenue aux dires de beaucoup la poubelle des Alpes. Après le centre que ses commerçants désertent, c'est au tour de la zone commerciale Saint Christophe de voir disparaître ses enseignes. Certains locaux sont en ruines, dont un vaste local récemment incendié, à l'entrée de Digne sur la Route Napoléon : carte de visite éloquente. D'autres locaux à l'abandon, dans le centre ville même, ont dernièrement fait l'objet de départs de feu criminels : ils jouxtent une école primaire.
Naguère réputée pour sa tranquillité, Digne connaît depuis quelques années une nette escalade de la criminalité, sans que des mesures concrètes soient prises par une municipalité dont le seul projet semble se résumer à apurer une dette colossale par une fiscalité aberrante, propre à faire fuir entrepreneurs, investisseurs, commerçants et particuliers.
Les prétentions touristiques de notre ville tiennent du délire : nos rares hôtels n'ont guère évolué depuis les années 70, nos quelques monuments sont presque tout le temps fermés et les alentours de la grande cathédrale sont un vrai coupe-gorge aux allures de décharge publique. Il nous manque une base de loisirs, une salle de spectacles, un casino, des manifestations susceptibles d'intéresser des publics cultivés, une hôtellerie digne de ce nom et des restaurants qui sont autre chose que des cantines.
L'on délègue à des bénévoles la promotion de la ville et la déco de ses rues où se succèdent vitrines vides et rideaux baissés. Des chantiers perdurent, à l'abandon, depuis des années. Tout ce qui pourrait encore passer pour typique dans cette ville est abandonné à la saleté et aux revendeurs de drogue.
L'accueil massif de migrants, de familles en bute à des problèmes sociaux venues des banlieues de Marseille, de marginaux, de malades psychiatriques, de toxicomanes et de SDF recueillis par des associations caritatives (mais ne bénéficiant ensuite d'aucun encadrement), semble être la mission que se sont assignées les successives municipalités de gauche en place depuis une dizaine d'années.
Avec le succès que l'on sait...
On en oublierait presque les environs magnifiques, campagnes verdoyantes et somptueux paysages de montagnes, la proximité des gorges du Verdon et de la haute-vallée de l'Ubaye, les vallées d'Allos et du Jabron.
Le voyageur oubliera bien vite cette pauvre ville de Digne, où il est conseillé de ne pas marquer l'étape.
Digne-les-Bains, capitale autoproclamée de la lavande (elle n'y est pas plus cultivée que les cocotiers) est vivable tant qu'on se tient éloigné du centre et qu'on s'abstient de fréquenter les gens du cru. Les quartiers des Ferréols et de la Sèbe, les Sieyes et les alentours campagnards de Gaubert sont à préférer au centre ville saturé de nuisances et encombré de marginaux laissés livrés à eux-mêmes, et la vieille ville où l'ambiance est celle d'une cité, avec les populations propres aux cités et les problèmes d'insécurité d'une cité : trafic de drogue, vols, viols, règlements de compte à l'arme blanche, bagarres, déprédations sur les biens et les véhicules en stationnement, violences encouragées par le laisser-aller d'une police nationale en sous-effectif et une police municipale pas avares de contredanses, placée sous l'autorité d'un "adjoint à la tranquillité" apparemment sourd et aveugle, ou trop occupé à tenir des réunions pour tenir compte des réalités du terrain. La sécurité des biens et des personnes n'est pas assurée à Digne-les-Bains. Il faut le savoir et en tirer les conclusions qui s'imposent. Pour le reste, pas un restaurant qui vaille qu'on s'y arrête, une vie culturelle suspendue à un recours abusif au bénévolat, un état de saleté prégnant, des monuments fermés au public, des manifestations estivales qui tiennent du pathétique (là encore suspendues à des bénévolats), des transports en commun qui vont de l'anecdotique à l'inexistant, des emplois essentiellement précaires, un parc locatif médiocre et surévalué, une zone commerciale éloignée où l'on tourne en rond, un hôpital encore plus éloigné dont il vaut mieux ne pas avoir besoin . Ce qui reste de l'économie de cette petite ville loin de tout et sans projet, qui perd de ses habitants par milliers chaque année, tient à la présence de la Préfecture (probablement transférée à Manosque dans les années à venir), du Conseil général (idem) et des administrations afférentes, dont les fonctionnaires, pas si bêtes ! n'habitent pas Digne.
La seule ville de PACA a avoir perdu tant d'habitants (2500) en 2014-2015. L'exode se poursuit et on comprend pourquoi : Digne est une ville à peine plus vivable que le bagne, mal tenue, mal gérée, loin de tout, chère, très mal desservie où les commerces ferment les uns après les autres. Chômage, marginaux, routards, incivilités, nuisances sont le quotidien des dignois. Et par dessus tout, la mentalité bas-alpine fermée à tout, inculte. QUE DU BONHEUR !
construction avec permis
25 mai 2016 à 10:48
J'habite dans une zone classée monument historique car à proximité de l'église et la grande fontaine et nombreux murs menaces de s'effondrer sans compter les nombreuses constructions illicites faitent d'agglos et de tôles qui nuisent au paysage ...alors éviter cet endroit si vous visitez digne les bains
Les gens qui critique la ville de digne les bains n'ont certainement jamais sortie de chez eux pour voir si ailleurs c'est mieux.
Digne les bains c'est un merveille petite ville de 18000 habitants ,on y est très bien dans cette ville.
Paradis du fonctionnaire mais enfer du salarié privé . Carrefour à détruit l'âme de la ville et les nombreuses boutiques qu'il y avaient tandis que les administrations pullulent, cela crée un décalage important et chaque castes ne se mélangent pas . Digne s'enfonce inexorablement, le manque de créativité , le poids du social et la volonté des gens de rester éloigné de tout condamne cette ville à devenir un village sinistre .
Ville où il n'y a rien à faire, rien à voir. C'est sale, moche, bruyant, mal famé et cher par dessus le marché. Rien à en retenir, on passe.
La montagne et ses inconvénients sans ses avantages. Plus les zonards, les camés, les clodos et une fiscalité exorbitante.
Digne est une petite ville attachante qui offre une excellente qualité de vie.
Son point faible est la difficulté à trouver un travail salarié (comme dans beaucoup de petites villes en France malheureusement).
Par contre, si l'on est retraité, muté, télétravailleur ou alors sur une niche liée aux métiers de la santé, alors c'est une destination plutôt sympathique. Il y a beaucoup d'activités sportives ou artistiques possibles, de promenades dans la nature. On peut habiter le centre ville avec tous les services associés d'une petite préfecture et se croire à la campagne avec un ciel bleu très pur.
Je pense que les grincheux qui ont fait des commentaires vraiment désabusés devraient un peu se retrousser les manches pour apporter par eux-mêmes du dynamisme à la ville. Et oui, il y a un potentiel important pour les services autour du tourisme, des seniors ou encore de l'écologie. Par contre, il faut savoir prendre un peu des risques...
Les impôts fonciers relativement élevés dans l'agglomération sont un peu la contrepartie des services (piscine, terrains de sport, lac, cinéma, médiathèque, conservatoire, et aussi accompagnement social...). Mais bon c'est compensé par un coût du logement ridiculement bas pour la Provence.
J'y réside depuis quelques années et apprécie de plus en plus cette qualité de vie si bien qu'il m'est impossible maintenant de passer plus d'une demi-journée à Marseille, Toulon ou Aix.
Jean-Marie provence 04
5 juin 2015 à 14:56
On habite digne les bains depuis 14 mois, on connaît très bien cette ville les alentours les commerces .
J'ai voyagé des années et habité dans beaucoup de petites villes entre 10000 a 45000 habitants je peux vous dire que la ville de digne les bains est bien supérieur a toute les autres villes ou l'on à habité.
On a la chance d'avoir un climat idéale ,la provence,l'accent provençal ,son huile son vin pierrevert calisson la nourriture provençale,les rendos et beaucoup d'autres choses.
Il manque peut-être un peu de dynamisme ,le chômage mais c'est la France, pas assez de concurrence de petit magasin,les impots c'est pas le top.
En provence qu'est ce qu'on y est bien.
Le SAMU 04 VA PASSER DANS LE SAMU 05 ? C'EST SCANDALEUX DANGEREUX.
ENCORE UNE FOIS DIGNE LES BAINS EST DANS LES MAINS DES HAUTE ALPES.
J'ai presque la honte de la ville de digne les bains.
On a vraiment pas besoin des hautes alpes pour gérer l'hôpital de digne les bains.
Pourquoi a ce moment là de mettre le SAMU 04 AVEC LE SAMU 13 QUI EST PLUS PRES SURTOUT PLUS SUR.
Agissons ensemble pour cesser les hautes alpes a mettre la mains sur notre hôpital et sur la ville de digne les bains , c'est très très grave.
C'est honteux c'est scandaleux.
AGISSONS
Rose JJacque
17 nov. 2014 à 11:16
Avez vous habité dans les hautes alpes !!
Si non ne critiquer pas la ville de digne les bains qui est une ville superbe tout comme manosque greoux moutier Valensole etc.
Gap est une ville infame tout comme le reste des hautes alpes ,j'ai y habité je c de quoi je parle.
Dans les hautes alpes nous n'avons que des mauvais souvenirs.
Plus jamais meme de passage nous n'irons dans les hautes alpes.
La provence 04 c'est vraiment un autre département par rapport les hautes alpes, le climat dans le 04 c'est autre que le 05, la vie c'est autre que le 05, les gens du 04 c'est autre que le 05.
Nous n'avons plus rien a y faire dans les hautes alpes .
Mais attention les alpes de haute provence ce n'est pas Digne et digne c'est vraiment particulier et pas dans le bon sens
Rose JJacque
13 nov. 2014 à 14:44
BONJOUR.

On est bien d'accord avec Julie provence 04, nous meme venant des haute alpes, maintenant on est entre digne les bains et manosque un département fabuleux ou y il fait bon vivre ou les gens sont d'une gentillesse que l'on avez pas dans les hautes alpes ,le climat est vraiment différent .
Entre le département des hautes alpes et la haute provence y'a pas photos.
Très proche de cannes toulon ,Marseille,avignon c'est le pied.
Julie provence 04
5 nov. 2014 à 08:35
BEN moi je viens du département des hautes alpes c'est dans le 05 que j'ai quitté pour beaucoup de raisons, le climat dans les hautes alpes ou il y fait très très froid ,la vie les loyers impots etc beaucoup trop cher les alpins du nord 05 perso,méfiant jaloux mal reçu triste ,c'est eux les plus beaux les plus fort les plus intelligent..
Ils sont incroyablement mauvais dans les hautes alpes.
Maintenant j'habite en provence 04 une pure merveille.
Quand je remonte voir mes parents dans les hautes alpes je ne reste pas bien longtemps et hate de redescendre dans ma belle provence adoptive ,quelle différence avec les hautes alpes .
ben... je lis tout ça et je n'ai qu'une envie, me casser de là!! 20 ans que je vis au quotidien la déchéance de cette ville éteignoir! la municipalité lit elle ces manifestations de dégout et de déception??
Pas mal : Assez belle ville. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les promenades. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les fadas.
Digne provence 04 : Je ne pense pas que digne provence soit une ville de montagne, la c du n'importe quoi. Les hauteurs de grasse 06 c la montagne alors. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Beaucoup de mauvais et moins de bon. Quand il neige c le bordel dans toute les villes de france, peut etre moins dans les villes de montagne comme le dauphine du 05 38 73 74. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les conneries.
Des clochards, des fous, des épaves : Petite ville triste, très sale et mal tenue, globalement mal habitée, gérée au coup par coup, attractivité et vie économique au niveau zéro, politique sociale aveugle et sourde favorisant l'implantation de familles à problèmes venues de la "diversité" (plus prosaïquement des quartiers de marseille, aix et manosque qui ne savent plus quoi en faire) qui n'apportent rien au reste de la population mais qui prennent tout ce qu'on leur offre gracieusement à la santé des contribuables en faisant fuir ce qui reste ici de gens civilisés. Deux quartiers à peu près vivables (la sèbe et les arches) si l'on s'arrête à la qualité du voisinage et qu'on laisse de côté la vétusté des murs, car niveau logements, vides et meublés, digne-les-bains est imbattable en termes de surévaluation des loyers au sein d'un parc locatif sale, vétuste, délabré, inadapté, en somme inhabitable à l'année. Ville surtout administrative que les fonctionnaires n'habitent pas (ils résident dans les communes rurales des environs) fiscalité record, emplois durables inexistants, médecins de seconde zone, un hôpital qui fait de la figuration, le mythe entretenu depuis trente ans d'un désenclavement routier ou ferroviaire dont on ne verra jamais la couleur, une offre de transports en commun coûteuse et inadaptée aux besoins, un "centre historique" qui est devenu un coupe-gorge, une accumulation de bouges autour de la place de gaulle, une rue de l'hubac qui n'a plus de commerçante que le nom (ensemble des boutiques fermées) une faune mêlée de clochards, de fous laissés en liberté et de racailles, des "animations estivales" qui saturent de bruit les habitants du centre ville une bonne partie de l'été, un déneigement des voies publiques très problématique l'hiver, au point qu'on se demande si les élus se sont aperçus qu'on est ici dans une ville de montagne... Bilan : ni vie ni avenir dans ce trou à fuir de toute urgence. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les alentours, qui mériteraient d'être qualifiés en parc naturel si le département des alpes de haute-provence venait à être pris en main par des gens compétents, et non comme c'est le cas actuellement par des frimeurs gavés d'idéologie et de petites ambitions personnelles.
Habitante depuis 21 ans : Petite ville. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Tranquille, tranquille,. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Rien n'a bougé depuis 21 ans, toujours les même discours, l'autoroute, le train... Rien n'a bougé si ce n'est que le.Social a amené l'insécurité et la pauvreté, à voir : ville morte le.Soir et les commerces fermés, remplacés par des financiers. Plus de centre ville, rien.
Une jolie carte postale : Depuis 3 ans sur digne je contemple cette belle carte postale se déliter et.Mourir doucement sans que les élus ne s'en inquiète. L'accroissement des.Logements sociaux ne font qu'aggraver la situation en abaissant le pouvoir.D'achat et donc les recettes fiscales. Les petits commerçants ferment petit.À petit. C'est désespérant et navrant car le cadre de vie est exceptionnel.Vivement que les politiques se réveillent ou changent. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le cadre de vie, la météo, la piscine, le cinéma, un des meilleurs lycée.Technologique de france (pierre gilles de gênes). Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Aucune dynamique économique, une désertification médicale inquiétante,l'enclavement de la ville, une paupérisation grandissante, des taxes.Foncières hors normes pour le service présent.
Ville trés sale , alentours sympa : Rarement vu une ville aussi sale, et je parle pas de quelques petites déjections canines que l'on trouve dans toutes les villes, mais bien de l'etat général de cette petite ville de province ou l'on voit dans la rue ancestrale pietonne plus de 40 magazins férmés les uns à coté des autres, ou les pavés n'ont que le nom car recouvert d'huile, de chewing gum, de saleté en tout genre avec des murs gris en décrépitude (rue de l'hubac). Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les alentours seulement, ou bien le stade seuls lieux public en bon état et le plan d'eau trés joli mais trop petit utilisé que 3 mois. Sinon il y a quelques belles ballades a faire tout autours, mais la ville de digne est triste à pleurer. J'ai beau vouloir être positf, j'ai du mal a trouver des bons points, peut être aussi la médiathèque seul lien qui vous lie au monde culturellement. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les impôts, le manque de soleil dans les rues et dans le coeur des gens (ou la tête certainement )ou l'on sent aucune convivialité et un gros manque de moyen au service des gens ( rue principale avec réellement 10 cm de verglas en fevrier aussi bien sur la route que sur les trottoirs ! Beaucoup de fonctionnaire qui se savent que de passage et beaucoup de gens ruraux qui ne s'ouvre à personne ça donne un manque de chaleur évident. Franchement je défie beaucoup de monde de se faire des amis locaux dont la seule occupation consiste a se ballader dans le petit supermarché carrefour oasis de modernité dans un rayon de 45 kilometres. Et puis la piscine, hors de prix si l'on veut s'abonner et qui un jour va finir pas s'écrouler vu que le batiment a des fissures de partout. Je n'aime pas non plus les mot "bains" dans la dénomination digne les "bains" ; les soit disante thermes sont minuscules avec un bac à eau de 10x5 m ou se trouve parfois 20 personnes ! Et des services digne de l'albanie.
Digne, une destination familles : Belle petite ville à taille humaine et toute sortes d'activités proposées.Et variées, idéal pour des vacances en famille. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : La nature est omniprésente est reste préservée. Activités sportives et.Nautiques.
Quand meme un avis assez positif sur Digne les Bains ! : Je suis originaire de digne où j'ai vécu de nombreuses années et depuis quelque temps je retourne y passer des vacances l'été car je m'y sens heureux. On est vraiment rendu rapidement dans la campagne ou la montagne en voiture et de là on peut faire des randonnées sympathiques, et aussi pas mal de bicyclette. En ce qui concerne ses habitants, les vrais dignois, je pense qu'ils allient en général l'esprit montagnard, celui de la campagne et celui du midi. Cependant je sais bien qu'il ne faut pas généraliser. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le site environnant, les montagnes, toutes les promenades à faire dans les environs, son plan d'eau, la mer pas trop loin, l'air pur, son climat et son atmosphère un petit peu hors du temps, sans oublier le marché du samedi matin. Je trouve les commerçants aimables et souriants (je vis à paris) et je suis assez surpris par les commentaires qui disent le contraire. Je veux des noms ! Je constate un effort de fait en ce qui concerne la vie culturelle et les équipements sportifs y sont très développés. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : L'hiver est quand meme assez long. Peu d'animation dans les rues après 20h (sauf l'été) tristes dimanches après midi... Pas assez de transports publics pratiques-voiture nécessaire-les commerces sont assez chers et malheureusement on est souvent obligé de s'approvisionner en zone industrielle : voiture toujours nécessaire ! Et c'est aussi la raison pour laquelle tant de magasins ferment en centre ville.
Digne, ville dormante, ville mourante : Digne, petite ville des ahp, 17000 habitants : 6000fonctionnaires ou assimilés, 6000 retraités, les 5000 derniers sont partagés entre des entrepreneurs, des cas sociaux, des chômeurs... Et des marginaux ! Ça c'est du tableau : un peu romancé mais pas tant que ça ! Je ne suis pas dignois, pièce rapportée depuis 2ans, il y a comme partout du bon, moins bon ! Pour autant, 2 constats : économiquement, la ville est à l'arrêt, pire : elle recule ! Désenclavement routier discuté depuis trop longtemps. Politiquement : catastrophique ! Pas d'impulsion délivrée aux entrepreneurs, on préfère laisser les \"notables\" rentiers posséder la zone commerciale dans sa quasi globalité sans la louer... Rassurons nous, les sociétés préfèrent s'installer à aiglun et pépin= fiscalité plus attractive= dynamisme plus important ! Vous assaisonnez ça avec une sauce social sans modération, vous obtenez : digne les bains ! Paysages superbes... Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les montagnes du bout des doigts ! Stations de skis proches, paysages... Infrastructures sportives. Plan d'eau. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les \"bruits qui courent\", impôts : e x o r b i t a n t ! Qui n'ont rien finalement d'extraordinaire vu le balai orchestré autour du social à digne : trop de social, tue le social !
Kenavo la Provence ! : Je repars demain pour la bretagne après être venu chercher en vain la douceur de vivre qui nous était vantée en provence. Digne-les-bains correspondait à mes moyens de modeste retraité, j'y ai passé trois ans à m'ennuyer dans un studio mal chauffé et sous-équipé, dans un environnement délabré où tout est malpropre et semble voué à dépérir. Que de pauvres diables ici, que de marginaux et de mendiants, quel contraste entre l'idée qu'on se fait de la provence et le mal qu'on a à y vivre au quotidien. Tout est cher, trop cher, excessivement cher, la nourriture, les services, les loyers, ajoutez à cela si peu de chaleur humaine et le sentiment de passer son temps à se faire avoir. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : La campagne autour. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Ce que j'ai cité plus haut.
Avis d'un nouveau dignois : Ville sympa, calme et mignonne, nature autour magnifique mais des inconvénients majeurs qui font qu'il vaut mieux vivre du côté de la vallée de durance à côté. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Calme et sécurité globalement bonneair pur, ciel bleu et nature environnante, centre ville assez sympa surtout au printemps été (malgré vieille ville qui pourrait être mieux mise en valeur). Montagne à côté et mer pas trop loin peu d'embouteillages gens globalement assez accueillants pour peu qu'on soit un peu sociable. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : -un vrai désert médical et c'est un euphémisme ( 2 mois pour un dentiste, 6 mois pour un ophtalmo, un seul centre pour les radios...) le pire les médecins généralistes qui refusent les nouveaux patients pour les 3/4 ; pour la minorité qui accepte de prendre un rendez vous prévoir des délais faramineux, c'est un vrai scandale.-mauvaise desserte de la ville ; absence de desserte ferroviaire et qq cars aux horaires peu arrangeants ; du coup on a l'impression d'être loin de tout- cout de la vie exorbitant pour un trou paumé pareil ; loyers proches de ceux de marseille, prix de l'eau non compris dans les charges et faramineux, taxes locales élevées. Le café dans les bars du centre à 1 euro ne compense pas.
Triste ville : Ville géographiquement bien placée avec une nature trés belle et agréable. Les saisons sont bien respectée par la nature. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les montagnes et la possibilité de faire des randonnées facilement. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : La mefiance des dignois et la distance récurente et trainant en longueur vis à vis des gens qui ne sont pas d' ici. Pourtant je suis né à 40 km dans le même département et j' ai habité à 20 km pendant 10 ans. La mauvaise humeur récurente de grand nombre de commerçant, quand ce n' est pas carrement de l' anti-pathie envers les clients. Des délits de facies sont aussi à noter dans certain endroit ouvert au publis, notamment les cafés- restaurants. Il y a à digne de plus en plus une mauvaise mentalité qui s' installe, comme pour assurer l' héritage.
Bienvenue au 04 06 13 83 84 : Heureusement qu'il y a les bucco-rhodaniens, les varois, les vauclusiens, les maralpins pour nous donner un peu de monde et de sympathie, et bienvenue, puisque les quatres departements cité font partie de la region p a c a. Bienvenue en ht provence (cinq departements provençaux)04 06 13 83 84. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Malheureusement pas grand choses. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Manque de dynamisme, manque de magasins, comme lidl, leader price, etc la vie a digne les bains couterait bien moins chere.
Avis contraire : Jolie ville, propre, bien entretenue, fleuriegens sympas, bcp de commerces en ville. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Ce que j'ai cité plus haut. Je ne suis pas d'accord avec les commentaires negatifs que j'ai lu. Je vis à marseille, et franchement, avant de critiquer digne, il faudrait venir vivre qq temps ici, ou la crasse est omnipresente, la violence (26 agressions par jour) le jem'enfoutisme ambiant, les avocats, notaires pour la grande majorité corrompus, le regne de l'arnaque (je sais de quoi je parle helas ! Une municipalité incapable, qui ne pense qu'a s'en mettre plein les poches, en meme temps qu'elle gaspille l'argent à des projets inutiles ou mal conçus (ville en travaux permanents ! Souvent pour rien, car il faut tout casser quand on s'aperçoit qu'on s'est trompé sur les plans...) les resto ferment vers 22h, voire avant, les bus sont ls plus lents de france, souvent pas climatisés et c'est l'horreurl. Les endroits où l'on peut ecouter de la musique ferment les uns apres les autres (sur ordre de la municipalité) car "ça fait trop de bruit"... Le soir de la fête de la musique, un patron de bar s'est vu affligé d'une interdiction de... Mettre de la musique ! Tout un parking a été "pris en otage", et les environs sont envahis par les gens qui s'allongent sur les pelouses (roumains et autres) c'est une superbe vitrine pour les touristes... Les loyers flambent, les agences immobilières vous arnaquent, le travail ne court pas les ruesvoila marseille. Mon mari et moi allons nous installer à digne, parce que nous en avons marre de vivre dans une ville certes superbe, mais qui decline de plus en plus...
Présentation de Digne : Jolie ville calme, agréable l'été mais triste l'hiver. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le beau temps, la ville agréable, le calme, la nature environnante très belle, les paysages, de belles randonnées à faire, les stations de ski proches (mais envahies par les marseillais qu'on repère de loin !. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Le manque d'animations hors saison touristique, la froideur et la méfiance des dignois, le manque de commerces et de commerçants agréables (boutiques beaucoup trop chères) le manque de perspectives pour les jeunes, trop de fonctionnaires qui ne pensent qu'à faire grève et à se plaindre, l'enclavement. Manque de volonté de développer la ville et c'est dommage. Digne est la capitale de la lavande mais il n'y a pas de champ de lavande à moins de 20km ! La ville est très bien pour les enfants mais qd on grandit, qu'est-ce qu'on s'y ennuie ! Meme quand des concerts et des animations sont organisés personne ne se déplace. C'est démotivant pour ceux qui tentent de faire bouger un peu la ville. Digne est une ville qui pourrait etre plus dynamique et plus vivante.
Illusion : Nous sommes partis pour nous loger correctement, respirer même si l'air y est très pur. Nous avons retrouvé le sourire des commerçants, des artisans sérieux qui ne vous arnaquent pas et le plaisir d'une ville propre et qui ne tombe pas en ruine... En un mot : partez et ne regrettez rien. Tout est mieux ailleurs. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : La nature en juin et quand il neige, les premiers jours. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les rues, la ville en ruine, les gens prétentieux, les impôts, l'enclavement, les artistes bidons, les fêtes sans intérêt, la piscine qui fuit, le plan d'eau mal fréquenté, la mer trop loin, les lacs trop loin,.
Gg : Le feu d'artifice du 14 juillet 2011. Toujours les hautes alpes qui domine. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Que la ville de digne les bains demande toujours de l'aide au alpins du nord(05)que de faire travailler la provence. Pauvre digne les bains. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Marre de voir le 05 les( envahisseurs)de prendre le travaille des dignoises et dignois.
On ne boulegue pas a digne : Triste ville. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : La pluie la neige le verglas le vent la grele etc etc pas mal non ! Manque de tout. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Pas assez de concurrence de magasin il faut allez a manosque aix marseille pour trouver du choix, bien dommage. Peut etre un jour !
J'aime sisteron et autre villes : J'aime Sisteron, Manosque, Forcalquier, Castellane, Oraison mais pas du tout Gap... Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Peut etre le climat ! Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : On s'ennuye à mourir comme dans les Hautes Alpes. Aller encore un petit effort et bientot Digne les Bains serra dans les hautes alpes.
Digne vue en vacances : Je suis allée à digne en hiver. Venant de la méditerrannée pour moi il faisait froid et il neigeait j'ai ressenti comme un petit air de montagne assez agréable pour des vacances. Ville sympa, j'ai des enfants et la région offre de beaux paysages et de belles balades à faire en famille. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : J'ai trouvé la ville tranquille, entourée de verdure, un joli mélange de provence typique et de montagne. Des endroits très agréables ou on passe des moments de détente et d'amusement en famille (plan d'eau, skate park, promenade...) une zone commerciale fournie. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : De là à y vivre à l'année je ne crois pas car meme si j'ai trouvé des attraits à ce lieu je me rends bien compte que c'est un peu une ville désoeuvrée dont on a vite fait le tour et ou l'ennui peut vous prendre l'hiver (je n'y suis pas allée l'été). Habitant moi meme à la mer je ne m'imagine pas m'installer ici, tant qu'à faire autant s'installer à la montagne.
Je cherche une station de radio de digne les bains : Je me renseigne et on me donne une radio des hautes alpes, mais franchement qui peut écouter cette radio ridicule et pas à la hauteur pour digne les bains. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Vraiment déçu que digne les bains ne possède une station de radio. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Je commence bien mon arrivée. Franchement je suis bien triste que digne ne fait rien de ce côté. Il n'est pas besoin de me dire d'aller voir ailleurs...
Marie Susette
27 mai 2011 à 11:56
Gagner de la population sur Digne. : Bien triste Digne. Pour éviter l'exode. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Rien. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Pas assez de concurrences, pas assez de magasins comme exemple à manosque où on y trouve de tout lidl, leader price, et bien d'autres, mais voilà, on habite digne !
Vivre en provence. : Je n'ai rien à dire sauf que la ville de digne les bains est une ville bien triste. Vers 18h30 19h il n'y a plus personne dans les rues. Ville morte où l'on s'ennuie à mourir. La vie à digne les bains est très chère. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Pas beaucoup de chose pour ne pas dire rien du tout, peut-être un peu de soleil mes souvent il pleut ! Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Tout ! J'ai une petite anecdote à dire, souvent je remonte dans le nord est, nord ouest etc., je m'amuse à dire que j'habite les alpes, alors là aucune réaction sauf de me dire qu'il y fait très froid là bas, d'autre fois je leur dit que j'habite la haute provence, alors là je regarde leur visage s'illuminer "quelle chance d'habiter la provence". Alors que l'on ne cesse de dire les alpes ou b a soyez très fier de dire la provence. A la presse écrite ou autre j'entend dire les deux départements alpins mais en paca il y a trois départements le 04 06 et le05, alors messieurs arrêtez de dire les deux départements alpins, le 06 cote d'azur le 04 la provence, l'autre le 05 les alpes, appelons un chat un chat. Et vive la provence ! Nous pensons quitter digne les bains, on n'en peut plus.
Ras le bol : Un grand raz le bol de voir que digne en provence demande de l'aide au dauphinois du05,. Soyons fier et de dire la provence et non alpins ou bas alpins. La provence; le monde nous réclame mais pas les bas alpes. Les b a, plus personne ne comprend. Fier d'être provençal. Quand digne en provence va mettre en place sa propre station de radio. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : De ne pas avoir sa station de radio. Digne en provence la seule ville de France préfecture à ne pas avoir sa propre radio, cela évitera de faire appel au dauphinois des hautes alpes...
Indigne-les-Bains : Digne, c'est la provence débarrassée de ses clichés. Oubliez pagnol, il appartient au monde des bisounours, laissez giono de côté, c'est de l'histoire biblique. Ici c'est le côté obscur qui s'exprime. Pour la lavande, repassez au mois d'août : elle est réservée aux touristes. Pour la prospérité, allez voir ailleurs : ici c'est l'ambassade d' emmaüs. Si vous vous sentez une vocation de mère térésa, vous trouverez ici votre bonheur. Prenez garde cependant où vous mettez les pieds, le terrain est miné. Rasez les murs : tellement de maisons ici sont fissurées et menacent ruine ! Certains quartiers semblent relever d'un bombardement. En fait, digne c'est plus la roumanie profonde que la provence des cartes postales. C'est une enclave du tiers-monde en paca, qui est la terre d'élection de la frime. C'est un zoo pour marseillais : ils y ont d'ailleurs leurs résidences secondaires et y possèdent à peu près tout, qu'ils monnaient très, très cher. Si vous devez absolument vous installer à digne, si vous ne pouvez pas éviter cette douloureuse épreuve, préparez-vous à un plongeon dans le passé. Prenez ça comme une expérience. Un détail : les tarifs, eux, sont actuels. La fiscalité, les loyers, les charges incompressibles appartiennent bien au 21ème siècle. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Il y a la nature, les grands espaces qui donnent envie d'aller s'y retirer en ermite... Car à digne, si on est en montagne, les rues sont bruyantes et les nuits d'été sont promises à l'insomnie. Les rappeurs dés?uvrés y pullulent, la musique tourne jour et nuit comme les scooters et les "tunings" délabrés, mais la police municipale préfère s'occuper du stationnement en double file dans l'unique rue commerçante. Sinon, pas besoin de prendre sa voiture : tout est à portée de la main... À condition de passer sa vie à remplir des formulaires, ce qui est le lot d'une majorité de dignois. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Ses fossiles : pas les merveilles géologiques mais sa vieille clique locale dont les luttes intestines entre vieilles familles locales sont relayées par la vieille gazette locale ("la provence") qui est en gros ce qu'était la pravda en urss ou l'osservatore romano pour le vatican. La majorité de la population dignoise n'est pas représentée, on dirait qu'elle est juste là pour faire de la figuration. Seule compte la petite poignée de notables et de vieux propriétaires qui font ici la pluie et le beau temps, et qui ont astucieusement placés des leurs au sein de la rédaction de la petite gazette locale précitée. Sa vieille ville qui est sale, mal famée, vétuste, qui n'a aucun intérêt historique et qui gagnerait à être démolie. Ses propriétaires, ses commerçants, ses escrocs : l'escoquerie est une institution bien implantée en paca. A digne elle concerne surtout le marché du logement et le commerce dit de proximité.
Triste mentalité : Je travaille régulièrement dans différentes régions de France, et je suis en mesure de dire que la mentalité et l'atmosphère de digne les bains sont du jamais vu ! Les gens froid, méprisant et sans aucune franchise comme il est difficilement imaginable. Je souligne cet aspect de digne les bains car c'est vraiment le caractère majeur que dégage cette ville. Et puis cette immobilisme dont tout le monde semble satisfait, des subventions municipales ou régionales à toutes les associations possibles et inimaginable, le tout orchestrée par la presse régionale comme fr3 ou "la provence" qui attisent les grèves ou qui manipule l'opinion au point que les dignois sont coupés des réalités. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les ciels étoilées parfois, c'est tout. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les bas alpins ont une réputation désastreuse, on m'avait mis en garde plusieurs fois, hé bien je confirme absolument ! C'est même incroyable de voir leur préfecture tenir le premier rôle dans cette réputation. Beaucoup de gens en France critiquent leurs voisins ou bien telle ou telle région, les marseillais ceci, les parisiens cela, les corses sont ça, les alsaciens font comme ça, mais je vous assure que qu'il faut avoir habiter à digne les bains pour voir ce qu'il y a de pire en France.
Dernière étape avant l'émigration : Vu de loin, digne-les-bains est jolie et suggère une certaine douceur de vivre. Mais après quelques semaines, on y tourne en rond. Digne et ses environs sont propices aux vacances, faits pour les vacanciers. Y vivre à l'année est une autre histoire. Tout ici est exagéré au regard de la qualité de ce qui est proposé. Les loyers pratiqués sont un scandale. La fiscalité est un gouffre. A fuir. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Ensoleillement. Beau cadre. Excursions. Vie culturelle. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Ville pauvre quoique coûteuse pour le porte-monnaie, assez bruyante l'été, malpropre, sans dynamisme, sans image, sans perspective. Population vieillissante. Fiscalité élevée. Loyers prohibitifs. Politique d'urbanisme calamiteuse.
Kath&Seb
16 janv. 2011 à 20:57
Déçus... : Même tonalité que les témoignages précédents. Pour nous, jeune couple de travailleurs sociaux, l'expérience dignoise a duré deux ans et nous en gardons le souvenir de quelque chose de très décevant. Cette ville moyenne pourrait passer pour pittoresque avec ses petits commerces anachroniques, ses tacots dans les rues, ses hordes de mendiants et ses vieilles maisons à greniers ouverts qui ont l'air de tenir debout par habitude. C'est folklo les premiers jours, à peine cool ensuite, insupportable lorsqu'on saisit l'étendue de la misère que cela recouvre. Les personnes en situation de grande précarité, à digne-les-bains, sont innombrables. Cela tient à ce qu'il n'y a pas de bassin d'emploi et, à part dans les administrations (elles sont encore nombreuses ici) le smic horaire est la règle quand on a un (petit) boulot, autrement ce sont les indemnités-chômage et en bout de course, le rsa, sans possibilité concrète d'en sortir.La vie, cependant, est chère à digne-les-bains. Par exemple, le prix de l'eau a subi une augmentation de 40% en 2010 suite à un tour de passe-passe politicien. Le beau marché provençal propose des produits qui ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Certains commerces du boulevard gassendi proposent des produits d'un luxe déplacé. Si, faute de moyens, on ne peut aller se ravitailler dans les supermarchés low-cost de la grande banlieue, la facture alimentaire s'ajoute aux autres, aussi lourdes. L'écart est palpable entre les populations à la pauvreté choquante qui habitent le centre dit "historique" et la classe moyenne qui donne l'impression de s'être exilée hors de la ville, et de vivre en vase clos dans de confortables lotissements ou dans des maisons de village au rustique criard. La ville est pourtant sûre, les faits-divers y sont anecdotiques. Peut-être cherche t-on seulement à se tenir à l'écart d'une pauvreté par trop visible ? A fermer les yeux sur ces boutiques qui ferment les unes après les autres dans la rue commerçante de l'hubac, où l'on ne trouve plus guère que des revendeurs de substances illicites ? Peu d'entrepreneurs parmi cette classe aisée qui doit se contenter de vivre sur ses rentes tout en fustigeant le manque d'initiative des autorités et leurs éternelles promesses de mise en ?uvre d'un désenclavement qui est, en gros, le serpent de mer qui revient avant chaque élection. Car économiquement, digne-les-bains est sur le flanc. La ville revendique une vocation thermale qui ne semble pas convaincre grand monde sur place, vocation qui existe surtout dans les dépliants publicitaires. En effet, les thermes, les thermes, excentrés et mal signalés, sont curieusement fermés le week-end. Du reste, où loger les curistes puisqu'il n'y a pour ainsi dire pas d'hôtel présentable ? Les perspectives d'évolution de digne-les-bains sont objectivement nulles malgré les dénégations des élus locaux, qui ont l'air complètement dépassés et qui, pour noyer le poisson, s'enlisent dans de faux débats qui n'intéressent qu'eux. Au plan des distractions, si digne-les-bains jouit aux beaux jours d'une offre culturelle variée et relativement abordable (on retiendra une fête de la musique hors-pair et le fameux corso de la lavande) on s'ennuie beaucoup hors-saison. Les dimanches sont interminables et moroses, surtout en hiver. Le cinéma offre une programmation peu variée. La médiathèque, remarquable, sauve les après-midis de congé décidément très longues. Pour les amateurs, il y a beaucoup de randonnées et des kilomètres de pistes cyclables, ainsi que de nombreux équipements sportifs d'accès gratuits, excepté la piscine, équipement ambitieux mais en mauvais état, et assez onéreuse. Détail crucial, souligné par un autre intervenant ; si vous êtes âgé ou malade chronique, ne vous installez pas à digne-les-bains, à moins d'être en mesure d'attendre six mois pour pouvoir consulter un spécialiste, ou de bénéficier d'une correcte mutuelle pour vous permettre de vous faire soigner à manosque (50 km) ou marseille, l'hôpital local se limitant à "expédier les affaires courantes". Le bilan resterait mi-figue mi-raisin sans cette cerise sur le gâteau que constitue la vétusté du parc locatif, et là je rejoins les autres personnes qui se sont exprimées sur le sujet. En gros, si vous avez absolument besoin d'habiter digne-les-bains, vous avez deux chances sur trois de laisser plus du tiers de votre salaire au propriétaire d'un logement mal isolé, mal insonorisé voire pas du tout, et "chauffé" au convecteur électrique bas-de-gamme ou au gaz hors de prix : génial pour une ville où le thermomètre peut descendre à moins quinze au c?ur de l'hiver ! En deux ans, nous avons dû déménager quatre fois et entre-temps, nous avons visité une bonne vingtaine d'appartements qui s'apparentaient à des squats ! Nous avons bien cherché à nous établir à l'extérieur de digne-les-bains, où l'on trouve de très beaux villages... Mais déserts, où les commerces sont moribonds et où les services publics disparaissent faute d'habitants à l'année. Les rares logements disponibles à la location sont inabordables et aussi carrément inadaptés qu'en ville. Pour le reste, ce sont des résidences secondaires de citadins qui ne viennent que l'été. Et les bas-alpins se plaignent après ça que leur département se dépeuple !... Nous sommes partis avec un méchant arrière-goût de gâchis. Digne-les-bains est au c?ur d'une belle région dont il faut, hélas !, convenir qu'elle est matériellement inhabitable lorsqu'on n'a pas de gros moyens et que l'on aspire à une vie digne de ce que peut offrir le XXIème siècle. Si vous aimez avoir l'impression de vivre dans les années soixante-dix et que votre salaire vous permet de laisser cinq cents euros au propriétaire d'un t2 au confort tout relatif, rien ne vous empêche de tenter l'expérience. Autrement, évitez-vous ce passage à vide. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Ses équipements sportifs d'accès gratuit, son offre culturelle (l'été), sa médiathèque, son cadre... Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : La vétusté de son parc locatif et la vilaine sensation de se faire plumer (restons polis) par ses bailleurs. L'absence de perspective pour les jeunes, le manque d'emplois durables, conjoints à la situation de grande précarité d'un grand nombre de ses habitants. L'ennui pesant hors-saison.
Gachis : 8 ans passés ici, c'est beau mais... Ben c'est tout, vivement que l'on puisse partir. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les routes magnifiques à voir (pas le goudron mais autour), étant motard, c'est un régal. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les commerçants, les habitants de souches, il n'y a qu'eux qui sont bien... Moi encore au bout de 8 ans on me prend pour un dignois et dès que j'informe que je n'y suis que depuis quelques années, les visages se ferment... Aucune évolution à part 2 grandes surfaces, il n'y a rien pour bosser. Le centre ville meurt à petit feu et les élus font tout pour. On oublie les taxes et le prix de l'eau sinon je me pends.
Digne l'enclavée : Digne est trop enclavée, attention si vous n'avez pas de voiture vous êtes mort ! Pour travailler, faire des courses autre que le tout venant, il faut rouler. Ville de fonctionnaires et de retraités. Si vous êtes grand amateur de randonnées, produits du terroir, et fan de culture de marijuana alors vous êtes le bienvenu ! Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les paysages, les montagnes, la pureté du ciel, des magnifiques couchers de soleil, l'ensoleillement, la réserve géologique, les papillons, le calme. Ville tranquille, idéale pour les jeunes enfants. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Pas assez d'espaces verts : un seul parc dans la ville et trop petit ; pour une petite ville dans un tel écrin de nature c'est vraiment dommage ! Pas assez de bus et surtout trop rares, propreté des rues très moyenne (déchets divers, urines surtout en centre ville (centre ancien) avec un nettoyage juste pour les touristes durant 2 mois d'été !). Animations idem : que l'été pour les touristes. Nombre de marginaux impressionnant pour une ville de 17 000 habitants. Pas de travail, attention si vous n'êtes pas d'ici et n'avez pas un réseau très fourni, impossible de trouver quoi que ce soit. La mentalité : méfiants, renfermés hypocrites, beaucoup de ragots sur les gens. Surtout si on entre pas dans le moule (dignois) on pense avoir des amis et en fait, rien ; je n'ai sympathisé qu'avec des gens venus d'ailleurs comme moi. Pour finir, climat trop contrasté : énormes chaleurs l'été au point de ne pas pouvoir sortir parfois et grands froids hivernaux. Bref, je vais partir sous peu et sans regrets !
Bilan : La vie à digne est très agréable, la ville est sportive (tous les sports sont représentés), il fait bon de vivre à digne. Cela fait depuis 2001 que j'y habite, étant originaire des bdr (13) je trouve très appréciable d'y habiter, toute les conditions sont réunies pour s'épanouir, les stations de ski sont proches, le verdon aussi, le train de pigne, etc. Ayant des enfants nous sommes très heureux de cette vie. La ville a un énorme potentiel vu sa situation géographique mais il n'est pas exploité. Il y a beaucoup de choses à faire à digne, énorme potentiel commercial et touristique, de toute façon on ne peut pas tout avoir, soit le confort de vie est préservé et on reste tel quel avec son enclavement, c'est pour cela que la vie est chère, soit on ouvre la ville et on connaitra les problèmes des autres villes (insécurité, vols, saleté...). Ce que j'aime à Digne-les-Bains : La nature, la propreté, la qualité de vie, sa piscine, ses routes de montagne (étant motard, c'est le must), son club de foot, sa tranquillités, la qualité de ses routes. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : La taxe foncière (impressionnante !), son enclavement (pas de train, pour descendre sur Marseille), les politiques qui ont peur d'ouvrir la ville (autoroute, train), les perspectives d'emploi pour les jeunes, le manque d'animation pour les étudiants, une seule boite de nuit, la fermeture de la prison, le manque de dynamisme, d'élan, la volonté de ne rien faire bouger ou que très doucement, le manque de concurrence qui amène les commerçants à ne plus être commerçants (surtout dans l'automobile), la volonté de ne pas vouloir attirer les jeunes pour vivre à digne les bains.
Quitter Digne le coeur serré : Petite ville sympa mais plutôt arriérée, où la vie est excessivement chère, trop au regard de la qualité des services. Fiscalité élevée, loyers hors de prix, sans commune mesure avec la qualité assez déplorable de ce qui est proposé à la location, hors les logements sociaux qui à digne sont corrects et bien tenus. L'accès aux soins sera l'un des problèmes majeurs de digne dans les années à venir : le potentiel inutilisé de l'hôpital, la rareté des spécialistes, les généralistes prisonniers de leurs quotas font qu'on a du mal à se faire soigner à digne. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les alentours, la nature encore intacte. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Le gâchis que constitue cette ville, gâchis auquel la mentalité des bas-alpins n'est pas étrangère. Il manque à digne l'apport extérieur dont ont pu bénéficier nombre de localités du luberon. Les britanniques, les ressortissants du bénélux, les allemands sont plus à même que les provençaux de mener à bien l'expansion économique qui fait défaut à digne et au 04. On ne bâtit pas l'avenir en parlant ni en comptant ses petits sous facilement gagnés sur des biens immobiliers, appartements et murs commerciaux loués trop cher et souvent à l'état de ruines. On est là dans une exagération scandaleuse qui tient du suicide, et cela va de pair avec l'explosion de la fiscalité. Les jeunes s'en vont, les actifs s'en vont, les jeunes retraités s'en vont, restent les nombreux cas sociaux qui font la manche sur le boulevard et les petits vieux qui n'ont plus trop le choix. C'est très dommage de voir ce que les dignois sont en train de faire de leur ville.
France profonde : Une de ces petites villes comme la France en compte tant et tant. En soi, la ville est plutôt jolie, mais elle vit sur les clichés éculés d'une Provence de savonnettes, d'aïoli en conserve, de pétanque et de verbiages pesants - c'est vrai aussi de la majeure partie de la région - ce qui interdit toute vision d'avenir et n'est propre qu'à mettre en avant ce goût forcené du tape-à-l'oeil qui est malheureusement le propre des méridionaux, et qui explique qu'à moins de vivre du tourisme ou du bétonnage, il n'y a pas grand intérêt à vivre en paca. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le pittoresque et le brassage des nationalités, l'environnement magnifique, les paysages sont vraiment très beaux. Idéal pour y passer ses vacances. La ville ne vit d'ailleurs que les mois d'été. Le reste du temps, on s'y ennuie à mourir. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Ses paradoxes : c'est une ville suréquipée mais où rien ne fonctionne vraiment. Un hôpital magnifique mais promis à la fermeture. Une piscine superbe mais trop chère et les trois-quarts du temps inaccessible au public. Des thermes que boudent les dignois en raison des tarifs prohibitifs des prestations proposées. Un cinéma multisalles où la programmation est essentiellement axée sur les... Dessins animés. Une zone commerciale fort laide qui crée des emplois essentiellement précaires. Une pléthore d'associations loi de 1901 qui ne servent pas à grand chose. Plus grave : c'est une ville où l'habitat est majoritairement délabré, où l'on compte beaucoup de quartiers vétustes où les façades sont lépreuses, mais où l'on peine à trouver à se loger décemment, tellement les loyers sont prohibitifs et les offres meublées pléthoriques. Les propriétaires bas-alpins semblent vivre hors de la réalité. En fait, ils vivent dans leur petit monde à eux, et s'ils passent leur temps à se plaindre de tout et de rien, c'est justement parce que leur rapport à la réalité est faussé. On a changé de siècle, pas eux. Le monde tourne, pas dans les basses-alpes où l'on vit encore dans les années 1950 tout en prétendant se faire de l'argent facile sur le dos des gens de passage. Il y a ensuite l'enclavement géographique, l'éloignement des grands axes, etc. Mais n'est-ce pas un alibi ? L'enclavement ne se tient-il pas d'abord dans les esprits ? Tout se passe à digne et dans ses environs comme si l'on tenait absolument à en chasser les jeunes et les actifs. Ce qui est déjà fait pour les villages des alentours ; ce sont des villages-fantômes où les trois-quarts des habitations sont vides, où les commerces disparaissent un par un, où la seule forme de vie se résume à la chasse et à la fête annuelle. On ne peut à la fois se plaindre de la désertification d'un département entier et en faire fuir ceux qui cherchent à s'y installer en pratiquant une spéculation immobilière éhontée, où le moindre tas de pierres va prendre du jour au lendemain la valeur d'un mètre carré de terrain dans l'arrière-pays. Ce qui est possible sur la côte n'est même pas pensable ici. Les bas-alpins le comprendront hélas trop tard, et à leurs dépens.
La nature et c'est tout : Toute petite ville, un mélange d'exubérance marseillaise et de froideur montagnarde. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : La nature des alentours, je viens de passer 12 ans dans une métropole, ça change ! No stress ! No insécurité ! Enfin quelques cas sociaux, vu que la ville possède beaucoup d'associations et de centres pour s'en occuper mais rien à voir avec les quartiers nord de Marseille ou les banlieues du 9-3. Le vert tout autour, le ski à 1 heure, le Lubéron à 1 heure, la mer à 1 h 30, le paradis de la randonnée. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Des dignois froids, pas acceuillants (à voir les commerçants qui vous disent même pas bonjour) ! Heureusement les manosquins sont différents comme ceux de Sisteron ou d'Aix. La commune qui fait beaucoup pour les associations mais rien pour les commerçants, les impôts horribles, l'enclavement le pire fléau de Digne ! Aucune voie rapide pour aller vers le nord, le sud, l'est ou l'ouest cela ressemble à un village, vous enlevez les administrations et les maisons de vieux c'est fini ! Restera 800 habitants. Les dignois sont pas méchants mais complètement fermés aux autres.
Manque de transport dans les quartiers ruraux : Digne est une très belle ville accueillante et chaleureuse qui devrait s'impliquer beaucoup plus dans ses quartiers ruraux. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le calme et le soleil. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Un problème à signaler : le manque de transport urbains et scolaires dans certains quartiers ruraux ce qui est inconcevable de nos jours.
Ville de fonctionnaires et de fegnants egoistes : La ville est agréable avec sa place principale, les nombreux commerces qui malheureusement ferment les uns après les autres. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le climats, le soleil, le boulevard Gassendi et le coté ville à la campagne, le calme. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les gens sont très égoïstes. Ils n'ont pas compris que sans pme le chômage va augmenter. S'il n'y avait que des fonctionnaires dans le pays et aucune entreprise, alors qui est-ce qui payerait les fonctionnaires ? La seule chose que ces gens savent faire c'est la grève ! J'aurais plutôt envie de leur dire au travail !
Digne : Ville assez tranquille. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le soleil, la nature... Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les gens qui se plaignent de se qui manque a cette ville mais qui n'en foute pas une pour faire mieux.
Decevant ... : On se croirait dans le 93 entouré de montagnes. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Allez, l'ensoleillement... Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les rues sales et entièrement à refaire, les fontaines des années 60 en désuétude, une ville soit disant sportive alors qu'il n'y a même pas un tracé convenable pour courir (par contre 1 sentier dangereux) les impôts prohibitifs, des voitures partout, une ville enclavée.
Ma retraite à Digne : Les commentaires de jean-pierre de septembre 2008 et aurélie de janvier 2008 sont de loin les plus objectifs et reflètent parfaitement la situation de la ville de digne-les-bains. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Venu de paris à digne il y a cinq mois pour y vivre notre retraite nous recherchions d'abord : sécurité - calme - soleil - nous ne somme pas déçus. Les commerces sont agréables (les commerçants aussi)et les restaurants sympas. Il est vrai qu'il y a peu d'industrie et que digne est avant tout une ville de fonctionnaires (préfecture du département) de retraités mais aussi de jeunes car il y a beaucoup d'établissements d'enseignement (université, lycées g, p et t) centre de fpa etc. Culturellement et sportivement la ville est bien équipée (centre culturel, médiathèque, et nombreux équipements). Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : La vieille ville n'est effectivement pas très propre et semble quelque peu délaissée.
Digne, ma ville : Excellent climat, très bel environnement ... Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le plan d'eau est très agréable, dans un site magnifique. Le soleil est abondant. La ville est à taille humaine, bien fleurie. On y vit paisiblement. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : L'artère principale, le Bd Gassendi, est livré au trafic automobile, alors que ce pourrait être une zone piétonne charmante, mais les commerçants refusent tout changement. La place de Gaulle, au lieu d'être un "forum" ouvert aux animations, sert de parking... Les pistes cyclables se dégradent.
Marie-france
8 juin 2009 à 20:37
Le soleil ne fait pas tout : Une ville qui vous marque par la beauté de son environnement malgré de nombreux inconvénients (isolée, pauvre culturellement). Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le soleil évidemment mais attention, l'hiver il peut faire très froid. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les impôts, le sectarisme, le corso de la lavande (pas un brin de lavande) l'esprit étroit, les commerçants peu sympa, les artistes du coin qui se regardent le nombril, les maisons qui tombent en ruine dans le centre ville, le plan d'eau mal fréquenté.
Digne les Bains : Petite ville environ 17000 habitants. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le paysage, le climat. Ville reposante, les habitants sympathiques (si vous êtes de la région), belle ville, bien fleurie, (à part le vieux centre). Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Enclavée, pas d'autoroute, les impôts ! Propriétaires, fuyez ! Taxe habitation, le foncier,... Pourquoi payer tant pour une ville enclavée avec pas ou peu de travail dans le privé et manquant de bonnes infrastructures. De plus, le vieux centre ville est très sale, et est en train de mourir...
Très belle petite ville mais très enclavé : Préfecture des Alpes de Haute Provence, Digne compte environ 18 000 habitants. Situé dans un cadre magnifique, elle est à la fois près des pistes de ski et de la mer. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le fait d'avoir tout sur place (commerces...), la beauté des paysages, ville dynamique. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : L'enclavement : ville non desservie pas l'autoroute, les routes vers le sud (Castellane, Draguignan, Nice, Grasse) étroites et sinueuses. Quasiment aucune desserte ferroviaire : 4 trains par jour vers Nice (durée du trajet : 3h30 pour 140 km) sur une ligne en mauvais état.
Potentiel : En vacances chez un ami, qui a du mal a y trouver du travail dans l'accompagnement scolaire, j'en ai apprécié le cadre naturel ainsi que l'isolement relatif. Je songe a y créer une entreprise du bâtiment, contribuer à l'économie locale et vaincre l'hostilité latente des gens du cru par ma fougueuse jeunesse. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le calme la vue et le pittoresque de cette region ! Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les routes en hiver !
Un petit coin d'Italie : Une petite ville verte, traditionnelle, populaire au sens noble du terme, dont les habitants sont si chaleureux ! Par moments on se croirait en Italie, les couleurs, la bonne humeur, l'architecture un peu bric-à-brac, entre médiévale et baroque, les ruelles embaumant le petit plat qui mijote, les restaus typiques où l'on mange bien sans se ruiner. Quel contraste saisissant avec la côte d'azur toute proche, où tout est fabriqué, superficiel, où tout n'est que calcul vénal, vendu avec les grands mots qui enveloppent la pacotille ! Digne c'est la simplicité retrouvée, sans le simplisme de la France profonde. C'est l'accent de Marseille qui vous accoste sur le marché, c'est le bon mot et le sourire qui vient tout seul, c'est le brassage des peuples et c'est la rencontre. Ici on est entre gens modestes qui n'ont pas peur de se parler. Et on a un peu peur qu'un jour, dans la belle vieille ville, vienne planer l'ombre des spéculateurs et que le pittoresque des petits snacks orientaux et des boucheries traditionnelles cède le pas aux prétentieuses galeries d'art. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : C'est une ville d'eaux, verte, boisée, qui s'étire dans un cadre majestueux. C'est une ville jeune où règne une atmosphère de campus. D'innombrables équipements sportifs, une offre culturelle digne d'une grande métropole, des transports efficaces, des kilomètres de pistes cyclables, un patrimoine historique riche et savamment mis en valeur, un cosmopolitisme plaisant qui, assorti à la chaleureuse mentalité des autochtones, fait de la vie ici un plaisir renouvelé. L'aspect populaire, l'absence de frime, la qualité des logements sociaux, la diversité des commerces et des grandes surfaces fait qu'à n'importe quel moment on "a tout sous la main". Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Quelque retard au niveau de la desserte en adsl (Digne est toujours non dégroupée). On rêverait ici d'une expérience-pilote de desserte en Wimax. La vocation estudiantine de la ville s'y prêterait.
Dommage : Des bases, des atouts totalement inexploités. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : L'environnement naturel. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Une mentalité qui détruit tout esprit d'initiative.
Pour étudiants et retraités : Bel environnement en toutes saisons. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le climat (ensoleillement sans vent et nuits douces). Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les impots locaux et un choix restreint de commerces.
La belle endormie : Quel sera le prince charmant qui la réveillera ? Ce que j'aime à Digne-les-Bains : L'air pur, le soleil, les pistes cyclables, son activité culturelle. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Son développement économique tient essentiellement sur l'implantation de curistes ou fonctionnaires à la retraite, donc peu d'emplois pour les jeunes voulant rester au pays !!! Et "cqfd" des impôts locaux prohibitifs ! Enfin une ville pépère sous des dehors sportifs.
Digne les Bains XXIème siècle ! : Heureusement que nous avons la préfecture ! Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le bon air, les balades en tout genre. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : L'enclavement qui perdure, pas de forte volonté pour l'implantation de vraies PME, donc pas d'emploi, surtout dans le technique. Ville administrative, et de réinsertion.
L'avis d'une nouvelle Dignoise : Petite ville (18 000 habitants) agréable grâce à son climat, mais tout de même isolée. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le climat (300 jours de soleil par an), la possibilité de faire des balades dans la nature, le plan d'eau, la piscine, le cinéma. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : La mentalité dignoise : il y a les Dignois (d'origine) et les autres... Les gens ne sont pas ouverts. L'enclavement : l'autoroute est à 20 min, il faut 2h pour aller à Nice, 2h15 pour aller à Grenoble, 1h15 pour aller à Aix-en-Provence. Il n'y a que très peu de commerces. La vieille ville est sale, très mal mise en valeur.
Vraiment dommage : Ville à grand potentiel mais laissée à l'abandon. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le soleil, la possibilité de se promener, proximité des stations de ski, proximité des plages. Ville intéressante au niveau des sports individuels. Très calme te reposante Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Une politique d'encrage dans le non développement, ne s'investit pas assez pour ses habitants. Manque de convivialité, et surtout manque de dynamisme chez les commerçants du centre ville. Pas accueillante pour les touristes : tout est fermé et quand on va chez un commerçant ! A part les bars, banques et autres administrations... Un cinéma très cher pour pas grand chose, une piscine qui perdait l'eau et l'unique parking souterrain qui lui garde l'eau. Voilà les quelques infrastructures de la ville ! Une ville totalement fermée aux emplois dans le privé.
Une ville plutôt calme et plaisante : Venant de la banlieue parisienne, j'apprécie d'être installée ici. La vie n'a rien à voir avec les banlieusards ! Ce que j'aime à Digne-les-Bains : J'aime LE SOLEIL, la proximité des montagnes, les pistes cyclables et pour les établissements scolaires, il y a ce qu'il faut. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Ce que je n'aime pas... ce sont les taxes foncières et d'habitation ! eh oui, beaucoup elles sont beaucoup trop chères... Il manque aussi des grandes surfaces et des magasins vêtements et bricolage !
Digne Les Bains : Vraiment une ville à fuir : habitants désagréables, accueillant très mal les nouveaux arrivant, on a l'impression de revenir 20 ans en arrière, Digne Les Bains n'a jamais évolué, et n'évoluera jamais ! Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Rien, à part peut être le golf, qui a un très beau parcours. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Le centre, les commerces, l'enclavement, les habitants, les impôts élevés, la zone commerciale pauvre en choix, pas d'emplois, pas d'avenir, pas de culture, l'établissement thermal... bref, il n'y a que du négatif, sauf si vous êtes dignois d'origine (et encore !) ou si vous voulez vivre comme un ermite dans la montagne, avec la mauvaise ambiance en plus.
Digne Les bains, du bien et du moins bien... : Digne-les-Bains pourrait vraiment devenir dynamique avec de la bonne volonté de la part de la population ! C'est une ville avec un gros potentiel, qu'elle ne met pas assez en avant par le biais d'animations et campagne de promotion... Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Digne est une ville des plus agréables. Tout est à proximité des habitants. Coté culturel, je sais pas ce qu'il vous faut ! Pour une ville d'un peu moins de 18 000 habitants, on compte pas moins de 5 musées !!! (musée de la réserve géologique, musée Alexandra David-Néel, musée Gassendi, musée des arts religieux, musée de la seconde guerre mondiale...). C'est une ville qui côtoie la Provence, et les premiers sommets Alpins. Son taux d'ensoleillement est exceptionnel, et pour les amoureux de la nature, ils sont au coeur de la plus grande réserve géologique d'Europe ! De nombreuse randonnées sont à la portée des amateurs aux plus confirmés... Des efforts sont fait quant à l'animation, plusieurs concerts sont organisé notamment la "zik' du mercredi", ou encore des pièces de théâtre au centre culturel... De nombreuses soirée étudiantes le jeudi soir, des salons et forums... Et l'établissement thermal attire également de nombreux curistes durant 8 à 9 mois sur l'année ! Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Il est vrai que malgré les efforts fait en terme d'animation, les dignois sont très (très) casaniers... Qui se déplace vraiment ? Pas grand monde. Elle attire effectivement peu les jeunes car il n'y a pas vraiment de travail ici... Les Dignois sont froids, peu accueillants, et conservateurs dans leur majorité... Les commerçants font des efforts qui passent assez inaperçus... Il est vrai que le centre ville aurai besoin d'un coup de peps, un peu plus d'action de la part des commerçants, une ouverture plus tard le samedi et en continu, et une meilleure attractivité par un accueil chaleureux... Malheureusement, le centre ville commence à mourir, envahi par les banque, mutuelles et autres assurances qui prennent de plus en plus place sur le boulevard, au profit de la zone Saint-Christophe. Le centre perd son charme... et c'est bien dommage...
Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Sans contredit, le climat qui en fait la préfecture la plus ensoleillée de France, masque montagneux mis à part, mais également la quasi absence de pollution eu égard au faible nombre de poids lourds contrairement aux vallées plus septentrionales (Briançonnais, Maurienne). En outre, la faible densité de population du pays dignois a contribué largement à la préservation d'une nature demeurée presqu'intacte et qui permet de multiples randonnées dont l'intérêt majeur réside dans le mariage permanent entre les remontées de la Provence et les effluves haut-alpins. En outre, la présence d'un indéniable patrimoine architectural, malheureusement mal entretenu et l'incomparable présence de la géologie ajoutent à l'intérêt du site. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Digne est une (à peine) ville qui souffre quelque peu de sa situation excentrée, renforcée par l'inertie des pouvoirs publics quant à la desserte par chemin de fer. La faiblesse de l'offre culturelle, la raréfaction des sites ludiques entraînent un déplacement dominical des populations, surtout des jeunes, vers les grandes villes du littoral. Pas étonnant que la concurrence de GAP mette à rude épreuve la crédibilité de la ville. C'est vraiment dommage, car Digne possède des atouts indéniables, même s'il convient également de déplorer une certaine froideur chez les autochtones, notamment à l'égard des nouveaux arrivants, encore que cette réserve un peu déroutante peut se comprendre à condition de la considérer comme une forme de protection instinctive à l'égard des dérapages potentiels de l'exubérante faune marseillaise si proche.
Digne-Les-Bains : Bien qu'il y ai un taux d'ensoleillement que bien des villes nous envie, cela ne suffit pas à faire de cette ville un endroit dynamique, de plus une des villes les plus endettées de France, et qui continu de creuser le trou, il faut être motivé, bon si vous aimez le vélo, la pétanque, l'escalade... la vie pépère, pourquoi pas, moi je n'y reste pas c'est pour vous dire... Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Pas grand chose, le centre ville est tout délabré et miséreux... On dit du mal des commerçants mais ils se donnent du mal pour rester, sinon les alentours c'est très très joli. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les habitants, très froids et hypocrites (je ne suis pas originaire d'ici).
Digne, ville sportive : Ville agréable. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Ville à la fois sereine et dynamique. Possibilité de pratiquer de nombreuses activités sportives en club ou non. Digne les Bains élue ville la plus sportive en 2006, ville amie des Enfants, accueil des évènements d'envergure comme le Tour de France. Beaucoup de services pour l'enfance et la jeunesse Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les commerces ont des efforts à faire en terme d'accueil...
J'aime Digne : Digne est une petite ville au cadre de vie très agréable à vivre. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le cadre de vie, les aménagements (pistes cyclables, ville fleurie), le calme... En fait, on a tous les avantages de la ville (magasins proches...) sans les inconvénients. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Ville un peu pauvre au niveau de l'emploi.
Un gros village tranquille : Il fait bon vivre à Digne-Les-Bains, même si la ville manque parfois d'innovation (peu d'entreprises privées, peu de manifestation originale). Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le cadre de vie inégalable (climat vivifiant, à 100-150 km de la mer et des grandes stations de ski, quasi absence de pollution, peu de gros bouchons routiers), tranquillité de la vie avec son marché, ses retraités, ses fonctionnaires... Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les impôts trop élevés, les dignois sont souvent "fermés" aux nouveaux arrivants (commerçants pas toujours très accueillants)...
Une petit ville bien tranquille : Le climat est agréable, le centre ville est joli. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : On peut explorer plein de recoins. Le climat est agréable. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Manque d'activités culturelles. Il faudrait par exemple plus de musées, et puis surtout un théâtre. La vieille ville n'est vraiment pas belle, tout est délabré.
Ca s'améliore : De la petite ville endormie des années 70, on assiste à un réveil prometteur. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : le cadre naturel et les efforts pour les parcs et les pistes cyclables. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : L'engourdissement du centre ville surtout l'hiver.
Vivre à Digne les Bains : Charmante petite Préfecture au cadre de vie très agréable. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Cette ville à fait de gros efforts sur son aménagement intérieur : pistes cyclables, ville déclarée de tous les sports par le journal "l'Equipe", nombreuses activités (beaux arts, académie de musique et spectacles gratuits). Ville proche des stations de ski : piste et fond et pas trop loin de la mer (1h45), il y fait bon vivre. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Le commerçants du centre ville peu accueillants enfin peu commerçants !!! Donc pour la mode il faut trouver ailleurs pour trouver un rapport qualité/prix raisonnable !!!
Vivre à Digne : Une jolie ville au milieu des montagnes, beaucoup de belles balades à faire. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : La qualité de vie, l'environnement. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Le manque de magasins de mode de grande enseigne, les parkings.
Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Tous les sports de plein air sont disponibles : rando, parapente, VTT, équitation et j'en passe ! Une ville où lorsque l'on vient d'une grande ville on se sent à nouveau respirer en paix. Et quel beau temps ! Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Tous les bars fermés le lundi de Pentecôte, mais bon on s'en passe.
jean christophe
15 nov. 2006 à 22:11
Digne c'est où déjà ? : Cette ville où tout s'arrête entre midi et deux : pas un magasin d'ouvert ! Le week-end c'est pareil et en plus on est pollué par les rallyes automobiles ! Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les montagnes. Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : L'isolement, une ville morte culturellement, ce sont les fonctionnaires qui la font vivre et en plus, ils ne restent pas à Digne !
Digne les rien : Cette ville, c'est la misère à tous les niveaux : culturel - il n'y a rien à voir -, économique - c'est une ville qui ne vit quasiment que parce que c'est une préfecture -, environnement - les montagnes les plus pauvres, désolées et arides de France. Bref un énorme trou miteux. Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Idéal pour jouer à la pétanque ou au bingo.
Ce que je n'aime pas à Digne-les-Bains : Les moyens d'accès, le manque d'animation, à 19 heures, il n'y a plus personne dans les rues.
Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Le beau temps, l'environnement, la qualité de vie, les activités associatives, la proximité des grands centres, de la mer et de la montagne.
Ce que j'aime à Digne-les-Bains : Les montagnes, les paysages, le soleil.
Digne-Les-Bains c'est une ville où il y a beaucoup de vieux mais on a de très belles montagnes.
Ville très agréable mais loin de tout transport, vraiment isolée, au bout du monde..
Je pense que la ville de Digne-les-Bains est une très jolie ville!
Ville plutôt agréable pour un jeune couple qui s'installe. Cadre très agréable. ville à éviter pour les drogués de la ville et de sa vie trépidante .