Qui se souvient de la catastrophe du camping los alfaqués à tarragone en juillet

Signaler
-
 Gene -
qui se souvient de la catastrophe du camping los alfaqués à tarragone en juillet 1978 ,,,,,,,,

16 réponses


Je me souviens trés bien malheureusement de ce drame. Nous étions avec mon mari et nos deux enfants dans un camping à quelques kilométres de Los Alfaqués. En france, nos familles ne savaient pas dans quel camping nous étions et ils étaient trés inquiéts. Pauvres gens, quand les vacances virent au cauchemar...
et malheureusement a se jour il y a encor des camping sur les national
Je m en souviens on allait tous les ans au camping à côté carlos III et cette année nd devions descendre à los alfaques ! On est arrivé 15 jours apres cette tragédie j avais 17 ans ! Je n oublierai jamais ! J ai eu l occasion de m y arrêtée en 89 et 2003 !!
Malheureusement ma petite amie de l'époque (j'avais 17 ans) est morte dans cette catastrophe.
Bisous à toi Isabelle
quelqu,un se souvient t il d'elle ? une jolie jeune fille de 17 ans d'origine antillaise et cheveux courts ?

Oui, depuis les normes européennes ont généralisé l'obligation des citernes d'hydrocarbures à double paroi, ça n'arriverait plus aujourd'hui, comme quoi l'europe a aussi parfois du bon...

J'étais à l'époque sapeur pompier volontaire et une réflexion avait été menée sur les conséquences d'un tel drame survenant sur la RN 31 ,axe qui traverse le département de l'oise d'est en ouest et qui voit passer chaque jour des centaines de citernes avec des produits plus ou moins maitrisables en cas de fuite.

Bien qu'à l'époque je n'avais que 8 ans, je m'en souviens encore et la meilleur c'est qu'hier avec ma mère nous en parlions
Je m'en souviens comme d'une ENORME catastrophe, en 78 j'avais donc une dizaine d'année.
L'horreur ds toute sa splendeur.
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 26 juillet 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
26 juillet 2014
1
bonjour,

J'étais également à proximité de ce camping lors de cette tragédie. J'avais alors 2 ans, donc aucun souvenir de cet enfer. Avec mes parents, il n'était pas prévu qu'on s'arrête dans ce coin, on devait rejoindre un autre lieu pour les vacances, mais comme j'avais eu une montée de fièvre pour je ne sais quelle raison, mes parents s'étaient arrêté dans le coin, dans un camping tout proche apparemment. Je sais très peu de choses sur cette catastrophe, car mes parents n'en ont pas beaucoup parlé, juste quelques bribes, pour dire notamment qu'ils avaient du transporter avec leur voiture des personnes gravement brûlées, car les secours apparemment ne se sont pas pointés très rapidement. Je sais aussi que ma mère m'avait vite récupéré dans la tente alors que je dormais car l'incendie se propageait. enfin voilà je pense que cela les a beaucoup marqués et c'est pourquoi ils n'en ont jamais beaucoup discuté. En tout cas pensées pour les victimes et leur famille.
Et je m'en souviens toujours aussi bien.
J'avais à l’époque environ 7 ans, ce jour la on était sur la route et mon père devenait très fatigué. On s'est donc arrêté dans ce fameux camping de "Los Alfaques", Pendant longtemps mon père essayait de trouver une place dans le camping mais rien a faire le réceptionniste était clair et ferme, il ne voulait pas nous laisser entrer par manque de place. Pour vous dire mon père en arrivait a demander rien qu'une toute petite place sous un arbre ou poser notre tente mais sans vain, il ne voulait vraiment pas nous laisser entrer, c’était complet. Après environ une quinzaine de minute mon père était très énervé et nous décidions de reprendre la route. Nous avons roulé pas plus d'un quart d'heure avant de s’arrêter un peu plus loin près d'une foret ou nous avions poser notre tente. On etait installés et assis quand tout a coup on a ressenti un violent "seisme" la terre se mettait a bouger et vibrer dans tous les sens.On a entendu un enorme bruit d'explosions suivit de la terre qui se secouait. On voyait au loin enormement de fumées et du feu se propager, Mon pere nous a donc dit de tous ramasser pour s'en aller, nous ne comprenions toujours pas ce qu'il se passait, on a tous ramassés très vite et nous nous sommes en allés de peur que le feu se propage. On a foncé et ce n'est que des semaines plus tard qu'on a apprit qu'on avait littéralement échappé de la mort a une demi heure près. Malgrès mon jeune age cela m'a marqué et j'evite maintenant tous les camions à gaz etc.., ce n'est que 40 ans plus tard que je vois les images de ce drame sur internet et j'en ai des frissons. Hommage a toutes les victimes de cette catastrophe.
Madame Monsieur
Je me souviens de cette terrible fin de matinée du 11juillet 1978.
J'étias à bicyclette et j'ai entendu trois à quatre fortes détonations.
Une épaisse fumée noire à obscurcit le ciel bleu.J'étais k'un des
premiers sur place.Le long de la plage sur un muret les tracesd'un
pied ensanglanté et ensuite un défilé de voiture des vacanciers
emmenant les personnes brulées vers les hôpitaux.La police
a vite bouclé les lieux mais je ne pensais pas qu'il y aurait eu
autant de morts. ZIBA JeanPierre
Je voudrai savoir si la famille Menges etait dans ce camping? car je n ai plu eu de nouvelle
> Kina
De roylon c est de sandra que s parlé
Bonsoir, je m’en souviens comme si c’était hier.... Mes parents et ma sœur y sont décédés. Ce n’était pas mon heure...
Je souhaiterais prendre contact avec des rescapés comme moi 40 ans après nous n’oublions jamais !
Nathalie

ils ont fait un telefilm sur antena 3 en espagne.
quand on a vu le film qui concerne ce camping en espagne(catastrophe),je préfère la montagne,sans véhicules dangereux.
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 30 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
31 janvier 2014

si ma femme avait eu ses congés en juillet 1978 , nous devions partir avec un copain et sa famille dans la région de auch, pour ensuite se diriger en espagne, mais le destin en a voulu ainsi.
Nous étions tous les deux sapeur-pompier de Paris,durant l'année 1978 on avaient passé les partiels pour le grade de sergent ils nous rester le stage final en septembre et octobre.
ma femme n'ayant pas ses congés en même temps que moi,nous avons changé la destination de nos vacances.
je suis rentré de vacance le 14 juillet, je savais q'une catastrophe était arrivé en espagne, dans un camping, mais je savais pas que mon pote et sa famille était au camping.
j'ai repris mon service le 15 juillet et a l'appel du matin , on a commenté les obséques la femme et la fille de mon pote avaient péris dans cette tragédie
j'ai réussis a l'avoir par téléphone en m'expliquant qu'ils étaient tous les 4 sur l'extérieur du camping et que sa femme et sa fille sont retournés au sanitaire et c'est a ce moment la ou le camion à explosé .
lui et son fils ont échappés, il s'est rendu directement à sa tente qui n'avait rien , mais le batiment sanitaire était dévasté c'est quelques heures plus tard dans les recherches et organisation des secours qu'il a reconnu la chaussure de sa femme sur les corps allignés, la petite fille de 6ans était déja dans un funérarium à Barcelone, cela va faire bientôt 36 ans et j'y pense toujours
je n'ai plus eu des nouvelles de mon copain, il du faire un changement de corps d'armée ,je crois la gendarmerie mais j'en suis pas sur
sa femme s'appeler maryline et sa fille Elodie
> Evelyne RODRIGUEZ
Bonjour Madame, je lis par hasard votre témoignage mais à cette époque j'avais appris votre terrible drame, je remercie le ciel de vous avoir donné 2 fils qui vous ont aidé à surmonter votre immense chagrin; j'étais une collègue de bureau de votre époux Paul et votre histoire m'avait particulièrement touchée. Puis le temps a passé et je n'avais plus de nouvelles j'espère que votre époux va bien et que lui aussi il a pu avec vous avancer dans la vie. Recevez Madame toute ma compassion que je n'ai pu vous exprimer à ce moment là. Bien à vous. B.***
Bonjour, je n'ai entendu parlé de ce drame qu'en 2011 lorsque j'ai vu le film Tarragone, mais je me sens concernée peut être parce que je venais de naître alors qu'un terrible et atroce massacre se préparait ...comment auraient ils pu échapper à ça ...ils auraient du tout de suite courrir ds l'eau...quelle horreur
> mai78
malheureusement ceux qui ont couru dans l'eau sont aussi morts, l'eau était bouillante :(
Bonjour, je me souviens de cette catastrophe. En 1995, je partais a un mariage et j'avais encore un enfant dans la voiture que j'emmenais chez des amis, à un carrefour, un auto-stoppeur " j'ai lu beaucoup de souffrance dans ces yeux" j'ai fait demi-tour pour le charger. Il était au camping ce jour la et il a perdu toute sa famille. Muet il nous écrivait sur un calepin.il faisait froid ce jour la je l'ai déposé dans une maison en expliquant sa situation...
Je ne t'oublierai jamais.
Bonjour,

J’arrive tardivement sur ces échanges que j’ai trouvés par hasard en recherchant des articles sur cette catastrophe. En 1978 j’avais à peine 20 ans et j’effectuais mon service militaire dans les Pompiers de Paris à Champerret. Cette tragédie avait bien entendu un retentissement important à la Brigade vu que l’un des nôtres y avait perdu une partie de sa famille. J’avais entre autres la charge de mettre à jour les livrets militaires du personnel pour y rapporter les événements militaires mais aussi civils d’après un document que l’on appelait Décisions Administratives de Brigade (DAB). C’est moi qui ai mis à jour le livret militaire du camarade de karatecontact pour mentionner le décès de son épouse et de l’un de ses enfants. Un acte émotionnel qui m’avait beaucoup marqué.
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 11 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mars 2018

Ceux qui ont vécu cette catastrophe ne peuvent l oublier!
Cette année ça fera 40 ans !
J avais 11 ans nous étions en vacances comme tous les ans, mes parents, mon frère et ma soeur.
Nous avons tous été très grièvement brûlés, notre maman est décédée des suites des brûlures à IMTR Loverval en Belgique. Nous y sommes restés de nombreux mois.
En ce qui me concerne j ai reçu les premiers soins d une famille française dans le camping à côté avant d être prise en charge par les secours espagnol.
Je remercie chaque jours ces personnes sans les connaître...
Je pense aussi aux autres survivants ...
Marie
Malheureusement aucun média n'en a parlé aujourd'hui. Ils ont consacré leur journal presque entièrement au mondial.
Bonjour,
Je me souviens très bien de cet horrible catastrophe.
Nous nous apprêtions à partir en Sicile cette année là et malgré ces agréables vacances, je continuais à penser à toutes ces personnes qui avaient laissé la vie dans ce camping de Los Alfaques.
Malgré que je n'étais pas là-bas, j'ai été longtemps "traumatisée" par cette horreur, l'info passant sur les ondes et surtout par les terribles photos de Paris-Match. J'en ai fait des cauchemars, je n'arrêtais pas de penser à toutes ces familles décimées dans d'horribles souffrances même s'il a été dit à l'époque que certaines personnes n'avaient pas souffert, ça personne n'en
savait rien.

Comme certains internautes, je me suis souvent demandée pourquoi personne n'évoquait cette catastrophe, pourquoi personne en parlait, je n'ai jamais vu un reportage, ni un documentaire...

En tout cas, j'ai pensé et je pense encore parfois à cet horrible jour de juillet, à tous ces pauvres gens.
J avais 6 ans cet annee la en 1978 on ete en vacances au camping Noya ou mes parents jouaient a la petanque quand l explosion a eu lieu une flamme gigantesque a leche les immeubles en bord de plage en direction d Alfaques.Les rumeurs ont vite circule un avion s est ecrase etc...Jusqu a l info du camion citerne...
A l epoque les secours ont vite ete submerge par la catastrophe.Mes parents ont participe au secours en prenant en charge une personne brulee jusqu a l hopital le plus proche...ou plutot celui qui pouvait encore prendre des victimes.Ils n ont jamais eu de nouvelle de cette personne mais visiblement il y a eu tres peu de personne a survivre au vue des brulures internes et externes.On pense tous encore aux victimes..des familles ...en vacances.De la hauteur de mes 6 ans je ne me souviens que de cette flamme immense de la hauteur d un immeuble de 4 etages.J y suis retourne plusieurs fois.J ai vu le memorial dans le camping los Alfaques avec les etoiles representant le nombre de victimes.Toujours ausi difficile avec le recul.