Votre avis sur Toulouse

- 24 août 2004 à 00:00 - Dernière réponse :  Lydia
- 30 sept. 2018 à 21:57
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/toulouse/ville-31555

Afficher la suite 
TOUR OCCITANIE : NON MERCI ! Non à la construction d’un gratte-ciel en plein centre de Toulouse !
Depuis mars 2016, un projet immobilier, d’une envergure inédite à Toulouse, s’élabore dans une opacité absolue : la Tour Occitanie.
C’est seulement en mars 2017, à l’occasion du Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim) de Cannes, que le projet de construire un gratte-ciel de 150 mètres de hauteur sur le site de l’ancien tri postal près de la gare Matabiau a été dévoilé par le maire et président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc. Les Toulousains ont donc appris la nouvelle par voie de presse, l’annonce officielle n’étant intervenue que le 13 juillet 2017. Suggéré par des promoteurs immobiliers, ce projet de tour a été décidé par un nombre très restreint de personnes, sans qu’il n’y ait eu ni information ni consultations préalables de la population. Il s’agit d’un déni total de démocratie locale. Les Toulousains doivent pouvoir se prononcer démocratiquement avant que ce projet ne soit lancé.
Ne laissons pas des promoteurs immobiliers dicter la politique urbaine de notre ville. Toulousains, habitants de la Métropole et amoureux de cette ville, aidez-nous en signant et en partageant cette pétition ! https://www.change.org/p/tour-occitanie-non-merci-non-à-la-construction-d-un-gratte-ciel-en-plein-centre-de-toulouse
j'en garde un assez bon souvenir parce que je suis citadine de mode de vie et de gouts, alors que je suis allée dépếrir dans unepetite ville depuis, donc forcement ma mémoire est partiale. A l'epoque je trouvais quand meme les gens assez lunatiques et hypocrites (un coup con,tents de te voir le lendemain ils t'ignorent et impossible de compter dessus) et j'ai eu du mal à m'y intégrer mais j'avais fini par y avoir des amis, souvent originaires d'ailleurs. Ce qui était pénible c'était les moqueries et remarques incessantes dans la rue à cause de mon look (punk-goth à l'époque), je ne voyais ça qu'à toulouse, dès ramonville ou balma les gens avaient un meilleur comportement. les pires étaient les bourgeois de la fac de droit, impossible de manger tranquillement au restau U sans etre importunée du coup je devais m'acheter à manger et déjeuner dehors ou rentrer vite fait chez moi pour avoir la paix au lieu de profiter de ma carte etudiant et tout mon argent pour les fournitures artistiques y passait. Malgré ça j'y ai passé finalement mes meilleures années, quant à la ville en elle meme, j'aime bien cette couleur rosatre, le vieux toulouse est bien, surtout autour du pont neuf et de st sernin. je reve encore du quartier de la dalbade, mon meilleur pote y avait un appart, heureux homme. d'ailleurs avec du recul par rapport à ce que j'ai trouvé ailleurs meme les apparts pas chers étaient bien, du caractère, pas de jaune partout comme en bretagne. Je ne sais pas à quoi ça ressemble aujourd'hui je n'y suis jamais retournée. Je pense que dans d'autres conditions je me serais mieux faite à cette ville qu'au moment où j'y vivais il y vait largement moyen et jamais je ne m'y suis ennuyée meme sans argent. La seule chose que ej n'ai jamais pu supporter c'est le climat trop chaud en été et le vent d'autan ! tous les étés j'avais un coup de chaleur et ça m'a bien cramé la peau je ne pouvais sortir que la nuit à cette saison. Pour ce qui est de la mentalité hypocrite des gens c'est partout pareil aujourd'hui et ça dépendait des mileux j'ai connu des toulousains et toulousaines très bien ! (avec un accent rigolo j'aimais bien) globalement j'en ai un assez bon souvenir en fait si on excepte la chaleur en été.
J'ai pour ma part bénéficier d'un tres mauvais accueil. J'ai jamais autant souffert dans ma vie que depuis que je suis arrivée à Toulouse. Alors que prioritaire au logement HLM, et que j'avais pas de logement je me faisais raccrocher au nez apres m etre faite laminer sauvagement par du personnel HLM. Niveau mairie, on m a fait croire avoir transmis mon dossier en urgence au service logement jusqu au jour où je me suis déplacée et où sans honte ni gêne la secrétaire a transmis mon dossier devant moi. Pendant ce temps ils savaient que mal logee j etais harcelee tres gravement par des voisins et que j etais tombee malade au point de developper deux debuts de cancer. J ai ete operee a cause de ça. J ai dû demenager a mes frais. Je me suis vu plus recemment refuser une carte piscine parce que je vis plus sur Toulouse faute de logement mais en Haute Garonne qd meme. Precaire j ai pas droit au meme tarif que les gens precaires pour la piscine et malgres que ce soit pour motifs de santé. (Heureusement qu il y a des loi en France pour le décor apparemment). Ensuite niveau boulot je suis tombee dans une boite a mon arrivee qui m a fait de la merde. Y en avait que pour les gens des banlieues dangereuses. Le maire ne répond jamais aux mails..vous n obtenez jamais de rendez vous en mairie non plus..on affaire à des fantômes qui se cachent dans leur bureau. Niveau activité si vous n etes pas vehiculé c est comme partout la merde totale..sauf si vous etes tres riches car a Toulouse ils n aiment que les gens aises. Et ça va tres loin si vous avez la gratuite des transports avec un tisseo en certains endroits (deux par vecu) où l agressivité du personnel dépasse l entendement. A la sncf idem quelques personnes qui en plus d incompétence font preuve de jugement et d agressivité impressionnant. En fait je continue de chercher le positif..j avais entrepris des etudes mais meme là cette année j ai eu droit d etre directement écartée exemptée de ratrappage de cours possible apres une prepa une employee de bureau m a insultée en deux longues phrases sans motif alors que sa collegue s occupait de moi. De plus il y a de la segregation en Haute Garonne et on la retrouve sur internet (reseaux sociaux). Si vous avez des origines ne provenant pas d endroits particuliers (kabilie...moustaganem..) oubliez car fashisme assuré. La France a ouvert la porte à l irrespect et la colonisation. Et ça se ressent qu elle renie ses français qu elle ne reconnait meme plus à force. Une honte. J ai une amie toulousaine super qui va quitter la ville et moi si ça continue c est la France que je vais quitter. Elle y songeait aussi...et moi comme j ai demenage beaucoup a la base pour trouver un emploi et vivre normalement decemment...j ai plus envie de me ruiner pour rien. Il y a une mafia anti pauvre un peu partout qui traine le pays vers le bas avant de se sauver quand il y aura plus rien à détruire.
Et pourtant j'aimais beaucoup cette ville où je suis née. Dégradation fulgurante de la qualité de vie pour la majorité des quartiers hors hyper-centre chouchouté par la Municipalité. On donne de l'air aux bobos du centre ville et on entasse "le reste" dans les quartiers. Résultat : l'espace vital minimal n'est pas là, pas d'espaces verts, des immeubles et encore des immeubles, destruction des maisons individuelles, pas d'équipements de loisirs de proximité (piscines, petits parcs facilement accessibles, terrains et équipements de sport, activités culturelles saturées). Une agressivité grandissante entre les habitants parce qu'ils "se marchent dessus". Une gestion très inégalitaire de nos impôts car si on n'habite pas plein centre on ne bénéficie de rien. Et des impôts qui s'envolent. Et surtout une mairie totalement sourde aux réclamations des personnes qui la financent...
Depuis plus de soixante ans à Toulouse je me régale : de belles rénovations , une belle expansion . Ville toujours aussi festive , jeune et dynamique où il fait bon vivre .
Commenter la réponse de Virginie