Notre autotour en Espagne avec voyage privé

- - Dernière réponse :  MariePh - 22 août 2016 à 17:19
Bonjour,
Mon amie et moi revenons d'un Autotour d'une semaine en Andalousie proposé par Voyage Privé. Clients du site depuis trois voyages que nous avions tous appréciés, nous revenons déçus de ce dernier. Notez que nous considérions jusqu'alors les offres proposées par le site comme avantageuses, et que la qualité des hôtels proposés était importante et homogène.
L'offre Internet prévoyait de nous faire descendre dans quatre hôtels **** (Séville, Cordoue, Grenade et Cadix), et les mentionnait uniquement (sans photos ni description). Les recherches complémentaires que j'ai du faire pour connaître leur localisation et les services qu'ils proposent ont fortement conditionnées l'achat de ce voyage.
Première erreur : si Voyage Privé ne les avaient pas d'avantage décrits, c'est parce que le site se réservait le droit de les changer par des hôtels qu'il estimait similaires (je suis passé à côté de information inscrite bien plus bas mais en gras). Dans notre cas, trois hôtels sur quatre ont été remplacés. Nous en avons été averti quand notre carnet de voyage nous fut adressé par mail, peu de temps avant le départ, alors que nous étions déjà à l'étranger.
Le prix de l'Autotour (supérieur à 1300€ au total, du 4 au 11 août 2016) comprenait la location de voiture chez Avis (on nous a donné une Polo 5 portes qui était top, rien à redire), les billets d'avion a-r au départ d'Orly et les frais hôteliers avec petits déjeuners inclus.
Ce sont justement les hôtels choisis par le site qui nous ont surpris et dérangés.
Tout d'abord, ils étaient pour la plupart éloignés du centre historique et isolés (zones de bureau, zones commerciales, entrées de ville). Un seulement (Grenade) était situé dans le centre historique de la ville (Séville : 25' en bus ou en navette du centre ; Cordoue : 20' à pied). La palme allant à l'hôtel situé à Jerez de la Frontera, à 30 kms de Cadix, le seul qui ne fut pas modifié (le site précisait dans son offre qu'il était dans les environs de Cadix). Oubliez les vues sympathiques ! Nous avons eu droit à des tours de bureaux, des supermarchés ou des cours fermées qui donnaient sur d'autres chambres.
De plus, seuls les hôtels à Séville et Jerez de la Frontera avaient un wifi qui nous permit de nous connecter à Internet et d'y surfer. Je pense aux vidéos notamment que nous n'avons pas réussi à charger à Cordoue comme à Grenade, malgré les appels à la réception. En descendant à l'accueil pour obtenir des explications, on vous répond que vous êtes le seul dans l'hôtel à rencontrer ce problème.
Concernant le buffet du petit déjeuner, aucun établissement, dans le pays des oranges et des citrons, ne nous a jamais proposé du jus de fruits "pressés". Vous aurez le choix entre des jus de fruit tirés de grandes briques puis mis dans des pichets en verre , des pâtisseries "espagnoles" grasses et sans goût, des céréales de cantine et de la tortilla décongelée. Rien de frais, rien de bon. Même les boissons chaudes sortent sans goût de grosses machines industrielles.
Aussi, le parking des hôtels n'est pas donné (17,5 €/jour à Grenade ; 5,5 € dans le parking extérieur à Cordoue contre 8,5 € à l'intérieur ; 5,5 € dans le parking souterrain à Séville). Stationnement gratuit à l'hôtel de Jerez de la Frontera, villes qui, avec Cadix, ont très peu d'intérêt.
Enfin, l'hôtel de remplacement à Cordoue n'avait pas la piscine qui existait dans celui où nous étions censés aller.
Les différentes composantes du voyage mises bout à bout, et plus particulièrement les hôtels dans lesquels le site nous a fait descendre, ne nous semblent pas justifier le prix final, même au mois d'août (censé être un mois creux en Andalousie en raison des fortes chaleurs, et donc moins cher) surtout lorsque l'on nous annonce des promotions de 40, 50 ou 60 %. Où est l'avantage financier pour le client ? Nous nous sentons légèrement manipulés, floués et avons le sentiment que le site a fortement margé au détriment de notre confort, de notre plaisir.
Je précise que le lendemain de la 2ème nuitée, nous avons joins le service client à trois reprises et avons essuyé un refus en bloc à notre demande de relogement. Il aurait fallu que nous envoyons des photos de vues depuis les chambres de l'hôtel, ou d'un mot du directeur stipulant que leur réseau Wifi ne fonctionnait pas ou mal, ou encore que l'hôtel n'était effectivement pas doté de piscine. Nous nous sommes résignés à aller jusque là.
Ces hôtels **** espagnols n'ont aucun intérêt et rassemblent touristes asiatiques et beaufs ++ qui dorénavant rejettent le camping après l'avoir pratiqué pendant 20 ans. (Vous ne serez jamais tranquille dans la piscine puisqu'elle est squattée par ce public-là). Leurs décorateurs ornent les sols et les murs de marbres, mais les clients n'ont pas accès aux services de base.
Bref, Voyage Privé a perdu deux clients qui dorénavant organiserons eux-mêmes leurs vacances, authentiques et moins chères.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
31
Date d'inscription
lundi 13 janvier 2014
Statut
Intervenant certifié CCM
Dernière intervention
4 avril 2017
0
Merci
Bonjour Marieph,
Nous regrettons votre mauvaise expérience. Toutefois, pourriez-vous nous communiquer votre n° de dossier commençant par 10 et terminant par VPFR, afin que nous comprenions davantage la situation ?
Merci d'avance et belle journée à vous,
Sophie de Voyage Privé
Votre service client est bien au courant de notre problème et même vos patrons (David Bastian et Denis Philippon) qui n'ont même pas pris le temps de repondre
Commenter la réponse de Voyage Privé13