Pourrait on me dire l'historique du CIDB, Treves, Allemagne ? [Résolu]

-
Pourrait on me dire l'historique du CIDB,Treves,Allemagne ?et pourquoi le quartier a-t-il été laissé à l'abandon ?

Afficher la suite 

7 réponses

Meilleure réponse
21
Merci
Question très intéressante car moi aussi je suis passé par là. Amitiés d'un ancien du 3ème RH

Dire « Merci » 21

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Linternaute.com

Linternaute 10046 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

il y a une page sur facebook , a propos du C I DB
Pour info , de la 66 2C , j'y suis passé de novembre 66 a Fevrier 67 , j'ai eu une formation de tireur sur M 47
le reste de mon S M : 2ème cuir a Reutlingen ...Toujours tireur !
> jean yves -
je suis passé par le cidb de janvier 1964 à avril 1964 (tireur sur patton m 47) puis à sarrebourg bon souvenir de cette periode.
Le CIDB est devenu un ensemble immobilier nommé CASTELNAU. Les architectes ont fait preuve de créativité.
http://www.castelnau.de/
https://www.facebook.com/projektentwicklung
pour avoir des photos ouvrir google.fr cliquer sur images et rechercher avec ce libellé :
kaserne castelnau trier feyen
et vous aurez plein de photos du quartier Castelnau
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
9
Merci
le cidb a été rendu à la ville de trèves après la dissolution de la 1ère db.
bureaux,zones commerciales occupent les anciennes casernes française ou
alors des friches.
un ancien du cidb(14mois moniteur tireur) puis 2mois au 5e cuir à kaiserslautern
converti en activités civiles.
j'ai fréquenté le cidb de juillet 1967 à aout 1968 ,date de sa dissolution et transfert à carpiagne sur amx 30.on a nettoyé les patton pour les reverser en france ( réserve,revente,cibles de champ de tir)
au prix de la ferraille,il en reste encore dans les musées militaires.
j'ai oublié de vous saluer .je connais assez bien la région,résidant en alsace.
j'accepte votre salut bien sur et je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année pour vous et pour votre famille.Je réside en région Parisienne.Et encore merci
je cherche les anciens du 57B
Même parcourt - moniteur tir amx13 (1 an) puis mutation pour 3 mois au 5 cuir "Royal Pologne" suite tranfert des amx à carpiagne. Classe 66 2 B. Actuellement retraité à Toulouse.
Commenter la réponse de deutz
5
Merci
tout pour vous satisfaire sur Facebook, groupe formé des anciens du CIDB:
http://www.facebook.com/groups/cidb.trier.feyen/
à bientôt
Commenter la réponse de roryg
3
Merci
etan passe par la en mars 1966 et en l ayant brique pendant 3 mois avec beaucoup de copains je suis quand meme ecoeure de le voir dans cette etat un peu d histroire ferrais du bien
Commenter la réponse de tracteur
3
Merci
Bonjour classe 60/1 A je suis aussi par là.Puis séjour de QUELQUES MOIS de l'autre coté de la mer....en commando au 1/16 R.I.M.A.
Pourquoi dans cet état ...le C.I.D.B je ne sais pas.J'ai appris à conduire sur les pistes,et au retour dans la vie civile j'ai fait transformer ce permis.Le permis plus la retraite d'ancien combattant .....LA VIE EST BELLE .
Amis je vous salut
Commenter la réponse de ravel94
2
Merci
29/12/2012
J'ai également été appelé au CIDB classe 591B affecté au 3 ème Escadron du
01.05.1959 au 31.08.1959 puis affecté au 24ème RS à NEUSTAD WEINTRASSE.
C'était un centre d'instruction très important de l'arme blindée et savoir ce qu'il
est devenu me paraît intéressant.
salutations amicales à tous ceux qui y sont passés
Je suis passe au CIDB en 60 et 61 je recherche des nouvelles du MDL Chef BARAT
Commenter la réponse de Gégé
0
Merci
Bonjour,

Le CIDB a été fermé vers le milieu des années 1960 et je suppose lors de la restructuration de l'Armée de terre de 1967. La brochure éditée en 1973 sur l'organisation de l'Armée de terre, et constituant un document officiel car réalisée par l'EMAT, ne mentionne plus le CIDB dans les centres d'instructions de l'ABC. Ne subsistent que Canjuers et Carpiagne. Les garnisons d'Allemagne ont progressivement disparu pendant les années 1990 entraînant donc la fermeture des sites et leur restitution à l'Etat allemand. Certains villes ont choisi de conserver tout ou partie des bâtiments s'il existait une possibilité de reconversion.
Commenter la réponse de LOULOU