Pourquoi les commerçants de Bruges sont ils si inhospitaliers ?

Résolu
Rosalie - Modifié par tiphaine-b le 4/02/2016 à 17:01
 Coco - 5 août 2022 à 17:56
Bonjour,
Bruges qu'en dire sinon que c'est magnifique ... Pourtant gros très gros bémol : l'accueil et la signalétique qui sont absolument en dessous de tout voire pour l'accueil : choquant. L'attitude des habitants de Bruges qui ont passé la quarantaine à l'égard des Français, ce que nous sommes est tout sauf sympathique. Ils ont cette arrogance, cette suffisance dans le regard dès qu'ils entendent votre phrase et surtout ils vous mettent mal à l'aise tant le mépris dans leur attitude vis-à-vis de vous transpire. Nous ne sommes pas les seuls, nous avons discutés avec d'autres Français extrêmement surpris de l'accueil. J'avoue que pour avoir beaucoup voyagé c'est la première fois que je ressens cela et que je trouve cela déplorable quand on sait combien le tourisme est présent dans cette ville. D'autant plus scandaleux qu'ils reçoivent des subventions de l'Europe et devraient user d'un autre comportement. Un avis donc qui croyez le bien est sincère, sans autre objet que de prévenir les autres Français qui s'y rendront. Par contre la jeunesse est très sympathique idem pour les habitants des villages qui se trouvent à quelques encablures de cette ville. IL y a beaucoup à redire sur Bruges, son accueil, les odeurs qui y règnent et je compte bien aussi intervenir auprès des organismes qui délivrent les subventions et sont responsables du tourisme pour faire écho à ce message.

9 réponses

Bonsoir,
Il suffit de leur parler anglais, ou allemand ; ils apprécieront.
3
oui du moment que ce n'est pas du français!!!! (alors qu'ils le comprennent très bien évidemment)
0
Effectivement, l'anglais (ou plutôt le "globish") les fait sourire... le français les fait blêmir.... Une expérience passionnante et originale (que l'on peut aussi faire à Anvers): entrez dans un magasin et achetez un quelconque objet... tout en parlant français. Invitez ensuite votre compagne, restée sagement dans la rue, à faire le même achat en veillant à utiliser... l'anglais. La recette marche à (presque) tous les coups: après avoir visité quelques admirables musées, nous vous recommandons ce "sport de détente"... qui permet de comprendre jusqu'où peut s'exprimer, dans cette ville, la célèbre "rivalité mimétique"!
0