Il semble que tous gardent un excellent souvenir de Djibouti

Signaler
-
 gegfe -
Pendant cette période j'ai beaucoup visité toute la région et y compris l'ethiopie (à cheval), comme vous tous j'en garde un excellent souvenir, de toute façon j'aime l'Afrique en général, ses odeurs quand on atterri etc.... J'aimerai discuter de souvenirs , d'anecdote avec vous. j'ai a peu pret 20 000 diapos sur l'afrique et quelques heures de films, je dois scanner pour les mettre sur le site. Cordialement à tous C Duchemin

6 réponses


bonjour j etait C/C au bcs 6/10 d aout 74 a SEPT 76 j etait chaufeur de car je faisait le nheron tu devait etre au etamat j avais des potes la haut et des eleves que j ai revu a pau les filles du cpt hoauro j etait partit en etiophie au centre d estivage du harrar avec elles noel 74 ensuite j ai fait amboulie ou il ont pris en otages le car de la ba 188 a bientot tchao christian rondeaux

76/08 LE 5 RIAOM OBOCK UNE AUTRE PLANETE

Bonjour, J'ai habité au Héron de mars 76 à juin 77. J'avais 12/13 ans. Mon père était capitaine à la 13è DBLE (Légion Etrangère). Je suis arrivé à Djibouti en janvier 1975, j'ai habité le quartier d'Ambouli (près Aéroport) jusqu'aux évènements de la prise d'otage du car scolaire, puis en mars 76 au héron jusqu'à mon départ en juin 1977. Sur la photo, le batiment où j'habitais (tout en haut à droite). Au premier plan : la jeep de mon père, la 2CV de ma mère ! Un excellent souvenir.


J'ai été militaire sur l'île du Héron en 1969-1970 et je ne suis pas retourné à Djibouti depuis. Maintenant, je suis à la retraite et j'ai l'intention d'y retourner avec mon épouse, riien que pour voir ce qui a changé depuis. J'ai également eu l'occasion de "monter"deux fois en Ethiopie en avion (en train cela aurait été plus folklorique) et j'ai visité surtout le sud jusqu'à Arba Minsch. Je n'ai jamais oublié cette période de ma vie qui m'a profondément marqué d'où ce besoin d'y retourner. Qui connaît un organisme de tourisme spécialisé pour Djibouti ?

J'étais adolescente lorsque mon beau père était gérant du centre d'estivage en Ethiopie de 1962 à 1965. Ca n'a pas été tous les jours facile. Je n'en garde pas un excellent souvenir. Je compte bien écrire certains faits qui m'ont profondément marqués. D'autant plus que je suis auteure de romans.
bjr moi aussi j ai fait mon armée a djibouti en 75 76 . très très bon souvenir. j y ai passé une superbe année. j aurais aussi envie d y retourner.