Votre avis sur Besançon

Signaler
-
 Mirou -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/besancon/ville-25056

Besançon est ma ville natale. J'y ai donc grandi, je m'y sentais bien, en sécurité. Et puis, j'ai déménagé à la campagne en 1981... le temps a passé, les commerces ont changé, jusqu'à se raréfier. La catastrophe, c'est , il faut l'avouer, le tram. Le tram est arrivé, broyant les arbres, rasant les buttes, abattant des maisons. Un matin, je suis allée à l'hôpital Minjoz, un bel endroit entouré de verdure. Le soir, ce n'était plus qu'un désert de cailloux ; je ne reconnaissais rien, perdue au milieu de nulle part. Il a fait aussi quelques victimes, que la municipalité a qualifié de normalité au vu des statistiques des autres villes (Eureka, ca change tout!!! )L'âme de Besançon n'existe plus. Je vais au centre ville uniquement quand j'y suis obligée. On ne peut plus se garer gratuitement, les sens de circulation ont changé... Dans certains quartiers comme Palente, on nous fait faire des kilomètres, quand on ne se perd pas, tant il y a de détours ! Boulevard Blum, les arbres poussent sur la chaussée le long des trottoirs depuis 2-3 ans, ils font déjà plus d'un mètre, les terre plein centraux et les trottoirs ne sont plus entretenus. Ca ne donne pas envie d'aller au centre ville. Le mois dernier, je suis allée à la foire de Battant et je suis passée par la promenade de la tour de la Pelotte. Quelle déception : la fosse aux lions en friche, les escaliers barrés, évidemment ils tombent en ruine. Quelle tristesse !!! J'y ai passé des heures dans mon enfance avec mes parents, avec mes amies. C'était un beau jardin, propre entretenu et on aimait passer par là en rentrant de l'école, midi et soir. On connaissait le moindre recoin, les beaux arbustes, les balançoires... A présent, ce n'est que cailloux et friches : on dirait un après guerre. Au centre ville ? Les beaux magasins ont disparu, le centre ville est mort, très sale : le Doubs (pont Battant) est couvert de grandes algues , de cannettes et de plastiques. L'embarcadère : on ne voit plus les pavés tant il y a d'herbe. Qui ose parler de ville verte ? Quelquefois, j'entends parler d'insécurité : voitures brulées, coups de feu,...Même les Parisiens ne croient pas qu'on est tombés si bas...Qui suis-je ? Qui êtes vous ? Quelle est cette ville ? J'ai peine à comprendre, à recoller les morceaux du puzzle. Je me demande si j'ai vraiment existé et grandi dans la belle cité de mes souvenirs. J'ai connu le respect, je connais à présent la honte !
Curieux de voir ces commentaires. Comme s’il n’y avait que l’est et France. Il existe l’ouest. Avec des villes de la même ampleur. Des villes qui avancent. Où il fait bon vivre. Et si l’on veut comparer ce sui est comparable : il y a dans l’Ouest des très belles petites villes très dynamiques et vrai charmantes. Pour être passé à Besancon ; c’est une ville orgueil qui n’est pas à la hauteur de ces ambitions. Après, s’ils veulent rester au moyen-âge, qu’ils y restent.__Moi, j’avance vers d’autres villes plus évoluées et moins étriquées d’esprit. Certes l’architecture est belle ; mais franchement en France ; il y a de quoi faire. J’ai vraiment détesté cette ville de commères qui vit d’une façon très oisive.
Bonjour, __Nous avons habité sur Besançon durant 14 ans. Ce fut une expérience des plus pitoyables. Je suis Tourangelle ; et lorsque je suis arrivée dans cette ville : ce fut un vrai choc. En effet, cette ville est repliée sur elle-même. Les bisontins naissent, vivent, et meurent dans cette ville. Il faut préciser que mon activité professionnelle à fait suite à un reclassement. Je me suis retrouvée avec des personnes peu éveillées avec un esprit étriqué. Il ne connaissent que cette ville et ne se rendent pas compte que leurs comportements sont de l’ordre de la paranoïa. Ville de gauche par excellence ; (je suis apolitique); je fus prise pour une extra-terrestre. On m’a littéralement détruite physiquement et aussi psychologiquement. Je n’ai rien pût faire pour me défendre étant très handicapée. Mon mari durant toute cette époque travaillait en suisse. Donc le salaire de notre foyer était élevé. J’ai commis l’erreur un jour d’envoyer notre revenu fiscal pour des renseignements d’ordre administratif et là ce fut l’assommoir. Pour une maison simple les impôts fonciers et la taxe d’habitation à doublé en 10 ans. Les 2 correspondant à une somme de 7000 euros par an. D’autre part, notre fille a été vraiment très mal traitée par un conducteur de bus. La plus part du temps (pas de bus) et un jour un des chauffeurs s’est permis de lui refuser de la descendre à son arrêt. Ceci pour l’emmener au terminus ( afin de l’insulter de mots d’oiseaux gratuits). C’est une excellente élève, qui n’a jamais posé de problème. C’était un acte purement gratuit. Note maison fut saccagée de nombreuses fois à l’extérieur. Il s’agit d’une ville de fonctionnaires qui se transmettent les informations sur les personnes qu’ils n’apprécient pas. De là part des rumeurs infondées et grotesques. Jamais de ma vie, je n’ai rencontré cela de ma vie. Et pourtant nous avons souvent déménagé. Lorsque l’on ne sort pas de son contexte de vie, on n’a aucune autre référence, et cela conduit à de telles situations. Comment pourrais-je alors en parler positivement. Certes, je n’avais sans doute pas les mêmes codes qu’eux. Je puis vous assurer sur dans la rue, certaines personnes se sont arrêtées pour me regarder de la tête aux pieds. J’ai même un jour eu la remarque suivante : tu est habillée en dimanche !!! Je portais une jupe blanche en été avec un haut marron. Ceci venait de la part d’un médecin et d’une infirmière. Voici des exemples qui laissent à réfléchir. Nous sommes en 2020. Est-ce que vous pensez que tous ces comportements sont bienveillants. Je préfère citer des exemples de vies ; ainsi cela illustre combien il y a de quoi se remettre en question. Nous avons toujours été très correct. Alors, lorsque l’on est pas Bisontins : cela relève du parcours du combattant. Je pourrais en écrire un livre. Réellement, si cette ville ne se réveille pas ; je m’inquiète pour eux. Je vous assure que ce n’est que la vérité et rien que la vérité.
Besançon est ma ville natale et m'a toujours apparue comme une ville très riche et méga-intéressante. Puis je l'ai quitté pour Marseille, Lyon,MontpellIer... Mais je fus très déçue lorsque Dijon fut choisie comme capitale de la région Bourgogne-Franche-Comté car trop près de Paris et abandonner Besançon déjà excentrée de la capitale française = Décision pas très sensée !
bof, un avis tranché
très jolie ville, agréable, mais attention, le stationnement est très limité, et ici comme dans d'autres villes, un petit dépassement égal p.v et comme le montant est établi par chacun..là c'est 35 euros (moins le stationnement déjà payé)... donc pour moi la pause shopping se fera ailleurs si prochaine visite il y a,, désolée chers commerçants, vous étiez bien accueillants, mais j'ai horreur qu'on me fasse les poches (surtout quand je n'arrive plus à retrouver la rue du dit stationnement...)
Très jolie ville mais n'est plus ce qu'elle était niveau propreté vraiment dommage
Bonsoir, Provençale , Besançon ma ville natale est beaucoup plus classe et élégante que beaucoup d'autres cités provinciales. Simplement que le record des hivers longs, glaciaux me semble être bisontin...L'accent bisontin estce qu'il est et celui des provençaux idem - Le franc-comtois est peut-être un peu difficile à cerner au premier coup d'oeil...
Ceux qui gèrent cette ville, ont voulu un tram pour faire comme les grandes. Un échec, Besançon n'avait pas besoin de ce mode de transport qui pollue la circulation tout au long du trajet, Besançon est trop petite, aucune avenue, aucun axe de circulation digne de ce nom. le Tram ayant volé le peu de voies de circulation qu'il y avait, les carrefours et ronds points avec des forêts de feux tricolores sont présents partout. Ce qui induit forcément une circulation automobile désastreuse, la cata, pire qu'à Paris. Faire 2 km est une épreuve nerveuse pour ceux qui doivent circuler tous les jours pour leur travail. Et on parle de pollution. ? Pfff Et j'ai honte, en pensant à ceux qui viennent en touriste découvrir la ville. Parkings ridicules, aux entrées et sorties absurdes. Incompréhensible schéma de circulation. Les personnes aux commandes du portefeuille transport font preuve d'un niveau de compétence limitée dans le domaine. A moins que le but de la manoeuvre, soit de faire fuir les véhicules. Nous sommes en province, ce n'est pas ce Tram qui roule à 30kmh qui va sauver le centre ville. Nos commerces souffrent, les gens fuient cette ville engorgée. Un peu de bon sens à défaut d'intelligence. PENSEZ un véritable plan de circulation SVP.
Je suis bisontine depuis 15 ans. Ville morte et laide, trafic délirant, prix des transports en commun et place de stationnement exorbitants. Médecins généralistes bienveillants mais spécialistes arrogants à tendances dangereuses. Etudiants qui s'enivrent un soir sur deux et qui dérangent tout le voisinage jusqu'au petit matin. Logements vetustes, mal isolés thermiquement et phoniquement. Centre-ville de type médiéval qui se meurt et ou dès la nuit tombée règne l'insécurité, la saleté et l'ivresse. Pistes cyclables clairement dangereuses. Dans cette ville rien n'est vraiment fait pour la population, c'est à ni rien comprendre . Il faut rajouter à tout cela un climat difficile froid et pluvieux durant 9 mois
Quelle déception !

j'ai beaucoup aimé suivre le cours d'été au CLA à Besançon Fr. Lá - bàs je me suis séjournée à la maison de Mme Brujas, Chantal. Elle a été parfaite. Gentille, très polis. J'ai beaucoup appris un tas de chose nouvelle, la grammaire et la civilisation. J'avait un collègue qui habitait en Swiss, parlait allemand, professeur et il était au cours d'été pour perfectionner son français. J'ai oublié votre noms. Ce que je sais, c'est qu'il habitat en Swiss dans une ville proche. Très charmant!!! Je me souviens que je suis restée avec de la jalusie à cause d'autre éléve qui s'appelait Bichira. Je m'appèlle Fernandes, Anne Claude. Je habite au Brésil. j'ai suivi le cours en 1999,ou 2000 ou 2001, je ne me rappèlle très bien la date. Où ètés - vous??? Mon mél : ***@***
Vous vous rappellait au premier au bord du Doub? Vous vous rappelle de vetement vert que je vous ai aidé à choisir? J'ai de nostalgie!!! Écris-moi.

je aimerais trop rencontrer mon collégue Allemand qui a suivi le cours de juillet1999 au CLA á besançon Fr. Je suis Claudia du brésil.

je aimerais trop rencontrer mon collégue Allemand qui a suivi le cours de juillet1999 au CLA á besançon Fr. Je suis Claudia du brésil.

J y suis allée au mois de juillet et là ! Le coup de foudre. J habite Dunkerque et franchement Dunkerque est moche et sale

Je songe à déménager
ville magnifique habitants supersympa et gentils
Les personnes qui trouvent les bisontins fermés me font doucement rire.
Besançon est une ville agréable, qui parvient à garder un charme et une douceur de vivre que peu de villes parviennent à garder. C'est sûr que si vous préférez les Grands Boulevards et avenues jonchées de boutique de luxe, Besançon n'est pas la ville idéale. Les francs-comtois sont réputés pour leur jovialité et leur convivialité. D'ailleurs beaucoup de personnes ayant vécu à Paris viennent s'installer à Paris afin de retrouver une ville "normale".
Il est certain que si la première chose que vous dites à un bisontin en arrivant est que son accent l'interpelle, que sa ville natale vous semble minuscule par-rapport aux grandes capitales ou encore que ça manque de vie, vous ne risquez pas de prendre le meilleur chemin pour vous intégrer.
Après tout si Besançon ne vous convient pas, ce n'est certainement les bisontins qui vous retiendront.
Bien cordialement
Joli ville où les gens sont chaleureux.
J'ai y passé une année d'étude, je reconnais que c'est une bonne ville étudiante, il y a beaucoup de bars avec une belle ambiance, avec beaucoup d'étudiant internationaux surtout allemands très ouvert d'esprit et chaleureux. Par contre pour le reste je trouve que c'est une ville très sinistre, les gens sont très peu sociable et la population en général est très fermée, il est dur d'aborder les gens et quand vous êtes pas de la ville on le remarque immédiatement et on arrête pas de vous dévisager. les seules personnes qui animent cette ville sont les étudiants internationaux et ceux des villes limitrophe (dol, vesoul ....) et que je trouve par ailleurs très ouverts.
Fort belle ville qui aurait tout pour réussir mais...En dehors de l'industrie(la Franche Comté est la région la plus industrialisée de France) pas de salut ici ! Loisirs,accueil,tourisme,ce ne sont pas des choses préoccupantes pour les Bisontins;la région est la seule à ne pas avoir son parc d'attractions,la ville est une des rares à ne pas avoir de plan d'eau pour les loisirs aquatiques,les prix des restaurants,bars,commerces sont plus élevés qu'à Paris à prestations égales,le centre ville se réduit en peau de chagrin face à la grosse cavalerie des "zones",d'ou une absence quasi effarante du tourisme;l'esprit petite ville reprend le dessus partout :voyez ces habitants,par exemple porter plainte contre l'animation de quelques terrasses de café(rue Bersot,cafés condamnés à fermeture administrative déja,il y a quelques jours condamnés à fermeture de terrasse!)je suis bisontin de souche et j'avoue que je suis mécontent de voir cette belle cité quasi paralysée par notre don de l'accueil amorti (il faut s'imposer à nous car nous avons du mal à aller à l'autre)l'immobilisme des Verts qui font barrage à toute nouveauté, par le centre franchisé à outrance, l'absence de loisirs(Didier Poolwoerd l'acteur a déclaré un jours:"Besançon est l'endroit ou je me suis ennuyé le plus de toute ma vie"ainsi en est-il d'une ville verte ! )par l'exil des étudiants en périphérie alors que c'est les administrations mortelles au point de vue animation qu'il fallait "sortir" du centre,par la non prise en compte de l'agrandissement du centre par des astuces simples: bâtiments nouveaux avec rez de vitrines et terrasses sur rue,commerces couverts et spécialisés débarqués des zones etc.
Bon voila un avis sincère...pour terminer nous avons envie de nous installer à Strasbourg ou nous allons régulièrement "vivre" et faire la fêtec'est tout dire...
Messages postés
5296
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Webmaster
Dernière intervention
24 avril 2020
132
tim, une fois encore, je vous invite à relire les commentaires, vous verrez que les avis négatifs sur cette ville n'ont pas été modérés, que vous trouviez le tram inutile par exemple, peut être ouvertement exprimé ici même, seuls certains propos ne le peuvent pas, et je vous invite à prendre connaissance de la charte afin de mieux appréhender desquels il peut s'agir. Une fois encore, je vous remercie de votre compréhension, envers ce qui est bien de la modération, en accord avec la charte, et non de la censure.
Mais oui, crashounette, je suis Bisontin, et je ne vois pas pourquoi certains propos devraient être "modérés" -censurés en fait- puisqu'ils n'étaient ni injurieux ni grossiers, juste d'un avis différent du vôtre. Il convient donc pour être agréé sur ce site de se féliciter dans l'ordre: 1. du merveilleux tram qui a résolu tous les problèmes de la ville 2. du considérable succès de la gare d'Auxon dont la fréquentation dépasse toutes les prévisions. 3. de l'incroyable légèreté des impôts locaux qui séduit tous les investisseurs. J'ai bon, là, Madame ?
Messages postés
5296
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Webmaster
Dernière intervention
24 avril 2020
132
tim, je vous invite à lire tous les commentaires publiés sur Besancon ci dessus, vous verrez que vos propos ne sont pas justifiés, ceci étant, en effet, le forum est modéré, dans la mesure où il n'est pas tolérable que certains propos y perdurent, mais je ne doute pas que vous puissiez le comprendre
Les avis sincères de Bisontins ou d'ex-Bisontins ayant tendance à disparaître de ce site comme par enchantement, s'ils ne sont pas suffisamment flatteurs pour la ville, je me demande pourquoi on sollicite les internautes pour obtenir leurs opinions. La Pravda ne faisait pas mieux...
Textes extraits de la comédie humaine:
Besançon est une ville assise dans l'intérieur d'un fer à cheval
décrit par le Doubs.
...Pour vous faire comprendre combien cette vie est exorbitante, il est nécessaire d'expliquer
Besançon en quelques mots. Nulle ville n'offre une résistance plus sourde et muette au Progrès.
À Besançon, les administrateurs, les employés, les militaires, enfin tous ceux que le
gouvernement, que Paris y envoie occuper un poste quelconque, sont désignés en bloc sous le
nom expressif de la colonie...
...Pourquoi cet homme si éloquent a-t-il quitté Paris? Dans quel dessein est-il venu à
Besançon? on ne lui a donc pas dit combien les étrangers y avaient peu de chances de réussite ?
...On s'y servira de lui mais les Bisontins ne l'y laisseront pas se servir d'eux. Pourquoi, s'il est
venu, a-t-il fait si peu de frais qu'il a fallu la fantaisie du premier président pour le mettre en
évidence ? dit la belle madame de Chavoncourt...
...Tu m'avais bien expliqué, dans nos causeries, la constitution sociale de Besançon, l'impossibilité
pour un étranger d'y parvenir, d'y faire la moindre sensation, de s'y marier, de pénétrer
dans la société, d'y réussir en quoi que ce soit.
Bonjour !
Arrivés à Besançon il y a bientôt 12 ans, nous n'avons pu malgré ma sociabilité et mon capital sympathie, nous faire que ... 3 amis !
Les Franc-Comtois sont dépourvus de curiosité pour ce qui n'est pas eux. Emplis de préjugés contre Paris qu'ils n'ont pour la plupart jamais habitée, leur esprit est étroit. Et il est une caractéristique que je n'ai jamais rencontrée ailleurs : la Bourgeoisie vit cachée.
La mentalité socialiste est désagréable.
Les artistes connus se gardent bien de se produire ici ... Qui les apprécierait ?
Les Bisontins vivent repliés sur eux-mêmes, allant jusqu'à se retrouver dans les mêmes lieux de vacances !
C'est finalement une petite ville de province, avec tout ce que cela signifie de négatif.
Dans ce contexte, rien n'est fait pour attirer de nécessaires touristes et entreprises (économie et industrie faibles). Malgré la grande beauté de la ville et de la région, très peu de touristes, pas davantage d'entrepreneurs producteurs admirables ...
Et avec cela, un certain snobisme parfaitement ridicule.
N'étant pas la seule critique en ce forum, je n'hésite pas à décrire la réalité.
Quel dommage ! De nombreux arbres magnifiques, une architecture captivante, la présence d'autobus, la capitale à 2 heures 30 en T.G.V., ... Ces atouts ne suffisent pas à modifier mon sentiment de solitude, déracinée deux fois, sans pouvoir m'intégrer à une population par ailleurs plutôt gentille, serviable et enjouée.
Une ville sauvée par ses étudiants : Arrivé à besançon en 2009, j'ai trouvé l'ambiance de la ville surtout marquée par la vie étudiante avec les bons nombres de bars animés le jeudi soir. A part cet aspect, malheureusement, cette ville manque de modernité (absence de grandes enseignes commerciales) sa population est assez fermée et on ressent un climat d'oisiveté. Et pourtant cette ville a un fort potentiel pour se développer. Il aurait fallu penser à réaménager le centre ville et ses commerces (créer des enseignes comme la fnac, ect...) plutôt que de penser au trammway qui me semble peu utile par rapport à la taille de l'agglomération, d'autant que le réseau de bus était assez dense.Bilan : une ville de taille humaine, animée le soir grace aux étudiants mais sinon qui manque beaucoup de dynamisme et d'ouverture d'esprit. Ce que j'aime à Besançon : La vie étudiante.La présence d'espaces verts.L'accessibilité aux logements. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque d'ouverture d'esprit et l'oisiveté des habitants.Le manque d'enseignes de renommé.
Pire qu'une incarcération : Je suis arrivé en 2012 à besançon ayant obtenu un emploi en cdi juste après avoir terminé mes études à clermont-ferrand. Je suis donc arrivé avec un avis plus que positif sur cette ville qui m'offrait mon premier emploi et pensais retrouvé une ville semblable à celle que je venais de quitter (taille, ambiance, centres commerciaux...). Ce que j'aime à Besançon : Le carrefour chalezeule, la proximité de dijon/lyon et croyais moi je fais un effort pour trouver des points positifs. Ce que je n'aime pas à Besançon : Une ville centrée sur elle-même qui ne se développe pas, bloquée 10 ans en arrière avec un climat plus que désagréable malgré un potentiel certain. Le centre ville est minuscule, comparable à celui d'une ville de 5000 habitants et surtout sans âme. Les centres commerciaux sont situés en périphérie de la ville mais disposent d'une offre plus que réduites (grosses déception). Après avoir connu, les travaux du tramway de clermont, j'ai retrouvé les joies de ce "merdier" en pire à besançon où les déviations semblent avoir été pensées à la dernière minute, en témoigne les blocages de rue du jour au lendemain ou la fermeture de la moitié des ponts de la boucle (auxquels il faut rajouter les talents de conduite des bisontins). D'ailleurs, je me demande si besançon est une ville assez grande pour accueillir un tramway (pas de boulevards et presque pas d'avenues) et n'a pas simplement voulu imiter sa voisine dijonnaise. Enfin gros point noir qui m'a rendu cette ville détestable : l'accueil des bisontins. La majorité des personnes de besançon sont des francs-comtois "pur souches" qui ne semblent pas prêts à accueillir des personnes provenants de l?extérieur de la franche-comté (impression que j'ai partagé avec beaucoup de personnes étant dans ma situation). En 15 mois de présence, je n'ai jamais réussi à m'intégrer, si bien qu'au bout de 6 mois de présence, j'ai fui la ville tous les week-ends puisque de toute façon, il n'y a rien à faire. A chaque fois que j'expliquais venir d'ailleurs, je faisais face à un mur. Aujourd'hui j'ai quitté cette ville qui fut pour mois une expérience désastreuse. Que cette ville et ses habitants restent repliés sur eux même, satisfaits d'ignorer et d'être ignorés de tous.
Un art de vivre A la scandinave : Ville très agréable, propre, belle, à taille humaine, dynamique et culturelle, avec une économie qui se porte bien et enfin un tramway, avec contrairement à ce qui est écrit une délinquance nettement inférieure aux autres villes de même taille. Ce que j'aime à Besançon : Le cadre, la verdure, le centre-ville, l'animation (allez faire une virée dans les deux grandes villes les plus proches pour voir la différence) la zone piétonne, le nombre étonnant de terrasses, la proximité de la campagne, la véloroute nantes-budapest, les restaurants de qualité abordables, la décontraction des habitants, le dynamisme économique (besançon est la ville de france ou le chomage à le moins augmenté pendant la crise) les nombreux festivals et salons, concerts, théatres pour une ville de cette taille. C'est quelqu'un à beaucoup, vraiment beaucoup voyagé qui écrit cela, et qui ne fait pas partie de l'équipe municipale !.). Ce que je n'aime pas à Besançon : Les grincheux qui ne sont jamais sortis de leur trou et qui critiquent tout systématiquement, sans objectivité. Le gigantisme de ses zones commerciales sans ame en périphérie qui mettent en péril le centre ville. Les bouchons (hors travaux) et le prix excessif des parking.
Ce que je n'aime pas a besançon : Besançon ville exceptionnelle mais... Ce que j'aime à Besançon : Sinon la ville est belle les gens sont respectueux en majorité. Ce que je n'aime pas à Besançon : Besançon est une ville exceptionnelle mais son plus gros points négatifs est la mise en place de rendez vous a la caf aberrant il faut attendre 48h a 72h pour obtenir un rdv par téléphone je suis passer par le téléphone car impossible d'avoir un rdv par internet. Le pôle emploi temis quant a lui au bonheur la chance si on tombe sur un agent d'accueil formé ou non, certain sont tellement impolies qu'il se demande pourquoi on est exaspéré de voir une telle imbécilité. C'est évident que la construction des infra-structure du tram gêne l'accès à la ville mais une fois fini la ville devrait être agréable a vivre a condition de ne pas augmenter les prix des loyer et abonnement ginko.
Besançon...Bof : Franc-comtois pur sucre et de retour dans ma région après avoir bourlingué un peu partout, je ne comprend décidément rien à cette ville. Vie culturelle qui "se la pète" un max : toutes les manifestations sont destinées aux 0, 001% de la population qui aiment les trucs fumeux et intello. Ce que j'aime à Besançon : Le centre, la citadelle, son cadre vallonné, ses environs, le ht doubs, son tram (non je rigole). Je suppose que l'on peut si plaire si on aime la musique contemporaine, les "performances artistiques", la musique baroque... Ce que je n'aime pas à Besançon : Ses équipements sportifs (hormis lafayette et le palais des sports) dignes du 19ème siècle, le sport de haut niveau inexistant. Les abonnements de bus diabolo pour les scolaires à + 60%. Ses élus butés et vieux... Si vieux.
Une ville agréable : Besançon est une très belle ville avec de belle perspective de part sa position géographique. Appartenant plus ou moins à la zone entre la vallée du rhone paris/lille, axée sur la suisse et l'allemagne, elle a toute les cartes en main au niveau économique pour réussir ! Pas de gros groupes pouvant aussi bien faire tourner la ville que de la ruiner ! Ex : montbéliard avec la dépendance automobile). J'ai passé 3 ans à roubaix. La ville était un fleuron de l'indutrie, capital mondiale de la laine et du textile... Aujourd'hui, de part sa dépendance à une industrie, elle est la ville la plus pauvre de france. Besançon a cet atout que beaucoup de personne qualifie comme une tare de manque d'emploi etc c'est énormement de petite entreprise, de pépiniere, et d'emplois. En plus de ça, assez encourageant sur l'avenir economique contrairement aux villes à l'ouest de l'axe lille marseille (malheur à rennes dans les 50 ans qui viennent...) besançon est proche de la nature et des montagnes moyennes, et peu éloigné des alpes (3h de chamonix, 2h de montagne à 3000m ; 45m de ski de fond etc). C'est un paradis au niveau naturel. Cascades (90m creux bilhaud) grottes (demandez aux spéléologues ; rando, escalade (grottes sarazines pour les grandes voies ; montfaucon à 5minutes pour les falaises proche) besançon a tout pour vous rendre heureux. Ce que j'aime à Besançon : Sa taille, sa localisation ses habitatns, la nature. Ce que je n'aime pas à Besançon : La circulation (3 secteurs à mettre en 2*2 voies : devecey ecole, micropolis beure, et la veze rn57)svp au lieu de faire des tram à 300m?, finissez les axes clés...
Ma ville depuis 20 ans : Voilà bientôt 20 ans que j'habite besançon, mais n'ayant que 21 ans, je n'ai pas tellement réfléchi à l'image qu'avait ma ville auparavant. Aujourd'hui, je réalise en visitant les villes d'autres amis que la nôtre est en dessous de tout. Un accès au centre ville hyper limité, peu de place pour se garer ou alors on y laisse la moitié de son salaire) peu d'activité culturelles proposées, des logements hors de prix et souvent insalubres... De plus, la recrudescence de la violence se fait sentir ces derniers mois avec de nombreuses agressions. On ne peut plus sortir de chez toi et se sentir en sécurité nulle part. Malgré ses espaces verts, ses balades et son architecture agréable, la ville reste peu attractive à mon goût et je ne rêve que d'une chose : la quitter ! Et puis je crois que la cerise sur le gâteau reste la mise en plus d'un tramway dans une ville de 130. 000 habitants dont l'infrastructure va en opposition avec une telle installation. Résultat : des années de travaux et de galère (petits commerces qui mettent la clé sous la porte, impossibilité de circuler correctement au centre ville...)en plus, il faudra m'expliquer le lancement d'un tel projet dans une ville ou on disposait déjà du meilleur service de bus français. On marche sur la tête... Ce que j'aime à Besançon : Les habitants sont agréables, les espaces verts aussi, notamment la boucle autour du doubs qui offre de belles balades. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le tram et ses complications à la mords moi le noeud, ses agressions en augmentation constante, le prix des logements, le peu d'activité proposées par la ville.
Avis d'un bisontin de la boucle. : La ville est agréable, mais le serait beaucoup plus, si l'on prenait la peine de remédier, aux points négatifs ci-dessous. Il suffirait d'un peu plus d'autorité, au lieu de dialogues stériles. Ce que j'aime à Besançon : Besançon est une belle ville, pas trop grande, qui a du charme, grâce à son site, ses collines boisées, ses berges du doubs, son architecture et son histoire. Ce que je n'aime pas à Besançon : La ville est gérée par une municipalité trop laxiste, qui répugne à interdire et surtout à sévir. Le centre ville est sâle, pollué par d'incessantes dégradations immobilières (surtout vitres vandalisées) par d'innombrables tags, crottes de chiens, et les odeurs d'urine (voir passage rue claude pouillet). Les oisifs et leurs chiens, les mendiants prolifèrent, encouragès par la tolérance, peut être même, par la générosité de la municipalité. Les vélos. Nous arrivent très vite dans le dos, sans utiliser leur avertisseur. Le centre ville se meurt, entre autres, à force d'étendre les zones commerciales. Pourtant les impôts locaux sont parmi les plus élevés. C'est un gâchis. Dommage.
Besançon : Je suis née à besançon (il y a un peu plus de 65 ans) où il faisait bon vivre beaucoup d'espaces verts de beaux monuments et surtout la citadelle. Ce que j'aime à Besançon : J'aimais flâner en ville, tellement de vieilles bâtises de beaux monuments beaucoup d'espaces verts (que l'on détruit malheureusement) il y avait de l'animation en ville, peu de violence, on a une citadelle avec le musé de la résistance qui est génial. Ce que je n'aime pas à Besançon : Depuis les 2 derniers maires la ville ne fait que régresser, difficile de trouver du travail, et en plus l'idée mirifique de ce maire de nous imposer un tram que de perturbations, de mauvais état des routes, en plus comment accéder au centre ville ? Qui se meurt au fil du temps, ha qu'il est loin le temps de m. Minjoz qui lui était un vrai socialiste... Il y avait du travail des usines qui marchaient a cette époque là ce que les 2 maires suivants on totalement détruits ! De plus il n'y a plus assez de sécurité, le social je ne sais pour qui il est mais sûrement pas pour les bison tins, pour les handicapés, les personnes âgées, c'est lamentable !
Besançon... : Parti 10 ans, puis revenu, le constat est triste, hormis la belle architecture du centre ville, sa citadelle et ses espaces verts, c'est le néant total. Cette ville est en constante régression, et n'offre que très peu de choses à ses habitants, que ce soit au niveau des loisirs, au niveau culturel (ah une salle de concert, ça sauve les meubles) bref, on a vite fait le tour. Ce que j'aime à Besançon : Le cadre de vie est sympa, si on est loin des tours de béton. Des paysages somptueux aux alentours, idéal pour se ressourcer. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque d'ouverture d'esprit, de diversité. Le prix des logements exorbitant pour une ville qui n'offre pas grand chose, même pas la sécurité, sortir le soir sans se faire agresser relève du miracle.
Besancon ville sale : Un très bel écrin pour cette jolie ville du 18 ème, mal gérée par une municipalité socialiste. Je suis proprietaire de mon logement et je pense quitter cette ville. Ce que j'aime à Besançon : Le doubs, la ville du 18 ème,. Ce que je n'aime pas à Besançon : Ses tags, ses sdf avinés, sa mafia roumaine qui fait la manche, ses murs couverts de prospectus de l'extreme gauche, ses innombrables merde de chien, son absence de toilettes publiques, ses étudiants déchirés à l'alcool et aux toxiques qui hurlent dans les rues jusqu'a 3 h du mat(rue claude pouillet) un centre ville qui dévisse, aucun restaurant ayant un bib michelin ou une étoile... Beaucoup de violence... Ville sale. Taxe d'habitation et impot sur le foncier dans le palmares des plus cher de france... Que restera t il de besancon dans 10 ans en ces temps de crise.
Besançon ville méconnue à découvrir. : Quand on laisse un commentaire il faut être le plus juste possible. Il est.Vrai que besançon à un très beau centre ville (12ème ville française en.Nombres de monuments historiques) et on ne se lasse pas de découvrir les.Façades, les cours des immeubles, les escalier typiques et autres.Merveilles cachées. Malheuresement en sortant du centre historique ça ne.Suit pas. En effet l'architecture manque de cohérence de belles maisons.Perdues au milieu d'immeubles très typés années 60/70 ou des maisons sans.Aucuns intérêts avec des façades moins entretenues, les trottoirs sont.Pour la plupart en mauvais état, un alignement urbain non maîtrisé qui.Donne un aspect fouillis. Besançon possède de nombreux espaces verts, dire.Le contraire serait mentir. Dans l'ensemble c'est une ville plutôt propre.Même si il reste encore du travail pour arriver à la perfection. Pour ce.Qui est des sorties la vie culturelle est intéressante pour ce qu'on.Attend d'une ville de cette taille. Par contre mauvaise voir très mauvaise.Note pour les restaurants, la plupart sont sans âme et invitent guère à.Franchir le pas de la porte il y a du boulot, amis restaurateurs.Reveillez-vous ! Économiquement la ville se porte de mieux en mieux et a.Réussi son virage, renaissance de l'horlogerie et développement des.Microtechniques, du biomédical et de l'infiniment petit. Autres point.Négatif les trop nombreux graffitis qui sont tout sauf de l'art mis à part.Ceux qui sont digne d'intérêt. Ville assez tranquille la délinquance bien.Que présente comme partout en france est pas trop visible. Ce que j'aime à Besançon : Son centre-ville dans le top 10 des plus beaux de france. Sa verdure très.Présente cela dégage une belle sérénité à besançon. L'économie qui se.Porte pas trop mal. Le futur tramway. Les projets de renouvellement.Urbains (oufff) en espérant qu'ils arrivent à leur terme. La culture.Plutôt bonne et de qualité. Projet des passages pasteur. Ce que je n'aime pas à Besançon : Certains quartiers un peu trop typés années 70. Aspects vieillots de.Certaines rues ou quartiers. Les boulevards périphériques assez laids. Les.Graffitis qui servent à rien et qui inondent la ville. L'offre de.Restauration pauvre et pas de grande qualité. La diversité des commerces.Vestimentaire.
Vive Besançon : J'habite dans un petit village qui fait parti du grand besançon. Les gens qui critiquent me font rire, je crois qu'ils n'y ont jamais vraiment habité... C'est une très jolie et sympathique ville ou tout y est agréable. Besançon est une ville réputer pour sa bonne qualité de vie, et c'est le cas. Très bonnes restaurations ont été effectués sur la citadelle. J'ai seulement hâte que les travaux du tramway soient terminés, car cela gêne un peu la circulation... Je précise, cette ville est quand même la ville natale des frères lumières et de victor hugo. Ce que j'aime à Besançon : La citadelles, les bords du doubs sont très agréables pour les promenades, la gare d'eau, le centre-ville, les nombreux parcs comme micaud, les grands centres commerciaux comme "château-farine" et "valentin", la "citée des arts" avec son musée et son conservatoire, la "rodia" toute neuve (salle de concert) villes très vertes mais en même temps, assez urbanisée et modernes tout en gardant le charme d'une ville de type médiévale, je suis aussi presser de pouvoir prendre le tramway qui réglera tous les problèmes de circulations. Ce que je n'aime pas à Besançon : Rien il y a juste les problèmes de circulations du a la construction du tramway qui sont justes passagers.
Ville d'histoire et de mémoire : Ville qui plonge ses racines dans l'antiquité et le monde romain, les prolongent au moyen âge avec la 4ème plus vieille université francophone, rayonne à la renaissance avec les granvelle, gagne son autonomie, martyrisée sous louis xiii et xiv, défendue par vauban, invente la soie artificielle avec chardonnet, l'horlogerie de masse avec mégevand, la navigation à vapeur avec jouffroy, le cinéma avec les frères lumière, la montre électronique avec lip,... Une ville qui bouleverse la société avec proud'hon et fourrier, la littérature avec hugo et colette, le théâtre avec tritan bernard, la science avec pasteur... Une ville héroîque qui voit ses jeunes se sacrifier pour notre liberté,... Besançon, cernée de collines et traversée par cette rivière capricieuse, peuplée de jardins et de parcs, cachant ses hôtels renaissance, ses façades classiques,... J'ai habité des villes comparables (mulhouse, troyes, st quentin, rouen, nancy, grenoble, strasbourg) mais aucune ne tient la comparaison. Ce que j'aime à Besançon : Les bisontins parce qu'ils sont fidèles et consciencieux, leur ville qu'ils embellissent. Ce que je n'aime pas à Besançon : Les critiques sur le tram. Elles sont générales avant et pendant la construction ! Elles disparaissent quand il marche.
Besançon : Jolie ville à la campagne, vivement que les travaux du tram soient terminés. Ce que j'aime à Besançon : La citadelle, le centre-ville. Ce que je n'aime pas à Besançon : Les sens de circulation peu pratiques, j'espère que ça va s'améliorer lorsque les travaux du tram seront terminés.
Discrimination : La ville socialiste depuis + de 60 ans qui pratique la discrimination à l'embauche ( pas d'ex. Syndicaliste ni de seniors). Ce que j'aime à Besançon : Son calme, ses fortifications de vauban (citadelle) sa rivière (le doubs) ses espace culturels et son centre ville bientôt inexistant. Ce que je n'aime pas à Besançon : La construction inutile d'un tramway digne d'une ville de 300 000 habitants (il n'y en a que 120 000...) le socialisme qui à rongé cette ville jusqu'à l'os ! Le recrutement des municipaux qui ne se fait que par copinage et discriminations (pas d'ex. Syndicalistes et surtout pas de seniors ! Une ville bientôt sans aucune industrie donc sans emploi ; les impôts exorbitants pour la belle endormie ; etc...
La ville de mon adolescence : C'est une ville que j'ai connue lorsque j'avais 18 ans la rue piétonne venait d'ouvrir. Pour avoir voyagé dans beaucoup de régions, je peux vous dire que besançon fait partie du carré d'as des villes ou il fait bon vivre. Son style (en partie grâce à vauban) sa position géographique, le prix de l'immobilier et la beauté des paysages font que besançon a beaucoup d'atouts que les autres villes n'ont pas. C'est une ville qui sera parfaitement adaptée aux défis de ces prochaines années. Ce que j'aime à Besançon : Ces paysages variés proche du haut jura avec ses lacs, ses plats régionaux avec sa saucisse de morteau. Ce que je n'aime pas à Besançon : La construction du tram ces deux prochaines années qui va perturber sérieusement la circulation.
Besançon... Bien pour le tourisme vert et la détente... Autrement berk : Mis à part le coté vieille ville fortifiée, vauban etc... Une mentalité exécrable, peu accueillante pour les nouveaux venus, beaucoup d'étudiant : 1/6 mais peu d'ouverture d'esprit c'est très dommage. Ce que j'aime à Besançon : La verdure, la ville ancienne, le bon vivre, les théâtres, le cout de la vie peu chère, le coté piéton de la ville la situant vraiment à échelle humaine. Ce que je n'aime pas à Besançon : Il n'y a pas que le racisme flottant comme dit dans un autre commentaire mais le sexisme flottant qui ne leur fait pas honneur, d'ailleurs un grand misogyne proudhon était bisontin ; pas d'assos féministes, beaucoup de ragots, peu de perspectives d'avenir pour la jeunesse assez oisive d'ailleurs, beaucoup de violences verbales qui ne seraient pas tolérées ouvertement comme une ville comme nancy où j?ai grandi... Une mentalité mal dégrossie...
Dommage : Une ville sous équipée culturellement, en loisirs, en infrastructures.Modernes, qui pâtit d'un tramway en construction qui ne sert à personne et.Qui va coûter un maximum. Ce que j'aime à Besançon : La qualité de la nature environnante, le gentillesse des habitants le cadre.Naturel, le prix de l?immobilier. Ce que je n'aime pas à Besançon : L'état des rues, des infrastructures, la politique de la ville en matière.De transports, le niveau faible de son université ; le peu de loisirs, et.Un réseau ferré ter indigent, des bus vétustes et peu fréquents, fermé le.Dimanche !
Ma famille M'A abandonnee comme un chien : J'aime besançon, j'étais trop bien à besançon, j'avais des copains, des amis, jusqu'au jour où une femme a décidé de me jeté à la ddass avec la complicité de mes ( frères et soeurs ) pas un seul n'a protestés que l'on me jete comme une viande dans une cage pendant plus de 10 ans, mais besançon sera pour ma vie, pour la vie ma seule famille, j'ai beaucoup plus de respect pour besançon que pour cette famille qui m'a laissée... Ce que j'aime à Besançon : Place saint pierre, place pasteur... Et granvelle. Ce que je n'aime pas à Besançon : Ma famille...
Bof ! : 20, 25, 30 ans de retard ? Exactement je ne sais pas. Mais je suis arrivée à besançon en 2009. Et franchement je cherche du boulot ailleurs. Histoire de quitter cette ville. Ce que j'aime à Besançon : Les bords de l'eau, le kursaal. Ce que je n'aime pas à Besançon : Beaucoup de choses... Ses travaux, ses logements, ses prix, ses transports. Ville bien trop chère pour ce qu'elle offre aux habitants ! Exemples tout simple : cette ville n'est pas du tout adaptée aux personnes en situation de handicap. Et pourtant les lois sont passées. Dans d'autre ville, c'est fait ! . Et les logements sont très chers sur besançon !
Besançon naturellement belle et équilibrée : Je n'ai pas à proprement vécu à besançon mais ma mère et ma grand-mère y ont vécues pendant des années. Je m'y rend encore parfois pour y faire les boutiques. Le centre ville est sympa et perso je n'ai jamais eu de problèmes pour me garer. La banlieue de besançon n'est pas si austère que l'on veux bien le croire. Ma grand-mère ayant habité dans une barre hlm de fontaine écu, puis à palente elle n'a jamais eu subi aucune agression malgré ses 85 ans. Je trouverais d'ailleurs dommages que ces quartiers soit démolis, simplement parce qu'ils sont de type hlm et sa fait moche pour les bobos du centre villes. Il règne dans ces quartiers une ambiance pas si mauvaise. Je parle pas non plus de planoise ou il y a certes plus de difficultés et de précarité, la cité est trop grande. Ce que j'aime à Besançon : Le centre ville, et sa proche périphérie (palente, fontaine écu, orchamp...). Quartier de la citadelle, et le relief de la ville (sa me fait penser à rio avec ses collines et aussi avec une bonne dose d'imagination pour voir la mer et le soleil lol). Ce que je n'aime pas à Besançon : Je suis d'accord avec la plupart de personnes sur le forum pour dire que besançon est vraiment en retard en ce qui concerne l'emploi. Il faudrai que des entreprises viennent s'installer pour faire afluer plus de personnes de la classe moyenne. Besançon ne doit pas de devenir une ville de bourgeois et de fonctionnaires avec les laisser pour compte qui habiterais dans des taudis en banlieu. Je ne suis pas sur que la municipalité y soit pour quelque chose dans le manque d'emploi (type industriel). Besançon est placé dans ce que l'on appel la diagonal du vide qui partage la france en 2 avec de chaque côté des régions dynamiques et à l'intérieur de cette bandes des agglomérations moroses et sinistrées. Cependant il est quand même temps de réagir suite à la fermeture de ces 2 plus grandes industries (rhodia et lip) il y a plus de 20 ans, besançon devrais aujourd'hui déjà avoir essayer d'attirer des industriels comme dans certaines villes (anciennement minières) du nord de la france.
Beucoup (trop) d'elements qui gachent le paysage.. : J'ai emménagé sur Besançon il y a tout juste a peine une semaine ! Pour être honnête, avant de devoir venir ici (mutation professionnelle) je n'aurai pas sût situer besançon sur une carte... Je suis originaire de lille alors je m'y connais en grande ville ! Besançon c'est plutôt sympa... Mais ça dépend vraiment beaucoup des quartiers... J'ai fait mon entrée en ville par planoise... Imaginez ma déception pour ceux qui connaissent... J'ai été fortement déçue par toutes les tours hlm qui bordent la ville et qui empêchent de pouvoir observer un paysage pourtant magnifique... Le centre ville est très agréable cependant ! Ce que j'aime à Besançon : Le paysage alentour, être à la ville et à la campagne, la citadelle qui vaut vraiment le détour ! Ce que je n'aime pas à Besançon : Les tours hlm qui sont partout en construction et/ou déjà installées et délabrées... C'est dommage.
Besac quand tu nous tiens! : Ville moyenne française (120 000 habitants 29ème française en terme de population) besançon est tout ce qu'il ya de charmant, d'accueillant et de vivant. On y est pas à mille à l'heure et on a de quoi faire en même temps, c'est pour ça qu'on y vit et qu'on y vit mieux qu'ailleurs. Ville natale de victor hugo on trouve tout ce qu'il faut pour être heureux, et malgré la présence de grands centres commerciaux le superflu n'y est pas le bienvenu (contrairement au grandes villes comme paris marseille lyon etc...) et c'est tant mieux ! En clair, très très très jolie ville ! Ce que j'aime à Besançon : Sa citadelle, son doubs et sa boucle, ses ponts, sa taille vivable, son cadre de vie, ses forêts parcs squares jardins, son infrastructure permettant une circulation fluide tout en laissant le centre-ville prioritaire aux piétons, ses boutiques, enfin bref tout ce qu'il y a pour une vie heureuse. Ce que je n'aime pas à Besançon : Bien que ce soit une ville étudiante la ville ne fait pas grand chose pour rendre la vie étudiante surprenante et les boîtes de nuits ne sont pas vraiment des meilleures qu'on puisse trouver !
Trop de clichés : En lisant une partie des commentaires, je suis atterré ! Non besançon, n'est pas une ville grise où il neige et où il pleut tout le temps. Non besançon n'est pas une ville morte ! Il faut comparer ce qui est comparable ! Pourquoi vouloir comparer une ville de 100 000 habitants à des villes de 500 000 voir 1 000 000 habitants ? Biensûr il y a beaucoup moins de magasins qu'a strasbourg ou à lyon (mais il y a quand même un h& ; m pour répondre au commentaire plus bas) mais en même temps il y a beaucoup moins d'habitants aussi. Si pour vous la qualité d'une ville passe par le nombre de magasins ou d'entreprise du cac 40, c'est sûr vous aller être deçu. Ce que j'aime à Besançon : La qualité de vie, on est à la ville tout en étant à proximité de la campagne. Pas besoin de faire 15 bornes pour trouver des coins sympas pour se balader et pour pique niquer. La ville se trouve à proximité de la suisse et de l'allemagne. Ville moyenne où tout le monde se connait et où l'ambiance est sympa. Ce que je n'aime pas à Besançon : Rien, sinon ça ferait longtemps que je serais partie.
Ville tranquille...Peut etre trop : J'y ai habité 4 ans (fin du lycée et apres) et j'ai adoré y vivre, la ville est petite mais jeune, les rencontres sont facile à faire, et même si tout le monde ce connait, c'est toujours possible de rencontrer des nouvelles personnes. Même si les endroit pour sortir en ville sont médiocre, on trouve tout le temps des choses à faire... Quand on connait les bonnes personnes. Par contre quand il faut arrêter de faire la fête et rentrer dans la vie active, il vaut mieux partir... Ce que j'aime à Besançon : La vie tranquille quand on est jeune et que l'on a pas d'obligation, la nature proche, et les gens sympa en général. Ce que je n'aime pas à Besançon : Aucune perspective pour l'avenir, la ville est figé dans le temps, les projets mettent deux fois plus de temps à se faire quand les autres villes. Le chômage, les boulots mal payés. Si on veut évoluer dans la vie, il faut déménager dans une autre ville sinon la vie risque d'être ennuyeuse et répétitive. Les gens qui croient que besancon est une ville super importante alors que les 3/4 des français n'en ont jamais entendu parlé (comme moi avant d'y déménagé).
Besançon je t'aime : Je suis originaire de besançon et je conçois que cela ne me rende un tantinet chauvin et peu objectif. Certes je conçois qu'il y ai bien des choses à reprocher a cette ville, mais malgré moi je me sens obliger de la défendre. A ceux qui trouve besançon est laide je leur conseil d'y déambuler et surtout d'ouvrir les yeux ne pas ce laisser enfermer dans ses préjuger qui empoisonne. Il n'y a pas une fois ou j'y suis aller sans redécouvrir une cour intèrieur, un passage dérobé, une statue, une sculpture et plus encore. Besançon est une ville emprunte de magie je ne resterais jamais de marbre face au charme de cette ville au 1001 secrets. Ce que j'aime à Besançon : Presque tout. Ce que je n'aime pas à Besançon : Presque rien.
Une ville charmante où il fait bon vivre. : Alors là, j'ai envie de rire quand je lis des commentaires du type "maintenant c'est devenu la cata : une ville où on risque de se faire agresser lorsque l'on se promène dans le centre ville, une ville faite que de ragots, où maintenant il n'y a plus que des clochards qui vous agressent pour 2 francs 6 sous dans les rues du centre." c'est tout simplement n'importe quoi ! Les "clochards" de la grande rue ne sont pas là pour nous agresser, ils nous demandent une pièce et même si on ne la donne pas, ils sont les premiers à nous souhaiter une bonne journée. Alors à vous d'être ouverts et souriants et vous verrez, ils ne vous feront pas le moindre mal ! Et après, quand je vois que certains comparent besançon à certaines villes du sud, c'est tout simplement absurde : ce n'est pas du tout le même style de vie, ni les mêmes personnes, ni la même architecture... Et pour en revenir aux loyers, trouver un 70m2 à environ 400-450, c'est pas donné à toutes les villes ! Cela fait 2 ans que j'y vis, je vais sûrement en partir à cause de mes études mais une chose est évidente, si cela m'est possible, je reviendrai sans hésiter ! A tous les futurs bisontins, n'ayez pas peur de vous installer dans notre douce ville, vous ne le regrettez certainement pas ! Ce que j'aime à Besançon : Le centre-ville piéton, les quais, le mélange ville-verdure, la gare d'eau, et surtout : le sourire des bisontins ! Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque d'offres dans le domaine universitaire.
Une super ville ! : Ayant vecu a Besançon, Strasbourg, a l'etranger (Norvège) Londres, je trouve Besançon une ville tres agreable a vivre. Je la trouve tres similaire a Strasbourg avec la nature en plus, et pas de brouillard ! L'ensoleillement a Besançon, certes ne peut pas se comparer a celui des ville du sud, mais c est de loin le meilleur des villes du nord, mais il pleut pas mal aussi : les gens qui critiquent besançon viennent tous de grandes villes et semblent aimer la foule, le bruit et les grandes enseignes... Heureusement rien de tout cela ! Pour les activites culturelles, combien de fois un parisien va-il au theatre, a l'opera, au musee... 1 fois par an peut etre. A Besançon vous pouvez y aller toute les semaines, les musees sont gratuits le dimanche, pas besoin de reserver sa place de cine 3 jours a l'avance... Concernant l'activite economique, besancon a un des taux de chomage les plus faible et le pouvoir d achat y est plutot eleve, alors je comprends pas ce que critiquent certains... Ce que j'aime à Besançon : L architecture (pas de beton) les espaces verts, la possibilite de faire plein d activites sportives (ski, rando, kayak, peche...) et culturelle (theatre, cinema...) les bon resto, le velib, bientot le tram fera sont retour, la vie etudiante. La vie pas chere ! Ce que je n'aime pas à Besançon : Les banlieues barres de beton... Manque de qlq entreprise de hautes technologies peut etre. Pas d aeroport vraiment a proximite.
Besançon est trop en retard ! : Quel dommage et quel gâchis ! J'ai vécu à Besançon pendant quelques années entre 1999 et 2002, la ville était relativement dynamique à cette période. Maintenant c'est devenu la cata : une ville où on risque de se faire agresser lorsque l'on se promène dans le centre ville, une ville faite que de ragots, où maintenant il n'y a plus que des clochards qui vous agressent pour 2 francs 6 sous dans les rues du centre. Tout ça parce qu'il n'y a aucun dynamisme économique, donc plus de travail, allez trouver h& ; m, zara ou la fnac à besançon, ou des filiales de grandes boites du cac 40, il n'y a rien ! Et toutes les superbes petites boutiques de fringues super fashion qu'il y avait avant (freeps...) ont disparu. La belle ville s'est bien enlaidie, c'est bien triste. Elle ne tire même pas profit de sa proximité avec la suisse. Il faut qu'elle se réveille, sinon ça deviendra une ville de retardés et de pauvres. Besançon c'est mort, réveillez vous ! Ce que j'aime à Besançon : C'est dit dans le comment plus haut. Ce que je n'aime pas à Besançon : Idem.
Mon avis : Une ville vraiment sympa. Ce que j'aime à Besançon : La nature, les lacs proches, les espaces verts, les animations, la nourriture, etc. Ce que je n'aime pas à Besançon : Les trajets en bus longs mais avec le tram cela va s'arranger je pense.

Mon avis : Besançon est une ville agréable j'y vis depuis 3 ans et je ne suis pas près de partir. Ce que j'aime à Besançon : La tranquillité, la verdure, les monuments, le patrimoine historique, les animations, l'accès à des randonnées dans la nature tout proche, le ski proche... Les lacs proches pour se baigner. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le temps pour aller en bus du centre-ville à certains quartiers. Mais avec le tramway, ça va sans doute s'améliorer ; l'accent de ses habitants.
Une ville agréable ! : Un beau centre ville plein d'histoire, des quais et des gens sympathiques. Ce que j'aime à Besançon : La vielle ville pleine d'histoire, les jardins tellement agréables en été, les hivers magnifiques et les gens avec qui on peut nouer de vraies amitiés (par seulement des relations superficielles). De plus il y a toujours des expositions, un programme de théâtre, des musées et les cinémas sont tous facilement accessibles. Je peux ajouter pour les personnes qui comparent Besançon avec d'autres villes qu'il faut raison garder : pourquoi comparer Besançon avec Toulouse ou Lyon ? Pourquoi pas avec New York ou Hong Kong ? C'est ridicule. Besançon n'as pas la taille d'une grande ville et c'est comme ça qu'il faut la voir. Ce que je n'aime pas à Besançon : La banlieue de la ville construite dans les années 60/70 avec ces immeubles moches et tristes (comme hélas dans la plupart des villes de France) et le boulevard construit dans les mêmes années je pense et qui manque de verdure.
Une ville à connaître, absolument unique : J'y habite depuis longtemps maintenant, je souhaite voir ailleurs peut-être mais quelque chose semble me retenir. J'avais l'impression parfois que c'était la Venise de France de par son aspect touristique. Ou le budget de la ville passe beaucoup dans le tourisme pour embellir la ville et attirer l'urbain des grandes villes en mal de nature. Car la nature est un grand point fort ici, pas besoin de marcher longtemps pour trouver un espace de nature préservé. Les gens sont plutôt ouverts sur les autres à voir avec d'autres lieux. Ouverts d'esprit, plus ou moins. Une certaine culture mais sociale, l'art ici n'est pas présent, ou si peu. Niveau sorties, c'est très limité et état d'esprit de même. Pour les étudiants, la vie étudiante y est importante, le jeudi soir c'est mouvementé. Pas mal d'associations. Ce que j'aime à Besançon : Ses parcs, toujours quelque chose à voir, la ville n'est pas grise, toujours quelque chose à voir, observer la ville bouger, il y a globalement un bon état d'esprit, venez créer des choses innovantes à Besançon. Ce que je n'aime pas à Besançon : Une tendance au replis sur soi, l'agressivité de certaines personnes, le manque de sagesse, ça reste une ville. Le manque d'ouverture aussi que l'on pourrait trouver ailleurs. Les arts plastiques ne sont que trop peu représentés, un état d'esprit ici et là fermé et contestataire, en espérant que cet avis vous apportera.
Besançon : Seigneur. Il est possible que dans trente années j'ai envie d'y vivre. Mais là non, vraiment, je m'en vais. J'ai vécu à Paris, Nancy, Strasbourg, Toulouse et je tombe de haut. Sous prétexte que Besançon est petite, elle se laisse aller à un immobilisme malsain. Le centre-ville est beau et figé, comme tout ici ; quant au pourtour il est laissé pour compte car peu attractif. Ce n'est pas une ville "étudiante", ni économiquement très active, l'immobilier est cher pour un endroit de cette importance, l'emplacement de la ville (proche de la suisse) n'est pas exploité, et culturellement parlant on frôle le zéro pointé. Et pourtant elle jouit d'une incroyable côte de popularité en France, va savoir pourquoi. Ah, si ! Il paraîtrait que la qualité de vie y est exceptionnelle. En même temps, pas étonnant que ses habitants soient en bonne santé : on ne les bouscule que très peu ! C'est aussi indéniablement une ville verte... Beaucoup de parcs, beaucoup de "promenades". Mais sans la couleur, le bruit, la vie : inutile. En définitive, Besançon est à l'image de ses nombreux jardins et de ses quelques habitants : morne et sans surprise. Ce que j'aime à Besançon : Finalement peu de choses. Ce que je n'aime pas à Besançon : Peut-être que si la ville se trouvait ailleurs (je veux dire : ailleurs qu'en franche-compté) alors...
Ma ville d'adoption : Ville magnifique et méconnue qui a les défauts de ses qualités. Pour connaisseurs seulement. Ce que j'aime à Besançon : Le cadre magnifique, les espaces verts, le calme et la simplicité de la vie, les fromages et les vins, la gare d'eau, le centre ville, le Doubs, les collines... Besançon c'est un savoir vivre. Ce que je n'aime pas à Besançon : La difficulté à trouver du travail, le repli des gens sur eux mêmes, surtout le soir : la météo n'encourage pas toujours à sortir de chez soi.
Ce que j'aime à Besançon : J'ai apprécié enfin le nouveau Besançon, j'y suis venu faire un tour le 2 août 2010 enfin une ville qui revit... Qui a été laissé longtemps en léthargie. Originaire de Besac' je suis désormais sur Avignon cette ville me semble déjà bien confortable tant par son climat que par sa diversité touristiques, monuments, ballades, la mer et la montagne ne sont pas loin, j'aime Avignon, je respecte Avignon car j'ai appris à aimer cette ville... Merci à mon frère Maurice qui est venu apporter ici son témoignage... Vive Avignon mais aussi vive Besançon ! Michel Laloue...
Si vous aimez les villes du sud, n'emménagez pas à Besançon : Petite ville tranquille à la circulation très acceptable par rapport à de très nombreuses autres villes en France et dans le monde. Plus propre que les grandes villes du sud. Mais à mes yeux, un manque de charme terrible sauf si on y séjourne que quelques jours, là c'est sympa, vert effectivement. Même très vert (taux d'humidité important). Architecture militaire bien conservée mais faut aimer le style "tiré au cordon". Peu de fantaisie dans cette ville et encore moins aux alentours...

Ce que j'aime à Besançon : Au début, cette ville m'a reposée de Nice et de son bruit constant, de sa circulation anarchique. Les gens sont assez gentils. Le Doubs offre de très bons moments de vacances sportives ou vertes dans ses beaux jours (il faut être un peu chanceux). Mais je conseillerais plus cette destination pour des vacances que pour y vivre.

Ce que je n'aime pas à Besançon : Trop tranquille. Après un an, j'ai commencé à m'ennuyer, maintenant, après 3 ans, je tourne carrément en rond comme un lion en cage, il faut avoir l'opportunité de sortir beaucoup dans la ville ou hors de la ville, mais en tant que mère de famille, ça n'est pas mon cas, donc dans mon vécu et celui des copines dans mon cas, vie pas du tout trépidante ! La citadelle, le parc Micaux, pas de quoi en faire un fromage et au bout de 2 ou 3 visites, on en a plus que fait le tour, c'est très petit tout de même et très répétitif. Je n'ai qu'une envie : partir. Tellement peu de dynamisme culturel selon moi qui ai connu, il faut dire Marseille, Aix, Avignon entre autre où se multiplient les festivals et les offres culturelles gratuites ou peu coûteuses. Pas du tout d'esprit festif, pas de marchés sympathiques, pas assez d'enseignes commerciales, un réseau de transports en commun insuffisant pour le grand Besançon (= villages" frontaliers") enclavée dans ses petites montagnes, plein de brouillard le matin en hiver (arrivée depuis la côte de Morre en hiver brrrr). Un hiver qui dure 6 mois minimum, un grand manque de soleil. Bref, c'est pas la plus moche des villes, mais ce n'est pas non plus la plus belle loin de là, et encore moins la plus charmante à mes yeux. J'ai préféré de loin vivre à Aix en Provence, Hyères, Avignon ou Beaulieu sur mer à côté de Nice. Donc, tout dépend de son référentiel, de son vécu et de sa situation familiale, financière, professionnelle... Ah oui, je la trouve très très cher au niveau immobilier, toujours en comparaison avec ce que j'ai connu dans le sud, où nous avions au moins la chance d'être au bord de mer, tgv, aéroport, université, etc... ! C'est vraiment cher par rapport au peu d'avantages qu'offre la ville.
Ville agréable : Ville agréable, perdue en Franche-Comté. Ce que j'aime à Besançon : Soirées, architecture, boucle du Doubs, proximité de la Deutschland, Bisontins. Ce que je n'aime pas à Besançon : Manque de sport de haut niveau, municipalité endormie, impôts, ville morte a certaines périodes, les hivers froids et enneigés.
Commentaires passionnés : Que de commentaires passionnés des deux côtés ! Certains adorent, d'autres détestent... Ce qui est sûr c'est que cette ville ne laisse pas indifférent. Je vais donner mon opinion et essayer de répondre aux uns et aux autres. Non Besançon n'est pas un trou sans intérêt, c'est une jolie ville de province. La ville a du potentiel avec l'arrivée du tgv qui va permettre de rallier facilement Mulhouse (en transformation radicale) et Bâle en Suisse. Concernant l'insécurité, c'est un mal profond des régions de l'est qui touche aussi les grandes villes alsaciennes et lorraines, la situation à Strasbourg, Mulhouse, Nancy et Metz n'est guère plus enviable sur ce point. Par contre il y a le manque d'ambition et la quasi impossibilité de s'affirmer au niveau européen et là c'est un réel problème pour une capitale de région. Il ne faut pas non plus refuser d'être rationnel car ça risque d'être vraiment bloquant pour l'avenir de la Franche-Comté. Il faut aller de l'avant. Car n'en déplaise à certains, il faut voir les choses en face, ce n'est pas avec un ambiance ville moyenne, sans ambition européenne qu'on peut s'imposer et défendre les intérêts de la région Franche-Comté. On a confié à Besançon un rôle qu'elle ne peut pas (et ne pourra sans doute jamais) assumer. A mon avis et avec le recul que j'ai, je pense sincèrement que la solution passe par une fusion de région : la grande bourgogne qui fusionnerait l'ancien duché de bourgogne (actuelle région bourgogne) et l'ancienne franche comté de bourgogne (traduction : comté libre de bourgogne qui correspond à l'actuelle région franche-comté) pour donner une région forte, visible sur la scène internationale. Dijon en serait la capitale et la métropole et Besançon une métropole secondaire plus liée à la Suisse, à l'Alsace et à l'Allemagne. Un peu comme la répartition des rôles entre Strasbourg et Mulhouse en Alsace. Je pense que c'est dans l'intérêt de tous dans ces deux régions qui correspondent à la Bourgogne historique. Allez demander à des allemands ou des anglais s'ils savent ce qu'est la Franche-Comté, vous verrez leur réaction. La Franche-Comté seule n'aura jamais la visibilité internationale de la Bavière, de l'Alsace, de l'Écosse, de la Bohême, de la Laponie, de la Toscane ou de la Catalogne par exemple. Seule une fusion entre les deux régions permettra de rétablir quelque peut l'équilibre. Ce que j'aime à Besançon : L'architecture, les espaces verts, la proximité avec la nature. Ambiance sympa. La localisation entre Mulhouse et Dijon. La proximité avec la Suisse. Ce que je n'aime pas à Besançon : L'incapacité de porter réellement la région Franche-Comté sur la scène internationale et qui rend cette région non-visible et qui la condamne à moyen terme.
Une belle ville avec du potentiel ! : Cette ville est située dans un cadre assez exceptionnel : la rivière Doubs, plusieurs collines. Le centre ville regorge de monuments dont le plus connu est la citadelle, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité. C'est une ville à taille humaine, où les habitants sont sympathiques dans l'ensemble. Le tissu économique est constitué de pme spécialisés dans les microtechniques, le médical, les nanotechnologies et est bien soutenu par l'université locale. Il s'organise sur deux secteurs qui vont se développer assez rapidement : temis, et les hauts du Chazal à côté du chu. Le climat : 1800 h d'ensoleillement c'est bien pour la moitié nord du pays mais il pleut parfois trop. Ce que j'aime à Besançon : Les gens. Une ville verte. Ses 20000 étudiants pour 117000 habitants ça met l'ambiance. Les quais du Doubs. Le très beau parc Micaud. La place Granvelle; l'arrivée de la ligne à grande vitesse qui mettra bientôt la ville à 1h45 de Strasbourg et 2h10 de paris, 1h de Bâle. Un réel esprit "développement durable". La citadelle, le quartier de la boucle, les collines où tout Besançon court. Ce que je n'aime pas à Besançon : Problème lié aux transports : les pénétrantes vers le centre ville sont saturées et inadaptées et c'est difficile de rejoindre l'autoroute. Les entrées de ville sont moches et donnent une fausse mauvaise impression de la ville dès l'arrivée. Il est dommage qu'une partie des habitants restent hostiles au projet de tramway qui permettra de repenser la ville de façon global et non par petites touches sans véritable continuité. Les faubourgs de la ville sont très années 60-70. Absence d'aéroport. Voiries et signalisation très délabrées dans plusieurs quartiers. L'absence de mise en valeur de certaines parties du centre ville.
Ville mortelle et isolée par les montagnes : Petite ville sans aucun dynamisme y a rien à faire tout est moche et vieux, aucun quartier n'est beau à voir, pas beaucoup de magasins pour la capitale de la Franche Comté. Bref ville à fuir. Ce que j'aime à Besançon : Rien. Ce que je n'aime pas à Besançon : Tout.
Ville agréable : Habitant Lyon, Besançon est un havre de paix : belle ville avec plein d'espaces verts, transports bien faits et sûrs, peu de pollution et beaucoup de choses à voir. Pour ceux qui n'aiment pas : déménagez, Besançon ne vous retient pas ! Ce que j'aime à Besançon : Tout. Ce que je n'aime pas à Besançon : Rien.
Besancon ma ville : Ville d'art et d'histoire, ville riche en patrimoine, ville où il fait bon vivre, malgré toutes les critiques que je viens de lire. Ceux qui n'aiment pas Besançon, peuvent aller habiter ailleurs pour voir la différence. Ou faire un tour sur mon blog "bienvenue dans ma ville" pour découvrir ou redécouvrir Besançon et ses richesses. Metyh. Merci. Ce que j'aime à Besançon : Tout. Petite ville entourer de la nature. Les promenades sur les rives du Doubs. Les ptits restos rue Bersot. Les jolis parcs et jardins fleuris en été. Ses jolies petites boutiques. Sa gastronomie, etc... Ce que je n'aime pas à Besançon : Ces gens qui dégradent et après critiquent la ville.
Ville nulle qui pourrait faire bien mieux! : Si vous devez atterrir dans l'est de la France il faut savoir une chose : trois villes seulement ont réellement la dimension et le dynamisme de métropoles modernes : Strasbourg (agglo de 440 702 hab.) la deuxième ville institutionnelle de France qui rayonne au niveau européen qui est de très loin le plus gros pôle urbain de l'est ; Mulhouse (agglo de 239 858 hab.) qui vient de subir en 3-4 ans une transformation urbaine radicale après des années de problèmes et qui est en quasi conurbation avec Bâle ; et Nancy (agglo de 331 363 hab.) qui est assez belle, une super ville étudiante avec une ambiance plus latine. Dans l'est, le niveau de vie de l'Alsace est sans comparaison avec celui de la Lorraine ou de la Franche-Comté. L'Alsace est vraiment beaucoup plus prospère. Besançon et la Franche-Comté sont hors jeu dans cette compétition. Trop petits. Mais surtout aucune volonté d'avancer ! Dommage. C'est une ville plutôt nulle. Si on vous propose d'être muté là-bas, n'y allez pas ! Fuyez ! Ce que j'aime à Besançon : Peu de chose. C'est au milieu de la nature. Ce que je n'aime pas à Besançon : Ville assez isolée (peut être qu'avec le tgv ça changera). Pas assez de magasins. Une ambiance petit village replié associée à une insécurité palpable. Aucune volonté d'avancer. Une mentalité conservatrice. Aucun dynamisme.
Une très belle ville : Je suis étonnée de voir autant de commentaires négatifs sur Besançon. Personnellement j'ai choisi de rester à Besançon pour faire mes études et je ne regrette pas ! Il y a une bonne vie étudiante. La ville n'est peut être pas très grande mais au moins on ne se sent pas perdu ! Des beaux monuments, des beaux paysages dans une région peu connue mais pourtant si belle ! Si vous n'aimez pas les grandes villes où la circulation est infernale, où les gens se croisent sans se voir venez à Besançon. Ce que j'aime à Besançon : - ville active : programme culturel important (théâtre, cinéma, musique, opéra...) vie étudiante importante, une faculté de médecine toute neuve (je parle en intéressée !).-ville verte dans une région encore plus verte-des spécialités culinaires régionales (miam miam) comté, mont d'or, vin du jura (vin jaune, vin de paille...) saucisse de Morteau et de Montbéliard, cancoillotte et j'en passe.-ville avec un bon réseau de transports en commun-jolie ville-monuments historiques nombreux-des coins rando à proximité et très jolis-véloroute-des petits magasins sympa au centre ville (je trouve ça bien plus sympa que des grands magasins que l'on retrouve partout ; même si le prix du coup n'est pas forcément le même)-un climat tempéré : ça va du très froid au (très) chaud au moins ça change suivant les saisons ! Et comme il a été dit précédemment : Besançon c'est une ville où on pleure quand on arrive mais où on pleure encore plus en repartant ! Ce que je n'aime pas à Besançon : -encore quelques problèmes pour arriver à mettre en place un système de parking en dehors de la ville avec des navettes-banlieue pas forcément très jolie ni très sûre-des pôles (genre Temis) qui ont été créés pour faciliter l'installation de nouvelles entreprises mais dont le prix au mètre carré a été augmenté de façon exponentielle : problème de logique !-le fait que quasi personne ne connaisse cette ville.

Besançon, petite ville paisible : Je suis bisontine d'origine et je vis actuellement à Lyon. Je trouve que Besançon est un bon compromis pour ceux qui aiment les ambiances de centre ville tout en étant très proche de la campagne. Le fait d'avoir un centre fermé par une enceinte n'est pas un inconvénient (comme on a pu le lire plus haut). Il est vrai que presque tout le monde se connaît, mais n'est-ce pas la reconnaissance que cherche tout individu ? A Paris ou à Lyon, les gens sont fiers d'habiter dans tel ou tel arrondissement car cela leur donne l'impression de maîtriser l'espace qui les entoure et de vivre dans un cocon. C'est ce qui se passe à Besançon. Ce que j'aime à Besançon : L'ambiance "petite ville" qui gomme l'anonymat tout en étant assez grande pour pouvoir s'épanouir. Ce que je n'aime pas à Besançon : Il est vrai qu'en ce qui concerne l'emploi et le dynamisme, la ville pourrait mieux faire...
Besançon aucun intéret : Ville sans aucun intérêt, froide, d'un autre siècle, grise, sale, sa population peu ouverte, restée figée sur son passé. Ce que j'aime à Besançon : Peu de chose, la citadelle, quelques monuments historiques. Ce que je n'aime pas à Besançon : L'urbanisme, nul ! La lenteur des projets, le manque d'ambition de la ville ; le prix de l'immobilier, incompréhensible vu la ville et sa situation économique.
Pas du tout à la hauteur! : La ville n'est clairement pas à la hauteur de ses ambitions... Ou justement elle est au niveau de son manque d'ambition. La ville est morte et dangereuse parfois. Il y a de plus en plus de délinquance et violence gratuite. Dans le coin, Dijon et Mulhouse font largement mieux ! Pas parce que ces villes ont plus de potentiel, non, mais parce qu'elles se bougent plus ! Dijon a toujours été attractive et a des projets. Il y a de l'ambition ! Mulhouse, connaît depuis le début de son histoire des périodes en dents de scie, mais rebondit toujours grâce à son incroyable faculté d'adaptation. Cette ville a subie une crise industrielle énorme et est en train d'opérer une mutation plus que radicale. C'est simple dans l'espace Rhin-Rhône il y a le pôle Bâle-Mulhouse-Belfort-Montbéliard qui est de loin le plus dynamique, il y a Dijon plus excentrée qui se débrouille et au milieu il y a un gros trou qui s'appelle Besançon ! Ce que j'aime à Besançon : Il y a la nature pas loin et Besançon bénéficie des efforts des autres grandes villes de l'espace Rhin-Rhône comme Mulhouse, Dijon ou l'aire urbaine. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le déclin, le manque d'ambition, d'animation. Le chômage. Les gros problèmes économiques. La violence urbaine, je me suis déjà fait cambrioler 3 fois et agresser 5 fois dans la rue. La saleté dans les rues. Le délabrement de certains bâtiments. La ville est vraiment le boulet de tout l'espace métropolitain Rhin-Rhône !
Mi figue-mi raisin, et un sentiment de gâchis : Je suis originaire de Besançon, j'ai quitté la ville récemment. J'éprouve un mélange assez incroyable de sentiments en pensant à cette ville, avec un arrière-goût d'inachevé, car elle pourrait offrir une vie palpitante mais reste finalement une ville assez ennuyeuse voire frustrante... Ce que j'aime à Besançon : Le potentiel offert par l'environnement naturel, son patrimoine architectural avec un des plus beaux centre-ville de France, son université et ses étudiants, son ouverture au monde (tradition d'accueil pour les marginaux et ville-pilote d'un modèle social qui a par ailleurs tendance à foutre le camp) son centre populaire (Battant-Madeleine-Arènes-Marulaz), sa dimension humaine. Ce que je n'aime pas à Besançon : La mort programmée du centre ville (exode des étudiants vers le campus voire vers d'autres villes, fin des cafés-concerts et de l'animation nocturne), la politique culturelle totalement ubuesque (voir le feuilleton Sonorama), le manque d'ambition -notamment politique- et la fausse modestie ambiante... Tous les projets mettent des décennies à aboutir, c'est juste incroyable de lenteur. Phrase typiquement bisontine et franc-comtoise : "ça pourrait être pire" ou encore "c'est déjà ça"... Mais à force de se contenter de peu, on finit pas ne rien avoir, ou alors des miettes. C'est ce qui arrive à Besançon, ville pourtant si prometteuse, qui faute de ne pas jouer ses atouts à temps se fait petit à petit écraser par ses grandes s?urs (Lyon, Dijon, Strasbourg, et même l'aire urbaine) et ce dans tous les domaines : économie, culture, enseignement, attractivité...
Rivages amers ... : S'il est un lieu où vous pouvez venir mourir d'un amour perdu... Venez ici ! Et relisez s'il vous plaît... Balzac: Albert Savarus ... La ville enfermante vous prend dans ses bras ... La citadelle veille sur votre intégrité, votre savoir vivre et vos manières adaptées ...Mère de tous et mère sans compassion... Quand elle devrait n'être que mère bienveillante ... Elle dit tout son amour à travers ses toits et ses ruelles pleines d'intrigues comme nos vies... Elle vous tend les bras avec ses parcs et ses merles qui chantent l'amour ... Ses ciels tumultueux et roses comme des rêves d'enfants... Insidieuse elle vous tente et vous étonne... Vous tomber sous le charme d'un confort provincial ... Où tout semble accessible ... Elle vous attire par son harmonie architecturale... Et puis quand vous commencer à l'aimer ... De son ventre rebondit, plein de tout , qu'une rivière enveloppe de ses courants changeants... Elle vous étouffe en douceur ... Réveillant vos solitudes intimes... Forte de son histoire elle réduit vos attentes, et votre c?ur à sa stricte fonction ... Battre pour travailler et espérer se laisser surprendre... Vous, rempli du désir de vivre et de chanter sous la pluie...(pluie qu'elle attire comme par magie pour accompagner vos larmes ...) vous pensez que demain elle ouvrira ses bras et vous laissera partir vers l'horizon secret qui hante vos nuits...Et puis il vous faudra du temps pour comprendre, quand le désir est là que partir vous sauvera... Elle fera tout pour vous condamner au silence... Et vous coller aux murs... Ce que j'aime à Besançon : Mais... Si vous savez regarder, respirer ... Cette ville sait attirer l'étrange et l'étrangeté de l'être... Laissez vous allez au fil des saisons une fois dans votre vie... Et puis partez avec les trésors que vous avez trouvez, vivre dans un ailleurs ...Ce qu'elle a su semer ... Cette ville est riche de ce que vous voulez ignorer... De ce qui vous fait être ... Unique et merveilleux ... Vous reviendrez un jour. Ce que je n'aime pas à Besançon : Son côté fausse bourgeoisie, ses appâts sans lendemain, ses allures étriquées, sa vantardise, ses monopoles ... Son art de ne rien admettre qui viendrait d'ailleurs... Peut-être est-ce du à sa géographie ... Et le côté intriguant de ses habitants... Il lui manque un peu de respiration ... De souffle et de la légèreté créative ...
Besançon : la belle endormie : Marseillais de souche, j'ai découvert Besançon et été agréablement surpris par la beauté de cette ville. Assurément, la ville est méconnue. De plus elle dégage une quiétude qui, pour moi sudiste est très appréciable. Les gens sont polis, discrets, cultivés. Ville jeune, étudiante, ville verte ou reellement il y fait bon vivre pour peu que vous ayez du travail (là c'est le hic, car peu d'activités économique). Quoique humide, le climat est très supportable. Ce que j'aime à Besançon : Le charme pittoresque de la ville: le bord du Doubs, la citadelle, Bregille. La tranquillité des gens, leur discrétion. Ce que je n'aime pas à Besançon : Les jeunes de tout âge et de tout sexe, allongés sur les pelouse et qui boivent de l'alcool (bière et autres). Quel contraste le Sud, plus sportif, plus enjoué. La culture méditerranéenne refuse cette fatalité.
Le temps à Besançon : A Besançon, quand on voit la citadelle, c'est qu'il va pleuvoir. Quand on ne voit plus la citadelle, c'est qu'il pleut !
Ville sympathique souvent méconnue : On sent quand même de la qualité de vie dans une ville qui a une allure d'ambiance village. Dommage que cette ville, qui pourrait avoir davantage de potentiel, n'en a pas conscience car pour l'ambiance, c'est assez calme. Ce que j'aime à Besançon : * beauté du site, des monuments* un accueil froid au départ, mais pas sectaire. Je pense qu'on peut, si on le veut, se faire des connaissances assez rapidement.* un cadre de vie agréable. Ce que je n'aime pas à Besançon : * la périphérie : que des immeubles, donc pour la vitrine de la ville, pas le top.* un dynamisme économique faiblard* faut aimer la pluie* ambiance festive bien discrète.
Besançon la verte : Si vous voulez vivre dans l'une des vingt plus grandes préfectures de France, si vous aimez les villes d'art et d'histoire qui ont une forêt (longue de plusieurs kilomètres) et une rivière (large de plusieurs dizaines de mètres) sur son territoire intra muros et si vous détestez le brouillard et le vent (mais à condition d'aimer le gel en hiver !) alors... Vous aimerez Besançon. Ce que j'aime à Besançon : Tout et l'absence de ce qui fait souvent les autres cités : la pollution, l'agitation, les usines... Ce que je n'aime pas à Besançon : Le gel quasi quotidien (la nuit !) de décembre à mars.
Vive Besak! : Besançon est une très petite ville que je ne connaissais pas avant d'y étudier durant deux ans, et pourtant je viens d'Alsace (donc à 2h seulement en voiture).Cette ville est géniale! Le centre ville avec ses bâtiments en pierre bleu est magnifique. Vu que c'est une petite ville il n'y a pas 36 000 chose à faire mais il y a des ciné sympa, des bars fréquentés où faire la fête...Et bientôt une salle de concert (plusieurs salle) viendra à ouvrir. Je la recommande à tous. Il y a 120 000 habitants environ dont 20 000 sont des étudiants ce qui fait que cette ville a une ambiance géniale, festive. Bien sûr pendant l'été les étudiants partent donc c'est moins la folie. Ce que j'aime à Besançon : La beauté de la ville.L'ambiance jeune et étudiante.Les gens sont plutôt ouverts.Le côté village car on croise facilement des gens qui connaît mais pas d'ambiance médisante. Ce que je n'aime pas à Besançon : A part le temps qui n'est pas toujours au beau fixe rien à ajouter. Véridique : "quand on arrive à Besançon on pleure mais quand on en repart on pleure encore plus !".
Facile de critiquer mais ville très agréable : Besançon est une belle ville très verte entouré de jolies collines avec des points de vue superbes, anciennes maisons avec ses pierres bleu gris et beige. De très beaux appartements en centre ville digne de l'île St Louis à Paris. Ce que j'aime à Besançon : Proximité de tout commerce, bons petits restaurants Excellente université scientifique chu très performant (greffe, cancer... Maternité), développement du secteur micro technique en pointe. Possibilité de faire du ski l'hiver à moins d'une 1h en voiture, de faire du canoë-kayak l'été, acro-branche. Proximité de faire balade et vélo... Un nombre incalculable de librairies... Comme jamais vu. .Accès en train facile car gare tgv, 2h30 via Paris et en 2h à partir de 2011, croix d'un n?ud ferroviaire: axe Paris Dijon Besançon , Belfort, Allemagne et axe Strasbourg Besançon Lyon et le sud (via Valence Nimes Perpignan), je ne suis pas bisontine d'origine mais parisienne installée depuis 2 ans. Je précise ! Ce que je n'aime pas à Besançon : Les impôts locaux restent chers mais comme partout presque maintenant La fnac n'est pas encore installée en centre ville, mais prévue et les librairies compensent largement. Mais on peut tout trouver.
Besançon, éviter... : Chouette, mais c'est la zone. Ce que j'aime à Besançon : Le combat contre les chewings-gum dans la grande rue, les parcs verts. Ce que je n'aime pas à Besançon : L'insécurité vraiment palpable dès le soir. Trois bagarres en une semaines sur 2 rues, ça suffit. Que fait la police, n'est-ce qu'une expression ?
Ville à éviter : Je viens d'une ville du Sud Est de la France. Je l'ai quittée pour des raisons professionnelles et j'ai atterri à Besançon. J'ai fait une dépression tellement la ville est petite, non dynamique, une ville qui n'a pas bougé depuis le 18e siècle. Les murailles qui entourent la ville n'ont pas encore été démolis... Une ville inexistante sur la carte de France, pas de fnac, de tgv pour Lyon, de H&M, de zara, pas ikea... Et la liste est longue. Je déménage bientôt, je suis soulagé... Ce que j'aime à Besançon : Rien. Ce que je n'aime pas à Besançon : Une ville à démolir tout simplement... Très moche, aucune politique d'urbanisme d'ailleurs ce n'est même pas une ville c'est un village qui n'assume pas son statut de capitale régionale. Vivement la nouvelle réforme...
Ah, Besançon ! : On voit que dans le temps, c'était une belle ville ! Mais... Ce que j'aime à Besançon : La Citadelle, la nature autour, la couleur des pierres et des bâtiments le look "médiéval" de la ville. Ce que je n'aime pas à Besançon : C'est sale, très sale (le quartier Battant est affreux!), l'insécurité (le ville ne fait rien). Pas de vie, pas d'animation, Pas de restau sympas, les fast-food sont à l'extérieur de la ville!
Besançon économiquement parlant à l'écart, pourquoi ? : Je suis allé à Besançon il y a 2 ans j'en garde de très bons souvenirs cadre, architecture, site, espaces verts, musées, propreté ect... Besançon à la chance d'être une capitale de régions, d'être une ville assez grande,de bénéficier bientôt de la lgv, d'être sur l'axe reliant le sud de la France au Bénélux. Mais j'ai une grande question à poser à tout les Bisontins et Bisontines ! Pourquoi économiquement parlant la ville n'attire pas que se soit les entreprises ou les grandes enseignes de prêt à porter, de culture et loisirs ? Quand bien même des villes bien plus petite, sous-préfectures de départements, petites villes de campagne en dispose (Montbéliard, Pontarlier entre autres), bien que ceci ne fasse pas la qualité de vie d'une ville (heureusement), mais permet de la rendre bien plus attrayante ? La proximité de Dijon joue t-elle des tours à la capitale de la Franche-Comté ? En espérant être bientôt un futur Bisontins...!
Ville où il fait bon vivre : Besançon, vieille ville espagnole...Une ville magnifique, très agréable à vivre. Ce que j'aime à Besançon : C'est une ville verte, très propre, où il y a peu de racisme, les gens ne sont pas guindés, pas superficiels, la diversité est visible partout, ville très sûre, constamment en progression : bref une ville formidable! Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque de diversité des magasins et de certaines grandes enseignes, trop peu d'animation pour les jeunes, ville très peu gastronomique trop peu de formations et surtout : le temps.
Besançon ville comtoise : Belle ville animée quand les étudiants sont là, sinon c'est plutôt mort ! Beaucoup de fleurs, de parcs pour les enfants, d'espaces verts. Les habitants sont ouverts mais pas intrusifs. Le "social" y tient beaucoup de place. Le milieu associatif y est très actif depuis longtemps. Ce que j'aime à Besançon : Les paysages, l'espace, même les "quartiers" y sont beaux, beaucoup d'espaces verts et des squares avec parc à jeux pour les enfants à chaque coin de rue. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque de travail, pas d'entreprises qui s'installent pour y créer des emplois. C'est un gros point noir ! L'incinérateur à coté du quartier populaire de Planoise. Le "social" encore présent diminue car il y a de plus en plus de gens en difficulté. Ce qui plombe l'ambiance ici, c'est le manque d'emploi, d'avenir. Alors vivre dans une belle ville c'est bien, mais il faut en avoir les moyens.
Ville de la décadence : Belle ville pour les retraités... Ce que j'aime à Besançon : J'aime le maire et ses projets de rénovation, la place du marché et son espace rassurant voire préoccupant. Ce que je n'aime pas à Besançon : La place du marché et son espace totalement morose et inquiétant. Je ressens de la dépression et trop de délinquance gratuite dans les rues. Les cafés qui manquent de charme et de personnalité musicale. Voilà tout.
Encore beaucoup à faire : Notre ville présente une belle architecture et son passé historique ne nous laisse pas insensible. Mais ne sommes nous pas entrain de la défigurer ? Ce que j'aime à Besançon : Ses monuments, ses parcs, son musée, la vie estudiantine, le C.L.A. Qui redynamise notre belle endormie, l'Université Ouverte... Ses petits restaurants (et non les fast food), ses théâtres, en particulier "Bacchus". Ce que je n'aime pas à Besançon : Besançon est-elle une ville sûre ? 11 voitures brûlées à St-Claude - braquages - vols - graffitis... - rue Battant désertée à cause de la présence de clochards. Le rôle de la Police Municipale ne se limite-t-il qu'à mettre des P.V. ? Besançon ville verte ? Dès qu'on trouve un espace vert on construit : Vaites, Viancin etc... Peu de parkings gratuits : ne songe t-on pas à supprimer Battant, les touristes ont un accès difficile au C.V. Les double bus circulent parfois à vide ou presque. L'activité commerciale ? Magasins remplacés par des banques, des assurances et des franchisés. Ce qui tend à en faire une ville morte. J'éviterai de parler de l'activité industrielle (beaucoup à faire). La place de la Révolution où l'on subit une chaleur torride en été ! Où sont les arbres ? Espérons que la municipalité pallie toutes ces carences.
Besançon ville morte : Une bien jolie ville, verte et d'eau, où il fait bon vieillir. Ce que j'aime à Besançon : Les canards qui vous mangent dans la main, les paysages de la gare d'eau assez poétiques, la campagne à 2 minutes. Et encore. Ce que je n'aime pas à Besançon : Âmes libres, s'abstenir, ici on vous guette, on est curieux tellement on s'ennuie. Petite ville oublié, repliée sur elle-même, on se croit au 19è siècle. La ville des commérages et du petit m'as tu vu. Coincée entre ses 2 rues de commerces sans véritables enseignes, Besançon n'offre pas d'horizon pour l'?il, pour l'avenir. J'ai hâte d'en partir...
Besançon, une super ville : Après avoir connu Strasbourg et Nancy, Besançon est vraiment la ville où l'on se sent bien je trouve. De superbes rencontres, de superbes promenades, la présence de l'eau, du végétale, une architecture subtile, des petits cafés sympas...Tout y est! Ce que j'aime à Besançon : Contrairement à ce que j'ai pu lire plus haut, à Besançon les gens sont adorables, et par dessus tout, la ville est magnifique. Ici, il fait vraiment bon vivre.
Une belle ville : Très belle ville, qui je trouve ne bouge pas assez, une région magnifique, des gens sympas pas mal d'activités sportives et des bons clubs (gym saint claude, snb), pour les commérages à outrance je n'en ai jamais entendu, mais je n'habitais pas le centre-ville. Ce que j'aime à Besançon : La proximité de la campagne (à 5 minutes à pied de presque n'importe quel coin de la ville c'est garanti). Ce que je n'aime pas à Besançon : Un peu isolé... Et le temps est parfois déprimant, généralement correct mais quand il pleut, il pleut... Parfois pendant deux semaines en continu.
Qualité de vie indéniable : Belle ville, hélas méconnue du reste de la France. Par contre, il faut aimer l'humidité ambiante ! Ce que j'aime à Besançon : Un excellent compromis entre la ville et la campagne. L'expression "ville à la campagne" n'est pas exagérée : le centre ville est réellement à 2 pas de la campagne ! Sa taille est, selon moi, idéale : ni trop grande, ni trop petite. On ne trouve pas tout au niveau commercial (ce n'est pas Paris), mais suffisamment pour faire une après-midi shopping. Enfin, en ce qui nous concerne, nous avons trouvé les "locaux" fort sympathiques et ouverts (nous y sommes restés 2 ans). Rien à voir avec l'ambiance du Sud Est, où nous vivons actuellement ! Ce que je n'aime pas à Besançon : En dehors du centre ville, certains quartiers, très "années 60". La pluie. Son côté excentré : pas facile d'aller voir des proches qui vivent dans le Sud Ouest, par exemple !
Le meilleur cache parfois le pire... : Je vis depuis 5 ans à Besançon et je n'attends qu'une chose : partir, et au plus vite ! Je suis arrivée dans cette ville pour mes études sans a priori, j'ai su apprécier la ville pour son cadre de vie remarquable (espaces verts, le Doubs, l'architecture, la Citadelle) mais force est de constater après quelques années que les gens sont ne sont pas agréables. Ils donnent au premier abord l'impression d'être chaleureux et accueillants : une fois que vous les connaissez, le masque tombe : commérages, au centre ville tout le monde se regarde du coin de l'?il, on passe place saint pierre et tout le monde vous regarde de haut en bas, vous critique. Je suis assise en terrasse et j'entends les autres personnes critiquer à tout va, la seule chose qui intéresse les bisontins est de bavasser sur la vie des autres... Par ailleurs c'est infernal de vivre ici, tout le monde se connaît (ce qui donne lieu à encore plus de commérages en tout genre...). Pour vivre en paix, un conseil, ne passez ici qu'en touriste ! Ce que j'aime à Besançon : Le cadre de vie.
Besançon : Besançon est une très belle ville en plein essor économique. Les monuments nombreux devraient être mis plus en avant pour développer le tourisme bisontin. Ce que j'aime à Besançon : Les parcs, les cinémas à moins d'un quart d'heure de bus, la citadelle, la rue battant, le système vélocité, le système ferroviaire, les bus, la boucle du Doubs. Ce que je n'aime pas à Besançon : La petite taille de la ville, le fait que personne ne la connaisse.
Vieille ville dans les montagnes : Cité dont le vieux centre est coupé par une rivière. C'est sympa de s'y balader mais la vieille ville est très difficile à atteindre. Par ailleurs, une boucle d'autoroute encercle l'agglomération et crée des difficultés de circulation. Il y a aussi le fait que Besançon soit enclavée dans le Jura et, en provenance des Vosges, le trajet sur la nationale semble très long. Sinon vous ne serez pas déçu en visitant la belle citadelle qui domine le site et offre une vue superbe sur les montagnes. Besançon est aussi un lieu calme. Ce que j'aime à Besançon : La tranquillité du centre. Ce que je n'aime pas à Besançon : La difficulté de s'orienter.
Ma jeunesse à Besançon : Quels bons souvenirs j'ai conservés de la ville de ma naissance, souvenirs vivaces des années 1938 à 1951, année de mon départ vers la marine nationale. Mon cher quartier de battant, l'école maternelle de la rue champrond, la bousbotte, sa fanfare, ses séances théâtrales au 37 rue battant, la madeleine et son suisse, les défilés du 14 juillet avec le 60ème Ri, les fêtes nautiques sur le Doubs avec le génie, les évolutions des chars du 506 à Rosemont et puis nos chers tramways des teb qui sillonnaient toute la ville. Le samedi soir c'était le ciné : Paris, rex, vox, rio ou une opérette au théâtre. L'été c'était la baignade et la pêche. Nous vivions heureux sans auto ni moto, à peine un vélo pour sortir le dimanche. Ce que j'aime à Besançon : J'aimais sa convivialité, les gens simples de mon quartier aujourd'hui pratiquement tous disparus ou ayant cru trouver mieux dans ces affreux quartiers périphériques. Toute la vieille ville est magnifique, des prés de veaux à la gare viotte en passant par micaud et en se reposant aux glacis, des chaprais à chamars en longeant le Doubs par les quais. Je souhaite que la municipalité ait à c?ur de faire respecter ce magnifique patrimoine et de le conserver intact sans céder à la pression immobilière. Ce que je n'aime pas à Besançon : Je regrette profondément la disparition de nos chères portes de battant n'y avait-il pas d'autres solutions.
TROP BIEN : Besac est une superbe ville, on s'y sent vraiment trop bien. Ce que j'aime à Besançon : Contrairement à ce que j'ai pu lire, je trouve que Besançon est très dynamique, il y a toujours un festival de je ne sais pas quoi, une expo, toujours un truc à faire.  Ce que je n'aime pas à Besançon : Les bus, attention cyclistes et piétons cachez vous, les bus de la ville veulent votre peau, frôlé, bousculé, chassé, certains vous foncent directement dessus.
Ancien Bisontin et fier de l'être dans le c?ur : Besançon est une très belle ville, dommage que les accès routiers aux heures de pointe soient un calvaire pour tous les usagers. Ce que j'aime à Besançon : Beaucoup d'espaces verts, nombreux parkings, réseau bus formidable, beaucoup d'endroits à visiter (citadelle, horloge parlante, park miko, bateau mouche, musée), cinéma en dehors de Besançon (très pratique). Ce que je n'aime pas à Besançon : Trop de circulation, quartiers pas sûr (planoise la nuit), zone d'accès Chalezeule (pas pratique), bois de Chailluz (parcourt vétuste), boulevards à 50 km/h un peu juste, le 70 irai comme un gant.
Ce que j'aime à Besançon : Sa qualité de vie, son réseau de bus, la "Pampa" à 5 minutes en voiture. Ce que je n'aime pas à Besançon : Son coté "désert" quand les étudiants sont en vacances, son manque d'attractivité économique, le manque de festivité.
Mieux que Dijon ! : Besançon est une très jolie ville où il fait bon vivre. Ce n'est pas pour rien que je préfère avoir 120 km par jour de train pour aller à la faculté de lettres de Besançon que 60 km pour aller à Dijon... Ce que j'aime à Besançon : La ville, les espaces verts, l'accueil, les activités sportives et culturelles, etc...
Besancon : Un manque de dynamisme total, absence de représentativité de la population qui la compose. Et surtout ce qui m'attriste le plus dans cette ville c'est le racisme flottant que personne n'admet.
Cette ville que peu de gens connaissent ! : Très belle petite ville chargée d'Histoire, mais hélas la communication vers l'extérieur est particulièrement absente... si bien que lorsque vous demandez aux Français et étrangers où se trouve Besançon... c'est l'interrogation générale. Et Besançon souffre de son manque d'offres hôtelières. Le cadre de vie y est très agréable. Ce que j'aime à Besançon : Son cadre de vie, ses monuments historiques. Ce que je n'aime pas à Besançon : L'accueil des restaurateurs et des commerçants - Le manque d'initiatives de la municipalité.
Une ville qui me manque : Depuis que j'ai quitté Besançon, non pas pour son manque de dynamisme mais pour une raison de situation géographique (je suis un marin). Pour bien vivre vivons caché mais pas trop, combien de citadins (parisiens, lyonnais marseillais...) partent en week end à la campagne pour la verdure que Besançon possède. Ce que j'aime à Besançon : La verdure, la gentillesse des bisontin(e)s, la qualité de vie. Ce que je n'aime pas à Besançon : L'absence de rayonnement national.
Une ville humaine que n'ose pas ! : Besançon, capitale de région, est une ville-campagne, une ville où règne une tranquillité de vie (une des villes les plus vertes de France) mais totalement adynamique. Ce que j'aime à Besançon : Les grands espaces, les balades du Doubs. L'accueil et la sympathie des gens, leur générosité. Ce que je n'aime pas à Besançon : Une ville totalement inerte, avec un dynamisme économique, social et culturel inexistant. On a l'impression que la ville est endormie depuis 15 ans et ne veux pas s'ouvrir à l'extérieur. Quelques entreprises innovantes tentent de s'installer, mais c'est peu probant.
Coup de foudre pour Besançon : Je débarquais de ma Haute-Saône natale et j'avais peur de la grande ville : Besançon m'a accueillie à bras ouvert, et je refuse dorénavant de quitter cette ville si belle et si agréable à vivre. Ce que j'aime à Besançon : Le ciné, la fac, la citadelle, le musée des beaux-arts. Les paysages magnifiques, les parcs tout aussi magnifiques, les bâtiments. Le caractère historique de la ville. Les bus qui nous emmènent partout. Mon studio sous les toits. Mon boulanger très sympa et ses pizzas divines. Le centre ville où on trouve tout. Ce que je n'aime pas à Besançon : Les pigeons qui foncent dans les piétons. Les parkings payants. Le loyers.
Besançon ville que j'aime : Besançon est une ville à taille humaine, excellente pour ceux et celles qui recherchent une vie tranquille, sans le stress et la pollution de Paris, mais avec une offre en terme d'infrastructures suffisante pour se divertir. Bref c'est la ville idéale et moi je l'adore. Ce que j'aime à Besançon : Ses jardins (Micaud notamment), monuments (citadelle), son air, son eau, son côté calme et son centre ville. Les berges aussi sont supers pour des balades. Ce que je n'aime pas à Besançon : LE TEMPS !!! (il pleut autant qu'en Écosse). Sinon dommage qu'il n'y ait pas une équipe de foot de ligue 1.
Une ville de plus 100 000 habitant à la campagne : Avec Besançon, on a la campagne qui s'installe en ville : les 7 collines "romaines" permettant d'être au vert au quotidien, en plus de la forêt communale et du Haut Doubs à proximité. Ce que j'aime à Besançon : Le site naturel, les quais, la citadelle, le centre piétonnier, 60% de jeunes, les zones commerciales abondantes et loin du centre. L'ensoleillement plus important qu'à Paris, par exemple. Ce que je n'aime pas à Besançon : Centre ville petit. L'hiver.
LA BELLE ENDORMIE (SUITE) : Je partage complètement l'analyse de B. concernant la ville de BESANÇON où j'ai résidé huit ans (études comprises). Le cadre de vie est vraiment superbe et la population d'une grande gentillesse, les gens sont simples dans le bon sens du terme et ne se prennent pas trop au sérieux. Mais malheureusement, l'inertie est grande dans cette ville et la routine assez terrifiante. Les activités culturelles sont certes peu nombreuses mais le plus frustrant c'est que d'une année à l'autre, ce sont toujours les mêmes choses qui sont proposées, il n'y a guère de place pour les nouveautés et l'originalité. Quant au dynamisme commercial et notamment à l'offre du centre ville, on pourrait faire le même constat d'inertie et de carence. De plus, même si j'ai quitté BESANÇON depuis quelques années maintenant (je peux donc me tromper à ce sujet), j'ai l'impression que la ville n'a pas réellement de projets d'envergure pour assurer son développement et améliorer sa notoriété. Tous ces éléments me font vraiment hésiter à regagner cette ville à l'occasion d'une future mutation professionnelle. J'ai dressé certes un constat un peu négatif de cette ville et j'espère que les bisontins ne m'en tiendront pas rigueur. Mais j'ai beaucoup apprécié cette ville et la voir faire du surplace comme cela me désole un peu. Ce que j'aime à Besançon : Le cadre de vie. Le côté ville verte et tranquille. La population vraiment sympathique et généreuse. Le climat varié avec de vraies saisons. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque de dynamisme commercial. L'absence d'activités en tout genre. La routine ambiante. L'absence de politique ambitieuse de la part de la ville.
La belle endormie : Besançon est une ville très charmante, très agréable, une grande ville sans ses inconvénients. La population est relativement ouverte et chaleureuse, la ville est très verte, bien entretenue, on a une réelle impression de propreté. On n'y manque cependant de piment, la vie y suit son cours très (trop) calmement. Ce que j'aime à Besançon : La propreté, le calme, l'ambiance conviviale générale. Les endroits verts, les parcs, le centre-ville très charmant, le réseau de bus et la beauté de la Boucle. Aussi la taille de la ville très humaine. Une ville très cosmopolite et près de la Suisse, de l'Allemagne et de l'Italie. Ce que je n'aime pas à Besançon : Besançon est très "gnangnante", un peu coupée du monde, rien ne se passe, tout est trop calme. La ville, malgré son potentiel, n'a pas vraiment d'ambition (bien qu'on note quelques gros changements), la routine est effrayante à Besançon. La ville n'a pas de bonne raison pour retenir sa jeunesse et ses actifs.
Des projets : Suite au manque de dynamisme décrit par tous le monde (ce qui est vrai) j'apporte quelques projets, pour redynamiser, justement, Besançon. Ilôt pasteur : Fnac, centre commercial, parking au centre-ville. Une gare TGV. Vélo route Atlantique/Mer noire (potentiel touristique très grand en comparaison du tourisme actuel). Unesco (citadelle). Création du FRAC à la place de l'ancien port fluvial. Ce que j'aime à Besançon : Le centre-ville magnifique, peu de voiture, l'accès au Haut-Doubs, au ski rapidement. La beauté de la région, proche de la Suisse. Ce que je n'aime pas à Besançon : La peur de se faire connaître ailleurs qu'en Franche-Comté.
Elle a son charme mais... : C'est une ville qui ne bouge pas beaucoup malheureusement. Ne comparons pas Besançon avec des centre-villes comme Lyon ou Nancy ! Besançon est magnifique mais n'offre pas du tout la même gamme culturelle, de loisirs ou de sorties qu'à Nancy ou Lyon... Ce que j'aime à Besançon : Son côté préservé et authentique. Ce que je n'aime pas à Besançon : Son relatif manque de dynamisme.
REPONSE A ROBERT : Personnellement j'ai effectivement émis quelques critiques sur l'absence de dynamisme de Besançon car j'aime beaucoup cette ville et cela m'attriste de voir qu'elle manque de projets d'envergure. Besançon est une ville très agréable à vivre mais il est juste de dire qu'elle ne bénéficie pas d'une offre commerciale à la hauteur d'une capitale régionale. Je viens de m'installer sur Metz et la différence est flagrante. Toutes les grandes enseignes sont présentes au centre ville de Metz ou à la périphérie. Besançon manque de projets et d'ambitions. Quelles sont donc les futures réalisations d'envergure prévues par la ville pour les prochaines années ? Quant à la vie économique, je ne suis pas sûr que la capitale comtoise attire vraiment les investisseurs. L'activité culturelle est correcte mais manque de renouvellement et de diversité. Quant au dynamisme sportif, le sport de haut niveau n'arrive pas à trouver sa place. Que dire du football qui végète en CFA ? L'équipe de basket, le BBCD n'arrive pas à se maintenir dans l'élite et les filles du handball ont perdu de leur superbe. Tout cela est vraiment dommage car la ville est attachante, belle et apaisante et les bisontins vraiment gentils et accueillants. Besançon prend un retard énorme sur ses voisines, Dijon, Nancy, Metz qu'il sera très difficile de rattraper d'autant que les deux rivales lorraines surfent actuellement sur la vague du TGV Est et sont pleines de projets et d'ambitions (quartier de l'amphithéâtre et centre Pompidou à Metz, grand projet de pôle universitaire et quartier d'affaire de la gare pour Nancy). Besançon est en train de rater le train du XXIème siècle et de la modernité et en tant que franc comtois cela me désole. Je m'en suis en fait rendu compte en habitant sur Nancy puis sur Metz où le dynamisme et tout autre et les volontés locales bien plus fortes. Ce que j'aime à Besançon : Le cadre de vie et la nature environnante. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque de dynamisme commercial et le côté endormi de la ville.
NI MORTE NI ENDORMIE : Je suis surpris de voir autant de commentaires négatifs sur Besançon. Alors tout d'abord un petit correctif sur des choses fausses que j'ai beaucoup lu ici : il y a des restaurants ouverts jusqu'à minuit, et pas très loin du cinéma marché beaux-arts. L'extérieur de la boucle est, c'est vrai dans un style tout à fait différent mais ce n'est pas bétonné comme j'ai pu le lire. Je ne connais pas de ville où l'on trouve autant d'espaces verts et d'arbres en général. Pour en être convaincu il vous suffit de comparer une image satellite de Besançon avec l'équivalent de Lyon, Nancy... Si elle est bien méconnue, elle n'est absolument pas endormie. Sur le plan associatif c'est sans doute la ville la plus complète que j'aie eu l'occasion de visiter. Pour ce qui est du froid l'hiver, cela fait 2 ans que l'on ne le voit plus trop et c'est bien regrettable. Les locaux de la fac se dégradent, oui peut-être, mais c'est le cas partout en France et cela n'est pas du ressort de la ville de Besançon. Ce que j'aime à Besançon : Cadre exceptionnel. Ville dynamique. Vie associative soutenue. Transports en commun efficaces (dans Besançon). Population plutôt accueillante et chaleureuse. Infrastructures sportives de qualité. Chômage inférieur à la moyenne nationale. Encadrement de haute qualité pour les personnes handicapées. Ce que je n'aime pas à Besançon : La ville à toujours souffert de son manque de rayonnement.
Aucune ambition économique : Une ville de fonctionnaires (CHU, mairie, impôts), militaires et étudiants sans aucun avenir pour ceux n'entrant pas dans l'une de ces catégories. Parmi les villes les plus chères de France en impôts locaux. Centre ville merveilleux et préservé, aucune politique architecturale pour les alentours bétonnés à outrance. Ce que j'aime à Besançon : Les espaces verts (dont le joli clos Barbizier à Battant), la boucle. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque cruel de stationnements au centre ville, les impôts élevés, la ville morte dès 21h (pas de resto après le ciné), pas d'ambition économique pour conserver les gens compétents sur place.
Endormie : La belle ville endormie sans dynamisme ni ambition. Ce que j'aime à Besançon : La beauté du site exceptionnel. Ce que je n'aime pas à Besançon : Aucune notoriété de la ville qui est souvent confondue avec Besançon. Très peu d'ambition et manque (ou a manqué) de grandes opportunités. Quasi désert ferroviaire, il vaut mieux posséder une voiture à garer devant la gare de Dijon. Ne parlons donc pas de l'aéroport... Besançon ne disposera bientôt que des services minimum d'un petit chef-lieu de province au profit des volontaristes environnants (Nancy, Metz, Dijon, Lyon). Les grandes enseignes ne s'y sont pas trompées. Et la desserte des routes nationales, c'est comme pour le chemin de fer, il ne faut pas que ça amène des nuisances : le contournement sud-est, ça fait 50 ans que ça dure. Le 1er projet d'extension du Palais des sports : trop ambitieux. Un planétarium à la Citadelle : un quoi ? Enfin, dans le classement des capitales de régions, il faut bien une dernière.
Ce que j'aime à Besançon : Une très grande qualité de vie dans un décor sublime ou végétation et activités humaines cohabitent en parfaite harmonie. Ce que je n'aime pas à Besançon : Un rayonnement national quasi inexistant du à une politique beaucoup trop frileuse au niveau touristique. Un parc hôtelier trop juste. Un centre-ville toujours privé des meilleurs enseignes. Un stade pitoyable ou les promesses de reconstruction se succèdent sans suite. Et surtout un stationnement très critique pour les habitants du centre historique.
LA BELLE ENDORMIE : Besançon est la ville verte par excellence. Disposant de nombreux espaces verts et située à proximité du plateau jurassien, elle conviendra à tous les amoureux de nature et de calme. La forêt de CHAILLUZ aux portes de la ville permet également de s'oxygéner sans faire trop de kilomètres. Le centre ville avec ses bâtiments à la couleur unique est très mignon bien qu'un peu petit. On en a vite fait le tour. L'accueil est en général d'une grande simplicité et très sympathique. Par contre, et c'est le petit inconvénient de cette ville, il n'y a pas un très grand dynamisme commercial. Le centre ville manque de grandes enseignes, on a l'impression que tout ce petit monde vit tranquillement sans trop se remettre en question. Il n'y a pas non plus de grands projets susceptibles de permettre à cette ville de franchir un cap. Comparativement à ses deux grandes s?urs LORRAINES (NANCY et METZ) le contraste est saisissant. J'ai en effet eu l'occasion de vivre dans ces trois villes et j'ai pu me rendre compte du retard pris par BESANÇON à tous les niveaux. On a l'impression que la capitale comtoise dort tranquillement alors que ses deux voisines lorraines sont pleines d'ambitions et de projets même si on a bien entendu le droit de ne pas partager les politiques menées par METZ et NANCY. Ce que j'aime à Besançon : La citadelle et son site unique. Les nombreux espaces verts. Le calme et la sérénité de cette ville. La proximité du Haut Doubs qui permet un dépaysement et une oxygénation à une petite heure de voiture. La simplicité et la gentillesse de ses habitants. La beauté de la campagne environnante. Le climat varié avec des saisons bien marquées. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le manque de dynamisme commercial. La mentalité très routinière des gens. L'absence de grandes ambitions et de grands projets pour cette ville qui dispose pourtant d'atouts. La difficulté pour le sport de haut niveau à être viable.
Besançon, la ville de mes études : La plupart des gens que vous pourrez interroger au détour d'une rue diront qu'ils se sentent bien à Besançon. Un quart de la population est étudiante et les jeunes qui ont des relations pourront y passer d'excellentes soirées le jeudi. Mais la ville manque d'animation et d'infrastructures par rapport aux grandes métropoles françaises. L'essentiel y est cependant. C'est une ville agréable, dotée de nombreux espaces verts et d'un passé riche dont il subsiste beaucoup de témoignages. La situation économique est en revanche moyenne et les impôts locaux exorbitants ! Ce que j'aime à Besançon : Je m'y sens chez moi ! C'est très vert et accueillant ! La citadelle et la vue sur les quais Vauban bordant le Doubs et le quartier Battant de la tour de la Pelote à l'église Sainte-Madeleine méritent le détour ! Ce que je n'aime pas à Besançon : Le prix des impôts, le laxisme sur le ramassage des ordures et le déblayage de la neige en plein hiver !
Une ville méconnue, peut mieux faire : Une ville de province qui s'enfonce dans le néant, que des étudiants et des militaires donc une population qui ne communique pas entre elle. Ce que j'aime à Besançon : Son passé historique, ses espaces verts. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le tout piéton mal organisé, au détriment de la voiture.

Petite ville trop chère : Une petite ville qui veut se faire passer pour une grande. Ce que j'aime à Besançon : Son passé, mais hélas il est passé... Ce que je n'aime pas à Besançon : Des impôts locaux (taxe d'habitation, impôt foncier) démesurés pour les classes moyennes, qui font fuir les habitants hors de la ville.
Dur, dur : Elle se dégrade beaucoup, plus rien qui bouge et des impôts au top !!! Ce que j'aime à Besançon : Le site et les pierres qui parlent. Ce que je n'aime pas à Besançon : La saleté, et l'absence de vie, la circulation, l'immobilier.
Besançon : Elle vieillit malgré de nombreuses facs, et cela devient bourgeois et sale !!! Ce que j'aime à Besançon : Les facs et les communes extérieures Ce que je n'aime pas à Besançon : L'insécurité et la saleté, les tags, les poubelles pas vidées le dimanche ni la semaine, les pièces d'enrobé sur dallage, etc...
Besançon ma ville : Besançon est appréciée par mes amis américains pour sa qualité de vie, ses paysages, son romantisme. Ce que j'aime à Besançon : Il y a tout ce qu'il faut, l'ambiance est conviviale. Bien pour tous les âges. Ce que je n'aime pas à Besançon : Les embouteillages aux heures de pointe. Les impôts fonciers trop chers.
Besançon : Une ville où il fait bon vivre et qui me manque depuis que je n'y habite plus (1 mois 1/2). Ce que j'aime à Besançon : J'aime tout à Besançon : sa verdure, son architecture... C'est une petite ville où l'on trouve tout : hôpital, médecins, école, fac... Ce que je n'aime pas à Besançon : Les embouteillages le matin et le soir.
Regrets : La ville où j'ai laissé une partie de moi-même. Le plus grand souvenir reste un sourire qui s'adressait à moi dans une froide journée de début 1979 place St-Pierre. Je n'ai su le garder que dans mes souvenirs, idiot que j'ai été ! Ce que j'aime à Besançon : J'espère que c'est resté convivial !
Une ville très agréable : Une belle ville qui mérite d'être visitée avec un guide (accès dans les cours privées... des surprises !!!). Je l'ai fait et je n'ai pas regretté... je le conseille à tous mes amis de passage, et aussi beaucoup de verdure, j'y suis chez moi depuis 21 ans. Ce que j'aime à Besançon : Son histoire, son centre ville piétonnier, sa taille, pas trop petite mais pas trop grande non plus... et la gentillesse des habitants de Besançon ! Ce que je n'aime pas à Besançon : Son manque d'emploi... mais bon, la Suisse n'est pas loin et le Haut Doubs aime les artisans...

Besançon, une ville sinueuse ! : L'ambiance est relativement sympathique, à quelques détails près... Ce que j'aime à Besançon : Depuis quelques temps, des efforts sont réalisés quant à la qualité des animations en ville, surtout au centre. Besançon est un ville historique sinueuse et fatiguée. Il faut savoir être invité de façon spontané. Ce que je n'aime pas à Besançon : Après 22h, plus de places dans des restaurants, aussi, il faut repartir à notre domicile. Concernant les monuments, les mettre davantage en valeur.
Suicidogène... : Besançon, une toute petite ville, quasi morte, totalement enclavée avec un climat désagréable... Ce que j'aime à Besançon : La gentillesse des gens. Ce que je n'aime pas à Besançon : Une toute petite ville malgré son statut de préfecture de région : pas de Fnac, pas d'aéroport, pas de TGV vers Lyon (passage obligé vers le sud), impossible de faire un resto improvisé après 21h30, plus de pain après 18h30, 2 boutiques de fringues... Ensuite le climat : l'hiver dure 8 mois, l'été 1.
Pas mal : Jolie ville - centre commercial dynamique et souriant. Ce que j'aime à Besançon : L'impression d'être "chez moi"... Ce que je n'aime pas à Besançon : Une certaine agressivité ambiante...
MILICA VA A BESANCON : Je vais à Besançon dans deux jours et j'espère que je serais satisfaite, mais... on verra. Ce que je n'aime pas à Besançon : J'ai peur qu'il n'y ai aucun dynamisme.
Jolie ville et surtout très jolie région, très agréable au niveau population. Ce que j'aime à Besançon : L'accueil des habitants de cette région. Ce que je n'aime pas à Besançon : Le stationnement, la faculté pas terrible.
Ce que j'aime à Besançon : La nature, l'architecture, le plaisir de vivre. Ce que je n'aime pas à Besançon : Manque d'ambition, d'ouverture sur l'extérieur, pas de travail, pas d'économie forte.
Besançon ville exemplaire : Besançon est une ville qui est très agréable, très verte à vivre, ni grande ni petite et se trouve dans une région très dynamique économiquement, et à proximité de la Suisse, avec des paysages magnifiques.
Super : Je trouve que Besançon est une ville géniale pleine de vie !
Besançon et ses contrastes. : Une ville où 90% des gens qui y habitent y vivent plutôt bien mais où 10% vivent dans des quartiers difficiles. Ce que j'aime à Besançon : Les espaces verts, la vie associative, les infrastructures de transports, les pôles culturels...
Ce que j'aime à Besançon : Un cadre charmant, de très beaux appartements en centre ville, le Doubs et ses berges sont magnifiques et pour les randonneurs de tous genres la campagne est à deux minutes. Ce que je n'aime pas à Besançon : Être au vert c'est bien mais il pleut très souvent.
Ce que j'aime à Besançon : Les parcs, la situation géographique, les monuments, le dynamisme, la ville étudiante, les gens.
Besançon est ma ville natale et j'y ai presque toujours vécu. C'est une ville que je chéris tant pour sa beauté, sa tranquillité, son riche patrimoine et ses habitants accueillants. Elle gagnerait à être connue du grand public car elle réserve pas mal de surprises au visiteur. Le seul bémol concerne son dynamisme économique qui laisse un peu à désirer.
La qualité de vie comme règle absolue ! Moi cela me convient parfaitement ! De plus, que cette ville est belle !
Très bonne qualité de vie, ville agréable et très belle, parfois un peu petite. Dommage pour l'image de ville endormie, mais beaucoup d'efforts sont faits et la capitale Franc-Comtoise est beaucoup plus dynamique qu'il n'y paraît.
Je trouve que notre ville est belle et accueillante de part son environnement et beaucoup de gens qui ne sont pas de la région (de Bretagne) qui sont venus chez moi ont trouvé la région du Doubs magnifique. Quelques petites choses seraient à revoir notamment le respect du code de la route...
Depuis que je n'y habite plus, j'ai beaucoup de plaisir à revenir dans cette ville et à la faire découvrir à mes amis. C'est une ville avec beaucoup d'histoire, de beaux monuments, le TGV, de bonnes écoles... Dommage qu'elle soit si méconnue.
Je suis arrivé du sud dans cette ville et je ne le regrette pas. Trop peu d'animations en soirée et la propreté des rues laisse à désirer en centre ville.
La plus belle ville parmi toutes celles où j'ai habité. Du vert, du vert et du vert. Il y a des vaches et des fermes en ville. Ce n'est plus une ville à la campagne, c'est la campagne dans la ville.
Très belle ville. Grande ville à taille humaine. Souvent primée 1ère ville verte de France. Très beaux monuments et centre ville sans voiture. Ville universitaire vivante.
Besançon : une belle ville, verte, riche en architecture, pleine d'histoire, ses hommes célèbres, ses parcs et espaces très fleuris. Seul point noir à ce tableau : l'emploi.
Besançon est la ville de mes 25 premières années. J'y ai fait de superbes promenades en VTT sur les berges du Doubs et dans la forêt de Chailluz, visité maintes fois la Citadelle, arpenté les rues piétonnes de la ville. J'en suis partie pour plus de soleil et d'exotisme mais c'est une ville où il fait bon vivre ! 
Besançon est une ville dynamique par le fait de ses clubs sportifs, on peut pratiquer tous les sports que ce le foot, le hand, le parapente, etc..La proximité des espaces verts permet aussi de faire des activités de plein air sans faire 50 km pour trouver une forêt, la forêt de Chailluz est à la sortie de nord est de Besançon et permet a beaucoup de Bisontins de pratiquer la marche, le jogging et le VTT.
En tant que citoyen de Besançon, j'apprécie cette ville et j'ai plaisir à vivre en Franche-Comté.
Il s'agit réellement de ma ville préférée, j'y ai vécu 5 ans et jamais je ne l'ai méprisée. Elle est en perpétuelle mouvement et rénovation. C'est une ville de jeunes, pour les jeunes et moins jeunes.
Une belle ville, fière d'elle et de sa trace dans le passé, au point d'avoir oublié de penser l'avenir de ses habitants. S'ils aiment y vivre ou y revenir, c'est ailleurs qu'ils doivent aller pour gagner leur vie et trouver l'épanouissement.
Jolie, dynamique, estudiantine, agréable, Besançon a tout pour séduire. En étant objectif, c'est vraiment une chouette ville que beaucoup pourrait envier, je regrette de l'avoir quittée.
Très jolie ville, transports en commun parfaits. Ville verte dominée pas sa citadelle. Ville méconnue mais à visiter.
Besançon n'est pas seulement une des plus jolies villes de France elle abonde aussi en gens et en esprit. Stendhal, Le rouge et le noir.
Un joyau d'architecture dans un écrin de nature au pied d'un massif magnifique.
C'est une très belle ville au niveau touristique, le cadre est magnifique. Cependant, pour trouver du travail, c'est une autre histoire.
Besançon est une très belle ville qui mérite d'être connue et où il fait bon vivre
Sur les quelques 100 villes que j'ai visité, Besançon se classe à la deuxième place derrière La Rochelle (il y manque juste la mer). Ville méconnue du grand public, son centre ville est exceptionnel, le plus beau de France, enserré dans une boucle du Doubs et par une impressionnante citadelle. L'aménagement est de qualité, les transports en commun sont très pratiques, les vestiges historiques très riches, et les habitants accueillants. Besançon, une ville à taille humaine dans laquelle je rêve de m'installer. Du 10/10. Allez-y d'urgence !
J'habite à Besançon depuis 1998 et depuis je suis entièrement conquis par cette ville. Habitant en plein centre ville sur les quais au bord du Doubs, j'ai une qualité de vie exceptionnelle. Les Bisontins sont très accueillants et et d'une naturelle sympathie. C'est donc une ville à voir et à revoir.
Ville étudiante très dynamique, peu de délinquance en ville.
La ville du bon vivre, dans un superbe cadre.
Besançon est une petite ville, on s'y sent bien, la tranquillité, les paysages magnifiques font de cette ville un point touristique à ne pas manquer !
Besançon est une très belle ville, verte et dynamique en général.
Cadre de vie exceptionnel. Il manque un peu d'activités culturelles et pour les étudiants.
C'est un plaisir d'habiter à Besançon, culture, promenade, sport, on a tout. Ville verte et fleurie, seul le temps capricieux peut nous faire envier une ville un peu plus au sud.