Votre avis sur Moissac

Signaler
-
 Sel -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/moissac/ville-82112

À 40 minutes de l'aéroport de Toulouse Blagnac en voiture et 25 minutes de la gare TGV de Montauban, un site architectural remarquable, une vie culturelle riche quoique peu communicante et de nombreux commerces de proximité dynamiques. J'apprécie particulièrement les balades en vélo au bord du Canal, les marchés du week-end et la rue des arts ou fleurissent de nombreuses galeries d'artisans créateurs. Tous les avantages de la Petite ville dans un environnement nature agréable.
quelle tristesse ce bled. Aucune âme...
Les nouveaux horodateurs sont arrives, c'est la catastrophe je travaille dans le centre ville, je n'arrive pas à me garer.Les clients ne sont pas content de devoir payer .Faites quelques choses ou le centre ville va mourir. REVEILLEZ VOUS !!!!!
Moissac, que dire, ville qui se meurt, commerces qui fermes, population actives qui parts ET un Maire qui refuse d'ouvrir les yeux... Parfois je me crois au Maghreb voir en Bulgarie.
Pourtant, j'ai rencontré plusieurs anciens de Moissac qui me disent que dans les années 80 / 90 c'était une ville où il faisait bon vivre...
Il serait bien de mettre à jour le nom de la nouvelle région oú se situe Moissac !! Merci
Très déçu de cette ville morte la municipalité ne fait absolument rien centre-ville désert pas de commerçants ouverts les gens complètement déserté la ville je pense que le nouveau maire et ses adjoints aucune réactivité sur tous les messages des internautes
Très déçue par Moissac, cela devait être une jolie ville et accueillante il y a quelques années, mais aujourd'hui rien n'attire à Moissac, l'on ne se sent pas du tout en sécurité, vu le nombre de pas de portes fermés, l'on devine très bien quel genre de population squate le centre ville et les abords. Dommage que l'on laisse ces gens s'intaller.
Quelle deception ! Ma ville est laide je ne l'aime plus . Je veux partir ...
Il n'y a plus rien c'est deprimant
Rien a y faire , meme mes petits enfants s'y ennuient et me disent " c pourri ! "
Les ruelles sont deffoncees sales
Pas de piscine pas de grands espaces de jeux
A part le tourisme et les fruits, mieux vaut passer son chemin
Moissac souffre de graves problèmes de toute sorte, taux de chômage élevé, délinquance de plus en plus grave, ville en déclin, vieillissante, et sans avenir, commerces qui ferment, brassage des population et "turn-over" important du fait du manque d'attraction de la ville, les jeunes s'en vont, ceux qui restent sont désoeuvrés pour la plupart . Une grosse partie de la population est là par dépit, suivant les époques : tantôt asile de réfugiés : espagnol sous franco, gens du nord sous l'occupation, arabes pendant la guerre d'Algérie , roumains, bulgare pendant la crise de ces dernières années, et bientôt syriens ?.......des réfugiés...mal accepté par le gentilé local ....contrairement à ce qui à été dit par les politiques en public qui ont fait gloriole que Moissac a sauvé 2 ou 3 enfants juifs (Combien de collaborationiste ?) alors que les vote donnent régulièrement le F.N. au premier tour . Gloriole également de Slimane Azem....plus de 20 ans aprés sa mort !, un poete et musicien kabyle trés reconnu par sa communauté , qui a passé les dernières années de sa vie a Moissac, mais à été complètement ignoré de son vivant, sans doute par la volonté même de slimane azem qui ne devait pas courrir aprés la reconnaissance des français, mais plutôt de sa communauté . Comble du risible, il parle dans certaines de ses chansons du boulot le plus pénible qui est réservé a l'ouvrier immigré, chante le souvenir et son amour de la kabylie ...lui aussi ...était là un peu par dépit ....et avait choisi moissac pour son amour de l'agriculture et les fruits que la région offre, et sans doute aussi pour la présence d'une forte communauté magrebine à moissac . Mais comme il chantait en kabyle, les politique ne savent même pas qui ils honorent vu qu'ils n'ont sans doute meme pas pris la peine de s'interresser à l'homme et à son oeuvre ,n'ont probablement vu que "MOISSAC" et "CELEBRE" dans Slimane Azem !!!...le meilleur respect que la ville avait a offrir à slimane azem, c'etait au moins de se taire ....on rend pas hommage a quelqu'un qui n'en voulait probablement pas, mais nos élites ont l'art de faire parler les morts a leur places, comme ils l'ont fait avec Manuel Azana à Montauban par exemple . Et quand c'est pas les exilés , c'est certains fonctionnaires qui sont la par dépit parceque leur boulot l'impose, ils font payer de leur grise mine au reste de la population , le fait qu'ils ont pas choisi leur destination de carrière,ils préfèrent d'ailleurs vivre dans la campagne environnante là où ils peuvent faire leurs petites activités en comité privé et laisser le centre ville à la populasse et le "tout venant" qui vivent parfois dans des logement d'une insalubrité digne des romans de zola, fait véridique et toujours d'actualité . Au final, les gens se regardent en chien de fusil et l'atmosphère globale est pesante et chargé de tension . Malgré tout, on trouve des gens bien et des moins bien comme partout, mais à Moissac, les moins bien l'emportent (a mon goût) et font régner leur loi . Verdict du diagnostic : hypocrisisme chronique , sectarisme, beau sourire socialiste par devant, mais élitisme, racisme et phobisme refoulé en tout genre par derrière (c'est pas en reniant ce qu'on est qu'on en devient maître), quant à la droite actuellement en mandat qui à remplacé la gauche, elle est raciste, phobique et élitiste par devant et par derrière, en somme vous aurez le choix entre la peste et le choléra, le marteau et l'enclume, la misère et la bourgeoisie,et si vous etes entres les deux...vous allez morfler ! . . Il est vrai que c'est facile de critiquer quand on fait rien pour que les choses changent, ........Moissac ? : aimez là ou quittez là ?...moi j'ai refusé ce choix ,je l'ai quitté, mais je l'aime quand même malgré tout.....c'est juste trop dur pour moi...... J'espère qu'un jour ça changera , elle mérite mieux....
Ville morte partez!!!
Nous avons choisi de venir passer notre retraite à Moissac pour l'environnement, l'architecture, et l'art. Nous sommes installés depuis 2 ans dans cette ville, mais malheureusement pour nous, nous ne sommes pas de la région. Il est vrai que les gens sont abordables, ils vous saluent dans la rue, mais pour créer des liens d'amitié c'est quasiment impossible si vous n'avez pas "l' accent". S'inscrire dans des associations ne changent rien .
J'aime la ville, mais je n'aime pas le chauvinisme de ses habitants. Nous attendons la remonté du prix de l'immobilier pour vendre et aller nous installer dans une autre région.
Nous avons choisi de venir passer notre retraite à Moissac pour l'environnement, l'architecture, et l'art. Nous sommes installés depuis 2 ans dans cette ville, mais malheureusement pour nous, nous ne sommes pas de la région. Il est vrai que les gens sont abordables, ils vous saluent dans la rue, mais pour créer des liens d'amitié c'est quasiment impossible si vous n'avez pas "l' accent". S'inscrire dans des associations ne changent rien .
J'aime la ville, mais je n'aime pas le chauvinisme de ses habitants. Nous attendons la remonté du prix de l'immobilier pour vendre et aller nous installer dans une autre région.
Réponse à Anonyme (juin 2013) : On ne peut pas mieux résumer la situation telle que vous l'avez décrite. Ce que j'aime à Moissac : Absolument plus rien. Finalement, les gens d'ici sont persuadés que moissac attire les touristes du monde entier (ils seraient bien inspirés d'aller faire un tour dans le sud est, en provence par exemple pour voir ce qu'est un village touristique) alors que finalement, à moins de s'intéresser aux édifices religieux (pourquoi pas) il n'y a rien d'autre à voir, aucune beauté architectural particulière. Bref, moissac est un gros village tout en étant un gros parking à voitures. Ce que je n'aime pas à Moissac : A peu près tout : les impôts sont aussi chers qu'en provence mais là, nous n'en n'avons pas pour notre argent (routes défoncées, entretien de la voirie qui laisse particulièrement à désirer) dépenses somptuaires pour une salle de spectacle en pleine ville (j'aimerais savoir quel est le pourcentage de spectateurs qui paient vraiment leur billet une fois que l'on à retirer les invitations gratos données aux amis des amis). Je ne suis pas contre les animations, la culture, loin de là mais il y a avant tout cela des priorités à gérer et ses priorités ne sont pas gérées, justement. Bref, qu'une seule envie : en partir définitivement sans même me retourner.
J'aime ma ville d'adoption : Les employés municipaux font leur maximum pour que la ville soit propre. La population est cosmopolite, souriante, et c'est heureux car les moissagais de naissance sont assez chauvins et fermés. Pas tous, heureusement ;-) beaucoup de petits coins de verdure, il faut les trouver, mais ils y sont. Faut quitter les axes routiers et aller à pied à travers la ville. Dommage que le brouillard soit fréquent à certaines époques. Climat agréable. Ville agréable. J'y suis, j'y reste. Ce que j'aime à Moissac : Les promenades le long du canal, et les bords du tarn. La proximité de la zone ornithologique de st nicolas de la grave qui amène à moissac quelques oiseaux qu'on n'aurait pas autrement. J'aime aussi la taille humaine de cette ville. Le marché du week-end. Beaucoup d'activités culturelles, le syndicat d'initiative donne la liste. Si on en veut davantage, montauban ou agen ou toulouse ne sont pas loin. Et le co-voiturage existe pour les piétons. Ce que je n'aime pas à Moissac : Manque de poubelles en ville, près des bancs. Ca aiderait à tenir la ville propre. Automobilistes indélicats qui se garent souvent sur les trottoirs pour éviter de marcher. Que fait la police municipale ? Question réelle ! Le piston, la préférence pour les autochtones.
Au secours : Ville très sale, merci nos amis les chiens ou plutôt les propriétaires qui ne ramassent pas. La mairie ne fait rien, aucun espace vert, ville morte ; rien ne se passe. Ce que j'aime à Moissac : Le marché le week-end. Ce que je n'aime pas à Moissac : Tout le reste.
Il faut y être né ! : Pour s'y plaire à long terme, il faut être né dans le coin et ne l'avoir jamais quitté pour s'y trouver bien. La Mairie mise tout sur le tourisme et le raisin Chasselas...Bien faibles arguments car le tourisme est un tourisme de passage (de l'ordre de quelques heures). Quant à l'emploi, sans piston, c'est du précaire (et encore...) ou alors, il faut jouer au rugby pour trouver un emploi à la mairie. Quant aux activités, elles sont inexistantes et l'on a vite fait le tour de cette ville qui est certes petite. Quant au climat, on a beau être au sud, celui-ci n'est pas si clément que l'on pourrait le penser (pluie et averses fréquentes, et lorsque ensoleillé, luminosité laiteuse). C'est une ville très rurale dans un département très rural. Ce que j'aime à Moissac : La perspective d'en partir un jour, le plus tôt possible. Ce que je n'aime pas à Moissac : Pas grand chose à voir, mentalité très superficielle, manque d'ouverture d'esprit (évidemment, quand on est persuadé d'être les meilleurs...).
Le vide absolu : Mentalité très arriérée, si vous cherchez un emploi et que vous n'êtes pas issu du coin, passez votre chemin. Les gens pensent que c'est une ville pour ainsi dire mondialement connue grâce à son cloître et à son chasselas, que c'est une ville très touristique (tout le monde ne s'intéresse pas forcément à l'architecture religieuse...). Enfin, une commune qui donne priorité au joueurs de rugby pour les emplois. La ville est assez sale vu le nombre d'employés municipaux, les impôts sont très élevés pour très peu d'avantages. Au premier abord, les gens sont accueillants mais il s'avère que tout cela est très superficiel. Côté éducation (politesse), c'est très médiocre : ni bonjour, ni remerciements... Le pire dans tout cela, c'est que les gens natifs du coin et qui n'en sont jamais sorti sont persuadés d'être très évolués et enviés par le reste du monde. Pour finir, concernant le climat, celui-ci n'est pas terrible du tout (pluies, averses très fréquentes) et quand il fait beau (rarement plus d'une semaine complète), la luminosité est laiteuse, sans doute due à la multitudes de plans d'eau... Côté distractions, c'est simple : il n'y a rien et les rues sont vides à partir de 18h30. Ce que j'aime à Moissac : Pas grand chose. Ce que je n'aime pas à Moissac : Le chauvinisme de ses habitants et de sa mairie, le manque d'ouverture sur l'extérieur, il n'y a rien mais vraiment rien à y faire.
Le bon développement de la commune : C'est une ville qui garde son vieux charme de part son histoire ! Ainsi que ses commerces de proximité ! mais elle peut encore avoir une beauté si elle pouvait être désormais plus arrangé au niveau architectural ça lui donnera un charme plus nouveau ! Ce que j'aime à Moissac : Les monuments, son histoire ! Ce que je n'aime pas à Moissac : Le coté triste, Moissac parait froid et manque de dynamisme !
Ville attrayante au départ, mais on fait vite le tour ! Le marché du dimanche est vraiment sympa. Mais au niveau de l'architecture, ça vaut le coup!