Infirmiere a djibouti

Utilisateur anonyme - 12 déc. 2009 à 01:50
fadump Messages postés 1 Date d'inscription mardi 24 mars 2015 Statut Membre Dernière intervention 24 mars 2015 - 24 mars 2015 à 01:31
Mutation suivi conjoint militaire pour ete 2010 avec famille nombreuse...apres avoir travaillé en Guyane(experience tres enrichissante) j aimerai revivre ca a djibouti!Qui a eu une experience de soignant la bas?
A voir également:

5 réponses

Bonsoir, Infirmière militaire, j'ai eu la chance de faire un séjour de 2 ans à Djibouti où j'ai exercé en service de réanimation au CHA Bouffard. L'hôpital a maintenant le statut de GMC (groupement médico-chirurgical) : il est toujours constitué d'un service de médecine, d'un service de chirurgie, d'un service d'urgence et d'une réa. Nous avions des personnels militaires, bien sûr, mais également des personnels civils dont, certains comme vous, avaient un conjoint militaire. Le salaire était calculé sur la base du salaire local... A voir. Toutefois, en terme de qualité de travail, je pense qu'il est plus facile de travailler à Bouffard qu'à Pelletier (l'hôpital civil avec son lot de difficultés relatives à l'hygiène, à la culture... même si Bouffard accueille également des patients djiboutiens). Les horaires de travail sont adaptés au climat, même si nous gardons bien sûr le principe de permanence de soins. La semaine de travail est une semaine de 6 jours avec le repos hebdomadaire le vendredi. Le premier samedi du mois est chômé chez les FFDJ (forces françaises stationnées à Djibouti). Pour les "hospitaliers", cela se traduit par une "garde" comme pour le vendredi (qui correspond à notre week-end français). Je vous conseille de prendre contact avec la cadre supérieure qui fait fonction de directrice de soins. Si vous le souhaitez, je vous communiquerais ses coordonnées. Elle pourra vous éclairer sur les postes ouverts, les conditions d'emploi... En tout cas, bon séjour à vous, profitez-bien
De Mars 2008 à Juin 2010, j'ai travaillé à Bouffard (infirmière civile) suite à la mutation de mon mari, militaire.
Très très belle expérience, enrichissante tant de point de vue pro que perso.
A vivre vraiment. Et si vous y travaillez un jour, embrassez pour moi Gadito, Hassan, Rabia, Loula, Samia, Kadria, Safia, Mohamed, Abdallah, Saada, Elmi.... et tous les autres de la part d'Elise qui ne les oublie pas!
0
merci de ce commentaire qui m est en avant votre travail bravaux les fille redonne une image mon ex femme ya travailler comme infirmiere civil alors que j'etait en poste aux quartier de la legion etrangere de nov 89 a avr 92 , elle a soigne avexc ses colegues militaire sans difference de statut les bleser de l'attenta place menelik et nous soignes nous les cassse cou d'ailleur le medecin en chef la faite engager a lissue de sont sejour merci les filles pour votre courage et votre sourire un ancien legionaire infirmier
0
vive djibout!!!
0